Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Shop Recherche
1801 connectés 

 



 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4  5  6  7  8
Auteur Sujet :

Liberté menacée: Fin de l'école à la maison,instruction en famille IEF

n°62073373
oranginaaa​a
Posté le 08-02-2021 à 21:56:42  profilanswer
 

Reprise du message précédent :
Projet de loi «séparatisme» : l’épineux dossier de l’instruction à domicile arrive dans l’hémicycle
 
https://www.leparisien.fr/politique [...] 423943.php
 
Je suis tout de même très pessimiste...

Message cité 1 fois
Message édité par oranginaaaa le 08-02-2021 à 21:57:07

---------------
Fructu non foliis arborem aestima.
mood
Publicité
Posté le 08-02-2021 à 21:56:42  profilanswer
 

n°62073413
oranginaaa​a
Posté le 08-02-2021 à 21:59:52  profilanswer
 

Ah, et la lettre adressée aux parents de notre école
 

Citation :


Chers Parents,
   
 
Comme convenu, nous vous tenons au courant de l'avancement de la situation concernant le projet de loi confortant le respect des principes républicains et en particulier de l'article 21.
 
Les actions ont été nombreuses ces dernières semaines et nous avons notamment, sous l'égide de la Fédération de l'enseignement privé dont nous sommes membres :
 
 
    été auditionnés par Madame BRUGNERA, rapporteure du projet de loi auprès de la commission spéciale, qui refuse pour le moment d'entendre nos arguments et donc de reconnaître que l'enseignement à distance est une forme de scolarisation.
 
 
 
    échangé avec de nombreux députés qui ont, quant à eux, tout à fait compris que nos établissements ne devaient pas être impactés par ce projet de loi et que vous, parents d'enfants inscrits dans nos écoles, ne deviez pas passer sous régime d'autorisation puisque vos enfants étaient bien inscrits dans un établissement.
 
 
Certains de ces députés ont d'ailleurs déposé des amendements pour défendre les établissements d’enseignement à distance que nous sommes, qui ont malheureusement été rejetés lors de l'examen, vendredi 22 Janvier, des 250 amendements à l'étude pour ce seul article sur les 51 que comporte ce projet de loi.
 
En réalité seuls ceux ayant été proposés par la rapporteure elle-même ou proposant un régime encore plus restrictif ont été adoptés, ce qui montre bien le refus de dialogue qui a caractérisé la séance de cette commission spéciale sur ce sujet.
 
Parmi ces amendements, deux d'entre eux sont à signaler et vont tout de même dans le bon sens :
 
1/ Si cet article était adopté, il ne prendrait effet que pour la rentrée 2022 : la rentrée 2021 se fera donc encore sous régime déclaratif.
 
2/ Le 4ème motif permettant de demander l'autorisation prévoit désormais d'évoquer un projet éducatif, donc on peut imaginer qu'une inscription dans un de nos établissements serait jugé recevable.
 
Le projet n’a pas encore été voté à l’Assemblée Nationale et pourrait donc faire l’objet de nouveaux amendements plus favorables à nos établissements, et le passage au Sénat constitue également une étape importante de ce projet de loi très discuté.
 
Soyez donc assurés que nous continuons à nous battre pour que vous, parents, puissiez continuer à inscrire vos enfants dans nos établissements sans avoir à demander une autorisation auprès de vos rectorats.
 
J'étais d'ailleurs ce matin même à l'antenne de Sud Radio pour défendre cette position.
 
 
Ecouter l'intervention sur Sud-radio
 
 
La prochaine étape sera la présentation du projet de loi à l'Assemblée, prévue à partir du 1er Février ; le débat s'annonce extrêmement vif sur cet article au vu des échanges entre députés pendant la commission spéciale.
 
Je tiens à remercier chacune et chacun d'entre vous pour vos démarches auprès de vos députés, sénateurs, maires, depuis ces dernières semaines. Il est encore temps de leur écrire ou de les solliciter à nouveau à la lumière des dernières actualités. J'ai eu l'occasion d'échanger avec certains d'entre vous, sachez que je reste disponible pour préparer d'éventuels échanges avec vos représentants, qui pourraient être déterminants à la veille de la présentation du projet de loi à l'assemblée.
 
Je vous tiendrai informés le plus régulièrement possible de l’avancement de nos actions.
 
 
 Bien cordialement,
 
 
Marie-Laure Le Lourec


---------------
Fructu non foliis arborem aestima.
n°62083298
Franzilien
Posté le 09-02-2021 à 21:54:30  profilanswer
 

oranginaaaa a écrit :

Projet de loi «séparatisme» : l’épineux dossier de l’instruction à domicile arrive dans l’hémicycle
 
https://www.leparisien.fr/politique [...] 423943.php
 
Je suis tout de même très pessimiste...


 
 
Les familles IEF, enfants compris, suivront en direct les débats et votes à l'AN !
 

n°62083336
Franzilien
Posté le 09-02-2021 à 21:57:54  profilanswer
 

«Non, les enfants n’appartiennent pas d’abord à la République»
 
https://www.lefigaro.fr/vox/societe [...] e-20210209
 

Citation :

Non, les enfants n’appartiennent pas d’abord à la République. C’est dans une famille qu’ils naissent et font les premiers apprentissages de la vie et c’est la famille qui les accompagnera toute leur vie, au-delà des difficultés que toute famille connait.

n°62083432
Franzilien
Posté le 09-02-2021 à 22:09:06  profilanswer
 

oranginaaaa a écrit :

Ah, et la lettre adressée aux parents de notre école
 

Citation :


2/ Le 4ème motif permettant de demander l'autorisation prévoit désormais d'évoquer un projet éducatif, donc on peut imaginer qu'une inscription dans un de nos établissements serait jugé recevable.



 
ça va être très compliqué pour les CPC...

n°62083443
bourneagai​nshell
Posté le 09-02-2021 à 22:10:36  profilanswer
 

Franzilien a écrit :

«Non, les enfants n’appartiennent pas d’abord à la République»
 
https://www.lefigaro.fr/vox/societe [...] e-20210209
 

Citation :

Non, les enfants n’appartiennent pas d’abord à la République. C’est dans une famille qu’ils naissent et font les premiers apprentissages de la vie et c’est la famille qui les accompagnera toute leur vie, au-delà des difficultés que toute famille connait.



Pas d'accord.
 
Les lois sont au dessus des parents. Ce n'est pas parce que les parents ont pris des décisions sur leurs enfants que l'état doit s'y plier.

n°62084187
Franzilien
Posté le 10-02-2021 à 00:13:22  profilanswer
 

bourneagainshell a écrit :


Pas d'accord.
 
Les lois sont au dessus des parents. Ce n'est pas parce que les parents ont pris des décisions sur leurs enfants que l'état doit s'y plier.


 
On est en désaccord sur ce point depuis la 1er page de ce topic.
 
Les parents ont la liberté de choisir pour leurs enfants, l'état contrôle ensuite, c'est comme ça depuis 1882.
 
L'IEF, ce n'est pas une faille du système que des familles marginales exploitent, l'IEF est reconnue légalement depuis 140 ans.
 
Les enfants en IEF sont contrôlés et ça se passe très bien pour une très grande majorité (+90%).
Pas sûr de trouver le même pourcentage chez les écoliers...
 
"Les lois sont au dessus des parents" : ça ne veut rien dire par contre l'article 21 est inconstitutionnel (le gouvernement et les députés de la majorité le savent)
 
La liberté d'instruction est une liberté fondamentale et on ne peut pas soumettre une liberté à une autorisation.
 
Qu'est ce qui te gêne vraiment ?
 
Que des enfants puissent apprendre sereinement avec leur famille sans avoir besoin de rester assis sur une chaise toute la journée enfermés dans une classe ?

Message cité 1 fois
Message édité par Franzilien le 10-02-2021 à 00:14:43
n°62084315
Oh_damned
Posté le 10-02-2021 à 01:15:37  profilanswer
 

bourneagainshell a écrit :


Pas d'accord.
 
Les lois sont au dessus des parents. Ce n'est pas parce que les parents ont pris des décisions sur leurs enfants que l'état doit s'y plier.


 
Le respect des libertés individuelles sont un des fondements de la république française
La liberté d'éducation en fait partie
C'est dans la convention internationale des droits de l'enfant
C'est dans la convention européenne des droits de l'homme
Cette dernière est d'ailleurs au dessus des lois nationales dans la hiérarchie des droits dans l'UE
 
C'est d'ailleurs un des gros sujets qui est sur la table pour ce fameux article 21.
 
Il y a aussi une jurisprudence du conseil constitutionnel qui peut servir de base pour casser l'article.
 
Dans son avis de fin 2020 le conseil d'état souligne d'ailleurs cette problématique et les rédacteurs du projet de loi l'ont + ou - pris en compte mais ça pourrait ne pas être suffisant, le cœur de la problématique étant le régime sur autorisation qui déroge à la liberté de choix.
 
Enfin bref, tu as un avis personnel sur la question, mais sur le terrain juridique tu fais fausse route, les lois nationales ne peuvent a priori pas s'affranchir du respect des libertés individuelles.
C'est malheureusement ce que tente de faire ce projet de loi.

Message cité 1 fois
Message édité par Oh_damned le 10-02-2021 à 01:18:13

---------------
“Everyone has a plan: until they get punched in the face.” – Mike Tyson
n°62084401
Franzilien
Posté le 10-02-2021 à 02:14:31  profilanswer
 

Le gouvernement lui même reconnaissait en 2019 l'inconstitutionnalité du régime d'autorisation.
 
A la question d'imposer le régime d'autorisation :
 
Réponse de la député Anne-Christine Lang :
 
Avis défavorable. La liberté de l'enseignement est un principe à valeur constitutionnelle.
Instaurer une autorisation préalable irait à l'encontre du principe du choix de l'instruction.
 
Blanquer : Même avis
 
https://twitter.com/UnieAssociation [...] 5561251840
 
Depuis que Macron a décidé d'interdire l'IEF en octobre, le gouvernement bricole pour tenter d'interdire...


Message édité par Franzilien le 10-02-2021 à 02:16:14
n°62084403
Franzilien
Posté le 10-02-2021 à 02:15:28  profilanswer
 

"La décision n° 77-87 DC du Conseil constitutionnel du 23 novembre 1977 rappelle que le principe de la liberté de l’enseignement « constitue l’un des principes fondamentaux reconnus par les lois de la République, réaffirmés par le Préambule de la Constitution de 1946 et auxquels la Constitution de 1958 a conféré valeur constitutionnelle ». "
 
Conseil d'Etat en 2017 :
 
"Le principe de la liberté de l'enseignement, qui figure au nombre des principes fondamentaux reconnus par les lois de la République, implique la possibilité de créer des établissements d'enseignement, y compris hors de tout contrat conclu avec l'Etat, tout comme le droit pour les parents de choisir, pour leurs enfants, des méthodes éducatives alternatives à celles proposées par le système scolaire public, y compris l'instruction au sein de la famille."


Message édité par Franzilien le 10-02-2021 à 02:36:16
mood
Publicité
Posté le 10-02-2021 à 02:15:28  profilanswer
 

n°62094938
oranginaaa​a
Posté le 11-02-2021 à 01:57:07  profilanswer
 

L’école à la maison, ce sera sur autorisation : ce que prévoit le projet de loi «séparatisme»
 
https://www.leparisien.fr/societe/l [...] 424287.php


---------------
Fructu non foliis arborem aestima.
n°62096608
Franzilien
Posté le 11-02-2021 à 10:36:01  profilanswer
 

Direct de l'AN, ça commence !

n°62098153
bourneagai​nshell
Posté le 11-02-2021 à 12:42:58  profilanswer
 

Franzilien a écrit :


 
On est en désaccord sur ce point depuis la 1er page de ce topic.
 
Les parents ont la liberté de choisir pour leurs enfants, l'état contrôle ensuite, c'est comme ça depuis 1882.
 
L'IEF, ce n'est pas une faille du système que des familles marginales exploitent, l'IEF est reconnue légalement depuis 140 ans.
 
Les enfants en IEF sont contrôlés et ça se passe très bien pour une très grande majorité (+90%).
Pas sûr de trouver le même pourcentage chez les écoliers...
 
"Les lois sont au dessus des parents" : ça ne veut rien dire par contre l'article 21 est inconstitutionnel (le gouvernement et les députés de la majorité le savent)
 
La liberté d'instruction est une liberté fondamentale et on ne peut pas soumettre une liberté à une autorisation.
 
Qu'est ce qui te gêne vraiment ?
 
Que des enfants puissent apprendre sereinement avec leur famille sans avoir besoin de rester assis sur une chaise toute la journée enfermés dans une classe ?


Tu as mis le doigt dessus : l'IEF est une faille du système issu de l'héritage d'un ancien monde qui n'a plus sa place dans la société moderne d'aujourd'hui (mon opinion.) Peut être que cela avait du sens autrefois où les enfants restaient ad vitam aeternam chez leurs parents a prendre le relais de ces derniers dans les champs. Et que du coup, la sphère familiale représentait tout et pouvait prodiguer l'enseignement qu'elle voulait. Mais aujourd'hui ce n'est plus le cas. Pour moi, ce type d'enseignement n'est plus justifié. Ou peut être seulement à de rares occasions en cas de troubles pathologiques sévères.
 
Mais je pense que l'argument le plus problématique que tu énonces est ce "contrôle", totalement absent. Je prends un exemple personnel ou les enfants de l'une de mes lointaines cousines suivent en IEF la formation de l'école Steiner. Au vu des contenus ésotériques et des pseudo sciences enseignées comme vérités au sein de cette "école", il y très clairement un problème ici. Ils font l'IEF car l'école Steiner locale a connu certaines accusations de sectarisme et est plus moins sous une forme de procédure juridique. Mais bref, l'école Steiner ferme ? Pas de problème, continuons à la maison.  :sweat:  

Oh_damned a écrit :


 
Le respect des libertés individuelles sont un des fondements de la république française
La liberté d'éducation en fait partie
C'est dans la convention internationale des droits de l'enfant
C'est dans la convention européenne des droits de l'homme
Cette dernière est d'ailleurs au dessus des lois nationales dans la hiérarchie des droits dans l'UE
 
C'est d'ailleurs un des gros sujets qui est sur la table pour ce fameux article 21.
 
Il y a aussi une jurisprudence du conseil constitutionnel qui peut servir de base pour casser l'article.
 
Dans son avis de fin 2020 le conseil d'état souligne d'ailleurs cette problématique et les rédacteurs du projet de loi l'ont + ou - pris en compte mais ça pourrait ne pas être suffisant, le cœur de la problématique étant le régime sur autorisation qui déroge à la liberté de choix.
 
Enfin bref, tu as un avis personnel sur la question, mais sur le terrain juridique tu fais fausse route, les lois nationales ne peuvent a priori pas s'affranchir du respect des libertés individuelles.
C'est malheureusement ce que tente de faire ce projet de loi.


Je pense qu'il faut arreter de brandir le fameux respect des libertés individuel a toutes les sauces. Ce n'est pas une liberté individuelle puisque tu imposes un choix éducatif à une personne qui n'a pas son mot à dire. Son mot à dire ou alors, sa pleine conscience pour formuler un choix éclairé. On est tous sauf dans l'individualité ici. Si toi tu veux suivre une formation chez plutôt que dans une classe, je n'ai absolument aucun souci avec ca. Tu es un adulte responsable.
 
Quant à la liberté d'enseigner, c'est effectivement une opinion personnelle ici. Je pense que c'est une très mauvaise chose que de laisser totalement libre l'enseignement d'un adulte lambda a un enfant.
 
Et pour ce qui est des lois, elles sont faites pour être changées. La vraie question se situe plutôt à ce que la société est prete a accepter et la conclusion sera rendue par les échanges entre les députés. Sachant que si vraiment c'est une mauvaise décision de la majorité, l'opposition ne tardera pas à inclure l'abrogation de cette loi dans son programme pour se faire élire.

n°62099181
Franzilien
Posté le 11-02-2021 à 14:18:51  profilanswer
 

bourneagainshell a écrit :


Tu as mis le doigt dessus : l'IEF est une faille du système issu de l'héritage d'un ancien monde qui n'a plus sa place dans la société moderne d'aujourd'hui (mon opinion.) Peut être que cela avait du sens autrefois où les enfants restaient ad vitam aeternam chez leurs parents a prendre le relais de ces derniers dans les champs. Et que du coup, la sphère familiale représentait tout et pouvait prodiguer l'enseignement qu'elle voulait. Mais aujourd'hui ce n'est plus le cas. Pour moi, ce type d'enseignement n'est plus justifié. Ou peut être seulement à de rares occasions en cas de troubles pathologiques sévères.
 
Mais je pense que l'argument le plus problématique que tu énonces est ce "contrôle", totalement absent. Je prends un exemple personnel ou les enfants de l'une de mes lointaines cousines suivent en IEF la formation de l'école Steiner. Au vu des contenus ésotériques et des pseudo sciences enseignées comme vérités au sein de cette "école", il y très clairement un problème ici. Ils font l'IEF car l'école Steiner locale a connu certaines accusations de sectarisme et est plus moins sous une forme de procédure juridique. Mais bref, l'école Steiner ferme ? Pas de problème, continuons à la maison.  :sweat:  


 
Dans les débats de 1882, une des principales raisons invoquées était que l'état ne devait pas remettre en cause l'autorité du "père".
Tu parles "d'ancien monde" mais il y a une universalité, le respect de l'autorité parentale, ce sont les parents qui connaissent le mieux les besoins de leurs enfants :
 
Si les parents veulent sortir leur enfant dans l'urgence de l'école, ils doivent pouvoir le faire sans demander une autorisation.
 
En 1948, dans la DUDH : "Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants."
En 1950, dans la CEDH : "L'Etat se doit de respecter le droit des parents d'assurer cette éducation et cet enseignement conformément à leurs convictions religieuses et philosophiques."
 
S'il peut y avoir des dérives, c'est à l'état de contrôler l'instruction de tous les enfants, on ne supprime pas une liberté fondamentale parce que l'état ne fait pas tous les contrôles.
 

Citation :

Ou peut être seulement à de rares occasions en cas de troubles pathologiques sévères :


 
Juste pour les troubles d'apprentissages, les associations TDAH, TSA, dys demandent la suppression de l'article 21, pourquoi ?
Parce qu'il faut des mois et même des années pour faire diagnostiquer ces troubles (s'ils sont diagnostiqués).
 
https://www.tdah-france.fr/De-instr [...] toire.html
 

n°62103133
Oh_damned
Posté le 11-02-2021 à 20:31:07  profilanswer
 

Amendements de suppression de l'article 21 rejetés largement tout à l'heure.
 
Ils restent encore pas mal amendements à discuter sur les modalités, ce qui consiste concrètement à discuter la longueur des chaînes ...
Pas besoin d'être devin pour savoir que c'est déjà quasiment plié.
Dans le cul Lulu !
 
Ils sont passé où tous les députés qui soutenaient à fond les parents IEF ?!? ;)

Message cité 2 fois
Message édité par Oh_damned le 11-02-2021 à 20:53:21

---------------
“Everyone has a plan: until they get punched in the face.” – Mike Tyson
n°62103401
Franzilien
Posté le 11-02-2021 à 21:04:01  profilanswer
 

Oh_damned a écrit :


Ils sont passé où tous les députés qui soutenaient à fond les parents IEF ?!? ;)


 
 
Malgré leurs promesses de soutien aux familles, presque tous ce sont transformés subitement aujourd'hui en bonhomme en plastique d'une marque allemande de jouet.
 

n°62103974
bourneagai​nshell
Posté le 11-02-2021 à 22:34:57  profilanswer
 

Franzilien a écrit :


 
Dans les débats de 1882, une des principales raisons invoquées était que l'état ne devait pas remettre en cause l'autorité du "père".
Tu parles "d'ancien monde" mais il y a une universalité, le respect de l'autorité parentale, ce sont les parents qui connaissent le mieux les besoins de leurs enfants :
 
Si les parents veulent sortir leur enfant dans l'urgence de l'école, ils doivent pouvoir le faire sans demander une autorisation.
 
En 1948, dans la DUDH : "Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d’éducation à donner à leurs enfants."
En 1950, dans la CEDH : "L'Etat se doit de respecter le droit des parents d'assurer cette éducation et cet enseignement conformément à leurs convictions religieuses et philosophiques."
 
S'il peut y avoir des dérives, c'est à l'état de contrôler l'instruction de tous les enfants, on ne supprime pas une liberté fondamentale parce que l'état ne fait pas tous les contrôles.
 

Citation :

Ou peut être seulement à de rares occasions en cas de troubles pathologiques sévères :


 
Juste pour les troubles d'apprentissages, les associations TDAH, TSA, dys demandent la suppression de l'article 21, pourquoi ?
Parce qu'il faut des mois et même des années pour faire diagnostiquer ces troubles (s'ils sont diagnostiqués).
 
https://www.tdah-france.fr/De-instr [...] toire.html
 


Quand un enfant est en souffrance à l’école à cause de troubles psys, je comprends tout à fait que les parents puissent le retirer.
 
En revanche, comme c’est médical, je préférerais qu’il y ait l’aval d’un médecin.  
 
Le problème ce n’est pas les gens qui font les choses correctement mais les autres. Tu imagines bien que dans le lot, il y a bien des parents marginalisés qui retirent leurs enfants pour de mauvaises raisons. Et si on permet de retirer aux enfants d’être retirés du système scolaire, sans justification, sans enquête, c’est à mon sens un danger.

n°62105286
Alanina
Posté le 12-02-2021 à 09:03:14  profilanswer
 

Qui controle l état ?  
 
Ton discours me fait penser au meilleur des mondes...  
 
Bien sur que des parents peuvent faire des dégats. Mais les institutions aussi. Sauf qu il n y en a qu une avec un seul modele. Bonjour le conditionnement. Qui le remet en doute, une fois que tout le monde est passe par la meme moulinette ? Comment explorer comment mieux faire sans alternatives ?
 
En ce qui me concerne, j estime avoir perdu mon temps à l ecole. Pourtant j ai un doctorat. Et à l ecole, j etais persuadée que c etait au benefice des enfants d y aller. Avec le recul, non.  
 
D'ailleurs je trouves tres malsain d avoir toujours besoin de l aval d une autorité pour faire quoi que ce soit. Ce qui est bien enseigné à l école. La soumission à l autorité. La non légitimité à parler pour soi ou agir de facon responsable et concordante avec ses besoins fondementaux. L absurdité aussi (rester des heures bloqués pour une simple question de responsabilité /principe sans bénéfice... )
 
Bref je suis contente de ne pas avoir d enfants, ça me permet de ne pas avoir a les mettre à l école.  

n°62107053
bourneagai​nshell
Posté le 12-02-2021 à 11:34:16  profilanswer
 

Donc parce qu'on ne peut pas contrôler une institution, il faudrait abandonner l'idée de tout contrôle de ce que font les parents avec leurs enfants ? Cette logique n'a aucun sens...
 
Et on vit dans un une société avec des règles. Et tu es obligé de t'y soumettre ainsi qu'a l'autorité. Si tu ne veux être soumis à aucune autorité, il faut s'extraire de la société et vivre, je sais pas, en foret. Loin du monde civilisé en tout cas. La dessus, je ne sais pas trop quoi te répondre.

n°62107284
Pongo Abel
I connait rien, I'm parisien
Posté le 12-02-2021 à 11:53:26  profilanswer
 

Oh_damned a écrit :


Ils sont passé où tous les députés qui soutenaient à fond les parents IEF ?!? ;)


Ils espèrent peut-être que le Conseil Constitutionnel mettra le tout à la poubelle ?
 
Question sur une technique de mitigation: est-ce que réussir le bac en candidat libre supprime l'obligation d'instruction ? Réussir le bac ES à 13 doit être faisable.

n°62110216
Oh_damned
Posté le 12-02-2021 à 15:59:54  profilanswer
 

Pongo Abel a écrit :


Ils espèrent peut-être que le Conseil Constitutionnel mettra le tout à la poubelle ?
 
Question sur une technique de mitigation: est-ce que réussir le bac en candidat libre supprime l'obligation d'instruction ? Réussir le bac ES à 13 doit être faisable.


 
Ton optimisme te perdra ! :D
 
Aujourd'hui à l'assemblée quasi tous les amendements un peu intéressants concernant l'article 21 ont été rejetés.
Les rares ammendements acceptés ont plutôt tendance  
Allez, fin du game, à la rentrée 2022 c'est tout le monde à l'école et avec le sourire.  [:dark]


Message édité par Oh_damned le 12-02-2021 à 16:03:12

---------------
“Everyone has a plan: until they get punched in the face.” – Mike Tyson
n°62110471
Alanina
Posté le 12-02-2021 à 16:24:08  profilanswer
 

Dites, pour les familles IEF, c'est quoi le plan maintenant ?  
 
Bourn, tu as déformé mes propos.

n°62110496
Oh_damned
Posté le 12-02-2021 à 16:26:40  profilanswer
 

Alanina a écrit :

Dites, pour les familles IEF, c'est quoi le plan maintenant ?  
 
Bourn, tu as déformé mes propos.


 
Quitter la France communiste et totalitaire :o


---------------
“Everyone has a plan: until they get punched in the face.” – Mike Tyson
n°62110523
Pongo Abel
I connait rien, I'm parisien
Posté le 12-02-2021 à 16:31:17  profilanswer
 

Devenir famille du voyage ? Avec du télétravail, et les maires incapables de tracer les enfants ?

n°62110671
Franzilien
Posté le 12-02-2021 à 16:53:53  profilanswer
 

Alanina a écrit :

Dites, pour les familles IEF, c'est quoi le plan maintenant ?  
 
Bourn, tu as déformé mes propos.


 
L'article a seulement été adopté à l'AN.
 
Il y a un clairement problème de constitutionnalité avec le régime d'autorisation.


Message édité par Franzilien le 12-02-2021 à 16:54:27
n°62110690
Franzilien
Posté le 12-02-2021 à 16:55:57  profilanswer
 

Oh_damned a écrit :


 
Quitter la France communiste et totalitaire :o


 
 
Pour le vote sur la suppression de l'art, je suis surpris par le vote GDR.  
 
LFI  :lol:

n°62111569
Oh_damned
Posté le 12-02-2021 à 18:45:14  profilanswer
 

Pongo Abel a écrit :

Devenir famille du voyage ? Avec du télétravail, et les maires incapables de tracer les enfants ?


 
Vie de merde, avec l'épée de Damoclès d'un signalement parce qu'un nervi aura jugé que tu mets tes enfants en danger en ne les mettant pas à l'école.
Je passe mon tour.
 
 

Franzilien a écrit :


 
 
Pour le vote sur la suppression de l'art, je suis surpris par le vote GDR.  
 
LFI  :lol:


 
 
A gauche en France tu as des progressistes et des collectivistes, dans les 2 cas on a un logiciel parfaitement compatible avec la scolarisation obligatoire.

Message cité 1 fois
Message édité par Oh_damned le 12-02-2021 à 18:47:04

---------------
“Everyone has a plan: until they get punched in the face.” – Mike Tyson
n°62111601
bourneagai​nshell
Posté le 12-02-2021 à 18:48:18  profilanswer
 

Oh_damned a écrit :


 
Vie de merde, avec l'épée de Damoclès d'un signalement parce qu'un nervi aura jugé que tu mets tes enfants en danger en ne les mettant pas à l'école.
Je passe mon tour.
 
 


 
 
Par curiosité, et pour te connaître un peu, qu’elle raison te pousse à ne pas mettre tes enfants à l’EN ?

n°62113993
oranginaaa​a
Posté le 13-02-2021 à 01:49:00  profilanswer
 

Alanina a écrit :

Dites, pour les familles IEF, c'est quoi le plan maintenant ?  
 
Bourn, tu as déformé mes propos.


 
L'article 21 stipule que l'instruction à domicile sera désormais soumise à une autorisation préalable de l’État, en lieu et place de la simple déclaration actuelle. L’amendement voté prévoit une période de transition jusqu’à l’année scolaire 2024-2025, sous réserve de contrôles, "pour les familles qui pratiquent déjà l’instruction en famille et pour lesquelles ce mode d’instruction ne sert pas à des pratiques séparatistes."


---------------
Fructu non foliis arborem aestima.
n°62115791
Oh_damned
Posté le 13-02-2021 à 13:37:28  profilanswer
 

Effectivement on le voit dans la compte rendu de la 3ème séance de jeudi :
https://www.assemblee-nationale.fr/ [...] 210164.asp
 
En bref le gouvernement a déposé un amendement, l'a retiré, puis l'a reposé.
Finalement l'amendement est adopté et quand le contrôle de l'année 2021-2022 est positif la famille sera autorisé à continuer les 2 années scolaires suivantes.
Donc potentiellement il y a possibilité de continuer jusqu'à mi 2024.
 
Cela sera évidemment très fragile, puisqu'il s'agira d'un régime dérogatoire, et que ça pourra sauter en 1 claquement de doigt.
 
 

Citation :

M. le président. Nous en arrivons à l’amendement no 2727, dont il a déjà été beaucoup question, et qui fait l’objet de nombreux sous-amendements.
 
Il n’est pas certain que nous en terminions l’examen ce soir, à moins que les responsables des groupes n’imposent une certaine concision à leurs collègues – cela vaut également pour les rapporteurs.
 
Vous avez la parole pour le soutenir, monsieur le ministre.
 
M. Jean-Michel Blanquer, ministre. Je vais essayer de faire droit à votre demande de concision, monsieur le président, même si cet amendement est important. Il est le résultat de l’écoute dont nous avons beaucoup parlé aujourd’hui.
 
Nous venons d’entendre qu’il faut faire gagner du temps aux familles qui ne posent pas problème quant aux critères fondamentaux de l’instruction en famille. On peut adhérer à cette idée, et c’est l’esprit de cet amendement, qui vise à profiter d’un autre accord auquel nous sommes parvenus en amont de cette discussion, celui sur le fait que ces nouvelles règles entreront en vigueur en septembre 2022. Dès lors, l’année 2021-2022 sera une année de transition, que nous mettrons à profit pour étoffer nos équipes de contrôle. Un contrôle systématique de l’ensemble des familles concernées sera mené au cours de cette année.
 
Cet amendement prévoit que, lorsque ce contrôle est positif, il vaudra autorisation pour les deux années suivantes, c’est-à-dire 2022-2023 et 2023-2024. Ainsi, les familles qui pratiquent l’instruction en famille sans poser de problème, du point de vue des valeurs de la République comme du point de vue de l’intérêt supérieur de l’enfant, pourront voir sereinement venir les deux années suivantes. Cela nous permettra, de notre côté, de nous concentrer sur les cas les plus problématiques.


 
 

Citation :

M. le président. Je mets aux voix l’amendement no 2727.
 
(Il est procédé au scrutin.)
 
M. le président. Voici le résultat du scrutin :
 
        Nombre de votants                        134
 
        Nombre de suffrages exprimés                122
 
        Majorité absolue                        62
 
                Pour l’adoption                118
 
                Contre                4
 
(L’amendement no 2727 est adopté.)


 
 
 
 


---------------
“Everyone has a plan: until they get punched in the face.” – Mike Tyson
n°62134320
Pongo Abel
I connait rien, I'm parisien
Posté le 15-02-2021 à 19:51:36  profilanswer
 

Donc, des contrôles plus nombreux pendant 3 ans, qui a priori confirmeront que l'instruction en famille produit moins de déchets que l'EN (soit au minimum 5% pour les victimes de harcèlement grave), et ensuite ce sera interdit aux nouvelles familles ? Quel gag  :D


Message édité par Pongo Abel le 15-02-2021 à 19:52:26
n°62134380
Oh_damned
Posté le 15-02-2021 à 20:00:09  profilanswer
 

Très cohérent au contraire, ceux qui ont fait de l'IEF sont déjà foutus, qu'ils crèvent :o


---------------
“Everyone has a plan: until they get punched in the face.” – Mike Tyson
n°62136753
Alanina
Posté le 16-02-2021 à 08:40:13  profilanswer
 

"Les valeurs de la république"... ne serait ce pasun avoeu de volonté de conditionner les enfants ?

n°62137023
PierrotLeD​ingue
Yes we KANTE !
Posté le 16-02-2021 à 09:10:02  profilanswer
 

Tiens je connais une famille ici (agriculteurs) qui ont sortis leurs 2 enfants de l'école (en primaire/maternelle) en cours d'année.
On devrait les voir bientôt car la maman essaye de trouver des solutions pour que ses enfants gardent des contacts avec les autres enfants donc elle propose à certains parents des sorties etc...
On va voir ce qu'ils en pensent.


Message édité par PierrotLeDingue le 16-02-2021 à 09:10:20

---------------
Vente Seiko Samuraï EL : https://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] w=0&nojs=0
n°62140158
bourneagai​nshell
Posté le 16-02-2021 à 13:17:20  profilanswer
 

On sait pkoi les parents sortent leurs enfants ?
 
Ici j’ai tenté de demander mais j’ai pas eu de réponses. Il semblerait que ce soit un espèce de sujet tabou. :o

n°62140442
oranginaaa​a
Posté le 16-02-2021 à 13:43:30  profilanswer
 

bourneagainshell a écrit :

On sait pkoi les parents sortent leurs enfants ?
 
Ici j’ai tenté de demander mais j’ai pas eu de réponses. Il semblerait que ce soit un espèce de sujet tabou. :o


 
Concernant le cas de notre famille : notre fille était scolarisée dans une bonne école primaire privée du 1er arrondissement, et suite à un déménagement en région centre pour avoir de meilleures conditions de vie, nous avons constaté que l'école publique de notre secteur et les écoles privées dans et autour de notre patelin ne répondaient pas DU TOUT à nos attentes niveau programme scolaire. De ce fait, pour avoir le même niveau d'instruction que ses anciens petits camarades, elle se devait de travailler longuement pour rattraper ce qu'elle n'avait pas vu en classe, ce qui pouvait parfois conduire à ce qu'elle fasse des journées à rallonge jusque 20 heures. Elle a tenu deux ans à ce régime. Las, nous avons décidé de la scolariser à la maison avec les cours Sainte-Anne pour le primaire, où elle a enfin pu suivre une instruction solide sans lui faite perdre son temps précieux. Et en prime elle a pu s'épanouir dans deux sports, et partir plus souvent découvrir nos régions. Depuis elle est passée au CNED réglementé (c'est franchement perfectible selon les matières). Cela s'est fait au détriment de mes activités professionnelles, mais je n'ai aujourd'hui aucun regret.  
 
Aujourd'hui elle n'est pas trop concernée par la réforme vu qu'elle est au lycée et envisage de retourner dans un établissement (le sport de haut niveau peut lui permettre d’atterrir dans un bon établissement a priori, elle a la possibilité de choisir entre 4 pôles en outre), mais nous souhaitons que son jeune frère puisse poursuivre la même voie, qu'il soit tout autant épanoui.


Message édité par oranginaaaa le 16-02-2021 à 13:45:13

---------------
Fructu non foliis arborem aestima.
n°62140457
Oh_damned
Posté le 16-02-2021 à 13:44:33  profilanswer
 

C'est une longue histoire...
Ici ça a commencé par le + grand
Un TDAH carabiné  + harcèlement et racisme récurrent  
Apres 2 ans de bataille avec l'EN sans résultat, l'IEF était le bon compromis
2 an après il avait rattrapé tous ses retards et même pris de l'avance
Il avait besoin de beaucoup d'adaptations, ce qui était compliqué dans une classe de 25, mais facile à la maison
 
La suite une autre fois je retourne bosser


---------------
“Everyone has a plan: until they get punched in the face.” – Mike Tyson
n°62140520
PierrotLeD​ingue
Yes we KANTE !
Posté le 16-02-2021 à 13:48:48  profilanswer
 

bourneagainshell a écrit :

On sait pkoi les parents sortent leurs enfants ?
 
Ici j’ai tenté de demander mais j’ai pas eu de réponses. Il semblerait que ce soit un espèce de sujet tabou. :o


 
Rien de tabou dans son explication. C'est juste que la maman à eu l'IEF quand elle était elle-même petite et qu'elle est pas à l'aise avec toute la problématique Covid du moment.  Bref elle refait ce qu'elle a connue et le Covid a aidé à prendre la décision.


---------------
Vente Seiko Samuraï EL : https://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] w=0&nojs=0
n°62140563
oranginaaa​a
Posté le 16-02-2021 à 13:52:00  profilanswer
 

Ah oui, concernant le covid : les gamins ont pu suivre tout le programme sans coupures tout le long de l'année 2020 avec l'IEF.


---------------
Fructu non foliis arborem aestima.
n°62140702
bourneagai​nshell
Posté le 16-02-2021 à 14:02:06  profilanswer
 

Oh_damned a écrit :

C'est une longue histoire...
Ici ça a commencé par le + grand
Un TDAH carabiné  + harcèlement et racisme récurrent  
Apres 2 ans de bataille avec l'EN sans résultat, l'IEF était le bon compromis
2 an après il avait rattrapé tous ses retards et même pris de l'avance
Il avait besoin de beaucoup d'adaptations, ce qui était compliqué dans une classe de 25, mais facile à la maison
 
La suite une autre fois je retourne bosser


Du coup pour TDAH, tu ne serais pas concernée par la mesure.

n°62141567
Franzilien
Posté le 16-02-2021 à 15:05:52  profilanswer
 

bourneagainshell a écrit :


Du coup pour TDAH, tu ne serais pas concernée par la mesure.


 
Non!!!
 
Les TDAH, dys, TSA sont des troubles peu diagnostiqués et peu connus. Très peu auront l'autorisation.
 
On a déjà un exemple : C'est le CNED réglementé (sur autorisation), pourquoi les familles et assos de TDAH, dys, TSA veulent conserver le régime de déclaration ?
 
Parce que bcp ont reçu des refus de CNED réglementé.
 
 
 

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  6  7  8

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Fromages faits maisonUne maison pour les Nuls dans la diagonale du vide
Jeu du Dico : Homerde Vainqueur de la S16 - RDV sur le topic de la S17TV "A la Maison" Comment la suivre..
Choix alarme maison Diagral/Somfy/DeltaDoreEclairage maison : 3 ampoules 30W = 1 ampoule 90W ?
Fin programmée de canal plus (droit foot ligue 1)Matelas Onea chez Maison de la Literie
[Topik Unique]Emmanuel Todd:Famille,éducation, économie 
Plus de sujets relatifs à : Liberté menacée: Fin de l'école à la maison,instruction en famille IEF


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite / Données personnelles) / Groupe LDLC / Shop HFR