Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Shop Recherche
618 connectés 

 


 

Candidat souverainiste, étatiste et écologiste : Montebourg ou JLM ?




Attention si vous cliquez sur "voir les résultats" vous ne pourrez plus voter

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  8327  8328  8329  8330  8331  8332
Auteur Sujet :

France Insoumise - En attendant le printemps

n°16860186
Dantiste
Posté le 29-11-2008 à 13:09:24  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

lxl ihsahn lxl a écrit :

Surtout que Mitterrand fur un hypocrite total, il fut le plus virulent de tous jusqu'à aujourd'hui au sujet de la Ve, et une fois au pouvoir la première chose qu'il a dite à se sujet est qu'il n'est pas question de changement dans l'immédiat... et 13 ans après...

Ce serait bien que tu étayes tes arguments, avec au besoin des faits précis et avérés, plutôt que venir ici chier ton arbitraire insultant. Merci :jap:  
 
Je veux bien te donner un coup de main :  
le livre de Mitterrand "Le coup d'état permanent", est devenu introuvable parce que certaine classe politique a manœuvré pour qu'il ne soit pas disponible et réédité, mais la droite a été encore plus encline pour camoufler les dérives du régime et faire disparaître ce livre des étalages dès sa sortie.... en l'achetant en masse, par exemple... (Un peu comme si Sarkozy postait des flics dans les magasins, prêts à bondir pour acheter les lots entiers de poupées vaudou avec ses propres deniers  :lol:  )
 
Le tout a été cependant de l'écrire. Et si la peine de mort existait encore, on couperait aujourd'hui des têtes à qui mieux-mieux dans ce beau pays de France. Après tout, certaines têtes régaliennes le méritent bien, l'essentiel étant la qualité, au sens intrinsèque de la guillotine.


---------------
Les gens sans imagination ont besoin que les autres mènent une vie horlogère. © Boris Vian
mood
Publicité
Posté le 29-11-2008 à 13:09:24  profilanswer
 

n°16860225
Profil sup​primé
Posté le 29-11-2008 à 13:18:45  answer
 

Dantiste a écrit :

Ce serait bien que tu étayes tes arguments, avec au besoin des faits précis et avérés, plutôt que venir ici chier ton arbitraire insultant. Merci :jap:  
 
 


 
 
Ben il veux dire par là que Mitterrand, qui a toujours été un adversaire irréductible de la Ve République, se l'est parfaitement approprié quant il est arrivé au pouvoir. Probablement par réalisme, je pense.  
 
Le problème de la Ve République, c'est qu'on a oublié l'esprit gaullien qui va avec. Mitterrand a inventé la cohabitation : absolument impensable dans la conception gaullienne de la Ve République, où le deal est clair : le Président est élu au suffrage universel et dispose de très grands pouvoir, mais en contrepartie s'il est désavoué par le peuple (mise en cohabitation, défaite au référendum, etc), il doit démissionner car il perd sa légitimité. Impossible de faire plus démocratique.  
 
De même que Chirac a lui aussi perverti la Ve pour les mêmes raisons (cohabitation et référendum de 2005). Et ne parlons pas de l'hyperprésidentialisme sarkozyen qui dénature la Constitution. Notamment sa décision de permettre à un ministre démissionnaire de retrouver automatiquement son siège de député sans nouveau scrutin, ce que De Gaulle interdisait pour des raisons évidentes, et qui avait été conservé par tradition depuis lors.  
 
Ce n'est pas la Ve qui est a jetée, ce sont les dérives mitterrando-chiraco-sarkozystes qui l'on perverti. Il faut rétablir l'esprit originel de la Ve République d'une part, ainsi qu'ajouter quelques réformes bien utiles : interdiction du cumul des mandats, mise en place de la réforme du Sénat de 1969, etc..

Message cité 2 fois
Message édité par Profil supprimé le 29-11-2008 à 13:19:28
n°16860878
sidela
Posté le 29-11-2008 à 16:02:19  profilanswer
 

En direct de Saint Ouen - Meeting de lancement du Parti de gauche
 
http://www.lcpan.fr/live?channel=LCP
http://www.publicsenat.fr/
 

n°16860888
cappa
Posté le 29-11-2008 à 16:05:17  profilanswer
 


Mittérand n'a surtout rencontré aucune resistance à son appétit de pouvoir. Les français adorent le paternalisme, c'est vrai aussi en entreprise, c'est là tout le drame.


---------------
Tester le 1er multisondage HFR ---> MULTISONDAGE.
n°16861355
Lmao
Posté le 29-11-2008 à 17:37:37  profilanswer
 

Salut, quelle est la différence entre ce parti et celui de besancenot (NPA) ? et le PS (la motion d'aubry en fait) ?

 

On y comprend plus rien au paysage politique français, personnellement je sais meme plus ce que ça veut dire être de gauche

Message cité 6 fois
Message édité par Lmao le 29-11-2008 à 17:37:59
n°16861469
cappa
Posté le 29-11-2008 à 18:02:08  profilanswer
 

Lmao a écrit :

Salut, quelle est la différence entre ce parti et celui de besancenot (NPA) ? et le PS (la motion d'aubry en fait) ?  
 
On y comprend plus rien au paysage politique français, personnellement je sais meme plus ce que ça veut dire être de gauche


Ce qu'il faudrait c'est une campagne de communication intensive expliquant au français que le pluralisme d'expression c'est bon, et que seule la gauche peut proposer ça. La droite c'est l'uniformité, même le gouvernement est comme un seul homme avec tous les abus qu'on se doute bien que ça cache :/


---------------
Tester le 1er multisondage HFR ---> MULTISONDAGE.
n°16861488
maximilyan
Kneel before Zod!!!!!
Posté le 29-11-2008 à 18:05:48  profilanswer
 

Ils comptent présenter un candidat à la présidentielle ?  [:the este]


---------------
Robin Quiver's Dad by Ham Hands.
n°16861497
moonboots
Posté le 29-11-2008 à 18:08:13  profilanswer
 

maximilyan a écrit :

Ils comptent présenter un candidat à la présidentielle ?  [:the este]


pourquoi pas, Mélenchon je l'aime bien mais je ne le sentais pas trop président (charisme, stature...), je pense qu'il peut prendre de la bouteille.

n°16861521
lxl ihsahn​ lxl
●⌠ Antaigris ⌡●
Posté le 29-11-2008 à 18:13:56  profilanswer
 

Dantiste a écrit :

Ce serait bien que tu étayes tes arguments, avec au besoin des faits précis et avérés, plutôt que venir ici chier ton arbitraire insultant. Merci :jap:


 
 C'est un constat objectif :
 Il a combattu la Ve avant d'être au pouvoir, et ce jusqu'au jour de son élection, vrai ?
 Il a cessé de la combattre sitôt élu, évitant le sujet, vrai ?
 
 Tu fais la somme logique, tu obtiens de l'hypocrisie.
 
 Je ne parle que de ce sujet là en particulier, je n'ai pas la prétention de juger Mitterrand sur l'ensemble de sa carrière présidentielle, il a été capable du meilleur comme du pire, alors prétendre en faire la moyenne, même dans l'hypothèse de connaitre tout sur tout de ses mandats, c'est grotesque.
 
 
 
 C'est à se demander comment tout les autres pays démocratiques du monde font pour fonctionner  :whistle:  
 
 Qui parle de rétablir la IVe, qui parle de revenir sur le suffrage universel direct ?  


---------------
[YouTube] Le Cerveau Lent : vulgarisation sciences cognitivesBlog webTutos Photo
n°16861558
maximilyan
Kneel before Zod!!!!!
Posté le 29-11-2008 à 18:23:20  profilanswer
 

moonboots a écrit :


pourquoi pas, Mélenchon je l'aime bien mais je ne le sentais pas trop président (charisme, stature...), je pense qu'il peut prendre de la bouteille.


 
le PS encore absent du deuxième tour alors ?  [:kosmos]  
 


---------------
Robin Quiver's Dad by Ham Hands.
mood
Publicité
Posté le 29-11-2008 à 18:23:20  profilanswer
 

n°16861567
moonboots
Posté le 29-11-2008 à 18:25:24  profilanswer
 

maximilyan a écrit :

le PS encore absent du deuxième tour alors ?  [:kosmos]


tu sais on peut avoir des surprises en politique hein, je n'imaginais pas que Sarko pourrait être président, et pourtant  [:kosmos]
sinon tu verrais qui à gauche ?

n°16861574
maximilyan
Kneel before Zod!!!!!
Posté le 29-11-2008 à 18:27:18  profilanswer
 

moonboots a écrit :


tu sais on peut avoir des surprises en politique hein, je n'imaginais pas que Sarko pourrait être président, et pourtant  [:kosmos]
sinon tu verrais qui à gauche ?


 
Strauss-Khan
Directeur du FMI et ministre de l'économie sous Jospin, période ou la France connaisait 3% de croissance par an.
 
En 2012 la préoccupation principale des français sera l'économie. Si Strauss-Khan y va il a une autoroute devant lui.

Message cité 1 fois
Message édité par maximilyan le 29-11-2008 à 18:30:57

---------------
Robin Quiver's Dad by Ham Hands.
n°16861583
moonboots
Posté le 29-11-2008 à 18:29:41  profilanswer
 


 [:vyse]  
je pense qu'il est idéologiquement dépassé, on va bien voir ce qu'il va faire à la tête du FMI mais j'ai des doutes...

n°16861599
lxl ihsahn​ lxl
●⌠ Antaigris ⌡●
Posté le 29-11-2008 à 18:33:16  profilanswer
 

Lmao a écrit :

Salut, quelle est la différence entre ce parti et celui de besancenot (NPA) ? et le PS (la motion d'aubry en fait) ?

 

On y comprend plus rien au paysage politique français, personnellement je sais meme plus ce que ça veut dire être de gauche

 

En gros :

 

PS (ce qu'il est devenu) : Parti de centre/centre-gauche, plutôt libéral sociétalement, et de tradition social-démocrate économiquement.
PG (ce qu'il espère devenir) : Parti de gauche, assez libéral sociétalement, et de tradition socialiste dans son sen premier : une économie gérée par un état fort, mais non policier. C'est la place qu'occupe plus ou moins l'agonisant PCF, ainsi que plusieurs mouvements de gauches (dont les verts) et la position de la SFIO jadis.
NPA (ce qu'il espère devenir) : parti révolutionnaire, dont la vocation première n'est pas l'accession au pouvoir (il n'a pas de vocation particulièrement républicaine), mais avant tout d'avoir un poids politique.

 

Le NPA peut devenir un allié du PG ponctuellement s'il estime que dans certains cas précis un rassemblement est probant, de la même manière, le PG peux choisir de s'unir au PS localement, si les personnalités locales trouvent un terrain d'entente. De la même manière, le PS a su s'unir avec le Modem localement.

 

En gros, à l'échelle locale, les clivages peuvent se distiller, mais à la tête, ce sont des formations politiques définies, distinctes, et avec une différentiation très simple et logique : social-démocratie, socialisme, communisme révolutionnaire.

 

Exception : Royale, qui est plutôt chrétien-démocrate, donc dans la tradition UDF/Modem


Message édité par lxl ihsahn lxl le 29-11-2008 à 18:33:53

---------------
[YouTube] Le Cerveau Lent : vulgarisation sciences cognitivesBlog webTutos Photo
n°16861608
theredled
● REC
Posté le 29-11-2008 à 18:34:40  profilanswer
 

Lmao a écrit :

Salut, quelle est la différence entre ce parti et celui de besancenot (NPA) ?


C'est un parti qui a notament comme objectif de gouverner.

 
Lmao a écrit :

et le PS (la motion d'aubry en fait) ?


L'alliance avec la gauche de la gauche, la crédibilité pensée/discours et/ou l'orientation centre-gauche (ça dépend des moments), et le fait d'appartenir ou pas au PS (pourri de l'intérieur niveau relationnel selon Mélenchon).

 

Et jusque là, des bases intellectuelles bien établies (du coup, pas besoin de mauvaise foi pour contre-argumenter en face de la droite) (ça, c'est selon moi :o)

 
Lmao a écrit :

On y comprend plus rien au paysage politique français, personnellement je sais meme plus ce que ça veut dire être de gauche


http://www.politis.fr/Parti-de-gau [...] ,4986.html
1ère vidéo

Message cité 2 fois
Message édité par theredled le 29-11-2008 à 18:39:00

---------------
Contes de fées en yaourt --- --- zed, souviens-toi de ma dernière lettre. --- Rate ta musique
n°16861650
moonboots
Posté le 29-11-2008 à 18:41:16  profilanswer
 
n°16862249
lamourdumo​i
Posté le 29-11-2008 à 20:35:38  profilanswer
 

Dantiste a écrit :

Mélenchon s'inscrit-il dans une pure logique présidentielle à la sauce Vème république gaulliste ? Apparemment, tu ne l'as pas assez écouté pour en parler.


Disons que tout le monde en france rêve de devenir Président, Mélenchon compris. Et puis un homme politique sans ambition ne dure pas comme l'a fait mélenchon. Bref on a des raisons de douter de sa parole surtout depuis l'antécédent Mitterrand et lépisode Chevénement.

Dantiste a écrit :


Déjà, il discute avec communistes, NPA, la gauche socialiste européenne (Die Linke), c'est un début, mais ce qu'il faut surtout voir : c'est pas vraiment dans la tradition de la gauche sous la Vème, et avant. Les scissions, ca va bien, tout le monde en a fait le Tours.

 

Et Mitterrand avait fait tout seul le programme commun, 36 est la résultante d'une absence de front,  Mai 68 a abouti à la mondialisation grâce aux bulldozers du camarade Marchais contre le foyers d'immigrés, etc.  :lol:


Bravo tu fais toi même référence à Mitterrand, l'homme qui promet de pas s'incruster dans le trône royal et qui fait le contraire. Ce qui prouve que les discutions que Mélanchon peut avoir avec les uns ou les autres ne changent pas le risque.

 

Pour le reste tu amalgames et confonds tout. Les programmes commun de la gauche c'est cool mais ça n'a pas de rapport avec la trahison de Mitterrand avec son électorat. Et surtout la trahison suprême celle qui change tout. Ne pas avoir changer de république ce qui hypothèque les chances de succès de la gauche en France.

Dantiste a écrit :


Par contre, du côté de  la courroie de transmission des partis, j'ai nommé les syndicats, la scission de Delors de la CFTC a abouti au splendide résultat de l'adoption du texte sur les retraites en 2003.

 

On se demande vraiment qui est dans la logique de conquête du pouvoir pour lui-même....  :hello:

 

Toi, peut-être ?

 



Arf on sent que tu es rodé aux vieilles méthodes de parti.
Outre le fait d'utiliser les syndicats pour ce qu'il ne doivent pas servir, tu attaques ton interlocuteur personnelement. Ce qui est d'autant plus bizarre que la crédibilité de ma candidature en 2012 est de zéro pourcent et que le sentiment de la trahison de Mitterrand est partagé par 99 % des électeurs et sympathisants de gauche.

 

Non mais adama je te connais tu me la fais pas à moi.

 

Ce qui veux dire que tu contestes l'analyse faite précédemment à savoir que c'est pas le contact des réalités, mais simplement la volonté hégémonique d'un parti de ne pas partager le pouvoir.
Moui mais je peux alors au nom du principe de réalité dissoudre cette merde qu'on appele parlement, ou l'on discute inutilement pendant des mois sur des sujets futiles, alors que notre chef de l'état pourrait prendre des décrets loi en 5 minutes.

 


Il a suffit que le médecin de De Gaulle lui rappelle qu'il ne lui reste plus que quelque mois à vivre pour qu'il organise sa succession par ce référendum et sa démission programmée.
Bref le mythe Gaullien sur un topic "de gauche" de la part de quelqu'un qui se prétend "de gauche" et qui nous fait de l'antiparlementarisme "de gauche" avec une allergie aux musulmans "de gauche" etc etc...

 

Stop adama ! Direction Dupont aignan, Le Pen ou autre ce sera plus simple pour tout le monde.

 
Lmao a écrit :

Salut, quelle est la différence entre ce parti et celui de besancenot (NPA) ? et le PS (la motion d'aubry en fait) ?

 

On y comprend plus rien au paysage politique français, personnellement je sais meme plus ce que ça veut dire être de gauche


NPA parti qui à priori continue à croire au mythe de la révoltution prolétarienne alors que son parti est composé de prof du secondaire et d'étudiants en fac fil de cadre.
PS ou finissent les personnes sus-cités après 20 ans.
PG entre les deux.

maximilyan a écrit :

 

Strauss-Khan
Directeur du FMI et ministre de l'économie sous Jospin, période ou la France connaisait 3% de croissance par an.

 

En 2012 la préoccupation principale des français sera l'économie. Si Strauss-Khan y va il a une autoroute devant lui.


Mouais on a vu plus à gauche.
Mais bon tu comprends la croissance c'est à l'heure d'aujourd'hui (et depuis la révolution culturelle de 68) une valeur qui perd de sa valeur à gauche.

 


Lien dont j'avais gentillement demandé à l'auteur qu'il soit mis en première page.

 

Même si pour moi la première vidéo est très politicienne au sens place dans l'assemblée nationale, les 2,3,4 étant plus claires. La trois étant d'ailleurs une révolution culturelle si tant est que ce cela se confirme.

Message cité 2 fois
Message édité par lamourdumoi le 29-11-2008 à 20:40:38
n°16862324
Profil sup​primé
Posté le 29-11-2008 à 20:48:02  answer
 

Présent au meeting de Melanchon et compagnie.
Supris par le nombre de personnes (bien 2500,à peu près comme pour le meeting du NPA). Le discours était très à gauche, on se demande même si ils n'ont pas pompé volontairement le NPA pour les concurrencer : des anticapitalistes de partout, ils se veulent synthesistes (faire la synthèse de toute l'exeperience des diffents courants de gauche), de larges appels aux ecolos et libertaires, etc. Par contre, au dela des mots, sur le programme concret, il ne sont pas si anticapitalistes que cela puisque Melanchon à declarer vouloir mettre en place une économie mixte.
L'internationale a été chanté à la fin, je ne m'y attendait pas, ça fait plaisir !

Message cité 1 fois
Message édité par Profil supprimé le 29-11-2008 à 20:49:12
n°16862606
Pascalbelm​at
Pro Poutine
Posté le 29-11-2008 à 21:32:03  profilanswer
 

Lmao a écrit :

Salut, quelle est la différence entre ce parti et celui de besancenot (NPA) ? et le PS (la motion d'aubry en fait) ?  
 
On y comprend plus rien au paysage politique français, personnellement je sais meme plus ce que ça veut dire être de gauche

Le PG c'est la gauche, le PC c'est la gauche+ et le PS c'est la gauche-.

n°16862618
moonboots
Posté le 29-11-2008 à 21:33:57  profilanswer
 


Melenchon  :o

n°16862806
lxl ihsahn​ lxl
●⌠ Antaigris ⌡●
Posté le 29-11-2008 à 21:58:07  profilanswer
 

Pascalbelmat a écrit :

Le PG c'est la gauche, le PC c'est la gauche+ et le PS c'est la gauche-.


 
Nan, le PCF c'est la gauche :o


---------------
[YouTube] Le Cerveau Lent : vulgarisation sciences cognitivesBlog webTutos Photo
n°16862835
theredled
● REC
Posté le 29-11-2008 à 22:03:12  profilanswer
 

lxl ihsahn lxl a écrit :


Nan, le PCF c'est la gauche :o


Voila, le PG c'est un peu le PCF sans le passif :o  
 
Un peu, j'ai dit [:manust]


---------------
Contes de fées en yaourt --- --- zed, souviens-toi de ma dernière lettre. --- Rate ta musique
n°16862882
mini-mousa​ille
♡♥♡
Posté le 29-11-2008 à 22:09:39  profilanswer
 

c'est un vrai succés ce PG, un millier de personne au moins ds ce meeting de lancement alors que ce lancement n'a pas été très médiatisé...
 
 
 

n°16863479
Profil sup​primé
Posté le 29-11-2008 à 23:35:22  answer
 


 

lamourdumoi a écrit :


Non mais adama je te connais tu me la fais pas à moi.


 
C'est à dire ?
 

lamourdumoi a écrit :


Ce qui veux dire que tu contestes l'analyse faite précédemment à savoir que c'est pas le contact des réalités, mais simplement la volonté hégémonique d'un parti de ne pas partager le pouvoir.
Moui mais je peux alors au nom du principe de réalité dissoudre cette merde qu'on appele parlement, ou l'on discute inutilement pendant des mois sur des sujets futiles, alors que notre chef de l'état pourrait prendre des décrets loi en 5 minutes.
 


 
Ah mais bien sur, je suis d'accord sur un point, tout parti au pouvoir va mécaniquement chercher à le conserver, c'est naturel, et ça n'a rien à voir avec le fait d'être de droite ou de gauche. Mais le réalisme joue aussi : un parti gagne les élections et à la main libre pour appliquer le programme pour lequel il a été élu, va-t-il s'engager dans une réforme extrêmement lourde (on ne change pas de Constitution comme de chemise) pour restaurer un ordre ancien qui a démontré sa nocivité et sa totale inefficacité ? Pas sur.  
 

lamourdumoi a écrit :


Il a suffit que le médecin de De Gaulle lui rappelle qu'il ne lui reste plus que quelque mois à vivre pour qu'il organise sa succession par ce référendum et sa démission programmée.
Bref le mythe Gaullien sur un topic "de gauche" de la part de quelqu'un qui se prétend "de gauche" et qui nous fait de l'antiparlementarisme "de gauche" avec une allergie aux musulmans "de gauche" etc etc...
 
Stop adama ! Direction Dupont aignan, Le Pen ou autre ce sera plus simple pour tout le monde.
 


 
La thèse du référendum-suicide a été défendue par Malraux dans "Les chênes qu'on abat", mais elle est contesté par la majorité de ses proches, y comprit le propre fils du Général. Malraux, c'était un peu le poète de l'épopée gaullienne : il est naturel qu'il ai voulu donner une fin romantique voir tragique à la Présidence gaullienne en imaginant un vieux Président sentant sa fin proche et organisant sa sortie de la manière la plus démocratique qui soit. Mais cette version ne résiste pas à l'analyse, ce serait sans doute trop long et HS ici, mais De Gaulle a vraiment organisé ce référendum pour le gagner. Il a gardé une tenace rancune envers Giscard et Pompidou pour leurs trahison respective : le premier en appelant à voter non, le second en se déclarant disponible pour la succession et donnant ainsi une alternative crédible aux Français.  
 
Je suis certes de gauche, mais je n'ai jamais caché que j'étais de gauche uniquement sur le plan économique hein :o  Quant à tes attaques personnelles, tu peux tout autant te les garder.  

n°16863482
Dantiste
Posté le 29-11-2008 à 23:35:37  profilanswer
 

Le gaullisme à l'origine est un pouvoir fort. Le parlement était peuplé de gaudillots....  
Mitterrand n'a pas inventé la cohabitation, elle lui a été imposée par les urnes. Mais il a eu l'intelligence de l'accommoder, en utilisant tous les pouvoirs que lui confèrent la Constitution pour garantir tant qu'il était à son poste ce qui a été démoli d'abord par Chirac et Jospin, puis, je suis d'accord avec toi, par Sarkozy. Cela dit, je reconnais son empressement à freiner les privatisations et les noyaux durs d'actionnaires quand Balladur est arrivé rue de Rivoli en 1986, puis à Matifgnon en 1993. Noyaux durs rapidement explosés entre 1988 et 1993, mais pas les privatisations.

n°16863502
Dantiste
Posté le 29-11-2008 à 23:38:47  profilanswer
 

cappa a écrit :


Mittérand n'a surtout rencontré aucune resistance à son appétit de pouvoir. Les français adorent le paternalisme, c'est vrai aussi en entreprise, c'est là tout le drame.

La résistance ne pouvait venir que de la droite. Or, elle était inexistante. Et si il y a eu une chambre de droite, c'est parce que la gauche ne voulait pas être de gauche, mais elle voulait être de droite, et prouver à l'électorat qu'elle pouvait faire les deux (embellies boursières sous le gouvernement Fabius). On l'a bien vu en politique extérieure : Rwanda, notamment...


---------------
Les gens sans imagination ont besoin que les autres mènent une vie horlogère. © Boris Vian
n°16863529
Profil sup​primé
Posté le 29-11-2008 à 23:42:41  answer
 

Dantiste a écrit :

Le gaullisme à l'origine est un pouvoir fort. Le parlement était peuplé de gaudillots....  
Mitterrand n'a pas inventé la cohabitation, elle lui a été imposée par les urnes. Mais il a eu l'intelligence de l'accommoder, en utilisant tous les pouvoirs que lui confèrent la Constitution pour garantir tant qu'il était à son poste ce qui a été démoli d'abord par Chirac et Jospin, puis, je suis d'accord avec toi, par Sarkozy. Cela dit, je reconnais son empressement à freiner les privatisations et les noyaux durs d'actionnaires quand Balladur est arrivé rue de Rivoli en 1986, puis à Matifgnon en 1993. Noyaux durs rapidement explosés entre 1988 et 1993, mais pas les privatisations.


 
 
Ah certes, le parlement "gaullien" n'a rien à voir avec la cour de récréation de la IVe, mais il était sans doute moins godillot que le parlement moderne. C'est pas le parlement sarkozyste qui voterait une motion de censure contre Fillon. Ca a été fait en octobre 1962 pour Pompidou. Faut voir l'opposition acharnée d'une grande parti des parlementaires à l'élection du président au suffrage universel (déjà qu'ils avaient difficilement avalé le mode d'élection de 58 qui les privait du traditionnel conclave). On pourrait aussi parler du Sénat, très conservateur, qui a tellement irrité De Gaulle qu'il a tenté de le briser en 1969 en réformant son mode d'élection pour le rendre plus représentatif. Malheureusement, De Gaulle n'a pas cassé le Sénat, c'est le Sénat qui l'a cassé, et il est resté depuis lors ce pourquoi Thiers l'a conçu : une chambre représentant la droite la plus rétrograde qui soit, la seule tentative de réforme sérieuse ayant échoué.  
D'ailleurs sur ce point quant je vois la gauche gueuler (à raison) contre la non-représentativité du Sénat, je ne peux m'empêcher de sourire quant je me souviens qu'en 1969 toute la gauche sans exception a appelé à voter non :D  
 
Mitterrand a inventé la cohabitation car il n'a pas démissionné. Le scrutin de 1986 était un cinglant désaveu. Quelle légitimité avait Mitterrand pour continuer à exercer son mandat ?

n°16863554
Dantiste
Posté le 29-11-2008 à 23:47:12  profilanswer
 

Lmao a écrit :

Salut, quelle est la différence entre ce parti et celui de besancenot (NPA) ? et le PS (la motion d'aubry en fait) ?  
 
On y comprend plus rien au paysage politique français, personnellement je sais meme plus ce que ça veut dire être de gauche


Le PS veut accommoder le libéralisme
Le PG veut faire une politique de gauche
Le PC est un parti réformiste qui ne veut le pouvoir que pour tout diriger dans les moindres détails, mais pour l'instant ne veut plus rien faire, et ne fait plus rien : présidentielles 2007 sous les 2 %, programme inconsistant
Le NPA-LCR : s'inscrit dans une logique révolutionnaire : organisera l'application du trotskisme quand il n'y aura plus de conservateurs (droite) parce que "exterminés" par la rue. En attendant, la rue se démène tant bien que mal, parce le trotskisme a du mal à concevoir les syndicats (les ouvriers étant au pouvoir, ils n'ont plus à lutter contre le pouvoir)


---------------
Les gens sans imagination ont besoin que les autres mènent une vie horlogère. © Boris Vian
n°16863615
Dantiste
Posté le 30-11-2008 à 00:00:18  profilanswer
 

Motion de censure en 1962 contre Debré, et non Pompidou :D
Opposition acharnée de façade. Qui y avait-il en face de ces badernes issues de la IVème et du règne de René Coty ? Ils voulaient certes désigner le patron, mais de Gaulle savait qu'il devait compter avec une forte opposition, notamment communiste. Or le parti prosoviétique était loin de faire l'unanimité, d'où le génie de de Gaulle de promouvoir l'élection au suffrage universel, qui lui octroyait une légitimité certaine, et les pouvoirs qui vont avec, qu'un général ne renierait pas...
 
D'accord avec toi pour le Sénat, l'épopée Monnerville a laissé des cicatrices au Luxembourg.
 
En 1969, le vote non, c'est Giscard, il me semble ? Derrière la régionalisation (référendum sur la participation) qui déléguait les pouvoirs sans le fric (que la gauche a repris plus tard sans la moindre hésitation) se cachait un important affaiblissement du pouvoir législatif du Sénat. Or Giscard était le chef spirituel de la majorité parlementaire, et avait bien l'intention, en bon inventeur de la TVA, d'instaurer le libéralisme inspiré par les américains, où il se rendait le plus souvent possible.
 
En cas de victoire de l'opposition à l'AN, la constitution ne prévoit pas la démission du Président. C'est donc bien les urnes qui ont inventé la cohabitation...
 


---------------
Les gens sans imagination ont besoin que les autres mènent une vie horlogère. © Boris Vian
n°16863646
pantalaimo​n
Posté le 30-11-2008 à 00:05:46  profilanswer
 


Bon qui à fait des photos?


---------------
...
n°16863674
Profil sup​primé
Posté le 30-11-2008 à 00:13:32  answer
 

Dantiste a écrit :

Motion de censure en 1962 contre Debré, et non Pompidou :D
Opposition acharnée de façade. Qui y avait-il en face de ces badernes issues de la IVème et du règne de René Coty ? Ils voulaient certes désigner le patron, mais de Gaulle savait qu'il devait compter avec une forte opposition, notamment communiste. Or le parti prosoviétique était loin de faire l'unanimité, d'où le génie de de Gaulle de promouvoir l'élection au suffrage universel, qui lui octroyait une légitimité certaine, et les pouvoirs qui vont avec, qu'un général ne renierait pas...
 
D'accord avec toi pour le Sénat, l'épopée Monnerville a laissé des cicatrices au Luxembourg.
 
En 1969, le vote non, c'est Giscard, il me semble ? Derrière la régionalisation (référendum sur la participation) qui déléguait les pouvoirs sans le fric (que la gauche a repris plus tard sans la moindre hésitation) se cachait un important affaiblissement du pouvoir législatif du Sénat. Or Giscard était le chef spirituel de la majorité parlementaire, et avait bien l'intention, en bon inventeur de la TVA, d'instaurer le libéralisme inspiré par les américains, où il se rendait le plus souvent possible.
 
En cas de victoire de l'opposition à l'AN, la constitution ne prévoit pas la démission du Président. C'est donc bien les urnes qui ont inventé la cohabitation...
 


 
Non, c'était bien contre Pompidou, le 5 Octobre 1962, Pompidou étant à Matignon depuis avril 62 ;) Par ailleurs, tu as raison pour l"opposition communiste, mais il fallait ajouter une certaine méfiance de la droite traditionelle. Elle le soutenait contre le communisme, mais une bonne partie de cette droite ne digérait pas l'indépendance algérienne ainsi que les pulsions progressistes du Général (elle s'est d'ailleurs farouchement opposés aux idées gaulliennes sur la participation des salariés ainsi que le rééquilibrage entre la rémunération du travail et celle du capital).
 
Pour ce qui est de la trahison, il y a bien entendu eu Giscard, comme tu le soulignes. Chef des Républicaines indépendants, il controlait selon les exceprts une dizaine de poucents de l'électorat. Mais je parlais de Pompidou aussi : durant les années 60, il n'y avait pas d'alternative crédible à De Gaulle. C'était lui ou le chaos dans l'esprit de beaucoup de gens. En se déclarant disponible pour la succession durant la campagne de 69, Pompidou a décomplexé pas mal de gens, et a incarné chez beaucoup l'espoir d'un "gaullisme sans De Gaulle", plus doux. Il était aussi l'espoir de la droite traditionnelle, car Pompidou était plus libéral et moins social que De Gaulle. Le Général ne lui a jamais pardonné sa déclaration de candidature et a coupé tout les ponts avec lui après son départ (ils n'étaient pas en très bon terme avant cette affaire mais ça a fait déborder le vase en quelque sorte).
 
De Gaulle expliquait sa défaite en 69 comme ceci :

Citation :


« Et puis, pensez à tous ceux que j'ai vaincus et qui se sont trouvés de bonnes raisons de voter contre moi, tout en sachant bien qu'ils faisaient une mauvaise action contre la France ! Il y a d'abord les vichystes, qui ne me pardonnent pas d'avoir eu raison de l'OAS, ceux de l'Algérie française - dont certains n'étaient pas dans valeur. Puis tous les notables de la Troisième et de la Quatrième - les radicaux et les socialistes - que j'ai tenus si longtemps écartés du pouvoir !
 
« Mais il y a une question qui dépasse ma personne, c'est celle de la légitimité. Depuis 1940, je la représente. Ce n'est pas le gouvernement de la Troisième République qui a gagné la Grande Guerre, mais le peuple français avec à sa tête successivement Joffre, Clemenceau, Foch qui étaient le légitimité. Maintenant, c'est moi qui l'incarne et cela durera jusqu'à ma mort.


 
http://www.charles-de-gaulle.org/a [...] rticle=202
 
 
Certes la Constitution ne prévoit pas de démission, mais il y a la lettre d'un coté et l'esprit de l'autre ;)


Message édité par Profil supprimé le 30-11-2008 à 00:15:38
n°16863784
Dantiste
Posté le 30-11-2008 à 00:40:17  profilanswer
 

mini-mousaille a écrit :

c'est un vrai succés ce PG, un millier de personne au moins ds ce meeting de lancement alors que ce lancement n'a pas été très médiatisé...

Environ 1800 personnes : tous âges également représentés, ce qui m'a surpris en comparaison de la population présente à la soirée du CN du PS à la Mutualité, où il y avait très peu de jeunes, très peu d'ouvriers-employés : cadres supérieurs, enseignants universitaires. La médiatisation ne passe plus par des propos forts, encore moins cohérents. C'est pas dans le Monde ou Libé ou le NouvelObs ou TF1 que j'irai désormais chercher des infos sur le PG.
 
Dolez : Remise en  marche de tous les secteurs vitaux indispensables aux populations par l'état : santé, éducation, services financiers, agriculture propre, distribution, etc, etc.  
 
Généreux : Nationalisation du secteur bancaire. Il faudra réinstituer immédiatement l'autorisation administrative de licenciement  :love:  :love:  :love:  
 
Oskar Lafontaine, dans un français universitaire : ne jamais accepter d'argent des lobbies pour le PG, jamais le moindre compromis pourri sur la ligne politique comme sur l'action. Nationalisation du secteur bancaire. Plus des références au Congrès d'Epinay, qui avait si fortement inspiré le SPD....
 
Mélenchon : le PG prendra le pouvoir par les urnes, à commencer par une liste aux européennes de juin 2009, issue d'un programme élaboré avec toutes les composantes de gauche, sympathisants et organisations communistes, trotskystes, écologistes, révolutionnaires, anarchistes (!!! ils ont le droit d'être entendus et écoutés) mais surtout pas avec les sociaux-démocrates, les sociaux-libéraux, ni la démocratie chrétienne. Le peuple de gauche est de loin majoritaire dans le pays, il faut le respecter et lui redonner sa dignité pour qu'il nous fasse confiance. Nationalisation du secteur bancaire. Plus de subsides, d'aides méprisantes, tout le monde doit avoir un travail qui permet de vivre dignement et sans souci du lendemain. Citations de Jaurès, d'Olympe de Gouge, etc...
 
Plus aucun lien avec le PS : il ne l'a pas quitté pour discuter avec. D'accord pour discuter immédiatement avec le NPA et le PC, d'accord pour élaborer un front pour virer Sarkozy, et mettre en ordre de marche un programme, sans qu'aucun ne perde son identité : pas de fusion à envisager, donc.
 
Me souviens plus ce qu'il a dit sur l'Europe (à part un non définitif au traité de Lisbonne), si quelqu'un peut en faire en résumé, merci à lui.
 
Etc...
 
Parmi les intervenants et le bureau fondateur, beaucoup sont surpris du nombre de souhaits d'adhésions exprimées, et des dons. Preuve d'un réel besoin de gauche cohérente.
 
Les discours devraient être en ligne sous peu, ils seront en tête de "gondole".


---------------
Les gens sans imagination ont besoin que les autres mènent une vie horlogère. © Boris Vian
n°16863785
Dantiste
Posté le 30-11-2008 à 00:40:40  profilanswer
 
n°16863986
Dantiste
Posté le 30-11-2008 à 01:29:44  profilanswer
 


 
Jacques Desallangre, député de l’Aisne et François Autain, sénateur de la Loire-Atlantique ont décidé de rejoindre le Parti de Gauche.
 
Jacques Desallangre est un ancien membre du MDC (Chevènement), apparenté au groupe communiste de l'AN.
François Autain, issu du PS, est un ancien membre du gouvernement Mauroy (1981-83), oncle de Clémentine Autain.


---------------
Les gens sans imagination ont besoin que les autres mènent une vie horlogère. © Boris Vian
n°16864050
lxl ihsahn​ lxl
●⌠ Antaigris ⌡●
Posté le 30-11-2008 à 01:49:01  profilanswer
 
n°16864520
moonboots
Posté le 30-11-2008 à 07:37:51  profilanswer
 

Généreux était là ? Il est bien ce type. Ce parti commence bien !

Message cité 1 fois
Message édité par moonboots le 30-11-2008 à 07:38:45
n°16864988
Dr1nkOrDi3
Apatride
Posté le 30-11-2008 à 11:55:55  profilanswer
 

Dantiste a écrit :


 
Généreux : Nationalisation du secteur bancaire. Il faudra réinstituer immédiatement l'autorisation administrative de licenciement  :love:  :love:  :love:  
 


 
C'est une erreur, je pense que pour la qualité de vie il serait beaucoup plus avantageux d'instituer un chômage sans limitation de durée, sans mesures coercitives, à 90% du salaire (avec genre une limite à 3k par mois) avec pour contrepartie l'autorisation de licencier sans préavis, sans motif, et sans indemnités. Cela revient un peu à sorte de nationalisation partielle de toute l'économie : le chômage n'existe plus en pratique, comme plus personne n'en a à souffrir, peu importe de passer d'une entreprise à une autre. C'est vraiment une liberté supplémentaire de ne plus se soucier de son propre avenir économique ; et c'est une mesure très simple et rapide à mettre en place, en attendant mieux évidemment.


---------------
L'Etat, c'est le mal, mais un mal historiquement nécessaire, aussi nécessaire dans le passé que le sera tôt ou tard son extinction complète. Mikhaïl Bakounine
n°16865029
moonboots
Posté le 30-11-2008 à 12:02:58  profilanswer
 

Dr1nkOrDi3 a écrit :

(avec genre une limite à 3k par mois)


on va mettre la limite à 1,5 K et on n'en parle plus

n°16865120
theredled
● REC
Posté le 30-11-2008 à 12:18:11  profilanswer
 

moonboots a écrit :


on va mettre la limite à 1,5 K et on n'en parle plus


Comme ça au-dessus de 1500 t'es obligé de vendre ta maison ?


---------------
Contes de fées en yaourt --- --- zed, souviens-toi de ma dernière lettre. --- Rate ta musique
n°16865122
Dantiste
Posté le 30-11-2008 à 12:18:21  profilanswer
 

moonboots a écrit :

Généreux était là ? Il est bien ce type. Ce parti commence bien !


 
Faudra l'expliquer aux medias en ligne, elles ont entendu l'appel de Sarkozy aux récents états généraux de la presse :
 
Le Monde : rubrique faits divers de la une
 
Libération : rien...
 
RTL : rien en une, sauf google qui renvoie un lien parmi d'autres : http://news.google.fr/nwshp?hl=fr& [...] 37&topic=n
 
Le NouvelObs, qui ne sait plus compter : un millier de participants  :lol:  
 
Le Figaro décoiffe aussi bien que le NO dans les flash actus : 1000 sympathisants avec Mélenchon
 
Mediapart en une : Mélenchon à la recherche du «socialisme historique» perdu
 
Mais l'article que personne ne devrait lire, faut vraiment le chercher dans les blog de 89street... :  
 
Le Parti de gauche recrute deux parlementaires, Dray s'inquiète
 

Citation :

Attention, danger ! Il y a au moins un socialiste pour s’inquiéter du départ de Jean-Luc Mélenchon, Marc Dolez et de milliers de militants du PS (2000?) dont de nombreux élus locaux et régionaux. Dans sa lettre d’information La tête à gauche, Julien Dray n’hésite pas à parler de « scission » et tire la sonnette d’alarme.
 
Le député de l’Essonne écrit ainsi:
 
« Je sais que beaucoup n’y ont accordé qu’une importance dérisoire -comme d’autres, les mêmes souvent, avaient considéré comme dérisoires les prémisses de la contestation du Traité constitutionnel européen au sein de notre parti. Tel n’était pas ma position. Et, aujourd’hui, je ne prends pas non plus à la légère le départ de nos deux camarades. »
 
Pour Julien Dray, il s’agit d’ « un signe supplémentaire des difficultés structurelles » que traverse actuellement le PS. « Un signe de ce qui nous menace, si nous ne sommes pas capables de nous ressaisir vite, et collectivement », conclut-il.


 
...

Message cité 1 fois
Message édité par Dantiste le 30-11-2008 à 12:19:44

---------------
Les gens sans imagination ont besoin que les autres mènent une vie horlogère. © Boris Vian
n°16865145
Dantiste
Posté le 30-11-2008 à 12:24:52  profilanswer
 

Dr1nkOrDi3 a écrit :


 
C'est une erreur, je pense que pour la qualité de vie il serait beaucoup plus avantageux d'instituer un chômage sans limitation de durée, sans mesures coercitives, à 90% du salaire (avec genre une limite à 3k par mois) avec pour contrepartie l'autorisation de licencier sans préavis, sans motif, et sans indemnités. Cela revient un peu à sorte de nationalisation partielle de toute l'économie : le chômage n'existe plus en pratique, comme plus personne n'en a à souffrir, peu importe de passer d'une entreprise à une autre. C'est vraiment une liberté supplémentaire de ne plus se soucier de son propre avenir économique ; et c'est une mesure très simple et rapide à mettre en place, en attendant mieux évidemment.

Ou une autorisation administrative de licenciements quand est établie la preuve que les bénéfices n'ont pas été détournés de l'entreprise vers des destinations financières opaques, et après étude aboutie qu'une aide contrôlée à l'entreprise lui permet de rester viable ?


---------------
Les gens sans imagination ont besoin que les autres mènent une vie horlogère. © Boris Vian
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  8327  8328  8329  8330  8331  8332

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Obama de gauche ou de droite ? (échelle française)Les anxieux votent à droite, les calmes à gauche
Front de Libération des Mâles (F.L.M.)Etes vous de droite ou de gauche ?
qui est deja parti seul en vacances?"Nouvelle gauche" : zoom sur la fondation Saint Simon
Topic pour ceux qui font parti de la filiaire Littéraire =]Week end long à Lisbonne - Portugal
Roland Garros 2009, c'est parti pour la quinzaine !Difference entre droite et gauche ?
Plus de sujets relatifs à : France Insoumise - En attendant le printemps


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite / Données personnelles) / Groupe LDLC / Shop HFR