Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1789 connectés 

 



Comment était l'ambiance après l'annonce de votre démission ?




Attention si vous cliquez sur "voir les résultats" vous ne pourrez plus voter
Les invités peuvent voter

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  149  150  151  ..  172  173  174  175  176  177
Auteur Sujet :

Démission : infos, conseils, anecdotes

n°5024989
Laska-
Posté le 27-12-2017 à 00:35:28  profilanswer
 

Reprise du message précédent :
[Edité par: Laska-]

Message cité 2 fois
Message édité par Laska- le 04-02-2018 à 22:00:53

---------------
Caution: language may be strong
mood
Publicité
Posté le 27-12-2017 à 00:35:28  profilanswer
 

n°5024990
kikidonc
Posté le 27-12-2017 à 01:37:47  profilanswer
 

Laska- a écrit :

Question :
J'ai un préavis de 3 mois.
Cadre forfait jour, convention collective métallurgie.

 

Imaginons que j'ai un impératif absolu qui me demande de me rendre disponible sous un mois. (quand je dis absolu, on va dire pour l'expérience de pensée que c'est un job à 100k€, mais ce n'est pas ça)

 

Je peux faire comment ?

 

Google me dit :
"Si le salarié n'exécute pas son préavis en dépit du refus de dispense de l'employeur, il risque d'être condamné par les tribunaux."
Condamné à quoi ?
Payer les mois de préavis non effectués à l'employeur ?

 

Tu négocies avec ton employeur, c'est pas dans son intérêt de garder un démissionnaire pendant 3 mois.

 

Si tu mets en péril la société, ça peut se retourner contre toi, l'entreprise peut te coller un procès parce que tu leur as fait perdre du chiffre par exemple.
Dans les faits ça doit pas être courant quand même...

 

Sinon, ben tu te fais virer, mais c'est plus dur à accepter psychologiquement :o


Message édité par kikidonc le 27-12-2017 à 01:38:04
n°5024991
Laska-
Posté le 27-12-2017 à 01:47:47  profilanswer
 

[Edité par: Laska-]


Message édité par Laska- le 04-02-2018 à 22:00:55

---------------
Caution: language may be strong
n°5024992
XprtZ
Profil : O.O
Posté le 27-12-2017 à 02:08:09  profilanswer
 

Tu négocies.
 
Ou abandon de poste et ensuite virer :o


---------------
PSN : XprtZ - BattleTag : XprtZ#2257 - 3DS : 2492-4109-3060
n°5024996
wainwain
wain⊕wain = wain²
Posté le 27-12-2017 à 08:53:26  profilanswer
 

L'abandon de poste ne couvre pas contre le risque de fiche de salaire à zéro euro + le blocage lors de la déclaration préalable à l'embauche auprès de l'URSSAF (qui bloque la prise de poste ailleurs).

 

La négociation est indispensable pour un départ anticipé, tant dans l'entreprise que tu quittes, que dans l'entreprise que tu rejoins.


---------------
La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé. (Socrate)
n°5024997
XprtZ
Profil : O.O
Posté le 27-12-2017 à 09:00:39  profilanswer
 

Amha il va pas dans une entreprise :o

 


---------------
PSN : XprtZ - BattleTag : XprtZ#2257 - 3DS : 2492-4109-3060
n°5024998
wainwain
wain⊕wain = wain²
Posté le 27-12-2017 à 09:15:10  profilanswer
 

XprtZ a écrit :

Amha il va pas dans une entreprise :o


 
En même temps c'est Laska qui pose la question [:-the_unforgiven-:1]


---------------
La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé. (Socrate)
n°5025026
XprtZ
Profil : O.O
Posté le 27-12-2017 à 13:08:45  profilanswer
 

Non mais il en a trop dit là :o
 
C'est la formation tant attendu ? :o


---------------
PSN : XprtZ - BattleTag : XprtZ#2257 - 3DS : 2492-4109-3060
n°5025032
Laska-
Posté le 27-12-2017 à 14:15:16  profilanswer
 

[Edité par: Laska-]

Message cité 1 fois
Message édité par Laska- le 04-02-2018 à 22:00:58

---------------
Caution: language may be strong
n°5025034
wainwain
wain⊕wain = wain²
Posté le 27-12-2017 à 14:22:13  profilanswer
 

Laska- a écrit :

Si je comprends bien il n'y a plus qu'à prier pour qu'ils soient un minimum compréhensifs...


 
C'est à toi de rassurer ton futur-ex employeur en lui disant que le tu feras en sorte que tout soit prêt/documenté/etc. pour le [date de ton départ]. Mais préviens-le le plus tôt possible...  


---------------
La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé. (Socrate)
mood
Publicité
Posté le 27-12-2017 à 14:22:13  profilanswer
 

n°5025142
okena
Posté le 28-12-2017 à 13:58:42  profilanswer
 

Bonjour,
 
J'ai une question en apparence simple, mais je ne trouve pas ma réponse sur internet.
 
Dans le cadre d'une démission classique, si j'ai des congés payés qui n'ont pas été posé, l'employeur doit me les payer ou alors ils sont pris pendant mon préavis sans rallonger celui-ci. Mais est ce que le cas de figure est le même si j'ai été embauché en septembre 2017 pour une démission en juin 2018 ?  
 
Merci :)

n°5025143
wainwain
wain⊕wain = wain²
Posté le 28-12-2017 à 14:02:24  profilanswer
 

Dans ton cas, tous les CP non posés te seront payés avec ton solde de tout compte, idem pour les RTT.


---------------
La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé. (Socrate)
n°5025145
_Benedict_
Posté le 28-12-2017 à 14:07:43  profilanswer
 

wainwain a écrit :

Dans ton cas, tous les CP non posés te seront payés avec ton solde de tout compte, idem pour les RTT.


 
RTT ça dépend (typiquement du contrat ou de l'accord d'entreprise). Les CP non posés seront payés dans le solde de tout compte (code du travail).


---------------
Gamertag: LostManu / PSN: LostManu / 3DS: 2234-7910-3472 / Steam: benedictofamber
n°5025149
okena
Posté le 28-12-2017 à 14:32:21  profilanswer
 

Merci pour ces réponses !

n°5025543
Handysize
Posté le 31-12-2017 à 08:51:24  profilanswer
 

wainwain a écrit :

L'abandon de poste ne couvre pas contre le risque de fiche de salaire à zéro euro + le blocage lors de la déclaration préalable à l'embauche auprès de l'URSSAF (qui bloque la prise de poste ailleurs).
 
La négociation est indispensable pour un départ anticipé, tant dans l'entreprise que tu quittes, que dans l'entreprise que tu rejoins.


C’est faux en pratique.
 
L’URSSAF en a rien à faire du conflit employeur / employé et ils ne vont jamais bloquer une DPE, ça voudrait dire refuser des potentielles cotisations, ils vont pas se tirer une balle dans le pied.
 
Au pire... Ce qui lie un employeur et un employé c’est pas la DPE mais le contrat de travail, alors si la DPE il arrive pas à la faire, bah il la fera plus tard sans souci de façon rétroactive.  
 
Aussi, je suis sceptique sur les possibilités techniques de faire ça, ça voudrait dire une base de donnée nationale par numéro de sécurité sociale... Si on était capable de faire ça il y aurait beaucoup moins de fraude!

n°5025624
wainwain
wain⊕wain = wain²
Posté le 31-12-2017 à 22:27:00  profilanswer
 

Handysize a écrit :


C’est faux en pratique.

 

L’URSSAF en a rien à faire du conflit employeur / employé et ils ne vont jamais bloquer une DPE, ça voudrait dire refuser des potentielles cotisations, ils vont pas se tirer une balle dans le pied.

 

Au pire... Ce qui lie un employeur et un employé c’est pas la DPE mais le contrat de travail, alors si la DPE il arrive pas à la faire, bah il la fera plus tard sans souci de façon rétroactive.

 

Aussi, je suis sceptique sur les possibilités techniques de faire ça, ça voudrait dire une base de donnée nationale par numéro de sécurité sociale... Si on était capable de faire ça il y aurait beaucoup moins de fraude!

 

Sauf que c'est pas l'URSSAF qui va poser problème (comme tu dis elle s'en fout tant qu'elle touche des cotisations), mais le nouvel employeur. Parce que des accusations de travail dissimulé, c'est pas glop pour l'image de la boîte, m'voyez  [:a-m13:2]


---------------
La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé. (Socrate)
n°5025764
floflo67
Posté le 02-01-2018 à 17:25:06  profilanswer
 

nebucad_nezzard a écrit :


 
1) Ils m'ont annoncé la validation du CDI à la fin de ma période d'essai (fin janvier) >>> j'ai évoqué le fait que je n'allais pas rester car on vient de me proposer un permis de travail que j'attendais depuis longtime.
 
2) La RH me propose donc que l'entreprise casse la PE avec un timing me permettant de partir pile à la fin de celle-ci, et donc d'être éligible à l'ARE si jamais mon nouveau projet coince >>> J'accepte.
 
3) Le chef de projet n'est pas content, dis que je le met dans la merde et va se plaindre pour que je reste jusqu'à fin mars >>> La RH retire sa proposition de rupture.
 
4) Il ne me reste plus qu'à démissionner (soit avant fin de période d'essai), soit après, modulo le préavis.
 
Bref, c'est con, ça commençait bien. Now, soit je les plante, soit je patiente quelques mois de plus....


 
Tu as signé le 2 ? Dans ce cas là, je pense qu'il n'y a pas de soucis. T'en as rien a tapé du reste.
Par contre, si c'était à l'oral... ben c'est à l'anal.  :ange:  
 

Laska- a écrit :

Question :
J'ai un préavis de 3 mois.
Cadre forfait jour, convention collective métallurgie.
 
Imaginons que j'ai un impératif absolu qui me demande de me rendre disponible sous un mois. (quand je dis absolu, on va dire pour l'expérience de pensée que c'est un job à 100k€, mais ce n'est pas ça)
 
Je peux faire comment ?
 
Google me dit :
"Si le salarié n'exécute pas son préavis en dépit du refus de dispense de l'employeur, il risque d'être condamné par les tribunaux."
Condamné à quoi ?
Payer les mois de préavis non effectués à l'employeur ?


 
Cas 1 : tu négocies avec l'employeur pour réduire. Si c'est accepté, t'es bon. Sinon...
Cas 2 : tu fais un abandon de poste. Ton employeur actuel peut te licencier, ou faire des fiche de paie de 0€. Dans ce cas, tu n'aurais pas le droit de prendre un deuxième travail celui ci étant généralement interdit lors d'un CDI en temps plein.
 
 

Handysize a écrit :


C’est faux en pratique.
 
L’URSSAF en a rien à faire du conflit employeur / employé et ils ne vont jamais bloquer une DPE, ça voudrait dire refuser des potentielles cotisations, ils vont pas se tirer une balle dans le pied.
 
Au pire... Ce qui lie un employeur et un employé c’est pas la DPE mais le contrat de travail, alors si la DPE il arrive pas à la faire, bah il la fera plus tard sans souci de façon rétroactive.  
 
Aussi, je suis sceptique sur les possibilités techniques de faire ça, ça voudrait dire une base de donnée nationale par numéro de sécurité sociale... Si on était capable de faire ça il y aurait beaucoup moins de fraude!


Ben... Tu aurais deux déclaration à l'URSSAF. Et tu as un suivi, ça s'appelle les impôts. :D
Ils verrait rapidement que tu as deux revenus (donc un de 0€) venant de deux employeurs. Après, est-ce qu'il y aurait action de leur part... je suis pas sur.
 
Cependant, je plussoie sur le fait que c'est le CT qui joue.
Tu risques plutôt une poursuite en justice de ton ancienne entreprise qu'un problème URSSAF / Impôts.

n°5025792
Tilk-SG1
Posté le 02-01-2018 à 20:14:58  profilanswer
 

Mon employeur veut que je lui envoi ma lettre en recommandé alors que j'allais lui donner en main propre....  [:bastian:3] comment perdre 30mn et 5€. :o

Message cité 1 fois
Message édité par Tilk-SG1 le 02-01-2018 à 20:15:21

---------------
Trance is a drug.
n°5025793
wainwain
wain⊕wain = wain²
Posté le 02-01-2018 à 20:16:44  profilanswer
 

Tilk-SG1 a écrit :

Mon employeur veut que je lui envoi ma lettre en recommandé alors que j'allais lui donner en main propre....  [:bastian:3] comment perdre 30mn et 5€. :o


 
Si c'est prévu dans la CC il est dans son droit. Ton employeur vient de gagner sauver une journée de toi :o


---------------
La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé. (Socrate)
n°5025802
Tilk-SG1
Posté le 02-01-2018 à 20:50:58  profilanswer
 

Je l'ai laissé tel quel même si elle part demain. De toute façon je ne suis pas à 1 jour près vu que je n'ai que 7 jours de préavis.


---------------
Trance is a drug.
n°5025813
wainwain
wain⊕wain = wain²
Posté le 02-01-2018 à 22:17:40  profilanswer
 

Tilk-SG1 a écrit :

Je l'ai laissé tel quel même si elle part demain. De toute façon je ne suis pas à 1 jour près vu que je n'ai que 7 jours de préavis.


 
C'est une démission ou une rupture de période d'essai ? C'est pas pareil :o


---------------
La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé. (Socrate)
n°5025826
Laska-
Posté le 03-01-2018 à 00:00:38  profilanswer
 

[Edité par: Laska-]

Message cité 1 fois
Message édité par Laska- le 04-02-2018 à 22:01:02

---------------
Caution: language may be strong
n°5025831
wainwain
wain⊕wain = wain²
Posté le 03-01-2018 à 00:30:55  profilanswer
 

Laska- a écrit :


Vu que je serais (peut-être) dans un cas proche de la force majeure, il se peut que ça parte au clash.
Dans ce cas là, c'est à dire le 2, j'aimerais bien savoir ce qu'il se passe avec des fiches de paie à 0 €.
En quoi est-ce que ça bloquerait l'embauche chez un autre employeur ? En quoi est-ce que recevoir un courrier avec 0€ dessus irait m'empêcher d'apposer ma signature sur un document avec une nouvelle entreprise ?


 
Parce que malgré le fait que tu aies fait zéro heure, tu es toujours considéré comme salarié à plein temps de ton employeur actuel et que tu n'as pas manifesté ta volonté de quitter la boîte.  
Or tu ne peux pas être à temps complet sur X et à temps complet chez Y. D'où le blocage à l'embauche : l'employeur Y te signalera qu'il ne peut pas t'embaucher pour une raison externe à sa volonté (blocage lié à la DPE URSAAF), te demandera de régulariser ta situation ASAP, et enfin mettra fin très rapidement à ta période d'essai, le temps de rappeler le candidat qui a fini 2ème....  
Tout dépend de si le service juridique/RH de X aime jouer ou pas :o
 

Laska- a écrit :


A supposer que ce que je fais ensuite ne soit pas un contrat de travail, est-ce que je risque plus que devoir rembourser le salaire des mois non effectués ? (ce qui ne me dérange pas du tout , dans l'improbable cas où tout ce dont je parle se réalise et que ça part au clash :lol:)
 
Le cas échéant j'irais voir un avocat en droit du travail pour être sûr de moi.


 
Que ce soit un contrat de travail ou non : tu ne rembourseras pas les mois de salaire non effectués puisque tu ne seras pas payé par X, puisque en absence injustifiée.  
On peut par contre te reprocher un préjudice professionnel lié à ton absence injustifiée (la mise en place d'un projet important, une intervention en production impactant des millions d'euros de chiffre d'affaires, etc.). Dans un grand groupe la facture peut très vite monter.
En effet mieux vaut aller voir un avocat ou un conseiller syndical avant que tu fasses n'importe quoi... :o
 


---------------
La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé. (Socrate)
n°5025833
Laska-
Posté le 03-01-2018 à 00:44:59  profilanswer
 

[Edité par: Laska-]

Message cité 1 fois
Message édité par Laska- le 04-02-2018 à 22:01:06

---------------
Caution: language may be strong
n°5025835
wainwain
wain⊕wain = wain²
Posté le 03-01-2018 à 00:56:47  profilanswer
 

Laska- a écrit :


La volonté de quitter la boite est manifestée par une LRAR indiquant que je démissionne et souhaite absolument réduire mon préavis à [telle durée]
Evidemment la boite suivante serait prévenue du souci, s'il se matérialisait.


 
Tu n'es pas en position de force. Le "absolument" est à négocier, que ça te plaise ou non.  
A toi d'être force de proposition et de jouer dans l'intérêt de toutes les parties prenantes (X, Y, et bien entendu toi :o ). Si tu t'entends bien avec tes supérieurs depuis que tu es dans la boîte, y a pas de raison que ça se passe mal.  
 

Laska- a écrit :


Ils me feraient payer des millions ?  [:max evans]  


 
Si t'es un grouillot de base comme tout le monde ici, tu ne risques pas grand chose, surtout si t'as des collègues en backup.  
Par contre si t'es l'expert international MVP/champion/evangelist/whatever de la boîte et qu'un projet à plusieurs milliers de jours homme / millions d'euros peut capoter alors que t'as promis/juré/craché que tu irais au bout de ton contrat, ça peut te coûter cher, fiston :o


Message édité par wainwain le 03-01-2018 à 00:58:00

---------------
La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé. (Socrate)
n°5025840
zeql_
Posté le 03-01-2018 à 01:56:54  profilanswer
 

Soyons clairs : tu es dans une situation très rare. Donc difficile de te dire ce qu'il va se passer exactement.
 
Premier cas : tu pose ta démission, tu demande une réduction du préavis, c'est accepté et on en parle plus.
 
Deuxième cas : tu pose ta démission, et la réduction du préavis à 1 mois n'est pas acceptée mais tu envisage l'abandon de poste.
Le problème c'est qu'en ayant poser ta démission tu aura motivé ton absence, qui n'est plus injustifiée, on n'est donc pas du tout dans l'abandon de poste, juridiquement parlant.
 
Si tu n'effectue pas le préavis de démission, tu devra à ton employeur une indemnité compensatrice de préavis. De plus l'employeur peut demander des dommages et intérêts s'il y a eu un préjudice, mais il faut une volonté manifeste de nuire.
 
Enfin, ça n'en pas beaucoup, mais même si tu ne réalise pas le préavis de démission, je pense que tant que tu n'arrive pas à la date de fin, tu es toujours sous contrat. Ton nouvel employeur pourra être sujet à une amende de 1500€ et ne pas pouvoir t'employer, mais vu qu'on est dans le cadre d'une démission là encore c'est un peu flou juridiquement parlant.
 
Et n'oublions pas que tout ceci est conditionné aux résultats du concours...
 
Bref : va voir un avocat, tu as un cas bien trop spécifique.
 
Ah oui, avant, relis ta convention collective pour connaître le préavis en cas de démission, si Syntec c'est 3 mois, ce n'est pas forcément le cas d'autres CCN.

n°5025973
Tilk-SG1
Posté le 03-01-2018 à 23:36:14  profilanswer
 

wainwain a écrit :


 
C'est une démission ou une rupture de période d'essai ? C'est pas pareil :o


Démission.


---------------
Trance is a drug.
n°5026624
Okysp
Rien.
Posté le 09-01-2018 à 09:27:02  profilanswer
 

:hello:
 
Je suis dans une situation certainement basique mais j'avoue ne pas trop savoir comment avancer. Je m'explique :
 
Aujourd'hui cadre dans un grand groupe en RP, j'ai eu une proposition d'embauche de la part d'une entreprise sur Lyon (quelques dizaine de milliers d'employés dans le monde pour cette entreprise).
 
Dans mon entreprise actuelle, je suis en train d'évoluer sur mon poste (changement de poste avec changement de position) et donc j'étais censé avoir une augmentation dont je ne connaissais pas le montant au moment de mes entretiens sur Lyon.
 
La proposition sur Lyon était intéressante (+7% par rapport à mon salaire actuel). D'après la fourchette de salaire du poste dont m'avait parlé le RH, je suis exactement au max. J'ai eu un levier pour négocier un peu car à l'oral il m'avait annoncé un peu plus que ce qui est écrit sur la proposition (il s'est planté à l'oral) mais quand je lui ai fait remarquer il m'a expliqué qu'il ne pouvait pas monter plus (mais était-ce vrai ?).
 
Ma boîte actuelle ne souhaite pas me laisser partir et va me faire prochainement une contre-proposition entre 15 et 20% selon ma hiérarchie.
 
Est-ce que cela se tente d'essayer d'obtenir quelque chose de plus du côté de Lyon avant de signer la proposition d'embauche ? Qu'est-ce que je risque et comment m'y prendre ? J'ai pensé à écrire au RH de Lyon quelque chose comme :
 
"Bonjour,
 
Comme convenu j'ai échangé avec ma hiérarchie pour évoquer mon souhait de rejoindre l'entreprise XXX. J'ai également sollicité les ressources humaines et suis dans l'attente d'avoir un RDV afin de connaitre la démarche à mettre en œuvre. Dans l'attente de ce RDV, ils m'ont demandé de temporiser la signature de la proposition, mais je garde en tête la date limite de signature de votre proposition."
 
Vous en pensez quoi ?

Message cité 1 fois
Message édité par Okysp le 09-01-2018 à 09:30:33
n°5026627
wainwain
wain⊕wain = wain²
Posté le 09-01-2018 à 09:36:18  profilanswer
 

Avant de penser aux éléments strictement financiers :
- Es-tu réellement prêt à quitter la RP ? Partir en province avec une augmentation c'est vraiment pas dégueu, mais tu sais ce que tu quittes, pas ce que tu gagnes à partir à Lyon.  
- Quelles sont tes perspectives d'évolution dans ta boîte actuelle et dans celle qui te fait une propale ?  
- Qu'en pense ton entourage proche (famille, amis) ?
 
On a beau être sur HFR, l'argent ok sais bien mais ça ne fait pas tout :o


---------------
La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé. (Socrate)
n°5026628
Okysp
Rien.
Posté le 09-01-2018 à 09:43:24  profilanswer
 

Bonnes questions, les réponses associées :
 
- Partir de la RP est une volonté, c'est d'ailleurs ce qui a motivé ma recherche. Le projet est réfléchi. Pour me faire rester ici, il faudrait me proposer une augmentation très conséquente qui ne ferait que temporiser les choses ...
- C'est toujours difficile à dire. Dans la boîte actuellement je suis sur une évolution, sur un poste plutôt tremplin mais je ne peux pas lire dans l'avenir non plus. Dans la boîte à Lyon, le RH m'a parlé de mobilité, horizontale ou verticale, environ tous les 3 ans. A l'entretien avec l'opérationnel, j'ai clairement répondu que dans 5 ans je me voyais avec plus de responsabilités chez eux (par exemple son poste lel), ça l'a pas choqué plus que ça.
- Ma famille proche c'est ma conjointe. Avec un brainstorming hier elle m'a dit qu'on allait partir. Elle veut en profiter pour monter sa boîte (c'est l'occasion ...). :D
 
Autre point : d'après le RH, je suis le favori (j'ai pas de doute vu la rapidité avec laquelle j'ai eu une réponse) par contre je suis peut-être le seul. :o

Message cité 1 fois
Message édité par Okysp le 09-01-2018 à 09:44:47
n°5026631
wainwain
wain⊕wain = wain²
Posté le 09-01-2018 à 09:55:05  profilanswer
 

- 15/20% c'est "très conséquent" comme augmentation selon toi ?
 
- Si ta conjointe est en phase avec toi pour partir, reste à définir le timing. Si tu signes avec cette boîte, c'est "demain" en gros. Est-elle prête à lancer son projet de boîte dès "demain" ? Ou veut-elle attendre "après-demain" (un an ou plus) et avoir bien construit son projet en amont ? Parce que "brainstroming" ça suppose que c'est juste une idée en l'air sans rien de concret derrière... Entre le dire et le faire, y a fossé :o
 
- "Je suis le favori" = bullshit pour te garder sous le coude et te mettre la pression (tu es le favori "pour le moment", et "tant que le recrutement est ouvert" ). A toi de voir si tu veux aller au bout ou non, sinon d'autres opportunités pourront potentiellement s'ouvrir par la suite...  


---------------
La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé. (Socrate)
n°5026632
dJe781
Posté le 09-01-2018 à 09:57:53  profilanswer
 

Je t'ai répondu sur l'autre sujet, mais je ne peux pas passer à côté de ça :

Okysp a écrit :

Autre point : d'après le RH, je suis le favori (j'ai pas de doute vu la rapidité avec laquelle j'ai eu une réponse) par contre je suis peut-être le seul. :o


Attention, si ça a été dit comme ça, ça suggère qu'ils ne t'ont fait aucune offre ferme.
Es-tu sûr d'avoir le poste si tu dis oui ?!

 

En tous les cas ne démissionne pas avant d'avoir signé ton contrat, ou a minima d'avoir une promesse d'embauche signée.

Message cité 1 fois
Message édité par dJe781 le 09-01-2018 à 09:58:59

---------------
Récupération massive de VL - Calendrier DCA - Comparatif ETF Lyxor vs. Amundi
n°5026633
Okysp
Rien.
Posté le 09-01-2018 à 10:00:13  profilanswer
 

- Ca commence à rentrer dans le conséquent, oui.
 
- Si je signe, tout est déjà planifié, reste à mettre concrètement les choses en œuvre (location sur Lyon, etc). Elle est prête à lancer son business demain, c'est pas exactement une première pour elle et elle en a envie.
Le brainstorming est lié au fait que je pensais pas pouvoir avoir une contrepropal à 20%, ça remue un peu sur le coup. La conclusion a été de dire que de toute façon on veut partir.
 
- C'est le genre d'avis que je voulais avoir. Et si le RH ne m'a pas recontacté, c'est effectivement que je ne suis pas "le seul qui pourrait convenir".
 
:jap:

n°5026634
Okysp
Rien.
Posté le 09-01-2018 à 10:04:23  profilanswer
 

dJe781 a écrit :

Je t'ai répondu sur l'autre sujet, mais je ne peux pas passer à côté de ça :


 

dJe781 a écrit :


Attention, si ça a été dit comme ça, ça suggère qu'ils ne t'ont fait aucune offre ferme.
Es-tu sûr d'avoir le poste si tu dis oui ?!
 
En tous les cas ne démissionne pas avant d'avoir signé ton contrat, ou a minima d'avoir une promesse d'embauche signée.


Cela a été dit avant qu'il me fasse la "proposition d'embauche". C'est un document à signer et à renseigner avant de réaliser un contrat de travail. Pour si je signe dans le délai ils ne peuvent pas se désister.
 
Merci pour ta réponse. :jap:


Message édité par Okysp le 09-01-2018 à 10:04:44
n°5026708
LOL POLARI​SE
Putain de loser.
Posté le 09-01-2018 à 22:35:38  profilanswer
 

Okysp a écrit :

:hello:
"Bonjour,

 

Comme convenu j'ai échangé avec ma hiérarchie pour évoquer mon souhait de rejoindre l'entreprise XXX. J'ai également sollicité les ressources humaines et suis dans l'attente d'avoir un RDV afin de connaitre la démarche à mettre en œuvre. Dans l'attente de ce RDV, ils m'ont demandé de temporiser la signature de la proposition, mais je garde en tête la date limite de signature de votre proposition."

 

Vous en pensez quoi ?

 

Ne donne pas autant de détail.

 

Tu ne risques rien à demander +20%. Tu expliques que partir à Lyon c'est un gros changement pour toi, que ta femme te suivra (pas ta copine, même si vous êtes pas marié) et qu'elle devra trouver un emploi, et qu'on vient de te proposer +20% ici en RP, donc forcément ça remet des choses en question. Ensuite la balle est dans leur camp, tu verras bien ce qu'ils te disent... Qu'ils s'alignent ou pas, ils ont entamé le processus de recrutement, ils vont pas soudainement dire "ah bah non on vous prend plus alors". Au pire des cas ils maintiendront leur proposition initiale (et t'auras un choix à faire).

 

On le dit jamais assez, mais les 7 ou 15 jours de validité c'est du pipo complet.


Message édité par LOL POLARISE le 09-01-2018 à 22:37:18
n°5027744
jo2jo
Posté le 16-01-2018 à 22:27:23  profilanswer
 

Bon ben  [:eponge] : je vais bientôt me retrouver au pied du mur. Ma recherche d'emploi avance et on me demande de donner des références, manque de pot, mes 5 premières années d'expériences ne se sont déroulées que chez un employeur, mon employeur actuel. Il va falloir que je prenne déjà le courage de parler pour éviter que le gérant ne reçoive un coup de fil surprise :-/ .

 

Pour faire court : poste actuelle "développeur", diplômé ingénieur CNAM et habitant sur Mulhouse en Alsace, je cherche à aller sur Paris (pour ses raisons perso :o ).

 

J'ai l'impression de trahir ma cogip, d'aller dans un saut vers l'inconnu, bref je risque de douter au dernier moment mais je suis presque au point de non-retour :-)


---------------
>> Topic Haut-Rhin <<
n°5027746
kikidonc
Posté le 16-01-2018 à 22:39:20  profilanswer
 

développeur en quoi ?

 

Perso, je pense que t'as pas trop de soucis à te faire.
Pour la recommandation, soit tu t'entends bien avec ton chef, soit tu peux dire la vérité.

 

Dans l'éventualité où ça déboucherait sur quelque chose de sérieux, tu leur donneras volontiers un contact.

 

J'ai toujours trouvé ça chelou les recommandations... Par exemple, pour ton cas, 5ans d'XP dans la même boite, qui pourrait croire que tu n'es pas recommandable ? [:mlc]

 

Ou alors c'est quelque chose qui se demande dans le temps en prévision de ?

Message cité 1 fois
Message édité par kikidonc le 16-01-2018 à 22:39:53
n°5027747
wainwain
wain⊕wain = wain²
Posté le 16-01-2018 à 22:40:00  profilanswer
 

jo2jo a écrit :

Bon ben  [:eponge] : je vais bientôt me retrouver au pied du mur. Ma recherche d'emploi avance et on me demande de donner des références


Et à aucun moment tu t'es dit que tu pouvais refuser de donner tes références ?  
 

jo2jo a écrit :


J'ai l'impression de trahir ma cogip, d'aller dans un saut vers l'inconnu, bref je risque de douter au dernier moment mais je suis presque au point de non-retour :-)


 
Ta cogip, tu l'aimes ou tu la quittes  [:sarko]
Si tu ne l'aimes plus et que la capitale t'appelle, tu prépares ta lettre de démission et tu l'envoies quand t'as trouvé :o


---------------
La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé. (Socrate)
n°5027882
jo2jo
Posté le 17-01-2018 à 19:48:08  profilanswer
 

kikidonc a écrit :

développeur en quoi ?


J'ai des grosses compétences en C++ et Delphi plutôt back end.  
 

kikidonc a écrit :


Perso, je pense que t'as pas trop de soucis à te faire.
Pour la recommandation, soit tu t'entends bien avec ton chef, soit tu peux dire la vérité.
 
Dans l'éventualité où ça déboucherait sur quelque chose de sérieux, tu leur donneras volontiers un contact.
 
J'ai toujours trouvé ça chelou les recommandations... Par exemple, pour ton cas, 5ans d'XP dans la même boite, qui pourrait croire que tu n'es pas recommandable ? [:mlc]
 
Ou alors c'est quelque chose qui se demande dans le temps en prévision de ?


Ici c'est le cabinet de recrutement Hays qui me propose un poste d'ingénieur logiciels chez un éditeur logiciels, exactement dans mes compétences et envies. Ils m'ont demandé un contact potentiel à fournir à leurs clients justement. J'ai d'ailleurs passé un entretien Skype à midi avec le cabinet et mon CV sera fourni au client qui me convoquera ou non s'il juge que je colle au profil de leur annonce.
 

wainwain a écrit :


Et à aucun moment tu t'es dit que tu pouvais refuser de donner tes références ?


La demande est légitime je trouve. Mais dans ma situation ça va faire basculer mon projet dans un point de non retour :) .
 

wainwain a écrit :


Ta cogip, tu l'aimes ou tu la quittes  [:sarko]
Si tu ne l'aimes plus et que la capitale t'appelle, tu prépares ta lettre de démission et tu l'envoies quand t'as trouvé :o


C'est plus le côté humain. Je pense que c'est le problème des TPE (6 salariés, 2 gérants). Je suis vraiment tirailler entre les relations chaleureuses que nous avons et mes envies de prendre des responsabilités et retourner un peu plus sur le côté développement logiciels.
 
Honnêtement j'ai fait ce que j'avais à faire sur ces années. Le problème c'est que mon entreprise promet des choses (nouveaux locaux pour accueillir plus de personnelle, avoir enfin un salaire décent par rapport à mon diplôme (ça fait 2 ans que j'attends), attaquer le marché étranger, responsabilités sur des projets ...) et je ne sais pas si c'est volontaire ou pas, mais ces promesses ne restent qu'un vague mirage au loin. Je sais que mon départ va un peu bouleverser l'organisation bien mise en place par ceux qui sont là depuis plus de 10 ans. J'ai acquis une expérience de terrain sur les machines industrielles modernes que n'ont pas les autres. J'ai commencé à énormément documenter toutes l'expérience pour faciliter la transmission et réduire le choc qu'il va y avoir. Par contre le calendrier va arranger ma cogip : dans 3 mois ils vont pouvoir récupérer les CV des futurs apprentis ingénieurs et en prendre un pour recommencer :o .
 
 
Bref, je me demande même si je ne vais pasinvoquer le droit local d'Alsace avec les 6 semaines de préavis pour vraiment mettre dans la merde ma société et éviter un long déplacement pro à Dieppe en mars :o

Message cité 1 fois
Message édité par jo2jo le 17-01-2018 à 19:49:44

---------------
>> Topic Haut-Rhin <<
n°5027890
LOL POLARI​SE
Putain de loser.
Posté le 17-01-2018 à 20:35:08  profilanswer
 

jo2jo a écrit :


C'est plus le côté humain. Je pense que c'est le problème des TPE (6 salariés, 2 gérants). Je suis vraiment tirailler entre les relations chaleureuses que nous avons et mes envies de prendre des responsabilités et retourner un peu plus sur le côté développement logiciels.


 
+
 

jo2jo a écrit :


Bref, je me demande même si je ne vais pasinvoquer le droit local d'Alsace avec les 6 semaines de préavis pour vraiment mettre dans la merde ma société et éviter un long déplacement pro à Dieppe en mars :o


 
= tu te contredis un peu quand même, t'as l'air de dire que tu veux pas les mettre dans le mal et faire de la doc en partant, et en même temps tu parles de partir sous 6 semaines ? :o

n°5027942
nebucad_ne​zzard
don't panic
Posté le 18-01-2018 à 10:39:30  profilanswer
 

:hello:
 
Finalement (j'en avais parlé en décembre), je quitte ma boite en mettant fin à ma période d'essai (de 7 mois :o ) juste avant sa fin. J'ai prévenu la RH hier, je vais envoyer un LRAR juste au cas où, mais j'ai une question :
 
Mon préavis est de 48h, puis-je l'envoyer dès maintenant en indiquant ma date de départ qui est dans 15 jours, ou dois-je planifier le truc pour que ça colle parfaitement aux 48h ?
 
Merci :jap:


---------------
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème. / Mon feedback
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  149  150  151  ..  172  173  174  175  176  177

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
quelques conseils pour une lettre de motivationConseils inscription universite en france
IDRAC? Fac? Alternance? Besoin de conseils!!conseils pour partir étudier à l’étranger, les sites et formules les p
Conseils sur future mission de stage!Besoin de conseils pour mon orientation
Infos DJCEconseils M2 achats Lyon voire Paris
Conseils pour un bon MA/MSc à LONDRESEcole de gestion: recherche infos sur HEC Liege
Plus de sujets relatifs à : Démission : infos, conseils, anecdotes


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR