Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
932 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Actualité

  facebook le travail et la vie privée

 



 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

facebook le travail et la vie privée

n°24662660
helpeuse
I send an SOS to the world...
Posté le 21-11-2010 à 20:36:24  profilanswer
 


 

Citation :

Licenciés à cause de Facebook  
 
Les prud’hommes de Boulogne-Billancourt ont confirmé le licenciement de deux salariés.  
 
Les deux ex-salariés du groupe Alten n’iront pas voir le film The Social Network sur la création de Facebook. Hier, le conseil de prud’hommes de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) a validé leur licenciement. Leur société d’ingénierie leur reprochait d’avoir échangé des propos critiques à l’égard de la hiérarchie et d’un responsable des ressources humaines sur le réseau social. « C’est la première fois que la justice reconnaît que le licenciement des salariés pour avoir tenu des propos privés sur Facebook est fondé, le tribunal n’ayant pas retenu l’irrecevabilité de la copie de la page Facebook, présentée comme preuve par l’entreprise », a décrypté maître Grégory Saint-Michel, l’avocat des deux personnels sur les trois qui ont engagé cette procédure.
 
En décembre 2008, un salarié s’estimant mal considéré par sa direction avait ironisé sur sa page personnelle en écrivant faire partie « du club des néfastes ». Deux autres employés avaient répondu : « bienvenue au club ». Un « bienveillant » collègue avait eu vent de ces échanges et alerté la direction qui les avaient débarqués pour « faute grave », considérant leurs propos comme « un dénigrement de l’entreprise et une incitation à la rébellion ». Si les salariés ont plaidé que la conversation avait un caractère strictement privé, l’entreprise a rétorqué que les propos ont été échangés « sur un site social ouvert ». C’est la vision d’Alten qui a été confirmée par les prud’hommes, considérant que le droit de l’employeur de sanctionner le salarié primait sur le droit d’expression. Les deux ex-employés ont décidé de faire appel de cette décision inédite devant la chambre sociale de la cour d’appel de Paris. Après le cas d’un Américain et d’une Suissesse, également débarqués à cause du site Internet, ce jugement inédit en France incite les salariés à la méfiance envers le réseau social.


 
source http://www.humanite.fr/19_11_2010- [...] ook-458172
 
Aprés les employeurs/écoles qui refusent de prendre dans leur rang les personnes qui on des pages facebook un peu trop "facécieuse" voilà que facebook vien contrôler les conversation des employés qui tout d'un coup ne sont plus si privé que ça.
 
Où s'arette la liberté d'expression? on a le droit d'avoir une mauvaise opinion de son employeur mais l'expression de cette opinion devient trés "bornée" "surveillée".
 
est ce que vous vous mefiez des info que vous lachez sur le net?
 
Moi je ne filtre rien je parle de tout de ma vie sexuelle à mes opinions politiques je parle de tout. par contre je n'ai jamais publié aucune photo de moi ou de mes enfants sur le net (ma famille est au courant et évite aussi de m'afficher) je ne donne jamais ni mon nom ni mon prénom et je limite meme le nombre de gens qui connaissent mon mail. j'ai une page facebook avec un pseudo : évident pour ma famille et mes amis mais insoupçonable pour mon employeur. bref j'ai internet depuis 1994 et si je fais une recherche sur mon nom en gros j'ai deux trois site genre "copains d'avant" ou des associations dont je m'occupent où mon nom aparaît mais trés peu d'info personnelles.

mood
Publicité
Posté le 21-11-2010 à 20:36:24  profilanswer
 

n°24666817
format_c
Plouf plouf ...
Posté le 22-11-2010 à 10:13:39  profilanswer
 

Facebook, il ne passera pas par moi


---------------
Mes guitares, ampli, et effets sont en vente !
n°24668564
abakuk
Posté le 22-11-2010 à 13:05:38  profilanswer
 

helpeuse a écrit :


 

Citation :

Licenciés à cause de Facebook  
 
Les prud’hommes de Boulogne-Billancourt ont confirmé le licenciement de deux salariés.  
 
Les deux ex-salariés du groupe Alten n’iront pas voir le film The Social Network sur la création de Facebook. Hier, le conseil de prud’hommes de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) a validé leur licenciement. Leur société d’ingénierie leur reprochait d’avoir échangé des propos critiques à l’égard de la hiérarchie et d’un responsable des ressources humaines sur le réseau social. « C’est la première fois que la justice reconnaît que le licenciement des salariés pour avoir tenu des propos privés sur Facebook est fondé, le tribunal n’ayant pas retenu l’irrecevabilité de la copie de la page Facebook, présentée comme preuve par l’entreprise », a décrypté maître Grégory Saint-Michel, l’avocat des deux personnels sur les trois qui ont engagé cette procédure.
 
En décembre 2008, un salarié s’estimant mal considéré par sa direction avait ironisé sur sa page personnelle en écrivant faire partie « du club des néfastes ». Deux autres employés avaient répondu : « bienvenue au club ». Un « bienveillant » collègue avait eu vent de ces échanges et alerté la direction qui les avaient débarqués pour « faute grave », considérant leurs propos comme « un dénigrement de l’entreprise et une incitation à la rébellion ». Si les salariés ont plaidé que la conversation avait un caractère strictement privé, l’entreprise a rétorqué que les propos ont été échangés « sur un site social ouvert ». C’est la vision d’Alten qui a été confirmée par les prud’hommes, considérant que le droit de l’employeur de sanctionner le salarié primait sur le droit d’expression. Les deux ex-employés ont décidé de faire appel de cette décision inédite devant la chambre sociale de la cour d’appel de Paris. Après le cas d’un Américain et d’une Suissesse, également débarqués à cause du site Internet, ce jugement inédit en France incite les salariés à la méfiance envers le réseau social.


 
source http://www.humanite.fr/19_11_2010- [...] ook-458172
 
Aprés les employeurs/écoles qui refusent de prendre dans leur rang les personnes qui on des pages facebook un peu trop "facécieuse" voilà que facebook vien contrôler les conversation des employés qui tout d'un coup ne sont plus si privé que ça.
 
Où s'arette la liberté d'expression? on a le droit d'avoir une mauvaise opinion de son employeur mais l'expression de cette opinion devient trés "bornée" "surveillée".
 
est ce que vous vous mefiez des info que vous lachez sur le net?
 
Moi je ne filtre rien je parle de tout de ma vie sexuelle à mes opinions politiques je parle de tout. par contre je n'ai jamais publié aucune photo de moi ou de mes enfants sur le net (ma famille est au courant et évite aussi de m'afficher) je ne donne jamais ni mon nom ni mon prénom et je limite meme le nombre de gens qui connaissent mon mail. j'ai une page facebook avec un pseudo : évident pour ma famille et mes amis mais insoupçonable pour mon employeur. bref j'ai internet depuis 1994 et si je fais une recherche sur mon nom en gros j'ai deux trois site genre "copains d'avant" ou des associations dont je m'occupent où mon nom aparaît mais trés peu d'info personnelles.


Une conversation sur un mur facebook n'est en aucun cas privée. Une des employées m'a bien fait marrer en disant qu'elle avait "sécurisé son profil" [:abakuk:4]. A partir du moment où tu écris quelque chose sur un "forum" sous ton vrai nom, il faut t'attendre à des retombées de ce genre. Je suis inscrit sur facebook (et partout ailleurs) avec un pseudo, c'est l'évidence même.


---------------
Islamophobie | Rapport Obin | Test de pureté
n°24668903
xilebo
noone
Posté le 22-11-2010 à 13:38:22  profilanswer
 

Ce qui m'étonne, c'est qu'on utilise un truc écrit sur facebook comme preuve formelle. Alors que rien ne peut prouver l'auteur des messages.
 
Et quand bien même on remonte jusqu'à l'adresse IP ( je doute qu'on aille jusque là pour un licenciement, c'est pas non plus un meurtre ) , il suffit de trainer sur le topic HADOPI pour se rendre compte qu'une adresse IP n'authentifie pas non plus l'auteur des messages.

n°24669957
abakuk
Posté le 22-11-2010 à 15:04:23  profilanswer
 

Peut-être que les employées ont reconnues être l'auteur des messages. La justice n'a pas besoin de plus.


---------------
Islamophobie | Rapport Obin | Test de pureté
n°24673411
helpeuse
I send an SOS to the world...
Posté le 22-11-2010 à 19:58:50  profilanswer
 

xilebo a écrit :

Ce qui m'étonne, c'est qu'on utilise un truc écrit sur facebook comme preuve formelle. Alors que rien ne peut prouver l'auteur des messages.
 
Et quand bien même on remonte jusqu'à l'adresse IP ( je doute qu'on aille jusque là pour un licenciement, c'est pas non plus un meurtre ) , il suffit de trainer sur le topic HADOPI pour se rendre compte qu'une adresse IP n'authentifie pas non plus l'auteur des messages.


assez d'accord avec ça : en même temps quand c'est ton nom ton prénom et que ça parle de trucs que seul les gens de l'entreprise concernées sont au courant :ouch:  
 
sinon vous avez des collègues parmi vos "amis" facebook? perso je n'ai que quelques vraiment trés bon amis rencontré dans mon entreprise mais j'évite d'accepter ceux qui sont juste des collègues (en gros ceux qui ne sont jamais venu chez moi le WE n'ont aucune raison de connaitre mes amis d'enfances ou ma passion pour le machramé :D

n°24673555
xilebo
noone
Posté le 22-11-2010 à 20:14:36  profilanswer
 

helpeuse a écrit :


assez d'accord avec ça : en même temps quand c'est ton nom ton prénom et que ça parle de trucs que seul les gens de l'entreprise concernées sont au courant :ouch:
 
sinon vous avez des collègues parmi vos "amis" facebook? perso je n'ai que quelques vraiment trés bon amis rencontré dans mon entreprise mais j'évite d'accepter ceux qui sont juste des collègues (en gros ceux qui ne sont jamais venu chez moi le WE n'ont aucune raison de connaitre mes amis d'enfances ou ma passion pour le machramé :D


 
 
Ben par exemple, j'ai des collègues qui je sais qu'ils n'ont pas de compte facebook. Il suffit que j'aie un esprit pervers, et que justement, je n'aime pas l'un d'entre eux pour faire un coup vache en me connectant du boulot avec un compte fictif à son nom en déblatérant des choses sur l'entreprise qui nous emploie.

n°24673581
Wunderlich
Posté le 22-11-2010 à 20:17:24  profilanswer
 

xilebo a écrit :


Ben par exemple, j'ai des collègues qui je sais qu'ils n'ont pas de compte facebook. Il suffit que j'aie un esprit pervers, et que justement, je n'aime pas l'un d'entre eux pour faire un coup vache en me connectant du boulot avec un compte fictif à son nom en déblatérant des choses sur l'entreprise qui nous emploie.


 
Oui mais si tu fais ça sans assurer tes arrières (brouiller l'adresse IP notamment), ça se retourna sur toi...
et tu prendras cher, très cher :o


---------------
The bell will ring tomorrow and everything will be fine.
n°24673716
helpeuse
I send an SOS to the world...
Posté le 22-11-2010 à 20:30:20  profilanswer
 

xilebo a écrit :


 
 
Ben par exemple, j'ai des collègues qui je sais qu'ils n'ont pas de compte facebook. Il suffit que j'aie un esprit pervers, et que justement, je n'aime pas l'un d'entre eux pour faire un coup vache en me connectant du boulot avec un compte fictif à son nom en déblatérant des choses sur l'entreprise qui nous emploie.


j'y avais pas pensé je doit pas être assez perverse :D  :D  
 

n°24673736
LooSHA
Allah Akbar
Posté le 22-11-2010 à 20:31:58  profilanswer
 

Y'a un sujet Facebook :o


---------------
Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.
mood
Publicité
Posté le 22-11-2010 à 20:31:58  profilanswer
 


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Actualité

  facebook le travail et la vie privée

 

Sujets relatifs
Facebook bloqué en chine.Liste amis en ligne facebook
Sondage : votre utilisation de FacebookRéseaux sociaux, Facebook, Twitter ..
Réseaux sociaux, Facebook, Twitter ....Maladies professionnelles, accidents du travail, êtes-vous menacé ?
Harcèlement au travaildétaguer mes photos sur facebook
Validation compte facebookProblème avec Facebook
Plus de sujets relatifs à : facebook le travail et la vie privée


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR