Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
845 connectés 

 


 

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  840  841  842  ..  860  861  862  863  864  865
Auteur Sujet :

[taupikunik] Réchauffement climatique

n°58122819
chrisleurn
Hardcore Will Never Die !
Posté le 19-11-2019 à 08:56:59  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

Sangel a écrit :

 

C'est complètement faux, les émissions en France c'est pas "majoritairement l'industrie".

 

https://reho.st/preview/self/849da4 [...] 17e0c6.jpg

 

Et elles ont baissé, même en tenant compte des imports.
Donc non, ça ne baisse pas car on délocalise nos émissions.

 

https://reho.st/preview/self/c3bf3c [...] a86dbb.jpg


Désolé si j'ai mal interprété la chose :/ mais j'était resté sur ceci comme graphe:

Citation :

https://jancovici.com/wp-content/up [...] raph12.png
Evolution par activité des émissions de CO2 seul (en France) depuis 1960, en millions de tonnes équivalent CO2.


On vois très bien depuis le choc pétrolier de 1974, que l'industrie a fait d’énorme progré d’émission de CO2, ou ce que je pense :o  une désindustrialisation massive, c'est à dire délocalisation massive [:spamafote]
Faut bien produire ailleurs, tout ce que l'on achète dans le commerce [:spamafote] mais c'est ptet moi qui interprète mal :o  :o

 

Mais par contre, j'ai jamais dit que l'industrie émet le plus de CO2 en France hein, c'est le transport, qui d’ailleurs n'en a que faire de prix du pétrole :o :o

Message cité 2 fois
Message édité par chrisleurn le 19-11-2019 à 09:01:18

---------------
BOINC MPT -   DIABLO III
mood
Publicité
Posté le 19-11-2019 à 08:56:59  profilanswer
 

n°58122843
broddok27
Posté le 19-11-2019 à 09:01:13  profilanswer
 

Sangel a écrit :


Par contre la voiture à 2L au 100 j'y crois pas une seule seconde. Les gens ne voudront pas y passer, et vont plutôt migrer vers de l'électrique.


En 2012, les fabricants envisageaient un véhicule hybride pour atteindre les 2l/100 à l'horizon 2020.  
Sinon en thermique, AMHA tu y arrives péniblement en diesel et avec une voiture trés légère au détriment de la sécurité.
Les meilleurs scooters 125 atteignent les 2l/100.

n°58122884
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 19-11-2019 à 09:06:49  profilanswer
 

broddok27 a écrit :


 
La transformation d'énergie a été réduit d'un 1/3 en 18 ans, autant que la production industrielle. Et les émissions d'énergie c'est plutôt domestique il me semble.


 
La transformation d'énergie = raffineries aussi?
On en a fermé pas mal il me semble (5)
 
https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste [...] françaises

Message cité 1 fois
Message édité par rdlmphotos le 19-11-2019 à 09:07:27

---------------
Le diabète de type 1: une maladie qui ne dort jamais...
n°58122971
Krazouk
Posté le 19-11-2019 à 09:15:29  profilanswer
 

alffir a écrit :


Tu as lu le message auquel je réponds ?
 
Dæmon dit que l'idée de la pile à combustible, c'est de ne pas se trimballer avec des réservoirs à haute pression, et je dis que je ne vois pas pourquoi puisque la pile ne fait que transformer l'hydrogène.


 
Ah oui en effet

n°58123018
Krazouk
Posté le 19-11-2019 à 09:19:45  profilanswer
 

Dæmon a écrit :


yep erreur de vocabulaire de ma part :jap: lire "stockage de l'hydrogene" au lieu de "pile a combustible"
 
La R&D a court terme est basée sur du stockage sous forme liquide dans des réservoirs sous pression, mais dans les objectif a long terme il y a bien la volonté de trouver des solution de stockage via des matériaux solides.
 
https://www.energy.gov/sites/prod/f [...] -sheet.pdf


 
Ouais, y a même une entreprise qui commercialise des réservoirs à base d'hydrure mais c'est très limité en terme de performances. La cinétique limite vraiment ça. Pour le moment, c'est utilisable uniquement si on a besoin de beaucoup (ou pas d'ailleurs) d'énergie mais avec peu de puissance.
 

rdlmphotos a écrit :


 
Il faut aussi des catalyseurs dans les piles à combustible à hydrogène... Pas sûr que ce soit très tiptop comme matériau point de vue pollution et approvisionnement....
 
 
A part ça, si vous êtes nés après 1967, vous avez toujours vécu dans dans les 7 années les plus chaudes depuis 1860.
Et si vous êtes nés après 1985, vous avez toujours vécu dans le top 10 des plus chaudes
https://youtu.be/rlOVS8TruHs


 
Le catalyseur, c'est platine pour le moment. On sait faire des catalyseurs sans platine qui offrent à peu près les mêmes performances brutes mais ça tient pas encore assez bien dans le temps. On sait même en faire avec du fer mais ils sont plus chers que le platine :pt1cable:  

n°58123078
broddok27
Posté le 19-11-2019 à 09:24:31  profilanswer
 

rdlmphotos a écrit :


 
La transformation d'énergie = raffineries aussi?
On en a fermé pas mal il me semble (5)
 
https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste [...] françaises


Le raffinage, ça reste une émission faite sur notre territoire. Et le parc auto majoritairement diesel a dû expliquer des fermetures.

Message cité 1 fois
Message édité par broddok27 le 19-11-2019 à 09:26:25
n°58123095
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 19-11-2019 à 09:27:07  profilanswer
 

broddok27 a écrit :


Le raffinage, ça reste une émission faite sur notre territoire. Et le parc auto majoritairement diesel a dû expliquer des fermetures.


 
Oui mais on les a fermés d'où une baisse des émissions sur notre territoire :o  


---------------
Le diabète de type 1: une maladie qui ne dort jamais...
n°58123136
tuxerman12
Posté le 19-11-2019 à 09:31:17  profilanswer
 

chrisleurn a écrit :


Désolé si j'ai mal interprété la chose :/ mais j'était resté sur ceci comme graphe:

Citation :

https://jancovici.com/wp-content/up [...] raph12.png
Evolution par activité des émissions de CO2 seul (en France) depuis 1960, en millions de tonnes équivalent CO2.


On vois très bien depuis le choc pétrolier de 1974, que l'industrie a fait d’énorme progré d’émission de CO2, ou ce que je pense :o  une désindustrialisation massive, c'est à dire délocalisation massive [:spamafote]
Faut bien produire ailleurs, tout ce que l'on achète dans le commerce [:spamafote] mais c'est ptet moi qui interprète mal :o  :o  
 
Mais par contre, j'ai jamais dit que l'industrie émet le plus de CO2 en France hein, c'est le transport, qui d’ailleurs n'en a que faire de prix du pétrole :o :o


 
Non non tu n'interprètes pas mal, on a plus d'objets made in taiwan que made in france dans nos appartements, et encore les made in france souvent ont juste été assemblés en france pour raison fiscale :o
Le transport pollue mais faut bien se déplacer. Je suis en région parisienne, je fais 80% de mes déplacements en bus diesel, rempli à raz la gueule de lycéens à certaines heures, presque vide à minuit, mais même si je suis un pd2povre, j'ai le droit d'avoir un moyen de transport à cette heure tardive, si y en a pas, ben je prends ma voiture diesel aussi [:spamafote]

n°58123255
Krazouk
Posté le 19-11-2019 à 09:43:51  profilanswer
 

Un bus diesel, c'est 5x moins pire qu'une voiture où tu seras seul dedans.

n°58123449
mith sipan​atu
Une forme alitée à remplir
Posté le 19-11-2019 à 09:59:57  profilanswer
 

Krazouk a écrit :

Un bus diesel, c'est 5x moins pire qu'une voiture où tu seras seul dedans.


42L/100

 

donc non, ça dépend du taux de remplissage


---------------
Plutôt la mort que la souillure
mood
Publicité
Posté le 19-11-2019 à 09:59:57  profilanswer
 

n°58123482
broddok27
Posté le 19-11-2019 à 10:03:42  profilanswer
 

Krazouk a écrit :

Un bus diesel, c'est 5x moins pire qu'une voiture où tu seras seul dedans.


5 fois plus, probablement pas autant :
https://www.delijn.be/fr/overdelijn [...] uigen.html
 
C'est dans les niveaux d'un scooter, pour un bus moyennement rempli (75g CO2/km, 40l/100).
Tu fais mieux avec un véhicule électrique, ou un covoiturage à 3.
Maintenant, il y a les bus en agrocarburant et en hybride.

Message cité 1 fois
Message édité par broddok27 le 19-11-2019 à 10:04:46
n°58123547
broddok27
Posté le 19-11-2019 à 10:10:02  profilanswer
 

Je me posais la question. Il y avait en France avant la guerre un réseau dense de voies ferrées avec des trains vapeurs et diesel. Est-ce envisageable de réhabiliter ces lignes et les électrifier?
L'electrification représente t'il un surcoût important pour exploiter une voie ferrée? Parceque des trains diesels n'ont aucun intérêt en terme de GES par rapport à des bus.

Message cité 4 fois
Message édité par broddok27 le 19-11-2019 à 10:10:33
n°58123562
Krazouk
Posté le 19-11-2019 à 10:11:48  profilanswer
 

mith sipanatu a écrit :


42L/100
 
donc non, ça dépend du taux de remplissage


 
J'ai en tête 14 personne en moyenne. Mais j'ai un peux exagéré le ratio.
 

broddok27 a écrit :


5 fois plus, probablement pas autant :
https://www.delijn.be/fr/overdelijn [...] uigen.html
 
C'est dans les niveaux d'un scooter, pour un bus moyennement rempli (75g CO2/km, 40l/100).
Tu fais mieux avec un véhicule électrique, ou un covoiturage à 3.
Maintenant, il y a les bus en agrocarburant et en hybride.


 
Oauis 2x mieux. C'est pas 5x, j'étais loin. N'empêche que ça reste super intéressant.

n°58123583
rdlmphotos
omnia vanitas !
Posté le 19-11-2019 à 10:13:22  profilanswer
 

broddok27 a écrit :

Je me posais la question. Il y avait en France avant la guerre un réseau dense de voies ferrées avec des trains vapeurs et diesel. Est-ce envisageable de réhabiliter ces lignes et les électrifier?
L'electrification représente t'il un surcoût important pour exploiter une voie ferrée? Parceque des trains diesels n'ont aucun intérêt en terme de GES par rapport à des bus.


 
Pas entretenues, détruites, transformées en pistes cyclables...


---------------
Le diabète de type 1: une maladie qui ne dort jamais...
n°58123655
chrisleurn
Hardcore Will Never Die !
Posté le 19-11-2019 à 10:19:04  profilanswer
 

broddok27 a écrit :

Je me posais la question. Il y avait en France avant la guerre un réseau dense de voies ferrées avec des trains vapeurs et diesel. Est-ce envisageable de réhabiliter ces lignes et les électrifier?
L'electrification représente t'il un surcoût important pour exploiter une voie ferrée? Parceque des trains diesels n'ont aucun intérêt en terme de GES par rapport à des bus.


Je dirait intérêt quasi nul, les anciennes voies, enfin ce qui en reste, n'on pas de corrélation entre habitation et industrie, et si c’était le cas, qui dit électrification dit centrale nucléaire si l'on veux ne pas émettre de CO2 :/


---------------
BOINC MPT -   DIABLO III
n°58123746
Eric B
Posté le 19-11-2019 à 10:26:06  profilanswer
 

broddok27 a écrit :

Je me posais la question. Il y avait en France avant la guerre un réseau dense de voies ferrées avec des trains vapeurs et diesel. Est-ce envisageable de réhabiliter ces lignes et les électrifier?
L'electrification représente t'il un surcoût important pour exploiter une voie ferrée? Parceque des trains diesels n'ont aucun intérêt en terme de GES par rapport à des bus.

 

un des points les plus cher (ou simplement LE plus cher) du transport sur rail est justement l entretien des rails et de ce qui va avec (signalisation, gares, etc): tout le réseau quoi.
Si tu regardes un peu les bilans financiers de la SNCF ou Deutsche Bahn, la partie réseau ne survit que grâce aux subventions publiques.
A contrario, l utilisation des trains (véhicule et vente des places) est (ou peut être) rentable.
Donc malheureusement aucune chance de restaurer les vieilles lignes dans le système actuel.

 

Le réseau routier est lui aussi essentiellement public (hormis les autoroutes à péage), donc pareil, le réseau n est possible qu'avec les subventions.
D ailleurs, sans réseau public, il serait intéressant de connaître le vrai prix de l utilisation des routes pour une voiture ou un camion: si cela était facturé (surtout pour les camions, c est leur poids qui abîme le plus les routes) plutôt que cela passe par les impôts, peut être y en aurait il moins....
Privatiser tout le réseau routier et avoir des péages partout était d'ailleurs une proposition (sur la forme d'une boutade) de Jancovici:
https://jancovici.com/transition-en [...] u-routier/

 

Sans aller jusque là, l'approche allemande pourrait donner des idées au élus français: le réseau routier est certes publique, et en partie financé par les impôts classiques, mais aussi par un impôt dédié qui dépends du volume du moteur. Un retour de la vignette en quelque sorte:
https://de.wikipedia.org/wiki/Kraft [...] utschland)

Message cité 2 fois
Message édité par Eric B le 19-11-2019 à 10:50:54
n°58123925
broddok27
Posté le 19-11-2019 à 10:37:34  profilanswer
 

Eric B a écrit :


 
un des points les plus cher du transport sur rail est justement l entretien des rails et de ce qui va avec (signalisation, gares, etc): tout le réseau quoi.
Si tu regardes un peu les bilans financiers de la SNCF ou Deutsche Bahn, la partie réseau ne survit que grâce aux subventions publiques.
A contrario, l utilisation des trains (véhicule et vente des places) est (ou peut être) rentable.
Donc malheureusement aucune chance de restaurer les vieilles lignes dans le système actuel.
 
Le réseau routier est lui aussi essentiellement public (hormis les autoroutes à péage), donc pareil, le réseau n est possible qu'avec les subventions.
 
D ailleurs, sans réseau public, il serait intéressant de connaître le vrai prix de l utilisation des routes pour une voiture ou un camion: si cela était facturé (surtout pour les camions, c est leur poids qui abîme le plus les routes) plutôt que cela passe par les impôts, peut être y en aurait il moins....
 


 
L'entretien de la composante électrique des voies ferrées représente t'elle une part importante?  
Je sais bien que le rail crée une dette énorme, mais c'est le moyen le moins émetteur de co2. Il serait peut être plus judicieux d'établir un mode de vie similaire à une époque (jusqu aux années 50 disons) oú le déplacement se faisait par le train.  
J'imagine que le réseau ferré pré-1945 lui aussi ne devait pas être si peu coûteux à entretenir.

n°58123948
broddok27
Posté le 19-11-2019 à 10:39:40  profilanswer
 

Eric B a écrit :


 
un des points les plus cher du transport sur rail est justement l entretien des rails et de ce qui va avec (signalisation, gares, etc): tout le réseau quoi.
Si tu regardes un peu les bilans financiers de la SNCF ou Deutsche Bahn, la partie réseau ne survit que grâce aux subventions publiques.
A contrario, l utilisation des trains (véhicule et vente des places) est (ou peut être) rentable.
Donc malheureusement aucune chance de restaurer les vieilles lignes dans le système actuel.
 
Le réseau routier est lui aussi essentiellement public (hormis les autoroutes à péage), donc pareil, le réseau n est possible qu'avec les subventions.
D ailleurs, sans réseau public, il serait intéressant de connaître le vrai prix de l utilisation des routes pour une voiture ou un camion: si cela était facturé (surtout pour les camions, c est leur poids qui abîme le plus les routes) plutôt que cela passe par les impôts, peut être y en aurait il moins....  
Privatiser tout le réseau routier et avoir des péages partout était d'ailleurs une proposition (sur la forme d'une boutade) de Jancovici:  
https://jancovici.com/transition-en [...] u-routier/
 
Sans aller jusque là, l'approche allemande pourrait donner des idées au élus français: le réseau routier est certes publique, et en partie financé par les impôts classiques, mais aussi par un impôt dédié qui dépends du volume du moteur. Un retour de la vignette en quelque sorte:
https://de.wikipedia.org/wiki/Kraft [...] utschland) pour le prix de la vignette


La vignette est à mon sens plus réglo que des péages, et je serais pour qu'on l'introduise en France en virant les péages. Mais en Allemagne tu n'en as pas besoin actuellement. En Autriche, si.

n°58123975
Krazouk
Posté le 19-11-2019 à 10:41:37  profilanswer
 

broddok27 a écrit :


 
L'entretien de la composante électrique des voies ferrées représente t'elle une part importante?  
Je sais bien que le rail crée une dette énorme, mais c'est le moyen le moins émetteur de co2. Il serait peut être plus judicieux d'établir un mode de vie similaire à une époque (jusqu aux années 50 disons) oú le déplacement se faisait par le train.  
J'imagine que le réseau ferré pré-1945 lui aussi ne devait pas être si peu coûteux à entretenir.


 
Tellement peu couteux qu'on a créé la SNCF :o

n°58124044
cordelius
Disciplus Simplex
Posté le 19-11-2019 à 10:45:47  profilanswer
 

Krazouk a écrit :


 
Tellement peu couteux qu'on a créé la SNCF :o


Avant les dépenses somptuaires du TGV, la SNCF était dans le vert non?


---------------
"On est en 2032, ça donne 2-0-3-2, c'est le 21ème siècle quoi. Et j'ai le regret de vous annoncer que le monde est maintenant peuplé de couilles molles, c'est un remake de la petite maison dans la prairie joué par une bande de pédales en robe longue"
n°58124076
Krazouk
Posté le 19-11-2019 à 10:47:38  profilanswer
 

Je revenais à la création de la SNCF qui a englobé plein de petites sociétés avec un endettement important du à l'entretien du réseau...
 
https://fr.wikipedia.org/wiki/Soci% [...] e_mondiale

n°58124106
cordelius
Disciplus Simplex
Posté le 19-11-2019 à 10:49:40  profilanswer
 

Krazouk a écrit :

Je revenais à la création de la SNCF qui a englobé plein de petites sociétés avec un endettement important du à l'entretien du réseau...
 
https://fr.wikipedia.org/wiki/Soci% [...] e_mondiale


La SNCB en Belgique a été créée pour les mêmes raisons :jap:
 
Et maintenant on parle de privatiser... comme si la leçon n'avait pas suffi.


---------------
"On est en 2032, ça donne 2-0-3-2, c'est le 21ème siècle quoi. Et j'ai le regret de vous annoncer que le monde est maintenant peuplé de couilles molles, c'est un remake de la petite maison dans la prairie joué par une bande de pédales en robe longue"
n°58124108
Eric B
Posté le 19-11-2019 à 10:49:50  profilanswer
 

broddok27 a écrit :


La vignette est à mon sens plus réglo que des péages, et je serais pour qu'on l'introduise en France en virant les péages. Mais en Allemagne tu n'en as pas besoin actuellement. En Autriche, si.

 

en Autriche (et dans plein d autre pays, république Tcheque, Suisse, etc), tu paies explicitement une vignette qd tu y passes, souvent que pour l utilisation des autoroutes.

 

En Allemagne, seuls les résidents allemands la paye: l impôt est obligatoire dès que tu as une voiture immatriculée en Allemagne, et quel que soit le type de route utilisées. Les belles autoroutes allemandes sont bien payées par les allemands alors que tout le monde peut les utiliser.

 

https://de.wikipedia.org/wiki/Kraft [...] utschland)
https://www.smart-rechner.de/kfzste [...] steuer.php

 

décrit et calcule les prix de la vignette annuelle pour les voitures personnelles après 2009:
pour les moteurs 'essence'  2,00 € par 100 cm³ + 2,00 € je g/km CO2 au dessus de la limite (qui diminue de plus en plus, 95g sur les véhicules de 2014 et + récents)
pour les moteurs diesel:     9,50 € par 100 cm³ + 2,00 € je g/km CO2 au dessus de la limite
cela n empêche pas les allemands d avoir tjs des grosses voitures
Mais par ex 400€ pour un 2l diesel à 200g de Co2, ça calme un peu. Une voiture essence de 1.5l à 100g de co2 sera 10 fois moins chère à 40€

 

Les voitures électriques seront en fonction du poids, par ex 56€ pour 2t.

 


pour les camions, c'est en fonction du poids, par ex pour les + récents (classe S2), 300€ pour un 8 tonnes mais avec un plafonds à 556€. Ce plafonds équivaut à 12.5 tonnes donc c est pas terrible ce système, car encourage d avoir des camions plus gros (40t  pareil que 13 t).

 


Un système à l échelle EU s'inspirant du système allemand serait AMHA la solution la plus réglo / fair.


Message édité par Eric B le 19-11-2019 à 11:11:10
n°58124286
tuxerman12
Posté le 19-11-2019 à 11:03:29  profilanswer
 

broddok27 a écrit :

Je me posais la question. Il y avait en France avant la guerre un réseau dense de voies ferrées avec des trains vapeurs et diesel. Est-ce envisageable de réhabiliter ces lignes et les électrifier?
L'electrification représente t'il un surcoût important pour exploiter une voie ferrée? Parceque des trains diesels n'ont aucun intérêt en terme de GES par rapport à des bus.


La tendance actuelle de l'entreprise sncf c'est de supprimer les lignes non rentables, alors ressusciter d'anciennes lignes, je n'y crois pas du tout  [:churros norris]  

n°58125396
alffir
Posté le 19-11-2019 à 12:30:08  profilanswer
 

L'âge d'or des voix ferrées, c'est avant l'invention de l'automobile, du camion et du bus.

 

Les petites lignes sont jolies mais lentes, et on n'abandonnera jamais le réseau routier, rien que pour les pompiers et ambulances, tout en étant utilisable par des engins légers pour la livraison des derniers kms.

 

Les pays qui n'ont pas développés le train à l'époque ont d'excellents bus. On pourrait changer l'énergie utilisée par des bus.

 

Après on a les TGV qui concurrence les avions, et sont mêmes plus rapides si on conserve les lignes lentes pour les derniers kms.


---------------
Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.
n°58125462
Sangel
Posté le 19-11-2019 à 12:40:03  profilanswer
 

chrisleurn a écrit :


Désolé si j'ai mal interprété la chose :/ mais j'était resté sur ceci comme graphe:

Citation :

https://jancovici.com/wp-content/up [...] raph12.png
Evolution par activité des émissions de CO2 seul (en France) depuis 1960, en millions de tonnes équivalent CO2.


On vois très bien depuis le choc pétrolier de 1974, que l'industrie a fait d’énorme progré d’émission de CO2, ou ce que je pense :o une désindustrialisation massive, c'est à dire délocalisation massive [:spamafote]
Faut bien produire ailleurs, tout ce que l'on achète dans le commerce [:spamafote] mais c'est ptet moi qui interprète mal :o :o

 

Mais par contre, j'ai jamais dit que l'industrie émet le plus de CO2 en France hein, c'est le transport, qui d’ailleurs n'en a que faire de prix du pétrole :o :o

 

Les industriels produisent moins de CO2 car ils ont des process plus économique en énergie surtout.

 

Là où on avait des chaudières au fioul ou au charbon (avec des consos délirantes car le pétrole était gratuit) bien dégueu, on a probablement des fours électriques aujourd'hui.

 

En soit on importe uniquement l'équivalent d'une tonne de CO2 par habitant en France.

 

On a certes plein de merdouilles chinoise, mais les gros trucs polluants tels que les bagnoles, les avions, les bâtiments sont toujours construits ici.

n°58125633
chrisleurn
Hardcore Will Never Die !
Posté le 19-11-2019 à 12:59:44  profilanswer
 

Sangel a écrit :


 
Les industriels produisent moins de CO2 car ils ont des process plus économique en énergie surtout.
 
Là où on avait des chaudières au fioul ou au charbon (avec des consos délirantes car le pétrole était gratuit) bien dégueu, on a probablement des fours électriques aujourd'hui.
 
En soit on importe uniquement l'équivalent d'une tonne de CO2 par habitant en France.
 
On a certes plein de merdouilles chinoise, mais les gros trucs polluants tels que les bagnoles, les avions, les bâtiments sont toujours construits ici.


Je ne nie pas les progrès de l'industrie française (encore une fois merci le nucléaire) mais il ne faut pas non plus nié celle que l'on importe et je veux bien une source sur seulement 1T CO2 / hab :o


---------------
BOINC MPT -   DIABLO III
n°58125705
pik3
Posté le 19-11-2019 à 13:09:43  profilanswer
 

Citation :

Sur la période 1990-2017, les années 1991, 1998 et 2010 correspondent à des pics de rejets du fait notamment de situations conjoncturelles particulières.
Transport routier : Les émissions du transport routier ont connu une hausse depuis 1990 qui s’explique en grande partie par l’augmentation du trafic routier. La baisse observée en 2008 fait suite à un recours accru aux agrocarburants, à la mise en place du bonus/malus qui a permis d’accélérer le renouvellement du parc automobile par des véhicules moins énergivores et à la flambée des prix du carburant au cours du premier trimestre 2008. Depuis 2009, les émissions oscillent autour de 120 Mt.
Résidentiel/tertiaire : le niveau des émissions de ce secteur est globalement en baisse depuis 1990. L’année 2014 représente le niveau le plus bas observé (70 Mt) du fait de la douceur du climat français cette année-là.
En ce qui concerne le bois et les résidus de bois (inclus dans la catégorie biomasse), les consommations sont liées aux conditions climatiques. Ainsi, par exemple, un pic de consommation est observé en 1991 (année froide avec un indice de rigueur de 1,11) car le bois a été utilisé comme appoint.
 
Industrie manufacturière : les émissions de ce secteur ont globalement diminué depuis 1990. Cette baisse observée s’explique, d’une part, par les économies d’énergie réalisées suite au premier choc pétrolier survenu en 1973 (la consommation de pétrole a fortement chuté au profit de l’électricité et du gaz naturel) et, d’autre part, par les nouvelles réglementations élaborées en 1998 visant à imposer des rendements minimaux aux chaudières industrielles ainsi qu’un contrôle périodique des installations de combustion supérieures à 1 MW. Entre 2008 et 2009, les émissions ont été fortement réduites suite à la baisse de la production dans le secteur de la sidérurgie et des minéraux non métalliques pour des raisons économiques. Les émissions ont connu une légère hausse en 2010, du fait de la reprise économique, pour retomber depuis en dessous du niveau atteint en 2009.
 
Transformation d’énergie : les émissions de ce secteur ont globalement été réduites sur la période. Le pic a été atteint en 1979 au moment du second choc pétrolier. La baisse observée à partir de cette année-là provient essentiellement de la mise en œuvre du programme électronucléaire et, dans une moindre mesure, d’autres actions comme les économies d’énergie induisant une demande plus faible. L’année 2011 présente une baisse importante du fait d’une moindre production d’électricité d’origine thermique suite à un climat doux cette année-là. Bien que 2012 et 2013 soient des années plus froides, les émissions de ce secteur stagnent au même niveau que celles de 2011 du fait de la baisse d’activité dans le secteur du raffinage du pétrole. Enfin, la poursuite de cette baisse d’activité dans le secteur du raffinage, associée à la douceur du climat et à une moindre consommation de charbon dans le secteur de la production d’électricité (divisée par deux entre 2013 et 2014) ont fait de 2014 l’année présentant le niveau le plus bas observé depuis 1979. Depuis 2013, les émissions sont de nouveau à la hausse du fait d’un climat légèrement moins doux sur ces dernières années et de la disponibilité des moyens de production non carbonés (nucléaire et hydroélectrique, notamment).


 
http://www.citepa.org/fr/2019-co2/


---------------
Je suis d'accord avec patx  ©Dante2002 le 21/03/2018
n°58125820
chrisleurn
Hardcore Will Never Die !
Posté le 19-11-2019 à 13:22:38  profilanswer
 

pik3 a écrit :

Citation :

Sur la période 1990-2017, les années 1991, 1998 et 2010 correspondent à des pics de rejets du fait notamment de situations conjoncturelles particulières.
Transport routier : Les émissions du transport routier ont connu une hausse depuis 1990 qui s’explique en grande partie par l’augmentation du trafic routier. La baisse observée en 2008 fait suite à un recours accru aux agrocarburants, à la mise en place du bonus/malus qui a permis d’accélérer le renouvellement du parc automobile par des véhicules moins énergivores et à la flambée des prix du carburant au cours du premier trimestre 2008. Depuis 2009, les émissions oscillent autour de 120 Mt.
Résidentiel/tertiaire : le niveau des émissions de ce secteur est globalement en baisse depuis 1990. L’année 2014 représente le niveau le plus bas observé (70 Mt) du fait de la douceur du climat français cette année-là.
En ce qui concerne le bois et les résidus de bois (inclus dans la catégorie biomasse), les consommations sont liées aux conditions climatiques. Ainsi, par exemple, un pic de consommation est observé en 1991 (année froide avec un indice de rigueur de 1,11) car le bois a été utilisé comme appoint.
 
Industrie manufacturière : les émissions de ce secteur ont globalement diminué depuis 1990. Cette baisse observée s’explique, d’une part, par les économies d’énergie réalisées suite au premier choc pétrolier survenu en 1973 (la consommation de pétrole a fortement chuté au profit de l’électricité et du gaz naturel) et, d’autre part, par les nouvelles réglementations élaborées en 1998 visant à imposer des rendements minimaux aux chaudières industrielles ainsi qu’un contrôle périodique des installations de combustion supérieures à 1 MW. Entre 2008 et 2009, les émissions ont été fortement réduites suite à la baisse de la production dans le secteur de la sidérurgie et des minéraux non métalliques pour des raisons économiques. Les émissions ont connu une légère hausse en 2010, du fait de la reprise économique, pour retomber depuis en dessous du niveau atteint en 2009.
 
Transformation d’énergie : les émissions de ce secteur ont globalement été réduites sur la période. Le pic a été atteint en 1979 au moment du second choc pétrolier. La baisse observée à partir de cette année-là provient essentiellement de la mise en œuvre du programme électronucléaire et, dans une moindre mesure, d’autres actions comme les économies d’énergie induisant une demande plus faible. L’année 2011 présente une baisse importante du fait d’une moindre production d’électricité d’origine thermique suite à un climat doux cette année-là. Bien que 2012 et 2013 soient des années plus froides, les émissions de ce secteur stagnent au même niveau que celles de 2011 du fait de la baisse d’activité dans le secteur du raffinage du pétrole. Enfin, la poursuite de cette baisse d’activité dans le secteur du raffinage, associée à la douceur du climat et à une moindre consommation de charbon dans le secteur de la production d’électricité (divisée par deux entre 2013 et 2014) ont fait de 2014 l’année présentant le niveau le plus bas observé depuis 1979. Depuis 2013, les émissions sont de nouveau à la hausse du fait d’un climat légèrement moins doux sur ces dernières années et de la disponibilité des moyens de production non carbonés (nucléaire et hydroélectrique, notamment).


 
http://www.citepa.org/fr/2019-co2/


Oué, chiffre d’émission direct en France, et on occulte toutes les importations :/ c'est pas légèrement biaisé :/
 

Citation :

Périmètre géographique
Le périmètre géographique des émissions totales du format Secten correspond à la France
métropolitaine. La résolution spatiale correspond à la France métropolitaine comme entité unique.


 


---------------
BOINC MPT -   DIABLO III
n°58126089
Eric B
Posté le 19-11-2019 à 13:46:07  profilanswer
 

on a déjà parlé de co2 emis avec ou sans les importations, cf le post de Sangel page précédente.

n°58126130
Merome
Chef des blorks
Posté le 19-11-2019 à 13:49:45  profilanswer
 

Faire baisser le CO2 émis par les voitures, par Nicolas Meilhan
 
Synthétique et intéressant.


---------------
Ceci n'est pas une démocratie
n°58126320
Sangel
Posté le 19-11-2019 à 14:03:22  profilanswer
 

chrisleurn a écrit :


Je ne nie pas les progrès de l'industrie française (encore une fois merci le nucléaire) mais il ne faut pas non plus nié celle que l'on importe et je veux bien une source sur seulement 1T CO2 / hab :o

 

Plutôt 1,5 tonne en fait pour la France

 

https://reho.st/preview/self/151a5bdbf3e49d609262177f7f5decd0e9161789.jpg

 

https://reho.st/preview/self/ec364d38266a045b790106eca4a758767c05c61e.jpg

 

https://reho.st/preview/self/94a6ef8315987d3371532b53e74854bd8ab462ff.jpg

Message cité 1 fois
Message édité par Sangel le 19-11-2019 à 14:08:55
n°58126375
Eric B
Posté le 19-11-2019 à 14:07:15  profilanswer
 

broddok27 a écrit :


En 2012, les fabricants envisageaient un véhicule hybride pour atteindre les 2l/100 à l'horizon 2020.
Sinon en thermique, AMHA tu y arrives péniblement en diesel et avec une voiture trés légère au détriment de la sécurité.
Les meilleurs scooters 125 atteignent les 2l/100.

 

C est justement le défi actuel:
au nom de la sécurité et du confort, nous avons des voitures de + en + lourdes, mais dont le poids devient lui même un danger: lors d un crash entre une voiture type clio et un gros SUV, la clio (et son conducteur) sera écrasée par le SUV qui aura juste des étratignures (ce genre d accident devient un pb, il y avait un cas récemment aux USA ou Canada).
Pareil avec les voitures électriques type Tesla: les batteries lourdes en font des voitures > 2 tonnes.
La largeur des gros véhicules devient aussi un danger pour les 2 roues, et requièrent des voies plus larges.
Cela devient ridicule: sans aller jusqu'à la 2cv, revenir à la tradition française des petites voitures type Clio pour tous me semble bcp plus pertinent.

 

Il y a aussi un défi culturel des pays occidentaux où la voiture reste le symbole de la liberté.
Un petit tour en Asie montre combien les 2 roues (scooter) y sont bcp plus populaires que les voitures. D'abord par ce que c est moins cher, mais aussi parce que les voitures pour tous dans les grandes villes, cela ne fonctionne tout simplement PAS: les voitures prennent bcp trop de surface au sol. Tout le monde en 2 roues en ville est bcp bcp plus efficace (surtout qd on arrive à mettre toute la famille sur un scooter, mais les normes de sécurité ne sont pas les mêmes...)

 

Une solution relativement simple serait déjà d'interdire l'usage de la voiture pour un conducteur seul: qui veut voyager seul est prié de prendre un 2 roues, ou si il veut prendre sa voiture, de prendre un passager.
Dans les zones (pays/villes) où cela est en place, cela arrive a des situations ridicules où des gens se font payer pour être passager. Il faut creuser plus pour trouver des bonnes solutions, avec le risque de passer par une cyber surveillance généralisée où tout déplacement est numérisé et contrôlé.

 

Sans doute mon côté un peu bobo écolo citadin qui fait tout en vélo ou en train...

Message cité 1 fois
Message édité par Eric B le 19-11-2019 à 14:08:19
n°58126435
broddok27
Posté le 19-11-2019 à 14:12:32  profilanswer
 

Eric B a écrit :


 
Il y a aussi un défi culturel des pays occidentaux où la voiture reste le symbole de la liberté.
Un petit tour en Asie montre combien les 2 roues (scooter) y sont bcp plus populaires que les voitures. D'abord par ce que c est moins cher, mais aussi parce que les voitures pour tous dans les grandes villes, cela ne fonctionne tout simplement PAS: les voitures prennent bcp trop de surface au sol. Tout le monde en 2 roues en ville est bcp bcp plus efficace (surtout qd on arrive à mettre toute la famille sur un scooter, mais les normes de sécurité ne sont pas les mêmes...)
 


 
Ils ont aussi des bouchons de 2 roues dans les grandes villes d'Asie du Sud. Sans compter sur la pollution accrue en particules fines qui devient un problème pr la respiration dans certaines villesn  
Bon clairement, tu émet moins de GES par contre. :o

n°58126453
Eric B
Posté le 19-11-2019 à 14:14:24  profilanswer
 


 
:jap:  
En version officielle:
https://www.strategie.gouv.fr/espac [...] erfi-canal
avec les liens pour les versions textes, d abord le pdf complet, puis l infographie simplifiée:
https://www.strategie.gouv.fr/publi [...] 2-voitures
https://www.strategie.gouv.fr/infog [...] n-voitures
 
https://www.strategie.gouv.fr/sites/strategie.gouv.fr/files/styles/image_galerie/public/thumbnails/image/na78_site_global_1.jpg

n°58126596
Eric B
Posté le 19-11-2019 à 14:24:49  profilanswer
 

broddok27 a écrit :


 
Ils ont aussi des bouchons de 2 roues dans les grandes villes d'Asie du Sud. Sans compter sur la pollution accrue en particules fines qui devient un problème pr la respiration dans certaines villesn  
Bon clairement, tu émet moins de GES par contre. :o


 
oui, un petit tour au Vietnam à Ho Chi Minh, surnommé "motorbike city" montre bien que les 2 roues essences peuvent créer des gros soucis. Des énormes bouchons avec un air toxique. Mais la même chose en 4 roues prendrait 5 fois plus de surface, et donc des énormes bouchons.
 
Des 2 roues électriques (ce qui inclus les velos assistés!) seraient AHMA une autre alternative à vouloir ne faire que des voitures plus légères et sobres comme suggère france-stratégie.

n°58126859
chrisleurn
Hardcore Will Never Die !
Posté le 19-11-2019 à 14:40:35  profilanswer
 


Cela veux dire que 21.9% de nos émission de CO2 sont importés quand même, ça pique pas mal [:tinostar]
Et :jap: pour le site Our World in Data rudement bien foutu :D


---------------
BOINC MPT -   DIABLO III
n°58126966
Sangel
Posté le 19-11-2019 à 14:46:50  profilanswer
 

chrisleurn a écrit :


Cela veux dire que 21.9% de nos émission de CO2 sont importés quand même, ça pique pas mal [:tinostar]
Et :jap: pour le site Our World in Data rudement bien foutu :D

 

On a autant principalement parce qu'on a une énergie clean :D

 

Les teutons et les ricains ont un pourcentage beaucoup plus faible car ils crâment du charbon.

n°58127018
teepodavig​non
Shéraf
Posté le 19-11-2019 à 14:50:13  profilanswer
 

Ma femme qui va devoir bosser à 30 km  [:pere dodu:4]

n°58127031
Sangel
Posté le 19-11-2019 à 14:50:57  profilanswer
 

alffir a écrit :

L'âge d'or des voix ferrées, c'est avant l'invention de l'automobile, du camion et du bus.

 

Les petites lignes sont jolies mais lentes, et on n'abandonnera jamais le réseau routier, rien que pour les pompiers et ambulances, tout en étant utilisable par des engins légers pour la livraison des derniers kms.

 

Les pays qui n'ont pas développés le train à l'époque ont d'excellents bus. On pourrait changer l'énergie utilisée par des bus.

 

Après on a les TGV qui concurrence les avions, et sont mêmes plus rapides si on conserve les lignes lentes pour les derniers kms.

 

Je pense que le train, hormis pour les lignes  très fréquentées, est voué à disparaitre.

 

À mon avis la bagnole autonome va porter le coup de grâce à toutes les petites lignes.

 

Il ne restera que les lignes hautes vitesses qui vont d'un centre ville à un autre avec des fréquences très régulière (type Paris-Lille toutes les 30' en heure de pointe) qui sont bien plus pratique que l'avion ainsi que les transports en commun type RER.

n°58127136
Krazouk
Posté le 19-11-2019 à 14:57:32  profilanswer
 

teepodavignon a écrit :

Ma femme qui va devoir bosser à 30 km  [:pere dodu:4]


 
Vélo ou trottinette? :o

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  840  841  842  ..  860  861  862  863  864  865

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Les jeunes, les vieux, qui a raison ?Message à multitude007 qui censure sans droit de réponse, ni raison!
[LOCATION] Fin de bail > je peux etre virée sans raison ?[Philosophie] La raison est-elle égale en tous les hommes ?
Mag Jennyfer assignés en justice par FdF ... raison ce coup la ?(egoisme éternel?) qui a raison ? Hobbes, Malraux ?
[SABOTS] Taupique de la Raison Puredeux film de coluche le meem soir ? une raison ?
[ TF1 - Affaire Allègre ] Coincidence ou pas ?[Sérieux] De quelle manière/raison avez vous plaqué votre copine ?
Plus de sujets relatifs à : [taupikunik] Réchauffement climatique


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR