Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
2034 connectés 

 


 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4
Auteur Sujet :

Lecture critique de "Comprendre l'Empire", d'Alain Soral.

n°37071844
Tietie006
Dieu ne joue pas aux dés.
Posté le 08-02-2014 à 20:35:33  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

New-Cocovitsch a écrit :


 
C'est vrai mais on peut aussi faire une analyse à trois sous et constater que pour beaucoup de ces radicaux fascinés par l’extrême, la radicalité, la violence et la force, il y a une revanche à prendre sur leur médiocrité physique (la misogynie de Soral qui prend une forme très naïve et adolescente est, à cet égard, éclairante tant elle diffère de la misogynie plus cérébrale des purs réactionnaires.).
Par ailleurs, la démocratie est "Best by Test" puisque, même dans les conflits armés, elle l'emporte sur les autocraties. Sa force est d'arriver à mobiliser sa population de plusieurs manières différentes ( rationnelles, idéologiques, affectives, etc...) et en acceptant l'idée de pluralité du corps social, ce qui la rend plus efficace.
Même dans l'antiquité, les Athéniens n’étaient pas moins vaillants que les Spartiates...


 
Interprétation soralienne ...  :D  Ca relève plutôt d'un esprit de type religieux ou dogmatique qui vise un idéal utopique, style la communauté raciale ou le paradis (communiste) terrestre. L'homme a besoin de transcendance, qu'elle soit politique ou religieuse, céleste ou séculière, et le déclin des religions célestes, au 20eme,  n'a pas diminué le nombre de croyants, qui se sont retournés vers les grandes idéologies terrestres, qui fonctionnaient comme des religions. La gémellité entre le fonctionnement de l'URSS et du Vatican était d'ailleurs frappante ...Concile/Congrès, infaillibilité pontificale (cf Vatican I)/infaillibilité du secrétaire général du PCUS, mise à l'index/censure, hérésie/trostkysme  :D, etc ...


---------------
Pierino torna a scuola !
mood
Publicité
Posté le 08-02-2014 à 20:35:33  profilanswer
 

n°37073469
New-Cocovi​tsch
d2-d4 !
Posté le 08-02-2014 à 22:54:29  profilanswer
 

Tietie006 a écrit :


 
Interprétation soralienne ...  :D  Ca relève plutôt d'un esprit de type religieux ou dogmatique qui vise un idéal utopique, style la communauté raciale ou le paradis (communiste) terrestre. L'homme a besoin de transcendance, qu'elle soit politique ou religieuse, céleste ou séculière, et le déclin des religions célestes, au 20eme,  n'a pas diminué le nombre de croyants, qui se sont retournés vers les grandes idéologies terrestres, qui fonctionnaient comme des religions. La gémellité entre le fonctionnement de l'URSS et du Vatican était d'ailleurs frappante ...Concile/Congrès, infaillibilité pontificale (cf Vatican I)/infaillibilité du secrétaire général du PCUS, mise à l'index/censure, hérésie/trostkysme  :D, etc ...


 
Certes, Popper avait déjà écrit là dessus dès les années 40 dans "la société ouverte et ses ennemis".
Bien sur, il y a du messianisme dans les grandes idéologies totalitaires mais il y aurait beaucoup à dire sur la psychologie des idéologues autocrates...


---------------
Le mépris à tout prix...
n°37075631
Tietie006
Dieu ne joue pas aux dés.
Posté le 09-02-2014 à 12:02:29  profilanswer
 

P.160, Soral traite la LCR, la CNT, d'idiots utiles du système, le gauchisme lobotomisant les étudiants via des associations anti-racistes, style "Touche pas à mon pote".
Je vois pas trop pourquoi le gauchisme abrutirait spécialement la jeunesse ...Assertion gratuite digne du café du commerce. C'est pas LLP ou Livernette qui vont rendre les jeunes plus intelligents. Et je comprends pas cette obsession soralienne sur l'association "Touche pas à mon pote" et sur la marche des Beurs. Cette marche a quand même mis en lumière un gros problème de discrimination dans la société française envers les beurs, alors que le sujet était plutôt tabou à l'époque. Ce fut une aventure humaine pour beaucoup. Après, que tout ça ait été récupéré par un ou des partis politiques, c'est de bonne guerre, mais ça n'enlève rien à l'authenticité de cette marche et à la motivation de ces participants. Que Farida ait eu les boules par la suite ...ce sont des choses qui arrivent dans toutes les associations, où il y a, évidemment, des luttes de pouvoir. Mais c'est pas l'ermite errant  [:lara fabian:1] qui a forgé de toute pièce le malaise des Beurs ...


---------------
Pierino torna a scuola !
n°37079885
Tietie006
Dieu ne joue pas aux dés.
Posté le 09-02-2014 à 19:40:22  profilanswer
 

p.171:
 
« Ainsi fort de ce constat, retrouve-t-on chez tous les opposants sérieux à la démocratie moderne : du nationalisme intégral de Charles Maurras à la République islamique d'Iran, en passant par l'Ordre noir de la SS cher à Heinrich Himmler, cette même tentative de juguler le pouvoir de l'argent par le retour au pouvoir absolu d'un ordre à la fois religieux et militaire.
La seule puissance militaire, sans le secours du sacré face aux forces de l'argent, conduisant inéluctablement à la défaite, comme en témoignent les expériences communistes et fascistes européennes, mais aussi l'échec du panarabisme de Nasser ou du baasisme de Saddam Hussein, et sans doute demain, s'il n'y prend garde, celui du soldat Vladimir Poutine à l'homme d'affaires Dimitri Medvedev
".
 
Comme dit un peu au-dessus, Soral est fasciné par les pouvoirs militaro-religieux, seuls capables, d'après lui, de lutter contre le pouvoir de la banque. Soral n'hésite pas à mettre la SS de Himmler, l'ordre noir hitlérien, dans les forces pour lutter contre le pouvoir des banquiers.  [:godwinhaha] La fascination envers les pouvoirs autoritaires, voire totalitaires est ici claire. Dans le panthéon soralien, on retrouve Khomeiny, Himmler, Saddam, tous des joyeux drilles,  :D qui ne faisaient guère de cas de la vie humaine.
Quant à la distinction entre le soldat Poutine contre l'homme d'affaires Dimitri Medvedev, elle relève du fantasme. Poutine et Medvedev sont cul et chemise, puisque l'un et l'autre sont à leur tour, président et premier ministre. Il ne faut pas oublier que le soldat Poutine fut dans le premier cercle de l'ancien président Boris Eltsine, qui avait donné l'économie russe aux oligarques, qui se sont enrichis sur le dos de la population.
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Oligarque
 
Le soldat Poutine n'est pas si désargenté que ça ...c'est plutôt le contaire !
 
http://www.lemonde.fr/culture/arti [...] _3246.html

Message cité 2 fois
Message édité par Tietie006 le 01-03-2014 à 07:51:25

---------------
Pierino torna a scuola !
n°37084079
shiipithol​la
Posté le 10-02-2014 à 03:11:15  profilanswer
 

Tietie006 a écrit :

p.171:
 
« Ainsi fort de ce constat, retrouve-t-on chez tous les opposants sérieux à la démocratie moderne : du nationalisme intégral de Charles Maurras à la République islamique d'Iran, en passant par l'Ordre noir de la SS cher à Heinrich Himmler, cette même tentative de juguler le pouvoir de l'argent par le retour au pouvoir absolu d'un ordre à la fois religieux et militaire.
La seule puissance militaire, sans le secours du sacré face aux forces de l'argent, conduisant inéluctablement à la défaite, comme en témoignent les expériences communistes et fascistes européennes, mais aussi l'échec du panarabisme de Nasser ou du baasisme de Saddam Hussein, et sans doute demain, s'il n'y prend garde, celui du soldat Vladimir Poutine à l'homme d'affaires Dimitri Medvedev
".
 
Comme dit un peu au-dessus, Soral est fasciné par les pouvoirs militaro-religieux, seuls capables, d'après lui, de lutter contre le pouvoir de la banque. Soral n'hésite pas à mettre la SS de Himmler, l'ordre noir hitlérien, dans les forces pour lutter contre le pouvoir des banquiers.  [:godwinhaha] La fascination envers les pouvoirs autoritaires, voire totalitaires est ici claire. Dans le panthéon soralien, on retrouve Khomeiny, Himmler, Saddam, tous des joyeux drilles,  :D qui ne faisaient guère de cas de la vie humaine.


 
 [:leg9:1]  
 
Non mais le mec  [:mimounne]  
 
Ce délire total ...

n°37093583
Tietie006
Dieu ne joue pas aux dés.
Posté le 10-02-2014 à 19:08:28  profilanswer
 

p.176, Soral s'interroge sur les causes de la dégringolade de la France, qui est passé du patriote De Gaulle, au margoulin, Sarkozy. Pour lui tout cela procède du programme du CNR (Sécu + économie mixte) qui fit de la période 1945-1973 une période de prospérité et de consensus social.
 
Concernant la prospérité, elle ne commença qu'à partir de 1947, puisque jusqu'à cette date, il y avait encore des tickets de rationnement. De même, Soral évite d'évoquer que la croissance des Trente Glorieuses fut avant tout due à la demande intérieure (équipement des français), à une énergie et à des matières premières très bon marché dont l'acquisition s'apparentait presque à un pillage des ressources du Sud par les pays du Nord.  
La date de 73, chez lui, correspond certainement à la loi Pompidou sur le statut de la banque de France (loi qui n'a en fait pas changé grand chose, qui est juste un toilettage, mais qui ne change pas vraiment les pratiques bancaires cf le livre de Rougeyron), alors que le début de la crise correspond surtout à l'épuisement du modèle de croissance, avec des français déjà bien équipés, avec le premier choc pétrolier qui va multiplier le coût de l'énergie, et le début d'une concurrence mondiale qui prendra le visage des produits japonais. (les magnétoscopes japonais VHS bloqués à Poitiers, par le pouvoir socialiste, qui voulait favoriser le standard français Betamax ...).


---------------
Pierino torna a scuola !
n°37098218
BoraBora
Dilettante
Posté le 10-02-2014 à 23:51:15  profilanswer
 

Tietie006 a écrit :

(les magnétoscopes japonais VHS bloqués à Poitiers, par le pouvoir socialiste, qui voulait favoriser le standard français Betamax ...).


Euuuuh... VHS et Betamax étaient tous deux des standards japonais mais s'il faut faire un rapprochement avec l'industrie française, c'est avec Thomson qui fabriquait des appareils... VHS.  ;)
 
Cela dit, le bloquage n'avait rien à voir avec VHS ou Betamax mais touchait tous les magnétoscopes importés, quel que soit leur standard.


---------------
Les cons, ça n'arrête pas de faire des citations d'Audiard, c'est même à ça qu'on les reconnaît (Schnock).
n°37098319
Empificato​r
légendaire
Posté le 10-02-2014 à 23:58:33  profilanswer
 

Tietie006 a écrit :

p.171:

 

« Ainsi fort de ce constat, retrouve-t-on chez tous les opposants sérieux à la démocratie moderne : du nationalisme intégral de Charles Maurras à la République islamique d'Iran, en passant par l'Ordre noir de la SS cher à Heinrich Himmler, cette même tentative de juguler le pouvoir de l'argent par le retour au pouvoir absolu d'un ordre à la fois religieux et militaire.
La seule puissance militaire, sans le secours du sacré face aux forces de l'argent, conduisant inéluctablement à la défaite, comme en témoignent les expériences communistes et fascistes européennes, mais aussi l'échec du panarabisme de Nasser ou du baasisme de Saddam Hussein, et sans doute demain, s'il n'y prend garde, celui du soldat Vladimir Poutine à l'homme d'affaires Dimitri Medvedev
".

 

Comme dit un peu au-dessus, Soral est fasciné par les pouvoirs militaro-religieux, seuls capables, d'après lui, de lutter contre le pouvoir de la banque. Soral n'hésite pas à mettre la SS de Himmler, l'ordre noir hitlérien, dans les forces pour lutter contre le pouvoir des banquiers.  [:godwinhaha] La fascination envers les pouvoirs autoritaires, voire totalitaires est ici claire. Dans le panthéon soralien, on retrouve Khomeiny, Himmler, Saddam, tous des joyeux drilles,  :D qui ne faisaient guère de cas de la vie humaine.


Poutine et sa fortune personnelle, Saddam, les dignitaires du IIIe Reich et leurs trains de vie plus que luxueux...
Des ascètes qui ont "jugulé le pouvoir de l'argent par le retour au pouvoir absolu d'un ordre à la fois religieux et militaire.". On y croit très fort  :o


Message édité par Empificator le 11-02-2014 à 00:01:05
n°37107527
Tietie006
Dieu ne joue pas aux dés.
Posté le 11-02-2014 à 18:46:08  profilanswer
 

p.176, Soral parle d'un Consensus mémoriel par l'adoption d'un même roman national, ce mythe de la trahison pétainiste et de la résistance de gauche. Consensus et roman gaullo-communiste ramené aujourd'hui à sa réalité dans[i] Un paradoxe français de Simon Epstein[/i].
 
Le mythe de la trahison pétainiste a été très atténué jusqu'aux années 70 et c'est plutôt la thèse de Robert Aron, dans son Histoire de Vichy, en 1954, celle "du glaive gaulliste et du bouclier pétainiste" qui fit florès. Il fallut attendre l'ouvrage de l'historien américain Robert Paxton, "La France de vichy", au début des années 70, pour remettre en cause cette thèse du "glaive et du bouclier" qui consacrait le double jeu vichyste et atténuait la collaboration du régime français.
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rober [...] nne_.C2.BB
 
 


---------------
Pierino torna a scuola !
n°37134608
Tietie006
Dieu ne joue pas aux dés.
Posté le 13-02-2014 à 20:37:42  profilanswer
 

p.177." Une fin des Trente Glorieuses (1945-1973) injustement attribuée au « premier choc pétrolier » mais due, en réalité, à la première rupture du programme du CNR. Une rupture qui commence par l'éviction de de Gaulle pour son insoumission à l'Empire, à cette oligarchie mondialiste avec laquelle il avait pourtant pactisé par deux fois : en 1940, en rejoignant le camp des alliés contre Pétain ; puis en 1958, en achevant de liquider l'Empire français dans l'affaire algérienne.
[...]Une éviction de De Gaulle pour son insoumission à l'Empire du dollar et à l'Etat d'Israël, favorisée par les événements de Mai 68 dans lesquels l'agitateur DCB joua un rôle central"
.
 
D'abord, De Gaulle n'a pas été mis dehors par l'Empire, mais a démissionné après l'échec du référendum sur les régionalisation et le Sénat, en 1969.
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3% [...] nalisation
 
Si Mai 68 l'a ébranlé, il n'en reste pas moins que les législatives de juin 1968 ont été un succès important pour la majorité gaulliste. Le pays profond, effrayé par les désordres de mai 68, se ralliant à l'ordre gaulliste :
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%8 [...] es_de_1968
 
Enfin, Soral, dit que de Gaulle a pactisé avec l'Empire, en rejoignant le camp des alliés contre Pétain en 1940 ...manière de désapprouver ce ralliement et d'insinuer que Pétain luttait contre l'Empire ...


---------------
Pierino torna a scuola !
mood
Publicité
Posté le 13-02-2014 à 20:37:42  profilanswer
 

n°37158821
Tietie006
Dieu ne joue pas aux dés.
Posté le 16-02-2014 à 11:22:27  profilanswer
 

page 179 : La Loi du 3 janvier 1073, dite aussi « loi Pompidou-Giscard- Rotschild .
 
« Mai 68 sans lequel il n'y aurait pu avoir janvier 1973 ; soit une fois de Gaulle chassé du pouvoir, la trahison de la Nation par la droite d'affaire incarnée par Georges Pompidou et son ministre des Finances  Valery Giscard d'Estaing.
Georges Pompidou, ex-directeur général de la Banque Rotschild qui fera passer en douce la réforme de la Banque de France, interdisant désormais l'Etat d'émettre sa monnaie. Un article 25 de loi 73-7 du 3 janvier de la même année signifiait notre entrée dans la logique de la dette. ; soit la fin programmée de nos politique sociales

 
1°) Soral accole le nom de Rotschild dans la loi Pompidou, précision qui n'a aucune factualité, puisque nous n'avons aucune preuve que Rotschild ait téléguidé la création de cette loi. Certes, Pompidou a travaillé à la banque Rotschild, entre 1954 et 1958, mais inférer que Pompidou aurait été influencé par Rotschild pour pondre cette loi, qui vient plutôt, d'ailleurs, des giscardiens, c'est entrer dans une logique conspirationniste qui n'est étayée sur rien, sauf des insinuations.
 
2°) Encore une fois, De Gaulle n'a jamais été chassé du pouvoir. Le général a démissionné de la présidence après l'échec du référendum sur la régionalisation et le Sénat, en 1969. Soral pense certainement qu'en répétant un mensonge plusieurs fois, il deviendra la réalité.
 
3°) Enfin, la loi de 1973 n'a pas édicté que l'Etat ne devait plus  emprunter à sa banque centrale, puisque l'article 19 de cette même loi le permet :
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_n [...] d.C3.A9bat
 
ce n'est que dans l'article 104 du Traité de Maastricht, en 1993, que cette interdiction est formulée.
Une critique du livre de Pierre-Yves Rougeryon, sur la loi de 1973, qui aurait mis la France dans l'esclavage de la dette :
 
http://www.contrelacour.fr/loi-de- [...] rougeyron/


Message édité par Tietie006 le 16-02-2014 à 22:41:42

---------------
Pierino torna a scuola !
n°37159507
Empificato​r
légendaire
Posté le 16-02-2014 à 12:57:54  profilanswer
 

J'ai l'impression que plus tu progresses, moins ça se tient.
Au début, il s'inscrivait encore dans une réflexion sur l'organisation de la société, la place de l'argent, etc. Il fallait une certaine maîtrise des penseurs - et particulièrement des auteurs conspis - pour pouvoir distinguer les origines de son discours.
Mais là, sur De Gaulle, n'importe quel lycéen un peu au fait de l'histoire de France peut comprendre que son analyse est totalement fausse :/

n°37159677
Tietie006
Dieu ne joue pas aux dés.
Posté le 16-02-2014 à 13:20:39  profilanswer
 

Empificator a écrit :

J'ai l'impression que plus tu progresses, moins ça se tient.
Au début, il s'inscrivait encore dans une réflexion sur l'organisation de la société, la place de l'argent, etc. Il fallait une certaine maîtrise des penseurs - et particulièrement des auteurs conspis - pour pouvoir distinguer les origines de son discours.
Mais là, sur De Gaulle, n'importe quel lycéen un peu au fait de l'histoire de France peut comprendre que son analyse est totalement fausse :/


 
La lecture soralienne de l'histoire, c'est la prise progressive du pouvoir par la Banque, contre le Roi, contre Robespierre, contre De Gaulle. Pour lui, seul le pouvoir militaro-religieux (religieux au sens d'une transcendance qui peut être aussi partisane, comme le parti fasciste mussolinien, Saddam ou la SS) peut contrer ce pouvoir bancaire qui est piloté par les juifs. Il essaie par la suite de faire rentrer les faits dans ce schéma de pensée, quitte à les tordre ou à les inventer.  Le soralien de base ne va pas vérifier ses dires, ou si il constate que les dires du Maître ne sont pas très conformes à la réalité, va s'inventer des raisons expliquant cette distorsion ...en délégitimant les discours officiels (la VO sur le 11/9, sur les attentats de Boston, sur l'affaire Merah sont fausses) , les productions universitaires, voyant une réalité cachée derrière le continuum existentiel. La pensée soralienne, comme l'a bien perçu Nabe, est profondément conspirationniste, c'est à dire qu'elle créée sa propre vérité qui est soi-disant cachée derrière la surface des choses, et, en ce sens, elle n'a pas besoin d'être prouvée puisqu'elle est cachée ...Tautologie imparable qui excuse, à l'avance, la non-sourçabilité des dires de Soral. Comment peut-on sourcer quelque chose qui est cachée et dont les acteurs obscurs ont effacé les traces ? :D  


---------------
Pierino torna a scuola !
n°37201261
Tietie006
Dieu ne joue pas aux dés.
Posté le 19-02-2014 à 17:13:42  profilanswer
 

Page 207-208 Soral aborde l'arnaque du réchauffement climatique que nous vend l'oligarchie mondialiste.


---------------
Pierino torna a scuola !
n°37261588
rahsaan
Posté le 25-02-2014 à 00:23:41  profilanswer
 

Tu es bien courageux de débunker le livre page après page.  
Il faudra que je linke ce topic en fp du topic Soral :o


Message édité par rahsaan le 25-02-2014 à 00:23:51

---------------
Cinecourt, mon blog cinéma. Derniers films : Shining, Bullitt, Certains l'aiment chaud...
n°37269156
Tietie006
Dieu ne joue pas aux dés.
Posté le 25-02-2014 à 16:52:06  profilanswer
 

La lutte contre le terrorisme et l'arnaque Al-Qaida. (p.209)
 
« Une opération terroriste oligarchique, instrumentalisant l'islam radical qui permit à l'Empire de justifier et de relancer ses opérations de pacification néo-coloniales (Irak, Afghanistan, demain Iran …) au nom de la lutte contre le terrorisme abstrait incarné par AQ de leur ancien agent Oussama Ben Laden ».
 
Il n'y a rien d'abstrait dans ce terrorisme et les morts qu'il fait sont bien réels. Environ 3000 pour le 11 septembre, 200 pour les attentats de Madrid en 2004, 50 à Londres en 2005, sans compter tout le reste.
 
 
 (p.210) « Une vérité officielle sur les attentats du 11 septembre, tellement intenable, avec l'effondrement de la Tour 7 et l'avion tout aussi introuvable du Pentagone que plus d'un américain sur 2 n'y croit plus et pense aujourd'hui, comme de nombreuses personnalités du reste du monde, à une inside job impliquant services américains et israélien. »
 
La vérité officielle est tout à fait tenable, ce sont les versions alternatives qui sont plutôt intenables et n'ont jamais eu le début d'une once d'une preuve. L'avion sur le Pentagone, il y a plus d'une centaine de témoins oculaires qui ont bien vu un avion et des restes de la carcasse ont bien été retrouvés.
Quant aux nombreuses personnalités qui douteraient, elles se résument à quelques acteurs et quelques politiciens, mais peu de scientifiques.


---------------
Pierino torna a scuola !
n°37277529
Tietie006
Dieu ne joue pas aux dés.
Posté le 26-02-2014 à 12:38:05  profilanswer
 

Il y a dans la prose soralienne l'utilisation systématique de la décontextualisation. On a l'impression que les attentats du 11 septembre sortent d'une boîte à coucou,  [:tim_coucou] , juste organisés par le pouvoir américano-sioniste pour envahir l'Afghanistan et l'Irak. Or, ces attentats ne sont que le point d'orgue d'une vague de terrorisme, touchant les intérêts américains, depuis 1993:
- 1993, premier attentat contre le WTC par l'artificier Ramzi Youcef (arrêté au Pakistan) et le sheikh aveugle Omar Rahman, qui purge une peine de perpétuité à la prison ADX Florence.
- 1995 attentat-suicide, revendiqué par AQ, contre une base américaine à Ryad = 5 morts.
- 1996 attentat d'AQ  contre une base américaine à Dahrhan, en Arabie Saoudite = 19 morts.
- 1998: attentats contre les ambassades américaines au Kenya et en Tanzanie = 250 morts et des milliers de blessés.
- 2000: attentats d'AS contre l'USS Cole au Yémen = 17 morts.
 
Les réponses américaines sont allées crescendo. Après les attentats contre les ambassades américaines en 1998, Clinton a validé l'opération "Infinite Reach", en août 1998, qui a frappé, avec des missiles Tomahawks,  des camps d'AQ au Soudan (ici ce fut une bavure) et en Afghanistan. Déjà, les américains auraient pu arguer de ces attentats pour envahir l'Afghanistan du Mollah Omar.
Puis, par la suite, les américains firent pression sur l'Afghanistan, via l'ONU, pour que Omar expulse Ben Laden et arrête de protéger AQ.
Puis, évidemment, face à la plus grosse attaque touchant le sol américain de l'histoire, avec les 3000 morts du 11 septembre 2011, les USA n'avaient plus trop le choix au niveau de la réponse ...A un acte de guerre, il ne pouvait que répondre par un autre de guerre.


Message édité par Tietie006 le 26-02-2014 à 12:51:52

---------------
Pierino torna a scuola !
n°37311647
Tietie006
Dieu ne joue pas aux dés.
Posté le 01-03-2014 à 14:44:17  profilanswer
 

page 211 :
 
La question démographique posée à la domination impériale.
 
Curieux titre que j'ai du mal à capter, mais bon, lisons la suite :
 
"A ce stade de puissance et d'illégitimité, tant sur le plan démocratique qu'économique, la question posée à l'oligarchie devient purement démographique.
Comment le petit nombre de ses membres va-t-il pouvoir continuer à contrôler une  population mondiale grandissante et de plus en plus poussée par une crise généralisée ?
"
 
Ici, on ne sait pas trop de qui Soral parle ...l'illégitimité démocratique ? Si il parle des pays occidentaux, il y a au moins des élections dans ces pays-là ...La population mondiale grandissante est surtout le fait de deux pays, la Chine et l'Inde. En Chine, où il n'y a pas de juifs,  le parti communiste chinois a une méthode simple pour mater les manifestations ...il envoie les chars ...c'est une méthode plus efficace que le contrôle par les médias  :o !
 
"Un problème crucial auquel notre champion de l'hyperclasse nomade, Jacques Attali, répond dans ses conférences à usage interne en proposant de simplifier et de faciliter les conversions, afin d'accroître les effectifs de la communauté d'élite de 13 à 200 millions d'âmes".
 
Attali n'a aucune fonction particulière en France et à l'étranger, c'est un ancien conseiller de François Mitterrand qui écrit des essais, à qui on demande de faire des rapports que presque personne ne lie ! Attali, malgré son appartenance à la communauté qui ne dit pas son nom, n'a pas l'air de contrôler France 2  :o :
 
http://www.youtube.com/watch?v=DU6vc4ZVKwM
 
Enfin, cette histoire d'accélérer les conversions, que prônerait Attali, de passer de 13 à 200 millions de juifs, ça m'a l'air un peu du grand n'importe quoi, mais il faudrait croire Soral sur parole ...car évidemment, encore une fois, aucune source.


---------------
Pierino torna a scuola !
n°37340139
Tietie006
Dieu ne joue pas aux dés.
Posté le 04-03-2014 à 12:02:52  profilanswer
 

p.212 :
 
"L'autre solution , proposée selon les dires de feu Aaron Russo par cet autre oligarque, Nick Rockefeller, consistant au contraire à réduire de façon drastique la population mondiale par une série d'actions malthusiennes qui ressembleraient forts aux opérations de gouvernance globale précédemment évoquées, mais poussées à leur terme: famines organisées, empoisonnements de masse, guerre généralisée ...afin que cette masse, réduite au moins de moitié, puisse continuer à être soumise et contrôlée par l'élite oligarchique dans sa proportion actuelle ..."
 
Exemple type du charabia soralien ! On s'inspire des dires délirants d'un conspirationniste libertarien, Aaron Russo, qui pense que les USA ont fabriqué les attentats du 11 septembre, qu'il y a un complot mondial des banquiers pour contrôler le monde et des propos de Nick Rockefeller, qui n'a rien à voir avec la célèbre famille, qui affirme que la population mondiale va être réduite de moitié, que les humains seront pucés, et que la libération de la femme est une arnaque ! [:tietie006:4]  
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Aaron_Russo
 
Comment va-t-on réduire la population mondiale ? Selon Soral :
- Par des famines généralisées ...moi je vois plutôt l'obésité qui gagne du terrain chez les jeunes... [:mister yoda:1]  
- par des empoisonnements de masse ? Quel poison ? Le Coca ? [:tieri71]  
- des guerres généralisées. Les guerres ont nettement diminué dans la deuxième moitié du 20eme siècle, et elles ont toujours été très localisées, après la seconde guerre mondiale. L'arme nucléaire interdit des guerres entre les grandes puissances nucléaires. Mais comme ce que dit le Master of Logos est vrai, je vous conseille de faire un petit stage de survivalisme, en milieu rural isolé, proposé, pour 190 € sur le site €galité & Réconciliation:
 
http://www.prenonslemaquis.fr/prod [...] -mars-2014
 
Quant au mystérieux Nick Rockefeller, il n'est pas oligarque, mais avocat et n'aurait pas de lien avec la célèbre famille ...
 
http://www.agoravox.tv/tribune-lib [...] donc-37688 (Très peu d'infos sur ce personnage, j'ai trouvé qu'une référence sur Agoravox)
Apparemment, d'après Russo, il aurait été au courant 11 mois avant, des attentats du 11 septembre ...Evidemment, aucune preuve, juste les propos d'une personne qui avait beaucoup d'imagination ...
 
Bref, un passage bien délirant de notre ami Alain mais qui ravira son public conspirationniste ! :D


Message édité par Tietie006 le 04-03-2014 à 12:37:19

---------------
Pierino torna a scuola !
n°37362448
Tietie006
Dieu ne joue pas aux dés.
Posté le 06-03-2014 à 08:57:54  profilanswer
 

page 213-214, Soral cite un extrait de Julius Evola, qui critique les marchands et le capitalisme (in "Contre le monde moderne) et il cite aussi l'extrait d'un discours fait par l'ancien président iranien Ahmadinejad, devant les Nations-Unies, le 24 septembre 2009, qui stigmatisait la politique des USA qui voulait faire passer des démocraties pour des dictatures.
 
La première référence, à Julius Evola, inscrit Soral dans un courant politique bien identifié, le fascisme, et la deuxième, illustre le fait que tant qu'on combat la politique israélienne et américaine, même si on est une dictature ou un régime autoritaire, on aura l'imprimatur du Soral. Ahmadinejad, ancien président iranien, considéré comme un radical, fait partie du Hojjatieh, secte chiite qui voudrait précipiter le retour du Mahdi, en provoquant l'Apocalypse, ce qui pourrait expliquer les positions parfois extrémistes du Ahmadine.
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mahmo [...] 89ducation
 
page 215-216, il divise l'Islam en un Islam de résistance à l'Empire, composé de l'Iran des mollahs, du Hezbollah et du Hamas, un Islam cohérent, qui aide la lutte des palestiniens et conteste la version officielle du 11 septembre, (C'est une marotte chez lui, cette histoire du 11 septembre ...) et un Islam de Collaboration, constitué de l'Arabie Saoudite, alliée des américains, Al-Qaeda et Ben Laden dont l'objectif est de pousser à la confrontation des populations musulmanes et chrétiennes d'Europe, comme au Kosovo ou par le biais de la polémique du voile intégral.
 
L'analyse n'est pas fausse puisque l'on remarque que l'axe chiite Iran/Hezbollah/Bachar est sur une ligne anti-US alors que l'Arabie Saoudite et plus généralement les Etats sunnites du Golfe sont alliés des occidentaux. Ici, on peut voir l'analyse soralienne au travers du prisme du conflit israélo-arabe, puisque l'Iran, le Hezbollah et Bachar alimentent la résistance à Israel alors que la Saoudie a toujours eu des relations difficiles avec l'OLP, mouvement de résistance plutôt laïque et avait coupé les ponts avec Arafat après la première guerre du Golfe.  
Il n'en reste pas moins que l'Iran, le Hezbollah ou le Hamas (sunnite) sont des états ou mouvements d'inspiration théocratique dans lesquels la loi de Dieu s'impose aux hommes et donc sont des mouvements anti-démocratiques par essence, puisque dans la démocratie, le pouvoir vient d'en-bas, du peuple, et non d'en-haut, d'une divinité. On peut aussi constater que les mouvements de résistance palestinien était à l'origine, nationaliste de type nassérien (OLP) ou d'obédience marxiste, comme le FPLP de Georges Habache.
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Front [...] _Palestine
 
Mais, progressivement, se mouvement de résistance palestinien s'est islamisé, avec, dans les années 80, la création du Hezbollah libanais et du Hamas palestinien. Islamisation qui touchait d'ailleurs tout le monde musulman, je pense au Pakistan du général Zia. Cette islamisation des sociétés musulmanes a mis en porte à faux les anti-impérialistes marxistes européens qui avaient toujours appuyés les pays du tiers-monde dans leur lutte contre l'impérialisme occidental, mais qui se trouvait désormais à soutenir des régimes islamistes, régimes profondément éloignés de leur conception laïque et athée.
 
Cela montre l'importance de la religion et de la transcendance, dans la pensée d'Alain Soral, seule capable, avec le militaire, de s'opposer à la banque et la marchandisation du monde.
 
Quant à Oussama Ben Laden qui collaborerait avec les USA, c'est un non-sens absolu qui se raccroche au conspirationnisme soralien. Si, lors du djihad afghan, Ben Laden, surtout financier pour aider la résistance afghane, a combattu aux côtés de résistants soutenus, aussi, par les américains, leur collaboration présumée a surtout été une cohabitation. Les américains ne sont pas intervenus directement sur le terrain, en Afghanistan, il sous-traitait leur aide par le biais de l'ISI, service secret de l'armée pakistanaise, qui s'occupait de ventiler l'aide américaine, et qui aidait principalement le Hezb-e-islami de Gulbudinne Hekmatyar, un autre islamiste radical, qui a rompu avec les américains lors de la première guerre du Golfe.
Par la suite, lors du retrait des troupes soviétiques d'Afghanistan, Ben Laden a crée Al-Qaida avec l'égyptien Al-Zawhairi pour continuer le djihad mais au niveau international et s'est réfugié au Soudan jusqu'en 1996. Les attentats de 1995-1996 contre les bases américaines en Arabie Saoudite, les attentats d'AQ contre les ambassades américaines en Tanzanie et au Kenya, en 1998, et contre l'USS Cole en 2000, prouvaient bien que l'ennemi juré de Ben Laden était bien les USA, ce qui fut confirmé par les attentats du 11 septembre. Toute la décennie 90 fut une longue liste d'attentats islamistes contre les intérêts américains, dont le premier attentat contre les WTC, en 1993, diligenté par le cheikh aveugle Omar Rahman et l'artifice Ramzi Youcef. Donc dire que Ben Laden collaborait avec les USA est un contre-sens absolu car tout prouve le contraire.


Message édité par Tietie006 le 06-03-2014 à 11:38:05

---------------
Pierino torna a scuola !
n°37363398
rahsaan
Posté le 06-03-2014 à 10:32:00  profilanswer
 

Tu parles de conception "laïcarde", mais c'est un terme péjoratif. Je ne sais pas si c'est en ce sens que tu veux l'employer ; sinon, c'est tout simplement "laïque" ;)


---------------
Cinecourt, mon blog cinéma. Derniers films : Shining, Bullitt, Certains l'aiment chaud...
n°37364328
Tietie006
Dieu ne joue pas aux dés.
Posté le 06-03-2014 à 11:28:26  profilanswer
 

rahsaan a écrit :

Tu parles de conception "laïcarde", mais c'est un terme péjoratif. Je ne sais pas si c'est en ce sens que tu veux l'employer ; sinon, c'est tout simplement "laïque" ;)


 
Oui, laïque. L'islamisation des mouvements de résistance palestinien, a troublé les mouvements anti-impérialistes occidentaux, d'obédience marxiste et athée, qui avaient toujours vu la religion comme l'opium du peuple, agent de lobotomisation du prolétariat pour lui faire accepter l'économie capitaliste. Or, avec l'apparition de mouvement comme le Hezbollah libanais, du Hamas palestinien, mouvements islamistes, cette gauche anti-impérialiste et anti-sioniste s'est trouvé en porte-à-faux, obligée de soutenir des mouvements politiques religieux, ce qui était en contradiction avec leur doxa. D'où des hésitations, des compromissions, que l'on a appelé islamo-gauchisme, comme le mouvement des Indigènes de la République ou le Parti des Travailleurs de Belgique de Ludo Martens :
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ludo_Martens
 
qui avait fait une alliance avec la Ligue Arabe Européenne, pro-Hezbollah, lors d'élections en Belgique en 2003.
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ligue [...] %C3%A9enne
 
Un certain confusionnisme règne depuis, comme avec l'affaire de la candidate voilée du NPA, parti trotskyste et athée, représentée par une candidate affichant ouvertement sa croyance religieuse. Depuis lors, certains mouvements anti-impérialistes se revendiquent de l'islam ou de la religion en général, ce qui est le cas de Soral, qui voit dans l'Islam de résistance un adversaire de l'Empire.

Message cité 1 fois
Message édité par Tietie006 le 06-03-2014 à 12:52:27

---------------
Pierino torna a scuola !
n°37433923
DIDYEAH197​8
École Hokuto de cuisine
Posté le 12-03-2014 à 17:41:28  profilanswer
 

[:lardoncru]


---------------
Pride FC Fans
n°37520214
Samados
Ma Patrie
Posté le 19-03-2014 à 17:42:49  profilanswer
 

Heu... ouai ?  :pfff:


Message édité par Samados le 19-03-2014 à 17:43:45

---------------
Mental - Social - Force - Spiritualité  |||  Dissidence - Nature
n°37560679
Sweet-Memo​ries
Spécialiste du vol yogique
Posté le 23-03-2014 à 13:58:04  profilanswer
 

[:gaga drapal]  
 
ceci j'attends le zélé qui lira le nouveau bouquin de 1000 pages de Nabe [:julm3]


---------------
Rhythm Of The Night | Diiis... c'est quoi ça?!
n°37561831
batata
.
Posté le 23-03-2014 à 16:31:51  profilanswer
 

Topic très intéressant , et je précise d'emblée que je ne soutiens pas du tout Soral, et que je n'ai pas lu Comprendre l'Empire .
 
 
J'ai néanmoins quelques remarques sur les commentaires de Tietie par rapport à Soral et à l'islam, car je trouve que ses critiques manque le coche  :
 

Citation :

page 215-216, il divise l'Islam en un Islam de résistance à l'Empire, composé de l'Iran des mollahs, du Hezbollah et du Hamas, un Islam cohérent, qui aide la lutte des palestiniens et conteste la version officielle du 11 septembre, (C'est une marotte chez lui, cette histoire du 11 septembre ...) et un Islam de Collaboration, constitué de l'Arabie Saoudite, alliée des américains, Al-Qaeda et Ben Laden dont l'objectif est de pousser à la confrontation des populations musulmanes et chrétiennes d'Europe, comme au Kosovo ou par le biais de la polémique du voile intégral.  
 
L'analyse n'est pas fausse puisque l'on remarque que l'axe chiite Iran/Hezbollah/Bachar est sur une ligne anti-US alors que l'Arabie Saoudite et plus généralement les Etats sunnites du Golfe sont alliés des occidentaux. Ici, on peut voir l'analyse soralienne au travers du prisme du conflit israélo-arabe, puisque l'Iran, le Hezbollah et Bachar alimentent la résistance à Israel alors que la Saoudie a toujours eu des relations difficiles avec l'OLP, mouvement de résistance plutôt laïque et avait coupé les ponts avec Arafat après la première guerre du Golfe.  
Il n'en reste pas moins que l'Iran, le Hezbollah ou le Hamas (sunnite) sont des états ou mouvements d'inspiration théocratique dans lesquels la loi de Dieu s'impose aux hommes et donc sont des mouvements anti-démocratiques par essence, puisque dans la démocratie, le pouvoir vient d'en-bas, du peuple, et non d'en-haut, d'une divinité. On peut aussi constater que les mouvements de résistance palestinien était à l'origine, nationaliste de type nassérien (OLP) ou d'obédience marxiste, comme le FPLP de Georges Habache.  
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Front [...] _Palestine  
 
Mais, progressivement, se mouvement de résistance palestinien s'est islamisé, avec, dans les années 80, la création du Hezbollah libanais et du Hamas palestinien. Islamisation qui touchait d'ailleurs tout le monde musulman, je pense au Pakistan du général Zia. Cette islamisation des sociétés musulmanes a mis en porte à faux les anti-impérialistes marxistes européens qui avaient toujours appuyés les pays du tiers-monde dans leur lutte contre l'impérialisme occidental, mais qui se trouvait désormais à soutenir des régimes islamistes, régimes profondément éloignés de leur conception laïque et athée.  
 
Cela montre l'importance de la religion et de la transcendance, dans la pensée d'Alain Soral, seule capable, avec le militaire, de s'opposer à la banque et la marchandisation du monde.


 
Je trouve les positions de Soral beaucoup plus ambigües que ce que tu expliques. Comme tu le montres, il se met à soutenir les islamistes lorsqu'il s'agit de l'Iran ou du Hezbollah (donc des chiites), mais il le vomit quand il s'agit des sunnites (les Frères musulmans par exemple), en reprenant l'argument très traditionnel pas du tout anti-système, qui consiste à louer le "dictateur, mais laïc" et à l'ériger en rempart nécessaire contre le "fascislamisme" (Assad, Khadafi).
 
Est-ce qu'on peut dire, dans ce cas, que la base de sa "pensée" est qu'il fait la différentee entre un islam résistant et un islam collabo ? Je ne pense pas, puisqu'il n'hésite pas à reprendre les thèses de "l'empire" dès lorsqu'il ne s'agit plus d'islam chiite.  
 
Je précise que je fais ces remarques parce que pour moi, c'est érroné de penser que Soral a une position cohérente sur l'islam, c'est ce qui lui permet de faire croire que les musulmans devraient adhérer à ses analyses, alors qu'il semble sur ce point aussi malhonnête que quand il parle de "juif du quotidien", qui lui, serait gentil, contrairement au "sioniste".  
 
 
 
 
 

Tietie006 a écrit :


 
Oui, laïque. L'islamisation des mouvements de résistance palestinien, a troublé les mouvements anti-impérialistes occidentaux, d'obédience marxiste et athée, qui avaient toujours vu la religion comme l'opium du peuple, agent de lobotomisation du prolétariat pour lui faire accepter l'économie capitaliste. Or, avec l'apparition de mouvement comme le Hezbollah libanais, du Hamas palestinien, mouvements islamistes, cette gauche anti-impérialiste et anti-sioniste s'est trouvé en porte-à-faux, obligée de soutenir des mouvements politiques religieux, ce qui était en contradiction avec leur doxa. D'où des hésitations, des compromissions, que l'on a appelé islamo-gauchisme, comme le mouvement des Indigènes de la République ou le Parti des Travailleurs de Belgique de Ludo Martens :
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ludo_Martens
 
qui avait fait une alliance avec la Ligue Arabe Européenne, pro-Hezbollah, lors d'élections en Belgique en 2003.
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ligue [...] %C3%A9enne
 
Un certain confusionnisme règne depuis, comme avec l'affaire de la candidate voilée du NPA, parti trotskyste et athée, représentée par une candidate affichant ouvertement sa croyance religieuse. Depuis lors, certains mouvements anti-impérialistes se revendiquent de l'islam ou de la religion en général, ce qui est le cas de Soral, qui voit dans l'Islam de résistance un adversaire de l'Empire.


 
 
L'islamo-gauchisme est surtout un néologisme inventé par les néoconservateurs pour faire croire à une "complaisance" de l'extrême-gauche envers les islamismes, sans doute dans le but de disqualifier le combat de l'extrême-gauche contre l'islamophobie  et pour les palestiniens.  L'islamo-gauchisme n'est qu'une variante conçue pour les musulmans  du "judeo-bolchévisme" dont parlaient les antisémites au 20ième siècle.  
 
Les Indigènes de la République ne sont pas un exemple puisqu'ils ne viennent pas de l'extrême-gauche traditionelle.
L'affaire de la candidate musulmane du NPA non plus, car le débat n'était pas une accusation d'islamo-gauchisme mais une soi-disant atteinte à la laïcité. Les accusations d'islamo-gauchisme n'avaient d'ailleurs pas visé seulement des partis politiques mais aussi le MRAP,  Amnesty International, la Ligue des droits de l'homme, ATTAC ...   :D


Message édité par batata le 23-03-2014 à 16:37:37
n°37572774
Tietie006
Dieu ne joue pas aux dés.
Posté le 24-03-2014 à 14:10:38  profilanswer
 

Soral soutient les musulmans qui l'arrangent en suivant le principe: "l'ennemi de mon ennemi est mon ami" et pourvu que cet islam là soit antiaméricain, ça roule pour lui. Or pour l'Iran, l'Amérique est le grand Satan, donc va pour le soutien de l'Iran et des chiites. Les chiites seraient de nouveau pour les USA, comme à l'époque du Shah, qu'il leur cracherait à la gueule. Dans la pensée de Soral tout est vu par le prisme du soutien ou de l'opposition à l'entité américano-sioniste, excepté le cas Ben Laden. Ben Laden étant farouchement anti-US, il aurait du le soutenir. Mais il a préféré saisir la carte du conspirationnisme et de décider que Ben Laden était un agent US, manipulé par la CIA.
Quant à l'islamo-gauchisme, il a bien existé, en Belgique (alliance PTB/LAE en 2003), et existe aussi au PIR. Abdelaziz Chambi est en l'exemple même, puisqu'il est de sensibilité de gauche et défend son identité musulmane. Mais il y a eu aussi des chrétiens de gauche. En soi, l'islamo-gauchisme n'est pas gênant si il reste plutôt modéré, mais il est curieux lorsqu'il associe des partis marxistes et des religieux ...


---------------
Pierino torna a scuola !
n°37578534
baratheon
Posté le 24-03-2014 à 20:37:31  profilanswer
 

J'aime bien le chapitre où il parle des grands hommes. Avant, c'était des grandes figures militaires, maintenant c'est des banquiers et des comptables, des "managers".


---------------
Nigaud avec attitude
n°37590970
Tietie006
Dieu ne joue pas aux dés.
Posté le 25-03-2014 à 18:25:50  profilanswer
 

baratheon a écrit :

J'aime bien le chapitre où il parle des grands hommes. Avant, c'était des grandes figures militaires, maintenant c'est des banquiers et des comptables, des "managers".


 
Plutôt des managers que des banquiers et des comptables ...les banquiers ont assez mauvaises réputations, et pas que depuis la crise des subprimes. Par contre, les "success story" à la Bill Gates ou à la Steve Jobs fascinent les gens. Et ce n'est pas plus mal qu'on soit passé d'une société guerrière et belliqueuse à une société commerçante plus pacifique. Soral est nostalgique de la France pré-révolutionnaire, France monarchiste qu'il idéalise, où la société était divisée en Ordres et chacun était à sa place ...les producteurs, les guerriers et les prêtres, tripartition dont il se fait le thuriféraire.


---------------
Pierino torna a scuola !
n°37597130
DIDYEAH197​8
École Hokuto de cuisine
Posté le 26-03-2014 à 11:45:04  profilanswer
 

Tietie006 a écrit :

P.160, Soral traite la LCR, la CNT, d'idiots utiles du système, le gauchisme lobotomisant les étudiants via des associations anti-racistes, style "Touche pas à mon pote".
Je vois pas trop pourquoi le gauchisme abrutirait spécialement la jeunesse ...Assertion gratuite digne du café du commerce. C'est pas LLP ou Livernette qui vont rendre les jeunes plus intelligents. Et je comprends pas cette obsession soralienne sur l'association "Touche pas à mon pote" et sur la marche des Beurs. Cette marche a quand même mis en lumière un gros problème de discrimination dans la société française envers les beurs, alors que le sujet était plutôt tabou à l'époque. Ce fut une aventure humaine pour beaucoup. Après, que tout ça ait été récupéré par un ou des partis politiques, c'est de bonne guerre, mais ça n'enlève rien à l'authenticité de cette marche et à la motivation de ces participants. Que Farida ait eu les boules par la suite ...ce sont des choses qui arrivent dans toutes les associations, où il y a, évidemment, des luttes de pouvoir. Mais c'est pas l'ermite errant  [:lara fabian:1] qui a forgé de toute pièce le malaise des Beurs ...


 
Il repond un peu à ta question lors de cette conférence à Nantes:
 
http://www.egaliteetreconciliation [...] 24168.html


---------------
Pride FC Fans
n°37607487
Tietie006
Dieu ne joue pas aux dés.
Posté le 27-03-2014 à 07:35:08  profilanswer
 

DIDYEAH1978 a écrit :


 
Il repond un peu à ta question lors de cette conférence à Nantes:
 
http://www.egaliteetreconciliation [...] 24168.html


 
A quelle question ?


---------------
Pierino torna a scuola !
n°37616072
DIDYEAH197​8
École Hokuto de cuisine
Posté le 27-03-2014 à 19:39:29  profilanswer
 

Quand tu dis "je vois pas trop pourquoi....." Et le "je comprends pas...."


---------------
Pride FC Fans
n°37617237
Tietie006
Dieu ne joue pas aux dés.
Posté le 27-03-2014 à 21:40:22  profilanswer
 

DIDYEAH1978 a écrit :

Quand tu dis "je vois pas trop pourquoi....." Et le "je comprends pas...."


 
Euh tu pourrais être plus clair ?


---------------
Pierino torna a scuola !
n°37622285
DIDYEAH197​8
École Hokuto de cuisine
Posté le 28-03-2014 à 12:49:39  profilanswer
 

Tietie006 a écrit :

 

Euh tu pourrais être plus clair ?

 

ben relis ton post, j'avais la flemme de faire le copier/coller avec l'appli HFR+  :lol:

 

=> Je vois pas trop pourquoi le gauchisme abrutirait spécialement la jeunesse .
=> Et je comprends pas cette obsession soralienne sur l'association "Touche pas à mon pote" et sur la marche des Beurs.

Message cité 1 fois
Message édité par DIDYEAH1978 le 28-03-2014 à 12:50:50

---------------
Pride FC Fans
n°37626305
Tietie006
Dieu ne joue pas aux dés.
Posté le 28-03-2014 à 17:56:08  profilanswer
 

DIDYEAH1978 a écrit :


 
ben relis ton post, j'avais la flemme de faire le copier/coller avec l'appli HFR+  :lol:  
 
=> Je vois pas trop pourquoi le gauchisme abrutirait spécialement la jeunesse .
=> Et je comprends pas cette obsession soralienne sur l'association "Touche pas à mon pote" et sur la marche des Beurs.


 
Ben je connais le discours de Soral sur ces deux thèmes ...qui est un discours orienté. Ce que Soral ne supporte pas chez les gauchistes c'est leur internationalisme qui diabolise le fait national, notamment les trotskystes, alors que lui défend la Nation. Bref, c'est un discours subjectif et pas une vérité révélée. Surtout que connaissant un peu des militants trotskystes, ils sont plutôt tout le temps en train de bouquiner pour se cultiver. Après, je ne suis pas d'accord avec leur vision du monde, mais ils sont plutôt ouverts, culturellement parlant, et donc loin d'être des abrutis.  
 Sur, "Touche pas à mon pote", Soral s'insurge sur le fait que c'est un mouvement qui aurait été téléguidé par le PS pour faire diversion et filer la métaphore sur l'anti-racisme au lieu de défendre les intérêts des travailleurs. Or cette association et cette marche des beurs exprimaient aussi une réalité sur le terrain, celle de la stigmatisation d'une certaine partie de la population d'origine maghrébine qui était parquée dans des cités pourries avec comme horizon de travail l'ANPE.


---------------
Pierino torna a scuola !
n°37633343
Tietie006
Dieu ne joue pas aux dés.
Posté le 29-03-2014 à 19:04:30  profilanswer
 

Un article intéressant dans Le Monde diplomatique d'avril 2014, page 7, "Une extrême-droite qui n'exècre pas l'islam". Gabor Vona, le président de Jobbik, mouvement d'extrême-droite hongrois se dit fasciné par l'islam qu'il perçoit comme l'ultime bastion du traditionnalisme contre la mondialisation:
"L'islam est le dernier espoir de l'humanité dans les ténèbres du globalisme et du libéralisme", a-t-il affirmé en novembre 2013. D'ailleurs, Vona entretient de bonnes relations avec l'Iran.
On retrouve ici le même discours qu'Alain Soral et son islam de résistance, à l'Empire. A noter que Marc George, ancien bras droit de Soral, grand supporter de Bruno Gollnisch s'est converti à l'islam, religion qui incarnait pour lui la tradition par rapport à la modernité.


---------------
Pierino torna a scuola !
n°37640337
batata
.
Posté le 30-03-2014 à 18:08:49  profilanswer
 

Merci Tietie pour tes infos :jap: C'est dans "Manières de voir" ou dans le journal mensuel  ?
 
Moi je me dis que leur islam est pirement identitaire, de la même manière que le catholicisme de Soral .

n°37640380
batata
.
Posté le 30-03-2014 à 18:12:55  profilanswer
 

Tietie006 a écrit :


 
Ben je connais le discours de Soral sur ces deux thèmes ...qui est un discours orienté. Ce que Soral ne supporte pas chez les gauchistes c'est leur internationalisme qui diabolise le fait national, notamment les trotskystes, alors que lui défend la Nation. Bref, c'est un discours subjectif et pas une vérité révélée. Surtout que connaissant un peu des militants trotskystes, ils sont plutôt tout le temps en train de bouquiner pour se cultiver. Après, je ne suis pas d'accord avec leur vision du monde, mais ils sont plutôt ouverts, culturellement parlant, et donc loin d'être des abrutis.  
 Sur, "Touche pas à mon pote", Soral s'insurge sur le fait que c'est un mouvement qui aurait été téléguidé par le PS pour faire diversion et filer la métaphore sur l'anti-racisme au lieu de défendre les intérêts des travailleurs. Or cette association et cette marche des beurs exprimaient aussi une réalité sur le terrain, celle de la stigmatisation d'une certaine partie de la population d'origine maghrébine qui était parquée dans des cités pourries avec comme horizon de travail l'ANPE.


 
 
Pour sos-racisme, il n'a pas tout à fait tort. C'est un mouvement largement soutenu et financé par le PS pour récupérer le combat des "beurs" et à la réduire à un antiracisme assez abstrait tout en occultant les revendications sociales et culturelle (d'où cette pique dans un article des indigènes de la république omù ils disent que les discriminations, pour le "facho de gauche", c'est u problème qui empêche les maghrébins ...  d'aller en boîte :D).  
 
Mais effectivement, Soral égare complétement quand il dit que  la marche et tout le mouvement antiraciste en général est issu d'une manipulation du PS alors que comme tu dis ils exprimaient une réalité sur le terrain, sont nés avant l'épisode sos-racisme et ont ocntinué à exister indépendamment de sos.

n°37640591
Tietie006
Dieu ne joue pas aux dés.
Posté le 30-03-2014 à 18:36:02  profilanswer
 

batata a écrit :


 
 
Pour sos-racisme, il n'a pas tout à fait tort. C'est un mouvement largement soutenu et financé par le PS pour récupérer le combat des "beurs" et à la réduire à un antiracisme assez abstrait tout en occultant les revendications sociales et culturelle (d'où cette pique dans un article des indigènes de la république omù ils disent que les discriminations, pour le "facho de gauche", c'est u problème qui empêche les maghrébins ...  d'aller en boîte :D).  
 
Mais effectivement, Soral égare complétement quand il dit que  la marche et tout le mouvement antiraciste en général est issu d'une manipulation du PS alors que comme tu dis ils exprimaient une réalité sur le terrain, sont nés avant l'épisode sos-racisme et ont ocntinué à exister indépendamment de sos.


 
Oui, le PS avait financé SOS Racisme, certainement pour essayer d'attirer le vote des Beurs. Mais la marche des Beurs, qui est partie de Marseille en octobre 1983, avec 17 personnes, est arrivée à Paris au milieu de 100 000 personnes ...
 
https://fr.wikipedia.org/wiki/March [...] 8re_marche
 
Ce fut donc d'abord une aventure humaine assez extraordinaire !


---------------
Pierino torna a scuola !
n°37816413
Tietie006
Dieu ne joue pas aux dés.
Posté le 14-04-2014 à 18:31:26  profilanswer
 

Tietie006 a écrit :


 
La lecture soralienne de l'histoire, c'est la prise progressive du pouvoir par la Banque, contre le Roi, contre Robespierre, contre De Gaulle. Pour lui, seul le pouvoir militaro-religieux (religieux au sens d'une transcendance qui peut être aussi partisane, comme le parti fasciste mussolinien, Saddam ou la SS) peut contrer ce pouvoir bancaire qui est piloté par les juifs. Il essaie par la suite de faire rentrer les faits dans ce schéma de pensée, quitte à les tordre ou à les inventer.  Le soralien de base ne va pas vérifier ses dires, ou si il constate que les dires du Maître ne sont pas très conformes à la réalité, va s'inventer des raisons expliquant cette distorsion ...en délégitimant les discours officiels (la VO sur le 11/9, sur les attentats de Boston, sur l'affaire Merah sont fausses) , les productions universitaires, voyant une réalité cachée derrière le continuum existentiel. La pensée soralienne, comme l'a bien perçu Nabe, est profondément conspirationniste, c'est à dire qu'elle créée sa propre vérité qui est soi-disant cachée derrière la surface des choses, et, en ce sens, elle n'a pas besoin d'être prouvée puisqu'elle est cachée ...Tautologie imparable qui excuse, à l'avance, la non-sourçabilité des dires de Soral. Comment peut-on sourcer quelque chose qui est cachée et dont les acteurs obscurs ont effacé les traces ? :D  


 
Soral présente Français Delaisi qui  fait une apologie de l'économie national-socialiste dans son livre La Révolution européenne, publié en 1942.  
 
https://www.youtube.com/watch?v=wZLA41BcBWc
 
"C'est parce que l'Allemagne a trouvé toutes les solutions qu'elle a échappée à l'esclavage de la dette, que l'Empire l'a fait chuter".
 
Ici, Soral prend ses désirs pour des réalités. Si Delaisi vient de la gauche syndicale et réformiste, il est membre du RNP, en 1942, le parti ultra-collabo de Marcel Déat qui n'est pas vraiment gauchisant.
 Si l'Angleterre et la France ont bien déclaré la guerre à l'Allemagne, et non pas le contraire, c'est bien l'Allemagne hitlérienne qui a précipité l'Europe dans la guerre, en attaquant la Pologne, le 1er septembre 1939, par le biais d'un "false flag". Et les plans hitlériens prévoyaient la guerre contre la France, depuis 1937, voir le Protocole Hossbach. Notons que dès 1937, Hitler est bien conscient de la limite de sa politique autarcique qu'il juge intenable à moyen terme.
 
https://fr.wikipedia.org/wiki/Protocole_Hossbach
 
Quant à l'économie nazie, il y a beaucoup de Légendes Urbaines qui trainent sur le net et qui sont démontées par Adam Tooze :
 
http://www.laviedesidees.fr/La-mac [...] nazie.html
 
 Certes, l'Allemagne nazie, par son capitalisme d'état, a fait baisser le chômage, mais par une politique de réarmement massif, puisque le % du PIB destiné au réarmement, est passé de 1 % en 1933 à 20 % en 1939. Evidemment, les usines d'armement ont employé une main d'oeuvre nombreuse. La construction d'une gigantesque bureaucratie répressive (gestapo, SS), le développement des camps, a aussi participé à la réduction du chômage, comme l'augmentation considérable des effectifs de l'armée, de 100 000 soldats en 1933 à près de 2 millions d'hommes en septembre 1939. Pour Toole, la politique des grands travaux n'aurait eu qu'une importance mineure dans la réduction massive du chômage.
 
L'économie allemande était protectionniste et croulait sous les règlementations, avec une fiscalité très lourde sur les entreprises, de 2 à 4 % du chiffre d'affaires. Mais même cette imposition très lourde des entreprises et des particuliers ne suffisait pas à financer l'économie de guerre et la politique des grands travaux (autoroutes, ouvrage d'art) et c'est Schacht, qui inventa avec ses bons MEFO, une sorte de monnaie parallèle, invisible pour les acteurs financiers internationaux. A la veille de la guerre, les comptes du Reich étaient au rouge et c'est bien la guerre qui a sauvé le Reich de la banqueroute.


Message édité par Tietie006 le 15-04-2014 à 07:57:47

---------------
Pierino torna a scuola !
n°37818327
DIDYEAH197​8
École Hokuto de cuisine
Posté le 14-04-2014 à 21:16:34  profilanswer
 

Je pense que je vais me l'acheter ce bouquin là tiens.
 
Mais sinon Titie, tu as deja essayé de contacter Soral pour exprimer tes arguments?
Il est abordable tu sais et je serai curieux de connaitre sa reponse.


---------------
Pride FC Fans
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Lecture sur le thème de la Hero's QuestEmpire of the Sun : vous aimez ?
[LECTURE RAPIDE] Augmenter sa vitesse de lectureL'empire contre attaque: Vladimir Poutine fait voter une Loi AntiGay
LectureVoiture mal garée : lui faire comprendre
Liste de lecture sur SpotifyAlain Minc, l'homme d'influence
Boulimie - comprendre / s'en sortir[Problématique]Comprendre la Terre
Plus de sujets relatifs à : Lecture critique de "Comprendre l'Empire", d'Alain Soral.



Copyright © 1997-2016 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR