Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
809 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Emploi & Etudes
  Etudes / Orientation

  continuer en doctorat après l'obtention d'un master?

 


 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

continuer en doctorat après l'obtention d'un master?

n°614321
clmday
Posté le 13-03-2006 à 15:59:55  profilanswer
 

Bonjour à tous  :hello: ,
je voudrai savoir si cela vallait la peine de continuer, après l'obtention d'un masteur(bac +5), vers un doctorat(bac +8).  
Est-on vraiment beaucoup mieux payé à l'embauche avec un doctorat en poche qu'avec un master?

mood
Publicité
Posté le 13-03-2006 à 15:59:55  profilanswer
 

n°614322
Clark-Gayb​eul
Posté le 13-03-2006 à 16:07:46  profilanswer
 

A moins de partir travailler a l'étranger où le doctorat est un diplôme valorisé, la réponse est non (sauf si tu veux faire maître de conférences bien sûr).

n°614325
cdrizzou
Posté le 13-03-2006 à 16:13:44  profilanswer
 

tout a fait daccord Clark-Gaybeul un doctorat te servira principalement su tu vas tafé à l'etranger...mon frere à u son masteur é ne souhaite plus continuer.....

n°614326
clmday
Posté le 13-03-2006 à 16:14:22  profilanswer
 

Si je comprend bien, dans ce cas, un bac +5 et un bac +8 ne font aucunes différences?                            

n°614327
jaguargorg​one
I'm Jack's subliminal warning
Posté le 13-03-2006 à 16:14:42  profilanswer
 

cdrizzou a écrit :

tout a fait daccord Clark-Gaybeul un doctorat te servira principalement su tu vas tafé à l'etranger...mon frere à u son masteur é ne souhaite plus continuer.....


http://forum.hardware.fr/hardwaref [...] 3270-1.htm


---------------
Un modérateur n'est pas là que pour emmerder le monde. Il a aussi un rôle important d'organisation de la section, un peu comme un CRS :o
n°614335
Clark-Gayb​eul
Posté le 13-03-2006 à 16:20:38  profilanswer
 

Aucune. En France, les employeurs seront même plutot méfiants envers quelqu'un qui est resté 8 ans à la fac (image de "glandeur" face à des ingénieurs-qui-n'en-veulent). C'est (malheureusement) la réalité et une mentalité typiquement française.  
 
Mais il y a le topic des thésards pour plus de détails.

n°614340
etousyl
Posté le 13-03-2006 à 16:25:26  profilanswer
 

Euh thèse ne veut pas forcément dire fac. Un certain nombre se font en entreprises. De plus des ingénieurs qui ont fait un master2 en parallèle de leur dernière année peuvent faire une thèse.
 
ça m'intéresserais de savoir comme eux sont perçus  :) .


Message édité par etousyl le 13-03-2006 à 16:25:49
n°614343
clmday
Posté le 13-03-2006 à 16:31:02  profilanswer
 

en quoi consiste exactement un DEA?

n°614348
Clark-Gayb​eul
Posté le 13-03-2006 à 16:34:50  profilanswer
 

Dans le case des thèses CIFRE, le doctorant doit quand même passer une partie de son temps au labo (et cela doit être clairement écrit dans la convention). Pour les thèsards CIFRE que j'ai connu (3), un est parti travailler en Angleterre, le deuxieme a été recruté par une SSII après sa thèse pour travailler ... au même endroit que là où il avait fait sa thèse, mais les 3 années d'expériences professionnelles lui ont été reconnues à l'embauche. Enfin, le troisième n'a pas fini sa thèse, car il a été embauché par l'entreprise partenaire pour faire autre chose en informatique pour salle de marché. Tous les 3 étaient ingénieurs à la base.
 
Ces trois cas concernent des doctorants en informatique, discipline un peu à part (disons que de mon expérience personnelle, il me semble moins difficile pour un docteur en info de se faire recruter dans le privé qu'un docteur en SHS par exemple)

n°614349
etousyl
Posté le 13-03-2006 à 16:36:15  profilanswer
 

A faire un stage avec une composante recherche (obligatoire) et à pouvoir faire une thèse par la suite. Pas de DEA, pas de thèse (sauf exceptions).

mood
Publicité
Posté le 13-03-2006 à 16:36:15  profilanswer
 

n°614398
Zogzog4
Posté le 13-03-2006 à 17:47:02  profilanswer
 

J'ai comparé France/Asie du sud-est, concernant les Doctorats.
 
En France, un Docteur est presque perçu comme un louseur, un glandeur qui a voulu repousser la fin de ses études.  
Concrêtement, un Ingénieur/Docteur m'a dit que son doctorat ne lui avait presque servit à rien lors de ses négociations de recrutement.  
 
En Asie du sud-est, c'est un peu différent : On va t'appeller Docteur, ton titre sera marqué sur la carte banquaire, ta boite aux lettres, etc. Tu seras bien reçu où que tu ailles, et les gens te montreront un certain respect. Je crois qu'aux USA ou en UK, l'image du Docteur est plutôt prestigieuse.
 
La réalité française étant ce qu'elle est, la thèse n'est pas forcément une très bonne idée. Pourtant, ceux qui ont pu comparer semblent dire que les Docteurs français ne sont pas forcement plus idiots que leurs homologues étrangers, mais pas mal de choses reposent sur les idées reçues.  
 
Cela vient peut être d'une association d'idée "Docteur = Université". Sachant qu'en France l'image des universités est en dessous de tout, ceci explique peut être cela.

Message cité 1 fois
Message édité par Zogzog4 le 13-03-2006 à 17:48:01
n°614451
dl9
Posté le 13-03-2006 à 18:38:43  profilanswer
 

Zogzog4 a écrit :

J'ai comparé France/Asie du sud-est, concernant les Doctorats.
 
En France, un Docteur est presque perçu comme un louseur, un glandeur qui a voulu repousser la fin de ses études.  
Concrêtement, un Ingénieur/Docteur m'a dit que son doctorat ne lui avait presque servit à rien lors de ses négociations de recrutement.  
 
En Asie du sud-est, c'est un peu différent : On va t'appeller Docteur, ton titre sera marqué sur la carte banquaire, ta boite aux lettres, etc. Tu seras bien reçu où que tu ailles, et les gens te montreront un certain respect. Je crois qu'aux USA ou en UK, l'image du Docteur est plutôt prestigieuse.
 
La réalité française étant ce qu'elle est, la thèse n'est pas forcément une très bonne idée. Pourtant, ceux qui ont pu comparer semblent dire que les Docteurs français ne sont pas forcement plus idiots que leurs homologues étrangers, mais pas mal de choses reposent sur les idées reçues.  
 


Oui, c'est globalement vrai. C'est aussi du au fait que le doctorat à la française n'a pas grand chose avoir avec les phd anglais ou américains. Pour ces derniers, il y a une super sélection nationale et internationale, des modules de cours à valider dans un style prépa pour les deux premières années. Bref,  une grosse sélection et un gros travail pour être un spécialiste global d'un domaine qui sont valorisés par les entreprises. En France, un doctorat ne comporte pas de cours et une sélection beaucoup moins lisible.
Ca ne remet pas en cause la qualité des doctorants français, mais vu qu'il n'y ni apprentissage en plus, ni vraiment sélection claire, ca reste très opaque et il n'y a pas beaucoup de raison pour les entreprises de valoriser un tel diplôme plus qu'un dea ou qu'un ingé (même si il y a de nombreuses bonnes exceptions).


Message édité par dl9 le 13-03-2006 à 18:41:36
n°614538
clmday
Posté le 13-03-2006 à 20:13:41  profilanswer
 

Merci pour vos lumières. Je savais pas la france aussi ignorante. Un docteur mérite un minimum plus de respest qu'un bac +5 à mes yeux.    
Enfin.......
 

n°614873
jaguargorg​one
I'm Jack's subliminal warning
Posté le 14-03-2006 à 11:10:48  profilanswer
 

clmday a écrit :

Un docteur mérite un minimum plus de respest qu'un bac +5 à mes yeux.    
Enfin.......


Bof, y'a des tocards partout  [:unicode]  
 
Ceci étant c'est clair que l'attitude française vis à vis des docteurs est assez atypique.


---------------
Un modérateur n'est pas là que pour emmerder le monde. Il a aussi un rôle important d'organisation de la section, un peu comme un CRS :o
n°615638
clmday
Posté le 15-03-2006 à 09:52:04  profilanswer
 

Donc personne ici n'a de petites petites petites petites intentions de tenter un doctorat. C'est pas que je soit coriace, mais ça m'énerve un peu que l'on ne soit pas reconnu pour ce que l'on est!!!!!!!!!!!!!!!

n°615645
jaguargorg​one
I'm Jack's subliminal warning
Posté le 15-03-2006 à 10:03:01  profilanswer
 

ben j'ai tenté mais je regrette bien :d Le système français est comme ça, faut faire avec.


---------------
Un modérateur n'est pas là que pour emmerder le monde. Il a aussi un rôle important d'organisation de la section, un peu comme un CRS :o
n°615648
dl9
Posté le 15-03-2006 à 10:08:14  profilanswer
 

clmday a écrit :

Donc personne ici n'a de petites petites petites petites intentions de tenter un doctorat. C'est pas que je soit coriace, mais ça m'énerve un peu que l'on ne soit pas reconnu pour ce que l'on est!!!!!!!!!!!!!!!


Il y a certainement des gens qui font un doctorat ou l'intention d'en faire un (il y a un topic dessus), mais je ne pense pas qu'ils le fassent avec pour but de passer ensuite dans le privé. Il y a plutôt consensus sur le fait que ce serait une très mauvaise stratégie (en général). Tu veux faire ça dans quel domaine et pourquoi ?

n°615689
dl9
Posté le 15-03-2006 à 11:24:59  profilanswer
 


Je suis d'accord c'est pour ça que je lui ai demandé dans quel domaine il voulait le faire et pourquoi. Ca dépend dans quoi il le fait, où, avec qui, mais aussi de son background initial. Je voulais juste dire que par rapport à sa question initiale "Est-on vraiment beaucoup mieux payé à l'embauche avec un doctorat en poche qu'avec un master?" la réponse est globalement non, mais c'est loin d'être homogène entre les différents secteurs. Il y a des domaines où c'est indispensable, bien vu, etc. une question aussi générale que la sienne doit donc être précisée.


Message édité par dl9 le 15-03-2006 à 11:29:27
n°615705
dizzie
Posté le 15-03-2006 à 11:43:50  profilanswer
 

clmday a écrit :

Merci pour vos lumières. Je savais pas la france aussi ignorante. Un docteur mérite un minimum plus de respest qu'un bac +5 à mes yeux.    
Enfin.......


Dans ma promo en IUP, il n'y en a qu'un seul qui ait continué en thèse : le plus boulet et vraiment pas une flèche (leus autres ont préférés bosser plutot que d'être payé 3ans au smic pour pas avoir un meilleur boulot à la fin).

n°615713
clmday
Posté le 15-03-2006 à 12:26:21  profilanswer
 

en fait le doctorat m'intéresserai dans le domaine électronique... Dans le domaine industriel en fait....

n°615715
jaguargorg​one
I'm Jack's subliminal warning
Posté le 15-03-2006 à 12:29:24  profilanswer
 

je suis en pleine recherche d'emploi et jusqu'ici j'ai principalement deux cas de figure qui se présentent:
- des organismes publics ou semi publics pour qui il faut un doctorat. Jobs intéressants, pas super bien payés mais avec une qualité de vie pas dégueux à priori.
- du privé genre PME high tech dans des domaines plus ou moins proches qui s'en bat complètement, qui paie un max mais où il faut cravacher comme un furieux.
 
Le privé dans mon domaine c'est forcément une grosse boite, et ils pourraient demander un doctorat, avec au final un intermédiaire entre les deux cas d'avant. Mais ça n'embauche absolument pas actuellement.


Message édité par jaguargorgone le 15-03-2006 à 12:34:02

---------------
Un modérateur n'est pas là que pour emmerder le monde. Il a aussi un rôle important d'organisation de la section, un peu comme un CRS :o
n°615731
clmday
Posté le 15-03-2006 à 13:13:05  profilanswer
 

Sans indiscrétion, tu serais payé combien par an dans chacuns des deux cas de figure?

n°618002
incassable
Posté le 18-03-2006 à 01:05:48  profilanswer
 

un doctorat dans la microelectronique serait très recherché à mon avis.
pour de l'elec hardware y a déjà moins d'intéret.

n°618012
sayen
vouloir c'est pouvoir
Posté le 18-03-2006 à 01:16:44  profilanswer
 

jaguargorgone a écrit :

ben j'ai tenté mais je regrette bien :d


 
menteur  :o

n°624118
teycir
Posté le 25-03-2006 à 18:54:02  profilanswer
 

NyJ a écrit :

Un doctorat, oui mais lequel, avec quel sujet, dans quelle école doctorale, en convention cifre, après quel master, pour quel objectif ? De toutes ces questions découle la pertinence ou non de faire un doctorat.
Même en France rien est tranché.  
Concernant les remarques selon lesquelles un doctorat est mal vu par certaines entreprises: est-ce vraiment nécéssaire pour certains emplois d'avoir passer 3 ans de sa vie à étudier un sujet, à chercher et rédiger un papier de 500 pages pour être plus efficace au travail? Parfois bof bof. Et puis même aux US, la plupart font un Bachelor et partent bosser. Si le PhD est bien vu là bas c'est en parti parce qu'il est hyper séléctif à l'entrée.


 
 
Arriver à décrocher le grade de docteur en général et en sciences humaines en particulier relève d'une sélection >> à celle des prépas des écoles de commerce(aux alentours des 5%).
Voici le résultat de l'enquête révélée par le responsable de mon école doctorale des inscrits en thèse sur la période 1998-2004 en sciences politiques (taux de réponse = 73 %):
- 7% des inscrits en première année de fac arrivent à obtenir un DESS/DEA en sciences politiques
- 10% des DEA sont admis (allocataire et non alocataires compris) en thèse (à Paris 1 ou ailleurs)
- 24% des admis ont obtenu leur doctorat  
donc 0,07/3 (car seul le tiers des inscrits en troisième cycle font DEA, le reste DESS)  X 0,1 X 0,25 = 0,00056 << ~ 0,05 des admis écoles de commerce (je garde les 5% car le ratio d'obtention du diplôme est presque = à 1 une fois le cap prépa passé). On a au final 0,05/0,00056 = 100
Donc un docteur en sciences politiques à Paris 1 subit en général une sélection 100 X > à un diplômé d'une école de commerce (toutes catégories agglomérées).

n°624132
pulsar68
Posté le 25-03-2006 à 19:09:06  profilanswer
 

perso, ça m'a permis une embauche dans une bureau d'études... c'était pas primordial, mais mon profil école ne correspondait pas trop à la boîte et la thèse m'a permis d'élargir mon profil, ce qui a intéressé l'employeur.

n°624144
andrea13ne​w
Posté le 25-03-2006 à 19:17:43  profilanswer
 

teycir a écrit :

Arriver à décrocher le grade de docteur en général et en sciences humaines en particulier relève d'une sélection >> à celle des prépas des écoles de commerce(aux alentours des 5%).
Voici le résultat de l'enquête révélée par le responsable de mon école doctorale des inscrits en thèse sur la période 1998-2004 en sciences politiques (taux de réponse = 73 %):
- 7% des inscrits en première année de fac arrivent à obtenir un DESS/DEA en sciences politiques
- 10% des DEA sont admis (allocataire et non alocataires compris) en thèse (à Paris 1 ou ailleurs)
- 24% des admis ont obtenu leur doctorat  
donc 0,07/3 (car seul le tiers des inscrits en troisième cycle font DEA, le reste DESS)  X 0,1 X 0,25 = 0,00056 << ~ 0,05 des admis écoles de commerce (je garde les 5% car le ratio d'obtention du diplôme est presque = à 1 une fois le cap prépa passé). On a au final 0,05/0,00056 = 100
Donc un docteur en sciences politiques à Paris 1 subit en général une sélection 100 X > à un diplômé d'une école de commerce (toutes catégories agglomérées).


 
Encore faudrait-il que le niveau des étudiants en prépas commerciales soit le même que celui des étudiants en première année de fac de science politique  [:cend]  

n°624151
teycir
Posté le 25-03-2006 à 19:28:27  profilanswer
 

andrea13new a écrit :

Encore faudrait-il que le niveau des étudiants en prépas commerciales soit le même que celui des étudiants en première année de fac de science politique  [:cend]


 
 
T'as raison sur le détail mais il n'empêche que même si on pondère le résultat en faveur des inscrits en prepa disons 5%/2 car ceux qui se présentent aux prépas sont 2X + costauds que ceux qui font la fac en première année, il reste toujours bcp + difficile de décrocher un doctorat qu'1 diplôme d'ESC.

n°624359
simboss
Posté le 25-03-2006 à 21:41:28  profilanswer
 

teycir a écrit :

T'as raison sur le détail mais il n'empêche que même si on pondère le résultat en faveur des inscrits en prepa disons 5%/2 car ceux qui se présentent aux prépas sont 2X + costauds que ceux qui font la fac en première année, il reste toujours bcp + difficile de décrocher un doctorat qu'1 diplôme d'ESC.


 
Tu compares vraiment n'importe quoi, c'est assez impressionnant!
 
Ca n'est ni le meme domaine, ni le meme niveau, ni la meme filiere, il faudrait une etude sacrement plus costaud que les 3 chiffres que tu alignes pour deduire quel est le plus difficile, si toutefois cela a un sens (un admis a sciences Po est en général incapable d'etre admis a polytechnique et inversement).
 
Un taux d'acces d'un poilieme peut aussi vouloir dire que personne ne s'oriente dans cette filiere, non pas a cause de la selection mais a cause du manque d'interet...(je ne dis pas que c'est le cas, mais tu ne peut pas prouver objectivement le contraire)

n°661393
computer14
Posté le 04-05-2006 à 22:46:07  profilanswer
 

en general en france, on a :
DEA -> doctorat -> ANPE
DESS ou diplome d'ingenieur -> emploi -> perspective d'evolution

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Emploi & Etudes
  Etudes / Orientation

  continuer en doctorat après l'obtention d'un master?

 

Sujets relatifs
Master Mase ou Master 104 doctorat en "Electric Power Systems"
Dauphine - Master Eco. FinLa recherche privé et le doctorat.
agence de communication cherche graphiste free lance et WEB MASTERTelecom Paris ou Master M2 à paris 6.
master CCI (compétences complémentaires en informatique)Master Proba et applications: inscription X ou Paris VI?
IAE Toulouse : Master de Management International (MIM)Master de mécanique à l'ENSAM ?
Plus de sujets relatifs à : continuer en doctorat après l'obtention d'un master?



Copyright © 1997-2016 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR