Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1726 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Cinéma

  Melancholia

 



 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2
Page Précédente
Auteur Sujet :

Melancholia

n°28715931
beta-pixel
PSN : LNKERZ
Posté le 20-12-2011 à 13:58:18  profilanswer
 

Affiche du film  
http://img02.cdn.cinoche.com/images/9f8143a41a0c6d5143d7ef8388a02872.jpg

Réalisateur : Lars Von Trier

Synopsis
Alors que les invités festoient au mariage de Justine, la planète Melancholia se rapproche dangereusement de la Terre. La mariée, victime d'un mal de vivre indescriptible, gâche la cérémonie par ses gestes inconsidérés. Elle emménage donc avec sa soeur Claire et son mari John dans un somptueux domaine en campagne. Même si John, un gentil scientifique, lui assure que Melancholia ne fera que passer à côté de la Terre sans la frapper, Claire est inquiète et craint le pire. Justine, visiblement troublée et malade, ne la rassure pas en lui disant que l'humain est sur le point d'être anéanti. Tous attendent donc la fin, impuissants.
 
 
Casting
 - Kirsten Dunst
- Charlotte Gainsbourg
- Kiefer Sutherland
- John Hurt
- Charlotte Rampling
 
Bande Annonce
http://www.youtube.com/watch?v=4fe2OLOYp9k
 
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
Qu'avez vous pensé du film ? un film sur la fin du monde, sur la dépression ?  
Ce topic est là pour discuter du film, merci de ne pas faire d'allusion aux propos de Lars Von trier durant le dernier festival de Cannes.


---------------
Melancholia Le topic.
mood
Publicité
Posté le 20-12-2011 à 13:58:18  profilanswer
 

n°28716362
Autralia
Posté le 20-12-2011 à 14:36:20  profilanswer
 

A voir


---------------
Bretonne pour toujours.
n°28755896
_Pouvoir
Duc de Seine et Oise
Posté le 26-12-2011 à 00:11:30  profilanswer
 

Drapal

n°28755935
Johnny-vul​ture
Wesh wesh ma poule !
Posté le 26-12-2011 à 00:24:18  profilanswer
 

J'irai le voir Mardi dans le studio galande à Paris.  


---------------
http://forum.hardware.fr/hfr/Discu [...] 2237_1.htm
n°28756702
Er Dehydel
Demain j'arrête de boire
Posté le 26-12-2011 à 02:27:12  profilanswer
 

J'ai eu l'occasion de le matter et je regrette vraiment de pas l'avoir vu en salle :/
La peur quasi-constante est vachement bien transposée au spectateur, j'ai flippé à mort en même temps que les personnages (Claire surtout) [:totoz]

Spoiler :

Mais bizarrement, sur la toute fin, j'ai vu l'impact de Melancholia sur la terre plus comme une magnifique apotheose plutôt qu'une effrayante fatalité.


 
Je serais preneur d'une éventuelle analyse approfondie du film, il y a matière à débattre. J'ai déjà réfléchi à qqes hypothèses, j'y reviendrai peut-être plus tard vu que l'heure tourne.
En attendant une interprétation (possible) du film : http://unesemaine-unchapitre.com/i [...] -Von-Trier
 
drap'
 
Edit : oups, spoil

Message cité 1 fois
Message édité par Er Dehydel le 27-12-2011 à 21:16:04

---------------
À défaut des dragons il me reste les moulins
n°28756730
_Pouvoir
Duc de Seine et Oise
Posté le 26-12-2011 à 02:32:46  profilanswer
 

Merci de sortir les spoilers :o

n°28756761
bardiel
Debian powa !
Posté le 26-12-2011 à 02:37:55  profilanswer
 

Er Dehydel a écrit :

Mais bizarrement, sur la toute fin, j'ai vu l'impact de Melancholia sur la terre plus comme une magnifique apotheose plutôt qu'une effrayante fatalité.


La balise spoiler elle est en option :o
 
Bon c'est malin, on connaît la fin, donc osef du film...
 
Autrement, pour ceux qui l'on raté il sort en DVD le 3 janvier 2012.
 
A titre perso : à voir pour se détendre, ça change des blockbusters américains et des films français nian-nian, mais je ne le conseille qu'aux plus de 16 ans.


---------------
Grippe ? Coronavirus ? Portez votre masque correctement ! :D
n°28756786
_Pouvoir
Duc de Seine et Oise
Posté le 26-12-2011 à 02:41:32  profilanswer
 

bardiel a écrit :


La balise spoiler elle est en option :o
 
Bon c'est malin, on connaît la fin, donc osef du film...
 
Autrement, pour ceux qui l'on raté il sort en DVD le 3 janvier 2012.
 
A titre perso : à voir pour se détendre, ça change des blockbusters américains et des films français nian-nian, mais je ne le conseille qu'aux plus de 16 ans.


Merci de pas quoter la partie qui spoile  [:ddr555]

n°28756791
_Pouvoir
Duc de Seine et Oise
Posté le 26-12-2011 à 02:42:16  profilanswer
 

Si on connait la fin, on peut jeter le film à la poubelle ? [:prozac]

n°28758057
Johnny-vul​ture
Wesh wesh ma poule !
Posté le 26-12-2011 à 12:17:40  profilanswer
 

bardiel a écrit :


La balise spoiler elle est en option :o
 
Bon c'est malin, on connaît la fin, donc osef du film...
 
Autrement, pour ceux qui l'on raté il sort en DVD le 3 janvier 2012.
 
A titre perso : à voir pour se détendre, ça change des blockbusters américains et des films français nian-nian, mais je ne le conseille qu'aux plus de 16 ans.


Il est toujours au ciné. Exemple Studio des galande à Paris. Je profites avec ma carte ugc illimité.  :love:


---------------
http://forum.hardware.fr/hfr/Discu [...] 2237_1.htm
mood
Publicité
Posté le 26-12-2011 à 12:17:40  profilanswer
 

n°28759948
Lyrks
Login Origin: Loyrks
Posté le 26-12-2011 à 17:35:54  profilanswer
 

Trouvé ca super decevant pour ma part!
 
Esthetique, mais creux


---------------
https://www.flickr.com/photos/23084 [...] 4982002398
n°28762413
Johnny-vul​ture
Wesh wesh ma poule !
Posté le 26-12-2011 à 22:57:59  profilanswer
 

Mélancholia, une mélancholique térrifiante, tragique.  
Ou la vie devient éphéméride. Insignifiante, vide de tout sens.  
 
Lars Von Trier, nous raméne à la dure réalité.
Le comportement de la mariée est incompréhensible au début.
Mais l'on comprend qu'elle réalise que la chose sera inévitable.  
 
J'ai trouvé le film à la fois magique du systéme solaire et lugubre.
On est estomaqué à la fin du film.  
Qu'on a comme l'impréssion d'être essouflé.
Qu'on reprend ce souffle pour se remettre de cet émotion effroyable.

Message cité 1 fois
Message édité par Johnny-vulture le 26-12-2011 à 22:58:48

---------------
http://forum.hardware.fr/hfr/Discu [...] 2237_1.htm
n°28763693
-id-
Je suis aux cabinets
Posté le 27-12-2011 à 08:38:15  profilanswer
 

_Pouvoir a écrit :

Si on connait la fin, on peut jeter le film à la poubelle ? [:prozac]


Absolument pas, au contraire, même si tu connais toute l'histoire et la fin, ce qui fait la qualité du film c'est comment le réalisateur traite son thème et amène cette fin ;)
 
les 2 actrices principales ont vraiment été choisies à leurs dépends car elles semblent là pour faire les cruches, rôles dans lesquels elles sont tout à fait naturelles et convaincantes :D

n°28768913
beta-pixel
PSN : LNKERZ
Posté le 27-12-2011 à 18:27:09  profilanswer
 

Johnny-vulture a écrit :

Mélancholia, une mélancholique térrifiante, tragique.
Ou la vie devient éphéméride. Insignifiante, vide de tout sens.

 

Lars Von Trier, nous raméne à la dure réalité.
Le comportement de la mariée est incompréhensible au début.
Mais l'on comprend qu'elle réalise que la chose sera inévitable.

 

J'ai trouvé le film à la fois magique du systéme solaire et lugubre.
On est estomaqué à la fin du film.
Qu'on a comme l'impréssion d'être essouflé.
Qu'on reprend ce souffle pour se remettre de cet émotion effroyable.


J'ai eu le même ressenti, et je rajouterai que j'ai l'impression d'avoir vu dans ce film, une tentative d'explication de Lars von trier autour de la dépression, avec deux pathologies et des états plus ou moins avancé, entre kirsten dunst et charlotte gainsbourg !

 

on s'attend a un pétage de cable, et finalement c'est autre chose qui se passe, mais le rapport entre la maladie et cette planète est original.


Message édité par beta-pixel le 27-12-2011 à 18:28:12

---------------
Melancholia Le topic.
n°28769984
bardiel
Debian powa !
Posté le 27-12-2011 à 20:56:22  profilanswer
 

Johnny-vulture a écrit :

Il est toujours au ciné. Exemple Studio des galande à Paris. Je profites avec ma carte ugc illimité.  :love:


C'est ballot, mais tu as pensé à ceux qui ne sont pas de Paris ? :o


---------------
Grippe ? Coronavirus ? Portez votre masque correctement ! :D
n°28786810
IMGaia
Posté le 29-12-2011 à 18:33:00  profilanswer
 

Vu au ciné, et comme tree of life, une vraie  torture  :sleep:  :sleep:

n°28799673
Johnny-vul​ture
Wesh wesh ma poule !
Posté le 31-12-2011 à 13:09:26  profilanswer
 

bardiel a écrit :


C'est ballot, mais tu as pensé à ceux qui ne sont pas de Paris ? :o


Viens je t'héberge :o


---------------
http://forum.hardware.fr/hfr/Discu [...] 2237_1.htm
n°28800770
John Oldma​n
weld the turkey
Posté le 31-12-2011 à 16:45:16  profilanswer
 

IMGaia a écrit :

Vu au ciné, et comme tree of life, une vraie  torture  :sleep:  :sleep:


 
J'ai trouvé ça assez brillant. Faut s'ôter de la tête la pensée qu'on a probablement tous eu "ptain il se passe rien, c'est soporifique" et essayer de lire entre les lignes.
 
Mais je reconnais que c'est pas accessible à tout le monde.  


---------------
"What if a man from the Upper Paleolithic had survived until the present day?"    
n°28800828
Johnny-vul​ture
Wesh wesh ma poule !
Posté le 31-12-2011 à 16:54:47  profilanswer
 

John Oldman a écrit :


 
J'ai trouvé ça assez brillant. Faut s'ôter de la tête la pensée qu'on a probablement tous eu "ptain il se passe rien, c'est soporifique" et essayer de lire entre les lignes.
 
Mais je reconnais que c'est pas accessible à tout le monde.  


 
Un film pour ceux qui sont trés "Cérébral".


---------------
http://forum.hardware.fr/hfr/Discu [...] 2237_1.htm
n°28801429
John Oldma​n
weld the turkey
Posté le 31-12-2011 à 18:33:55  profilanswer
 

Johnny-vulture a écrit :


 
Un film pour ceux qui sont trés "Cérébral".


 
J'en connais qui tiendraient pas 5min devant. Si ya pas de blagues potaches ou d'immeuble qui explose c'est juste pas possible quoi  :o


---------------
"What if a man from the Upper Paleolithic had survived until the present day?"    
n°28809226
Profil sup​primé
Posté le 01-01-2012 à 23:12:44  answer
 

_Pouvoir a écrit :

Si on connait la fin, on peut jeter le film à la poubelle ? [:prozac]


 
En même temps c'est genre affiché dès le début :o A la fin on voit le truc plus finement mais c'est tout :p
 
D'ailleurs c'est quelle partie que vous avez trouvé plus dure? Moi c'est la première, mais je suis surpris du nombre de gens pour qui c'est la deuxième  [:klemton]  
 
Sinon bon film, mais pas incommensurable non plus :o (sans commune mesure avec l'autre film qu'on compare souvent avec à tort [:julm3] L'autre est impitoyable [:cooki1977n] )

n°28809712
John Oldma​n
weld the turkey
Posté le 02-01-2012 à 00:14:45  profilanswer
 


 
La première partie m'a plus agacé qu'autre chose, dans le fond comme dans la forme, ce mariage qui transpire le pognon, cette ambiance guindée, la mariée qui est juste infâme et à qui on a envie de mettre des claques.
 
J'ai trouvé plus dure la partie ou C. Gainsbourg propose des manières de passer leur dernier instant ensemble, et Dunst qui se fout royalement de sa gueule, plus cynique que jamais

Message cité 1 fois
Message édité par John Oldman le 02-01-2012 à 00:18:09

---------------
"What if a man from the Upper Paleolithic had survived until the present day?"    
n°28811315
-id-
Je suis aux cabinets
Posté le 02-01-2012 à 10:16:24  profilanswer
 

John Oldman a écrit :

La première partie m'a plus agacé qu'autre chose, dans le fond comme dans la forme, ce mariage qui transpire le pognon, cette ambiance guindée, la mariée qui est juste infâme et à qui on a envie de mettre des claques.


entièrement d'accord :jap: :D
 
partir prendre un bain pendant son mariage [:pingouino]

n°28812735
beta-pixel
PSN : LNKERZ
Posté le 02-01-2012 à 13:03:18  profilanswer
 

-id- a écrit :


entièrement d'accord :jap: :D

 

partir prendre un bain pendant son mariage [:pingouino]


Comme partir voir son cheval, comme rejoindre la chambre de son neveu et s'y endormir, sortir et être seul, avec cette sensation d'avoir fait une énorme connerie avec ce mariage.

 

Je pense que LVT en tant qu'agoraphobe et phobique social, a voulu justement montrer que Justine n'est pas bien, quand elle parle a Gainsbourg qu'elle lui dit j'ai comme les pieds entourés dans quelque chose, c'est un symptome des crises d'angoisses, et ce besoin de s'isolé, c'est ce que j'aime dans ce film, il arrive très bien a montrer les symptomes sans que ça tape a l'oeil, l'idée du bain, c'est pour la descente, la relaxation et le relachement du corps et de l'esprit.

 

J'ai vu le film a nouveau samedi enfin pas entièrement mon coloc a qui je voulais le montrer, m'a dit après le générique, ça part quand ... j'ai éteint la télé et je lui ai dis ça partira pas, je te laisse la télé et iron man ...

Message cité 1 fois
Message édité par beta-pixel le 02-01-2012 à 13:04:14

---------------
Melancholia Le topic.
n°28812752
John Oldma​n
weld the turkey
Posté le 02-01-2012 à 13:05:54  profilanswer
 

-id- a écrit :


entièrement d'accord :jap: :D
 
partir prendre un bain pendant son mariage [:pingouino]


 
Laisser le mari en plan dans la suite nuptiale pour aller se taper un invité/collègue de travail dans le parc   [:arthoung:3]  
 

Spoiler :

mais en fait après lecture de quelques critiques j'ai appris que son comportement serait dû au fait qu'elle savait que le monde allait à sa perte. hum.


 

beta-pixel a écrit :


J'ai vu le film a nouveau samedi enfin pas entièrement mon coloc a qui je voulais le montrer, m'a dit après le générique, ça part quand ... j'ai éteint la télé et je lui ai dis ça partira pas, je te laisse la télé et iron man ...


 
Typique. on a pas tous la même maturité devant un film. Certains évoluent moins vite voir pas du tout :sarcastic:

Message cité 2 fois
Message édité par John Oldman le 02-01-2012 à 13:07:36

---------------
"What if a man from the Upper Paleolithic had survived until the present day?"    
n°28812779
Johnny-vul​ture
Wesh wesh ma poule !
Posté le 02-01-2012 à 13:09:00  profilanswer
 

John Oldman a écrit :


 
Laisser le mari en plan dans la suite nuptiale pour aller se taper un invité/collègue de travail dans le parc   [:arthoung:3]  
 

Spoiler :

mais en fait après lecture de quelques critiques j'ai appris que son comportement serait dû au fait qu'elle savait que le monde allait à sa perte. hum.


 


 

John Oldman a écrit :


 
Typique. on a pas tous la même maturité devant un film. Certains évoluent moins vite voir pas du tout :sarcastic:


Oui, alors elle profite des tout derniers instant... Donc se taper un autre mec que son mari.


---------------
http://forum.hardware.fr/hfr/Discu [...] 2237_1.htm
n°28812803
Profil sup​primé
Posté le 02-01-2012 à 13:11:50  answer
 

:heink:  
A la fois vous critiquez que ce soit un mariage guindé, et à la fois vous dites qu'elle devrait prendre sur elle (ouhlala prendre un bain ça ne se fait pas :o)
 
Elle est assez égoïste et se tire des balles dans le pied (avec le marié notamment) mais les autres ignorent cette souffrance aussi (de Sutherland qui lui veut le mariage propre et bien guindé jusqu'à ses parents qui l'abandonnent quand elle crie à l'aide!). Il n'y que Claire qui lui vient en aide, c'est la seule crédible dans ses critiques.
 
Vous avez compris que c'est un film sur la mélancolie, ou vous croyez que c'est un film de SF apocalyptique? :??:

n°28812806
John Oldma​n
weld the turkey
Posté le 02-01-2012 à 13:12:24  profilanswer
 

Johnny-vulture a écrit :


Oui, alors elle profite des tout derniers instant... Donc se taper un autre mec que son mari.


 

Spoiler :

Il y aurait une histoire de visions, cf le nombre exact d'haricots dans le bocal  [:transparency]


 
Enfin ce genre de film chacun l’accommode un peu à sa sauce, c'est ce qui en fait l'originalité aussi


---------------
"What if a man from the Upper Paleolithic had survived until the present day?"    
n°28812823
John Oldma​n
weld the turkey
Posté le 02-01-2012 à 13:14:09  profilanswer
 

 
Spoiler :

Sutherland est une grosse lowpette en fait dans ce film. Personnage autoritaire & rassurant à la fois, ben le papa idéal il finit de façon bien pathétique  [:mr_paille]  [:implosion du tibia] Les masquent tombent face à la fin de tout


Message édité par John Oldman le 02-01-2012 à 13:23:03

---------------
"What if a man from the Upper Paleolithic had survived until the present day?"    
n°28813179
-id-
Je suis aux cabinets
Posté le 02-01-2012 à 13:49:47  profilanswer
 


A ce titre Charlotte Gainsbourg et Kirsten Dunst sont parfaites dans leurs rôles ! :love: Quant à Charlotte Rampling, elle est excellente :lol: Super casting.
 
Mais bon j'ai trouvé la première partie assez moyenne, d'autant que j'ai vu Festen récemment et dans le genre réunion de famille tendue, on ne fait pas mieux. :D
 
[:hahaguy]
 
Oui, c'est vraiment un film d'ambiance avec une bande son soignée, une image à l'esthétique travaillée, une psychologie subtile... :)

n°28813303
Profil sup​primé
Posté le 02-01-2012 à 13:58:24  answer
 

John Oldman a écrit :


 
 

Spoiler :

mais en fait après lecture de quelques critiques j'ai appris que son comportement serait dû au fait qu'elle savait que le monde allait à sa perte. hum.


 


 
Ce n'est pas qu'elle "sait", c'est qu'elle a une vision négative permanente, plus négative encore que la réalité de la catastrophe. Je pense que le film est fait pour montrer ça (en donnant réalité à la vision nihiliste et catastrophiste, la pensée de Justine devient celle "sang-froid" -la rationnalité change les rôles- mais toujours plus négative que la nouvelle réalité, pourtant "écrite" par LvT pour être catastrophique)
 
Je file quelques lignes de l'interview de Lars von Trier pour les Cahiers du Cinéma :

Spoiler :


[...]
Vous dites que le film est  simple.  Mais la mélancolie est simple et totale, elle veut la destruction de tout.

Oui, je devais trouver une manière de représenter cette destruction. Mais aussi toute la douceur qu'il y a dans la destruction. Justine appelle cette planète, elle la fait venir. Il y a une douceur dans la souffrance. C'est tentant de tout envoyer balader, de tout détruire.  
[...]
Le Danemark est un pays terne. Il faut que quelque chose se passe! Le mélancolique a un désir de catastrophe. Un de mes thérapeutes m'a dit que les mélancoliques se comportaient de manière très rationnelle pendant les catastrophes car ils ont déjà traversé si souvent ce genre de situations qu'ils y sont habitués
 
[...]
Comment avez-vous distingué la  mise en scène des  deux parties, qui sont très différentes  bien que filmées dans le même  espace?
La première  partie devait être plus monumentale, et la seconde pllus réaliste,  dans un style  de  théâtre de chambre. Par exemple,dans le  prologue  on  traite de manière monumentale tous  les  désordres  naturells, comme les oiseaux qui  tombent du ciel, et dans la deuxième partie , on a seulement de minuscules évocations  de ces  désordres : des flocons de neige, un oiseau qui chante.


Message édité par Profil supprimé le 02-01-2012 à 14:01:37
n°28819990
Kede
Posté le 03-01-2012 à 00:41:29  profilanswer
 

C'est très compliqué de juger ce film.
J'aime bien les films contemplatifs, mais la scène d'introduction est insipide, vaine, toute la partie sur le mariage agaçante, les personnages caricaturaux, odieux. Bref l'archétype du film pompeux, prétentieux, presque insupportable malgré des bonnes idées.
Mention à la scène ridicule dans le parc avec Tim, et puis celle avec l'ami du marié. C'était sans queue ni tête, d'ailleurs Michael, son mari, part comme une fleur, sans raisons claires.
 
Heureusement est arrivée la deuxième partie, les invités dégagent, Kirsten Dunst s'efface, et Melancholia se rapproche. Le film devient enfin plus humain, et le cadre apporte quelque chose (une baraque comme ça remplie de friqués aigris, c'est plutôt courant, la même avec 4 personnes attendant la mort, c'est autre chose). On se doute bien que le mari de Claire va craquer, que Justine va être de plus en plus froide, Claire de plus en plus folle, mais ça marche quand même.
 
Et puis arrive les dernières minutes, le dernier plan, et là malgré tout on est soufflé, presque bouleversé car la fin du monde est rarement présentée comme ça.
 
Au final, heureusement que la deuxième partie de qualité, mais si  si elle éclaire la première, elle la sauve pas forcément. D'ailleurs, il n'y a pas de trame temporelle précise, on voit dans l'intro les oiseaux tombés pendant le mariage, et en arrière-plan Melancholia, pourtant il me semble que la planète est encore loin à ce moment là, cf le point rouge que Justine voit. Donc, difficile de croire que les invités en soient affectés.  
C'est quand même dommage que le film soit ainsi coupé, si la première partie avait été plus nuancée, ça aurait vraiment pu être un grand film.

Message cité 1 fois
Message édité par Kede le 03-01-2012 à 00:42:45

---------------
On est tous en cellule mon petit pote, toi, moi, tout le monde. La vie est une prison. Et la plus terrible de toutes parce que pour s'en évader faut passer l'arme à gauche. Plaisante jamais avec ces choses là. Je vais t'enculer.
n°28820355
John Oldma​n
weld the turkey
Posté le 03-01-2012 à 01:54:14  profilanswer
 

Kede a écrit :

C'est très compliqué de juger ce film.
J'aime bien les films contemplatifs, mais la scène d'introduction est insipide, vaine, toute la partie sur le mariage agaçante, les personnages caricaturaux, odieux.


c'est un peu le but en fait.


---------------
"What if a man from the Upper Paleolithic had survived until the present day?"    
n°28822943
Kede
Posté le 03-01-2012 à 13:20:06  profilanswer
 

John Oldman a écrit :


c'est un peu le but en fait.


j'imagine bien, mais il n'empêche que c'est fait avec une telle lourdeur qu'il est difficile de pas être agacé.
Je veux dire, la mère est aigris au possible, le père lâche et à la ramasse, le mari niais et sans volonté, et la palme revient à son ami qui est au mariage pour avoir une idée de slogan  [:barthaliastoxik]  et pendant ce temps là les réactions de Justine sont tout autant disproportionnées. Et le seul personnage qui pourrait être positif est traité de la pire des façons (Claire), comme une emmerdeuse.  
Il manque à la première partie beaucoup de nuance pour être réussie, car elle est franchement sans intérêt (filmer une bande de richards odieux dans un château y a rien de compliqué). Il aurait fallu des personnages plus humains, moins tranchés, car là on est obligé de prendre position (encore que Justine avec ses réactions à la con prouve qu'elle appartient bien au même milieu qu'eux).
 
sinon une partie d'un commentaire pertinent sur Allocine :

Citation :

Pas difficile évidemment de percevoir que Von Trier s'identifie et se projette complètement dans le personnage de la mariée mélancolique. La première hypothèse (la mienne), consiste à penser que Justine est une petite bourgeoise gâtée qui fait sa constamment sa crise, renonce à la joie que pourrait lui apporter son mariage parce qu’elle a décidé que le bonheur elle la pire des options, et parce qu’elle se complait dans la posture doloriste qui est celle du réalisateur. Je trouve ce personnage très antipathique, j’ai eu envie de lui mettre des claques du début à la fin. La seconde hypothèse (celle de LVT évidemment) est de considérer que la mélancolique en état d'hyper-lucidité, d'omniscience - c'est la conception romantique et nervalienne par excellence. Justine SAIT : elle sait que le monde est pourri, que les gens sont mauvais, qu'il n'y a nul espoir sur Terre, que l'humanité mérite la destruction qui l'attend. Elle sait que la science a tort, lorsqu'elle affirme que la planète Melancholia ne percutera pas la Terre. D'ailleurs, après l'avoir évité une première fois (faux suspense qui semble accréditer la thèse de Jack), elle revient pour la percussion fatale (ben oui, Justine n’en avait jamais douté). C'est le surmoi narcissique de Larsou : JE sais, petits spectateurs médiocres qui m'écoutez, et JE vous fais ma petite leçon de nihilisme satisfait.  
 
Une scène minable, presque scandaleuse, formalise tout cela : lorsque Justine et Claire se trouvent face-à-face, un peu avant la fin, et que la première vomit sa haine de l'humanité à la seconde avec comme argument ultime, irréfutable, le fait qu'elle avait deviné le nombre de haricots dans la boite. "Il y en avait 238 (?)... Il n’existe pas de vie ailleurs que sur Terre… Et les êtres humains sont mauvais... Mais plus pour longtemps. " Face à cela, Claire demeure interdite, vaincue, elle ne sait pas quoi répondre. Justine/LVT a parlé, elle/il est la voix de la Vérité. Dont acte. L’erreur la plus impardonnable du cinéaste, elle est là : il tranche, il n’accorde pas la même valeur à la pensée de chacune des deux sœurs, il démontre que l’une est dans le vrai et que l’autre a totalement faux.
 
Et Claire, alors ? Ce pourrait être un beau personnage - personnellement je la trouve dix fois plus intéressante et émouvante, sur le papier, que sa soeur. Parce qu'elle est du côté de la vie, qu'elle croit au bonheur, qu'elle a foi en le lien indéfectible, profond et humain qui se tisse entre les êtres. Autant de "qualités" qui évidemment, pour LVT, ne sont que de grotesques fourvoiements. Minable Claire, martèle-t-il à chaque instant. Minable Claire, petite organisatrice d'un mariage grotesque, asservie à des rituels insignifiants. Minable Claire, qui ne voit pas que son mari est un con.nard. Minable Claire, qui face à la concrétisation de la catastrophe va jusqu'à faire une proposition ridicule : "on pourrait boire un verre de blanc sur la terrasse en écoutant Beethoven". Si ce n'est pas pathétique... Heureusement Justine/LVT la remet à sa place, la ridiculisant juste comme il faut en une réplique cinglante. Bam ! Enterrée, Claire, son petit bonheur étriqué, son déni de la réalité, par la lucidité jouisseuse et carnassière de Justine/Lars. Minable Claire, qui perd toute dignité à l'approche de la fin du monde. Les dix dernières minutes, elle n'est que gesticulations paniquées, larmes folles, elle pète un câble, elle baisse les bras, elle est vaincue. Heureusement, Justine elle là, qui SAIT comment réagir. Elle conserve la force nécessaire pour rassurer le petit, lui construire une petite cabane, adoucir la fin. Non contente d'être la prophétesse omnisciente, elle est également la fée bienfaitrice, la mère de secours. Décidément, Justine (pardon, Lars...), t'est trop fort(e).
 


Et il est vrai que c'est dommage que le film prenne tant parti, Claire est à la fin complétement décrédibilisée, ridicule.  
 
Sinon, vous avez capté le 19e trou ? alors que plusieurs fois il est dit dans le film qu'il y en a 18  [:clooney2]


---------------
On est tous en cellule mon petit pote, toi, moi, tout le monde. La vie est une prison. Et la plus terrible de toutes parce que pour s'en évader faut passer l'arme à gauche. Plaisante jamais avec ces choses là. Je vais t'enculer.
n°28823191
John Oldma​n
weld the turkey
Posté le 03-01-2012 à 13:42:37  profilanswer
 

Kede a écrit :


j'imagine bien, mais il n'empêche que c'est fait avec une telle lourdeur qu'il est difficile de pas être agacé.
Je veux dire, la mère est aigris au possible, le père lâche et à la ramasse, le mari niais et sans volonté, et la palme revient à son ami qui est au mariage pour avoir une idée de slogan  [


c'est justement pour dépeindre une société souvent artificielle et bête, ancrée dans des traditions stupides en gros tu te dis presque "bon débarras" à la fin  :D  [:xla]


---------------
"What if a man from the Upper Paleolithic had survived until the present day?"    
n°28823250
-id-
Je suis aux cabinets
Posté le 03-01-2012 à 13:48:27  profilanswer
 


Ton analyse et la critique que tu cites sont intéressantes :D
 
Personnellement, j'ai préféré voir les défauts du film comme des qualités /!\ spoilers
 
- J'ai trouvé la première partie longue, ennuyeuse et assez déroutante dans la mesure où elle pose des questions auxquelles elle ne répond pas, met le spectateur sur de fausses pistes en présentant des personnages/sujets qui n'auront pas d'importance par la suite. Mais je pense que c'était l'effet recherché : dérouter le spectateur. Si j'ai été patient, c'est uniquement parce que je connaissais le thème du film, je savais qu'il réservait une bonne surprise et j'étais curieux de voir comment elle serait introduite. Le fait de faire contraster deux parties inégales peut créer un effet et rendre la fin d'autant plus dramatique, percutante et mémorable... Encore une fois c'est un film d'ambiance, je pense qu'il faut s'attacher davantage à l'impression générale dégagée et non à de petites scènes prises indépendamment. Un peu comme une œuvre abstraite où seul l'ensemble prend du sens. Et le thème de la mélancolie ne se prêtait pas à un traitement trop scolaire et cartésien. Le fait de restreindre le cadre à 2 ou 3 personnages assez brutalement est perturbant aussi. :D
- Concernant la psychologie des différents personnages, je ne l'ai pas trouvée crédible. Mais là encore, ce n'est pas le but. LVT s'affranchit de toute contrainte, il fait un film sur ses personnages et il emmerde le monde. C'est aussi parce qu'ils sont mystérieux et imprévisibles que les personnages sont intéressants.

n°28823359
-id-
Je suis aux cabinets
Posté le 03-01-2012 à 13:57:08  profilanswer
 

Kede a écrit :

Citation :

Minable Claire, qui perd toute dignité à l'approche de la fin du monde. Les dix dernières minutes, elle n'est que gesticulations paniquées, larmes folles, elle pète un câble, elle baisse les bras, elle est vaincue. Heureusement, Justine elle là, qui SAIT comment réagir. Elle conserve la force nécessaire pour rassurer le petit, lui construire une petite cabane, adoucir la fin. Non contente d'être la prophétesse omnisciente, elle est également la fée bienfaitrice, la mère de secours. Décidément, Justine (pardon, Lars...), t'est trop fort(e).
 



c'est trop vrai :D
 

Spoiler :

le fait qu'elle cherche à se sauver et revienne toute penaude sous le regard de Justine, pour moi c'est ça la scène scandaleuse et humiliante :D

n°28823864
John Oldma​n
weld the turkey
Posté le 03-01-2012 à 14:37:49  profilanswer
 

Bah en même temps c'est la fin du monde, ya de quoi flipper aussi, elle panique, je trouve ça normal :o  
 
Forcément la Justine dépressive qui pisse à la raie de l'humanité toute entière elle approche ça avec sérénité, presque soulagement [:moldar:3]  
 
LA façon dont Sutherland gère la chose est bien plus pathétique selon moi


---------------
"What if a man from the Upper Paleolithic had survived until the present day?"    
n°28823893
Profil sup​primé
Posté le 03-01-2012 à 14:39:33  answer
 

Je partage vraiment pas le même avis que vous. Déjà la première partie est très bien réalisée, très sombre et "lamentable" (la famille est objectivement une calamité -sauf Claire- et OK c'est pas cool la vie de Kirsten Dunst mais elle se complaît dans la noirceur, et est lamentable... Mais "lamentable" est alors vu comme une caractéristique puissante, une charge émotionnelle, celle de lamenter...)  
En clair c'est du Lars von Trier, c'est "insupportable"! (mais c'est ça la puissance artistique de LvT!)
 
Ensuite ma conception du pitch, et toute les prédictions sur les nombres:

Spoiler :


Le principe du film est de *pour une fois*, *donner raison* à la mélancolique face à la fille pragmatique; pour voir l'inversion des rationnalités. C'est le choix du film, et honnêtement ça me parait une "expérience" intéressante.
 
Donc dans la première partie Justine voit tout en noir, on voit le monde comme elle le voit, mais on se rend bien compte qu'elle se tire une balle dans le pied. Elle a TORT, car même si soit-disant elle "sait", dans un monde réaliste ce qu'elle "sait" ben c'est faux.
 
D'où l'idée de LvT, qui a l'âme de Justine et veut montrer qu'il y a une rationnalité chez les mélancoliques, de concéder le pouvoir d'appeler la catastrophe à hauteur de son négativisme. C'est la scène où elle renverse les bouquins etc. Du coup si LvT, metteur en scène, décide de donner raison à Justine sur la catastrophe par tautologie les phrases de Justine deviennent prophétiques. Mais la limite de ces prophéties est méconnue : il se trouve que Justine a raison sur l'hypothèse centrale, donc du coup par construction son comportement apparait soudain plus rationnel que celui de Claire.
LvT signifie dans la scène des haricots que l'invocation du monde tel que Justine le voit a été exaucée.
 
Mais en vrai elle sait pas, y a plein de choses qu'elle sait pas. Le monde reste réaliste (la mise en scène est d'ailleurs réaliste, on est du point de vue de Claire: un fait surnaturel dans un monde réel, merde merde merde), et face à la catastrophe le discours "on va tous mourir" de Justine reste pessimiste. La rationnalité contraint Claire à être dans une vraie apocalypse, mais néanmoins elle n'accepte pas ce discours. Dites-vous que s'il y a un accident nucléaire, est-ce que vous confieriez votre vie aux prophètes de malheur qui ont pas arrêté d'annoncer un tel accident? Ils auront eu 'raison', mais cela les enfoncera encore plus dans certaines pensée comme quoi "on va tous mourir dans d'atroces souffrances", alors qu'il n'y aura pas lieu.
 
Donc du coup Claire fuit, "irrationnellement", car elle a les instincts de survie classique, et l'espoir "fou". Justine, prétentieuse (faut dire que LvT lui donne raison en plus), elle "sait" qu'elle est vouée à mourir ( [:orly2] ) donc reste morne, cynique. Quand Claire revient, cela "confirme" la vision de Justine : bah oui le postulat scénaristique c'est l'apocalypse, c'était un peu con . Sauf que le monde (et surtout LvT) recèle de gratuité, et on a ce dix-neuvième trou complètement gratuit. Je fais pas d'analyse de ce qui est probablement un petit plaisir de LvT, mais remarquez que ça contredit la thèse selon laquelle "Justine a raison". Elle pense savoir, et le fait de lui avoir concédé le destin catastrophique la conforte dans cette idée, mais celle qui a raison dans son attitude est encore Claire, qui même en situation désespérée essaie et vie des choses inattendues.
 
 
En d'autres termes: OK c'est le monde "made in Justine" ou "made in LvT", mais même dans cette hypothèse, du moment que la "réalité" prend possession de ce monde, ce monde obéït à la contrainte d'être réel, donc incertain, et donc l'attitude fataliste et négativiste apparait encore comme "mauvaise". Même si in fine c'est bien la fin du monde, et que dans cette hypothèse celle qui a de l'espoir souffre.


 
My2cents. (je sais pas d'ailleurs si LvT souscrirait, il est négativiste comme Justine. Mais il respecte certaines règles dans la reconstruction de son monde, et donc on peut en dire cela.)


Message édité par Profil supprimé le 03-01-2012 à 15:04:29
n°28824659
Kede
Posté le 03-01-2012 à 15:37:16  profilanswer
 

John Oldman a écrit :

Bah en même temps c'est la fin du monde, ya de quoi flipper aussi, elle panique, je trouve ça normal :o  
 
Forcément la Justine dépressive qui pisse à la raie de l'humanité toute entière elle approche ça avec sérénité, presque soulagement [:moldar:3]  
 
LA façon dont Sutherland gère la chose est bien plus pathétique selon moi


 [:botman]  
en fait, en y repensant je trouve le film trop lourd pour traiter de la mélancolie. LVT y est allé avec des gros sabots, en effet vu le milieu pourri y a de quoi être en décalage et tomber dépressif, et finalement Justine réagit comme quelqu'un de son milieu, elle est exigeante, égoïste. Or la mélancolie est à mon sens plus subtile, certains mélancoliques évoluent dans des environnements très bien, mais il y a quelque chose qui cloche.
Au final, le film traite pas tant de la mélancolie que d'une société vaine.
D'ailleurs, je pense partager le même avis que Justine, y a pas grand chose à tirer de l'homme, et le Bien est un résidu /HS  [:c0rent1n:1]
mais cependant je suis pas entouré d'hommes d'affaire pourris pour penser la même chose.
 
M'enfin, je pardonne beaucoup de choses au film pour ses 5 dernières minutes magistrales, et ce plan qui m'a vraiment soufflé.

Message cité 2 fois
Message édité par Kede le 03-01-2012 à 15:38:24

---------------
On est tous en cellule mon petit pote, toi, moi, tout le monde. La vie est une prison. Et la plus terrible de toutes parce que pour s'en évader faut passer l'arme à gauche. Plaisante jamais avec ces choses là. Je vais t'enculer.
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Cinéma

  Melancholia

 

Sujets relatifs
Plus de sujets relatifs à : Melancholia


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR