Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
2141 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Photo numérique
  Appareil

  ### Les Moyen Formats ###

 

 

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  566  567  568  569  570  571
Page Précédente
Auteur Sujet :

### Les Moyen Formats ###

n°294058
xtol
Et dieu créa la flemme
Posté le 21-05-2004 à 21:44:26  profilanswer
 

LE MOYEN FORMAT
Le principe du topic : bénéficier d'un retour d'expérience sur les systèmes de moyen format qu'on pu tester (et garder) les HFRiens.

  


De manière générale, par rapport au classique 24*36, le moyen format utilise des films plus de 4x plus grands. Ceci permet une meilleure définition d'image, une meilleure restitution des détails, et des agrandissements (et éventuellement recadrages) plus importants. En contrepartie, les appareils sont plus lourds et moins compacts, l'investissement est un tantinet plus élevé, tant à l'achat qu'à l'usage.

 

Le Système Hasselblad V
http://blog.yannbhogal.com/wp-content/uploads/2011/02/503CW.jpg
Ahhh, que le serait le moyen-format sans Hasselblad ? C'est certainement la marque la plus (re)connue dans ce domaine. Sa réputation est méritée : optique sans égal, un système très sobre. Donc pas d'automatismes, mais également pas de pannes de piles. Si vous vous dirigez vers ce système, n'oublier pas d'ajouter une cellule à main, qui fait flashmètre, tant qu'à faire, pour bénéficier des avantages au flash que présentent ces boitiers.

 

De fabrication plus ou moins complexes, ils peuvent être entièrement manuels, ou bien dotés d'améliorations appréciables comme la mesure de l'exposition... L'image dans le viseur est renvoyée par un gros miroir de 6*6 cm, qui se rabat au moment de la prise de vue ; ce système engendre des flous de bougé si l'appareil n'est pas stabilisé par un trépied, en dessous d'1/125 environ. D'autre part, l'image dans le viseur devient noire une fois le miroir rabattu (il faut réarmer pour revoir à nouveau) ce qui peut surprendre au début. De nombreuses marques proposent ces systèmes modulaires complets, avec boitier, dos, objectifs et viseurs.

 


++ : portrait, macro, paysage, utilisation du flash : 1/500e de synchro flash permet de pouvoir travailler en fill in de manière confortable.
+/- : instantanés : ceux qui font la map à l'avance pourront y arriver, mais la mise au point en continu est difficile, la bague de mise au point est particulièrement mal placée, contre le boitier.
+/- : Rando : un peu plus coton, mais les plus récalcitrants pourront l'emporter sans prisme.
- : utilisation des prismes : de grossissement assez faibles prismes à 45° (x2.5 à x3 pour le PM/PME51), et très faible pour les prismes à 90°. En général ajouter un prisme tue un peu le principe du système, léger et maniable.
- : le prix...les optiques dans leur dernière version dépassent tout le temps les 500€, et souvent les 1000€...passez votre chemin ou soyez patients le temps qu'une bonne occase se présente, on peut tomber sur des kits à des prix plus que raisonnables !

 

Les boitiers, du plus ancien au plus récent : 500c / 500cm / 501c / 501cm / 503cx / 503cw. Personnellement j'opterais pour un 501cm qui bénéficie d'un miroir modifié, optimisé pour les télé ce qui n'est pas le cas des modèles antérieurs. Les 503, quant à eux sont conçus pour y adjoindre un winder, qui a un intérêt limité AMHA...

 

Les optiques :
Plusieurs génrérations se succédèrent chez Hasselblad, soit successivement : C / CT* / CF /  CB/  CFE / CFI. De la même manière, je recommanderai les CF, qui peuvent se monter sur les boitiers de la série 500 mais également sur les boitier de la série 200... Les dernières versions des objectifs (CFE ou CFi) bénéficient d'une douceur exceptionnelle à la MAP, et parfois d'un redesign de la formule optique. Le top, pouvu que l'on y mette le prix. Petite exception, les "CB" (pour "budget", merci Hasselblad...) sont souvent une édition un peu moins bonne que les CFE/CFi, mais parfois la formule optique a été conservée (60CB), ou modifée (80CB), et est donc moins bonne que l'équivalent en CF/CFE/CFI.

 
  • 50 CF FLE : Une petite merveille qui dispose d'une lentille flottante qui permet de conserver la netteté sur les bords et les angles de l'image à courte distance. Dans la pratique il faut d'abord estimer la distance du sujet, régler la lentille flottante sur l'un des 4 crans, puis faire la map. Un peu contraignant, mais le résultat est à la hauteur...
  • 60 CB : Optique remarquablement polyvalente, elle permet de se rapprocher assez près, tout en disposant d'un plus grand que le 80mm. Bonne nouvelle : elle est excellente, c'est certainement l'un des plus définie chez Zeiss.
  • 80 CFE : l'objectif a tout faire, version moderne ! Tres bonne optique quoiqu'un peu en retrait des concurrents directs (rolleiflex fx ) mais ça reste la classe ! Elle bénéficie des contacts électriques (d'ou le E) qui permet le montage sur une série 200.
  • 120 CFI : Tous les fanas de portraits serrés devraient se jeter sur cette optique, qui permet de cadrer un visage entier et de ne pas avoir (trop) de déformations sur le visage. Attention il faut fermer pas mal (f8), pour ne pas avoir le nez flou, ce qui peut être très moche...


Le Système Hasselblad H
http://blog.yannbhogal.com/wp-content/uploads/2011/02/H2.jpg
 La gamme H : Les H1/H2 sont des appareils de format 6x4,5, dotés de plus de fonctionnalités que que pour le système V : autofocus, mesure de la lumière, etc. Pas de retour d'expérience pour l'instant

 

Le Système Mamiya RB
http://blog.yannbhogal.com/wp-content/uploads/2011/02/1832037074_149a5ed76a.jpg
à noter que le RB est chiant parce qu'il faut remonter l'obturateur et avancer le film séparément alors que c'est couplé sur le RZ.

 

Le Système Mamiya RZ
http://blog.yannbhogal.com/wp-content/uploads/2011/02/Mamiya-RZ67-Pro-II-Picture.jpg
 
Le Système Mamiya 645
http://blog.yannbhogal.com/wp-content/uploads/2011/02/mamiya-80mm-19.jpg http://blog.yannbhogal.com/wp-content/uploads/2011/02/Mamiya-645AFD-III.jpg
Mamiya 645 M 1000S
 
Boitier à pile (qui controle la cellule et obtu)
vitesse : 8 sec à 1/1000 ème
 
Pas de dos, mais un insert qui permet de loger la pellicule, on peut préparer les inserts à l'avance pour gagner du temps, mais une fois chargé, on peut pas s'arrêter en milieu de rouleau.
 
accessoires :
 l-e prisme à cellule est assez courant (il s'alimente sur la pile du boitier et est très précis)
 -un viseur de poitrine
 -un viseur prisme priorité ouverture (qui a besoin d'une pile)
-un grip main gauche, surprenant mais ergonomique, il faut prendre l'habitude de faire la map à la main droite, mais ca vient vite
une poignée pistolet
-un grip motorisé (la manivelle se démonte et est remplacé par une grip moteur, assez lourd vu le nombre de pile qu'il utilise)
-les inserts : 120 ou 220 , au choix, pas d'insert permettant de faire du pano dans une bobine 120, ce qui est ballot parce que ca serait pas compliqué à créer :(. On fait 15 vue 6 x 4,5 avec un insert 120, le double avec un 220)
-des dépolis de différents types
 
note : le boitier a un selecteur de vitesse, quand on utilise un prisme, on cale ce sélecteur sur le point rouge et c'est le sélecteur de vitesse du prisme qui prend le relais. Si jamais on met une vitesse sur le sélecteur du boitier, c'est celle ci qui s'applique, méfiance donc (heureusement dans ce cas le prisme n'est plus alimenté électriquement, ce qui avertit le malheureux contrevenant :o )
 
les plus :
-deux déclencheurs : un placé à la place habituel, l'autre, sur le dessus, extrêment bien placé si on utilise le viseur de poitrine, le déclencheur dispose d'un lock qui évite des prise de vue dans le sca et naturellement, de réussir une belle photo quand on a oublié de le délocker :d
-cellule très précise
-boitier pas trop lourd, plutot compact pour un MF
-format sympa, surtout en portrait
 
les moins:  
_le boitier est pas très ergonomique sans grip, comme si il fallait tenir une brique à bout de doigt( quand on utilise le prisme, sinon pas de problème) du coup, en cas de prisme, le grip est assez idoine
-Pas de cellule sans prisme, (c'est évident mais je tiens à le dire :o)
 
 
Les optiques sont très bonnes, à signaler en particulier :

  • le 45mm 2.8 : absolument extra
  • le 80mm 1.9 : très lumineux, mais pas forcément très défini par rapport aux homologues en 2.8.


Le système Pentax 6x7, 67, 67ii
http://matsubokuri.cocolog-nifty.com/_camera_mini_museum/images/pentax67e.jpg http://www.photoethnography.com/ClassicCameras/images/AsahiPentax/Pentax67/Pentax67ii-CameraHandGrip.jpg

 

Le pentax 67 est un reflex mono-objectif moyen format qui a la particularité de se présenter sous l’aspect d’un reflex 24x36 bodybuildé : Même disposition des commandes (déclencheur, armement) que sur un pentax MX par exemple.
De ce fait, il n’offre pas un système de dos interchangeables comme c’est le cas avec un mamiya RB ou RZ 67 par exemple.
 
Le gros avantage du pentax 67, c’est de proposer un système complet, de grande qualité, à un tarif très avantageux.
En effet, si l’on ne s’emballe pas pour un état cosmétique « MINT » il y a moyen de trouver le boîtier à très bon prix (j’ai payé le miens 200 euros complet avec son prisme TTL).
De même, les optiques restent abordables et l’on peut utiliser toutes les focales : du fish-eye 35mm au télé 600mm.
C’est la un avantage sur, par exemple, l’excellent mamiya 67 II, qui ne permet, puisqu’il est télémétrique, que d’utiliser les focales pour lesquelles il y a un cadre dans le viseur, ou alors il faut un viseur externe, mais encore le télémètre n’est plus couplé sur les télé.
Cependant, chaque système a son avantage. En effet, avec le mamiya 67 il est possible de prendre des photos nettes au 1/15èm, ce que le pentax ne permettra pas : le miroir pour ce format est très gros, donc ne permet pas de descendre dans les vitesses lentes. On lit partout qu’il est impossible de descendre en-dessous de 1/125èm voir 1/250èm. Je ne sais si les gens qui tiennent ses propos devraient faire un peu de musculation pour être mieux capable de tenir leur appareil, en tout cas, sceptique face à ces allégations, j’ai en guise de première photo au 67 essayé un autoportrait à main levée au 1/60, et, comme vous pouvez le voir, la mise au point sur les écritures qui sont sur le devant de l’objectif 90mm révèle une netteté plutôt impressionnante. (j’ai testé le 1/30 sur une pelloche à dev, donc à voir si ça passe).
 
On peut lire encore que le pentax 67 est d’un usage limité en raison de son poids et de sa taille. Là encore, je ne suis pas d’accord cette "idée reçue". Mais néanmoins la prise en main n’est en rien plus difficile que celle d’un reflex 24x36. Pour le poids… avec le 90mm le poids est bien réparti, ce n’est pas plus inconfortable qu’un reflex numérique moderne équipé d’un transstandard genre 24-70. Au final voilà un moyen format à la prise en main agréable, facile d’utilisation, et, surtout, le plus polyvalent qui soit.

 

Il y a des objectifs pour tous les goûts :

  • Fish-eye 35mm f4,5.
  • Grand-angles : 45mm f4 et 55mm f4.
  • Standard : 75mm f2,8 – 75mm f4,5 - 90mm f2,8 – 105mm f2,4.
  • De petits télé : 150mm f2,8 – 165mm f2,8 – 200mm f4.
  • Des longs télé : 300mm f4 – 400mm f4 – 500mm f5,6 - 600mm f4 – 800mm f4 – 800mm f6,7 – 1000mm f8.
  • Macro : 100mm f4 – 135mm f4.
  • Zooms : 55-100 f4,5 et 90-180 f5,6.
  • A décentrement : shift 75mm f4,5.
  • Soft focus : soft 120mm f3,5.


Un autre avantage du pentax 67 est sa vitesse d’obturation qui monte jusqu’au 1/1000èm.
Cela réintroduit un peu de la souplesse dans le choix de la sensibilité du film, qui avait été perdue par l’usage impossible dans les vitesses lentes.
 
Le viseur offre un grossisement de 0,75x pour une couverture de 90%. Le visée est claire et confortable (cf autoportrait : pas de diffcultés pour la mise au point dans la salle de bain pas très éclairée).
 
Le pentax 67 a connu des évolutions :
D’abord un appareil sans cellule. Ensuite est apparu le MLU qui permet de laisser le miroir relevé pour éviter les vibrations dues à son mouvement et ainsi rend possible des poses longues.
Il y a eu ensuite le prisme TTL, offrant une celle à aiguille à mesure pondérée centrale. C’est ce que j’ai et je trouve cela tout à fait intéressant. Comme le système 67 est à prisme interchangeable, on pourra bien sûr trouver un prisme TTL pour bénéficier de cette cellule, si on avait un prisme sans cellule. Ensuite il y a eu le passage au pentax 67 II. Enorme évolution. Il a changé de look, ce qui n’a rien d’énorme ; mais est apparu le prisme AE : trois modes d’expo au choix : mesure spot, pondérée centrale, et multizone ; et, de surcroît, un mode priorité ouverture. Le 67 II reste en revanche encore très cher sur le marché de l’occasion.
 

 

Les Systèmes SL et 600x de chez Rollei
http://blog.yannbhogal.com/wp-content/uploads/2011/02/Rollei_6008_01.jpg http://blog.yannbhogal.com/wp-content/uploads/2011/02/Rollei-Rolleiflex-SL-66.jpg
Même si Rollei est très connu pour ses Reflex bi-objectifs, cette marque a développé et a fait évoluer plusieurs gammes de reflex.

  • Série des SL : SL pour dire Single Lens bien sur ! Ceux ci reprennent le principe des Hasselblad. Les SL66  existèrent en déifférentes versions E, X, SE.


  • Série 6000 : cette série est une évolution de la précédente, avec par exemple l'autofocus et la mesure de la lumière. Au niveau des automatismes, ces boitiers présentent ce qui se fait de mieux en matière de mesure de la lumière.


Pas de retour d'expérience pour l'instant

 

Le Système Praktisix / Pentacon six / Pentacon six TL

 

http://blog.yannbhogal.com/wp-content/uploads/2011/02/pentacon6sz
Présenté à la Photokina de 1956, le Praktisix ressemble à un reflex 24x36 gonflé aux stéroïdes : appareil à visée reflex mono-objectif interchangeable fabriqué en Allemagne de l'Est, il accepte les films 120 et 220. Devenant par la suite Pentacon six, sa dernière évolution le Pentacon six TL sera fabriquée jusqu'en 1990. D'une esthétique particulière qui fait fuire certains esthètes, il se caractérise par un viseur de poitrine et dépoli interchangables. Il peut par exemple recevoir un prisme avec cellule TTL, mais elle reste découplée du reste de la mécanique.

 

Doté d'un obturateur à rideaux autorisant les vitesses sans palier de 1 seconde au 1/1000ème + pause B, synchro flash au 1/60ème, miroir sans retour instantané et retardateur. Le levier d'armement de l'obturateur sert tout à la fois à l'avance du film et au relevage du miroir.
Son parc d'ojbectifs très vaste et de qualité - il partage sa monture "P6" avec les Kiev 60, 6C et 88CM, les nombreux accessoires disponibles et les prix très attractifs en font un choix idéal pour qui souhaite débuter en douceur dans ce monde de brutes qu'est le moyen format argentique. (note xtol : oh ! :o)

 

Il faut noter qu'il est atteint d'un problème d'avance de film provoquant parfois des chevauchement de vues si on ne respecte pas scrupuleusement la procédure de chargement et d'armement. A ce sujet, il faut préférer le dernier modèle sorti.

 

Pour plus d'infos, vous pouvez vous rendre sur ce site pour en savoir plus sur les formats à bayonette P6 :  http://www.pentaconsix.com

 

les bi-objectifs de chez Rolleiflex
http://blog.yannbhogal.com/wp-content/uploads/2011/02/RL28FX.jpg http://blog.yannbhogal.com/wp-content/uploads/2011/02/rolleiflex.jpg
                   

 

La visée se fait via le premier objectif, tandis que l'image reçue par le film provient du second, qui est généralement intégré et non interchangeable. Comme le miroir ne se rabat pas au moment de la prise de vue, il y a moins de vibrations et des vitesses plus basses sont autorisées. Plusieurs marques proposent des systèmes :

 

Les TLR de chez Rollei sont renommés pour leur compacité, leur poids réduit, leurs optiques légendaires, leur mécaniques simples et durables, et leur viseur clair. Les objectifs, fabriqués par Zeiss et Schneider ont permis à Rollei de se distinguer de ses concurrents. Le mécanisme d'armement et d'avancement, robuste, et malin, a permis d'accéler les procédures de chargement du boitier. De nombreux accessoires sont disponibles : bonnettes d'approche, filtres, adaptateurs 35mm, et "quick release" pour le trépied. De nombreux photographes ont travaillé et travaillent toujours avec ce système. Ces appareils sont toujours fabriqués en petite quantité et sont très prisés des collectioneurs ! On ne va pas retracer toute l'histoire de ce boitier, des tonnes de site l'ont déjà fait. De nombreuses polémiques ont opposé les photographes à propos de l'optique (Planar ou Xenotar) qui piquait le plus... Rapidement :

 
  • La Série des 3.5 : Elle est réputée être plus compacte que son homologue en 2.8. La focale est de 75, et est donc comparable à du 40-45mm en 24x36. Les premiers modèles de 1928 étaient de cette lignée. Le dernier modèle de cette série a été réalisé en 1979, le 3.5F.


  • La Série des 2.8 : ces appareils, qui sont apparus dans les années 50,  présentent une ouverture max plus importante, pour une focale de 80mm. La fabrication de ces appareils continue toujours, en petit nombre : le rolleiflex FX en est l'héritier, avec la mesure de la lumière en TTL, indiquée dans le viseur, et non plus sur la molette de mise au point. Il bénéficie aussi des dernières technologies en termes de revêtement optique. Encore une fois, les polémiques sur les forums font rage quant à la qualité de construction par rapport aux séries des années 70. Mieux vaut tester avant de se prononcer.


  • Les inclassables : On compte parmi ceux la les telerollei (135 f4) et les rolleiwide (50f4); le dernier a notamment été utilisé par Diane Arbus. De nouvelles versions sont toujours construites par Rollei, les FT et FW.


++ photo de rue, rando, paysage
++ portrait environnementaux
+ photos de concert, grace a l'obtu tres silencieux, et son absence de bougé
+/- portraits serrés ( possibles avec les rolleinar, attention a la contreplongée)
- pas d'objectif interchangeable, il faut se contenter du 80mm!

 


Les TLR de chez Mamiya : les Cx, Cxx ou Cxxx
http://blog.yannbhogal.com/wp-content/uploads/2011/02/mayima1.jpg

 


Les TLR de chez Yashica : les Yashica Mat
http://blog.yannbhogal.com/wp-content/uploads/2011/02/Yashica_Mat_124.jpg
Le yashica est en quelque sorte le Rolleiflex du pauvre, ses optiques, si elles n'ont pas la qualité des rollei, mamiya et hasselblad, sont néanmoins de très bonne qualité. Le double objectif yashica existe en plusieurs versions, les plus courantes sont :
 

  • le yashica mat (sans cellule)
  • le yashica mat 125  (chromé, avec cellule)
  • le yashica mat 124 G (noir, avec cellule)


 Les optiques étant concues en deux blocs, on peut les démonter, nettoyer et remonter sans risque .  

  • prise de vue : yashinon 80mm 3,5
  • visée : yashinon 80mm 2,8


l'armement étant couplé à l'avance du film, on ne peut pas faire de doubles exposition, volontaires ou pas.
vitesse et diaphragmes  
f3,5 -> f32
Pause B, 1 sec -> 1/500
 
la visée :
aucune information concernant la correction de parallaxe dans le viseur, la map mini étant de 1 mètre, cela n'est pas nécessaire. le dépoli possède un cadrillage rouge pour la composition, mais il n'a pas de stigmomètre ce qui n'est pas non plus primordial. Le verre de visée peut s'enlever pour nettoyer le miroir et l'optique de visée, ne pas hésiter à nettoyer donc.
 
la cellule.  non ttl, elle est au dessus de la platine à objectifs, se met en route lorsque le capot du dépoli est ouvert. Il suffit d'indiquer la sensibilité du film avec une petite molette, de faire correspondre l'aiguille suiveuse (en jouant sur la vitesse et le diaph ) à l'aiguille de mesure.    
 
Autre détail : pas de mousse d'étanchéité (enfin sur le mien :d  ) ce qui fait un soucis en moins :)
 
En conclusion, un bon appareil qu'on peut trouver à un prix tout à fait raisonnable.

 


Les Télémétriques de chez Mamiya : 6, 6MF, 7, 7ii
http://blog.yannbhogal.com/wp-content/uploads/2011/02/mamiya-7II.jpg
Il existe aussi des appareils munis de télémètres, ainsi que des appareils dont la forme est similaire aux réflexes 24*36, moins encombrants. Cette économie d'espace s'explique par la disparition du miroir, qui prend des proportions importantes en moyen format : un peu moins de 6x6 ou 6x7 cm. On gagne ainsi en place, mais également en stabilité, les possibilités de photo en basse lumières sont alors comparables aux télémétriques 24*36, descendre en dessous du 1/15s reste faisable. Avec un gros négatif en prime !
 
                               

 

Les télémétriques de chez Mamiya sont des outils très versatiles, à objectifs interchangeables : Une superbe gamme d'objectifs fait l'excellente réputation de ces modèles, réputée pour leur résolution et leur contrastes hallucinants ! Légers, compacts pour le format (c'est à dire pas plus gros qu'un reflex 24x36), il permettent d'obtenir des images parfaitement nettes, grace à l'abesence de vibration lors du déclenchement, l'obturateur étant dans l'objectif. Ils ont également la qualité d'être extremement silencieux, seul l'utilisateur entend le déclenchement. Ils acceptent du film 120 ou 220, voir même du 35mm avec l'adaptateur idoine. La mesure de la lumière est très précise, spot de la taille du "patch", et offre la possibilité de la priorité ouverture avec verrouillage de l'exposition.

 

La visée y est extrêmement claire, comparable à celle du Leica.

 

Leur seul défaut réside dans le fait qu'ils soient télémétriques : La mise au point minimum se fait à 1 mètre, et à cette distance, la profondeur de champ se fait très petite à cause du format. On évitera de faire du portrait à 1m avec, et c'est pourquoi j'ai revendu le mien. Il existe des bonnettes pour faire de la photo rapprochée, mais son utilisation n'est pas pratique. Aussi, l'ouverture des objectifs n'est pas exceptionnelle non plus (f4 au minimum).

 
  • Mamiya 6 et Mamiya 6MF. Ces modèles sont de format carré 6x6, le MF ayant aussi un cache permettant de faire du 645. Ils ont également la possibilité de rétracter la monture de l'objectif, ce qui permet un gain de place non négligeable pendant le transport. Attention toutefois lorsque vous achetez ce modèle, les pièces du soufflet permettant cette opération sont difficiles à trouver. Encore une question à poser au vendeur, donc ! Les objectifs proposés sont le 75 f3.5 pour le standard, 50 f4 et 65 f4 pour le grand angle, et 150 f4.5 pour le télé.


  • Mamiya 7 et Mamiya 7ii. Il s'agit ici de la dernière version en date, avec un format 6x7. Le négatif y est encore plus grand ! La mesure de la  lumière a été améliorée sur ce modèle, et la monture rétractable a disparu. Les objectifs proposés sont le 80mm f4, 43mm f4.5 (extraordinaire parait il), 50 et 65 avec le grand angle, 150f4.5 et 210 f8 (sacrément inutile, puisque la mise au point n'est pas couplée) pour le télé. Les focales extrêmes nécessitent un viseur supplémentaire.


Avantages et inconvénients
++ la photo de rue, le paysage, la rando
+ les portraits environnementaux
- la photo de concert (optiques assez fermées)
-- le portrait rapproché : meme avec les close up lens, c'est un telem, donc il ne faut pas lui demander l'impossible! Seule solution : fermer !

 

Les Télémétriques de chez Fuji : les GA et GS
http://blog.yannbhogal.com/wp-content/uploads/2011/02/ga645zi.jpg
Tous les télémétriques de chez Fuji sont 6x4.5 et permettent le 120/220.  Deux types de télémétriques sont disponibles chez Fuji :

  • Les GS, qui sont les "mécaniques", disposent de très belles optiques, des viseurs moyens, et des boitiers en plastique.
  •  Les GA, qui sont plus récents, ont également de très bonnes optiques, et sont automatisés , et disposent par exemple de l'autofocus, qui cependant n'ont pas la réputation d'être une foudre de guerre.  


Le GA645 est donc la version Auto-focus équipée d’une optique fixe de 60mm (équivalent 37mm) ouvrant au max à f4. Il fonctionne avec 2 piles CR 123 A.
La vitesse d’obturation s’étend pose B de 2s à 1/400e s  (1/700e au-delà de f11).
 
Les films utilisés : 120 ou 220.
 
C’est un appareil relativement compact, car très fin, spécialement lorsque l’optique est rentrée (il ne prendra dans un sac pas plus de place qu’un bouquin pocket épais) Le plastique du boitier n’est pas des plus flatteurs (avis perso) mais l’appareil est bien construit.  La prise en main est très bonne, la légèreté relative de l’appareil (850g) et la poignée droite assez profonde autorise la prise de vue d’une seule main. Les commandes sont rares et très simples. Une molette à l’arrière permet d’allumer/éteindre l’appareil, régler la sensibilité, ou choisir les 3 modes :
 
- P : l’appareil détermine automatiquement le couple ouverture/vitesse approprié.
- A : priorité ouverture
- M : réglages vitesse et ouverture manuels (l’ouverture se règle en tenant appuyé le bouton +/-) à côté du déclencheur.
 
Le viseur vertical (un peu déboussolant au début, mais idéal pour les portraits) possède une teinte légèrement « violette » mais est relativement lumineux. Les infos y sont affichées, mais sont quelques fois pas faciles à percevoir. Complètement automatique, la distance du sujet sur lequel la map a été faite est affichée. Il est possible de le débrayer, auquel cas, il faut déterminer la distance du sujet sur lequel vous souhaitez faire la map (l’utilité est limitée à moins d’avoir un compas dans l’œil… ou un décamètre). Il dispose accessoirement d’un petit flash intégré (NG12 à 100iso). Détail important : ne pas oublier d’enlever le cache de l’objectif !!!!
 
Je n'ai pas encore pu développer de film, mais la qualité optique est donnée pour excellente. L'AF donné très lent, n'a rien à envier à Pentax   car même si ce n'est pas un foudre de guerre, il est très précis et fixe directement le sujet. C'est au final plus rapide que si je devais faire la map manuellement.
le manuel : http://www.cwclemens.com/Fuji%20GA645.pdf

Message cité 1 fois
Message édité par xtol le 14-02-2011 à 11:04:16
mood
Publicité
Posté le 21-05-2004 à 21:44:26  profilanswer
 

n°294059
xtol
Et dieu créa la flemme
Posté le 21-05-2004 à 21:44:40  profilanswer
 

Base de prix sur le moyen format

 

------CONTAX 645-----------------------------------------------------
Contax 645 + 80 +120 + 2dos vacuum : 1350
Contax 645 45mm : 350

 

------FUJI TELEMETRIQUE 645------------------------------------------
Fuji GA645Zi : 330
Fuji GA645 : 400

 

------HASSELBLAD V---------------------------------------------------
Hasselblad 501cm seul : 250
Hasselblad 503cw avec 80 CFE et dos : 1700
Hasselblad 50 CF FLE : entre 500 et 700
Hasselblad 60 CB : entre 600 et 700
Hasselblad 120 CFi : entre 500 et 600
Hasselblad bagues allonges : environ 50 par bague
Hasselblad dos A12 récent : 120-150
Hasselblad dos A12 ancien : 90
Hasselblad dos A24 ancien : 50
Hasselblad F 50mm f2.8 FE : 700
Hasselblad F 100mm f2 F : 500-1000 (selon disponibilité)
Hasselblad F 150mm 2.8 FE : 500

 

------MAMIYA TELEMETRIQUE-------------------------------------------
Mamiya 6mf + 50 + 75 + autocloseup + kit pano : 1100
Mamiya 7ii + 80 : 1200-1400

 


------MAMIYA RZ-------------------------------------------------------
Mamiya RZ67 Pro + C180 + Dos 120 + Dos Pola : 340
Mamiya RZ67 proii + Z90+Z180+Z250+Z360+3dos 120+dos pola : 1100
Mamiya RZ 50 ULD : 450
Mamiya RZ 90Z : 150
Mamiya RZ 110z 2.8 : 150
Mamiya RZ 180C : 100
Mamiya RZ 210 APO : 500
Mamiya RZ 250 f4,5 non APO : 200
Mamiya RZ 250 f4,5 APO : 450
Mamiya RZ 360 : 200
Mamiya RZ prisme AE FE701 : 160
Mamiya RZ prisme PD (1e génération) : 75
Mamiya RZ poignée électronique : 75

 

------MAMIYA 645-------------------------------------------------------
Mamiya 645 afd iii + dos + 80mm : 1350
Mamiya 645 45mm 2.8 AF non D : 350-450
Mamiya 645 150mm 3.5 AF : 300

 

------MAMIYA BI-OBJECTIFS---------------------------------------------
Mamiya C220+80mm : 200
Mamiya C330f+80mm : 300

 

------PENTAX 6x7, 67, 67ii-----------------------------------------------
Pentax 67ii boitier seul avec prisme AE : 600
Pentax 67ii BB61 : 40
Pentax 67 SMC 45mm 4 : 200 (mauvais état)
Pentax 67 SMC 55mm derniere generation : 250-300
Pentax 67 75mm AL 2.8 : 600-700
Pentax 67 SMC 105mm 2.4 : 150
Pentax 67 SMC 165mm 2.8 : 200

 


------PENTAX 645-----------------------------------------------
Pentax 645N+45 2.8+75 2.8 : 640

 

------Rolleiflex-----------------------------------------------------------
Rolleiflex FX : 1800
Rolleiflex 3.5F 450-700 suivant accessoires


Message édité par xtol le 19-12-2011 à 13:45:07
n°294060
xtol
Et dieu créa la flemme
Posté le 21-05-2004 à 21:44:48  profilanswer
 

Les capteurs

 


Le numérique
En attente review


Message édité par xtol le 14-02-2011 à 11:08:26
n°294062
CHubaca
Couillon
Posté le 21-05-2004 à 21:45:37  profilanswer
 

anti anti flood drapo :)

n°294065
Gnub
Posté le 21-05-2004 à 21:46:42  profilanswer
 

je crois que j'ai dit tout ce que je savais sur le sujet :)

n°294068
CHubaca
Couillon
Posté le 21-05-2004 à 21:47:19  profilanswer
 

j'vais lire tout ça attentivement :)

n°294139
CHubaca
Couillon
Posté le 21-05-2004 à 22:48:19  profilanswer
 

Citation :

et surtout, étant plus volumineux que le 120, il faut que l'appareil l'accepte (certains appareils nécéssitent un dos spécial pour charger du 120).

une ptite coquille je pense ;)

n°294145
CHubaca
Couillon
Posté le 21-05-2004 à 22:50:38  profilanswer
 

tout ça, ça donne envie en tout cas :)
 
un ptit kiev :love:

n°294160
Gnub
Posté le 21-05-2004 à 23:14:22  profilanswer
 

Chubaca a écrit :

Citation :

et surtout, étant plus volumineux que le 120, il faut que l'appareil l'accepte (certains appareils nécéssitent un dos spécial pour charger du 120).

une ptite coquille je pense ;)


 
effectivement, c'est corrigé :)

n°294229
Anathema
Justice for all...
Posté le 22-05-2004 à 00:22:46  profilanswer
 

[:claque2000]
 
Ca manquait, c'est fait, et bien fait :o


---------------
Isn't it something ? Nothingman
mood
Publicité
Posté le 22-05-2004 à 00:22:46  profilanswer
 

n°294354
ya bon
Posté le 22-05-2004 à 07:50:41  profilanswer
 

Dans les grands classiques du moyen format tu as oublié de citer le Mamiya RB67 . C'est un appareil qui était très utilisé par les pro pour le mariage et le portrait. Je l'aimais bien, il avait la particularité d'avoir un dos tournant qui permettait de passer du format paysage au format portrait sans avoir à bouger l'appareil de son trépied. Le soufflet incorporé est aussi extrêmement pratique. http://www.photoethnography.com/Cl [...] ~mainFrame
 
Si non j'ai eu aussi une relation très suivie avec un Mamiya C220, beau,costaud, increvable,polyvalent... Ce n'était pas un appareil de tapette, sur les plages du sud de l'Espagne il sentait bon le sable chaud sans jamais se gripper. http://www.lumieresenboite.com/col [...] amiya_C220
 
Dans ce topic tu devrais peut-être aussi aborder la question des cellules. La plupart de ces appareils en sont dépourvus, donc si on en trouve un d'occaz il faut envisager d'acheter une cellule à main.  
http://perso.numericable.fr/~albamich/Hfr/DSCN1884.jpg

n°294552
ledok
Posté le 22-05-2004 à 15:25:46  profilanswer
 

Ah mon bon vieux Mamya 1000S :love: Avant que les Aficionados de D70 ou de 300D disent que ça manque de photos pour se rendre compte :sol:  
http://mrr.free.fr/Pila_800_600.jpg Le lien pour une taille d'1,5M° http://mrr.free.fr/Pila.jpg j'ai eu pitié pour la taille car le scan de cette diapo en TIFF est légèrement plus gros et bien plus difini ;) c'est un peu mieux qu'un capteur APS quand même, et avec une cellule à main et sans AF, la bonne époque où on se prenait pas la tête avec du moiré, la mise au point de l'AF et autres pixels morts, qu'elle chance on avait... :hello:

n°294618
Gnub
Posté le 22-05-2004 à 18:59:21  profilanswer
 

une question que je me pose, c'est : avec quel scanner numériser dias et néga en 6*6 ? le minolta dimage Scan Dual IV qui me semble assez réputé d'après ce que j'ai lu, ne semble pas accepter de film plus large que le 24*36... :/

n°294623
KmK
Posté le 22-05-2004 à 19:04:01  profilanswer
 

gnub a écrit :

une question que je me pose, c'est : avec quel scanner numériser dias et néga en 6*6 ? le minolta dimage Scan Dual IV qui me semble assez réputé d'après ce que j'ai lu, ne semble pas accepter de film plus large que le 24*36... :/


 
+1 je commence a me poser la meme question en ce moment

n°294632
ya bon
Posté le 22-05-2004 à 19:16:30  profilanswer
 

gnub a écrit :

une question que je me pose, c'est : avec quel scanner numériser dias et néga en 6*6 ? le minolta dimage Scan Dual IV qui me semble assez réputé d'après ce que j'ai lu, ne semble pas accepter de film plus large que le 24*36... :/


 
Avec un scanner à plat par exemple :)

n°294635
KmK
Posté le 22-05-2004 à 19:17:49  profilanswer
 

tu veux dire, un scanner a plat avec une plaque reflectrice qui ferais tout la surface de la zone de numerisation ?
j'en ai vu un comme ca, epson je crois, mais je ne suis plus sur.

n°294639
ya bon
Posté le 22-05-2004 à 19:23:12  profilanswer
 

Oui Epson en fait de très bien , si non j'ai un vieil Agfa mais la surface lumineuse du dessus et un poil trop étroit pour du 6x6. Donc soit il fallait que je recadre soit en 2 fois. Mais dans la gamme Epson tu en as même pour les plans films.

n°294641
ya bon
Posté le 22-05-2004 à 19:25:38  profilanswer
 
n°294642
Gnub
Posté le 22-05-2004 à 19:25:55  profilanswer
 

et la qualité n'est pas moindre, avec les scanners à plat ?

n°294645
ya bon
Posté le 22-05-2004 à 19:30:08  profilanswer
 

gnub a écrit :

et la qualité n'est pas moindre, avec les scanners à plat ?


 
Lorsque tu verras le prix d'un scanner genre dimage Scan Dual pour du 6x6 ou du 6x9 tu te diras que la qualité d'un scanner à plat est largement suffisante :D  

n°294651
Gnub
Posté le 22-05-2004 à 19:34:30  profilanswer
 

je comprends :D

n°294706
Leica
|\/|@||3Я
Posté le 22-05-2004 à 20:45:11  profilanswer
 

gnub a écrit :

et la qualité n'est pas moindre, avec les scanners à plat ?


Comme le néga est plus grand, la qualité du scanner est moins cruciale que pour du 24x36 ! Mon Epson 3200 le fait très bien par exemple. :hello:  
Sinon, chapeau pour ce topic, et drapal du même coup ! :jap:


---------------
Photos noir et blanc : www.alexandremaller.com
n°294710
KmK
Posté le 22-05-2004 à 20:56:04  profilanswer
 

Leica a écrit :

Comme le néga est plus grand, la qualité du scanner est moins cruciale que pour du 24x36 ! Mon Epson 3200 le fait très bien par exemple. :hello:  
Sinon, chapeau pour ce topic, et drapal du même coup ! :jap:


 
je viens de lire une review, il a l'air vraiment pas mal.
je voulais prendre un dual scan IV mais maintenant j'hesite.
Si jamais je prend un boitier moyen format un de ces 4 (ce que je vais faire), je serai un peu bloqué.
Il donne quoi pour le 24x36 ton epson ?

n°294712
Leica
|\/|@||3Я
Posté le 22-05-2004 à 20:58:46  profilanswer
 

KmK a écrit :

je viens de lire une review, il a l'air vraiment pas mal.
je voulais prendre un dual scan IV mais maintenant j'hesite.
Si jamais je prend un boitier moyen format un de ces 4 (ce que je vais faire), je serai un peu bloqué.
Il donne quoi pour le 24x36 ton epson ?


Ca vaut pas un scanner de négas (Nikon Coolscan : :love:), mais c'est pas mal !


---------------
Photos noir et blanc : www.alexandremaller.com
n°294715
KmK
Posté le 22-05-2004 à 21:00:43  profilanswer
 

Leica a écrit :

Ca vaut pas un scanner de négas (Nikon Coolscan : :love:), mais c'est pas mal !


 
ah bon ? c'est contradictoire avec ce que je viens de lire
 
http://www.photo-i.co.uk/Reviews/i [...] page_7.htm
 
je vais potasser ca.

n°294722
Leica
|\/|@||3Я
Posté le 22-05-2004 à 21:03:29  profilanswer
 

KmK a écrit :

ah bon ? c'est contradictoire avec ce que je viens de lire
 
http://www.photo-i.co.uk/Reviews/i [...] page_7.htm
 
je vais potasser ca.


Ben en fait, ça ne rend jamais le grain comme sur un tirage, les scanners à plat... C'est à cause de l'absence d'AF et de la présence de la vitre, deux défauts que n'ont pas les scanners de films...
Mais je te rassure, il est excellent quand même !


---------------
Photos noir et blanc : www.alexandremaller.com
n°294733
KmK
Posté le 22-05-2004 à 21:08:49  profilanswer
 

Leica a écrit :

Ben en fait, ça ne rend jamais le grain comme sur un tirage, les scanners à plat... C'est à cause de l'absence d'AF et de la présence de la vitre, deux défauts que n'ont pas les scanners de films...
Mais je te rassure, il est excellent quand même !


 
j'ai l'impression que mon choix se resume a choisir entre a un scanner a plat haut de gamme et un scanner de films entrée de gamme [:chrisfox_tt]
 
Je ne suis pas sur d'avoir forcement besoin de la puissance d'un scanner a film (du moins pour le moment).
L'epson est surement un bon compromis. En ce cas je vais devoir vendre mon canon 1250u2.


Message édité par KmK le 22-05-2004 à 21:09:26
n°294745
Leica
|\/|@||3Я
Posté le 22-05-2004 à 21:13:48  profilanswer
 

Si tu veux un conseil, mieux vaut l'Epson qu'un de film bas de gamme...
Mais si t'as les moyens pour ça, par contre : http://www.objectif-bastille.com/? [...] &ART=31380


---------------
Photos noir et blanc : www.alexandremaller.com
n°294755
KmK
Posté le 22-05-2004 à 21:18:42  profilanswer
 

Leica a écrit :

Si tu veux un conseil, mieux vaut l'Epson qu'un de film bas de gamme...
Mais si t'as les moyens pour ça, par contre : http://www.objectif-bastille.com/? [...] &ART=31380


 
il est bien c'est vrai, je l'avais deja remarqué.
Mais je vais plutot avoir un budget de 350-450€ maxi.
Je pense prendre un epson perfection en ce cas la.
Mais j'ai encore le temps de reflechir, avant de pouvoir depenser de l'argent que je n'ai meme pas encore (job d'ete inside :D)
 
 
edit : Epson Perfection 4870 Photo a ce moment la.


Message édité par KmK le 22-05-2004 à 21:19:34
n°294817
ledok
Posté le 22-05-2004 à 22:34:20  profilanswer
 

La dia que j'ai mise en ligne c'est du 4,5x6 scanné avec un Epson 3170 la qualité me suffit au vu du prix :) sinon il faut passer au 4870 pour avoir l'anti-poussière en hard qui devient très utile pour du 24x36.

n°294997
eck
Mangeur de lumiere
Posté le 23-05-2004 à 06:28:16  profilanswer
 

Drapal !
Bravo pour ce topik intéressant.
 
Ledok : ton Epson 3170 te permet un tirage (scan plus haute resolution) potable en quelle taille ?
 
Ya bon : Salut ! ca va depuis le temps ?
 
Sinon effectivement l'Epson 3870 a l'air vraiment top pour le rapport prix/perf/utilité.


Message édité par eck le 23-05-2004 à 06:31:23
n°295025
ledok
Posté le 23-05-2004 à 10:25:00  profilanswer
 

Mon scan d'inversible en 4,5x6 avec une résolution de 3200DPI donne 5000x7000 pixels, le poids en TIFF + 200M° :) on peut déjà envisager une bonne taille d'agrandissement sans soucis :)

n°295086
ya bon
Posté le 23-05-2004 à 12:24:32  profilanswer
 

Un truc qui est aussi super casse pied avec certains scanners à plat (et aussi quelques agrandisseurs) en moyen format c'est les anneaux de newton.

n°295087
ya bon
Posté le 23-05-2004 à 12:25:30  profilanswer
 

eck a écrit :

Drapal !
Bravo pour ce topik intéressant.
 
Ledok : ton Epson 3170 te permet un tirage (scan plus haute resolution) potable en quelle taille ?
 
Ya bon : Salut ! ca va depuis le temps ?
 
Sinon effectivement l'Epson 3870 a l'air vraiment top pour le rapport prix/perf/utilité.


 
 :hello: Salut ,je ne m'éternise pas, je ne fais que passer :D  

n°295127
Gnub
Posté le 23-05-2004 à 12:49:50  profilanswer
 

ya bon a écrit :

Un truc qui est aussi super casse pied avec certains scanners à plat (et aussi quelques agrandisseurs) en moyen format c'est les anneaux de newton.


 
qu'est-ce ?

n°295138
KmK
Posté le 23-05-2004 à 12:58:37  profilanswer
 
n°295147
Gnub
Posté le 23-05-2004 à 13:05:16  profilanswer
 

ok merci:)

n°295761
kosss
Qwerty Keyboard
Posté le 23-05-2004 à 23:44:00  profilanswer
 

Salut, je viens vous embêtez :D  
 
 
Moi j'ai un scanner Epson 3170 c'est le petit frère du 3200, l'intérêt du 3170 par rapport au 3200 c'est qu'il y a une alimentation externe, ça évite que le scanner chauffe trop, donc le capteur "bruite" trop.  
 
Pour information j'ai scanné en 1200 dpi à partir d'un 24x36 et j'ai put en faire une sortie en A4 sans problème.  
 
Pour l'instant je n'ai jamais eut d'éffet anneaux de newton sur mes scann. Le système de passe vue est pas mal. Le MF avec ce format passe bien il ne fait pas que du 4,5x6 mais du 6x6 aussi. son seul point faible à mon goût:  il n'a pas de ICE hard, mais juste logiciel. Pour l'instant avec un développement propre de mes négas je n'ai pas eut de soucis. enfin ça se limite à quelques tamponage magique parci parlà .  
 
sinon MF: J'ai un Lubitel ça compte [:ddr555] Enfait la map est tellement aléatoire dessus que le meilleur moyen, c'est de faire du paysage, et de se mettre en position infini, ou encore mieux en hyperfocal.  
Aller j'économise encore un peu et je pourrais tester un vrai MF.

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  566  567  568  569  570  571
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Photo numérique
  Appareil

  ### Les Moyen Formats ###

 

Sujets relatifs
c'est quoi moyen format et grand format? et quels avantages?Quel est le prix moyen de la numérisation d'une pellicule...
qui peut me dire qque chose de ce moyen format - rolleiflex[choix APN] moyen gamme Cyber-shot DSC-F828 ou canon G5 ???
Y a moyen de recuperé des trace rouge sur des photos?[Photoshop] explication des différents formats jpeg
Plus de sujets relatifs à : ### Les Moyen Formats ###



Copyright © 1997-2016 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR