Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1694 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Emploi & Etudes
  Etudes / Orientation

  27 ans, sans réelle xp pro ni diplôme, besoin d'un reality check

 



 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

27 ans, sans réelle xp pro ni diplôme, besoin d'un reality check

n°5021061
supbro
Posté le 25-11-2017 à 14:54:22  profilanswer
 

:hello:  
 
Je ne suis pas certain que ce topic ait sa place ici car je n'ai pas de questions précises mais plutôt des questions d'ordre général:  
- est ce que je suis condamné à une vie de petits boulots mal payés et inintéressants? (je grossis le trait)
- en restant réaliste, existe-t-il encore des possibilités de boulots un minimum intellectuels ou de carrières?
 
Pour faire bref, bac ES en 2008, études de droit puis décrochage en licence (DEUG validé), j'ai un peu tout envoyé chier par la suite et j'ai fais quelques saisons puis parti au Canada pendant 2 ans. Aujourd'hui j'ai pas grand chose à faire valoir, un bac+2 sur le papier, un anglais courant (990/990 TOEIC pendant mes études et resté inutile :sweat:), des petits boulots à l'étranger (Canada anglophone et Etats-Unis), et des grosses périodes d'inactivité.
 
Pour la petite histoire personnelle, j'ai rencontré une étudiante à Cambridge et ayant passé un peu de temps là bas récemment, ça m'a fait pas mal réfléchir, notamment sur une éventuelle reprise d'études car j'ai pu constater que mon cerveau fonctionnait toujours (meilleures notes de sa promo pour des traductions littéraires que je lui aie faites pour m'amuser alors que j'avais jamais fait traduction avant, j'ai eu l'impression d'être Matt Damon dans Will Hunting, ça pique un peu !).
 
Seulement j'ai la fâcheuse tendance à partir dans des projets fantaisistes (une des raisons de ma situation actuelle) et j'aurais besoin d'un "reality check" sur ma situation. J'ai l'impression qu'à bientôt 27 ans les portes de l'entreprise et du marché du travail me sont fermées à jamais et que je suis condamné à une vie de boulots inintéressants et payés au salaire minimum.  
 
J'ai bien conscience que mon topic est un peu flou, mais des avis sur ma situation seraient très appréciés  :jap:

mood
Publicité
Posté le 25-11-2017 à 14:54:22  profilanswer
 

n°5021065
free-rider​s
Membre du comité POGNON
Posté le 25-11-2017 à 15:33:28  profilanswer
 

supbro a écrit :

Pour la petite histoire personnelle, j'ai rencontré une étudiante à Cambridge et ayant passé un peu de temps là bas récemment, ça m'a fait pas mal réfléchir, notamment sur une éventuelle reprise d'études car j'ai pu constater que mon cerveau fonctionnait toujours (meilleures notes de sa promo pour des traductions littéraires que je lui aie faites pour m'amuser alors que j'avais jamais fait traduction avant, j'ai eu l'impression d'être Matt Damon dans Will Hunting, ça pique un peu !).

 

[:mac_lane:2]

 

BTW, fais une licence pro en France.
Si t'es bon, t'as boite te paiera une formation continue pour avoir un Master 2.
De rien.


Message édité par free-riders le 25-11-2017 à 15:35:07

---------------
"There are three ways to make a living in this business: be first, be smarter, or cheat" - John Tuld.
n°5021079
rokhlan
Posté le 25-11-2017 à 17:12:20  profilanswer
 

supbro a écrit :

j'ai eu l'impression d'être Matt Damon dans Will Hunting


 [:rofl]

n°5021086
ogc
Posté le 25-11-2017 à 17:55:15  profilanswer
 

Dans mon université au UK, un de mes colocs à repris ses études à 27 ans, en 1ère année de Bachelor (en English Literature).
Il me semble qu'il n'avait pas continué après ses A-Levels et avait commencé à travailler directement.
A voir si tu peux faire valoir ton DEUG pour entrer en L3 à Cambridge  :pt1cable:  (tu peux toujours contacter l'administration pour leur exposer ton cas).


Message édité par ogc le 25-11-2017 à 17:56:37
n°5021107
NonComplia​nt
Posté le 25-11-2017 à 21:55:01  profilanswer
 

Si on te dit que tu es condamné à une vie de merde, tu vas baisser les bras?  
 
Tu peux très largement reprendre tes études à cet âge là

n°5021129
cocacolali​ght
Posté le 26-11-2017 à 00:01:48  profilanswer
 

supbro a écrit :

:hello:  
 
Je ne suis pas certain que ce topic ait sa place ici car je n'ai pas de questions précises mais plutôt des questions d'ordre général:  
- est ce que je suis condamné à une vie de petits boulots mal payés et inintéressants? (je grossis le trait)
- en restant réaliste, existe-t-il encore des possibilités de boulots un minimum intellectuels ou de carrières?
 
Pour faire bref, bac ES en 2008, études de droit puis décrochage en licence (DEUG validé), j'ai un peu tout envoyé chier par la suite et j'ai fais quelques saisons puis parti au Canada pendant 2 ans. Aujourd'hui j'ai pas grand chose à faire valoir, un bac+2 sur le papier, un anglais courant (990/990 TOEIC pendant mes études et resté inutile :sweat:), des petits boulots à l'étranger (Canada anglophone et Etats-Unis), et des grosses périodes d'inactivité.
 
Pour la petite histoire personnelle, j'ai rencontré une étudiante à Cambridge et ayant passé un peu de temps là bas récemment, ça m'a fait pas mal réfléchir, notamment sur une éventuelle reprise d'études car j'ai pu constater que mon cerveau fonctionnait toujours (meilleures notes de sa promo pour des traductions littéraires que je lui aie faites pour m'amuser alors que j'avais jamais fait traduction avant, j'ai eu l'impression d'être Matt Damon dans Will Hunting, ça pique un peu !).
 
Seulement j'ai la fâcheuse tendance à partir dans des projets fantaisistes (une des raisons de ma situation actuelle) et j'aurais besoin d'un "reality check" sur ma situation. J'ai l'impression qu'à bientôt 27 ans les portes de l'entreprise et du marché du travail me sont fermées à jamais et que je suis condamné à une vie de boulots inintéressants et payés au salaire minimum.  
 
J'ai bien conscience que mon topic est un peu flou, mais des avis sur ma situation seraient très appréciés  :jap:

Dans ton cas ça peut être plus rentable de passer un concours bac+2 et de monter les échelons en sortant du lot par la suite.


---------------
Se battre avec les copains, et gagner du terrain, c'est très ...
n°5021131
XprtZ
Profil : O.O
Posté le 26-11-2017 à 00:23:52  profilanswer
 

T'as déjà posé la même question il y a un peu moins de 2 ans :o  
 
http://forum.hardware.fr/hfr/Emplo [...] 4260_1.htm
 
Du coup, désolé d'être un peu moins "sympa" mais vu que ta situation n'a pas l'air d'avoir vraiment évoluée (alors que tu avais déjà lancé des "warning" pour toi même à l'époque), je doute un peu de ta motivation de vraiment changer ta situation (qu'on te dise que c'est possible ou que tout est foutu) :o


---------------
PSN : XprtZ - BattleTag : XprtZ#2257 - 3DS : 2492-4109-3060
n°5021132
Loulilol59
Éternel admissible
Posté le 26-11-2017 à 00:34:45  profilanswer
 

Va voir un psy pour comprendre pourquoi tu branles rien, noredface.

n°5021134
Trollan
Posté le 26-11-2017 à 05:51:07  profilanswer
 

supbro a écrit :

:hello:  
 
Je ne suis pas certain que ce topic ait sa place ici car je n'ai pas de questions précises mais plutôt des questions d'ordre général:  
- est ce que je suis condamné à une vie de petits boulots mal payés et inintéressants? (je grossis le trait)
- en restant réaliste, existe-t-il encore des possibilités de boulots un minimum intellectuels ou de carrières?
 
Pour faire bref, bac ES en 2008, études de droit puis décrochage en licence (DEUG validé), j'ai un peu tout envoyé chier par la suite et j'ai fais quelques saisons puis parti au Canada pendant 2 ans. Aujourd'hui j'ai pas grand chose à faire valoir, un bac+2 sur le papier, un anglais courant (990/990 TOEIC pendant mes études et resté inutile :sweat:), des petits boulots à l'étranger (Canada anglophone et Etats-Unis), et des grosses périodes d'inactivité.
 
Pour la petite histoire personnelle, j'ai rencontré une étudiante à Cambridge et ayant passé un peu de temps là bas récemment, ça m'a fait pas mal réfléchir, notamment sur une éventuelle reprise d'études car j'ai pu constater que mon cerveau fonctionnait toujours (meilleures notes de sa promo pour des traductions littéraires que je lui aie faites pour m'amuser alors que j'avais jamais fait traduction avant, j'ai eu l'impression d'être Matt Damon dans Will Hunting, ça pique un peu !).
 
Seulement j'ai la fâcheuse tendance à partir dans des projets fantaisistes (une des raisons de ma situation actuelle) et j'aurais besoin d'un "reality check" sur ma situation. J'ai l'impression qu'à bientôt 27 ans les portes de l'entreprise et du marché du travail me sont fermées à jamais et que je suis condamné à une vie de boulots inintéressants et payés au salaire minimum.  
 
J'ai bien conscience que mon topic est un peu flou, mais des avis sur ma situation seraient très appréciés  :jap:


 
avec un bac+2 tu peux rentrer en ESC via les ast1
 
tu pourras même décrocher un cdi avant tes 30ans, et avant louli donc
 
nonrougevisage  [:trollan:1]  

n°5021162
pota
Posté le 26-11-2017 à 13:07:45  profilanswer
 

Le meilleur moment pour faire quelque chose c'était hier. Le deuxième meilleur moment c'est maintenant.

mood
Publicité
Posté le 26-11-2017 à 13:07:45  profilanswer
 

n°5021188
boisse
Well...fuck
Posté le 26-11-2017 à 19:57:17  profilanswer
 

pota a écrit :

Le meilleur moment pour faire quelque chose c'était hier. Le deuxième meilleur moment c'est maintenant.


 
putain c'est puissant.
c'est de toi? :o

n°5021209
pota
Posté le 27-11-2017 à 01:37:53  profilanswer
 

boisse a écrit :

 

putain c'est puissant.
c'est de toi? :o


Non :o
The best time to plant a tree was 20 years ago. The second best time is now.

n°5021215
helene71
Posté le 27-11-2017 à 08:11:19  profilanswer
 

J’ai 33 ans, un vieux bac Stt de 15 ans, un niveau bac+2 et je reprends des études par correspondance en plus de mon boulot à temps plein (avec une vie de famille par dessus le marché).
 
Tu as toutes tes chances et 27 ans c’est encore jeune. Une de mes collègues reprend ses études aussi.

n°5021239
Tetedeienc​h
Head Of God
Posté le 27-11-2017 à 11:48:17  profilanswer
 

XprtZ a écrit :

T'as déjà posé la même question il y a un peu moins de 2 ans :o

 

http://forum.hardware.fr/hfr/Emplo [...] 4260_1.htm

 

Du coup, désolé d'être un peu moins "sympa" mais vu que ta situation n'a pas l'air d'avoir vraiment évoluée (alors que tu avais déjà lancé des "warning" pour toi même à l'époque), je doute un peu de ta motivation de vraiment changer ta situation (qu'on te dise que c'est possible ou que tout est foutu) :o

 

La messe est dite.

 

On a vraiment l'impression de voir un gars "tourner en rond" autour du pot en boucle (oui, la répétition est volontaire), avec une opinion de lui-même extrêmement et anormalement élevée, qui s'agite tous les deux ans genre "je suis dans la merde"... et rien derrière.

 

Cela ne sert à rien de perdre son temps, il fait partie de ces gens "avec énormément de capacité" qui "sont certains de valoir très cher" genre Will Hunting, mais qui, au final, ont un tel poil dans la main qu'ils ne foutent RIEN.

 

25 ans, j'ai rien comme diplôme, je dois réagir ?

 

27 ans, j'ai rien comme diplôme, je dois réagir ? Bof, attends tes 29 ans, et repose-toi la même question.

Message cité 1 fois
Message édité par Tetedeiench le 27-11-2017 à 11:49:31

---------------
L'ingénieur chipset nortiaux : Une iFricandelle svp ! "Spa du pâté, hin!" ©®Janfynette | "La plus grosse collec vivante de bans abusifs sur pattes" | OCCT Perestroïka 4.5.0 ! 4 tests : 2 CPU, 1 GPU, 1 Alim !
n°5021249
chaica
Posté le 27-11-2017 à 14:09:24  profilanswer
 

supbro a écrit :

:hello:  
 
Je ne suis pas certain que ce topic ait sa place ici car je n'ai pas de questions précises mais plutôt des questions d'ordre général:  
- est ce que je suis condamné à une vie de petits boulots mal payés et inintéressants? (je grossis le trait)
- en restant réaliste, existe-t-il encore des possibilités de boulots un minimum intellectuels ou de carrières?
 
Pour faire bref, bac ES en 2008, études de droit puis décrochage en licence (DEUG validé), j'ai un peu tout envoyé chier par la suite et j'ai fais quelques saisons puis parti au Canada pendant 2 ans. Aujourd'hui j'ai pas grand chose à faire valoir, un bac+2 sur le papier, un anglais courant (990/990 TOEIC pendant mes études et resté inutile :sweat:), des petits boulots à l'étranger (Canada anglophone et Etats-Unis), et des grosses périodes d'inactivité.
 
Pour la petite histoire personnelle, j'ai rencontré une étudiante à Cambridge et ayant passé un peu de temps là bas récemment, ça m'a fait pas mal réfléchir, notamment sur une éventuelle reprise d'études car j'ai pu constater que mon cerveau fonctionnait toujours (meilleures notes de sa promo pour des traductions littéraires que je lui aie faites pour m'amuser alors que j'avais jamais fait traduction avant, j'ai eu l'impression d'être Matt Damon dans Will Hunting, ça pique un peu !).
 
Seulement j'ai la fâcheuse tendance à partir dans des projets fantaisistes (une des raisons de ma situation actuelle) et j'aurais besoin d'un "reality check" sur ma situation. J'ai l'impression qu'à bientôt 27 ans les portes de l'entreprise et du marché du travail me sont fermées à jamais et que je suis condamné à une vie de boulots inintéressants et payés au salaire minimum.  
 
J'ai bien conscience que mon topic est un peu flou, mais des avis sur ma situation seraient très appréciés  :jap:


 
T'as l'air d'avoir conscience que t'es dans la merde et proche de vraiment avoir un (gros) problème. En effet débarquer sur le marché tu travail à 30 ans sans qualification va pas être simple. Y'a pas d'âge pour les études tant que tu sais où tu vas et ce que tu veux en retirer.
 
Faut te fixer un projet réaliste et t'y tenir, privilégier un emploi "alimentaire" si t'as pas le feu sacré pour une activité particulière. T'as dû cogiter pas mal sur ça, vu que tu te poses des questions.


---------------
Du taf dans le Logiciel Libre : https://www.linuxjobs.fr
n°5021277
supbro
Posté le 27-11-2017 à 16:45:16  profilanswer
 

Loulilol59 a écrit :

Va voir un psy pour comprendre pourquoi tu branles rien, noredface.

Suggéré par plusieurs personnes depuis plusieurs années déjà, refusé par orgueil, mais je pense qu'en effet ça pourrait être une aide.  
 

Trollan a écrit :


 
avec un bac+2 tu peux rentrer en ESC via les ast1
 
tu pourras même décrocher un cdi avant tes 30ans, et avant louli donc
 
nonrougevisage  [:trollan:1]  

Franchement quelle ESC accepterait quelqu'un à mon âge quand on en sort habituellement à 23/24?
 

Tetedeiench a écrit :


 
La messe est dite.
 
On a vraiment l'impression de voir un gars "tourner en rond" autour du pot en boucle (oui, la répétition est volontaire), avec une opinion de lui-même extrêmement et anormalement élevée, qui s'agite tous les deux ans genre "je suis dans la merde"... et rien derrière.
 
Cela ne sert à rien de perdre son temps, il fait partie de ces gens "avec énormément de capacité" qui "sont certains de valoir très cher" genre Will Hunting, mais qui, au final, ont un tel poil dans la main qu'ils ne foutent RIEN.
 
25 ans, j'ai rien comme diplôme, je dois réagir ?
 
27 ans, j'ai rien comme diplôme, je dois réagir ? Bof, attends tes 29 ans, et repose-toi la même question.

Non au contraire, j'ai bien conscience de mes énormes lacunes et j'ai plutôt tendance à avoir une mauvaise opinion de moi ces temps-ci. Will Hunting c'était pour la blague...  
Et oui en effet je tourne en rond depuis plusieurs années déjà. C'est pas une histoire de poil dans la main, je sais fournir des efforts, plutôt d'un manque de direction et de réalisme.

Message cité 1 fois
Message édité par supbro le 27-11-2017 à 16:45:52
n°5021279
helloyes
Posté le 27-11-2017 à 16:53:56  profilanswer
 

XprtZ a écrit :

T'as déjà posé la même question il y a un peu moins de 2 ans :o  
 
http://forum.hardware.fr/hfr/Emplo [...] 4260_1.htm
 
Du coup, désolé d'être un peu moins "sympa" mais vu que ta situation n'a pas l'air d'avoir vraiment évoluée (alors que tu avais déjà lancé des "warning" pour toi même à l'époque), je doute un peu de ta motivation de vraiment changer ta situation (qu'on te dise que c'est possible ou que tout est foutu) :o


Au moins c pas un troll  :o

n°5021311
Trollan
Posté le 28-11-2017 à 08:24:11  profilanswer
 

supbro a écrit :

Franchement quelle ESC accepterait quelqu'un à mon âge quand on en sort habituellement à 23/24?
 


 
peut-être pas le top 3 mais il y en a d'autres
 
certe ta probabilité d'en obtenir une est faible mais si tu te focus sur skema / tbs / kedge / neoma / gem / audencia / edhec & emlyon  t'as >50% de chance d'en avoir au moins une
 
ce que je ferais à ta place, c'est de valider un bac+3 (avec de bon résultat) dans une formation la moins pourrie possible et durant cette année t'essayes de faire un max d'expérience en parrallèle (stage ? assos?)
 
comme ça au lieu de passer en ast1, tu passes en ast2 (éco de 10K€ sans perdre une année supp)
 
une fois en école arrange toi pour faire un truc en apprentissage et bien gérer l'organisation de ton cursus pour y rester le moins longtemps possible
 
en parrallèle des cours, essaye de passer des certifs en // en fonction de tes majeurs (double diplome avec le cnam ? cfa ? belt ? voir même moocs) + réseautage intensif
 
y'avait des mecs âgés en esc (environ ton âge), ils étaient pas spécialement mal intégré.
 
mais bouge toi le q avec les dates d'inscriptions
 
ou au sinon si t'es si smart que ça monte ta boîte

n°5021323
Hermes le ​Messager
...pipi dans la mer...
Posté le 28-11-2017 à 10:00:57  profilanswer
 

supbro a écrit :

:hello:  
 
Je ne suis pas certain que ce topic ait sa place ici car je n'ai pas de questions précises mais plutôt des questions d'ordre général:  
- est ce que je suis condamné à une vie de petits boulots mal payés et inintéressants? (je grossis le trait)
- en restant réaliste, existe-t-il encore des possibilités de boulots un minimum intellectuels ou de carrières?
 
Pour faire bref, bac ES en 2008, études de droit puis décrochage en licence (DEUG validé), j'ai un peu tout envoyé chier par la suite et j'ai fais quelques saisons puis parti au Canada pendant 2 ans. Aujourd'hui j'ai pas grand chose à faire valoir, un bac+2 sur le papier, un anglais courant (990/990 TOEIC pendant mes études et resté inutile :sweat:), des petits boulots à l'étranger (Canada anglophone et Etats-Unis), et des grosses périodes d'inactivité.
 
Pour la petite histoire personnelle, j'ai rencontré une étudiante à Cambridge et ayant passé un peu de temps là bas récemment, ça m'a fait pas mal réfléchir, notamment sur une éventuelle reprise d'études car j'ai pu constater que mon cerveau fonctionnait toujours (meilleures notes de sa promo pour des traductions littéraires que je lui aie faites pour m'amuser alors que j'avais jamais fait traduction avant, j'ai eu l'impression d'être Matt Damon dans Will Hunting, ça pique un peu !).
 
Seulement j'ai la fâcheuse tendance à partir dans des projets fantaisistes (une des raisons de ma situation actuelle) et j'aurais besoin d'un "reality check" sur ma situation. J'ai l'impression qu'à bientôt 27 ans les portes de l'entreprise et du marché du travail me sont fermées à jamais et que je suis condamné à une vie de boulots inintéressants et payés au salaire minimum.  
 
J'ai bien conscience que mon topic est un peu flou, mais des avis sur ma situation seraient très appréciés  :jap:


 
La vraie question, c'est où est-ce que tu veux trouver du travail intéressant ? En France ? Au UK ? Parce qu'au UK, les diplômes ne vont pas te rapporter grand chose. C'est ton savoir faire dans un domaine particulier qui rapporte ici. Je n'ai aucun diplôme en informatique et je suis CTO de ma boite. Tu peux très bien évoluer dans le domaine de ton choix au UK sans avoir besoin de reprendre tes études...
 
Mais au fait, c'est quoi le domaine de ton choix ?  [:elcantara]  
 
Si tu veux trouver un bon boulot intéressant et bien payé en France, tu as deux solutions :
1) reprendre des études, les mener jusqu'au bout, te taper 1 ou 2 stages non rémunérés ou très mal rémunérés et prier pour que ton domaine recrute suffisamment et que les stagiaires ne suffisent pas dans les boites où ton métier est requis.
2) faire d'abord un bout significatif de ta carrière à l'étranger puis revenir en France en mettant sur la table ton expérience.

Message cité 2 fois
Message édité par Hermes le Messager le 28-11-2017 à 10:02:52
n°5021325
chaica
Posté le 28-11-2017 à 10:14:59  profilanswer
 

Hermes le Messager a écrit :


 
Si tu veux trouver un bon boulot intéressant et bien payé en France, tu as deux solutions :
1) reprendre des études, les mener jusqu'au bout, te taper 1 ou 2 stages non rémunérés ou très mal rémunérés et prier pour que ton domaine recrute suffisamment et que les stagiaires ne suffisent pas dans les boites où ton métier est requis.
2) faire d'abord un bout significatif de ta carrière à l'étranger puis revenir en France en mettant sur la table ton expérience.


 
Autant je suis d'accord sur le point 1, autant sur le point 2 l'expérience valorisable est entièrement dépendante de ce que tu vas faire à ton retour. Le recruteur te dira "ah oui très bien" mais franchement ça apportera rien à ta candidature s'il n'y a pas un lien direct avec le boulot pour lequel tu postules.


---------------
Du taf dans le Logiciel Libre : https://www.linuxjobs.fr
n°5021332
Hermes le ​Messager
...pipi dans la mer...
Posté le 28-11-2017 à 10:57:37  profilanswer
 

chaica a écrit :


 
Autant je suis d'accord sur le point 1, autant sur le point 2 l'expérience valorisable est entièrement dépendante de ce que tu vas faire à ton retour. Le recruteur te dira "ah oui très bien" mais franchement ça apportera rien à ta candidature s'il n'y a pas un lien direct avec le boulot pour lequel tu postules.


 
Ah bah oui, je dis pas le contraire. L'EXP n'est valable que si elle se rapporte directement aux jobs pour lesquels tu postules, c'est tellement évident que je n'ai pas jugé utile de le préciser.
Ceci étant dit, pour certains postes managériaux, de multiples expériences dans différents domaines sont de mieux en mieux vus étant donné que les entreprises sont de plus en plus confrontées à la mondialisation. Donc, évidemment, quelqu'un qui a de vraies expériences professionnelles (autre que serveur dans un bar) à l'étranger et parle plusieurs langues peut quand même en tirer partie, mais ce n'est bien sûr pas suffisant et il faut avoir une véritable expertise prouvée dans le domaine dans lequel on postule.

n°5021340
DooMIII
Covfefe
Posté le 28-11-2017 à 12:54:37  profilanswer
 

Hermes le Messager a écrit :


 
La vraie question, c'est où est-ce que tu veux trouver du travail intéressant ? En France ? Au UK ? Parce qu'au UK, les diplômes ne vont pas te rapporter grand chose. C'est ton savoir faire dans un domaine particulier qui rapporte ici. Je n'ai aucun diplôme en informatique et je suis CTO de ma boite. Tu peux très bien évoluer dans le domaine de ton choix au UK sans avoir besoin de reprendre tes études...
 
Mais au fait, c'est quoi le domaine de ton choix ?  [:elcantara]  
 
Si tu veux trouver un bon boulot intéressant et bien payé en France, tu as deux solutions :
1) reprendre des études, les mener jusqu'au bout, te taper 1 ou 2 stages non rémunérés ou très mal rémunérés et prier pour que ton domaine recrute suffisamment et que les stagiaires ne suffisent pas dans les boites où ton métier est requis.
2) faire d'abord un bout significatif de ta carrière à l'étranger puis revenir en France en mettant sur la table ton expérience.


 
+1 va à l'étranger supbro mais essaye de viser plus haut que serveur ou autre..
 
En France tu n'auras rien les gens qui se reconvertissent passé un certain âge sont considérés comme des criminels, sauf à aller en SSII faire je ne sais quoi :o
 
Si tu veux à tout prix rester en France, il y a toujours la FP, sinon laisse tomber tu n'auras rien d'intéressant.


---------------
Ceterum censeo Euro delendum esse
n°5021342
Loulilol59
Éternel admissible
Posté le 28-11-2017 à 13:31:40  profilanswer
 

Trollan a écrit :


 
peut-être pas le top 3 mais il y en a d'autres
 
certe ta probabilité d'en obtenir une est faible mais si tu te focus sur skema / tbs / kedge / neoma / gem / audencia / edhec & emlyon  t'as >50% de chance d'en avoir au moins une
 
ce que je ferais à ta place, c'est de valider un bac+3 (avec de bon résultat) dans une formation la moins pourrie possible et durant cette année t'essayes de faire un max d'expérience en parrallèle (stage ? assos?)
 
comme ça au lieu de passer en ast1, tu passes en ast2 (éco de 10K€ sans perdre une année supp)
 
une fois en école arrange toi pour faire un truc en apprentissage et bien gérer l'organisation de ton cursus pour y rester le moins longtemps possible
 
en parrallèle des cours, essaye de passer des certifs en // en fonction de tes majeurs (double diplome avec le cnam ? cfa ? belt ? voir même moocs) + réseautage intensif
 
y'avait des mecs âgés en esc (environ ton âge), ils étaient pas spécialement mal intégré.
 
mais bouge toi le q avec les dates d'inscriptions
 
ou au sinon si t'es si smart que ça monte ta boîte


Bonne idée (je rajouterai également les IAE) mais tu parles à un mec qui est au même niveau depuis 2 ans.
J'ai ce genre de personne dans mon entourage, de grands projets en tête, un super plan... Jamais mis à l'œuvre.
 
Effectivement c'est loin d'être mort pour toi mais vu que tu ne feras pas d'effort, passe les concours de la fonction publique niveau C (le plus bas) et basta. Arrête de rever ta vie.

n°5021343
Yuritzer
Posté le 28-11-2017 à 13:42:38  profilanswer
 

Loulilol59 a écrit :


Bonne idée (je rajouterai également les IAE) mais tu parles à un mec qui est au même niveau depuis 2 ans.
J'ai ce genre de personne dans mon entourage, de grands projets en tête, un super plan... Jamais mis à l'œuvre.
 
Effectivement c'est loin d'être mort pour toi mais vu que tu ne feras pas d'effort, passe les concours de la fonction publique niveau C (le plus bas) et basta. Arrête de rever ta vie.


 
Le borgne est roi au pays des aveugles  [:shimay:1]

n°5021357
Loulilol59
Éternel admissible
Posté le 28-11-2017 à 17:19:23  profilanswer
 

Yuritzer a écrit :


 
Le borgne est roi au pays des aveugles  [:shimay:1]


?

n°5021496
supbro
Posté le 29-11-2017 à 20:05:07  profilanswer
 

Merci à tous pour vos messages, les optimistes comme les plus sévères qui sont nécessaires.  
 
Il va falloir que je fasse le tri entre ce qui est encore réalisable et ce qui est réaliste/dans mes capacités.  
 
Pour ceux qui me parlent d'ESC, j'avoue être surpris, j'imagine mal comment quelqu'un de mon âge qui n'a rien accompli de particulier, dans quelque domaine que ce soit, puisse être accepté. Serait-il vraiment possible d'intégrer une ESC moyenne (restons réaliste, j'ai toujours été un élève moyen)? En partant dans l'optique que de toute façon je n'ai toujours pas un domaine qui me passionne et que c'est ça ou finir serveur ou vendeur.
 
Le 1er problème que j'aperçois (j'essaye de rester réaliste), imaginons que je me mette en tête de préparer les concours bac+2 pour le printemps prochain, c'est que je me vois mal me pointer devant un jury dans l'état actuel des choses. J'ai été hors études depuis quelques années et beaucoup d'inactivité ou expériences nulles récemment. Certes en théorie je peux toujours m'enfermer pour bosser les concours mais je vois mal comment ça pourra être une réussite. Il me faudrait me remettre dans le bain des études ou avoir une activité en // pour reprendre confiance.
 
Enfin, pour l'étranger le problème reste le même. J'ai eu un boulot cool, bien payé et dans un endroit de rêve pendant quasiment un an au Canada mais une fois la nouveauté de la langue et du lieu passé je me faisais chier à mourir.

n°5021497
Hermes le ​Messager
...pipi dans la mer...
Posté le 29-11-2017 à 20:20:40  profilanswer
 

supbro a écrit :


Enfin, pour l'étranger le problème reste le même. J'ai eu un boulot cool, bien payé et dans un endroit de rêve pendant quasiment un an au Canada mais une fois la nouveauté de la langue et du lieu passé je me faisais chier à mourir.


 
Pourquoi ?  
 
Vraie question hein... Déjà, avant de s'intégrer dans une nouvelle région ou un nouveau pays, c'est plus 2 ou 3 ans minimum qui sont nécessaires, sinon, tu restes malgré tout un français en attente de repartir. Je peux en parler, ça fait plus de 16 ans que je vis à l'étranger (3 pays différent en 16 ans). Donc déjà, tu es tout simplement reparti bien trop tôt. Je trouve vraiment dommage de se casser au bout d'un an passé quelque part. Certes, c'est toujours mieux qu'un mois ou même rien du tout, mais en fait, tu es certainement passé à côté des gens et de l'endroit dans lequel tu te trouvais.

n°5021499
supbro
Posté le 29-11-2017 à 20:59:13  profilanswer
 

Hermes le Messager a écrit :


 
Pourquoi ?  
 
Vraie question hein... Déjà, avant de s'intégrer dans une nouvelle région ou un nouveau pays, c'est plus 2 ou 3 ans minimum qui sont nécessaires, sinon, tu restes malgré tout un français en attente de repartir. Je peux en parler, ça fait plus de 16 ans que je vis à l'étranger (3 pays différent en 16 ans). Donc déjà, tu es tout simplement reparti bien trop tôt. Je trouve vraiment dommage de se casser au bout d'un an passé quelque part. Certes, c'est toujours mieux qu'un mois ou même rien du tout, mais en fait, tu es certainement passé à côté des gens et de l'endroit dans lequel tu te trouvais.

J'étais vendeur de souvenirs artistiques et une fois que t'es bien adapté à l'anglais, que tu connais tous les trucs à vendre c'est littéralement la même chose tous les jours et sans gratification particulière... Je me fais peut-être des illusions mais je me suis toujours bien ennuyé dans des boulots "non intellectuels". A 18 ans j'avais bossé quelques mois dans un parc d'attraction aux Etats-Unis et ça me gonflait déjà.  
 
Alors l'étranger j'adore, et je ne fais pas une croix dessus mais si c'est pour faire des boulots non qualifiés ça revient au même qu'ici et la qualité de vie y est même pire dans pas mal de pays si on met l'aspect nouveauté de côté.

Message cité 1 fois
Message édité par supbro le 29-11-2017 à 21:00:02
n°5021500
Hermes le ​Messager
...pipi dans la mer...
Posté le 29-11-2017 à 21:12:19  profilanswer
 

supbro a écrit :

J'étais vendeur de souvenirs artistiques et une fois que t'es bien adapté à l'anglais, que tu connais tous les trucs à vendre c'est littéralement la même chose tous les jours et sans gratification particulière... Je me fais peut-être des illusions mais je me suis toujours bien ennuyé dans des boulots "non intellectuels". A 18 ans j'avais bossé quelques mois dans un parc d'attraction aux Etats-Unis et ça me gonflait déjà.  
 
Alors l'étranger j'adore, et je ne fais pas une croix dessus mais si c'est pour faire des boulots non qualifiés ça revient au même qu'ici et la qualité de vie y est même pire dans pas mal de pays si on met l'aspect nouveauté de côté.


 
Ben oui, mais comme un con, tu t'es cassé au bout d'un an. Tu t'attends à quoi ? Que pas plus tôt débarqué on t'offre un boulot high end ?  [:elcantara]  
 
Moi quand je suis arrivé au UK il y a 9 ans, mon anglais était clairement nul. Je me suis mis en self-employed et j'ai réparé les ordinateurs dans mon quartier et aux alentours, j'ai fait du dépannage dans les petites boites, pendant 1 an pour obtenir un niveau correct d'anglais. Ensuite, j'ai fait 2 ans de support dans une boite de super-computers, je suis passé dev dans la même boite (j'ai bossé comme un fou tous les soirs, je passais minimum 12 heures par jour dans la boite), puis changé de boite en tant que dev, passé ensuite lead dev et maintenant je suis CTO. Tu en conclus quoi ? Que les choses vont t'arriver toutes cuites dans le bec ? Où que tu te casses avant de pouvoir faire quoi que ce soit ?
Un dernier détail : Je suis arrivé au UK à l'âge de 37 ans. Mon seul avantage en arrivant ici, c'est que je parlais couramment français, allemand et espagnol ce qui m'a aidé pour bosser dans le support d'une boite intéressante.  
 
Alors excuse moi, mais faire un boulot non qualifié quand tu arrives quelque part, c'est la norme. Et le faire pendant 2 ou 3 ans, c'est tout à fait normal. D'autant qu'au Canada ainsi que dans les pays anglo-saxons, contrairement à la France, on ne te juge pas mal pour cela, bien au contraire. Bref quand tu t'es cassé, tu as pris une mauvaise décision. Tu aurais du insister, faire des stages, aller dans une branche qui te plait etc...

n°5021503
Loulilol59
Éternel admissible
Posté le 29-11-2017 à 21:30:36  profilanswer
 

Hermes le Messager a écrit :

 

Ben oui, mais comme un con, tu t'es cassé au bout d'un an. Tu t'attends à quoi ? Que pas plus tôt débarqué on t'offre un boulot high end ?  [:elcantara]

 

Moi quand je suis arrivé au UK il y a 9 ans, mon anglais était clairement nul. Je me suis mis en self-employed et j'ai réparé les ordinateurs dans mon quartier et aux alentours, j'ai fait du dépannage dans les petites boites, pendant 1 an pour obtenir un niveau correct d'anglais. Ensuite, j'ai fait 2 ans de support dans une boite de super-computers, je suis passé dev dans la même boite (j'ai bossé comme un fou tous les soirs, je passais minimum 12 heures par jour dans la boite), puis changé de boite en tant que dev, passé ensuite lead dev et maintenant je suis CTO. Tu en conclus quoi ? Que les choses vont t'arriver toutes cuites dans le bec ? Où que tu te casses avant de pouvoir faire quoi que ce soit ?
Un dernier détail : Je suis arrivé au UK à l'âge de 37 ans. Mon seul avantage en arrivant ici, c'est que je parlais couramment français, allemand et espagnol ce qui m'a aidé pour bosser dans le support d'une boite intéressante.

 

Alors excuse moi, mais faire un boulot non qualifié quand tu arrives quelque part, c'est la norme. Et le faire pendant 2 ou 3 ans, c'est tout à fait normal. D'autant qu'au Canada ainsi que dans les pays anglo-saxons, contrairement à la France, on ne te juge pas mal pour cela, bien au contraire. Bref quand tu t'es cassé, tu as pris une mauvaise décision. Tu aurais du insister, faire des stages, aller dans une branche qui te plait etc...


J'ai pas de stats mais je pense qu'une partie non négligeable des français qui travaillent à l'étranger sont des gens avec un minimum d'études.
Par contre je vois pas le rapport entre se faire chier au boulot et le pays. Faire de la merde à l'étranger ça reste de la merde.

Message cité 2 fois
Message édité par Loulilol59 le 29-11-2017 à 21:32:12
n°5021504
Hermes le ​Messager
...pipi dans la mer...
Posté le 29-11-2017 à 21:33:53  profilanswer
 

Loulilol59 a écrit :


J'ai pas de stats mais je pense qu'une partie non négligeable des français qui travaillent à l'étranger sont des gens avec un minimum d'études.


 
Ben j'ai pas de stats non plus, mais bcp de français que je connais ici sont arrivés avec un niveau d'étude ne correspondant en rien au job qu'ils font maintenant. Au moins au UK, on ne te juge pratiquement pas sur tes diplômes, mais sur ton savoir faire et on te laisse la chance de progresser ou de faire tes preuves. (De toutes manières, si tu es mauvais, tu es dégagé directement, il n'y a aucune protection ou presque pour les employés ici)

n°5021505
Hermes le ​Messager
...pipi dans la mer...
Posté le 29-11-2017 à 21:36:47  profilanswer
 

Loulilol59 a écrit :


Par contre je vois pas le rapport entre se faire chier au boulot et le pays. Faire de la merde à l'étranger ça reste de la merde.


 
Entre se faire chier avec un boulot de merde en France ou à l'étranger, au moins à l'étranger tu pratiques une autre langue et donc ton cerveau travaille nettement plus. De plus, cela te donne au minimum une exp linguistique que tu peux utiliser dans d'autres jobs plus tard.
En France, un boulot de merde en parlant uniquement français, ben tu n'apprend rien et cela ne t'apporte effectivement rien du tout pour la suite.

Message cité 1 fois
Message édité par Hermes le Messager le 29-11-2017 à 21:37:20
n°5021512
DooMIII
Covfefe
Posté le 29-11-2017 à 23:01:37  profilanswer
 

Hermes le Messager a écrit :


 
Entre se faire chier avec un boulot de merde en France ou à l'étranger, au moins à l'étranger tu pratiques une autre langue et donc ton cerveau travaille nettement plus. De plus, cela te donne au minimum une exp linguistique que tu peux utiliser dans d'autres jobs plus tard.
En France, un boulot de merde en parlant uniquement français, ben tu n'apprend rien et cela ne t'apporte effectivement rien du tout pour la suite.


 
+1
 
Cela dit pour ton taf Hermes tu as réussi à gravir les échelons et tu étais dès le début en informatique à un moment peut-être ou c'était en plein boom (Avant la bulle dotcom ou avant 2009..?) A cette époque, même en France l'info recrutait parfois des profils atypiques.
 
Moi j'ai bossé un peu en Irlande (stage) et je croisais pas mal de frenchies peu qualifiés (bac +2) qui étaient au départ ravis d'avoir un taf un peu mieux payé que le smic français... mais dans des secteurs style call center, barman, vendeur. Il y a aussi pas mal de français qui vont en Australie maintenant (visa working holiday pour les moins de 30 ans penses-y supbro)...  
 
Mais le problème de ces tafs c'est que passé le dépaysement, tu as acquis un meilleur niveau en anglais mais tu stagnes. Ça va pas te conduire mécaniquement au rang de CEO loin de là.  
 
Et j'ai l'impression que pour les boulots les plus qualifiés il vaut mieux postuler depuis la France avec un bac +5 et déjà en poste... voire demander une expat depuis une filiale française vers la maison mère.


---------------
Ceterum censeo Euro delendum esse
n°5021514
Hermes le ​Messager
...pipi dans la mer...
Posté le 29-11-2017 à 23:31:18  profilanswer
 

DooMIII a écrit :


 
+1
 
Cela dit pour ton taf Hermes tu as réussi à gravir les échelons et tu étais dès le début en informatique à un moment peut-être ou c'était en plein boom (Avant la bulle dotcom ou avant 2009..?) A cette époque, même en France l'info recrutait parfois des profils atypiques.
 
Moi j'ai bossé un peu en Irlande (stage) et je croisais pas mal de frenchies peu qualifiés (bac +2) qui étaient au départ ravis d'avoir un taf un peu mieux payé que le smic français... mais dans des secteurs style call center, barman, vendeur. Il y a aussi pas mal de français qui vont en Australie maintenant (visa working holiday pour les moins de 30 ans penses-y supbro)...  
 
Mais le problème de ces tafs c'est que passé le dépaysement, tu as acquis un meilleur niveau en anglais mais tu stagnes. Ça va pas te conduire mécaniquement au rang de CEO loin de là.  
 
Et j'ai l'impression que pour les boulots les plus qualifiés il vaut mieux postuler depuis la France avec un bac +5 et déjà en poste... voire demander une expat depuis une filiale française vers la maison mère.


 
Bon déjà, presque tout tourne autour de l'IT de nos jours. Si tu n’aimes pas les ordinateurs, tu es vachement mal barré. Je connais un français qui est paysagiste sur Londres et même là, il bosse continuellement sur ordinateur. Il y a des TAS de jobs dans l’IT qui peuvent s’obtenir sans formation tres pointue au départ et en apprenant sur le terrain. Il y a bien sûr tout ce qui est support, mais il y a des tas d’autres trucs, du chef de projet, en passant par la SEO, le marketing, etc... j'ai un bon ami à moi qui a débarqué avec le BAC, à fait du support pendant de nombreuses années, puis à fait du testing et qui maintenant dirige un gros département de testing. Encore une fois, il faut s’accrocher et ne pas vouloir tout tout de suite.

n°5021530
chaica
Posté le 30-11-2017 à 10:20:42  profilanswer
 

Y'a juste quelque chose qui me suprendre dans ce que tu dis supbro, t'as pas de qualification et t'as l'air d'attendre des boulots qualifiés d'emblée. C'est quasiment impossible. Soit comme dit Hermes tu commences à la base et tu gravis les échelons, soit tu reprends une formation.
 
On donne du boulot qualifié aux gens qualifiés.


---------------
Du taf dans le Logiciel Libre : https://www.linuxjobs.fr
n°5023182
jupiter39
Posté le 11-12-2017 à 04:57:49  profilanswer
 

supbro a écrit :

:hello:  
 
Je ne suis pas certain que ce topic ait sa place ici car je n'ai pas de questions précises mais plutôt des questions d'ordre général:  
- est ce que je suis condamné à une vie de petits boulots mal payés et inintéressants? (je grossis le trait)
- en restant réaliste, existe-t-il encore des possibilités de boulots un minimum intellectuels ou de carrières?
 
Pour faire bref, bac ES en 2008, études de droit puis décrochage en licence (DEUG validé), j'ai un peu tout envoyé chier par la suite et j'ai fais quelques saisons puis parti au Canada pendant 2 ans. Aujourd'hui j'ai pas grand chose à faire valoir, un bac+2 sur le papier, un anglais courant (990/990 TOEIC pendant mes études et resté inutile :sweat:), des petits boulots à l'étranger (Canada anglophone et Etats-Unis), et des grosses périodes d'inactivité.
 
Pour la petite histoire personnelle, j'ai rencontré une étudiante à Cambridge et ayant passé un peu de temps là bas récemment, ça m'a fait pas mal réfléchir, notamment sur une éventuelle reprise d'études car j'ai pu constater que mon cerveau fonctionnait toujours (meilleures notes de sa promo pour des traductions littéraires que je lui aie faites pour m'amuser alors que j'avais jamais fait traduction avant, j'ai eu l'impression d'être Matt Damon dans Will Hunting, ça pique un peu !).
 
Seulement j'ai la fâcheuse tendance à partir dans des projets fantaisistes (une des raisons de ma situation actuelle) et j'aurais besoin d'un "reality check" sur ma situation. J'ai l'impression qu'à bientôt 27 ans les portes de l'entreprise et du marché du travail me sont fermées à jamais et que je suis condamné à une vie de boulots inintéressants et payés au salaire minimum.  
 
J'ai bien conscience que mon topic est un peu flou, mais des avis sur ma situation seraient très appréciés  :jap:


 
Bonjour et courage  ;)  
 
As-tu eu des problèmes de santé qui ont fait que tu as eu un problème de santé? :sweat:  

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Emploi & Etudes
  Etudes / Orientation

  27 ans, sans réelle xp pro ni diplôme, besoin d'un reality check

 

Sujets relatifs
Besoin de vtre aide pour trouver des donnéesquel plateforme pour une demande de besoin d' app ?
Besoin de conseils entretien RHBesoin d'aide pour concours externe CNRS
Besoin d'aide pour projet de stage !!!!choix diplôme d'établissemement - iep Lyon
Financer un diplôme à 10 000 euros:pistesBesoin d'aide j'ai peur de me lancer
Que faire après diplôme ingé ?développeur web, j ai besoin de vous, pour une enquête metier
Plus de sujets relatifs à : 27 ans, sans réelle xp pro ni diplôme, besoin d'un reality check


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR