Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
653 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Loisirs

  Le topic des images étonnantes [faites pas les cons]

 


 

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Le topic des images étonnantes [faites pas les cons]

n°23855444
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 06-09-2010 à 10:36:29  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Hop, drapalisation sauvage.

mood
Publicité
Posté le 06-09-2010 à 10:36:29  profilanswer
 

n°26619665
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 27-05-2011 à 23:02:14  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Au nom de la Ligue des Lurkers Extraordinaires, merci.
 
Par contre, je recommande un "spoiler insectes" avant que quelques lecteurs du topic ne viennent s'exclamer que tout cela n'est pas agréable pour les phobiques.
 
Sur ces bonnes paroles, je regagne l'univers parallèle des lurkers.

n°33429968
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 25-02-2013 à 15:16:58  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

http://reho.st/cdn.c.photoshelter.com/img-get/I00004Br4E.wwJzs/s/860/860/8-19-mw-tank-wedding.jpg
 
En tant que membre officiel de la brigade des lurkers, je réconcilie tout le monde :o
 
EDIT : Et puisque copyright, http://wallisphotography.photoshel [...] Br4E.wwJzs.

Message cité 1 fois
Message édité par Stukka le 25-02-2013 à 15:18:18
n°34906119
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 08-07-2013 à 00:19:55  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

viniw a écrit :

moi j'aime bien mais lapin[:lexmark] pour le pousseur


 
Le garçon est dos à la fenêtre et il saute de joie tête en arrière quand on lui apprend qu'il va avoir une game boy. Le bonhomme rouge n'a plus qu'à pousser  :o  
 
Hop, on passe à la suite, images, tout ça, molette, tu vois t'as vu.
 
http://reho.st/odieuxconnard.files.wordpress.com/2013/05/fb-sauron.jpg
 

n°35979053
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 21-10-2013 à 22:18:35  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

bioswar a écrit :


 
déjà avant même que ça défouraille tu dois avoir un mal de chien a respirer derriere ça.


 
L'ennemi peut crier "Hep ! T'as pas le nez qui gratte ?" pour semer la discorde dans les rangs.

n°35979621
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 21-10-2013 à 23:06:41  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Bon, cela dit je note que je ne suis sorti de mon état de lurker intempestif que pour poster une ânerie et sans mettre d'image : honte à moi.

 

Puisque nous parlions de protection, parlons un peu de nos amis de la première guerre mondiale, qui après avoir eu le droit à la doctrine du "soldat élégant" avec son pantalon rouge, découvrirent que Gunther, en face, il n'avait pas forcément les plus jolis tissus de Paris mais il n'en était pas moins efficace voire un peu farceur. Notons donc deux grandes aventures :

 

Le bouclier roulant

 

http://reho.st/humanbonb.free.fr/Bouclierroulant1.jpg
Ici, une photo prise en 1916, plus d'infos ici

 

Au début de la guerre, on s'amuse bien : on gambade joyeusement, tiens voilà une grenade, hop, attrape ma baïonnette, bref, on bouge, on se dépense, pas besoin de campagne radio pour garder la forme. Sauf que lorsque l'on commence à creuser des tranchées, et qu'il faut courir à terrain découvert pour atteindre une position fortifiée par l'ennemi, c'est compliqué. Et comme en plus l'artillerie ne nettoie pas toujours le terrain comme il faut, il reste la bonne blague du fantassin : le barbelé. Et si les barbelés sont encore là quand vous arrivez devant la tranchée, à moins de sortir la pince coupante (ce qui ne veut pas dire que ça n'a pas été fait, au contraire  :D ) vous êtes un peu une cible d'entraînement pour tous les filous à 50 mètres en face qui font une tête comme " [:dawa] ".

 

L'état major propose donc un super plan de secours : le bouclier roulant !

 

Régulièrement confondue avec une brouette retournée ou éventuellement une Super 5, le bouclier roulant permet d'avancer en rampant jusqu'à l'ennemi tout en ayant un blindage. On en est pas encore au char d'assaut, mais on rigole bien quand même. L'objectif est d'utiliser le bousin pour arriver jusqu'aux barbelés et ainsi les couper pour laisser passer les copains. Ou plus simplement, de s'arrêter suffisamment près de l'ennemi pour lui jeter quelques grenades, histoire de. Le bestiau avance en moyenne de 40 mètres à la minute et a un seul point faible : l'arrière. Ou, éventuellement, un tir de l'artillerie ennemie, puisque du coup, ce n'est pas bien rapide pour filer. Autant vous dire qu'on rigolait bien là-dessous, c'était quand même autrement plus classe que se cacher sous son drap pour lire Chair de Poule après 22h.

 

http://reho.st/humanbonb.free.fr/Bouclierroulant2.jpg
Un autre modèle , ici avec meurtrière à l'avant pour passer divers objets comme un canon de fusil ou tout autre objet oblong pouvant perturber la ligne de feu ennemie

 

http://reho.st/humanbonb.free.fr/Bouclierroulant12.jpg
Et là, c'est un bouclier russe pris par les allemands, on notera que là-bas, on a toujours aimé jouer collectif.

 

Mais l'aventure ne s'arrête pas là. Puisque rapidement, on se dit que bon, le bouclier roulant, c'est bien gentil, mais ce n'est pas ça qui protège efficacement le piou-piou lorsqu'il bondit tel le renard farouche dans la tranchée ennemie. Pas de problème, il convient donc d'inventer : le gilet pare-balles ! Ou plutôt, de ressortir les plastrons des placards, les renforcer, et envoyer tout le monde courir la plaine avec.

 

http://reho.st/industrialanatomy.files.wordpress.com/2011/11/ww1armor-blog.jpg?w=490&h=761
Ici, la collection automne-hiver teutonne.

 

Si la chose n'était pas trop mauvaise sur le papier et pouvait arrêter quelques projectiles pas tirés de trop près. Seuls inconvénients : entre 12 et 18 kilos selon les modèles, et un bruit de rennes digne du père Noël à chaque mouvement, ce qui n'aide pas trop à se préparer discrètement à aller botter des culs. Et puis bon : ça coûtait son prix et on préférait faire des balles et des obus, non mais.

 

Par ailleurs, en face, les Allemands avaient inventé, sans le savoir, le pistolet anti-blindage : en 1896, M. Maüser sort de ses usines un pistolet peu banal. En effet, celui-ci a la particularité d'être si mal branlé que les balles sont trop grosses pour le canon. Légèrement, mais suffisamment pour que les ingénieurs se disent que roh, c'est Knut, il s'est encore chié dessus après une nuit à la taverne, tu seras privé de choucroute, galopin. Sauf que, miracle de la physique, tant et si bien que des ingénieurs du monde entier refusaient de le croire avant de l'avoir vu : le projectile, en étant envoyé dans le canon trop petit, créait un effet de surpression qui envoyait la balle si fort que protection ou pas, ça passait dans la plupart des cas. Du coup, l'arme devint rapidement assez populaire, en plus de faire partie de la catégorie des pistolets et non plus des revolvers, et donc d'avoir un bon chargeur. L'arme eut un tel succès que durant la guerre, tous les camps se tiraient dessus avec, et que c'était l'arme personnelle de Winston Churchill comme celle du Kaïser. Et autant vous dire que les brigands de l'époque, que l'on appelait alors "apaches" et non "racailles" (révisez votre vieux français), l'arme avait un succès fou.

 

"Avant, quand je tirais sur les voitures, ça ricochait. Mais ça, c'était avant  [:stukka] "

 

Du coup, l'arme est aussi attachée à l'image de l'aventurier fougueux(vieux français pour "bad boy" ou "truand de la galère" ). Tant et si bien que ça, c'est le flingue fabriqué en 1896 :

 

http://reho.st/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/95/Mauser_C96_AdamsGuns.jpg

 

Et ça, c'est le pétard d'un certain Monsieur Han Solo pas loin d'un siècle plus tard.

 

http://reho.st/northstartech.webs.com/hansolo1.jpg

 

Et oui, avatar de circonstance : maintenant, je retourne lurker  :hello:

 

Message cité 6 fois
Message édité par Stukka le 21-10-2013 à 23:11:23
n°35979667
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 21-10-2013 à 23:10:51  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Dr Hardlove a écrit :

met " reho.st" à la place de "reho.st" s'il te plaît :o


 
C'est fait mon bon Monsieur. Merci de l'info.

n°35979719
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 21-10-2013 à 23:15:13  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Subarashi a écrit :

 

Excellent, merci  :jap:
De ton pseudo je suppose que tu as lu Pilote de Stukka ?

 

En effet (avec un K en moins pour l'avion, soyons exacts !  :o ).  :jap:

 

EDIT : grillounetté.

Message cité 1 fois
Message édité par Stukka le 21-10-2013 à 23:15:38
n°35982168
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 22-10-2013 à 10:54:02  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Bon, puisque ça a eu l'air de vous plaire et que ça flatte mon gros ego, reprenons dans la même thématique.
 
Protéger les gens, c'est bien, mais ça coûte des sous. Et puis les brouettes, les armures et tout le tatouin, c'est pas super efficace et ça n'équipe que quelques péquins. Mais alors, que faire ? Ça tombe bien, la question, on se la pose depuis un bail.
 
Première image étonnante : tiens ? Mais qu'est-ce que c'est ?
 
http://reho.st/www.leonardodavincisinventions.com/wp-content/uploads/2012/02/leonardo-da-vincis-tank-invention1.jpg
 
Ça, c'est un dessin de Léonard de Vinci, qui dès le XVe siècle, invente une machine conçue pour protéger les soldats du feu tout en envoyant des grosses patates sur l'ennemi. 4 roues et moult canons de petit calibre pour être faciles à charger, ça donne ça :
 
http://reho.st/farm1.staticflickr.com/142/319418969_a45ad85c60_z.jpg
Et là, les joueurs d'Assassin's Creed font les lascars parce que eux, ils l'ont piloté ce bidule, mais il ne faudrait pas trop qu'ils fassent les kékés : derrière, ils ont joué à Assassin's Creed III et essaient encore d'oublier les aventures de Ouin-ouin le petit indien. Mais là n'est pas le sujet : pourquoi l'invention de De Vinci n'a-t-elle pas révolutionné la guerre plus tôt ?
 
Parce que pour pousser une machine comme ça avec en plus le poids des canons, il fallait se lever tôt. Bon, d'accord, mais alors, se dirent quelques experts, on peut pas mettre des animaux pour pousser dedans au milieu de l'équipage ? [:maestun]
 
Résultat : non seulement on commençait à être serré là-dedans, mais en plus c'était une fournaise et ça sentait un peu la mort. Si du coup, les pétomanes pouvaient s'en donner à cœur joie et accuser Jojo le bœuf d'être responsable des émanations méphitiques du bord, il faut aussi ajouter que viser avec cet engin tenait du miracle : on a donc oublié.
 
Mais la première guerre mondiale (et mon post d'hier, donc), ramène l'idée sur le tapis. En 1903, le capitaine Levasseur de l'armée française a un super plan : et si, pour la prochaine guerre, on se fabriquait un véhicule avec des chenilles pour aller faire le zazou dans les champs tout en montant dessus une casemate avec un gros canon ? Pour sûr on pourrait bien rigoler ! Et puis pour draguer les filles à Montmartre, v'la l'affaire.  
 
Si l'idée est étudiée, Levasseur n'en est pas moins envoyé paître pour une raison simple : en France, on ne croit pas trop à cette "traction automobile" : rien ne remplace le cheval, Monsieur !  :o  
 
Avant de sortir vos gros sabots, sachez que l'on a pas été les seuls à envoyer paître l'idée pourtant livrée sur un plateau : en 1912, un ingénieur australien propose la même idée au War Office, et s'il y rentre avec ses plans, il en sort avec un pied au cul : ces histoires de véhicules blindés, c'est n'importe quoi ! A l'époque, le seul truc que l'on veut bien envisager de blinder, ce sont les trains : la traction est suffisamment forte et le problème du poids du véhicule sur le terrain ne se pose quasiment pas. Un certain Trotsky sera d'ailleurs un grand fan de trains blindés comme celui-ci :
 
http://reho.st/www.schoolshistory.org.uk/gcse/russia/images/1918-RussianArmoredTrain.jpg
Enfin un train qui ne s'arrête pas en cas "d'incident voyageur". On a longtemps pensé que le train était une arme inarrêtable. Et puis on a inventé la SNCF. [:garypresident:1]
 
Revenons à nos moutons. Car en octobre 1914, un autre anglais se dit que, allez hop, lui aussi il va proposer le projet de char d'assaut. Là encore, on lui propose gentiment d'aller se vider les flancs plus loin, mais palsembleu, qui apparaît ? Winston Churchill ! Qui en 1er lord de l'amirauté, se dit que tiens : on va le prendre ton projet de "land ships" (on sent le marin qui parle) mais on l’appellera... "tank". Ainsi va naître le Mark I.
 
http://reho.st/farm2.staticflickr.com/1143/1363740482_bdc1aee236_b.jpg
 
Voilà ! Ça c'est l'un des premiers tanks de l'histoire. Mais je sens qu'une question vous taraude, mettons nous en situation pour voir comment HFr va vous permettre de passer une bonne soirée.
 
______________________________
 
Ambassade de Suède, Paris, 20:38
 
"Hoooo vous êtes si instruit ! Mais dites-moi : je me suis toujours demandée... pourquoi appelle-t-on un tank un tank ? Et pas un char d'assaut ?
- Ah, Veronika, quelle curieuse vous faites. Hé bien sachez qu'en fait, on appelle un tank un tank parce que lorsque les anglais bossaient sur le projet, ils ne voulaient pas que les allemands puissent tomber sur leur arme secrète. Ils lui donnèrent le nom d'un projet de recherche sans intérêt majeur : "réservoir". Et en plus, si malgré tout, Tonton Hans mettait la main dessus, il était prévu de faire croire qu'il s'agissait de réservoirs autotractés. Rien de fascinant, donc.
- Hihihi, vous êtes si fort !
- D'ailleurs Veronika, sais-tu pourquoi on appelle les utilisateurs d'HFr "les trépieds humains ?"
- Non ?
- J'ai une chambre au Ritz, viens, je vais t'expliquer."

______________________________
 
(je laisse le soin aux lectrices de ce post de corriger d'elles-mêmes ce dialogue pour qu'il aille dans leur sens)
 
Toujours est-il que le 15 septembre 1916, les blindés anglais de type Mark I sont lancés sur la Somme : en avant Guinguamp ! C'est beau. [:bakk13]
 
Sauf que les engins se traînent, s'embourbent et se vautrent dans les tranchées comme des étudiants bourrés. Bon. [:pikitfleur:4]
 
Au final n'ont qu'un seul effet : ils ont fait super peur aux allemands qui n'avaient pas prévu de se retrouver face à ça. Du coup, ils développent leurs propres chars, mais qui s'avèrent être un peu pourris quand même, qui sortent en 1918 et en... 20 exemplaires seulement.  
 
http://reho.st/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/92/Bundesarchiv_Bild_102-00302A%2C_Westfront%2C_britischer_Panzer_in_Trichter.jpg
Voilà, ça c'est ce qui arrive aux chars anglais malchanceux : ils deviennent des capsules temporelles pour archéologues en goguette.
 
http://reho.st/i.dailymail.co.uk/i/pix/2012/12/04/article-0-16577AF6000005DC-269_634x665.jpg
Et ce cosplay d'Iron Man 1917 ? Et bien c'est ce qu'il faut porter à bord. Parce que non seulement les sièges ne sont pas confortables et sont de vrais tape-culs, mais en sus, dès que ça pétarade un peu, il y a des éclats de métal et de peinture qui volent dans tout le char. Autant dire qu'on y voit vraiment pas grand chose au final.
 
Pour la petite histoire, les allemands, toujours farceurs, n'ayant pas d'arme antichar à l'époque (ce qui est normal puisqu'ils venaient à peine de découvrir le char) trouvèrent la solution au problème des blindés : tu prends ta petite grenade, tu y attaches 9 ou 10 autres, et tu envoies le gros paquet dégoupillé sous le char. Radical.  [:dao]  
 
Et au final, qui c'est qui sort le plus beau char ?  [:dawa]  
 
Des producteurs d'automobiles ! Un certain Monsieur Renault sort le Renault FT :
 
http://reho.st/pics2.pokazuha.ru/p442/b/7/4876684v7b.jpg
 
Une tourelle, un petit corps blindé pour faire rêver les filles et une bonne maniabilité : c'est tellement chouettos que tout le monde en veut !
 
Du coup, les américains s'en équipent en arrivant, les français font les fous avec, et tout le monde copie le modèle pour que quelques années plus tard, l'ennemi grognon puisse revenir mieux équipé pour faire des kalembours, ja !  [:mini-mousaille]  
 
Voilà. Si c'était pas trop chiant et assez "étonnant", je vous en fais un dernier dans la journée histoire d'aller jusqu'à l'autre guerre.

n°35982363
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 22-10-2013 à 11:11:07  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

data error a écrit :

Ton post est pas mal mais je le trouve un peu trop inspiré de world of tank pour être crédible (surtout vers la fin).
 
Pour moi il s'agit d'un fake


 
C'est eux qui ont pompé sur moi. Et puis War Thunder über alles  [:dao]

n°35982483
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 22-10-2013 à 11:19:30  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Ciler a écrit :


Que l'on verra ré-émerger aux alentours du 41e millénaire sous le nom de Land Raider.


 
Ah tiens, en effet !
 

lordlambda a écrit :

le même avec les avions ?  [:agkklr]


 
Si je trouve une paire d'image "étonnantes" qui inspirent, why not. Mais déjà je repasserai éventuellement poster un dernier truc sur de folles aventures blindées juste parce que j'ai un ou deux trucs sous la main.  [:huit]  

n°35984175
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 22-10-2013 à 13:45:12  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Chose promise, chose due, et après on passera à autre chose quand même.  
 
Parfois, il peut vous arriver de croiser en bord de route, transformé en monument, ceci :
http://reho.st/maquettegarden.free.fr/Vehicules/B1%20Bis/images/B1%20Bis%2001.JPG
 
L'occasion pour les enfants de s'exclamer "Super, un char, trop cool papa, je peux grimper dessus ?  [:dawa]". Papa, après avoir menacé de sortir le chloroforme pour calmer l'insolent et trop agité marmot, en profitera pour briller. En effet, grâce à sa connaissance étendue de la guerre obtenue grâce aux téléfilms de France 2, il n'hésite pas à raconter que "Hahaha, voyez-vous, en 1940, nous avons été bien ridicules et nos chars n'ont servi à rien, en plus ils étaient tout pourris par rapport aux allemands. Et ensuite, il y avait Laëtitia Casta sur une bicyclette bleue, mais tout cela est un peu confus."
 
Reprenons.  [:dao]  
 
En 1940, tout le monde n'est pas d'accord sur comment utiliser les chars. Les allemands misent sur des chars moyens, à savoir suffisamment légers pour être mobiles et aller vite. Pas seulement à cause de la doctrine de la Blitzkrieg, mais aussi pour une raison plus bête : le traité de Versailles les empêche de produire du matos trop lourd voire tout simplement trop militaire. Du coup, la spécialité de l'époque consiste à construire des chars, bateaux & avions "civils" mais avec déjà les emplacements pour y installer tourelles, mitrailleuses et autres joyeusetés. Les jeunes allemands s’entraînent donc sur des "chenillettes" qui sont en fait de futurs chars sans tourelles ni canons. Ce qui permet de rire avec les inspecteurs du traité de Versailles.
 
"Mais ? Vous êtes en train de fabriquer des chars là, non ?
- Pffrrrr... non non. Juste des chenillettes. Pfrrr...  [:afrojojo]  
- Vous rigolez ! Je vous entends ! Vous vous moquez de moi ?
- Maiiiiis non !
"
 
Bref. Voilà pour nos amis allemands : des chars moyens, nombreux et en divisions pour foncer. Et du côté français ? Et bien c'est là que le char de la photo ci-dessus intervient, puisqu'il illustre parfaitement le concept : il s'agit du B1 Bis. C'est gros, c'est lourd, et lui n'est pas là pour foncer en divisions : il est là pour affronter des positions fortifiées, comme disons, des tranchées, et ainsi ouvrir le passage pour les divisions chargées de foncer : l'infanterie et les troupes motorisées.
 
Sauf que les allemands font un truc que personne ne supposait : ils passent par les Ardennes. Comme en 1870. Comme en 1914. Et comme ils le referont en 1944. Et comme à chaque fois : on est surpris. [:septimusheap] Il faut dire que personne ne s'attend à ce que qui que ce soit passe par les Ardennes, comme l'indique le niveau de la presse locale.
 
http://reho.st/dana.kern.free.fr/presse/20080804woinic01.jpg
Non, ce n'est pas le Groland. Pour info, "Woinic" est la mascotte locale, un gros sanglier en métal décorant une aire d'autoroute. Si ça avec ça, vous avez toujours envie de passer par les Ardennes, c'est effectivement à n'y rien comprendre. Il faudrait être allemand pour avoir si peu de goût : CQFD.
 
Toujours est-il que les allemands arrivent vite. Et que les populations en fuite encombrent les routes, ce que ça non plus on a pas prévu, mais pour de bonnes raisons : en 14, il n'y a pas eu d'exode face à l'avancée allemande. Sauf que dans les territoires occupés, il y a eu quelques massacres qui ont marqué les populations : du coup en 40, tout le monde se barre, et c'est dommage, parce les unités françaises ont du mal à monter en ligne à cause de ces sagouins qui encombrent la route. Tut tut tut pwët pwët pwët, on avance pas.
 
Par contre, quand les chars français arrivent, en général ça piquoute. Et c'est le cas à Stonne, un village au milieu des vallons ardennais.
 
Comme je sens que j'en ai perdu et que je sens que les collines ne vous parlent guère, voici une image de jeune fille vallonnée de la chaîne Hooters.
NSFW, donc.
 

Spoiler :


http://reho.st/1-akamai.tapcdn.com/images/thumbs/taps/2012/04/danielle-houghton-5-danielle-houghton-for-obvious-reasons-20-photos-4fa0a943-sz500x436-animate.jpg
http://reho.st/3-akamai.tapcdn.com/images/thumbs/taps/2012/04/danielle-houghton-21-danielle-houghton-for-obvious-reasons-20-photos-fd588d3a-sz500x643-animate.jpg
 
Danielle Houghton, pour vos neveux. Nul doute que son histoire fascinera les plus fétichistes d'entre vous.


Merci de votre attention (je pense à tout le monde, je suis comme ça) et revenons à Stonne.
 
Le 16 mai 1940, c'est un peu la panique dans le village : celui-ci n'arrête pas de changer de mains. Les allemands, un peu grognons, décident d'envoyer du matériel lourd dans le village ainsi qu'un bon paquet d'hommes pour calmer tout ce petit monde, ja ?  [:mini-mousaille] sauf qu'en face, il y a ça :
 
http://reho.st/61.img.v4.skyrock.net/5169/32835169/pics/2928999907_1_5.jpg
 
A savoir le B1 bis du capitaine Billotte, l'Eure.
 
Celui-ci monte tranquillement la route jusqu'à Stonne sous le feu ennemi, et arrivé en haut, tombe dans la rue principale sur 13 chars ennemis en file indienne qui le regardent fixement. [:tibo2002]
 
Pas de quoi décourager le bon officier, qui disposant d'un char à deux canons, utilise l'un pour détruire le premier char de la file, et l'autre le dernier. Et non seulement ça passe tranquillement, mais en plus, le coup est réussi : les chars allemands, se retrouvent bloqués les uns derrière les autres, parce que ça ne se manoeuvre pas vraiment comme une Twingo ces bousins. Tout en se faisant cordialement arroser par l'ennemi, l'Eure remonte tranquillement la rue en meulant les 11 chars restant l'un après l'autre. Et comme c'était pas suffisant, à la sortie du village, deux canons antichars l'attendent : ils se font aussi détruire tous les deux [:zytrasnif], permettant au petit équipage de rentrer à la maison pour l'heure du goûter et compter : 140 impacts sur la coque. Et pas un bobo. A part pour la légende des chars français pourris.
 
http://reho.st/61.img.v4.skyrock.net/5169/32835169/pics/2928999907_1_3.jpg
Ici, un des chars allemands détruits à Stonne. Ouch.  
 
Le soir même, Guderian est donc très fâché : qu'est-ce que ces que ces carabistouilles ? Un char français tout seul n'est pas censé embêter la fière armée allemande à ce point. Allez hop : le lendemain, 17 mai, il reprend le village (qui va encore changer de mains 6 fois) et cette fois-ci, plus d'histoires !
 
Tiens, mais que fait ce sympathique germain devant ce char ?  
http://reho.st/61.img.v4.skyrock.net/5169/32835169/pics/2928999907_1_7.jpg
 
Serait-ce l'Eure ? Non : il s'agit du Riquewihr, dont le nom ne se prononce pas, un peu comme Voldemort mais en moins con-con. Et qui lui, a gagné le joli nom de "Boucher de Stonne". Mais pourquoi donc ?
 
Car en effet, le 17 mai, les allemands qui tiennent enfin le village sont bien contents : cette fois, ils n'en sortiront plus ! [:blastm:2]  
Jusqu'au moment où un bruit de chenilles se fait entendre en bas de la route : c'est encore un de ces gros farceurs de char B1 bis qui vient faire des blagues. Et il s'agit du Riquewihr, du lieutenant Doumecq. Alors qu'il s'approche, tout un groupe de fantassin allemands, probablement encouragé par une forte quantité de schnaps, décide de tirer sur le char au fusil et autres armes légères, histoire de voir si, des fois, ils ne pourraient pas ralentir un peu son avance. Comme cela marche moyennement, les gourgandins se mettent à l'abri dans le fossé du bord de la route en ricanant.
 
"Approche un peu, Französisch, que l'on te grenade la margoulette !  [:mini-mousaille]  
- Okay  [:dawa]  
- Oui, approche encore  [:mini-mousaille]  
- Okay  [:dawa]  
-  [:mini-mousaille]
-  [:dawa]  
-  [:mini-mousaille]  
-  [:dawa]"

 
C'est à cet instant précis que le Riquewihr se met sur le bord de la route et met sa chenille dans le fossé où les allemands se cachent.
 
" [:dawa]  
- Scheiße. [:papa titus:4]"

 
Le Riquewihr, qui aurait donc aussi mérité le surnom de "Riri la déconne", roule donc sur toute une escouade de soldats allemands, et puisque l'aventure ne s'arrête pas là, il décide de retourner sur la route et de foncer sur le village avec encore tout un groupe d'infanterie collé sous la chenille.
 
Le village est repris sans combats : en voyant le char français, cela suffit à dire au reste des allemands du village que ouiiii, bon, en faiiiit, on va peut-être y aller, hein, il se fait tard. Par la suite, les allemands se montreront plus prudent encore, évitant de trop s'engager avec les chars français qui étaient visiblement non seulement très gros et très blindés, mais pilotés par des équipages qui faisaient très peur.
 
Allez, une petite dernière de Stonne à la fin de la journée :
 
http://reho.st/61.img.v4.skyrock.net/5169/32835169/pics/2928999907_1_9.jpg
 
Et maintenant je retourne dans ma dimension d'origine, loin de la violence des hommes, monde de merde, tout ça  :o Non parce que du coup j'ai un peu l'impression de spammer, hop.
 
 
 
 
 

n°35984408
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 22-10-2013 à 14:01:51  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Subarashi a écrit :


 
Nickel ! Pour le prochain, je te mets au défi d'en faire autant sur les motos des armées durant la WW2 !


 
On m'a déjà demandé les avions, ça devient compliqué  :sweat:

Message cité 4 fois
Message édité par Stukka le 22-10-2013 à 14:02:06
n°35984551
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 22-10-2013 à 14:11:05  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

data error a écrit :


 
 
Et avec des Jaeger après stp.
 
Ou des dinosaures plutôt...  
 
...nan attend, des dinosaures avec des jaeger dessus.
 


 
 
Okay. Là, bonne lecture. :whistle:  
 
Et une image illustrant parfaitement ce film en bonus.  
 
http://reho.st/https://scontent-a-cdg.xx.fbcdn.net/hphotos-prn2/1098485_703838596308906_222956591_n.jpg

n°35984568
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 22-10-2013 à 14:12:17  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

booking a écrit :

Je double mon post mais Stukka, tes posts :  [:lugubre desespoir]


 
 :jap: à vot' service.  

n°35989073
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 22-10-2013 à 20:02:12  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

moggbomber a écrit :


Moult choses intéressantes


 
Ha bin c'est ce que j'appelle du complétage de qualité, chapeau et merci  :jap:  
 
Bon, j'vous ai trouvé un truc les motos  :o  

n°35991359
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 22-10-2013 à 23:23:23  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Tænia a écrit :


 
 :jap: Merci pour tous ces posts Stukka ! J'ai bien aimé le passage sur Stonne et Ardennes.  [:cupra]  
Quand tu auras fini avec les motos, les avions, les skateboards, etc., tu pourras nous parler des trains ?  :o  
En fait, ça m'intrigue cette histoire de train blindé. Ça doit pas être très pratique, parce qu'on ne peut aller que dans les endroits où il y a une voie ferrée. En plus, j'imagine que ça doit pas être difficile à saboter. Suffit de faire sauter la ligne devant et derrière, et le train est coincé. Pourtant, Wikipedia nous dit que ça a été fréquemment utilisé au cours du XXe siècle. Le reste du web ne semble pas très disert sur le sujet.
 


 
Ah bin on est attendu quand on sort du lurking dites-donc ! En attendant, j'en profite : merci les gens qui signalez aimer les posts, ça fait toujours plaisir et ça motive bien  :jap: et merci aussi au légendaire Empificator pour son post des plus instructif.  
 
Je réponds sur les trains blindés vu qu'il y a eu la question et que cela permettra sans nul doute aux amateurs de tram de se demander pourquoi ils n'ont pas le droit à une version blindée, histoire de. Alors effectivement, le train blindé, sur le papier ça parait un peu tout pourri : ça roule en ligne droite, si on fait péter les rails, ça n'avance plus, et puis ça se planque pas facilement... bref, c'est un peu nul. Et pourtant !  
 
Il existe trois grands types de trains blindés : le train blindé tel que vous l'avez dans l'imaginaire collectif, le train blindé d'escorte et le train blindé lanceur d'engin.
 
Le train blindé tout court.
 
Il fut un temps où les routes n'étaient pas ce qu'elles étaient, et où bouger l'artillerie ou les chars nécessitait un peu de temps : chevaux, voitures, voisins sympa, à vous de voir comment vous préfériez vous débrouiller. Aussi se dit-on que tiens, sachant qu'on avait développé un joli réseau de chemin de fer, ce serait chouette de s'en servir pour faire circuler rapidement des canons. Et puis tiens, tant qu'à faire, si on faisait un fortin qui pourrait se rendre dans n'importe quelle ville menacée pour utiliser son artillerie pour la défendre ? Le concept de train blindé était né.
 
http://reho.st/i41.tinypic.com/av4fvq.jpg
Ici, des farceurs teutons en pleine action.
 
http://reho.st/derela.republika.pl/pp13wr6.jpg
Et là, grand-pap... un monsieur étudiant le nouveau design du RER B.
 
Si la ligne saute, c'est pas grave : c'est un bunker sur roues ! Alors il est immobilisé, oui, mais pas moins qu'un fortin classique ; il gêne donc toujours l'ennemi... et c'est ce qu'on lui demande ! Le seul problème c'est s'il saute en mouvement, et donc déraille, comme sur l'image ci-dessus, sinon, tire toujours, tu m'intéresses ! Par ailleurs, il faut savoir qu'on construisait de la ligne de chemin de fer à foison, et qu'on réparait assez vite, puisque le train était un peu vital (et l'est encore en partie aujourd'hui) pour le ravitaillement. Donc des rails pour aller vers le front, il y en avait... quitte à en construire.
 
Tenez, si je vous dis "Troupes coloniales", vous avez pour beaucoup l'image du tirailleur sénégalais ou du soldat algérien. Et si vous ne l'avez pas, rassurez-vous, en vous en parlera, ou on vous montrera un monument. Mais vous savez qui on a oublié ? Les troupes des colonies d'Asie, comme nos copains du Tonkin. Toute fiction actuelle sur la première ou seconde guerre mondiale dispose de A) son institutrice au grand coeur B) son soldat fatigué de faire la guerre C) son communiste idéaliste D) son curé fanatique, E) son tirailleur des colonies d'Afrique mais rarement vous trouverez nos amis d'Asie, voire tout simplement jamais. Car en effet, le scénariste moyen n'en a jamais entendu parler. C'est dommage, parce qu'ils étaient plus de 100 000 mine de rien, et justement, nombre d'entre eux étaient affectés à l'édification de chemins de fer (ça vous rappellera plein de cases de Lucky Luke) ou à leur réparation éclair. Mais ça ne les a pas empêché d'être en première ligne aussi, hein !  
 
http://reho.st/perso.orange.fr/MT06/Tir_Indo_E_1.jpg
Voilà : ça du coup, c'est une image étonnante. Si. Notez d'ailleurs la légende "Guerre 14-17" ; ah, on était optimiste !
 
Bref : on n'hésite pas à créer des lignes de chemin de fer à la va-vite et des gares temporaires pour ravitailler au plus vite le front, où qu'il soit. Du coup, un train blindé... bin c'est bien pratique ! Parce que comme ça, on amène une fortification toute faite et bien armée sur place en peu de temps. Voilà ! D'ailleurs, une sorte de "train blindé" bien utile, vous en connaissez tous au moins un : la Grosse Bertha. Canon qui avait un tel recul et poids qu'on l'amenait par train et qu'il restait monté sur rail pour gérer son recul ou s'abriter !
 
http://reho.st/i01.servimg.com/u/10/05/49/35/370rai10.jpg
Avec ça, il était par exemple facile de cesser un concert de M.Pokora à l'Olympia, même depuis la Picardie. Qu'irait-on faire en Picardie, sinon, hein ?
 
Et pour la petite histoire, on a fait la même chose avec un truc encore plus rigide que le chemin de fer : la marine fluviale ! Ah, marin sur la Marne, ça fait pas rêver ? Non ? On est d'accord. Sauf que pour le coup, l'idée a bien servi : en 14-18, les canonnières fluviales participent par exemple activement à la bataille de Champagne : elles tirent, énervent l'artillerie ennemie très fort, et lorsque celle-ci riposte, la canonnière s'est déjà planquée dans un tunnel/sous un pont voisin. Résultat : 0 pertes pour un soutien d'artillerie pas dégoûtant. Voilà !  
 
http://reho.st/images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/Canonnieres%20fluviales.%20Vue%201..jpg
Une bien belle canonnière. Mais comme bateau, ça faisait curieusement moins rêver les ménagères.
 
Okay, passons à la suite : le train blindé d'escorte
 
Là, il ne s'agit pas d'un train à proprement parler : plutôt de composantes de train. On greffe ça sur un convoi, et hop ! Ça lui permet de le défendre. En général, on y trouve pléthore de canons anti-aériens, voire, si on craint une éventuelle attaque au sol du train, un bon paquet d'armes automatiques et de bidasses prêts à défendre la chose.  
 
Par exemple :
 
http://worldwartwozone.com/photopost/data/500/medium/IMG_00029.jpg
Train blindé rempli de joyeux lurons pour défendre avec bravoure le convoi de schnaps.
 
http://reho.st/i40.tinypic.com/350tevn.jpg
Intérieur d'un train blindé : le contrôleur est attendu de pied ferme.
 
Après, un train blindé d'escorte n'est pas forcément blindé, c'est juste son nom. Par exemple, ici, le train blindé de la Légion étrangère en Indochine, hop.
 
http://reho.st/img139.imageshack.us/img139/9721/rafa2sx6.png
La légion n'a pas besoin de blindage : tant qu'elle a une pelle et une chèvre, elle est autonome.
 
Et le dernier : le train blindé lanceur d'engin.
 
Au moment de venir contrôler un peu le désarmement de l'URSS, les inspecteurs américains furent bien surpris de découvrir que leurs services de renseignement avaient loupé une base de lancement de missiles nucléaires majeure : un train blindé. Celui-ci pouvait aller de l'ouest à l'est de l'URSS en quelques heures seulement, et ce en passant loin des zones habitées. Il pouvait donc tirer depuis n'importe où, aussi bien à l'ouest qu'à l'est. Autant dire que sur le coup, des gens se sont sentis tout cons : c'était simple mais efficace.  
 
http://reho.st/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/62/RT-23_ICBM_complex_in_Saint_Petersburg_museum.jpg
Encore une image étonnante, vos yeux pétillent, tout ça, mais si.
 
Et voilà ! J'espère avoir répondu en partie à la question  :hello: et ensuite, on passera aux deux roues. Avec des images étonnantes, mais si.

n°35994689
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 23-10-2013 à 11:42:27  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

"On veut des motos !  
- Ouais, et des boobs !
- Et des images étonnantes, c'est le titre du topic quand même !  
- Ouaiiiis ! [:kenaydy]"

 
J'entends bien. Je vais donc utiliser mes grands pouvoirs d'homme de synthèse ([:ronfl2]) parce si je commence à créer un topic dédié, vous pouvez être sûr que dans une semaine, je suis de retour en tant que lurker ici et que je ne m'occupe guère plus dudit topic. Bien, allons-y donc.
 
Hooo... mais qu'est-ce que c'est ?
 
http://reho.st/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/ba/Welbike.jpg
"Ah, je ne sais pas mais moi je trouve ça drôlement étonnant !  
- On veut une explication !
- Et des boobs !  
- Ouaiiiis ! [:kenaydy]"

 
Bien, alors ceci est une moto. Ah, si, vous en avez demandée une, maintenant, vous l'avez. Je suis sûr que vous vous attendiez à de grosses Harley Davidson, mais on va reprendre du début. Pourquoi utiliser des deux roues en guerre ? Sachant qu'une jeep, c'est plus stable, tout terrain aussi, et que ça peut transporter plus de choses ? Retour en arrière.
 
Mais qu'est-ce que c'est que ce bordel ?
 
http://reho.st/www.landships.info/landships/softskin_articles/images/armed_bikes_1.jpg
"C'est décidément super étonnant par ici.
- Ça manque juste de boobs !
"
 
Patience. Et allons-y.
 
A la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, on se demande bien que faire de cette belle invention qu'est le vélo. Et puis quelqu'un a une idée : et si ça remplaçait le cheval dans les unités montées (essayez d'imaginer la garde républicaine à vélo, ça a quand même un peu moins de panache  [:dao] ) ? Parce que les unités montées, c'est chouette, mais quand tout le monde descend de l'animal pour aller courir les bois le fusil à la main, il faut bien des gens pour garder les chevaux. Et bien ça fait autant de soldats en moins dans le régiment (on comptait environ 1 soldat pour garder 10 chevaux, donc 10% de puissance de feu en moins).
 
Alors que le vélo, c'est super : ça ne mange rien, ça ne pète pas devant le général ni ne laisse de vieux étrons derrière lui, et c'est beaucoup plus docile.  
 
L'image étonnante ci-dessus, c'est donc l'une des premières idées de véhicule armé de l'histoire en 1888: deux vélos attachés ensemble et une mitrailleuse pour déplacer rapidement une grosse puissance de feu. Fallait juste penser à bien mettre les freins, quoi  [:dawa]. Autant dire que c'était moyennement pratique et que l'idée est retournée dans les cartons. Du moins, jusqu'à ce qu'on invente le vélo automoteur, plus connu sous le nom de motocyclette voire moto, qui pouvait aisément tracter une carriole avec mitrailleuse, ou plus simplement l'installer sur une side-car pour amener de la puissance de feu là où il y en avait besoin.
 
Par exemple, ici :  
 
http://reho.st/www.landships.info/landships/softskin_articles/images/armed_bikes_8.jpg
Idéal pour inciter les gens à ne pas vous doubler sur la route des vacances.
 
http://reho.st/www.landships.info/landships/softskin_articles/images/armed_bikes_2.jpg
A l'époque, on roulait sans casque, mais avec une mitrailleuse : le concept de sécurité routière était encore un peu abscons.
 
Tout le monde était donc très excité à l'idée de faire la guerre avec des motos (et non, on ne tirait pas depuis le side-car en route, ou alors c'était qu'on avait pas envie de toucher quoi que ce soit) parce que ça avait l'air super  [:dawa] et puis là pas de bol, on invente la guerre de tranchées, et du coup, les motos ne sont plus très utiles, c'est donc dégueulasse d'ainsi pourrir le groove de moards innocents  [:zytrasnif] pour combler leur amour de la belle mécanique, de l'action, et de la vitesse, on proposa à nombre de compagnies de devenir...
 
... équipages de tanks [:bakk53]
 
Autant dire que le vent dans les cheveux à 4 kilomètres heures, c'était pas pareil. "Moards en colère", comme on dit. Mais bon.
 
Bon alors, du coup, pas de deux roues ? Mais si, mais si :o  
 
Déjà, parce que vélos (si !) et motos pouvaient servir à évacuer les blessés dans des zones où les ambulances avaient un peu de mal à se rendre, à faire passer des ordres ou porter les messages, et d'ailleurs, Mesdames, sachez que l'on trouvait justement déjà des femmes chevauchant fièrement des motos pour porter les messages (désolé Meve, je n'ai pas trouvé "la grande histoire des cupcakes", vous serez déçue). Vélos et motos permettaient aussi d'amener un officier, un médecin ou même un peu de ravitaillement là où il y en avait besoin, vite et bien. Et surtout : il pouvait ravitailler en pigeons.
 
Parce qu'à une époque où la radio portative, c'était pas vraiment ça, pour communiquer, on utilisait encore le pigeon (encore durant la seconde guerre). Sauf que le pigeon ne faisant pas d'aller/retour (il se contente de rentrer chez lui même si vous lui expliquez deux heures durant comment aller au bureau tabac vous chercher des clopes) à chaque fois que vous en lâchez un, il faut vous en ramener un autre ! Il n'était donc pas rare de voir des vélos ou motos aller ravitailler des chars en pleine avance.
 
Bon, après, le pigeon, c'est quand même un peu pourri.
 
"Kiki ! Kiki on se fait arroser sévère, tu DOIS prévenir le général que l'ennemi a plus d'artillerie que prévu !  
- Rourou [:sashock:4]
- Tu as compris Kiki ? On a besoin d'un tir de soutien maintenant où on est tous fichus. On compte sur toi Kik, va vole ! [:bakk47].
- Rouuu [:sashock:4]
"
 
Sauf qu'il était assez commun de retrouver Kiki en train de picorer du pain auprès d'une petite vieille sans avoir délivré son message, voire avoir carrément déféqué sur la casquette du général avant de repartir faire des trucs de pigeon, comme faire des bruits bizarres à 5h du matin, harceler les enfants avec des gauffres, ou regarder Cyril Hanouna.  
 
Du coup, le vélo étant aussi un outil militaire, c'était un bon argument de vente pour faire sérieux.
 
http://reho.st/media.paperblog.fr/i/507/5076480/velo-grande-guerre-suite-L-kbgFwP.jpeg
 
"C'est pas assez étonnant !"
 
Ah, vous êtes difficiles. Tenez, une photo d'un régiment cycliste exhibant fièrement son matériel au Chemin des Dames. Et en couleur, ce qui est étonnant.
 
http://reho.st/media.paperblog.fr/i/507/5076480/velo-grande-guerre-suite-L-wiJEeD.jpeg
 
"La photo est floue, remboursez !"
 
Okay, j'en mets une plus jolie.
 
http://reho.st/media.paperblog.fr/i/507/5076480/velo-grande-guerre-suite-L-1dKTHN.jpeg
 
Il est pas beau ce poilu qui prend son déjeuner place royale à Reims en 1917 ? Hein ? Ho que si ma bonne dame.  
 
"J'attends toujours mes grosses motos et mes boobs, M. Potter. Ai-je une tête de cycliste ? [:noradii:2]"
 
C'est donc l'heure de la pause NSFW. On y trouvera des boobs dans la thématique.
 

Spoiler :

Des photos noir et blanc, une allemande, du deux roues à moteur... on ne pourra pas dire que je ne fais pas un effort  :o  
http://reho.st/static2.masmoto.net/sexy/files/2012/11/Jordan-Carver-Vespa.jpg
"Ja, ch'adore faire du Vespa, c'est über lustig !"
http://reho.st/i613.photobucket.com/albums/tt212/distifinkin/Scooter/Vespa_38.jpg
"Che fou aime fort amis de HFr, maintenant che fai faire ein anschluss sur Ladurée, hihihihi"
 
Jordan Carver pour vos neveux. Ou Vespa, ça dépend ce qui provoque des redirections sanguines chez eux.


 
Revenons à nos affaires. Le début du XXe siècle est aussi l'occasion de se motoriser pour les bandits comme pour la maréchaussée : vous connaissez les brigades du Tigre, maintenant, sachez que les motos ont aussi fait partie de l'aventure, puisque pratiques pour les poursuites.  
 
http://reho.st/www.hampton.lib.nh.us/hampton/images/calendarphotos/2005JUN.jpg
Ici par exemple, vous aviez un joli bouclier fixé à l'avant de la moto, et un étui pour la mitraillette Thompson. Et avec ça, roulez jeunesse ! Bon, tirer en route, c'était toujours un coup à avoir des balles perdues dans tout le quartier, mais en même temps, c'était tellement classe alors écoutez Madame, arrêtez de gueuler, et puis bon, vous vous en serviez vraiment de ce bébé ? [:cerveau pingouino]
 
Du coup, au début de la seconde guerre, les moards sont contents : c'est une guerre de mouvement !  [:dawa] alors là les copains, on va bien rigoler ! Et en effet : les motos servent d'éclaireurs, même si les jeeps leur font de la concurrence. Mais elles font plein d'autres choses ! A commencer par chiens de berger pour convois : contrairement aux voitures, elles peuvent circuler sur le bord de la route sans problème, et transmettre les ordres, vérifier que tout se passe bien (c'est pour ça que l'on voit souvent des policiers militaires à moto), organiser... et donc faire des allers et retours tout le long d'une colonne en marche. La plupart des groupes ont donc un camion surnommé "le garage" chargé de ravitailler les motos, de leur fournir des pièces de rechange, bref, de s'assurer que les petits gars du bord de route puissent continuer à aller voir ce qu'il se passe devant le convoi, dans le convoi, et derrière.
 
Les messages étaient d'ailleurs parfois écrits sur papier de soie : le motard les transportait dans sa bouche et pouvait ainsi les avaler tranquillement en cas de risque de capture, et ce sans avoir mal au bidou, voire mieux encore, en ayant plein de bonnes fibres pour faire de beaux cacas [:un canard en hiver]
 
C'est ce qu'on appelle être organisé. Les moards se paumaient parfois la nuit puisqu'ils ne devaient pas non plus transporter de cartes trop précises, et se retrouvaient régulièrement derrière les lignes ennemies par accident. Et quand on voit le bruit que fait une Harley, mieux valait se dépêcher parce que ça ne se confondait pas vraiment avec une moto allemande  :o et à l'inverse, il ne fallait pas se faire tirer dessus en rentrant à la maison. D'ailleurs, il semblerait que ce soit en prévision d'un conflit que les véhicules français aient, un peu avant la guerre, eu l'obligation de s'équiper en phares jaunes : comme ça, la nuit, on savait sur qui tirer ou non.
 
Pour la petite histoire, en 2002, la flotte américaine répète ses exercices pour l'invasion à venir de l'Irak. Et pour ce faire, c'est un général de Marines retraité, Paul Van Riper, qui a le rôle du chef des armées irakiennes, soit presque rien. Sauf que Riper est de la vieille école et sait combien les motos sont précieuses : il n'utilise donc pas son matériel de communication moderne qu'il sait écouté, et envoie ses ordres à moto à ses unités avancées. Résultat ? La flotte américaine perd un porte-avions et deux portes-hélicoptères d'entrée de jeu, des milliers de soldats et dans la confusion, la plupart de ses autres navires se font aussi couler. Ordre est donc donné de recommencer l'exercice, mais en oubliant les motos et obligeant Riper à utiliser ses radios et autres communications. Riper parvenant encore à contourner les règles, les arbitres de l'exercice finissent par carrément donner eux-même les ordres, et Riper se retire de la manoeuvre, un peu dégoûté, mais pas mécontent de son boulot pour autant  [:cowboy]  
 
Vous avez tout suivi ? Alors revenons à l'image étonnante du début de ce bien long post.  
 
http://reho.st/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/ba/Welbike.jpg
Repooooost !
 
La moto, c'est drôlement pratique, mais ça se largue moyennement par parachute. Or, pour équiper paras, commandos et résistants français, il a bien fallu improviser ! La moto que vous voyez là se nomme la "Welbike", vous pouvez d'ailleurs en trouver un exemplaire au musée de l'armée de Paris. Le principe est simple : c'est petit, ça se démonte et se plie facilement pour rentrer dans un container largable. Le bidule avait une autonomie de 145 kilomètres, pouvait rouler à 50 kilomètres heures et avait un réservoir d'un peu moins de 4 litres. Avec ça, vous n'aviez pas la grande classe du motard, mais vous pouviez faire le zazou dans le maquis  :sol:  
 
"On peut ravoir des boobs ?"
 
Non.
 
Je vais juste terminer en ajoutant que ce concept fonctionnait aussi pour les vélos pliants, qui n'ont pas été inventés par nos amis jeunes fougueux des réseaux sociaux, qui, à les croire, auraient d'ailleurs tous été résistants. Alors que bon, hein, si les Allemands reviennent, ça va être vite plié (hohoho).
 
"Dites-nous où fous cachez la famille Tauffenberg !
- Jamais ! Vous pouvez brûler mon chèche et tirer sur mes poils de barbe, ou même me proposer tout l'or du monde, je ne parlerai pas !
- Et si che fou propose un succès Steam exclusif ?
- Un succ- non... non, je ne peux pas, je ne dois pas accepter !
- Ch'achoute 10 followers sur Twittère.
- Je... d'accord, d'accord ! Ils sont dans la cave de mon voisin, j'ai caché la clé sous mes CDs de Lana Del Rey ! Choppez les vite !"

 
Bref. Le vélo pliant était donc largable, mais surtout, facilement transportable par la troupe, même dans un espace restreint (comme une barge de débarquement ou un avion).  
 
http://reho.st/tubulocity.com/wp-content/uploads/2009/12/parachute_bike_A.jpg
Parachutisme et cyclisme : tant de sports extrêmes d'un coup.
 
Dans la résistance, tout devait de toute manière être facilement dissimulable et transportable. Que ce soit une moto pour aller faire de la reconnaissance, ou un vélo qui permettait en sus de cacher aisément un message dedans (il suffisait de les glisser dans les tubes du cadre) sans compter que même des enfants et ados pouvaient circuler sur un vélo sans paraître suspects, et donc faire passer des messages. Juste pour la petite histoire, même les pistolets étaient tout petits :
 
http://reho.st/www.ammoland.com/wp-content/uploads/2010/05/Vintage-Ordnance-Co-FP-45-Liberator-Pistol.jpg
Petit mais peu puissant et sans mécanisme de rechargement, c'était pratique principalement pour récupérer une "vraie" arme. Et on vous expliquait comment la recharger à l'aide d'un guide digne d'Ikea.
 
http://reho.st/www.usmilitariaforum.com/uploads//monthly_10_2011/post-214-1318221726.jpg
"Ho, c'est étonnant ! "
 
Et je vous passe les manuels pour apprendre à faire des bombes déguisés en livret des meilleurs discours d'Adolf Hitler pour passer pour un bon citoyen  [:afrojojo]  
 
Une dernière image pour la route pour clore le sujet :
 
http://reho.st/timbredemotos.t.i.pic.centerblog.net/r53ikdpy.jpg
Et avec ça, raconter vos vacances avait tellement plus de panache.
 
Voilà, j'ai essayé de satisfaire tout le monde : vélos, motos, boobs et images étonnantes (enfin je crois)  [:dao]  

n°35995035
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 23-10-2013 à 12:00:28  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Saytreza a écrit :


Dis-moi que t'es prof d'histoire.  [:agkklr]


 
Je l'ai été autrefois [:roger21:1]

n°35997891
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 23-10-2013 à 15:29:30  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

guimo33 a écrit :


Le missile se retracte dans les wagons, j'ai l'impression...


 
Ah bin oui, heureusement :D  
 
Replié, et même aperçu de haut, ça ressemblait à un train relativement commun.

n°36006676
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 24-10-2013 à 11:16:28  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Allez, au passage, j'en profite pour faire une série autre que militaire, parce que bon, hein, il faut varier un peu.  
 
C'est donc parti pour une séance Jacques Pradel. [:lazar]
 
http://reho.st/www.zetetique.ldh.org/images/fairies1.jpg
http://reho.st/www.zetetique.ldh.org/images/fairies2.jpg
http://reho.st/www.zetetique.ldh.org/images/fairies3.jpg
http://reho.st/www.zetetique.ldh.org/images/fairies4.jpg
 
[:ken masters]
 
Mais non en fait  :o. Les deux jeunes filles de ces photos sont deux cousines, Frances Griffith et Elsie Wright. En 1917, alors qu'elles habitent la région de Cottingley située dans le comté de Yorkshire, du nom du célèbre chien faisant des étrons plus gros que lui (on dit qu'il "dézippe" ), les deux bougresses parviennent à obtenir l'appareil photo à plaques de papa pour partir faire leur aventure préférée : "Aller voir les fées". De retour, les jeunes filles ont pris une photo peu banale : la première de la série ci-dessus.
 
Si papa Wright aimerait bien qu'on arrête de faire des conneries avec son appareil, il ne se fait pas moins feinter une deuxième fois en 1918, et se retrouve avec la seconde photo, où l'une des filles prétend avoir "joué avec un gnome". Papa Wright explique donc que là, c'est terminé : confisqué l'appareil :fou: ! Non mais ho, ça va aller oui ?
 
Pas de bol pour lui, les photos tournent dans la famille, et comme certains de ses membres fréquentent des sociétés amatrices d'occultisme (on est à une époque où les découvertes s'enchaînent dans de nombreux domaines, du coup, beaucoup de gens sont prêts à croire à beaucoup de chose et à tout étudier), voilà-t-y pas que l'attention de membres éminents desdites sociétés est attirée. Résultat : un certain Edward Gardner s'intéresse à la question (d'après lui, les fées existent et sont simplement des insectes ailés ayant choisi d'évoluer autrement [:kede:2]. Intéressant. ) et fait signe à son super copain : Arthur Conan Doyle, le célèbre auteur de Sherlock Holmes !
 
Arthur Conan Doyle est à cette époque à fond dans le surnaturel. Il a perdu son fils de la grippe espagnole (sans compter qu'il avait déjà douillé à la guerre) et cherche à rentrer en contact avec son esprit. Sans compter que les fées, dans la famille, on connait : papa et grand-papy ont tous deux été illustrateurs pour des contes sur le petit peuple. Sans compter que papa sur la fin était un peu alcolo et dément, et prétendait voir des fées.  
 
"Mrgnnnn j'voiiiis des féééées, j'te dis.... j'en ai... capturé une, j'lai... enfermée à la cave...
- Mais papa, c'est la voisine que t'as enfermé à la cave !
- Ah ? Roh... j'me disais bien... qu'elle volait pas vite... [:le poney de mr pink]"

 
Bref, Conan Doyle est tout fou : des fées ! Tout comme les amis de l'occultisme, il fait analyser les plaques photographiques originales pour savoir si elles ont été truquées : la réponse est négative pour tous les experts. Sauf un, qui dit que certes, les plaques ne sont pas truquées, mais que la photo n'en est pas moins un beau foutage de gueule. Un membre de la brigade du fake d'HFr, à n'en point douter. Conan Doyle et ses copains essaient malgré tout de croire à l'histoire : ils donnent d'autres appareils photos aux filles pour qu'elles retournent voir les fées "qui ne se manifestent que lorsqu'elles sont seules" (c'est fou  [:dawa] ). Résultat, les deux autres photos ci-dessus. Ils envoient même un medium sur place, et tout ce petit monde se dit que les fées ont l'air bien "plates" sur les photos (encore une histoire de boobs, tout est lié, d'ailleurs les deux cousines la ramenant moins avec les fées en grandissant, certains en déduiront que la puberté empêche de voir le petit peuple : si c'est boobs contre super pouvoirs, Jane Birkin doit être une sorte de Gandalf), c'est parce qu'elles ne se manifestent que partiellement sur les plaques photographiques, tout ça.
 
Doyle finit par publier des articles, et bientôt, si les amis de l'occultisme sont nombreux à le soutenir, pour beaucoup, la question est : comment le créateur du personnage le plus logique qui soit peut se laisser berner par des conneries pareilles ?  :sweat:  
 
Mais du coup, comment ça se termine cette histoire ?
 
Hé bien ça se tasse, tout simplement. Les filles ne font plus d'autres photos, et les enquêtes se succèdent, mais de manière plus discrète, pour les faire parler. Et au fur et à mesure que les différents intervenants de l'affaire meurent, on espère que les filles vont cracher le morceau.  
 
Ce qui arrive en 1983, soit un peu tard, lorsque Elsie explique le trucage, que beaucoup ont déjà deviné : elles ont simplement découpé des illustrations dans des bouquins, modifié celles-ci, fait tenir le tout avec des épingles, et en avant Guingamp. Et ensuite, elles se sont senties un peu bêtes en notant que même le célèbre Arthur Conan Doyle croyait à leurs photos. Si Elsie avoue, Frances et elle sont cependant d'accord sur un point : elles jurent avoir vu des fées. Seules les photos sont un vieux canular.
 
Frances nuancera sur un point : toutes les photos sont fausses d'après elle, sauf la cinquième et dernière qu'elles ont faite, à savoir celle-ci :  
 
http://reho.st/www.zetetique.ldh.org/images/fairies5.jpg
 
L'histoire continue à faire un peu de bruit de temps à autres, des gens continuant de jurer avoir vu des fées. Et puis ça a aussi inspiré les scénaristes de Torchwood, pour ceux qui ont vu l'épisode en question  [:dao]  
 
Et quantité d'experts continuent de débattre sur la question : alors, fées ou schnouf ? Mystère. [:freeza01]
 
Alors qu'avec HFr, c'eut été réglé en deux minutes.

n°36052203
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 29-10-2013 à 09:29:12  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Tama98 a écrit :

http://2.bp.blogspot.com/-Gni_2zRx [...] lan.jpg%22
 
Stukka tu peux nous en dire plus? A moins que tu nous prépare un super post sur l’aviation des 2 guerres!!!


 
Pour l'instant je lurke  :o  
 
Dans l'immédiat, ceci est un écranoplan, comme l'a indiqué Zesheriff. On pourra en parler plus tard, mais il a donné les grandes caractéristiques techniques et je crois qu'il y a une paire d'experts dans le coin qui en ont effectivement un peu plus sur le sujet.  :jap:  

n°36069727
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 30-10-2013 à 20:06:24  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Déjà, pour les posts de qualité de ces derniers temps, merci tout le monde :jap:

 

Ensuite, puisque l'on a parlé de gros bateaux ici il y a peu, parlons un peu d'un gros bateau célèbre : le Bismarck. Qui a eu la bonne idée de nous laisser plein d'images. Alors en route.

 

http://reho.st/www.kbismarck.com/photo030.jpg
Hoo, les belles couleurs ! C'est rare !

 

http://reho.st/www.kbismarck.com/photo061.jpg
Comme il est joli, je veux le même pour mes vacances à la Baule.

 

Bon, je sens bien que je ne vous impressionne pas, bande de mécréants.

 

Alors on va un peu parler du Titanic. Parce que justement, avec le célèbre bateau ami des icebergs, le Bismarck est l'une des rares épaves a avoir attiré l'attention de l'ami Cameron, qui en a aussi fait un film, mais documentaire pour le coup (pas de Jack s'engageant dans la kriegsmarine pour taper dans l’œil de Rose, c'est tant pis).

 

Vous voyez le Titanic ?  [:dawa] Bon bin vous gardez la coque, vous rajoutez 7 mètres de chaque côté, vous virez toutes les cabines et vous remplacez le tout par des tourelles : vous avez une idée du Bismarck, histoire de visualiser la taille du machin (quelqu'un avait quelque chose à compenser [:abakuk:3]). Pour ses armes, c'était facile et sans se perdre dans les détails : ses pièces secondaires, comprendre les petits canons un peu partout, étaient aussi grosses que les pièces principales des autres navires de l'époque. Du coup, ses pièces principales à lui étaient tout à fait, disons, costaudes.

 

http://reho.st/www.kbismarck.com/photo001.jpg
Image étonnante : le Bismarck sans ses tourelles le jour de son lancement. Non, tout n'était pas monté sur place, et puis comme ça on pouvait dire aux inspecteurs du traité de Versailles "Mais non, c'est juste un bateau de pêche  [:afrojojo] "

 

A l'époque, la stratégie de l'Allemagne n'est pas compliquée : tout comme durant la première guerre mondiale, elle sait que sa flotte n'a aucune chance contre l'Empire Britannique. Donc tant qu'à faire, elle mise tout sur les sous-marins, qui peuvent passer les blocus, ravager l'approvisionnement et éviter les batailles rangées, forcément toujours à l'avantage de l'Angleterre. Mais quitte à savater le ravitaillement anglais dans ce qu'on appelle une "guerre de course" (d'où vient le mot "corsaire" pour qui la pratique, vous allez briller en société ce soir), les Allemands se disent que sur le même principe, plutôt que de déplacer des flottes lourdes et lentes qui se feraient meuler, autant concevoir des navires à la fois rapides, et aussi monstrueux, mais ça c'est juste pour rire. Le genre à vous laminer l'escorte d'un convoi en deux minutes avant de ravager la zone et de repartir à toute allure. Avec un peu de ravitaillement de temps à autres, dans un terrain de jeu aussi large que l'Atlantique, ça peut durer longtemps.

 

Lorsque la bête est enfin prête, Hitler décide donc de la sortir de sa pokéball, et elle jaillit de son abri des fjords pour aller faire des blagues en mai 1941. Go, Tortank ! [:mini-mousaille]

 

http://reho.st/www.kbismarck.com/photo006.jpg
Ça, c'est la photo qui fait un peu paniquer les britanniques quand ils voient la taille de la bête au milieu des fjords  [:totoz].

 

Les petits bateaux à côté sont juste des vieux vapeurs qui sont là pour se prendre des torpilles des fois qu'un sous-marin farceur vise papa. Repéré, mais prêt à bien rigoler, le Bismarck part avec son navire d'escorte, le Prinz Eugen, commencer à mettre la zone chez nos amis anglais. Ils passent par le détroit du Danemark avec un objectif : l'Atlantique. Sauf que la flotte Britannique observe le cuirassé et le fait suivre par des navires à elle, qui restent à bonne distance (comprendre, plusieurs kilomètres) parce que s'ils s'approchent, ils savent qu'ils vont douiller. [:wiids]

 

Les Britanniques envoient donc, pour lui péter la gueule, le Prince of Wales et le Hood, ce dernier étant le plus grand navire de guerre de la flotte et l'orgueuil de la Navy [:julm3]

 

http://reho.st/2.bp.blogspot.com/-I6s3gVVf8Pk/TeCoqgr9aKI/AAAAAAAABAI/ZkvpRybnskU/s1600/Photo02bcHoodMQ.jpg
Ça, c'est le Hood. "Ho, ils se ressemblent tous !" allez-vous me dire, mais vous n'êtes que de petits racistes.

 

Pour vous résumer l'engagement, le Hood et le Prince of Wales arrivent, mais pas bien positionné : comprendre, les allemands leur "barrent le T". Car dans la marine, pour bien balancer des cachous, la meilleure position reste d'avoir l'ennemi qui vous arrive droit dessus et vous qui exposez votre flanc à angle droit : comme ça, tout vos canons peuvent tirer, alors que lui, il ne peut tirer qu'avec ses tourelles avant (ou arrière, selon quand vous lui barrez le T). Pas de problème, nos amis britanniques manœuvrent pour eux aussi, mettre toutes leurs tourelles en ligne.

 

Pour vous résumer ce qu'il se passe, ça, c'est l'équipage du Hood.

 

http://reho.st/hmshood.com/photos/miscellaneous/Crew1940.jpg
Un peu plus de 1400 personnes.

 

Vous les voyez, attention regardez les bien.

 

Le Bismarck tire.

 

http://reho.st/www.kbismarck.com/photo008.jpg

 

Résultat : 3 survivants.

 

En fait, le Hood mange non seulement des tirs d'obus monstrueux, mais en plus, a commencé à prendre feu. C'est donc la panique sur les ponts, et surtout, un obus arrive bientôt et touche les munitions. Toute la partie arrière du navire explose, tuant à peu près tout le monde, quant à la proue du navire, elle s'enfonce par le bas. Les marins à bord de la tourelle avant font donc un truc qui marquera les esprits : alors qu'ils n'ont plus de lumière, que l'eau monte et que la plupart ont déjà compris qu'ils étaient foutus, ils manœuvrent une dernière fois la tourelle quand bien même la proue s'enfonce dans l'eau à 45 degrés pour ouvrir le feu sur le navire allemand. Ce qui impressionnera pas mal les marins germains, pour le coup. [:ororuk:5]

 

Le Prince of Wales, qui vient de voir son copain, pourtant plus gros, couler en moins de 3 minutes (à l'exception des trois survivants, on ne retrouvera d'ailleurs aucun corps), met donc les voiles non sans avoir pris cher : un obus du Bismarck a touché la passerelle, tuant tous ceux qui s'y trouvaient. Le navire est largement endommagé et bat en retraite en envoyant tout ce qu'il peut en écran de fumée, même si le Bismarck l'ignore superbement pour poursuivre sa route vers l'Atlantique.[:ogratte:1]

 

Suite à cette aventure, et à la perte de la fierté de la Royal Navy de bien des manières, Winston Churchill déclarera son célèbre "Sink the Bismarck !" ("lavabo le Bismarck" ? Cet homme était étrange)

 

Résultat : une bonne partie de ce qui est gros, qui flotte et qui est vaguement britannique est envoyé s'occuper du sacripant : on rameute une flotte de Gibraltar au sud, on fait descendre des navires du nord, et on rappelle des navires de l'Atlantique à l'ouest pour barrer le passage à l'inarrêtable cuirassé. Le porte-avion Victorious est rameuté et invité à envoyer ses Swordfish, des biplans lanceurs de torpilles, pour calmer un peu le bousin. Sauf que lorsqu'ils s'élancent, il fait un temps dégueulasse, le Bismarck a en plus de sacrées défenses anti-aériennes, et en gros, à part une torpille qui tue juste un marin isolé, ils ne font rien au monstre, qui continue sa route en sifflotant. [:ptibeur:5]

 

http://reho.st/www.kbismarck.com/photo026.jpg
Là par exemple, ce sont les Swordfish du Victorious.

 

Mais le Bismarck, suite à ses aventures, a quand même un léger souci : une de ses chaudières a été endommagée dans le combat contre le Prince of Wales, et accessoirement, une soute à carburant a été inondée. Et comme le cuirassé est parti un peu léger en sans plomb 95, il décide de faire étape à Brest pour ravitailler et réparer avant de gagner l'Atlantique pour de bon. Une décision qui n'était pas obligatoire, mais qui va changer le cours des choses.

 

Car déjà, la résistance française note qu'à Brest, on se prépare à recevoir un gros, gros bateau : l'Angleterre est donc avertie.

 

Ça tombe bien parce qu'elle avait paumé le Bismarck  :D c'est ballot parce que c'est gros quand même, un Bismarck, ça se perd pas comme ça !

 

Mais les britanniques ayant compris ce qu'il se passait réagissent bien : non seulement ils foncent tous autant que possible, mais en plus, ils mettent un petit comité d'accueil de sous-marins devant Brest. Histoire de.

 

Le 26 mai, les pilotes anglais du Victorious repèrent le Bismarck dont la position approximative était connue : ils envoient une flopée de Swordfish, et cette fois, ça va chier [:bonobo_gangbang:2], en plus, ils ont équipé les torpilles de nouveaux détonateurs magnétiques top-moumoute, alors accroche-toi Monique, on y va. Sauf que deux choses :

 

1) Les détonateurs sont défectueux et font exploser les torpilles au contact de l'eau
2) Ça tombe plutôt bien parce que c'était pas le Bismarck : c'était le Sheffield

 

Ho.

 

Désolé les gars. [:cosmoschtroumpf]

 

Finalement c'était pas plus mal que les détonateurs soient pourris pas vrai ?

 

http://reho.st/www.kbismarck.com/photo015.jpg
"C'est quand même pas compliqué de nous reconnaître", déclara le caporal John-James du Sheffield, nommé ainsi en l'honneur d'"Une Nounou d'enfer": "Eux ils ont un gros sticker croix gammée à l'avant, merde !"

 

Dans la soirée du 26, les Swordfish sont à nouveau envoyés attaquer le Bismarck. Cette fois, pas de connerie, hein, vous me bombardez le bon [:sud_conscient:4] ! On leur a même mis de vieux détonateurs pour être sûrs que ça marche ! Résultat : le Bismarck mange des torpilles, mais va bien, merci... à part une qui touche la poupe et bloque le gouvernail. Alors ça c'est ballot  [:afrojojo]

 

Le Bismarck est donc en état de combattre, mais condamné à tourner en rond : la flotte britannique, persuadée que l'attaque avait échouée et que le Bismarck continuait sa route vers Brest et donc très étonnée de voir le cuirassé leur arriver en plein dans la gueule [:bakk24] tout le monde essaie de se mettre à couvert puisque le bougre a toujours de gros canons et sait s'en servir.

 

Au petit matin suivant, la flotte britannique, navires King Georges V et Rodney en tête, arrive donc pour en finir avec le margoulin. Le combat commence mal, mais coup de bol : les britanniques touchent le bunker des officiers en charge des tirs du Bismarck. Du coup, les pièces tirent de moins en moins précisément au fur et à mesure que la bataille évolue, et une à une, sont endommagées, détruites, prennent feu... et bientôt, tout le pont subit le feu de la flotte britannique, sans compter les torpilles. C'est là que c'est frustrant :

 

Malgré le fait que toute la flotte s'acharne au canon et à la torpille, le Bismarck ne coule pas. Deutsche qualitat, tout ça [:cerveau thalis]. Au final, c'est son propre équipage qui devra le faire sauter histoire que les britanniques ne le capturent pas.

 

http://reho.st/www.kbismarck.com/photo044.jpg
Ici, le Bismarck qui coule à la fin de la bataille.

 

Sur 2 000 hommes, il y aura 115 survivants seulement. La plupart capturés par les britanniques, les autres récupérés par des navires et sous-marins allemands envoyés sur zone dans les jours qui suivront. A titre comparatif, c'est environ 30% de morts en plus que lors du naufrage du Titanic, c'est dire si ça faisait du monde. Même s'il faut le reconnaître : le Titanic n'avait pas officiellement déclaré la guerre à l'iceberg  [:dao]

 

http://reho.st/www.kbismarck.com/photo048.jpg
Ici, les survivants nageant vers le croiseur Dorsetshire

 

http://reho.st/www.kbismarck.com/photo031.jpg
Et là, hissés à bord dudit cuirassé.

 

Oh oui, désolé internet : il y aura aussi un chat parmi les survivants : Sam. Après avoir survécu au naufrage du Bismarck, il sera recueilli sur le Cossack. Qui sera coulé plus tard durant la guerre. Mais Sam survivre encore ! Et sera recueilli par le porte-avion Ark Royal. Qui coulera par la suite ! Mais Sam survivra encore, et je suis assez certain que c'était lui qui provoquait les naufrages, je n'ai pas d'autres explication. Sam ira à Gibraltar, mais comme c'est plus dur à couler, il ne pourra plus pourrir la vie d'autrui, à part éventuellement en miaulant à 6h du mat' ou en chiant à côté de sa caisse. Si vous voulez en savoir plus, il s'agit de "Unsinkable Sam".

 

En tout cas, si c'est pas des images étonnantes, tout ça, les enfants !

 

En tout cas, le fin mot de l'histoire, c'est que calmés par cette tentative de faire une guerre de course de surface, les allemands laisseront leurs autres gros bateaux à la maison, histoire de ne pas les perdre inutilement. les Japonais auront leur propre monstre, inspiré du Bismarck, mais il finira sacrifié sans avoir servi : le Yamato. Mais on s'écarte du sujet et j'ai été assez long !

 

Pour un dernier mot sur la guerre de course, sachez que les allemands utilisèrent une autre technique de corsaire, moins popularisée alors que pourtant parfaite pour le cinéma : la jouer à l'ancienne ! A savoir qu'ils envoyèrent dans l'océan Indien quelques navires supposément civils, et cachant leur nationalité, pour qu'ils s'approchent de navires ennemis sans éveiller l'attention... et au dernier moment, sortez canons, tirez fusils ! A l'ancienne on vous dit, corsaire style ! [:midnaite:5]

 

Voilà pour une histoire de gros bateaux  [:dao]

Message cité 17 fois
Message édité par Stukka le 30-10-2013 à 21:49:37
n°36069903
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 30-10-2013 à 20:25:32  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Meve a écrit :


et ben tu lis pas :D  
 
moi j'aime bien je lis , je retiens pas tout, c'est pas mon sujet favori (je veux un sujet sur le vernis à ongles!!! ) mais je trouve ça très sympa :jap:


 
Mais j'ai mis une histoire de chats quand même !  [:zedlefou:1]

n°36070048
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 30-10-2013 à 20:42:58  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

J'en profite juste pour compléter en images étonnantes avec des images de l'épave (plus ou moins retouchées, donc) :
 
http://reho.st/www.wrecksite.eu/img/wrecks/bismarck/wrek-x1.jpg
http://reho.st/www.kazeo.com/sites/fr/photos/134/le-bismarck_1340964-L.jpg
http://reho.st/www.battleshipbismarck.info/images/wreck8.JPG
 
Et merci à Bioswar pour le lien vers le documentaire  :hello:  

n°36070331
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 30-10-2013 à 21:06:35  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

houckaye a écrit :


Ils avaient récupéré les tourelles pour percer le système de visée (révolutionnaire de mémoire) ?


 
En fait, les tourelles se sont tout simplement détachées quand le bateau a coulé : il a fait une petite révolution sur lui-même avant de s'enfoncer pour de bon, et les tourelles, qui ne sont pas "fixées" (faut bien que ça pivote !) se sont détachées et sont donc tombées au fond de l'océan avant le bateau.
 
Lui a pris une autre trajectoire pour aller vers le plancher océanique. Sauf que robuste comme il était, même en arrivant comme un missile, il ne s'est pas brisé. D'où une épave quasi-intacte... sauf les tourelles !

n°36071609
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 30-10-2013 à 22:13:07  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Alors oui : vous trouverez le nom "Yamato" partout pour une raison simple : il est resté ancré dans la mémoire japonaise comme la fierté de leur marine. Du coup, la papa d'Albator lui a même consacré une série que nombre d'entre vous connaissent et où on croise un certain Albator "Space Battleship Yamato".  
 
Le thème est simple : l'épave est récupérée pour être transformée en le plus incroyâââble bateau de la flotte spatiale terrienne.  
 
http://reho.st/www.shipschematics.net/yamato/images/title.jpg
 
Films, dessins animés, mangas... on trouve d'ailleurs aussi le Yamato dans un Yoko Tsuno dans mon souvenir, aménagé cette fois en base sous-marine.
 
http://reho.st/lock07.free.fr/Okami/YamatoYokoTsuno.jpg
 
Bref : c'est pas étonnant que vous retrouviez ce nom partout, en fait, c'est même fait exprès et ça vient de là  :o

n°36074173
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 31-10-2013 à 09:43:46  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

gebreugg a écrit :

Après ce magnifique récit sur le Bismarck laissez moi vous conter l'incroyable histoire d'une autre légende de la seconde guerre mondiale, le terrifiant USS William D. Porter. Par contre vous allez voir ça va être moins glamour :o.


 
C'était bien chouette et drôle, merci. L'équipage de la win  [:stukka]

n°36075776
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 31-10-2013 à 11:30:48  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Meve a écrit :


ben autant je le défends à chaque plainte, autant les commandes de post (la mienne est ironique) sur tel ou tel bâtiment...si vous aimez tant ce sujet vous pouvez surment trouver un topic "navires des 2 guerres" y'a tout sur HFR :lol:


 
De toute manière, je ne peux pas faire des posts sur tout sinon j'y passe mes journées ! Et puis il faut varier les plaisirs. Quelqu'un avait demandé un post sur des avions, j'essaie de trouver des images étonnantes de vieux coucous (pour les modernes, il y a déjà eu moult posts par ici). Pour le Bismarck, c'est surtout pare que ce sont des images rares et plutôt étonnantes à mon goût : les dernières heures de l'une des plus grandes épaves du monde, avec photos des combats et du naufrage ma bonne dame.
 
Ça n'empêche pas les suggestions cela dit  :hello:  
 
Dans l'immédiat, je vais déjà lurker un peu le temps d'espacer tout ça   [:dao]

n°36110271
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 04-11-2013 à 19:03:47  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

J'en profite pour passer.  [:dao]  
 
On m'avait demandé des avions, avions il y aura. Mais comme ici il y a moult experts en profil d'aile, et que par ailleurs j'ai entendu vos réclamations pour du visuellement étonnant : je vous ai compris [:bakamonotheodory:1]
 
Du coup, allons-y.
 
Contrairement à une idée répandue, les expériences pour faire des avions rigolos, ce n'est pas que durant la seconde guerre mondiale et après. En fait, durant la première, l'arme est encore jeune ! L'occasion de tester tout et n'importe quoi. L'avion a quelques années, mais on ne l'a jamais vraiment utilisé. Du coup, on s'en sert surtout pour observer un peu ce que fait l'ennemi (comme les ballons, seul truc volant qu'on avait avant) et quand on croise un avion ennemi, au départ, les équipages se contentent de se faire coucou [:simchevelu]
 
Donc vous allez me faire le plaisir de ranger vos idées de chasseurs top moumoute s'affrontant dans les airs dans de terribles dogfights en 1914, et vous rappeler que l'avion de 1914, c'est encore ça :
 
http://reho.st/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/cd/Farman_Shorthorn_MF11.jpg
Un Farman MF11 : non, il n'en manque pas des bouts, il est complet là. Oui, on dirait un mauvais montage Ikea, mais je vous l'ai dit, c'est le début. Mais c'est étonnant quand même, non ? Non, bon.
 
http://reho.st/www.ctie.monash.edu.au/hargrave/images/voisin_3LA_02_500.jpg
Voilà, et ça par exemple, c'est le Voisin III, le premier avion à en avoir abattu un autre de l'histoire. Le 5 octobre 1914, on a pris notre temps  [:dawa]  
 
A l'époque, il faut donc un pilote ET un tireur par appareil. On embarque du matériel grappillé genre mitrailleuse ou fusil et le tireur essaie donc d'abattre les margoulins d'en face comme il le peut, ce qui est assez compliqué. La pratique restera, puisque même lorsque les avions seront monoplaces, les pilotes embarqueront souvent des armes à feu en plus, comme la populaire Winchester, comme ça, quand les mitrailleuses, peu fiables à l'époque, s'enrayaient ou étaient à court de balles, il restait de quoi arroser. D'où l'expression restée dans l'armée britannique quand on est à court de munitions "être Winchester". D'ailleurs, pour l'image étonnante, à l'époque, on ne larguait pas encore trop de bombes : on larguait ce qu'on pouvait. Comme par exemple, des fléchettes : larguées de haut, ça transperce même un casque, miam !  [:huit]  
 
http://reho.st/www.aeronavale-porteavions.com/images/flechette/flechette_005.jpg
Etonnant, non ?
 
En fait, pour en revenir aux histoires de tirs en plein vol, le problème principal était le suivant : le plus pratique pour un avion était la traction, donc d'avoir l'hélice devant. Sauf que du coup, on ne pouvait pas tirer devant, au risque de toucher l'hélice et de se vautrer comme une bouse. Le tireur était donc à l'arrière, et la position idéale, c'était donc d'être DEVANT l'avion ennemi, ce qui n'était pas vraiment pratique.
 
Heureusement, les anglais eurent une idée de génie : CECI !
 
http://reho.st/i.crackedcdn.com/phpimages/article/9/8/4/36984.jpg
Le BE9 ! Alors celui là, il est étonnant, regardez-le bien !
 
Vous avez noté ? Il y la place du pilote, l'hélice... et une nacelle devant l'hélice pour le tireur. Une idée géniale ? [:maestun]
 
En fait, non. Parce que :  
- Du coup, l'hélice aspire tout vers l'arrière  
- Le tireur a donc intérêt à s'accrocher à la mitrailleuse... sinon il passe dans l'hélice !
- Du coup, fallait pas avoir les bras qui fatiguent  :sweat:  
- Idem en cas d’atterrissage forcé : qui c'est qui était devant ? Qui c'est qui se mangeait le sol au moindre pépin et dégustait encore une fois l'hélice derrière ?
- Vous vouliez sauter en vol ? Là encore, vous finissiez dans le ventilo !
 
Bref, on savait rire :  
 
"Michel pose toi, j'ai une crampe ! Viiiiite !
- Deux secondes Bob, attends, c'est pas facile à manoeuvrer ce truc.
- Viiiiite !
- Rah, du calme !
- Viiiteeeuuuuuh je lâchSPRCHBLRHCHTHCHBTCH
- Booooob ! [:babonnguida:1]
"
 
Arriver à la base avec les tripes de son copain sur la tête, le swag, comme on dit  [:stukka]  
 
Mais il ne faut pas croire que les allemands valaient mieux ! Un peu de temps s'écoula, et déjà, un Monsieur que vous connaissez-tous révolutionna l'histoire de l'aviation : un certain Roland Garros. Pilote de son état, il inventa... l'hélice blindée ! Comme ça, plus besoin de s'emmerder avec un tireur, ou de mettre la mitrailleuse au-dessus du pilote dans un endroit super relou pour sulfater... non : vous tirez à travers l'hélice ! Bon, faut juste pas que ça vous ricoche dans la gueule (j'imagine que le concept de balles qui rebondissent est le motif principal de l'utilisation de son nom pour des cours de tennis), mais sinon, ça passe ! Et puis finalement, quelqu'un aura l'idée géniale d'inventer un mécanisme qui synchronise la mitrailleuse avec les pales de l'hélice. Comme ça, quand une pale passe devant le canon, le coup de part pas ! Bref.
 
C'est donc sur un chasseur monoplace célèbre que les allemands vont faire n'importe quoi : l'Albatros D-III, plus connu comme l'appareil du baron rouge !
 
http://reho.st/i.crackedcdn.com/phpimages/article/2/7/9/36279.jpg
Il a pas l'air étonnant comme ça, et pourtant !
 
Bon, je vous passe mes anecdotes sur le baron rouge, ce sera pour plus tard. Restons-en à notre avion : il avait deux gros problèmes :
 
- Un, ses ailes avaient tendance à péter toutes seules
- Deux, le radiateur était situé au-dessus du pilote. Et au moindre choc, il déversait toute son eau bouillante dans la gueule du type aux commandes [:offal:2]
 
Du coup, le piloter revenait très souvent à se faire cramer la gueule très, très méchamment. Même le baron rouge (d'où son nom ?  [:dawa] pardon je... j'ai honte) décida que faire la guerre, oui, piloter cette merde, non. Il ne remonta dedans qu'après correction de ces légers défauts. C'est dommage, c'était un peu piloter en mode hardcore.
 
Mais les allemands n'avaient pas fini de nous surprendre.
 
"Commandant, les alliés ont des biplans !
- Ach, nous allons mettre trois ailes !
- Commandant, ils ont aussi des triplans !
- Les kalopins... bon, vous m'en mettrez quatre !
- Bien commandant.
- Non CINQ ! Et ils zeront bien feintés !"

 
Résultat ? LE FOKKER V8 !
 
http://reho.st/58.img.v4.skyrock.net/4568/49844568/pics/3138864978_1_2_UiDoi3FF.jpg
Oui, 5 ailes, vous comptez bien.
 
Bon, les allemands se rendront compte que c'était une idée à la con. Et le rangeront vite en essayant d'oublier cette idée [:goumite:2]
 
Parlons un peu de ballons pour terminer.
 
Déjà, des ballons NSFW parce que ça aussi, j'entends bien qu'on en réclame. J'vous jure.
 

Spoiler :


http://reho.st/th02.deviantart.net/fs70/PRE/f/2013/244/d/0/frontweight_by_mooonjo-d6kl1vl.jpg
 
Jeannine Molette.


 
Bien, revenons à des ballons autrement plus acceptables, quoique. Les dirigeables à l'époque allaient s'amuser en opérations de bombardement. Sauf que là encore, comme on était pas encore passés maîtres dans l'art des blagues aériennes, quelqu'un eut une super idée.
 
"Mais en fait, un zeppelin, c'est un peu un gros bateau volant, non ?
- Moui, si tu veux.
- Et ça tire quoi un bateau ?
- Des obus ?
- Alors oui, mais monter un canon sur le zeppelin, ça va être compliqué. Mais sinon ?
- Des torpilles ?
- Mec, je crois que j'ai une idée !"

 
Ainsi naquit... LA TORPILLE VOLANTE (de chez Siemens, ou "torpedo-gleiter" )
 
http://reho.st/img132.imageshack.us/img132/554/airshipwithsiemensglide.jpg
http://reho.st/std3.ru/04/da/1376075099-04da86fd3b6da514ba64fa22c6b44984.jpeg
 
Le principe est simple : vous volez haut, vous larguez ce qui est une torpille qui fait du planeur, et vous la laissez tranquillement finir le trajet toute seule et sans pilote. Et 7 ou 8 kilomètres plus loin, elle dit bonjour.  [:afrojojo] Bon, sauf que ça coûtait un peu, pour viser, c'était un peu naze, et ça n'a quasiment pas été utilisé, parce que ça ne remplaçait pas une bonne vieille bombinette ou surtout, un bon gros obus. Même si ça pouvait transporter une sacrée charge explosive.
 
Et il y a eu encore quantité de projets débiles.
 
Mais pour aujourd'hui, on va dire que c'est pas mal. Donc à ceux qui ont lu, merci, aux autres, meilleurs vœux à votre molette  [:dao]
 
EDIT : j'ai commencé à écrire ce message avant que le deuil officiel ne soit annoncé, mes excuses aux familles  :o

Message cité 6 fois
Message édité par Stukka le 04-11-2013 à 19:04:54
n°36420507
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 05-12-2013 à 18:02:22  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Je ne fais que passer.
 
Aujourd'hui, et toujours pour satisfaire tous les publics, des trucs militaires et des animaux. Qui sont nos amis, ne l'oublions pas.
 
http://reho.st/26.media.tumblr.com/tumblr_lkjezgJVrl1qz9tkeo1_500.jpg
 
Mais qu'est-ce que c'est que ce bousin ?
 
Remettons-nous dans le contexte. Nous sommes en pleine seconde guerre mondiale, et ça ne rigole pas trop à l'ouest. Les américains décident donc de réunir le top du top de leurs scientifiques pour voir ce qu'il serait possible de coller dans la gueule des allemands, comme ça, hop, entre deux portes. La réunion dure depuis des plombes, le paperboard a rendu l'âme il y a plus d'une heure quand soudain, quelqu'un a une idée.
 
"Nom de dieu les gars ! Je crois que j'ai une idée !
- On t'écoute Wilson.
- Oui alors... tout manque : l'acier, le pétrole, la soie... mais qu'est-ce qu'on en a en quantité phénoménale et dont on a rien à foutre ?
- Des pauvres ?  
- Jenkins, petit trotskyste ! Je voulais parler... DES PIGEONS !"

 
Les pigeons, arme de guerre ? Vous pensiez déjà tout connaître avec le pigeon voyageur ? Laissez ça aux enfants : aujourd'hui, on va parler du Missile Pigeon-Guidé [:sashock:4]
 
En effet, l'armée américaine, encouragée par un certain M. Skinner, ami des animaux de son état, lança le projet ORCON pour "ORganic CONtrol". Le concept est simple : un missile, des commandes à l'intérieur, 4 commandes pour aller vers le haut, le bas, la gauche et la droite, et Kiki le pigeon en face d'un viseur. S'il est une chose que les pigeons sachent faire, c'est bien chier avec une précision diabolique. Aussi, on dressa les pigeons à une mission simple : on diffusait en simulation en face d'eux une cible qui bougeait dans le viseur (du genre une Twingo fraîchement lavée) et le pigeon devait sauter sur les commandes pour tenter de garder la cible au centre de l'écran. S'il y arrivait, c'était orgie de graines. Sinon... sinon je suppose qu'il était descendu dans une arène avec un surnom du genre "L'Espagnol" et on lâchait un chat.
 
Les premiers essais s'avèrent prometteur : le pigeon est définitivement prêt à tout pour garder sa cible en vue, et peut apprendre à en identifier une avant de la garder en vue. Cependant, l'optimisme retomba bientôt car :
 
- Personne ne prenait le projet au sérieux
- Il y avait un trop grand risque que les missiles ainsi guidés s'écrasent sur des boutiques Apple
 
Résultat, le projet fut abandonné en 1944. On en reparla plus tard avec la guerre froide, mais dès 1953, le guidage électronique devient suffisamment efficace pour qu'on relègue les pigeons au stade de rats volants pour nos cités. Dans les années qui suivirent, les pigeons d'élite relâchés des centres d'expérimentation durent terroriser bien des quartiers avec leur précision digne d'un programme top-secret. [:albounet:1]
 
En parlant de rats volants (ça c'est de la transition), laissez-moi vous parler... de la BAT-BOMBE !
 
Si je vous dis "Bat-Bombe", évidemment, vous pensez à ça :
 
http://reho.st/images2.wikia.nocookie.net/__cb20111123184931/batman/images/6/65/Bat_bomb.jpg
 
Alors qu'en fait, on parle de ça :
 
http://reho.st/www.geog.ucsb.edu/img/news/2011/BAT-Batbomb.jpg
 
Un beau jour de 1942, un dentiste qui s'ennuyait visiblement se dit que ce serait bien de rentabiliser ces parasites que sont les chauve-souris. Comment faire ? Simple.
 
En attachant une ceinture de napalm à chaque chauve-souris réglée avec un détonateur. Les chauve-souris seraient alors larguées au-dessus du Japon via des simili-bombes comme ci-dessus en abritant des centaines, et qui auraient un petit parachute pour tomber au sol sans tuer leurs occupantes. Sitôt relâchées, les chauve-souris iraient aussitôt se cacher dans tous les coins, par exemple, dans les greniers, caves & autres en zone urbaine. Et comme les villes Japonaises utilisaient massivement le bois et le papier dans leurs constructions... à l'heure H, toutes les ceintures au napalm exploseraient, créant des incendies dans toute la ville où l'affaire se déroulerait. Les pompiers ne pourraient donc rien faire, et la ville brûlerait purement et simplement.  [:dao]  
 
Quelle idée sympa !  [:dawa]  
 
Sachant qu'en un seul raid, il était possible de larguer plus d'un million de chauve-souris, imaginez le nombre de Bluce Waynu qui auraient émergés des cendres !
 
Sauf qu'en fait, c'était tellement une bonne idée que la base du Nouveau Mexique où l'on expérimentait et où on rasait des villes miniatures découvrit que l'une des chauve-souris n'était autre qu'une sorte de Michael Scofield de son peuple, et elle et ses copines s'échappèrent. Avec leurs détonateurs. Et allèrent se percher sous les réservoirs d'essence.
 
Après avoir lutté contre un bon gros incendie, les officiers apprirent donc que le projet était remisé dans les caisses avec celui à base de pigeons, puisque non seulement tout cela n'allait pas assez vite et que c'était le bordel, mais qu'en plus, même si les chauve-souris pouvaient créer plus de 4 000 incendies là où un raid "conventionnel" de bombes incendiaires n'en créaient que 400 (les chauve-souris étaient en plus très difficiles à détecter avant que la situation ne soit déjà critique), on venait d'inventer une bombe qui ne faisait qu'un seul gros incendie : la bombe atomique  [:stukka]  
 
Au revoir, générateur à Batmen  [:zytrasnif]  
 
Un dernier pour la route ? Allez !
 
http://reho.st/www.todayifoundout.com/wp-content/uploads/2013/11/Anti-tank-Dog2.jpg
 
Mais que fout ce chien, sacrebleu ?
 
Hé bien c'est un chien antichar ! Je schématise :
 
http://reho.st/2.bp.blogspot.com/-MgDYnNMXfqQ/TXHarutkeQI/AAAAAAAAGEs/uoFzIgoyuF8/s1600/anti-tank_dog_mine%2Bweird%2Bweapons%2Bof%2Bwar3.jpg
 
Durant la guerre, on s'ennuie en Union Soviétique. Comment s'amuser un peu ? Hé bien en faisant appel aux chiens, par exemple ! [:maestun] Fidèle, joyeux, courageux et pas trop chiant sur la solde, le chien est l'ami idéal du soldat soviétique. Alors, pour le féliciter, pourquoi pas lui coller un bon gros explosif sur le dos et l'envoyer sur les chars allemands ? Allez hop !
 
L'idée est rapidement adoptée par l'armée rouge, qui déjà qu'elle n'était pas trop regardante sur les conscrits, alors les woof-woof, bon. Du coup, on les entraîne à aller chercher du miam sous des chars ! En arrivant en-dessous, leur chargement s'active... et au revoir petit char ! Et chien, aussi, accessoirement [:mixmax]
 
Pour la petite histoire, le projet va connaître un succès mitigé pour des raisons simples :
 
- Les chiens paniquent sous les tirs et reviennent souvent vers les russes, ce qui est problématique. Ne ramène pas le bâton, Kiki ! [:tdka]
- Si le chien vous fait la fête, vous perdez une jambe. Un excellent contraceptif pour zoophiles.
- Les allemands prennent vite le pli et apprennent à tirer sur les chiens
- Et surtout, on a entraîné les chiens avec des chars soviétiques... donc devinez sur quels chars les chiens foncent en se disat que houlala, la pâté est dessous ? [:olivie:2]
 
Après 1942, les soviétiques arrêtent donc : certes, ça marche, mais c'est quand même trop d'emmerdes.
 
Pour la petite histoire, cela traumatisera tant et tellement les allemands que les autorités devront insister auprès des soldats en permission : NE TIREZ PAS SUR TOUS LES CHIENS QUE VOUS VOYEZ !  
 
Enfin une bonne nouvelle, donc [:lenoun:5]
 
Ce qui me permet de conclure ce petit post rapide (si). Voilà !  :hello:  
 

n°36610050
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 27-12-2013 à 17:59:48  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 


 
Chapeau l'artiste  :jap:  
 
Et tant pis pour mon ego qui n'avait pas besoin de ça  [:huit]

n°36816090
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 16-01-2014 à 15:07:41  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Des mythes dressées, des filles, des gros trucs : il est temps de parler d'une combinaison des trois pour détendre l'atmosphère (et les corps caverneux).  [:dao]  
 
Tenez, ceci par exemple, figurez-vous qu'il s'agit d'une combinaison des trois.
 
 
http://reho.st/sbiii.com/ordpix/bertha2.jpg
 
Il s'agit en effet d'une "Grosse Bertha" qui vous en conviendrez, réunit avec brio les thématiques précédemment évoquées. Alors là, vous vous dites "Ho bin ça, c'est vrai qu'c'est gros dis-donc !" mais hé ho, ici,  c'est le topic des images étonnantes, alors on va aujourd'hui se tourner vers un canon VRAIMENT étonnant : celui-ci.
 
http://reho.st/www.landships.info/landships/artillery_articles/images/paris_kanone_23.jpg
 
http://reho.st/html2.free.fr/canons/canparis/canparis3.jpg
 
Ce très, très gros machin probablement conçu par quelqu'un qui avait quelque chose à compenser (à l'époque, tout le monde ne pouvait pas être un utilisateur d'HFr ; au mieux, il y avait bien "Quincaillerie Freux", mais c'était quand même pas pareil), c'est ce que l'on a appelé le "Canon de Paris" (ou "le canon de l'Empereur Guillaume" selon de quel côté du Rhin vous étiez)
 
Apprenons-en plus sur ce bien bel engin  [:huit]  
 
En fait, durant la guerre, les teutons sont bien embêtés : ils trouvent que c'est sympa la bagarre et tout, mais comme les anglais arrivent régulièrement par bateaux, ils aimeraient bien pourrir un peu leur groove. Sauf que voilà : leurs canons sont trop petits pour taper si loin, ce qui file de gros complexes à tout l'état-major. Quelqu'un a alors une super idée : "Vu qu'on peut pas sortir notre flotte, tous les anglais nous attendant à la sortie sans s'approcher, si on démontait des pièces de marine, qu'on les amenait ici, et qu'on s'en servait pour tirer sur les ports de ravitaillement ?"  
 
"Super idée, Klaus !" répond le kaiser-koquin. C'est donc parti... mais quand même, même avec les grosses pièces de marine, la portée reste un peu courte, jeune homme.
 
Pendant la guerre, donc, on réunit toute une bande d'expert en balistique pour leur demander de trouver un truc pour tirer plus loin, plus fort, jusqu'au bout de l'extrême-limite comme dirait l'autre. Et l'un d'eux a une super idée : vous savez ce qui ralentit les obus ? La résistance de l'air. Vous savez où il y a vachement moins d'air ? Dans la stratosphère ! On a qu'à passer par là, pas vrai les copains ?  [:dawa]  
 
Et effectivement : les copains approuvent. Et montent donc un très, très, très gros canon de marine parfaitement expérimental (il est donc manipulé par des marins même s'il ne verra jamais la mer, soit dit en passant)
 
http://reho.st/html2.free.fr/canons/canparis/canparis7.jpg
Là par exemple, c'est quand il tire. Si vous en avez un chez vous, n'oubliez pas : étant donné le doux son de la détonation, il est interdit de tirer au canon géant en agglomération passé 22 heures, sauf arrêté préfectoral.
 
En tout cas, les tests sont concluants : le canon envoie des patates de près de 100 kilos à plus de 100 kilomètres,  ce qui ouvre un champ de calembours sans limite. Au passage, ses obus atteignent dans leur course une altitude de 42 kilomètres, ce qui veut dire que le premier truc que l'humain a envoyé dans la stratosphère, c'était un obus. C'est beau. Autre détail rigolo : les obus déchirent tellement sa maman au canon qu'à chaque tir, ils l'usent, et permettent au tir suivant d'envoyer un pruneau un peu plus gros ! C'est pas magique, ça ? Du coup, les obus arrivaient numérotés de 1 à 65. Le 1er tir, c'était du 210mm, le 65e, c'était du 235mm. Après, il fallait changer le canon quand même, sinon à ce rythme on aurait pu tirer des Fiat Panda, et ça, jamais : il y a des règles en cas de guerre, bordel.
 
Bon, c'est pas tout ça, mais pendant ce temps là, justement la guerre a continué. Et tire même un peu en longueur : il est donc temps de se servir du bousin !  
 
Une question se pose quand même :
 
http://reho.st/html2.free.fr/canons/canparis/canparis8.jpg
Ach ! Mais où fa-t-on cacher za ?
 
Mais comme l'allemand est farceur, il trouve toujours une solution. Et en effet, le canon finit donc caché dans un fourré. Mais gros, le fourré.
 
http://reho.st/html2.free.fr/canons/canparis/canparis5.jpg
Foilà ! On est pas pien là, détendus du kland ?
 
Ne reste plus qu'à tirer. Mais sur qui ? Finalement, les allemands se disent que tirer sur les ports où les anglais débarquent, c'est rigolo, mais pas autant que de tirer sur une plus grosse cible : Paris. En effet, connaissant la facilité du peuple français à monter des manifs, les allemands espèrent que bombarder Paris va pousser les habitants de la capitale à descendre dans les rues (faudra juste faire des pauses dans les bombardements, quoi, sinon c'est moyennement pratique) pour réclamer l'armistice. Le 23 mars 1918, vers 7 heures du matin, c'est donc parti ! Et on a pris toutes ses précautions :
 
- comme la terre est ronde, c'est une équipe de mathématiciens qui doit prendre ça en compte pour régler les tirs  
- pour éviter que le tout ne soit repéré, on fait tirer en même temps des batteries plus petites à proximité (je ne sais pas dire en allemand "La quinte de toux pour dissimuler le vieux pet", mais je suis sûr que c'était le nom officiel du plan)
- tout l'équipage a mis son petit casque de sécurité
 
Le premier tir vise l'île de la cité, et plus précisément le Palais de Justice de Paris. Bon, ça tombe place de la République. Mais vous allez pas gueuler : le cœur y était.  Tout le monde est donc un peu surpris dans les rues, surtout quand les germains remettent une cartouche 15 minutes plus tard. Puis une autre, encore 15 minutes plus tard. Et grosso modo, durant des heures, ils nous mettent donc la fièvre. :o
 
Le commandement pense d'abord à des avions ou des zeppelins volant très haut bombardant Paris : toute la chasse décolle mais ne trouve rien (mais ne mange pas d'obus par accident non plus, ce qui aurait pu être spectaculaire). Puis appelle le front pour dire "Bordel les tranchées, on en prend plein la gueule ! Qu'est-ce que vous foutez ?" mais tout le monde se fout de leur gueule parce qu'un canon qui tire si loin, ça n'existe pas. Ne reste qu'une seule explication : UN CANON PNEUMATIQUE CACHE DANS PARIS ! Les descentes de police et autres militaires venus en renfort se font donc un peu partout en ville, sans succès donc, pendant que du côté des canons de Paris, on rigole très fort.  [:afrojojo]  
 
Durant les jours et semaines qui suivent, les allemands tirent jusqu'à 20 fois par jour. Avec un certain résultat : 250 morts (91 rien que le 29 mars 1918 quand un obus défonce le toit de l'église Saint-Gervais en pleine activité), 620 blessés plus ou moins graves.
 
http://reho.st/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/f1/Eglise_St_Gervais_Paris_bombardement_1918.jpg
 
Après, ils se font malgré tout repérer par les postes avancés où le poilu a l'oreille et a appris depuis longtemps à reconnaître les détonations des différents canons, et par l'aviation qui repère des monstres planqués à l'arrière du front. L'artillerie n'arrivera pas à les détruire, mais ils seront forcés de se replier malgré tout. Jusqu'au 11 novembre, donc, où alors que tous les officiels venus inspecter l'armement veulent étudier les bestiaux, ceux-ci sont envoyés en urgence aux usines Krupp pour être fondus, les documents détruits, et un procès pour espionnage gratuit pour quiconque filerait la moindre information dessus. Ce qui fait que, malgré les sommes mirobolantes offertes par les alliés pour la moindre information, ils n'obtiendront que des informations très limitées.
 
http://reho.st/www.ecpad.fr/wp-content/gallery/1918-novembre/04_SPA-74-X-3079.jpg
Komment ? Un kanon, izi ? Maaais non !
 
Et c'est tout pour aujourd'hui. Merci à vos défuntes molettes et aux futurs TLDR.

n°36816298
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 16-01-2014 à 15:24:17  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

wiripse a écrit :


 
 [:lezioul:5] tes canons


 
Pourtant ils ont de gros obus  :sweat:

n°36820886
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 16-01-2014 à 21:55:27  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

J'avais parlé brièvement de "Grosse Bertha" mais pas de Dora & co sauf erreur.
 
Et je n'ai rien de prévu de ce côté là dans l'immédiat : même si ça reste essentiellement des histoires de véhicules/armes étonnantes, j'essaie de varier un peu. Un peu.  
 
Je reste avant tout un sale lurkeur, ne l'oublions pas !  :D

n°36821295
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 16-01-2014 à 22:23:50  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Then.
http://reho.st/www.mvtpaix.org/images/images-site/communiques/JeanJauresauPre-Saint-Gervaisle25mai1913.jpg
 
Now.
http://reho.st/https://gs1.wac.edgecastcdn.net/8019B6/data.tumblr.com/7e84189844fa49e94d6a2586fbec1d44/tumblr_mzhwrejAlN1rxe85ho1_1280.jpg
 
[:avant]
 

n°36834578
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 18-01-2014 à 12:36:06  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Dans le genre, j'ai un peu un diplôme d'expert : un petit malin dans un centre de tri de La Poste piquait les chéquiers envoyés à des entreprises et les revendait à des scammers de ce genre. Comme ça, ils avaient un vrai chéquier, appartenant à une vraie boîte immatriculée, avec une vraie activité (ce qui rassure le mougou). Et ensuite ils envoyaient des mails de ce genre avec l'habituel "Je te fais un chèque de 7 000€, tu m'envoies un virement de 6 000€ American Express tout ça, et tu gardes la différence."
 
Une fois que le pleupleu a fait le virement et s'aperçoit trois jours plus tard que le chèque a été rejeté, vous avez le droit aux Darwin Awards au téléphone :
 
- Le plus courant, c'est le mec de 55-60 ans célibataire qui a "une nouvelle femme en Afrique, mais non, il l'a jamais vue, mais elle bosse pour [nom de ma boîte] et elle m'a dit que c'était légal, c'était pour faire passer des voitures à la frontière/acheter un permis de construire pour de nouveaux bureaux" qui vous appelle pour vous engueuler parce que votre chèque a été rejeté, qu'est-ce que c'est que ce scandale ?
- Vous avez aussi les flics hilares qui vous appellent en vous expliquant qu'ils ont un mec comme ça venu déposer plainte, et qui veulent confirmer, comme le gars prétend que "le gérant lui a remis un chèque à Paris", que le gérant n'est pas un grand monsieur noir avec un accent du Mali comme il vient de leur expliquer
- Et le top du top, c'est ceux qui vous renvoient le chèque avec du blanc sur le destinataire, votre nom à la place et un courrier "Monsieur, la banque ma demander de justifié se chèque. Comme je né pas pu, je vous le rand"
 
Et là, vous comprenez pourquoi ce genre de mails continue à arriver : ça marche  :D  
 
Quota image [invisible dick proof]
 
http://reho.st/img.izismile.com/img/img3/20100713/640/strange_people_640_21.jpg

n°36875604
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 22-01-2014 à 00:21:11  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Alors que tout le monde sait que ce sera juste un prétexte pour consulter Twitter en même temps. Ah, la magie des applis embarquées...
 
Ça sera chouette, Facebook avec les google glasses.
 
http://reho.st/s9.postimg.org/qaa608w3z/Hfrspecial.jpg
 
Voilà, c'était l'image vite faite maison pour dire que.
 
Je sais, j'aurais dû en rester aux tanks.  :sweat:

n°37058743
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 07-02-2014 à 14:22:49  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 


 
Ce genre d'enterrement ressemble quand même méchamment à un troll à archéologues.
 
"Mais bordel, vous voyez bien qu'au XXIe siècle on enterrait encore les gens vivants ! Il est encore sur sa moto !
- P'têtre qu'il était mort ? Qu'il aimait juste la moto et n'avait aucun goût et avait commandé un enterrement kitsch ?
- Attends, attends, sois un peu logique : il a un casque ! Tu mettrais un casque pour protéger des chocs un mec déjà mort, toi ?  
- Ah oui, c'est vrai tiens. Bon bin on tient la preuve que ces gens étaient vraiment des monstres.
- Tu vois, je t'avais bien dit que déjà, la stéréo dans le cercueil, c'était louche."

 
Et c'est comme ça qu'on apprendra aux enfants de l'an 3 000 les rituels barbares du XXIe siècle  [:dao]  
 
C'est là toute la malédiction des archéologues : ils utilisent la logique pour travailler. Sauf que des fois, les morts qu'ils étudient n'en avaient pas. Pas d'bol.
 
Quota image/archéologie/moi aussi j'enterre des trucs pour faire marrer :
 
http://reho.st/img513.imageshack.us/img513/1833/alienmummyfr3.jpg

n°37080478
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 09-02-2014 à 20:39:47  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Krinosk a écrit :

Nous attendons l'expert en la matière qui va nous raconter l'histoire des arc-en-ciel et leur rôle prépondérant pendant la seconde guerre mondiale


 
Pour compléter l'intervention de Rhadamenthos : le concept "d'arc-en-ciel" était un système de code pour désigner différents "plans" des Etats-Unis avant l'entrée en guerre. Chaque couleur correspondait à une situation de bonnes blagues : par exemple, le "Plan Rouge", c'était pour meuler la tronche du Canada. Le "Plan Noir", c'était la guerre contre l'Allemagne.  
 
Et pour défoncer la France, c'était le plan or, parce qu'on avait la classe [:julm3]
 
Quota image (et or)
 
http://reho.st/www.thedailysheeple.com/wp-content/uploads/2013/01/gold-gun.jpg

n°37226781
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 21-02-2014 à 15:12:49  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Pendant ce temps, une histoire de coins.
 
Michel est bien embêté : on vient de lui refourguer ça.
 
http://reho.st/i.imgur.com/4FUarV6.png
Mais qu'est-ce que c'est que cette merde ? D'après le vendeur qui l'a refourgué à Michel, c'est une arme pour tirer dans les coins. Ça peut être pratique, par exemple pour défendre sa maison tout en faisant caca, mais tout de même, on ne la fait pas à Michel, une arme qui tire dans les coins, ça ressemble à ça :
 
http://reho.st/www.special-ops.org/wp-content/uploads/2012/09/cornershot-sistem.jpg
Ça a quand même l'air beaucoup plus cool et en plus il paraît qu'on peut y installer des applis sympas pour jouer à Candy Crush à couvert pendant qu'on mitraille, je ne sais pas moi, disons un karaoké.  
 
Ce que Michel ignore, c'est qu'il vient de se faire refiler ce que l'on appelle dans le jargon un "Krummlauf", un nom qui sonne comme un type qui parle la bouche pleine. Ah, ces germains ! Mais revenons un peu en arrière. Nous sommes en pleine seconde guerre mondiale, et les fantassins russes se jettent sur les chars allemands comme de vulgaires groupies sur un Justin Bieber (mais chenillé). C'est bien embêtant, parce que le russe est taquin : des fois, il jette une grenade dans une trappe, d'autres fois, il met un petit coup de lance-flammes, et le pire restant bien évidemment quand il dessine des bites ou écrit "sale" sur la coque là où il y a de la poussière parce que dis-donc, les routes sont pas bien entretenues par ici, hein Günther ? [:cisco1:4]
 
Avant, on demandait au char de derrière d'intervenir "Oui allô Hans, c'est Franz, dis-moi, tu voudrais pas tirer un coup de mitrailleuse sur les petits sagouins grimpés sur mon capot ? Tu serais chou."
 
Mais si Hans était lui-même occupé avec sa propre bande de hooligans venus saccager son véhicule, c'était un peu le bordel. Il fallait donc une solution, et un ingénieur bourré a donc trouvé la solution : le Krummlauf !
 
http://reho.st/4.bp.blogspot.com/-eIO2BaTouLg/UWWfsqwmEWI/AAAAAAAAU_g/Wij0NfiJ7Nk/s1600/krummlauf-556x484.jpg
Notez que toute personne prise en photo avec ça a l'air de se dire "Mais qu'est-ce que c'est que cette merde ?"
 
Cette merde, donc, fonctionne simplement : tu la glisses par le petit interstice ou la trapounette qui va bien, comme ceci...
 
http://reho.st/www.lexikon-der-wehrmacht.de/Bilder/Sturmgewehre/Krummlauf-1.jpg
 
Et ensuite, tu tournes, et hoooo ! Tous les mecs qui traînaient dans le coin se ramassaient un pruneau ! Bon, tu voyais pas bien ton affaire, c'est sûr, mais ça tombe bien : au départ, les balles partaient si vite dans le Krummlauf (qui est en fait "l'embout" ) qu'elles se désintégraient et à la sortie, ça faisait fusil à pompe. Mais bon, ça ne faisait pas très sérieux et ça limitait quand même la portée et l'impact, du coup, ça a été réglé. Permettant ainsi quantité de blagues, dans et en dehors des chars ! [:burkhalter]
 
http://reho.st/static.naukas.com/media/2010/09/krummlauf.jpg
"Et hop ! Coucou copain !"
 
Autant vous dire qu'avec ça, vous aviez l'occasion d'apprendre une certaine quantité de variantes de "campouze". Mais bon, on a tous le droit d'être un peu taquin.
 
Bon, c'était pas les premiers non plus, hein ! Durant la première guerre mondiale, pour tirer dans la tranchée, on s'adonnait à toutes sortes de bricolages : un périscope, quelques tiges, un fusil, un chewing-gum et hop [:mac87:4]
 
http://reho.st/4.bp.blogspot.com/_La77zl4Dog4/TJXujJ3Y_VI/AAAAAAAAAmY/vmW8rTe_tvU/s1600/periscope.jpg
 
Avec ça, vous aviez la classe.  
 
Il existe quantité d'autres images sur ces bricolages "étonnants" mais on va se calmer un peu sinon on va remonter encore plus loin dans le temps et découvrir que des allemands bourrés n'en sont pas à leur coup d'essai.
 
http://reho.st/i.dailymail.co.uk/i/pix/2013/10/06/article-0-188FD51A00000578-181_634x421.jpg
 
Non mais... [:fegafobobos:2]
 
 
 
 
 
 
 
 

n°37228277
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 21-02-2014 à 16:36:15  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

daviddetroyes a écrit :


 
:jap: Superbe "article"
 
HS : Ton style ressemble étrangement à celui d'Odieux Connard (et comme je sais de source sure qu'il fréquente ce topic). It's you ?  :heink:


 
Si je fais une blague sur Prométhéus, est-ce que je suis officiellement découvert ?  
 
 
Quota char-étonnant (j'ai mon rôle officiel  :o )
 
http://reho.st/img.sadistic.pl/pics/a387bfa3697f.jpg

n°37310545
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 01-03-2014 à 12:09:20  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Dæmon a écrit :


bien ce site :jap:

 

http://reho.st/self/79521c21caaccc [...] 7be359.jpg

Spoiler :

mon arrière, arrière grand père.
mon arrière grand père et son frère sont dans la catégorie mort pour la France 1939-1945 :sweat:


 

Ah bin de ce côté là, on a de chouettes archives numérisées.

 

Mais pour aborder le sujet, quota images :

 

http://reho.st/www.clg-jaures-levallois.ac-versailles.fr/old/guerre/taximarne/Image19.jpg
Ici, le célèbre épisode des taxis de la Marne, que l'on voit garés au deuxième plan et qui viennent visiblement de déposer ces charmants messieurs au premier, qui, si je ne m'abuse, sont une section de mitrailleurs.

 

A noter que si l'Histoire a retenu les taxis de la Marne, ceux-ci n'ont pas vraiment apporté grand chose à la bataille de la Marne et ont surtout eu une portée symbolique. D'où le fait que pour que le symbole reste joli, on a évité d'écrire dans les livres d'Histoire que ce jour là, les taxis ont aussi laissé tourner leurs compteurs : arrêter les Allemands, oui, mais faut pas déconner quand même   [:dawa]

 

L'Histoire ne dit pas s'ils ont pris des "raccourcis" en chemin  [:afrojojo]

 

Bref, pour ceux que le sujet intéresse :

 

Le site "Mémoire des Hommes" où vous trouverez donc aussi bien les fiches des soldats décédés durant la première guerre(et ailleurs sur le site, vous pouvez trouver ceux des autres guerres) comme cela a été indiqué plus haut. Mais vous pouvez aussi trouver les "journaux de marche", à savoir le suivi quotidien des unités. En croisant les deux, vous pouvez assez facilement retrouvé quel jour et lors de quelle événement (bombardement, attaque) votre homme a passé l'arme à gauche.

 

Vous pouvez aussi simplement lire lesdits journaux : c'est toujours sympa de lire des gars être affectés au "secteur calme de Verdun" début 1916 avant que les officiers ne commencent à noter en urgence dans les journaux "Il y a beaucoup de bruit en face, il se prépare un truc".

 

Enfin, et pour tout plein d'images étonnantes :

 

Gallica, le site de la BnF et sa section spécialisée première guerre là aussi, en sus des photos, n'hésitez pas à vous promener : tous les journaux de l'époque ont été numérisés. Vous pouvez donc, en re-croisant avec les données ci-dessus, découvrir ce que la presse a écrit sur la bataille où votre ancêtre a laissé la peau. C'est assez intéressant parce qu'il y a, comme qui dirait, un gros décalage.

 

Avec ça, vous avez de quoi vous amuser un moment  [:dao]

Message cité 1 fois
Message édité par Stukka le 01-03-2014 à 12:10:27
n°37393076
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 09-03-2014 à 12:48:04  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Puisque c'est la thématique...
 
Attention : ce post est garanti tank free.
 
http://reho.st/fc00.deviantart.net/fs71/i/2014/027/c/0/game_of_thrones_tarot___part_2_by_poly_m-d6x794i.jpg
http://reho.st/th06.deviantart.net/fs71/PRE/i/2014/027/2/5/game_of_thrones_tarot___part_1_by_poly_m-d6qvt21.jpg
http://reho.st/fc00.deviantart.net/fs71/i/2014/027/d/d/game_of_thrones_tarot___part_3_by_poly_m-d720tju.jpg
 
Et la source.  

n°37442891
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 13-03-2014 à 12:49:16  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

am7 a écrit :

si on voit pas la tête, y a un loup.


 
Un booby trap [:moundir]
 
http://reho.st/www.5rar.asn.au/weapons/trap_11.jpg

n°37537733
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 21-03-2014 à 00:56:20  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

zeurayne a écrit :


Jpige po non plus :o


 
La jeune fille met un truc sur le téléphone de sa mère qui fait qu'à chaque fois qu'elle écrit "linge sale", ça écrit "acide" (de la drogue, tout ça) donc du coup quand la mère envoie "Tu as du linge sale ?" ça lui envoie "Tu as de la drogue ?"
 
Voilà  [:stukka]

n°37887485
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 21-04-2014 à 19:27:23  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Okay, je crois qu'il est temps de faire une coupure  :o  
 
Ci-dessous, des images d'idées, généralement à la con, qui n'ont pas manqué de germer durant la Grande Guerre pour essayer de... en fait, c'est pas bien clair quand on voit les bidules. Point de récit historique fourni cette fois, on va faire court pourvu que l'on ne parle plus de segments.
 
http://reho.st/www.tout-bon.com/photos/11657.jpg
 
Ici, les débuts du ski nautique. On avait pas encore inventé le bateau pour tracter, donc c'était encore relativement moyen. Mais quelque part, quelqu'un s'était dit "Et si pour franchir les étendues d'eau, on faisait comme pour la neige, qui n'est jamais que plus ou moins de l'eau ?" Après on a inventé le hors-bord, mais on s'est aperçu que mieux que le ski nautique, ça permettait de faire des gifs à la con, on en est donc resté là.
 
Il n'en fallait pas plus pour que la France contre-attaque en proposant l'ancêtre du pédalo pour effrayer le germain : le... pas-pédalo ? On ne sait pas bien, mais en tout cas, on ne l'a pas retenu, curieusement.
 
http://reho.st/www.tout-bon.com/photos/11661.jpg
 
Le Japon, jaloux de toute cette ingéniosité, n'est pas en reste. Et comme toujours, son concept implique des animaux vaguement marins : après de vagues tentatives de proposer un truc à base de tentacules et de tenues d'écolières, ils se rabattent sur un autre truc : la tortue.
 
Par exemple, ici notre ami Sasuke est prêt pour l'aventure :
 
http://reho.st/www.tout-bon.com/photos/11676.jpg
 
Mais s'il s'estime en danger, comme par exemple, s'il repère un fan de la Japan Expo et qu'il veut éviter se faire harceler par l'inculte, il peut habilement se déguiser et se protéger à la fois, hop.
 
http://reho.st/www.tout-bon.com/photos/11677.jpg
 
Malin, Sasuke.
 
En France, face à l'échec du pas-pédalo, on n'abandonne pas. Tiens, et pourquoi pas monter nos soldats sur échasses ?  
 
http://reho.st/www.tout-bon.com/photos/11688.jpg
 
"P'têtre parce que c'est très con ?" répond l'Etat-Major avant de se féliciter de sa sagacité, puis de distribuer une nouvelle tournée de pantalons rouges, parce que le camouflage, c'est bien un truc de ces lâches d'Anglais.
 
Une dernière pour la route ? On avait parlé des mitrailleuses montées sur char, voitures, trains, motos et même vélos : n'oublions pas qu'il est possible d'en monter aussi sur Babar.
 
Si.
 
http://reho.st/media.topito.com/wp-content/uploads/2013/11/elephant-ww1-600x356.jpg
 
 
Maintenant, laissez les segments tranquilles  [:dao]

n°37983321
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 30-04-2014 à 13:47:30  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Des églises détruites et remplacées par du béton...  
 
C'est le moment de parler de la cathédrale de Reims !  [:dao]  
 
 
http://reho.st/injoanofarcsfootsteps.com/wp-content/uploads/2012/10/DSCN4866.jpg
 
Alors bon, vous me direz "Nan mais elle est ni moderne, ni coulée dans une seule pièce de béton, de qui se moque-t-on ! Et puis en quoi c'est étonnant !" parce que vous êtes quand même de gros galopins. Du calme, ça arrive : en fait, cette cathédrale nous a laissé un paquet d'images étonnantes de son bombardement en 1914, oui Madame, et s'est installée dans l'imaginaire collectif de toute une époque via, justement, les images.  
 
Faisons un peu d'histoire.
 
Nous sommes en 1914, et il se trouve que nos amis de Germanie ont décidé de venir faire un peu de tourisme en France. L'armée française, après avoir tenté un coup d'éclat pour défoncer sa maman à l'ami allemand pendant qu'il était encore en Belgique, a échoué et l'opération "Saucisse Furieuse" se poursuit donc sur les terres de Francie pendant que l'armée recule (et cherche le con qui a dit que le camouflage, c'était pour les nazes). Début septembre, les Allemands arrivent donc sur la Marne, et après avoir claqué quelques obus sur Reims pour bien faire comprendre qui c'était le papa, y rentrent.
 
Ils en ressortent rapidement quelques jours plus tard, l'armée française revenant en force dans le coin. Et décident de bombarder aussi en partant, parce que tant qu'à faire, hein, ho, y a pas de raison.  
 
Le 19 septembre, c'est donc la cathédrale de Reims qui est la cible des pruneaux, alors qu'elle héberge des blessés, y compris allemands d'ailleurs, ce qui est ballot.  
 
Allez, images étonnantes !
 
http://reho.st/blog.ac-rouen.fr/lyc-flaubert-de-la-memoire-aux-memoires/files/2014/03/28-avril-1917.jpg
D'abord, les premiers pruneaux tombent, hop.
 
http://reho.st/www.maisons-champagne.com/bonal/images/cathedrale.jpg
Ensuite, histoire de rendre les choses plus intéressantes, la cathédrale prend feu.
 
http://reho.st/www.faurillon.com/limoge-1_fichiers/318%20Reims%20%20%20incendie%20%20de%20la%20cathedrale.jpg
Ah et puis ça se voit de loin, hein, c'est mastoc le bidule.
 
Résultat ? La cathédrale brûle bien, les gargouilles se mettent à vomir le plomb en fusion de la charpente, bref, c'est un petit peu une vision d'enfer.
 
Et comme c'était la cathédrale du Sacre des rois de France (mais si, l'huile apportée par une colombe, tout ça, souvenez-vous de vos cours d'histoire !) le symbole est fort, et sert aussi bien en France...
 
http://reho.st/www.arac51.com/images/union080809aca01.jpg
 
Qu'à l'étranger, comme ici, chez nos amis Canadiens !
 
http://reho.st/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/c0/178_bataillon_canadien_cath%C3%A9drale_Reims.jpg
 
Et dans moult autres pays où cela devient vite le symbole des crimes allemands. La cathédrale, elle, sera réparée (elle aussi aura le droit à du béton  [:huit] mais juste pour la charpente) mais ses cloches ne sonneront plus jamais, de peur que cela produise des effondrements. Bon, mais comme l'architecte avait fait du bon boulot, la ville de Reims a quand même fait construire une médiathèque juste en face avec une oeuvre d'art moche dedans histoire que jamais la laideur ne s'éloigne trop du patrimoine endommagé (dans le cas présent, l'oeuvre est un demi-canoé Kayak suspendu qui tourne automatiquement aux heures d'ouverture et de fermeture, et non, vous ne voulez pas connaître le prix  [:dao] ).
 
"C'est cool ton histoire, et c'était p'têtre vrai au début du XXe siècle, mais qui se souvient encore de cette histoire maintenant, surtout à l'étranger ?"
 
Ho, mais pas grand monde... tenez, Hollywood par exemple. Vous avez vu Sucker Punch ?  
 
Je vous capture une scène supposée se passer durant la première mondiale.  
 
http://reho.st/img1.wikia.nocookie.net/__cb20130912043727/sucker-punch/images/2/2a/Cathedral01.jpg
 
Les tours vous disent quelque chose ? C'est normal.  
 
Voilà, c'est tout. Et n'oubliez pas :
 
- Pour plus d'infos et de photos, il y a Gallica
- Sucker Punch est pour ceux qui ne l'auraient pas vu un film dont le synopsis est "Une fille a des hallucinations lorsqu'elle remue son cul. Elle décide donc de secouer son boule durant 2 heures pour justifier des clips où par un heureux hasard, elle rêve de grosses armes et de tenues d'écolière un peu salope". Du Godard, quoi.
 
Si avec ça vous n'avez pas de quoi vous occuper, je ne sais plus que faire.
 
 
 
 
 
 
 

n°37987443
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 30-04-2014 à 18:55:08  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

lesamericains a écrit :


donnez leur à bouffer [:presse papier]


 
Visiblement, elle mangeait avant   [:dawa]  
 
http://reho.st/cdn.chud.com/2/27/271f6fa6_soleil03.jpeg
 
http://reho.st/img526.imageshack.us/img526/233/soleilbeforereduction1sh5.jpg
 
Boobs pour satisfaire le topic et photo étonnantes mais qui datent ne sont donc pas incompatibles  :o

n°37990306
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 30-04-2014 à 23:20:37  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 


 
Ah merde c'est ce qui tombe dans les premiers résultats Google. Vous voudriez dire que... internet mentirait ?  :sweat:  

n°38025125
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 05-05-2014 à 13:53:21  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Allez, un peu d'Histoire.
 
Voici une photo qui, ne le paraît pas comme ça, et pourtant, est étonnante. Attention, la voici :
 
http://reho.st/suite101.intl.s3.amazonaws.com/article_images/Albert_S%C3%A9verin_Roche.jpg
 
"Moi je vois pas ce qu'elle a d'étonnant."
"Si, là le mec à droite, je crois qu'il vient de se faire chier dessus par un vol d'étourneaux."
"Où sont les boobs ?"
 
Du calme ! En fait, ce que cette image a d'étonnant, c'est que c'est l'une des rares dont nous disposions encore présentant le Monsieur au béret tout à gauche : Albert Roche. Ça ne vous dit rien ? C'est normal, on l'a oublié. Et c'est dommage, parce que c'est un peu comme si je vous sortais l'ultime photo de Surcouf (pas le magasin, l'autre). Parce que Albert Roche, grosso modo, c'est une légende de la première guerre mondiale qui ferait passer James Bond, Rambo et Captain America pour une bande de jean-foutre.  
 
Explication  [:dao]  
 
En 1914, Albert Roche n'a pas 20 ans. Mais il a déjà une grosse envie : maraver l'envahisseur Teuton. Pas de bol : il n'est pas bien grand, pas bien costaud, vient d'une famille paysanne où on voudrait bien le garder à la ferme, bref, il n'a pas vraiment le profil du super soldat. Malgré tout, il se barre de chez lui pour aller s'engager, mais au camp d'instruction, on lui explique la même chose : il est un peu nul.
 
Dur. [:kolombin]
 
Comme l'instruction pour ne rien faire, ça va un moment, le bougre décide de se barrer du camp qui rattrape le déserteur et le fout au trou. Et puisqu'il veut se battre et qu'il faut le punir, tiens : on va l'envoyer au front, ce qui est fait en 1915. Ça lui fera les pieds.
 
De là, c'est parti. [:roger21:1]
 
A peine arrivé au front, il se révèle pas si caca qu'on voulait bien le faire croire. Preuve en est, il se porte volontaire pour les missions chaud-patate du genre "Y a en face une mitrailleuse qui tue tout le monde, faudrait faire quelque chose mais moi là je peux pas, j'ai des ampoules et ça pique les ripatons". Et non seulement il est volontaire, mais après avoir rampé dans le no-man's-land, il repère la cheminée de l'abri des mitrailleurs allemands... et y balance des grenades.  
 
Autant vous dire que ça fait très mal, et que ça surprend tellement l'adversaire que persuadé d'être attaqué par tout un commando, les survivants de la section se rendent. Albert rentre donc tranquillou à la maison avec non seulement la mitrailleuse ennemie calmée, mais en plus 8 prisonniers, et puis tiens, comme il s'emmerdait en route, il a aussi ramené les mitrailleuses restantes. [:federerlegrand:5]
 
Quelques mois plus tard, dans une tranchée de première ligne, tous ses camarades se font tuer. Oui : tous. Et l'ennemi est en train de monter à l'assaut. Albert n'étant pas du genre à se laisser impressionner par quelques centaines d'Allemands armés qui courent vers lui en hurlant, il a pris soin de positionner les fusils des morts en position de tir. Et il court dans la tranchée pour tirer avec chacun : l'ennemi, persuadé qu'il y a encore toute une troupe qui garde le coin, bat donc en retraite avec des pertes en bonus.  
 
Vous vous êtes cru où ? [:guilletit:4]
 
Mais ce n'est pas fini !
 
Il continue de tuer et faire des prisonniers à la chaîne, tant et si bien qu'un jour, en mission, son officier est blessé et ils sont capturés. Albert est donc bien embêté, parce que la captivité, c'est un peu nul. les Allemands font donc une terrible erreur : ils décident de l'interroger. [:wumalpy:1]
 
Résultat : Albert désarme l'interrogateur, l'abat, braque les gardes, charge son lieutenant sur le dos et regagne ses lignes avec en sus, 48 prisonniers Allemands comprenant gardes, officiers et mecs qui passaient par là. Autant dire que tout le monde est un peu sur le cul.
 
Mais ce n'est TOUJOURS pas fini !
 
Plus tard, son capitaine est blessé et coincé entre les lignes : c'est une mission pour Albert Roche ! Qui part tout seul et rampe durant plus de 10 heures pour aller chercher et ramener le blessé. Sauf qu'en le ramenant, il tombe d'épuisement dans un coin isolé, et quand une patrouille lui tombe dessus, il l'accuse de désertion. Il est sauvé in-extremis du peloton d'exécution lorsque le capitaine sort du coma et confirme son récit. Ce fut serré. [:bakk38]
 
Alors vous me direz "Oui, bon, mais sinon, il a fait d'autres trucs cools malgré ces trucs qui suffisent à battre un film Hollywoodien ?". Ah, vous êtes durs.  
 
Oui, en fait, l'armée a fait le décompte des prisonniers qu'il a fait : 1180.  
 
Pour votre gouverne, c'est plus qu'un bataillon entier, fanfare comprise.  
 
Lorsque Foch voit passer son dossier, autant vous dire que tout le monde a du mal à y croire. Sauf que si : il l'a fait. Et qu'en plus, non seulement il a été considéré comme une merde à son engagement, a été blessé 9 fois et est revenu à chaque fois et qu'on a failli le fusiller par erreur mais en plus, il se trouve que personne n'a pensé à le promouvoir : il est donc toujours 2e classe.
 
La photo là-haut, c'est donc lorsque Foch fait acclamer le Monsieur au balcon lors des cérémonies de la libération de Strasbourg, où il le présente comme "1er soldat de France". Il sera invité aux tables des généraux, portera le cercueil du soldat inconnu, mangera avec le roi d'Angleterre et...
 
... sera finalement renversé en sortant du bus en 1939  [:zytrasnif]  
 
L'automobiliste a de la chance : quelques années plus tôt, Albert arrêtait la voiture à la grenade, égorgeait le conducteur, kidnappait sa famille et en sus, capturait la concession auto qui avait vendu l'objet du délit.  
 
Voilà. Et malgré tout, nous n'avons quasiment aucune photo de lui à part celle là-haut, ni rue ou stade à son nom, ni... bref.  
 
Un oublié pourtant intéressant.

Message cité 13 fois
Message édité par Stukka le 05-05-2014 à 13:54:13
n°38025178
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 05-05-2014 à 13:58:18  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 


 
Ho, je me fais vieux  :sweat:  
 
Je me vengerai : je prépare un post sur le débarquement en France. Pas celui de 1944 : celui de 1942.  [:dao]

n°38029598
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 05-05-2014 à 20:39:33  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

roller and scratcher a écrit :


 :)  
Je suis complètement fan du style employé  [:implosion du tibia]


 
[:grayson]
 
[Séquence autopromo]  
 

Spoiler :

Bon, le style variera un peu pour faire un poil plus sérieux, mais si ça intéresse certains dans deux mois, je commence à raconter la guerre vue par plein de gens différents dans plein d'endroits différents. Et sans parler grande bataille, mouvements de troupe ou super stratégie : le truc vu à hauteur d'un individu. Mais ce sera pas sur HFr sinon ça va être le bordel  :o


 
[/Séquence autopromo]
 
Et moult molettes seront ainsi épargnées !  :whistle:

Message cité 3 fois
Message édité par Stukka le 05-05-2014 à 20:39:59
n°38030403
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 05-05-2014 à 21:30:22  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Jof789 a écrit :


 
 
Et se sera ou??


 
Chez un vil éditeur en ligne  [:dao] Parce que je suis complètement vendu au Grand Capital. Mais une grande partie sera gratuite, hein ! Et ça ne m'empêchera pas de poster des images étonnantes ici, c'est juste que là, ce sera l'occasion de parler d'autres trucs.  
 
 

n°38686784
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 01-07-2014 à 09:49:56  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

-Sniper-Wolf- a écrit :


 
 
Il me semble avoir lu un post ici de Stukka je crois, qui parlait aussi d'un avion avec hélice blindée pour résoudre ce soucis. Enfin partiellement puisque parfois ça te revenait dans la gueule.


 
Le plaisir simple de savoir que ses posts ont servi [:btbw03:1]
 
Notez que l'on pouvait aussi monter l'arme tout en hauteur, comme sur l'aile supérieure, pour tirer droit devant soi. Le bonheur pour recharger. Quota image, donc :
 
http://reho.st/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/48/Royal_Aircraft_Factory_S.E.5a_replica.jpg

n°38730347
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 04-07-2014 à 11:31:32  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Des trous dans la peau, des trucs qui dégénèrent en quelques heures, il est temps mes bons amis de vous parler du débarquement de Dieppe.
 
Puisque si je vous parle du débarquement en France de 1942, vous riez, n'est-ce pas brigands ? Et vous me répondez "6 juin 1944, gros nul !"  
 
Mais c'est folie ! Car en effet : le premier débarquement, en France, c'est 1942. Et un peu comme l'opération Market Garden, c'est pas trop ce qu'on met dans vos livres d'histoire au lycée, parce que ce n'est pas bien glorieux. Mais parlons-en [:goumite:3]
 
Et avec des images étonnantes. A commencer par ce genre là, qui nous viennent de l'armée allemande :
 
http://reho.st/www.rcaf-arc.forces.gc.ca/assets/AIRFORCE_Internet/images/news-nouvelles/2013/08/Z-8471-11.jpg
 
Des navires de débarquement en feu, des chars ruinés, des morts... mais attendez, c'est Omaha Beach votre truc ? Hé bien non.
 
Tout commence en 1942 lorsque les Russes en ont marre : il y a plein d'Allemands chez eux qui n'arrêtent pas de faire n'importe quoi, comme par exemple manger de la saucisse au curry (probablement volé sur les troupes coloniales britanniques) ou chanter le générique de Papa Schultz à tue-tête dans les églises orthodoxe (c'est un peu l'ancêtre des Pussy Riot). Ils demandent donc à leurs amis américains, si, à tout hasards, ils ne voudraient pas être sympas et ouvrir un nouveau front en Europe. Les Etats-Unis répondent que tout à fait, et fuck yeah. Ce qui fâche un peu les Britanniques, qui disent que bon, hein, c'est pas comme s'ils croulaient sous les troupes, alors ouvrir un nouveau front...
 
C'est là qu'aux réunions d'état-major, entre deux powerpoints, quelqu'un a une idée géniale.
 
Déjà, celle de faire tourner une image de rousse correctement poumonnée (ah non mais je pense à tout le monde sur ce topic, sinon je sais que je vais me faire jeter  [:zytrasnif] )
 

Spoiler :

http://reho.st/i49.tinypic.com/xnz2hc.jpg


 
Et ensuite, une autre idée, mais mieux.  
 
"Bon les gars, il nous faut des troupes pour un nouveau front !
- Hého les Américains, c'est vous qui avez promis des trucs aux Russes, vous vous démerdez maintenant  :o  
- Genre on va envoyer les nôtres ! Je sais pas, moi, on a pas des troupes de quelqu'un d'autre à envoyer ? Genre les Français ?
- D'après nos estimations, ils sont entre douze et quinze de disponibles.
- Douze et quinze mille ?  [:dawa]  
- Non non, douze et quinze.  
- Bon, on va oublier. De toute manière, les Russes vont gueuler s'ils s'aperçoivent qu'on envoie quelqu'un d'autre tenir nos promesses. Ce qu'il nous faudrait, c'est une armée vaguement anglophone dont on pas grand chose à foutre  [:dao]  
- Vous pensez aux blogueuses mode ?
- Non... je pense aux CANADIENS !
"
 
http://reho.st/www.returnofkings.com/wp-content/uploads/2014/05/canadians-south-park.jpg
Qui a dit ça ?
 
Bref.
 
En fait, l'argument est que les Canadiens ont été très peu engagés dans le conflit. Et que donc, ils ont des mecs à fournir. On envoie donc pas loin de 5 000 canadiens, près de 1 000 britanniques, 50 rangers et 15 français, donc. Le tout couvert par un gros paquet de la flotte et un sacré nombre d'avions. L'objectif est d'attaquer Dieppe : c'est en Normandie (ce qui est dans les projets d'invasion depuis un bail), et surtout, c'est un port en eau profonde, ce qui signifie qu'une fois pris, on peut y débarquer plein de matos, comme des chars, des camions et obusiers ou encore des R19. A plusieurs reprises, il y a des réticences sur l'opération (qui sera reportée pour cause de météo, d'ailleurs) qui portera le nom de Jubilee (ce qui est une grosse blague pour faire croire aux Canadiens qu'on célébrera longtemps l'événement, il y avait des maîtres de l'ironie chez les gradés), mais bon, comme c'est surtout les Canadiens qui vont prendre, on force un peu.
 
En route pour Dieppe les amis !  [:dawa]  
 
http://reho.st/www.luftwaffe.cz/images/dieppe2.jpg
 
Le 19 août, à 05h42, c'est donc parti [:guilletit:4]  : sur plusieurs plages, on débarque, et en face de Dieppe arrivent chars et fantassins prêts à en déc... hé, mais attendez, ce ne serait pas douze nids de mitrailleuses là-bas ?  :sweat:  
 
C'est donc un massacre.
 
Les plages sont de galets, donc les chars en chient pour avancer, et ça, on y avait pas pensé, les mitrailleuses prennent la plage en enfilade, et en plus, des canons font leur fête tant aux chars qu'aux navires qui s'approchent d'un peu trop près. La chasse ennemie, encore farouche en ce temps là, fait très mal aux kilotonnes d'avions qui lui arrivent dessus et n'ont que très peu d'autonomie pour rester sur zone et doivent donc repartir, et les commandos tombent sur des obstacles en veux-tu en voilà dans tous les sens. Les troupes se font massacrer et rembarquent dans la plus grande confusion en laissant morts et matériel sur le terrain, sans compter tous ceux qui ne parviennent même pas à atteindre les bateaux.
 
Le résultat est donc un peu triste. Et fait le bonheur de la propagande nazie.
 
Ici, des gens viennent de retrouver un avion anglais dans leur maison, ce qui les étonne un peu.
 
http://reho.st/www.polishsquadronsremembered.com/306/Czachla_wreck.jpg
 
Un soldat dont le casque n'a pas suffi.
 

Spoiler :

http://reho.st/media.winnipegfreepress.com/images/battle_dieppe3.jpg


 
Des canadiens en partance pour quelques années de captivité
 
http://reho.st/canadianmilitaryhistory.ca/wp-content/uploads/2012/08/19830136-00112-Wounded-POWs-after-Dieppe-Raid.jpg
 
Un soldat allemand s'apercevant que dites-donc, ils sont gros quand même, les chars anglais.
 
http://reho.st/i597.photobucket.com/albums/tt58/csmanning/Dieppe%20Churchill%20Build/Backer.jpg
 
Eirinch et ses potes faisant les foufous
 
http://reho.st/mw2.google.com/mw-panoramio/photos/medium/22851107.jpg
 
Ho, Einrich, ça suffit maintenant !
 
http://reho.st/www.smallscaleafvforum.com/forum/files/26_11071_ee8b9e399020428_146.jpg
 
Bref, voilà ! Des images rares de la propagande allemande (on est habitué à voir les photos des alliés).  
 
Après le raid, en tout cas, les Canadiens l'avaient mauvaise et ont quand même compris qu'on s'était un peu foutu de leur gueule. La chose a été présentée comme un "raid visant à tester les défenses de France", mais aujourd'hui encore, le débat fait rage pour savoir si ce ne serait pas, à tout hasard, une excuse pourrie pour justifier de l'échec complet de la chose. Mais non, non, ce n'est pas le genre de la maison.  
 
En tout cas, Dieppe servira de leçon pour le débarquement (qui aura quand même lieu en Normandie alors que les Allemands, du coup, avaient eu un gros avertissement), où l'on décidera que prendre un port en eau profonde, c'est un peu chaud cacao, que les plages de galet, c'est nul, prenons plutôt du sable, et que nom d'une pipe, ce mur de l'Atlantique, il est quand même solide.  
 
La chose inspirera donc la création de ports artificiels en kit pour l'opération Overlord, histoire d'emmener son port plutôt que d'en prendre un à l'ennemi. Un port comme celui-ci, pour rappel :
 
http://reho.st/www.dday-overlord.com/img/part/port_artificiel_arromanches_jetee.jpg
 
Et pour le bilan, rappel : sur un peu plus de 6 000 hommes engagés, 4 300 seront perdus.
 
Tu m'étonnes qu'on n'enseigne pas trop ça  [:afrojojo]  

n°38731775
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 04-07-2014 à 13:30:34  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Merci braves gens [:bakk47]
 

Spoiler :

Même si on sait tous qu'au fond c'est parce qu'il y a une photo de rousse, mais tout de même  :o

n°38734302
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 04-07-2014 à 16:03:58  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

daviddetroyes a écrit :


 
Stukka, tu as été/es prof d'histoire ? Si c'est le cas, je suis sur que tes éléves devaient kiffer venir en cours avec toi... Enfin, moi j'aurai adoré.


 
On m'avait posé la question par le passé, et en effet, je le fus [:dao]  
 
Après j'écris d'autres trucs historiques sur le vaste internet, mais je ne sais pas si je peux les évoquer ici, dans l'immédiat, je retourne lurker comme un fripon.

n°38881068
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 17-07-2014 à 13:58:38  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Bon, allez, juste comme ça.
 

Spoiler :

http://reho.st/img4.hostingpics.net/pics/996066Carl.jpg

n°38881179
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 17-07-2014 à 14:06:38  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Rhadamenthos a écrit :

Putain, faut le vouloir pour reconnaître Shining sur la dernière.


 
Meme caca, image caca mon bon Monsieur  :o mais j'en suis désolé.  
 
Pour me rattraper et m'excuser d'avoir participé à l'avalanche fécalo-graphique, une image du Surcouf, sous-marin français de la seconde-guerre mondiale qui malgré une courte carrière, avait un concept :
 
http://reho.st/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/32/Surcouf_FRA.jpg
 
"Pourquoi m'enquiquiner à torpiller quand je peux me promener un canon de cuirassé, faire surface et tout péter avant de repartir ?"
 
On pourra en parler plus tard  [:dao]

n°38881910
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 17-07-2014 à 14:56:19  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Puisque c'est ainsi, vous aurez un post sur quelques anecdotes la guerre sous-marine et ses aspects étonnants.  
 
"Haaan, nan mais on s'en fout, on connait déjà tout le tatouin, on a vu Das Boot et U-571 alors autant dire qu'on sait tout de la gnagnagna machine Enigma truc"
 
[:clooney6] J'entends bien, peuple d'HFr, ton érudition est proverbiale. C'est pourquoi aujourd'hui nous allons parler de deux choses.
 
Du Surcouf, puisque c'est annoncé et que c'est un engin étonnant.
 
Et de la guerre-sous marine... avant la guerre sous-marine.  
 
Or, le Surcouf, le voici !
 
http://reho.st/www.derbysulzers.com/shipsurcouf2.jpg
 
Quoi d'étonnant ? Hé bien un gros canon comme vous pouvez le constater. Et comme l'a fait remarquer le brillant gneisneau, un hydravion en plus à bord, pour faire des trucs comme de la reconnaissance, aller chercher un pot de rechange ou chercher des bières chez Aldi. Autant vous dire que c'est la classe. Car si le Surcouf emporte des torpilles, sa silhouette étonnante est avant tout due à son double 203mm. Ce qui est gros et fait plutôt bobo. Car le jeu est toujours le même depuis la première guerre mondiale.
 
"Hééé mec ! Le traité de Versailles il dit que t'as pas le droit de continuer la course à l'armement sur tes bateaux.
- Ah mais je le fais pas mec, moi je respecte la loi [:clooney29]
- Ben alors c'est quoi ces gros canons, là, dis-donc.
- La loi ne parle que des bateaux, moi c'est un sous-marin, rien à voir  :o j'ai le respect de la loi, moi."
 
Rappelons que le Traité de Versailles est une sorte d'ancêtre du limbo : le but du jeu est de passer en-dessous sans se le prendre sur la gueule.  
 
Bref, l'idée est là : si on nous emmerde avec les bateaux, on ira mettre nos canons sur des sous-marins parce que c'est pas interdit ! La France prévoit ainsi de créer Trois "croiseurs sous-marins". Le Surcouf ne sera que le premier. Le principe est simple : il va de-ci de-là, repère les convois ennemis avec son hydravion (on essaie même à l'époque le gyroplane, ancêtre de l'hélicoptère) ou autre moyen, puis va à leur rencontrer. Là, s'il y a une escorte : il torpille et s'enfuit, et s'il n'y en a pas... hé bien il sort de l'eau et pète les navires marchands au canon. Puisque rappelons-le, la guerre sous-marine est une guerre de course ("corsaire" ) consistant avant tout à s'attaquer aux navires marchands ennemis. Les navires militaires, c'est du bonus, ou plus généralement un truc que l'on veut éviter.
 
http://reho.st/3.bp.blogspot.com/-aNPbIr3029c/TwiiDEwSAfI/AAAAAAAALeg/2A12S3ob81M/s1600/surcouf-4-motart.jpg
"Un chou marin, Carl !"
 
Bref, l'idée est intéressante, mais les problèmes se multiplient : déjà, l'engin est très bas. Donc victime du roulis, et ça n'aide pas à tirer proprement. Ensuite, c'est le gros bordel à bord pour approvisionner d'aussi gros canons, donc disons qu'il ne faut pas que la bataille s'éternise. Mais ça tombe bien : sa mission c'est justement de filer en vitesse après avoir fait une bonne blague d'environ 203mm dans la gueule des margoulins d'en face.
 
Sauf que pas d'bol : la guerre éclate. Et le sous-marin n'est pas prêt lorsque les Allemands arrivent en France, désolé [:sardine a l'huile] il file donc s'abriter du côté de l'allié anglais, sauf que peu de temps après, comme le Surcouf est un peu à l'époque le plus grand sous-marin du monde, les Anglais se disent que bon, ce serait quand même ballot que l'équipage français reparte avec en France pétainiste. Du coup, allez hop ! Ils prennent d'assaut le sous-marin à quai.
 
Diantre ! Les fieffés rascals !  :fou:  
 
Quatre français perdent la vie dans l'affaire, puisque hein, bon, faudrait voir à pas déconner, mais le Surcouf et son équipage (complété de quatre matelots britanniques) rejoint la flotte. Hélas pour eux, l'aventure sera courte : si le Surcouf participe à quelques missions sans avoir à trop se servir de ses armes jusqu'en 1942, le 18 février dans la nuit, il coule.  
 
Mais ? Mais enfin ! [:tim_coucou:3]
 
Une grande discussion s'engagera avec les Américains, qui font de petits bruits de pet et suent très fort lorsque l'on évoque l'affaire. Ils finiront par parler.
 
"Nan mais, c'est pas nous, en fait c'est un de nos cargos qui l'a percuté. Désolé les mecs, il faisait nuit, on l'a pas vu.  :o  
- Mais ? Vous êtes cons ou bien ?!
- Aaaattendez on se calme, ce n'est pas encore sûr. Il y a d'autres options !
- Ah oui, comme ?  
- Un de nos avions de lutte anti-sous-marine l'aurait bombardé par erreur.
- [:double deuce:2]
- Vous voyez bien que c'est pas de notre faute !
- [:gabuzaumeu]"
 
Chose rigolote, si le cargo accusé d'avoir planté la tronche au Surcouf a bien défoncé un sous-marin cette nuit là, les historiens supposent que ça aurait pu être un autre sous-marin, plus petit.
 
Auquel cas la question est ? "Lequel ?" et là, personne ne sait pourtant, rho, c'est gros un sous-marin, ça ne se paume pas comme ça !
 
Bref voilà pour la tragique histoire d'un concept, le croiseur sous-marin, qui finalement ne servira guère (uhu) et finira tragiquement. 130 morts tout de même.
 
Cherbourg s'en souvient avec ce monument :
 
http://reho.st/miniflotte.free.fr/Divers/StelleSurcouf/StelleSurcouf01.jpg
 
Alors évidemment, vous rigolerez, tas de filous, à l'idée d'un cargo qui aurait coulé un sous-marin alors que logiquement, le principe c'est de faire l'inverse. Et pourtant ! Aujourd'hui, parlons un peu du Q-ship. Car l'histoire des canons du Surcouf a une logique ! Tenez, voici un Q-ship.
 
http://reho.st/uboat.net/media/allies/warships/am/ak_atik-ex-carolyn.jpg
"Je pige pas, il a quoi de visiblement étonnant ?"
 
Rien. Et c'est justement ça, l'étonnant !
 
Revenons en 1914. La guerre sous-marine en est à ses débuts, et l'Angleterre considère comme un "gadget" ces minuscules navires incapables de se défendre contre le moindre navire. Pourtant, lorsque les u-boot de l'époque sortent.
 
http://reho.st/www.u-boot-net.de/extern/u1-1.jpg
En voilà un !
 
bref, disais-je, lorsque les u-boots de l'époque sortent, ils font vite très mal, déjà en allant caser des torpilles dans Scapa Flow, la base de la flotte britannique qui s'étonne de se prendre des cachous en étant à la maison, et perd même trois bâtiments en une journée un peu plus tard, lorsqu'un u-boot la joue taquin.
 
"Regarde Hans, j'appuie ici, et ça coule le bateau d'en face !
- C'est chouette !
- Maintenant, regarde ! Ces andouilles appellent un autre bâtiment pour secourir les naufragés. J'appuie là...
- Et il coule ! Et qu'est-ce qu'il fait à ton avis ?
- Il appelle un autre bâtiment en renfort ?
- Exactement ! Tiens, le voilà... et... hop !
- Et maintenant, ils appellent un autre bâtiment pour secourir les trois autres ?
- Non, là ils ont juste compris qu'ils avaient été un peu cons."
 
Le premier Lord de l'amirauté, un certain Winston Churchill, est un peu colère. Parce que non seulement les Allemands sont diablement efficaces avec leurs sous-marins, mais en plus, ils s'attaquent aux convois sans vergogne. Colère ! [:korni:2]
 
Pire encore, les sous-marins... ben on ne sait pas comment les couler. On a pas inventé d'armes pour eux, donc à part un coup de canon chanceux des fois que les mecs aient oublié de plonger (ce qu'ils font rarement), c'est très, très compliqué. On invente donc... le Q-ship ! Un navire marchand avec une gueule de navire marchand qui se promène en faisant l'attention whore du genre "Viens me mettre ta grosse torpille coquinou [:dovakor_:4]"
 
Sauf que les Allemands le savent bien : les torpilles, c'est cher, pas toujours simple à utiliser, et en plus un sous-marin ne peut pas transporter des masses d'engins. Donc pour les navires marchands, sans défense, on fait surface et on utilise le canon (vous comprenez mieux le Surcouf, maintenant ?). Sauf qu'à l'époque, honneur prussien oblige, on propose au capitaine du navire marchand de venir sur un canot se rendre officiellement à l'équipage du u-boot avant que son navire ne prenne cher.
 
C'est là que tout se joue [:angelorei:4]
 
En effet, les Q-ships sont en fait bourrés de canons planqués, et l'équipage comporte un paquet de militaires couillus. Ils se rendent donc sur le sous-marin ennemi, sortent les pistolets et les couteaux et en avant ! [:guilletit:4] et si en plus on peut coller une grenade lacrymogène (ça existait déjà, on disait "suffocante" ) ou du gaz moutarde dans l'écoutille, autant vous dire que le u-boot se rend très, très vite. Et au pire, si on ne le sent pas, on se contente juste, pendant que le canot est à l'eau, de demander au Q-ship d'arroser au canon le u-boot.
 
Depuis cet épisode qui durera jusqu'en 1918, les Allemands préféraient généralement la torpille au canon, par sécurité. Mais pas toujours ! Car ah, l'appel d'une cible seule et désarmée...
 
"Blublublu [:loolacol] petit- sous-marin allemand ! Entend le bruit de mon tout petit moteur dans l'eau !
- Ach, allez, on sort le gros canon ! [:patrick b666:5]
- Désolé, Q-ship ! [:dovakor:4] D'où le nom !"
 
Et voilà. Bon, j'ai une réunion qui m'attend, donc je file en courant.
 
Mais allez, hop, pub si vous aimez les trucs historiques (allez, ça évitera les MPs  :o )  
 

Spoiler :

Si vous voulez vraiment m'aider à raconter plein de trucs historiques (mais moins rigolos, désolé !) durant 4 ans quasiment tous les jours, c'est par ici !
 
http://www.alaviealaguerre.fr/


 
Pour ceux que ça n'intéresse pas, ne cliquez point !
 
Voilà pour aujourd'hui !  :hello:

n°38893137
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 18-07-2014 à 13:48:14  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Jambier a écrit :

 

Super  :love:

 

Du coup: U-166 , un sous marin nazi arrivé aux portes des USA, golf du mexique.
Il a été coulé par la marine américaine alors qu'il était en train de détruire un navire marchand.

 

Retrouvé en 2001, images récentes, les USA n'avaient jamais voulu en parler à l'époque pour ne pas apeurer la population, les nazi étant en fait aux portes des états unis...

 


 

Je profite de ce fort beau post pour rebondir sur le post d'hier, puisque ce qui est toujours un peu bizarre, c'est de se dire que dans beaucoup de cas, l'équipage est, d'une certaine manière, encore enfermé dans ces épaves.  :sweat:

 

L'occasion de présenter quelques rapides photos de l'USS Yorktown CV-5, qui repose par 5 000 mètres de fond, soit plus que le Titanic, dans un état incroyable. Petite série :

 

La bête de son vivant.

 

http://reho.st/www.militaryfactory.com/ships/imgs/uss-yorktown-cv5_3.jpg

 

La même après s'être pris une paire de bombes le 4 juin 1942 durant la bataille de Midway

 

http://reho.st/donmooreswartales.files.wordpress.com/2010/04/dm-yorktown-1.jpg

 

Toujours le même alors que ça ne s'arrange pas.

 

http://reho.st/donmooreswartales.files.wordpress.com/2010/04/dm-yorktown4_1.jpg

 

Endommagé mais pas coulé, l'engin s'en va se faire réparer avec l'USS Hammann pour l'escorter.

 

http://reho.st/www.history.navy.mil/photos/images/g10000/g17061.jpg

 

Et ça, c'est le truc imprévu : ce que vous voyez, c'est l'USS Hammann le 6 juin 1942, qui a les fesses en l'air alors qu'il s'enfonce sous l'eau : un sous-marin japonais a repéré le convoi et décidé d'en finir. La photo est prise depuis le Yorktown.

 

http://reho.st/donmooreswartales.files.wordpress.com/2010/04/dm-yorktown-2.jpg

 

Le Yorktown, sans défenses, est achevé par les Japonais.

 

Du coup, pour conclure, une reproduction de la bête telle qu'elle gît sur le plancher océanique (reproduction, puisque l'on manque un peu de lumière à cette profondeur) :

 

http://reho.st/modelshipworld.com/uploads/monthly_06_2013/post-846-0-05792500-1370624455.jpg

 

C'est impressionnant. Pas d'histoire détaillée aujourd'hui : point trop n'en faut (sinon ça va devenir redondant :o )!  :hello:

Message cité 1 fois
Message édité par Stukka le 18-07-2014 à 13:48:44
n°38893227
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 18-07-2014 à 13:54:49  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Kabouik a écrit :

Salaud, comment je peux rivaliser moi maintenant. [:kolombin]

 

Moi j'ai trouvé ton post super intéressant [:cosmoschtroumpf]

 

Quota image (tirée du site dont viennent les autres) :

 

http://reho.st/donmooreswartales.files.wordpress.com/2010/06/william-roy-and-two-others.jpg

 

Le petit vieux à gauche a à l'époque réussi à coller une grosse torpille dans le Yorktown. Celui de droite pilotait un bombardier en piqué qui a fait péter le porte-avion d'où est parti le petit vieux de gauche.

 

Et celui du milieu prenait les photos de la bataille : bien joué mec  :o

Message cité 1 fois
Message édité par Stukka le 18-07-2014 à 13:55:20
n°38951063
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 23-07-2014 à 21:56:22  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Swiss_Knight a écrit :

@sidela ; il n'y a plus de cours d'histoire à l'école ?

 

Okay, je vais vous la mimer. [:bawbeukiou:2]

 

Classe de première ES.

 

"Bien, alors aujourd'hui, nous allons parler de la seconde guerre mondiale.
- C'est celle de Call of Duty M'sieur ! [:dannyocean:2]
- Oui, alors certes, mais nous allons parler des camps d'extermination aujourd'hui, qui ne sont pas au programme de Call of Duty  :o
- Ouais M'sieur, ce s'ra au contrôle ? [:the real canard:2]
- Non mais attendez, c'est important, écoutez...
- Ouais ce s'ra au contrôle alors ! [:the real canard:2]
- Tin l'bâtard comment y veut nous saquer ! [:dannyocean:2]
- Bon alors reprenons, nous disions donc qu'Adolf Hitler...
- Ah oui moi je connais ! [:lara fabian:2]"

 

Donc forcément, réunion parents-profs.

 

"Ecoutez, votre fille a encore eu 4/20 de moyenne ce trimestre. Elle s'en fout, en fait de mon cours, de l'histoire, et de tout en général.
- [:luc@s:3]
- Vous m'écoutez ?
- Ouais ouais nan mais j'm'en fous, c'est pas grave, ça empêche pas son passage en terminale ? Non passque Cynthia elle veut pas devenir prof d'histoire alors c'est bon hein ? Elle veut devenir modèle chez Elite. Donc faut juste qu'elle passe le bac, elle a pris option sport, c'est bon ?
- Je vois.
- Pis si elle a des mauvaises notes, c'est pasqu'elle est dyslexique-dyscalculique-hyperactive-surdouée, je l'ai lu sur Doctissimo [:kassrol]
- Ah ben tout s'explique alors."

 

Donc ces photos ne m'étonnent que moyennement (même si elles sont étonnantes). Je peux presque lire sur leurs lèvres "Zyva j'suis à Aushwitz, tavu, y z'en parlent à la télé !", "J'men fous, tain, fais froid ici ya que des vieilles pierres même pas un macdo c'est trop chiant ça sert à rien d'étudier les vieux trucs" "Hé devine où j'suis ? Tain, retwittez les bâtards !"

 

Allez, [/aigreur] et pour ne pas être intervenu pour rien, hop.

 

http://reho.st/www.flixya.com/files-photo/f/a/z/fazi619-1543502.jpg

Message cité 3 fois
Message édité par Stukka le 23-07-2014 à 21:58:00
n°38978362
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 26-07-2014 à 15:55:17  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Picasso est surtout connu pour ses tableaux, effectivement. Mais il a aussi fait d'autres choses ! Je ne suis pas certain que ce soit über étonnant, mais un peu tout de même, alors parlons-en un peu.
 
Ci-dessus, on parlait de guitares en carton. En réalité, Picasso, en a fait toute une série, ainsi que des violons. Pour beaucoup d'amateurs d'art, c'est "Ouah, à chaque fois il destructure un peu plus l'instrument et lutte contre la bidimensionnalité cubiste ! [:monsieur double jay:1]"  
 
En fait, c'est surtout que dans ses jeunes années, Picasso est comme tout le monde et il a besoin de bouffer. Alors quand il s'aperçoit que des collages vite-faits bien-faits partent à bon prix, il en fait des pétrachiées [:bobl'eponge:3]. Et comme ça, il peut faire des trucs comme refaire la déco de sa salle de bain, et pas avec ses propres œuvres (c'est un rusé renard).  
 
Un exemple :
 
http://reho.st/www.museepicassoparis.fr/wp-content/uploads/2013/11/3.jpg
 
Picasso, c'est aussi des sculptures. Mais contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, celle-ci n'est pas toujours heureuse. Alors je ne retrouve pas l'image, et c'est bien dommage, mais un jour, une riche cliente vient demander à Picasso qu'il lui fasse un buste d'elle, puisqu'elle aime sa peinture et est heureuse d'apprendre, qu'en plus, il sculpte.  
 
Bientôt, elle a des nouvelles de l'artiste : celui-ci  a terminé. Et lui fait amener... deux passoires qu'il a soudées ensemble. Non, rien de plus. Juste deux passoires.  
 
Autant vous dire que la cliente a fait la gueule. Je n'ai pas l'image, mais allez, pour imaginer ce qu'il se passe quand Picasso fait des sculptures, ça peut se finir comme ça :  
 
http://reho.st/pablo.picasso.voila.net/photos/trois_pablo_picasso_sculpture.jpg
 
Mais Picasso n'a pas fini de déconner, il est comme ça, il est joueur. Ainsi, un beau jour de 1946, il découvre la poterie. Ouaaaaouuuh, c'est trop cool, la poterie ! Picasso va donc squatter chez Suzanne et Georges Ramié, qui disposent de leur propre fabrique. Picasso se met donc à décorer des assiettes ou des poteries sur-mesure réalisées par Suzanne Ramié, qui sera quand même un peu dégoûtée de voir que quand Picasso met trois coups de pinceau sur une forme qu'elle s'est enquiquinée à réaliser, on dit "Bravo Picasso !" et "Chut Suzanne, on parle." Les Ramié expliqueront d'ailleurs que Picasso était un tout petit peu relou dans son genre.
 
Ce qui donne des trucs comme ceci :
 
http://reho.st/blogs.votreargent.fr/marche-de-l-art/wp-content/blogs.dir/935/files/2013/03/poterie-picasso3.jpg
 
Ou encore cela :
 
http://reho.st/www.vallauris-golfe-juan.fr/IMG/jpg/PicassoGrosVaseChouette.jpg
 
Les poteries de Picasso sont parmi ses œuvres les moins chères, pour information, je vous laisse deviner pourquoi  :o  
 
Un indice ? Tenez, qui veut cette superbe assiette ?
 
http://reho.st/www.artcurial.com/Thumb//305/10195305tn.jpg
 
De toute manière, lui-même n'avait pas grande ambition puisque comme il l'écrira à André Malraux pour résumer ses brillants travaux :
 

Citation :

« J’ai fait des assiettes, on peut manger dedans. » (authentique)


 
Merci mec.
 
Et pour ceux qui trouvent tout cela moche, et c'est tout à fait leur droit (je ne suis pas moi-même un grand fan), il faut savoir que ce que l'on trouve aussi chez Picasso, c'est que quand bien même il avait des masques africains chez lui qui l'ont influencé, certaines œuvres, très tôt dans sa vie, ressemblent à s'y méprendre à des statuettes  de tribus africaines que l'on avait pas encore découvertes, ce qui pour certains fait qu'ils voient dans le Maître une sorte de génie ayant réussi à trouver les sources de l'art au point d'en copier, sans le savoir, des réalisations de civilisations primitives ([:maryntime]).
 
Mais il y a forcément débat, vous l'imaginez bien, et chez les experts Français, il y a une belle bande de buses (spéciale dédicace à celle qui a tellement étudié l'un de ses joueurs de Mandoline qu'elle explique au tout venant qu'il est "Impossible d'y voir le joueur, on voit juste la mandoline". Sauf que si, en fait, il suffit de se reculer, ce qu'en tant qu'experte, elle n'a jamais pensé à le faire, et c'est une histoire tristement vraie).
 
Mais pour mettre tout le monde d'accord sur l'art contemporain, je vous rappelle quand même que depuis que certains se sont dits "Roh, je vais pas faire un monochrome, tout le monde le fait ! Qu'est-ce que je pourrais faire pour attirer l'attention et me dire artiste sans compétences techniques ou apprentissage ? [:angelusdeus]", on a inventé le top du top La "Performance".
 
Comme cette charmante artiste à l'ouverture du festival de la performance "Performance Art 2013" intitulé "The world is dirty, the artist must be dirty” (Pour les anglophobes : "Le monde fait du caca, ça tombe bien, moi aussi" )
 
http://reho.st/tatianafiodorova.files.wordpress.com/2013/06/performance_fiodorova.jpg
 
Et par une incroyable coïncidence qui n'a rien à voir avec le fait d'attirer l'attention avec une ruse vieille comme Hérode, ouat'mille performances sont à base de gens tout nus. Mais ce n'est qu'une coïncidence, hein. Rien à voir avec le fait que ça attire les journalistes à chaque fois à peu de frais.
 
Du genre ici (on ne voit que des fesses, rassurez-vous amis modos)
 

Spoiler :

http://reho.st/www.designboom.com/portrait/imgbee/uno.jpg
 
Et pour ceux qui veulent voir à quel point c'est légion, la recherche "Nude performance art" devrait suffire à résumer l'étendue de la "coïncidence". Attention, fifounettes et trililis inside, ne cliquez donc qu'à vos risques et périls
 


 
Je pense y participer l'an prochain en courant nu sur scène durant 20 minutes en déclamant "Prout prout prout, je suis un pigeon" et expliquer que mon oeuvre dénonce la société de consommation, le tout accompagné de mon fidèle dictionnaire des synonymes pour être crédible devant le jury [:daphnehova:2].
 
Personnellement j'ai un vieux truc pour distinguer l'art contemporain du foutage de gueule (voire de l'enterrement de vie de garçon) : s'il faut plus de temps pour justifier l'oeuvre qu'il n'en faut pour apprendre la technique nécessaire à sa réalisation, alors on peut parler de vol de poules.
 
Voilà pour vous.
 
[:le multi de jayjay][:le multi de jayjay:1]
[:le multi de jayjay:2][:le multi de jayjay:3]

Message cité 3 fois
Message édité par Stukka le 26-07-2014 à 15:57:01
n°39105958
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 08-08-2014 à 10:17:55  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Kabouik a écrit :

[:gnel42]  [:gnel42] [:gnel42]
[:synology95:1]
Parlons d'hydravions. Entre autres.


 
Bon ben je peux partir en vacances tranquille  :hello:  

n°39191898
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 18-08-2014 à 09:57:59  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Mon drapeau a sauté. Je suis outré. Je redrapalise donc et histoire de ne pas passer sans poster d'image :
 
http://reho.st/www.alliancegeostrategique.org/images/la_gloire.jpg
 
Un splendide navire camouflé avec sa belle livrée géométrique pour perturber les sous-marins  :o

n°39192223
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 18-08-2014 à 10:27:10  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 


 
 [:zytrasnif] Je n'étais plus sûr.
 
Bon ben pour me rattraper, une image du premier hélicoptère de l'histoire, le gyroplane numéro 1 : vol en 1907... à 1,50m d'altitude, woaw.
 
http://reho.st/www.herodote.net/Images/cornu.jpg
 
Désolé  [:dao]  
 

n°39193347
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 18-08-2014 à 12:01:45  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Swiss_Knight a écrit :

Je sais pas trop à quoi ça sert de peinturlurer les bateaux de la sorte :/ c'est moche en plus. :o


 
C'est très simple  [:dao] (je viens de voir que j'étais grillé mais bon !)
 
Les formes géométriques & co brisent la silhouette du bateau. Or, avant l'invention de plein d'outils de visée, pour calculer une solution de tir pour une torpille (éventuellement un canon, mais moins), il fallait :
 
- Trouver la cible (jusque là, okay)
- Checker le petit livret de bord avec les silhouettes de tous les modèles de navire pour savoir à qui on avait affaire
 
Déjà, là, la peinture empêche de voir clairement la taille ou la forme du bateau. Du coup, on ne sait plus trop ce que c'est, et sans la forme... c'est plus difficile de savoir quelle taille il fait, et donc à quelle distance il est !
 
- Et logiquement, une fois que vous reconnaissiez le type du bateau (par un exemple, un croiseur de classe Misou-Misou), vous disiez "Bon, il fait 120 mètres de long d'après le livret, donc dans mon périscope, s'il fait telle taille, c'est qu'il est à X kilomètres, donc il faut qu'on manoeuvre comme ceci pour tirer comme cela"
 
Donc sans la forme, il y a plus de chances de se planter, de manquer son tir, voire de devoir prendre le risque de s'approcher et en retour de se prendre un cachou.
 
J'espère que j'ai été clair ?  [:huit]  
 
Et cadeau : un sous-marin échoué pour le plaisir des touristes.
 
http://reho.st/i45.servimg.com/u/f45/14/55/40/83/u-118_10.jpg

n°39310737
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 29-08-2014 à 11:00:55  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

flopshot a écrit :


 
Alors que le B1-Bis était une vraie belle bête et c'est surtout la doctrine d'emploi (en disséminer sur toute la longueur du front, sans faire de concentration de chars) qui en a réduit l'impact.
Mais le canon de 75 en caisse. Rhaaaa   :love:


 
J'avais fait un post sur la bataille de Stonne, Riri la déconne & autres aventures de B1 bis il y a un moment  [:huit]  
 
http://reho.st/worldoftanks.kr/dcont/fb/4_1316174131.jpg
 
Seule raison pour laquelle je ne refais pas un post dessus pour embrayer sur le sujet des gros chars  [:dao]

n°39336889
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 01-09-2014 à 11:15:21  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

"Monsieur Stukka !
- Que se passe-t-il les enfants ? [:goumite:3]
- On a besoin d'une diversion ! Il y a des photos de starlettes à poil qui tournent, ça crée des débats sans fin !
- Ah, les jeunes. Ne bougez pas, j'arrive.
- D'accord... mais dites-donc, ce ne serait pas Reddit sur votre écran ?
- [:g-a-s:3]!
"

 

Bien. Puisque le terme "AW" revient régulièrement, faisons-en le sujet du jour. Avec une photo historique étonnante : l'exécution de Mata Hari, prise le 15 octobre 1917.

 

http://reho.st/www.sedayeamerica.com/common/news/images/20140410121107-553.jpg

 

Vous connaissez tous les histoires "Mata Hari, la super espionne", "Mata Hari au service de l'Allemagne", "Mata Hari à la ferme" ou encore "Mata Hari, en fait, à son peloton, ce sont les boutons de braguette qui l'ont fusillée", bref, il y en a un paquet. Et pourtant... hé bien, ce n'est pas vraiment ça. Tuons donc une légende.

 

Mata Hari, de son vrai nom "Margaretha Geertruida « Grietje » Zelle", nous rappelle ainsi qu'elle était hollandaise. Mieux valait donc pour elle avoir un nom de scène, au risque de se claquer la langue en prononçant son nom issu de la langue du Mordor. Très vite, Margaretha se fait remarquer non pas à cause de son nom de cocktail, mais principalement parce qu'elle fait des trucs d'AW. Comme coucher avec son directeur d'école durant ses études pour remonter sa moyenne (la sienne, pas celle du directeur, suivez un peu). Elle est renvoyée, épouse un militaire, et part pour Java avec lui pù elle vit un temps. La jeune fille bronze, apprend à parler le javanais, à danser la java si je puis dire, et au final pour beaucoup, ressemble presque à une habitante du coin. Ce qui est très pratique puisqu'à une époque ou National Geographic n'existe pas, à partir du moment où vous êtes basanée et que vous remuez le bidou, vous pouvez prétendre être javanaise ou un papou et encore bluffer la moitié de l'Europe sans souci.

 

Mais les blagues sur la Margarita ou la Java ne la font plus marrer. Aussi, bien vite, elle divorce de son mari, part avec sa fille, et s'en va vers Paris qui à l'époque, est un peu la grosse capitale de la débauche. On est quand même à une époque où le top du top du raffinement reste de fumer de l'opium tout en faisant tourner des guéridons dans les arrières-salles de cabarets, ce qui n'est pas peu dire. Et grâce à ses talents de danseuse, Mata Hari, qui est considérée à l'époque comme "Bien jolie malgré sa poitrine fanée" (elle déclarera "Oui enfin j'ai eu du bol : moi, les photos de mes boobs ne sont pas sorties le même jour que celles de ceux de Kate Upton, ça m'aurait un peu piquée [:hush hush:2]"

 

Bon, bref, la voilà !

 

http://reho.st/images4.fanpop.com/image/photos/18600000/Mata-Hari-mata-hari-18655169-512-703.jpg

 

Seulement voilà : malgré son nom de scène de "Mata Hari" qui signifie "Soleil" dans les pays lointains, elle a un petit souci : elle vieillit. Et si avant la première guerre mondiale, la Belle Epoque lui donne tous les honneurs, bien vite, elle se retrouve à devoir se... se prostituer. Ben faut bien payer les factures, hé  :o. Finie, la grande vie ! Elle fait donc tout son possible pour renouer avec ses jeunes années et la célébrité, mais l'exotisme passe de mode, et par ailleurs, la gravité commence à la rattraper, ce qui est mal vu par ces Messieurs qui préfèrent se trouver de nouvelles égéries.

 

http://reho.st/2.bp.blogspot.com/-omJ3nSt1j3w/Tl4HR9crHdI/AAAAAAAAAAs/vMKsKBXYK34/s1600/19644_Mata-Hari.jpg
Mata Hari triste. Ou qui se demande pourquoi personne ne la poste sur Reddit, je ne suis pas sûr.

 

C'est ici que l'histoire va se détacher de la légende. Mata hari, dans l'imaginaire populaire, c'est une super espionne ultra-sexy qui charme les hommes et vole leurs secrets.

 

Mais en fait, non.  [:dao]

 

En 1915, elle est approchée par les Allemands qui se souviennent d'un détail intéressant : il fut un temps où Mata Hari faisait des bisous au ministre de la guerre. Elle devrait donc pouvoir leur obtenir des renseignements assez facilement, et eux en échange s'occuperont de quoi retrouver son ancien train de vie. A elle, à nouveau, les saladiers de coke et les soirées mousse !  [:huit]

 

Sauf que Mata Hari se révèle être une grosse buse. Mais genre, très très grosse buse. Subtile comme un Cyril Hanouna à l'Académie Française ou un Cauet dans un couvent, elle se fait repérer quasi-instantanément par tout ce qui porte la moustache en France, et pas pour son physique. Les Français, qui tiennent des carnets avec les noms des espions ennemis connus pour les enfumer, rajoutent donc une grosse ligne "Mata Hari - Busard Exotique". Un soir, donc, dans un bureau, les officiers Français, pétés au Bourgogne, décident donc d'un super plan.

 

"Et si... si on engageait Mata Hari comme espionne ?
- Arrête Michel ! Et pourquoi pas Gilbert Montagné comme chauffeur ?  [:afrojojo]
- Mais siiiiiiii ! Et on lui dit de nous filer des renseignements sur les espions Allemands ! Si elle en a, tant mieux ! Sinon... on l'enfume. Elle verra rien venir !
- Comme un vieux renard ? Okay, je vote pour ton plan !
[:stukka] "

 

C'est donc parti. Essayez de comparer ça aujourd'hui à utiliser Nabilla pour de l'espionnage, justement. Vous aurez une petite idée de ce que ça peut donner.

 

"Allô ? T'es un espion et t'as pas de gadgets ? Non mais allô quoi ! [:historia]"

 

http://reho.st/img2.wikia.nocookie.net/__cb20120611215358/warehouse13/images/6/64/Mata-Hari.jpg
Ici, Mata Hari et son seul gadget : un chapeau. Qui... qui protège du soleil ? Comme le dira le chef du MI-5 à son responsable du service gadget chargé d'analyser la chose : "Vous avez raison, c'est un mauvais plan, Q"

 

Pendant que la France et l'Allemagne se gondolent, Mata Hari a une super idée : "Et si je jouais sur les deux tableaux ?" se dit-elle, persuadée d'être en train de feinter les services d'espionnage des deux pays et de pouvoir se faire payer par les deux camps à la fois. Sauf que comme les deux camps se foutent d'elle depuis le début, aucun d'eux ne lui file la moindre info valable ! Elle se contente donc d'essayer de vendre du rien, ce qui marche relativement peu, étrangement.  [:dawa]

 

Mata Hari est d'ailleurs tellement discrète que la seule fois où son bateau s'arrête en Angleterre alors qu'elle voyage, même les services secrets britanniques s'en mêlent et l'interrogent direct, ce qui prouve bien que toute la planète est au courant que c'est une espionne. Les Britanniques se gondolent donc de rire en lui faisant passer un interrogatoire d'enfer.

 

"Vous êtes une espionne ?  [:dawa]
- Heu... je... hohoho, non !
- Allez, arrêter de nous faire marcher, dites-le ! Vous êtes en train de chopper la honte !  [:dawa]
- Mais pas du tout !
- Et si je vous propose la une de [i]Closer
, vous le dites ?
- J'ai le droit d'y réfléchir ? [:the real canard:2]
- Perduuuu ! On t'as euuuue ![/i] [:waddle:3]"

 

Après avoir bien rigolé, ils la remettent dans un bateau direction l'Espagne, où Mata Hari est supposée tenter d'espionner en zone neutre. Le résultat est... catastrophique [:paul de saint-balby:1]

 

Dépités, et Mata Hari gonflant assez largement le contre-espionnage Allemand à qui elle n'arrête pas de réclamer du fric en échange de rien, ces derniers décident de s'en débarrasser. Un officier Allemand envoie donc, par radio et via un cryptage même pas secret un message super clair du genre "Cher Berlin ! Ici à Madrid, tout va bien. Je vous passe le bonjour de l'agent H-21, mais si, vous savez, l'ancienne danseuse exotique célèbre à Paris qui travaille aussi pour les Français et essaie de nous vendre tout plein d'informations."

 

Les Français interceptent le message et haussent les épaules. Après tout, ils le savaient. Mais ils comprennent aussi qu'elle est encore plus grillée qu'ils ne le supposaient.

 

Seulement voilà : nous sommes en 1917. Et bien vite, la lassitude de la guerre, les mutineries au front et le manque de progrès des alliés font qu'il devient urgent de trouver une diversion pour la population mécontente. Et comme en plus on voit des espions allemands partout... ben on se dit que ça serait bien d'en fusiller un pour l'exemple !

 

Du coup, qui c'est qui enfonce la porte de Mata Hari à coup de botte ?  [:dawa]

 

Mata Hari a droit à un procès où on l'accuse d'intelligence, ce qu'elle nie avec l'ennemi, et est condamnée à mort. Nous en revenons donc à l'image au début de ce post : fusillée, la Madame, quand bien même elle n'avait pas vendu grande information à qui que ce soit ! La propagande française la présentera cependant comme une espionne de génie, justement pour faire un "gros coup", ce qui créera la légende que vous connaissez tous. Le cinéma s'en emparera, et fera donc vivre cette légende qui pour beaucoup, devint une vérité.

 

Alors qu'en fait...

 

http://reho.st/1.bp.blogspot.com/-kPmR50mlHbM/UNfaNcO--vI/AAAAAAAAYVU/OOCA1Gu1Qok/s1600/Mata_hari_debut_1905_musee_guimet.JPG
Ici, Mata Hari dans sa célèbre pièce "Quand je secoue le drap, ça fouette". Ah ben je vous ai dit que sa carrière avait eu du mal après 1910.

 

Au revoir, Mata Hari.

 

Pour la petite histoire, son corps sera donné à l'université de médecine pour que les étudiants s'entraînent. A quoi, allez donc savoir, mais en tout cas, si à l'époque on avait eu l'iPhone, pour sûr il y aurait eu là du selfie nécrophile de qualité  [:huit]

 

Voilà pour une célèbre AW de l'histoire  [:dao]

 

Alors les vôtres, petits bras [:4lkaline5]

 

EDIT : d'ailleurs le débat a disparu pendant que je tapais ce message. Tant pis pour les mauvais calembours liés.

Message cité 9 fois
Message édité par Stukka le 01-09-2014 à 11:16:17
n°39423406
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 09-09-2014 à 14:21:37  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

DrDooM a écrit :


Manque la taille HFR à 25 pouces :o


 
J'ai. [:dao]  
 
http://reho.st/self/52734868aa9ed6189dc201549d4634db1f93684a.jpg

n°39643654
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 30-09-2014 à 23:56:39  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Art Core a écrit :

Pour la page 10 000 il faut une succession d'images sans aucun commentaire. Comme une minute de silence en hommage au topic [:lergo:3].


 
J'ai compris, je ne viendrai pas sur la page 10 000 [:carbon copy:3]
 
http://reho.st/d2tq98mqfjyz2l.cloudfront.net/image_cache/1292807896579234.jpeg
Your mom's gas mask.

n°39671641
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 03-10-2014 à 13:15:46  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 


 
C'est un peu confus.
 
Je tente la traduction Jean le Brave© (EDIT : mon erreur) :
 
"Vais qvérir vostre génitrice de petite vertv, vais lester avx ovbliettes icelle et saisir movlt deniers ! Je sodomise père comme gabelovs. Vostre ancêtre a les moevrs légères ! Hola, fille de joy, cochonette, viens donc fovrner mon amarre, viens te dis-je, ample catin, vais t'osccuper jvsqv'à petit jovr ! Vais prastiqver l'onanisme, parblev, vais prastiqver dessvs petit trvie. Qv'importe bonne foy ov attitvde de croqvant, j'ay semblable résvltat. Si je doys rester vne nvitée, pev me chavd."
 
http://reho.st/self/e19e823fb7368eeea6b45bec20ce3f8113c69321.jpg
Jean le Bon, l'original. (pour info)

Message cité 6 fois
Message édité par Stukka le 03-10-2014 à 13:37:06
n°39868397
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 23-10-2014 à 10:24:29  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

arthoung a écrit :

Oh oui c'est amusant de poster sans explications  [:kokko8]


 
Je tente l'explication ! [:chacal31]
 
(même si grillé, mais je détaille)
 
C'est Nigel Farage, patron du UKIP, l'extrême-droite indépendantiste (vis-à-vis de l'UE en tout cas) anglaise. Il est justement connu pour son style "so-british" (d'où les photos je suppose) et un humour ravageur à la tribune du parlement européen. Je n'ai aucun amour pour l'extrême-droite, mais disons que quand vous entendez Marine dénoncer un truc, pour Nigel dénoncer le même, un seul des deux est über-convaincant et met de vrais arguments dans la balance (après ça dépend des sujets, hein, moi je l'avais entendu sur les lois bancaires  :o ). Ça veut pas dire qu'il a raison, mais au moins qu'il envoie du lourd.  
 
Vous le connaissez plus pour ces photos étonnantes là :
 
http://reho.st/i.dailymail.co.uk/i/pix/2010/05/08/article-0-09765B59000005DC-286_468x301.jpg
 
http://reho.st/i.dailymail.co.uk/i/pix/2010/12/01/article-1334617-09741E2B000005DC-420_468x286.jpg
 
http://reho.st/i.telegraph.co.uk/multimedia/archive/01630/dazed-and-plane_1630938i.jpg
 
http://i.dailymail.co.uk/i/pix/2013/12/07/article-2519753-0C4D2773000005DC-93_634x416.jpg
 
A savoir le crash au décollage de l'avion avec lequel il devait déployer une banderole pour le UKIP en 2010. Pas de morts ce jour là. Modération, pas taper [:cosmoschtroumpf]
 
Grillé + repost (pour les photos) : je me fais vieux. [:varlocke]
 
 

n°39965600
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 01-11-2014 à 23:14:40  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

acecel a écrit :


Les gens avaient la classe à l'époque  [:eler:1]

 

L'impression est aussi liée à une société plus rigide et avec une économie moins à fond que la notre  [:dao]

 

Résultat : moins de variation dans les tenues (on ne faisait pas autant de modèles différents, donc moins de choix  [:zytrasnif] le t-shirt à slogan était encore rare ) et une certaine coutume imposait des codes plus stricts : Mesdames, évitez les pantalons, Messieurs, portez le chapeau s'il-vous-plaît, etc.

 

Du coup, voici quelques images de 1917 pour se faire une idée d'à quoi ressemblait le péquin moyen en France, ici, loin des zones favorisées, puisqu'à Reims (ville régulièrement bombardée sur toute la période)

 

http://reho.st/worldwaronecolorphotos.com/wp-content/uploads/2014/07/www.poiemadesign.com_.wwi_.assets.images.db_images.db_80-131.jpg
Les déménageurs bretons, c'était pas encore ça.
http://reho.st/worldwaronecolorphotos.com/wp-content/uploads/2014/07/www.poiemadesign.com_.wwi_.assets.images.db_images.db_80-151.jpg
Ici, du personnel de la maison Rohart. Ah le petit personnel ! Avoir son cocher, ça c'était la classe.
http://reho.st/worldwaronecolorphotos.com/wp-content/uploads/2014/07/www.poiemadesign.com_.wwi_.assets.images.db_images.db_82-21.jpg
M. et Mme Minouflet, boucherie Minouflet, à une époque où trouver du cheval dans ses lasagnes était tout à fait normal, voire obligatoire.
http://reho.st/worldwaronecolorphotos.com/wp-content/uploads/2014/07/www.poiemadesign.com_.wwi_.assets.images.db_images.db_80-212.jpg
M. Reiser, petit vieux qui en a marre que l'on vienne coller des schrapnels dans sa porte.
http://reho.st/worldwaronecolorphotos.com/wp-content/uploads/2014/07/www.poiemadesign.com_.wwi_.assets.images.db_images.db_80-171.jpg
Des ouvriers du comptoir de l'industrie utilisant une poulie servant aujourd'hui à la pêche au troll sur HFr.
http://reho.st/worldwaronecolorphotos.com/wp-content/uploads/2014/07/www.poiemadesign.com_.wwi_.assets.images.db_images.db_82-241.jpg
Un courageux explorateur au milieu du cloître des Cordeliers qui s'était pris une paire de cachous de 77mm.
http://reho.st/worldwaronecolorphotos.com/wp-content/uploads/2014/07/www.poiemadesign.com_.wwi_.assets.images.db_images.db_82-121.jpg
Une mamie en vadrouille (mes légendes sont très utiles)
http://reho.st/worldwaronecolorphotos.com/wp-content/uploads/2014/07/www.poiemadesign.com_.wwi_.assets.images.db_images.db_82-310.jpg
Monsieur Gauthier, restaurateur. Je vous recommande la mousse au chocolat du patron.
http://reho.st/worldwaronecolorphotos.com/wp-content/uploads/2014/07/www.poiemadesign.com_.wwi_.assets.images.db_images.db_82-610.jpg
Les mamies étaient disponibles en plusieurs coloris, contrairement à ce que le noir & blanc laissait penser. Ou alors c'est l'Ukraine de nos jours. Je suis perdu.
http://reho.st/worldwaronecolorphotos.com/wp-content/uploads/2014/07/www.poiemadesign.com_.wwi_.assets.images.db_images.db_82-151.jpg
[:julm3]

Message cité 2 fois
Message édité par Stukka le 01-11-2014 à 23:15:52
n°39965973
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 02-11-2014 à 01:08:28  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Azety a écrit :


Tiens justement je suis dans un coin où les usines ferment plus vite que leur ombre. Ta carte me parait très précise  [:clooney2]  
http://www.lest-eclair.fr/economie [...] 0b0n297119


 
Camarade aubois [:doosen:5]
 
C'est aussi oublier que l'Aube, en terme d'images, c'est aussi ces fabuleux panneaux pour vendre le département mis sur le bord des routes (non, pas les panneaux autoroutiers) en sépia :
 
http://reho.st/www.soyezsurpris.fr/wp-content/uploads/2012/06/La-nouvelle-signalisation-touristique-de-l-Aube.pdf-Adobe-Reader.jpg
 
Qui du coup, vus d'une voiture, donnent l'impression de traverser un département mort depuis 1960 dont on aurait oublié de changer les panneaux désormais délavés.  
 
En même temps, c'est un département mort depuis 1960. On peut dire que le comité départemental du tourisme a du talent [:kellian':1]

n°40085766
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 13-11-2014 à 18:21:24  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Allez hop, intervention.
 
Parfois, en Seine-Maritime, les gens croisent ce panneau étonnant :
 
http://www.limpartial-andelys.fr/files/2014/09/Rougemare_01-630x0.jpg
Hinhinhin, les cons, on est en Normandie ici, les Allemands c'est 1944, pas 1914, roh l'autre  :D  
 
Sauf qu'en fait, si : en 1914, les Allemands ont débarqué en Normandie.
https://i.imgflip.com/e4cg4.jpg
 
Laissez-moi donc vous conter l'histoire de cette image étonnante et l'épopée héroïque du commando allemand qui reposa presque toute sa stratégie sur une seule donnée : "Les Français sont un peu cons."
 
Et ça a presque marché  :o  
 
Nous sommes en septembre 1914, et la guerre de position n'a pas encore véritablement commencé. Pas de ligne de tranchée immense, et pas encore de situation bloquée. Les Allemands aimeraient donc bien faire péter des ponts pour éviter aux Français d'envoyer des renforts par chemin de fer jusqu'au front (puisque vu les routes de l'époque, le chemin de fer reste encore ce qu'il y a de mieux). Ils arrivent à glisser de petits commandos à droite et à gauche et font tous le même constat : dieu que les Français sont cons.  
 
Fort de ce constat, le germanique capitaine Tilling réunit ses hommes pour leur présenter son super plan.  
 
"Bon les gars, j'ai un plan pour aller faire péter des lignes de chemin de fer à l'autre bout de la France.
- On vous écoute chef. [:pithiviers]
- Alors, attention, suivez bien : on prend des voitures... et on va sur place. [:clooney15]
- ... mais ?
- Chut. [:monsieurorange:2] C'est subtil, tu peux pas test.
- Mais on se déguise ?
- Nan.
- On roule en voiture française alors au moins ?
- Pfffrrrr arrête Hans, t'es con ! [:clooney37]
- Bon ben c'est vous l'chef, chef. [:pithiviers]"

 
Et c'est ainsi que des voitures comme celles-ci :
http://www.mikesbuspages.com/img251.jpg
 
Contenant des soldats comme ceux-là :  
http://www.premiere-guerre-mondiale-1914-1918.com/image/uploader/uploadify/article/photo/95-soldats-allemands-16.jpg
 
Partent à 4 véhicules, 20 gus et 500 kilos d'explosif droit vers les lignes françaises. Au début, tout ne se passe pas comme prévu, puisque même si le convoi roule de nuit, les premières lignes françaises leur tirent dessus et la coolitude à bord passe de [:clooney15] à [:matfou:1]. Mais c'est pas grave parce que...
 
ça passe [:madametaxa:2]
 
Le convoi poursuit sa route jusqu'à ce qu'au petit jour, les 4 véhicules allemands contenant des soldats armés en uniforme allemand se retrouve par accident au milieu d'une formation de cavalerie française. A bord, ça sent un peu le petit pet, mais c'est pas grave parce que... les centaines de français à un mètre des véhicules se disent que c'est trop gros.  
 
Ça passe ! [:clooney31]
 
Le destin s'en mêle, et comme visiblement les Allemands font leur mission en no_AI et no_clip, il décide de faire tomber en rade deux véhicules, coup sur coup, maintenant que les Allemands sont bien enfoncés dans l'arrière-pays. La moitié des hommes n'est plus véhiculée, que faire ?
 
"Nan, bah rentrez chez vous." propose le capitaine. Ses hommes s'inquiètent bien, parce que merde, les Français vont leur tomber dessus et se poser des questions sur ce que foutent 10 Allemands armés loin derrière les lignes, ça pourrait faire échouer la mission et tout mais le capitaine est confiant. "Sortez un gros bobard, ils sont cons."  
 
Lorsque les Français tombent donc sur 10 Allemands en goguette en plein milieu de la France, ils sortent donc : "On s'est perdus [:elessar53]".  
 
Et vous savez quoi ? Ça passe ! [:clooney28]
 
Les Allemands sont tellement confiants qu'ils vont toujours plus loin : ils tapent des siestes près de bosquets, se promènent baïonnette à la main, et quand ils croisent des Français, parlent ouvertement en allemand, les Français se disant que tiens, ça doit être des Anglais, tout ça c'est des estrangers ! [:trefledepique_w].
 
Hélas pour les Allemands, comme dans les histoires les plus terribles va surgir... UNE VIEILLE ! [:tenjo tenge:2]
 
En effet, les Allemands éconduisent une mémé qui s'approchait d'un peu trop près, et la renvoie tranquillou chez elle parce que bon, hein, il n'y a pas de raison. Sauf que mémé a fait la guerre de 70 et elle se souvient bien d'à quoi ressemble un Allemand et son accent majestueux. Elle file donc à la gendarmerie.
 
"On peut vous aider Madame ? [:louis de funes]
- Oui, les Allemands envahissent la Normandie. Ils sont dans le bois là-bas.
"
 
Après s'être vertement faite mettre dehors à coups de pied au cul, la petite mamie a quand même réussi à convaincre le gendarme d'aller jeter un œil pour le principe.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/8908/brigadegendarmerie.jpg
C'est parti les gars, on va voir, on revient, et ensuite on va contrôler la vitesse des chevaux sur le chemin derrière la ferme du vieux Gérard
 
Sauf qu'une fois sur place : "Ah ben merde, des Allemands [:elwe calafalas:4]"
 
Et en face : "Ah ben merde, des Français qui savent reconnaître un uniforme ! Saleté de vieille, elle nous a eus ! [:velasquez:5]"
 
S'ensuit une fusillade qui va coûter la vie à plusieurs gendarmes et ameuter tous les autres à la ronde. Les Allemands tenteront encore de fuir et de vivre mille et une folles aventures parmi lesquels divers accidents de voiture, mais ils finiront tous soit par être abattus, soit par être pris car la population n'était pas du genre à les aider à se planquer. A la fin de l'histoire, les Français pensent avoir gagné.
 
"Alors là mes mignons, pas de chance ! Vous êtes bons pour être fusillés ! Saboter, courir l'arrière-pays, tirer sur des gendarmes, espionner.
- Sauf qu'on est en uniformes.
- Hein ?
- Si on était déguisés, vous auriez pu nous fusiller. Mais comme vous avez été de tellement grosses buses que vous n'avez même pas su le remarquer, ben on est protégés par les conventions et considérés comme prisonniers de guerre.
- Vous voulez dire que...
- KAMOULOX ! [:clooney3]
"
 
Ainsi s'achévera cet épisode méconnu de la première guerre mondiale, appelé "Combat de la Rougemare et des Flamants".  
 
Et qui a donné le panneau tout en haut qui étonne beaucoup, mais pas autant que cette épopée basée sur le "Plus c'est gros, mieux ça passe."  
 
Voilà.  
 
Et pour les quotas :
 

Spoiler :

http://i55.tinypic.com/2j2jibp.jpg
Sûrement un repost, je me méfie.

n°40089078
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 14-11-2014 à 00:12:24  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Fork Bomb a écrit :


Son père est un castor…


 
[:luc@s]
 
Mais pour répondre à la question, je n'ai aucun mérite, je me penche sur ces sujets pour le boulot (je l'avais évoqué dans un post précédent)  [:dao]  
 
Et pour éviter de faire un post sans images :
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/2e/Bundesarchiv_Bild_101I-695-0411-05A,_Warschauer_Aufstand,_Soldaten_mit_%22Goliath%22.jpg
Ici, Hans et Gunther occupés à réparer leur drone à l'extérieur après que maman leur ai dit d'arrêter de faire des traces de chenilles partout dans la maison.
 
(Le Goliath, c'était un mini-tank radiocommandé bourré d'explosif pour faire des blagues à ses voisins. Un véhicule sans pilote, donc ancêtre des drones si vous le voulez bien   [:stukka]  )
 
 

n°40306526
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 05-12-2014 à 11:12:25  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 


 
[Mylife] J'ai eu le cas la semaine dernière pendant que je donnais une conférence, avec un garnement au visage étrangement lumineux. Ça s'est terminé par un  
 
"Ça va sur Facebook ?
- Ouais, heu, nan m'sieur, j'fais rien. [:heow]
- Certes, mais soit vous avez un téléphone sur les genoux, soit vous avez la braguette la plus lumineuse du pays. Je propose à votre voisine de s'écarter.
"
 
Bon, cela indique au moins que je dois faire des cours chiants  [:zytrasnif]  
 
[/Mylife]
 
Et pour ne pas être venu sans image, hop.
 
http://www.stellasmagazine.com/img/bizarre-and-odd/odd-animals/odd-animals14.jpg

n°40306880
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 05-12-2014 à 11:38:59  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

justeleblanc a écrit :


[yourlife]et ça te dérange pas de foutre la honte sur un élève ? il empêchait ton cours d'avoir lieu ? facebook généralement c'est dans le silence :D
au pire il loupe l’intérêt de ton cours c'est son problème
ou alors c'était "un manque de respect pour un professeur  [:julm3] "
[/yourlife]


 
C'est juste parce que je suis méchant [:zho:5]
 
Plus sérieusement, c'est effectivement plus le "manque de respect pour un professeur." Comme vous le dites bien, Sieur Justeleblanc, il n'empêche pas le cours d'avoir lieu, et est silencieux. Mais bon, autant je suis très tolérant pour le petit tour sur Facebook, Twitter ou Youporn (Mais ? Mais enfin !), autant quand ça dure 10 minutes et que le larron ne fait même pas semblant de lever les yeux de temps à autres, je le rappelle à l'ordre. Je ne le sanctionne pas pour autant au titre des motifs évoqués ci-dessus, et ça réveille l'attention des autres étudiants.
 
Et puis ça se passe comme ça, sous ma juridiction [:judgedredd]
 
 
Et le quota image pour recentrer
 
http://reho.st/cache.wists.com/thumbnails/a/a8/aa89aa0c30c91c20dc84d7a7f54207f6-orig
Un démineur soviétique conceptuel : un moteur d'avion à réaction monté en tourelle, et hop ! Avec la chaleur et le souffle, ça démine. Ou arrache la tourelle. Au choix.

n°40308066
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 05-12-2014 à 13:27:03  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Doc Konaii a écrit :

[:dr_doak] Un post de Stukka avec une image en N&B...
 
 [:joemoomoot] Seulement... Tu nous avais habitué à plus! :o
 
PS : tu as bien fait de le calmer ce jeune impoli!  [:moonzoid:5]


 
Il est vrai, je me fais vieux. [:speedboyz30:3]
 
Bon ben... au boulot alors ?  
 
Régulièrement, nous parlons ici-même de légendes françaises, allemandes... mais quid des Belges ? Car pourtant, ils ont les leurs.
 
Et on commence avec une image peu banale :
 
http://reho.st/i252.photobucket.com/albums/hh26/NUBINA/Album%202/typhoon.gif
Hooo ! Mais qu'est-ce que c'est que ces âneries ? Il n'y a que dans Call of Duty et les films de ces sales capitalistes d'américains qu'on voit des avions faire les kakous en ville ! Tu t'es cru dans Crimson Skies ?
 
Et pourtant. Contons donc l'histoire du baron Jean de Sélys Longchamps, une légende belge.
 
http://reho.st/www.yveslouis.com/images/jeandeselys/Jean1.jpg
Ici, Jean de Sélys Longchamps avec son chien de cockpit. C'était avant l'invention du chien de banquette arrière, parce que celui-là, quand il faisait ses besoins suite à un tir de flak, vous étiez encore bloqué à bord pour 1 000 km
 
Notre bon baron est un joyeux bruxellois qui, au début de la seconde guerre mondiale, est officier de cavalerie. La belle arme ! Sauf que voilà : la guerre ne va pas vraiment dans le sens de la Belgique, et malgré une résistance qui rappellera à certains les plus grandes heures de 1914 (où je vous rappelle que sans les Belges, c'était probablement plié  :o ), c'est la défaite. Mais Jean de Sélys n'est pas du genre à s'arrêter simplement parce que la Belgique a signé une reddition, merde ! Après avoir filé à Dunkerque et gagné l'Angleterre il explique :
 
"Je veux retourner péter la gueule aux Allemands. [:roger21:1]"
 
Okay mec, on veut pas te contrarier, vas-y, fais toi plaiz'. Jean de Sélys retourne en France, et repart distribuer des torgnolles. Jusqu'à ce qu'on lui annonce que dis-donc, hé ! La France aussi vient de se rendre.
 
"Lâcheurs. Ben si c'est comme ça, je vais continuer sans vous [:onclecharlie:4]"
 
Et il continue sans eux. Le bougre traverse toute la France (facile), gagne Marseille, embarque pour Gibraltar et se retrouve à nouveau en territoire anglais.
 
"Ah, Jean de Sélys ! C'est bien que tu sois là. On va continuer la guerre ici. [:mantafahrer]
- D'accord. Bon, quand est-ce qu'on part tuer Hitler ?
- Tuer Hitl... écoutez Jean, calmons-nous. Ici, c'est Gibraltar, on va défendre le détroit, c'est déjà très important.
- Nan, c'est nul. Si c'est ça, j'me casse et je retourne distribuer des claques
[:xavier91plc]"
 
Jean quitte donc Gibraltar et gagne le Maroc où il a entendu dire que des aviateurs belges traînaient. Sauf que pas de bol, une fois sur place, il tombe sur les troupes de Vichy, qui l'arrêtent.
 
"On t'as eu, Jean de Sélys ! Ton aventure s'arrête ici ! Tu es notre prisonnier ! [:haha petain]
- J'me libère et j'vous défonce tous. [:el awrence:1]
- C'est ça ! Mais en attendant, tiens, tu repars pour la France ! Un camp de prisonniers près de Montpellier te fera le plus grand bien !
"
 
Sauf que dès que les gardiens du camp de prisonniers ont le dos tourné, le baron s'enfuit comme un fou, quitte la ville, traverse les Pyrénées, rejoint l'Espagne, échappe aux recherches et regagne l'Angleterre parce que raaaaah je vous prend  touuuuuus ! [:gatt:2]
 
(pour ceux qui trouveraient tout cela un peu confus, je vous ai fait une carte qui résume les moments où Jean de Sélys fait comprendre son désarroi avant de se barrer)
 
http://reho.st/self/f26f60361376e873393b136aff6e26ad330dbe99.jpg
 
Bref, le voilà en Angleterre. Où notre homme, malgré son âge, parvient à se faire engager comme pilote. On lui confie même un Typhoon, un avion conçu pour découper tout ce qui passe devant lui, du fantassin égaré à la locomotive blindée. Le voici devant son appareil :
 
http://reho.st/users.telenet.be/kurt.weygantt/images/62.jpg
 
Là, les Anglais ont des doutes.
 
"Vous êtes sûrs qu'on a bien fait de filer un appareil avec plein de canons de 20mm à un type qui a l'air un peu soupe-au-lait ? [:mr mala:1]
- Pas d'inquiétude les gars, je suis sûr que tout va bien se passer.
"
 
Et en effet. Car un beau jour, loin de là, à Bruxelles, les Allemands commettent une grosse erreur : ils arrêtent des copains du baron.
 
"Franchement les mecs, vous devriez nous relâcher. Vraiment.
- Ach ! Fous groyez que fos amis peuvent nous poser ein problème ? [:burkhalter]
- Non vraiment, relâchez-nous sinon ça va mal se passer. On dit ça pour vous, hein."

 
Et c'est le cas puisque le baron apprend la nouvelle. Il envoie donc un message à ses supérieurs  de la RAF leur demandant s'il ne pourrait pas attaquer la gestapo de Bruxelles tout seul. Les mecs doivent croire à une blague.
 
Sauf que non.
 
Le 20 janvier 1943, le baron est en mission au-dessus de la Belgique pour aller tataner une gare. Sauf qu'alors qu'ils sont sur la route du retour, il quitte la formation et disparaît sans que ses collègues ne puissent l'arrêter.  
 
Au même moment, à Bruxelles, c'est l'heure de la pause schnaps chez la Gestapo. Alors que dans les rues, les gens remarquent un truc bizarre : un chasseur-bombardier anglais vient de s'engager en ville. Et quand je dis s'engager en ville : il vole en rase-motte au-dessus des avenues, ce qui surprend un peu les gens. C'est le baron Jean de Sélys qui arrive : ben oui, il prend le chemin qu'il connait ! Et il se met sur l'avenue juste en face de l'immeuble de la Gestapo où il se dit que coucou les gars, devinez qui vient d'arriver avec 4 canons de 20mm ?
 
A l'intérieur, ça donne à peu près ça : [:xenusion:4]
 
Le garçon est tellement joueur qu'il ne mitraille pas juste un étage : non, il mitraille les douze étages avant de se barrer sans le moindre dégât pour rentrer à la base.
 
Chez la Gestapo, on ne comprend pas trop ce qu'il vient de se passer : il y a des morts et des blessés partout et l'immeuble est dans un sale état. Chez les Bruxellois, tout le monde veut voir ce que la Gestapo vient de prendre, les Allemands doivent donc repousser la foule des curieux qui essaie de ne pas trop se marrer en les regardant. Quant au baron, de retour à la base, il est sanctionné pour avoir quitté sa mission sans autorisation, et est donc rétrogradé et changé d'unité ("Il faut vous calmer maintenant Monsieur !" ) mais comme son coup a aussi fait de lui une superstar et que la Gestapo est devenue nerveuse, il reçoit aussi une jolie médaille dans la foulée. Oui, comme dans les films.  
 
Hélas, il s'écrasera de retour de mission le 16 août de la même année.
 
Mais n'en restera pas moins une légende belge et bruxelloise. Et peu banale avec ça  :o  
 
http://reho.st/static.skynetblogs.be/media/156683/dyn004_original_448_277_pjpeg_2565708_2dd5c3c2305ccbffc34a6b5cff930a0a.jpg
http://reho.st/www.irismonument.be/600.buildings.10516085_A004_P01.jpg
 
Voilà !  [:dao]

n°40310538
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 05-12-2014 à 16:32:22  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Daphne a écrit :


 [:haha in love] Comment se peut-il que de jeunes galopins puissent préférer regarder facebook que t'écouter si tes conférences sont dans le même ton ?  
http://www.katclay.com/wp-content/ [...] 0/eyes.gif


 
J'essaie d'être dans le même ton en tout cas [:aaaaze] Après il y a toujours une partie de l'auditoire, fut-ce 5% qui a d'autres préoccupations à un instant T. D'où le fait de leur envoyer des âneries plutôt que de les sanctionner.
 
Mais j'ai la joie d'avoir des élèves qui m'ont dit que tout ça, ça avait changé plein de choses pour eux. La fierté de l'ex-enseignant [:bakk53]
 

Doc Konaii a écrit :


MERCI !!!! :D
Superbe narration!
 
Sinon, il me semble qu'à un moment tu parlais de livres que tu écrivais... Tu écris de la même façon que sur HFR ou pas... ;)


 
Alors j'écris ailleurs, mais :
 
- je raconte des choses (et des films entiers) de la même manière, ici, mais donc sur d'autres sujets que l'Histoire
- je raconte de l'Histoire, mais pas de la même manière puisque là c'est du roman en temps réel, (la saison 1, soit juillet - décembre 1914 arrive à sa fin, la saison 2 devrait être gratos si je me débrouille bien)
- et donc pour la même manière & les mêmes histoires, c'est une exclusivité HFr  [:dao]  
 
Non, plus sérieusement, merci braves gens parce que vos compliments (et flatteries, on vous connait :o ) ça motive beaucoup à prendre le temps d'écrire tout ça. Merci, donc  :jap:  
 

n°40328906
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 08-12-2014 à 02:01:51  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Born Dead a écrit :


Je suis à la bourre mais +1 putain. Ce forum de l'élite. [:fandalpinee]


 
Si j'avais su que ça vous ferait cet effet là...   [:dawa]  
 
Pourtant plusieurs fois j'ai planqué dans des articles des références au topic des images étonnantes de HFr, je pensais avoir été découvert il y a bien longtemps. [:zedlefou:1]
 
Et puisque c'est un post égocentré sur le topic images, une petite image étonnante pour le quota :  
 
http://reho.st/i341.photobucket.com/albums/o398/marcsignal/Miscl%20WW2%20Images/ju87.jpg
Mais qu'est-ce que ceci ?
 
Hé bien fait, c'est ceci, à savoir un bombardier en piqué stuka :
http://reho.st/www.stardestroyer.net/Armour/ShepStuff/Website/DrakaWB/Ju-87D.gif
 
Sur lequel on a collé cela, à savoir un pod sur chaque aile pouvant emmener deux passagers :  
http://reho.st/forum.keypublishing.com/attachment.php?attachmentid=13844&stc=1&d=1074928449
 
Mais enfin ! Pourquoi donc ? Mais parce que pour larguer des agents derrière les lignes ennemies avec tout le matériel embarqué et une précision royale, ça paraissait l'idéal ! Et puis tout de même, imaginez la classe : avec une telle capacité à être largué sur le point exact où vous voulez arriver, vous pourriez débarquer aux soirées de vos amis avec classe et nonchalance. C'est tout de même autre chose qu'un Vélib', sacrebleu.
 
Bon, sauf qu'en fait, d'autres s'y sont essayés et ont compris pourquoi ça ne marchait pas si bien.
 
Ici, des Américains ont par exemple eux aussi installés des pods sous les ailes d'un de leurs avions pour y installer des gens. Le constat ?
http://reho.st/theaviationist.com/wp-content/uploads/2013/12/F-5-casevac-1-685x369.jpg
 
- Une fois dedans, le bruit du moteur vous pète les oreilles. Et je ne vous parle pas de ce qu'il se passe si l'avion doit tirer.
- C'est à peu près aussi confortable qu'une râpe à fromage
- Dès que l'avion bouge, c'est pas très agréable et tout le monde a à la fois le mal de l'air, le mal de l'air et une crise de claustrophobie
- Résultat, quand vous larguez votre agent dans le jardin de l'ambassadeur pour infiltrer une soirée, certes, il arrive en costard mais il sent à la fois le vomi & le caca (du coup, si vous infiltrez après une certaine heure, ça peut faire couleur locale, mais avant, c'est risqué)
- Ça donnait surtout l'air très con
 
http://reho.st/theaviationist.com/wp-content/uploads/2013/12/F-5-casevac-3.jpg
 
Et comme ensuite on a bien amélioré les parachutes et qu'on a découvert l'hélicoptère, on s'est dit qu'on allait garder l'idée, mais uniquement pour de rares occasions, hein.
 
La bête en vol :
 
http://reho.st/forum.axishistory.com/download/file.php?id=174147&sid=db09ee775cdda0b247bc0d1632f4c7e9
 
La bête en... hmmm... attendez, ça a la même silhouette au niveau des ailes mais je n'identifie pas cet appareil.  
http://reho.st/www.muscle-base.com/wp-content/uploads/2012/09/Moustafa-Ismail.jpg
 
Stuka au synthol ou beauf transporteur de passagers ? Le mystère restera entier.
 
Voilà pour le quota. On se retrouve bientôt pour une vraie histoire :hello: et bon scroll aux autres  :jap:  
 
 

n°40526294
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 30-12-2014 à 15:17:04  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

artiflo a écrit :

Je lance une invocation de stuka

 

Et c'est bien noté  [:cowboy]

 

Hélas, j'ai déjà parlé d'une bonne partie des véhicules sur les photos présentées... je m'en voudrais donc de reposter. Mais puisque c'est la période de Noël et que je me suis penché sur le sujet récemment ailleurs, parlons donc un peu d'une histoire magique de Noël dans les tranchées ! Alors là, j'en vois déjà qui me contemplent du haut de leur sapience : bah, ils la connaissent, cette histoire ! Mais, partons d'une image étonnante.

 

http://reho.st/philipstown.info/wp-content/uploads/2014/11/Christmas-Truce-Newspaper.jpg
Ça, c'est la une du Daily Mirror du 5 janvier 1915. Avec un cliché rare, à savoir une fraternisation entre soldats britanniques et allemands à l'occasion de Noël.

 

Pour vous la faire courte, et puisque cette histoire est relativement connue : à l'occasion du Noël 1914, les troupes franco-anglaises fraternisent en plusieurs endroits du front avec les soldats allemands. On échange des cadeaux, on discute et surtout, on joue au foot, ce qui est resté dans l'imagerie populaire comme l'illustration idéale de cette paix temporaire. Bon, c'est resté ultra-marginal, mais l'anecdote est populaire, surtout un siècle après à une époque où le pacifisme a eu le temps de faire son chemin et de poser un regard parfois un peu déformé sur les événements. Les téléfilms de France Télévision en sont devenus l'incarnation. Ne me lancez donc pas sur "Ceux de 14", la non-adaptation du célèbre livre, visiblement croisé avec la franchise "Les Schtroumpfs" et avec un tel jeu d'acteur qu'Abdallah de Bourgogne manque de peu d'apparaître à chaque scène.

 

Mais donc, disais-je, non, les trêves ne sont pas aussi généralisées que l'on veut bien le croire car à plusieurs endroits du front, ça se passe à peu près comme ça :

 

"Kamarad ! Kamarad ! C'est Noël ! Venez, on va partager du schnaps !
- Désolé mec, on est Belges, tu as voulu faire copain avec les mauvais gars.
- Ach !  [:totoz]
- PAN !"

 

Et tout un tas de types des deux camps meurent bêtement en sortant fraterniser dans une zone où, ben, les mecs d'en face n'étaient pas d'accord. C'est ballot. Et les Belges n'ont jamais fraternisé : leur pays de la Frite étant occupé, ses enfants étaient un peu grognons. Et comme on l'a vu dans un post précédent, mieux ne vaut pas énerver les Belges.

 

Toujours est-il que si le cliché du Daily Mirror est si rare - et donc étonnant ! - c'est que c'est le seul à paraître dans la presse sur le sujet : le haut-commandement des deux camps censure au maximum ces histoires, vues comme de la trahison, et détruit tous les clichés de l'événement sur lesquels il tombe. Certains nous sont tout de même parvenus par la suite, d'autres furent plutôt issus de reconstitutions, mais pour vos petits yeux, voici :

 

http://reho.st/libcom.org/files/images/history/Christmas-truce.jpg
http://reho.st/socialistpartyni.net/wp-content/uploads/2014/12/football1.jpg
http://reho.st/kofc8157.org/wp-content/uploads/2013/12/Christmas-Truce-of-1914-02.jpg
http://reho.st/https://soulofagardener.files.wordpress.com/2011/07/football-truce.jpg

 

Et c'est là que je veux en venir. C'est que cette histoire de football dans les tranchées, ça a donné des idées plus d'une fois   [:stukka]

 

Par exemple, constituer un régiment d'après une équipe de foot ! Après tout, tout le monde sait que l'Anglais est génétiquement programmé pour aimer ce sport ainsi que le pudding et la beuverie. Aussi, quoi de plus rusé que de lui dire "Tu veux devenir footballeur professionnel ? Viens dans les tranchées les rejoindre, tu vas voir, c'est trop de la... pfou... hihihi... balle !" (Albert Ruquier, le grand-père de Laurent, exerçait déjà à cette époque)

 

http://reho.st/3.bp.blogspot.com/_2TVaOLyuKQE/TNH2c_byPlI/AAAAAAAABFI/De-ckmSua-A/s1600/footybatt.jpg
Notez la provoc pourrie de l'affiche : "Les Allemands ont dit que les Anglais préféraient être sur un terrain de football plutôt que de servir leur pays : prouvez-leur qu'ils ont tort !". Ne manquait plus que "Chicken, chicken !" écrit partout autour de l'image et c'était parfait.

 

Pipeau footballistique toujours : nos hommes aiment jouer au foot ? On a qu'à leur dire qu'à l'armée, on adore ça !
http://reho.st/www.tommy1418.com/uploads/1/2/7/3/12733599/8227287.jpg
Non, on n'avait honte de rien. "Quoi la guerre ? Mais nooon, puisqu'on te dit qu'on va jouer au foot, on va bien rigoler tu vas voir ! Allez, viens gamin !" [:pazou:3]

 

Sauf que toutes ces histoires vont donner des idées bizarres à la troupe. [:stefro:4]

 

Nous sommes en 1915, et les Anglais se préparent à s'élancer dans la bataille de Loos.

 

Sauf que parmi eux, un régiment de fusiliers irlandais a décidé de montrer aux Allemands que l'Irlande, elle les emmerde (c'est en substance leur message  [:dao] ). Aussi, au petit matin, alors que la troupe s'apprête à s'élancer pour aller péter du margoulin, un officier local trouve que tout de même, certains Irlandais font de drôles de têtes. Ils sifflotent curieusement, voire se marrent carrément. Rapidement, l'officier découvre que ce sont les membres de l'équipe de foot du régiment, et que cette bande de garnements planque des ballons de foot sous ses fringues.

 

Les Irlandais ont prévu de charger... en jouant au foot ! Leur officier n'est pas content :

 

"Mais putain, vous êtes cons ou bien ? [:sidela:3]
- Nan mais nous, on veut juste jouer au foot chef, pour montrer aux Allemands qu'en substance, on les emmerde.
- Alors oui, certes, j'ai bien compris, mais en fait les gars, non.
"

 

Cinq ballons sont donc retirés des uniformes des filous avant d'être fusillés. Les ballons, pas les filous. Eux, on en a encore besoin pour aller distribuer des taloches.

 

L'affaire est réglée ? C'est en tout cas ce que l'on pense au moment du coup de sifflet de l'assaut.

 

Sauf que du côté de nos amis germains, on repère rapidement que quelque chose ne va pas chez les Irlandais qui courent vers eux.

 

"Chef !
- Oui Hans ?
- Regardez là-bas ! des Irlandais se sont arrêtés !
- Ben tire sur les autres, un peu, hein, ne te disperse pas.
- Oui mais regardez ce qu'ils font !
- Mais ?! Ils... ils gonflent un ballon ? [:sacco]
"

 

Et en effet : avant que son ballon ne soit saisi, un Irlandais a eu la bonne idée de le dégonfler et il le regonfle en partant à l'assaut, aidé par ses copains. Et de là, c'est parti ! Ils shootent et en avant, on charge en dribblant.

 

En face, ça donne :

 

[:paillade:5] et [:toutsec]

 

Chez les officiers britanniques, ça donne :

 

[:toutsec:2] et [:montana tony]

 

Le gonfleur du ballon dribble avec sous les balles et les obus pendant près de 20 mètres [:doppelgangbanger:1], ce qui est plutôt pas mal, avant de se reprendre un cachou dans le genou [:haha dopi:1][:gladius4:2]. Ses camarades reprennent la balle, se font des passes tout en chargeant et au final, il n'y aura hélas pas but, puisqu'un défenseur allemand a eu la bonne idée de mettre du barbelé sur le chemin du ballon. [:pierre-pat:4]

 

L'anecdote deviendra légendaire dans une bonne partie de l'armée. Surtout que pour vous donner une petite idée de la violence de la bataille de Loos, Omaha Beach en son temps, ça a donné 3 000 morts & blessés. La bataille de Loos chez nos amis britanniques, c'est 60 000 hommes hors de combat. Autant vous dire que ça piquait un peu. Les Allemands eux-même auront du mal à croire ce qu'ils ont vu ce jour là pendant un bout de temps. Et comme ce jour là, on a pas eu le temps de faire de photo, une peinture illustrant l'événement :

 

http://reho.st/i.dailymail.co.uk/i/pix/2011/03/10/article-1364909-0D8DAC67000005DC-279_634x484.jpg

 

Le ballon, récupéré par les Irlandais après la bataille et après restauration :

 

http://reho.st/i.dailymail.co.uk/i/pix/2011/03/10/article-1364909-0D8DA918000005DC-89_306x350.jpg

 

Et le ballon présenté à une soirée des vétérans Irlandais histoire de se rappeler à quel point ce jour là, on a bien déconné :

 

http://reho.st/i.dailymail.co.uk/i/pix/2011/03/10/article-1364909-0D8DAD0E000005DC-642_634x429.jpg

 

A l'époque, il fallait une balle pour faire tomber un joueur, et même pas d'éponge magique ! Heureusement, de nos jours, le football est plus sûr : on a plus de chances d'y chopper une MST qu'une bastos [:leo_le_sdf_de_ss3:1]

 

C'était un peu improvisé, mais voilà ! :hello:

Message cité 2 fois
Message édité par Stukka le 30-12-2014 à 15:19:57
n°40798501
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 22-01-2015 à 20:37:11  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Pas de gros post aujourd'hui, juste un musée qui niveau com', sort un peu des sentiers battus et lance donc une nouvelle campagne.
 
http://reho.st/https://scontent-a-cdg.xx.fbcdn.net/hphotos-xaf1/t31.0-8/10923806_928332690551685_7323679359724159601_o.jpg
http://reho.st/https://scontent-a-cdg.xx.fbcdn.net/hphotos-xap1/t31.0-8/10917810_928332723885015_7800835692090823089_o.jpg
http://reho.st/https://fbcdn-sphotos-a-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xap1/t31.0-8/10834920_928332707218350_9004336070567758288_o.jpg
http://reho.st/https://fbcdn-sphotos-f-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xap1/t31.0-8/1501157_928332760551678_6141559425646489_o.jpg
 
C'est déjà eux qui avaient fait la campagne "Léon Vivien" avec le poilu sur Facebook. Les gars savent y faire pour dépoussiérer tout ça  [:dao]  
 
 
 
 
 

n°40798575
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 22-01-2015 à 20:43:23  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Azety a écrit :


 
Punaise c'est énorme. Et réel ou pas ?


 
Ça l'est [:dao]  
 

n°40799373
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 22-01-2015 à 21:42:33  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

totoz a écrit :


waip j'avais bien suivi le leon, vraiment sympa :love:


 
Et vous ne suivez pas ce que j'écris je suppose, rascals [:cerveau thalis] c'est parce que c'est plus long, c'est ça ?  :sweat:  
 
Bon, pour ne pas causer sans images, ici, des soldats en 1915. On est loin de l'image d'Epinal.
 
http://reho.st/i68.servimg.com/u/f68/11/28/06/26/4ggue810.jpg
 

n°40883545
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 30-01-2015 à 13:09:56  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Étant un peu léger niveau temps en ce moment, je vais me contenter de deux-trois images étonnantes sans histoire rocambolesque (mais on y reviendra   [:dao] )

 

Vous vous souvenez du HMS Hood ? Mais si, le bateau dont nous parlions dans un précédent post, qui affronte le Bismarck, qui a plus de 1 400 hommes d'équipage et qui après un tir un peu coquin, se retrouve avec uniquement 3 survivants ?

 

Hé bien dans la marine britannique, il ne fait pas bon s'appeler Hood ! Puisqu'aujourd'hui, quelques photos d'un navire commandé par un certain Amiral Hood : le HMS Invincible !

 

http://reho.st/www.steelnavy.com/images/ISWInvincible/Inv7139malta.JPG

 

Au tout début, nenni d'amiral Hood à bord. Du coup, tout va bien ! Nous sommes en pleine première guerre mondiale et le HMS Invincible se montre rapide, efficace et dangereusement précis face à l'ennemi. En général, quand il tombe sur un navire allemand, lui et ses petits camarades lui rabotent promptement le museau. Et le tout sans guère subir de dommages parce que Invincible, fuck yeah !

 

Bon, des fois il prend quand même des cachous et fume un peu, mais qu'est-ce que je viens de dire ? Il est in-vin-cible.

 

http://reho.st/upload.wikimedia.org/wikipedia/en/1/1c/HMSInvincible1907.jpg

 

Jusqu'en mai 1915 où un certain amiral Hood arrive à bord et hisse son drapeau sur le navire comme le veut la tradition, parce que oui, quand vous êtes amiral, vous avez votre propre drapeau, et ça, autant vous dire que c'est la classe en soirée quand vous proposez à une recrue aux courbes comme les vagues du Cap Horn de venir se rouler nue dans des draps à vos couleurs (on m'a toujours refusé le grade d'amiral, c'est vraiment dégueulasse  [:zytrasnif] )

 

Seulement voilà. Le 31 mai 1916, le HMS Invincible est engagé dans la bataille du Jutland, à savoir une opération visant à faire une bonne blagounette aux Allemands : les laisser s'aventurer hors de leurs ports pour mieux leur tomber dessus avec toute la Grand Fleet et leur ratiboiser la margoulette. À bord du HMS Invincible, l'enthousiasme est donc de mise. Jusqu'à ce qu'un groupe de reconnaissance de la flotte envoie des messages un peu paniqués au HMS Invincible.

 

"Allô allô les copains, nous avons des saucisses en vue, je répète, des saucisses en vue. Autorisation de choucrouter ?
- Du calme les amis, ici l'amiral Hood à bord du HMS Invincible, où êtes-vous ?
- Attendez... ils nous choucroutent ! Bon sang on se fait arroser ici ! [:kaio]
- Pas de panique, j'arrive ! Dites-nous où vous êtes ? [:bobor:2]
- ... blublublub."

 

Tant pis ! Visiblement, ça ne se passe pas bien à l'avant, alors il va falloir aller voir de quoi il retourne. Guidant le reste de sa flotille (dont deux autres navire de classe "Invincible", histoire de), le HMS Invincible fonce donc et repère bien vite de la fumée et des tirs au loin : la fête doit être par là, les enfants. En avant.

 

Lorsque les Allemands voient la petite troupe arriver, ils comprennent que ça va moyennement rigoler et qu'ils sont tombés dans un piège. En plus, il y a le HMS Invincible, quoi ! [:10-david:5]

 

Ils tentent de se replier, de se planquer dans la fumée, de balancer de la torpille ou de canonner les navires autour de l'Invincible, mais rien à faire, même quand ils envoient une torpille au bon endroit... elle ne pète pas.  :sweat:

 

À bord du HMS Invincible, c'est la folie, rien ne les arrête ! Toute la flotte britannique est en plus en train de converger vers la position, autrement dit, les navires allemands qui fuient n'ont aucune chance : le HMS Invincible mène la charge au milieu de la fumée des combats, et...

 

... au sortir d'un écran de fumée, se retrouve tout seul face à deux gros bateaux allemands, dont le navire amiral de la flotte germanique, qui le regardent bizarrement [:cerveau mlc]

 

"Amiral ! C'est le HMS Invincible ! [:kurt haribo]
- Le... ho bon sang ! [:hide]
- Qu'est-ce qu'on fait ?
- Ben je ne sais pas moi, tirez dessus !
- Mais il est in-vin-cible ! [:atropos]
- Essayez quand même. Comme ça. Pour voir."

 

Et ils font bien les bougres, parce qu'ils le marravent en très exactement 90 secondes. Pas une de plus. Puisqu'un des obus pénètre une tourelle (la tourelle Q pour être exact, d'où la célèbre expression "Prendre quelque chose dans le Q" ) et tue à peu près tout le monde qui s'y trouvait tout en faisant péter les munitions. Soit grosso modo ce qui arrivera à un certain HMS Hood un quart de siècle plus tard.

 

Le résultat a donné ces images aussi rares qu'étonnantes :

 

L'explosion, d'abord, à la seconde où l'obus a tout fait sauter.

 

http://reho.st/www.maritimequest.com/warship_directory/great_britain/battleships/invincible/05_hms_invincible.jpg

 

Le navire est tout simplement coupé en deux et sombre en deux morceaux.

 

http://reho.st/https://news.bournemouth.ac.uk/wp-content/uploads/2014/08/HMS-Invincible-sinks-IWM-SP2470.jpg

 

Pour les chiffres, je vous la fais simple : ce tir a eu raison de pas mal de monde, puisque sur 1032 hommes d'équipages, 6 survivront (soit le double du Hood, tout de même !). 5 hommes, principalement des officiers, qui étaient dans le poste de commande de tir tout, touuut en haut du navire (sur les images précédentes vous pouvez voir une sorte de poste d'observation monté en haut d'un gros mat à l'avant du navire : ben ils étaient là-dedans, donc ils ont vu tout le navire exploser au-dessous d'eux). Et un sixième homme... qui était dans la tourelle Q et qui devait avoir une protection divine car l'explosion l'a propulsé hors de la tourelle sans le tuer, et l'a ainsi sauvé !

 

C'est ce qu'on appelle... être invincible  [:afrojojo]

 

Et pour les infos bonus :

 

- La bataille du Jutland se conclut par les deux camps clamant la victoire : les Anglais disent qu'ils ont suffisamment affaibli la flotte allemande pour qu'elle ne pose plus de soucis jusqu'à la fin de la guerre, et les Allemands expliquent qu'ils ont tué à peu près 6 000 hommes et coulé deux fois plus de navires qu'ils n'en ont perdu, donc tout le monde a gagné. Ou perdu. C'est selon.
- L'épave du HMS Invincible a été localisée et des plongées ont été organisées. Elle est protégée puisque considérée comme "cimetière britannique" et on peut encore relever des détails

 

Une dernière image pour la route : un dessin de l'épave réalisé à partir de photos sous-marines.

 

http://reho.st/img7.hostingpics.net/pics/293252HMS_Invincible_Jutland_3.jpg

 

Des plongeurs visitent parfois l'épave, où on peut encore voir des détails glauques, du genre les écoutilles d'urgence entrouvertes qui indiquent que certains devaient être encore vivants et avoir tenté de s'échapper avant de réaliser, trop tard, que le navire était déjà sous l'eau.

 

C'est tout pour aujourd'hui  :hello:

 

Message cité 6 fois
Message édité par Stukka le 30-01-2015 à 13:31:57
n°40883842
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 30-01-2015 à 13:33:04  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

moggbomber a écrit :

le HMS hood avait été nommé ainsi en hommage a l'amiral Hood alors?


 
Non ! Sauf erreur de ma part, il était nommé en référence à un autre amiral Hood ayant lui combattu durant la guerre d'indépendance américaine.  :jap:

n°40887086
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 30-01-2015 à 17:02:40  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Merci les gens, ça fait toujours autant plaisir [:gordon shumway:2] (et ça motive donc d'autant plus)
 
Et pour le quota image : la version "sonar" de l'épave du HMS Invincible (d'où le dessin, plus parlant).
 
http://reho.st/i39.tinypic.com/2hhklyb.gif


Message édité par Stukka le 30-01-2015 à 17:09:00
n°40942033
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 04-02-2015 à 19:24:29  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

angelus a écrit :

Si Stukka passe par là

 

Je ne suis jamais loin, je lurke quotidiennement ce topic sans rien dire [:sord:5]

 

Beau boulot soit dit en passant !

 

Et le quota image :

 

http://reho.st/https://farm7.staticflickr.com/6062/6057617413_a91f2dab33_b.jpg
Bonne Nuit les Petits, the Early years

 

Et le quota image bis & boobs :

 
Spoiler :

http://reho.st/iv1.lisimg.com/image/5723860/600full-francoise-boufhal.jpg
Françoise Boufhal.



Message édité par Stukka le 04-02-2015 à 19:28:09
n°41248307
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 04-03-2015 à 18:12:01  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Omar Cheifrai a écrit :

Comme ça fait longtemps, STUKKinvocAtion !

 

J'en prends bonne note [:aaaaze]

 

Cependant, il ne faudra pas compter sur moi avant au moins deux semaines, je le crains. Je dois écrire ailleurs. Mais je reviens conter des bêtises sur le forum bientôt.

 

Pour dire que je ne suis pas passé comme ça, hop :

 

Une image retraçant les dernières heures du L19.

 

http://reho.st/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/a0/Crashed_Zeppelin_L19.png

 

Zeppelin chargé de bombarder l'Angleterre en 1916, il a de petits soucis de moteurs en rentrant chez lui. Et finit dans l'eau, flûte ! Oui mais qui voilà pour venir à sa rescousse ? Un courageux chalutier ! [:btbw03:1]

 

Sauf que lorsque ledit chalutier est assez proche, ils peuvent lire King Stephen, ce qui ne sonne guère germanique. [:paul de saint-balby:3]

 

L'équipage tente donc sa chance.

 

"Fou foulez pien nous recueillir, ja ? Nous sommes ein gentil équipache de choyeux kamarades ! Foui, certes, on a pomparté votre badrie, mais te fou sa moi, on fait tous té karabistouilles, ja ?"

 

L'Anglais répond en substance ceci : [:fenix_man]

 

Le chalutier de retour au pays conte son improbable rencontre et les avis sont partagés : fallait-il sauver l'équipage du zeppelin qui sombrerait corps et bien sans aide, ou bien les laisser à leur sort, eux qui avaient violé les règles et bombardé des civils ?

 

Le bac de philo fut compliqué cette année là. [:kryptos:5]

 

Toujours est-il que le King Stephen avait bien des raisons de faire semblant de ne pas voir le zeppelin : il était venu pêcher dans une zone interdite. [:skylie:1]

 

Du coup, pour ne pas que ça se sache, de retour au pays le capitaine expliqua qu'il avait dit flûte aux Allemands pour ne pas qu'ils prennent le contrôle de son rafiot. Et donna de fausses données à la flotte quant à l'emplacement de sa rencontre avec le zeppelin. Ce qui acheva de tuer tout l'équipage, les navires n'arrivant pas à temps pour recueillir les naufragés. Désolé les gars, c'était vous ou une amende !

 

Les Allemands, eux, font plus simples : ils ne sont pas contents. [:patrick b666:5]

 

Le King Stephen est pendant ce temps saisi puis transformé en canonnière pour la chasse aux u-boats. Sauf qu'un beau matin qu'il chasse un u-boat, en le poursuivant... le navire se retrouve soudain face à toute la flotte allemande qui arrive en sens inverse.

 

Coucou les gars [:simchevelu]

 

La flotte allemande, un peu taquine, lui envoie donc obus, torpilles et autres dans la gueule, car tout le monde connait le nom du lâche navire qui a abandonné des naufragés à leur sort ! Autant dire qu'un chalutier contre toute la marine allemande, l'affaire fut vite pliée. L'équipage fut fait prisonnier et se retrouva à expliquer que ouiiii, alors c'est bien le King Stephen, mais nouuus, on est pas l'équipage qui a abandonné vos copains, on vous jure, c'est juste une coïncidence, hihihihi [:justhynbrydhou:4]

 

Ils se prennent donc quelques taloches puisqu'on ne les croit que moyennement tant ça ressemble à la technique du "Nan mais c'est pas un portable volé, il est pas à moi, c'est un copain qui me l'a prêté  [:dawa] "

 

Il faudra que le véritable capitaine civil du chalutier témoigne depuis l'Angleterre pour éviter que les pauvres marins ne soient fusillés sur place plutôt que traités comme prisonniers de guerre.

 

Voilà pour une brève épopée, voire épopette, vous me pardonnerez, temps, tout ça.

 

Pour plus d'images :

 

L'événement fait parler à l'époque, en voici une illustration dans la presse française :
http://reho.st/https://martinusevers.files.wordpress.com/2014/01/zeppelin_l19_02.jpg

 

Une version plus germanique.
http://reho.st/www.zeppelin-museum.dk/D/german/historie/l-19/LZ19b.jpg

 

Et enfin, un zeppelin en train de faire une bonne blague aux piétons d'en-dessous de nuit
http://reho.st/www.earlyaeroplanes.com/archive/1w/images/Lit_Zep.jpg

 


Et pour le quota annexe, mais toujours plus ou moins lié à des ballons qui bloblotent lourdement dans la brise :

 
Spoiler :

http://reho.st/carolinawaresown.com/wp-content/uploads/2013/07/@Lucy__Vixen5106b4f42a9611e2b7ea22000a1faf3c_7-300x300.jpg
Lucy Collett, paraît-il.

 

Mes excuses pour ne faire que passer.

Message cité 3 fois
Message édité par Stukka le 04-03-2015 à 22:43:16
n°41251447
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 04-03-2015 à 22:52:12  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

moggbomber a écrit :

putain 50 nuances de gris :D
comment l'odieux a du en chier de voir ce film pour en faire une critique :lol:
le pauvre n'empêche :'(


 
Seule son humilité proverbiale égale son sens du sacrifice  :o  
 
Et merci aux grammar nazis, il ne faut pas hésiter à me taper sur les doigts  :jap:  
 
Et pour le Musashi (frangin du légendaire Yamato), quelques photos en pleine action lors de sa dernière bataille.
 
http://reho.st/i.imgur.com/7oCU0UH.jpg
 
Et une vue d'artiste.
 
http://reho.st/i.imgur.com/4Xc3Kay.jpg
 
Et merci pour l'info brûlante : je ne savais pas qu'ils venaient de retrouver l'épave  :hello:  
 
J'ai beaucoup parlé de bateaux ces derniers temps. J'essaierai de varier lors du prochain véritable post.
 

n°41258250
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 05-03-2015 à 16:21:07  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 


 
En tout cas, c'était de qualitance [:implosion du tibia]
 
Et je vais par moult pseudonymes, mais n'en ai qu'un seul sur ce forum [:bakk53]
 
Quota combo musique/guerre/nazis/décolleté
 
http://reho.st/www.yadvashem.org/yv/en/education/newsletter/17/images/reich_music3b.jpg

n°41447305
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 23-03-2015 à 20:23:29  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Qualitance, ce post historique [:julian33:4] (les précédents aussi, d'ailleurs !)
 
En plus comme ça je peux glandouiller ailleurs  [:afrojojo]  
 
On me dit cependant que je dois respecter les quotas, tout ça.
 
Quota "Qu'est-ce qu'on s'amuse entre filles, hihihi !"
 

Spoiler :

http://reho.st/byroncrawford.typepad.com/.a/6a00d8341c558f53ef01bb07e6f166970d-pi


 
Quota "Qu'est-ce qu'on s'amuse entre garçons bavarois, hahaha !"
 
http://reho.st/https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/originals/2b/54/cd/2b54cde661332607c39f90eed038b23b.jpg
 
Voilà qui est fait.

n°41550140
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 02-04-2015 à 14:41:53  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Comme cela fait un petit moment,  je me permets d'intervenir.

 

Aujourd'hui, nous allons parler de Alvin C. York. Autrement dit : lui.

 

http://reho.st/www.badassoftheweek.com/york.gif

 

Qu'est-ce qu'il a d'étonnant, à part sa moustache ? Hé bien grosso modo, c'est une star mondiale. Du moins était-ce. Qui a eu son propre biopic, comme on dit, récompensé par 11 nominations aux oscars et 2 oscars. et pourtant, il y a de fortes chances que vous ne le connaissiez pas parce que vous êtes nés un peu tard (à part BrisChri  :o ).

 

Et accessoirement, c'est probablement le pacifiste le plus décoré pour faits de guerre de l'histoire. Allez, une autre pour la route !

 

http://reho.st/www.todayifoundout.com/wp-content/uploads/2010/01/Sgt_Alvin_York.jpg

 

Alvin C. York est né en 1887 dans le Tennesse. Fervent croyant, c'est un sacré pacifiste qui récite la Bible par cœur sur le sujet. Du coup, quand en 1917, il doit aller se faire recenser pour une éventuelle mobilisation, quand on lui demande s'il est objecteur de conscience, il répond que oui, et écrit noir sur blanc dans le petit papier de recensement qu'il refuse de se battre. Il joint même les papiers qui vont bien et qui disent en substance que sa religion lui interdit de rajouter des trous superfétatoire dans la margoulette d'autrui.

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/bd/Conscientious_Objector_Claim_of_Appeal_for_Alvin_Cullum_York.png

 

Pas d'bol, ça n'empêche pas de partir pour le front. C'était bien tenté. [:gargamail:4]

 

Cela dit, bien que pacifiste le jour, il l'était drôlement moins une fois beurré d'après la police locale, et se révélait un fichu bagarreur (et chantait "Petit Chien de laine" debout sur les tables) ah mais ![:blaseee:1]

 

Mais ça, personne ne le savait trop à l'armée. Il fut donc envoyé au front, certes, mais puisqu'objecteur de conscience, affecté à des missions non-combattantes, comme l'escorte de prisonniers. Soit.

 

Jusqu'à un beau jour de 1918 où alors qu'il escorte des prisonniers suite à un coup de main de troupes, il croise le chemin de ceci :

 

http://reho.st/media.iwm.org.uk/iwm/mediaLib/37/media-37959/standard.jpg

 

À savoir une mitrailleuse allemande dans une tranchée garnie de toute une compagnie d'ennemis un peu grognons en embuscade

 

Qui ouvrent le feu sur York et son groupe.

 

En quelques secondes, 6 américains sont tués et 3 autres blessés, ce qui laisse autour de York uniquement une poignée d'hommes qui se planquent et tentent de contenir les prisonniers allemands près d'eux, qui les narguent :

 

"Ach ! Nos kamarades font fous trouver le kuku ! Fous êtes kaputs, Américains ! [:burkhalter]"

 

En termes techniques, on parle de "grosse situation de merde".

 

Sauf qu'il se passe quelque chose de tout à fait imprévu :

 

Les Allemands viennent de fâcher le mauvais pacifiste. [:di_canio]

 

York ordonne à ses camarades de se planquer et file avec son fusil se mettre en position... face à la mitrailleuse. Non, pas à couvert, parce qu'il n'a "pas le temps" Et à la grande surprise des Allemands qui l'opèrent, non seulement York braque son arme vers eux au lieu de se planquer en appelant sa mère, mais fait feu, et commence à dézinguer les mitrailleurs un pas un, d'abord couché, puis debout. Parce que Dieu n'ayant jamais interdit la chasse, donc York n'était pas mauvais au fusil  [:dawa]

 

L'officier qui commande aux Allemands est très étonné de voir ses hommes se prendre balle dans la tête sur balle dans la tête à chaque fois qu'ils vont user de la mitrailleuse ou sortent la tête de la tranchée, qu'est-ce que c'est que ce bordel ? [:lectrodz]

 

Et encore, il ne sait pas que le mec est pacifiste  [:afrojojo]

 

Il envoie donc 6 hommes charger à la baïonnette ce vil gourgandin qui se permet de tirer sur l'armée glorieuse du Reich.

 

Ils ne sont pas déçus du voyage, puisque non seulement York les attend de pied ferme, mais en plus il sort son pistolet et les abat tous les 6 [:lobster:2]

 

Puis, York reprend tranquillement son fusil, et se remet à abattre les tireurs Allemands dans leur tranchée un par un, tranquille, pépère, toujours à découvert.

 

http://reho.st/https://farm5.staticflickr.com/4064/4346806533_4e8a8c4a18.jpg
La première version de sa statue représentait une gigantesque paire de testicules. Et puis non, finalement, ils ont plutôt fait une représentation de lui en pleine action.

 

Chez les Allemands, on commence à suer très fort, et une pénurie de slips propres point doucement à l'horizon.

 

Au 14e soldat tué par York, l'officier Allemand décide de négocier [:faman:1]

 

"C'est bon mec, tu arrêtes, on se rend !
- Ça tombe bien parce que je n'aime pas tuer. [:elessar53]
- Pardon ?
"

 

Et l'officier qui se rend amène sa compagnie à se rendre avec lui pour arrêter le massacre... soit plus d'une centaine d'hommes. Une compagnie entière (ou presque :o ). York en a donc profité pour retourner voir si les prisonniers retenus par ses camarades allaient bien.

 

"C'est vous qui vouliez vous évader tout à l'heure et parliez de kaput, tout ça ?
- Non Monsieur. [:bobdumas]
"

 

Du coup, les Américains ont un problème : ils sont tellement peu nombreux que revenir vers leurs lignes avec autant d'Allemands... ressemble à une contre-attaque allemande !  [:dawa]

 

Bon, ils ont réussi à éviter tout malentendu, et en revenant dans leurs lignes, ils ont compté : York venait de capturer 132 mecs tout seul. Et en plus le lendemain, lorsqu'ils sont retournés à la tranchée en question, ils ont trouvé un stock de 35 mitrailleuses et tout un tas de matériel qui allait sérieusement manquer en face. Là aussi, mis sur le compte de York.

 

York rentra chez lui, fut couvert de décorations, resta dans l'anonymat un moment et préféra donner l'argent qu'on lui filait à construire des écoles. Il accepta un film sur sa vie qui sortit en 1941 et où il fut incarné par Gary Cooper (et donc, 11 nominations et 2 oscars).

 

http://reho.st/https://thebestpictureproject.files.wordpress.com/2011/03/sergeantyork1.jpg
Mais sans moustache, parce que plus glamour. Ah mais.

 

Il est mort de sa belle mort, même si sur la fin, son pacifisme était un peu passé : d'après lui, une bonne bombe atomique sur la Corée, ça les aurait calmé, cette bande de cocos !

 

Voilà. Maintenant, vous connaissez Alvin York, le pacifiste qu'il ne fallait pas trop emmerder.  [:dao]

Message cité 11 fois
Message édité par Stukka le 02-04-2015 à 14:43:23
n°41552611
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 02-04-2015 à 17:49:56  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

mitchb51 a écrit :

 

Un truc me turlupine, comment savoir si ces belles histoires n'étaient pas juste de la propagande militaire comme toute bonne armée sait le faire?
ça me rappelle un peu l'histoire d'un mec qui marchait sur l'eau :o

 

J'en profite : merci les gens pour les gentils messages [:aulas:3]

 

Bon, pour répondre à la question : pour le coup, l'histoire a semble-t-il plusieurs raisons de ne pas être de la propagande. Pourquoi ?  [:dao]

 

- Elle n'a été "exploitée" que bien après la fin de la guerre, soit bien après le moment où elle aurait été utile (façon "engage-toi et capture 132 Allemands tout seul" )
- Semble-t-il, l'officier Allemand qui commandait ladite compagnie a confirmé l'histoire et expliqué lui-même qu'il ne croyait pas à ce qu'il se passait tant c'était incroyable
- La seule controverse que j'ai retrouvé concerne essentiellement le site où le combat aurait eu lieu "perdu" d'après certains "si, retrouvé" pour d'autres
- Et le débat se porte sinon sur l'attitude des autres soldats américains durant la bataille, qui ne seraient pas restés planqués mais auraient participé de leur côté (sans pour autant retirer son mérite à York)

 

Par ailleurs, la partie controversée par un heureux hasard, n'est pas dans des articles, mais dans un livre à vendre contre des sous. Donc une autre raison de raconter une autre version car les sous et controverses, c'est bon [:huit]

 

Après, vous avez tout à fait raison d'être prudent vis-à-vis de la propagande (militaire, religieuse ou que sais-je). Mais je tiens à aussi avertir : dans le cadre de l'Histoire, j'ai appris à me méfier de certains bouquins, puisque le monde des chercheurs est bourré de gros ego, et c'est donc à qui fera la plus grande découverte/rétablira la vérité sur... ce qui mène à tout un tas d'abus ("Tiens, si je faisais une théorie révolutionnaire en me basant sur certains éléments mais en en ignorant d'autres ?" scientifiquement, c'est tout pourri, mais répandu quand même). Ce qui peut faire penser au négationnisme, qui n'en est que l'exemple extrême. Car sinon, je peux vous dire qu'en égyptologie, c'est un concours de kikoutes et où sur certaines périodes, on enseigne ouvertement des trucs faux. Parce que la nature a horreur du vide, que l'on a que deux types qui ont bossé le sujet, que chacun a des preuves qui montrent que l'autre a tort, et que du coup, chacun fait sa petite théorie et discrédite l'autre. Alors qu'en prenant l'ensemble des éléments, ils ont tous les deux torts. Mais plutôt que de l'admettre, on enseigne la théorie de celui qui est arrivé le premier/a le plus vendu, et hop.

 

En plus c'est même pas sur un truc révolutionnaire comme les aliens et les pyramides, mais sur des règlements royaux chiants sur une paire de dynasties... [:kolombin]

 

Bref. De manière générale, la prudence est de mise, même quand un historien s'en mêle.

 

Voilà pour ce que je peux dire. Peu de controverses : on avance dans un terrain plutôt sûr. Maintenant, je ne tenais pas la mitrailleuse non plus ( [:zytrasnif] ).

 

Et quota garantie satisfaction HFR :

 
Spoiler :

http://reho.st/img.bustybay.com/full/821fa24dc422e80546ddebea46560d8d.jpg

 

Message cité 2 fois
Message édité par Stukka le 02-04-2015 à 17:50:37
n°41553354
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 02-04-2015 à 19:21:22  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Yeb63 a écrit :

Je sais que c'était une autre époque [:shiba], mais dans ce genre d'histoires où quelques mecs arrivent à faire plusieurs dizaines voire centaines de prisonniers. Y'a pas un moment où les prisonniers se disent: on est 130 contre 3-4 gars?  :o
 
Je suppose que la psychologie joue fortement, car j'ai l'impression que ce genre de trucs n'arrive que vers les fins de guerre (au moins on est certain de voir la fin).


 
Bonne analyse. La psychologie joue à bloc. Pour qu'une foule agisse en foule, encore faut-il qu'elle soit bien chauffée  :o  
 
Non parce que à 130 contre 6 mecs, les 130 gagnent. Mais la question est : qui passe devant ? Qui va être le premier à filer sur l'ennemi et à se prendre une balle pour que les 129 autres aient une chance ? Et s'ils ne suivent pas ?
 
Vous avez peut-être connu à l'école ou au boulot le :
 
"Monsieur Machin, c'est trop un vilain, il a pas le droit de nous traiter comme ça [:kassrol]
- Faut faire quelque chose ! Ca ne peut pas continuer comme ça ! [:ronfl2:3] La prochaine fois qu'on le voit, on lui dit ! Hein Michel ? Tous ensemble !"

 
 
Et au moment de croiser Monsieur Machin...
 
"Monsieur Machin, écoutez, je tiens à vous dire que vous ne pouvez pas nous traiter comme ça !  [:spiderban:3] Et tous mes petits camarades me soutiennent !
- Ah oui Michel ? C'est vrai ça ? Vous aurez un blâme pour m'avoir contredit. Les autres ? Je vous écoute, les petits camarades.
- Heuuuu non... moi j'ai rien dit M'sieur, c'est Michel, moi je vous adore. [:kassrol]
- Moi aussi, c'est Michel il a tout décidé tout seul.[:ronfl2:3]"

 
 
Quand on voit comme les gens sont lâches au boulot et dans la vie en générale, je vous avoue que je suis pas sûr sûr qu'ils se jetteraient d'un commun accord sur des fusils pour donner une chance au groupe  :o  
 
Principe psychologique. Si les 130 chargent en hurlant, difficile de les arrêter à 6. S'ils sont dans une situation où ils ne peuvent guère s'échauffer mutuellement...
 
Et c'est comme ça que plus proche de nous, une poignée de types peuvent maintenir sous contrôle, au hasard, l'ensemble d'un avion, fut-ce avec de petites armes. [:walk_man]
 
(d'où les raisonnement complotistes : "Hahaha, 130 contre 4 mecs sous armés ! Nan mais trop easy, 4 qui tankent, 126 qui font du DP et tu les p4wn ! C'est impossible que les gens se laissent faire ! LOL". Si, en fait. Parce que d'abord, il en faut un premier qui doit prier fort pour que les copains suivent)
 
Bon, et j'arrête parce que là je spamme avec du texte illisible, hop. Back to lurkage !
 
Quota.  
 
http://reho.st/chivethebrigade.files.wordpress.com/2012/07/strange-weapons-wwi-500-22.jpg
Vroum vroum !
 
 
 

n°41792072
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 27-04-2015 à 18:58:03  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

biezdomny a écrit :

http://i.imgur.com/oq9NFwm.jpg

 

Des finlandais balancent des grenades aux russes avec une catapulte ("Slingshot used to fling handgrenades in 3/I JR 32 area. Lieutenant Kauniskangas and ensign Turunen are streching the apparatus. Range around 150 m. Uhtua region." ).

 

Je sais qu'ils avaient peur de rien, mais quand même [:canard rouge:4]

 

Edit : source SA-kuva (plein de photos)

 

[:scandalol]

 

Je me permets d'intervenir, parce que non, ce n'est pas qu'une pratique finlandaise ! Ces rabouins ont tout pompé ! Grand-papy dans sa tranchée a lui aussi balancé du cachou avec des armes médiévales sur le coquin d'en face. J'en veux pour preuve ceci !

 

http://reho.st/www.maquetland.com/v2/images_articles/trenches.jpg
Mais ? Mais enfin ?

 

Qu'est-ce que c'était ? Ho, là, une autre !

 

http://reho.st/www.lead-adventure.de/index.php?action=dlattach;topic=34627.0;attach=4604;image
Mais arrêtez nom d'une pipe, prenez de vraies armes !

 

Pourquoi ces armes étranges ? Une petite explication s'impose  [:dao]

 

Au tout début de la Première Guerre mondiale, personne n'a prévu une guerre de tranchées. La plupart des belligérants emploient massivement de l'obus dit "fusant", à savoir qui explose en l'air et déverse une pluie de billes d'acier dans la gueule des margoulins au-dessous. Idéal pour des troupes à découvert ! Oui mais une fois dans des tranchées ? Hé bien le fusant perd drôlement en efficacité, car à moins d'exploser pile dans le bon angle par rapport à la tranchée... on décide donc d'envoyer de l'obus explosif, moins pratique pour tuer du zazou en masse (même si à Verdun, on a des passages ou un obus explosif fait sauter 60 gars d'un coup, sur le coup, ça surprend un peu), mais fort bon pour taper dans des retranchements. Encore faut-il bien viser ! [:roller and scratcher]

 

Le petit gars qui est là depuis le début de la guerre a appris à reconnaître la destination de l'obus à l'oreille. C'est ce que raconte Ernst Jünger dans Orage d'Acier : les nouvelles recrues regardent le lieutenant avec une adoration sans bornes parce qu'il ne se couche pas quand les canons tonnent. On leur explique que c'est parce qu'il a l'oreille : il sait reconnaître le bruit d'un obus trop court, trop long, ou tiré dans tous les cas trop loin de lui. Mais quand c'est pour lui, là, il le sait aussi et  [:totoz]

 

Sauf que ces coquins d'Allemands sortent de leurs arsenaux quelques mois après le début de la guerre de tranchée une arme filoute : le Minenwerfer.

 

http://reho.st/1914-18.be/wp-content/uploads/2011/02/site-so-de-minenwerfer-allemand3.jpg
Qu'est-ce qu'on se marre !

 

Pour faire simple, c'est un mortier. Ce qui est fort pratique pour tirer dans la tranchée d'en face vu l'arc de tir en cloche ! Et bonus non-négligeable : une fois l'obus envoyé, il ne fait presque aucun bruit en retombant. Autant dire que ça énerve très fort les poilus qui du jour au lendemain, se retrouvent à se prendre de bons gros obus dans le museau sans même comprendre d'où ça vient. Comment riposter ?

 

Hé ben avec ce que l'on a.

 

L'armée ressort donc les mortiers de Napoléon de ses arsenaux, pour envoyer du bon vieil obus en fonte sur la gueule des larrons d'en face. Il faut doser la poudre (l'idée étant que pour chaque cartouche de fusil vidée de sa poudre projette l'obus sur environ un mètre, en tout cas, c'est le référentiel que se donne les artilleurs improvisés), et espérer que l'obus tombe sur Hans qui se promenait en face, et perd soudain 50cm suite à l'arrivée impromptue d'un obus sur son crâne. Un peu pourri, et ça fait surtout rire les Allemands (jusqu'à ce qu'ils soient brutalement transformés en Mimie Mathy). Alors en attendant des mortiers plus modernes, on improvise ! Catapultes, lance-pierres, tout est bon pour balancer des grenades aussi loin que possible et riposter tout aussi fourbement et silencieusement. D'où ces armes ! Avec un certain nombre d'incidents, à commencer par le célèbre "Tiens, dis-donc, c'est moi ou la grenade vient de me péter dans les mains ?."[:babonnguida:1]

 

L'armée française s'équipe par conséquent d'une baliste de tranchée de série, l'arbalète d'Imphy dite "la sauterelle" (d'autres modèles l'accompagneront), qui permet de propulser des cadeaux sur Kürt de manière fort originale, comme on peut le voir ci-dessous.

 

http://reho.st/www.forgottenweapons.com/wp-content/uploads/2014/05/larbalete.jpg
"Kürt ! Hé, Kürt, sors, on a un truc à te montrer !"

 

Garantie constructeur oblige, elles sont testées à la sortie de l'usine, oui Madame.

 

http://reho.st/www.forgottenweapons.com/wp-content/uploads/2014/05/factory-testing-450x416.jpg
"Ouais, ça marche, c'est okay, garanti deux ans les gars."

 

Après, on pouvait être joueur et embrocher le type d'en face, hein. Pour déconner. Et puis pour l'achievement Steam Medieval Warfare

 

http://reho.st/www.firstworldwar.com/photos/graphics/nw_crossbow_01.jpg
"Tu vas voir quand sa femme va recevoir "Chère Mme Von Tappert, votre mari est mort tué par un tir de baliste filou des Français", on va bien rigoler."

 

Bon, après, on fera quand même de vrais mortiers qui envoient de gros trucs histoire de faire de bonnes blagues.

 

http://reho.st/https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/236x/1e/88/22/1e8822ad8ec5012fadafc76f2c20e7f3.jpg
"Et joyeux 14 juillet, hein !"

 

Mais ça ne remplacera par l'arbalète dans le coeur de l'élite méconnue de l'armée française, obligée d'agir dans l'ombre puisque le commandement refusait de créer des unités de choc au nom de "l'égalité républicaine" (entre autres) : les corps francs (comme dans Capitaine Conan, déjà cité ici), qui attaquaient à l'arbalète, au gourdin et au couteau façon guerre de cent ans, et qui propulsaient avec leurs armes aussi bien grenades que carreaux pourvu que ça fasse mal. La nuit, mieux ne valait pas tomber sur eux, de manière générale, sous peine de découvrir des armes supposément oubliées depuis longtemps.

 

http://reho.st/vestiges.1914.1918.free.fr/Forum_17.jpg
"On va la jouer médiévale."

 

Mais c'est une autre histoire  :hello:

Message cité 4 fois
Message édité par Stukka le 27-04-2015 à 19:02:57
n°41957325
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 14-05-2015 à 12:43:13  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

krezke a écrit :

n'empêche, ça fait un moment qu'on a pas eu un post de Stukka  [:transparency]  


 
J'ai bien vu le Stukka-signal dans le ciel, mais je suis un petit peu pris ; dès que j'ai un peu de temps, j'essaie de vous faire un truc  [:dao]
 
EDIT : je n'ai pas mis d'image, honte à moi.
 
http://reho.st/img5.visualizeus.com/thumbs/b9/86/wtf-b98679ae39c26b260ce37244b40a21ef_h.jpg?ts=93246

Message cité 2 fois
Message édité par Stukka le 14-05-2015 à 12:44:54
n°41958983
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 14-05-2015 à 16:26:43  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 


 
 :love:  
 
(rien que pour ça, je vais essayer de me bouger. Je suis complètement corruptible  :jap: )
 
Et en cadeau, une statue norvégienne qui je suppose, doit s'appeler "Enseignement en maternelle en Seine Saint-Denis - Allégorie"
 
http://reho.st/www.weirdomatic.com/wp-content/pictures/statues/statue1.jpg
 
 
 

n°41962912
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 15-05-2015 à 02:28:22  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Bon allez, comme il y a eu des artistes pour faire un splendide Stukka-Signal, des images.
 
Commençons avec... ceci :  
 
http://reho.st/https://www.njcu.edu/programs/jchistory/Images/B_Images/Black_Tom_Explosion/Black_Tom_F_LSP.jpg
 
http://reho.st/cryptome.org/eyeball/black-tom/pict63.jpg
 
http://reho.st/cryptome.org/eyeball/black-tom/pict60.jpg
 
"Dites-donc Monsieur Stukka ! Des ruines, super, c'est passionnant. Et en quoi c'est étonnant s'il-vous-plaît ?" [:mr mala:1]
 
Hé bien parce que ça a un lien direct avec... ceci !
 
http://reho.st/www.ladytorch.com/images/statue-of-liberty-torch.jpg
 
Oui. Il y a un rapport direct entre cette grosse explosion, la Statue de la Liberté et la raison pour laquelle lors de votre dernière escapade à New York, vous n'avez pas eu le droit de visiter la torche de Miss Liberty (ceci n'est pas une allégorie à caractère sexuel, merci de vous concentrer un peu). Intrigués ?  
 
Vaudrait mieux, parce que de toute manière, c'est le sujet du jour  [:dao]  
 
Alors parlons... de la première cellule terroriste sur le sol américain. [:freeza01]
 
Nous sommes en 1916. En Europe, la guerre fait rage. Aux Etats-Unis... drôlement moins. Depuis bientôt deux ans, l'Allemagne est sous blocus par la flotte britannique. Ce qui est un peu embêtant, par exemple pour importer du curry, essentiel pour concevoir la célèbre currywurst, nécessaire à la survie du peuple Allemand, qui se retrouve à manger du pain de guerre à la place (aussi appelé "Pain K.K" , ce qui fait beaucoup rire les Français pour des raisons aussi évidentes que scatophiles). La Germanie est donc triste. [:sent mal_homme]
 
Triste, mais joueuse. Car en représailles, les Allemands ont décidé de mettre les Anglais sous blocus aussi, na. Mais avec des sous-marins, puisque leur flotte de surface est bloquée au port. Ce qui nous approche doucement de notre sujet, car les Allemands coulent tout ce qui pourrait ravitailler les Anglais. Y compris des navires neutres ou transportant des civils, comme le Lusitania (minute pub : j'en parlais ici cette semaine, je ne vous refais donc pas tout le laïus). Ce qui est problématique, car ledit bateau transportait moult Américains, qui ont vaguement fait plouf. [:sad frog]
 
Or, les Allemands aimeraient bien que les Etats-Unis restent en dehors de la guerre, voire "touchent à leur cul", pour reprendre des termes diplomatiques.  
 
Les Germains sont donc partagés : d'un côté, ils savent que les Etats-Unis servent aux Anglais à se fournir en munitions. De l'autre, ils savent que s'ils coulent les bateaux transportant des munitions ET des Américains (comme le Lusitania, même si les Anglais ont juré que noooooooon, mais nooooooooooon durant près d'un siècle), les Etats-Unis vont rentrer en guerre.
 
Comment concilier les deux ?
 
"On peut faire une pause ? C'est chiant." [:kassrol]
 
Mais bien sûr les enfants. Tenez, voici des boobs.
 

Spoiler :

http://reho.st/https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/736x/7b/bf/db/7bbfdb8056e9de7115e0dae729639f7a.jpg
Caroline Vreeland, me dit-on


 
Bon, disais-je : comment concilier gêner le ravitaillement des Américains aux Anglais sans vexer les Américains ?  
 
Mais avec une bande de farceurs et des explosifs bien sûr !  [:dawa]  
 
C'est ainsi qu'un beau matin, le capitaine Franz von Rintelen de la marine allemande est convoqué par ses supérieurs.
 
"Bonjour capitaine, nous avons une nouvelle mission pour vous. Elle va demander beaucoup de tact et de subtilité.
- De l'espionnage ? Du renseignement peut-être ?
- Non. On va vous filer des gars, plein d'explosifs, et il faut faire péter le maximum de cibles aux Etats-Unis.
- Parfait. En plus, Les Etats-Unis sont un petit pays avec une sécurité limitée et quasiment aucune armée, ça devrait se gérer.
"
 
À ce moment précis, la réunion fut interrompue par le rire des hommes du futur, si puissant qu'il traversa l'espace-temps pour souligner l'ironie du propos. Les Allemands firent donc les gros yeux le temps que les rires s'arrêtent, distribuèrent les explosifs et les hommes, et hop, en avant capitaine, vous avez l'Amérique à ravager !
 
Le capitaine von Rintelen enquête donc un peu et découvre que pour ravitailler les alliés, nos amis américains utilisent un fameux entrepôt sur l'île de Black Tom, dans la baie de New York. Les sociétés qui souhaitent vendre des munitions aux alliés y font donc transiter nombre de leurs marchandises, et nos amis allemands, un peu joueurs, décident donc d'aller le faire sauter, comme ça, hop, allez, on a pas la journée.  
 
Le 30 juillet 1916, donc, les hommes de garde autour de l'île de Black Tom sont donc fort surpris de découvrir qu'il y a... moult feux allumés un peu partout. Moult feux ? Un dépôt de munitions ?  [:dawa]  
 
RUN AWAY ! [:tagazou1]
 
Les pompiers arrivent sur place, mais à 02:08, c'est le drame : le feu touche les munitions. Et/ou la barge contenant 1 000 tonnes de TNT qui traînait à proximité.  
 
C'est donc parti.
 
L'explosion elle-même est si puissante qu'elle équivaut à un tremblement de terre de 5,5 sur l'échelle de Richter. Sur 40 kilomètres, les vitres sont soufflées.  
 
Autant dire que ça réveille.
 
Mais ce n'est pas fini !  [:huit]  
 
Car outre un orgasme collectif des vitriers locaux, cette première explosion (car il y en eut d'autres plus petites dans la foulée !) propulsa des débris sur toute la ville, dont certains allèrent s'encastrer dans l'horloge de la façade du Jersey Journal, bloquant l'horloge sur l'heure de l'explosion façon Retour vers le Futur. Ai-je précisé que le Jersey Journal avait son siège à plus d'un kilomètre et demi de là ? Des fissures apparurent sur de nombreux bâtiments, et on se réveilla à plusieurs états à la ronde, tantôt à cause du son qui parcourut une partie du pays, tantôt à cause des vibrations causées par l'explosion. [:haha matin]
 
La Statue de la Liberté se fit cribler la gueule de débris à cette occasion. Et si le capitaine von Rintelen regardait son oeuvre à ce moment là tout en sentant un souffle mystérieux parcourir son slip ([:nucl3arfl0:2]), il vit probablement la dame de fer remuer son bras, car il venait avec sa petite sauterie de lui faire péter les rivets.  
 
Et malgré les réparations, qui coûtèrent pas moins de 20 millions de dollars. De l'époque, autrement dit, mucho dollaros, en équivalent actuel.
 
Les Américains mirent des années à trouver qui avait fait le coup. Et quand ils le découvrirent... cela faisait bien 20 ans que le capitaine von Rintelen s'était barré en rigolant [:ultravox:5]
 
Les saboteurs auraient infiltré les rangs des gardes, utilisé des bombes habilement camouflées en cigares (James Bond, petit bras ! [:bricksters:1]) et ce avec succès, contrairement au précédent agent chargé des sabotage aux Etats-Unis, qui lui s'était fait gauler d'entrée de jeu : leur ambassadeur. Logiquement, à ce poste, tout au mieux on peut saboter les Ferrero Rocher pour provoquer des caca-surprises, mais poser des bombes, non. Ce qui fut donc confirmé.
 
Le bras de la Statue de la Liberté fut réparé autant que possible, mais jamais il ne fut rouvert au public.  
 
Quant aux victimes... il y en eut étonnamment peu compte tenu de la puissance de l'explosion. 7 tout au mieux, dont le capitaine de la barge aux 1 000 tonnes de TNT (amarrée là pour des raisons fiscales, c'est bête). Quelques centaines de blessés, mais tout de même. Le journal de l'époque, un peu paniqué, surestime les victimes, sous-estime les dégâts, mais surtout, n'a pas la moindre idée qu'il s'agit d'une bonne blague teutonne.
 
http://reho.st/https://www.njcu.edu/programs/jchistory/Images/B_Images/Black_Tom_Explosion/Black_Tom_I_LSP.jpg
 
Et l'île a fini par rejoindre la terre par la magie des aménagements de la baie. Mais aujourd'hui encore, et on le voit dans moult films, un mystérieux cercle de drapeaux marque l'endroit.
 
http://reho.st/https://www.njcu.edu/programs/jchistory/Images/B_Images/Black_Tom_Explosion/Black_Tom_D_CK.jpg
 
Et une petite plaque raconte l'histoire.
 
Une dernière image pour la route.
 
http://reho.st/cryptome.org/eyeball/black-tom/pict62.jpg
 
Et voilà. Maintenant, vous savez pourquoi vous n'avez pas le droit de monter dans la torche de la statue de la liberté à New York tout ça à cause d'agents secrets allemands et ce depuis 1916.
 
À vous la classe en soirée.
 
Vous pouvez éteindre le Stukka-Signal.

n°41988552
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 18-05-2015 à 11:21:39  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

t_faz a écrit :


franchement tu devrais faire une chaine youtube, ça aurait un gros succès (preum's pour m'abonner  :o )... et en plus tu serais rénuméré  [:cisco1:1]


 
Ah, si j'avais le temps...  :sweat:  
 
J'ai déjà un blog plein de mauvaise foi à tenir, un sur la Première Guerre mondiale à alimenter jusqu'en 2019, et il paraîtrait même que j'aurais un emploi ( [:dawa] ).  
 
Sans compter que je suis nul en montage vidéo/animation.  
 
Si je parviens à courber l'espace-temps encore un peu plus, il faudra que j'y pense, je note l'idée, merci  [:dao]  
 
Quota image : le bon goût, illustration.
 
http://reho.st/www.noblebuzz.com/wp-content/uploads/2014/05/Weird-Houses-4.jpg

n°42291561
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 15-06-2015 à 17:30:53  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Azety a écrit :

J'en connais un dans le coin qui était à un certain salon. Si j'avais su j'aurais venu, pour parler un peu d'histoire  
 
http://img11.hostingpics.net/pics/ [...] 170409.png


 
Diable, je suis  surveillé. [:gordon shumway]
 
[Minute pub]
De toute manière, je suis bientôt en dédicace à Rennes, Toulouse et Montpellier. Paris viendra par la suite [:dao]  
[/Minute pub]
 
Bon par contre, pas sûr que j'aie le temps de faire une pause "Raconte-moi une histoire" au beau milieu. Du coup, il va falloir que je pense à repréparer un post HFr.
 
Quota :
 
http://reho.st/925rebellion.com/wp-content/uploads/2013/04/weird-weapons-057.jpg

n°42392692
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 25-06-2015 à 21:30:30  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Bon allez, pas d'histoire étonnante aujourd'hui à part de l'auto-promo honteuse avec cette image étonnante quand même : un HFrien au Grand Journal.
 
http://reho.st/https://pbs.twimg.com/media/CIXQr-LWoAAhBl9.png
 
Ça compte comme étonnant ?  [:huit]  
 
Après des années à les troller ils me font quand même de la pub. Sympa, les gars  :o  
 
(et merci aux mecs du topic qui sont venus en dédicace  [:dawa] )

n°42393131
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 25-06-2015 à 22:05:17  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Fork Bomb a écrit :


Tu sais que tu ressembles VACHEMENT à Antoine De Caunes ?


 
Il a osé jeter mon livre  :o  
 
Il sera puni.
 
Allez, image qui m'a fait penser au topic ce week-end :
 
http://reho.st/self/5212d88ff0eb09ae134e96d682e2f6103bdf3852.jpg
 
(je partageais la même table, et en voyant ça, j'ai pensé à un certain meme)

n°42393976
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 25-06-2015 à 23:25:58  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

NeoDc a écrit :


 
et donc, est ce que l'on peut te mettre au même niveau que EnjoyPhenix ou pas ? :o  
 


 
HFr Monsieur. Mon prochain pseudo sera #EnjoyPhallus.  :o  
 
C'est déposé, pas touche.  [:dao]  
 
Bon, maintenant, il faut que je refasse un post historique. D'ici là, quota image :
 
http://reho.st/www.rantlifestyle.com/wp-content/uploads/2014/06/Hanging-Rhino.jpg

n°42589370
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 14-07-2015 à 20:34:11  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Bon, pas de post historique (mais bientôt, le temps libre est de retour), mais en parlant d'histoire et de passé, hop.
 
Don't blink !
 
http://reho.st/www.calirezo.com/site2015/wp-content/uploads/2015/07/KarenGillan-by-cali-REZO_1.jpg
 
http://reho.st/www.calirezo.com/site2015/wp-content/uploads/2015/07/DavidTennant-by-cali-REZO_1.jpg
 
http://reho.st/www.calirezo.com/site2015/wp-content/uploads/2015/07/BilliePiper-by-cali-REZO_1.jpg
 
http://reho.st/www.calirezo.com/site2015/wp-content/uploads/2015/07/JohnBarrowman-by-cali-REZO_1.jpg
 
http://reho.st/www.calirezo.com/site2015/wp-content/uploads/2015/07/MattSmith-by-cali-REZO_1.jpg
 
http://reho.st/www.calirezo.com/site2015/wp-content/uploads/2015/07/JenaColeman-by-cali-REZO_1.jpg
 
Et pour ceux que ça intéresse, l'artiste est française et la page complète est ici.

n°42649565
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 20-07-2015 à 15:54:18  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

krezke a écrit :


( où est Stukka ?  [:cerveau klem]  )


Tiwow a écrit :


En tournée je crois, non ?

 

Bouclée pour la pause estivale. Maintenant, j'attends l'élite HFrienne à Paris à la rentrée  :o

 

Plus sérieusement, cela fait un petit moment, et j'en suis désolé. Et puisque l'on m'invoque sur une photo de soldat enterré par les combats et redécouvert des dizaines d'années plus tard...

 

... parlons un peu de la bataille de Verdun. [:goumite:3]

 

"Vas-y c'est bon je sais déjà tout, casse-toi avec ton histoire ringarde, papy. [:chatoo]" me dira-t-on.

 

Mais non, parce que déjà, Verdun nous a laissé quantité d'images rares, et ensuite, parce que c'est un petit peu plus que "La voie sacrée" "Le duel d'artillerie", "La saignée à blanc" et "Les piou-pious tenant bon dans leurs tranchées."

 

Et comme il se doit : commençons avec une photo, où ici, Français et Allemands s'étripent joyeusement :

 

http://reho.st/premiereguerremondiale.tableau-noir.net/images/verdun19.jpg

 

"Ben ? Où qu'elle est la tranchée ? C'est une guerre de tranchées et Verdun en est le symbole, non ? C'est quoi ce bordel ?"

 

On va commencer par un truc simple les enfants : à Verdun, pas de tranchées. Ou alors, sur les lignes plus à l'arrière. Mais, faisons un peu d'histoire pour briser cette légende.

 

Nous sommes en février 1916. Cela fait bientôt deux ans que la guerre s'est enlisée, et que tout le monde attend l'offensive qui débloquera la situation. Ça tombe bien, parce que les Français, commandés par Joffre, préparent une très, très grosse offensive sur la Somme, soutenue par les copains anglais. Au même moment, les troupes logées près de Verdun passent régulièrement des coups de fil un peu paniqués du type :

 

"Bon les gars, ça fait du bruit en face.
- Du genre ? Chansons au schnaps et orgies de saucisses ? [:ammal:2]
- Non, plutôt du genre plein de convois. Mais du genre, plein plein plein !"

 

L'état-major est averti : tout cela pue la grosse offensive sur Verdun. Mais Joffre explique que hé ho, ça suffit les fillettes, c'est sûrement une diversion pour éviter qu'on ne leur mette tout sur la gueule sur la Somme. Alors vous êtes gentils, vous la fermez et vous attendez. Ce qui ne plaît que moyennement aux poilus en première ligne qui eux, ont l'oreille depuis deux ans à se ramasser des obus sur la gueule : tout cela sent le défonçage de margoulette, et tout le monde s'en fout.

 

L'Histoire retiendra que "Les Français furent surpris". Ceux de l'état-major, oui.

 

Ceux en première ligne, eux, l'avaient un peu mauvaise parce que eux avaient averti. [:papa titus:4]

 

De toute façon on leur a dit de ne pas trop s'inquiéter : ils ont 270 canons pour les couvrir. Essentiellement la fierté nationale : le canon de 75 !

 

http://reho.st/images.delcampe.com/img_large/auction/000/157/004/434_001.jpg

 

Oui, à en croire le manuel, à chaque fois que tu tires, une fille t'offre des fleurs ou un truc du genre. Un canon français, Monsieur ! [:julm3]

 

"Ach, foui foui, ch'ai noté !" explique poliment l'état-major allemand avant d'ajouter "Nous aussi, nous afon des trucs de kanaillous !". Du coup, en face, ils décident d'aligner plus de 1 200 canons, dont un tiers d'obusiers lourds, parmi lesquels du 420mm. C'est à dire, ça :

 

http://reho.st/www.loutan.net/olivier/wp-content/images/2009/05/obusier-de-420mm-dicke-berta-grosse-berta-krupp-02d.jpg

 

Alors non, quand vous tirez avec, aucune jeune fille n'a le droit à un cadeau, par contre vous faites quand même la joie des fleuristes. C'est quand on a retiré le 420 du service qu'il a fallu inventer la fête des grands-mères pour compenser la perte du petit commerce.  [:dao]

 

Mais je m'égare.

 

Car non seulement les Allemands alignent du monde, mais en plus, pour vous donner une petite idée, tous les canons français réunis sur ce front ont ensemble autant de munitions à tirer... que trois canons allemands seuls. [:obsydiankenobi:3]

 

Ah oui, d'accord  [:dawa]

 

C'est l'opération Tribunal. Qui n'a pas pour but de saigner à blanc les Français, non. Mais de leur envoyer leur nouvelle stratégie, nommée le Trommelfeuer dans le museau. Comprendre que derrière ce terme se cache en fait un principe simple : bombarder la gueule des margoulins si fort que les troupes allemandes progresseront dans un véritable désert. Subtil !

 

Le 21 février 1916 à 7h du matin, les troupes entendent donc une grosse détonation : un obus de 380 (un truc logiquement utilisé pour couler de gros bateaux) survole leurs lignes pour aller s'écraser sur Verdun. Tiens ? Ho, mais attendez, un autre canon tire ! Puis un autre ! Hé, attendez, en fait, je crois que plus de 1 200 canons tirent les gars ! Au début, les canons ne tirent pas directement sur les tranchées. Noooon, ils sont plus joueurs : ils bombardent tout autour pour faire un mur de feu qui arrête tous les renforts.

 

Toutes les troupes du secteurs se retrouvent donc isolées, en sachant bien que dans quelques minutes, ça va meuleur sévère  :sweat:

 

L'artillerie française décide donc de riposter.

 

"Vite, les gars, aux 75 ! On va leur rendre la monnaie de leur...
- Tenez, prenez donc un petit quart d'heure de notre tir à 3 800 obus/minute. [:bawbeukiou:2]
- Aaaah !
- Vous disiez ? Je n'entends plus rien ! [:bawbeukiou:3]
"

 

Okay. donc en fait, les unités françaises sont isolées ET n'ont plus de soutien.

 

Pour la petite histoire, voilà une tranchée française, chose que vous connaissez bien, avant que ça ne tombe :

 

http://reho.st/www.lesfrancaisaverdun-1916.fr/photos/p221.jpg

 

Tout en terre contrairement aux Allemands, qui bétonnaient, parce que Monsieur, mettre du béton, ça serait reconnaître que la guerre pourrait durer et ça serait politiquement mauvais  [:dao]

 

Les 420 tirent....

 

... et à titre d'exemple, un seul obus, en tombant sur un régiment pourtant correctement retranché, leur arrache 60 mecs d'un coup avant d'envoyer les morceaux retomber sur les autres. [:shlavos]

 

Et voilà ce qu'il reste ! (avec ici en fond, le fort de Vaux). Plus de tranchées pour la bataille !

 

http://reho.st/www.wereldoorlog1418.nl/battleverdun/battleverdun44/aanval02.jpg

 

Et comme ils sont décidément joueurs, à 16h, quand les Allemands s'élancent (après avoir mis pas moins de 2 millions d'obus sur la gueule des Français), ils décident de s'amuser encore un peu en envoyant les lance-flammes devant.

 

http://reho.st/40.media.tumblr.com/tumblr_m9lafh0NKx1rpkzjfo1_500.png

 

"Gui faizait des plagues zur les zauzisses il y a encore 7 heures ?"

 

Sauf que... dans nombre de cas, il n'y a plus personne à cramer. En fait, tout le monde est déjà mort  :sweat:

 

Des régiments entiers s'avancent donc, l'arme à la bretelle, dans un désert silencieux. Pas de "charge héroïque", donc. Des unités ayant miraculeusement survécu, comme les chasseurs du Colonel Driant (un député, parce que oui, il y avait des députés et ministres sous l'uniforme, chose qu'on a gentiment oublié, ça faisait pas assez "guerre des pauvres tués par les riches" cette image, principalement portée par des syndicalistes après guerre qui va devenir le roman national), parviennent à organiser un semblant de résistance.

 

Ailleurs, les morts sont enterrés tout seuls par les obus (et bon nombre sont encore là-dessous aujourd'hui)

 

http://reho.st/i.ytimg.com/vi/0QMf6aNJ6bo/sddefault.jpg

 

Mais c'est là que va se passer un truc tout à fait improbable.

 

Les Allemands viennent de déverser une pluie d'obus comme jamais le monde n'en a vue. Ils ne peuvent donc pas le savoir, mais cela a un effet secondaire important sur les rares survivants : des crises de folie furieuse. [:je rage]

 

Certains ont pleinement conscience de leurs actes. D'autres sont sous l'effet de "l'obusite", choc psychologique lié au fait qu'ils en ont trop pris sur la gueule, et qui peut les faire sombrer dans un état... disons particulier.

 

Ci-dessous, un soldat anglais victime d'obusite (image étonnante, Monsieur!), et on peut lire dans son regard que bon, vous n'allez pas le laisser tout seul avec un fusil tout de suite.

 

http://reho.st/4.bp.blogspot.com/-z30kQybkGLo/U9vjOCP0F0I/AAAAAAAAJoM/nags6F7aWJg/s1600/Shell+shocked+soldier,+1916.jpg

 

Dans tous les cas, des centaines de soldats français, à demi-morts pour certains, mais tous absolument furieux surgissent des trous d'obus, souvent dans le dos des Allemands, et commencent à les arroser à la mitrailleuse, à la grenade, voire au couteau puisque ceux devenus complètement berserks chargent carrément et commencent à planter leurs baïonnettes dans tout ce qui passe. Autant dire que chez les Allemands, on a un peu l'impression d'une attaque de morts-vivants.  [:totoz]

 

En fait, les Allemands viennent de commettre une petite erreur : ils ont été tellement violents (c'est paradoxal, je sais), que ne laissant strictement aucune chance aux Français, ceux-ci sont simplement enragés et n'ont plus grand chose à faire de mourir. [:empificator]

 

Et ça va être la seule réponse de l'état-major français, qui refuse de dégarnir ses canons de la Somme pour aller sur Verdun. Les soldats tiennent ? Parfois à 1 contre 20 ? Hé ben envoyez-en, plein ! Et s'ils les rendent fous... tant pis pour les Allemands ! [:arantheus]

 

C'est ce qui va fonder la légende de Verdun : le fait que ce qui a fait la différence dans ces premiers jours, ce n'est pas la tactique, que les Allemands dominaient largement. C'est la résistance du poilu de base, et son sacrifice (très pratique pour la propagande, soit dit en passant). À noter que le Colonel Driant est mort à la tête de ses hommes dans ces premiers jours de la bataille, histoire de montrer qu'un député français Monsieur, ça ne rigole pas (bon, remarquez maintenant, on pourrait toujours leur envoyer les Balkany, je doute que l'ennemi résiste longtemps).

 

Et je m'en arrête là pour aujourd'hui parce que si je vous ai fait aussi long pour vous raconter rien que le lancement de la bataille, il me faudrait encore quelques posts pour faire la suite  :sweat:

 

Et pour rappel, Verdun aujourd'hui :

 

http://reho.st/i104.photobucket.com/albums/m178/richlanders/Great%20War/Verdun1.jpg

 

Pour une dernière image (étonnante, si) : régulièrement, on retrouve à Verdun (et ailleurs, comme à Massiges sur la Marne pour les connaisseurs) des soldats encore enterrés. Ici, 26 poilus qui étaient visiblement dans un poste de secours quand l'infirmerie s'est effondrée sur eux.

 

http://reho.st/cdn2-europe1.new2.ladmedia.fr/var/europe1/storage/images/europe1/societe/meuse-les-restes-de-26-poilus-retrouves-540854/10999736-1-fre-FR/Meuse-les-restes-de-26-Poilus-retrouves.jpg

 

Dans ces cas-là, il faut savoir qu'ils sont identifiés (autant que possible), et plus étonnant, leurs descendants sont contactés avec ce choix : enterrer le combattant avec ses copains, ou le ramener dans sa commune natale, plus d'un siècle après son départ. Le plus souvent, c'est le premier choix qui est fait, en présence des proches connus.

 

Voilà !  :hello:

      

Message cité 13 fois
Message édité par Stukka le 20-07-2015 à 15:56:03
n°42650607
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 20-07-2015 à 17:07:44  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

teepodavignon a écrit :

Tu parles très justement des détails techniques et des catalogues dispersés sur le terrain, mais pour les sentiments des hommes c'est pas trop ça.  :sweat:  


 
Durant les premiers jours, l'état d'esprit des troupes sur le terrain oscille entre le choc, la peur, la colère et le désespoir. C'est l'union des deux derniers, et le bombardement massif qui va donner cette résistance aussi désespérée que finalement, salvatrice.  
 
À ne pas confondre avec l'évolution de la bataille, ou c'est le désespoir qui va souvent prendre le dessus. Et la peur qui ne quittera personne. L'état-major s'aperçoit lui-même que la colère laisse la place au désespoir de manière trop ouverte lorsque l'on découvre un type pendu dans sa casemate (ce qui sera bien évidemment passé sous silence). Et qui motivera moult nouveaux changements puisque si des hommes commencent à préférer se suicider plutôt que de mourir à l'ennemi...
 
Mais les premiers jours ne sont rien d'autres qu'un mur de chair jeté face à un feu inconnu. Et les témoignages de furieux ne manquent pas. Même si eux aussi ont été "victimes" si je puis dire, du pacifisme d'après-guerre qui en voulant bien faire, a préféré concentrer la mémoire sur le désespoir des tranchées (puisque c'était la leçon à tirer de tout cela, après tout !). Ce qui a donné Tardi, considéré comme une référence sacrée, mais qui occulte une énorme partie de la chose et n'hésite pas à passer sous silence ce qui ne l'arrange pas. Les officiers sont fanatiques, les sous-officiers stupides, et seul le prolétaire est évidemment fatigué et a envie de se barrer de cet immense merdier.  
 
http://reho.st/https://fredericbaylot.files.wordpress.com/2013/06/tardi-2.jpg
 
http://reho.st/p7.storage.canalblog.com/72/63/1041152/83466886_o.jpg
 
Entre ce qu'il s'est passé et l'image qu'on s'en est fait, il y a un fossé. Noël 1914 n'a été une trêve que de manière ultra-minoritaire, puisqu'ailleurs, au même moment, on se charcutait cordialement la gueule (le 24e d'infanterie de Paris se retrouve par exemple le 24 décembre au fond d'un canal crevé et boueux avec les troupes Allemandes, façon combat dans une arène romaine). Idem pour les officiers, présentés comme des planqués, il a fallu passer des ordres pour calmer certains qui chargeaient avec leurs troupes. Comme ici, le colonel Desgrées du Loû, qui sort de sa tranchée en 1915... avec son drapeau pour mener la charge.
 
http://reho.st/2.bp.blogspot.com/-ahG_9Pddkeo/T2jCXTYNEKI/AAAAAAAAAG8/UdO6URQ5sm8/s1600/le+colonel+desgres+du+lou.gif
 
Bref. Les sentiments des hommes à Verdun, c'est d'abord la peur, le désespoir et la colère, et d'ailleurs, au début, contre l'état-major qui n'a pas écouté leurs avertissements alors qu'ils entendaient les convois livrer les Allemands. Contre les artilleurs qui ne les soutiennent pas (ils ne savent pas que les canons ont été battus et que la fumée des combats empêche les canons en état de tirer de viser). Puis, contre les les canons Allemands lorsqu'ils donnent sur eux. Et contre les Allemands eux-même lorsqu'enfin, ils les voient après des heures à s'en être pris plein la gueule. Parce que quand tu as tes copains les tripes à l'air à côté de toi et que malgré ça, on continue de t'arroser, en général, tu deviens fou.  
 
Et quand en plus on vient te chercher au lance-flammes...
 
Pour les sources sur les sentiments de la troupe, je me base principalement sur l'ouvrage de Pierre Miquel Mourir à Verdun (très précis au demeurant). Mais s'il y a des arguments contre cette version, je suis prêt à les entendre  :jap:  
 
Ho, et au fait, le quota obus.
 

Spoiler :

http://reho.st/byroncrawford.typepad.com/.a/6a00d8341c558f53ef01b7c7a99dba970b-pi
Nora Isabel Stadler pour les curieux


 

n°42651936
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 20-07-2015 à 19:31:15  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Chou Andy a écrit :


 
Deux millions d'obus, mon dieu...
 
Je me posais une question : quand on tapisse le terrain de bombes comme ça, lorsqu'on passe dessus pour cramer les survivants, est-ce qu'on ne risque pas de marcher sur des obus qui n'auraient pas explosé ? Ou c'est du tellement gros calibre que ça explose toujours ?


 
Pour la petite histoire, en fait, les démineurs n'existaient pas jusqu'alors parce qu'on avait jamais eu trop de problèmes avec des pluies de plusieurs milliers d'obus.  [:dao]  
 
Au début, donc, quand ça tombait sur des zones civiles, les sapeurs pompiers devaient s'y coller à la débrouille. Et dans le meilleur des cas, on appelait des spécialistes du génie (qui étaient souvent occupés ailleurs, curieusement) pour faire sauter l'engin. Il a fallu attendre un peu avant de voir de vrais démineurs apparaître.
 
À noter que ceux qui avaient des balls de 50kg pièce, c'étaient les artilleurs et spécialistes du génie de première ligne. [:roger21:1]
 
En effet ils avaient une mission fort risquée :
 
En cas de tirs d'obus fusants, à savoir des obus qui explosent en l'air en envoyant des billes d'acier dans tous les sens (contrairement à une idée reçue qu'on retrouve dans 99% des films, on ne tirait pas de l'explosif partout ; l'explosif servait à défoncer les retranchements, et le fusant à éclater les troupes à découvert ; au début de la guerre, puisqu'il n'y a pas de tranchées, c'est donc principalement ce que l'on envoyait... et c'est après que l'on s'est aperçu qu'il allait falloir produire de l'explosif pour péter du retranchement en quantité), certains n'explosent pas.
 
Une image d'obus fusant pour idée :o  
 
http://reho.st/auto.img.v4.skyrock.net/7393/23567393/pics/682319700_small.jpg
 
Hé bien les mecs sortaient des tranchées pour aller chercher les obus non explosés, les ouvraient à leurs risques et périls, récupéraient la fusée (d'où son nom) ayant foiré sa mission de faire exploser sa charge en l'air, et regardaient son réglage, du genre X secondes. De là, les types déterminaient que vu l'angle de l'obus, vu son calibre et donc le type de canon ayant tiré dont ils connaissaient les vitesses de projectiles, et vu le temps au bout duquel l'obus devait exploser...
 
Ils pouvaient déterminer la direction et la distance approximative du point de départ.
 
De là "Allô l'artillerie ? Vous avez du margoulin à meuler." [:khoma]
 
Ils se protégeaient comme ils le pouvaient (j'avais déjà fait un post sur les protections, on ne va pas insister [:clooney6] ).
 
Mais on a des témoignages d'artilleurs qui sortaient avec leur casque adrian et leurs épaulettes du même type, peu connues aujourd'hui, à savoir des lames de métal glissées dans du tissu, comme sur l'image ci-dessous :
 
http://reho.st/i50.tinypic.com/28tw2ag.jpg
 
Et que les soldats français pouvaient voir en train de bosser sur les obus non-explosés alors que le feu n'était pas fini car devant envoyer au plus vite les informations à l'artillerie, et qui donc, blindés sur la tête et aux épaules, voyaient les billes des fusants ricocher sur eux dans un joli bruit métallique. [:woka:2]
 
Bon cela dit, on a ces témoignages, mais aussi ceux des mêmes types mourant de toutes sortes de manière dans leur mission.  :sweat:  
 
Sur ce, je me calme un peu, je n'ai que trop parlé. Je note pour la Crimée (sans promettre !), et si d'autres veulent la suite de Verdun, qu'ils n'hésitent pas à me faire signe. Si ça n'ennuie pas trop les autres, diplomatie, tout ça [:l'artefact:2]

n°42655700
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 21-07-2015 à 00:38:29  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

von35 a écrit :

Il faudrait carrément un topic Stukka !

 

1 histoire par semaine

 

:jap:

 

Sinon une histoire sur les Fusiller Marin  lors de la bataille de Dixmude ça m'intéresse.

 

Hélas, mon propre topic ne durerait pas je le crains ; rien que là, j'ai passé presque deux mois sans post historique ici.

 

Après, contre des millions de pétrodollars, je joue le Père Castor autant que vous voulez fut-ce sur Youtube en fumant la pipe [:jerome38:5]

 

En tout cas, merci braves gens. Je note pour les suggestions (la Crimée, les Arditis, Dixmude, le Vietnam pour Monsieur Foestus, etc). Comme toujours, ça fait plaisir [:bakk47]

 

Du coup, je ferai une suite au post sur Verdun, histoire de parler de la célèbre opération "La prise du fort Trololo"

 

Et le quota image.

 

http://reho.st/zoocountry.quinceanera-sweetfifteen.com/images/weird_animals_17.jpg

 

Sur ce, je retourne lurker  [:dao]

Message cité 4 fois
Message édité par Stukka le 21-07-2015 à 00:48:20
n°42700283
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 24-07-2015 à 19:55:40  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Qu'est-ce que c'est que ces histoires de copycat ? [:freeza01]

 

Bien, puisque sur ces dernières pages, nombre d'entre vous ont parlé de forteresses et autres, comme convenu, laissez-moi poursuivre un petit peu avec Verdun, et plus spécifiquement, l'histoire (peu banale) du fort de Douaumont.

 

http://reho.st/www.strangehistory.net/blog/wp-content/uploads/2015/02/fort-douaumont.jpg

 

Dans le dernier post, nous parlions de l'apocalypse qui s'est déversée sur les troupes françaises en ce beau matin du 21 février 1916. Et de comment une résistance désespérée a tenu le coup, régulièrement alimentée en chair à canon face au feu. Hé bien reprenons : en ces premiers jours de bataille, l'état-major français situé à Chantilly est complètement aux fraises  ([:emile_zola:1]). Et pour cause, pour prendre des décisions, il a besoin de cartes, qu'on lui fait porter. Sauf que celles-ci ne correspondent plus à aucune réalité : les tranchées sur les plans n'existent plus, et même lorsque c'est encore le cas, le temps que les généraux se décident, l'artillerie allemande a le temps de refaire toute la géographie locale et donc de rendre la décision caduque.

 

Ce qui se traduit sur le terrain par des troupes qui arrivées pour la relève, découvrent que tiens, ben la position X, elle devrait être là mais il n'y en a plus. Et puis le bataillon Y qui l'occupait non plus. [:chiminiv9:2]

 

Des régiments de vivants relèvent donc des morts à certains endroits, et se contentent d'annoncer à l'arrière qu'on a perdu telle unité, littéralement désintégrée. Puis, on s'installe comme on peut dans le terrain labouré, comme par exemple ici.

 

http://reho.st/cdn2.gbtimes.com/cdn/farfuture/FyXdcxYmp3dHv_CAkKK48uZtidL0hr-ypkagEYjENHA/mtime:1400582368/sites/default/files/styles/768_wide/public/2014/05/20/2014-05-19_cdc_1guerremondiale.jpg?itok=E8qVwwpq

 

Heureusement, dans cet immense chaos, des structures en dur tiennent encore bon : les forts de défense ! À commencer par celui de Douaumont [:petoulachi:1]

 

http://reho.st/www.lesfrancaisaverdun-1916.fr/fortification/douaumont-plan2.gif

 

Une forteresse conçue pour arrêter de vils envahisseurs ! Avec du canon, Monsieur, ça oui !

 

Sauf que voilà : en 1915, chez les Français, il y a eu une super décision de prise.

 

"Bon, pour les forts, on fait quoi ? On renforce les garnisons ?
- Nan, on les désarme.
- Hein ? Mais ? Pourquoi ?
- Parce que c'est gros, c'est nul, ça ne bouge pas, et on ne gagne pas la guerre on restant sur place : on attaque ! Retirez les canons et donnez-les à des unités mobiles !
- Oui mais pour se défendre...
- Ta gueule mon petit, si tu veux jouer défense, tu joues Protoss, en attendant, tu me vides ces forts bordel de pipe ! [:hish:4]
"

 

Or, le 25 février 1916, vu le bordel sur Verdun, le commandement décide de confier le secteur à un certain général Pétain. [:haha petain]

 

Mais pendant que les commandants français se passent le flambeau, les Allemands, eux, lancent une offensive majeure sur le fort de Douaumont, qu'ils voient comme un sérieux atout. L'avance est compliquée, les Français continuent de semer le souk dans leurs opérations en surgissant des trous des bombardements... et il est décidé d'arrêter l'offensive près du fort vers 17h alors que la nuit commence à tomber.

 

http://reho.st/www.lesfrancaisaverdun-1916.fr/photos/p274.jpg
Pas contents !

 

Sauf que voilà : une poignée d'Allemands constate que le fort ne tire pas. [:haha klemton]

 

Et décide d'aller voir ce qu'il se passe dedans.

 

Un officier s'élance donc avec une dizaine de ses hommes, et parvient à descendre dans les fossés, puis à approcher des bâtiments toujours sans aucun coup de feu. C'est louche ! Bon allez, hop ! Ils tentent le tout pour le tout et s'infiltrent dans le fort, ne rencontrant aucune résistance. Avant de déboucher dans la cour du fort sur quelques soldats français forts âgés : des territoriaux. C'est-à-dire des types trop vieux pour l'armée classique ou la réserve, et à qui on confie des tâches subalternes le plus souvent, puisque moins vigoureux que les jeunes gens. [:master-trav:3]

 

En réalité, le fort n'abrite qu'une cinquantaine de ses hommes, qui étaient occupés à voir s'ils pouvaient utiliser la coupole principale pour participer à la bataille eux aussi. Dans la confusion de cette immense offensive, l'état-major n'a pas pensé à renforcer le fort, trop occupé à envoyer tout ce qu'il pouvait en première ligne, et les communications n'ont pas permis d'avertir les occupants que les Allemands arrivaient droit sur eux. Les Allemands regroupent tout ce petit monde sur la place d'arme, et le vieil artilleur qui commande les territoriaux, en constatant que les Allemands qui viennent de les capturer ne sont que dix, s'exclame :

 

"Ben merde ! Si j'avais su que vous étiez si peu, on aurait résisté !" (authentique)
Ce à quoi l'officier allemand répond (authentique aussi) : "Trooooooop taaaaaaaard ! [:arantheus]"

 

Les Allemands viennent de capturer le fort à douze, et sans préparation aucune. Ils sont rapidement renforcé par le reste de leur compagnie, et le lendemain, les journaux allemands ne se sentent plus d'annoncer qu'ils viennent de coller une grosse cartouche à l'armée française en prenant Douaumont [:patrick b666:5]

 

Le fort devient un symbole, que les Français doivent reprendre [:moonzoid:2]. De là, nos amis germains vont renforcer la forteresse et la tenir, avec une stratégie fort amusante, intitulée :

 

"On vous arrose la gueule depuis le fort qu'on a bourré d'armes, mais venez, venez, grimpez sur le fort pour vous approcher..."

 

Et dès que les Français sont dessus : "Allô notre artillerie ? Tirez sur nous, vous inquiétez pas, on est à l'abri [:campi:1]"

 

Ce qui donne ceci sous les bombes (image rare, les enfants !) :

 

http://reho.st/www.lesfrancaisaverdun-1916.fr/fortification/douaumont1.jpg

 

Et ceci quand c'est calme. Je vous laisse comparer avec la première photo de ce post.

 

http://reho.st/auto.img.v4.skyrock.net/3645/77463645/pics/3202832445_1_18_dSvz4uQi.jpg

 

Bon, à noter que le 8 mai, les Allemands essuient de lourdes pertes : Hans a fait le con à côté de la réserve de grenades, elle-même à côté des lance-flammes. 800 morts  :sweat:

 

À noter que ne pouvant guère sortir pour enterrer proprement leurs morts, que l'on retrouvait sans cesse dans la partie ravagée du fort, les Allemands la murèrent et y placèrent une croix. Les 679 corps des soldats tués ce jour-là sont encore derrière aujourd'hui. Un petit peu dur pour le moral des troupes dans le fort, qui avaient leurs camarades morts dans les murs. Sympa.

 

http://reho.st/www.photos-alsace-lorraine.com/thumb/24171.jpg

 

Mais les Français n'arrêtent pas les offensives ! Comme ici, le 22 Mai 1916, lorsque des éléments du 129e d'infanterie se retrouvent bloqués sous les tirs de mitrailleuse... dans l'enceinte du fort que les Allemands vont donc bientôt bombarder. Les types de cette photo ont passé un mauvais quart d'heure.

 

http://reho.st/www.lesfrancaisaverdun-1916.fr/photos/p341.jpg

 

Les offensives françaises échouent l'une après l'autre. De février à septembre 1916, les combats autour du fort tourneront au massacre.

 

Le général Nivelle, qui a pris en charge les opérations (pour des raisons plus politiques que stratégiques diront certains  :o ) n'est pas du genre à arrêter pour autant. Du coup, Pétain qui rôde encore dans le coin s'en mêle et explique que ça suffit les conneries : que l'on me ramène des obusiers de 400mm, tu vas voir ta gueule, Douaumont !

 

http://reho.st/www.lesfrancaisaverdun-1916.fr/photos/p222.jpg
La grosse colère, allégorie.

 

Le 23 octobre 1916, les Allemands qui étaient occupés à rigoler en écoutant les obus français ricocher sur la forteresse comme c'est le cas depuis des mois sont soudain très surpris : une explosion monstrueuse fait trembler les murs.

 

Il est 12h30 et le canon de 400 français vient de toucher l'infirmerie. Plus de 50 blessés, ainsi que tous les infirmiers, médecins, chirurgiens et assistants sont tués sur le coup.

 

À l'intérieur, ça rigole tout de suite moins.  [:totoz]

 

Second obus 10 minutes plus tard : toute la casemate 8 disparaît avec ses dizaines d'occupants.

 

PANIIIIQUE ! [:xenusion:4]

 

Nouvel obus de 400mm : la casemate 10 est elle aussi écrasée instantanément avec toute l'escouade qui la défendait.

 

Encore un obus : cette fois-ci, la réserve de munitions est touchée, avec les sapeurs qui s'y trouvaient. Près de cinquante d'entre eux sont tués sur le coup, le fort est secoué par des explosions internes, et les obus toxiques commencent à déverser du gaz dans les couloirs. Ah oui, et histoire que l'horreur soit complète, les Français envoient eux-même du gaz sur toutes les sorties. Les Allemands qui n'ont pas eu le temps de mettre leur masque ou tentaient de sortir dans des crises de folie (les fameuses) sont à la fois asphyxiés et brûlés par la fumée chimique.

 

Ho, et parce que ça n'est pas encore assez apocalyptique : le système électrique lâche, plongeant toute la garnison dans le noir avec pour seule lueur celle des incendies dus aux munitions.

 

Les Allemands, à court d'eau face aux incendies, avec l'infirmerie qui a sauté, les munitions et les types qui deviennent fous, évacuent.

 

Du côté Français Pétain et Nivelle se regardent :

 

"On peut arrêter la simulation de tir."

 

Parce que oui, c'était juste un exercice [:bakk24]

 

Satisfaits, les Français décident de lancer leur grande offensive le lendemain puisque le plan semble pas mal et remettent le couvert. Autant vous dire que même si les Allemands réoccupent le fort rapidement pour le défendre, il est repris le jour-même.

 

Et il ressemble désormais à ça :

 

http://reho.st/www.lesfrancaisaverdun-1916.fr/fortification/douaumont38.jpg

 

Désormais, le fort est français et le restera. Un tir allemand de 420 mm y écrase une nouvelle casemate le 14 décembre 1916, tuant 21 soldats français. 7 d'entre eux ne purent pas être extraits et sont encore enfouis sous les décombres aujourd'hui.

 

http://reho.st/www.memorialgenweb.org/photos/55/55-25046.jpg
(c'est la meilleure image que j'ai pu trouver, désolé)

 

La reprise du fort de Douaumont, perdu dès le début de la bataille, symbolisera aussi la victoire par sa reprise. D'où l'importance du site de Douaumont pour le souvenir de Verdun.

 

Même s'il est plus compliqué de rappeler une chose : il fallu 12 Allemands pour le capturer. 130 000 Français moururent pour le reprendre.

 

À titre d'exemple, en 1917, soit moins d'un an après la fin de la bataille, voilà ce que les soldats français retrouvent par exemple dans les trous autour de Douaumont au détour d'un obus.

 

http://reho.st/reho.st/www.worldwar1.com/tripwire/jpg/1008.jpg

 

C'est vous dire si ça a moyennement rigolé autour du fort.

 

Un dernier "Avant/Après" pour la route ?

 

http://reho.st/www.allworldwars.com/image/073/GermanAirForceWWI-28.jpg

 

http://reho.st/www.allworldwars.com/image/073/GermanAirForceWWI-29.jpg

 

Et le fort aujourd'hui.

 

http://reho.st/www.tourisme-verdun.fr/medias/decouvrez_verdun/verdun_14_18/fort_de_douaumont_01_zoom.jpg

 

http://reho.st/www.lesfrancaisaverdun-1916.fr/fortification/douaumont17.jpg

 

Voilà, et désolé avoir été un peu long !  :hello:

Message cité 7 fois
Message édité par Stukka le 25-07-2015 à 01:24:16
n°42700543
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 24-07-2015 à 20:39:17  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

bobdumas a écrit :

Les murs et plafonds faisaient combien d'épaisseur ?


 
Sauf erreur, 2,50m d'épaisseur. Avec en sus de la terre par-dessus.  [:dao]  
 

Chou Andy a écrit :

Comment on sait aussi précisément ce qu'il se passait ?
Le nombre de victimes par tir, tout ça. Les Allemands consignaient tout et on a retrouvé les papiers ? On le déduisait à partir des observations sur le moment et des corps retrouvés à la reprise du fort ?


 
Les officiers écrivaient des rapports extrêmement détaillés quotidiennement. En France, c'est ce que l'on appelle les "Journaux de marche" que vous pouvez consulter sur le site Mémoire des Hommes. Chaque régiment a le sien, et on y retrouve toutes les observations : mouvements des unités bien sûr, mais aussi déroulés des combats, dénombrement des pertes, heures des bombardements, et lorsque cela était possible, les obus étaient même comptés.  
 
Du genre "Avons reçus 11 tirs de 77mm explosifs entre 11h20 et 11h24, en provenance de l'arrière du bois 204. Deux blessés légers, dont un sous-officier. Notre artillerie contrebat de 11h35 à 11h55. Les deux blessés sont évacués durant la nuit."
 
Dans certains cas, ça se lit comme un polar (du genre quand les types envoient des patrouilles nuit après nuit et tombent sur des trucs bizarres). Pour les curieux, donc  :jap:  
 
Et quota image liée :
http://reho.st/blog.myheritage.fr/wp-content/uploads/2014/07/800px-River_Crossing_NGM-v31-p338.jpg
 
Cheval + manteau de cavalerie = classe [:reddie]

n°42994652
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 24-08-2015 à 16:05:32  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Bon, c'est pas tout ça, mais nous approchons doucement de la fin de la belle saison, et il se trouve qu'il y a maintenant 101 ans, l'été nous a légué un petit paquet d'images étonnantes. Et comme là, tout de suite, j'ai un peu de temps et que j'ai envie, paf, ça tombe sur vous. C'est pas d'bol. Allez, revenons un siècle en arrière. [:goumite:3]
 
Car le 22 août - c'était il y a deux jours pourtant - on n'a pas forcément évoqué l'anniversaire de ce qui reste à ce jour, le jour le plus sanglant de l'armée française.  
 
Mais, faisons un bilan de l'été. En version abrégée, sinon, on n'est pas couchés. ([:popoll:2])
 
Pour faire vite, souvenez-vous. En ce temps là, la mode est à la moustache, et pas uniquement à titre ironique chez les hipsters. L'un des moustachus les plus célèbres est François-Ferdinand d'Autriche, Archiduc de son état, qui lors d'une tournée en Serbie pour faire coucou à la population locale, a bien des ennuis, puisque non seulement on lance une bombe sur sa voiture (qu'il détourne aisément car on le surnomme aussi L'Archiduc de Mariokart [:nexus-5]), mais en plus, en voulant voir les blessés suite à ladite bombe, recroise par hasard le chemin de l'un des comploteurs, qui pensait que c'était foutu pour l'opération. Du coup, ce dernier lâche le sandwich qu'il mangeait, sort son pistolet, et la suite, vous la connaissez. Mais si on vous montre souvent des gravures et images de presses, on a pourtant des photos de l'époque.
 
http://reho.st/cache.itele.fr/content/videos/87001/image1/detail/53aed9801c047Sarajevo1.jpg
L'Archiduc en tournée serrant des paluches.
 
http://reho.st/https://lejournal.cnrs.fr/sites/default/files/styles/visuel_principal/public/assets/images/631-15_72dpi_1200px.jpg?itok=Nu5Z5gBw
L'Archiduc le jour de l'attentat, très exactement cinq minutes avant d'être abattu
 
http://reho.st/www.interet-general.info/IMG/Sarajevo-Arrestation-Gavrilo_Princip-28juin1914-1.jpg
Gavrilo Princip, l'assassin, arrêté et traîné jusqu'à un endroit où l'attendaient toute la garde autrichienne, une chaise, un couvre-théière, une rallonge-électrique, dix bottins, des pinces crocodiles et une batterie de R19
 
http://reho.st/cdn1.img.fr.sputniknews.com/images/101725/99/1017259990.jpg
Le couple archiducal après l'attentat.
 
Je vous passe les explications sur l'enchaînement des menaces diplomatiques et alliances qui se mettent en place, logiquement, vos cours d'Histoire ont déjà tout dit. Par contre, un certain roman national voudrait que le mois de juillet 1914 voit la population réaliser ce qui la guette. En fait... non.
 
Par exemple, un des plus grands titres de presse de l'époque, le 20 juillet, soit 10 jours avant que tout n'explose, n'en est encore qu'à titrer sur les procès à rebondissements et les faits divers à la con du moment ("La presse, c'était mieux avant !" oui, en fait, non).
 
http://reho.st/self/8220b2da32955484afb73448081d038b29c5ca97.jpg
 
Pour information, le procès Caillaux, c'est ça :
 
http://reho.st/self/ba87529a617a38f265676d661a3c8943b4745f99.jpg
 
À savoir quand la femme d'un ministre sur lequel Le Figaro s'acharnait depuis des mois a décidé que hé, ho, ça va aller oui ? Et a donc pris son plus beau chapeau, son plus gros flingue et est allé cribler de plomb le patron du Figaro de l'époque. Aujourd'hui, le monde a évolué : avec Twitter, la belle serait restée chez elle a pleurer #indignation #politiquedecaniveau #enculosquandmême.
 
En fait, à l'exception des gens bien informés (dont la presse ne fait pas partie  :o ), pour tout le monde, il n'y a rien de particulier, à part une lointaine crise en Serbie. Tout va en fait se dérouler en l'espace d'une semaine, ce que l'on appellera "la crise de juillet", qui donnera, le 1er août 1914, la situation suivante :
 
Vous êtes tranquille à prendre le café, rien à foutre de ces histoires politiques, ça va bien se régler. Quand arrive un camion près de la terrasse où vous buvez pépère, et en descend un mec qui colle une affiche qui intéresse tout le monde, pendant que tous les clochers de la ville se mettent à sonner le tocsin (l'an dernier, nombre d'églises ont tenté de célébrer l'événement, mais ont confondu le tocsin et le glas  :whistle: ) :
 
http://reho.st/s2.lemde.fr/image/2014/03/27/534x0/4390363_5_4310_2-aout-1914-mobilisation-la-foule-lisant_db66c5da238775b9d29fe7b583063615.jpg
 
Félicitations, demain, vous n'allez pas au boulot !
 
En lieu et place, vous avez environ 2 jours pour faire un bisous à maman, et partir rejoindre votre caserne avec pour mission de botter des culs [:lefrogg:2]
 
C'est l'enthousiasme général. Pas seulement parce qu'on va aller distribuer des taloches aux Allemands, mais aussi parce que merde, tout le monde est mobilisé. Que tu aies 20 ou 40 ans, en route ! Alors certes, c'est emmerdant, mais bon, on voit ça comme une aventure, une épopée, et surtout, on ne veut pas laisser partir tout le monde le moral dans les chaussettes. C'est une épreuve, alors bon courage !  
 
Ici, un officier porté en triomphe par la foule, gare de l'Est peu après l'annonce de la mobilisation :
 
http://reho.st/centenaire.org/sites/default/files/styles/full_16x9_media/public/atoms/images/excelsior_01.jpg?itok=G7wEGODO
 
Des chanteurs de rue mobilisés et leurs copains défilent à Paris, toujours ce 1er août
 
http://reho.st/vergue.com/media/.BAIN-16971_s.jpg
 
Bref, vous voyez l'esprit.
 
http://reho.st/vergue.com/media/ROL-41725.jpg
 
Tout le monde est donc d'accord : direction Berlin !
 
http://reho.st/auto.img.v4.skyrock.net/2089/75302089/pics/2939890435_1_19.jpg
 
Attendez, non ! Comment ça "Vers Paris" ? Mais enfin, c'est pas possible, vous n'avez pas suivi ou quoi ? [:zedlefou:1]
 
http://reho.st/www.pulceo.com/i/b/152/l-ete-1914-la-mobilisation.jpg
 
Bref, on a que quelques jours pour se préparer, alors on rappelle aux troupes les bases du service militaire, tiens, prends ton fusil, prends ton splendide uniforme garance et bleu, et en route pour la Belgique, puisque c'est par là que les Allemands ont décidé de passer. Ils sont joueurs, alors.
 
Et à l'époque, comme on n'a pas internet ni France 2 et ses reconstitutions moches, pour suivre l'aventure depuis la maison et savoir où papa et fiston sont en train de crapahuter, on fait comme on peut.
 
http://reho.st/self/c54bc09ca498c273e01a52918dcec0ea857a96df.jpg
 
Bref, c'est la grosse impatience ! On ne sait pas trop à quoi va ressembler cette guerre, mais on se l'imagine bien. Comme toutes les guerres, des armées en mouvement, des charges héroïques, des combats à la baïonnette et au sabre clair... ça promet ! On suit aussi la guerre par le courrier, mais ce premier mois, il n'y a rien de bien passionnant à dire : les soldats marchent à longueur de temps, sautent d'un train à l'autre quand ils le peuvent, et passent leur temps à faire de l'exercice dans divers bleds dont ils ignorent tout avant de repartir aussitôt.  
 
En Belgique, l'accueil est triomphal : les Français arrivent soutenir l'armée belge en difficulté, maintenant, ça va chier !  [:cowboy]  
 
Sauf que l'armée française, épaulée par le corps expéditionnaire britannique, rencontre l'ennemi pour la première fois autour de Charleroi, riante cité bien connue pour son... ses... okay, Charleroi, donc, le 21 août 1914.
 
Attention les Allemands, on vous envoie... notre glorieuse cavalerie ! [:360no2]
 
http://reho.st/mairiederemy.pagesperso-orange.fr/histoire/imageshist/cuirassier.jpg
 
"Allez les gars, en av... [:360no2:1]
- BRATATATATATATATATATATA
"
 
La France découvre brutalement que la cavalerie, ça ne marche que moyennement contre des mitrailleuses et des canons qui envoient de l'obus fusant (souvenez-vous : des obus qui explosent en l'air en envoyant une pluie de balles, oubliez l'obus explosif pour l'instant  :o )
 
Bon, c'est pas grave. On va envoyer l'infanterie dès le lendemain alors !  
 
"Creusez des tranchées, au cas où :o " ordonnent quelques officiers. "Messieurs, l'heure est à l'offensive, tas de campeurs  :fou: " répondent leurs collègues. Donc, on ne creuse pas de positions défensives.
 
C'est comme ça qu'un certain nombre de régiments autour de Charleroi, placés en réserve, entendent d'abord le bruit du canon qui se rapproche méchamment, aperçoivent des avions qui tournent au-dessus d'eux, et se retrouvent avec des cavaliers paniqués et pour beaucoup blessés qui se replient en panique au milieu d'eux, accompagnés bientôt de colonnes de fantassins qui se barrent en courant en sale état.
 
Je vous laisse deviner l'état du moral de ces unités quand leurs guetteurs leur signalent les premiers soldats allemands en approche.  :sweat:  
 
Bon ben, faut y aller, hein  [:totoz]  
 
Dans le meilleur des cas, les unités sont planquées dans des bois, avec des mitrailleuses dispersées et mal approvisionnées en munitions. Dans le pire, on les fait charger, en terrain plat et découvert, avec leur bel uniforme qui n'aide pas (mais qui sur ce terrain, ne change pas grand chose) :  
 
http://reho.st/www.poilusvic.claudelarronde.fr/resources/attaque-blog.jpg
 
Avec en face, ça.
 
http://reho.st/www.allworldwars.com/image/085/GermanWWIPhotos099.jpg
 
"Bon, on fait quoi chef ? On tire ?
- Ben oui, hé. Ils sont cons, que veux-tu que je te dise ?
"
 
C'est donc un massacre. Les Allemands, tactiquement supérieurs, ont une excellent coordination entre leurs mitrailleuses, leurs canons et leur aviation, ce qu'en France, on ne fait pas.  
 
Le général Lanrezac, qui commande la 5e armée française engagée à Charleroi, reçoit l'ordre de tenir à tout prix, parce qu'encore une fois : "C'est une guerre d'offensive, on ne recule pas ! [:moonzoid:5]"
 
Sauf que du début de la bataille, le 21 août 1914, à la fin, le 23 août 1914, son armée est taillée en pièce. Il décide donc de désobéir, pour éviter un encerclement... et c'est ce qui va changer le cours de la guerre. Car en acceptant de reculer, plutôt que d'être exterminé, il permet de ralentir l'armée allemande et de garder une ligne de défense, au lieu de créer un boulevard vers Paris. S'il n'avait pas désobéi, tout le monde s'accorde à dire que c'était perdu. Mais ça, ce fut après la guerre qu'on put le comprendre. Sur le coup, Joffre le limogea pour insubordination. Et ce n'est que bien plus tard qu'on s'aperçut que merde, en fait il était bon, il fallait le rappeler !  [:dawa]  
 
Ce qu'il refusa [:cerveau thalis]
 
Il fut quand même décoré de la Grand Croix de la Légion d'Honneur après la guerre (soit le même titre que Pierre Soulages ou Vladimir Poutine aujourd'hui  [:zytrasnif] )
 
Pour le bilan, ce fut simple : 27 000 morts français, et ce pour la seule journée du 22 août 1914.
 
Pour idée, c'est plus de 5 fois Waterloo. Ou 27 Omaha Beach.
 
Autant vous dire que ça a un peu fait la gueule dans les familles, quand les facteurs et représentants de l'état ont eu à aller frapper à 27 000 portes pour dire que héhé, désolé, mais votre mari/fils/frère/père parti il y a trois semaines, bah, il est déjà mort.
 
Va donc commencer un grand mouvement de retraite qui donnera la bataille de la Marne par la suite, coup d'arrêt brutal à l'avancée allemande.  
 
http://reho.st/scd.france24.com/fr/files_fr/imagecache/france24_ct_api_bigger_169/article/image/soldats-francais-1914.jpeg
 
Et si ce mouvement va sauver Paris, on l'oublie un peu trop, mais en fait, c'est aux Belges que l'on doit d'avoir tenu  [:dao]  
 
Parce que l'on a affronté qu'une partie de l'armée allemande, le reste étant occupé à réduire les poches de résistance belge, qui ne se rendaient pas facilement (Anvers mettra des semaines à tomber) et ne rigolaient pas trop avec l'ennemi. Votre station "Liège" amis parisiens ne s'appelle pas Liège par hasard : avant, elle s'appelait "Berlin".  
 
http://reho.st/horizon14-18.eu/wa_files/belges-d_C3_A9f-d_27anvers.bmp
 
Belge qui retarderont les renforts allemands avec une autre technique dont j'ai déjà brièvement parlé, je crois : le "train fantôme". Vous prenez une locomotive, vous la bourrez ras-la-gueule, vous l'envoyez à fond sur les rails, vide de personnel, et vous la laissez percuter un convoi de renforts teutons. Succès garanti, peloton d'exécution aussi pour le cheminot pris.
 
Voilà ! C'était un petit point sur l'été du siècle dernier (enfin, 101 ans). Et donc, le jour le plus sanglant de l'histoire de l'armée française jusqu'à aujourd'hui.  [:dao]  
 
 

n°42995389
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 24-08-2015 à 16:49:50  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

karlit a écrit :

J't'épouse quand tu veux Mec :o


 
Parle-moi d'abord de ton compte en banque [:justhynbrydhou:4]
 


 
[:gordon shumway:2]
 
Et de manière générale :

Citation :

Message gentil


 
Merci, bonnes gens  :jap:  
 
Faudrait que je rentabilise ça, genre sortie HFr sur le terrain façon sortie scolaire [:empificator:4]
 
Bon, et quota pour dire qu'on avait aussi nos mitrailleuses à nous (mais dispersées et pas forcément bien approvisionnées) :
 
http://reho.st/rosalielebel75.franceserv.com/armesportatives/mitrailleuse-saint-etienne-1.jpg
 

n°43005869
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 25-08-2015 à 12:52:28  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Leg9 a écrit :

Oui, l'époque des as je connais, mais je voyais le début de l'aviation militaire plus vers 1916 en fait :o

 

Trop de "Wings", pas assez de manuels scolaires [:spamafote]

 

Oui mais Wings, sacrebleu, quelle référence ! Et quelle introduction ! [:flagadadim] https://www.youtube.com/watch?v=jEHwr_WiiE4

 

Sinon, l'image d'une aviation de guerre absente en 1914 n'est pas vraie, mais elle est moins fausse que celle imaginant des biplans s'affrontant dans les cieux dès ce moment, si je puis dire.

 

Grosso modo, durant les premières semaines de la guerre, les avions ne sont vus que comme une version plus mobile des ballons d'observation. On ne sait pas tirer au travers de l'hélice (j'avais fait un post là-dessus  [:dao] ), on se contente donc de se servir des appareils pour faire de la reconnaissance. Et parfois, lorsque deux avions ennemis se croisent, les équipages se saluent. Ce n'est que plus tard qu'ils embarqueront des armes (pistolets, fusils, fléchettes à larguer, cordes à enrouler dans l'hélice de l'autre, bref, du bric-à-brac) puis des mitrailleuses. Les premières véritables escarmouches entre appareils (qui ne volent pas en escadrilles !) arrivent à l'automne 14, et il faut attendre 1915 pour voir le début de la guerre aérienne telle que nous l'imaginons, d'abord avec Roland Garros et son hélice blindée (qui peut donc tirer devant son avion), puis avec le "fléau Fokker", avec sa mitrailleuse synchronisée avec l'hélice, qui peut donc tirer devant lui sans souci.

 

Tout cela, j'en avais parlé, je ne m'étale pas.

 

En plus tout en écrivant ce post, je vois que des intervenants ont brillamment abordé la chose, merci à eux :jap:

 

Du coup, pour une petite idée du fait que Leg9 n'a vraiment pas tort en ne voyant pas l'aviation militaire à sa place en 1914, rappelons que la population non plus :

 

http://reho.st/https://geographicalimaginations.files.wordpress.com/2012/10/heritage-july1998.jpg

 

Ça, c'est une représentation d'un Taube allemand au dessus de Paris à la fin d'août 14, inaugurant une série de raids qui durera encore un moment. Ces avions se contentent de larguer des messages accrochés à un fanion aux couleurs de l'Allemagne (demandant à la ville de se rendre devant l'avancée allemande), et parfois, de jeter une paire de grenades qui ne font ni grands dégâts, ni grand peur à la population.

 

Puisqu'un marché s'installe : des avions allemands au-dessus de Paris ! C'est tellement exotique !  [:dawa]

 

Le long de la Seine et sur les hauteurs de la ville, de petits malins se mettent alors à louer aux curieux chaises-longues et jumelles pour guetter et suivre ces majestueux appareils qui survolent la ville. C'est dire si on ne voit pas l'avion comme un truc dangereux, mais juste comme un appareil étonnant. Donc pas véritablement quelque chose de militaire.

 

Les Parisiens feront moins les kékés quand ils verront par une belle nuit de 1915 les projecteurs de la ville s'allumer et des zeppelins apparaître au-dessus de la ville. Mais c'est une autre histoire.

 

Voilà pour le complément. [:freeza01]

Message cité 5 fois
Message édité par Stukka le 25-08-2015 à 12:53:42
n°43129044
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 05-09-2015 à 13:51:35  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Je sais que j'ai posté il n'y a pas longtemps et tout, et que je voulais vous parler des zeppelins au-dessus de Paris, mais étant tombé entre temps sur un truc plus ou moins étonnant à base de galopin méconnu, je me suis dit que je pouvais me permettre un petit post en passant. [:lumbahaab:3]

 

Commençons par une image étonnante :
http://reho.st/www.cwgc.org/dbImage.ashx?id=12683
Qu'est-ce qu'elle a d'étonnant ? C'est le plus grand cimetière australien au monde. (en tout cas, d'après la presse australienne, on va donc supposer qu'elle sait).

 

Et là où c'est plus étonnant, c'est qu'il n'est pas en Australie... mais en France. À Pozières, pour être plus exact. Plus de 7 000 Australiens reposent près de ce petit village inconnu. Et seuls 3 000 sont au cimetière, les 4 000 autres dormant encore un peu partout dans la campagne environnante, ce qui doit vous laisser une petite idée de comment ça a moyennement rigolé dans le coin. Le nom ne vous dit rien ? Hé bien pourtant, en Australie, il est attaché à une véritable légende méconnue par ici : celle d'Albert Jacka.

 

Ce nom ne vous dit rien ? Pourtant, au pays des animaux mystérieux, c'était un peu le héros du coin, comme le prouvent les affiches de propagande ci-dessous.

 

http://reho.st/www.gallipoli.gov.au/bravery-awards-at-gallipoli/images/large/jacka_artv00026-L.jpg
http://reho.st/www.gallipoli.gov.au/bravery-awards-at-gallipoli/images/jacka/07.jpg

 

Mais alors, qui est-ce ?

 

http://reho.st/www.gallipolilegend.com/images/155.jpg

 

Hé bien Albert Jacka, c'est en réalité un fermier/bûcheron australien qui travaille paisiblement sa terre natale jusqu'en 1914, lorsqu'on lui apprend qu'une bande de petits filous s'en prend à l'Empire. Albert Jacka est du genre motivé, puisque dès le mois de septembre 1914, il se porte volontaire pour rejoindre les rangs de l'armée, ce qu'il fait avec le rang de bidasse, comme tant d'autres. En plus pour motiver la petite bande, divers organismes australiens ont mis en place un concours : le premier Australien à obtenir la fameuse Victoria Cross aura plein de cadeaux pour le féliciter d'avoir montré l'exemple. Bon, sauf que Jacka n'a pas trop l'occasion d'essayer de la décrocher, puisqu'entre le temps d'entraînement, le voyage vers l'Europe, le regroupement avec les autres unités australiennes & co... on est déjà au début de l'année 1915 ! Et la seule chose que Jacka a réussi à prouver, c'est qu'il était très indiscipliné, ce qui dans l'armée, ne fait guère plaisir.

 

Sauf que pas de bol pour Jacka, son régiment est envoyé du côté des Dardanelles, à savoir une tentative de débarquement pour aller claquer la tête aux Turcs, alliés des Allemands, qui a tourné au massacre. Car les troupes alliées ont bien du mal à débarquer, au point qu'elles doivent se retrancher... sur les plages.  :sweat:

 

Je vous laisse imaginer le bonheur.  :o

 

Et le 19 mai 1915, ça sent carrément la fin, puisque des troupes turques du genre sérieuses prennent d'assaut les positions australiennes. Et s'en emparent, avant de commencer à achever consciencieusement tout ce qui respire encore.

 

Sauf que tout au bout d'une tranchée, un certain Albert Jacka bouge encore. Et qu'il a un excellent plan :

 

Il va s'emparer des positions turques  [:etchebest:1]

 

Il charge deux types encore valide de balancer des grenades dans une direction pour faire croire à un assaut dans la tranchée désormais turque, et lui décide de passer par le coin où on l'attend le moins : par le no man's land, en plein à découvert. Jacka court donc comme un dératé entre les lignes, et saute au beau milieu des Turcs, qui sont un peu étonnés de voir non seulement un Australien encore vivant, mais en plus, visiblement plutôt bougon. Jacka en tue 5 au fusil, 2 à la baïonnette, puis ordonne que l'on se retranche.

 

Sauf que tous ses potes sont morts.

 

Albert Jacka va du coup se retrancher tout seul. [:eeco:1]

 

Toute la nuit qui s'ensuit, les Turcs vont lancer des contre-attaques pour tenter de reprendre cette tranchée. Et toute la nuit, ils se font accueillir à coups de fusil et de baïonnette. Au petit matin, quand les renforts australiens parviennent à rejoindre la position qu'ils pensaient tombée, ils tombent sur Albert Jacka, d'après les dires de l'officier local, assis sur une pile de cadavres, visiblement encore chaud patate.

 

Non mais [:clooney16]

 

http://reho.st/imageweb-cdn.magnoliasoft.net/bridgeman/supersize/kw294138.jpg
Une vue d'artiste des événements.

 

Autant vous dire que la Victoria Cross, il l'a directement. Et ce avec plein de cadeaux pour être comme prévu, le premier australien à l'avoir décrochée, du genre du pognon, une montre en or, moult contrats avec la propagande (cf ci-dessus), etc. Et en 18 mois, à force de claquer tout ce qui se présente, il va passer du rang de bidasse à celui de capitaine, ce qui est juste une ascension miraculeuse. Par ailleurs, il est connu pour être un peu bourru, et du genre à coller des beignes dans la gueule de ses hommes lorsqu'ils n'obéissent pas assez vite à son goût.

 

Mais c'est pas grave, parce que ses hommes sont là "Haaan Captain Jacka ![:arnaud_w]"

 

Mais je sens que je vous emmerde, alors sautons dans le temps, et allons plutôt voir ce qu'il se passe du côté de Pozières, Car en août 1916, le coin est méchamment bombardé, et dans les tranchées alliées, on n'ose pas sortir la moindre oreille. Sauf que par un beau matin, les Allemands attaquent avec leurs troupes de choc, et ont tôt fait de s'emparer des positions alliées, capturant des Australiens sonnés après des jours de bombardement continu. Ils achèvent donc de nettoyer le coin avant de repartir avec leurs prisonniers, et envoient de la grenade dans les abris comme le veut la tradition. Dans l'un d'entre eux, deux hommes trouvent ainsi la mort... juste à côté d'un troisième, qui lui, survit.

 

Ce troisième, c'est Albert Jacka.  [:totoz]

 

Et la grenade vient de bien le réveiller ET l'énerver très fort [:empificator]

 

Les Allemands sont fort surpris quand sort soudain de l'abri un type qui commence à les affronter au pistolet, oui, mais aussi... à coups de poing dans la gueule. Décrit comme "fou de rage" (je vous l'ai dit, les bombardement intensifs, ça provoque des trucs curieux) par ses camarades, il commence à meuler tout ce qui passe. Les prisonniers australiens sont donc plutôt ravis et commencent à regarder les Allemands façon "Désolé les gars, je crois que vous venez de faire chier le mauvais mec, c'était sympa de vous connaître [:dawa] "

 

Les prisonniers profitent de la confusion pour s'armer et reprendre leur tranchée aux Allemands, et quand je dis "confusion", j'entends par là que Jacka aurait tué jusqu'à 20 Allemands (d'autres sources disent "12 seulement :o " ), y compris à mains nues, donc. Ho, et accessoirement, les Allemands ont tiré dessus, hein. Et l'on touché. 7 fois. Dont une fois où ils l'ont traversé de part en part. Ah, oui : et ils l'ont aussi penser à lui tirer dans la tête. Et y ont réussi. Deux fois.

 

Sans que ça ne l'arrête.  :sweat:

 

http://reho.st/https://secondpersonshooter.files.wordpress.com/2010/03/saxtonhale1.jpg
Saxton Hale, sûrement une version light d'Albert Jacka.

 

"Berserk", nous disions. [:colonel mytho]

 

Il est par conséquent à nouveau décoré, cette fois de la Military Cross, et même invité à recevoir sa Victoria Cross (obtenue, mais pas encore épinglée sur son uniforme) des mains du roi d'Angleterre lui-même. Classieux.

 

Bon, mais comme il est quand même très violent, même pour les Allemands qui ne méritent pas ça, il finit affecté aux services de renseignement de l'armée.

 

Sauf qu'en 1917, alors qu'il fait une reconnaissance discrète entre les lignes, le capitaine Albert Jacka aperçoit deux officiers ennemis en train de faire de même.

 

"Que... des... Allemands... doit... TUER  :fou: "

 

Les deux Allemands aperçoivent ainsi soudain Albert Jacka qui les charge. Tout seul. [:enyg:2]

 

Sauf qu'au moment de tirer, le pistolet de Jacka fait "Pschrouf".

 

[:luster:1] Les Allemands soufflent très fort, le pistolet de Jacka vient de merder ! Ils peuvent donc...

 

Ah ben non. En fait, Jacka leur saute dessus et leur pète la gueule à la main. [:the dark m]

 

Et puis tant qu'à faire, il les traîne ensuite jusqu'à sa tranchée. Ramenant donc, alors qu'il était parti faire de la reconnaissance, deux officiers du renseignement ennemi.

 

Bon ben, nouvelle décoration alors  [:dawa]

 

Albert Jacka finira la guerre en vie, merci, et sera accueilli chez lui en héros.

 

http://reho.st/www.gallipolilegend.com/images/22.jpg
http://reho.st/www.gallipolilegend.com/images/23jacka.jpg

 

Il deviendra par la suite maire de sa ville, lieu où il mourra de maladie (on ne peut pas péter la gueule aux microbes, c'est nul), en 1932, à 39 ans. 6 000 personnes assisteront à ses funérailles. Et depuis, dans sa ville natale, tous les 17 janvier, jour de sa mort, on le fête.

 


Pour info, le voici plus vieux :
http://reho.st/www.gallipolilegend.com/images/71.jpg
On sent qu'au conseil municipal, si vous votiez contre lui, il pouvait vous tuer juste en vous regardant très fort.

 

Et voilà : le maire de Pozières, en déplacement en Australie, lui rend encore hommage de nos jours.

 

http://reho.st/resources2.news.com.au/images/2013/03/07/1226592/649222-bernard-delatire.jpg

 

Et ça donnera même de belles histoires, les troupes de Jacka étant surnommées "Jacka's Mob" en raison de son côté indiscipliné et ultra-bourrin, façon "Ce n'est pas une compagnie militaire : c'est un gang".

 

http://reho.st/www.gallipoli.gov.au/bravery-awards-at-gallipoli/images/jacka_jackasmob_lge.jpg

 

Et pour conclure, à l'époque, les ordonnances d'officiers australiens portaient le titre de "batman". Quelque part, Albert Jacka avait de fait un batman pour assistant.

 

Donc, et pour vous donner une conclusion permettant de troller durant des heures : Albert Jacka > Batman, c'est prouvé. [:arthoung:2]

 

Je n'ai rien à ajouter.

Message cité 8 fois
Message édité par Stukka le 05-09-2015 à 13:53:25
n°43129506
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 05-09-2015 à 14:58:21  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

CAMPEDEL a écrit :


nb : on te l'a peut-être déjà dit mille fois, mais pourquoi tu n'es pas auteur pour FG ? Tes rubriques prendraient merveilleusement la suite de celle de Pépé Léandri qui a jeté l'éponge depuis quelques temps.

 

Pour l'anecdote, j'ai été publié dans Fluide en tant que scénariste. Mais c'était durant l'été 2011, on n'est plus tout jeunes [:gargamail:1]

 

http://reho.st/www.fluideglacial.com/leblog/wp-content/uploads/2011/08/423-6003.jpg

 

Cela dit cet été je dédicaçais mes humbles âneries à côté de Fioretto (jalouse, mets toi un oid' [:jose60:1]) qu'il avait l'air d'apprécier. Faudrait que je leur propose  [:dao]  

 
foul a écrit :

Mais d'ou te viens tout ce savoir Stukka ? passion ? lecture ? hazard ?[:implosion du tibia]

 

Les trois à la fois. Passion donc lecture, lecture donc hasard de tomber sur une bonne histoire [:clooney6]

  

Ah oui, en effet, oui, troublant [:cerveau mlc]

Message cité 1 fois
Message édité par Stukka le 05-09-2015 à 14:59:10
n°43191314
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 11-09-2015 à 13:47:04  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

anatole303 a écrit :

Les escaliers m'intriguent fortement. Qq'un a plus d'infos à ce sujet ?


 
J'ai une théorie [:aaaaze]
 
- pour les plus bas, d'anciens porches de pavillons de chasse en bois, souvent surélevés pour éviter bien des soucis avec nos amis les animaux/l'humidité du sol
- pour les plus hauts, d'anciens accès à des plates-formes/miradors de chasse, puisque non seulement ça permet de voir de loin, mais surtout de tirer vers le bas, et donc d'éviter que la balle ne se promène trop.  
 
J'imagine que quand les mecs décident de démonter (par exemple, parce que c'était ancien, oui, mais abandonné, moche et au milieu d'un coin devenu parc naturel), ils ne s'enquiquinent pas à retirer les escaliers, souvent en dur et soit faits avec des bidules sur place, soit de la récup' (comme l'escalier en colimaçon qui ressemble à du truc produit en série pour des sites industriels).
 
Et pouf, escaliers dans les bois.  
 
M'est avis que si on fouillait à proximité, on retrouverait les légendaires "trous de poteaux" dont les étudiants en archéologie connaissent tous les secrets. [:clooney2]
 
Après, il y a aussi des trucs qui ressemblent surtout à des trips façon installation artistique.
 
http://reho.st/i.imgur.com/zDZzX.jpg
 
Après, on peut aussi penser que c'est Satan qui fait pousser des escaliers au milieu des bois pour se marrer. M'enfin bon  :o  

n°43240944
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 16-09-2015 à 11:15:40  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

gougoul07 a écrit :

quel odieux connard cet avion :d


 
 :o  
 
Pour rappel, cet avion avait pour particularité de "siffler" en piquant grâce à deux systèmes de sirène fixés sur son train (les petites hélices ci-dessous)
 
http://reho.st/s3.postimage.org/qefc30vx7/Ju_87_Siren.jpg
 
Produisant ainsi un bruit permettant aux troupes au sol de plus ou moins se chier dessus en entendant le machin foncer droit sur eux. Ça a tellement marqué que dans la plupart des vieux films, vous noterez que dès qu'un avion s'écrase, il "siffle" en tombant. Parce que pour beaucoup, un avion fonçant vers le sol = forcément ce bruit là. Un bel impact.
 
Pour en savoir plus, n'hésitez pas à demander à Michael Caine qui bien avant de devenir le majordome de Batman ou le professeur idiot d'Interstellar, a abattu un paquet de Stukas au-dessus de l'Angleterre.
 
http://reho.st/www.wearysloth.com/Gallery/ActorsC/2517-1318.gif
 
Et si vous demandez quel bruit ça fait, Youtube est à votre service.  :jap:  
 
Sur ce, je file à Lille, HFr du Nord, si vous vous ennuyez...  :o

n°43339556
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 25-09-2015 à 00:16:25  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

von35 a écrit :

J'invoque Stukka. Une histoire stp !
 
Dixmude ce serait super cool (notamment avec les fusiliers marin) !


 
Je n'avais pas vu l'invocation ! Dixmude était déjà noté dans mes tablettes, avec une paire d'autres trucs. Mais là, tout de suite ce soir, ça va être compliqué. [:cosmoschtroumpf]
 
Pour ne pas passer sans poster d'image, et pour contenter le posteur ami des bateaux qui s'est manifesté ci-dessus, je peux vous glisser des trucs que j'ai raconté ailleurs avec images étonnantes comme ceci :
 
http://reho.st/https://alaviealaguerre.files.wordpress.com/2015/03/ancienne-cathedrale-saint-tugdual-cloitre.jpg?w=398&h=955
 
Mais qu'est-ce que ce curieux vitrail avec pétoires modernes et uniformes dessus ? C'est celui de la cathédrale de Tréguier, à la mémoire des marins du Bouvet. Pas un simple monument aux morts : un vitrail, oui Madame. Parce que dans la région, nombre de familles avaient un membre de la famille à bord du Bouvet.  
 
Pour info, le Bouvet ressemblait à peu près à ça :  
 
http://reho.st/https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/736x/95/91/6a/95916aa3d1d4198c282dcc13c9899b73.jpg
 
Un bien beau navire, que le Bouvet ! Et qui a laissé de bien belles images, alors qu'il partait en 1915 pour aller escorter des convois et effectuer d'autres missions en Méditerranée :
 
http://reho.st/https://alaviealaguerre.files.wordpress.com/2015/03/zrvpl8x.jpg?w=687&h=479
 
Sauf que voilà. 1915, c'est aussi l'année où il est décidé d'attaquer la Turquie. Récemment alliée aux empires centraux, son armée paraît peu à la hauteur de celles européennes. Mais l'empire ottoman ravitaille tout de même ses copains : il faudrait donc isoler l'empire du reste de l'Europe. Tout simplement en coupant son accès maritime vers le reste du continent en prenant le contrôle du détroit du Bosphore ! Et si au passage on pouvait foncer droit sur Constantinople pour frapper l'ennemi en plein cœur... bref. Les alliés envoient donc la flotte pour s'emparer du premier détroit bloquant l'accès au Bosphore : celui des Dardanelles. Opération à laquelle le Bouvet va participer. [:moonzoid:2]
 
Le moral est plutôt bon : les Turcs ne sont pas au niveau, tout le monde le dit, leurs forts côtiers devraient rapidement être écrasés sous les obus, et puis bon, merde, les flottes françaises et anglaises sont là, soit deux monstres européens ! Qu'est-ce qui pourrait bien leur résister ?
 
Hé bien, les Turcs, il faut croire [:cyd1vhess5]
 
En effet, l'escadre envoyée à l'assaut rencontre une résistance farouche. Les forts turcs ont beau s'effondrer sous les obus, des ruines partent encore des tirs qui encadrent les navires de la flotte de manière relativement précise. Et ils n'ont pas l'air chauds pour se rendre. Le 18 mars 1915, le Bouvet est donc en mission de bombardement avec ses petits camarades français et anglais pour aller faire passer aux Turcs le goût du kebab ([:a03hegaz:1]).
 
Il est donc accompagné du Charlemagne, du Gaulois et du Suffren, qui envoient de gros pruneaux sur la côte.
 
http://reho.st/www.britishbattles.com/wp-content/uploads/2015/04/bouvet_suffren_gallipoli-anzac.jpg
Fuck yeah, peinture d'époque représentant les événements
 
Oui mais voilà :  le Suffren en prend plein la gueule lorsque les forts turcs ripostent. Bon. [:garypresident:1]
 
Ordre est donc donné au Bouvet de prendre sa place pour encaisser fièrement les coups pendant que son petit camarade en feu se replie.  
 
Sauf qu'en moins de dix minutes, non seulement les Turcs touchent le Bouvet, mais pas qu'un peu. Ils lui pourrissent plusieurs de ses tourelles, et deux incendies se déclarent à bord. Les pièces mises hors-services commencent à se remplir de fumée pour certaines, obligeant les marins à sortir sur le pont pour pouvoir respirer, ce qui ne manque pas de provoquer un peu de chaos, tant il est malvenu de sortir prendre l'air sur le pont quand on te tire dessus au gros pruneau conçu pour calmer du navire de guerre  [:totoz]  
 
Sur la passerelle, ça gueule un peu, hé, ho, les gars, retournez dans les coursives, bordel ! [:rouliano34]
 
Le commandement comprenant que c'est en train de très mal se passer là-haut ordonne au Suffren de reprendre la place du Bouvet, tant pis, le temps d'organiser la retraite. Et les Anglais sont invités à se mettre en ligne devant les navires français pour encaisser le feu pendant que débute la manœuvre de repli. Ça fume un peu dans tous les coins, mais à bord du Bouvet, on continue de tirer sur les Turcs, bordel, tellement que durant un moment l'amirauté se demande si les mecs ont bien compris qu'il s'agissait d'une retraite. On s'casse les Turcs, mais pas avant de vous avoir meulés encore un peu  :fou:  
 
Sauf que soudain, la flotte entend un gros "boum" et peut entendre le Bouvet qui se met à gémir. Coup de canon ?
 
En réalité, non : les équipages ne peuvent pas encore le deviner, mais durant la nuit, les Turcs ont mouillé des mines dérivantes. Et le Bouvet vient de percuter l'une d'entre elles en plein sous la ligne de flottaison.  
 
Il est 13h58 et la salle des machines est noyée presque instantanément. Le cuirassé révèle alors ce qu'on avait ignoré en haut-lieu malgré un rapport sur le sujet : il a un défaut de conception qui le rend chavirable. Il penche donc aussitôt au point que l'eau peut rentrer par les cheminées. À l'intérieur, imaginez un peu : le sol tourne sous vos pieds, l'eau monte, et le système électrique lâche rapidement. Autant vous dire que c'est un peu la panique générale.
 
Depuis les navires qui se replient, quelqu'un a le réflexe de photographier la scène, donnant ces clichés rares du Bouvet touché qui parcourt encore quelques mètres avant de se coucher :
 
http://reho.st/https://alaviealaguerre.files.wordpress.com/2015/03/bouvetsinking.jpg?w=506&h=774
 
Oubliez les naufrages où l'on parle en heures : le Bouvet disparaît en... 55 secondes. [:tibo2002]
 
Sur 700 hommes d'équipage, seuls 64 seront sauvés. Dont seulement 5 officiers. Le commandant Rageot de la Touche, qui commandait le navire, choisit de couler avec. La plupart de ses officiers, qui s'occupaient de l'évacuation, ne s'en sont pas sortis. Et en réalité, la seule section du navire dont tous les membres parvinrent à s'en sortir furent... ceux de la tourelle enfumée qui, sortis sur le pont, purent s'éloigner à temps.  
 
Pour la petite histoire, on a justement une photographie des officiers qui commandaient le Bouvet. Histoire de mettre un visage sur des noms (comme Rageot de la Touche, que vous pourrez du coup comparer au vitrail plus haut).  
 
http://reho.st/img143.imageshack.us/img143/4961/equipagebouvetyr5.jpg
 
Et ici, les rares survivants, hissés à bord d'un navire britannique (britanniques qui se mangeront eux aussi des mines par la suite, et qui réaliseront que cette histoire d'assaut maritime, c'est en fait moyen).
 
http://reho.st/img.over-blog-kiwi.com/0/54/74/56/20150325/ob_2ec29b_survivors-from-the-french-battleship-b.jpg
 
Et une dernière image pour la route : une peinture du naufrage (avec sauf erreur, le Suffren derrière), puisque la propagande appuya longuement le sacrifice de l'équipage, pendant que les Turcs, eux, expliquaient que c'était une batterie qui avait coulé le navire, parce que bon, une mine, ça faisait pas très viril [:bestiole]
 
Les corps de la quasi-totalité de l'équipage sont donc restés prisonniers du navire. Qui gît par le fond au large des Dardanelles, mais dont je n'ai pas réussi à trouver de photographies, vous m'en voyez désolé.
 
Voilà. Mes excuses à ceux qui connaissaient déjà, mais comme le navire a laissé des images intéressantes...  
 
Sur ce, je file. J'ai noté les V1, j'ai noté Dixmude, mais le temps est une denrée rare dans l'immédiat !

n°43407411
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 01-10-2015 à 14:44:19  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

LegitimeDemence a écrit :


Merci  :)  
 
Comment sommes-nous capables de savoir la duree du naufrage aussi precisement? Je doute que les gars qui s en sont sortis aient chronometre l evenement  :??:  
 
PS:
Desole pour l absence d'accents, clavier qwerty pas power  :fou:


 
Bonne question.  [:dao]  
 
J'avoue ne pas avoir le détail, mais durant la Première Guerre mondiale les mecs consultaient farouchement leurs montres. Car que ce soit dans l'infanterie ou la marine, j'ai trace dans les rapports de trucs minutés à la perfection (du genre "Tel navire reçoit un obus dans sa tourelle numéro 6 à 13h07 en provenance du fort de..." ). Et idem pour l'infanterie, où la moindre fusillade est enregistrée. Particulièrement dans les premiers jours du conflit, où les officiers notent tout frénétiquement, puisque c'est leur mission. Certains se relâchent un peu au fur et à mesure que certaines choses deviennent récurrentes (du type "bombardement de faible intensité d'un canon-revolver entre 03h10 et 03h50") sans préciser spécifiquement le nombre d'obus, lorsque ça arrive tous les jours ou presque. Mais de manière générale, ça reste über-précis.
 
Vous me direz "Ah ouais ? Et pour l'heure exacte, on appelait l'horloge parlante ? Ils consultaient leur iPhone ? :heink: "
 
Non, il y a plus simple : une seule montre fait autorité. Dans un régiment d'infanterie, c'est par exemple celle du colonel (elle-même souvent calée sur celle du général ou autre, la fameuse "synchronisation des montres", je vous laisse poster vos photos de Parker Lewis, canaillous). Avant un assaut, on entend donc souvent répété en boucle "La montre du colonel !" que tout le monde se fait passer de main en main, tout le long d'une tranchée, pour que tous les officiers aient la même heure. Et que leurs hommes s'alignent sur eux.  
 
Ça permet justement de synchroniser les armes : si l'artillerie arrête de tirer à 15h04, les fantassins doivent sortir en courant dans les instants qui suivent, et non attendre du genre "Ça tire encore là ? Tu as quelle heure ?" ce qui laisserait le temps à l'ennemi de s'organiser.  
 
Pour le Bouvet, je suppose donc qu'un officier sur la passerelle d'un navire voisin avait les yeux collés à sa montre. Et je soupçonne très fort son voisin le Gaulois, puisque le navire avait lui aussi dégusté et qu'il avait des voies d'eau. Du coup à bord, on devait être en train de calculer frénétiquement la progression de l'eau histoire d'avoir une idée de la situation, et donc mesurer en combien de temps tout cela avançait. Les yeux sur la petite aiguille. Entre l'explosion qui a touché le Bouvet et sa disparition, un officier a probablement noté que ladite petite aiguille n'avait même pas fait un tour, et donc noté 55 secondes (pour un peu moins d'une minute, probablement entre 50 et 59 secondes). Après, ce sont des théories, mais au vu des rapports, non, on ne rigolait pas avec la précision.
 
Et pour l'image étonnante, à l'époque, quand on dit "bracelet-montre", on pense entre autres à ceci :
 
http://reho.st/images.delcampe.com/img_large/auction/000/164/130/129_001.jpg?v=1
 
À savoir un bracelet dans lequel... on glisse sa montre de poche ! Au prix des montres, c'est moins cher, et ça permet quand même d'en avoir une au poignet.  
 
Et puis, c'est la classe  [:dawa]  
 
Voilà  [:dao]  

n°43407574
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 01-10-2015 à 14:56:43  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Sgt-D a écrit :

Et du coup en effet, vaut mieux que la montre du colonel d'un R.I. soit réglée sur celle du général de division, et que l'artillerie divisionnaire fasse de même [:tinostar]


 
D'ailleurs je viens de tomber sur une histoire de la Légion Étrangère qui a un moment justement, comme l'artillerie se synchronisait mal avec eux a dit "Vous savez quoi ? Laissez tomber, on va faire sans."  
 
Et finalement, ils se sont mieux démerdés sans que avec [:roger21:1]
 
EDIT : quota image, enfin ! Avec un légionnaire, donc.
 
http://reho.st/legionetrangere.fr/images/histoire/2014-06-16rmle.jpg


Message édité par Stukka le 01-10-2015 à 14:57:37
n°43410735
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 01-10-2015 à 19:12:57  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

ooolive a écrit :

Stukka qui a la pub de son bouquin dans Fluide Glacial ce mois-çi, juste au dessus de celle pour le bouquin de Léandri  [:implosion du tibia]  [:boisse]  [:sashock:5]


 
J'ai pas encore vu, il faut que je regarde ça [:worlor]
 
Merci de l'info  :o  
 
Quota images/boobs.
 

Spoiler :

http://reho.st/4.bp.blogspot.com/-JYEJe6AfY0w/U7nj6UakQgI/AAAAAAACP2I/cw4SEbAtOvo/s1600/sofine+(14).jpg

n°43411928
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 01-10-2015 à 20:55:08  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

CAMPEDEL a écrit :


Quelle page. [:gratgrat]
 
 
Edit : c'est pas sur le dernier qui vient d'arriver aujourd'hui mais sur le précédent, celui de septembre. :kaola:


 
Si quelqu'un a le scan en MP, je suis preneur  :jap:  
 
Et hop.
 
http://reho.st/www.bl.uk/learning/timeline/external/worldwar1somme-tl.jpg

n°43461027
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 06-10-2015 à 17:08:19  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

zer0sman a écrit :


 
Et la montre dans tout ça?


 
Elle était dans la version avant correction. Pour checker l'approche de 2017 et du moment où ça va se voir à un moment où il ne faudrait pas trop  :o  
 
Vala  :jap:  

n°43521379
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 12-10-2015 à 17:01:50  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

darxmurf a écrit :

Appel a stukka ! https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Charles_Nungesser tu as déjà lancé un post sur ce monsieur ? Il a l'air d'avoir des pwals il me semble [:implosion du tibia]


 
 
Appeau entendu  [:dao]  
 
J'ai déjà Dixmude sur le feu et de belles histoires de la légion. Je regarderai ce qui peut être fait à l'occasion, merci  :hello:  
 
D'ici là, une preview, avec ce beau camion qui roule... dans l'eau de la mer du Nord.  
 
http://reho.st/38.media.tumblr.com/160589193d64329500aef3dcc2d6afac/tumblr_inline_nkn6roCYwO1qzqmi3.jpg
 
Qu'est-ce donc ?
 
On en reparle. [:paul frogba:2]

n°43582717
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 18-10-2015 à 17:22:31  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Illyon a écrit :


 
J'avoue, j'ai voulu tester l'oeil d'aigle d'hfr  ;)  
Et j'avais que ça sous la main pour faire réagir.  
 
J'ai pas été déçu  :D


 
Vous êtes un homme de goût, vous irez loin  [:dao]  
 
Quota.
 
http://reho.st/www.wonderslist.com/wp-content/uploads/2014/01/Garford-Putilov-Armoured-Car.jpg
 

n°43661031
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 25-10-2015 à 20:11:06  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Fork Bomb a écrit :

Vous allez attirer Stukka, là.


 
[:gordon shumway]
 
Bon, je suis un peu occupé, mais je pense au topic, hein.  [:dao]  
 
Quota.
 
http://reho.st/www.arrse.co.uk/community/attachments/strange-weapons-wwi-500-39-jpg.141339/

n°43669077
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 26-10-2015 à 14:30:23  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Le temps n'est pas avec moi, mais tout de même :
 
http://reho.st/www.calirezo.com/site2015/wp-content/uploads/2015/10/Renaissance-Axolotl.jpg
http://reho.st/www.calirezo.com/site2015/wp-content/uploads/2015/10/Renaissance-Babiroussa.jpg
http://reho.st/www.calirezo.com/site2015/wp-content/uploads/2015/10/Renaissance-Elaphode.jpg
http://reho.st/www.calirezo.com/site2015/wp-content/uploads/2015/10/Renaissance-Heterocephale.jpg
http://reho.st/www.calirezo.com/site2015/wp-content/uploads/2015/10/Renaissance-Komondo.jpg
http://reho.st/www.calirezo.com/site2015/wp-content/uploads/2015/10/Renaissance-Quokka.jpg
http://reho.st/www.calirezo.com/site2015/wp-content/uploads/2015/10/Renaissance-Tamandua.jpg
 
Et le reste ici : http://www.calirezo.com/site2015/d [...] -zaglosus/

n°43669714
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 26-10-2015 à 15:21:27  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

BrisChri a écrit :

Le conte n'y est pas.
7 images, ça ne fait guère 14.


 
[:churros norris]
 
Allez, galopin. Un prêtre dans les tranchées pour la route.
 
http://reho.st/static.ladepeche.fr/content/media/image/zoom/2014/07/24/201407241256-full.jpg

n°43817537
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 10-11-2015 à 00:31:47  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Tiwow a écrit :

[:obdal:3]

 

Vite ! J'invoque l'esprit du vénéré Stukka ! Délivre nous du HS éternel ! [:prosterne2]

 

http://reho.st/preview/self/36898e [...] c8edb9.jpg

 

Edit: Trop tard, le mass delete a déjà frappé. [:silvershaded]

 

Invocation notée  [:dao]

 

Mais bon, là, j'ai des trucs à boucler, il ne faut donc pas compter sur moi avant une paire de semaines, désolé ! Ensuite, je reprendrai ce que j'avais teasé  :o

 

Quota il est haut mon bateau :

 

http://reho.st/www.dickdestiny.com/kansas.jpg

 


Message édité par Stukka le 10-11-2015 à 00:32:29
n°43832242
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 11-11-2015 à 19:00:52  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

masterroshi a écrit :


 
Dans le genre il y avait aussi l'interdiction de rendre "confortable" les tranchées françaises ,  
par ce que (disaient les généraux planqués dans des châteaux réquisitionnés loin du front)  
ils risquaient de s’installer et perdre le sens du devoir .  
 
 


 
[:finkielcrotte]
 
Bon, je suis censé être occupé et tout, mais là, j'interviens, jeunes gens.
 
- Concernant les parachutes, gare aux légendes urbaines. Les parachutes existaient, oui, mais avant tout pour les aérostats. On ne savait pas faire de parachute portatif, le bidule était donc accroché aux cordages, et zou, sautons dans le vide, comme on peut le voir ci-dessous.
 
http://reho.st/https://alaviealaguerre.files.wordpress.com/2015/01/photography_q27506.jpg?w=597&h=673
 
Il faut attendre 1918 pour que les premiers parachutes portatifs véritablement fonctionnels soient déployés, d'abord au sein de l'armée allemande. Où ils sont imparfaits, puisqu'ils tuent un tiers de leurs utilisateurs (ou sauvent les deux autres tiers, c'est vous qui voyez  [:dao] ). L'armée française travaillait donc à développer le sien. Et sur l'avion du dessin, un Farman MF 11 sauf erreur de ma part, nous avons affaire à un coucou de 1915, alors les filous ne risquent pas d'avoir de parachute. C'est ce qui est rigolo : les avions étant en toile, les incendies s'y déclarent facilement. Et quand on ne peut pas sauter en toute sécurité... hé bien nombreux sont ceux a avoir préféré tenter leur chance dans le vide.
 
Gare aux légendes urbaines : s'il est vrai que les états-majors n'ont pas envie de voir les appareils abandonnés, ils auraient justement bardé le tout de trucs pour s'attacher si c'était cohérent, non ? [:rivesud:2]
 
- Concernant les tranchées "interdites au confort" pour motiver la troupe, je dis non. [:joprime:3]
 
Là encore, méfiez-vous : ce genre d'idée circule beaucoup, entre autres, grâce à Tardi, qui a raconté un sacré paquet de conneries au nom de son "militantisme" (et comme il est considéré comme le pape sur le sujet...). Bref, qu'en est-il ? En fait, si les tranchées françaises sont bien moins loties que celles de nos amis allemands, c'est parce qu'il est considéré comme politiquement et moralement très compliqué de fortifier la ligne alors que le pays est occupé. La politique est à l'offensive, et bétonner, ça reviendrait à dire "on est là pour longtemps". Les Allemands n'hésitent pas à le faire (puisque eux, au contraire, veulent défendre leurs positions acquises chez l'ennemi, en sachant qu'ils jouent sur la défensive, puisqu'attaqués à l'Ouest comme à l'Est). Donc, compliqué. Très.  
 
Ajoutez à cela des Allemands beaucoup plus orientés vers l'industrie lourde, qui ont donc beaucoup plus prévu dans leurs plans de grosses fortifications/canons de gros calibres anti-fortifications. La France part de loin dans ce domaine et lutte pour rattraper son retard durant la guerre.
 
Par contre, les soldats français partent mieux équipés en terme de cuisine (mais si  [:dawa] ) et de bouffe, ce qui fait que parfois, les Allemands font des raids... pour taper du pain et de la viande dans les tranchées françaises  [:huit]  
 
Ci-dessous, une jolie tranchée allemande.
 
http://reho.st/hartmannswillerkopf.e-monsite.com/medias/album/faction-tranchee-allemande.jpg?fx=r_660_660
 
Et pour conclure sur les généraux planqués : ça n'a pas manqué. Mais on a gentiment occulté, par exemple, le ministre de la guerre lui-même qui dès août 14, enfile son casque, part commander sa brigade et sera blessé dans les combats parce que merde, si guerre il y a, il veut en être (c'est un officier de carrière), les généraux anglais et autres officiers français qui reçoivent l'ordre d'arrêter de charger le sabre au clair parce qu'ils se font massacrer sur place (ils ont des ordres... ils obéissent), le lieutenant-colonel Driant, pourtant député, qui meurt à Verdun à la tête de ses troupes alors qu'il pourrait retourner à l'assemblée pépère, etc.
 
Bref, je me répète sur moult points, désolé [:elessar53]
 
Mais bref. Gare aux légendes urbaines. Surtout un 11 novembre  [:dao]  
 
Et pour la peine, une photo de l'armistice.
 
http://reho.st/premiereguerremondiale.tableau-noir.net/images/joie_armistice_1918.jpg
 
Je file.
 
 

n°43834804
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 12-11-2015 à 01:38:09  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

HumanRAGE a écrit :

serieux ? en temps de guerre quand t'as la dalle, bien sur que tu tapes dans la cambuse des positions prises :D le pillage c'est ancestral comme activité :lol:


 
Ah non mais là, toute la subtilité, c'est que les positions n'étaient pas prises [:moundir]
 
Des raids étaient organisés par des Allemands qui avaient méchamment faim, puisque le pays était sous blocus et que tout manquait. Et ils ne restaient pas : ils filaient avant que l'alerte ne soit donnée ou que la confusion ne soit passée, aux choix.
 
Alors que pour les Français... niveau nourriture, ça allait, de l'aveu même des soldats. Sans être de la grande qualité, au moins, c'était là.
 
Hop.
 
http://reho.st/https://reims1418.files.wordpress.com/2015/05/4popote.jpg

n°43835463
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 12-11-2015 à 09:28:08  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

 

Je n'ai pas un avis très pertinent. [:cosmoschtroumpf]

 

D'un côté, c'est bien de voir un youtubeur parler de ce genre de sujets en termes simples. De l'autre, je ne suis personnellement pas un fan des informations ultra-génériques envoyées en série : il reprend la légende des taxis de la Marne, laisse entendre qu'à Verdun, on ramène l'artillerie et zou, ça calme les gens d'en face (il reprend le "roman national" ), et de manière générale, envoie du vague, le tout avec des photos qui ne correspondent souvent pas à l'époque dont il parle.

 

Maintenant, son truc c'est de causer de 5 batailles en peu de temps vu que c'est son format (10 personnages curieux, 5 grands explorateurs, etc). Donc il va vite et fait avec ce qu'il a sans rentrer dans le détail. Je ne vais pas reprocher à un mec de ne pas détailler en 10mn toute la guerre puisque ce n'est ni son format, ni son but  :o

 

Si avec des infos génériques il arrive à intéresser des gens au sujet, c'est très bien. Et on pardonnera les raccourcis et mauvaises illustrations, si la vidéo fait plus de bien que de mal à un public peu connaisseur.

 

Après, pour l'élite de l'élite qui veut du détail, il y a HFr [:sire de botcor:1]

 

(Je note que les gens lui versent l'équivalent d'un salaire mensuel pour faire ses vidéos ; ah, si j'avais une bonne caméra, un micro et des talents de monteur  [:huit] )

 

"La ferme, on veut des images !"

 

Soit.

 

http://reho.st/artrebels.com/sites/default/files/styles/six-column/public/21_1.jpg?itok=f4cd5A-U

 

"Et heu... des boobs ?"

 

Vous êtes taquins.

 
Spoiler :

http://reho.st/36.media.tumblr.com/f60bf855448b6250ec675c7536e6e1d4/tumblr_nwfdff1i4h1sl8mvoo1_500.jpg


Message cité 2 fois
Message édité par Stukka le 12-11-2015 à 09:28:38
n°43836523
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 12-11-2015 à 11:07:11  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

paco fpg a écrit :


Y'a les bouquin d'Ernst jünger qui décrivent bien le quotidien des tranchées côté boches. Impressionnant de détachement pour parler de la mort ai quotidien. Les visions de squelettes en uniformes pourrissant dans le no Mans land on du être particulièrement traumatisantes :/  


 
Et des types tout nus projetés dans les arbres  :o  
 
Des images étonnantes, mais curieusement, on a évité de trop les prendre en photo. Une autre anecdote pour une autre fois [:goumite:3]
 
 
Un peu plus tard, cela dit, Robert Capa tombera quand même sur des morts dans des arbres, mais pour de toutes autres raisons (ici, un soldat républicain espagnol qui réparait une ligne)
 
Attention, mort (sans gore). Je mets sous spoiler, c'est une photo historique de guerre (nous sommes en 1937), mais je retire si besoin, peace man [:mantafahri]
 

Spoiler :

http://reho.st/2.bp.blogspot.com/-H20jtlXAn4A/T0l_Msu8liI/AAAAAAAAIrY/UKtR4fiA_dM/s1600/01.jpg


n°44107139
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 04-12-2015 à 11:57:53  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 


 
A tout hasard, ce ne serait pas ça ?
 
http://reho.st/smbc-comics.com/comics/20120606.gif

n°44107364
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 04-12-2015 à 12:13:45  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

paknaan a écrit :


 
Parce que c'est SMBC surement :o (traduit par les éditions lapin)


 
Saturday Morning Breakfast Cereals traduit en "Les Céréales du Dimanche matin".
 
Les éditions Lapin. [:bobdumas]
 
Qualitance.
 
Quota :
 
http://reho.st/https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/736x/bf/d8/e6/bfd8e65d56e704f479702c7d26580763.jpg

n°44107794
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 04-12-2015 à 13:10:23  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

kiwi6 a écrit :


je n'ai rien compris a la bd, non plus, est ce la mere qui meurt (son fils est parfait) ou est ce le fils qui meurt (a cause de son comportement). On peut penser que ce ne soit pas la mere qui meurt car sinon elle ne se rendrait pas compte que son fils se comporte comme si il venait d'etre tué, mais en meme temps son fils se rue sur elle c'est qu'il n'est pas mort


 
Résumons. [:bobor:2]
 
La mère et le fils ont une puce. S'ils sont tués, la puce créera à la dernière seconde l'illusion d'une vie entière et parfaite.  
La mère réalise soudain que la scène où elle vient de sauver son gamin est si parfaite qu'elle est suspecte.  
la mère réalise du coup qu'elle est morte, et que c'est sa puce qui a créé cette scène trop parfaite.
 
M'enfin une fois expliqué, c'est tout de suite moins intéressant, je suppose [:aaaabe:2]
 
Oups, le quota !
 
http://reho.st/i36.tinypic.com/9t3lmh.jpg


Message édité par Stukka le 04-12-2015 à 13:11:42
n°44109251
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 04-12-2015 à 15:01:12  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Bon ben, puisque je suis dans le coin, que je devais parler de Dixmude et qu'il y a débat qui nous éloigne du topic...

 

Commençons avec une image étonnante : Paris gardée... par des marins.
http://reho.st/dixmude.2014.free.fr/images/Fusiliers_Paris2.jpg

 

Mais d'où des marins doivent-ils garder Paris ?

 

Hé bien parlons des fusiliers marins, d'une de leurs heures de gloires, et d'une grosse blague aquatique méconnue [:goumite:3]

 

Car en août 1914, alors que la guerre éclate, on s'aperçoit d'un truc tout bête : il y a à bord des navires français quantité de fusiliers marins. Ces bougres ont pour mission d'encadrer d'éventuels débarquements, de servir à bord des navires, et de manière générale, de faire tout un tas de trucs qui n'intéressent personne, puisque l'on n'est pas encore en guerre contre la Turquie et que le gros problème dans l'immédiat, c'est plutôt la horde de joyeux allemands qui souhaitent venir imposer la currywurst en France. Ja. [:burkhalter]

 

L'état-major décide donc de virer ces militaires qui prennent de la place inutilement sur les bateaux pour les regrouper en une seule brigade de 6 000 hommes, confiée à un contre-amiral fraîchement nommé : Pierre Alexis Ronarc'h. Qui étonnamment, est breton. Je sais, ça surprend  :o

 

Comme nombre de troupes parisiennes ont quitté Paris, on se dit que bon, occuper la capitale bien à l'abri, c'est une mission pour ces galopins de fusiliers marins pendant que les vrais troupiers s'occupent d'aller meuler du Germain. Ils arrivent donc à Paris pimpants sous leurs pompons, et les habitants se foutent gentiment de leur gueule puisqu'il y a parmi eux de tous jeunes apprentis fusiliers marins, qui du coup, font qu'on les apelle "Demoiselles de la Marine".

 

http://reho.st/aws-cf.caradisiac.com/prod/photos/5/6/3/71563/4966775/img-4966775d08.jpg?v=6%20
Sur cette photo des fusiliers défilant aux côtés de parisiens curieux, on peut bien voir au premier rang un marin qui se retourne sûrement pour gueuler "Qui qu'tu traites d'demoiselle ?" avant que son chef ne lui dise que du calme, Yann, tiens, reprends une crêpe.

 

Bref, l'heure de gloire, ce n'est pas pour tout de suite. [:clooney41]

 

Nos marins se font donc vanner par le tout Paris, jusqu'au mois d'octobre 1914, où puisque les Belges prennent cher par là-haut et que le gros de l'armée est occupé sur d'autres fronts, comme par exemple la Champagne, on envoie quelques troupes de faible valeur pour les aider à se replier proprement. Comprendre : un régiment d'infanterie territoriale (les soldats les plus vieux, surnommés les "pépères" qui arrivent même après les réservistes en terme de valeur de troupes), et les fusiliers marins puisque Paris n'est plus menacée depuis la bataille de la Marne en septembre.

 

"Ah putain les Français, on vous appelle à l'aide et vous nous envoyez les "pépères" et les "demoiselles", ça fait plaisir, hein ! [:daerden]"

 

Nos marins, équipés de capotes et de matériel d'infanterie comme on peut le voir ci-dessous, filent donc en train jusqu'en Belgique.

 

http://reho.st/images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3261/DMN%20FM%20dans%20le%20Nord.jpg

 

Les fusiliers-marins arrivent donc à Gand puis progressent pour rejoindre l'armée belge toute proche et l'aider à battre en retraite proprement. Après avoir tenu trois jours du 9 au 11 octobre, l'armée belge doit se barrer. Les marins doivent donc marcher, et encore marcher (jusqu'à 55 kilomètres par jour, et ce, en convoi et avec tout le matos), jusqu'à arriver à Dixmude. C'est là que Foch passe ses ordres.

 

"Bon les mecs, vous allez tenir ici. Vous êtes 6 000 marins. Vous aurez 5 000 belges en appui.
- Okay. Ils sont combien en face ?
- Je sais pas... vous avez environ 30 000 Allemands aux fesses. Peut-être 60 000.
- Pardon ?
- Crouiiii, j'entends maaaal... tenez quatre jours, Ronarc'h ! Juste quatre jours le temps que l'armée se réorganise derrière ! Sacrifiez vos troupes s'il le faut !"

 

http://reho.st/p5.storage.canalblog.com/58/01/1046708/94023906.jpg

 

Foch est conscient que c'est de la troupe inexpérimentée qu'il laisse en arrière juste pour gagner du temps. Il compte presque plus sur les Belges pour faire le boulot.

 

Sauf que c'est là que Ronarc'h va se mettre au travail. [:roger21:1]

 

http://reho.st/ecole.nav.traditions.free.fr/celebres/AmiralRonarch_Yser_03.JPG
Ici, Ronarc'h pose pour la photo d'identité de son passeport pour ses vacances à Cuba.

 

http://reho.st/surlalignedefront.fr/wp-content/uploads/2014/03/photo-bataillon1.jpg
Là, Ronarc'h drague des meufs.

 

Il faut savoir que Ronarc'h a participé à la révolte des Boxers en Chine en 1900, où il a affronté des révoltés locaux qui étaient du genre à décapiter les prisonniers. Du coup, il n'est pas du genre à reculer au premier coup de feu.

 

Les Belges sont donc fort étonnés quand ils se retrouvent à côté d'une bande de types qui causent en breton pour un paquet d'entre eux, se trimbalent pied-nu pour certains parce que les chaussures, c'est pour les péquenots, pillent les maisons de Dixmude pour y choper le matériel qu'ils n'ont pas, et commencent à s'enterrer en entonnant de joyeux chants marins. [:custard:1]

 

Cependant, les Allemands non plus n'ont pas chômé. Et dans la nuit du 16 octobre, c'est parti : on commence à bombarder Dixmude. Et pas au petit 77 : plutôt au gros 155.  [:totoz]

 

Les Allemands envoient donc ce qu'ils peuvent, mais se trouvent fort surpris lorsqu'ils attaquent et se font cueillir par des mecs à pompon qui les arrosent sans se replier, non Monsieur. Plus encore quand ça redouble de chants marins là-dedans, car les officiers ont compris que face à une situation un peu trop nouvelle, le côté familier et bien connu du chant marin permettait de souder la troupe, même dans un bordel général. Le pouvoir magique de La Bite à Dudule [:salade man]

 

Un peu grognons, les Allemands tentent donc l'attaque de nuit. Ça va passer, les gars ! [:cisco1:4]

 

Sauf que Ronarc'h y a pensé : il a des positions défensives de jour différentes des positions défensives de nuit, ce qui fait que les Allemands, malgré leurs repérages, se jettent dans des nids de marins un peu soupe-au-lait.

 

http://reho.st/p9.storage.canalblog.com/94/87/1046708/95753239.jpg
L'occasion de commencer une collec', par exemple.

 

Les Allemands sont, disons-le, perplexes. [:bobdumas]

 

L'état-major français aussi : mais ? Ça tient, ce bordel ? [:siluro]

 

Les Français ordonnent donc à Ronarc'h de tenir, encore, puisqu'il a tenu jusqu'ici, ce qui était déjà inespéré. Les Allemands, eux, en ont marre : le 20 octobre, ils ramènent des renforts, et du canon de 210, utilisé pour péter des forts. Dixmude va prendre cher. [:patrick b666:5]

 

Sauf que les marins français se planquent, vont de cave en cave, et que bizarrement, le marin habitué à vivre dans des cales a une fâcheuse tendance à supporter ce genre d'enfermement. [:arantheus]

 

Les Allemands sont VRAIMENT perplexes. [:gedebor]

 

Ils ramènent donc du 420, le plus gros calibre dont ils disposent, qui ne sert pas à attaquer les forts, mais plutôt à les réduire en poudre. Et avec ça, ils tirent dans les ruines de Dixmude.

 

Et là, pas de miracle : les marins français prennent cher. :sweat:

 

A partir du 25 octobre, l'armée allemande fière d'avoir entamé l'ennemi parvient à traverser l'Yser et à mettre le pied dans Dixmude. Bon, ils regrettent vite, puisqu'ils se retrouvent au contact avec les marins, dans Dixmude assiégée, et les bougres ont bien envie de se venger des tirs de 420 sur tous les Allemands qui passent !  :fou: On leur refuse tout renfort, à l'exception de 1 200 tirailleurs sénégalais que l'on parvient à réunir pour jeter eux aussi dans la bataille. En plus, le tirailleur sénégalais a un très fort impact sur le moral du soldat allemand, qui a entendu dire que ces gens-là étaient cannibales, et en plus, ils utilisent des coupe-coupe au corps-à-corps, autant dire que du coup, on a pas trop envie de les affronter de trop près  :whistle: .

 

Mais ce qui va bien aider, c'est l'une des plus grosses blagues aquatiques de l'Histoire.

 

Les marins ont tenu miraculeusement jusqu'ici, et l'état-major sait qu'ils ne tiendront plus très longtemps. L'armée allemande va avancer, et ça va piquer un peu. Ce sont donc les Belges qui proposent une solution toute simple :

 

"Et si on ouvrait les écluses, qu'on envoyait des commandos saboter celles en territoire ennemi, et qu'on laissait gentiment la mer du Nord venir noyer notre pays plutôt que de le perdre ? Dites ? [:hust_:1]"

 

Et ce qui est dit est fait : bonjour la mer qui arrive droit sur les positions allemandes !

 

"Scheiße ! [:grozibouille:5]"

 

http://reho.st/deredactie.be/polopoly_fs/1.2134227!image/83955612.jpg_gen/derivatives/landscape670/83955612.jpg
http://reho.st/static.skynetblogs.be/media/62156/dyn010_original_628_414_pjpeg_2664140_be9f7cb8d3cd3e8f9c6f5d8cd6876fdb.jpg
http://reho.st/https://ssl-ds.static.rtbf.be/article/image/OrIn1324x904/b/0/2/77bd25cfe4b388bb3ec6041b765b73ca-1424343556.jpg

 

Autant vous dire que l'armée allemande se retrouve un peu dans la panade. Sans compter que Dixmude devient... une presqu'île ! Et devinez qui a un gros avantage en milieu aquatique ?

 

Les marins [:bobor:2]

 

Les fusiliers, boostés moralement par le retour de leur élément préféré dans la partie, reprennent la bataille. Certains n'hésitent pas à filer à la nage vers l'arrière pour faire leur rapport avant de revenir, toujours à la nage, distribuer des taloches. Dans certains coins, les Allemands persuadés que tout cela ne change pas grand chose, appellent les marins à se rendre : pour se venger, les marins vont les chercher dans leurs tranchées et les forcent à se barrer s'ils ne veulent pas finir en recette Findus. [:metaluna]

 

Finalement, toujours en manque de renforts et de moyens, les marins doivent continuer les combats souvent à la baïonnette. Ronarc'h ne devra abandonner sa position que le 10 novembre 1914, en demandant l'ordre de bombarder la ville avec tout ce qu'il y a de disponible, chose un peu difficile puisque tous les marins blessés intransportables y sont encore. Ils seront sacrifiés, mais pour la bataille, le sacrifice n'a pas été vain.

 

- Les Allemands avaient envoyé 50 000 hommes. 10 000 sont morts, 4 000 sont blessés.
- Dixmude n'est plus une position : c'est une ruine. Et avec l'inondation, ils ne peuvent même plus avancer.

 

Et pour les fusiliers marins : on espérait qu'ils tiennent miraculeusement 4 jours. Finalement, ils ont distribué des claques pendant 3 semaines.  :ouch:

 

Sans compter qu'avant de partir, et histoire de rigoler encore un peu, les fusiliers marins ont fait péter une autre écluse locale : vous reprendrez bien un peu d'eau dans votre bière amis allemands ? [:metaluna:2]

 

Les marins rentrent en France avec 50% de leur effectif de départ. Les tirailleurs sénégalais venus les assister, eux, ne sont plus que 40%. Les Belges, eux, sont à 75%, les Français ayant concentré le gros de l'effort allemand. Et de la frustration, aussi.

 

Du coup, les fusiliers-marins recevront leur drapeau, comme un véritable régiment, et non plus de simples troupes sur des navires :

 

http://reho.st/philippe.millour.free.fr/GrandeGuerre/images/drapeau.jpe

 

"C'est qui la d'moiselle maint'nant ? [:xavier91plc]
- Du calme, Yann ! Tiens, il reste du cidre."

 

La brigade fut dissoute en 1915 : on renvoya les bougres sur les navires, parce que désormais, il était temps d'aller faire plein de blagues aux sous-marins allemands... par exemple avec des Q-ships. Mais ça, j'en ai déjà parlé.  [:dao]

 

On s'arrêtera donc là pour aujourd'hui, c'était bien assez long.  :hello:

Message cité 11 fois
Message édité par Stukka le 04-12-2015 à 15:14:09
n°44109361
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 04-12-2015 à 15:08:10  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 


 
Non.
 
Du coup c'est que le style n'est pas si unique  :o  
 
Et mon identité secrète est aisée à trouver, canaillou, pour peu que l'on suive ce topic.
 
Bonus : le fusilier marin en hiver, qui a un peu la classe.
 
http://reho.st/dixmude.2014.free.fr/images/froid_dixmude.jpg

n°44109838
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 04-12-2015 à 15:44:12  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Sgt-D a écrit :

Très bon post stukka  :jap:

 

Mais il me semblait que l'infanterie de marine avait une réputation d'élite, au moins depuis la conquête du Tonkin?

 

Peut-être pas du niveau de ses homologues anglo-saxonnes...

 


 

Merci les gens [:a03hegaz:4]

 

Jusqu'à l'épisode 1914, les fusiliers-marins sont des troupes extrêmement réduites (elles sont affectées à des bâtiments avant tout ;en Chine, Ronarc'h en commande... 160), et si elles savent se battre, la mobilisation fait qu'on se retrouve avec quantité de réservistes qui n'ont rien de troupes d'élite pour constituer ces unités au nombre "hors-guerre" relativement faible. Les témoignages d'officiers expliquent justement que la question du chant marin est centrale, puisque leurs troupes sont assez facilement perturbées par le feu au premier contact. C'est une unité improvisée à partir d'éléments mobilisés récupérés sur des bateaux. Avec au milieu, heureusement, des hommes plus expérimentés (surtout les officiers).

 

Les grosses "troupes de marine" qui se taillent une réputation au Tonkin & co, c'est ce que l'on a appelé l'infanterie coloniale. Souvent mal identifiée, car pour les uns, ce nom signifie "troupes des colonies", donc troupes d'indigènes, et pour les autres qui en croisent l'insigne, à savoir une ancre, on croit voir des marins tout court. EDIT : je complète quand même : ces régiments ont eu des noms variables, et ont été appelés aussi "Infanterie de Marine" selon les époques. Mais ce sont avant tout des fantassins. Contrairement aux fusiliers-marins, qui sont des troupes de bâtiment, pas de terrain. Jusqu'en 1914, qui en fera un régiment, CQFD.

 

En voilà, de l'infanterie coloniale :

 

http://reho.st/crdp.ac-amiens.fr/historial/soldat/images_gf/tourn_029.jpg

Message cité 1 fois
Message édité par Stukka le 04-12-2015 à 15:49:31
n°44109951
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 04-12-2015 à 15:51:45  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Sgt-D a écrit :

Oui, je faisais bien la différence entre les marsouins, infanterie embarquée, et la colo, troupes d'outre-mer (d'où l'ancre). Et qui ont combattu en kaki et non en bleu horizon d'ailleurs.
 
Il me semble que la Légion appartient (ou appartenait?) à la colo, et a également combattu en uniforme kaki pendant la WWI.


 
Toutes mes excuses alors ! [:cosmoschtroumpf]
 
Justement, pour la prochaine fois, j'ai de belles histoires de la légion. La fameuse de sa légende au Mexique pour ceux qui l'ignorent, et une de la WWI.  [:dao]  
 
http://reho.st/legionetrangere.fr/images/histoire/2014-12-14guerre14.jpg

n°44110025
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 04-12-2015 à 15:56:05  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Fork Bomb a écrit :


Et c’est quand l’histoire avec Van Damme ?


 
Déjà écrite.  :o  
 
http://reho.st/images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/86/92/56/20148291.jpg

n°44274718
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 20-12-2015 à 15:33:29  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Des débats, des trams, des interventions de la modération... je me permets de passer histoire de détendre un peu l'atmosphère [:faman:1]
 
Puisque si vous voulez parler de passer en force, on peut. Sans compter que nous voici en décembre. Et qu'il y a 99 ans, figurez-vous, à peu près au même moment, quelqu'un allait prendre l'une des décisions qui allait en faire une légende des quiches militaires : le général Nivelle préparait son offensive au Chemin des Dames.
 
Pour info, Nivelle, c'est lui.  
 
http://reho.st/www.bruno-jarrosson.com/wp-content/uploads/2013/09/Nivelle-2.jpg
 
Pour résumer, Nivelle a plusieurs choses qui en font un garçon populaire. D'abord, c'est un artilleur. Et dans une guerre qui fait la part belle à l'artillerie, c'est plutôt bien vu. Ensuite, il a montré bien s'avoir s'en servir en 14, quand il a sévèrement meulé tout un corps d'armée allemand qui pensait qu'il pouvait venir faire du tourisme, comme ça, tranquille. Et à Verdun, il a aussi su envoyer du gros pruneau à la suite de Pétain, quand bien même ledit Pétain continuait à fourrer son nez partout en lousdé pour dire "Laisse, tu sais pas faire." [:haha petain]
 
Rajoutons à cela que Nivelle a une maman anglaise, et parle donc la langue des alliés, ce qui est un atout de choix. Mieux encore, il fréquente le monde politique où il se montre charmeur ([:douchebag forever:4]), contrairement à Joffre qui était plutôt du genre à traiter tout ce petit monde de gros cons, ou de Pétain qui répétait que la super-offensive-de-la-victoire-rapide, c'était une bien belle connerie.  
 
Au moment de choisir le successeur de Joffre, on hésitait donc entre Pétain et Nivelle. Du coup,  à votre avis, entre le mec qui disait que ça allait durer et celui qui promettait la victoire en quelques mois, à votre avis, qui on a choisi ? Oui, Nivelle, bravo ! [:spetnaz:5]
 
L'histoire retiendra que ce fut le seul généralissime qui ne fut pas élevé à la dignité de Maréchal. Une manière polie de dire "Ce fut un gros naze  :o "
 
Et comme chaque année, le mois de décembre est celui où se prépare la grosse-offensive-de-printemps-qui-va-tout changer. Et cette fois-ci, le plan est d'aller taper les Allemands au Chemin des Dames, non loin de Reims, pour isoler et détruire ce saillant ennemi.  
 
http://reho.st/historyweb.fr/wp-content/uploads/2015/10/psp-videos/423-youtube_6iGEiY6wvDo.jpg
 
L'offensive de printemps, comme toutes les offensives de printemps, aura lieu... au printemps (vous suivez [:implosion du tibia])
 
Tout va à peu près correctement jusqu'à ce que dans le secteur de Sapigneul (si ce nom vous parle, ainsi que celui du sous-lieutenant Ducastel, vous avez tout mon respect [:clooney3]), des Allemands en goguette capturent un sergent. Ce qui serait anecdotique... si un commandant un peu con n'avait pas confié audit sergent TOUS les plans de l'offensive, corps d'armée par corps d'armée, comme ça, histoire de. C'est logiquement interdit, mais oups, hihihi, quelqu'un a merdé.
 
Autant vous dire que les Allemands sont un peu sur le cul devant une si belle prise [:keuah] et organisent donc une retraite de quelques kilomètres (en cramant tout, quand même [:neernitt:1]) pour se retrancher sur la plus belle ligne de crête du secteur. C'est donc clair pour tout le monde : les Allemands sont bien au courant de l'offensive.
 
Fort logiquement, Nivelle décide donc de la maintenir. Et surtout : de ne pas changer la moindre virgule du plan pourtant éventé. Quel talent ! [:-cas-:3]
 
Nivelle s'en fout. D'après lui, son artillerie va ouvrir la voie aux fantassins, par la magie du feu roulant. Et l'assaut devrait se faire, plans éventés ou non, car rien ne résiste à l'artillerie française, Monsieur !
 
Lorsque l'offensive commence, le 8 avril, certes, les Français envoient de l'obus façon Verdun. Sauf que les Allemands sont, comme annoncé, bien retranchés. Et vu le feu, bien avertis. Du coup, lorsque les troupes françaises chargent... elles se font massacrer par le feu des mitrailleuses et une riposte d'artillerie qui sait exactement où tirer et à quelle heure pour massacrer tout ce petit monde. Chez les Allemands, on se demande comment ces Français peuvent être aussi cons, c'est magique ! [:ammal:2]
 
Les attaques échouent les unes après les autres. Même le déploiement des premiers chars français ne peut rien y changer, puisqu'ils sont pris sous le feu de l'artillerie. Le 17 avril, une énième offensive est tentée. Avant l'aube, et malgré la pluie qui s'est mise à tomber et transforme la terre retournée en boue, on repart à l'assaut [:360no2:1]. La division marocaine participe à la bataille. Et le régiment qui couvre son aile droite, et vise la prise du village d'Aubérive, ne fait que quelques dizaines de mètres avant d'être pris sous le feu des mitrailleuses et de se faire massacrer. Le jour se lève, et il est autant impossible d'avancer que de reculer. Ledit régiment se trouve donc bloqué dans le No Man's Land, en sachant en plus que le lieutenant-colonel qui avait décidé de mener la charge lui-même est tombé parmi les premiers.
 
Hans, servant de mitrailleuse allemand, ricane de la bêtise des Français lorsque son pointeur fronce les sourcils très fort.
 
"Heu... Hans, ils ont des uniformes bizarres, quand même, les Français en face.
- On s'en fout, ils sont bloqués, ils ne peuvent rien faire ! [:4lkaline5:1]
- Nan mais vraiment. Ils sont pas en bleu.  
- Pardon ?
- Ils sont plutôt en brun... et pis je sais pas, ils ont pas l'air commodes.
- Qu'est-ce que tu veux qu'ils fassent ? On les massacre !"

 
Une courte vérification, et Hans comme Gunther découvrent que ce qu'ils ont en face, c'est ça :
 
http://reho.st/aufildesmotsetdelhistoire.u.a.f.unblog.fr/files/2013/05/porte-drapeau-du-regiment-de-marche-de-la-legion-etrangere.jpg
 
Mesdames et Messieurs, le Régiment de Marche de la Légion Étrangère  [:cowboy]  
 
Hans et Gunther sentent donc leur gros intestin se contracter brutalement. Et ils ont bien raison. Mais observons plutôt quelques images rares (et donc étonnantes) de la légion à l'époque.
 
http://reho.st/self/c7610b6d5a077be724be9a3dc19ff05c26e87cee.jpg
Ici, des Légionnaires jouant à "J'aime la galette au four"
 
http://reho.st/self/628f07687bd23fba49cbb2fb917b0d8dec081123.jpg
Des volontaires américains, dont un noir, la France offrant de traiter correctement les gens de couleur, ce qui vendait du rêve (et énervait Guillaume II), désolé pour le cliché de la France éternellement raciste  [:dawa]  
 
http://reho.st/self/b52f7e27b73154559b3bdb624554ff8130f4e983.jpg
Et les légionnaires avec leur uniforme de 1914. On retrouve principalement en leur sein les vagues migratoires de l'époque (Italiens et Polonais), quantité d'Américains qui pouvaient s'engager soit dans la Légion, soit dans les ambulances s'ils voulaient participer à la guerre en France, et diverses autres nationalités venues se mêler à la fête. À l'époque, on a en plus la classe : les assauts s'annoncent au son du "Boudin", joué au clairon pour bien dire aux autres unités que poussez-vous bande de nazes, la Légion arrive [:morden666]
 
Nivelle a engagé le Régiment de Marche de la Légion Étrangère comme n'importe quel autre régiment. Pour lui, l'artillerie fera le boulot, et basta, qu'importe si depuis le début de l'offensive, tout échoue.
 
Nivelle, comme les Allemands, vont redécouvrir pourquoi la Légion est considérée comme un régiment qu'il ne faut pas trop faire chier [:zoreil]
 
http://reho.st/self/69e8830e88b0c9cfed1eaac694a6e8a562018ce9.jpg
Ici, la légion attendant de rappeler qui c'est le papa.
 
Bref. Après avoir passé une journée entière bloqué entre les lignes sous le feu des mitrailleuses allemandes, et à entendre comme seul message que "Ouaiiiis, l'artillerie va tout régler", la Légion décide de la jouer légionnaire [:le moi interieur]. Ce qui commence fort.
 
"Bon les gars, là il commence à neiger, il fait faim, on va pas attendre 107 ans que l'artillerie continue à ne rien faire. Alors hop, laissez tomber les fusils.
- Ah ! Alors c'est ça ce gros bout de bois qui était attaché au bout de mon couteau ? Je me demandais."

 
Et la Légion ordonne, puisqu'avancer à l'échelle du régiment est impossible, de diviser la troupe en minuscules groupes chargés d'aller infiltrer les lignes allemandes et de commencer à tabasser tout le monde au couteau et à la grenade. Profitant de l'obscurité, c'est donc parti : les légionnaires rampent jusqu'aux lignes allemandes, où Hans et Gunther se trouvent nez-à-nez avec de gros légionnaires qui viennent de passer une journée dans des trous d'obus entre les lignes, et qui ont bien envie de leur expliquer un truc ou deux. [:je rage]
 
Nivelle est donc fort étonné d'apprendre qu'un de ses régiments qu'il pensait bloqué et en train d'avancer tout seul, avec comme consigne "Ton artillerie, tu peux te la garder, on va te montrer comment on fait" [:custard:1]
 
Les Allemands eux-même sont un peu perplexes : toute leur première ligne est en train de se faire défoncer par des types qui y vont droit au corps-à-corps. Ils envoient des renforts... mais ceux-ci sont retrouvés mystérieusement plantés avant même d'avoir pu arriver  [:totoz] les Allemands envoient donc de la contre-attaque, encore et encore, mais à chaque fois, dès qu'ils mettent le pied dans les tranchées où la légion rôde, on n'entend quelques coups de feu, puis plus rien [:shlavos]
 
Durant quatre jours, les légionnaires demandent qu'on leur apporte principalement une chose : des grenades. Du 17 avril au 21, ils en ont envoyé... 50 000 à eux seuls. Grosso modo, ils font l'artillerie eux-même  [:afrojojo]  
 
"Pon, pon, c'est pas krave. On tient enkore Aubérive. [:patrick b666:5]
- Chef ? Je... je crois qu'on vient d'apercevoir des mecs avec des couteaux et des grenades dans Aubérive. Et nos troupes s'enfuir. [:clooney41]
- Mais ? Mais neiiiin ! [:iteza]

 
http://reho.st/self/727a3acf45d29fa9815f400132cb885a7aa2dd86.jpg
Dans la Légion, l'aumônier, c'est surtout pour ceux d'en face.
 
Au final, non seulement la Légion a atteint son objectif et pris Aubérive, toute seule, comme ça, et après avoir été mitraillée sur place (du moins tant qu'elle a suivi les ordres d'origine), mais elle est passée. On compte jusqu'à 2/3 de pertes dans ses bataillons, mais en face, les Allemands n'ont plus trop trop envie de contre-attaquer, en fait  [:altherac:2]
 
Bon et puis en plus, comme ils étaient chauds, ils ont fait du rab. [:angellus2:3]
 
Ainsi, quand bien même la bataille fait rage, ils ont vent que le 168e d'infanterie qui essaie d'avancer va tomber dans une embuscade. Entre 80 et 100 allemands sont planqués, prêts à les fusiller. Sauf que voilà, l'adjudant-chef Mader, qui se reposait entre deux assauts, l'apprend. C'est le Monsieur ci-dessous à gauche de la photo :
 
http://reho.st/legionetrangere.fr/images/histoire/2013-11-10tranchee0.jpg
 
Mader est un Allemand. À l'origine, ils ont tenté de l'incorporer dans leur armée. Sauf que visiblement, ils ont dû le fâcher un peu, puisque Mader a tué son adjudant allemand parce que merde, on ne parle pas de sa mère comme ça, puis il s'est enfui, a rejoint la Légion, et repris le boulot [:el awrence:1]. Et depuis le début de la guerre, Mader fait merveille. Alors quand il apprend pour l'embuscade... il prend 10 hommes avec lui, et tu vas voir, l'embuscade !
 
Les Allemands, qui étaient donc bien planqués, aperçoivent donc 10 légionnaires qui leur foncent dessus, puis il y a des grenades et des couteaux qui volent, et 10 minutes plus tard, tous les Allemands s'enfuient. [:striker eureka:4]
 
"Ach !" grogne Mader, très déçu : bon ben, il va les poursuivre. [:jack torrance]
 
Les Allemands tentent bien de fuir vers leurs arrières et de rejoindre une position d'artillerie fortifiée, mais Mader et ses hommes bourrent les casemates de grenades avant que quiconque ne puisse remuer, puis... capture la compagnie allemande ET la batterie de 210 en question. Ah, fallait pas nous amener là, les gars !  [:dawa]  
 
Mader aura la Légion d'Honneur pour ce fait d'armes. Quant au régiment, il recevra sa 5e citation à l'ordre de l'armée, une fourragère l'ordre de la médaille militaire, créée juste pour lui après ce gigantesque nawak, le tout remis par Pétain.
 
http://reho.st/self/5355a440d3da32de5399c97e73e825ddaef66eeb.jpg
 
Ce qui renforcera l'admiration pour la Légion à l'étranger, avec des œuvres merveilleuses :  
 
http://reho.st/self/89048fe8c355abf0ad03e371e90c63ac676550ee.jpg
http://reho.st/self/407887482b0a1462cd304d3c06e8ef7ae1741d93.jpg
 
Ou encore, bien évidemment :
 
http://reho.st/self/1f8458f3e68d167ebaeb05295c8ad442f7058359.jpg
 
Voilà voilà.
 
Et pour conclure, HFr, je ne résiste pas à vous livrer une petite anecdote personnelle. [:goumite:3]
 
Un ami habitait près de chez moi dans une rue fort étroite. Un soir, il entend un grand bruit : un camion, visiblement égaré, est rentré dans la rue et en manœuvrant, a défoncé le portail du voisin. Sort donc de la demeure un petit vieux en pyjama qui en boitant, braille que son portail, enfin ! Et du camion descend un chauffeur, semble-t-il polonais et complètement cuit [:blaseee:1] qui commence à gueuler en retour sur le vieux, et à menacer dans un mauvais français de lui péter la gueule.
 
Quand la police est arrivée, ils ont retrouvé le Polonais qui pleurnichait par terre, les deux bras pétés.
 
Le petit vieux, c'était l'ancien instructeur de close-combat de la Légion Étrangère [:seraphin]
 
Depuis, mon ami le saluait chaque jour avec un certain respect (et probablement peur pour ses bras).
 
Voilà pour aujourd'hui !  :hello:  
 

n°44275278
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 20-12-2015 à 17:05:29  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

antioch_arrow a écrit :

Merci Stukka :jap:
 
L'unité du capitaine conan qui figure dans le film du même nom, c'est à rapprocher de ce que tu racontes de la légion lors de la première guerre mondiale ? Vu qu'il 'agit de nettoyage de tranchées et de position, pratiquement au corps à corps, dans le film...


 
Pas tout à fait [:moundir]
 
L'unité du capitaine Conan, c'est un "corps franc". Comprendre, une unité de choc (un commando, finalement), mais qui n'avait pas d'existence officielle dans l'armée française puisque pour des raisons de République, on ne voulait pas donner l'impression que des soldats étaient mieux traités ou avaient plus de valeur que d'autres. C'était des volontaires, chargé de faire les "coups" avant un assaut, de capturer un type pour avoir des informations, etc. Les volontaires se présentaient au chef du corps franc (comme le capitaine Conan, qui lui recrute aussi du prisonnier), et avaient une dénomination "officieuse" pour les désigner, sans que cela ne soit donc officiel.
 
On retrouve des trucs du genre "Les brancardiers", "Les trompettes" ou autres truc du genre "Maiiiis si, on est juste des trompettistes avec de gros couteaux." [:cosmoschtroumpf]
 
Le haut-commandement approuvait aussi longtemps que ça restait officieux. Car il y avait besoin de ces unités sans que l'on puisse les reconnaître officiellement.
 
Les Allemands avaient des unités officielles (motif pour lequel l'armée réclamait d'en avoir aussi), mais ça avait un inconvénient : comme ces troupes de choc n'appartenaient pas aux mêmes régiments que ceux de ligne, en cas de pépin, les bidasses de première ligne se sentaient vachement moins attachés à eux et ne risquaient pas trop leurs fesses pour les aider.
 
Les "nettoyeurs de tranchées", ce sont des types désignés juste avant une charge pour aller nettoyer, comme son nom l'indique, la tranchée. Et ça, en effet, c'est grenade et couteau, voire autres outils rigolos. Il s'agit de vérifier qu'il n'y a pas de type restés en arrière des forces qui progressent, de faire sauter les casemates avec encore des gars dedans, et accessoirement, d'achever les blessés intransportables/dangereux. Les volontaires sont donc interdits pour ces missions, histoire de ne pas trop former de psychopathes  :whistle:  
 
Généralement, avant une charge, on distribue des couteaux à des types en expliquant que quiconque en reçoit un a pour mission de nettoyer la tranchée.
 
Voilà. Donc, ne pas confondre corps franc et nettoyeur de tranchée. Et l'histoire de l'adjudant-chef Mader... c'est un peu un corps franc improvisé, si on veut.  :jap:  
 
http://reho.st/www.tuxboard.com/photos/2014/05/photos-inedites-Guerre-Mondiale-14-18-14-640x445.jpg
Donc quand le général visitait (ici, le général Belin), on se passait bien de lui parler des corps francs et des nettoyeurs. Il savait que ça existait, mais ça faisait sale, à table  [:dao]  

n°44275348
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 20-12-2015 à 17:14:41  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

giorkal a écrit :


Non je crois que c'est Foch , futur généralissime, qui avait une mere anglaise et était effectivement complétement bilingue.


 
Non non, Foch avait une maman parlant le Français de France et de bonne famille. Mais la question des généraux parlant anglais qui du coup, avaient le piston des alliés, on pourrait en causer  [:dao]  
 

giorkal a écrit :


Ce n'est pas l'explication. c'est une information parmis d'autres .  
La seule chose certaine c'est que les allemands savaient tout.
Nivelle a vraiment ete tres imprudent et inutilement  obstiné


 
Il y a eu quantité de rumeurs sur à partir de quand les Allemands sont au courant et pourquoi (le fait qu'il cause un peu trop, par exemple). Mais il y a bien un sergent capturé, et même un procès, avec grosse sanction pour le patron du type qui a confié les plans à un sous-fifre. Donc l'élément le plus solide des Allemands, ça reste ce sergent qui leur balance tous les plans.
 
http://reho.st/i35.servimg.com/u/f35/15/55/45/63/affair12.jpg
 
Après on pourrait parler du temps nécessaire pour reprendre le Chemin des Dames... puis le reperdre en quelques heures. [:prozac] ou de la chanson de Craonne.
 
D'ailleurs la Légion fut l'un des seuls régiments à ne pas avoir des envies de mutineries : du coup, on y envoya même des mutins. Sympa  [:dawa]

n°44778107
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 11-02-2016 à 12:30:56  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Jaxom31 a écrit :


D'ailleurs ça fait un moment qu'il ne nous a pas pondu un joli post.  
 
Si tu nous entends !


 
Il faudra attendre un peu, mais je prends bonne note  [:dao]  
 
Et le traditionnel quota :
 
http://reho.st/2.bp.blogspot.com/-641SZf3xk48/VloCg0Qo1cI/AAAAAAAB9Xw/1XHxu-yLvQQ/s640/Strange%2Binventions%2Bfrom%2BWWI%2B%25287%2529.jpg

n°44778196
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 11-02-2016 à 12:38:42  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Sgt-D a écrit :

Le sticker 3,5M, c'est les ventes ou les pages vues sur ton blog?  :o  
 
(ce qui est déjà un joli score  [:implosion du tibia] )


 
Ah, c'est pas les ventes, parce qu'à 3,5 millions de livres vendus, je pense que je serai trop occupé par sniffer ma coke et trousser mes domestiques pour poster sur HFr [:cisco1:1]
 
EDIT : damnation, re-quota du coup.  
 
http://reho.st/i.crackedcdn.com/phpimages/article/1/6/3/121163.jpg?v=2

Message cité 1 fois
Message édité par Stukka le 11-02-2016 à 12:39:45
n°45000546
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 03-03-2016 à 15:40:13  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Qu'est-ce que c'est que ces histoires de vin picolé au litre en 14 ? [:mzitraya:2]

 

Je me permets une rapide intervention, et parlons pinard.

 

http://reho.st/radama.free.fr/desseins_de_la_semaine/wordpress/wp-content/2010/07/salut_au_pinard.jpg

 

Non, on ne picolait pas ses 5-6 litres de pinard par jour en 14. Sinon on était plutôt bourré du matin au soir, ce qui compliquait un peu la bagarre qui se déroulait dans le coin au même moment  :o

 

Le pinard est distribué, mais le pinard se mérite. Pour la simple et bonne raison qu'il est distribué à la cantine roulante, dite "la roulante", et ce... au seau (cf l'image ci-dessus). Il faut donc que le poilu de corvée quitte sa position pour aller à l'arrière, remplisse le seau de vin, et revienne. Le tout en transportant aussi d'autres denrées (le bidon de soupe, les boules de pains que l'on transperce d'une ceinture avant de l'enfiler pour les porter en bandoulière, etc). C'est une corvée souvent longue, car la cantine roulante est rarement dans une position exposée et il faut faire l'aller-retour, et c'est aussi l'occasion de s'engueuler, voire de se bagarrer, que ce soit avec les autres types de la distribution, avec le copain qui trouve que tu as mis du temps à ramener la pitance, et surtout, avec l'enfoiré qui vous a bousculé dans un coin de tranchée dans le dernier coude avant votre position et a tout foutu par terre. [:ilovezadig:1]

 

Et quand un enfoiré d'artilleur allemand parvient à trouer votre seau...  :fou:

 

Bon, cela dit, la corvée en période de bombardement est particulièrement complexe. Lorsque les unités sont bloquées en première ligne, on envoie régulièrement les "pépères", à savoir les vieux soldats de la territoriale, tenter de faire passer malgré tout vin et courrier aux hommes sur le front. Plus d'un a été pulvérisé par un obus sur le chemin, et on oublie assez souvent que les vieux de la territoriale ont aussi donné de leur personne. [:heididi]

 

Lorsque les poilus sont à l'arrière et peuvent tous se rendre à la roulante, le pinard est distribué au "quart", à savoir une petite tasse métallique qui accueille vin, café, etc.

 

http://reho.st/gravelinescuriepgm.g.r.pic.centerblog.net/5de65240.PNG

 

La ruse dans ces cas-là consiste pour certains poilus audacieux à faire exploser une cartouche dans le quart, habilement préparé pour l'occasion. Ça déforme le fond et fait gonfler les bords, et le quart peut donc contenir plus... et on est donc mieux servi lorsque le cuistot remplit jusqu'à ras-bord ! Malin !  [:pinar78]  

 

http://reho.st/www.crid1418.org/doc/images/Dantoine/roulante.jpg
http://reho.st/images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/4738/Cuisine%20Roulante%20surnomee%20%22SOUS%20MARIN%20%22.964_001.jpg
http://reho.st/https://pierrickauger.files.wordpress.com/2014/10/597_001.jpg
http://reho.st/p1.storage.canalblog.com/10/86/1046708/97789690_o.jpg

 

Le pinard, c'est sacré. Déjà que ça ne rigole pas tous les jours, si en plus il n'y a pas de quoi boire... surnommé le "père pinard", le vin est un peu l'essence du poilu. Et il peut s'en fournir en plus de celui distribué ! Pour ce faire, il n'a qu'à aller dans les villages proches du front quand il est de repos, et hop ! Ceux-ci voient nombre de maisons transformées en estaminets, en boutiques de matériel pour poilu, en épiceries improvisées... et là, à lui de jouer : il peut soit acheter le vin de base, moins cher, mais vraiment façon piquette, soit il y a le vin pour officier, qui lui est en belle bouteille, soigneusement bouchée, et de qualité supérieure. [:kede]

 

À noter que ce principe s'applique à tous les domaines : ainsi, près du front, il y a aussi les Madame la pute à soldats, et Madame la pute à officiers. Madame la pute à officiers a par exemple le droit à un bain entre chaque passe, mais oui  [:dawa]

 

En tout cas, l'armée fait très, très attention à l'approvisionnement en vin. C'est essentiel pour le moral, on envoie des experts goûter les vins pour s'assurer que ce ne soit pas le truc le plus infâme, et avant un assaut, l'armée fournit parfois double ration, voire de la liqueur ou un quelconque alcool fort pour motiver la troupe. Chez les Allemands, on faisait même distribution de cigares avant l'assaut dans certaines troupes. Das ist plusse klassounet, ja ? [:patrick b666:5]

 

Bref. Pas d'histoire aujourd'hui, mais un peu plus d'images sur le pinard, hop.  :hello:

 

http://reho.st/www.cepdivin.org/articles/images/pinard04b.jpg

 

http://reho.st/imgcdn.geocaching.com/cache/31274bf3-e41c-47b4-ab99-a16889f11abf.jpg?rnd=0.5840643

 

http://reho.st/www.stleger.info/les72StLeger/region9/images/86a%20-%20pinard/86a---pinard2.jpg

Message cité 4 fois
Message édité par Stukka le 03-03-2016 à 15:41:21
n°45000842
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 03-03-2016 à 15:58:13  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Sgt-D a écrit :

Enfin ceci pour rester une ou deux semaines à se faire marmiter la gueule dans une tranchée, à moins qu'il n'y ait un assaut de prévu, y a pas besoin de tellement de réflexes...


 
Pour le coup, si, parce que quand les Allemands tentaient un coup de main sur la tranchée (pas un assaut, un petit coup de main), mieux valait avoir les bons réflexes si on ne voulait pas disparaître dans la nuit sans explication. [:dao]  
 
Surtout qu'on en avait parlé par le passé, mais ces rascals venaient entre autres, justement, pour taper les rations françaises quand il faisait trop faim  [:sent mal_homme:2]
 
EDIT : j'avais oublié le quota image !
 
http://reho.st/https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/736x/25/bb/31/25bb31ffb48bdabfe462b64e36226847.jpg

Message cité 1 fois
Message édité par Stukka le 03-03-2016 à 15:59:06
n°45001050
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 03-03-2016 à 16:09:37  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

teraoctet a écrit :


 
Le sentiment d'invincibilité procuré par l'alcool devait aussi pas mal aider pour sortir de la tranchée pour réaliser la charge héroïque face aux mitrailleuses ennemies.  [:raoul_volfoni]
 
http://www.topcom.fr/wp-content/up [...] 89x365.png


 
Cette campagne du musée de Meaux  :love:  
 
Ah, pour donner du courage, on a eu mieux : en 14, il y a eu des ordres pour que le régiment charge... au son de la musique du régiment. Pour l'effet de surprise, bon. [:clooney41]
 
http://reho.st/chalabremetaitconte.pagesperso-orange.fr/images/fournie_marius1.jpg

n°45005108
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 03-03-2016 à 23:54:14  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

biezdomny a écrit :


Il est bien ce musée ? Le thème me tente beaucoup mais Meaux c'est n'importe où :o (quoique je pourrais revenir avec 6kg de brie de contrebande et une carte postale de Bossuet, mais j'en trouve aussi chez moi).


 
Il est plutôt pas mal dans mon souvenir. En plus c'est l'un des rares musées dont les mannequins ne sont pas de vieux trucs dégueux des années 60. Une image ?
 
http://reho.st/www.orages-acier.fr/media/00/02/362700049.jpg
 
"Et en quoi est-ce étonnant, Monsieur Stukka ? [:junk1e:3]"
 
La réponse est simple : les mannequins que vous voyez... ont été moulés à partir du personnel du musée. On peut donc chercher dans les vitrines et potentiellement reconnaître des gens que l'on vient de croiser  [:dawa]  
 
Depuis le temps qu'on en parle, faudrait organiser une sortie HFr dans un musée ou à Verdun.  
 
Mais déjà faudrait que je poste un truc historique. Ça fait un petit moment et j'avoue, j'aime secrètement le faire.  [:sent mal_homme:2]

n°45005501
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 04-03-2016 à 02:32:26  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Dans ce cas, et avant d'aller trouver le sommeil des moyennement justes, une petite histoire pour compenser le post sans narration du jour [:goumite:3]
 
Un certain M. Foestus, m'avait écrit, je cite "Je veux un post sur le Vietnam, p'tit bâtard". Et comme je suis profondément lâche, parlons Vietnam, pour varier les plaisirs.
 
Et commençons avec une image :
 
http://reho.st/www.stripes.com/polopoly_fs/1.303216.1410820257!/image/image.jpg_gen/derivatives/landscape_804/image.jpg
"Depuis quand est-ce qu'on file la Medal of Honor, plus grosse distinction locale possible à un petit vieux ? S'il avait fait un truc vraiment impressionnant, on l'aurait décoré en son temps !"
 
Sauf que certaines histoire mettent du temps à être acceptées tant elles ressemblent à un gigantesque WTF. Surtout quand elles feraient passer Rambo pour une princesse douillette.
 
Parlons donc de Bennie Adkins. Que voici plus jeune.
 
http://reho.st/www.investors.com/image/MedalofHonorCmdSgtMajBennieGAdkins9-15-14APCKaster_600.jpg.cms
Tips : pour stranguler un vieux sans qu'il ne se débatte, utilisez une médaille.
 
Bennie Adkins était un brave fermier américain sans histoire, lorsqu'il rejoint les rangs de l'armée américaine en 1956. Pas vraiment du genre à faire d'histoires, on l'affecta en Allemagne, où il occupa le poste glorieux d'administratif dans un quelconque bureau où tout ce qu'il défonça fut la touche espace de sa machine à écrire. Disons-le tout net : Bennie se faisait un petit peu chier. Il décida de passer, hop-hop, du poste de gratte-papier à celui de membre des forces spéciales, en passant les examens puis l'école qui allaient bien.
 
C'est ce qu'on appelle un grand écart.  [:dao]  
 
Le 9 mars 1966, Bennie et 16 autres bérets vers sont dans une riante base de la verdoyante vallée de A Shau. Leur mission consiste à entraîner des Sud-Vietnamiens à botter du cul de communiste depuis ce poste avancé.
 
http://reho.st/www.cc.gatech.edu/fac/Thomas.Pilsch/AirOps/Images/AShau_S_frm_TigerMt-lg.jpg
A Shau. Un endroit où ça chiait grave, d'où l'expression : "réagir A Shau".
 
Oui mais voilà : depuis des jours, le stresse monte un peu sur la base. La nuit, on peut vaguement apercevoir des silhouettes se mouvoir à la lisière du camp. Et sur les talkies-walkies, on capte parfois de vagues conversations... qui n'appartiennent à aucune force alliée. Il y a donc deux grandes options : soit les communistes préparent un gros coup, soit ce sont encore ces enfoirés de petits gris qui viennent écouler leur stock de sondes anales. [:wildcopper:1]
 
Les bérets verts, qui penchent pour l'option 1, demandent donc du renfort.
 
Pas de bol pour eux, le QG penche plutôt pour l'option 2 : à défaut de sondes anales, ils peuvent tout de même aller s'insérer divers objets dans le fondement, merci bonsoir  :o  
 
Et encore moins de bol, en cette belle nuit du 9 mars, l'armée nord-vietnamienne (NVA) décide d'attaquer la base. C'est donc parti pour la victoire communiste, annoncée en premier lieu par un monstrueux bombardement de mortier. [:chaman_boc]
 
Sauf que pas de bol pour nos amis communistes, ils viennent de réveiller Bennie Adkins, qui pionçait en paix. Ce sera la plus grosse faille de leur plan.  [:sent mal_homme:2]  
 
Car Bennie est grognon au réveil. Et quand Bennie est grognon, il va chercher la caisse de munitions de mortier de 81mm la plus proche, court droit vers la première pièce d'artillerie disponible, et bombardement ou pas, commence à renvoyer de gros pruneaux partout dans la jungle alentour. Parce que bon, hein, on ne sait pas d'où viennent les tirs, alors rasons la jungle ! [:guilletit:4]
 
Les Vietnamiens sont forts surpris :  
 
"Hé, ho, c'est nous qui vous bombardons, alors d'où vous nous arrosez la gueule au lieu de vous cacher ? [:fegafobobos:2]"
 
http://reho.st/www.militaryfactory.com/smallarms/imgs/m29-81mm-mortar_8.jpg
Ici, un mortier de 81mm turgescent rendant jaloux tout un tas de gens. Oui, c'est assez gros.
 
Les Nord-Vietnamiens sont donc un peu bougons.
 
"Bon, vous me trouvez le petit rigolo qui s'amuse à nous arroser la gueule alors que c'est nous qui attaquons, et vous me le butez, d'accord Nguyen?
- Oui chef. [:bombadil_tom:1]"

 
Les Nord-Vietnamiens ont tôt fait de localiser le seul gros bourrin du camp capitaliste qui riposte, et ajustent leur tir... hop ! Un obus tombe droit sur la gueule de Bennie Adkins.
 
Le bougre est soufflé hors de l'abri du mortier, et se retrouve allongé au sol, le dos brûlé par l'explosion.
 
Sauf qu'il se relève. Qui a osé lui tirer dessus ? [:unite-ggg] Adkins retourne à son mortier, et recommence à bombarder les Vietnamiens comme si de rien n'était.  
 
Ses camarades US et Sud-Vietnamiens sont là :  :love:  
 
Après trois heures de ce petit jeu, les Nord-Vietnamiens en ont un peu marre. Ils vont régler ça à l'ancienne : à l'assaut !
 
http://reho.st/gmasini.com/_wizardimages/1.1%20NVA%20troops.JPG
Les mecs, le plan est simple : on trouve le type qui gère le mortier et on lui pète la gueule.
 
Bon. Hé bien non seulement ils se font cueillir par un certain mortier, mais en plus, ils doivent s'y reprendre à plusieurs fois avant d'enfin parvenir à mitrailler correctement la garnison. Et ils blessent même des soldats US ! [:- shardik -]
 
Mystérieusement, le tir de mortier sur leurs gueules s'interrompt presque aussitôt. Et voici que surgit un soldat qui commence à mitrailler la margoulette des assaillants avant de tirer les blessés, tout seul, un par un. What ? [:- shardik -:1]
 
"C'est bon, je peux retourner à mon mortier ?" demande Adkins qui vient de sauver les miches de ses copains en apprenant qu'il y avait des blessés. Et hop, le bougre retourne distribuer 81mm d'amour à tous les passants.
 
Maintenant, ses camarades le regardent avec les yeux de l'amour : [:lavie_lavraie]
 
L'armée américaine, au courant de la situation (l'assaut, pas les yeux de l'amour, suivez, merde), dépêche aussitôt des avions d'évacuation sur la petite piste de la base. Et Adkins aide à charger les blessés.
 
Sauf que voilà, gros imprévu : un camion arrive au bout de la piste. Chargé de Vietnamiens, qui ouvrent le feu sur l'avion et le personnel américain.
 
"Mais ? D'où ils sortent, ceux-là ? demande Adkins.
- Ce sont des Sud-Vietnamiens, sergent. De la base. L'assaut ennemi est tellement impressionnant qu'ils trahissent pour changer de camp.
- Bon. Ben j'vais devoir leur péter la gueule. [:onclecharlie:4]"

 
http://reho.st/www.uscg.mil/history/gifs/VTN_Mortar_Hicks.jpg
Le sergent Adkins, braguette baissée.
 
Bennie Adkins se sent donc dans l'obligation, non seulement de mitrailler tout le camion chargé de troupes pour leur apprendre qui c'est le patron, mais ensuite, s'en va lui-même virer l'engin de la piste pour permettre à l'évacuation de décoller.  
 
"Il y en a d'autres qui voudraient trahir ? [:roger21:1]
- Non sergent, c'était sûrement un malentendu [:cosmoschtroumpf]"

 
Adkins, un peu fatigué, décida donc de terminer la journée avec des activités plus calme, comme par exemple en sortant de la base en plein assaut pour aller chercher un copain, ou aller chercher des caisses de ravitaillement parachutées hors du camp. Oui, comme ça. Tranquille.
 
Je sais, ça paraît absurde. Et pourtant, il y a semble-t-il un certain nombre de témoignages concernant le Monsieur. Et ce n'est pas fini !  [:pinar78]  
 
Car à la nuit tombée, l'ennemi attaquait encore.  
 
Et Bennie tirait encore au mortier sur leurs gueules.  [:dawa]  
 
http://reho.st/cdn.history.com/sites/2/2014/02/view-from-machine-gun-position-P.jpeg
 
Les Nord-Vietnamiens, visiblement un peu fatigués de ces conneries, insistèrent donc un peu.
 
"NGuyen !
- Chef ?
- Je croyais que vous deviez coller un obus dans la gueule du margoulin de ce matin ! Pouruqoi est-ce qu'il tire encore ?  :fou:  
- Ben je ne sais pas, chef !
- Remettez-lui en un !
- Bien chef ! [:bombadil_tom:1]"

 
Et les Vietnamiens de remettre un obus sur la position du mortier d'Adkins, désormais connue. Et Adkins de se refaire souffler la gueule hors de son trou. Et... de survivre et de revenir tirer ! [:je rage]
 
Bon, au bout d'un moment, il finit quand même par tomber à court de munitions. Les Nord-Vietnamiens furent donc très contents, et purent enfin commencer à pénétrer sérieusement dans la base ! [:shimay:1]
 
Ce qu'ils ignoraient, c'est que si Adkins n'avait plus de munitions de mortier, il y avait un truc qu'il n'avait pas encore utilisé : le bazooka.  
 
"Coucou les copains !" [:smokin joe:3]
 
On imagine bien la déception chez les Nord-Vietnamiens, quand un type à demi-brûlé et avec des shrapnells plein le cucu à commencer à les arroser à la roquette, tout seul comme un grand. [:raztapeaupoulos]
 
http://reho.st/ecx.images-amazon.com/images/I/41o6bIKBL%2BL.jpg
Pas d'inquiétude, ce sont des roquettes gluten-free, vous pouvez en manger sans crainte.
 
Malgré tout, les Nord-Vietnamiens ne manquaient pas de troupes et continuaient à monter à l'assaut, même si certains commençaient à se dire que c'était quand même bizarre, cette affaire. Ils rentrèrent donc dans le camp pour découvrir... que les Américains venaient de demander une frappe au napalm.  
 
http://reho.st/inapcache.boston.com/universal/site_graphics/blogs/bigpicture/vietnam_05_07/v06_10101062.jpg
Et bonjour chez vous !  :hello:
 
Les Nord-Vietnamiens, qui commençaient vraiment à se demander ce qu'il se passait, lancèrent donc une action commando droit vers la tente de communication de la base pour aller régler son compte au petit malin qui s'amusait à appeler l'aviation sur leurs museaux. Lorsqu'ils entrèrent, ils tombèrent sur... Bennie Adkins. Qui à ce stade, avait 18 balles dans le buffet (ce qui fut confirmé par un médecin [:hide]), le dos brûlé, des shrapnells à divers endroits... mais qui vivait encore.
 
"Maiiiiiis !  :sweat:" fut probablement la dernière pensée des premiers assaillants, qu'Adkins tua lui-même, avant que les autres ne se barrent en se demandant qui était ce taré [:arrakys]
 
La seconde journée de cette bataille sans fin était bien avancée lorsque le haut-commandement US proposa aimablement au personnel de la base d'évacuer, puisque bon, ça paraissait quand même compliqué.
 
Et je vous laisse deviner qui se porta volontaire pour mitrailler tout ce qui approchait pendant l'évacuation. Ho, et aida bien sûr aussi à porter des blessés quand un copain voulait bien tenir sa mitrailleuse deux minutes  [:dawa]  
 
Et... si la fin de cette histoire approche, il restait encore un gros exploit à accomplir pour Benni Adkins. [:jerome38:5]
 
Car quand vint son tour de courir vers l'aérodrome pour être évacué, il découvrit avec un bonheur que l'on imagine tout à fait que les appareils d'évacuation s'étaient barrés sans lui. [:kevinavaten]
 
Bon. Ben il ne lui restait plus qu'à se barrer dans la jungle, lui, les 18 balles, les shrapnels et les brûlures qui lui faisaient bobo.
 
Ce qu'il fit. Malgré les patrouilles de toute l'armée Nord-Vietnamienne dans le secteur, qui lui auraient volontiers fait sa fête. Il se faufila dans les lignes ennemies, regagna les siennes, et ho ! Détail, en chemin, un tigre décida que ce truc saignant ferait un excellent buffet. Autant vous dire que le tigre le regretta amèrement. [:xam1311]
 
Bennie survécut à la guerre, fut bien évidemment décoré, et son histoire parut tellement incroyable qu'il fallut un petit paquet d'enquêtes pour admettre que le bougre était une sorte de régiment à lui tout seul, éventuellement la fanfare en moins (et encore, ça n'a pas été prouvé). Il n'a reçu la Medal of Honor qu'en 2014, et est entré au Hall of Heroes du Pentagone.
 
Pour la petite histoire, et c'était tellement n'importe quoi que lorsque Barack Obama le décora, il fit simple :
 

Citation :

“Bennie performed so many acts of bravery that we don’t have time to talk about all of them”


 
Et à ce jour, il est encore en vie. Honnête. [:implosion du tibia]
 
En tout cas, ce sera tout pour aujourd'hui, ce fut déjà bien assez long !  :hello:

n°45012803
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 04-03-2016 à 18:15:12  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Pour notre ami des mortiers, son équipe ne se tournait pas les pouces : c'est même en défendant la zone que certains ont été blessés (et qu'il est donc allé chercher, le canaillou   [:dao] )
 
En effet, correction : lorsqu'il a quitté le camp, Bennie Adkins avait bien d'autres survivants avec lui. J'avais lu qu'ils s'étaient dispersés pour éviter les patrouilles, mais j'ai effectivement une déclaration de lui sur CNN expliquant qu'il est resté avec ses hommes, et qu'au moment où les Nord-Vietnamiens allaient leur mettre la main dessus, la présence d'un tigre qui avait bien envie de bouffer de l'Américain a convaincu l'ennemi que ouais, bon, se friter avec des Américains, d'accord, mais avec un tigre, en pleine nuit, on va s'éloigner un peu  :o  
 
Le tigre qui les chassait leur a donc, ironiquement, sauvé le cucu  :D  
 
http://reho.st/www.site-vietnam.fr/wp-content/uploads/2014/08/tigre-vietnam.jpg
Maurice le tigre du Vietnam, qui s'il avait su, ne serait pas viendu.

n°45072171
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 10-03-2016 à 12:38:53  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

En effet, boutons le HS hors du topic.
 
http://reho.st/https://pbs.twimg.com/media/CdDQ9hUVAAA5N5b.jpg
Des réfugiés syriens au Canada se retrouvent... dans le même hôtel que la convention Furry locale.
 
"Super les enfants ! À présent, qui veut voir mon Deviantart où je me représente en loup à gros pectoraux qui fait le seske  ? [:dawa]"

n°45073130
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 10-03-2016 à 14:10:15  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

kiwi6 a écrit :


Bon, t'as la reputation d'etre un mec qu'en sait beaucoup mais tu as l'air d'en connaitre un rayon sur le furry et la deviance sexuelle :o  


 
Oui, la nuit venue, je me déguise en sanglier et je vais pourrir les champs du voisinage avant de m'accoupler avec des souches  :o  
 
Un jour, j'ai tapé "Furry" dans le moteur de recherche de Twitter. Ça m'a suffit. [:papa titus:4]
 
Accessoirement, j'étais tombé sur un bon résumé de Deviantart sur Dorkly Comics, partant du principe : "Si on confiait Disney à Deviantart".
 
http://reho.st/0.media.dorkly.cvcdn.com/38/34/c48f15771384e919524eb4dab046ce88.jpg
 
Et la source : http://www.dorkly.com/post/75293/8 [...] e-websites

n°45437249
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 13-04-2016 à 15:25:59  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Un HFRien m'a fait remarquer que je n'avais posté ici depuis un petit moment. Il y a bien des mois de cela, j'avais évoqué un post sur les zeppelins & Paris : parlons-en si vous le voulez bien, puisque les bougres nous ont laissé bien des images étonnantes.  [:dao]  
 
Nous sommes... en mars 1915, à Paris. [:goumite:3]
 
Si les Allemands ont envoyé quelques avions survoler la capitale et y jeter quelques grenades et messages annonçant leur victoire imminente à la fin de l'été 1914, depuis, on ne les entend plus. Repoussés sur la Marne, et désormais bloqués par le rideau des troupes françaises, ils sont immobilisés à terre, et n'ont plus d'aérodromes suffisamment proches de Paris pour venir y semer la zizanie. Cependant, une arme fait beaucoup parler d'elle : le zeppelin.  
 
http://reho.st/https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/0/0c/LZ_18.jpg
 
Et des images plus étonnantes : l'intérieur d'un zeppelin de l'époque.
 
http://reho.st/www.ddoughty.com/uploads/1/4/0/9/14095491/4842771.png?1444985052
 
http://reho.st/i296.photobucket.com/albums/mm175/TheBrogueadier/AviationWWI_LZ_03.jpg
http://reho.st/s296.photobucket.com/albums/mm175/TheBrogueadier/AviationWWI_LZ_02.jpg
 
Bon, ça, c'est le zeppelin, issu de l'imagination fertile du comte von Zeppelin. Car pendant ce temps, la France, elle, lui préférait le dirigeable [:moonzoid:2]
 
http://reho.st/www.ddoughty.com/uploads/1/4/0/9/14095491/5943165.jpg?1436913901
 
Bon, ça n'a pas vraiment la même saveur.  [:sent mal_homme:2]
 
Mais il n'empêche que le zeppelin était entré dans la légende avant même le début de la guerre. D'abord, parce que le comte von Zeppelin a failli se ruiner en développant ces appareils : crashes, problèmes techniques, incendies... et il fut en partie sauvé par le grand public allemand, qui déjà, intéressé par le crowdfunding, finança de nouveaux essais simplement parce que l'idée d'avoir des monstres volants rendait leur kiki tout dur. [:-arnadul-]
 
On se disait que c'était chouette pour transporter des civils. Ou faire de la reconnaissance. Mais au début de la guerre, les zeppelins s'avèrent... disons, fragiles quand ils sortent au grand jour pour aller observer les positions ennemies et que ledit ennemi décide de l'arroser au canon [:delarue5].
 
Les Français voient cependant des zeppelins partout : au début du conflit, ils abattent par exemple près de Reims l'un de leurs propres dirigeables, le Dupuy-de-Lôme, parce que les troupes au sol ont vu un truc, c'était gros et ça ressemblait à une saucisse, comment pouvait-in savoir que ce n'était pas allemand ? [:spiderban:3].
 
http://reho.st/p7.storage.canalblog.com/76/37/783846/68647728.jpg
 
Bref, côté français, on se dit que l'avenir, c'est l'aviation. Alors que côté allemand, l'avenir du bombardement à longue portée passe pour eux par le zeppelin : c'est relativement rapide, très autonome, bardé de mitrailleuses et ça emporte bien des bombes, bref, les avions, à côté, c'est petit bras.  
 
Après avoir été mis au garage, les zeppelins réapparaissent début 1915 au-dessus de Londres, où ils viennent la nuit larguer des bombes. Ce qui énerve un peu les Anglais, qui multiplient donc les projecteurs de recherche nocturne pour fouiller le ciel, ce qui pourrit un peu les photos d'époque.
 
http://reho.st/https://www.vetfriends.com/militarypics/images/large/WWI%20London%20Anti%20Zeppelin.jpg
 
 
À Paris, toute la presse s'empare du sujet : est-ce que les zeppelins vont venir ? On donne des tribunes entières à des experts :
 
"Alors moi je dis que les zeppelins n'ont pas l'autonomie pour partir de leurs bases de Belgique et rejoindre Paris. [:mrk8]
- Vous vulgarisez. [:le guide]
- Ah ouais ? Parce que tu t'y connais p'têtre en zeppelins, toi, d'abord ?[:hiich:3]
- Je connais bien votre mère, en effet. [:le guide:2]"

 
[:erika_moulox]
 
Et nous voici donc en mars 1915. Nous sommes précisément la nuit du 20 au 21 mars, la plupart des parisiens dorment lorsque soudain, un coup de canon les réveille. Qu'est-ce que c'est ? [:walter white:5]
 
Un second part, puis d'autres, et la population se lève pour aller aux fenêtres voir ce qu'il se passe. Les Allemands sont loin, sur qui peut-on bien tirer ?  
 
Et puis lorsqu'ils voient les projecteurs anti-aériens s'allumer, même ceux qui étaient curieux de voir un zeppelin en vrai commencent à se sentir mal à l'aise. [:grozny gaud:3]
 
Ce qu'ils entendent, ce sont les canons de la "ceinture de Paris" qui viennent d'ouvrir le feu. Il faut dire qu'à 23 heures, ils ont eu un gros appel paniqué de du personnel de la gare de Compiègne, avec un bruit de moteurs derrière eux : quatre gros zeppelins fonçant droit sur Paris étaient en train de les survoler [:khoma]
 
Ce qui au-dessus de Paris, donne quelque chose ressemblant à ceci :  
 
http://reho.st/www.histoire-fr.com/images/raid_zeppelin_paris_1916.jpg
 
Avec des obus éclairant qui sont tirés en plus des obus anti-aériens. La population comprend que ça ne rigole plus : la panique peut commencer, tout le monde part se planquer dans les caves.
 
Les Allemands, dont deux des leurs ont dû faire demi-tour suite à des ennuis techniques, envoient la purée, explosive et incendiaire, sur la capitale. Toi aussi, découvre si ton chez toi a reçu des bombes :
 
- 7 sur Saint Germain
- 8 sur Colombes
- 3 sur Courbevoie
- 1 sur Gennevilliers
- 2 sur Neuilly-sur-Seine
- 9 sur Asnières
- 2 sur Levallois-Perret
- 3 sur Mantes
- 1 sur Saint-Ouen
- 4 sur Enghien-Montmorency
- 6 sur Paris
 
Et comme je suis pas chien, je vous file même les adresses parisiennes [:fl4me:1] (j'ai un très bon document sous les yeux :o ) : 78 rue Dulong, 24 passage Ruelle, 7 rue des Dames, passage désiré, passage léger et impasse Milord.
 
Le raid ne fait aucune victime. Mais de gros trous dans la chaussée, qui rappellent aux Parisiens qu'ils ne sont pas à l'abri.
 
http://reho.st/https://alaviealaguerre.files.wordpress.com/2015/03/lil09153101.jpg
 
Les zeppelins parviennent à s'enfuir, mais c'est sans compter qu'ils viennent d'énerver les pilotes français, qui n'ayant pu sortir les mitrailler de nuit, se vengent en lançant des raids sur les hangars à zeppelins. En Belgique, les Allemands sont donc fort surpris lorsqu'ils aperçoivent des bombardiers français filer à basse altitude larguer leurs bombes sur les hangars avant de se barrer, de préférence en leur faisant des doigts. [:apo_isis]
 
Les Allemands travaillent donc à de nouveaux bombardements par avion, eux aussi, mais ce petit coup de chaud au-dessus de Paris, et les raids qui se poursuivent au-dessus de Londres, encouragent les autorités à réagir et à mieux se préparer à de futures attaques. On multiplie donc les canons et projecteurs anti-aériens, fut-ce mobiles, comme ici :
 
http://reho.st/https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/aa/French_AA_gun_Model_1897_LOC_npcc_19802.jpg
 
Reste un autre problème : alerter les populations pour qu'elles se mettent à l'abri à temps. Dans l'immédiat, on avait improvisé : cloches, cris, coups de klaxon... c'était un peu pourri. Aussi demande-t-on aux pompiers de tourner en ville en cas d'alerte et de jouer du clairon, pour signifier le début d'une alerte et la fin de celle-ci. Il est donc décidé que les pompiers doivent jouer le Garde à vous pour signaler une alerte, et La Breloque pour la fin.  
 
Sauf que tout le monde ne sait pas jouer du clairon, et quand bien même, en jouer à bord d'une voiture d'époque qui foncent sur des rues pavées de 1915... tu as beau jouer du Mozart, ça sonne comme du Skrillex [:paul de saint-balby:1]
 
Les autorités décident donc que fuck, on fera passer dans les journaux les partitions de ces deux morceaux : vous reconnaissez grosso modo les notes ? C'est bon, ça suffira, ne demandez pas aux pompiers de bien jouer ! :o  
 
C'était donc "Apprends ton solfège ou prends une bombe sur la gueule". Curieusement, les classes de musique de l'année 1915 furent exceptionnelles  [:dawa]  
 
Pendant ce temps, cela n'empêche pas les populations de continuer à fantasmer sur les zeppelins, ces gros farceurs.
 
http://reho.st/fortificationetmemoire.fr/wp-content/uploads/2012/09/cp1.jpg
http://reho.st/fortificationetmemoire.fr/wp-content/uploads/2012/09/cp2.jpg
 
Photoshop, the early years.  [:jean fraugue]  
 
Mais les zeppelins ne parviennent plus jusqu'à Paris. Les défenses de plus en plus nombreuses, les unités de chasse française mieux organisées les repoussent, pas toujours en les détruisant puisque non, une balle ne suffit pas. Le zeppelin est constitué d'une structure en dur divisée en cellules : quand l'une est touchée, le gaz s'échappe de la cellule, et si ce n'est pas du gaz pourri (contrairement à un célèbre zeppelin bien plus tard), celui-ci ne prend pas feu. Il faut donc endommager sévèrement un bon paquet de cellules pour que le zeppelin commence à descendre. D'ailleurs, le premier zeppelin abattu par un avion sera quand un aviateur anglais... lui mettra une bombe sur la gueule. Et comme ça, tu descends ?  [:pinar78]  
 
Les zeppelins abattus attisent la curiosité, et se prendre en photo avec une épave devient le top du top de la hype.
 
http://reho.st/searcharchives.vancouver.ca/uploads/r/null/8/4/840024/30c71699-80ff-41c6-ad7c-9fed240f620f-A09384.jpg
Une Madame faisant un selfie
http://reho.st/www.ddoughty.com/uploads/1/4/0/9/14095491/1434242126.png
http://reho.st/www.ddoughty.com/uploads/1/4/0/9/14095491/985969_orig.jpg
Des soldats anglais inspectant des épaves en 1916
 
En général, il n'en reste pas grand chose puisque oui, là, par contre, quand ça a commencé à prendre feu, ça ne s'arrête pas.  
 
Les zeppelins reviennent malgré tout sur Paris. Cette fois-ci, les 29 et 30 janvier 1916. Et ils ne rigolent plus. Car on dénombre 75 tués et 33 blessés par les bombes. Qui ont laissé des traces.
 
Par exemple, cela fait des trous jusque dans le métro de Couronnes, peu après qu'une rame vienne de passer.
http://reho.st/pei.parisiennedephotographie.fr/SSPI/volumes/PEIF5/7f082867a99c7e476c61ab044dadcab9
 
Ici, un cratère qui attire les badauds.
http://reho.st/www.14-18.bruxelles.be/images/horreurs-de-la-guerre/Zeppelin_Paris_cratre_laiss_par_une_bombe_1916_Het_Leven_gellustreerd_02151916_009.jpg
http://reho.st/images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/5621/zeppelin01.jpg
http://reho.st/https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/2/2d/Les_zeppelins_sur_Paris_-_La_voute_du_Metropolitain.jpg/512px-Les_zeppelins_sur_Paris_-_La_voute_du_Metropolitain.jpg
 
Paradoxalement, c'est cet événement qui va accélérer le développement d'une nouvelle guerre : la guerre électronique ! [:hades113]
 
Mais comment diable ?
 
Hé bien en 1917, les zeppelins tentent de revenir sur Paris à l'automne. Mais nous utilisons notre arme spéciale : la tour Eiffel ! [:bakamonotheodory:1]
 
Comment donc ? Hé bien en utilisant son gros émetteur radio pour détecter les zeppelins. le 19 octobre 1917, la tour en accroche un. Elle le bombarde alors de signaux, l'empêchant de joindre sa base, et envoie dans le tas des paquets de fausses informations du genre "Le vent vient de l'Ouest", "Tu es au-dessus de Roubaix", "Apple, c'est pas cher". Troublé, le zeppelin tourne en rond, lit mal ses instruments, et s'écrase dans une zone où il ne fera aucun dégâts : la Haute-Marne.  
 
Les Allemands s'adaptent, et si c'est comme ça, apprennent à repérer leur position, justement par rapport à la tour Eiffel et son gros émetteur, ach. [:patrick b666:5]
 
Les Français l'apprennent encore  [:pinar78]  
 
Ils font donc un vieux truc de pirates : ils éteignent l'émetteur de la tour Eiffel et exactement au même moment, allument un émetteur ailleurs qui n'a rien à voir, mais sur la même fréquence. [:zoreil974:5]
 
Les zeppelins se retrouvent donc guidés sur de mauvaises routes, finissent par se perdre, font demi-tour, voire manquent de carburant et font des atterrissages forcés.
 
Les zeppelins resteront pourtant dans la légende, principalement pour leur côté monstre volant. Car les raids, par la suite, se feront principalement par avion. Et les villes installeront vers la fin de la guerre des systèmes d'alerte des populations que nous connaissons encore aujourd'hui : les sirènes perchées sur les bâtiments publics.
 
Une dernière pour la route : un zeppelin tombé en Angleterre. Maintenant, revenez au début du post, regardez les cabines, et imaginez ce que ça donne quand vous êtes là-dedans avec un ballon en feu au-dessus de vous qui pique droit vers le sol. Voilà.  [:sent mal_homme:2]  
 
http://reho.st/www.eadt.co.uk/polopoly_fs/1.3693147.1405951890!/image/image.jpg_gen/derivatives/landscape_630/image.jpg
 
Il y aurait encore bien des choses à dire, mais on va s'arrêter là.  :hello:

n°45535355
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 22-04-2016 à 11:44:42  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Trompé de topic, je me fais vieux  [:sent mal_homme:2]  
 
Je m'en vais comme un prince.
 
http://reho.st/www.twilighthistories.com/wp-content/uploads/2012/08/strange-tank-concrete-t-34.jpg

Message cité 1 fois
Message édité par Stukka le 22-04-2016 à 11:50:34
n°45535665
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 22-04-2016 à 12:03:59  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

jluc a écrit :


 
c'est la version béton armé du tank gonflable ?
 
c'est sûr que ça devait pas trop bien flotter le 6 juin :/


 
En voilà du char flottant  [:dao]  
 
http://reho.st/www.16thinfantry.com/wp-content/uploads/2016/02/1.jpg

n°45535733
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 22-04-2016 à 12:07:51  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

dark oopa a écrit :

Stu-kka! une histoire!!!
 
Stu-kka! une histoire!!!
 
Stu-kka! une histoire!!!
 
 [:alandon]  [:alandon]  [:alandon]


 
Un vendredi, comme ça, à froid ? [:faman:1]
 
http://reho.st/i.imgur.com/XWDr3Sk.jpg

n°45554674
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 24-04-2016 à 13:45:49  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

von35 a écrit :

Stukka tu peux nous parler du projet de poche de résistance en Bretagne, proposé par le gouvernement lors de la retraite ? Quimper capitale, une ligne de défense à l'est de la région de fougères à redon, ect...


 
Je crains ne guère pouvoir disserter sur le sujet, du moins, pas sans recherches adaptées surtout qu'il y a une paire de controverses [:fl4me:1]
 
Le projet n'étant jamais allé jusqu'au bout, il est par ailleurs difficile de l'illustrer avec des images étonnantes. Mais faisons un point rapide :
 
- traditionnellement, le point de repli gouvernement Français, c'est Bordeaux. C'est à l'opposé de l'invasion allemande du moment, il y a les infrastructures nécessaires pour s'installer, et c'est bien relié.
- le 11 juin 1940, le gouvernement évoque cependant que pour poursuivre la guerre, la Bretagne serait une possibilité intéressante, puisque permettant de créer une ligne de front naturelle
- "Ouais c'est ça, on nous traite d'demoiselles, là, pis maint'nant ça veut v'nir chez nous - Du calme Yann, reprend une galette."
- Quimper pourrait servir de capitale puisqu'en plus, c'est idéal pour se barrer par voie maritime en cas de blague germanique plus prononcée que prévue [:timcoucou:1]
- De Gaulle est envoyé discrètement étudier la question le 12 juin 1940, pendant que le préfet commence à réquisitionner des bâtiments pour accueillir tout le monde.
- Finalement, il est calculé qu'il n'y aurait tout simplement ni le temps, ni les moyens, ni la main d'oeuvre pour créer une ligne de défense solide, l'affaire... tombe à l'eau [:- mr white -]
 
Pour l'instant, au mieux, j'ai trouvé cette image des troupes allemandes s'installant dans Rennes le 18 juin.  
 
http://reho.st/www.ouest-france.fr/sites/default/files/styles/image-640x360/public/2013/09/27/18-juin-1940-4-h-30-les-allemands-entrent-dans-rennes.jpg?itok=p5WpdW8K
 
Comme quoi, le temps manquait un peu, en effet  :o  

n°45583603
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 26-04-2016 à 23:37:08  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

moggbomber a écrit :


expertise stukka needed  :D

 

Bullshit. [:ottopp]

 

Les tampons existaient bien avant tout cela, et ne servirent pas à ça. Image étonnante : la publicité d'une célèbre marque en 1934  [:dao]

 

http://reho.st/www.mum.org/tamad34b.jpg

 

Je retourne donc lurker en paix.  :o

 

EDIT : Ah, attendez, j'avais lu WWII : je retourne checker.
EDIT 2 : J'ai des traces (:o) dès le XIXe siècle de produits semblables, je re-vote donc bullshit sans hésiter.

 


Message édité par Stukka le 26-04-2016 à 23:39:53
n°45635266
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 02-05-2016 à 11:42:14  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

J'ai vu passer un signal ?  :o  
 
Pour rappel, le classique :
 
http://reho.st/https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/564x/6e/94/16/6e9416c296ff94c8dc2f724bee65ef41.jpg
 
Et puisque je suis entre deux portes, je vous laisse avec le capitaine Campbell, qui au-dessus du Bagdad, a pris du pruneau dans l'A-10. mais comme le bousin encaisse quand même, elle est rentrée à la maison.
 
http://reho.st/www.aircraftresourcecenter.com/Stories1/001-100/0016_A-10-battle-damage/11.jpg
 
http://reho.st/www.aircraftresourcecenter.com/Stories1/001-100/0016_A-10-battle-damage/01.jpg
 
http://reho.st/www.aircraftresourcecenter.com/Stories1/001-100/0016_A-10-battle-damage/09.jpg
 
Et pour rappel, l'A-10 est aussi excellent pour le moral allié au sol, et terrible pour le moral ennemi, puisque son canon fait un bruit d'enfer, le "Brrrt", comme disent nos amis américains. Or, puisqu'il vole loin, on voit d'abord les obus ravager le sol, puis seulement, le son arrive et on entend le "Brrrt" en signature, ce qui est assez impressionnant.
 
Pour les curieux : https://www.youtube.com/watch?v=NvIJvPj_pjE
 
Sur ce, je file  [:dao]

n°45638100
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 02-05-2016 à 15:45:23  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Topic, juste pour ton information, ce jour, j'ai reçu ceci :  
 
http://reho.st/thumb/self/a365f93651edb0f2571aebf5184f7c6032877517.jpg
 
Il a un peu souffert du voyage, et je sais "Ouiiii, autopromo, tout çaaa" mais ce n'est pas ce que je veux vous montrer  :o  
 
Ce que je veux vous montrer, c'est ça, à la fin des remerciements :
 
http://reho.st/self/7097214466700c0feb852e48329634ffcd80f3ee.jpg
 
En effet, on y parle (brièvement, hein) de pigeons kamikazes et de Mata Hari.
 
Vrais HFR savent [:sneijder:3]

n°45638374
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 02-05-2016 à 16:05:54  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Ulaw a écrit :


Ca existe en ebook ? :o


 
Non  [:dao]  
 
Vu la qualité du dernier ebook, le responsable de l'atelier a été passé en peloton d'exécution sur ma demande.  [:sent mal_homme:2]  
 
Quota.  
 
http://reho.st/www.boredninja.net/wp-content/uploads/2015/12/Weird-people-81.jpg

n°45724879
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 11-05-2016 à 15:48:12  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Ces images de calculatrices du collège sont fameuses, mais bon, après deux pages, je propose d'enchaîner  :o  
 
http://reho.st/www.iwm.org.uk/sites/default/files/styles/article_main_breakpoints_theme_iwm_responsive_desktop_1x/public/iwm_solr_field/large/gauntlet_0.jpg?itok=aM_VXZlN&timestamp=1451492647
 
Tenez, un poing gantelé et dagué de la Première guerre mondiale. Une pièce pas très réglementaire mais permettant de poignarder... à tour de bras [:horatio caine]
 
 

n°45735191
Stukka
Panzer-Fluid
Posté le 12-05-2016 à 14:17:09