Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
299 connectés 

 


 

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  1325  1326  1327  ..  1333  1334  1335  1336  1337  1338
Auteur Sujet :

• Topic Unique • Les questions relatives aux SALAIRES

n°5094820
benoitgg
Posté le 09-06-2019 à 20:05:00  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

foudres a écrit :


 
Non ce n'est pas un effort, j'en suis pas là et je pense que si 'était le cas, ça serait contre productif.
 
J'ai observé par moi même que l'être humain fait naturellement confiance aux gens qu'ils connait, avec qui il a passé du bon temps, discuté etc. J'ai organisé à une époque des meetup entre geek en after avec un pote et les gens qui venaient avaient une haute opinion de la qualité du travail qu'on faisait alors qu'ils n'avaient jamais bossé avec nous. Mais ils étaient prêt à nous recommander.
 
Les gens ne sont pas des robots et apprécient les interactions sociales. Moi même je m’aperçoit que j'apprécie plus les membres de mon équipe avec qui je mange, discute, fait des after et moins ceux qui s'isolent.
 
Ton chef ne te tiendra pas rigueur des activités sociales que tu as ou pas, mais va forcément observer le résultat: à quel point lui et ton équipe t'apprécient.
 
Moi même je suis moins social que les autres (j'en ai moins besoin qu'eux) et je peux te dire que c'est essentiel. Beaucoup de gens ne supportent pas d'être seuls pour manger, pour leur pause café ou de vivre seul.  Du coup si tu entretient une relation positive avec eux, même superficielle, il t'apprécieront bien plus.
 
Sinon pour le chef, c'est différent. Il faut qu'il reste distant donc il peut avoir des activités avec des subordonnés pour briser la glace, mais pas au point de devenir best friend, sinon ça risque de créer des tensions et de saper son autorité. L'idéal pour lui et d'avoir des activités avec ses supérieurs ou ou moins ses égaux.


Oui tu as clairement raison, je vois exactement ce que tu veux dire.
Et pour compléter le tableau, je dirais (je parle sous ton contrôle) que si tu es isolé de ton équipe et à l’écart d’elle même si tu n’as voulu en rien cette situation qui vient par exemple du fait que les autres se font des afterworks auxquels tu n’as pas envie d’aller, le chef se dira que c’est toi le fautif et non le « groupe ».
 
Je te posais la question si c’était un effort de déjeuner avec tes collègues car dans ton post tu mettais ca au même plan que de « les aider s’ils sont dans la merde » pour reprendre ton expression.


Message édité par benoitgg le 09-06-2019 à 20:07:31
mood
Publicité
Posté le 09-06-2019 à 20:05:00  profilanswer
 

n°5094821
SaucissonM​asque
Posté le 09-06-2019 à 20:09:50  profilanswer
 

benoitgg a écrit :


Cogip marketing. Après je n’ai pas un salaire HFR compliant avec seulement 50k. :o


A quel âge à peu près ?

n°5094822
Eathoeg
Posté le 09-06-2019 à 20:10:51  profilanswer
 

foudres a écrit :

 

Non ce n'est pas un effort, j'en suis pas là et je pense que si 'était le cas, ça serait contre productif.

 

J'ai observé par moi même que l'être humain fait naturellement confiance aux gens qu'ils connait, avec qui il a passé du bon temps, discuté etc. J'ai organisé à une époque des meetup entre geek en after avec un pote et les gens qui venaient avaient une haute opinion de la qualité du travail qu'on faisait alors qu'ils n'avaient jamais bossé avec nous. Mais ils étaient prêt à nous recommander.

 

Les gens ne sont pas des robots et apprécient les interactions sociales. Moi même je m’aperçoit que j'apprécie plus les membres de mon équipe avec qui je mange, discute, fait des after et moins ceux qui s'isolent.

 

Ton chef ne te tiendra pas rigueur des activités sociales que tu as ou pas, mais va forcément observer le résultat: à quel point lui et ton équipe t'apprécient.

 

Moi même je suis moins social que les autres (j'en ai moins besoin qu'eux) et je peux te dire que c'est essentiel. Beaucoup de gens ne supportent pas d'être seuls pour manger, pour leur pause café ou de vivre seul.  Du coup si tu entretient une relation positive avec eux, même superficielle, il t'apprécieront bien plus.

 

Sinon pour le chef, c'est différent. Il faut qu'il reste distant donc il peut avoir des activités avec des subordonnés pour briser la glace, mais pas au point de devenir best friend, sinon ça risque de créer des tensions et de saper son autorité. L'idéal pour lui et d'avoir des activités avec ses supérieurs ou ou moins ses égaux.


+1
Je ne suis pas du genre très sociable et je vois à peu près les mêmes effets effectivement.
En revanche, ça a longtemps été un effort de ne pas manger en solo, ayant l'habitude de manger sur le pouce en cinq minutes. Ce qui n'a pas manqué de me valoir des critiques... alors même que j'aime bien les pauses café longues.

 

D'ailleurs, mes collègues me croyaient très renfermé, jusqu'à avoir de nouveaux collègues qui ont davantage la culture de la pause café. En retour, c'est toujours une contrainte pour moi de ne pas manger en solo, mais malheureusement il faut l'accepter de temps en temps.

 

Pour autant, même quand je passais pour un asocial dans ma cogip ça ne m'a jamais empêché d'aider les collègues qui avaient des problèmes :o ce qui, pour autant, ne m'empêchait pas d'être en colère en voyant qu'on me jugeait davantage sur ma non-sociabilité plutôt que sur mon travail.

 
benoitgg a écrit :


Non réveil à 6h00 du mat [:moundir]
Ma salle de sport ouvre à 7h00 du mat. 7h00 => 8h30 sport. Course après et/ou ménage. 9h30 je décolle de chez moi et je suis à 10h00 au boulot.
Après, ta P\I est bloquée 5 ans, ca n’en fait pas un si gros inconvénient, c’est du supernet d'impôt.  :love:
Et si ton variable n’est pas contractuelle, la P/I non plus.


Pour faire du sport à 7h il faut être courageux. À 7h je suis en train de manger ma barre Feed en guise de petit-déjeuner :o
Si tu as 1/2h de temps de transports ça se fait effectivement.

 

La P/I n'est pas contractuelle bien entendu, donc ça reste une source de rémunération instable. Mais compte tenu des résultats qu'on peut projeter sur deux ou trois ans, ça devrait normalement aller. Après deux ou trois ans je ne garantis rien...

Message cité 2 fois
Message édité par Eathoeg le 09-06-2019 à 20:12:43
n°5094823
kiwai10
Cesse de croire, instruis toi.
Posté le 09-06-2019 à 20:14:10  profilanswer
 

C’est pas une question de faute mais de compatibilité, si tu n’es pas compatible avec l’equipe oui c’est problématique, cf x milliers de discussion monter en grade c’est plus du social que d’envoyer ses livrables à l’heure :o
 

n°5094824
benoitgg
Posté le 09-06-2019 à 20:15:14  profilanswer
 

Eathoeg a écrit :


+1
Je ne suis pas du genre très sociable et je vois à peu près les mêmes effets effectivement.
En revanche, ça a longtemps été un effort de ne pas manger en solo, ayant l'habitude de manger sur le pouce en cinq minutes. Ce qui n'a pas manqué de me valoir des critiques... alors même que j'aime bien les pauses café longues.  
 
D'ailleurs, mes collègues me croyaient très renfermé, jusqu'à avoir de nouveaux collègues qui ont davantage la culture de la pause café. En retour, c'est toujours une contrainte pour moi de ne pas manger en solo, mais malheureusement il faut l'accepter de temps en temps.
 


 
+10000 avec foudres aussi. Il m’a fait prendre conscience de mes défauts.   :o  
Sinon la où je n’avais pas de bol dans cette cogip, c’est que je devais effectivement être mal vu de ne pas déjeuner avec mes collègues.
Par contre, pour les pauses café, je leur en proposais souvent et ils étaient souvent en mode « peux pas la je bosse ».  :o  

n°5094825
benoitgg
Posté le 09-06-2019 à 20:16:15  profilanswer
 

kiwai10 a écrit :

C’est pas une question de faute mais de compatibilité, si tu n’es pas compatible avec l’equipe oui c’est problématique, cf x milliers de discussion monter en grade c’est plus du social que d’envoyer ses livrables à l’heure :o
 


Quentends tu par social? Comportemental?

n°5094826
true-wiwi
Posté le 09-06-2019 à 20:17:18  profilanswer
 

C'est évident pourtant :o
 
En gros faut être dans le moule et dispo si tu veux évoluer.


---------------
J'essaie de ne pas vivre en contradiction avec les idées que je ne défends pas.
n°5094827
benoitgg
Posté le 09-06-2019 à 20:18:10  profilanswer
 

Eathoeg a écrit :


Pour faire du sport à 7h il faut être courageux. À 7h je suis en train de manger ma barre Feed en guise de petit-déjeuner :o
Si tu as 1/2h de temps de transports ça se fait effectivement.
 
La P/I n'est pas contractuelle bien entendu, donc ça reste une source de rémunération instable. Mais compte tenu des résultats qu'on peut projeter sur deux ou trois ans, ça devrait normalement aller. Après deux ou trois ans je ne garantis rien...


Question d’habitude. Avant je me levais tôt pour aller bosser. Je me lève tôt pour mon sport maintenant.


Message édité par benoitgg le 09-06-2019 à 20:19:09
n°5094828
benoitgg
Posté le 09-06-2019 à 20:19:51  profilanswer
 

true-wiwi a écrit :

C'est évident pourtant :o
 
En gros faut être dans le moule et dispo si tu veux évoluer.


 :jap:

n°5094829
burnout62
Posté le 09-06-2019 à 20:21:22  profilanswer
 

L'avantage du PI, c'est que peu chargé et pas d'impots.
Mais c'est jamais garanti, et ça compte pas dans la retraite, et n'est pas dans le salaire donc l'augmentation n'en tient pas compte comme base.


---------------
Ce qui est fantastique avec le PC, c’est qu’il est toujours next-gen.
mood
Publicité
Posté le 09-06-2019 à 20:21:22  profilanswer
 

n°5094832
benoitgg
Posté le 09-06-2019 à 20:22:47  profilanswer
 

burnout62 a écrit :

L'avantage du PI, c'est que peu chargé et pas d'impots.
Mais c'est jamais garanti, et ça compte pas dans la retraite, et n'est pas dans le salaire donc l'augmentation n'en tient pas compte comme base.


Et oui, ni pris en compte pour le calcul des droits au chomdu.  :o
Mais comme on me disait, on aura pas de retraite.  :o


Message édité par benoitgg le 09-06-2019 à 20:23:23
n°5094833
kiwai10
Cesse de croire, instruis toi.
Posté le 09-06-2019 à 20:27:00  profilanswer
 

Si le rythme de la cogip c’est 7h-15h avec pause café à 9h, repas de 11h30 à 12h30 et que toi t’arrives en mode ballec de votre rythme je fais 9h30-17h30 avec repas à 13h ils vont le prendre mal :o
 
Tu dois t’adapter au rythme des autres sans être à la minute près mais ne pas manger avec son équipe je pense que c’est mal vu partout, sauf parent qui habitent proche et rentrent manger avec leurs enfants par exemple, mais forcément ça te coupe de l’equipe car tu loupes toute possibilité de lien hors pro. Après si tu n’aimes juste pas les gens en général effectivement faut faire un effort, sinon c’est peut-être juste que l’equipe ne te convient pas :jap:
 
Manger avec un equipe de 55 ans d’age moyen ou 28 ans c’est pas la même ambiance :D

n°5094838
benoitgg
Posté le 09-06-2019 à 21:10:17  profilanswer
 

kiwai10 a écrit :

Si le rythme de la cogip c’est 7h-15h avec pause café à 9h, repas de 11h30 à 12h30 et que toi t’arrives en mode ballec de votre rythme je fais 9h30-17h30 avec repas à 13h ils vont le prendre mal :o
 
Tu dois t’adapter au rythme des autres sans être à la minute près mais ne pas manger avec son équipe je pense que c’est mal vu partout, sauf parent qui habitent proche et rentrent manger avec leurs enfants par exemple, mais forcément ça te coupe de l’equipe car tu loupes toute possibilité de lien hors pro. Après si tu n’aimes juste pas les gens en général effectivement faut faire un effort, sinon c’est peut-être juste que l’equipe ne te convient pas :jap:
 
Manger avec un equipe de 55 ans d’age moyen ou 28 ans c’est pas la même ambiance :D


Mais ils vont mal le prendre du fait que je ne me soucie pas de leur vie perso?  :??:
J’avoue: rien à battre que ma collègue noémie a regardé top chef à la télé  :D , je le confesse.
Du coup, et plus sérieusement, obligé d’avoir un lien hors pro et donc de se détacher de son intimité si on veut progresser?

Message cité 2 fois
Message édité par benoitgg le 09-06-2019 à 21:15:34
n°5094840
paracyber
Posté le 09-06-2019 à 21:38:13  profilanswer
 

benoitgg a écrit :


Mais ils vont mal le prendre du fait que je ne me soucie pas de leur vie perso? :??:
J’avoue: rien à battre que ma collègue noémie a regardé top chef à la télé :D , je le confesse.
Du coup, et plus sérieusement, obligé d’avoir un lien hors pro et donc de se détacher de son intimité si on veut progresser?


HS, on est pas sur le topic psycho là !


---------------
Quand on veut on peut, quand on peut on doit" © Bonaparte
n°5094847
Eathoeg
Posté le 09-06-2019 à 22:06:45  profilanswer
 

kiwai10 a écrit :

C’est pas une question de faute mais de compatibilité, si tu n’es pas compatible avec l’equipe oui c’est problématique, cf x milliers de discussion monter en grade c’est plus du social que d’envoyer ses livrables à l’heure :o


Il y a une différence entre ne pas être compatible avec son équipe et faire l'asocial :o
Les questions de compatibilité me semblent être surtout professionnelles. Ça se résume souvent à un angle alpha trop grand.
 
Après ma priorité n'est pas de jouer au type sympa mais plutôt de bien faire mon travail. Quand tes collègues (au sens large) savent que tu es fiable et qu'ils peuvent compter sur toi, j'ai tendance à penser que le plus gros du boulot est fait.
 

benoitgg a écrit :


Mais ils vont mal le prendre du fait que je ne me soucie pas de leur vie perso?  :??:
J’avoue: rien à battre que ma collègue noémie a regardé top chef à la télé  :D , je le confesse.
Du coup, et plus sérieusement, obligé d’avoir un lien hors pro et donc de se détacher de son intimité si on veut progresser?


Que tu t'en foutes, c'est normal. Mais rien ne t'empêche de t'intéresser un peu à tes collègues, et vous vous trouverez peut-être des points communs.
Avec mes collègues (population jeune, la moyenne d'âge doit être de 30 ans...), il suffit souvent de parler sports. J'ai beaucoup de collègues qui suivent le football, et je me suis mis à regarder des résumés de Ligue 1, autres championnats et de LDC, tout en sachant quelles équipes ils supportent. En général le lundi ils sont contents que tu leur parles de leur équipe qui a gagné pendant le week-end. Dans mon cas ça va encore plus loin, j'ai des collègues qui me prennent pour un bon analyste football alors que ça doit faire dix ans que je n'ai pas vu un match :lol:  
Mais voilà, ça leur fait du bien de voir qu'on s'intéresse à eux, ça contribue aussi à ce qu'il y ait une bonne ambiance...

n°5094849
mikamika
Posté le 09-06-2019 à 22:10:16  profilanswer
 

Eathoeg a écrit :


, il suffit souvent de parler sports. J'ai beaucoup de collègues qui suivent le football, et je me suis mis à regarder des résumés de Ligue 1, autres championnats et de LDC, tout en sachant quelles équipes ils supportent. En général le lundi ils sont contents que tu leur parles de leur équipe qui a gagné pendant le week-end. Dans mon cas ça va encore plus loin, j'ai des collègues qui me prennent pour un bon analyste football alors que ça doit faire dix ans que je n'ai pas vu un match :lol:  
Mais voilà, ça leur fait du bien de voir qu'on s'intéresse à eux, ça contribue aussi à ce qu'il y ait une bonne ambiance...


comme ça ? https://youtu.be/MpjYGjSeLoE?t=34

n°5094857
benoitgg
Posté le 09-06-2019 à 23:23:44  profilanswer
 

Eathoeg a écrit :


Il y a une différence entre ne pas être compatible avec son équipe et faire l'asocial :o
Les questions de compatibilité me semblent être surtout professionnelles. Ça se résume souvent à un angle alpha trop grand.
 
Après ma priorité n'est pas de jouer au type sympa mais plutôt de bien faire mon travail. Quand tes collègues (au sens large) savent que tu es fiable et qu'ils peuvent compter sur toi, j'ai tendance à penser que le plus gros du boulot est fait.
 


 

Eathoeg a écrit :


Que tu t'en foutes, c'est normal. Mais rien ne t'empêche de t'intéresser un peu à tes collègues, et vous vous trouverez peut-être des points communs.
Avec mes collègues (population jeune, la moyenne d'âge doit être de 30 ans...), il suffit souvent de parler sports. J'ai beaucoup de collègues qui suivent le football, et je me suis mis à regarder des résumés de Ligue 1, autres championnats et de LDC, tout en sachant quelles équipes ils supportent. En général le lundi ils sont contents que tu leur parles de leur équipe qui a gagné pendant le week-end. Dans mon cas ça va encore plus loin, j'ai des collègues qui me prennent pour un bon analyste football alors que ça doit faire dix ans que je n'ai pas vu un match :lol:  
Mais voilà, ça leur fait du bien de voir qu'on s'intéresse à eux, ça contribue aussi à ce qu'il y ait une bonne ambiance...


Sauf que moi, pas de bol, dans la cogip en question, c’était plutôt un groupe de mères de famille , donc 0 point commun avec moi, même si même tranche d’âge, bref on était pas dans la même dynamique sociale.

n°5094864
Youmoussa
Ecrou-vis
Posté le 10-06-2019 à 02:26:12  profilanswer
 

Non mais l’entente avec les collègues du meme niveau, c’est pas ça qui bloque l’avancement.


---------------
Galerie HFR - Photoblog San Francisco - American Cars Photos
n°5094868
Eathoeg
Posté le 10-06-2019 à 08:29:02  profilanswer
 


De façon un peu plus étayée :lol:  
En gros je fais de la veille footballistique :D avec un léger focus sur les clubs que supportent mes collègues (connaître les buteurs, passeurs décisifs, etc). Ça leur fait plaisir de parler foot et ils ont tendance à parler plus facilement d'autres choses aussi. Ça les met dans de bonnes prédispositions, un peu comme quand un chasseur de têtes t'invite déjeuner.
 

benoitgg a écrit :

Sauf que moi, pas de bol, dans la cogip en question, c’était plutôt un groupe de mères de famille , donc 0 point commun avec moi, même si même tranche d’âge, bref on était pas dans la même dynamique sociale.


Je sais pas moi, regarde les reines du shopping ou va suivre un cours d'aquagym :o
 

Youmoussa a écrit :

Non mais l’entente avec les collègues du meme niveau, c’est pas ça qui bloque l’avancement.


Indirectement, si.  
 

n°5094900
foudres
Posté le 10-06-2019 à 12:08:24  profilanswer
 

Eathoeg a écrit :


44k fixe + variable (entre 10% et 12% en gros).
La P/I est élevée compte tenu du résultat généré de l'entreprise par tête.
Ce qui est embêtant au final, c'est que le package est bon mais que le fixe est faible. Or, la P/I est encaissée au bout de cinq ans et le variable, même s'il est bon, peut être caution à problèmes si ça venait à se passer moins bien.
 
En revanche, il faudrait que tu m'expliques comment tu fais tes courses à 6h du matin :o


 
Si ta X€ de participation/intéressement, tu choisit de l'encaisser de suite, et tu paye l'IR dessus une fois l'abattement de 10% appliqué. Ca reste plus rentable que du salaire brut (33% plus rentable en fait), vu que dessus tu as l'IR ET le passage brut/net.  
 
Sinon considère que c'est ton épargne que tu peux débloquer au bout de 5 ans, si tu te marie/pax, si t’achètes une résidence principale, si tu démissionne...
 
 
Exemple pratique 1:  
 
Je suis imposé au taux marginal de 27% (30% moins les 10% d'abatement). Je demande à toucher mes 10K€ de participation/intéréssement tout de suite plutôt que dans 5 ans. Les 10K€ complet me sont virés sur mes comptes dans le moi qui suit et je payerai plus tard 2700€ d'IR dessus. Au total j'ai 7300€ pour moi.
 
Si c'était du salaire brut, il aurait fallut 13300€ de revenu brut et non pas seulement 10K€ pour avoir autant (-25% brut => net, -27% taux marginal IR).
 
 
Exemple pratique 2:
 
Je ne touche pas mes 10K€/an. Au bout de 5 ans j'achètes ma résidence principale en utilisant cet argent comme apport. J'ai donc accumulé 10x5 = 50K€ super net d'impot.
 
Pour avoir la même quantité de super net d'impot à partir de mon salaire brut, j'aurai du toucher 88K€ brut (27% IR au taux marginal, 25% passage brut net).
 
Donc P/I ce qui est dommage c'est que c'est pas contractuel. Je te l'accorde. Mais par contre, tu paye quoi qu'il arrive bien moins d’impôts dessus même si tu dépense le fric tout de suite. C'est loin d'être si pourri que ça. C'est carrément très avantageux.

n°5094904
Eathoeg
Posté le 10-06-2019 à 12:30:55  profilanswer
 

foudres a écrit :


 
Si ta X€ de participation/intéressement, tu choisit de l'encaisser de suite, et tu paye l'IR dessus une fois l'abattement de 10% appliqué. Ca reste plus rentable que du salaire brut (33% plus rentable en fait), vu que dessus tu as l'IR ET le passage brut/net.  
 
Sinon considère que c'est ton épargne que tu peux débloquer au bout de 5 ans, si tu te marie/pax, si t’achètes une résidence principale, si tu démissionne...


J'ai débloqué ma P/I lorsque j'ai acheté.
Au bout de cinq ans ça va, lorsqu'on encaisse une P/I on peut en retirer une logiquement. Mais cinq ans, à mon âge c'est déjà beaucoup. Et payer un impôt dessus ne me réjouit guère.
 
Maintenant c'est clair que le régime de la P/I est très avantageux. Mais ça reste de l'argent qui n'est pas disponible directement, et quand on est jeune ça peut être frustrant. Compte tenu de mon salaire et de mes charges, j'ai du mal à épargner 10% de mon salaire (hors P/I bien entendu).

n°5094906
foudres
Posté le 10-06-2019 à 12:37:39  profilanswer
 

kiwai10 a écrit :

C’est pas une question de faute mais de compatibilité, si tu n’es pas compatible avec l’equipe oui c’est problématique, cf x milliers de discussion monter en grade c’est plus du social que d’envoyer ses livrables à l’heure :o
 


 
Les gens peu sociaux trouvent ça anormal mais si on prend un peu de recul on s’aperçoit que même à ne jamais côtoyer personne on dépends de milliers de personnes pour vivre.  
 
Et le travail que l'on fait soit pour d'autres n'a de valeur que si il permet de répondre au besoin des autres. Il faut donc comprendre ce besoin et y répondre correctement. Ce qui nécessite souvent des interactions sociales et de s'intérésser à eux pour les comprendre.
 
Il est donc tout à fait normal que l'efficacité au travail inclue le social. Celui qui reste dans son coin peut avoir une productivité unitaire élevée, mais une grande partie risque d'être perdue si ces relations avec les autres ne sont pas optimales.
 
En plus nous sommes des animaux sociaux donc les interactions se passent mieux si les gens ont plaisir à ces interactions, s'ils se connaissent, s'ils se sentent appréciés, s'il y a de la convivialité.
 
S'isoler et ne pas interagir alors qu'on est proche d'eux: même équipe, même boulot, même objectifs dans l'entreprise, ça peut soit effectivement être mal vu, mais même si tout le monde reste bien attentionné, par contraste c'est forcément moins bien que d'avoir une relation positive avec eux.
 
Si je suis chef, j'ai peut être plus envie de promouvoir le subordonné avec qui je m'entends bien, discute souvent, ,dont je connais la femme et les gosses, que celui qui fait juste bien son boulot. Et si les 2 travaillent a peu près pareil virer celui que je connais bien me donnera bien plus la boule au ventre que l'autre qui est limite juste un numéro dans un feuille exel.
 
D'ailleurs ce n'est pas forcément la meilleure stratégie pour un chef (cf machiavel / 48 laws of power ...) que de promouvoir ses amis mais c'est un autre sujet.

n°5094908
foudres
Posté le 10-06-2019 à 12:50:00  profilanswer
 

benoitgg a écrit :


 
+10000 avec foudres aussi. Il m’a fait prendre conscience de mes défauts.   :o  
Sinon la où je n’avais pas de bol dans cette cogip, c’est que je devais effectivement être mal vu de ne pas déjeuner avec mes collègues.
Par contre, pour les pauses café, je leur en proposais souvent et ils étaient souvent en mode « peux pas la je bosse ».  :o  


 
Je me souvient de mon stage de fin d'étude. Au tout début mon N+2 m'a dit, tu sera intégré dans cette équipe X, donc Y est le chef. Je te conseille du coup d'adapter tes horaires à X qui a tendance à arriver tard et partir tard. Je pense que ce conseil étaitn empreint de sagesse. Faut s'adapter à son supérieur, son équipe, ses collègues, sa boite si l'on veut réussir. En un mot, il faut s'intégrer !
 
Je me souviens aussi d'une remarque que j'avais lu quelque part qui est très vraie. Beaucoup de nouveaux ne se présentent pas et ne disent pas bonjour ce qui donne automatiquement une mauvaise première impression.
 
Il faut s'adapter aux autres, et interagir positivement avec  eux.  Même si nos collègues sont des gens très empathiques et qui ont à coeur de voir le meilleur en chacun de nous, rien que par contraste entre ceux qui leur apportent une relation positive et ceux qui leur apportent pas, forcément il y aura une différence de comportement/jugement.
 
Surtout que bon, ils ont pas forcément tous uniquement à coeur à voir le meilleur dans chacun. Il peuvent avoir leur propre intérêts et priorités en vue et n'ont finalement aucune obligation de nous soutenir. Ce sont des gens avec leur propre volonté/priorités. Il n’existent pas que pour nous rendre service, se sont pas des NPC dans un jeu vidéo !
 
Faut aussi pas oublier ça, pourquoi les autres devraient faire attention à bien nous traiter si nous même en avons rien foutre d'eux et si on leur rapporte rien ? Ca revient à jouer son avenir sur l'empathie et la bonté naturelle des gens et leur reprocher s'ils ne le sont pas assez alors que soit même on s'en balec. C'est pas très cohérent.

Message cité 2 fois
Message édité par foudres le 10-06-2019 à 13:03:41
n°5094909
foudres
Posté le 10-06-2019 à 12:55:00  profilanswer
 

Eathoeg a écrit :

Mais ça reste de l'argent qui n'est pas disponible directement, et quand on est jeune ça peut être frustrant. Compte tenu de mon salaire et de mes charges, j'ai du mal à épargner 10% de mon salaire (hors P/I bien entendu).


 
Tu peux récup cet argent dans un délais de 1-2 mois après l'avoir touché tout en payant moins d’impôts que si c'était du salaire brut. C'est ultra avantageux même si tu choisit de tout dépenser de suite.

n°5094912
rakacha
Posté le 10-06-2019 à 12:58:29  profilanswer
 

foudres a écrit :

 

Si ta X€ de participation/intéressement, tu choisit de l'encaisser de suite, et tu paye l'IR dessus une fois l'abattement de 10% appliqué. Ca reste plus rentable que du salaire brut (33% plus rentable en fait), vu que dessus tu as l'IR ET le passage brut/net.

 

Sinon considère que c'est ton épargne que tu peux débloquer au bout de 5 ans, si tu te marie/pax, si t’achètes une résidence principale, si tu démissionne...

 


Exemple pratique 1:

 

Je suis imposé au taux marginal de 27% (30% moins les 10% d'abatement). Je demande à toucher mes 10K€ de participation/intéréssement tout de suite plutôt que dans 5 ans. Les 10K€ complet me sont virés sur mes comptes dans le moi qui suit et je payerai plus tard 2700€ d'IR dessus. Au total j'ai 7300€ pour moi.

 

Si c'était du salaire brut, il aurait fallut 13300€ de revenu brut et non pas seulement 10K€ pour avoir autant (-25% brut => net, -27% taux marginal IR).

 


Exemple pratique 2:

 

Je ne touche pas mes 10K€/an. Au bout de 5 ans j'achètes ma résidence principale en utilisant cet argent comme apport. J'ai donc accumulé 10x5 = 50K€ super net d'impot.

 

Pour avoir la même quantité de super net d'impot à partir de mon salaire brut, j'aurai du toucher 88K€ brut (27% IR au taux marginal, 25% passage brut net).

 

Donc P/I ce qui est dommage c'est que c'est pas contractuel. Je te l'accorde. Mais par contre, tu paye quoi qu'il arrive bien moins d’impôts dessus même si tu dépense le fric tout de suite. C'est loin d'être si pourri que ça. C'est carrément très avantageux.


Si tu compares au brut faut prendre en compte les PS.

 

Et il ne faut pas oublier que si tu paies moins d'impôts et de charges dessus, c'est tout simplement parce la P/I participe moins à ta retraite ou ton chômage.

Message cité 1 fois
Message édité par rakacha le 10-06-2019 à 13:00:16
n°5094916
foudres
Posté le 10-06-2019 à 13:11:36  profilanswer
 

rakacha a écrit :


Si tu compares au brut faut prendre en compte les PS.
 
Et il ne faut pas oublier que si tu paies moins d'impôts et de charges dessus, c'est tout simplement parce la P/I participe moins à ta retraite ou ton chômage.


 
Faut bien comprendre que les cotisations retraites payent les pensions actuelles, pas les pensions futures. Si tu cotise plus, tu améliore la vie des retraités d'aujourd'hui pas la tienne. Et encore c'est une goute dans l'océan.
 
Il n'y a pas de lien entre toi qui décide de cotiser plus personnellement aujourd'hui, et l'ensemble de la population qui se décide à cotiser plus dans 40, 50 ans pour que tu puisse avoir plus.
 
Tout au mieux tu peux espérer une plus grosse part de gâteau si les régles ne changent pas d'ici là et que les autres ne font pas comme toi aujourd'hui. Si aujourd'hui tout le monde décide de cotiser plus, ça ne donnera pas une plus grosse part du gâteau demain. Ca fait juste un plus gros gâteau pour les retraités d'aujourd'hui.
 
La tendance pour l'instant est à la baisse. Les plafond sont rabaissés, les minimum qu'on donne quoi qu'il arrive augmentent pour permettre à ceux qui ont rien de s'en sortir augmentent; Le rendement de l’investissement retraite est assez merdique.
 
En plus on est dans un pays ou la population stagne , voire va diminuer, mécaniquement ça va pas être terrible.

Message cité 1 fois
Message édité par foudres le 10-06-2019 à 13:20:59
n°5094917
kiwai10
Cesse de croire, instruis toi.
Posté le 10-06-2019 à 13:13:32  profilanswer
 

Tu admettras que ce n'est pas dans la population hfrienne que ça doit décéder avant la retraite :o

n°5094922
rakacha
Posté le 10-06-2019 à 13:28:06  profilanswer
 

foudres a écrit :

 

Faut bien comprendre que les cotisations retraites payent les pensions actuelles, pas les pensions futures. Si tu cotise plus, tu améliore la vie des retraités d'aujourd'hui pas la tienne. Et encore c'est une goute dans l'océan.


Ça ouvre des droits. Évidemment que je paie pour les retraités actuels :d
Typiquement si t'as 10k€ de P/I par an ça ne participe pas à ta retraite complémentaire, alors que 10k€ de salaire, si.

Message cité 1 fois
Message édité par rakacha le 10-06-2019 à 13:28:59
n°5094924
benoitgg
Posté le 10-06-2019 à 13:32:21  profilanswer
 

foudres a écrit :


 
Les gens peu sociaux trouvent ça anormal mais si on prend un peu de recul on s’aperçoit que même à ne jamais côtoyer personne on dépends de milliers de personnes pour vivre.  
 
Et le travail que l'on fait soit pour d'autres n'a de valeur que si il permet de répondre au besoin des autres. Il faut donc comprendre ce besoin et y répondre correctement. Ce qui nécessite souvent des interactions sociales et de s'intérésser à eux pour les comprendre.
 
Il est donc tout à fait normal que l'efficacité au travail inclue le social. Celui qui reste dans son coin peut avoir une productivité unitaire élevée, mais une grande partie risque d'être perdue si ces relations avec les autres ne sont pas optimales.
 
En plus nous sommes des animaux sociaux donc les interactions se passent mieux si les gens ont plaisir à ces interactions, s'ils se connaissent, s'ils se sentent appréciés, s'il y a de la convivialité.
 
S'isoler et ne pas interagir alors qu'on est proche d'eux: même équipe, même boulot, même objectifs dans l'entreprise, ça peut soit effectivement être mal vu, mais même si tout le monde reste bien attentionné, par contraste c'est forcément moins bien que d'avoir une relation positive avec eux.
 
Si je suis chef, j'ai peut être plus envie de promouvoir le subordonné avec qui je m'entends bien, discute souvent, ,dont je connais la femme et les gosses, que celui qui fait juste bien son boulot. Et si les 2 travaillent a peu près pareil virer celui que je connais bien me donnera bien plus la boule au ventre que l'autre qui est limite juste un numéro dans un feuille exel.
 
D'ailleurs ce n'est pas forcément la meilleure stratégie pour un chef (cf machiavel / 48 laws of power ...) que de promouvoir ses amis mais c'est un autre sujet.


D’accord avec toi. C’est d’ailleurs , à mon sens, ce qui amène certains comportements que j’observe dans mon équipe: des gens qui font la « lèche » au chef.

n°5094926
foudres
Posté le 10-06-2019 à 13:41:33  profilanswer
 

rakacha a écrit :


Ça ouvre des droits. Évidemment que je paie pour les retraités actuels :d


 
Droits qui sont une part de gâteau futur dont la taille et le nombre de bénéficiaire est inconu.  
 
Si tout le monde fait pareil que toi à part ça aujourd'hui, ta part relative ne change pas. Ce n'est rentable que si:
- tu es sous le plafond
- les autres ne font pas autant ou plus que toi à vouloir augmenter leur droits
 
Hors les plafonds baissent. Par ex le max que tu peux toucher par mois avec la retraite de base c'est un poil plus de 1300€ mensuels. Si t'es cadre t'es presque certainement déjà au dessus et tu cotise à des retraites complémentaires.
 
Mais ils veulent aussi fusionner les retraites complémentaire de cadres avec celle de base pour aider à renflouer le système ce qui veut dire que les droits des retraites complémentaires vont être dilués à court terme.
 
Attends encore quelques années et le plafond sera pour tout le monde, y compris ceux qui cotisent plus. C'est l'étape logique suivante. Jusqu'à présent les retraite complémentaires étaient séparées avec une gestion différente donc ça se justifiait de donner plus aux gens aisés. Après c'était eux qui cotisaient pour d'autres gens comme eux. Mais dès que la reforme en cours sera passée, ça ne sera plus le cas. Seuls les gens aisés cotiseront certes, mais ça sera réintégré dans le cadeau global.  
 
Et dans quelque années, la prochaine réforme logique, c'est le même plafond pour tous.
 
Tu vois tu cotise aujourd'hui, tu gagne des points dont l'impact sur ta retraite est strictement inconnu et peut être rayé d'un trait de plume par n'importe quel homme politique d'ici que tu prenne ta retraite. Et la tendance de ces 30 dernières années et de grignoter régulièrement les retraites.
 
Personne ne te défendra si tu gagne plus que les autres. On dira que t'es un richard privilégié, que c'est injuste que t'a plus de retraite alors que ta déjà plus de salaire. Les gens diront que de toute façon les vieux nous coutent trop cher et les quelques % de la population qui devraient toucher une retraite élevés seront les premier à casquer.
 
Le plan est déjà tout tracé, c'est à peu près évident.
 
En étant sur hfr à parler de bon salaire ici, tu fait mécaniquement parti du top 10-20% qui paye au max pour tous les autres. C'est bien d'être solidaire, mais croire que tu y gagne c'est naif. Ton rendement sur tes cotisations est clairement inférieur à 1. Tu fais juste de la charité, faut que t'en soit conscient.

Message cité 1 fois
Message édité par foudres le 10-06-2019 à 13:46:03
n°5094927
benoitgg
Posté le 10-06-2019 à 13:41:44  profilanswer
 

foudres a écrit :


 
Je me souvient de mon stage de fin d'étude. Au tout début mon N+2 m'a dit, tu sera intégré dans cette équipe X, donc Y est le chef. Je te conseille du coup d'adapter tes horaires à X qui a tendance à arriver tard et partir tard. Je pense que ce conseil étaitn empreint de sagesse. Faut s'adapter à son supérieur, son équipe, ses collègues, sa boite si l'on veut réussir. En un mot, il faut s'intégrer !
 
Je me souviens aussi d'une remarque que j'avais lu quelque part qui est très vraie. Beaucoup de nouveaux ne se présentent pas et ne disent pas bonjour ce qui donne automatiquement une mauvaise première impression.
 
Il faut s'adapter aux autres, et interagir positivement avec  eux.  Même si nos collègues sont des gens très empathiques et qui ont à coeur de voir le meilleur en chacun de nous, rien que par contraste entre ceux qui leur apportent une relation positive et ceux qui leur apportent pas, forcément il y aura une différence de comportement/jugement.
 
Surtout que bon, ils ont pas forcément tous uniquement à coeur à voir le meilleur dans chacun. Il peuvent avoir leur propre intérêts et priorités en vue et n'ont finalement aucune obligation de nous soutenir. Ce sont des gens avec leur propre volonté/priorités. Il n’existent pas que pour nous rendre service, se sont pas des NPC dans un jeu vidéo !
 
Faut aussi pas oublier ça, pourquoi les autres devraient faire attention à bien nous traiter si nous même en avons rien foutre d'eux et si on leur rapporte rien ? Ca revient à jouer son avenir sur l'empathie et la bonté naturelle des gens et leur reprocher s'ils ne le sont pas assez alors que soit même on s'en balec. C'est pas très cohérent.


 
Je pense, mais à toi de me le confirmer ou pas, qu’il ne faut pas mettre tous tes collègues dans le même sac.
Ce que j’ai observé dans la cogip en question, c’est qu’en m’isolant, je sentais que certains collègues auraient aimé que je m’ouvre à eux tandis que d’autres s’en foutaient royalement, limite ca les arrangeait.
Par exemple: qqn qui se fout toujours en arrêt, fait le minimum syndical quand il est la, ca va faire chier certains de l’équipe, pas le chef, car c’est l’équipe qui va reprendre son boulot. Mais la où est le paradoxe, c’est que d’une certaine manière, ca va les rassurer: ca augmente artificiellement leur notation et si t’es dans une equipe de 10 personnes et qu’il y a une enveloppe de Xke pour les augments. Bin la part individuelle sera de X/9 et non X/10, car le mec qui n’interagit pas avec l’équipe n’aura rien.

n°5094929
benoitgg
Posté le 10-06-2019 à 13:45:31  profilanswer
 

foudres a écrit :


 
Je me souvient de mon stage de fin d'étude. Au tout début mon N+2 m'a dit, tu sera intégré dans cette équipe X, donc Y est le chef. Je te conseille du coup d'adapter tes horaires à X qui a tendance à arriver tard et partir tard. Je pense que ce conseil étaitn empreint de sagesse. Faut s'adapter à son supérieur, son équipe, ses collègues, sa boite si l'on veut réussir. En un mot, il faut s'intégrer !
 
Je me souviens aussi d'une remarque que j'avais lu quelque part qui est très vraie. Beaucoup de nouveaux ne se présentent pas et ne disent pas bonjour ce qui donne automatiquement une mauvaise première impression.
 
Il faut s'adapter aux autres, et interagir positivement avec  eux.  Même si nos collègues sont des gens très empathiques et qui ont à coeur de voir le meilleur en chacun de nous, rien que par contraste entre ceux qui leur apportent une relation positive et ceux qui leur apportent pas, forcément il y aura une différence de comportement/jugement.
 
Surtout que bon, ils ont pas forcément tous uniquement à coeur à voir le meilleur dans chacun. Il peuvent avoir leur propre intérêts et priorités en vue et n'ont finalement aucune obligation de nous soutenir. Ce sont des gens avec leur propre volonté/priorités. Il n’existent pas que pour nous rendre service, se sont pas des NPC dans un jeu vidéo !
 
Faut aussi pas oublier ça, pourquoi les autres devraient faire attention à bien nous traiter si nous même en avons rien foutre d'eux et si on leur rapporte rien ? Ca revient à jouer son avenir sur l'empathie et la bonté naturelle des gens et leur reprocher s'ils ne le sont pas assez alors que soit même on s'en balec. C'est pas très cohérent.


 
Oui mais il y a quand même un entre deux (et c’est cet entre deux que je cherchais) entre celui qui va dej tout le temps avec l’équipe, faire des afterwork avec l’équipe et celui qui vient et ne dit pas bonjour, ne pose aucune question sur le week end de ses collègues, tu vois?
 
Mais je vois ce que tu veux dire, l’intégration, c’est binaire, on est intégré ou pas. On ne dit pas qu’on est integré dans son équipe à 77%.


Message édité par benoitgg le 10-06-2019 à 13:47:07
n°5094930
Eathoeg
Posté le 10-06-2019 à 13:51:26  profilanswer
 

Il y a aussi une différence entre une intégration sur un plan strictement professionnel (en gros celui qui se contentera du minimum syndical hors aspect professionnel) et une non-intégration.

n°5094931
true-wiwi
Posté le 10-06-2019 à 13:54:18  profilanswer
 

Osef au final, c'est le topic salaire et ça commence à être gonflant :o


---------------
J'essaie de ne pas vivre en contradiction avec les idées que je ne défends pas.
n°5094933
benoitgg
Posté le 10-06-2019 à 13:59:35  profilanswer
 

Eathoeg a écrit :

Il y a aussi une différence entre une intégration sur un plan strictement professionnel (en gros celui qui se contentera du minimum syndical hors aspect professionnel) et une non-intégration.


Bon bin alors voila, je cherchais l’integration stricto professionnel si tu préferes mais comme l’a expliqué foudres, si tous tes autres collègues s’intègrent dans l,équipe de facon professionnelle et de façon extra professionnelle, tu seras considéré comme celui qui est le moins intégré. On peut trouver ca dégueulasse, mais c’est comme ca, c’est ce que j’ai moi même vécu.
Dans la cogip en question, quand je suis arrivé, je cherchais que l’intégration professionnel, à savoir prendre de temps en temps des cafés avec les collègues et déjeuner de temps en temps avec eux.
Puis est arrivé juste après moi une nana très sociale qui non seulement déjeunait tout le temps avec l’équipe, prenait des cafés tout le temps mais ne manquait pas une occasion pour se voir à l’extérieur et en dehors du boulot’vec les collègues, j’ai toujours décliné ses invitations par principe.
Mais au final, par comparaison à elle, je passe pour celui qui ne voulait pas s’intégrer.
Bref la sphère professionnel et la sphère personnelle ne sont pas disjointes.

n°5094934
foudres
Posté le 10-06-2019 à 14:01:17  profilanswer
 

benoitgg a écrit :


D’accord avec toi. C’est d’ailleurs , à mon sens, ce qui amène certains comportements que j’observe dans mon équipe: des gens qui font la « lèche » au chef.


 
C'est effectivement un comportement logique. Mais si c'est bien fait ça sera pas vu comme tel. On parle de patron mais c'est pareil pour tout. Ton conjoint reste avec toi car il y gagne. Tu reste avec tes amis pour la même raison.
 
C'est pour ça que le concept de gagnant/gagnant est clef. L'idée est que chacun apporte de façon positive sans arrière pensées et ajoute à la dynamique de la relation et du groupe.
 
Ceux qui comprennent le mieux ces mécanismes et les utilisent le mieux sont ceux qui vont être le mieux perçus toutes choses égales par ailleurs. Celui qui fait visiblement de la léche s'est à moitié raté car au moins une partie des gens n'apprécient pas sont comportement qui manque de subtilité et authenticité.
 
J'ai un collégue qui illustre parfaitement ça. C'est un nouveau dans l'équipe. Il est certes pas parfait, mais il est très compétant, il comprend plus vite que les autres et il est très enthousiaste. Il est très humain et empathique, aime les gens, les écoute. Il leur explique calmement ce qu'ils n'ont pas compris et prend en compte leur opinion. Il propose des after et autres activités pour souder l'équipe. Il est aussi ambitieux et est volontaire pour prendre des responsabilité, faire le boulot qu'il y a faire.
 
Lui clairement s'il continue comme ça, il va faire une super carrière.
 
Et du coup alors que beaucoup ont 0% d’augment s"il ne sont là que depuis quelques mois, lui a eu 5% d'augment après 7 mois dans la boite sans même à avoir à rien demander. Moi j'ai eu 6% car j'ai eu un promotion certe, mais l'augment de base type cette année était 2.3%.
 
Et qui ira contester qui la mérite pas ?

n°5094935
benoitgg
Posté le 10-06-2019 à 14:05:20  profilanswer
 

true-wiwi a écrit :

Osef au final, c'est le topic salaire et ça commence à être gonflant :o


Sorry, c’est ma faute.
/HS

n°5094936
rakacha
Posté le 10-06-2019 à 14:07:06  profilanswer
 


Et ... [:mister_k]

n°5094945
foudres
Posté le 10-06-2019 à 14:25:13  profilanswer
 

benoitgg a écrit :


 
Je pense, mais à toi de me le confirmer ou pas, qu’il ne faut pas mettre tous tes collègues dans le même sac.
Ce que j’ai observé dans la cogip en question, c’est qu’en m’isolant, je sentais que certains collègues auraient aimé que je m’ouvre à eux tandis que d’autres s’en foutaient royalement, limite ca les arrangeait.
Par exemple: qqn qui se fout toujours en arrêt, fait le minimum syndical quand il est la, ca va faire chier certains de l’équipe, pas le chef, car c’est l’équipe qui va reprendre son boulot. Mais la où est le paradoxe, c’est que d’une certaine manière, ca va les rassurer: ca augmente artificiellement leur notation et si t’es dans une equipe de 10 personnes et qu’il y a une enveloppe de Xke pour les augments. Bin la part individuelle sera de X/9 et non X/10, car le mec qui n’interagit pas avec l’équipe n’aura rien.


 
Oui bien sûr. Du moment que tu fais pas chier les autres, si tu fou rien, tu es toléré. Et oui certaines personnes qui veulent évoluer vont se sentir remises en cause si tu as autant ou plus de succès qu'elles. C'est normal, tu deviens un obstacle.
 
Mais ça change rien. Autant tu leur rend service si tu te saborde toi même, autant ça reste une stratégie perdante pour toi. Ces gens là vont t'obtenir une promotion que si ça leur rapporte quelque chose à eux.
 
Vis à vis de cette catégorie de population, il faut paraitre inoffensif, cacher son jeu afin de ne pas être vu comme une menace et éviter qu'ils ne dépensent leur énergie à te savonner la planche. A minima faut leur montrer que tu n'es pas un danger pour eux, voire que tu les soutient.
 
Une autre solution c'est de choisir une entreprise en forte croissance: y'a assez de place pour tous les gens motivés et permet d'éviter que les gens se mettent trop de bâtons dans les roues entre eux.
 
Si tu t’intéresse à ce genre de choses ta des bouquins genre "Comment se faire amis", "Les 48 lois du pouvoir", "L'art de la guerre", "The Charisma myth" qui peuvent t'aider dans tes interactions avec les autres.
 
Je ne l'ai pas encore fait, mais y'a aussi des cours en ligne sur comment gérer sa carrière sur Coursera proposés par des université.  
 
Par ex:  
https://www.coursera.org/specializa [...] on-success
https://www.coursera.org/specializations/career-success
https://www.coursera.org/learn/lead [...] linfluence
https://www.coursera.org/learn/wharton-influence
https://www.coursera.org/specializa [...] management

n°5094946
foudres
Posté le 10-06-2019 à 14:27:37  profilanswer
 

true-wiwi a écrit :

Osef au final, c'est le topic salaire et ça commence à être gonflant :o


 
Tu as raison, on va arrêter. Après c'est aussi des aspects intéressant pour obtenir un meilleur salaire et évoluer.

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  1325  1326  1327  ..  1333  1334  1335  1336  1337  1338

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
[Topic unique] Lettres de motivation[Topic Unique] prépa ATS
[Topic unique] DUT Informatique[Topic Unique] IUP MIAGE
Plus de sujets relatifs à : • Topic Unique • Les questions relatives aux SALAIRES


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR