Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1410 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Société

  La France, les ghettos et la politique de logement social

 



Faut-il en règle générale raser les grands ensembles et reconstruire du logement social individuel?


 
33.3 %
 2 votes
1.  Absolument, c'est surement la meilleure méthode pour lutter contre la ghéttoisation
 
 
16.7 %
 1 vote
2.  Non, il faut garder les grands ensembles, les rénover et engager plus de travailleurs sociaux
 
 
16.7 %
 1 vote
3.  Réponse connexe: Il faut forcer la mixité
 
 
33.3 %
 2 votes
4.  Réponse connexe: Il ne faut PAS forcer la mixité
 

Total : 6 votes (0 vote blanc)
Sondage à 2 choix possibles.
Ce sondage est clos, vous ne pouvez plus voter
 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

La France, les ghettos et la politique de logement social

n°40969697
Hermes le ​Messager
Breton Quiétiste
Posté le 07-02-2015 à 12:28:30  profilanswer
 

J'ouvre ce topic suite à des réflexions concernant la ghettoïsation en France de population pauvres et souvent étrangères ou d'origine étrangères.
 
Tout d'abord, un petit rappel sur comment cette ghettoïsation s'est développée.
 
Nous sommes dans les années 50 et la France doit se reconstruire. Les gouvernements de l'époque font venir un grand nombre de travailleurs étrangers que ce soit d'Afrique du Nord, mais aussi de Pologne, d'Italie ou du Portugal (et d'autres pays encore).
 
A l'époque, le logement et surtout le logement social est très insuffisant pour accueillir tout le monde et ce qui existe est en très mauvais état. Il y a en France des populations très pauvres qui vivent dans des bidons villes autour des grandes villes (surtout Paris). Bcp de gens ont oublié que les bidons villes ont été une réalité en France.
 
Il est donc urgent à l'époque de trouver des solutions les plus "efficaces, rapides et pas trop couteuses". Prenant exemple sur ce qui se fait partout ailleurs dans le Monde, les gouvernements français de l'époque optent donc pour les grand ensembles. Je vous renvoie sur cet article de Wikipedia qui décrit très bien l'histoire et ce que sont les grands ensembles : http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_ensemble
 
Ces grands ensembles sont devenus nos ghettos modernes.
 
Au fil des années, ces logements se sont (et surtout on été) considérablement dégradés. Dans certaines zones cela entraine les problèmes suivants :
 
- Zone quasi de non droit où les policiers hésitent à rentrer, ou les pompiers, médecin etc... se font caillasser.
- Problème sanitaire global : ordure mal collectées ou pas collectées, mauvais état des canalisations etc...
- Problème de communautarisme rampant avec coupure du reste de la société française et radicalisation d'une partie de ces communautés.
 
Face à cela, voici ce que je préconise :
 
- Destruction systématique de ces barres d'immeuble et remplacement par du logement social INDIVIDUEL.
- Organisation artificielle de la mixité dans les nouveaux ensembles ainsi créés pour lutter contre la communautarisation des populations, rétablir l'école de la république etc...
 
Qu'en pensez-vous ?

mood
Publicité
Posté le 07-02-2015 à 12:28:30  profilanswer
 

n°40970204
dante2002
HEUUU NOOOOOOOOON
Posté le 07-02-2015 à 13:35:01  profilanswer
 

Drapal :o


---------------
Parce que le vote pour Emmanuel Macron n'est pas un vote de conviction mais une nécessité démocratique
n°40972690
Hermes le ​Messager
Breton Quiétiste
Posté le 07-02-2015 à 18:29:30  profilanswer
 

J'ai comme l'impression que je viens de faire un bide :o

n°40974768
dante2002
HEUUU NOOOOOOOOON
Posté le 07-02-2015 à 22:38:33  profilanswer
 

Soit t as perdu la main,  soit la population du forum n est plus la même que jadis :o

 

Mais je te soutiens :o


---------------
Parce que le vote pour Emmanuel Macron n'est pas un vote de conviction mais une nécessité démocratique
n°40974944
Fl@p
Posté le 07-02-2015 à 22:53:22  profilanswer
 

L'Apartheid, on vous dit! [:emmanuelle-v:1]

n°40986806
Hermes le ​Messager
Breton Quiétiste
Posté le 09-02-2015 à 11:07:44  profilanswer
 

Up

n°40988786
fatah93
Posté le 09-02-2015 à 13:47:15  profilanswer
 

Drap, ça fait longtemps que j'ai pas suivi un topic sérieux :o


---------------
Mon image publique est étonnamment négative, est-ce à cause de mon hobbie qui consiste à gifler des orphelines ? | Je dois aller faire quelque chose de masculin, tel conquérir une nation ou uriner debout.  
n°40990880
viniw
geek repenti
Posté le 09-02-2015 à 15:51:58  profilanswer
 

Hermes le Messager a écrit :

J'ouvre ce topic suite à des réflexions concernant la ghettoïsation en France de population pauvres et souvent étrangères ou d'origine étrangères.
 
Tout d'abord, un petit rappel sur comment cette ghettoïsation s'est développée.
 
Nous sommes dans les années 50 et la France doit se reconstruire. Les gouvernements de l'époque font venir un grand nombre de travailleurs étrangers que ce soit d'Afrique du Nord, mais aussi de Pologne, d'Italie ou du Portugal (et d'autres pays encore).
 
A l'époque, le logement et surtout le logement social est très insuffisant pour accueillir tout le monde et ce qui existe est en très mauvais état. Il y a en France des populations très pauvres qui vivent dans des bidons villes autour des grandes villes (surtout Paris). Bcp de gens ont oublié que les bidons villes ont été une réalité en France.
 
Il est donc urgent à l'époque de trouver des solutions les plus "efficaces, rapides et pas trop couteuses". Prenant exemple sur ce qui se fait partout ailleurs dans le Monde, les gouvernements français de l'époque optent donc pour les grand ensembles. Je vous renvoie sur cet article de Wikipedia qui décrit très bien l'histoire et ce que sont les grands ensembles : http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_ensemble
 
Ces grands ensembles sont devenus nos ghettos modernes.
 
Au fil des années, ces logements se sont (et surtout on été) considérablement dégradés. Dans certaines zones cela entraine les problèmes suivants :
 
- Zone quasi de non droit où les policiers hésitent à rentrer, ou les pompiers, médecin etc... se font caillasser.
- Problème sanitaire global : ordure mal collectées ou pas collectées, mauvais état des canalisations etc...
- Problème de communautarisme rampant avec coupure du reste de la société française et radicalisation d'une partie de ces communautés.
 
Face à cela, voici ce que je préconise :
 
- Destruction systématique de ces barres d'immeuble et remplacement par du logement social INDIVIDUEL.
- Organisation artificielle de la mixité dans les nouveaux ensembles ainsi créés pour lutter contre la communautarisation des populations, rétablir l'école de la république etc...
 
Qu'en pensez-vous ?


le gros problème c'est qu'on fait des cités on hiérarchisé par zone zup, zac etc...
néanmoins ta solution coute une fortune et n'est pas techniquement possible ni juste.
il y a plein de zone tendue ou il n'est pas possible de retrouver de nouveau terrains pour construire.
 
-Ce que tu ne sais pas de nombreuses communes ont engagés des démantèlement de cité pour réduire la taille de cette derniére.
ca se passe comme ça batiment A rénové batiment B laissé a l'abandon chaque fois qu'un logement se libére il est proposé aux habitant du batiment B sachant que d'autre s'en vont du bat B il se vide 2 fois plus vite chaque appartment vidé est muré pour finallement détruire la bat B.
Pour réduire la taille des cités.
Mais ça dépend de la couleur des mairies qui voient dans ces cités ou un potentiel électoral ou un danger.  
donc ce mouvement existe mais n'est pas généralisé.
 
- quand c'est possible la norme est de plus en plus a faire des logement individuels qui coutent plus cher que le collectif et est injuste face au privé qui propose des apparts.
des hlms réçents
http://images.sudouest.fr/images/2011/04/22/378359_16393642_460x306.jpg
http://static.ladepeche.fr/content/media/image/zoom/2013/06/25/201306252023-full.jpg
Ces hlms sont souvent loué a moitié aux bénéficiaires de hlms et l'autre prix du marché ou proche du prix du marché.
 
mon point de vue diffère du tiens.
Je pense que l'érreur ne vient pas de la qualité du logement c'était bien pire avant les familles modeste quelquefois nombreuses vivaient dans un 2 pieces de 20 m² a paris. Le succés initial de ces cités vient qu'ils passaient de 20m² a 90m² pour un prix équivalent.
 
Le modéle haussemanien ou toutes les couches de la société vivaient dans le même immeuble empêchaient le communautarisme, d'autre part, des artisans des commerces, des bureaux et de petites industries étaient dans l'environnement urbain immédiat.
Cela permet d'avoir des perspectives et d'avoir une norme de vie par le travail.
 
Je pense que l'on doit refaire revenir le milieu professionnel au coeur des cités quitte à le sécuriser, et le louer ou le vendre à perte.
Les problémes qu tu souléves sont du a l'inertie de ce type de projets la construction c'est cher voir trés  cher. 2200 € m²
tu montes vite a 3/4 millions pour 20 logements. :o  
 
 

n°40991295
-id-
Je suis aux cabinets
Posté le 09-02-2015 à 16:17:46  profilanswer
 

Hermes le Messager a écrit :

Destruction systématique de ces barres d'immeuble et remplacement par du logement social INDIVIDUEL.


Cela paraît irréaliste sur tous les plans :
- financièrement, il n'y aura jamais le budget, les offices HLM ont déjà du mal à financer l'entretien minimal de barres d'immeubles, avec des réparations qui tardent à venir faute de budget, des appartements défraichis, des sous-traitants et des fournitures toujours plus merdiques...
- on a pas la place dont disposent les US pour étaler des banlieues à perte de vue
- cela risque de casser le marché
- ce serait source d'inégalités

n°50086612
axklaus
Posté le 17-06-2017 à 23:26:03  profilanswer
 

http://reho.st/thumb/self/d2dd092de107a4372c3129fe7dc01d071e96371b.jpg
 
j'ai repéré quelques jeunes qui squattaient un local pour les agents d'entretien, j'ai détruit leurs chaises/tables et jeté leur matériel a chicha  
 
ils repassent moins souvent mais laissent des détritus brulés, cartouche de gaz airsoft, débris de bouteilles
 
vous faites quoi à part signaler aux gendarmes/bailleur ?

Message cité 1 fois
Message édité par axklaus le 17-06-2017 à 23:29:16
mood
Publicité
Posté le 17-06-2017 à 23:26:03  profilanswer
 

n°50470916
Pat352
Posté le 28-07-2017 à 00:47:24  profilanswer
 

Hermes le Messager a écrit :


- Destruction systématique de ces barres d'immeuble et remplacement par du logement social INDIVIDUEL.
- Organisation artificielle de la mixité dans les nouveaux ensembles ainsi créés pour lutter contre la communautarisation des populations, rétablir l'école de la république etc...  


Tu ne peux pas justifier de forcer des gens à payer pour que d'autres aient tous une jolie maison ni forcer des populations à vivre là ou ils ne veulent pas.
L'échec de la politique de la ville n'est pas un problème de moyens ni de construction. Le criminologue Xavier Raufer chiffrait ainsi à 90 milliards d’euros sur 25 ans le coût total de la politique de réhabilitation des 165 quartiers français les plus dégradés. Bien plus que pour les villages dont certains encore plus pauvres que les cités.
 
C'est avant tout en France un problème de droit.  
La justification première d'un état, c'est le droit et la justice. C'est le droit qui protège les gens contre les puissants, les bandes, les mafias et les criminels. C'est lui qui permet les échanges et les entreprises mutuellement bénéfiques entre humains au lieu de l'agression, la rapine et le parasitisme.
 
À partir du moment où la justice ne remplit plus son rôle pour de multiples raisons et que les victimes retrouvent leur agresseur dans la rue le lendemain c'est la cascade inévitable de causes et conséquences :  
Impunité=

  • Loi du silence.
  • Fuites des talents, des entrepreneurs, de ceux qui ont les moyens.
  • Manque d'opportunités, de travail, appauvrissement de ceux qui restent, ghettoïsation.
  • Criminalité, formation d'organisation criminelle, de bandes.
  • Dégradations.


Et tu mixes dans n'importe quel ordre.  
Tu peux construire un superbe quartier de maisons, sans droit, dans 20 ans c'est aussi un ghetto.

Message cité 1 fois
Message édité par Pat352 le 28-07-2017 à 00:50:53

---------------
"La vérité scientifique sera toujours plus belle que les créations de notre imagination et que les illusions de notre ignorance."
n°50471969
Agressive ​Perfector
Posté le 28-07-2017 à 09:35:15  profilanswer
 

Les banlieues chaudes aux USA sont souvent composées de maisons d'ailleurs.
C'est pas pour ça qu'il y fait bon vivre.

n°50472112
toupouri
Posté le 28-07-2017 à 09:47:19  profilanswer
 

Pat352 a écrit :

Le criminologue Xavier Raufer chiffrait ainsi à 90 milliards d’euros sur 25 ans le coût total de la politique de réhabilitation des 165 quartiers français les plus dégradés.


Il faut voir aussi que les habitations HLM sont pour beaucoup vieilles, en fin de vie, dans un état d'usure avancé et maintenues bien au-delà de ce qu'elles devraient. Pour ces bâtiments, on a recours systématiquement aux fournitures et prestataires les moins chers, ce qui n'arrange rien. Le public est censé provisionner pour renouveler son parc immobilier, un bien n'est pas éternel.

Agressive Perfector a écrit :

Les banlieues chaudes aux USA sont souvent composées de maisons d'ailleurs.
C'est pas pour ça qu'il y fait bon vivre.


Exact, ce n'est pas une question de logements individuels ou collectifs. Les Etats-Unis et la France n'ont pas la même surface, donc pas le même prix au m². Si la France doit faire uniquement des logements individuels, elle va être entièrement couverte de maisons.

n°50476648
Pat352
Posté le 28-07-2017 à 16:05:35  profilanswer
 

toupouri a écrit :


Il faut voir aussi que les habitations HLM sont pour beaucoup vieilles, en fin de vie, dans un état d'usure avancé et maintenues bien au-delà de ce qu'elles devraient.  


 
Amien-nord le quartier le plus criminogène de France est mieux aménagé que beaucoup d'HLM de Paris et d'ailleurs (sans parler d'autres pays) qui ne sont pas du tout criminogènes en comparaison.
S'il sont insalubre par endroit (cage d'escalier brulée, mobilier urbain et végétation dévastée) malgré les milliards investi ici et pas dans les villages pauvre du nord par exemple, c'est à cause des dégradations incessantes dues au non-droit.
Avignon st-Chamand, le deuxième n'est pas plus mal aménagé ou plus vieux que la plupart des autres quartiers HLM de France ou d’Europe qui sont parfaitement paisible.
Béziers La Devèze, le troisième ressemble à n'importe quel quartier urbain paisible d'autres pays européens.
 
J'ai grandis dans un quartier HLM beaucoup moins beau que le dernier (tours de 15 étages), l'ambiance était celle d'un village, les quelques personnes qui semaient le désordre étaient très vite dénoncées, attrapées et traitées avec rapidité et fermeté par la justice.
Les entreprises s'y établissaient sans appréhension et il y avait un mélange de classes sociale parce que ceux qui avaient un peu plus ainsi que leurs enfants ne risquaient rien a y rester.  
Ce n'était pas en France et pas à la même époque mais les quartiers HLM actuel (dont certains datent des années 70) y sont toujours aussi paisible.
 
Le droit et la sécurité protègent avant tout les plus fragiles et les plus démunis, la culture de l'excuse est un déni de droit et un abandon de ces gens à une violence qui les ghettoïsent.  
 
 


---------------
"La vérité scientifique sera toujours plus belle que les créations de notre imagination et que les illusions de notre ignorance."
n°50477329
sadlig
Posté le 28-07-2017 à 17:15:56  profilanswer
 

toupouri a écrit :


Il faut voir aussi que les habitations HLM sont pour beaucoup vieilles, en fin de vie, dans un état d'usure avancé et maintenues bien au-delà de ce qu'elles devraient. Pour ces bâtiments, on a recours systématiquement aux fournitures et prestataires les moins chers, ce qui n'arrange rien. Le public est censé provisionner pour renouveler son parc immobilier, un bien n'est pas éternel.


 
Tu oublies une chose : il faut environ 32 ans avant que les logements HLM commencent à être rentables, il est donc normal de prolonger leur durée de vie, afin de générer le cash nécessaire aux travaux de réhabilitaiton.
 
Et évidemment, les bailleurs HLM provisionnent pour renouveler leur parc.  
 
Par ailleurs, ce sont les règles des marchés publics qui obligent à prendre le moins disant plutôt que le mieux disant.
 


---------------
"You see things; and you say, 'Why?' But I dream things that never were; and I say, 'Why not?"(Georges Bernard Shaw)
n°50479047
vandread
TUNAK TUNAK DA DA DA
Posté le 28-07-2017 à 21:12:51  profilanswer
 

sadlig a écrit :


 
Tu oublies une chose : il faut environ 32 ans avant que les logements HLM commencent à être rentables, il est donc normal de prolonger leur durée de vie, afin de générer le cash nécessaire aux travaux de réhabilitaiton.
 
Et évidemment, les bailleurs HLM provisionnent pour renouveler leur parc.  
 
Par ailleurs, ce sont les règles des marchés publics qui obligent à prendre le moins disant plutôt que le mieux disant.
 


Amortis, plutôt.
Il y a d'ailleurs toujours une espèce d'idée reçue/légende urbaine qui veut que les grands ensembles aient été des constructions provisoires/faites dans l'urgence et destinées à durer 30 ans et ensuite à être détruits, la confusion vient, au moins partiellement, de là.

n°50488131
dante2002
HEUUU NOOOOOOOOON
Posté le 30-07-2017 à 14:59:41  profilanswer
 

toupouri a écrit :


Il faut voir aussi que les habitations HLM sont pour beaucoup vieilles, en fin de vie, dans un état d'usure avancé et maintenues bien au-delà de ce qu'elles devraient. Pour ces bâtiments, on a recours systématiquement aux fournitures et prestataires les moins chers, ce qui n'arrange rien. Le public est censé provisionner pour renouveler son parc immobilier, un bien n'est pas éternel.

 
toupouri a écrit :


Exact, ce n'est pas une question de logements individuels ou collectifs. Les Etats-Unis et la France n'ont pas la même surface, donc pas le même prix au m². Si la France doit faire uniquement des logements individuels, elle va être entièrement couverte de maisons.

 

Connerie. La France n'est absolument pas densement peuplé.

 

On pourrait facilement y cassé 500 millions de personnes en maison individuelle


---------------
Parce que le vote pour Emmanuel Macron n'est pas un vote de conviction mais une nécessité démocratique
n°50491325
axklaus
Posté le 30-07-2017 à 21:58:27  profilanswer
 

axklaus a écrit :


vous faites quoi à part signaler aux gendarmes/bailleur ?


 
Bon on est tranquilles les travaux sont terminés on à récupéré une porte d'entrée d’immeuble, forcément sans porte c'était open bar

dante2002 a écrit :


Connerie. La France n'est absolument pas densement peuplé.  
 
On pourrait facilement y cassé 500 millions de personnes en maison individuelle  


 
+999999
 
le seul souci c'est l'emploi, les BB ont jugé intelligent d'amener l'eau et l'électricité jusqu’à Flétrange sans penser qu'il faut de l'argent pour la voiture et l'essence ... Alors qu'on peut vivre très bien en habitant en ville gratuitement


Message édité par axklaus le 30-07-2017 à 22:02:56
n°50492442
Pat352
Posté le 31-07-2017 à 00:12:24  profilanswer
 

dante2002 a écrit :


Connerie. La France n'est absolument pas densement peuplé.  
On pourrait facilement y cassé 500 millions de personnes en maison individuelle  


 
Faire une simple division de surface ce n'est pas sérieux.  
Il y a toutes les infrastructures/accès et le fait que beaucoup de zones ne sont pas constructibles ou intéressantes pour y habiter.


---------------
"La vérité scientifique sera toujours plus belle que les créations de notre imagination et que les illusions de notre ignorance."
n°50492590
vandread
TUNAK TUNAK DA DA DA
Posté le 31-07-2017 à 01:14:54  profilanswer
 

dante2002 a écrit :

On pourrait facilement y cassé 500 millions de personnes en maison individuelle  


Grand ensemble = 50 à 150 lgts/ha
Quartier pavillonnaire = 5 à 20 lgts/ha
Sans parler des frais induits qui vont avec (voirie, assainissement, réseaux, transports), etc. Les grands ensembles sont cependant généralement bien moins denses que les cœurs de ville. Et l'époque tend plutôt vers le resserrement urbain que l'étalement, vu les conséquences délétères sur les transports, l'impact sur les terres agricoles, les modes de consommation, etc.
Que la France soit peu densément peuplée c'est une chose, mais l'espace libre en Lozère ou en Haute-Marne, personne n'en veut.
Et comme dit plus haut, faut pas confondre forme architecturale et urbaine et réalité sociale. L'idée d'un déterminisme social par le type architectural d'habitat est présente depuis les débuts des grands ensembles dans les années 30 et continue d'être colportée. Évidemment que beaucoup de grands ensembles sont des foyers de problèmes sociaux (et culturels), mais c'est mal poser la question de l'oeuf et de la poule. Une des leçons les plus cruelles pour les architectes des Trente Glorieuses a d'ailleurs été que des grands ensembles architecturalement soignés sont devenus en cinq ans des coupe-gorges et que l'urbanité n'y a jamais pris (la Grande Borne est l'exemple le plus connu), alors que d'autres de conception frôlant l'indigence ne connaissent pas de problème particulier.

n°50493224
toupouri
Posté le 31-07-2017 à 09:20:45  profilanswer
 

Pat352 a écrit :

Amien-nord le quartier le plus criminogène de France est mieux aménagé que beaucoup d'HLM de Paris et d'ailleurs (sans parler d'autres pays) qui ne sont pas du tout criminogènes en comparaison.


Je suis d'accord avec ton post ;) Je ne parlais pas de ça :jap:

sadlig a écrit :

Tu oublies une chose : il faut environ 32 ans avant que les logements HLM commencent à être rentables, il est donc normal de prolonger leur durée de vie, afin de générer le cash nécessaire aux travaux de réhabilitaiton.

 

Et évidemment, les bailleurs HLM provisionnent pour renouveler leur parc.

 

Par ailleurs, ce sont les règles des marchés publics qui obligent à prendre le moins disant plutôt que le mieux disant.


Je comprends, je n'ai rien contre le fait de prolonger leur durée de vie. Mais cela implique d'une part d'avoir construit durable au départ, d'autre part d'assurer une maintenance correcte, ce qui n'est pas toujours le cas. Le renouvèlement des logements doit être fonction de leur état, pas de leur rentabilité financière.

 

Les marchés publics ont des barèmes de notation avec plusieurs critères dont le prix. En théorie, le principe est justement de retenir le meilleur rapport qualité/prix et non l'offre la moins chère.

dante2002 a écrit :

Connerie. La France n'est absolument pas densement peuplé.

 

On pourrait facilement y cassé 500 millions de personnes en maison individuelle


Et c'est souhaitable ? On vivra mieux quand la population en France métropolitaine sera de 500 millions ?

 

Je sais qu'on a la place. Je connais bien les chiffres : une surface forestière immense, une surface agricole utile immense...

 

On l'a bien observé ces 20 dernières années. Des villes séparées de 10 km se touchent désormais, par des zones commerciales ou résidentielles. Si c'est pour tout bétonner, renoncer à l'agriculture et au tourisme, pourquoi pas...


Message édité par toupouri le 31-07-2017 à 09:21:18
n°51958213
axklaus
Posté le 28-12-2017 à 18:45:56  profilanswer
 

5ème voiture calcinée depuis le début des vacances  :pt1cable:  
https://reho.st/preview/self/ad5efe452fe1bd624d288976bf42fa7f1f16c375.jpg
(bon la camionnette a côté est morte aussi mais pas entièrement brûlée)


Message édité par axklaus le 28-12-2017 à 18:46:59
n°52359754
axklaus
Posté le 07-02-2018 à 18:44:03  profilanswer
 

les feux sont presque finis, des habitants du quartier on séquestré des gamins dans des coffres de voiture et demandé des rançons aux parents mais ils n'ont pas payé
 
ce soir encore quelques enfants du quartier en gav, je ne sais pas si ce sera utile mais on peut rêver :)
 
dommage que l’État ne diffuse plus les stats sur les voitures calcinées (c'était la course au quartier qui en brûlerait le +)


Message édité par axklaus le 07-02-2018 à 18:45:22
n°54325497
Dantiste
Posté le 02-09-2018 à 10:56:04  profilanswer
 

Agressive Perfector a écrit :

Les banlieues chaudes aux USA sont souvent composées de maisons d'ailleurs.
C'est pas pour ça qu'il y fait bon vivre.


 
Vues aériennes d'Almere, aux Pays-Bas. Y a pas qu'Almere...
 
Aucun problème, pas de délinquance même minime, genre courses de poubelles ou tags sur les arrêts de bus...  
 
Pourquoi ?
 
Règle n° 1 pour les services de police : ne pas jouer aux idiots pilotes de rallye et passer dans les quartiers en faisant hurler la bagnole quand les bébés dorment, n'apparaître que pour intervenir immédiatement, pas jouer aux gosses en courant comme des abrutis après des mineurs qui rentrent tranquillement chez eux après l'école ou la salle de sport.
 
La population fait le reste en amont, et signale aux services compétents les situations de familles en difficulté.
 
 
 
 
Notre problème en France est simple : l'éducation nationale laïque et obligatoire ne remplit plus ses attributions de développement de la conscience sociale, mais c'est dans sa déchetterie qu'on recrute les gugusses remodelés en Rambo de bazar sensés faire appliquer la loi.
 
Je trouve que ce topic dérive très vite et très bien dès la première page : voitures calcinées, enfants séquestrés, concentrations de populations, les deux pieds dans le seau de caca du rejet d'autrui, le marchepied du repli sur soi, de la disparition du lien social, de l'isolement et du racisme... Le tout au sujet de concentrations de populations vouées au libéralisme sauvage.
 
On avance et on y court...


---------------
L'état vous pisse dessus, les medias disent qu'il pleut - Virer la finance et macron, c'est possible !
n°54325890
Modération
Posté le 02-09-2018 à 12:08:36  answer
 

Je découvre avec joie et bonheur un nouveau topic avec tout le potentiel pour dériver en un n-ième nid à trolls, je vais donc passer régulièrement pour m'assurer que ça ne soit pas le cas.  
 

Dantiste a écrit :


Notre problème en France est simple : l'éducation nationale laïque et obligatoire ne remplit plus ses attributions de développement de la conscience sociale, mais c'est dans sa déchetterie qu'on recrute les gugusses remodelés en Rambo de bazar sensés faire appliquer la loi.


Voilà, typiquement, le truc que je ne veut pas voir, le classique troll gras sur le flic cow-boy neuneu décérébré. Ca c'est non.  [:razorbak]  
 

Hermes le Messager a écrit :


Face à cela, voici ce que je préconise :
 
- Destruction systématique de ces barres d'immeuble et remplacement par du logement social INDIVIDUEL.
- Organisation artificielle de la mixité dans les nouveaux ensembles ainsi créés pour lutter contre la communautarisation des populations, rétablir l'école de la république etc...
 
Qu'en pensez-vous ?


L'expérience a été tentée à Montauban sur les 10 dernières années. La majorité des barres d'immeubles de la cité dite des "Chaumes" a été progressivement rasée et remplacée par des logements plus individuels : https://france3-regions.francetvinf [...] 84584.html
 
Par contre je ne sais pas si il y a eu un travail sur la mixité ou l'école (à ma connaissance il n'y avait pas de problèmes particuliers sur le scolaire, mais j'ai pas beaucoup d'info de terrain récente).  
 
C'est encore un peu frais pour tirer des conclusions (dernières barres détruites en 2016), mais ça peut être un exemple intéressant à suivre.  
 
 [:ciler:1]


Message édité par Ciler le 02-09-2018 à 12:08:54
n°55339297
giletbleu
Posté le 20-12-2018 à 22:44:54  profilanswer
 


Fini les tours inhumaines type cage à lapin maintenant on fait des bonnes résidences à 2 étages où les kassos côtoient les retraités et actifs..
 
Pisse dans le couloir, crotte de chien, bruit et malfaçon dans les appartements, tel est le lot quotidien d'un locataire..


---------------
“ Si tu me frappes frappe-moi fort et prie pour que je ne me releve jamais ~ ”
n°55709017
axklaus
Posté le 04-02-2019 à 19:37:31  profilanswer
 

hier soir ma voiture de service a brulé,
ce soir deux autres véhicules,
toujours les mêmes jeunes, intouchables :/
 
j'ai pris le petit voisin en flag en train de ranger des pierres qui servent de projectile pour casser les vitres, il a mis ça dans les communs, la ou se trouvent les compteurs  
 
D'après d'autres voisins certains paient les jeunes pour se débarrasser d'autos qui ne passeront pas le CT


Message édité par axklaus le 04-02-2019 à 19:40:13
n°55720257
axklaus
Posté le 05-02-2019 à 21:00:20  profilanswer
 

Vous avez des idées pour ce genre de cas ?
 
Je suis allé voir son oncle chez qui il vit, il m'a pris a parti et m'en veut de dire que son petit est un voyou...  
 
On est sorti s'expliquer devant les gendarmes, tout le quartier connait ces jeunes et leur parents "qui les couvrent"
 
C'est dommage, tout le monde connait ces jeunes et personne ne peut rien faire, les gens du quartier ont dit a la police d'être plus ferme sans quoi ils feraient justice eux même, certains enfants on déjà été séquestré dans des coffres en représailles ...

Message cité 1 fois
Message édité par axklaus le 05-02-2019 à 21:00:42
n°55722366
Hermes le ​Messager
Breton Quiétiste
Posté le 06-02-2019 à 09:34:49  profilanswer
 

axklaus a écrit :

Vous avez des idées pour ce genre de cas ?
 
Je suis allé voir son oncle chez qui il vit, il m'a pris a parti et m'en veut de dire que son petit est un voyou...  
 
On est sorti s'expliquer devant les gendarmes, tout le quartier connait ces jeunes et leur parents "qui les couvrent"
 
C'est dommage, tout le monde connait ces jeunes et personne ne peut rien faire, les gens du quartier ont dit a la police d'être plus ferme sans quoi ils feraient justice eux même, certains enfants on déjà été séquestré dans des coffres en représailles ...


 
Lorsque les pouvoirs publics ne font rien, c'est la loi du plus fort qui prévaut. C'est pour cela que les victimes déménagent... Il y a aussi l'autre solution qui consiste à se faire justice soi-même, mais curieusement dans ce cas là, la justice est intraitable quand tu te fais prendre. Donc mon conseil ? Eh bien tu déménage et si tu peux pas, tu vis avec. Je sais que c'est pas très constructif, mais c'est la réalité vraie. Faire justice toi-même ne va rien te rapporter du tout, à part de très très gros ennuis.
 
Ce mec finira de toutes manières très mal, tôt ou tard. Sa vie, c'est une merde pré-écrite à l'avance. Tôt ou tard, il fera le con avec la ou les mauvaises personnes.

n°55857035
axklaus
Posté le 21-02-2019 à 23:46:39  profilanswer
 

Hermes le Messager a écrit :


 
Lorsque les pouvoirs publics ne font rien, c'est la loi du plus fort qui prévaut.  


Bon chez moi je ne constate pas encore de loi du plus fort, mais c'est sur que les pouvoirs publics sont un peu impuissants dans certains cas

Hermes le Messager a écrit :


 Donc mon conseil ? Eh bien tu déménage et si tu peux pas, tu vis avec.


 :jap:  
 
D'ailleurs lors de mon passage au commissariat, les policiers qui m'ont reçus étaient étonnés que je sois résident du quartier, allant jusqu’à demander ce que je foutais la bas  :pfff:  
Je leur ai répondu que le bâtiment ou je vivais était bien mieux entretenu et en meilleur étant que leurs locaux :o  
 
Ils ont été forcé d’acquiescer  :D  
 
Quel état d'esprit tout de même, des fonctionnaires qui sont contre la mixité sociale, on aura tout vu ... faites ce que je dis pas ce que je fais ^^


Message édité par axklaus le 21-02-2019 à 23:47:46
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Société

  La France, les ghettos et la politique de logement social

 

Sujets relatifs
Enregistrement audio d'une personnalité politique début 2015Adapter un appareil américain en france !
Musulmans de France, à vous d’entrer dans la partie !Redresser la France
Stade de france place assise Carré OrAC / DC 23 mai 2015 au stade de France
[Topic unique] MISS FRANCE 2015 : Camille CerfPeut-on créer une activité de production viable en France?
[FRANCE 4] Serie Anarchy (une soit disant serie sur un futur possible) 
Plus de sujets relatifs à : La France, les ghettos et la politique de logement social


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR