Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1368 connectés 

 



Comment était l'ambiance après l'annonce de votre démission ?




Attention si vous cliquez sur "voir les résultats" vous ne pourrez plus voter
Les invités peuvent voter

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  162  163  164  165  166  167
Page Suivante
Auteur Sujet :

Démission : infos, conseils, anecdotes

n°5058987
wainwain
wain⊕wain = wain²
Posté le 11-06-2018 à 17:55:59  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

Kryone a écrit :

Du coup, N+2 vu
En gros, ils vont trouver des nouveaux postes à me proposer pour coller à ce que je veux, ils vont s’aligner sur le salaire pour que je reste, et faut pas que je parte parce que je vais perdre le bénéfice de plusieurs années de démonstration de mes qualités...


 
Bullshit habituel pour te faire douter.
 
"Des nouveaux postes à me proposer pour coller à ce que je veux" ==> OK, quel poste, et quand ? Se sont-il engagés sur une date ? Je parie que non.
 
"Ils vont s’aligner sur le salaire pour que je reste" ==> OK, alors ce sera visible sur ta paye de juin ? De juillet ? De jamais ? Et quel montant ? T'ont-ils fait un proposition financière ? Si oui, est-elle réellement intéressante par rapport au salaire qu tu pourrais toucher sur le marché ?
 
Et je suppose que tu n'as aucune trace écrite de l'échange...
 

Kryone a écrit :

C’est assez valorisant même si ça rajoute de la confusion.


 
Demande-toi simplement pourquoi tes "qualités", malgré plusieurs années de démonstration, n'ont pas été valorisées AVANT par ta boîte, si t'es si bon que ça...
En tous cas, si tu as posé ta dém, tu as bien fait car maintenant la balle est dans leur camp et c'est à eux d'agir pour te garder.

Message cité 2 fois
Message édité par wainwain le 11-06-2018 à 17:56:59

---------------
La plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute. (Confucius)
mood
Publicité
Posté le 11-06-2018 à 17:55:59  profilanswer
 

n°5058993
oh_damned
Posté le 11-06-2018 à 18:08:48  profilanswer
 

Quand l'employeur actuel dit qu'il va s'aligner, demander l'envoi de l'avenant au contrat de travail avec la bonne rémunération.
Ne pas accepter de discuter avant.
 
Et les boîtes qui augmentent au minimum et ne proposent rien à leur collaborateur c'est certes un jeu de con mais c'est le jeu pratiquement partout :  
Tant que le collaborateur ne montre pas de signes qu’il est prêt à se barrer, tu ne l’augmentes pas + que le minimum.
ça permet d'optimiser la masse salariale :o
 
Et côté salarié, il ne faut jamais attendre passivement les propositions d’évolution ou/et d’augmentation, toujours aller les chercher activement.

n°5058998
dJe781
Posté le 11-06-2018 à 18:37:48  profilanswer
 

wainwain a écrit :

Demande-toi simplement pourquoi tes "qualités", malgré plusieurs années de démonstration, n'ont pas été valorisées AVANT par ta boîte, si t'es si bon que ça...


+1


---------------
Récupération massive de VL - Calendrier DCA - Comparatif ETF Lyxor vs. Amundi
n°5059034
Kryone
Cordialement
Posté le 11-06-2018 à 21:41:47  profilanswer
 

wainwain a écrit :

 

Bullshit habituel pour te faire douter.

 

"Des nouveaux postes à me proposer pour coller à ce que je veux" ==> OK, quel poste, et quand ? Se sont-il engagés sur une date ? Je parie que non.

 

"Ils vont s’aligner sur le salaire pour que je reste" ==> OK, alors ce sera visible sur ta paye de juin ? De juillet ? De jamais ? Et quel montant ? T'ont-ils fait un proposition financière ? Si oui, est-elle réellement intéressante par rapport au salaire qu tu pourrais toucher sur le marché ?

 

Et je suppose que tu n'as aucune trace écrite de l'échange...

 


 
wainwain a écrit :

 

Demande-toi simplement pourquoi tes "qualités", malgré plusieurs années de démonstration, n'ont pas été valorisées AVANT par ta boîte, si t'es si bon que ça...
En tous cas, si tu as posé ta dém, tu as bien fait car maintenant la balle est dans leur camp et c'est à eux d'agir pour te garder.


Mais tu as tout à fait raison :)
Les promesses n'engagent que ceux qui les croient et ils ont plus que largement le temps d'agir avant :o

 

Ca fait juste du bien d'avoir du monde sur HFR pour rappeler à la réalité

Message cité 1 fois
Message édité par Kryone le 11-06-2018 à 21:45:14
n°5059041
glandoll
Posté le 11-06-2018 à 22:09:54  profilanswer
 

Kryone a écrit :


Mais tu as tout à fait raison :)
Les promesses n'engagent que ceux qui les croient et ils ont plus que largement le temps d'agir avant :o
 
Ca fait juste du bien d'avoir du monde sur HFR pour rappeler à la réalité


 
en gros faudrait que leur contre-proposition soit supérieure à l'offre de l'autre boîte.
 
Tu avais décris ton parcours (salarial notamment) et raisons de ton départ ?

n°5059064
Ryoh
Posté le 12-06-2018 à 01:13:46  profilanswer
 

Faut pas hésiter à mentir sur la proposition de l'autre boîte :o

 

Bon attention ils peuvent te faire chier aussi si tu restes. Ce que tu fais peut passer pour du chantage. Si on déforme la vérité.


Message édité par Ryoh le 12-06-2018 à 01:19:30
n°5059069
MEI
|DarthPingoo(tm)|
Posté le 12-06-2018 à 08:42:47  profilanswer
 

__nicolas__ a écrit :


 
Ca fait un trou entre les deux contrats et si le prochain boulot part en sucette en moins de 90 jours, oui ça aura un impact pour le chômage je dirais.


Ca lui fait perdre des droits niveau bonus/I+P aussi vu que moins de temps de présence dans la boite. ;)
 
Après chacun fait comme il veux. Mais en pratique ça doit surtout jouer la dessus pour le patron. ;)


---------------
| Intel Core i5-4670K 4C/4T @ 3.8GHz - 16GB DDR3-2400 10-12-12-31 1T - ATI Radeon HD 7970 GHz Edition 3GB @ 1100/1500MHz |
n°5059073
Laska-
Posté le 12-06-2018 à 08:58:34  profilanswer
 

Si tu poses ta dem, est-ce que psychologiquement t'es prêt à rester dans la boîte, même après augmentation de salaire ?
Perso non


---------------
Caution: language may be strong
n°5059174
Kryone
Cordialement
Posté le 12-06-2018 à 18:24:22  profilanswer
 

glandoll a écrit :

en gros faudrait que leur contre-proposition soit supérieure à l'offre de l'autre boîte.
 
Tu avais décris ton parcours (salarial notamment) et raisons de ton départ ?


 
Je pense pas l’avoir mis sur ce sujet. En gros :

  • J’y suis depuis un gros paquet d’années et j’estime que pour progresser, c’est préjudiciable. Une fois qu’on a vu quelqu’un dans un rôle, c’est rare de le voir dans un autre. Bref, je veux pas stagner.  
  • L’argent ! Quand l’envie de bouger est arrivée, j’étais clairement sous payé. C’est moins le cas maintenant mais les 7K de plus en allant voir ailleurs sont une réalité.  
  • Mon chef favori s’est barré. C’était une perle humainement et professionnellement. Je lui dois beaucoup. Le nouveau est bien mais c’est pas pareil.  
  • Mon projet perso qui m’empêchait de vraiment bouger sereinement depuis 2 ans vient de se terminer. Les deux sont donc au vert.

n°5059175
glandoll
Posté le 12-06-2018 à 18:26:42  profilanswer
 

Kryone a écrit :


 
Je pense pas l’avoir mis sur ce sujet. En gros :

  • J’y suis depuis un gros paquet d’années et j’estime que pour progresser, c’est préjudiciable. Une fois qu’on a vu quelqu’un dans un rôle, c’est rare de le voir dans un autre. Bref, je veux pas stagner.  
  • L’argent ! Quand l’envie de bouger est arrivée, j’étais clairement sous payé. C’est moins le cas maintenant mais les 7K de plus en allant voir ailleurs sont une réalité.  
  • Mon chef favori s’est barré. C’était une perle humainement et professionnellement. Je lui dois beaucoup. Le nouveau est bien mais c’est pas pareil.  
  • Mon projet perso qui m’empêchait de vraiment bouger sereinement depuis 2 ans vient de se terminer. Les deux sont donc au vert.


7k sur ?
 
mais  :jap: ca semble le moment de bouger malgré la contre-offre

mood
Publicité
Posté le 12-06-2018 à 18:26:42  profilanswer
 

n°5059182
Kryone
Cordialement
Posté le 12-06-2018 à 19:02:59  profilanswer
 

glandoll a écrit :


 
7k sur ?
 
mais  :jap: ca semble le moment de bouger malgré la contre-offre


C’est signé donc oui. Les autres boîtes proposaient moins

n°5059216
Ryoh
Posté le 12-06-2018 à 22:41:48  profilanswer
 

Laska- a écrit :

Si tu poses ta dem, est-ce que psychologiquement t'es prêt à rester dans la boîte, même après augmentation de salaire ?
Perso non


Ça depend de l'augmentation et si le boulot sera le même. Franchement choper +30% je reste. S'ils me font chier et me rendent la vie invivable, redemission.
Rien n'empêche de renflouer le fric pendant un moment et se casser


Message édité par Ryoh le 12-06-2018 à 22:43:06
n°5059267
LeMondeDor​t
Ah ?
Posté le 13-06-2018 à 10:21:46  profilanswer
 

Drap'

n°5059269
dobermann7​8
Demqin
Posté le 13-06-2018 à 10:24:59  profilanswer
 

Kryone a écrit :


C’est signé donc oui. Les autres boîtes proposaient moins


Renégocie un peu sinon vu que ta boite s'est alignée :D


---------------
Demqin
n°5059938
Anio
Posté le 17-06-2018 à 22:26:55  profilanswer
 

Bonjour à tous,

 

Petite situation sur laquelle j'aimerai que des juristes m'apportent leur expertise.

 

Admettons que je sois en CDI depuis 2 ou 3 ans dans une entreprise A. L'employeur refuse une rupture conventionnelle.
Donc je lui donne une démission. Le préavis est réalisé, le solde de tout compte est versé, et les divers documents fournis (attestation de travail, document pole emploi, etc).

 

Si derrière j'enchaine avec un nouveau CDI dans une autre entreprise B, et qu'il s'avère que finalement, "ca le fait pas" selon l'employeur. La nouvelle entreprise B décide de rompre la période d'essai au bout de 2 semaines, et fournit à son tour le solde de tout compte, l'attestation de travail et le document pole emploi.

 

A ce moment là, est-ce que je peux prétendre à l'indemnisation chomage pole emploi ?
Si oui, est-ce que les droits relatifs à la période de 2-3 ans de travail dans l'entreprise A mais préalable à la démission donnent droit au chomage ?

 

Formulé autrement : à la suite de la rupture de la période d'essai à l'initiative de l'entreprise B, est-ce que les droit pole emploi sont rechargés à bloc (c'est-à-dire 2 ans d'ARE, grâce à longue période de travail chez A) ou rechargés de façon quasi nulle du fait de la très courte période travaillée chez B après la démission ?

 

Question subsidiaire : y-a-t-il une durée de période d'essai chez B à ne pas dépasser pour ne pas compromettre ses droits ultérieurs au chomage ?
Genre règle alakon immuable "Vous avez travaillé plus de 25 jours chez votre nouvel employeur donc patati patata tuladanlos. :o

 

Merci pour votre aide.

Message cité 1 fois
Message édité par Anio le 17-06-2018 à 22:42:34
n°5059986
Trouveur
Posté le 18-06-2018 à 11:31:09  profilanswer
 

Anio a écrit :

Bonjour à tous,
 
Petite situation sur laquelle j'aimerai que des juristes m'apportent leur expertise.
 
Admettons que je sois en CDI depuis 2 ou 3 ans dans une entreprise A. L'employeur refuse une rupture conventionnelle.
Donc je lui donne une démission. Le préavis est réalisé, le solde de tout compte est versé, et les divers documents fournis (attestation de travail, document pole emploi, etc).
 
Si derrière j'enchaine avec un nouveau CDI dans une autre entreprise B, et qu'il s'avère que finalement, "ca le fait pas" selon l'employeur. La nouvelle entreprise B décide de rompre la période d'essai au bout de 2 semaines, et fournit à son tour le solde de tout compte, l'attestation de travail et le document pole emploi.
 
A ce moment là, est-ce que je peux prétendre à l'indemnisation chomage pole emploi ?
Si oui, est-ce que les droits relatifs à la période de 2-3 ans de travail dans l'entreprise A mais préalable à la démission donnent droit au chomage ?
 
Formulé autrement : à la suite de la rupture de la période d'essai à l'initiative de l'entreprise B, est-ce que les droit pole emploi sont rechargés à bloc (c'est-à-dire 2 ans d'ARE, grâce à longue période de travail chez A) ou rechargés de façon quasi nulle du fait de la très courte période travaillée chez B après la démission ?
 
Question subsidiaire : y-a-t-il une durée de période d'essai chez B à ne pas dépasser pour ne pas compromettre ses droits ultérieurs au chomage ?
Genre règle alakon immuable "Vous avez travaillé plus de 25 jours chez votre nouvel employeur donc patati patata tuladanlos. :o
 
Merci pour votre aide.


Tu démissionnes d'un CDI chez A pour reprendre un autre CDI chez B, si l'employeur B met fin à la période d'essai avant que tu aies bossé 91 jours chez lui, tu es considéré comme démissionnaire de ton précédent contrat et tu n'as pas droit à l'allocation chômage, sauf si tu peux justifier de trois ans d'affiliation en continu avant cette démission.
 
S'il met fin à la période d'essai à 91 jours ou plus de contrat, tu pourras prétendre à des allocations chômage dont la durée dépendra de tes périodes d'emploi précédentes, plafonnée à 24 mois si tu as moins de cinquante ans. Le montant sera calculé sur la rémunération perçue sur les 12 derniers mois.  

n°5059997
Anio
Posté le 18-06-2018 à 12:15:22  profilanswer
 

Trouveur a écrit :


Tu démissionnes d'un CDI chez A pour reprendre un autre CDI chez B, si l'employeur B met fin à la période d'essai avant que tu aies bossé 91 jours chez lui, tu es considéré comme démissionnaire de ton précédent contrat et tu n'as pas droit à l'allocation chômage, sauf si tu peux justifier de trois ans d'affiliation en continu avant cette démission.

 

S'il met fin à la période d'essai à 91 jours ou plus de contrat, tu pourras prétendre à des allocations chômage dont la durée dépendra de tes périodes d'emploi précédentes, plafonnée à 24 mois si tu as moins de cinquante ans. Le montant sera calculé sur la rémunération perçue sur les 12 derniers mois.  


Trouveur, merci pour cette réponse précise.

 

J'ai 3 ans de cotisation continue chez A. Pas de souci de ce côté là.

 

Mais le nouveau poste chez B est assez "original", dirons-nous. Donc il se peut que ça le fasse pas, et dans ce cas là, il n'y aura pas besoin de 91 jours pour être fixé (que ce soit l'employeur ou moi).

 

Ainsi, je pourrais être dans le cas que tu évoques dans la première partie de ta réponse (rupture avant 91 jours)

 

Et donc, je devrais avoir le droit au chomage.

 

Question qui en découle pour les droits au chomage : chez cet employeur A, j'ai travaillé presque non stop durant 3 ans, si bien que j'ai quasiment cumulé tous les CP depuis 3 ans (le report des CP, surement le seul avantage de cette entreprise A...). A la fin de l'année, j'aurais environ 70-75 jours de CP à me faire payer. Donc un billet non négligeable.

 

Normalement, les jours de CP retardent d'autant le déclenchement des droits au chômage.
Mais si mes jours de CP sont payés après la période de travail chez A (le solde de tout compte), puis j'enchaine directement chez B sans temps-mort, il s'avère que ça le fait pas, et rupture période d'essai par l'employeur B.
Alors :
- est-ce que les jours de CP payés par A retardent le droit au chômage après la rupture chez B ?
- si non (donc déclenchement du chômage juste après la rupture chez B), est-ce que les rémunérations de CP chez A sont considérées comme faisant partie de la rémunération "normale", et sont prises en compte dans le calcul des droits ? (car vu le montant des CP, ça changerait pas mal l'ARE)

Message cité 1 fois
Message édité par Anio le 18-06-2018 à 12:28:07
n°5060003
deltavega
Ὀδυσσεύς για τους φίλους
Posté le 18-06-2018 à 12:31:53  profilanswer
 

Pour info : les CP sont d'après la loi perdus si pas pris dans l'année N+1. Après ta boîte te fait une fleur, mais sache qu'elle le fait à l'encontre des textes de loi.

n°5060011
Anio
Posté le 18-06-2018 à 13:16:21  profilanswer
 

deltavega a écrit :

Pour info : les CP sont d'après la loi perdus si pas pris dans l'année N+1. Après ta boîte te fait une fleur, mais sache qu'elle le fait à l'encontre des textes de loi.


Pour info, ma boite fait tout à l'encontre de la loi. Car il n'y a qu'une seule vérité : celle du patron.

 

Je vais te citer texto la méthode de management de mon patron, et tu vas comprendre. Je cite :

 

"Il faut que les gens aient peur. Quand les gens ont peur, ils font ce qu'on leur dit."

 

You got the picture ?

Message cité 2 fois
Message édité par Anio le 18-06-2018 à 13:16:44
n°5060016
chris500
Posté le 18-06-2018 à 13:32:29  profilanswer
 

Anio a écrit :


Pour info, ma boite fait tout à l'encontre de la loi. Car il n'y a qu'une seule vérité : celle du patron.
 
Je vais te citer texto la méthode de management de mon patron, et tu vas comprendre. Je cite :
 
"Il faut que les gens aient peur. Quand les gens ont peur, ils font ce qu'on leur dit."
 
You got the picture ?


A toi de faire peur à ton patron pour qu'il fasse ce que tu lui dis [:ayou]


---------------
Homme, tu n'es que poussière. Thon, tu n'es que miettes.
n°5060023
deltavega
Ὀδυσσεύς για τους φίλους
Posté le 18-06-2018 à 13:47:22  profilanswer
 

C'est pour info. Je sais pertinemment que les patrons ne sont que très peu respectueux du code de travail. Ma remarque allait plutôt dans le sens de te prévenir que ton boss ne te pairera peut être pas tes 3x25 jours de CP, surtout si tu le poignardes dans le dos avec ta démission  :O

n°5060024
__nicolas_​_
Posté le 18-06-2018 à 13:48:40  profilanswer
 

deltavega a écrit :

C'est pour info. Je sais pertinemment que les patrons ne sont que très peu respectueux du code de travail. Ma remarque allait plutôt dans le sens de te prévenir que ton boss ne te pairera peut être pas tes 3x25 jours de CP, surtout si tu le poignardes dans le dos avec ta démission  :O


 
Je serais le patron, je tenterais pas. La jurisprudence est claire: à moins qu'il ai quasi-forcé son employé à prendre ses congé et que l'employé n'a pas voulu, c'est mort pour lui et il doit les payer.

n°5060027
Anio
Posté le 18-06-2018 à 13:55:50  profilanswer
 

__nicolas__ a écrit :

Je serais le patron, je tenterais pas. La jurisprudence est claire: à moins qu'il ai quasi-forcé son employé à prendre ses congé et que l'employé n'a pas voulu, c'est mort pour lui et il doit les payer.


Je ne me fais pas d'illusion : s'ils me reportent continuellement mes CP c'est qu'une fois il a dû refuser de les payer à un salarié, et il s'est pris un prud'hommes bien violent.
Il a des prud'hommes tout le tour du ventre...

n°5060028
deltavega
Ὀδυσσεύς για τους φίλους
Posté le 18-06-2018 à 13:56:22  profilanswer
 

Si le report sur 3 ans de ses CP n'est pas formalisé par écrit par les deux parties, alors c'est perdu.

n°5060030
Trouveur
Posté le 18-06-2018 à 14:08:43  profilanswer
 

Anio a écrit :


Trouveur, merci pour cette réponse précise.

 

J'ai 3 ans de cotisation continue chez A. Pas de souci de ce côté là.

 

Mais le nouveau poste chez B est assez "original", dirons-nous. Donc il se peut que ça le fasse pas, et dans ce cas là, il n'y aura pas besoin de 91 jours pour être fixé (que ce soit l'employeur ou moi).

 

Ainsi, je pourrais être dans le cas que tu évoques dans la première partie de ta réponse (rupture avant 91 jours)

 

Et donc, je devrais avoir le droit au chomage.

 

Question qui en découle pour les droits au chomage : chez cet employeur A, j'ai travaillé presque non stop durant 3 ans, si bien que j'ai quasiment cumulé tous les CP depuis 3 ans (le report des CP, surement le seul avantage de cette entreprise A...). A la fin de l'année, j'aurais environ 70-75 jours de CP à me faire payer. Donc un billet non négligeable.

 

Normalement, les jours de CP retardent d'autant le déclenchement des droits au chômage.
Mais si mes jours de CP sont payés après la période de travail chez A (le solde de tout compte), puis j'enchaine directement chez B sans temps-mort, il s'avère que ça le fait pas, et rupture période d'essai par l'employeur B.
Alors :
- est-ce que les jours de CP payés par A retardent le droit au chômage après la rupture chez B ?
- si non (donc déclenchement du chômage juste après la rupture chez B), est-ce que les rémunérations de CP chez A sont considérées comme faisant partie de la rémunération "normale", et sont prises en compte dans le calcul des droits ? (car vu le montant des CP, ça changerait pas mal l'ARE)


Les jours de CP payés à la fin du contrat chez A compteront dans le calcul du différé.
les CP payés ne sont pas pris en compte pour le calcul du montant de l'ARE.

n°5060031
zeql_
Posté le 18-06-2018 à 14:17:47  profilanswer
 

Anio a écrit :


Pour info, ma boite fait tout à l'encontre de la loi. Car il n'y a qu'une seule vérité : celle du patron.
 
Je vais te citer texto la méthode de management de mon patron, et tu vas comprendre. Je cite :
 
"Il faut que les gens aient peur. Quand les gens ont peur, ils font ce qu'on leur dit."
 
You got the picture ?


 
Y a quelques points du code du travail avec lesquels l'inspection du travail est intrangiseante :
- Repos quotidien de 11h consécutif : si tu termine à 23h tu ne peux pas reprendre avant 10h le lendemain
- Durée hebdomadaire de travail max de 48h.
- Prendre un minimum de jours de congés dans l'année.
 
Pour les CP, la règle (code du travail) c'est que tu dois avoir au moins 2 semaines consécutives de CP entre le 1er mai et le 31 octobre.
D'autre part si tu pose une semaine dans cette période et qu'elle est validée et que tu re-pose une 2nde semaine consécutive, ton patron ne peut pas refuser si tu n'as pas déjà 2 semaines consécutives validées.
 
Il n'y a pas que les prud'hommes, tu peux contacter directement l'inspection du travail s'il y a des manquement grave à la réglementation.

n°5060039
Anio
Posté le 18-06-2018 à 15:19:31  profilanswer
 

Trouveur a écrit :

Les jours de CP payés à la fin du contrat chez A compteront dans le calcul du différé.  
les CP payés ne sont pas pris en compte pour le calcul du montant de l'ARE.


Ah merde, c'est con ça.
 
Merci pour la réponse.
 

zeql_ a écrit :

Y a quelques points du code du travail avec lesquels l'inspection du travail est intrangiseante :
- Repos quotidien de 11h consécutif : si tu termine à 23h tu ne peux pas reprendre avant 10h le lendemain
- Durée hebdomadaire de travail max de 48h.
- Prendre un minimum de jours de congés dans l'année.


La loi et ma boite, ça fait 2.
- ça m'est déjà arrivé de faire 10h-5h du mat et de renchainer le lendamain normalement à 9h.
- la durée hebdo : alors là, mon boss s'assoit dessus allègrement : "Vous avez le statut cadre (alors que dans les faits je n'ai pas grand chose d'un cadre, mais passons...), donc la loi m'autorise à vous imposer de faire des heures sups". Je sais qu'il y a des limites légales, mais c'est peine perdue de débattre de ça avec lui.
- les jours de congés, ça me saoule de les griller quand je sais que mon boss me doit des récup. Donc je galère à obtenir quelques récup.

zeql_ a écrit :

Il n'y a pas que les prud'hommes, tu peux contacter directement l'inspection du travail s'il y a des manquement grave à la réglementation.


A vrai dire, je n'ai pas trop envie de m'embêter avec tout ça...

n°5060041
floflo67
Posté le 18-06-2018 à 15:30:23  profilanswer
 

Anio a écrit :


La loi et ma boite, ça fait 2.
- ça m'est déjà arrivé de faire 10h-5h du mat et de renchainer le lendamain normalement à 9h.
- la durée hebdo : alors là, mon boss s'assoit dessus allègrement : "Vous avez le statut cadre (alors que dans les faits je n'ai pas grand chose d'un cadre, mais passons...), donc la loi m'autorise à vous imposer de faire des heures sups". Je sais qu'il y a des limites légales, mais c'est peine perdue de débattre de ça avec lui.
- les jours de congés, ça me saoule de les griller quand je sais que mon boss me doit des récup. Donc je galère à obtenir quelques récup.


 

Anio a écrit :


A vrai dire, je n'ai pas trop envie de m'embêter avec tout ça...


Vu tes points précédents, je pense que tu devrais. :)
A première vue, je pense que ça te payerai les 10 prochaines années facilement.

n°5060115
true-wiwi
Posté le 19-06-2018 à 08:27:20  profilanswer
 

Anio a écrit :


Je ne me fais pas d'illusion : s'ils me reportent continuellement mes CP c'est qu'une fois il a dû refuser de les payer à un salarié, et il s'est pris un prud'hommes bien violent.
Il a des prud'hommes tout le tour du ventre...


 
Raison de plus pour lui rappeler subtilement. Si tu vas aux CPH c'est dans la poche.


---------------
J'essaie de ne pas vivre en contradiction avec les idées que je ne défends pas.
n°5060124
la classe ​@ dallas
eZploZZé
Posté le 19-06-2018 à 10:07:21  profilanswer
 

Anio a écrit :


La loi et ma boite, ça fait 2.
- ça m'est déjà arrivé de faire 10h-5h du mat et de renchainer le lendamain normalement à 9h.
- la durée hebdo : alors là, mon boss s'assoit dessus allègrement : "Vous avez le statut cadre (alors que dans les faits je n'ai pas grand chose d'un cadre, mais passons...), donc la loi m'autorise à vous imposer de faire des heures sups". Je sais qu'il y a des limites légales, mais c'est peine perdue de débattre de ça avec lui.
- les jours de congés, ça me saoule de les griller quand je sais que mon boss me doit des récup. Donc je galère à obtenir quelques récup.


J'en profite pour rappeler un truc :  
Cadre ou pas cadre, l'employeur peut t'imposer des heures sup. Il peut même définir les modalités de compensation : repos ou payé.  
 
Mais il doit respecter : le quota HS annuels, ainsi que le temps de repos.
 
Pour les astreintes, c'est au volontariat. Il y'a des rotations a respecter ainsi que le temps de repos.
 
Pour un cadre au forfait jour, tu peux te taper 13h de taff quotidien, du lundi au samedi. Par contre, cette pratique est cadrée et une convention doit être établie entre les deux parties. La revue de la charge de travail est faite annuellement.
 


---------------
AYAYAAA Un coup de fil on est laaaaaaaa. Oué oué oué zaharwa. On a les clé de la kma. Si Si. Le bonheur dure 10 heures !! - Nobody rules these streets at night like me
n°5060176
Tahitiflo
éponge carré(e)
Posté le 19-06-2018 à 20:49:12  profilanswer
 

Anio a écrit :


Ah merde, c'est con ça.
 
Merci pour la réponse.
 


 
par contre ,ils vont bien compter pour le calcul de l'IR. :o


---------------
y-a-t-il encore des pigeons pour voter pour des escrocs?    #TeamJacquesMarteau
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  162  163  164  165  166  167
Page Suivante

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
quelques conseils pour une lettre de motivationConseils inscription universite en france
IDRAC? Fac? Alternance? Besoin de conseils!!conseils pour partir étudier à l’étranger, les sites et formules les p
Conseils sur future mission de stage!Besoin de conseils pour mon orientation
Infos DJCEconseils M2 achats Lyon voire Paris
Conseils pour un bon MA/MSc à LONDRESEcole de gestion: recherche infos sur HEC Liege
Plus de sujets relatifs à : Démission : infos, conseils, anecdotes


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR