Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1565 connectés 

 



En pensant à la situation économique, diriez-vous que…




Attention si vous cliquez sur "voir les résultats" vous ne pourrez plus voter
Les invités peuvent voter

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  3883  3884  3885  3886  3887  3888
Page Suivante
Auteur Sujet :

[ECO] Déflation et crise japonaise à l'européenne ?

n°48662466
jupiter39
Posté le 12-02-2017 à 14:43:14  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

python a écrit :


 
déjà connu mais avec un taux d'occurence assez faible dans la population.  
 
à partir de 1930, le cancer à monté en flèche très vite, principalement à cause de la nourriture acidifiante.  
Le docteur Otto Heinrich Warburg a été le premier à découvrir le métabolisme du cancer.  Il a découvert que le cancer ne pouvait pas survivre dans un milieu alcalin.      
 
mais aussi par l'utilisation de charbon comme chauffage : https://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_smog_de_Londres
 


 
Un mec assez baraqué aux cheveux blancs a défendu cette thèse dans Salut les terriens en novembre 2016(j'ai oublié son nom.;)

mood
Publicité
Posté le 12-02-2017 à 14:43:14  profilanswer
 

n°48704160
jupiter39
Posté le 15-02-2017 à 23:50:04  profilanswer
 

Piketty 1H30 avec Demorand sur France info +questions auditeurs
https://www.franceinter.fr/emission [...] politiques
 
12 février 2017

n°48730059
jupiter39
Posté le 18-02-2017 à 16:55:51  profilanswer
 

jupiter39 a écrit :

Piketty 1H30 avec Demorand sur France info +questions auditeurs
https://www.franceinter.fr/emission [...] politiques
 
12 février 2017


 
Novembre 2010 l'angle éco sur la robotisation et le travail
https://www.youtube.com/watch?v=SPnSoTLb4yQ

n°48828631
jupiter39
Posté le 27-02-2017 à 21:18:21  profilanswer
 

jupiter39 a écrit :

Piketty 1H30 avec Demorand sur France info +questions auditeurs
https://www.franceinter.fr/emission [...] politiques
 
12 février 2017


 

jupiter39 a écrit :


 
Novembre 2010 l'angle éco sur la robotisation et le travail
https://www.youtube.com/watch?v=SPnSoTLb4yQ


 
économie israélienne et start-up
https://www.youtube.com/watch?v=UyOxHje5PzE 1H30
 
https://www.youtube.com/watch?v=Or99OMrKRyw&t=26s IHEDN 48 min
 

n°49062607
mirtouf
Light is right !
Posté le 20-03-2017 à 10:53:40  profilanswer
 

Un article intéressant de Le Monde pour les abonnés:
 

Citation :

[...]Cela a fait du patrimoine des Français un patrimoine de rentiers ayant fui tout risque, les actions cotées n’en représentant plus qu’une très faible part. L’inefficacité est là : l’épargne est abondante mais mal orientée, car finançant en priorité l’immobilier et la dette publique.
[...]
Mais tous ceux qui, au Conseil des prélèvements obligatoires, au Conseil d’analyse économique, à l’Institut de l’entreprise, chez COE-Rexecode ou à l’OFCE, se sont penchés sur le sujet en conviennent : la rationalité sous-jacente de l’ensemble du système a été perdue de vue. Dit autrement, plus personne ne comprend la finalité d’une fiscalité qui n’est désormais ni équitable ni efficace.[...]


 
Bienvenue en Fronsse !


---------------
-~- Libérez Datoune ! -~- Camarade, toi aussi rejoins le FLD pour que la flamme de la Révolution ne s'éteigne pas ! -~- A VENDRE -
n°49686684
jupiter39
Posté le 10-05-2017 à 06:52:17  profilanswer
 

jupiter39 a écrit :


 
Novembre 2010 l'angle éco sur la robotisation et le travail
https://www.youtube.com/watch?v=SPnSoTLb4yQ


 


 
Jean Pisani-Ferry 2H  Quelle France dans 10 ans?"
https://www.youtube.com/watch?v=sTyNYkd703I

n°50991934
Julio el p​layboy
Posté le 18-09-2017 à 15:36:30  profilanswer
 

Topic mort à cause de l'euphorie économique ? :o
Crash à venir donc ? :o


---------------
.
n°50992048
mirtouf
Light is right !
Posté le 18-09-2017 à 15:45:04  profilanswer
 

J'espère que les plus avisés ont liquidé toutes leurs positions sur les marchés financiers. :o


---------------
-~- Libérez Datoune ! -~- Camarade, toi aussi rejoins le FLD pour que la flamme de la Révolution ne s'éteigne pas ! -~- A VENDRE -
n°51232966
jupiter39
Posté le 12-10-2017 à 21:52:45  profilanswer
 

jupiter39 a écrit :


 
Jean Pisani-Ferry 2H  Quelle France dans 10 ans?"
https://www.youtube.com/watch?v=sTyNYkd703I


 
Jolie Anne-Sophie Chassany (FT)sur ce qui reste du keynésianisme  1H
http://thegoodlife.thegoodhub.com/ [...] esianisme/
 

n°51233044
BourneAgai​nstShell
Posté le 12-10-2017 à 22:03:05  profilanswer
 

Julio el playboy a écrit :

Topic mort à cause de l'euphorie économique ? :o
Crash à venir donc ? :o


Non le bot de Marc tente parfois de le relancer.

mood
Publicité
Posté le 12-10-2017 à 22:03:05  profilanswer
 

n°51246861
Profil sup​primé
Posté le 14-10-2017 à 13:54:44  answer
 

L'évasion fiscale est elle une bonne chose ? Echapper à l'impôt est il quelque chose de bien ?
 
Je pose calmement la question après une rapide analyse.
 
L'argent qui échappe à l'impôts (via la Cayman, etc, peu importe) sera capter par le secteur privé qui va pouvoir le réinvestir, créer de l'activité économique, de la croissance, de l'emploi etc. A la place d'être capté par l'état et potentiellement mal dépensé. On diminue le dead weight loss de la sorte.

n°51254854
lxl ihsahn​ lxl
●⌠ Antaigris ⌡●
Posté le 15-10-2017 à 17:04:50  profilanswer
 

Sauf que je doute fortement que l'argent placé aux caymans soit majoritairement réinvesti dans l'économie française... C'est précisément du dead weight loss...

 

Et puis, dire "capté par l'état donc pontiellement mal dépensé" sans dire "capté par le privé donc potentiellement mal dépensé", c'est assez malhonnête.


---------------
[VDS] Objectifs Pentax 10-17 | Pentacon 135 | Domiplan | Doubleur PKBlog webTutos Photo
n°52017123
CoyoteErab​le
Dorée et Colorée
Posté le 04-01-2018 à 21:26:28  profilanswer
 

Record pour les commissions des banques d'investissement en 2017

Citation :

LONDRES (Reuters) - Les commissions des banques d‘investissement dans le monde, dopées par le rebond du marché des émissions d‘actions, ont augmenté de 16% à 104 milliards de dollars (86,23 milliards d‘euros) en 2017, au plus haut depuis le début de la compilation de ces chiffres en 2000, selon les données de Thomson Reuters.


https://fr.reuters.com/article/busi [...] T1T1-OFRBS


---------------
“L'absurde, c'est la raison lucide qui constate ses limites.” Camus
n°52018126
HumanRAGE
Rage d'être un Humain...LIBRE!
Posté le 04-01-2018 à 23:51:31  profilanswer
 

EAT THE RICH [:hurle]
 
THAT'S ONE GOOD THING THEY ARE GOOD FOR [:jivede]


---------------
"L'État démocratique doit s'appliquer à servir le plus grand nombre, procurer à tous l'égalité devant la loi, se protéger contre l'égoïsme individuel et protéger l'individu contre l'arbitraire de l'État." Pericles, 461 av. JC
n°52033323
CoyoteErab​le
Dorée et Colorée
Posté le 06-01-2018 à 16:07:18  profilanswer
 

Bon sinon, c'est quoi ce gros WTF total sur les dettes privées dans le monde là ?

 

https://www.lesechos.fr/18/08/2017/ [...] privee.htm
https://www.lesechos.fr/monde/europ [...] 120697.php

Message cité 2 fois
Message édité par CoyoteErable le 06-01-2018 à 16:31:28

---------------
“L'absurde, c'est la raison lucide qui constate ses limites.” Camus
n°52033403
BourneAgai​nstShell
Posté le 06-01-2018 à 16:20:13  profilanswer
 

CoyoteErable a écrit :

Bon sinon, c'est quoi ce gros WTF total sur les dettes privées dans le monde là ?


Tu as un contexte ?

n°52033493
CoyoteErab​le
Dorée et Colorée
Posté le 06-01-2018 à 16:32:04  profilanswer
 

J'ai oublié d'appuyer sur "valider" quand j'ai mis mes liens en modifiant
:o

 

Ah et y'a ça aussi :
https://data.oecd.org/fr/hha/dette-des-menages.htm

 

On connaissait la bulle anglaise, mais c'est vraiment pas mieux dans les pays scandinaves :
https://www.latribune.fr/economie/u [...] 88307.html

 

Du coup, ça m'intrigue, si quelqu'un veut bien m'expliquer. Quelle est la part des prêts risqués? Est qu'il existe des titres de créances synthétiques comme à l'époque des CDO de CDO avec les CDS lié à cette dette ? Quel est leur poids ? Les agences de notation sont fiables aujourd'hui ?

 

(quinzième edit :o) J'avais entendu parler de "BTO" qui remplaçaient les CDO...

Message cité 2 fois
Message édité par CoyoteErable le 06-01-2018 à 16:53:33

---------------
“L'absurde, c'est la raison lucide qui constate ses limites.” Camus
n°52033932
BourneAgai​nstShell
Posté le 06-01-2018 à 17:18:18  profilanswer
 

CoyoteErable a écrit :

J'ai oublié d'appuyer sur "valider" quand j'ai mis mes liens en modifiant  
:o
 
Ah et y'a ça aussi :
https://data.oecd.org/fr/hha/dette-des-menages.htm
 
On connaissait la bulle anglaise, mais c'est vraiment pas mieux dans les pays scandinaves :
https://www.latribune.fr/economie/u [...] 88307.html
 
Du coup, ça m'intrigue, si quelqu'un veut bien m'expliquer. Quelle est la part des prêts risqués? Est qu'il existe des titres de créances synthétiques comme à l'époque des CDO de CDO avec les CDS lié à cette dette ? Quel est leur poids ? Les agences de notation sont fiables aujourd'hui ?  
 
(quinzième edit :o) J'avais entendu parler de "BTO" qui remplaçaient les CDO...


Même si je travaille dans la structuration de produits de taux, je ne pourrais malheureusement te faire, qu'une réponse limitée. Ceci étant, je suis surpris de ta connaissance en produits complexes (type CDO) :o
 
Je me permettrais de faire une premiere remarque sur l'article que tu as citée et qui s'intitule : "Wolfgang Schäuble met en garde contre une nouvelle crise financière" Par definition, une crise est imprevisible et donc, impossible que l'on soit mis en garde. T'auras toujours deux trois allumés qui te diront quils ont prédit la crise de 2008 mais ils l'auront fait autant que ceux qui te predisent la fin du monde tous les jours et qu'inévitablement un jour, l'un d'entre eux aura raison (forcément.) La différence ici est que le niveau de surendettement du privé est une donnée connue. Les banques étant a peu pres rationnelles, on peut sattendre que l'un de leurs economistes ait partagé l'inquiétude de Wolfgang Schäuble et que les banques aient pris des mesures preventives (CDS, diversification, fond propre, etc.)
Donc ma premiere impression serait de largement nuancer les propos du premier article.  
 
Quand on regarde le second article qui détaille un peu plus le niveau d'endettement des entreprises francaises qui est effectivement critique (tout comme celui de l'état francais), on voit que l'auteur s'inquiete a juste titre d'une remontée des taux provoquant une hypothetique asphyxie. Il serait possible de répondre bien des choses a cela mais je me contenterai de souligner qu'une montée des taux declencherait également une inflation. La fameuse inflation que l'on attend tous pour etouffer la dette qui étrangle de nombreux états et dont l'allemagne se borne à contenir.
 
Pour ce qui est des prets risqués actuellement, on est au courant de la toxicité des produits uniquement parceque les taux ont explosé. Mais avant que la bulle éclate, difficile de dire qu'un investissement est risqué. C'est tout le probleme de 2008 ou l'on a pris conscience du niveau de risque des CDO que quand ils ont tous explosé les uns apres les autres. Avant, impossible de savoir que leurs investissements etaient risqués. Dailleurs, on continue aujourdhui a en vendre (dans des proportions moindre) et tout se passe bien. Pour linstant.

n°52034053
CoyoteErab​le
Dorée et Colorée
Posté le 06-01-2018 à 17:33:20  profilanswer
 

Tu travailles à la BCE il me semble, non ?


---------------
“L'absurde, c'est la raison lucide qui constate ses limites.” Camus
n°52034285
dchiesa
Joli lapinou frileux
Posté le 06-01-2018 à 18:06:23  profilanswer
 

Coyote, mes remarques sur le bon sens concernaient l'analyse d'un budget, pas la question de la dette que je ne connais pas du tout.

 

Après une remarque sur l'endettement des entreprises françaises : en France les gens se méfient de la bourse, vous n'êtes pas les derniers à la critiquer, et on ne fait rien pour que cela change. Comment alors s'étonner que nos entreprises se tournent plus vers le crédit que dans les autres pays européens ?


---------------
Hattrick : Heureuxloosers (Championnat) - SC2 : Redwar/716
n°52034304
BourneAgai​nstShell
Posté le 06-01-2018 à 18:08:37  profilanswer
 

CoyoteErable a écrit :

Tu travailles à la BCE il me semble, non ?


À un moment. Mais je n'y suis plus.

n°52034322
BourneAgai​nstShell
Posté le 06-01-2018 à 18:11:18  profilanswer
 

dchiesa a écrit :


Après une remarque sur l'endettement des entreprises françaises : en France les gens se méfient de la bourse, vous n'êtes pas les derniers à la critiquer, et on ne fait rien pour que cela change. Comment alors s'étonner que nos entreprises se tournent plus vers le crédit que dans les autres pays européens ?


L'endettement provient d'entreprises déjà cotées. Je pense que cela n'a rien à voir.

n°52034618
CoyoteErab​le
Dorée et Colorée
Posté le 06-01-2018 à 18:49:22  profilanswer
 

BourneAgainstShell a écrit :


L'endettement provient d'entreprises déjà cotées. Je pense que cela n'a rien à voir.


Oui, que les entreprises s'endettent en ce moment il me semble que c'est normal. Par contre qu'on atteigne de tel niveau de dette privée chez les ménages et que les bulles se multiplient partout, c'est un peu plus que préoccupant AMHA .
Bourne écrit ceci :

Citation :

Les banques étant a peu pres rationnelles, on peut sattendre que l'un de leurs economistes ait partagé l'inquiétude de Wolfgang Schäuble et que les banques aient pris des mesures preventives (CDS, diversification, fond propre, etc.)


Justement, je suis plus sceptique sur ça quand on connait l'appétit des banques (mon côté gaucho). Mais j'ai l'impression que c'est pas forcément sur les banques qu'il faut porter son regard, certaines mesures ont été prises (je les considère insuffisantes, mais c'est pas le propos) mais la multiplications des fonds d'investissements/assureurs et autre Shadow Banking devrait pousser à observer ces derniers un peu plus attentivement pour éviter de se faire berner comme en 2007.
Ils prennent de plus en plus de place dans l'économie car ils sont moins régulés comparativement aux banques, qui prêtent moins.

 

https://reho.st/medium/self/f0188bfb335b6bed4cd03a35994885483ecf3ebb.png
https://reho.st/medium/self/31cac1fcf18b18e0c142bd60c33ae36e820a671d.png
https://reho.st/medium/self/35a13d89e73762e5d1ad2b2180356c4c1de701ca.png

 


J'apprend dans un article du monde (dont est extraite l'image ci-dessus) que les écarts de liquidité sont bien observés, que les instruments seront aussi scrutés.. Mais ils sont en train de freiner la régulation un peu partout finalement, déjà avec Donald ce Trump, mais aussi parce que les européens et les japonais sont en train de lâcher du lest pour ne pas "handicaper" leurs systèmes financiers, vu que les autres refusent de continuer à le faire...

 

Mais c'est là que je me demande qu'elles sont les instruments qu'utilisent la finance et la Shadow Banking aujourd'hui. J'ai entendu parler du "BTO" :??: , mais je ne peux pas accéder à ces infos. Parce que c'est là que ce trouve le problème je pense (avec la réserve de liquidité), et comme on est entouré de bubulles toutes plus grosses que les autres :o

Message cité 2 fois
Message édité par CoyoteErable le 06-01-2018 à 18:51:06

---------------
“L'absurde, c'est la raison lucide qui constate ses limites.” Camus
n°52034665
BourneAgai​nstShell
Posté le 06-01-2018 à 18:54:38  profilanswer
 

CoyoteErable a écrit :


Oui, que les entreprises s'endettent en ce moment il me semble que c'est normal. Par contre qu'on atteigne de tel niveau de dette privée chez les ménages et que les bulles se multiplient partout, c'est un peu plus que préoccupant AMHA .
Bourne écrit ceci :

Citation :

Les banques étant a peu pres rationnelles, on peut sattendre que l'un de leurs economistes ait partagé l'inquiétude de Wolfgang Schäuble et que les banques aient pris des mesures preventives (CDS, diversification, fond propre, etc.)


Justement, je suis plus sceptique sur ça quand on connait l'appétit des banques (mon côté gaucho). Mais j'ai l'impression que c'est pas forcément sur les banques qu'il faut porter son regard, certaines mesures ont été prises (je les considère insuffisantes, mais c'est pas le propos) mais la multiplications des fonds d'investissements/assureurs et autre Shadow Banking devrait pousser à observer ces derniers un peu plus attentivement pour éviter de se faire berner comme en 2007.
Ils prennent de plus en plus de place dans l'économie car ils sont moins régulés comparativement aux banques, qui prêtent moins.

 

https://reho.st/medium/self/f0188bf [...] cf3ebb.png
https://reho.st/medium/self/31cac1f [...] 0a671d.png
https://reho.st/medium/self/35a13d8 [...] e701ca.png

 


J'apprend dans un article du monde (dont est extraite l'image ci-dessus) que les écarts de liquidité sont bien observés, que les instruments seront aussi scrutés.. Mais ils sont en train de freiner la régulation un peu partout finalement, déjà avec Donald ce Trump, mais aussi parce que les européens et les japonais sont en train de lâcher du lest pour ne pas "handicaper" leurs systèmes financiers, vu que les autres refusent de continuer à le faire...

 

Mais c'est là que je me demande qu'elles sont les instruments qu'utilisent la finance et la Shadow Banking aujourd'hui. J'ai entendu parler du "BTO" :??: , mais je ne peux pas accéder à ces infos. Parce que c'est là que ce trouve le problème je pense (avec la réserve de liquidité), et comme on est entouré de bubulles toutes plus grosses que les autres :o


Intéressant. Je connaissais pas ce terme de shadow banking. Je regarde et j'essaie de te faire un (modeste) retour.

n°52034676
CoyoteErab​le
Dorée et Colorée
Posté le 06-01-2018 à 18:55:44  profilanswer
 

Tout ce que je dis, c'est pas mon domaine, je l'admet volontiers. Les CDO, j'ai vu pour la première fois dans un reportage y'a 3 ou 4 ans sur Goldman Sachs, puis dans The Big Short (c'est là où j'ai lu BTO, mais comme je ne crois pas forcément la dernière phrase d'un film assez orienté). Le reste, c'est la lecture, la culture G, les conférences, les journaux ect...


---------------
“L'absurde, c'est la raison lucide qui constate ses limites.” Camus
n°52038946
CoyoteErab​le
Dorée et Colorée
Posté le 07-01-2018 à 12:48:35  profilanswer
 

Sur les BTO j'ai trouvé ça :
 

Citation :

Nevertheless, the financial structured product game is yet not finished, in fact it takes a completely new turn. Similar to single CDOs tranche products, BTOs are becoming a new investment target. From $5bn transactions in 2013, the market for BTOs increased to $20bn by the end of 2014 according to BNP Paribas. The unusual feature of BTOs is theirs’ potential personalisation, an investor can decide what credits they want to invest in. The bank can customise a BTO by targeting the specific risk/return.
 
Certainly, the demand for the BTOs increases, as investors look for yields and a greater return than that provided by treasuries or corporate bonds. The 7-years zero-interest rates of FED together with monetary expansion of ECB via lower rates, compel investors to look for new opportunities. Additionally, the new derivative instrument becomes more promoted by banks than CDOs since the risk burden is offloaded almost fully on the clients.
 
Would a potential default on, credits creating-BTOs, lead to greater losses than the world saw in 2008? Since the risk is on investors we can somewhat assume the institutions may not default this time. Yet, no requirement to report CDOs or BTOs to government agencies makes the financial engineering unregulated and uncontrolled. Although unwanted by investment banks, tighter regulation over their products could be the only solution before the next crisis befalls.


https://themarketmogul.com/bto-deja-vu-cdo/
 
Je ne trouve pas de chiffres pour 2015/2016/2017


---------------
“L'absurde, c'est la raison lucide qui constate ses limites.” Camus
n°52042607
snakesolid​2
Premier de cordée
Posté le 07-01-2018 à 19:45:16  profilanswer
 

BourneAgainstShell a écrit :


Même si je travaille dans la structuration de produits de taux, je ne pourrais malheureusement te faire, qu'une réponse limitée. Ceci étant, je suis surpris de ta connaissance en produits complexes (type CDO) :o
 
Je me permettrais de faire une premiere remarque sur l'article que tu as citée et qui s'intitule : "Wolfgang Schäuble met en garde contre une nouvelle crise financière" Par definition, une crise est imprevisible et donc, impossible que l'on soit mis en garde. T'auras toujours deux trois allumés qui te diront quils ont prédit la crise de 2008 mais ils l'auront fait autant que ceux qui te predisent la fin du monde tous les jours et qu'inévitablement un jour, l'un d'entre eux aura raison (forcément.) La différence ici est que le niveau de surendettement du privé est une donnée connue. Les banques étant a peu pres rationnelles, on peut sattendre que l'un de leurs economistes ait partagé l'inquiétude de Wolfgang Schäuble et que les banques aient pris des mesures preventives (CDS, diversification, fond propre, etc.)
Donc ma premiere impression serait de largement nuancer les propos du premier article.  
 
Quand on regarde le second article qui détaille un peu plus le niveau d'endettement des entreprises francaises qui est effectivement critique (tout comme celui de l'état francais), on voit que l'auteur s'inquiete a juste titre d'une remontée des taux provoquant une hypothetique asphyxie. Il serait possible de répondre bien des choses a cela mais je me contenterai de souligner qu'une montée des taux declencherait également une inflation. La fameuse inflation que l'on attend tous pour etouffer la dette qui étrangle de nombreux états et dont l'allemagne se borne à contenir.
 
Pour ce qui est des prets risqués actuellement, on est au courant de la toxicité des produits uniquement parceque les taux ont explosé. Mais avant que la bulle éclate, difficile de dire qu'un investissement est risqué. C'est tout le probleme de 2008 ou l'on a pris conscience du niveau de risque des CDO que quand ils ont tous explosé les uns apres les autres. Avant, impossible de savoir que leurs investissements etaient risqués. Dailleurs, on continue aujourdhui a en vendre (dans des proportions moindre) et tout se passe bien. Pour linstant.


 
Pour la crise de 2008, t'as quand même Paul Jorion (même s'il est parti en live dernièrement) explique de façon très précise dans son bouquin qu'il a écrit en 2005 ce qui risque de se passer.


---------------
"Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux" BF
n°52042773
CoyoteErab​le
Dorée et Colorée
Posté le 07-01-2018 à 19:58:35  profilanswer
 

snakesolid2 a écrit :


 
Pour la crise de 2008, t'as quand même Paul Jorion (même s'il est parti en live dernièrement) explique de façon très précise dans son bouquin qu'il a écrit en 2005 ce qui risque de se passer.


T'as certains traders et Michael Burry qui avaient vu venir l'éclatement de la bulle immo aussi
 
https://fr.wikipedia.org/wiki/Michael_Burry


---------------
“L'absurde, c'est la raison lucide qui constate ses limites.” Camus
n°52043717
Ciler
is inclined to agree.
Posté le 07-01-2018 à 21:22:06  profilanswer
 

En Irlande, j'ai déjà aussi parlé de David McWilliams.  
 
Maintenant que le diagnostic est posé, comment on traite ?


---------------
And I looked, and behold a pale horse: and his name that sat on him was Death, and Hell followed with him. Revelations 6:8
n°52044500
CoyoteErab​le
Dorée et Colorée
Posté le 07-01-2018 à 22:21:24  profilanswer
 

Justement, le diagnostic est pas fini :D
 
Manque encore beaucoup d'indicateurs. J'aimerais savoir où en est le BTO par exemple...
 
Faut que je me renseigne sur tout ce qui est ABX et ABS aussi.


---------------
“L'absurde, c'est la raison lucide qui constate ses limites.” Camus
n°52046495
epsiloneri​dani
Posté le 08-01-2018 à 09:19:03  profilanswer
 

snakesolid2 a écrit :


 
Pour la crise de 2008, t'as quand même Paul Jorion (même s'il est parti en live dernièrement) explique de façon très précise dans son bouquin qu'il a écrit en 2005 ce qui risque de se passer.


 
Le problème c'est que tu as toujours des mecs qui prévoient assez précisément la crise d'après mais que tu en as bien plus qui prévoient des crises qui n'arrivent jamais. Il suffit de compter le nombre fois où l'euro aurait du s'écrouler depuis 2008 pour ne prendre qu'un exemple. Le problème, c'est qu'on ne sait pas faire a priori le tri entre les bons et les mauvais scénarios. Même en 2008, beaucoup s'attendaient à la petite crise décennale habituelle, ce n'est qu'à l'automne que beaucoup ont compris que cette fois ça allait être trois crans au-dessus.
Traiter une crise future, ça veut souvent dire d'arrêter les investissements et les dépenses les plus hasardeux et donc ça veut dire du chomage là maintenant tout de suite. Ca a donc un cout politique immédiat alors qu'attendre la crise, ça a un cout politique uniquement si on n'a pas de bol et que ça arrive tant qu'on est au pouvoir.


Message édité par epsiloneridani le 08-01-2018 à 09:19:42
n°52049357
CoyoteErab​le
Dorée et Colorée
Posté le 08-01-2018 à 13:01:44  profilanswer
 

Euh, dans le cas de la crise de 2008 c'est surtout un manque de régulation et de transparence hein (alors certes t'avait aussi les cycles et d'autres extériorités, mais la finance avait bien préparé le terrain). Une catastrophe de cette ampleur aurait clairement pû être évité, même si une crise aurait pu survenir.

 

Le nombre de crises s'est multiplié depuis les dérégulations financières et l'avènement du libéralisme depuis la fin des années 70, c'est pas un hasard.


---------------
“L'absurde, c'est la raison lucide qui constate ses limites.” Camus
n°52050508
epsiloneri​dani
Posté le 08-01-2018 à 14:23:49  profilanswer
 

CoyoteErable a écrit :

Euh, dans le cas de la crise de 2008 c'est surtout un manque de régulation et de transparence hein (alors certes t'avait aussi les cycles et d'autres extériorités, mais la finance avait bien préparé le terrain). Une catastrophe de cette ampleur aurait clairement pû être évité, même si une crise aurait pu survenir.  
 
Le nombre de crises s'est multiplié depuis les dérégulations financières et l'avènement du libéralisme depuis la fin des années 70, c'est pas un hasard.


 
Il n'y a pas plus de crises depuis les années 70 qu'avant. Le truc c'est qu'avant 1970 on était en phase de reconstruction et de rattrapage, d'où une croissance plus élevée qui nous a mis transitoirement à l'abri de crises économiques. Par contre si tu regardes l'économie US qui n'a pas connu ce rattrapage, ils avaient tout autant de crises avant 1970 qu'après.  
 
https://reho.st/medium/self/59be453a56f9ec44c0b2a4079f11ca351484c282.jpg

n°52050782
BourneAgai​nstShell
Posté le 08-01-2018 à 14:38:40  profilanswer
 

snakesolid2 a écrit :


 
Pour la crise de 2008, t'as quand même Paul Jorion (même s'il est parti en live dernièrement) explique de façon très précise dans son bouquin qu'il a écrit en 2005 ce qui risque de se passer.


Je ne connais pas ce monsieur Jorion et je n'ai pas le gout de lire son ouvrage pour voir si effectivement, il prevoit avec précision la crise des subprimes. Je m'interrogerai tout simplement sur son absence de prises de positions s'il était si convaincu que la crise arriverait. Si moi demain je sais qu'il va y avoir un crash sur les produits de taux, je bloque des positions de couvertures (peu onéreuses aujourd'hui) que je revends pendant la crise (prix qui peuvent faire X100.) C'est d'autant plus curieux lui qui apparemment a eu des démêler avec une institut belge concernant le paiement de son salaire. L'argent ne le désintéresse apparemment pas.
Bref, pour dire que le futur economique n'est pas prévisible. Du moins pas par une demonstration par A + B. Simplement pcq si les gens prennent conscience d'un tres probable mouvement de prix, ils vont massivement prendre position de maniere à esperer un bénéfice et réduire néant (voire créer une perte) du phenomene. Regarde le nombre d'économistes qui disaient que le prix du pétrole atteindrait des folies et aujourd'hui, il peine a dépasser les 50$ malgré toutes les peines du monde que se donne l'opep a verrouiller la production.

n°52051015
BourneAgai​nstShell
Posté le 08-01-2018 à 14:51:44  profilanswer
 

CoyoteErable a écrit :


Oui, que les entreprises s'endettent en ce moment il me semble que c'est normal. Par contre qu'on atteigne de tel niveau de dette privée chez les ménages et que les bulles se multiplient partout, c'est un peu plus que préoccupant AMHA .
Bourne écrit ceci :

Citation :

Les banques étant a peu pres rationnelles, on peut sattendre que l'un de leurs economistes ait partagé l'inquiétude de Wolfgang Schäuble et que les banques aient pris des mesures preventives (CDS, diversification, fond propre, etc.)


Justement, je suis plus sceptique sur ça quand on connait l'appétit des banques (mon côté gaucho). Mais j'ai l'impression que c'est pas forcément sur les banques qu'il faut porter son regard, certaines mesures ont été prises (je les considère insuffisantes, mais c'est pas le propos) mais la multiplications des fonds d'investissements/assureurs et autre Shadow Banking devrait pousser à observer ces derniers un peu plus attentivement pour éviter de se faire berner comme en 2007.
Ils prennent de plus en plus de place dans l'économie car ils sont moins régulés comparativement aux banques, qui prêtent moins.
 
https://reho.st/medium/self/f0188bf [...] cf3ebb.png
https://reho.st/medium/self/31cac1f [...] 0a671d.png
https://reho.st/medium/self/35a13d8 [...] e701ca.png
 
 
J'apprend dans un article du monde (dont est extraite l'image ci-dessus) que les écarts de liquidité sont bien observés, que les instruments seront aussi scrutés.. Mais ils sont en train de freiner la régulation un peu partout finalement, déjà avec Donald ce Trump, mais aussi parce que les européens et les japonais sont en train de lâcher du lest pour ne pas "handicaper" leurs systèmes financiers, vu que les autres refusent de continuer à le faire...  
 
Mais c'est là que je me demande qu'elles sont les instruments qu'utilisent la finance et la Shadow Banking aujourd'hui. J'ai entendu parler du "BTO" :??: , mais je ne peux pas accéder à ces infos. Parce que c'est là que ce trouve le problème je pense (avec la réserve de liquidité), et comme on est entouré de bubulles toutes plus grosses que les autres :o


Alors, tres rapidement sur le "shadow banking."
 
Deja par pitié ce terme quoi... Ca va encore créer dans l'esprit des complotistes l'idée qu'il existe une finance méchante et secrete alors que c'est simplement du hors bilan. Phenomene qui existe depuis que la compatibilité existe. Rien de nouveau sous le soleil. C'est HS mais je pense que c'est quand meme important que cela soit rappeler.
 
Concernant la part que cela represente, c'est vrai que c'est un phenomene inquietant. C'est la premiere raison de la crise des subprimes et le fait que l'on ait été incapable de l'anticiper.  
Le second probleme a mes yeux est que cela restera difficile a mesurer car cela se fait a niveau microeco : on cache des petites sommes, des petits emprunts aux regulateurs. Ce ne sont pas des grandes sommes comme les prets a l'état francais que l'on tente de sortir de la compatibilité. Mais le total que cela represente est effectivement énorme. Bref, pour dire que c'est difficile de calculer la proportion exacte que cela represente.
 
Mais y'a eu un changement de mentalités tout de meme apres 2008. Quand un organisme a une finance floue ou est douteuse sur la provenance de ses fonds, les acteurs de l'économie intermédiaires (comme les grandes banques) classent ces institutions indélicates a haut potentiel de risque. Par conséquent, les primes d'assurances et les appels de marge sont tres cheres rendant peu concurentielles les fonds de ces institutions.
Reste un probleme : celui de la capacité a faire croire qu'on est en bonne santé économique alors que pas du tout. Ce fut le cas avec les CDO qui sont des regroupements d'emprunts tellement énormes qu'il est impossible de savoir ce qu'il y a derriere. Je ne sais pas combien cela represente dans l'économie en 2018.  
 
Je concluerai brievement en disant que l'économie cela reste une question de confiance commune : si tout le monde pense que tout va bien alors tout ira bien. Si quelques uns pensent que cest la fin du monde alors ce sera la panique même si l'économie est en relative bonne santé.

n°52108677
CoyoteErab​le
Dorée et Colorée
Posté le 13-01-2018 à 22:46:05  profilanswer
 

epsiloneridani a écrit :


 
Il n'y a pas plus de crises depuis les années 70 qu'avant. Le truc c'est qu'avant 1970 on était en phase de reconstruction et de rattrapage, d'où une croissance plus élevée qui nous a mis transitoirement à l'abri de crises économiques. Par contre si tu regardes l'économie US qui n'a pas connu ce rattrapage, ils avaient tout autant de crises avant 1970 qu'après.  
 
https://reho.st/medium/self/59be453 [...] 84c282.jpg


epsiloneridani a écrit :


 
Il n'y a pas plus de crises depuis les années 70 qu'avant.


Houla...
 
Je te laisse te corriger ou tu veux vraiment que je le fasse ?  
 

Spoiler :


Un indice sur Wiki : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste [...] i%C3%A8res
 
De 1971 à aujourd'hui (je prend que "quelques exemples" plus ou moins liés à la Finance) :
-Corner de l'argent métal (1980)
-Bulle spéculative Japonaise (1989)
-Junk bonds (1989)
-Crise du Système monétaire européen (SME) à l'occasion du référendum français sur le Traité de Maastricht (1992)
-Correction brutale du marché obligataire (1994)
-Défaut de la Russie sur les GKO, qui cause un Flight to quality, lequel cause la quasi-faillite du Hedge fund Long Term Capital Management (1998)
-Éclatement de la bulle internet (2001)
-Junk bonds (2001)
-Brésil (2002)
-Crise financière de 2007-2009
-Krach boursier de 2015 en Chine
 
Ect.. Je te laisse faire la comptabilité entre le nombre de crises avant et après.
 
Je peux aussi citer le cas de l'Islande qui a vu son économie s’effondrer à cause des dérégulations du début du millénaire, la première partie d'Inside Job le raconte assez bien (tout en ne se limitant pas à ce pays)...


 

BourneAgainstShell a écrit :


Je ne connais pas ce monsieur Jorion et je n'ai pas le gout de lire son ouvrage pour voir si effectivement, il prevoit avec précision la crise des subprimes. Je m'interrogerai tout simplement sur son absence de prises de positions s'il était si convaincu que la crise arriverait. Si moi demain je sais qu'il va y avoir un crash sur les produits de taux, je bloque des positions de couvertures (peu onéreuses aujourd'hui) que je revends pendant la crise (prix qui peuvent faire X100.) C'est d'autant plus curieux lui qui apparemment a eu des démêler avec une institut belge concernant le paiement de son salaire. L'argent ne le désintéresse apparemment pas.
Bref, pour dire que le futur economique n'est pas prévisible. Du moins pas par une demonstration par A + B. Simplement pcq si les gens prennent conscience d'un tres probable mouvement de prix, ils vont massivement prendre position de maniere à esperer un bénéfice et réduire néant (voire créer une perte) du phenomene. Regarde le nombre d'économistes qui disaient que le prix du pétrole atteindrait des folies et aujourd'hui, il peine a dépasser les 50$ malgré toutes les peines du monde que se donne l'opep a verrouiller la production.


Steve Keen avait prévu la crise en détail. Burry que je t'ai cité plus haut aussi.
 
Keen a beau avoir pris des positions, personne ne l'a écouté. C'est pareil pour tout le monde (il n'était pas le seul) :
 

Citation :

Robert Shiller avait déjà averti en 2000 sur le risque de bulle liée à la nouvelle économie. Il s'alarme, quelques années plus tard, en 2005, de la formation d'une nouvelle bulle immobilière. Et il prédit à terme son éclatement : "on ne peut raisonnablement fonder un marché sur une hausse des prix constante et sans fin", explique-t-il dans l'indifférence quasi-générale.
 
Il réitérera l'avertissement à plusieurs reprises, mais sans être écouté. Jusqu'à ce que les faits lui donnent raison ...


http://bfmbusiness.bfmtv.com/monde [...] 23316.html
 
La Finance n'est pas un chien à qui l'on donne des ordres, ni un ami à qui l'on donne des conseils.
 

BourneAgainstShell a écrit :


Alors, tres rapidement sur le "shadow banking."
 
Deja par pitié ce terme quoi... Ca va encore créer dans l'esprit des complotistes l'idée qu'il existe une finance méchante et secrete alors que c'est simplement du hors bilan. Phenomene qui existe depuis que la compatibilité existe. Rien de nouveau sous le soleil. C'est HS mais je pense que c'est quand meme important que cela soit rappeler.
 


C'est toi qui te fait des idées :D , le terme est simplement ce qu'il est, rien de bien méchant. Y'a bien le "Shadow Cabinet" au parlement britannique sans que ça soit connoté.
https://en.wikipedia.org/wiki/Shadow_banking_system

Citation :

This definition was first put forward by PIMCO (Pacific Investment Management Company) executive director Paul McCulley at FED (Federal Reserve System) annual meeting in 2007.
 
Former US Federal Reserve Chair Ben Bernanke provided the following definition in November 2013:
 
"Shadow banking, as usually defined, comprises a diverse set of institutions and markets that, collectively, carry out traditional banking functions — but do so outside, or in ways only loosely linked to, the traditional system of regulated depository institutions. Examples of important components of the shadow banking system include securitization vehicles, asset-backed commercial paper [ABCP] conduits, money market funds, markets for repurchase agreements, investment banks, and mortgage companies"


 
Ces institutions ne sont simplement pas sujettes aux régulations habituelles, d'où le terme "de l'ombre" "shadow".

BourneAgainstShell a écrit :


Concernant la part que cela represente, c'est vrai que c'est un phenomene inquietant. C'est la premiere raison de la crise des subprimes et le fait que l'on ait été incapable de l'anticiper.  
Le second probleme a mes yeux est que cela restera difficile a mesurer car cela se fait a niveau microeco : on cache des petites sommes, des petits emprunts aux regulateurs. Ce ne sont pas des grandes sommes comme les prets a l'état francais que l'on tente de sortir de la compatibilité. Mais le total que cela represente est effectivement énorme. Bref, pour dire que c'est difficile de calculer la proportion exacte que cela represente.
 


On est d'accord.
 
Le "problème" du problème, c'est que normalement, il y a des agences qui sont sensés contrôler ceci. Mais si on a des branquignoles qui ne s'occupent pas de faire leur boulot (par ex, la SEC qui avait zéro effectif pour faire son boulot dans les années 2000, précédent la crise........) c'est sur que c'est pas trop trop facile de contrôler  [:nobody-home]  
 

BourneAgainstShell a écrit :


Mais y'a eu un changement de mentalités tout de meme apres 2008. Quand un organisme a une finance floue ou est douteuse sur la provenance de ses fonds, les acteurs de l'économie intermédiaires (comme les grandes banques) classent ces institutions indélicates a haut potentiel de risque.


C'est pas le rôle des agences de notation ?  
 
Ces mêmes agences qui ont parfaitement bien noté les CDO dans les années 2000 ...? Ou les Grandes Banques comme Goldman qui ont maquillé les comptes de la Grèce ? :D
Bon, je joke un peu. Parce que vu leur passif, et le fait qu'elles soient légèrement mesquines...
 
M'enfin, je pense surtout que le mieux c'est surtout de scruter en détail toutes ces institutions par des organismes publics et de ne pas faire la même erreur qu'en 2008.
Pour l'instant c'est ce qui était fait mais toutes ces mesures (ainsi que la régulation) partent en fumer (le Dodd–Frank ne ressemble plus à rien aux USA).

BourneAgainstShell a écrit :


Par conséquent, les primes d'assurances et les appels de marge sont tres cheres rendant peu concurentielles les fonds de ces institutions.
Reste un probleme : celui de la capacité a faire croire qu'on est en bonne santé économique alors que pas du tout. Ce fut le cas avec les CDO qui sont des regroupements d'emprunts tellement énormes qu'il est impossible de savoir ce qu'il y a derriere. Je ne sais pas combien cela represente dans l'économie en 2018.  


C'était très simple de le savoir en 2005. Suffisait d'aller rencontrer des américains moyens pour voir que c'était de la grosse merde (en outre, on pouvait aussi regarder le taux de remboursement des prêts et le nombre de défauts si on avait peur du pouilleux), que les crédits n'allaient jamais être remboursés, et que les fabuleuses tranches AAA étaient en fait des B pourris.
 
Alors des CDO de ces CDO pourris...  [:le poney de mr pink]  
Bien malin celui qui avait shorté les tranches A.
 
Maintenant, en 2018 (on peut toujours essayer de regarder les chiffres de 2017), je n'en sais pas plus que toi (d'où ma présence et ma curiosité de voir où on en est aujourd'hui). J'ai aucunes infos sur les BTO (même si je pense que ça n'est peut être qu'un produit pas très répandu même si il pesait quelques dizaines de milliards en 2015, mais dans le doute...), mais ce qu'on sait, c'est que des crédits pourris, dans des bulles, on en compte aujourd'hui un paquet dans le monde. Reste à voir quelques types de produits sont vendus, si les institutions ont vraiment du fuel en réserve en cas d’apocalypse financier pour pouvoir remplir la caisse de leurs clients, ect...
 
Si t'as des pistes où je peux me renseigner, par ex sur les BTO ou les divers produits de ce type lié à un crédit les plus vendus aujourd'hui, Google n'a pas trop l'air d'être mon ami sur ce coup...
 

BourneAgainstShell a écrit :


Je concluerai brievement en disant que l'économie cela reste une question de confiance commune : si tout le monde pense que tout va bien alors tout ira bien. Si quelques uns pensent que cest la fin du monde alors ce sera la panique même si l'économie est en relative bonne santé.


Ouai. Mais bon, un peu (beaucoup) de régulation, ça calmera les drogués de Wall Street, de la City, de la Défense... Ils avaient bien la confiance quand ils spéculaient sur une réalité artificielle  [:coyoteerable:5]  


---------------
“L'absurde, c'est la raison lucide qui constate ses limites.” Camus
n°52111991
CoyoteErab​le
Dorée et Colorée
Posté le 14-01-2018 à 14:45:19  profilanswer
 

Bon, sur un autre sujet :
World Bank Unfairly Influenced Its Own Competitiveness Rankings

Citation :

The World Bank’s chief economist said he would recalculate national rankings of business competitiveness going back at least four years


https://www.wsj.com/articles/world- [...] 1515797620


---------------
“L'absurde, c'est la raison lucide qui constate ses limites.” Camus
n°52167871
Terminatux
Modérateur
☭ La mort et le néant ☭
Posté le 19-01-2018 à 13:01:39  profilanswer
 

Retour sur le redressement économique du Portugal.

 

http://www.huffingtonpost.fr/pasca [...] _23336858/

 
Citation :

Car le modèle économique portugais qui dépasse les taux de croissance allemand aujourd'hui est totalement contraire à celui prôné par Bruxelles. Depuis 2015, la croissance réelle du Portugal s'est nettement redressée après des années noires, celles de la Troïka, durant lesquelles les taux de croissance étaient même négatifs de 2011 à 2013. Aujourd'hui, les taux de croissance du Portugal dépassent ceux de l'Allemagne. Si le taux de chômage frôlait les 17% avec les politiques d'austérité en 2013, celui-ci a décru fortement depuis 2015 pour atteindre 8% en 2017 selon toute probabilité.


Message édité par Terminatux le 19-01-2018 à 13:02:45

---------------
« "Le communisme, disait Lénine, c'est les soviets plus l’électricité" ; les mouvementistes ce sont un chef plus Internet. » (Michel Offerlé)
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  3883  3884  3885  3886  3887  3888
Page Suivante

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
La crise du couple SARKOZY : INFO ou INTOX ?Géopolitique : Face au Pic Pétrolier et la Future Crise Economique
Crise bancaire au Royaume UniJET : Les jeux en direct (relais appel gagnant -)
crise d'angoisseChanger autoradio d'origine (beta) VW POLO
Peut-on acheter ou vendre une voiture sans carte crise?Le modèle social Francais est-il en crise ?
Gratte-ciel et architecture : quel impact de la crise sur les projets? 
Plus de sujets relatifs à : [ECO] Déflation et crise japonaise à l'européenne ?


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR