Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | S'identifier | S'inscrire | Shop Recherche
747 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Arts & Lecture

  j'aimerai avoir un avis sur le roman que j'écris

 



 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

j'aimerai avoir un avis sur le roman que j'écris

n°27205097
phobelle
Posté le 22-07-2011 à 20:31:29  profilanswer
 

Je m'appelle Lucie et j'ai 17 ans. Quand j'étais petite, j'ai fait un rêve qui concernait des sirènes et récemment ce rêve est revenu ( avec quelques différences depuis la première fois). J'ai donc décidé d'écrire un roman heroic fantasy qui tournerait autour de l'idée de ce rêve. Sauf que je ne suis pas très bonne en expression écrite, enfin ça dépend si je suis à fond dedans ou non ! J'ai déjà écrit le prologue enfin c'est plus une introduction (qui est un peu courte je l'avoue) et le chapitre 1 est en construction. J'aimerais un avis sur ce que j'ai écrit ainsi que des critiques pour me faire savoir si l'idée ou l'expression est bonne, si mon histoire manque de quelque chose ... J'ai plein d'idée pour mon roman mais j'ai des difficultés à les écrire, j'ai à chaque fois l'impression que mes descriptions ne sont pas assez poussées ou que l'histoire est un peu trop rapide. :(
Mon livre s'appelle "La Dernière élue" et raconte l'histoire de Lily, une jeune femme âgée de 18 ans qui découvre le jour de son anniversaire qu'elle n'est autre que la dernière élue d'Atlanta, une sirène, dotée de fabuleux pouvoirs. Son destin est lié à une prophétie ( datant de la première élue, il y a 1600 ans) qui lui permettra de sauver le peuple des sirènes des forces du Mal. Dès lors, elle devra apprendre à maîtriser ses facultés magiques pour éviter de se faire assassiner par les redoutables et maléfiques Mages Noirs ( la plus maléfique famille de la dimension magique). Mais, tout en découvrant de terribles secrets sur ses origines, elle tombera éperdument amoureuse du Seigneur Bleu, le frère de son pire ennemi ...
Merci d'avance.
 
Voici le prologue : ( je posterai le premier chapitre un peu plus tard, j'ai quelques modifications à entreprendre)
 
"Je me suis toujours demandée ce qu'aurait été ma vie si je n'avais été qu'une simple humaine. Mais à mon avis elle aurait été banale, la même que toutes les jeunes filles de mon âge : j'aurais obtenu un diplôme, me serais mariée, aurais fondé une famille mais surtout j'aurais vieilli pour finir ma vie dans mon lit entourée de mes enfants et de mes petits-enfants. Hélas, ce rêve ne se réalisera jamais. Je ne vivrais jamais cette vie normale car je suis différente et c'est cette différence qui a tout bousculé dans mon existence...
 
Tout commença le jour de mes 18 ans. Je pensais que mon anniversaire serait ordianaire, comme chaque année mais j'étais loin de me douter que ce jour si spécial allait changer ma vie pour l'éternité !! "
 

mood
Publicité
Posté le 22-07-2011 à 20:31:29  profilanswer
 

n°27205110
cow2
Posté le 22-07-2011 à 20:33:11  profilanswer
 

Une faute de francais dans le titre du topic ... c'est mal parti! :o

n°27205116
phobelle
Posté le 22-07-2011 à 20:34:33  profilanswer
 

oui je l'ai remarqué après, mais quand j'écris vite défois j'oublie des lettres ou je fais des fautes d'orthographes =/

n°27205190
talbazar
morte la bête, mort le venin
Posté le 22-07-2011 à 20:43:46  profilanswer
 

les sirènes, il leur manque le meilleur.
Les forces du mâle n'ont rien à craindre, donc.


Message édité par talbazar le 22-07-2011 à 20:44:37
n°27205252
phobelle
Posté le 22-07-2011 à 20:50:15  profilanswer
 

si ils ont à craindre Lily, c'est la seule sirène qui possède des pouvoirs magiques mais tant qu'elle ne les connaîtra pas et qu'elle n'arrivera pas à la maîtriser entièrement c'est vrai que les forces du Mal n'ont rien à craindre

n°27205482
-louve-
Posté le 22-07-2011 à 21:17:51  profilanswer
 

"Je me suis toujours demandé ce qu'aurait été ma vie si j'avais été une simple humaine. A mon avis, la même que toutes les filles de mon âge : j'aurais obtenu un diplôme, me serais mariée, aurais fondé une famille mais surtout j'aurais vieilli, pour finir ma vie dans mon lit entourée d'enfants et de petits-enfants. Ce rêve ne se réalisera jamais, hélas !
Tout commença le jour de mes 18 ans. Je pensais que mon anniversaire serait ordinaire, j'étais loin de me douter que ma vie allait changer pour l'éternité !"

J'ai pas trop touché à ce que tu as écrit, j'ai juste viré ce qui me semblait inutilement bavard (c'est pas une insulte, perso je n'arrive pas à écrire autre chose que du bavardage justement et j'admire les personnes qui osent soumettre leur écrits au jugement des autres, que ce soit du courage ou de l'inconscience peu importe :D )


---------------
luxe - école - aad - http://tinyurl.com/jlnd7ae
n°27205584
phobelle
Posté le 22-07-2011 à 21:26:25  profilanswer
 

oh mais je ne prends pas ça pour une insulte, au contraire j'aime avoir l'avis de chacun. ça me permet de savoir si tout le monde aime ainsi que les diverses critiques pour que je puisse m'améliorer. J'ai toujours été très littéraire et le bavardage je n'accroche que avec mes ami(e)s ^^

n°27205609
phobelle
Posté le 22-07-2011 à 21:28:58  profilanswer
 

Voilà pour ceux qui souhaitent le premier chapitre de mon livre. Bien entendu il n'est pas terminé et des modifications y seront encore apportées ( même beaucoup de modifications lol) mais j'aimerais quand même avoir votre avis ^^
 
 
"C’était un jour glacial où la neige avait profité du couvert de l'obscurité pour descendre des montagnes et envelopper la vallée et les contreforts d'un blanc suaire. Le vent avait soufflé en rafale toute la nuit et jusque tôt dans la matinée. Seul le soleil perçant au-delà des monts à l'est avait calmé son ardeur et arrêté la furie des éléments. La petite ville de Mermaid s'était donc réveillée sous quatre pouces de neige, un temps tout à fait naturel en ce début de janvier ! Le domaine de   Mermaid se situe sur la bordure sud des Epinires, une chaîne de montagne coupant le pays d'est en ouest. Aucune route ni sentier ne parvint jamais à traverser les hauts cols enneigés et les Pics du Tonnerre, les trois grands sommets situés au centre, demeurent terres inexplorées. C'est pourquoi la plupart des échanges entre le nord et le sud du pays sont maritimes car les routes longeant les contreforts de l'Epinires demeurent hasardeuses. En effet, le temps fort capricieux peut très bien ensevelir un voyageur et sa suite dans un de ces formidables blizzards qui surviennent en un instant. Sur plus de trois milles lieues d'est en ouest et cinq cents du nord au sud, s'étendent les cimes des Epinires. De vastes forêts de conifères recouvrent les flancs abrupts et remplissent les vallées et les combes. Des champs de neiges inviolés tant par l'homme que par l'animal surplombent des précipices insondables et des mers de rocs et de pierres. C'est dans la partie sud ouest du pays, dans une des vallées au pied de montagnes particulièrement escarpées que se trouve Mermaid.
La petite ville est située le long du lac de Hauts Vents, ainsi nommé à cause des sifflements que provoquent les courants d'airs descendant des sommets. Construit sur un petit plateau dominant le lac, le modeste château de Mermaid faisait face à la bourgade et à la vallée. Vieilles de six siècles et rongées par les vents, les pierres de la demeure semblaient brisées et effrités, donnant un petit air de ruines à l'édifice. Une unique tour bâtie le long d'un mur d'enceinte surplombait les autres constructions. De son sommet, la vallée de Mermaid apparaissait alors comme un champ de verdure et de neige, vierge de presque toute civilisation.  
Nichée entre les montagnes, la petite principauté vivait paisiblement sa vie, année après année, ignorant que la magie dominait déjà depuis plusieurs siècles cette majestueuse contrée.
 
Je m’étais habillée chaudement pour sortir faire quelques courses. J’avais pris ce qui m’était tombée sous la main : un jean noir aux reflets argentés et un T-shirt à manche longue, bleu foncé avec un ornement de perles dorée sur le col, que je m'étais acheté hier à Scottage ( un petit plaisir pour mon anniversaire ). Je pris mes longs cheveux châtains, ondulés comme des vagues et je les remontais pour former un chignon puis je me maquillais légèrement avant de descendre. Quand je fus prête, je me regardai dans la glace que je possédais à l'intérieur de mon armoire. J'étais une jeune femme de taille moyenne et d'une silhouette menue. Mes yeux noisettes avaient un regard pétillant de bonheur, un bonheur que mon sourire reflétait à merveille puisqu'il était éclatant. Ma bouche quant-à-elle était bien dessinée, mes lèvres étaient sensuelles, rouges comme des cerises et les dents étaient bien rangée ainsi que d'une extrême blancheur. Après cette brève inspection, je descendis les marches tout en douceur pour ne pas réveiller mon père et je me dirigeais en silence vers la porte quand quelqu’un posa sa main sur mon épaule. Je me retournais vivement, prête à me défendre contre un éventuel cambrioleur quand je compris que c’était mon père. C’était un homme grand, pas très musclé, les cheveux blonds et les yeux d’un bleu couleur de l’océan. Il était habillé près à partir travailler : un costume noir, un peu chiffonné et une cravate rayée ce qui lui donnait un air impérial mais à la fois séduisant. S’il n’avait pas été mon père, je crois que j’en serais tombée amoureuse !! En continuant de le dévisageais comme un parfait inconnu, je découvris qu’il tenait dans ses mains un paquet enveloppé dans du papier à cadeau rose. Avant même que j’ai pu ouvrir la bouche pour refuser, il me le tendit tout en déclarant d’une voix grave et autoritaire :  
«    - Lily, tu n’es pas sans savoir qu’aujourd’hui c’est ton anniversaire. Et comme tu le sais, à chaque anniversaire les personnes offrent des cadeaux pour montrer leurs sentiments envers la personne qui reçoit le cadeau. Je me souviens parfaitement de la conversation que nous avons eu à ce sujet mais tu me ferais extrêmement plaisir en acceptant celui-ci, d’autant plus qu’il te servira prochainement.
Bon, maintenant je n’ai plus vraiment le choix, lui répondis-je avec le sourire qu’il adorait voir sur mon visage d’ange. Merci Papa. »  
Sur ce fait, je pris le cadeau et je commençais à le déballer. Que ne fût pas ma surprise en trouvant une nouvelle paire de lunette de piscine ! Maintenant je sais ce qu’il a sous-entendu quand il a annoncé « ça te servira prochainement.» Je suis pratiquement certaine qu’il voulait parler de mon prochain concours de plongée qui aura lieu à la fin du mois au lac de Hauts Vents. Je fis semblant d’aimer mon cadeau et il partit finir de se préparer, me laissant à mes occupations. Ce n’est pas que je sois malheureuse d’avoir reçu cette magnifique paire de lunette, surtout que c’est très utile quand on aime l’eau autant que moi et qu’on fait des compétitions mais j’aurais préféré un nouveau portable car le mien commençait à avoir certains problèmes.  
 Tout en pensant au cadeau que j’aurais pu recevoir, j’ouvris la porte et je sortis me relaxer à l’air frais. Je décidai de prendre la route passant par le parc de l'Etoile pour rejoindre le supermarché. Quel temps merveilleux ! La neige ,qui tombait, ressemblait à des petits cristaux scintillants qui se déposaient, tel un mince duvet, les uns au-dessus des autres. Les branches des arbres nus s'alourdissaient au fur et à mesure que les flocons s'entassaient. La fine lumière du soleil commença   à pénétrer dans la pénombre, chassant les derniers recoins de la nuit, et, ce spectacle de couleurs rosés, combinés à la blancheur de la neige, était un véritable délice pour les yeux. Au bout de quelques minutes, comme à mon habitude quand je passe dans ce lieu, je m'arrêtai devant  la célèbre statue de Mermaid. Cette statue n'était pas très haute, elle devait avoir 1 mètre de plus que moi et elle était faite dans du marbre blanc polie. La statue représentait une sirène d'une grande beauté qui ne cédait en rien aux plus belles femmes. Cette créature mi-femme, mi-poissons était terrassé par un homme gigantesque, fort, robuste, un colosse au regard pénétrant. En dessous de la queue de poisson appartenant à la jeune femme, était représentée une inscription en or et en lettre capitale. On pouvait encore lire « Ici gît Nautila, le monstre sous-marin ». Cette statue datait de l'ancienne époque, il y a des millénaire de cela. Mermaid était une ville où une légende persistait, celle de Nautila. Tous les habitants du village connaissaient cette vielle histoire.
 
 La légende raconte qu'en dessous du lac de Hauts Vents, dans les plus lointaines profondeurs, résideraient un royaume habité par des créatures  nommées les « sirènes ». Tout débuta il y a mille six cent ans avant notre ère. Les sirènes ne se préoccupaient pas de ce qui se passait en surface. Elles avaient la connaissance que les humains vivaient sur la terre mais elles ne cherchèrent jamais à communiquer avec eux. Mais un jour, des explorateurs décidèrent de découvrir le monde sous-marin. Ils plongèrent dans les eaux profondes du lac de Hauts Vents et c'est à plusieurs mètres de profondeurs qu'ils distinguèrent une sirène dont ils s'empressèrent de capturer pour mener des expériences scientifiques. Mais ils ne se doutèrent pas qu'à ce moment là d'autres sirènes assistaient à la scène, cachées derrière des rochers. Elles se hâtèrent de prévenir Nautila, la reine des sirènes. Celle-ci, furieuse, se transforma provisoirement en une femelle humaine et partit à la chasse des explorateurs qui avaient participer à cette capture. Dotée de pouvoirs surnaturels, Nautila était invincible et elle extermina sans pitié ces quelques humains. Une fois sa mission guerrière accomplie, Nautila retourna dans son royaume sous-marin en racontant tout que qu'elle avait vu à ses sœurs, en omettant de mentionner sa rencontre avec un jeune et séduisant humain. Durant son séjour à la surface, Nautila avait rencontré un homme qui fut séduit par sa divine beauté. De leur union n'acquit Alizée, une demi-sirène. Mais l'appel des profondeurs marines devenait de plus en plus forte et Nautila dût abandonner l'homme qu'elle aimait. Pourtant, avant son départ, elle lui confia Alizée en lui faisant promettre de veiller sur elle, puis comme elle le croyait digne de confiance, elle lui révéla son secret. Son amant fut alors pris d'une terrible colère ( en effet son unique frère avait été un des explorateur qui avait participé à la capture de la sirène et que Nautila avait tué) qu'il la dénonça. Cette dernière fut conduite au bûcher et brûlée vive sans aucune opposition tellement qu'elle était ravagée par la tristesse. De ce jour, on ne revit plus aucune sirène à la surface ni même dans les profondeurs du lac de Hauts Vents.
 
   Je m'accordais toujours une minute de silence en cet endroit. Même si cette histoire n'était qu'un mythe, elle m'avait beaucoup émue dans mon enfance et j'avais l'impression de partager un lieu invisible entre la femme sirène et moi même. Après ce court arrêt, je repris ma route vers le supermarché, en continuant de marcher dans la neige froide quand je remarquai un objet flamboyant un peu plus loin. Il faut que je vous avoue quelque chose : je suis très curieuse. Et à cause de cette curiosité, je ne pus résister bien longtemps à l’envie de savoir ce que c’était. Plus je m’approchais de l’objet et plus celui-ci brillait. Quand je fus devant lui, je m’aperçus que c’était un collier, plus exactement une chaîne en or,  au bout duquel pendait un diamant, mais pas n’importe quel diamant : celui-ci était bleu, ce qui était devenu extrêmement rare à notre époque.
Je me baissai pour le ramasser et quand il fut en contact avec ma peau, je sentis un frisson me parcourir le dos. Une tempête de neige venait de se former et m’entourait. Puis l’air devient de plus en plus doux à mesure que la tempête s’amplifiait. Une sensation étrange me parcourait le corps. Elle était à la fois douce et reposante mais aussi rude et douloureuse. Je ressentis une importante douleur dans mes jambes. Je ne tenais plus sur celles-ci et je tombais dans la neige fraîche. Mais que m’arrivait-t-il ? Je n’eus pas le temps de me poser d’avantages de questions car je m’évanouis dans la douceur du matin."

n°27205613
zero is en​ough
Posté le 22-07-2011 à 21:29:07  profilanswer
 

ça ressemble pas mal à Harry Potter quand même

 


edit : est ce qu'il y a un lien avec Coca-Cola?


Message édité par zero is enough le 22-07-2011 à 21:29:51

---------------
one six two seven eight two six three seven eight nine
n°27205624
phobelle
Posté le 22-07-2011 à 21:30:05  profilanswer
 

d'un côté ça ne m'étonne pas ce genre de remarque car je suis une grande fan de Harry Potter et je me suis peut-être trop imprégnée de ma saga préférée =/

mood
Publicité
Posté le 22-07-2011 à 21:30:05  profilanswer
 

n°27205632
phobelle
Posté le 22-07-2011 à 21:30:53  profilanswer
 

euh non il y a pas de lien avec Coca-cola !

n°27205657
La Monne
Administrateur
Tu dois rompre.
Posté le 22-07-2011 à 21:34:29  profilanswer
 

Il y a un topic pour les romans amateurs, merci de faire une recherche et poster là-bas


---------------
Lu et approuvé.

Aller à :
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Arts & Lecture

  j'aimerai avoir un avis sur le roman que j'écris

 

Sujets relatifs
Roland HP1 Vos avis[Avis] Achat voiture pour 140km / jour
Avis sur le Friedland Visiocam VIS3322FAvis sur deux rameurs spécifiques
Angie Stone - I Wasn't Kidding (Remix) FREE Download - Besoin d'avis!!Besoin de votre avis sur ma facture Edf
J'aimerais créer mon romanMatelas BULTEX Avis
Publier un roman comportant des célébrités. 
Plus de sujets relatifs à : j'aimerai avoir un avis sur le roman que j'écris


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite / Données personnelles) / Groupe LDLC / Shop HFR