Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
927 connectés 

 


 

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19
Auteur Sujet :

Le topic de ceux qui cherchent du boulot à l'étranger

n°5052409
tyburse
Posté le 11-05-2018 à 11:28:37  profilanswer
 

Reprise du message précédent :
Personne ne va au salon Quebec à Paris le 26/28 Mai ici ? pour se faire une kimousse (ou kisansalcool si besoin)
Présent sur les 2 jours pour le moment (il faut juste que je trouve un lieu ou dormir le samedi soir).

mood
Publicité
Posté le 11-05-2018 à 11:28:37  profilanswer
 

n°5052617
arese
Posté le 12-05-2018 à 13:51:05  profilanswer
 

nesquik69 a écrit :

Interessant ce que tu dis  :D.  En gros ce que tu es entrain de dire, c'est qu'il est possible d'obtenir le visa PVT pendant 1 an, de chercher ensuite un travail sur place, et dès qu'un job est trouvé, demander un "vrai" visa de travail/residence ?
si c'est possible, c'est vraiment pratique: dans certains pays, pour avoir un visa de travail, il faut déjà une offre d'embauche, et pour avoir l'offre d'embauche,  il faut être déjà sur place.... Et puis il faut aussi attendre durant l'obtention du visa...

Oui. J'habite à Hong Kong et c'est exactement comme ça que ça se passe pour beaucoup de titulaires de PVT. Au bout de quelques mois sur place, beaucoup cherchent et trouvent un "vrai" boulot. Le fait qu'ils aient déjà une expérience sur place est en fait un avantage pour obtenir un "vrai" visa et leur donne le droit de commencer à bosser tout de suite le temps que la demande soit traitée.

n°5052618
arese
Posté le 12-05-2018 à 13:55:01  profilanswer
 

User Name a écrit :

Dans mon entourage, les gens qui ont décroché un MBA ont été sollicités pour des embauches à l'étranger avec des salaires mirobolants, avant même la fin de leur cursus (deux exemples à Londres et Sydney).


Dans mon entourage - dont plusieurs proches - les gens qui ont été sollicités pendant leur MBA auraient tout autant été sollicités sans. Le MBA a juste été le déclencheur de leur envie de s'expatrier, un projet qu'ils repoussaient sans vraiment prendre la décision de partir. Je me méfie également des "salaires mirobolants", pour avoir bossé dans plusieurs grosses boites où les titulaires de MBA n'étaient en rien payés mieux que les autres personnes au même grade. Rappel: un MBA est en fait qu'un Master comme un autre, conçu pour les titulaires d'une Licence donc niveau BAC+3. La seule chose qui fait sa force est son réseau d'anciens.

Message cité 1 fois
Message édité par arese le 12-05-2018 à 13:56:33
n°5052621
User Name
also known as Mr Poisse!
Posté le 12-05-2018 à 14:28:34  profilanswer
 

arese a écrit :


Dans mon entourage - dont plusieurs proches - les gens qui ont été sollicités pendant leur MBA auraient tout autant été sollicités sans. Le MBA a juste été le déclencheur de leur envie de s'expatrier, un projet qu'ils repoussaient sans vraiment prendre la décision de partir. Je me méfie également des "salaires mirobolants", pour avoir bossé dans plusieurs grosses boites où les titulaires de MBA n'étaient en rien payés mieux que les autres personnes au même grade. Rappel: un MBA est en fait qu'un Master comme un autre, conçu pour les titulaires d'une Licence donc niveau BAC+3. La seule chose qui fait sa force est son réseau d'anciens.


Pour ma curiosité, de quel MBA parles-tu ?  
Parce que du peu que j'en sais, il y a MBA et "MBA".
Pour moi les "vrais" MBA qui sont ceux de l'INSEAD, London Business School, IESE et Harvard.
Après y a beaucoup d'écoles qui n'ont pas ce niveau-là et qui appellent abusivement leur cursus de MBA, mais ça c'est tout un autre débat...


---------------
Mon blog: Test de matériel informatique, tutos Android et autres geekeries!
n°5052650
Youmoussa
Ecrou-vis
Posté le 12-05-2018 à 18:08:22  profilanswer
 

tyburse a écrit :

Merci pour les infos pour ton ami NewYorkais... perso on a 2 enfants de 3 & 5 ans et on va tenter mais ils sont déjà là c'est plus facile :)


 
C’est le coût associé le problème. Ton cas n’est en rien plus facile.


---------------
Galerie HFR - Photoblog San Francisco - American Cars Photos
n°5052768
arese
Posté le 13-05-2018 à 15:04:06  profilanswer
 

User Name a écrit :


Pour ma curiosité, de quel MBA parles-tu ?
Parce que du peu que j'en sais, il y a MBA et "MBA".
Pour moi les "vrais" MBA qui sont ceux de l'INSEAD, London Business School, IESE et Harvard.
Après y a beaucoup d'écoles qui n'ont pas ce niveau-là et qui appellent abusivement leur cursus de MBA, mais ça c'est tout un autre débat...


Je parle du diplôme connu sous le nom "Master of Business Administration", qui est un Master comme un autre aux US.

 

Il y a un classement international des écoles qui en délivrent, et elles sont des centaines. Il se trouve que certaines écoles particulières ont réussi à faire reconnaître leur MBA comme étant les meilleurs du pays, puis du monde (aux US les programmes d'études ne sont pas les mêmes d'une fac à l'autre et entre facs publiques et privées, vu que leurs universités fonctionnent en fait toutes comme les grandes écoles chez nous).

 

Pendant des années ces top facs américaines (Harvard, Kellog, Yale, NYU-Stern...) n'avaient pas de concurrence hors des US. Elles ont alors eu l'idée d'attirer des étudiants internationaux pour étoffer et étendre leur réseau d'anciens (et puis parce que ça permettait aussi de continuer à recruter des étudiants capables de payer des frais astronomiques). C'est comme ça qu'on a commencé à entendre parler des "MBA" en Europe, puis en Asie... mais contrairement à ce que tu écris ci-dessus les MBA délivrés par les autres facs sont tout autant des MBA que ceux des facs les plus prestigieuses. Tout comme le Master en Business de Sup de Co' Limoges n'est sur le papier pas moins un Master en Business que celui d'HEC. Aux US les étudiants qui entrent en MBA ont d'ailleurs encore parfois juste un BAC+3 et max 2-3 ans d'expérience...

 

Ce n'est que récemment que les européennes LBS, LSE, HEC, ESCP, IMD etc. ont élevé le niveau de leurs formations, puis ont même commencé à fusionner leurs programmes avec les américaines pour créer des cursus internationaux. (par exemple ici à Hong Kong la HKUST offre le MBA commun de Kellog, et HKU celui de NYU-Stern)

 

Mais au final, et pour avoir suivi une partie du cursus de Yale (plus deux membres de ma famille très proches qui ont fait l'INSEAD), un "MBA" sur le papier et dans le contenu des cours, ce n'est rien d'autre que la version US du Master d'un IAE en France.

 

La différence, comme toutes les formations de ce type, c'est juste le réseau d'anciens.

Message cité 1 fois
Message édité par arese le 13-05-2018 à 15:11:41
n°5052782
User Name
also known as Mr Poisse!
Posté le 13-05-2018 à 17:49:26  profilanswer
 

arese a écrit :


Je parle du diplôme connu sous le nom "Master of Business Administration", qui est un Master comme un autre aux US.
 
Il y a un classement international des écoles qui en délivrent, et elles sont des centaines. Il se trouve que certaines écoles particulières ont réussi à faire reconnaître leur MBA comme étant les meilleurs du pays, puis du monde (aux US les programmes d'études ne sont pas les mêmes d'une fac à l'autre et entre facs publiques et privées, vu que leurs universités fonctionnent en fait toutes comme les grandes écoles chez nous).
 
Pendant des années ces top facs américaines (Harvard, Kellog, Yale, NYU-Stern...) n'avaient pas de concurrence hors des US. Elles ont alors eu l'idée d'attirer des étudiants internationaux pour étoffer et étendre leur réseau d'anciens (et puis parce que ça permettait aussi de continuer à recruter des étudiants capables de payer des frais astronomiques). C'est comme ça qu'on a commencé à entendre parler des "MBA" en Europe, puis en Asie... mais contrairement à ce que tu écris ci-dessus les MBA délivrés par les autres facs sont tout autant des MBA que ceux des facs les plus prestigieuses. Tout comme le Master en Business de Sup de Co' Limoges n'est sur le papier pas moins un Master en Business que celui d'HEC. Aux US les étudiants qui entrent en MBA ont d'ailleurs encore parfois juste un BAC+3 et max 2-3 ans d'expérience...
 
Ce n'est que récemment que les européennes LBS, LSE, HEC, ESCP, IMD etc. ont élevé le niveau de leurs formations, puis ont même commencé à fusionner leurs programmes avec les américaines pour créer des cursus internationaux. (par exemple ici à Hong Kong la HKUST offre le MBA commun de Kellog, et HKU celui de NYU-Stern)
 
Mais au final, et pour avoir suivi une partie du cursus de Yale (plus deux membres de ma famille très proches qui ont fait l'INSEAD), un "MBA" sur le papier et dans le contenu des cours, ce n'est rien d'autre que la version US du Master d'un IAE en France.
 
La différence, comme toutes les formations de ce type, c'est juste le réseau d'anciens.


Merci. Tu as l'air bien renseigné. Mais pour moi, le diplôme de MBA est réservé à une élite extrême... c'est en tout cas, sur papier, le cas de l'INSEAD, vu les conditions d'entrée.
Celui de toutes les autres écoles est-il tout aussi inaccessible ?
Si oui, pour moi ça fait beaucoup trop "d'élitistes extrêmes", donc ça dévalue la valeur ajoutée de ce diplôme.
Si non, pour moi ces cursus MBA de "petites écoles" n'ouvrent pas autant de portes que le diplôme de l'INSEAD et donc existent à titre contre productif, car ils induisent les candidats en erreur sur la vraie valeur d'un MBA, en leur proposant des MBA minus (à l'instar un peu des "écoles prépa intégrées" à côté des "écoles prépa" classiques, qui n'ont absolument rien à voir, l'EPI étant un cursus, admettons-le, beaucoup plus permissif).
Exemple: pour moi un diplômé de MBA à l'INSEAD, on se l'arrache avant même qu'il n'ait fini son cursus, parce que sait d'emblée que s'il a été accepté dans cet école, c'est que le gars ce n'est pas une merde.
Un diplômé de MBA de l'EDHEC/Limoges/je ne sais pas trop... le recruteur va lire le CV et se dire "c'est quoi l'EDHEC ?". Ou alors, je suis à côté de la plaque...


Message édité par User Name le 13-05-2018 à 17:56:08

---------------
Mon blog: Test de matériel informatique, tutos Android et autres geekeries!
n°5052854
arese
Posté le 14-05-2018 à 02:55:59  profilanswer
 

Non. Le diplôme MBA est juste un Master comme les autres. Certaines écoles très réputées font une sélection très sévère. D'autres non.
Compare ça avec le mot "diplôme d'ingénieur". Tu peux en obtenir un d'une petite école mais avoir celui de Polytechnique n'est pas ouvert à tout le monde.
Est-ce que la petite école d'ingé "induit les candidats en erreur sur la vrai valeur d'un diplôme ingénieur"? Je trouve ça insultant pour elle que de penser ainsi.
Bref, "MBA" ne veut pas dire "MBA obtenu auprès d'une des plus grandes écoles business mondiales", ça veut juste dire "Master in Business Administration"

 

Quant à "un diplômé de MBA à l'INSEAD, on se l'arrache", je relativiserais un peu. Perso quand j'étais recruteur dans un Big4 j'employais des gens, pas des diplômes. Certes l'école aura fait de son mieux pour qualifier des gens relativement compétents et intelligents, mais "s'il a été accepté dans cet école, c'est que le gars ce n'est pas une merde" est loin d'être un absolu. Cette personne peut aussi être asociale, sans la moindre éthique personnelle ou professionnelle, ou un/e gros/se dégueulasse... Aucun de ces aspects n'est testé par l'école.

 

"Le recruteur va lire le CV et se dire c'est quoi l'EDHEC". S'il est en France il connaît l'école. S'il est hors de France il sait qu'il ne connaît rien des écoles françaises donc soit il n'en aura rien à faire, soit il se renseignera... et surtout il se référera bien moins à l'école qu'en France. Il va avant tout lire le CV et y voir une personne dont le cursus et l'expérience l'intéressent. Le diplôme ne vient qu'en fin d'analyse, sauf pour les jeunes diplômés (et encore, avec un MBA tout le monde a au moins un peu d'expérience)

 

C'est pour ça que sur les CVs anglophones la section "éducation" vient à la fin, juste avant les "others". Tout le monde se fout de ton diplôme du moment que tu as eu la formation de base. C'est ce que tu as fait avec qui compte. Tu as 30 ans! Le recruteur n'est pas stupide, crois-tu qu'il te jugera sur la formation que tu viens de suivre pendant 1 an, ou bien plutôt sur les 6-8 ans d'expérience professionnelle que tu as eu avant? Un MBA prestigieux pourra donner un coup de pouce à ton CV mais il n'effacera pas d'un coup de baguette magique ce que tu as fait (ou pas) de tes premières années pro.

 

Le MBA est intéressant car si tu es spécialisé - peu importe le domaine: ingénieur, financier, commercial, PR... - le MBA te permet d'acquérir une compétence complémentaire en gestion d'entreprise. Si tu obtiens cette formation d'une grande école reconnue mondialement avec un réseau d'anciens de malade, c'est sûr que ça aide encore plus... Mais les seuls titulaires de MBA qui s'ont embauchés les yeux fermés sur la seule base de leur diplôme sont soit des jeunes diplômés qui ont fait cursus de base + MBA l'un après l'autre (c'est de plus en plus rare) ou bien ceux qui ont prouvé leur compétence dans leur domaine d'origine (et ont donc déjà une belle histoire sur leur CV) et pour qui le MBA n'est que la cerise sur un gâteau déjà appétissant qui leur permettra de sortir de leur domaine de spécialité et accéder à des postes supérieurs.

Message cité 1 fois
Message édité par arese le 14-05-2018 à 15:44:26
n°5053191
User Name
also known as Mr Poisse!
Posté le 14-05-2018 à 19:59:00  profilanswer
 

arese a écrit :

Non. Le diplôme MBA est juste un Master comme les autres. Certaines écoles très réputées font une sélection très sévère. D'autres non.
Compare ça avec le mot "diplôme d'ingénieur". Tu peux en obtenir un d'une petite école mais avoir celui de Polytechnique n'est pas ouvert à tout le monde.
Est-ce que la petite école d'ingé "induit les candidats en erreur sur la vrai valeur d'un diplôme ingénieur"? Je trouve ça insultant pour elle que de penser ainsi.
Bref, "MBA" ne veut pas dire "MBA obtenu auprès d'une des plus grandes écoles business mondiales", ça veut juste dire "Master in Business Administration"
 
Quant à "un diplômé de MBA à l'INSEAD, on se l'arrache", je relativiserais un peu. Perso quand j'étais recruteur dans un Big4 j'employais des gens, pas des diplômes. Certes l'école aura fait de son mieux pour qualifier des gens relativement compétents et intelligents, mais "s'il a été accepté dans cet école, c'est que le gars ce n'est pas une merde" est loin d'être un absolu. Cette personne peut aussi être asociale, sans la moindre éthique personnelle ou professionnelle, ou un/e gros/se dégueulasse... Aucun de ces aspects n'est testé par l'école.
 
"Le recruteur va lire le CV et se dire c'est quoi l'EDHEC". S'il est en France il connaît l'école. S'il est hors de France il sait qu'il ne connaît rien des écoles françaises donc soit il n'en aura rien à faire, soit il se renseignera... et surtout il se référera bien moins à l'école qu'en France. Il va avant tout lire le CV et y voir une personne dont le cursus et l'expérience l'intéressent. Le diplôme ne vient qu'en fin d'analyse, sauf pour les jeunes diplômés (et encore, avec un MBA tout le monde a au moins un peu d'expérience)
 
C'est pour ça que sur les CVs anglophones la section "éducation" vient à la fin, juste avant les "others". Tout le monde se fout de ton diplôme du moment que tu as eu la formation de base. C'est ce que tu as fait avec qui compte. Tu as 30 ans! Le recruteur n'est pas stupide, crois-tu qu'il te jugera sur la formation que tu viens de suivre pendant 1 an, ou bien plutôt sur les 6-8 ans d'expérience professionnelle que tu as eu avant? Un MBA prestigieux pourra donner un coup de pouce à ton CV mais il n'effacera pas d'un coup de baguette magique ce que tu as fait (ou pas) de tes premières années pro.
 
Le MBA est intéressant car si tu es spécialisé - peu importe le domaine: ingénieur, financier, commercial, PR... - le MBA te permet d'acquérir une compétence complémentaire en gestion d'entreprise. Si tu obtiens cette formation d'une grande école reconnue mondialement avec un réseau d'anciens de malade, c'est sûr que ça aide encore plus... Mais les seuls titulaires de MBA qui s'ont embauchés les yeux fermés sur la seule base de leur diplôme sont soit des jeunes diplômés qui ont fait cursus de base + MBA l'un après l'autre (c'est de plus en plus rare) ou bien ceux qui ont prouvé leur compétence dans leur domaine d'origine (et ont donc déjà une belle histoire sur leur CV) et pour qui le MBA n'est que la cerise sur un gâteau déjà appétissant qui leur permettra de sortir de leur domaine de spécialité et accéder à des postes supérieurs.


Merci pour les explications, c'est plausible. :jap:  
 
Moi j'ai 4,5 ans d'exp en tant qu'AMOA, avec une "spécialité", c'est que j'interviens exclusivement sur des projets avec des clients à l'étranger.
Mais j'ai mis "spécialité" entre guillemets, parce que les pays anglo-saxons, qui sont friands d'ultra-spécialistes, ont tendance à décliner ma candidature en m'avançant mon côté transverse comme un argument négatif.
A ce stade, me conseillerais-tu de faire plutôt un MBA ou un MSc ?


Message édité par User Name le 14-05-2018 à 19:59:29

---------------
Mon blog: Test de matériel informatique, tutos Android et autres geekeries!
n°5053203
tyburse
Posté le 14-05-2018 à 20:54:21  profilanswer
 

Go topic MBA non ?

mood
Publicité
Posté le 14-05-2018 à 20:54:21  profilanswer
 

n°5053217
User Name
also known as Mr Poisse!
Posté le 14-05-2018 à 22:20:43  profilanswer
 
n°5053421
arese
Posté le 15-05-2018 à 21:51:59  profilanswer
 

Oui on sort du débat ici.
Sinon les pays anglo-saxons ne sont pas friands d'ultra-spécialistes, au contraire. C'est juste que ce que tu appelles AMOA c'est la MOE qui s'en charge traditionnellement ici.


Message édité par arese le 15-05-2018 à 21:57:30
n°5055647
chaboul
Posté le 25-05-2018 à 10:53:00  profilanswer
 

Salut à tous, j'aurais besoin d'un petit feedback... :jap:  
Y a-t-il parmi vous des gens qui ont tenté l'expatriation en Islande ? :love:  
On me propose un job intéressant avec un bon salaire (830 000 ISK, soit 6700 € bruts par mois) et le pays nous fait très envie, mais le coût de la vie étant cher là-bas  :ouch:  je me demande si c'est suffisant pour vivre correctement sur Reykjavik avec ma famille (femme et 2 enfants).

n°5055934
arese
Posté le 26-05-2018 à 19:39:27  profilanswer
 

Le coût de la vie n'y est pas ostensiblement plus élevé qu'à Paris.
Ça te fait dans les 4000€ nets d'impôts par mois, sérieux si tu n'arrives pas à vivre avec ça, il y a un souci.

n°5056096
jupiter39
Posté le 28-05-2018 à 01:10:17  profilanswer
 

jupiter39 a écrit :


 
Le pays compte deux fois plus d'habitants que la France, il y a des chances qu'il y ait quelques postes ouverts tu ne crois pas? En revanche c'est comme la France au niveau des langues donc si tu ne parles pas le japonais, tu as à peu près autant de chances de trouver un job là-bas qu'un Japonais qui débarquerait en France et chercherait du boulot sans parler le français. (On est d'accord que la fiche que tu cites, c'est pour des gens avec un Master en Mathématiques option statistiques?)
 
 


 
Merci.  
1)Je parle japonais mais je suppose que pour les Big Data une formation d'ingénieur est recommandée.
 
2) De manière générale, à l'exception de l'ambassade ou du consulat,quels sont les sites permettant de trouver du travail à Londres?[/quotemsg]
 

arese a écrit :


1) Être étranger est déjà un désavantage. Si tu cherches un job pour lequel tu n'es pas déjà qualifié, tes chances de trouver un emploi seront minces. Si ce n'est pas ta formation et que tu n'as pas d'expérience, pourquoi un employeur local t'embaucherait toi pour te former plutôt qu'un local?
2) Tu ne trouveras pas un job sur "un site" mais auprès de gens. Va à Londres et tape aux portes. Trouve une liste d'employeurs potentiels, des connaissances de connaissances qui travaillent là-bas et contacte-les en direct. Linkedin aide pas mal pour ça.


 
Merci
1)C'est vrai pour le Japon mais comment l'employeur justifie-t-il alors le recours à un étranger quand cela arrive? Il rédige une lettre spécifique au bureau de l'immigration japonaise?
 
2) Sur facebook il ya pas mal de groupes liés à Londes mais qusr linked in je n'en ai trouvé qu'un seul,lié à une relation. Existe-t-il un moteur de recherche inerrnne à linked in ,non pas pour trouver des personnes, mais pour trouver ds groupes spécifiques, svp?

n°5056097
jupiter39
Posté le 28-05-2018 à 01:12:10  profilanswer
 

arese a écrit :

Oui. J'habite à Hong Kong et c'est exactement comme ça que ça se passe pour beaucoup de titulaires de PVT. Au bout de quelques mois sur place, beaucoup cherchent et trouvent un "vrai" boulot. Le fait qu'ils aient déjà une expérience sur place est en fait un avantage pour obtenir un "vrai" visa et leur donne le droit de commencer à bosser tout de suite le temps que la demande soit traitée.


 
@arese  dans quel secteur? Le cantonnais est-il réellement un plus sur le plan professionnel?

n°5056101
louloute_7​8
Posté le 28-05-2018 à 07:51:54  profilanswer
 

jupiter39 a écrit :


 
2) De manière générale, à l'exception de l'ambassade ou du consulat,quels sont les sites permettant de trouver du travail à Londres?


Tu as les sites sur la FP si besoin.

n°5056243
arese
Posté le 28-05-2018 à 15:50:12  profilanswer
 

jupiter39 a écrit :

@arese  dans quel secteur? Le cantonais est-il réellement un plus sur le plan professionnel?

Pas de chômage ici, tous les secteurs recrutent.
Pour le cantonais, ça dépend du secteur d'activité mais pour tout ce qui est en contact avec les clients (hors les bars dans le quartier des expats), ou qui nécessite de les connaître (notamment 100% des postes en marketing/vente), c'est aussi facile de trouver un job à HK sans cantonais que d'en trouver un en France sans parler le français.

 

Autrement dit, les exceptions sont les cas où tu peux bosser sans parler le cantonais. D'ailleurs dans les grosses boites être trilingue anglais+canto+mandarin est exigé pour tous les juniors.

Message cité 2 fois
Message édité par arese le 28-05-2018 à 15:51:37
n°5056407
Morningkil​l
Posté le 29-05-2018 à 08:55:33  profilanswer
 

arese a écrit :


D'ailleurs dans les grosses boites être trilingue anglais+canto+mandarin est exigé pour tous les juniors.


C'est pas chaud ca comme competence si t'es pas natif canto ou mandarin ca ?

n°5056454
bigg lio
The Thrill is Gone
Posté le 29-05-2018 à 10:00:33  profilanswer
 

tyburse a écrit :

Personne ne va au salon Quebec à Paris le 26/28 Mai ici ? pour se faire une kimousse (ou kisansalcool si besoin)
Présent sur les 2 jours pour le moment (il faut juste que je trouve un lieu ou dormir le samedi soir).


 
 
Bonjour,
 
Je ne vois ton message que maintenant.
ça a donné quoi les Journées Quebec alors ? J'étais convoqué le dimanche.


---------------
Si Le Rap part en Couilles, je lui prête mes Boules...
n°5056520
Crapulor
Posté le 29-05-2018 à 11:04:02  profilanswer
 

bigg lio a écrit :


 
 
Bonjour,
 
Je ne vois ton message que maintenant.
ça a donné quoi les Journées Quebec alors ? J'étais convoqué le dimanche.


Yes ça a donné quoi ?
J'ai aussi été convoqué pour deux entretiens le dimanche ... j'ai annulé finalement, trop compliqué au niveau des transports malheureusement.

n°5056535
bigg lio
The Thrill is Gone
Posté le 29-05-2018 à 11:18:42  profilanswer
 

Crapulor a écrit :


Yes ça a donné quoi ?
J'ai aussi été convoqué pour deux entretiens le dimanche ... j'ai annulé finalement, trop compliqué au niveau des transports malheureusement.


 
Bonjour Crapulor !
 
Pour quels postes ?
Moi c'était sur un poste d'Ing Electronique analogique / numérique pour une ESN française implantée au Canada depuis seulement 3 ans.  
Je pense avoir géré le petit entretien.
Stay Tuned !


---------------
Si Le Rap part en Couilles, je lui prête mes Boules...
n°5056539
Crapulor
Posté le 29-05-2018 à 11:29:14  profilanswer
 

bigg lio a écrit :


 
Bonjour Crapulor !
 
Pour quels postes ?
Moi c'était sur un poste d'Ing Electronique analogique / numérique pour une ESN française implantée au Canada depuis seulement 3 ans.  
Je pense avoir géré le petit entretien.
Stay Tuned !


Postes à nom compliqué et pompeux, mais en gros analyste fonctionnel (profil typé IT donc).
Dans un big 4, et l'autre dans une SSII.

n°5056662
tyburse
Posté le 29-05-2018 à 16:21:21  profilanswer
 

J'y suis passé sur les 2 jours.
Pas mal d'information récuperer pour l'expat (Région Québec / Banque / Logement)
Le matin c'était uniquement sur rdv, pas mal de monde mais ca allait encore l'après midi c'était horrible une foule énorme !
 
La moitié des postulants (même un peu plus) viennent des pays parlant Français (et même Polonais si si).
 
J'ai rencontré 9 boites (dont une non prévue qu'une ESN m'a présentée en me disant aller z y !!votre profil est super intéressant pour eux).
 
HS à la fin des 2 jours .. reste à attendre les retours d'entretiens ...
On commence à faire le passeport des enfants au cas où ... ^_^
 

n°5056688
arese
Posté le 29-05-2018 à 17:02:50  profilanswer
 

Morningkill a écrit :


C'est pas chaud ca comme competence si t'es pas natif canto ou mandarin ca ?

Autant que de demander aux gens de parler français en France. Tu immigres, c'est la base non?


Message édité par arese le 01-06-2018 à 11:43:13
n°5057558
tyburse
Posté le 04-06-2018 à 10:25:11  profilanswer
 

Crapulor  & bigg lio : des news des boites ?
Moi 1 négative (la moins intéressante donc ca va )
et 1 positive qui me demandais mes disponibilités pour réalisé un skype (j'ai proposé 18h/22h GMT+1) mais pas de retour depuis..

n°5057559
Crapulor
Posté le 04-06-2018 à 10:34:17  profilanswer
 

tyburse a écrit :

Crapulor  & bigg lio : des news des boites ?
Moi 1 négative (la moins intéressante donc ca va )
et 1 positive qui me demandais mes disponibilités pour réalisé un skype (j'ai proposé 18h/22h GMT+1) mais pas de retour depuis..


J'y suis pas allé en fait, j'ai annulé les RDV après coup.
J'avais pas vraiment regardé les transports pour aller à Paris, et le ratio qualité des opportunités / emmerdement m'a pas paru suffisant pour que je fasse le déplacement  :o

n°5058734
saubeaut
Posté le 09-06-2018 à 23:18:32  profilanswer
 

Bonjour,
 
J'ai besoin de quelques conseils pour un emploi (futur) dans la région de Montréal.
 
Mon profil est le suivant : j'ai 28 ans, diplômé d'une école rang B, 4 ans d'Xp, et je travaille actuellement chez @irB us, en tant qu'Ingénieur Industrialisation (en gros, je fais le lien entre la prod, et le BE).
J'ai réalisé 3 entretiens avec un sous-traitant de BØMbardIeR, et ai été accepté. Il me reste plus que les formalités, notamment le salaire...
 
A combien puis-je prétendre? Je pensais partir sur 55K, mais je ne sais pas si je suis à côte de la plaque ou non.
 
Merci de votre aide  :)  :)

n°5058764
User Name
also known as Mr Poisse!
Posté le 10-06-2018 à 12:44:40  profilanswer
 

Je me permets de copier-coller ceci du topic NZ, pour ceux qui sont intéressés par ce pays:
 
Voici les questions posées aujourd'hui aux différents acteurs du salon de l'expat, et les réponses obtenues :
 
J'ai essayé de trouver du boulot en ligne, mais tout le monde demande que j'aie déjà mon visa de travail. Seulement, pour un visa de travail, il faut avoir trouvé un emploi. Comment faire ?
 
C'est normal, c'est fait exprès pour vous entuber, compte-tenu de l'ultrasélectivité des pays de l'Océanie. Il faut persévérer jusqu'à trouver un emploi. Pas le choix.
 
Je suis ingénieur en informatique, Business Analyst, 29 ans. Je parle un anglais parfait. Ai-je des chances de trouver du travail en NZ ?
 
Oui, vous faites partie des deux secteurs avec l'hôtellerie les plus recherchés. Vous n'aurez aucun mal à trouver, quelle que soit la ville.
 
Quelle ville me recommandez-vous d'investir ?
 
N'importe laquelle en théorie. A savoir que Auckland commence à saturer, son développement commence à se ralentir. Les villes les plus intéressantes seraient Wellington, Tauranga et Hamilton.
 
Et Christchurch et Dunedin ?
 
Christchurch pourquoi pas, malgré le séisme qui a tout rasé, Dunedin le climat est répugnant.
 
Quel visa me faut-il ?
 
A votre âge (trop jeune sur le marché de l'emploi), vous êtes trop jeune pour avoir une chance de décrocher le Skilled Immigrant Visa sans avoir trouvé au préalable un emploi.
 
Comme vous avez moins de 30 ans, je vous conseille de faire un WHV (PVT). C'est un visa accordé les doigts dans le nez, vous partez un an avec, et vous avez le droit de faire ce que vous voulez avec. Le seul frein, c'est sa durée ; beaucoup de recruteurs rechignent à embaucher un WHV parce qu'ils savent qu'ils ne vont pas pouvoir le garder au bout d'un an.
 
Le bon plan serait donc de partir sur un PVT, prospecter sur place, et séduire un employeur qui se chargera des démarches (bien en avance) pour vous traduire en Skilled Immigrant Visa.
 
En revanche, vous devez garder en tête que le Skilled Immigrant Visa met en moyenne 8 mois à être délivré. Les recruteurs ne vous attendront jamais 8 mois en avance, ce pourquoi en général ils ne le proposent pas d'entrée. Ca vous laisse donc 4 mois pour faire vos preuves et convaincre votre employeur de lancer un SIV pour tenter de vous garder.
 
Est-il vrai que la NZ est plus accessible que l'Australie ?
 
La NZ est effectivement plus ouverte. L'Australie a voté des lois en 2017 qui ont porté un coup fatal aux possibilités d'immigration. Ces lois sont lourdement contestées, du fait que ce pays recherche encore énormément de main d'oeuvre. Sur son mode de fonctionnement, l'Australie est très proche des USA.
 
En revanche, il est à noter que la NZ va rapidement rejoindre l'Australie dans la liste des pays "fermés". Ca ne va pas durer longtemps. Il faut donc en profiter au plus vite.
 
Voilou. :jap:


---------------
Mon blog: Test de matériel informatique, tutos Android et autres geekeries!
n°5058867
tyburse
Posté le 11-06-2018 à 09:31:27  profilanswer
 

saubeaut a écrit :

Bonjour,
 
J'ai besoin de quelques conseils pour un emploi (futur) dans la région de Montréal.
 
Mon profil est le suivant : j'ai 28 ans, diplômé d'une école rang B, 4 ans d'Xp, et je travaille actuellement chez @irB us, en tant qu'Ingénieur Industrialisation (en gros, je fais le lien entre la prod, et le BE).
J'ai réalisé 3 entretiens avec un sous-traitant de BØMbardIeR, et ai été accepté. Il me reste plus que les formalités, notamment le salaire...
 
A combien puis-je prétendre? Je pensais partir sur 55K, mais je ne sais pas si je suis à côte de la plaque ou non.
 
Merci de votre aide  :)  :)


 
55keur ? => 85 k$can ?
Si oui ca va c'est bien pour un mec avec ton xp & sur Montreal
Sinon non Montreal est une ville assez chère & 55k$ tu va être juste.
Enfin ca c'est mon point de vue de mec qui regarde pour s'expatrier là bas :)

n°5058875
fugacef
Posté le 11-06-2018 à 10:11:40  profilanswer
 

tyburse a écrit :


 
55keur ? => 85 k$can ?
Si oui ca va c'est bien pour un mec avec ton xp & sur Montreal
Sinon non Montreal est une ville assez chère & 55k$ tu va être juste.
Enfin ca c'est mon point de vue de mec qui regarde pour s'expatrier là bas :)


85k pour Montréal pour 4 ans d'xp, ça me parait beaucoup trop :o  
Je pense qu'il parlait bien de CAD, et d'un salaire pas trop gourmand pour prendre un 1er poste, non ?
Et puis Montréal n'est pas une ville chère, le cout de la vie est similaire à une ville comme Lyon

n°5058876
User Name
also known as Mr Poisse!
Posté le 11-06-2018 à 10:16:13  profilanswer
 

Même question pour le Luxembourg. :jap:  
Je prétends actuellement à 48-50k sur Paris, pas trop de mal à trouver.
Profil quasi similaire à saubeaut (Bac+5, 4.5 ans d'exp, 29 ans, IT Business Analyst).
 
PS: Je croûle sous la sollicitation au Lux contrairement à Paris où on recherche beaucoup plus de techos.


---------------
Mon blog: Test de matériel informatique, tutos Android et autres geekeries!
n°5058886
tyburse
Posté le 11-06-2018 à 11:31:42  profilanswer
 

Attention je parlais en brut pas en net !  
55k$ brut => 42k$ net
85k$ brut => 62k$ net
 
Après si la boite cherche à le débaucher à négocier pour avoir son permis definitif sponsorisé aussi :)

n°5061546
jupiter39
Posté le 02-07-2018 à 11:55:41  profilanswer
 

jupiter39 a écrit :


 
@arese  dans quel secteur? Le cantonnais est-il réellement un plus sur le plan professionnel?


 

louloute_78 a écrit :


Tu as les sites sur la FP si besoin.


 

arese a écrit :

Pas de chômage ici, tous les secteurs recrutent.
Pour le cantonais, ça dépend du secteur d'activité mais pour tout ce qui est en contact avec les clients (hors les bars dans le quartier des expats), ou qui nécessite de les connaître (notamment 100% des postes en marketing/vente), c'est aussi facile de trouver un job à HK sans cantonais que d'en trouver un en France sans parler le français.
 
Autrement dit, les exceptions sont les cas où tu peux bosser sans parler le cantonais. D'ailleurs dans les grosses boites être trilingue anglais+canto+mandarin est exigé pour tous les juniors.


 
Les pays prisés par les expats
https://www.glamourparis.com/societ [...] s-diplomes

n°5061775
arese
Posté le 03-07-2018 à 18:19:49  profilanswer
 

Non, cette liste est celle des pays prisés par les étudiants qui ne sont pas encore expats mais déclarent qu'ils aimeraient bien l'être.

Message cité 1 fois
Message édité par arese le 03-07-2018 à 18:20:27
n°5061794
jupiter39
Posté le 04-07-2018 à 04:50:07  profilanswer
 


 

arese a écrit :

Non, cette liste est celle des pays prisés par les étudiants qui ne sont pas encore expats mais déclarent qu'ils aimeraient bien l'être.


 
Ok merci pour la précision.
 
Quelle est alors la répartition géographique des "vrais" expats?

n°5061795
Ayrin
Posté le 04-07-2018 à 05:04:41  profilanswer
 
n°5061796
jupiter39
Posté le 04-07-2018 à 05:31:34  profilanswer
 

jupiter39 a écrit :


 
Ok merci pour la précision.
 
Quelle est alors la répartition géographique des "vrais" expats?


 
La voilà :jap:  
https://lepetitjournal.com/expat-pr [...] 2016-25419

n°5061804
fugacef
Posté le 04-07-2018 à 09:28:31  profilanswer
 
n°5061884
Ayrin
Posté le 05-07-2018 à 04:23:06  profilanswer
 

Pire que ça, c'est le 1er lien google du lmgtfy que j'ai posté juste au-dessus [:rofl]

n°5062057
as253
Posté le 05-07-2018 à 22:46:54  profilanswer
 

je vois qu'on decouvre Jupiter39 sur ce topic  [:hish:1]


Message édité par as253 le 05-07-2018 à 22:47:20
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
MSc à l'étranger après ESC/utilité des échanges universitairesQuelle université à l'étranger pour faire Réseaux, Télécom & Sécurité
Partir en prépa ou départ vers l'étranger (Le Canada ?) ?M1 ETE PSE ou M1 éco-stats TSE pour préparer un master à l'étranger ?
Foyer La Fraternité~Etudiant étranger.BBA ESSEC ou Licence Dauphine pour master a l'étranger?
Emploi informatique à l'étranger[POST-DUT] Etudier à l'étranger
L3 CCA à l'étranger, c'est possible ?Depart à l'étranger année 2013/2014, quel choix faire ?
Plus de sujets relatifs à : Le topic de ceux qui cherchent du boulot à l'étranger


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR