Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1303 connectés 

 


 

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  388  389  390  391  392  393  394
Auteur Sujet :

[Espace]Topik Unik Mars : tout sur ce qui orbite, roule ou tombe ...

n°55834738
SCEtoAUX
413 is in.
Posté le 19-02-2019 à 19:43:19  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

epsiloneridani a écrit :


On ne peut pas faire grand chose donc on ne fera rien. De toute façon la dose de radiations pendant le voyage devrait être "tolérable" sur le coup ( de l'ordre de 500 mSv), c'est seulement des années après le voyage qu'il y aura une grosse surmortalité.

 

J'avais lu un article qui citait une étude selon laquelle, le risque de cancer doublait pour une mission vers Mars. Toujours dans cette étude, il était indiqué entre 300 et 600 mSv par année selon l'activité solaire pour une mission vers Mars qui compte au minimum 900 jours. Ce qui ferait entre 740 mSv et 1,5 Sv pour un voyager aller-retour. Ce qui est quand même non-négligeable. Augmenter les niveaux de risque acceptables soulèverait néanmoins de graves problèmes d'éthique. Je doute fortement de l'envoie d'une mission vers Mars financée par l'état avec des taux de cancer si élevé. Du moins, je suis d'avis qu'il y a là un besoin important d'en savoir plus sur l'exposition des rayons cosmiques et le risque de cancer chez l'homme, et que celles-ci devraient commencer avant les missions spatiales longue durées en dehors de la magnétosphère terrestre.

 

https://www.nature.com/articles/s41598-017-02087-3

  

Message cité 4 fois
Message édité par SCEtoAUX le 19-02-2019 à 19:47:36

---------------
Above all, rating a spacecraft is more than a set of requirements, a process, or a certification. It involves a mindset, instilled by leadership, where each person feels personally responsible for their piece of the design and for the safety of the crew.
mood
Publicité
Posté le 19-02-2019 à 19:43:19  profilanswer
 

n°55834813
epsiloneri​dani
Posté le 19-02-2019 à 19:52:51  profilanswer
 

SCEtoAUX a écrit :


 
J'avais lu un article qui citait une étude selon laquelle, le risque de cancer doublait pour une mission vers Mars. Toujours dans cette étude, il était indiqué entre 300 et 600 mSv par année selon l'activité solaire pour une mission vers Mars qui compte au minimum 900 jours. Ce qui ferait entre 740 mSv et 1,5 Sv. Ce qui est quand même non-négligeable. Augmenter les niveaux de risque acceptables soulèverait néanmoins de graves problèmes d'éthique. Je doute fortement de l'envoie d'une mission vers financée par l'état avec des taux de cancer si élevé. Du moins, je suis d'avis qu'il y a là un besoin important d'en savoir plus sur l'exposition des rayons cosmiques et le risque de cancer chez l'homme, et que celles-ci devraient commencer avant les missions spatiales longue durées en dehors de la magnétosphère terrestre.  
 
https://www.nature.com/articles/s41598-017-02087-3


 
Je pense que l'éthique passera après la technique.
 
Il n'y a pas vraiment de solution simple à ce problème, soit on met des tonnes de blindage ce qui va sévèrement accroître les problèmes au lancement, soit on passe à la propulsion nucléaire pour réduire la durée du voyage. Dans les deux cas c'est très compliqué et je pense donc qu'on enverra les premiers voyageurs vers Mars au casse-pipe, en considérant qu'à ces doses les effets devraient se manifester au bout de quelques années donc après le retour.

n°55834909
clarius
Terribilis est locus iste
Posté le 19-02-2019 à 20:06:48  profilanswer
 

Si ils reviennent.


---------------
.Si Vis Pacem.Para Bellum.
n°55835247
toto408
free porn
Posté le 19-02-2019 à 20:50:18  profilanswer
 

Flyman81 a écrit :

Si tu veux t'en remettre aux probas pour rentrer sur Terre, oui certainement :D


Tout est probabilité, en général on définit un niveau de risque acceptable en industrie et on développe les contrôles de production sur cette définition. Y'a une probabilité non-nulle que tu passe à travers le plancher par effet tunnel, pourtant ça n'arrivera pas.


---------------
OverClocking-Masters
n°55837491
Heartquake
Posté le 20-02-2019 à 01:11:10  profilanswer
 

epsiloneridani a écrit :


 
Je pense que l'éthique passera après la technique.
 
Il n'y a pas vraiment de solution simple à ce problème, soit on met des tonnes de blindage ce qui va sévèrement accroître les problèmes au lancement, soit on passe à la propulsion nucléaire pour réduire la durée du voyage. Dans les deux cas c'est très compliqué et je pense donc qu'on enverra les premiers voyageurs vers Mars au casse-pipe, en considérant qu'à ces doses les effets devraient se manifester au bout de quelques années donc après le retour.


 
Y'a peut être moyen de réduire l'exposition en répartissant autours des passagers une partie de ce qui est emporté. Je sais pas, l'eau, du carburant, le fret...

n°55837505
le proto
Pushing the Limits
Posté le 20-02-2019 à 01:22:51  profilanswer
 

Ou dormir alternativement les uns sur les autres? :o


---------------
"Ah, mais si.."  -> TA GUEULE§§§
n°55838551
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 20-02-2019 à 09:42:33  profilanswer
 

SCEtoAUX a écrit :


 
J'avais lu un article qui citait une étude selon laquelle, le risque de cancer doublait pour une mission vers Mars. Toujours dans cette étude, il était indiqué entre 300 et 600 mSv par année selon l'activité solaire pour une mission vers Mars qui compte au minimum 900 jours. Ce qui ferait entre 740 mSv et 1,5 Sv pour un voyager aller-retour. Ce qui est quand même non-négligeable. Augmenter les niveaux de risque acceptables soulèverait néanmoins de graves problèmes d'éthique. Je doute fortement de l'envoie d'une mission vers Mars financée par l'état avec des taux de cancer si élevé. Du moins, je suis d'avis qu'il y a là un besoin important d'en savoir plus sur l'exposition des rayons cosmiques et le risque de cancer chez l'homme, et que celles-ci devraient commencer avant les missions spatiales longue durées en dehors de la magnétosphère terrestre.  
 
https://www.nature.com/articles/s41598-017-02087-3
 
 
 


 
Avoir son nom gravé dans les livres d'histoire pour l'éternité ça n'a pas de prix et ça vaut bien un petit cancer :o


---------------
Le diabète de type 1: une maladie qui ne dort jamais...
n°55839163
epsiloneri​dani
Posté le 20-02-2019 à 10:39:25  profilanswer
 

rdlmphotos a écrit :


 
Avoir son nom gravé dans les livres d'histoire pour l'éternité ça n'a pas de prix et ça vaut bien un petit cancer :o


 
C'est évident qu'ils auront des tonnes de candidats même si le prix à payer c'est de crever d'un cancer au bout de dix ans.

n°55839299
Herbert de​ Vaucanson
Grignoteur de SQFP depuis 2002
Posté le 20-02-2019 à 10:50:54  profilanswer
 

SCEtoAUX a écrit :

 

J'avais lu un article qui citait une étude selon laquelle, le risque de cancer doublait pour une mission vers Mars. Toujours dans cette étude, il était indiqué entre 300 et 600 mSv par année selon l'activité solaire pour une mission vers Mars qui compte au minimum 900 jours. Ce qui ferait entre 740 mSv et 1,5 Sv pour un voyager aller-retour. Ce qui est quand même non-négligeable. Augmenter les niveaux de risque acceptables soulèverait néanmoins de graves problèmes d'éthique. Je doute fortement de l'envoie d'une mission vers Mars financée par l'état avec des taux de cancer si élevé. Du moins, je suis d'avis qu'il y a là un besoin important d'en savoir plus sur l'exposition des rayons cosmiques et le risque de cancer chez l'homme, et que celles-ci devraient commencer avant les missions spatiales longue durées en dehors de la magnétosphère terrestre.

 

https://www.nature.com/articles/s41598-017-02087-3

  


 

Bah au contraire, je trouve ça plutôt positif comme nouvelle. Si ça ne fait que seulement doubler le risque de cancer par rapport à quelqu'un qui ne fait rien de particulier, c'est assez négligeable. Aujourd'hui, on entend souvent que le moindre truc, genre manger trop de viande, fumer, ça multiplie ce risque au moins par 8, et la plupart des gens qui fument ou mangent beaucoup de viande ont l'air de s'en foutre. Donc qu'un voyage sur Mars ça ne fasse que le multiplier par 2, c'est plutôt un argument en faveur du voyage, enfin ya pas grand monde à qui ça va faire peur. C'est déjà très bas de base comme risque.

 

Un truc négatif mais qui a une chance sur 10 d'arriver, ouais, c'est chaud de doubler le risque. Mais si le risque de base est une chance sur 10.000, j'ai pas de problème à doubler le risque si ça m'apporte quelque chose d'un peu positif en contre-partie.

Message cité 1 fois
Message édité par Herbert de Vaucanson le 20-02-2019 à 10:52:41

---------------
Prévenir HdV en cas d'SQFP ! - Quidquid latine dictum sit, altum sonatur.
n°55839437
NGCubeur
alias SuperBiquet
Posté le 20-02-2019 à 11:01:53  profilanswer
 

Puis merde. Mars quoi. Si t'as vécu ça en pionnier, qu'est-ce que t'en auras à foutre de crever à 60 balais :o
 
Tu pourras rentrer, jouer ton propre rôle dans un film, te faire des fans par milliers, même une fois sur Terre ça sera mieux que jamais :o


---------------
Blog de joueur à une main : www.superbiquet.fr
mood
Publicité
Posté le 20-02-2019 à 11:01:53  profilanswer
 

n°55839487
Iryngael
Awesome, ain't it ?
Posté le 20-02-2019 à 11:05:20  profilanswer
 

Herbert de Vaucanson a écrit :


 
Bah au contraire, je trouve ça plutôt positif comme nouvelle. Si ça ne fait que seulement doubler le risque de cancer par rapport à quelqu'un qui ne fait rien de particulier, c'est assez négligeable. Aujourd'hui, on entend souvent que le moindre truc, genre manger trop de viande, fumer, ça multiplie ce risque au moins par 8, et la plupart des gens qui fument ou mangent beaucoup de viande ont l'air de s'en foutre. Donc qu'un voyage sur Mars ça ne fasse que le multiplier par 2, c'est plutôt un argument en faveur du voyage, enfin ya pas grand monde à qui ça va faire peur. C'est déjà très bas de base comme risque.  
 
Un truc négatif mais qui a une chance sur 10 d'arriver, ouais, c'est chaud de doubler le risque. Mais si le risque de base est une chance sur 10.000, j'ai pas de problème à doubler le risque si ça m'apporte quelque chose d'un peu positif en contre-partie.


La vérité :jap:


---------------
/!\ Le point de rendez-vous des amateurs de vieux matos informatique c'est ici !/!\
n°55839636
epsiloneri​dani
Posté le 20-02-2019 à 11:17:03  profilanswer
 

Heartquake a écrit :


 
Y'a peut être moyen de réduire l'exposition en répartissant autours des passagers une partie de ce qui est emporté. Je sais pas, l'eau, du carburant, le fret...


 
Il me semble que ça marche pour le rayonnement d'origine solaire mais pas pour les rayonnements cosmiques, plus énergétiques. Dans ce cas soit il faut une très grosse épaisseur de blindage léger (eau, carburant etc...), soit il faut une épaisseur moins importante mais toujours significative de blindage lourd (du plomb).

n°55839722
manuleluti​n
plaisir d'offrir (mon poing)
Posté le 20-02-2019 à 11:24:26  profilanswer
 

NGCubeur a écrit :

Puis merde. Mars quoi. Si t'as vécu ça en pionnier, qu'est-ce que t'en auras à foutre de crever à 60 balais :o

 

Tu pourras rentrer, jouer ton propre rôle dans un film, te faire des fans par milliers, même une fois sur Terre ça sera mieux que jamais :o


Anatoli Bugorski a plus de 75 ans (pourtant il c'est mangé un faisceau de particule pleine tête).
Les conséquences des rayonnements, c'est très compliqué à prévoir, on ne sait tjs pas complétement "ce qui fait la dose".
Sur un vol vers mars, qui plus est, t'as le temps de mourir de tas d'autres choses plutot que d'une exposition au rayonnement.
Ce débat est important, mais ca reste surtout un débat de choix politique et de com' vis à vis de l'opinion publique.

Message cité 1 fois
Message édité par manulelutin le 20-02-2019 à 11:25:08
n°55839748
Ar Paotr
Posté le 20-02-2019 à 11:26:07  profilanswer
 

manulelutin a écrit :


Anatoli Bugorski a plus de 75 ans (pourtant il c'est mangé un faisceau de particule pleine tête).
Les conséquences des rayonnements, c'est très compliqué à prévoir, on ne sait tjs pas complétement "ce qui fait la dose".
Sur un vol vers mars, qui plus est, t'as le temps de mourir de tas d'autres choses plutot que d'une exposition au rayonnement.  
Ce débat est important, mais ca reste surtout un débat de choix politique et de com' vis à vis de l'opinion publique.


Non et puis Matt Damon il est rentré sain et sauf !

n°55840291
baggers
Posté le 20-02-2019 à 12:10:55  profilanswer
 

epsiloneridani a écrit :

C'est évident qu'ils auront des tonnes de candidats même si le prix à payer c'est de crever d'un cancer au bout de dix ans.


 

NGCubeur a écrit :

Puis merde. Mars quoi. Si t'as vécu ça en pionnier, qu'est-ce que t'en auras à foutre de crever à 60 balais :o


 
Quand t'as 30 ans et la possibilité d'aller sur Mars, les risques augmentés de cancer à 60 balais, tu t'en fous. :D
Par contre quand tu es allé sur Mars, et que tu as maintenant 60 ans et un cancer, d'un seul coup la proba de crever tu la manges concrètement et tu vas faire un procès à la NASA :o


---------------
C'était une petite provocation de ma part, bien sur ┌n┐(^_^')  
n°55840966
Heartquake
Posté le 20-02-2019 à 13:32:42  profilanswer
 

epsiloneridani a écrit :


 
Il me semble que ça marche pour le rayonnement d'origine solaire mais pas pour les rayonnements cosmiques, plus énergétiques. Dans ce cas soit il faut une très grosse épaisseur de blindage léger (eau, carburant etc...), soit il faut une épaisseur moins importante mais toujours significative de blindage lourd (du plomb).


 
Très probable en effet  :jap: C'est pour ça entre autre que j'ai parler de réduire l'exposition, et donc les risques, pas de la supprimer.
 

n°55841160
NGCubeur
alias SuperBiquet
Posté le 20-02-2019 à 13:52:57  profilanswer
 

baggers a écrit :


 
Quand t'as 30 ans et la possibilité d'aller sur Mars, les risques augmentés de cancer à 60 balais, tu t'en fous. :D
Par contre quand tu es allé sur Mars, et que tu as maintenant 60 ans et un cancer, d'un seul coup la proba de crever tu la manges concrètement et tu vas faire un procès à la NASA :o


 
Avec le bon contrat, tu risques pas :o


---------------
Blog de joueur à une main : www.superbiquet.fr
n°55841901
thun_on_th​e_r
Retraité modeste
Posté le 20-02-2019 à 14:50:06  profilanswer
 

suffit d'envoyer des vieux, sinon.


---------------
Les étiquettes politiques - royaliste, fasciste, socialiste - ne sont pas pertinentes. Le genre humain se divise politiquement entre ceux qui veulent contrôler la vie des autres, et ceux qui n'éprouvent pas ce besoin //\\ Stop au Réchauffement Communiste
n°55841916
Kabouik
Posté le 20-02-2019 à 14:50:56  profilanswer
 
n°55841927
Flyman81
Posté le 20-02-2019 à 14:51:29  profilanswer
 

Bonne idée ! [:panzemeyer]

n°55842046
SCEtoAUX
413 is in.
Posté le 20-02-2019 à 14:59:59  profilanswer
 

Et avec la faible gravité, les métastasés aux os n'aurait pas de souci à ce faire. :o


---------------
Above all, rating a spacecraft is more than a set of requirements, a process, or a certification. It involves a mindset, instilled by leadership, where each person feels personally responsible for their piece of the design and for the safety of the crew.
n°55843045
RykM
t'as de beaux gènes, tu sais..
Posté le 20-02-2019 à 16:15:36  profilanswer
 

SCEtoAUX a écrit :

Et avec la faible gravité, les métastasés aux os n'aurait pas de souci à ce faire. :o


 
Voila, pragmatisme. [:cerveau dr]
 
Sinon, vous avez pensé à la possibilité qu'on sache bien mieux soigner le cancer d'ici 20 ou 30 ans ? [:tull chili]


Message édité par RykM le 20-02-2019 à 16:15:53
n°55843680
gemini bri​quet
Tout plein de prévalence
Posté le 20-02-2019 à 17:04:29  profilanswer
 

Sinon, vous avez pensé qu'on peut aussi s'en branler de ce problème ? Si on attend qu'un voyage vers Mars soit aussi sûr qu'un voyage en ascenseur, on n'est pas près d'y aller :o
 
C'est un objectif qui dépasse la parfaite santé de ceux qui iront [:biiij:2] L'essentiel est qu'ils soient en bonne santé suffisamment longtemps pour faire leur taff :ange:  
 
Si vous avez peur pour votre santé, ne posez pas votre candidature lorsque le jour viendra, restez le cul vissé sur votre chaise 10h par jour entre les pauses clopes, c'est meilleur pour le cancer :o

n°55843838
manuleluti​n
plaisir d'offrir (mon poing)
Posté le 20-02-2019 à 17:15:32  profilanswer
 

gemini briquet a écrit :

Sinon, vous avez pensé qu'on peut aussi s'en branler de ce problème ? Si on attend qu'un voyage vers Mars soit aussi sûr qu'un voyage en ascenseur, on n'est pas près d'y aller :o
 
C'est un objectif qui dépasse la parfaite santé de ceux qui iront [:biiij:2] L'essentiel est qu'ils soient en bonne santé suffisamment longtemps pour faire leur taff :ange:  
 
Si vous avez peur pour votre santé, ne posez pas votre candidature lorsque le jour viendra, restez le cul vissé sur votre chaise 10h par jour entre les pauses clopes, c'est meilleur pour le cancer :o


Tiens, d'ailleurs, à ce sujet (appeau a Xat  :o ), dans le dernier science et vie, il ont un article sur l'ascenseur spatial, et ils parlent justement des radiations infligées a d'eventuels passagers.Et comme l'ascenseur n'irait pas très vite (200kmh dans leur modèle), le temps de passage au sein des ceintures de radiations serait tel que c'est aussi, voir plus problématique, qu'un voyage vers mars   :lol:

n°55844612
bardiel
Debian powa !
Posté le 20-02-2019 à 18:48:38  profilanswer
 

thun_on_the_r a écrit :

suffit d'envoyer des vieux, sinon.


Kabouik a écrit :

Ou des métastasés.


Ou des vieux métastasés tant qu'on y est :o
 
Moi je répond à tout ça : vive le nucléaire. Qu'on bazarde VASIMR, on n'aura pas de source assez puissance pour l'utiliser avant 50 ans (au moins) alors qu'on avait NERVA dès les années 70.

manulelutin a écrit :

Tiens, d'ailleurs, à ce sujet (appeau a Xat  :o ) ...


Faudra déjà qu'il s'occupe de la FP de son topic toulousain, après il aura le droit de venir discuter ici [:eeeinstein:2]


---------------
"Pendant que vous vous détruisez la cervelle devant une émission de télé débile, nous, sur Internet, nous échangeons librement les informations les plus secrètes et les plus choquantes concernant les paramètres de notre CONFIG.SYSTEM !" - Dave Barr
n°55844646
Mad Ratz
Herr Doktor
Posté le 20-02-2019 à 18:53:20  profilanswer
 

bardiel a écrit :

 


Moi je répond à tout ça : vive le nucléaire.

 

Le projet ORION, c'était l'avenir, mais on a délibérement privé l'humanité d'une exploration du système solaire :o

n°55844684
bardiel
Debian powa !
Posté le 20-02-2019 à 18:57:43  profilanswer
 

C'est sûr que faire péter des bombes à la chaîne c'était une excellente idée sur le papier :o


---------------
"Pendant que vous vous détruisez la cervelle devant une émission de télé débile, nous, sur Internet, nous échangeons librement les informations les plus secrètes et les plus choquantes concernant les paramètres de notre CONFIG.SYSTEM !" - Dave Barr
n°55847697
XaTriX
Now we are all sons of bitches
Posté le 21-02-2019 à 00:52:33  profilanswer
 

SCEtoAUX a écrit :


 
J'avais lu un article qui citait une étude selon laquelle, le risque de cancer doublait pour une mission vers Mars. Toujours dans cette étude, il était indiqué entre 300 et 600 mSv par année selon l'activité solaire pour une mission vers Mars qui compte au minimum 900 jours. Ce qui ferait entre 740 mSv et 1,5 Sv pour un voyager aller-retour. Ce qui est quand même non-négligeable. Augmenter les niveaux de risque acceptables soulèverait néanmoins de graves problèmes d'éthique. Je doute fortement de l'envoie d'une mission vers Mars financée par l'état avec des taux de cancer si élevé. Du moins, je suis d'avis qu'il y a là un besoin important d'en savoir plus sur l'exposition des rayons cosmiques et le risque de cancer chez l'homme, et que celles-ci devraient commencer avant les missions spatiales longue durées en dehors de la magnétosphère terrestre.  
 
https://www.nature.com/articles/s41598-017-02087-3
 
 
 


Il faut envoyer des souris faire l'A/R !


---------------
eargasm § • Topics JV Rage Nostalgie • Discu Expatriés Toulouse Ryanair
n°55847702
XaTriX
Now we are all sons of bitches
Posté le 21-02-2019 à 00:56:33  profilanswer
 

manulelutin a écrit :


Tiens, d'ailleurs, à ce sujet (appeau a Xat  :o ), dans le dernier science et vie, il ont un article sur l'ascenseur spatial, et ils parlent justement des radiations infligées a d'eventuels passagers.Et comme l'ascenseur n'irait pas très vite (200kmh dans leur modèle), le temps de passage au sein des ceintures de radiations serait tel que c'est aussi, voir plus problématique, qu'un voyage vers mars   :lol:


MENSONGES


---------------
eargasm § • Topics JV Rage Nostalgie • Discu Expatriés Toulouse Ryanair
n°55847703
XaTriX
Now we are all sons of bitches
Posté le 21-02-2019 à 00:56:50  profilanswer
 

Je te hais  [:romano21]


---------------
eargasm § • Topics JV Rage Nostalgie • Discu Expatriés Toulouse Ryanair
n°55849055
fiston
avatar à n°
Posté le 21-02-2019 à 09:59:32  profilanswer
 

gemini briquet a écrit :

Sinon, vous avez pensé qu'on peut aussi s'en branler de ce problème ? Si on attend qu'un voyage vers Mars soit aussi sûr qu'un voyage en ascenseur, on n'est pas près d'y aller :o

 

C'est un objectif qui dépasse la parfaite santé de ceux qui iront [:biiij:2] L'essentiel est qu'ils soient en bonne santé suffisamment longtemps pour faire leur taff :ange:

 

Si vous avez peur pour votre santé, ne posez pas votre candidature lorsque le jour viendra, restez le cul vissé sur votre chaise 10h par jour entre les pauses clopes, c'est meilleur pour le cancer :o

 

Sauf que les décideurs ne pensent pas du tout comme toi (et heureusement).
Le plus gros verrou à l'exploration spatiale "proche" est actuellement la médecine (court terme avec tous les pbs de santé mentale et long terme avec le physique).
Tant que ce verrou là n'aura pas sauté, aucun état / agence ne se risquera à envoyer une mission.

n°55849084
TheCreator
zwi
Posté le 21-02-2019 à 10:01:54  profilanswer
 

oui on peut encourager les gens à se buter entre eux, rouler à tombeau ouvert au milieu des piétons et faire leur richesse sur le malheur des autres, mais quelques .0000% de risque de cancer c'est inacceptable pour l'image


---------------
- "Bon ! Guethenoc, vous remboursez Roparzh." - "Non." - "Très bien. Roparzh, vous l'avez dans l'os."
n°55849160
gemini bri​quet
Tout plein de prévalence
Posté le 21-02-2019 à 10:07:05  profilanswer
 

fiston a écrit :


 
Sauf que les décideurs ne pensent pas du tout comme toi (et heureusement).
Le plus gros verrou à l'exploration spatiale "proche" est actuellement la médecine (court terme avec tous les pbs de santé mentale et long terme avec le physique).
Tant que ce verrou là n'aura pas sauté, aucun état / agence ne se risquera à envoyer une mission.


 
S'ils avaient pensé comme ça à l'époque de la course à la Lune, tout se serait arrêté après Apollo 1 :/
 
Je comprends parfaitement le problème politique et de relations publiques d'envoyer des gens avec des risques pour leur santé, voire qu'ils meurent. L'opinion publique (donc les financements :o ) n'accepte pas qu'une aventure scientifique et d'exploration soit risquée pour les humains... par contre ça ne dérange pas d'envoyer des soldats tuer et se faire tuer :o Cherchez l'erreur  :sarcastic:  
 
Pour le verrou, les problèmes à court terme sont un obstacle à la réalisation de la mission (si un astronaute pète les plombs pendant la mission). Les problèmes à long terme, non.

n°55849164
fiston
avatar à n°
Posté le 21-02-2019 à 10:07:23  profilanswer
 

TheCreator a écrit :

oui on peut encourager les gens à se buter entre eux, rouler à tombeau ouvert au milieu des piétons et faire leur richesse sur le malheur des autres, mais quelques .0000% de risque de cancer c'est inacceptable pour l'image

 

On n'encourage actuellement aucun des comportements que tu cites.

n°55849172
TheCreator
zwi
Posté le 21-02-2019 à 10:07:59  profilanswer
 

fiston a écrit :


 
On n'encourage actuellement aucun des comportements que tu cites.


 [:zaldarf:1]


---------------
- "Bon ! Guethenoc, vous remboursez Roparzh." - "Non." - "Très bien. Roparzh, vous l'avez dans l'os."
n°55849477
Kabouik
Posté le 21-02-2019 à 10:32:41  profilanswer
 

gemini briquet a écrit :

 

S'ils avaient pensé comme ça à l'époque de la course à la Lune, tout se serait arrêté après Apollo 1 :/

 

Je comprends parfaitement le problème politique et de relations publiques d'envoyer des gens avec des risques pour leur santé, voire qu'ils meurent. L'opinion publique (donc les financements :o ) n'accepte pas qu'une aventure scientifique et d'exploration soit risquée pour les humains... par contre ça ne dérange pas d'envoyer des soldats tuer et se faire tuer :o Cherchez l'erreur  :sarcastic:

 

Pour le verrou, les problèmes à court terme sont un obstacle à la réalisation de la mission (si un astronaute pète les plombs pendant la mission). Les problèmes à long terme, non.


Enfin à l'époque de la course à la Lune, c'était quand même pour une grande part motivé par la guerre froide. En temps de conflit, qu'il soit déjà armé ou qu'il soit encore psychologique avec des barils de poudre un peu partout, on relativise la valeur du sacrifice humain.

 

C'était un peu la même chose pour la course au vol supersonique d'ailleurs, c'était dominé par des enjeux militaires et une course entre nations rivales. En termes d'image, c'était pas bien grave si on perdait quelques casse-cous dans les accidents parce qu'il était plus important d'être les premiers à réussir et parce que l'opinion publique privilégiait sans doute un peu le patriotisme. Et puis c'était peut-être un peu plus confidentiel et moins médiatisé.


Message édité par Kabouik le 21-02-2019 à 10:43:48

---------------
Feedback HFR [VDS] MR-14EX, LCDVF, Markins, divers §§
n°55849990
epsiloneri​dani
Posté le 21-02-2019 à 11:05:54  profilanswer
 

gemini briquet a écrit :


 
S'ils avaient pensé comme ça à l'époque de la course à la Lune, tout se serait arrêté après Apollo 1 :/


 
Le programme Apollo c'était une guerre, il fallait battre les Soviétiques quel que soit le prix. Si c'était seulement pour la science et la technologie, ils n'auraient jamais investi les moyens qu'ils ont mis dans les années 60. Idem au niveau des pertes humaines, ils ont toléré largement plus de victimes que si ça avait été un simple programme scientifique.

n°55851467
yohaskan
Posté le 21-02-2019 à 13:12:11  profilanswer
 

Les recrutement du programme Apollo étaient tous des militaires non ?(Groupe d'astronautes 3)
En quel année, le recrutement s'est ouvert aux civils ?  
 
Edit: 1965 apparemment (groupe 4) : 4 militaires dont un géoloque et un physicien

n°55855644
franswa202
Posté le 21-02-2019 à 20:41:32  profilanswer
 

Pour le groupe 2, c'était ouvert à tous les pilotes d'essais, civils ou militaires. Elliot See et Neil Armstrong étaient civils.

n°55865743
Dame de Pi​ques
Qui s'y frotte s'y pique
Posté le 23-02-2019 à 07:34:59  profilanswer
 

manulelutin a écrit :


Tiens, d'ailleurs, à ce sujet (appeau a Xat  :o ), dans le dernier science et vie, il ont un article sur l'ascenseur spatial, et ils parlent justement des radiations infligées a d'eventuels passagers.Et comme l'ascenseur n'irait pas très vite (200kmh dans leur modèle), le temps de passage au sein des ceintures de radiations serait tel que c'est aussi, voir plus problématique, qu'un voyage vers mars   :lol:


Et en mettant beaucoup de blindages ?  :??:


---------------
Make our planet great again.
n°55871208
epsiloneri​dani
Posté le 24-02-2019 à 07:54:05  profilanswer
 

manulelutin a écrit :


Tiens, d'ailleurs, à ce sujet (appeau a Xat  :o ), dans le dernier science et vie, il ont un article sur l'ascenseur spatial, et ils parlent justement des radiations infligées a d'eventuels passagers.Et comme l'ascenseur n'irait pas très vite (200kmh dans leur modèle), le temps de passage au sein des ceintures de radiations serait tel que c'est aussi, voir plus problématique, qu'un voyage vers mars   :lol:


 
C'est un faux problème ça. D'ici à ce qu'on sache construire un ascenseur de 50 000 km on aura largement eu le temps de guérir le cancer donc on n'en aura plus grand chose à faire des radiations [:the_rainmaker:2]

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  388  389  390  391  392  393  394

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
[Topik Unik] Drogue/consommation/preventionTopik réveillon : vous le faite où et comment ?
[Topic Unique] La Basse[Topik unik] Etudiants qui se font chier au taf'
[TOPIC UNIK] Miss France 2004[Topik-à-spoiler] Quelle fin pour star wars episode3?
[Topic newbie]Question d'ordre général sur l'espace... 
Plus de sujets relatifs à : [Espace]Topik Unik Mars : tout sur ce qui orbite, roule ou tombe ...


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR