Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
522 connectés 

 



 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  2493  2494  2495  ..  2509  2510  2511  2512  2513  2514
Auteur Sujet :

[Conflit inter gé] vos meilleurs plans camping cars

n°57620234
epsiloneri​dani
Posté le 20-09-2019 à 09:20:15  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

Intrinseque a écrit :


Oui enfin, quand on parle d'aller en ville, l'idée c'est plutôt d'avoir un réseau de métropoles régionales de densité moyenne plutôt qu'une maxi-ville suffocante et la pampa sur le reste du territoire.


 
+1

mood
Publicité
Posté le 20-09-2019 à 09:20:15  profilanswer
 

n°57620272
bourneagai​nshell
Ex bVSs
Posté le 20-09-2019 à 09:24:57  profilanswer
 

thun_on_the_r a écrit :


 
Entre le domaine public et privé ce sont des centaines de milliers de personne qui y bossent dans ces forets. Et j'imagine qu'ils vivent tous a paris ou a Lyon selon toi  [:clooney12]  
 
 
Ce level  [:clooney22]


Non mais tu crois vraiment qu'on est tous gardes forestier en campagne ? :D

n°57620493
thun_on_th​e_r
Retraité modeste
Posté le 20-09-2019 à 09:48:52  profilanswer
 

bourneagainshell a écrit :


Non mais tu crois vraiment qu'on est tous gardes forestier en campagne ? :D


 
De la part du mec pour qui entretenir une foret c'est placer des sangliers ou des écureuils, c'est assez savoureux  [:neokill@h]  
 

bourneagainshell a écrit :


Non mais tu crois aussi qu'il y a des gens qui entretiennent les forets ? :o
Ca se passe comment pour toi ? Y'a un mec qui met les écureuils a gauche, les sangliers a droite... Explique moi.  [:somberlain24:3]


 
Ton arrogance est presque aussi drôle que ta non-culture  [:clooney13]

Message cité 1 fois
Message édité par thun_on_the_r le 20-09-2019 à 09:50:07

---------------
Les étiquettes politiques - royaliste, fasciste, socialiste - ne sont pas pertinentes. Le genre humain se divise politiquement entre ceux qui veulent contrôler la vie des autres, et ceux qui n'éprouvent pas ce besoin //\\ Stop au Réchauffement Communiste
n°57620660
gimly the ​knight
Posté le 20-09-2019 à 10:04:57  profilanswer
 

epsiloneridani a écrit :


 
Sauf que quand tu fais le bilan c'est un flux ininterrompu des campagnes vers les villes, en France comme ailleurs. Comme quoi la ville c'est pas optimal mais le milieu rural ça doit l'être encore moins...


 
Rien ne dire que ce flux n'est pas subit, au contraire. Dans "exode rural", il ne me semble pas que le mot exode ait eu un jour un sens positif.

n°57620707
Sangel
Posté le 20-09-2019 à 10:09:12  profilanswer
 

gimly the knight a écrit :

 

La désindustrialisation, on est pour, on est contre peu importe. La seule chose à ne pas oublier c'est que le corollaire de la désindustrialisation, c'est l'entretien par les tertiaires d'une masse de plus en plus importante de gens inemployables ailleurs que dans l'industrie.

 

C'est ca la question. Les urbains tertiarisés sont ils prêts à se faire pomper à terme 50+% de leur salaire pour entretenir une horde de gens inadaptés au système tertiaire et prête a venir mettre leur tête en haut de piques dés lors que leur niveau de vie se décale trop de celui des urbains ?

 

J'attend des réponses construites et sans haine:o

 

Ça me paraît inévitable en fait.

 

Je suis convaincu que les métiers peu qualifiés vont peu à peu disparaître (typiquement les chauffeurs de poids lourds remplacé par des véhicules autonomes dans vingt ans).

 

Pas mal de gens vont être laissé sur le carreau. Par contre, ahma on verra une lente érosion / stagnation de leur niveau de vie quand celui des gens adaptés va continuer à monter.
On se dirige vraiment vers une société à plusieurs vitesses ahma.

 
epsiloneridani a écrit :

 

Sauf que quand tu fais le bilan c'est un flux ininterrompu des campagnes vers les villes, en France comme ailleurs. Comme quoi la ville c'est pas optimal mais le milieu rural ça doit l'être encore moins...

 

:jap:

 

Aujourd'hui l'exode rural continue.

 
gimly the knight a écrit :

 

Rien ne dire que ce flux n'est pas subit, au contraire. Dans "exode rural", il ne me semble pas que le mot exode ait eu un jour un sens positif.

 

Qu'il soit subit ou non, le résultat est le même. Les campagnes meurent et les grandes zones urbaines prospèrent.

 

Je suis convaincu qu'il s'agit d'un phénomène  profond qu'il est impossible d'enrayer à moins de remettre en cause le fonctionnement de notre société (croissance, développement technologique, ...).

Message cité 3 fois
Message édité par Sangel le 20-09-2019 à 10:11:20
n°57620741
mith sipan​atu
Soyez féconds, remplissez la
Posté le 20-09-2019 à 10:11:54  profilanswer
 

dante2002 a écrit :

 

En gros résumé : un modèle ou tout le monde vit en ville et dépense 50% de ce qu'il gagne pour se loger est particulièrement idiot et anti économique.

 

Mon modèle (20% dans le logement) me laisse de la marge pour consommer et faire tourner le système.

 

La participation au modèle social passe par moins de pourcentage de revenu dans les logements, et plus dans la consommation.

 

La France qui fonctionne, c'est celle qui achète des tondeuses à gazon pour aménager son bout de jardin, pas celle qui achète une Chromecast pour regarder netflix.


T'es au courant que face aux enjeux écologique dont on nous assome, il va falloir diviser par trois la consommation des masses?

 
radioactif a écrit :


Là où Dante a raison, c’est que les usines tu vas pas les mettre en ville. Les centrales non plus. Les carrières, les aires de stockage, les plates-formes logistiques... La désindustrialisation à marche forcée de la France ne doit pas faire oublier qu’un tissu industriel performant a besoin du périurbain et vice-versa. De la campagne paumée c’est une autre question !


Tout a fait.
Donc il faut soit limiter la population du secondaire (controle des naissances)
Soit lancer une reindustrialisation forcée qui va a l'encontre de l'idéologie mondialiste et l'ouverture au monde.

 

Dans tous les cas on est des vilains d'extrême droite. Sauf qu'envisager un programme social avantageux réservé à nos frontières n'a pas grand chose d'ultra libéral donc pas grand chose d'extrême droite

 

Soit on admet qu'il faut entraver la circulation des biens et des capitaux pour se proteger (je suis pour)
Soit on admet le concept de reproduction sociale et on limite la reproduction des "classes" qui produiront des travailleurs inadaptés à nos besoins

 
gimly the knight a écrit :

 

La désindustrialisation, on est pour, on est contre peu importe. La seule chose à ne pas oublier c'est que le corollaire de la désindustrialisation, c'est l'entretien par les tertiaires d'une masse de plus en plus importante de gens inemployables ailleurs que dans l'industrie.

 

C'est ca la question. Les urbains tertiarisés sont ils prêts à se faire pomper à terme 50+% de leur salaire pour entretenir une horde de gens inadaptés au système tertiaire et prête a venir mettre leur tête en haut de piques dés lors que leur niveau de vie se décale trop de celui des urbains ?

 

J'attend des réponses construites et sans haine:o


Voila on partage le constat sauf que ma solution est de limiter la reproduction des gens impossibles à caser dans le monde du travail du 21e siècle plutot que de batir des usines a gaz avec aide, impot, redistribution, fraude, etc ...
Ou alors se protéger tres efficacement de la concurrence mondiale

 

Parceque tant que les capitaux et biens circuleront quasi gratuitement (transport peu cher) et librement, et qu'il restera des pays plus pauvres que nous, je vois pas bien comment on peut garantir une place dans la société aux gens d'en bas chez nous...


---------------
Croyez-moi sur parole. Tous les penseurs que je nourris ont travaillé pour vous. Vous n'êtes pas en état de repenser toutes leurs difficultés, mais vous pouvez croire les résultats de ces hommes désintéressés et purs.
n°57620816
epsiloneri​dani
Posté le 20-09-2019 à 10:18:15  profilanswer
 

gimly the knight a écrit :


 
Rien ne dire que ce flux n'est pas subit, au contraire. Dans "exode rural", il ne me semble pas que le mot exode ait eu un jour un sens positif.


 
On n'est pas dans une random dictature communiste où on arrive un matin avec 12 bus dans un village et où on dit à tout le monde qu'ils déménagent sur le champ dans une ville à l'autre bout du pays.
 
En France les gens s'installent là où ils veulent jusqu'à nouvel ordre, on le force pas.

Message cité 2 fois
Message édité par epsiloneridani le 20-09-2019 à 10:19:29
n°57620871
epsiloneri​dani
Posté le 20-09-2019 à 10:22:36  profilanswer
 


mith sipanatu a écrit :


Voila on partage le constat sauf que ma solution est de limiter la reproduction des gens impossibles à caser dans le monde du travail du 21e siècle plutot que de batir des usines a gaz avec aide, impot, redistribution, fraude, etc ...
Ou alors se protéger tres efficacement de la concurrence mondiale

Parceque tant que les capitaux et biens circuleront quasi gratuitement (transport peu cher) et librement, et qu'il restera des pays plus pauvres que nous, je vois pas bien comment on peut garantir une place dans la société aux gens d'en bas chez nous...


 
Seuls les rares pays avec d'immenses ressources minières ET agricoles peuvent se le permettre. La France a l'un mais pas l'autre, on est donc condamnés à participer à la concurrence mondiale pour accéder aux ressources minières qui nous font défaut.

n°57620880
mith sipan​atu
Soyez féconds, remplissez la
Posté le 20-09-2019 à 10:23:11  profilanswer
 

Sangel a écrit :

 

Ça me paraît inévitable en fait.

 

Je suis convaincu que les métiers peu qualifiés vont peu à peu disparaître (typiquement les chauffeurs de poids lourds remplacé par des véhicules autonomes dans vingt ans).

 

Pas mal de gens vont être laissé sur le carreau. Par contre, ahma on verra une lente érosion / stagnation de leur niveau de vie quand celui des gens adaptés va continuer à monter.
On se dirige vraiment vers une société à plusieurs vitesses ahma.

 


 

Les metiers vonr disparaîtrent.
Ces metiers font partie des classes qui ont le plus d'enfant.
Le phénomène de reproduction sociale montre que leur enfants dans leur immense majorité sera du même niveau de que leur parents.

 

Vous proposez quoi pour ce problème ?
Redistribution à l'infini? Je vous invite a consulter les chiffres de l'INSEE concernant l'émigration de la jeunesse instruite  :(


---------------
Croyez-moi sur parole. Tous les penseurs que je nourris ont travaillé pour vous. Vous n'êtes pas en état de repenser toutes leurs difficultés, mais vous pouvez croire les résultats de ces hommes désintéressés et purs.
n°57621049
Sangel
Posté le 20-09-2019 à 10:34:46  profilanswer
 

mith sipanatu a écrit :

 

Les metiers vonr disparaîtrent.
Ces metiers font partie des classes qui ont le plus d'enfant.
Le phénomène de reproduction sociale montre que leur enfants dans leur immense majorité sera du même niveau de que leur parents.

 

Vous proposez quoi pour ce problème ?
Redistribution à l'infini? Je vous invite a consulter les chiffres de l'INSEE concernant l'émigration de la jeunesse instruite :(

 

Paupérisation de ces catégories de population.
En gros les inégalités qui existent à l'échelle mondiale entre les pays vont peu à peu diminuer, mais vont se déplacer à une échelle plus locale, au sein même des pays.

 

Au lieu d'avoir des pays ultra dominant, et d'autres ultra pauvres, on aura des classes sociales très riches et d'autres très pauvres, comme avant les trentes glorieuses.

 

Le moyen de sortir c'est évidemment l'éducation et une grosse montée en compétence de la population, ce que des pays comme la Corée à réussi à mettre en place.

 

Tu as les stats de l'INSEE pour l'émigration des diplômés ? Il me semblait que ça s'équilibrait avec celle des arrivants diplômés.
D'ailleurs les écoles françaises forment énormément d'étrangers qui souvent restent en France.

Message cité 1 fois
Message édité par Sangel le 20-09-2019 à 10:36:26
mood
Publicité
Posté le 20-09-2019 à 10:34:46  profilanswer
 

n°57621068
mantel
Posté le 20-09-2019 à 10:35:51  profilanswer
 

epsiloneridani a écrit :


 
Seuls les rares pays avec d'immenses ressources minières ET agricoles peuvent se le permettre. La France a l'un mais pas l'autre, on est donc condamnés à participer à la concurrence mondiale pour accéder aux ressources minières qui nous font défaut.


 
ou alors faire ce que l'on as fait au 18 et 19 eme : aller casser des bouches et prendre les ressources là ou elle sont...
no :o

n°57621207
360no2
I am a free man!
Posté le 20-09-2019 à 10:44:10  profilanswer
 

Sangel a écrit :

:jap:
 
Aujourd'hui l'exode rural continue.

Sangel a écrit :

Qu'il soit subit ou non, le résultat est le même. Les campagnes meurent et les grandes zones urbaines prospèrent.
 
Je suis convaincu qu'il s'agit d'un phénomène  profond qu'il est impossible d'enrayer à moins de remettre en cause le fonctionnement de notre société (croissance, développement technologique, ...).

(Un phénomène qui s'étale dans le temps a plus de chance d'être "subi" que "subit" :o)
 
Quand à la profondeur de celui-ci ; il faut, pour la comprendre, revenir à la source : la ville est, historiquement, l'espace des échanges (des biens et des idées).
C'est là son seul et unique rôle.
Il ne faut, bien évidemment, pas le minimiser : après tout, il a permis à l'humanité de construire et faire prospérer ses civilisations les plus brillantes.
 
Toutefois, aujourd'hui, les échanges d'idées et de biens ne sont plus contraints aux seuls espaces urbains (=> livraison pour les biens / internet pour les idées).
Il n'est donc pas idiot (aujourd'hui) de se poser la question des contraintes et du bilan énergétique des villes-monde hyper denses qui doivent faire venir tout ce qui permet à leurs occupants de survivre (matériaux de construction, alimentation, habits, énergies) contre celles de l'étalement de la population (extension des réseaux, rationalisation des livraisons (pour les échanges physiques) et des réseaux télécom (pour les échanges d'idées)).
 
Certes : ça signifie de sacrifier un peu des échanges qualitatifs autour des machines à (mauvais) café des COGIP.
En contrepartie d'une vie avec vue sur l'immensité (verdoyante, océane et/ou enneigée selon les préférences de tout un chacun).
 
Dur choix... :o


---------------
"a fool and his money are soon parted" (Affolant Monet : art sans partage)
n°57621272
Tammuz
Posté le 20-09-2019 à 10:48:34  profilanswer
 

epsiloneridani a écrit :


 
On n'est pas dans une random dictature communiste où on arrive un matin avec 12 bus dans un village et où on dit à tout le monde qu'ils déménagent sur le champ dans une ville à l'autre bout du pays.
 
En France les gens s'installent là où ils veulent jusqu'à nouvel ordre, on le force pas.


 
Euh, l'exode rural, c'est dû fait que la mécanisation de l'agriculture a supprimé la majeure partie des emplois qui y existaient.
 
Donc, si les gens sont partis, ce n'est pas parce qu'ils se sont dit que ce serait plus chouette de vivre en ville, mais parce que c'était le seul endroit où ils pouvaient trouver un travail.


---------------
"Je tape sur un clavier avec les 10 doigts sans regarder et je ne me relis pas"
n°57621995
thun_on_th​e_r
Retraité modeste
Posté le 20-09-2019 à 11:36:07  profilanswer
 

mith sipanatu a écrit :


T'es au courant que face aux enjeux écologique dont on nous assome, il va falloir diviser par trois la consommation des masses?  
 


 

mith sipanatu a écrit :


Tout a fait.
Donc il faut soit limiter la population du secondaire (controle des naissances)
Soit lancer une reindustrialisation forcée qui va a l'encontre de l'idéologie mondialiste et l'ouverture au monde.
 
Dans tous les cas on est des vilains d'extrême droite. Sauf qu'envisager un programme social avantageux réservé à nos frontières n'a pas grand chose d'ultra libéral donc pas grand chose d'extrême droite  
 
Soit on admet qu'il faut entraver la circulation des biens et des capitaux pour se proteger (je suis pour)
Soit on admet le concept de reproduction sociale et on limite la reproduction des "classes" qui produiront des travailleurs inadaptés à nos besoins
 


 

mith sipanatu a écrit :


Voila on partage le constat sauf que ma solution est de limiter la reproduction des gens impossibles à caser dans le monde du travail du 21e siècle plutot que de batir des usines a gaz avec aide, impot, redistribution, fraude, etc ...
Ou alors se protéger tres efficacement de la concurrence mondiale
 
Parceque tant que les capitaux et biens circuleront quasi gratuitement (transport peu cher) et librement, et qu'il restera des pays plus pauvres que nous, je vois pas bien comment on peut garantir une place dans la société aux gens d'en bas chez nous...


 
ça fait rêver: du fascisme, du communisme et du protectionnisme  [:implosion du tibia]  
 
Et ça va marcher cette fois parce que... ?  [:clooney10]


---------------
Les étiquettes politiques - royaliste, fasciste, socialiste - ne sont pas pertinentes. Le genre humain se divise politiquement entre ceux qui veulent contrôler la vie des autres, et ceux qui n'éprouvent pas ce besoin //\\ Stop au Réchauffement Communiste
n°57622178
Demodulate​ur
54 68 65 20 47 61 6d 65
Posté le 20-09-2019 à 11:47:57  profilanswer
 

gimly the knight a écrit :


 
La désindustrialisation, on est pour, on est contre peu importe. La seule chose à ne pas oublier c'est que le corollaire de la désindustrialisation, c'est l'entretien par les tertiaires d'une masse de plus en plus importante de gens inemployables ailleurs que dans l'industrie.
 
C'est ca la question. Les urbains tertiarisés sont ils prêts à se faire pomper à terme 50+% de leur salaire pour entretenir une horde de gens inadaptés au système tertiaire et prête a venir mettre leur tête en haut de piques dés lors que leur niveau de vie se décale trop de celui des urbains ?
 
J'attend des réponses construites et sans haine:o


 
Tout est question de chiffres IMO, à choisir entre :
- filer 50% de son salaire en RSA aux pauvres et payer 10% une tondeuse made in china :o  
- payer 70% de son salaire pour une tondeuse made in France par des pauvres :o  
 
Je sais pas si les urbains sont prêts à massivement choisir la deuxième option. [:transparency]

n°57622461
gimly the ​knight
Posté le 20-09-2019 à 12:08:09  profilanswer
 


 

Sangel a écrit :


 
Qu'il soit subit ou non, le résultat est le même. Les campagnes meurent et les grandes zones urbaines prospèrent.
 
Je suis convaincu qu'il s'agit d'un phénomène  profond qu'il est impossible d'enrayer à moins de remettre en cause le fonctionnement de notre société (croissance, développement technologique, ...).


 
Et c'est exactement ce qui va se passer. J'entends déjà des politiques du sérail et non plus des gauchistes illuminés le crier haut et fort (encore Xavier Bertrand hier dans une Emissions a la télé).
 
Enfin, tu vois bien ce qu'ont provoqués 10.000 pékins en chasuble. Il va se passer quoi à ton avis quand ils seront 2 millions ?

n°57622470
gimly the ​knight
Posté le 20-09-2019 à 12:08:50  profilanswer
 

epsiloneridani a écrit :


 
On n'est pas dans une random dictature communiste où on arrive un matin avec 12 bus dans un village et où on dit à tout le monde qu'ils déménagent sur le champ dans une ville à l'autre bout du pays.
 
En France les gens s'installent là où ils veulent jusqu'à nouvel ordre, on le force pas.


 
Depuis quand les exodes ruraux ont été forcés dis moi ?

n°57622742
Sangel
Posté le 20-09-2019 à 12:36:10  profilanswer
 

360no2 a écrit :

(Un phénomène qui s'étale dans le temps a plus de chance d'être "subi" que "subit" :o)

 

Quand à la profondeur de celui-ci ; il faut, pour la comprendre, revenir à la source : la ville est, historiquement, l'espace des échanges (des biens et des idées).
C'est là son seul et unique rôle.
Il ne faut, bien évidemment, pas le minimiser : après tout, il a permis à l'humanité de construire et faire prospérer ses civilisations les plus brillantes.

 

Toutefois, aujourd'hui, les échanges d'idées et de biens ne sont plus contraints aux seuls espaces urbains (=> livraison pour les biens / internet pour les idées).
Il n'est donc pas idiot (aujourd'hui) de se poser la question des contraintes et du bilan énergétique des villes-monde hyper denses qui doivent faire venir tout ce qui permet à leurs occupants de survivre (matériaux de construction, alimentation, habits, énergies) contre celles de l'étalement de la population (extension des réseaux, rationalisation des livraisons (pour les échanges physiques) et des réseaux télécom (pour les échanges d'idées)).

 

Certes : ça signifie de sacrifier un peu des échanges qualitatifs autour des machines à (mauvais) café des COGIP.
En contrepartie d'une vie avec vue sur l'immensité (verdoyante, océane et/ou enneigée selon les préférences de tout un chacun).

 

Dur choix... :o

 

Tout d'abord la vie à la ville est moins consommatrice d'énergie que la campagne car tu mutulises beaucoup d'infrastructures.

 

Ensuite, sans même parler des métiers qui demandent du matos sur place, il y a de réelles différence de productivité de tes employés à tous les avoir à un endroit, plutôt qu'à communiquer à coup de conf call.
Les échanges à la machine à café, en général ils font naître des idées et des solutions. Pour tout emploi qui nécessite un minimum de créativité (= à peu près tous les emplois qualifiés) c'est essentiel de pouvoir communiquer facilement avec ses collègues.

 

Si ton employés peut bosser 5j/5 à distance, alors un indien pourra aussi le faire mais pour trois fois moins cher.
Je ne vois pas pourquoi j'irais prendre un mec en France plutôt qu'un mec dans un pays low cost pour ça.

 
gimly the knight a écrit :

 

Et c'est exactement ce qui va se passer. J'entends déjà des politiques du sérail et non plus des gauchistes illuminés le crier haut et fort (encore Xavier Bertrand hier dans une Emissions a la télé).

 

Enfin, tu vois bien ce qu'ont provoqués 10.000 pékins en chasuble. Il va se passer quoi à ton avis quand ils seront 2 millions ?

 

Ils obtiendront un biscuit qui les calmera mais qui ne compensera pas l'écart qui a pu se creuser depuis la dernière fois [:spamafote].

 

De toute façon, si la France quitte le modèle actuelle de croissance et d'amélioration, il y aura aussi une érosion du niveau de vie (car les biens/services produits à l'étranger ne seront plus accessibles).
Donc les Français vont se sentir déclassés, et ça engendrera des troubles sociaux au moins équivalents.

 

n°57622756
360no2
I am a free man!
Posté le 20-09-2019 à 12:37:37  profilanswer
 

gimly the knight a écrit :

Depuis quand les exodes ruraux ont été forcés dis moi ?

Tu écris subit.
HFr, avec son sens légendaire de la nuance en conclut que tu veux dire que quelqu'un l'a fait subir.
 [:spamafoote]


---------------
"a fool and his money are soon parted" (Affolant Monet : art sans partage)
n°57622775
bourneagai​nshell
Ex bVSs
Posté le 20-09-2019 à 12:39:39  profilanswer
 

thun_on_the_r a écrit :


 
De la part du mec pour qui entretenir une foret c'est placer des sangliers ou des écureuils, c'est assez savoureux  [:neokill@h]  
 


 

thun_on_the_r a écrit :


 
Ton arrogance est presque aussi drôle que ta non-culture  [:clooney13]


C'est pas moi qui pense que les campagnards sont la pour nettoyer les autoroutes et les forets. :D

n°57622918
mantel
Posté le 20-09-2019 à 12:52:58  profilanswer
 

Sangel a écrit :


 
Tout d'abord la vie à la ville est moins consommatrice d'énergie que la campagne car tu mutulises beaucoup d'infrastructures.
 
Ensuite, sans même parler des métiers qui demandent du matos sur place, il y a de réelles différence de productivité de tes employés à tous les avoir à un endroit, plutôt qu'à communiquer à coup de conf call.
Les échanges à la machine à café, en général ils font naître des idées et des solutions. Pour tout emploi qui nécessite un minimum de créativité (= à peu près tous les emplois qualifiés) c'est essentiel de pouvoir communiquer facilement avec ses collègues.
 
Si ton employés peut bosser 5j/5 à distance, alors un indien pourra aussi le faire mais pour trois fois moins cher.
Je ne vois pas pourquoi j'irais prendre un mec en France plutôt qu'un mec dans un pays low cost pour ça.  
 


 
la ville moins consommatrice d’énergie que la campagne il va falloir le prouver. Et je parle bien de la réalité, pas a service équivalent et autres hypothèses foireuse de base...
Les échanges a coté de la machine a café c'est ce qui a permit l'émergence d'usine à la campagne, le foncier étant bien moins chère, les salaires également. Le problème est en réalité d'avoir un smic unifié pour tout le territoire.  
 

Sangel a écrit :


 
Ils obtiendront un biscuit qui les calmera mais qui ne compensera pas l'écart qui a pu se creuser depuis la dernière fois [:spamafote].
 
De toute façon, si la France quitte le modèle actuelle de croissance et d'amélioration, il y aura aussi une érosion du niveau de vie (car les biens/services produits à l'étranger ne seront plus accessibles).
Donc les Français vont se sentir déclassés, et ça engendrera des troubles sociaux au moins équivalents.
 


 
Pas forcement car ton voisin immediat sera au même niveau que toi. Et les phénomènes de jalousie se forme par rapport au personnes proche, pas au mecs sur un autre continent...
Les américains ont un niveau de vie bien supérieur a celui d'un français moyen, pourtant on ne l'envie pas particulièrement, et il n'y a pas de sentiment de déclassement.

n°57623002
axklaus
Posté le 20-09-2019 à 12:58:46  profilanswer
 

mantel a écrit :


 
la ville moins consommatrice d’énergie que la campagne il va falloir le prouver. Et je parle bien de la réalité, pas a service équivalent et autres hypothèses foireuse de base...
Les échanges a coté de la machine a café c'est ce qui a permit l'émergence d'usine à la campagne, le foncier étant bien moins chère, les salaires également. Le problème est en réalité d'avoir un smic unifié pour tout le territoire.  
 


Je ne sais pas dans quelle réalité tu vis, mais dans la mienne a la campagne les maisons sont extrêmement majoritaires et sont chauffées par des chaudières individuelles, tout le contraire de la ville avec des appartements majoritaires chauffés collectivement,  
Pareillement en ville on achète la baguette a pied, en campagne en voiture
Idem pour aller au taf
 
pour les réseaux d'eau électricité Telecom et routes, 80% servent a alimenter 20% de ruraux ...

Message cité 2 fois
Message édité par axklaus le 20-09-2019 à 12:59:22
n°57623058
mantel
Posté le 20-09-2019 à 13:02:10  profilanswer
 

axklaus a écrit :


Je ne sais pas dans quelle réalité tu vis, mais dans la mienne a la campagne les maisons sont extrêmement majoritaires et sont chauffées par des chaudières individuelles, tout le contraire de la ville avec des appartements majoritaires chauffés collectivement,  
Pareillement en ville on achète la baguette a pied, en campagne en voiture
Idem pour aller au taf
 
pour les réseaux d'eau électricité Telecom et routes, 80% servent a alimenter 20% de ruraux ...


 
a la campagne oui, mais il ne faut pas oublier que la campagne se sont aussi des centaines de petites ville, avec habitat collectif, chauffage collectif et autant de maison individuel que en ville...
et on peux aussi aller acheter son pain à pied, ou profiter du fait d'aller chercher les gamin à l'école pour récuperer le pain au passage. ce qui est églament vrai en ville, ou tu n'a pas forcement un boulanger a proximité selon ta localisation...
 
La campagne tel que ce l'imagine les urbains ne représente qu'une toute petite partie du territoire. En vrai les habitats sont regroupé...

n°57623208
axklaus
Posté le 20-09-2019 à 13:16:11  profilanswer
 

Non. Je fais des déplacements sur tout le grand est, a part quelques villes il y a énormément de vide

n°57623239
dante2002
HEUUU NOOOOOOOOON
Posté le 20-09-2019 à 13:18:44  profilanswer
 

mantel a écrit :

 

la ville moins consommatrice d’énergie que la campagne il va falloir le prouver. Et je parle bien de la réalité, pas a service équivalent et autres hypothèses foireuse de base...
Les échanges a coté de la machine a café c'est ce qui a permit l'émergence d'usine à la campagne, le foncier étant bien moins chère, les salaires également. Le problème est en réalité d'avoir un smic unifié pour tout le territoire.

 


 
mantel a écrit :

 

Pas forcement car ton voisin immediat sera au même niveau que toi. Et les phénomènes de jalousie se forme par rapport au personnes proche, pas au mecs sur un autre continent...
Les américains ont un niveau de vie bien supérieur a celui d'un français moyen, pourtant on ne l'envie pas particulièrement, et il n'y a pas de sentiment de déclassement.

 

Bien sûr que non....


---------------
Parce que le vote pour Emmanuel Macron n'est pas un vote de conviction mais une nécessité démocratique
n°57623291
thoulisse_​bernard
X32 22A
Posté le 20-09-2019 à 13:22:32  profilanswer
 

axklaus a écrit :

Non. Je fais des déplacements sur tout le grand est, a part quelques villes il y a énormément de vide


Tu sais que toutes les régions sont pas organisées pareil ? L'habitat dispersé c'est pas la norme


---------------
OK sais bien | Delenda est Lutetia
n°57623384
Calone
Posté le 20-09-2019 à 13:30:19  profilanswer
 

mantel a écrit :


 
a la campagne oui, mais il ne faut pas oublier que la campagne se sont aussi des centaines de petites ville, avec habitat collectif, chauffage collectif et autant de maison individuel que en ville...
 


 
 [:chatoo:7]  
t'atteint pas des densités de 20000 hab/km2 dans les grandes métropoles françaises en ayant le même nombre de maison individuelles que dans les villes de campagne

n°57623585
SHOOCK
Posté le 20-09-2019 à 13:46:51  profilanswer
 

gimly the knight a écrit :


 
Je pense que dans une certaine mesure, les GJ sont une arme qu'utilise le gouvernement pour justifier de ses dérives budgétaires auprès de l’Europe et des Allemands.
 
Donc, ils ne doivent pas disparaitres, mais on ne peut pas non plus leur laisser cramer le pays. Il faut savamment doser :o


Intéressant.  :jap:


---------------
"Une civilisation d'adolescents attardés dont les valeurs consistent essentiellement en la collection de plaisirs fugaces, est vouée à disparaître" The_Declaration
n°57623608
mith sipan​atu
Soyez féconds, remplissez la
Posté le 20-09-2019 à 13:49:26  profilanswer
 

Sangel a écrit :

 

Paupérisation de ces catégories de population.
En gros les inégalités qui existent à l'échelle mondiale entre les pays vont peu à peu diminuer, mais vont se déplacer à une échelle plus locale, au sein même des pays.

 

Au lieu d'avoir des pays ultra dominant, et d'autres ultra pauvres, on aura des classes sociales très riches et d'autres très pauvres, comme avant les trentes glorieuses.

 

Le moyen de sortir c'est évidemment l'éducation et une grosse montée en compétence de la population, ce que des pays comme la Corée à réussi à mettre en place.

 

Tu as les stats de l'INSEE pour l'émigration des diplômés ? Il me semblait que ça s'équilibrait avec celle des arrivants diplômés.
D'ailleurs les écoles françaises forment énormément d'étrangers qui souvent restent en France.


Je partage ta vision.

 

Dire que je passe pour un salaud en proposant un modèle qui avantagerait nos frères français au détriment de nos cousins indiens, africain, etc...

 

Je chercherai le chiffre si j'ai le temps. C'est dans les donnees démographiques


Message édité par mith sipanatu le 20-09-2019 à 13:52:56

---------------
Croyez-moi sur parole. Tous les penseurs que je nourris ont travaillé pour vous. Vous n'êtes pas en état de repenser toutes leurs difficultés, mais vous pouvez croire les résultats de ces hommes désintéressés et purs.
n°57623696
SHOOCK
Posté le 20-09-2019 à 13:58:24  profilanswer
 

dante2002 a écrit :


 
En terme de péréquation entre les territoires, d égalité des chances, et de préservation du consensus social.
 
Les idées de shook ou mith sliparinu sont la cause de ma montée de l extrême droite en Europe  :jap:


[:apges:5]
 
Mes idées c'est justement de revenir à un taux de change qui permet de recréer de l'emploi en France pour éviter que les gens deviennent trop fou.  
 
Tu racontes vraiment n'importe quoi :lol:
 
C'est Macron qui fait monter l'extrême droite, pas moi. Confonds pas stp. J'ai pas voté au 2nd tour, merci. (ni pour l'un ni pour l'autre)
 
Par contre la loi SRU fait monter l'immobilier (à ton fameux 50%), ce qui permet à la france de survivre car elle a une balance commerciale de merde en poussant les français à créer de la monnaie via l'emprunt immobilier. (5Mds par mois injectés dans le circuit)
Donc arrête d'être de gauche, d'être macroniste et pro euro et le chômage, l'immobilier et l'ED arrêteront de monter, c'est tout.
 
http://webstat.banque-france.fr/fr [...] 54FR.Z01.E
 
https://www.cbanque.com/credit/actu [...] es-credits
https://www.lesechos.fr/finance-mar [...] ros-347790


Message édité par SHOOCK le 20-09-2019 à 14:06:00

---------------
"Une civilisation d'adolescents attardés dont les valeurs consistent essentiellement en la collection de plaisirs fugaces, est vouée à disparaître" The_Declaration
n°57623725
epsiloneri​dani
Posté le 20-09-2019 à 14:02:06  profilanswer
 

Tammuz a écrit :


 
Euh, l'exode rural, c'est dû fait que la mécanisation de l'agriculture a supprimé la majeure partie des emplois qui y existaient.


 
Oui évidemment. Ca explique du même coup ce qu'il faut faire pour que les gens reviennent à la campagne. Par contre je ne suis pas sur qu'ils seront très motivés.

n°57623749
SHOOCK
Posté le 20-09-2019 à 14:04:46  profilanswer
 

epsiloneridani a écrit :


 
Oui évidemment. Ca explique du même coup ce qu'il faut faire pour que les gens reviennent à la campagne. Par contre je ne suis pas sur qu'ils seront très motivés.


Ya surtout tout le secteur secondaire industriel qui a dégagé...


Message édité par SHOOCK le 20-09-2019 à 14:05:17

---------------
"Une civilisation d'adolescents attardés dont les valeurs consistent essentiellement en la collection de plaisirs fugaces, est vouée à disparaître" The_Declaration
n°57623787
epsiloneri​dani
Posté le 20-09-2019 à 14:08:22  profilanswer
 

mantel a écrit :


 
la ville moins consommatrice d’énergie que la campagne il va falloir le prouver.
 


 
Ca n'a rien de secret, ça se trouve partout. Par exemple :
 

Citation :

Les urbains polluent émettent moins de CO2 et polluent moins que les ruraux
 
C’est logique : en ville on émet moins de CO2 pour plusieurs raisons. D’abord, parce qu’on utilise moins sa voiture, grâce à la présence des transports en commun, mais aussi parce que les ruraux parcourent souvent de plus grandes distances au quotidien. D’autre part, les logements sont souvent plus petits en ville, ils utilisent donc moins d’énergie et émettent moins de CO2. Selon l’Observatoire du Bilan Carbone des Ménages, les grandes villes (plus de 100 000 habitants) sont celles où l’on émet le moins de CO2, bien que les plus grandes aient parfois un bilan carbone un peu alourdi par les voyages en avion plus fréquents.


 
Je profite d'ailleurs de ce lien pour citer un autre passage qui va nous mettre tous d'accord tout en sortant de ce HS :  
 

Citation :

Les personnes âgées polluent plus que les autres
 
Avec souvent des logements plus grands, et un usage plus fréquent de l’avion en moyenne, les plus de 65 ans ont la plus grosse empreinte carbone. L’avion représente 31% du bilan carbone moyen d’un retraité. Les actifs autour de la trentaine ont l’empreinte carbone la moins élevée, grâce à la structure des familles : ayant des enfants, leur empreinte carbone est divisée (on chauffe un logement pour 3 ou 4 au lieu de 2, cela divise les émissions par personne).


 
Le vrai problème, c'est les vieux  [:sylvain_gauvain:2]

n°57623890
radioactif
Mighty mighty man
Posté le 20-09-2019 à 14:16:42  profilanswer
 

axklaus a écrit :


Je ne sais pas dans quelle réalité tu vis, mais dans la mienne a la campagne les maisons sont extrêmement majoritaires et sont chauffées par des chaudières individuelles, tout le contraire de la ville avec des appartements majoritaires chauffés collectivement,  
Pareillement en ville on achète la baguette a pied, en campagne en voiture
Idem pour aller au taf
 
pour les réseaux d'eau électricité Telecom et routes, 80% servent a alimenter 20% de ruraux ...


La plupart des chauffages collectifs sont mal gérés, car il suffit que quelques appartements soient trop chauffés pour que d’autres ouvrent les fenêtres... et tu perds toute l’efficacité.
Si t’as un parking/des caves et pas un vide sanitaire correct en immeuble tu chauffes le thermostat du sol aussi : très efficace.
Et tu as aussi énormément de chauffage électrique individuel en ville.


---------------
"La physique, c'est les mathématiques du branleur curieux"© | "Les gens ont tellement peur d'avoir un futur pourri qu'ils se font facilement a l'idee d'avoir un present de merde, en somme"©
n°57624208
Tammuz
Posté le 20-09-2019 à 14:43:46  profilanswer
 

epsiloneridani a écrit :


Citation :


Avec souvent des logements plus grands, et un usage plus fréquent de l’avion en moyenne, les plus de 65 ans ont la plus grosse empreinte carbone. L’avion représente 31% du bilan carbone moyen d’un retraité. Les actifs autour de la trentaine ont l’empreinte carbone la moins élevée, grâce à la structure des familles : ayant des enfants, leur empreinte carbone est divisée (on chauffe un logement pour 3 ou 4 au lieu de 2, cela divise les émissions par personne).




 
Je te conseille d'aller poster ça sur le topic childfree, histoire de rigoler un peu.    [:djmb]  
 
 


---------------
"Je tape sur un clavier avec les 10 doigts sans regarder et je ne me relis pas"
n°57624224
epsiloneri​dani
Posté le 20-09-2019 à 14:46:06  profilanswer
 

Tammuz a écrit :


 
Je te conseille d'aller poster ça sur le topic childfree, histoire de rigoler un peu.    [:djmb]  
 
 


 
Ca serait gaché de lancer ça un vendredy à 15h, je garde ça pour une autre fois.

n°57624326
SHOOCK
Posté le 20-09-2019 à 14:52:27  profilanswer
 

radioactif a écrit :


La plupart des chauffages collectifs sont mal gérés, car il suffit que quelques appartements soient trop chauffés pour que d’autres ouvrent les fenêtres... et tu perds toute l’efficacité.
Si t’as un parking/des caves et pas un vide sanitaire correct en immeuble tu chauffes le thermostat du sol aussi : très efficace.
Et tu as aussi énormément de chauffage électrique individuel en ville.


Je confirme mon immeuble de 70' est du chauffage au sol non réglable individuellement (circuit série ? je pige pas).
J'ai 23-25° chez moi en hiver, donc impossible de dormir correctement avec ça. (la meilleure saison étant l'inter saison, en septembre/octobre ou avril/mai quand le chauffage est coupé et qu'il fait encore frais/froid dehors, j'arrive à descendre à 19-21°C).  
J'en ai parlé plusieurs fois au gardien, sa réponse est systématiquement : "le seul moyen c'est d'ouvrir les fenêtres".  
A chaque fois je le regarde en mode  :ouch:  :ouch:  :ouch:  (chauffage au gaz, donc bonjour le gaspillage d'hydrocarbure).  
 
Résultat j'ai mon logement fenêtre ouvertes 6 mois par ans y compris quand il fait -5°C pour arriver à tomber à 21°C !  
 
C'est tellement débile.
 
J'ai un pote qui a acheté un appart avec des radiateurs, il en a déposé 2 dans le salon tellement il trouvait que c'était surchauffé, pour gagner de la place.  
 
Quand je vois ça je me dis qu'on a vraiment de la marge en France sur certains points.  
 
Là où ça progresse c'est les HLM, visiblement ils appliquent les consignent gouvernementales à la lettre, et ya vraiment 19°C dans les HLM parisiens. La chaleur envoyée dans les radiateurs est super faible.


Message édité par SHOOCK le 20-09-2019 à 14:54:03

---------------
"Une civilisation d'adolescents attardés dont les valeurs consistent essentiellement en la collection de plaisirs fugaces, est vouée à disparaître" The_Declaration
n°57625407
mith sipan​atu
Soyez féconds, remplissez la
Posté le 20-09-2019 à 15:59:06  profilanswer
 

Tammuz a écrit :

 

Je te conseille d'aller poster ça sur le topic childfree, histoire de rigoler un peu. [:djmb]

 




Haha

 

Surtout qu'ils n'ont plus un radis a dépenser donc pas de consommation et donc pas de pollution  :lol:


---------------
Croyez-moi sur parole. Tous les penseurs que je nourris ont travaillé pour vous. Vous n'êtes pas en état de repenser toutes leurs difficultés, mais vous pouvez croire les résultats de ces hommes désintéressés et purs.
n°57626147
gimly the ​knight
Posté le 20-09-2019 à 17:01:38  profilanswer
 

radioactif a écrit :


La plupart des chauffages collectifs sont mal gérés, car il suffit que quelques appartements soient trop chauffés pour que d’autres ouvrent les fenêtres... et tu perds toute l’efficacité.
Si t’as un parking/des caves et pas un vide sanitaire correct en immeuble tu chauffes le thermostat du sol aussi : très efficace.
Et tu as aussi énormément de chauffage électrique individuel en ville.


 
Et beaucoup de petits bleds ou les gens se chauffent au gaz de ville là ou une ville comme Paris n'en est pas ou peu pourvue et se chauffe donc soit au grille pain, soit aux chaudières Mazout dans des immeubles principalement hors d'age avec un niveau d'isolation à peu près égal a celui d'une grotte..

Message cité 2 fois
Message édité par gimly the knight le 20-09-2019 à 17:02:25
n°57626545
360no2
I am a free man!
Posté le 20-09-2019 à 17:46:29  profilanswer
 

epsiloneridani a écrit :

Oui évidemment. Ca explique du même coup ce qu'il faut faire pour que les gens reviennent à la campagne. Par contre je ne suis pas sur qu'ils seront très motivés.

Non.
Dans une économie mondialisée, on se contentera d'acheter plus loin des denrées moins chères produites par des machines en leur payant le pétrole pour le transport.
[:spamafote]


---------------
"a fool and his money are soon parted" (Affolant Monet : art sans partage)
n°57626562
360no2
I am a free man!
Posté le 20-09-2019 à 17:49:09  profilanswer
 

epsiloneridani a écrit :

Ca n'a rien de secret, ça se trouve partout. Par exemple :

 
Citation :

Les urbains polluent émettent moins de CO2 et polluent moins que les ruraux

 

C’est logique : en ville on émet moins de CO2 pour plusieurs raisons. D’abord, parce qu’on utilise moins sa voiture, grâce à la présence des transports en commun, mais aussi parce que les ruraux parcourent souvent de plus grandes distances au quotidien. D’autre part, les logements sont souvent plus petits en ville, ils utilisent donc moins d’énergie et émettent moins de CO2. Selon l’Observatoire du Bilan Carbone des Ménages, les grandes villes (plus de 100 000 habitants) sont celles où l’on émet le moins de CO2, bien que les plus grandes aient parfois un bilan carbone un peu alourdi par les voyages en avion plus fréquents.


C'est une jolie photo.
Mais il manque :
1) la source,
2) la méthodologie,
3) la projection et les hypothèses associées.
:D


---------------
"a fool and his money are soon parted" (Affolant Monet : art sans partage)
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  2493  2494  2495  ..  2509  2510  2511  2512  2513  2514

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Concession multimarques île de FranceTimbres verts pour envoi france belgique ?
Fiché carte banque de France... Help!!!!Forum Hardware 2ème de france 33ème au monde
Étranger européen en France, les droits, les papiers ....Filiale européenne d'un groupe français qui travaille en France
Moody's retire son AAA à la France !sur quels joueurs faudra compter pour faire une bonne équipe de France
Marine Lorphelin : Miss France 2013 / 1ere dauphine de Miss Monde ! 
Plus de sujets relatifs à : [Conflit inter gé] vos meilleurs plans camping cars


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR