Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1985 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Société

  "les études, ça ne sert à rien" et autres remarques sur les études

 



 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

"les études, ça ne sert à rien" et autres remarques sur les études

n°34843836
zyx
Modérateur
NCC - 1701
Posté le 02-07-2013 à 00:47:22  profilanswer
 

Hop, j'ouvre un fil sur un sujet sur un phénomène peut être plus répandue qui n'y parait de prime abord : les petites phrases tout faites comme les suivantes :
- "les études, ça ne sert à rien"
- "les bac +5, ils deviennent chromeurs ou caissiers à Mac-do"
- "plus tu as des diplômes, plus tu as de chance d'être au chômage"
- ...  
 
Parfois même, ce sont les parent qui inculquent ces "valeurs" à leurs enfants. Non pas que les études courtes ne servent à rien ou qu'un bac + quelque choses sont super, mais le fait d'avoir un avis à ce point... Surtout que cela participe très activement à "la reproduction sociale", certainement bien plus que les défauts de l'éducation nationale et autre problème de société.
 
Je fais ce topic pour savoir si d'autres ont connaissent des cas concret de personnes qui pensent comme ça ou ont des ressources au sujet de ce phénomène ...
 
Pour ce qui est de la réalité, chiffres 2011:
 
http://www.insee.fr/fr/themes/tabl [...] d=0&id=584
 
 

Citation :


Source : Insee, enquêtes Emploi.
 
Sortis depuis 1 à 4 ans de formation initiale / Sortis depuis 5 à 10 ans de formation initiale / Sortis depuis 11 ans et plus de formation initiale
 
Ensemble 19,1 11,4 7,2
   Hommes 19,2 11,3 6,8
   Femmes 19,0 11,6 7,7
 
Enseignement supérieur 9,4 5,2 4,1
   dont :    
   enseignement supérieur long (1) 9,3 5,2 4,2
   enseignement supérieur court (2) 9,7 5,2 4,0
 
Bac, CAP-BEP et équivalents 22,1 13,1 6,5
   dont :    
   baccalauréat 18,4 11,2 5,7
   CAP-BEP 27,5 15,9 6,9
 
Brevet, CEP et sans diplôme 45,7 29,5 11,9


Message édité par zyx le 02-07-2013 à 08:48:45
mood
Publicité
Posté le 02-07-2013 à 00:47:22  profilanswer
 

n°34843864
Tristou
Télétravailleur
Posté le 02-07-2013 à 00:53:00  profilanswer
 

Il y a quelque temps, il y avait un article sur le site de 20 minutes qui donnait quelques exemples de célébrités ayant réussi sans avoir le baccalauréat ( http://www.20minutes.fr/societe/11 [...] ssi-lavoir ). Je ne sais pas si c'était dû à un à priori sur les études ou bien un parcours personnel particulier.

 

Les phrases que tu cites, elles sont en effet assez souvent entendus et même si ça peut paraitre caricatural, je pense qu'il faut séparer les filières qui permettent d'avoir un métier à la fin des études (du type BTS et/ou DUT) et ceux pour lesquels à mon avis ça peut être plus compliqué niveau débouché. Et je pense que les à priori concerne le deuxième cas. Cela dit, je n'ai pas de statistiques là dessus, ça m'intéresse aussi :jap:


Message édité par Tristou le 02-07-2013 à 00:53:16

---------------
"Striker : Surely you can't be serious. Rumack : I am serious... and don't call me Shirley."
n°34843992
Nyymi
Virhe !
Posté le 02-07-2013 à 01:21:28  profilanswer
 

Ce fil n'irait-il pas mieux sur E&E ? [:gratgrat]
 
'Fin bon. Mots-clef : Bourdieu, Nord-Pas-de-Calais, stéréotypes, etc. :o
Et ça aussi p'têt.

n°34844079
cyber_drea​m
je m'm
Posté le 02-07-2013 à 01:54:24  profilanswer
 

:hello: Entendu de nombreuses fois de mon coté, généralement ça sort de la bouche de nantis ou de chômeurs, ou le fameux "je connais un mec qui a monté sa boite sans même le bac".
 
Après j'évite de m’attarder sur ce sujet avec ce type de personne, dans ma famille c'est plutôt l'inverse, grands parents n'ayant pas eu la chance d'aller à l'école, du coût tous les enfants (mes parents et mes oncles/tantes) ont été poussés vers les études longues. (bac +3/5 minimum)
 
Alors de mon coté mes cousins, les médecins, dentistes, informaticiens et professeurs bénissent souvent le fait d'avoir étudés, et sont généralement heureux d'avoir étudié, même si certains ne se servent pas de leurs acquis.
 
J'ai un cousin directeur marketing dans une grande boite de cosmétiques avec un bac +8/9 en biologie (phd+mba), de ses propres dires, ses études ne lui servent plus directement, mais l'ont mené à son poste....
 
Par ailleurs, je pense que dans notre société, on va de plus en plus aller vers le "super CV", quand tu vois des bac+5 qui font des concours fonction publique bac+3 etc... je pense que si on étudie pas à part les autodidactes, on fonce dans le mur à vitesse grand V. Ce qui était vrai en 1970-80 est totalement out aujourd'hui.
 
Je pense que cet vision vient du fait des études à la fac sur des branches peu porteuses... histoire de l'art et autre. C'est sur qu'un bac pro plomberie va gagner plus d'argent toute sa vie qu'un LEA. A contrario, un enarque aura plus de revenus et plus de temps pour lui que le même bac pro plomberie....

n°34844247
Magicpanda
Pushing the envelope
Posté le 02-07-2013 à 07:36:48  profilanswer
 

http://www.ilo.org/wcmsp5/groups/p [...] 212873.pdf
 
"la forte augmentation de la suréducation au cours des deux dernières années  
(de 1,4 point de pourcentage) suggère une autre conséquence de la crise économique :  
les jeunes ayant atteint un plus haut niveau d'instruction prennent de plus en plus des  
emplois pour lesquels ils sont surqualifiés. Le phénomène croissant de la suréducation  
signifie donc que les jeunes au bas de la pyramide de l’éducation sont mis sur la touche.  
Les jeunes dont le niveau d’instruction est moins élevé se retrouvent au bout de la queue  
même en ce qui concerne les emplois pour lesquels ils sont parfaitement qualifiés. Parmi  
les  jeunes  qui  sont  particulièrement  vulnérables  à  ce  second  type  d'inadéquation  des  
compétences figurent les jeunes femmes, les migrants et les handicapés."


---------------
" Quel est le but du capital ? Le but du capital c'est produire pour le capital. L'objectif, lui, est illimité. L'objectif du capital c'est produire pour produire." - Deleuze || André Gorz - Vers la société libérée
n°34844264
etoile64
Pas de bras, pas de 8a!
Posté le 02-07-2013 à 07:45:30  profilanswer
 

Moi j'ai souvent entendu ça de la part de gens sans diplôme, qui ont plus ou moins bien réussi.
 
Mais je trouve que c'est un peu aigri comme remarque.

n°34844448
zyx
Modérateur
NCC - 1701
Posté le 02-07-2013 à 08:31:43  profilanswer
 

Nyymi a écrit :

Ce fil n'irait-il pas mieux sur E&E ? [:gratgrat]
 
'Fin bon. Mots-clef : Bourdieu, Nord-Pas-de-Calais, stéréotypes, etc. :o
Et ça aussi p'têt.


 
Non, on ne parle pas orientation ici mais bien de phénomène sociologique .  

n°34844490
korrigan73
Membré
Posté le 02-07-2013 à 08:38:49  profilanswer
 

zyx a écrit :


 
Non, on ne parle pas orientation ici mais bien de phénomène sociologique .  


je pense que tu exageres tout de meme le phenomene.
personne n'a jamais pretendu qu'on avait moins de chances d'avoir un job et de s'inserer dans la societé avec un bac+5 qu'avec rien du tout...
 
contrairement aux decennies qui nous precedentes, aujourd'hui les etudes ne menent plus automatiquement a un job de qualité. ca c'est sur. mais les chances d'en avoir un sont tout de meme largement plus importantes...
 
et ca c'est du a plusieurs facteurs.
decorrelation entre les diplomes obtenus et besoins sur le marché du travail.
baisse du niveau des diplomes.
surqualification importante. mais alors se pose la question du "est ce une réelle surqualification quand un bac+5 en histoire de l'art se retrouve au mac do sachant qu'il n'a aucune qualification en hotellerie/cuisine?"
je m'en foutisme ambiant ou l'on a laminé la valeur travail et ou tout se vaut...
et crise éco biensur...
 
perso j'ai fait peu d'etudes, mais dans un secteur porteur. donc j'ai eu rapidement un emploi et j'ai regulierement des offres. mais sans ces etudes je n'aurai rien aujourd'hui...


---------------
El predicator du topic foot
n°34844491
zyx
Modérateur
NCC - 1701
Posté le 02-07-2013 à 08:39:11  profilanswer
 

J'ai édité le premier message avec des chiffres INSEE. Bien évidemment, dans le détail, un bac + 5 d'informatique apporte plus d'opportunités qu'un bac + 5 en histoire de la musique traditionnelle du sud Bérichon :D . Mais le propos est au sujet des grosses généralités qui ne s’embarrassent pas de ce type de détail.

n°34844518
zyx
Modérateur
NCC - 1701
Posté le 02-07-2013 à 08:42:50  profilanswer
 

korrigan73 a écrit :


je pense que tu exageres tout de meme le phenomene.
personne n'a jamais pretendu qu'on avait moins de chances d'avoir un job et de s'inserer dans la societé avec un bac+5 qu'avec rien du tout...


 
ben si. J'ai pas mal entendu celà lorsque j'étais jeune et je l'ai ré-entendu ce week-end et c'est texto ce que j'ai entendu. Il a fallu que je rappelle quel était ma situation :D. Mais merci de ta contribution qui permet de voir à quel point c'est répandue ou non  :jap:  
 

korrigan73 a écrit :


contrairement aux decennies qui nous precedentes, aujourd'hui les etudes ne menent plus automatiquement a un job de qualité. ca c'est sur. mais les chances d'en avoir un sont tout de meme largement plus importantes...
 
et ca c'est du a plusieurs facteurs.
decorrelation entre les diplomes obtenus et besoins sur le marché du travail.
baisse du niveau des diplomes.
surqualification importante. mais alors se pose la question du "est ce une réelle surqualification quand un bac+5 en histoire de l'art se retrouve au mac do sachant qu'il n'a aucune qualification en hotellerie/cuisine?"
je m'en foutisme ambiant ou l'on a laminé la valeur travail et ou tout se vaut...
et crise éco biensur...
 
perso j'ai fait peu d'etudes, mais dans un secteur porteur. donc j'ai eu rapidement un emploi et j'ai regulierement des offres. mais sans ces etudes je n'aurai rien aujourd'hui...


 
Tout à fait d'accord, merci pour ton témoignage  :jap:

mood
Publicité
Posté le 02-07-2013 à 08:42:50  profilanswer
 

n°34844522
Profil sup​primé
Posté le 02-07-2013 à 08:43:19  answer
 

Quand on voit le nom de certains masters...
Quand on voit certains sujets de recherche...
Quand on voit qu'après avoir été grassement subventionné pour gagner des compétences des jeunes se barrent à l'étranger...
Quand on voit qu'à force de formation, ils sont complètement déconnectés de la réalité voire incapable de rédiger un rapport compréhensible par le commun des mortels et qui se termine par une réponse tranchée et correcte...
 
J'essaie de faire l'opposition [:cosmoschtroumpf]

n°34844553
korrigan73
Membré
Posté le 02-07-2013 à 08:48:57  profilanswer
 

zyx a écrit :


 
ben si. J'ai pas mal entendu celà lorsque j'étais jeune et je l'ai ré-entendu ce week-end et c'est texto ce que j'ai entendu. Il a fallu que je rappelle quel était ma situation :D. Mais merci de ta contribution qui permet de voir à quel point c'est répandue ou non  :jap:  
 
 
 
Tout à fait d'accord, merci pour ton témoignage  :jap:


mais n'est ce pas un phenomene, somme toute, marginal?
je veux dire, il existe des scatophile, pour autant, ils representent pas la majorité du genre humain.  
on a tendance a accorder trop d'importance a ce qui nous choque bien souvent.  
parce que ca nous marque.  
 
 
mais tu as raison aussi. ca ne se contredit pas. le niveau d'eucation est clairement en baisse.
on a des gens tres specialisé, a un tel point souvent qu'ils en oublient tout un pan de la reflection de base...
 

zyx a écrit :

J'ai édité le premier message avec des chiffres INSEE. Bien évidemment, dans le détail, un bac + 5 d'informatique apporte plus d'opportunités qu'un bac + 5 en histoire de la musique traditionnelle du sud Bérichon :D . Mais le propos est au sujet des grosses généralités qui ne s’embarrassent pas de ce type de détail.


toutes les etudes ne se valent pas. et ca, c'est une grossiere erreur de la politique d'orientation de l'etat que je ne pas reformer le systeme, de sorte qu'on forme des milliers de jeunes alors qu'on sait bien qu'il n'y a aucun avenir dans la branche en question. ca a failli etre mon cas. j'avais commencé une licence en biologie marine.  :D


---------------
El predicator du topic foot
n°34844745
-id-
Je suis aux cabinets
Posté le 02-07-2013 à 09:14:05  profilanswer
 

etoile64 a écrit :

Mais je trouve que c'est un peu aigri comme remarque.


Il y a une grosse part de vérité dans toutes ces phrases :D
 
Les filières techniques ont été trop longtemps dévalorisées. Aujourd'hui, on se rend compte que les études longues ne sont pas forcément la meilleure solution, notamment toutes les filières universitaires, donc c'est bien. L'important est d'orienter les jeunes pour leur éviter de perdre leur temps. Quand on voit tous les jeunes qui font fac de géo ou d'anglais parce qu'ils ne savent pas quoi faire, glandent 2-3 ans à la fac, ressortent avec au mieux une licence qui ne sert à rien, des connaissances qu'ils ne mettront jamais à profit et se retrouvent à choisir une formation professionnalisante à Pôle Emploi :o
 
+1
 
J'ai vu pas mal d'étudiants chercheurs qui faisaient une thèse sur des sujets tellement restrictifs ou inintéressants qu'ils se fermaient toutes les portes.
 
Et quand tu entends les gens se plaindre qu'il n'y a pas de budget pour la recherche en littérature (= des mecs qui se pignolent sur ce qu'un écrivain a pu vouloir dire), entre autres exemples, ce n'est quand-même pas une priorité. :sarcastic:

n°34844791
Profil sup​primé
Posté le 02-07-2013 à 09:18:36  answer
 

[quotemsg=34843836,1,115420]
Parfois même, ce sont les parent qui inculquent ces "valeurs" à leurs enfants. Non pas que les études courtes ne servent à rien ou qu'un bac + quelque choses sont super, mais le fait d'avoir un avis à ce point... Surtout que cela participe très activement à "la reproduction sociale", certainement bien plus que les défauts de l'éducation nationale et autre problème de société.
 
 
[/quote]
 
Tu as raison  :jap: . J'entendais pas plus tard qu'hier, sur un autre topik quelqu'un se plaindre de la France, que c'était un pays inégalitaire car la carrière dépend des études et les études du milieu d'où on provient. Je pense que c'est pas la société qu'il faut blâmer mais la connerie de certains parents. Je le constate autours de moi, je connais des gens de plusieurs milieu et les classe supérieures conseillent (voir obligent) toutes à leurs enfants de faire les meilleurs études alors que les classes inférieures sont plus du genre YOLO fait ce qu'il te plait (et on s'en fou des débouché pourris ou inexistant). Il y a aussi les classes moyennes qui ont profité des golden sixties, qui ont un emploi@35heures dans la fonction publique bien payé qui ne se rendent pas toujours compte de l'intérêt des études, c'est des gens qui ont étés portés par la vie souvent. Et pour conclure positivement, soulignons quand même qu'une grande part de la population ne tient pas ce discours  :jap: .

n°34845107
viniw
geek repenti
Posté le 02-07-2013 à 09:43:42  profilanswer
 

il y a aussi pas mal de filiéres qui forment beaucoup plus que le marché, le cas extrême sont les réalisateurs de cinémas un bon 99% ne deviendront pas réalisateur. Les secteurs avec bien plus d'étudiants que de places sont légions. Mais c'est l'étudiant de choisir sa carrière ce n'est pas à la société à s'adapter à lui.

n°34845137
korrigan73
Membré
Posté le 02-07-2013 à 09:45:26  profilanswer
 

viniw a écrit :

il y a aussi pas mal de filiéres qui forment beaucoup plus que le marché, le cas extrême sont les réalisateurs de cinémas un bon 99% ne deviendront pas réalisateur. Les secteurs avec bien plus d'étudiants que de places sont légions. Mais c'est l'étudiant de choisir sa carrière ce n'est pas à la société à s'adapter à lui.


on dirait le discours de glandus d'un syndicat etudiant.  :D  
 
avec ce genre de raisonnements, on forme 1 millions d'astronautes par an, 2 millions de pilotes de chasse, et 3 millions d'acteurs/chanteurs.
 
par contre, on vivrait dans la merde et les maladies parce qu'on aurait personne pour s'occuper de la propreté des rues...


---------------
El predicator du topic foot
n°34845240
Dreamcast
Posté le 02-07-2013 à 09:51:54  profilanswer
 

Les études ça sert, je ne suis pas diplômé (enfin juste un CAP d'électricien :o ) aujourd'hui je suis technicien en électronique et spécialisé dans la communication satellite réseau iridium, je reconnais que les études ça sert, ne serait-ce que pour avoir un minimum de culture général notamment, sur l'histoire, les différentes civilisation du passé, les sciences, qui nous aide un peu à avoir les pieds sur terre, détruire ou faire la chasse à l'écriture SMS :o
 
Savoir parler à un entretient d'embauche, ne pas devenir des Morsay en puissance par exemple :o
Bon je ne dis pas que sans diplôme on ne sait pas parler, mais c'est quand même mieux de taper la 3e général au moins quoi hein  [:osweat]  


---------------
Quand un véritable génie apparaît en ce monde, on le reconnait à ce signe que tous les imbéciles sont liguées contre lui ©
n°34845333
viniw
geek repenti
Posté le 02-07-2013 à 09:59:32  profilanswer
 

C'est ce qui se passe les filières à la mode art, architecture, théatre par exemple forment largement plus que le besoin.
Il y a une demande de la part des étudiants mais aussi une rivalité entre école d'état et consulaire (cci) si on rajoute le privé par dessus qui fait face à la demande on arrive a cette situation.
C'est un choix de société ou l'information est libre et les métiers aussi, ça permet à un maximum de gens intéressé dans un secteur de se former et d'obtenir un maximum de compétence ce qui par compétition permet d'obtenir de meilleurs résultat qsue dans un syséme à numérus closus.

n°34846953
-id-
Je suis aux cabinets
Posté le 02-07-2013 à 11:46:01  profilanswer
 

viniw a écrit :

il y a aussi pas mal de filiéres qui forment beaucoup plus que le marché


Oui voila, ce qui explique également en partie le chômage :o
 
Si je me base sur mon expérience, sur 10 potes que j'avais en fac, 2 ou 3 seulement ont un métier en rapport avec leurs études. Beaucoup ont lâché leurs études parce qu'ils avaient des petits boulots pour les financer qui sont devenus des vrais boulots. Et aujourd'hui, ces derniers gagnent mieux que les premiers qui ont poursuivi leurs études ! Ceux qui galèrent le plus pour trouver un emploi sont ceux qui sont les plus diplômés :D

n°34847004
Witzard
Spé procrastination
Posté le 02-07-2013 à 11:49:41  profilanswer
 

Drap :o


---------------
Plein de références \o/
n°34847382
zyx
Modérateur
NCC - 1701
Posté le 02-07-2013 à 12:17:56  profilanswer
 

korrigan73 a écrit :


mais n'est ce pas un phenomene, somme toute, marginal?
je veux dire, il existe des scatophile, pour autant, ils representent pas la majorité du genre humain.  
on a tendance a accorder trop d'importance a ce qui nous choque bien souvent.  
parce que ca nous marque.  
 


 
C'est en gros la question que je me pose. Dans mon entourage (en gros, dans la ville où je suis né, à certains endroits où j'ai grandi, du côté de la famille au sens large ... ) c'est plutôt la norme. Si le milieu social de départ de cet entourage n'est pas défavorisée, ce ne sont pas non plus des notables. Ce n'est évidemment pas le cas dans mon milieu professionnels et au niveau de mes amis actuels.  
 

n°34847398
Witzard
Spé procrastination
Posté le 02-07-2013 à 12:19:36  profilanswer
 

viniw a écrit :

il y a aussi pas mal de filiéres qui forment beaucoup plus que le marché, le cas extrême sont les réalisateurs de cinémas un bon 99% ne deviendront pas réalisateur. Les secteurs avec bien plus d'étudiants que de places sont légions. Mais c'est l'étudiant de choisir sa carrière ce n'est pas à la société à s'adapter à lui.


Et une saturation du marché pour certains postes, cf les concours B de la fonction publique qui sont majoritairement trustés par des bac+5 alors qu'il y a quelques années une licence était la norme.
 
Ou dans le privé, les ingés embauchés pour faire du technicien ++ :/


---------------
Plein de références \o/
n°34848869
Profil sup​primé
Posté le 02-07-2013 à 14:22:07  answer
 

korrigan73 a écrit :


on dirait le discours de glandus d'un syndicat etudiant.  :D  
avec ce genre de raisonnements, on forme 1 millions d'astronautes par an, 2 millions de pilotes de chasse, et 3 millions d'acteurs/chanteurs.
par contre, on vivrait dans la merde et les maladies parce qu'on aurait personne pour s'occuper de la propreté des rues...


 
Je crois que tu as compris son post de travers (en même temps, compréhensible vu son français [:ocolor] ) :
C'est à l'étudiant de choisir sa carrière en adéquation avec les besoins de la société, ce n'est pas à la société de s'adapter au désir des gens.
Bref, si y a besoin d'un million d'éboueur, bah y a besoin d'un million d'éboueur, et ce qui iront là dedans auront un taf :o

n°34848955
P0L0
Das Original
Posté le 02-07-2013 à 14:27:44  profilanswer
 

En Belgique, c'est aussi devenu une plaie pour les emplois... De nombreux postes qui était de niveau Bac il y a 10 ans à peine est désormais réservé aux Bac+3 minimum ! (Surtout à la demande des employeurs mais peu de personnes correspondent au profil... J'ai vu des annonces remis en tête de gondole qui traine depuis plus de 6 mois... pour un CDD d'1an [:rofl]).

 

Aussi l'un des problèmes ici c'est l'explosion d'aides à l'emploi (Activa, CPE, PTP, ...) qui étaient conçu pour réduire le chômage mais l'ont fait que l'empirer (les employeurs virait des CDI "normales" pour engager quelqu'un avec une aide en CDD (car les aides sont limité dans le temps) et font souvent des tournures) et j'ai entendu qu'ils allaient encore en ajouter un pour les jeunes [:tinostar]...

 

Du coup, ceux qui ont un simple Bac se retrouve souvent dans la fonction publique pour des postes pas trusté (Maton, Chauffeur TEC, Flic, ...) ou se contentent de CDD/Intérim précaire à horaire instable.

 

Ce que j'espère c'est d'avoir une place dans les TEC, c'est pas la gloire mais c'est l'un des seuls postes disponible pour mes compétences (Compta) :o


Message édité par P0L0 le 02-07-2013 à 14:29:14

---------------
[:ocube] | OK Sais bien | Mes blablateries | [:forever alone]
n°34850133
zyx
Modérateur
NCC - 1701
Posté le 02-07-2013 à 15:43:01  profilanswer
 

De ce côté là, il y a un attrait surdimentionnés des gens vis à vis de la fonction publique... Mais c'est un autre problème. En fait, ici certains parlent d'étude niveau Bac+2 à Bac+5 ... Hors, les truc que j'entend, c'est carrément vis à vis du passage en seconde générale ou vis à vis d'un bac général ...  
 
j'ai trouvé ceci,ça correspond en gros à l'état d'esprit : http://www.jobmachine.fr/recherche [...] o%E2%80%A6
 

Citation :


« Ah ma pauvre dame, les études ne servent plus a rien », « faire des études ? Non merci, si c’est pour me retrouver au chômage… »
 
En réalité, toutes les études le prouvent, plus la qualification est élevée, moins le chômage est important.
 
 
Si certaines écoles (notamment de commerce, d’ingénieurs) garantissent quasiment un emploi dans les 3 mois a leurs diplômésd’autres cursus (gestion culturelle, psychologie…) sont nettement moins « vendables » sur le marché de l’emploi.,


 
Dans les années 90, ce genre d'articles (Bac + 5 et serveus à Mac Do ...) était fréquent, j'en trouve moins maintenant ...


Message édité par zyx le 02-07-2013 à 15:43:30
n°34850410
viniw
geek repenti
Posté le 02-07-2013 à 15:59:39  profilanswer
 

c'est passé dans les moeurs. :o

n°34850458
Profil sup​primé
Posté le 02-07-2013 à 16:03:25  answer
 

Perso, je préfére que mon ophtalmo ou mon chirurgien aient des diplômes en bon et dû forme  :o

n°34850644
el_nono_ma​squay
Posté le 02-07-2013 à 16:16:23  profilanswer
 

C'est surtout la valeur ajoutée des diplômes qu'il faut prendre en compte. Certains Master, pourtant dans un cadre technique, sont vraiment light sur la formation. Pas mal d'école post bac proposent ces formations et quand on voit le contenu réél du truc...

n°34850736
Perceval_D​e_Galles
Sexteupeul Courgette !!!!
Posté le 02-07-2013 à 16:23:05  profilanswer
 
n°34851150
Random Dud​e
conduite à risques
Posté le 02-07-2013 à 16:51:08  profilanswer
 

Perso à chaque fois que j'ai fait un job d'été généralement les collègues en place en CDI m'ont toujours dit "lâche pas les études" dans le sens "te retrouve pas à faire ce genre de taf durablement parce que sans diplôme t'as pas l'embarras du choix".
 
J'ai la chance d'avoir des parents qui ont pu me soutenir pendant ma longue période chaotique côté orientation, j'espère ne plus me foirer maintenant et partir sur ma voie.
 
Après certains font des études qui pour ma part je trouve sentent le roussi (fac de lettre, d'histoire, de psycho etc) alors qu'un gars qui arrête les cours à 16 ans mais qui en veut peut s'en tirer dans les secteurs manuels. Genre brève formation afpa / compagnons du devoir dans des secteurs qui tournent, quelques années d'apprentissage sur le tas et passage à son compte genre plomberie/maçonnerie etc.
 
Et comme le dis diersuper,  

Citation :

En général,les études, ca sert a savoir exactement ce qu’on veut pas faire de sa vie.


perso jusqu'ici c'est pas faux.

Message cité 1 fois
Message édité par Random Dude le 02-07-2013 à 16:55:02
n°34851560
Profil sup​primé
Posté le 02-07-2013 à 17:21:15  answer
 

[:raph0ux:3]  
 

n°34851707
viniw
geek repenti
Posté le 02-07-2013 à 17:31:27  profilanswer
 

Random Dude a écrit :

Perso à chaque fois que j'ai fait un job d'été généralement les collègues en place en CDI m'ont toujours dit "lâche pas les études" dans le sens "te retrouve pas à faire ce genre de taf durablement parce que sans diplôme t'as pas l'embarras du choix".
 
J'ai la chance d'avoir des parents qui ont pu me soutenir pendant ma longue période chaotique côté orientation, j'espère ne plus me foirer maintenant et partir sur ma voie.
 
Après certains font des études qui pour ma part je trouve sentent le roussi (fac de lettre, d'histoire, de psycho etc) alors qu'un gars qui arrête les cours à 16 ans mais qui en veut peut s'en tirer dans les secteurs manuels. Genre brève formation afpa / compagnons du devoir dans des secteurs qui tournent, quelques années d'apprentissage sur le tas et passage à son compte genre plomberie/maçonnerie etc.
 
Et comme le dis diersuper,  

Citation :

En général,les études, ca sert à appuyer son argumentation en justifiant de sa compétence face au message initial du troll .


perso jusqu'ici c'est pas faux.


fyp [:bouliyaanisqatsi]

n°34851775
The_Declar​ation
the dark should fear me
Posté le 02-07-2013 à 17:39:09  profilanswer
 

viniw a écrit :

c'est passé dans les moeurs. :o


ou alors MacDo ne recrute plus [:auptimiste]

n°34851978
zyx
Modérateur
NCC - 1701
Posté le 02-07-2013 à 18:01:51  profilanswer
 

The_Declaration a écrit :


ou alors MacDo ne recrute plus [:auptimiste]


 
Il y a aussi la pub où on voit Mac Do se vanter de faire faire des études à ses employés jusqu'à leur faire avoir un diplôme reconnu par l'état  :whistle: .  

n°34852358
P0L0
Das Original
Posté le 02-07-2013 à 18:41:20  profilanswer
 

The_Declaration a écrit :


ou alors MacDo ne recrute plus [:auptimiste]


 
En Belgique ils demandent l'Activa (donc CDD et min 1 an de chômage (ou 2 avec stage d'attente)) [:tinostar]


---------------
[:ocube] | OK Sais bien | Mes blablateries | [:forever alone]
n°34852516
korrigan73
Membré
Posté le 02-07-2013 à 18:55:30  profilanswer
 

zyx a écrit :

 

Il y a aussi la pub où on voit Mac Do se vanter de faire faire des études à ses employés jusqu'à leur faire avoir un diplôme reconnu par l'état  :whistle: .


mac do c'est le pire de tout :/
maintenant bien des gens se battent pour avoir un boulot comme ca et ca devient du sérieux, pas seulement des jobs étudiant...

 

la question n'est plus de savoir si les etudes menent au travail mais quelles etudes y menent. y'a encore des secteurs ou c'est pas trop bouché. ou de vraies formations/etudes qui donnent un savoir faire suffisement large pour s'adapter a pas mal d'environnements différents.

 

quand au Bac, il est largement decrié aujourd'hui, ca je le reconnais. et il ne mene pas a l'emploi directement.
ceci dit, il a toujours sa fonction premiere, a savoir une porte vers les etudes. et ca, quand on est chomeur et qu'on veut se former, ou reprendre des etudes, ca fait toute la difference.
les formations professionnalisante qui recrutent avec ou sans bac ne sont pas du tout du meme niveau.
et autant il est largement possible de se former pour des boulots interessant et qui recrutent et payent bien, c'est mon cas, autant sans le bac c'était la misere...

 

donc ne négligez pas ca. c'est loin d'etre inutile...
et puis c'est toujours plus interessant sur un CV de montrer qu'on a su rester un minimum sur les bancs de l'ecole...

 

EDIT: le vieux et fameux "passe ton bac d'abord" est toujours aussi vrai!


Message édité par korrigan73 le 02-07-2013 à 18:55:52

---------------
El predicator du topic foot
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Société

  "les études, ça ne sert à rien" et autres remarques sur les études

 

Sujets relatifs
J'ai eu un accident mais ma voiture n'a rien.etudes eco g mass sorbonne
études politiquesUne maison volée par des voisins et rien n'est fait ! !
[Topic Unique] Les déplaçoirs qui coutent rienrien
Arnaqué sur le net (virement fait mais rien reçu) ,besoin de vous[Études] Politisation des 18-25 ans.
Hotte d'extraction, je comprends rien 
Plus de sujets relatifs à : "les études, ça ne sert à rien" et autres remarques sur les études


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR