Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1498 connectés 

 



Quelle est votre position sur la PMA et la GPA




Attention si vous cliquez sur "voir les résultats" vous ne pourrez plus voter

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  31  32  33  34  35  36
Auteur Sujet :

Topic PMA/GPA - Loi bioéthique - Examen du texte 10 Septembre 2019

n°34803029
Backbone-
Much to learn, you still have.
Posté le 27-06-2013 à 18:39:54  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

gabug a écrit :


Soit je suis super con, soit c'est pas clair du tout. On parle de quoi exactement ?  
L'AMP est un ensemble de pratiques dont certaines sont légales et courantes en France, dont la PMA pour un couple diagnostiqué stérile.
 
Donc on parle de la "PMA pour tous" ? Ou seulement pour 2 hommes ou 2 femmes qui ne peuvent pas avoir d'enfant ensemble ?


 
Pour tous (ça me semblais évident)
Le problème, c'est que si je le modifie, c'est reset...
 
Vous voulez une distinction pour tous / uniquement hétéros ?
 
Cela me semble assez discriminant, et ça me plait moyennement, pour être honnête.

mood
Publicité
Posté le 27-06-2013 à 18:39:54  profilanswer
 

n°34803768
Tsopivo
Posté le 27-06-2013 à 19:55:12  profilanswer
 

Proposer seulement pour ou contre la PMA, c'est très peu nuancé puisqu'on peut être pour certaines pratiques de la PMA et contre d'autres ou pour la PMA dans certains cas mais pas dans d'autres. Mais si t'essaies d'inclure plus de détails, tout en gardant la GPA avec la manière dont tu l'as incluse, ça va être le bordel.

n°34804253
Backbone-
Much to learn, you still have.
Posté le 27-06-2013 à 20:47:42  profilanswer
 

Tsopivo a écrit :

Proposer seulement pour ou contre la PMA, c'est très peu nuancé puisqu'on peut être pour certaines pratiques de la PMA et contre d'autres ou pour la PMA dans certains cas mais pas dans d'autres. Mais si t'essaies d'inclure plus de détails, tout en gardant la GPA avec la manière dont tu l'as incluse, ça va être le bordel.


 
C'est à dire ? (Question tout à fait sérieuse)

n°34804388
gabug
Posté le 27-06-2013 à 21:00:52  profilanswer
 

Backbone- a écrit :


 
Pour tous (ça me semblais évident)
Le problème, c'est que si je le modifie, c'est reset...
 
Vous voulez une distinction pour tous / uniquement hétéros ?
 
Cela me semble assez discriminant, et ça me plait moyennement, pour être honnête.


Effectivement, c'est compliqué.
Donc quand tu dis "pour tous", faut comprendre "la PMA ouverte à n'importe qui en fait la demande".

n°34804414
Backbone-
Much to learn, you still have.
Posté le 27-06-2013 à 21:03:45  profilanswer
 

gabug a écrit :


Effectivement, c'est compliqué.
Donc quand tu dis "pour tous", faut comprendre "la PMA ouverte à n'importe qui en fait la demande".


Mais actuellement, c'est déjà pire que ça...
 
Une connexion internet + une seringue = PMA...
 
D’où l’intérêt du texte de loi...  :jap:

n°34804471
grozibouil​le
Posté le 27-06-2013 à 21:09:38  profilanswer
 

Faut savoir qu'il y a bien d'autres sujets que la PMA et l'éternelle GPA à débattre, comme le double don de gamètes (interdit en France), la compensation financière du don (surtout d'ovocytes avec une file d'attente longue comme le bras en France), la congélation préventive des ovocytes pour les grossesses tardives après 38 ans etc...


---------------
Steve Jobs est quand même un sacré magicien. Avec une seule pomme, il a fait naître des millions de poires.
n°34804509
Backbone-
Much to learn, you still have.
Posté le 27-06-2013 à 21:13:14  profilanswer
 

grozibouille a écrit :

Faut savoir qu'il y a bien d'autres sujets que la PMA et l'éternelle GPA à débattre, comme le double don de gamètes (interdit en France), la compensation financière du don (surtout d'ovocytes avec une file d'attente longue comme le bras en France), la congélation préventive des ovocytes pour les grossesses tardives après 38 ans etc...


Ah mais je suis toute ouïe  :D  
 
Débattons, aucuns soucis  :D  
 
C'est quoi, le double don de gamètes  :??:

n°34804629
Tsopivo
Posté le 27-06-2013 à 21:21:34  profilanswer
 

Backbone- a écrit :

 

C'est à dire ? (Question tout à fait sérieuse)

 

Pour le premier cas, par exemple, je connais des gens qui sont contre le recours à un don de gamètes (et fortiori la GPA) ou à qui la question des embryons surnuméraires pose problème (au point pour certains d'être contre la FIV) mais qui sont OK avec l'IAC.

 

Pour le second, certains pensent que les techniques de PMA doivent être limités aux cas où il y a une infertilité pathologique par exemple. Autre exemple, beaucoup sont pour la PMA ou GPA uniquement si cela est fait gratuitement et pour certains, anonymement. J'ai aussi déjà entendu des gens dire que les mêmes conditions que l'adoption devraient s'appliquer (donc en gros vérifier que la personne / le couple est apte à recevoir et éduquer un enfant)...

Message cité 1 fois
Message édité par Tsopivo le 27-06-2013 à 21:25:46
n°34804690
Backbone-
Much to learn, you still have.
Posté le 27-06-2013 à 21:28:37  profilanswer
 

Tsopivo a écrit :


 
Pour le premier cas, par exemple, je connais des gens qui sont contre le recours à un don de gamètes (et fortiori la GPA) ou à qui la question des embryons surnuméraires pose problème (au point pour certains d'être contre la FIV) mais qui sont OK avec l'IAC.
 
Pour le second, certains pensent que les techniques de PMA doivent être limités aux cas où il y a une infertilité pathologique par exemple. Autre exemple, beaucoup sont pour la PMA ou GPA uniquement si cela est fait gratuitement et pour certains, anonymement. J'ai aussi déjà entendu des gens dire que les mêmes conditions que l'adoption devraient s'appliquer (donc en gros vérifier que la personne / le couple est apte à recevoir et éduquer un enfant)...


Ouais.
 
C'est la que ce complique le sondage  :o

n°34805025
grozibouil​le
Posté le 27-06-2013 à 21:56:11  profilanswer
 

Backbone- a écrit :


Ah mais je suis toute ouïe  :D

 

Débattons, aucuns soucis  :D

 

C'est quoi, le double don de gamètes  :??:


Une PMA avec IAD double donneur, spermatozoides et ovocytes, lorsque le couple est doublement infertile par ex. mais que le mère peut mener à bien la gestation.
Aujourd'hui en France, l'IAD se fait avec un seul don, l'un des parents doit être au moins un géniteur.

Message cité 1 fois
Message édité par grozibouille le 27-06-2013 à 21:56:57

---------------
Steve Jobs est quand même un sacré magicien. Avec une seule pomme, il a fait naître des millions de poires.
mood
Publicité
Posté le 27-06-2013 à 21:56:11  profilanswer
 

n°34805150
Backbone-
Much to learn, you still have.
Posté le 27-06-2013 à 22:06:56  profilanswer
 

grozibouille a écrit :


Une PMA avec IAD double donneur, spermatozoides et ovocytes, lorsque le couple est doublement infertile par ex. mais que le mère peut mener à bien la gestation.
Aujourd'hui en France, l'IAD se fait avec un seul don, l'un des parents doit être au moins un géniteur.


Ok.
 
On parle de quoi ? 0.01% des cas ?  :D

n°34805359
grozibouil​le
Posté le 27-06-2013 à 22:27:02  profilanswer
 

Backbone- a écrit :


Ok.
 
On parle de quoi ? 0.01% des cas ?  :D


Un peu plus en fait:
 

Citation :

Dans près de 40% des cas d’infertilité, les deux membres du couple sont touchés. Or, la loi prévoit qu’un embryon ne peut être conçu qu’avec des gamètes provenant au moins d’un des membres du couple. Selon l’Agence de la biomédecine :
 
    « Cette interdiction du double don de gamètes n’est plus comprise, pas plus par les professionnels qui sont amenés à traiter des cas de double infertilité que par les patients dans la mesure où la loi permet par ailleurs l’accueil d’un embryon provenant d’un autre couple (un couple qui n’a plus de projet parental peut consentir à ce que ses embryons surnuméraires soient accueillis par un autre couple). »


---------------
Steve Jobs est quand même un sacré magicien. Avec une seule pomme, il a fait naître des millions de poires.
n°34805458
Backbone-
Much to learn, you still have.
Posté le 27-06-2013 à 22:33:33  profilanswer
 

grozibouille a écrit :


Un peu plus en fait:
 

Citation :

Dans près de 40% des cas d’infertilité, les deux membres du couple sont touchés. Or, la loi prévoit qu’un embryon ne peut être conçu qu’avec des gamètes provenant au moins d’un des membres du couple. Selon l’Agence de la biomédecine :
 
    « Cette interdiction du double don de gamètes n’est plus comprise, pas plus par les professionnels qui sont amenés à traiter des cas de double infertilité que par les patients dans la mesure où la loi permet par ailleurs l’accueil d’un embryon provenant d’un autre couple (un couple qui n’a plus de projet parental peut consentir à ce que ses embryons surnuméraires soient accueillis par un autre couple). »



Donc dans 40% des cas, c'est exactement la même démarche qu'avec les homos...
Intéressant  :jap:
 
(Et on parle donc bien de 0.01%)

Message cité 1 fois
Message édité par Backbone- le 27-06-2013 à 22:37:35
n°34805510
grozibouil​le
Posté le 27-06-2013 à 22:37:24  profilanswer
 

Il y a aussi l'accès aux origines qui doit être débattu, j'ai oublié de préciser.


---------------
Steve Jobs est quand même un sacré magicien. Avec une seule pomme, il a fait naître des millions de poires.
n°34805618
Backbone-
Much to learn, you still have.
Posté le 27-06-2013 à 22:48:31  profilanswer
 

grozibouille a écrit :

Il y a aussi l'accès aux origines qui doit être débattu, j'ai oublié de préciser.


J'ai élevé un gosse abandonné par son connard de père à la naissance. Et du coup fait un 2ème avec la même nana.
Il m’appelle papa, depuis 12 piges.
 
Jamais je ne lui ai menti : je ne suis pas son père. Point.
 
c'est un enfant particulièrement épanoui et vif.
 
Depuis il revoit son "vrai" daron, et ils font des concours de rots à la gueule (perso il à essayé avec moi => Une baffe gratos, sans sommations)
 
L’accès aux origines, parfois c'est bien. Ou pas. Mon beau père m'a élevé, ou plutôt rattrapé, en pleine crise d'ado ou mon père était complétement à la ramasse...

n°34805756
Tsopivo
Posté le 27-06-2013 à 22:59:18  profilanswer
 

grozibouille a écrit :


Un peu plus en fait:
 

Citation :

Dans près de 40% des cas d’infertilité, les deux membres du couple sont touchés. Or, la loi prévoit qu’un embryon ne peut être conçu qu’avec des gamètes provenant au moins d’un des membres du couple. Selon l’Agence de la biomédecine :
 
    « Cette interdiction du double don de gamètes n’est plus comprise, pas plus par les professionnels qui sont amenés à traiter des cas de double infertilité que par les patients dans la mesure où la loi permet par ailleurs l’accueil d’un embryon provenant d’un autre couple (un couple qui n’a plus de projet parental peut consentir à ce que ses embryons surnuméraires soient accueillis par un autre couple). »



 
Mais ça veut pas dire 40% de cas où un double don de gamètes est nécessaire si ?
 

Backbone- a écrit :


Donc dans 40% des cas, c'est exactement la même démarche qu'avec les homos...
Intéressant  :jap:
 
(Et on parle donc bien de 0.01%)


 
J'ai du mal à voir en quoi c'est la même démarche qu'avec les homos  :??: . Pour les homos, on parle généralement de simple don de gamètes (couples de femmes) ou simple don de gamètes et mère porteuse (couples d'hommes) et dans la majorité des cas, les deux sont fertiles.

n°34806073
grozibouil​le
Posté le 27-06-2013 à 23:27:07  profilanswer
 

Si tu étends la PMA aux femmes seules (très grosse demande d'ailleurs, après les hétéros), et que celle-ci est infertile, tu devras recourir à un double don par ex.


---------------
Steve Jobs est quand même un sacré magicien. Avec une seule pomme, il a fait naître des millions de poires.
n°34806913
Tsopivo
Posté le 28-06-2013 à 02:01:27  profilanswer
 

Euh, oui, certes (enfin y a aussi la possibilité de recourir à un don d'embryon surnuméraire) mais c'était pas ma question.

n°34820053
grozibouil​le
Posté le 29-06-2013 à 14:53:34  profilanswer
 

"Il faut organiser la PMA de façon plus honnête et avec des garanties médicales"
http://www.lemonde.fr/societe/arti [...] _3224.html
 
(cherchez l'article depuis GG si vous avez pas un accès complet)
 
On voit très bien le fond du problème, à savoir le médecin qui doit gérer du sociétal, devant (à tort ou à raison) se préoccuper du projet parental et de sa viabilité.
Ex: doit-on refuser une PMA à un futur père qui va mourir du cancer dans quelques mois ou années, sachant que celui-ci pourrait faire un enfant naturellement tout en étant malade.


---------------
Steve Jobs est quand même un sacré magicien. Avec une seule pomme, il a fait naître des millions de poires.
n°34820607
Mr Oscar
Pour la beauté du geste.
Posté le 29-06-2013 à 16:22:34  profilanswer
 

Backbone- a écrit :


 
Pour tous (ça me semblais évident)
Le problème, c'est que si je le modifie, c'est reset...
 
Vous voulez une distinction pour tous / uniquement hétéros ?
 
Cela me semble assez discriminant, et ça me plait moyennement, pour être honnête.


 
 
 [:flu1]  
 
La PMA c'est la "procréation médicalement assistée", qui existe déjà et qui est réservée aux couples avec incapacité médicale (hors fait de pas savoir qu'il faut un chou et une rose :o). Ca existe déjà, et donc dans l'absolue la question c'est celle des bébé-épouvrettes. C'est pour ça que je suis surpris que tant de personne répondent contre.
Sinon on parle d'extension de la PMA (soit aux couples homos seulement en faisant rentrer cela comme 'incapacité médicale' mais ça semble foireux, soit aux couples homos 'fertiles' - je sais ça ne veut rien dire- et donc à tous les couples en même temps ; ça fait deux extensions).  
 
Eh beh.
 
 
 
 
Je suis réservé sur une extension à tous les couples personnellement. Pour plusieurs raisons, notamment que le régime 'médical' permet de faire des entorses à certains principes et par exemple permet les DPI. C'est un gouffre juridique pour avoir camouflée en PMA des sélections eugéniques.


---------------
Avatar tiré de Cineminimized (http://tmblr.co/ZyhR_uiPyPEK, réduit pour l'avatar par moi).
n°34820680
Mr Oscar
Pour la beauté du geste.
Posté le 29-06-2013 à 16:34:19  profilanswer
 

grozibouille a écrit :

Si tu étends la PMA aux femmes seules (très grosse demande d'ailleurs, après les hétéros), et que celle-ci est infertile, tu devras recourir à un double don par ex.


 
 
C'est complètement contre l'esprit de la légalisation de l'adoption des célibataires, je vois pas comme tu peux justifier l'extension...
 
Sans faire dans l'eugénisme, respectons l'eugénisme naturel : les grognasses ménopausées qui ont pas eu d'enfant et sont célibataires ont raté leur vie, et Darwin en est très content :o. Si elles veulent prouver qu'elles peuvent avoir des gosses, qu'elles commencent par refaire un foyer. Ou qu'elles tentent l'adoption plutôt que d'augmenter le pool d'enfants : si leur dossier convient et que l'équilibre demande-adoption à faire convient, elles rendront service. Pauvres gosses s'ils sont là pour satisfaire la frustration et le blues de leur mère de 45-60 ans (si elle reste après d'ailleurs :o).... Ca commence à ressembler à l'argument du 'droit à l'enfant' cette histoire, vulgaire notion de droite...


---------------
Avatar tiré de Cineminimized (http://tmblr.co/ZyhR_uiPyPEK, réduit pour l'avatar par moi).
n°34820700
Mr Oscar
Pour la beauté du geste.
Posté le 29-06-2013 à 16:37:20  profilanswer
 

grozibouille a écrit :

"Il faut organiser la PMA de façon plus honnête et avec des garanties médicales"
http://www.lemonde.fr/societe/arti [...] _3224.html
 
(cherchez l'article depuis GG si vous avez pas un accès complet)
 
On voit très bien le fond du problème, à savoir le médecin qui doit gérer du sociétal, devant (à tort ou à raison) se préoccuper du projet parental et de sa viabilité.
Ex: doit-on refuser une PMA à un futur père qui va mourir du cancer dans quelques mois ou années, sachant que celui-ci pourrait faire un enfant naturellement tout en étant malade.


 
 
Tu fais pas une PMA à une personne sur un lit de mort, ça peut être un principe. Mais c'est très incertain le cas général, si tu parles d'années... Tu veux le faire attendre les 10 ans de rémission avant de l'autoriser à une PMA ?
 
Par contre  inversement une limite d'âge ça peut-être bien.


---------------
Avatar tiré de Cineminimized (http://tmblr.co/ZyhR_uiPyPEK, réduit pour l'avatar par moi).
n°34820720
grozibouil​le
Posté le 29-06-2013 à 16:40:44  profilanswer
 

Ca n'a rien à voir avec l'adoption des célibs, c'est la 2nde demande la plus importante après les couples hétéros (qui y ont droit légalement, eux), en témoignent les gynécos de France et de Navarre.
Simplement parce que pas mal de femmes restent célibs jusqu'à leur 30-35 ans (emploi prenant, responsabilité à tenir, indépendance etc) et préfèrent faire un enfant puis trouver un père. La motivation est discutable mais le problème se pose.

Message cité 1 fois
Message édité par grozibouille le 29-06-2013 à 16:42:12

---------------
Steve Jobs est quand même un sacré magicien. Avec une seule pomme, il a fait naître des millions de poires.
n°34820753
grozibouil​le
Posté le 29-06-2013 à 16:46:56  profilanswer
 

Mr Oscar a écrit :


 
 
Tu fais pas une PMA à une personne sur un lit de mort, ça peut être un principe. Mais c'est très incertain le cas général, si tu parles d'années... Tu veux le faire attendre les 10 ans de rémission avant de l'autoriser à une PMA ?
 
Par contre  inversement une limite d'âge ça peut-être bien.


Tous les malades condamnés à mourir ne sont pas sur un lit de mort.
Ex: un homme à qui on annonce un cancer incurable avec une espérance de vie de 6 à 12 mois. Si celui-ci demande des mois avant son décès une PMA, que doit décider le médecin ? (sachant que l'enfant à venir ne verra sans doute jamais son père).


---------------
Steve Jobs est quand même un sacré magicien. Avec une seule pomme, il a fait naître des millions de poires.
n°34820776
Mr Oscar
Pour la beauté du geste.
Posté le 29-06-2013 à 16:52:52  profilanswer
 

grozibouille a écrit :

Ca n'a rien à voir avec l'adoption des célibs, c'est la 2nde demande la plus importante après les couples hétéros (qui y droit légalement, eux), en témoignent les gynécos de France et de Navarre.
Simplement parce que pas mal de femmes restent célibs jusqu'à leur 30-35 ans (emploi prenant, responsabilité à tenir, indépendance etc) et préfèrent faire un enfant puis trouver un père. La motivation est discutable mais le problème se pose.


 
 
 
C'est très discutable en effet. Déjà parce que ça c'est une porte ouverte à la GPA (c'est 'trop gros', une fois que tu cède sur ça on se dira que tu cèderas sur d'autres points), et pose de façon plus générale le problème de l'égalité des sexes. Tu verras d'autant plus des mecs demander la GPA que les juges donnent les enfants aux femmes (ça 'protègerait' de faire l'enfant comme cela avant). D'ailleurs ça ressemble à de la tentative d'empêchement de reconnaissance en paternité.  
Et ça pose un problème de déséquilibre des sexes dans la procréation aussi : en effet macro (alors certes ca sera pas macro, mais quand même dans l'esprit... et puis on ne sait jamais, si l'issue devient l'issue type du problème de la vie de jeune femme + ménopause, c'est la solution rêvée) ça fait société d'amazone, ou pour plusieurs femmes il suffit "d'un" homme (d'une banque de sperme). Ca plus un accès pas si protégé au DPI, ça peut donner n'importe quoi. Je rappelle quand même qu'il y a plein de pays (Chine par ex.) où la proportion homme/femme a été modifiée par les choix de la société, alors même qu'il n'y avait pas de moyen de déséquilibrer la production 50/50 par la fécondation.


---------------
Avatar tiré de Cineminimized (http://tmblr.co/ZyhR_uiPyPEK, réduit pour l'avatar par moi).
n°34820791
Mr Oscar
Pour la beauté du geste.
Posté le 29-06-2013 à 16:54:43  profilanswer
 

grozibouille a écrit :


Tous les malades condamnés à mourir ne sont pas sur un lit de mort.
Ex: un homme à qui on annonce un cancer incurable avec une espérance de vie de 6 à 12 mois. Si celui-ci demande des mois avant son décès une PMA, que doit décider le médecin ? (sachant que l'enfant à venir ne verra sans doute jamais son père).


 
Ce problème est déjà plus précis. Mais à nouveau, dans "espérance de vie" ça ne veut pas dire grand chose. Il faut un diagnostic assez ferme si tu veux t'autoriser à interdire /repousser la PMA. Sinon tu rentres dans un système où plus qu'interdire tu repousses.


---------------
Avatar tiré de Cineminimized (http://tmblr.co/ZyhR_uiPyPEK, réduit pour l'avatar par moi).
n°34822309
Alekusu2
Posté le 29-06-2013 à 20:38:38  profilanswer
 

http://www.lemonde.fr/societe/arti [...] _3224.html
 
Revendication de la PMA à la gaypride, et à la fin de l'article, quelqu'un d'un peu sensé :  
 

Citation :

Enveloppé dans un drapeau aux couleurs de la communauté gay, Eric Reveillant, un angevin aux cheveux blonds bouclés d'une trentaine d'années, qui participait à sa première gay pride, fait partie de ceux qui restent sceptiques sur les revendications en faveur de la PMA. "Il faut déjà laisser le temps aux français d'assimiler que des homosexuels peuvent se marier."


 
Si on veut éviter la goutte d'eau pour une partie de la population, il faut repousser la PMA à "plus tard".


---------------
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. - Topic Kingdom
n°34824603
maouuu
Posté le 30-06-2013 à 12:06:59  profilanswer
 

Émission assez intéressante sur France culture :
 
http://www.franceculture.fr/player [...] ay=4638994
 
La Procréation médicalement Assistée (PMA) : du médical au sociétal
 

Citation :

Ne pas réussir à avoir un enfant après 45 ans et se tourner vers la  procréation médicalement assistée est-ce médical ou sociétal ? Vouloir choisir le sexe de son enfant lorsqu’on a déjà plusieurs enfants du même sexe est-ce médical ou sociétal ? Selon que l’on décrit l’état de santé comme un état de bien être, des extensions peuvent être proposées telle que l’ouverture de ces techniques à des femmes célibataires ou aux femmes de couple homosexuel. Y a-t-il une limite si la PMA s’ouvre au sociétal ? Est-ce que  la ligne rouge ne tournera pas  dès lors vers la notion d’exploitation, d’aliénation de l’utilisation de l’enfant à naître ou de toute autre personne qui participerait à ses dépens au projet d’enfant qui dès lors deviendrait plus un droit à l’enfant qu’un désir d’enfant.
 
Nous sommes pour en parler en compagnie de Nelly Achour Frydman, professeur à l’université Paris XI et responsable du Laboratoire de fécondation in-vitro de l’hôpital Antoine Béclère et du professeur Hervé Chneiweiss, Président  du Comité d’Ethique de l’Inserm, neurobiologiste, neurologue et chercheur.


 

n°34825019
grozibouil​le
Posté le 30-06-2013 à 13:23:12  profilanswer
 

Effectivement, la PMA devient sociétale, à savoir un autre moyen d'engendrer des enfants (complètement découpler du mariage d'ailleurs) sans passer par un acte sexuel et ne répondant plus à une demande stricto médicale (ceci dit, bcp de gens considèrent la PMA comme un acte de confort et pas vraiment prioritaire, il suffit de demander des congés à son employeur pour pratiquer une PMA, certains vous rient au nez).
 
A mon sens, le danger est surtout des dérives éventuelles si on commence à sélectionner les gènes pour autre chose que des maladies très graves (point d'ailleurs sujet à discussion pour la PMA actuelle, ex de la trisomie).
 
Après, pourquoi devrait-on interdire la PMA à un couple lesbien qui connait le donneur de sperme et qui souhaite l'associer d'une façon ou d'une autre au projet parental (comme parrain par ex)  tout en ayant des garanties (test HIV/MST, dépistage de maladies graves si le cas se présente).
(de grâce éviter de me sortir les arguments de gros beaufs hétéros: "elles n'ont qu'à se faire baiser par le donneur" :sleep: )


---------------
Steve Jobs est quand même un sacré magicien. Avec une seule pomme, il a fait naître des millions de poires.
n°34825251
maouuu
Posté le 30-06-2013 à 13:55:41  profilanswer
 

grozibouille a écrit :

Effectivement, la PMA devient sociétale, à savoir un autre moyen d'engendrer des enfants (complètement découpler du mariage d'ailleurs) sans passer par un acte sexuel et ne répondant plus à une demande stricto médicale (ceci dit, bcp de gens considèrent la PMA comme un acte de confort et pas vraiment prioritaire, il suffit de demander des congés à son employeur pour pratiquer une PMA, certains vous rient au nez).
 
A mon sens, le danger est surtout des dérives éventuelles si on commence à sélectionner les gènes pour autre chose que des maladies très graves (point d'ailleurs sujet à discussion pour la PMA actuelle, ex de la trisomie).
 
Après, pourquoi devrait-on interdire la PMA à un couple lesbien qui connait le donneur de sperme et qui souhaite l'associer d'une façon ou d'une autre au projet parental (comme parrain par ex)  tout en ayant des garanties (test HIV/MST, dépistage de maladies graves si le cas se présente).
(de grâce éviter de me sortir les arguments de gros beaufs hétéros: "elles n'ont qu'à se faire baiser par le donneur" :sleep: )


Oula non, elles pourraient mettre dans la merde le donneur de sperme, et lui soutirer du fric ... la donation de sperme doit être anonyme.
 
Après concernant ta question, si l'on va au bout de ta question, cela créerait une discrimination envers les couples homosexuels hommes, qui n'auraient comme seul moyen d'avoir recourt a la GPA. Et pour le moment, cela reste exclu pour des raisons éthiques (ce serait un alors un package PMA/GPA qu'il faudrait accorder).


Message édité par maouuu le 30-06-2013 à 14:00:00
n°34825328
grozibouil​le
Posté le 30-06-2013 à 14:05:00  profilanswer
 

Je n'ai jamais compris cette manie de lier PMA et GPA en usant du mauvais argument de l'égalitarisme lesbiens/gays. La GPA s'adresse avant tout aux hétéros, pourquoi vous l'oubliez systématiquement ? :??:


---------------
Steve Jobs est quand même un sacré magicien. Avec une seule pomme, il a fait naître des millions de poires.
n°34825329
Mr Oscar
Pour la beauté du geste.
Posté le 30-06-2013 à 14:05:10  profilanswer
 

grozibouille a écrit :

Effectivement, la PMA devient sociétale, à savoir un autre moyen d'engendrer des enfants (complètement découpler du mariage d'ailleurs) sans passer par un acte sexuel et ne répondant plus à une demande stricto médicale (ceci dit, bcp de gens considèrent la PMA comme un acte de confort et pas vraiment prioritaire, il suffit de demander des congés à son employeur pour pratiquer une PMA, certains vous rient au nez).
 
A mon sens, le danger est surtout des dérives éventuelles si on commence à sélectionner les gènes pour autre chose que des maladies très graves (point d'ailleurs sujet à discussion pour la PMA actuelle, ex de la trisomie).
 
Après, pourquoi devrait-on interdire la PMA à un couple lesbien qui connait le donneur de sperme et qui souhaite l'associer d'une façon ou d'une autre au projet parental (comme parrain par ex)  tout en ayant des garanties (test HIV/MST, dépistage de maladies graves si le cas se présente).
(de grâce éviter de me sortir les arguments de gros beaufs hétéros: "elles n'ont qu'à se faire baiser par le donneur" :sleep: )


 
 
Bah je vais le sortir : si elles veulent sortir du cadre légal, qu'elles se démerdent. En l'occurrence c'est techniquement possible, ça le serait pas je dirais pareil, et si c'est peu dans leurs goûts tant pis c'est déjà bien que ce soit possible malgré tout :o
 
Un don, hors proches et sous conditions précises, c'est anonyme et désintéressé en France. Y a des raisons (pas de marché inéquitable de la PMA). On va pas faire exception parce que des nanas veulent un contrôle sur le génotype, ou innover avec une nouvelle formule de parrainage. Ca a l'air de rien comme ça, mais l'innovation du "pas père mais parrain" où on demande un coup de main à la sphère publique en disant que c'est à la sauce des parties privées (donc pas de refonte des lois pour), c'est un coup à quelques années plus tard à se retrouver avec des litiges sur la parentalité car le donneur n'était pas anonyme (et ça c'est vu à l'étranger hein !!! demande de pension alimentaire au donneur quand les nanas se séparent, coup de pute qui doit être sympa à avaler).
Pour éviter les merdes, faut passer par la banque de sperme qui protège légalement mais pose des conditions genre l'anonymat.
 

Message cité 1 fois
Message édité par Mr Oscar le 30-06-2013 à 14:09:36

---------------
Avatar tiré de Cineminimized (http://tmblr.co/ZyhR_uiPyPEK, réduit pour l'avatar par moi).
n°34825375
maouuu
Posté le 30-06-2013 à 14:10:42  profilanswer
 

grozibouille a écrit :

Je n'ai jamais compris cette manie de lier PMA et GPA en usant du mauvais argument de l'égalitarisme lesbiens/gays. La GPA s'adresse avant tout aux hétéros, pourquoi vous l'oubliez systématiquement ? :??:


Bien entendu, parce qu'un hétéro c'est un homme plus une femme, donc une seule combinaison faisant appel à un groupe GPA (qui peut être divisé en sous groupe suivant la nature de l'anomalie).
 
Pour les gays, c'est deux hommes et deux femmes, donc deux combinaisons, faisant appel à deux groupes différents. C'est donc bien un package PMA+GPA qu'il faudrait mettre en place.
 
D'ailleurs pour rappel, ce package faisait parti de la volonté de Hollande à l'origine, qui a, par la suite cédé, et l'a retiré.
 
Après, tu désignes qui par ton "vous" ?

Message cité 1 fois
Message édité par maouuu le 30-06-2013 à 14:13:02
n°34825401
grozibouil​le
Posté le 30-06-2013 à 14:14:49  profilanswer
 

Mr Oscar a écrit :


 
 
Bah je vais le sortir : si elles veulent sortir du cadre légal, qu'elles se démerdent. En l'occurrence c'est techniquement possible, ça le serait pas je dirais pareil, et si c'est peu dans leurs goûts tant pis c'est déjà bien que ce soit possible malgré tout :o


Mauvais argument, d'ailleurs dénoncé par les médecins: dons sauvages sans dépistage, traitement mal conduit, tourisme médical à l'étranger, abus de certaines cliniques qui en font un business, discrimination par l'argent (les plus aisées pouvant se payer une IAD).
 
Quant à la gratuité du don, elle est remise en cause par certains. En France, le don d'ovocytes est très rare, bcp plus qu'à l'étranger. Il faut attendre parfois des années avt d'en bénéficier (quand son horloge biologique tourne, c'est pas terrible).


---------------
Steve Jobs est quand même un sacré magicien. Avec une seule pomme, il a fait naître des millions de poires.
n°34825422
Mr Oscar
Pour la beauté du geste.
Posté le 30-06-2013 à 14:16:16  profilanswer
 

maouuu a écrit :


Bien entendu, parce qu'un hétéro c'est un homme plus une femme, donc une seule combinaison faisant appel à un groupe GPA (qui peut être divisé en sous groupe suivant la nature de l'anomalie).
 
Pour les gays, c'est deux hommes et deux femmes, donc deux combinaisons, faisant appel à deux groupes différents. C'est donc bien un package PMA+GPA qu'il faudrait mettre en place.
 
D'ailleurs pour rappel, ce package faisait parti de la volonté de Hollande à l'origine, qui a, par la suite cédé, et l'a retiré.
 
Après, tu désignes qui par ton "vous" ?


 
 
Hollande proposait un package avec PMA ET GPA ? Source (et fiable bien entendue) ??


---------------
Avatar tiré de Cineminimized (http://tmblr.co/ZyhR_uiPyPEK, réduit pour l'avatar par moi).
n°34825467
maouuu
Posté le 30-06-2013 à 14:19:07  profilanswer
 

Mr Oscar a écrit :


 
 
Hollande proposait un package avec PMA ET GPA ? Source (et fiable bien entendue) ??


C'est ce que je traduis par ce que disait Hollande  
 

Citation :

"Pour assurer l'égalité des genres et des familles, nous ouvrirons pour tous les couples le droit au mariage, à l'adoption et à l'accès à l'assistance médicale à la procréation."


 
Hors pour les homos masculins, il n'y a pas de PMA possible, donc il faut forcement recourir a la GPA
 
edit source : http://www.lemonde.fr/politique/ar [...] 23448.html


Message édité par maouuu le 30-06-2013 à 14:21:47
n°34825560
Mr Oscar
Pour la beauté du geste.
Posté le 30-06-2013 à 14:24:04  profilanswer
 

grozibouille a écrit :


Mauvais argument, d'ailleurs dénoncé par les médecins: dons sauvages sans dépistage, traitement mal conduit, tourisme médical à l'étranger, abus de certaines cliniques qui en font un business, discrimination par l'argent (les plus aisées pouvant se payer une IAD).
 
Quant à la gratuité du don, elle est remise en cause par certains. En France, le don d'ovocytes est très rare, bcp plus qu'à l'étranger. Il faut attendre parfois des années avt d'en bénéficier (quand son horloge biologique tourne, c'est pas terrible).


 
 
Il faut renforcer les banques de sperme donc ; mais toujours dans le principe de quelque chose de carré qui protège les donneurs et les receveurs, et ne crée pas non plus de marché informel possible.
 
Il y a plusieurs solutions : dons obligatoires ou semi-obligatoires (sauf objection de conscience etc. ; en pratique même quelque chose de 'volontaire' où les gens sont tous convoqués à un âge adulte -genre JAPD- et donne qui veut suffirait largement, en plus ça ferait de la variété des dons) ; ou incitations . Je ne suis pas si contre les rémunérations, même si ça a un peu tendance à faire venir les déclassés et n'est pas vendeur pour le système en réputation.
 
Mais d'un coup tu passes à "la concurrence médicale étrangère" plus que "les moyens hors cadre" (se faire troncher). N'empêche que même quand ça pose des problèmes, il ne faut jamais oublier que les responsables sont celles qui font le choix de prendre des mesures alternatives. La seule responsabilité publique, c'est s'il y a insuffisance de service de la part de la banque de sperme.


---------------
Avatar tiré de Cineminimized (http://tmblr.co/ZyhR_uiPyPEK, réduit pour l'avatar par moi).
n°34825623
Alekusu2
Posté le 30-06-2013 à 14:27:52  profilanswer
 

grozibouille a écrit :


A mon sens, le danger est surtout des dérives éventuelles si on commence à sélectionner les gènes pour autre chose que des maladies très graves.


 
1/ Comme quoi ?
2/ En quoi ce serait grave finalement ?
 
Si par exemple je choisis les gènes pour que mon fils soit brun ou grand, en quoi est-ce grave ?
Soit on est contre toute sélection pour des raisons de morale/éthique, soit on est pour.
Mais commencer à distribuer des bons et des mauvais points, je comprends pas trop.

Message cité 3 fois
Message édité par Alekusu2 le 30-06-2013 à 14:29:20

---------------
Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. - Topic Kingdom
n°34825671
maouuu
Posté le 30-06-2013 à 14:30:38  profilanswer
 

Alekusu2 a écrit :


 
1/ Comme quoi ?
2/ En quoi ce serait grave finalement ?
 
Si par exemple je choisis les gènes pour que mon fils soit brun ou grand, en quoi est-ce grave ?
Soit on est contre toute sélection pour des raisons de morale/éthique, soit on est pour.
Mais commencer à distribuer des bons et des mauvais points, je comprends pas trop.


Tout a fait, il faut de la cohérence aussi ....
 
Soit on est pour une levée de la morale / éthique (et ce concernant tous les domaines, y compris la nano-technologie), soit on est contre, mais on ne peut pas définir les frontières suivant son bon vouloir.

n°34825743
grozibouil​le
Posté le 30-06-2013 à 14:36:02  profilanswer
 

Alekusu2 a écrit :


 
1/ Comme quoi ?


http://www.lemonde.fr/planete/arti [...] _3244.html
 

Alekusu2 a écrit :


2/ En quoi ce serait grave finalement ?


 
Parce que les décisions de sélection d'un gène seront assurément farfelues et basées sur des clichés: je veux un enfant blond parce que ça va avec mes opinions politiques, je veux un enfant intelligent comme Einstein, je ne veux pas un enfant noir parce que ça fait pauvre etc...
 
Le génotype de l'enfant sera le reflet des préjugés et des opinions des parents, et au final, d'une certaine pression sociale. L'enfer.


---------------
Steve Jobs est quand même un sacré magicien. Avec une seule pomme, il a fait naître des millions de poires.
n°34825852
maouuu
Posté le 30-06-2013 à 14:46:34  profilanswer
 


Sauf que dans ce cas, on ne sélectionne pas les gènes en fonction de critères, mais on rejette ceux qui présente de gros défauts.
 

grozibouille a écrit :

Parce que les décisions de sélection d'un gène seront assurément farfelues et basées sur des clichés: je veux un enfant blond parce que ça va avec mes opinions politiques, je veux un enfant intelligent comme Einstein, je ne veux pas un enfant noir parce que ça fait pauvre etc...
 
Le génotype de l'enfant sera le reflet des préjugés et des opinions des parents, et au final, d'une certaine pression sociale. L'enfer.


Et c'est pourtant ce que font les couples dans la vie de tout les jours : la sélection des partenaires des couples en fonction de leurs attributs génétiques, ou du moins, l'élimination des partenaires en fonction de ceux-ci.


Message édité par maouuu le 30-06-2013 à 14:56:05
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  31  32  33  34  35  36

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Topic LGBT* - Topic officiel du lobby du djendeur 
Plus de sujets relatifs à : Topic PMA/GPA - Loi bioéthique - Examen du texte 10 Septembre 2019


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR