Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
570 connectés 

 



Lisez vous les préfaces des livres d'Histoire?




Attention si vous cliquez sur "voir les résultats" vous ne pourrez plus voter
Les invités peuvent voter

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  11  12  13  ..  41  42  43  44  45  46
Auteur Sujet :

[LIVRES] Histoire et romans historiques

n°31926063
ChaK_
Posté le 09-10-2012 à 08:28:53  profilanswer
 

Reprise du message précédent :
Je serais toi j'ira jusqu'a le revendre :D

 

Merci pour cette selection, j'avoue le 1er à l'air sympa, c'est celui qui à l'approche la plus terre à terre et au plus près du guerrier. Le reste m'a l'air assez étrange dans leurs approches. Je vais également jeter un oeil sur celui en FR.

 

Dans le premier post je vais regrouper tes 4 bouquins en une seule lignes, ça facilitera la recherche :jap:

 


edit : suis aller au musée de Cluny cet été, c'était sympa, mais je m'attendais à mieux. Pas vu le bouquin dont tu parlais par contre, mais y'a tellement de chose que c'est pas toujours évident. J'ai notamment été très surpris par un bouclier en forme de vague.

 

edit 2 : j'ai été regardé les critiques du premier à droite à gauche. Visiblement il fait tout sauf l'unanimité. Très controversé il semblerait.

 

celui la à l'air cool également http://www.amazon.fr/gp/product/18 [...] e=&seller=

 


Message cité 1 fois
Message édité par ChaK_ le 09-10-2012 à 09:03:38

---------------
Mon profil babelio
mood
Publicité
Posté le 09-10-2012 à 08:28:53  profilanswer
 

n°31926341
Valhalla_
Posté le 09-10-2012 à 09:26:10  profilanswer
 

Vivement que l'offre de livres numériques se développe. Aujourd'hui ça me fait autant chier d'avoir à acheter un livre papier, qu'un jeu PC en boîte. Dans le secteur livres historiques, surtout quand le sujet est assez confidentiel, l'offre est sacrément ténue.

Message cité 1 fois
Message édité par Valhalla_ le 09-10-2012 à 09:26:40
n°31926886
Sanglier
Cochon qui s'en dédit !
Posté le 09-10-2012 à 10:20:17  profilanswer
 

Je ne suis pas super fan de ça.
L'analogie avec les JV est fallacieuse, vu que les JV sur CD demandaient déjà du matériel pour fonctionner.
Un livre ne demande que son achat, un peu de temps et de la lumière, que le soleil donne gratos.
Un livre numérique demande l'achat de la liseuse, du fichier-livre, l'électricité pour recharger et une connexion Internet payante.
C'est une évolution inévitable, mais pour moi elle est sinistre.
En plus, ça va accélérer vitesse grand V la pratique du copier/coller et du Ctrl + F.


---------------
"La première qualité indispensable à un grand général, c'est de savoir se branler le vit." Marquis de Santa Cruz de Marcenado, 1684-1732, Réflexions militaires.
n°31926906
biezdomny
Ma place est dans un musée !
Posté le 09-10-2012 à 10:21:43  profilanswer
 

ChaK_ a écrit :

edit 2 : j'ai été regardé les critiques du premier à droite à gauche. Visiblement il fait tout sauf l'unanimité. Très controversé il semblerait.


 
Il est pahisto alors c'est le drame :D
Je pense qu'il convient au pratiquant de SCA par exemple, mais qu'il faut garder à l'esprit que c'est une reconstruction personnelle et pas une étude historique, sans quoi ça peut vite faire un meurtre chez les reconstituteurs.  
 


 
Ha oui, ça a l'air sympa, et effectivement la panoplie épée + petite targe ronde comme ça revient souvent dans les illustrations de l'époque.  
 
 
 


---------------
Expos et musées : il y a un topic pour ça. ♪♫♬ If you like a thing you should have put a numéro d'inventaire on it ♪♫♬ Woh-oh-oh oh-oh-oh, oh-oh oh-oh oh-oh-oh ♪♫♬
n°31927009
pdbzombifi​ay
Posté le 09-10-2012 à 10:29:01  profilanswer
 

Valhalla_ a écrit :

Vivement que l'offre de livres numériques se développe. Aujourd'hui ça me fait autant chier d'avoir à acheter un livre papier, qu'un jeu PC en boîte. Dans le secteur livres historiques, surtout quand le sujet est assez confidentiel, l'offre est sacrément ténue.


 
perso c'est l'inverse; mes biblis histos, je pourrais pas m'en débarrasser. autant les romans, à part des livres auxquels je tiens, genre mes premiers lancedragon, mes donaldson etc, je les foutrais bien dans des cartons, autant l'histo, plutôt crever.  
 

biezdomny a écrit :

Ha oui, ça a l'air sympa, et effectivement la panoplie épée + petite targe ronde comme ça revient souvent dans les illustrations de l'époque.


 
le mirmillon en moi désapprouve.  [:pdbzombifiay]  

n°31927119
biezdomny
Ma place est dans un musée !
Posté le 09-10-2012 à 10:37:09  profilanswer
 

pdbzombifiay a écrit :


le mirmillon en moi désapprouve.  http://hfr-rehost.net/hfr.toyonos.info/smileys/generate/tmp/00ebc2031bda8f84bf25f01165100e4e.smiley.png?foo=1349771814694


 
 [:aloy]


---------------
Expos et musées : il y a un topic pour ça. ♪♫♬ If you like a thing you should have put a numéro d'inventaire on it ♪♫♬ Woh-oh-oh oh-oh-oh, oh-oh oh-oh oh-oh-oh ♪♫♬
n°31927165
pdbzombifi​ay
Posté le 09-10-2012 à 10:40:10  profilanswer
 


 
profil>gestion d'image>ajouter smiley  [:duck action:5]

n°31927312
Valhalla_
Posté le 09-10-2012 à 10:48:49  profilanswer
 

Sanglier a écrit :

Je ne suis pas super fan de ça.
L'analogie avec les JV est fallacieuse, vu que les JV sur CD demandaient déjà du matériel pour fonctionner.
Un livre ne demande que son achat, un peu de temps et de la lumière, que le soleil donne gratos.
Un livre numérique demande l'achat de la liseuse, du fichier-livre, l'électricité pour recharger et une connexion Internet payante.
C'est une évolution inévitable, mais pour moi elle est sinistre.
En plus, ça va accélérer vitesse grand V la pratique du copier/coller et du Ctrl + F.


Pas envie de lancer le débat HS sur ce topic, mais ta comparaison est fallacieuse également. Une centaine de livres demande un espace de stockage chez le particulier, souvent dédié ; un meuble qu'il faut prendre en compte dans l'équation, en intégrant ce que ça a coûté de le fabriquer et de le faire transiter. A partir de combien de livres papiers, une liseuse, des ebooks et le peu d'électricité consommée deviennent plus intéressants économiquement et environnementalement ? Une liseuse peut contenir des milliers de livres ; chaque livre existe déjà en ebook avant d'être imprimé, ce n'est donc pas un surcoût. Un disque dur de 1To sur un serveur peut contenir 2 millions d'ebook approximativement ; quelle surface d'entrepôt est nécessaire pour stocker 2 millions de livres, avec ce que ça requiert en infrastructures et matériel ? Combien de camions a-t-il fallu pour transporter 2 millions de livres de l'imprimerie jusqu'au grossiste, puis au détaillant, puis au client ? Est-ce que ça coûte plus cher de transporter 1 disque dur de 1To et le mettre dans un serveur ? Est-ce qu'il est plus intéressant de fabriquer 1000 livres en papier, ou 1 liseuse électronique ?

 

Et la connexion internet payante, tu l'avais déjà avant et elle sert pour bien d'autre chose. C'est comme les consoleux qui disent qu'un PC coûte cher pour jouer, sans prendre en compte les nombreuses autres utilisations ;)

 

Bref, il faut prendre un point de vue beaucoup plus global ; et il devient du coup très difficile de dire quelle solution est la plus sinistre. Sans rentrer dans les conditions d'usage (praticité de l'ebook, meilleur pour les yeux, facilité à emporter partout ; contre difficulté de feuilleter un livre avec quelqu'un, de le prêter physiquement, de le revendre, attachement à l'objet, à l'odeur du papier). En tout cas le passage à l'ebook fait face à une résistance beaucoup plus farouche que la musique ou la vidéo, l'attachement au livre est plus sentimental et ça fait des milliers d'années que l'objet existe.

Message cité 2 fois
Message édité par Valhalla_ le 09-10-2012 à 10:51:18
n°31927457
Groomy
Oisif
Posté le 09-10-2012 à 10:59:56  profilanswer
 

Une bibliothèque pleine de livre c'est classe  :o J'aime ranger mes livres, feuilleter des déjà lu,..

Spoiler :

Un PC pour jouer coute cher et ne sert qu'à une chose : jouer. Pas besoin d'un gros PC pour une utilisation lambda sans jeu.


---------------
Le matin, j'émerge de mes rêves, le plus heureux des anges. Je me couche le soir, un vrai salaud. Qu'ai-je donc fait entre-temps ? J'ai fréquenté les hommes et fouillé dans leur merde.
n°31927483
pdbzombifi​ay
Posté le 09-10-2012 à 11:01:57  profilanswer
 

Valhalla_ a écrit :

Une centaine de livres


 
si seulement...  [:pdbzombifiay:1]  
 

Valhalla_ a écrit :

demande un espace de stockage chez le particulier, souvent dédié ; un meuble qu'il faut prendre en compte dans l'équation, en intégrant ce que ça a coûté de le fabriquer et de le faire transiter. A partir de combien de livres papiers, une liseuse, des ebooks et le peu d'électricité consommée deviennent plus intéressants économiquement et environnementalement ? Une liseuse peut contenir des milliers de livres ; chaque livre existe déjà en ebook avant d'être imprimé, ce n'est donc pas un surcoût. Un disque dur de 1To sur un serveur peut contenir 2 millions d'ebook approximativement ; quelle surface d'entrepôt est nécessaire pour stocker 2 millions de livres, avec ce que ça requiert en infrastructures et matériel ? Combien de camions a-t-il fallu pour transporter 2 millions de livres de l'imprimerie jusqu'au grossiste, puis au détaillant, puis au client ? Est-ce que ça coûte plus cher de transporter 1 disque dur de 1To et le mettre dans un serveur ? Est-ce qu'il est plus intéressant de fabriquer 1000 livres en papier, ou 1 liseuse électronique ?


 
je ne suis en général pas d'accord avec ce genre de vision. si on la suit, pourquoi faire un môme, puisqu'on ruine la planète et que les couches salissent? pourquoi vivre avec quelqu'un si c'est pour trouver des poils dans sa baignoire? pourquoi avoir des amis puisqu'un jour ils vont devenir cons ou mourir?  
je pense que l'être humain cherche parfois trop à être neutre, ce qu'il est tout simplement impossible. on agit sur notre environnement, notre monde, et les castors ne se posent pas des questions philosophiques quand ils détruisent un bout de forêt avec leurs barrages à la con.  
j'ai peu de plaisirs réels dans la vie, avoir mes livres en fait partie et je tiens à ce plaisir. si mon plaisir était de faire brûler de l'essence dans mon jardin ou tuer des clochards, je me censurerais.  
je me fous assez puissamment qu'il soit plus intéressant de fabriquer des livres ou une liseuse, je fais ma vie, en essayant de ne pas être trop con, ni de piller le monde autour de moi. à partir de là, je sais que je ne suis pas neutre, j'essaye de ne pas faire trop de conneries. je trouve ça triste de vivre dans un monde où on pense au poids des choses globales avant de prendre en compte le simple plaisir du petit bonhomme qui vit sans faire chier personne.  :o  
 
 

Valhalla_ a écrit :

l'attachement au livre est plus sentimental et ça fait des milliers d'années que l'objet existe.


 
c'est surtout que pour moi, l'écriture est la meilleure chose que l'humain ait inventée. y'a de la magie dans l'écriture, et je reste chaque jour impressionnée et émue qu'on puisse lire platon ou les apôtres. mais je suis con, aussi.  [:pdbzombifiay:1]

mood
Publicité
Posté le 09-10-2012 à 11:01:57  profilanswer
 

n°31927537
Valhalla_
Posté le 09-10-2012 à 11:05:36  profilanswer
 

Non mais je respecte complètement la vision traditionnelle du livre, l'attachement à l'objet et tout.

 

Je réponds juste sur le même terrain que Sanglier Bossu, c'est-à-dire l'aspect économique que je prolonge sur le plan environnemental.

 

Personnellement je me cogne de l'objet, seul le contenu m'intéresse. Mes livres sont rangés en bordel dans un coin de ma chambre d'ado, je ne les expose pas dans une vitrine, je ne les feuillette jamais, je n'ai jamais relu un livre ; je viens de déménager et je n'ai pris aucun livre, car c'est lourd, ça prend de la place, j'avais pas envie d'acheter une petite bibliothèque et je vais sûrement encore déménager dans l'année. Donc pour ma conception du livre, l'ebook est la perfection même. Et je suis donc embêté pour lire des livres historiques dans l'état actuel des choses.


Message édité par Valhalla_ le 09-10-2012 à 11:10:07
n°31927703
Valhalla_
Posté le 09-10-2012 à 11:17:22  profilanswer
 

Groomy a écrit :

Spoiler :

Un PC pour jouer coute cher et ne sert qu'à une chose : jouer. Pas besoin d'un gros PC pour une utilisation lambda sans jeu.



Spoiler :

Certes, encore qu'un gros proco et une grosse CG avec CUDA par exemple améliorent les performances d'encodage, de compression, de traitement photo, et celles du PC en général ; l'investissement ne bénéficie donc pas qu'au jeu. Mais dans un raisonnement plus complet, le consoleux doit acheter la console + l'écran + un ordinateur pour pouvoir faire la même chose qu'un joueur PC qui aura sa tour + l'écran ; et pour avoir le même confort d'utilisation bureautique ou multimédia (sans même parler de fonctions plus avancées) que le PCiste, il ne pourra pas se contenter d'une machine à 400€.


Message édité par Valhalla_ le 09-10-2012 à 11:19:46
n°31929277
Sanglier
Cochon qui s'en dédit !
Posté le 09-10-2012 à 13:33:15  profilanswer
 

Je parle d'un exemple général "parfait", de deux individus qui partant de rien (pas d'ordi, de connexion Internet) et qui chercheraient à lire un même livre.
La voie numérique est plus chère, vu que celui qui la suivrait devrait acheter du matériel (ordi + liseuse) et se connecter pour télécharger le contenu.
Ton argument du problème la place à avoir chez soi est pertinent, mais j'ai une amie qui a résolu ce problème en empruntant ses livres à la bibliothèque municipale. Grosse lectrice, à presque quarante ans, elle doit avoir quatre ou cinq bouquins chez elle.
Mais bon, d'un autre côté, j'ai une collègue qui a acheté une Kobo parce qu'à cause de son arthrite, elle n'arrivait plus à manipuler les gros romans qu'elle affectionne...
Il se peut qu'avec le temps, je doive aussi en passer par là... Je m'adapterai, même si je n'aime pas l'objet.
Et puis, sauf effondrement de la civilisation, c'est presque inévitable.
Comme l'a dit J. G. Ballard, la modernité nous impose des outils qu'il est indispensable de savoir maîtriser sous peine de devenir aveugle, sourd et muet.
Le livre numérique va remplacer les éditions de poche bon marché. L'édition de livre papier subsistera sous forme d'objets de luxe pour un public si ce n'est raffiné tout au moins friqué...


---------------
"La première qualité indispensable à un grand général, c'est de savoir se branler le vit." Marquis de Santa Cruz de Marcenado, 1684-1732, Réflexions militaires.
n°31929355
ChaK_
Posté le 09-10-2012 à 13:38:41  profilanswer
 

Sanglier a écrit :

Je ne suis pas super fan de ça.
L'analogie avec les JV est fallacieuse, vu que les JV sur CD demandaient déjà du matériel pour fonctionner.
Un livre ne demande que son achat, un peu de temps et de la lumière, que le soleil donne gratos.
Un livre numérique demande l'achat de la liseuse, du fichier-livre, l'électricité pour recharger et une connexion Internet payante.
C'est une évolution inévitable, mais pour moi elle est sinistre.
En plus, ça va accélérer vitesse grand V la pratique du copier/coller et du Ctrl + F.


j'approuve. Autant le demat JV je m'y adonne, autant celui du livre c'est hors de question tant que c'est facultatif. Je tient trop à ma belle biblio et au feeling papier.

Message cité 1 fois
Message édité par ChaK_ le 09-10-2012 à 13:41:55

---------------
Mon profil babelio
n°31929364
ChaK_
Posté le 09-10-2012 à 13:39:29  profilanswer
 

biezdomny a écrit :


 
Il est pahisto alors c'est le drame :D
Je pense qu'il convient au pratiquant de SCA par exemple, mais qu'il faut garder à l'esprit que c'est une reconstruction personnelle et pas une étude historique, sans quoi ça peut vite faire un meurtre chez les reconstituteurs.  
 


 

biezdomny a écrit :


 
Ha oui, ça a l'air sympa, et effectivement la panoplie épée + petite targe ronde comme ça revient souvent dans les illustrations de l'époque.  
 
 
 

Tu penses que ce genre de livre est viable en lui même? J'entend pour quelqu'un qui ne pratique pas l'escrime médievale, et qui ne cherche pas non plus.


---------------
Mon profil babelio
n°31929489
Valhalla_
Posté le 09-10-2012 à 13:48:54  profilanswer
 

ChaK_ a écrit :

Je tient trop à ma belle biblio.


C'est marrant la place du livre quand même. La bibliothèque chez les gens, c'est souvent quelque chose d'ostentatoire, placé à la vue de tous dans le salon. Quand c'est dans un meuble fermé, c'est une vitrine. Quelle est la part de la praticité (je peux saisir un livre à tout moment), celle de l'esthétique (j'aime voir l'assemblage de couvertures) et celle de l'apparat (regardez, je lis, j'ai beaucoup de livres, je suis cultivé) ? On constate moins souvent ça avec les albums de musique, vinyles, DVD, jeux vidéo, qu'on enferme plus souvent dans un coin plus utilitaire, dans un meuble fermé, voire relégués dans une pièce annexe quand ce n'est pas un carton.

Message cité 5 fois
Message édité par Valhalla_ le 09-10-2012 à 13:49:48
n°31929586
biezdomny
Ma place est dans un musée !
Posté le 09-10-2012 à 13:55:05  profilanswer
 

ChaK_ a écrit :

Tu penses que ce genre de livre est viable en lui même? J'entend pour quelqu'un qui ne pratique pas l'escrime médievale, et qui ne cherche pas non plus.


 
Bah tout dépend de ton degré d'intérêt dans la chose... si on est très intéressé par un sujet, on peut devenir un "chercheur amateur" au sens où on va apprécier de lire des trucs un peu plus pointus que sur d'autres sujets. Personnellement, bien que ne pratiquant pas le full contact (même si je caresse l'idée depuis longtemps), je les trouve très intéressants. Bon, le problème, c'est qu'après tu peux plus regarder un film sans facepalmer :D


---------------
Expos et musées : il y a un topic pour ça. ♪♫♬ If you like a thing you should have put a numéro d'inventaire on it ♪♫♬ Woh-oh-oh oh-oh-oh, oh-oh oh-oh oh-oh-oh ♪♫♬
n°31929626
Groomy
Oisif
Posté le 09-10-2012 à 13:56:49  profilanswer
 

Valhalla_ a écrit :

On constate moins souvent ça avec les albums de musique, vinyles, DVD, jeux vidéo, qu'on enferme plus souvent dans un coin plus utilitaire, dans un meuble fermé, voire relégués dans une pièce annexe quand ce n'est pas un carton.

musique, vinyles, DVD, jeux vidéo ne sont pas lisibles sans un appareil dédié, ce sont que des 0 et 1 qui ne servent à rien seul. La TV/console/chaine Hi-Fi eux sont dans le salon  :o  


---------------
Le matin, j'émerge de mes rêves, le plus heureux des anges. Je me couche le soir, un vrai salaud. Qu'ai-je donc fait entre-temps ? J'ai fréquenté les hommes et fouillé dans leur merde.
n°31929656
Sanglier
Cochon qui s'en dédit !
Posté le 09-10-2012 à 13:59:01  profilanswer
 

Valhalla_ a écrit :


C'est marrant la place du livre quand même. La bibliothèque chez les gens, c'est souvent quelque chose d'ostentatoire, placé à la vue de tous dans le salon. Quand c'est dans un meuble fermé, c'est une vitrine. Quelle est la part de la praticité (je peux saisir un livre à tout moment), celle de l'esthétique (j'aime voir l'assemblage de couvertures) et celle de l'apparat (regardez, je lis, j'ai beaucoup de livres, je suis cultivé) ? On constate moins souvent ça avec les albums de musique, vinyles, DVD, jeux vidéo, qu'on enferme plus souvent dans un coin plus utilitaire, dans un meuble fermé, voire relégués dans une pièce annexe quand ce n'est pas un carton.


Héritage culturel...
Les grands seigneurs se devaient d'avoir une belle bibliothèque avec des ouvrages recherchés, qu'ils ouvraient aux grands penseurs itinérants. C'est d'ailleurs pour fixer ces penseurs itinérants que les étudiants ont créé les universités.
Ces bibliothèques asseyaient la réputation de leur possesseur autant que les joutes de tournois...


Message édité par Sanglier le 09-10-2012 à 14:00:13

---------------
"La première qualité indispensable à un grand général, c'est de savoir se branler le vit." Marquis de Santa Cruz de Marcenado, 1684-1732, Réflexions militaires.
n°31929716
biezdomny
Ma place est dans un musée !
Posté le 09-10-2012 à 14:02:55  profilanswer
 

Valhalla_ a écrit :


C'est marrant la place du livre quand même. La bibliothèque chez les gens, c'est souvent quelque chose d'ostentatoire, placé à la vue de tous dans le salon. Quand c'est dans un meuble fermé, c'est une vitrine. Quelle est la part de la praticité (je peux saisir un livre à tout moment), celle de l'esthétique (j'aime voir l'assemblage de couvertures) et celle de l'apparat (regardez, je lis, j'ai beaucoup de livres, je suis cultivé) ? On constate moins souvent ça avec les albums de musique, vinyles, DVD, jeux vidéo, qu'on enferme plus souvent dans un coin plus utilitaire, dans un meuble fermé, voire relégués dans une pièce annexe quand ce n'est pas un carton.


 
Une bibliothèque, c'est aussi un vulgar display of power  [:nozdormu]  
Mais je ne comprends pas ta conception pour le reste, chez moi tout est visible et accessible y compris les JV.  
 
Sinon, j'ai une amie qui a acheté des cadres spéciaux pour accrocher ses pochettes de vinyles préférés au mur comme des tableaux, c'est vachement chouette (le cadre s'ouvre pour qu'on puisse sortir le disque facilement).
 
/petit-HS


---------------
Expos et musées : il y a un topic pour ça. ♪♫♬ If you like a thing you should have put a numéro d'inventaire on it ♪♫♬ Woh-oh-oh oh-oh-oh, oh-oh oh-oh oh-oh-oh ♪♫♬
n°31929749
Valhalla_
Posté le 09-10-2012 à 14:04:43  profilanswer
 

Ce n'est pas ma conception, je parle de ce que je vois en général chez les gens.

n°31929767
ChaK_
Posté le 09-10-2012 à 14:06:12  profilanswer
 

Valhalla_ a écrit :


C'est marrant la place du livre quand même. La bibliothèque chez les gens, c'est souvent quelque chose d'ostentatoire, placé à la vue de tous dans le salon. Quand c'est dans un meuble fermé, c'est une vitrine. Quelle est la part de la praticité (je peux saisir un livre à tout moment), celle de l'esthétique (j'aime voir l'assemblage de couvertures) et celle de l'apparat (regardez, je lis, j'ai beaucoup de livres, je suis cultivé) ? On constate moins souvent ça avec les albums de musique, vinyles, DVD, jeux vidéo, qu'on enferme plus souvent dans un coin plus utilitaire, dans un meuble fermé, voire relégués dans une pièce annexe quand ce n'est pas un carton.


c'est ornemental pour moi. J'aime bien passer devant et me souvenir d'un livre que j'ai lu, regarder le bel ensemble de tranche, classé par taille (dalton style) et par catégorie (policier, fiction, histoire, roman histo...).

 

Bref pour moi c'est un lieu que j'aime bien voir. Et c'est pas ostentatoire du tout, sachant qu'elle n'est ni au salon ni en évidence, elle est au contraire dans une pièce au fond de la maison.

 


C'est un lieu que j'associe au calme et à la sérénité, contrairement à mon bureau qui me sert de rage room avec les jeux vidéo :D
Pourtant je lis pas dans cette dites pièce, mais j'aime bien y passer.

Spoiler :

La ou les paysans n'y mettront pas leurs mains sales et moites [:deratisateur]

Message cité 1 fois
Message édité par ChaK_ le 09-10-2012 à 14:18:30

---------------
Mon profil babelio
n°31929930
Sanglier
Cochon qui s'en dédit !
Posté le 09-10-2012 à 14:17:14  profilanswer
 

ChaK_ a écrit :


Bref pour moi c'est un lieu que j'aime bien voir. Et c'est pas ostentatoire du tout, sachant qu'elle n'est ni au salon ni en évidence, elle est au contraire dans une pièce au fond de la maison.

Moi, c'est mon salon. Mais c'est pareil, personne ne vient jamais chez moi.  :D  

Spoiler :

[:seagal_lonely]



---------------
"La première qualité indispensable à un grand général, c'est de savoir se branler le vit." Marquis de Santa Cruz de Marcenado, 1684-1732, Réflexions militaires.
n°31930008
ChaK_
Posté le 09-10-2012 à 14:22:15  profilanswer
 

idem, ils risqueraient de jaunir mes pages avec leurs halènes fetides [:luxy]

 

Et j'avais oublié la comparaison avec les DVD de valhalla. Pour moi un livre à bien plus de valeur. Je range mes DVD dans un meuble fermé et je n'y vais que si besoin. Mais un livre j'y ai un attachement, surtout du à la durée de lecture. En lecture intense (3-4-5H par jour) le livre je le vis véritablement pendant 2/3/10 jours.

 

La le récit d'Alexandre je suis dedans comme dans un Verne, et je sais que quand je placerais le bouquin dans la bibliotèque ça sera avec une certain émotion. Idem quand je repasserais devant.

 

Un DVD ça dure 2H et c'est marre. J'ai pas du tout la même approche.

 

Par exemple si un incendie se déclare et que je perd tout, je sais que de mes biens physique accessoire ce serait mes livres que je regretterais le plus, et pas mon PC ou mes DVD.


Message édité par ChaK_ le 09-10-2012 à 14:23:52

---------------
Mon profil babelio
n°31930092
ChaK_
Posté le 09-10-2012 à 14:26:48  profilanswer
 

biezdomny a écrit :


 
Bah tout dépend de ton degré d'intérêt dans la chose... si on est très intéressé par un sujet, on peut devenir un "chercheur amateur" au sens où on va apprécier de lire des trucs un peu plus pointus que sur d'autres sujets. Personnellement, bien que ne pratiquant pas le full contact (même si je caresse l'idée depuis longtemps), je les trouve très intéressants. Bon, le problème, c'est qu'après tu peux plus regarder un film sans facepalmer :D


J'y porte un certain interet dira on :D
 
Disons que je suis vraiment curieux de connaitre ça. Mais d'une ce qui me chagrine c'est que visiblement toutes les reconstitutions de combat medievaux ne sont plus ou moins que des speculations et adaptation de source. De ce que j'ai compris l'art du combat à l'épée était plus protégé.
 
Et de deux j'ai peur qu'en ne pratiquant pas j'ai du mal à realiser ce que je lis, et qu'au final je ne vois qu'une succession de schema sans vraiment visualiser la chose.
 
ça serait a 10€ j'hésiterais pas une seconde, mais la 22€... :/


---------------
Mon profil babelio
n°31935567
Kede
Posté le 09-10-2012 à 21:29:26  profilanswer
 

Valhalla_ a écrit :


C'est marrant la place du livre quand même. La bibliothèque chez les gens, c'est souvent quelque chose d'ostentatoire, placé à la vue de tous dans le salon. Quand c'est dans un meuble fermé, c'est une vitrine. Quelle est la part de la praticité (je peux saisir un livre à tout moment), celle de l'esthétique (j'aime voir l'assemblage de couvertures) et celle de l'apparat (regardez, je lis, j'ai beaucoup de livres, je suis cultivé) ? On constate moins souvent ça avec les albums de musique, vinyles, DVD, jeux vidéo, qu'on enferme plus souvent dans un coin plus utilitaire, dans un meuble fermé, voire relégués dans une pièce annexe quand ce n'est pas un carton.


Peu de gens ont une bibliothèque intéressante... quand ils en ont une.
Et quand bien même, je pense qu'à une époque où on prône la connerie à tout va (dans bcp de milieux... pauvres ou riches), se targuer d'avoir une biblio et la mettre en avant, c'est un moindre mal :o
 
Enfin comme je dis, j'ai rarement vu de biblio dans un salon....ou alors dans les piaules d'étudiants  [:khakha_orbital]


---------------
On est tous en cellule mon petit pote, toi, moi, tout le monde. La vie est une prison. Et la plus terrible de toutes parce que pour s'en évader faut passer l'arme à gauche. Plaisante jamais avec ces choses là. Je vais t'enculer.
n°31935790
biezdomny
Ma place est dans un musée !
Posté le 09-10-2012 à 21:47:27  profilanswer
 

Kede a écrit :


Peu de gens ont une bibliothèque intéressante... quand ils en ont une.
Et quand bien même, je pense qu'à une époque où on prône la connerie à tout va (dans bcp de milieux... pauvres ou riches), se targuer d'avoir une biblio et la mettre en avant, c'est un moindre mal :o
 
Enfin comme je dis, j'ai rarement vu de biblio dans un salon....ou alors dans les piaules d'étudiants  [:khakha_orbital]


 
 [:lol wut]  
Suffit de fréquenter des parigots, dans le salon y a les bibliothèques, les PC et des fois même le lit.


Message édité par biezdomny le 09-10-2012 à 21:47:45

---------------
Expos et musées : il y a un topic pour ça. ♪♫♬ If you like a thing you should have put a numéro d'inventaire on it ♪♫♬ Woh-oh-oh oh-oh-oh, oh-oh oh-oh oh-oh-oh ♪♫♬
n°31938214
ChaK_
Posté le 10-10-2012 à 09:04:15  profilanswer
 

Kede a écrit :


Peu de gens ont une bibliothèque intéressante... quand ils en ont une.


interessante niveau oeuvres tu veux dire?


---------------
Mon profil babelio
n°31938688
Groomy
Oisif
Posté le 10-10-2012 à 09:58:46  profilanswer
 

Non sur l'ouvrage de la bibliothèque, Ikea s'pas intéressant  :o

 

A part ça j'ai terminé le tome 2 de Fortune de France. Cette fois axé sur la vie en ville, Montpellier, avec le cadet de la famille qui s'en va faire des études. Un tout petit peu moins bon que le 1er (moins de personnages intéressant, scénario un peu gros) mais ça reste de la grosse qualitaÿ, écriture, dialogue, fond historique, rythme, toussa...
Quand je sais qu'il me reste 11 derrière, je savoure.

 

Sinon je regardais quelques bouquins sur la Grèce antique, j'ai trouvé ça :
- le pavé complet D'Alexandre à Actium de Peter Green http://www.amazon.fr/DAlexandre-%C [...] 600&sr=1-2
- plus ponctuel Les guerres médiques toujours de Peter Green http://www.amazon.fr/guerres-m%C3% [...] 481&sr=1-1
- la french touch La Grèce au siècle de Périclès de Robert Flacelière http://www.amazon.fr/Gr%C3%A8ce-au [...] 468&sr=1-1

 

Si jamais quelqu'un a lu un des trois ici.

Message cité 1 fois
Message édité par Groomy le 10-10-2012 à 09:59:05

---------------
Le matin, j'émerge de mes rêves, le plus heureux des anges. Je me couche le soir, un vrai salaud. Qu'ai-je donc fait entre-temps ? J'ai fréquenté les hommes et fouillé dans leur merde.
n°31940287
ChaK_
Posté le 10-10-2012 à 11:51:11  profilanswer
 

Groomy a écrit :

Non sur l'ouvrage de la bibliothèque, Ikea s'pas intéressant  :o  
 


c'est vrai que ma question était conne :o
 
Mais j'aime pas trop que des gens disent que d'autres ont des trucs ininteressants :o
ça leur plait pas stout :o
 
Sinon j'ai lu aucun des trois :o
 
Et j'ai fini alexandre, je fais un feedback cet aprem :o


---------------
Mon profil babelio
n°31942466
ChaK_
Posté le 10-10-2012 à 14:55:36  profilanswer
 

Alexandre le Grand de Droysen Gustave

 

http://s3.static69.com/m/image-offre/e/4/7/5/e4755ac1906dd2ab70fac3b05e75a367-300x300.gif

 

490 pages, mais vous pouvez en compter 900 d'un bouquin poche normal, c'est vraiment pas écrit très gros.

 

Je sais même pas par ou commencer mon feedback. Ce livre m'a complètement transporté dans un autre univers, et le fait de l'avoir fini me laisse un peu perdu et sans repère.

 

Je vais donc commencer par les deux points qui m'ont chagrinés.

 

De un c'est un livre écrit en 1833, par un spécialiste d'Alexandre semble il, une personne absolument respectée du milieu et son livre à fait date dans le microcosme Alexandrien. Cependant ce fut en 1833, et donc ce livre manque potentiellement des découvertes archéologique plus récentes. Cela peut être des documents accessoires, qui ne changeront que peu de chose à l'ensemble et qui n’intéresseront que les ultra-connaisseurs ou peut être des choses plus vagues, comme des carnets ou autre. Bref, je n'en sais ABSOLUMENT rien, et c'est pour cela que je déplore la perte POTENTIELLE de connaissance sur Alexandre.

 

Le second point est le manque d'approfondissement du personnage. Il faut bien être conscient en lisant ce livre qu'on lit une sorte de roman d'aventure du personnage. L'histoirien se laisse certes parfois aller à des explications ou conjecture, mais ce n'est pas une étude du personnage à proprement parler.

 

Cela étant, je pense que ce livre reste une oeuvre majeure pour qui souhaite découvrir Alexandre, et ce sont encore ses livres écrit en 1833 qui font semblerait il font toujours référence.

 

L'auteur, une sorte de "fanboy objectif" historique d'Alexandre m'a complètement bouleversé par sa sincérité d'écriture et sa faculté à dépeindre le Roi. Il nous y montre un personnage d'une grandeur assez inimaginable, qui tenta (et reussit en partie) de rallier les peuples de la Grèce à l'Indus, de Pellas au Caire. Une personne d'une autre ère, tellement en avance sur son temps par ses considération politique (concilier l'occident et l'orient sous la même egide), religieuse en tendant le paganisme vers une représentation plus métaphysique d'un/des dieux ou culturelle en propageant la culture Hellenistique aux confin du monde et inversement.

 

Un personnage complètement dualiste, capable du pire en rasant des villes entières, en tuant des milliers de gens simplement pour s'être soulevés, reduisant des dizaines de milliers en esclavage pour ne rien risquer.... comme du meilleurs, confortant des gens dans leur positions, en ayant une extrême bonté envers les peuples, ses satrapes ou son entourage.

 

Une personne qui de l'abolition de la Perse à son retour à Babylone fut véritablement considéré (et elevé au rang) comme un dieu vivant par des millions de personnes, même les démocrates Atheniens.

 

Et c'est la une des force de ce livre, nous décrire ce personnage malgré tout ses travers aussi horribles soient ils, à travers ses campagnes, ses batailles, ses doutes. Les conditions de vie, sa générosité, sa témérité etc... un homme qui pendant 11 ans de guerre et d'avancée fut sans cesse en première ligne avec ses hommes. Le premier à monter aux remparts, à charger avec la cavalerie etc...

 

Un homme d'un tempérament exceptionnel, pour qui le mot impossible ne signifiait que défis à surmonter, que n’arrêtait ni la Nature, ni les ennemis.

 

Au cours du livre je me suis demandé si une personne ayant occis autant de personnes et ayant au final déclaré la guerre à des tribus n'ayant rien demandées (du moins dans sa campagne d'Inde) pouvait être qualifiée de Grande. Mais après réflexion je pense que oui, il avait une véritable vision du monde, une utopie, qu'il était en train de realisé quand il fut fauché par la mort. Un monde unis, dicté par le respect, la paix et le commerce. ça reste bien sûr très litigieux comme question, mais quand on regarde l'ensemble je pense que le mot est approprié.

 

Pour la technique ça se lit comme du seigneur des anneaux écrit par Verne, c'est vraiment fluide, on est plongé dans les fôrets humides d'Asie lointaine, ou dans les deserts, c'est très bien écrit. Parfois des listes un peu plus complexe de formations, ethnie ou lieux cassent un peu l'ensemble, mais ça ne dure jamais longtemps. Même si comme souvent avec ce genre de livre c'est vraiment pas facile de se souvenir des 4000 noms grecs, perse ou hindoux. ça met 40 pages à démarrer par contre.

 

Un livre qui m'a fait aimer Alexandre tout simplement, sa passion était contagieuse.

 

Cependant j'aimerais le completer un peu plus tard avec une étude, si cela existe, qui traite un peu plus en profondeur du personnage. Le manque de source n'aidant clairement pas, 2400 ans c'est quand même assez loin :D

 

8/10

 

edit : a noter 4 pages de cartes à la fin du livre qui permettent de suivre le trajet fléchés du Roi et son convoi.

Message cité 1 fois
Message édité par ChaK_ le 10-10-2012 à 15:10:07

---------------
Mon profil babelio
n°31942532
talbazar
morte la bête, mort le venin
Posté le 10-10-2012 à 15:00:07  profilanswer
 

merci Chak, comme toujours avec toi, on sent le passionné !
 
j'ai bien un truc sur Alexandre le Gland, mais ça doit pas être le même.

n°31942588
The_Declar​ation
the dark should fear me
Posté le 10-10-2012 à 15:04:09  profilanswer
 

merci en effet, ça donne envie!

n°31943132
DavidAmes
Posté le 10-10-2012 à 15:40:22  profilanswer
 

ChaK_ a écrit :

Alexandre le Grand de Droysen Gustave
 
 
L'auteur, une sorte de "fanboy objectif" historique d'Alexandre m'a complètement bouleversé par sa sincérité d'écriture et sa faculté à dépeindre le Roi. Il nous y montre un personnage d'une grandeur assez inimaginable, qui tenta (et reussit en partie) de rallier les peuples de la Grèce à l'Indus, de Pellas au Caire. Une personne d'une autre ère, tellement en avance sur son temps par ses considération politique (concilier l'occident et l'orient sous la même egide), religieuse en tendant le paganisme vers une représentation plus métaphysique d'un/des dieux ou culturelle en propageant la culture Hellenistique aux confin du monde et inversement.
 
Un personnage complètement dualiste, capable du pire en rasant des villes entières, en tuant des milliers de gens simplement pour s'être soulevés, reduisant des dizaines de milliers en esclavage pour ne rien risquer.... comme du meilleurs, confortant des gens dans leur positions, en ayant une extrême bonté envers les peuples, ses satrapes ou son entourage.
 
Une personne qui de l'abolition de la Perse à son retour à Babylone fut véritablement considéré (et elevé au rang) comme un dieu vivant par des millions de personnes, même les démocrates Atheniens.
 
Et c'est la une des force de ce livre, nous décrire ce personnage malgré tout ses travers aussi horribles soient ils, à travers ses campagnes, ses batailles, ses doutes. Les conditions de vie, sa générosité, sa témérité etc... un homme qui pendant 11 ans de guerre et d'avancée fut sans cesse en première ligne avec ses hommes. Le premier à monter aux remparts, à charger avec la cavalerie etc...
 
Un homme d'un tempérament exceptionnel, pour qui le mot impossible ne signifiait que défis à surmonter, que n’arrêtait ni la Nature, ni les ennemis.
 
Au cours du livre je me suis demandé si une personne ayant occis autant de personnes et ayant au final déclaré la guerre à des tribus n'ayant rien demandées (du moins dans sa campagne d'Inde) pouvait être qualifiée de Grande. Mais après réflexion je pense que oui, il avait une véritable vision du monde, une utopie, qu'il était en train de realisé quand il fut fauché par la mort. Un monde unis, dicté par le respect, la paix et le commerce. ça reste bien sûr très litigieux comme question, mais quand on regarde l'ensemble je pense que le mot est approprié.
 
 


 
C'est une chose qu'il faut nuancer grandement. On ne l'élève pas comme un Dieu, et encore moins en Grèce, il s'élève lui-même comme un Dieu à travers une multitude de petits "épisodes" comme le nœud Gordien, son périple en Égypte et sa visite dans le temple de Zeus-Ammôn (si je ne dis pas de bêtises), sa volonté de se placer comme le "nouveau" Grand Roi de Perse en partant à la chasse du meurtrier de Darius etc etc. Et ce n'est pas forcément bien vu en Grèce car il instaure alors des pratiques barbares pour les grecs envers sa personne comme la Proskynèse, la prosternation, dont on - les grecs - considère alors que cela ne doit se faire que face aux dieux. Et c'est une des raisons qui amène la sédition d'Opis en -324.  
 


---------------
3X HWF Tag Team Champions - X2  HWF Intercontinental Championship - OMG Moment de l'année 2012
n°31943328
Groomy
Oisif
Posté le 10-10-2012 à 15:52:08  profilanswer
 

Ouais s'pas mal comme compte rendu  [:littlebill]

Spoiler :

[:theorie des lavabos]


---------------
Le matin, j'émerge de mes rêves, le plus heureux des anges. Je me couche le soir, un vrai salaud. Qu'ai-je donc fait entre-temps ? J'ai fréquenté les hommes et fouillé dans leur merde.
n°31943408
ChaK_
Posté le 10-10-2012 à 15:58:05  profilanswer
 

Tout à fait la proskynèse à (entre autre) ammené à l'épisode d'Opis, mais cela restait logique dans sa vision d'union entre les deux mondes, et pour montrer sa volonté de traiter tout le monde équitablement il a opté pour cette revérence. Opis qui se termina bien d'ailleurs pour lui et pour tout le monde. Il aurait certes pu dispenser tout le monde de reverence mais bon, il semblerait que pour les Asiates s'aurait été un vrai sacrilège.

 

Je ne pense pas qu'il faille voir la proskynèse côté Hellène comme sa volonté de se faire reconnaitre comme un dieu, même si côté asiatique c'était le cas, mais plus comme une mesure d'équité. Enfin je pense que la question ne sera jamais eludée, sauf si on retrouve son journal intime. Je ne sais pas s'il était narcissique à ce point.

 

Et gustave Droyen parle bien d'Alexandre elevé au rang divin à Athène notamment grâce à l'épisode de la défection du tresorier royal et de la corruption des Atheniens. C'est cependant sur la toute fin de sa vie, genre les 4 derniers mois.

 

Il parle aussi du status "divin" qui n'a pas du tout la même connotation que de nos jours. C'était complètement different, et d'après lui ce n'était pas une mesure choquante comme on la perçoit de nos jours. Comme disons je ne sais plus quel homme de ce temps : "Les dieux sont des hommes immortels et les hommes des dieux mortels".

 

Après je ne parle pas de sparte ou des ruines de Thèbes, ce serait hors de question.

 

Cependant comme je l'ai dit dans mon feed le bouquin pêche un peu de côté psychologique de l'animal, je peut me tromper.

 

edit : si t'as retenu ça d'une lecture ancienne c'est super impressionant, j'suis pas sur de me souvenir de l'oracle de zeus ammon dans 6 mois :D

Message cité 1 fois
Message édité par ChaK_ le 10-10-2012 à 16:03:56

---------------
Mon profil babelio
n°31943618
ldebuiche
Posté le 10-10-2012 à 16:11:27  profilanswer
 

https://play.google.com/store/books [...] FZQUFKIl0.
 
bouquin gratuit à priori ( faut dire 1833 )

n°31943847
Groomy
Oisif
Posté le 10-10-2012 à 16:25:24  profilanswer
 

Je suis pas certain que ce soit le même livre. Pas le même titre, pas d'auteur, pas la bonne date  :D  
 
En allemand il semble dispo en ebook (VO), en français pas trop même si j'ai trouvé un lien http://www.google.fr/url?sa=t&rct= [...] Qg7D1sFKyg


Message édité par Groomy le 10-10-2012 à 16:26:20

---------------
Le matin, j'émerge de mes rêves, le plus heureux des anges. Je me couche le soir, un vrai salaud. Qu'ai-je donc fait entre-temps ? J'ai fréquenté les hommes et fouillé dans leur merde.
n°31943915
ldebuiche
Posté le 10-10-2012 à 16:30:29  profilanswer
 

oops suis allé trop vite peu être :)

n°31944004
DavidAmes
Posté le 10-10-2012 à 16:35:12  profilanswer
 

ChaK_ a écrit :

Tout à fait la proskynèse à (entre autre) ammené à l'épisode d'Opis, mais cela restait logique dans sa vision d'union entre les deux mondes, et pour montrer sa volonté de traiter tout le monde équitablement il a opté pour cette revérence. Opis qui se termina bien d'ailleurs pour lui et pour tout le monde. Il aurait certes pu dispenser tout le monde de reverence mais bon, il semblerait que pour les Asiates s'aurait été un vrai sacrilège.

 

Je ne pense pas qu'il faille voir la proskynèse côté Hellène comme sa volonté de se faire reconnaitre comme un dieu, même si côté asiatique c'était le cas, mais plus comme une mesure d'équité. Enfin je pense que la question ne sera jamais eludée, sauf si on retrouve son journal intime. Je ne sais pas s'il était narcissique à ce point.

 

Et gustave Droyen parle bien d'Alexandre elevé au rang divin à Athène notamment grâce à l'épisode de la défection du tresorier royal et de la corruption des Atheniens. C'est cependant sur la toute fin de sa vie, genre les 4 derniers mois.

 

Il parle aussi du status "divin" qui n'a pas du tout la même connotation que de nos jours. C'était complètement different, et d'après lui ce n'était pas une mesure choquante comme on la perçoit de nos jours. Comme disons je ne sais plus quel homme de ce temps : "Les dieux sont des hommes immortels et les hommes des dieux mortels".

 

Après je ne parle pas de sparte ou des ruines de Thèbes, ce serait hors de question.

 

Cependant comme je l'ai dit dans mon feed le bouquin pêche un peu de côté psychologique de l'animal, je peut me tromper.

 

edit : si t'as retenu ça d'une lecture ancienne c'est super impressionant, j'suis pas sur de me souvenir de l'oracle de zeus ammon dans 6 mois :D

 

Dans le cadre de mon cursus universitaire, j'ai un peu bossé sur Alexandre d'où mes souvenirs.  :o

 

Pour l'épisode du trésorier royal du nom de Harpale, je ne vois pas le rapport avec le caractère divin. Si les athéniens le laissent s'échapper, c'est surtout par crainte de possibles représailles "temporelles" de Alexandre. Et d'ailleurs, cela réveille les tensions entre Athènes et la Macédoine.

 

Pour Athènes adorateur du dieu Alexandre, je vais citer François Lefèvre dans son livre Histoire du monde grec antique (page328) quand Alexandre réclame l'instauration de son culte : "Les réactions semblent là encore constatées, à l'image de de ce qui passe à Athènes : le patriote Lycurgue  aurait déclaré qu'il faudrait se purifier en sortant du sanctuaire d'Alexandre, tandis que le pragmatique Démade aurait avertit ses compatriotes qu'en préservant le ciel, ils risquaient de perdre la terre...". C'est pour cela qu'il faut un peu nuancer le Gustave sur ce point. Personne ne le fait de bon coeur, c'est bien plus par nécessité qu'on obéit.


Message édité par DavidAmes le 10-10-2012 à 16:38:34

---------------
3X HWF Tag Team Champions - X2  HWF Intercontinental Championship - OMG Moment de l'année 2012
n°31944117
ChaK_
Posté le 10-10-2012 à 16:41:01  profilanswer
 

J'assimile alors, il semblerait que tu ais plus de source que moi.

 

Je relierais quand même ce passage, si je me trompe faudrait que je sache pourquoi (ce que j'ai lu de travers plutôt), mais je suis quasi sur que même les atheniens avaient finis par "l'accepter."

 

Et pour faire ça de bon cœur côté Athénien je suis bien d'accord, c'est surtout pour pas se faire péter les rotules. Cependant je ne suis pas sûr que ses troupes aient remis ça sur le tapis une fois l'épisode d'Opis terminé, droysen ne reparle plus de la proskynèse après ça.

 

faut dire il a pas vraiment vécu longtemps après.

 

edit : cela dit droysen ça date, ça a peut être été dementi, éclairci ou complété depuis, d'ou mon premier point négatif sur ce livre. L'archeologie et l'Histoire ont quand même pris un bon boost au XXeme.

Message cité 2 fois
Message édité par ChaK_ le 10-10-2012 à 16:44:37

---------------
Mon profil babelio
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  11  12  13  ..  41  42  43  44  45  46

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Apprendre les maths en suivant l'Histoire ?Histoire d'ondes
mes 10 romans de fantasy préférés[recherche titre] vieille serie de livres pour ados
vente de livres ?Histoire mystérieuse : subaru impreza 2L confort
Secret Story 5L'histoire
Une histoire de SF à faire froid dans le dos.connaissez vous des livres d'enquêtes ?
Plus de sujets relatifs à : [LIVRES] Histoire et romans historiques


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR