Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
620 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Loisirs

  [Horlogerie] Les montres /!\ CB /!\ Lire la page 1.

 


 

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

[Horlogerie] Les montres /!\ CB /!\ Lire la page 1.

n°38747792
xcomm
Posté le 05-07-2014 à 18:39:35  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

--- TAGREVUE ---
 
Bonjour,
 
Petites nouvelles de mes recherches après avoir vu une Swiss Military - Hanova qui m'avait bien plu, mais qui n'avait pas montré ici plus que cela sa qualité.
 
Après avoir éclusé toutes les boutiques de ma ville préfecture, j'avais vu une petite pulsar, (marque pouvant être recommandée), automatique noire. Pas trop mal, mais noire, et bracelet cuir.
http://www.pulsar.tm.fr/collection [...] 4025X1.jpg
 
Un petit tour sur le forum d'en face m'a fait remarquer quelques traces d'oxydations pas très engageante, entre le boîtier, et le fond vissé.
http://forumamontres.forumactif.co [...] r-pu4025x1
 
Bref, je cherchais du cadran clair, et j'avais du noir. Je cherchais du bracelet métallique, et on ne me proposait que du cuir. Cette dernière information sur les traces d'oxydations remettait à plat mes recherches, et aucunes traces des plongeuses conseillées, hormis une Seiko entrée de gamme à bracelet caoutchouc, et cadran noir.
 
Suite à un petit tour en province, j'en profite pour regarder les vitrines, et là, je me renseigne, j'explique mes souhaits. On me présente du Citizen Eco-Drive pas mal, du Pulsar squelette trop habillé en mécanique, et quelques Chronos Beuchat pas mal non plus.
 
Et puis, suite aux conseils, je découvre un modèle non présenté, et visible en vitrine qui me tape dans l'œil. Je demande précision :
Oui, c'est la même qualité de boîtier que les plongeuses. Les boîtiers et le bracelet sont entièrement en acier massif inoxydable. Je vois également fond et couronne vissée pour un modèle ville qui aide à la fiabilité au quotidien. Je réfléchis, ..., et puis je me décide. :-)
 
Beau boîtier habillé, mais pas trop, car typé assez sport. Un mélange d'aspect "acier brut mat" et avec quelques touches de poli brillant, et un bracelet majoritairement mat assez joli. Design sobre, cadran clair, très belles aiguilles. Bref, je suis sous le charme.
C'est un modèle Beuchat Beu0030-3 visible ici : http://www.bplus.fr/images/images_ [...] 0030-3.jpg
 
L'image de face n'est pas 100% fidèle, car, en fonction de son orientation, le bord externe du cadran, et le cercle où sont inscrits les chiffres des minutes peuvent être plus claire que le reste du cadran lui même plus claire que le boîtier. Ce cadran irisé est très beau. De même, j’apprécie tout particulièrement la forme des aiguilles très sobre, racée, et au design très pure.
 
Pour ce que j'ai pu en voir, la précision est nettement supérieure à ma Casio G-Shock qui comparativement prend beaucoup trop d'avance à mon goût pour une quartz.
 
Certes, je sais bien que nous ne sommes pas dans de la haute horlogerie mécanique certifié Cosc, mais le modèle m'a tout de suite plus, m'a semblé de bonne construction, bien que je n'avais pas en mémoire ce fabricant en tête.
 
Mais qu'il y t'il derrière cette marque ?
 
Mes premières recherches m'indiquent : "Précisions : les liens des marques et fabricants ci-dessous vous orientent vers des produits fabriqués en France. Les autres liens dans le texte vous dirigent vers des magasins en ligne qui vendent, souvent, des produits fabriqués à l’étranger. Cela vous permet de comparer les prix des marchandises made in France et ceux des produits importés."
 
"BPlus Fabrication de montres, à Paris, notamment les modèles de la marque Beuchat. Mouvements japonais pour l’essentiel."
 
http://www.lafabriquehexagonale.co [...] veils-etc/
L'article date de 2009, mis à jour en 2012.
 
Le message Facebook de la marque du 14 mars nous indique que la marque est indépendante, et dispose du "statut d'horloger-fabricant français".  
https://www.facebook.com/pages/Beuchat/438067756246282
 
http://www.lofficielhb.com/officie [...] ge0040.pdf nous en apprends un peu plus. BPLUS a racheté la marque Beuchat en 2002, en conservant les caractéristiques techniques d'étanchéité, de couronne vissée, et de boîtier acier, tout en lui apportant une "allure sport chic inimitable qui la rend portable au quotidien". Elles sont équipées de mouvement ETA ou Miyota. Une partie est assemblée dans leur atelier parisien.
 
Un autre article nous en apprends également d’avantage sur le groupe BPLUS qui dispose également d'autres marques à son catalogue :
"Nous avons un studio de création design intégré, un atelier de production à Paris, intégrant tampographie, montage et expédition, ainsi qu’une structure délocalisée avec un bureau à Hong-Kong et nos propres ateliers à Shenzhen en Chine. Nous proposons à nos clients du sur mesure à partir de 1000 pièces."
 
Effectivement, le code barre référence produit indique une provenance française, contrairement à d'autres marques que j'avais pu regarder. Ça fait plaisir de voir nos entrepreneurs français réussir également à réaliser de beaux produits à budget pas uniquement élitiste.
 
Voilà, vous l'avez compris, je suis très satisfait de mon achat, et de ma découverte. :-)
 
Bon, avec tout ça, vous m'avez donné le virus, et je continue à renouer avec le plaisir de regarder les belles montres. Depuis vous avoir lu, je continue de lorgner également vers les mécaniques qui me font également pleins de clins d'œils. C'est grave docteur ? ;-)
 
Bonne journée à tous.
Xavier
 
[EDIT, le 30/8/2014]  
Une petite image en situation de ma dernière petite nouvelle B-330 de chez Beuchat. :-)
Cela montre un peu mieux les différences de rendu de la lumières entre les différentes parties du cadran.
 
http://reho.st/self/5878918fa634c8a0699e37f01c3a0cf74d6eb9a7.jpg


Message édité par xcomm le 06-02-2016 à 08:40:05
mood
Publicité
Posté le 05-07-2014 à 18:39:35  profilanswer
 

n°39176692
xcomm
Posté le 15-08-2014 à 21:40:00  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

--- TAGREVUE ---

 

Bonsoir à tous,

 

Quelques nouvelles de ma dernière visite chez mon horloger. Et bien je dois dire que tout ne c'est pas passé comme je l'avais prévu. :-)

 

/!\ Attention aux âmes sensibles. Ici, on ne parle pas de dérive de secondes par jour, mais par mois. De même, la réserve de marche ne se chiffre plus en heures, mais en années. ;-)

 

Pour ceux qui n'aurait pas suivis, j'avais un peu déserté l'achat de montres, suite à des déconvenues de montres offertes, dont le boîtier c'était vite détérioré, pour laisser apparaître le laiton, sur des produits vendus comme n'étant pas de l'entrée de gamme.

 

Depuis de nombreuses années, je me suis donc rabattu vers du CASIO "zéro soucis" (à part leur bracelet d'origine) G-SHOCK DW5600E pour être tranquille, mais la passion pour les montres m'a repris, en montant un peu en gamme, et en découvrant Beuchat, et leurs produits réalisés tout en acier inoxydable. Un premier pas à été réalisé avec la très belle montre habillée B-330 à cadran gris.

 

J'avais ensuite commandé une petite plongeuse du constructeur pour pouvoir reprendre la nage.

 

La suite en image.

 

http://reho.st/self/ed68ecdbd1f45cbee2fb5564b2033cc5c0f544ba.jpg
Petit coffre en aluminium. Tiens, que peut-il y avoir dedans ?

 

http://reho.st/self/0cce83fa89ad8553a2425a362467dc009a356d27.jpg
En arrivant face à la vitrine, je remarque un petit chronographe qui me fait de l'œil. Après essais et comparaison avec d'autres produits, je craque pour ce petit Beuchat CAP100 qui me donne un secours à ma Casio, si elle venait à me faire faut bond. C'est un chronographe avec 12h00 d'autonomie, et précision à la seconde. Bref, cela correspond bien à mes besoins.

 

- à 3 heures, la date. Bonne nouvelle, car on trouve beaucoup de 4 heures que je ne trouve pas très harmonieux.
- à 6 heures, la petite seconde.

 

Viens ensuite la partie chronographe. Au centre : les secondes, à 12h00 : les minutes, et à 9 heures : les heures jusqu'à 12h00 d'autonomie.

 

Le cadran est bleu avec des reflets nacrés pas vilains du tout. Boîtier entièrement mat mesuré à 44mm. La lunette est à cliquet unidirectionnelle.

 

http://reho.st/self/79d92692747bea959256ccf6ca34c50051df2e13.jpg
Un détail sur la marque de la boucle pour ceux pour qui c'est important.

 

http://reho.st/self/72e38dd24971fd58b078531b8b2e9af22c2ce310.jpg
Une vue au poignet que je trouve bien plus agréable que les 45mm, 47mm, et même plus rencontré couramment, car je n'ai pas un poignet très gros. Mesuré à 17,5cm.

 

Là, changement de registre. On parle maintenant de ma commande.

 

http://reho.st/self/1eaab760782ee24f9584f3db411b5bce90921197.jpg

 

http://reho.st/self/5db8e5e20714c24ebb238119cbfd740ace2d4f5c.jpg

 

http://reho.st/self/54358bb4a95519ddb66a2ef5d44546493cdaf04a.jpg

 

http://reho.st/self/8d16e373e7a82489000b5fdf44571c3387012cfa.jpg
Tiens, la belle commence à se montrer timidement.

 

http://reho.st/self/bd73b82f9b3f50df7b0ba73183528ad7238575ba.jpg
Comme je le disais, changement de registres à tout point de vue. C'est une montre 3 aiguilles + date, de caractère. Elle doit être maîtrisée, et j'ai préféré la porter plus ajusté, contrairement à mes autres montres.
Le boîtier est mat, avec des touches polies sur les arrêtes du boîtier, et sur les maillons centraux du bracelet. La lunette est bien entendue rotative à cliquet unidirectionnelle. Le cadran, est mat. Je l'ai choisi noir pour limiter au maximum la réflexion de la lumière, car la montre sera principalement utilisée de jour.

 

http://reho.st/self/8571db38df6eb932d157e986b119e247d42169f7.jpg
Vue sur la couronne, et on aperçoit les arrêtes polies au niveau des cornes qui remontent sur le boîtier, dont je parlais à l'instant.

 

http://reho.st/self/255bae90720a62ad540780b5ba07e56527484c2f.jpg
Vue sur la marque de la boucle du bracelet. A noter qu'il y a une extension pour le port de la combinaison de plongée. Elle est réglable avec ½ maillon de précision, via la boucle de micro-réglage.

 

http://reho.st/self/f2a54837a2554b4c823aabb06cbe40bfcf669256.jpg
Au poignet. Boîtier de 42,5mm. Test de l'étanchéité dans un bol d'eau réalisé sur 12h00 avec succès...

 

Voilà. Je suis très content de mes dernières acquisitions, d'autant que le chronographe n'était pas à l'ordre du jour.

 

Me voilà maintenant bien équipé pour toutes circonstances. :-)
La B-330 comme montre habillée, le chronographe CAP100 pour le travail, qui prendra le relais de la Casio, et l'Océa pour la nage.

 

Désolé pour la qualité des photos, mais j'ai dû composer avec la lumière disponible en ce moment...

 

En tout cas, je suis bien heureux de pouvoir vous faire également partager cela.

 

Bon, le virus est loin d'être mort, car j'ai repéré un modèle tout simple jour + date avec un faux air qui me rappelle la "Royal Oak" qui me fait bien de l'œil, mais je pense que ce ne serait pas raisonnable. Il est équipé en calibre Seiko-Epson.

 

Bonne soirée.
Xavier

Message cité 4 fois
Message édité par xcomm le 06-02-2016 à 08:59:08
n°39257308
xcomm
Posté le 24-08-2014 à 19:46:11  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

--- TAGREVUE ---

 

Bonsoir à tous,

 

Une nouvelle d'une petite douceur, pour reprendre l'expression de certains, dont j'avais effleuré le sujet.

 

Une petite boîte, pour mettre en appétit, et situer le contexte.
http://reho.st/self/8dd1644d0b5cc60c4d6c72036d0984bdf9f6c03d.jpg

 

Lors de ma dernière visite chez mon horloger, j'étais revenu, pour prendre un peu de temps, et regarder en détail la vitrine. Mon œil avait été attiré par une belle montre "jour + date" que j'avais trouvé très belle, et qui complétait bien ma petite collection au niveau fonctionnalité.

 

Je m'étais un peu renseigné pour en savoir plus, et ne pas acheter une daube, et le produit me semblait plus que correcte.

 

Le voici :

 

http://reho.st/self/d0a0b1eb02cc7d2d4540802ae51156abad7081d0.jpg

 

C'est une Lorus RXN33AX9.

 

Le boîtier ainsi que le bracelet à boucle déployante sont en acier inoxydable. Un point que j'avais regardé sur le site du fabricant, car je ne voulais pas de boîtier laiton plaqué ou autre. C'est le minimum pour moi, après les mauvaises expériences de montres offertes, et qui n'étaient pourtant pas vendue comme étant de l'entré de gamme.
Le boîtier est entièrement mat, mesuré à 35mm, pour 63g avec bracelet, avec une lunette brillante, par contre, je ne sais pas identifier si c'est un traitement type micro-billage, ou s'il y a un traitement de type PVD. Une découpe permet de protéger la couronne et les angles du côté du boîtier guident un éventuel objet sur l'extrême sommet de cette couronne.

 

Le cadran gris est soleilé pas laid du tout, et somme toute pas trop brillant. Il est garni de très beaux indexes en forme de demi cylindre tronqué en biseau à leur extrémité. Tout cela leur permet de prendre merveilleusement bien la lumière, et mieux que sur ma Beauchat B-330 dont le relief des indexes et chiffres est moins prononcé. Par contre, les aiguilles sont plates, et non à pan incliné comme sur ma Beauchat habillée. La prise de la lumière est donc un peu moins bonne, même si elles sont en métal ultra brillant bien apte à capter le moindre photons. La trotteuse est affinée jusqu'à son extrémité.

 

Comme Lorus fait parti du groupe Seiko, nous avons droit au Lumibrite sur les aiguilles, et en haut des indexes.

 

[EDIT] J'avais oublié de parler du fond. La photo n'est pas de moi, mais il est gravé avec les deux vagues de la marque, comme ci-dessous :

 

http://reho.st/self/628e2c233e638d2b66a3bd825787f663491ac883.png

 

Le calibre est un Seiko-Epson VX43. La partie jour est en français et anglais. Ils sont en noir, sauf pour les samedis qui sont en bleu, et les dimanches qui sont en rouge, comme visible sur la photo. Il est bien entendu réglé sur le français.

 

Une vue au poignet, pour mieux se rendre compte, après attente de quelques minutes, pour dégager le guichet :
http://reho.st/self/0b5ce51eea5f31289b1aeae06d745c21d38445d5.jpg

 

J'avais regardé également cette Casio en "jour + date" http://casio-hatracogmbh.netdna-ss [...] -7AVEF.jpg mais qui au final sont bien trop grosses pour mon petit poignet de 17mm, comme beaucoup de montre diffusée actuellement, et d'un design moins joli.

 

Ça surprend un peu au début, en comparaison avec ma Beauchat B-330 de 42mm, mais au final, cette petite Pulsar de 35mm est très belle et très sobre en même temps. C'est une montre habillée dont le rôle n'est bien entendu pas de faire de la plongée avec. Un peu doublon avec ma Beuchat B-330, mais plus fine, plus habillée, et disposant du jour. ;-)

 

Lorsque j'ai regardé le catalogue Lorus, pour en savoir plus, ce dessin me rappelait quelque chose que j'avais déjà vu.
Un peu de Royal Oak au niveau de la carrure entre le boîtier et les cornes, la forme des indexes, des aiguilles, le double index à 12h00, la lunette polie sur le côté. Effectivement, il y a un air de ressemblance.
http://www.audemarspiguet.com/fr/w [...] .1256ST.01

 

Mais bon, la Lorus dispose d'avantages déterminants :-) : La fixation de la lunette ne requière pas de visses visibles en façade, la couronne est protégée, l'étanchéité est de 100m, contre 50m, et il y a le jour d'affiché comme fonctionnalité supplémentaire. ;-)

 

Bon, je vais m'arrêter là, car je risquerais de faire une fixette sur cette Royal Oak, et mon porte monnaie n’apprécierait pas. ;-)

 

Bref, c'est petite Lorus m'a bien plu. J'ai pas mal hésité, car il y a un peu redondance avec ma Beauchat B-330 que je venais d'acheter, mais l’essayage, la finition du cadran et des indexes superbes (les photos, comme souvent ne rendent jamais totalement justice aux produits vue réellement), la petite taille du boîtier ont fini par me convaincre, car les différences sont sommes toutes assez importantes lorsqu'on les détaille. L'horloger m'indiquait que c'est un produit de manufacture après discussion et information que je lui communiquais autour du calibre et de sa référence, car la marque fait partie du groupe Seiko, comme cela est indiqué sur la notice de garantie pour la prise en charge réalisée par Seiko.

 

Bonne soirée.
Xavier

Message cité 2 fois
Message édité par xcomm le 06-02-2016 à 09:10:33
n°41277819
xcomm
Posté le 07-03-2015 à 17:56:47  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

--- TAGREVUE ---  
 
Quelques petites nouvelles à vous présenter par ordre d’apparition. Malheureusement, plus trop disponible pour être plus présent.
 
Premier coup de cœur. Un chronographe sobre, très lisible, très propre, et très bien fini. Son nom : LOUIS PION AXEL XK1411IA\15. Compteur 12 heures positionné à 9h00, compteur complet 60 min et non 30 min comme sur certaines montres, positionné à 12h00. Petite seconde positionnée à 6h00.  
 
En complément, la date, non pas au milieu de nul part, style 4.5 heures, mais bien positionnée à 3h00. Juxtaposé, le guichet du jour, en français, s'il vous plait avec inscription en noir, et rouge le dimanche. :-)
 
Au centre, aiguille heures, minutes, et secondes du chronographe.
 
Le cadran est très beau. C'est un perlé granité, restant assez peu réfléchissant, contrairement au cadran nacré de mon chronographe Beauchat CAP100, améliorant bien la lecture, mais prenant également bien la lumière. Il est de couleur crème.
 
Le boîtier est de 43mm, de style panoramique, avec poussoir de type champignon. Le verre minérale est de type bombé.
 
Le bracelet d'origine de 22mm positionné par Louis Pion est également très bien. Les bracelets cuir de Louis Pion sont tannés en Italie et en France. Celui ci est tanné en Italie selon la vendeuse.
 
Bref, gros coup de cœur. C'est maintenant ma montre de travail au quotidien la semaine. Très lisible, le boîtier panoramique est un régal pour la rencontre en douceur avec les manches de chemises.
 
Place aux images maintenant.
 
http://reho.st/self/b306a89a1cefeafce0397e514fc0fb249b96c29b.jpg
 
http://reho.st/self/cc87816de714bf035662b0505de22134eca1980d.jpg
Vue sur la forme panoramique du boîtier, et le verre bombé de la montre.
 
http://reho.st/self/3af072252f2b195203191954b7e88db55c6d0aab.jpg
Profile côté couronne et poussoir. La couronne est signée LP.
 
http://reho.st/self/2cc2ac45f89070a7f9a86f4e9bdba220daae63a8.jpg
Petite vue complète.
 
http://reho.st/self/45ccbe556b02d89928473c70959c64a5b3813e76.jpg
Détail important pour certains, la boucle Louis Pion.
 
http://reho.st/self/4847470a5243aba08da863bdd60a885a2a492cb0.jpg
Et une petite photo au poignet. :-)
 
Passons maintenant à une autre montre coup de cœur, sur laquelle j'ai flashée. Son nom est la LOUIS PION AXEL XC3851IB\5. Elle est dans la même lignée que le chronographe précédent, mais ce sont ses complications, qui m'ont vraiment plus. C'est une montre de plaisir. Boîtier de 41mm également panoramique.
Venons en aux complications. Phase de lune très original, triple date, seconde morte centrale.
 
- Phase de lune située à 6h00. Je n'ai pas l'heure exacte, mais le changement s'effectue en soirée. Vers les 17h00 pour le lever de la lune ? Très agréable, pour avoir une idée des marrées, pour savoir si l'on est en morte eau, ou en vive eau.
- Date complète. Jour et mois en français également s'il vous plait, centrée sur l'axe 10h00 pour le jour inscrit en noir et rouge le dimanche, et centré sur l'axe 2h00 pour le mois. Sur le cercle périphérique, la date indiquée par un index pointeur terminé par un croissant de lune. Sa position périphérique la rend immédiatement et facilement lisible.
 
Le cadran est plus sobre. C'est un cadran mat de couleur bleue, mais étrangement qui réfléchit plus la lumière que celui du chronographe dont je viens de parler, bien qu'il soit mat.
 
Aiguille minute et seconde un poil courte à mon avis. Le choix est surement ainsi, pour garder l'harmonie avec le pointeur date qui n'est pas situé en extrême périphérie.
 
J'ai changé le bracelet de 20mm d'entre-cornes d'origine sur lequel je n'ai pas accroché. Il était moins mat que celui très beau du chronographe. J'ai trouvé un modèle mat plus en phase avec mes préférences pour cette montre. C'est celui qui est monté sur les photos suivantes.
 
http://reho.st/self/f1f5167b1e27744801b6b1f990ad8dce7e5ff064.jpg
 
http://reho.st/self/f7e2ce71eced6778f2b31176d1649070d2b71ada.jpg
Vue sur la forme panoramique du boîtier, et le verre bombé de la montre.
 
http://reho.st/self/e51332c1d55d35df9ae814fbb4643f08ba8c5e83.jpg
Profile côté couronne et poussoir de réglage du mois. La couronne est signée LP.
 
http://reho.st/self/e3c940af437f14f5d84463035f0fb31a38733a5b.jpg
Et une petite photo au poignet. :-)
 
Petite dernière arrivée. J'avais essayé quelques automatiques SEIKO depuis pas mal de temps.
- La SARB065J http://www.seiko.fr/i/collections/ [...] RB065J.jpg Très propre, très bien porté au poignet. J'ai attendu, car je ne suis pas trop fan des indexes se terminant en pointe.
- Plus tard, la SRP527J1 http://www.seiko.fr/i/collections/ [...] P527J1.jpg Même chose. Très belle montre avec son cadran blanc, et ses aiguilles bleuies. Le boîtier et la finition sont vraiment très beau, bien plus que ce que les photos laissent à penser. Date + jour en français. Verre saphir. Bref, très beau produit, mais pour une première automatique, j'avais un peu peur du 4R36 spécifié moins précis que le 6R15. De plus, j'avais déjà ma petite Lorus en date + jour français. Bref, pas de précipitation, même si j'ai toujours un coup de cœur dessus. :-)  :(  
 
Et puis, les SARX013 et SARX015 sorties de mémoire en 2013 sont devenues disponibles en France. J'ai donc regardé, et la SARX015 est maintenant à mon poignet.
 
Je vais donc pouvoir vous en dire plus. :-)
Tout d'abord, nous sommes sur un boîtier de 39mm. Il est, ainsi que le bracelet, mat, avec des touches de poli sur les arrêtes et la tranche du bracelet.
Boîtier aux formes plus dynamiques avec des angles bien marqués, ce qui lui donne plus de vigueur. De même très beau bracelet (entre-cornes mesuré à 20.5mm) aux maillons très harmonieux avec le reste de la montre.
Pas d'inquiétude pour autant. Le fond de boîte est très bien intégré, et la forme du boîtier et des cornes côté fond est très confortable.
 
Côté cadran, nous avons droit à un motif de type pont de teck de bateau. Les indexes posés sont droit et les "3, 6, 9 et 12" ne sont pas trop en pointe, même si j'aurais préféré par exemple un double index droit au moins à 12h00. Le cadran est complété par un guichet dateur noir/écriture blanche positionné à 3h00. C'est bien intégré, mais il faut pas mal de lumière, pour pouvoir être bien lu. Le rehaut est également très propre avec ses encoches qui laissent place aux indexes, complétés d'une touche de Lumibrite à leur sommet.
Les aiguilles facettées sont également pourvues de Lumibrite à leur extrémité. J'apprécie bien leur forme, et aussi tout particulièrement leur longueur. Je suis un fan de la jonction, et de la rencontre avec les indexes positionnés sur le rehaut ou le cadran. Le calibre 6R15 nous donne un mouvement de trotteuse à 3Hz. En revanche, les petits indexes de la trotteuse situés entre les secondes, ne sont pas lisibles, hormis sous un éclairage intense.
 
C'est une montre très sobre et très propre, sur laquelle j'ai bien accroché, même si j'aurais pu préférer certaines choses ou autre différentes, comme je viens d'en parler. Au final, lorsque l'on regarde un catalogue, il y a souvent tel ou tel points qui vous plaisent moins, mais il faut alors voir le ratio positif et négatif, et faire son choix. Je trouve par exemple la présence du protège couronne très positif, et son intégration est un modèle d'harmonie et de discrétion.
 
Très satisfait de mon acquisition, très agréable à porter. J'espère quelle saura se montrer sage, régulière et non capricieuse au quotidien au fil des années, pour ce qui est ma première montre automatique. :-)
 
http://reho.st/self/e50717ea76a970cbe93b8c122bc5053c6281dffc.jpg
 
http://reho.st/self/a495b5a85e3ddb08f8616c93233a11477a33ffa1.jpg
Vue de côté, côté chemise. On voit bien que les cornes ne sont pas trop courbées, ce qui est appréciable et concoure beaucoup au confort de porté, avec le fond bombé, harmonieusement adouci et intégré avec le boîtier.
 
http://reho.st/self/7d46b1b601c1a40f0e2c88f5a35235cf0cf860fd.jpg
Profile côté couronne que l'on remarque signé d'un "S".
 
http://reho.st/self/d0678c0d73293bc4b6a56477068c5024fd6e46a5.jpg
Petit zoom sur la boucle signée SEIKO.
 
http://reho.st/self/9f372959d18a38b54424d185cc683f4fa64f8c25.jpg
Et une petite photo au poignet. :-)

Message cité 2 fois
Message édité par xcomm le 10-04-2016 à 20:39:45
n°41500957
xcomm
Posté le 28-03-2015 à 16:55:57  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

--- TAGREVUE ---
 
Des nouvelles à vous présenter.
Le premier petit bonbon est un chronographe Seiko SNDF87P1. Équipé d'un calibre 7T92 plus évolué que le Miyota 0S10 de ma Beuchat CAP100.
 
C'est un chronographe avec compteur jusqu'à 12h00 (très important pour moi), et une précision jusqu'à 5/100s. Par exemple, on peut avoir un temps du style 2h 5min 3,85s.  
[EDIT] Il dispose également de la mesure du temps intermédiaire, et de la mesure de deux temps, comme par exemple temps du coureur 1 et du coureur 2.
- Au centre, vous avez heure, minute sur aiguille facettée et seconde sautante de couleur orange du chronographe.
- Petite seconde sautante à 9h00
- Heure et minute également sautante à 6h00, sur un cadran très subtilement cerclé de couleur argent poli
- Compteur de fraction de seconde jusqu'à 5/100s de précision à 12h00, également sur un cadran très subtilement cerclé de couleur argent poli
- et guichet de date blanc sur fond sombre.
 
Le Lumibrite est présent sur les aiguilles heures, minutes, seconde du chronographe, et sommet des indexes.
 
Le boîtier de forme tonneau de 42mm est satiné au dessus, et poli sur le reste.
Une lunette d'un très joli bleue ferme le tout, et enferme le rehaut marqué d'un échelle tachymétrique au dessus du marquage des minutes.
 
Le bracelet en acier inoxydable est mat, avec la partie de liaison inter-maillons polie.
 
http://reho.st/self/84bd9f888b971175bec093a51f8b142faaba5213.jpg
 
http://reho.st/self/91b714890802af52da4213771afdaa7aba5d629e.jpg
Vue sur le profil très confortable de la boîte.
 
http://reho.st/self/ab618c78e9d652b2acbb91a2c07e20489e193448.jpg
Vue sur le détail de la boucle.
 
http://reho.st/self/fd853db622493816fb2f3d4ca860100ffe913894.jpg
Vue on condition opérationnelle.
 
Deuxième revue, là, on change de registre. C'est un modèle Seiko SRP527J1 très spécial, équipé d'un calibre 4R36 de 41 heures de réserve de marche.
Cadran claire nacré très légèrement soleillé qui donne de très beaux reflets. Date + jour en français et anglais à 3h00. Le français est très important pour moi, et je me fais un devoir de l'avoir et de privilégier les fabricants qui font l'effort de le réaliser.  
Nous avons des indexes dédoublés à 12, 3, 6 et 9h00.
 
Le boîtier en acier inoxydable de 41mm est mat, avec les arrêtes polies.
 
Passons maintenant aux spécificités de cette montre.
- Les aiguilles sont bleues, et donnent de très beau reflets avec la lumière.  :love:  
- Le calibre 4R36 n'est pas un modèle identique à celui que l'on peut trouver sur les autres montres. En effet, il est équipé d'un rotor au dessin intérieur retravaillé, et est revêtu d'un placage Or.
 
http://reho.st/self/14a7580ca7680a5e4a9ec32cdbf4f54c39e07220.jpg
 
http://reho.st/self/cfc343a37a6a1b8d5166b5d601aeca4ab81692e0.jpg
Petite vue sur le rotor retravaillé par rapport à celui équipant les calibres 4R36 traditionnel, et sur la couleur caractéristique de l'Or le recouvrant.
 
http://reho.st/self/a3a59060cd77535f556dda098c3bdcb2d5ec1bee.jpg
Petite vue sur la couronne marquée du "S" de Seiko, et en arrière plan, on peut apercevoir le profil du boîtier.
 
http://reho.st/self/4c25840264791d55638396e8c81026e8057bbc88.jpg
Détail de la boucle, et du bracelet en acier inoxydable dont les maillons centraux sont polis.
 
http://reho.st/self/52b81ba3485e5ac70dac9f403c76f972fdefac6f.jpg
Petite photo au poignet. :-)
 
Au final, deux très belles montres qui ont beaucoup de relief, et une très belle prise de la lumière. Je suis aux anges avec ces belles pièces. :)

Message cité 2 fois
Message édité par xcomm le 13-02-2016 à 14:02:48
n°41833888
xcomm
Posté le 01-05-2015 à 20:10:10  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

--- TAGREVUE ---
 
Revue d'une petite nouvelle.
Il s'agit d'une montre à grande complication offrant quantième complet perpétuel, chronographe 1/5s jusqu'à 24h, tachymètre, réveil et horloge sur 24h.
Le modèle présenté est le SPC133P1 de SEIKO.
 
Le boîtier en acier inoxydable est mesuré à 43,5mm. Il est brossé mat avec les arêtes polies.
 
Le cadran ainsi que le rehaut ont un très beau rendu lisse et brillant de type noir émaillé. Les chiffres des heures ont une calligraphie de type Breguet en léger relief visible dès que la montre est un peu inclinée.
Les aiguilles blanches de type feuilles sont bien intégrées dans le style de la montre.
 
Ce modèle existe également avec cadran au rendu blanc émaillé et aiguilles bleues. C'est beau, mais j'ai eu un peu peur que cela soit moins universel à porter. Je suis donc parti sur le modèle à cadran noir que je vous présente.
 
Venons en maintenant aux différentes fonctionnalités :
Heure : Aiguilles blanches de type feuille, petite seconde sautante à 9h00. Horloge sur 24h00 dans le sous cadran à 6h00, avec minute sautante.
 
Date : Jour rétrograde par pointeur aiguille dans un cadran situé à 12h00, malheureusement en anglais. La date est indiquée par l'aiguille centrale terminée par un pointeur en forme de croissant rouge. Le mois et l'age de l'année bissextile sont disponibles à la demande, et indiqués par le croisant rouge qui se déplace en conséquence.
 
Réveil : Programmable sur 24h00 sur le sous cadran à 6h00.
 
Chronographe : Lorsque le chronographe est en activité, l'aiguille des jours passe en position "CHR". L'index de l'aiguille de la trotteuse centrale se positionne à 12h00 en position de repos. L'aiguille des heures et minutes du sous cadran horaire se positionnent à 24h00 en position de repos. La trotteuse centrale du chronographe se déplace à la vitesse de 5 pulsations par seconde afin d'assurer la précision du chronographe au 1/5s. La minute du chronographe est sautante. La mesure des temps intermédiaires, entre deux coureurs est également possible. L'heure centrale, et la petite seconde continuent leur travail sans perturbation.
 
Une échelle tachymétrique est disponible. Pour ma part, j'aurais préféré une inscription des minutes de 5 en 5 par exemple, afin de faciliter la lecture instantanée de l'heure centrale, sans entraver les indexes des minutes et des secondes du chronographe.
 
Cette montre est impressionnante de par ses complications. J'avais besoin d'un montre réveil équipée d'un chronographe sur 12h00 au minimum, plus habillée que ma Casio G-SHOCK. J'ai trouvé ce modèle très sympathique avec un quantième complet perpétuel bienvenu, une seconde horloge heures-minutes sur 24h00, ainsi qu'un chronographe sur 24h00, ce qui est rare à ma connaissance sur une montre à aiguilles.
 
Cette montre offre également un très beau caché avec le cadran et le rehaut de type noir émaillé, et ses chiffres de typographie Breguet. Une belle découverte agréable à porter. :-)
 
[EDIT] Je reprends les compléments ajoutés par la suite aux réponses.
Je suis souvent impressionné par Seiko qui dispose dans son catalogue de petites pépites, souvent bien positionnées, et toujours très bien finies. Je n'en ai pas parlé, mais les sous cadrans de 6h00 et 9h00 par exemple sont immédiatement identifiables par le cerclage métallique qui habille et facilite davantage la lecture, comme sur mon chronographe SNDF87P1, qui à l'inverse de celui-ci ne dispose pas de sous cadrans de couleur différentes. C'est dans les détails que le produit se révèle. De même, le contre poids de l'aiguille du jour est excentré à l'image des aiguilles Breguet.
 
Autre point important pour moi. Si j'ai bien compris, sur le calibre précédent, l'autonomie était de 3 ans contre 5 ans aujourd'hui, et le chronographe passe de 12h00 à 24h00. Ce n'est pas rien comme évolution concernant l'énergie, sans compromis, et même amélioration sur les fonctionnalités. Il y a tellement à dire, lorsque l'on creuse un peu le sujet...
 
Tu as remarqué le clin d'œil que j'avais fait à la classification marketing de "grande complications" s'appliquant aux montres disposant d'au moins 3 fonctions complémentaires aux "heures, minutes et secondes". ;-)  
 
Place maintenant aux images.
 
http://reho.st/self/d7fa23f28a56b58ebb5ac7256270e3bcffa1d3ae.jpg
 
http://reho.st/self/3d00298923ff124f057ec4198eef64f6828b730d.jpg
Vue sur le profil de la boîte.
 
http://reho.st/self/c167207317999dee8538d1aef55669c2e7d6c4a7.jpg
Détail de la boucle du bracelet en cuir.
 
http://reho.st/self/15e41e46f77041df639b608d355d654bbdf21da5.jpg
Petite vue au poignet, mais je ne suis pas certains que l'on voit bien le relief des chiffres Breguet, et de l'applique SEIKO.

Message cité 2 fois
Message édité par xcomm le 13-02-2016 à 14:17:29
n°42126738
xcomm
Posté le 31-05-2015 à 18:16:54  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

--- TAGREVUE ---
 
Pour continuer à parler Tissot, une présentation d'une petite dernière. Je veux parler de la T-Tempo COSC T060.408.11.031.00.
 
Il s'agit d'un petit boîtier mesuré à 38mm. Il est entièrement en acier inoxydable brossé mat, hormis le petit travail oblique au niveau des cornes où la lumière aime à venir jouer, et qui me rappel le reflet des indexes posés sur le cadran. J'aime beaucoup ce travail et cette découpe qui donne une très belle identité à cette montre. De même les angles du boîtiers en contact avec la peau ou la chemise sont également polis.
 
Cadran : Et bien parlons en. C'est un très beau cadran gris clair, où l'on peut y voir un très beau motif de guillochage en forme de petites vagues resserrées vers le bas à gauche sur chacune des bandes verticales présentes. C'est très beau, et très bien fini lorsque l'on regarde à la loupe 5x. Sur les photos, la faible lumière ne permet d'en voir au mieux que sur les ¾ des bandes.
 
Les indexes en relief reflètent bien la lumière tour à tour. Ils sont équipés d'une pointe lumineuse à leur sommet, et les indexes 3, 6, 9 et 12h00 sont spécialement élargis et biseauté sur leur côtés.
Un guichet dateur le complète à 3h00.
Ce cadran est protégé d'un verre saphir bombé.
 
Aiguilles : Facettées, elles sont d'une longueur idéale en communion  parfaite avec les indexes des minutes, pour indiquer au mieux minutes, et secondes. Heures et minutes sont lumineuses.
 
Un petit T luminescent est présent sur le contre-poids de la trotteuse. Pas trop fan, comme type de finition, mais c'est bien mieux que le contre-poids en forme de maillet que l'on retrouve parfois chez Tissot.
 
Couronne : Traditionnelle, décorée du "T" de Tissot.
 
Rotor : L'or jaune a été choisi, surement non massif. Au niveau décoration, les côtes de Genève sont présentes sur la partie centrale. Sur la partie oblique, on retrouve le même motif de guillochage que sur le cadran.
 
Calibre : Ici, nous sommes sur un calibre ETA 2824-2 de précision chronométrique certifié par le COSC. Certains matériaux ont été améliorés par rapport aux versions moins qualitatives de ce calibre, dites "Standard" et "Elaborée". Sa robustesse l'est également, par la présence d'amortisseur Incabloc. Le spiral est également amélioré.
 
Ce calibre est visible par un fond transparent. Les différentes zones du mouvement y sont localisées et décrites, sur le pourtour des arcs de cercles localisant la partie du calibre concernée. Les inscriptions présentes sont en anglais. J'ai fait une petite traduction, en espérant ne pas m'être trompé.
 
COSC : Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres
Balance : Balancier
Escapment : Echapement
Secons Whell : Roue des secondes
Barrel : Barillet
Third Wheel : Roue moyenne
Great Wheel : Grande roue
 
Bracelet : Nous avons un très beau bracelet et une très belle montre qui n'est pas sans rappeler de la Seiko SBGR051. Il est très bien intégré avec une boucle papillon rendant le fermoir invisible. Maillons pleins brossés avec le maillon central poli sur ses extrémités latérales. C'est très beau, d'une très grande souplesse, et très confortable. Deux demis maillons sont présents, pour permettre un réglage optimum. Je ne suis pas trop fan du fermoir papillon, mais je dois reconnaître que cela apporte une très belle finition.
 
http://reho.st/self/27e2a180c79be60ccdf7d0ae714c23c9d77c612f.jpg
Cadran, où l'on peut apercevoir une partie du motif de guillochage.
 
http://reho.st/self/45c01e1eadd8eda9043a07677c59bf5ac61d19c3.jpg
Vue sur le mouvement, où nous pouvons voir les différentes zones du mouvement localisées en anglais.
L'étanchéité est de 100m.
 
http://reho.st/self/832bd1b5c50f9138ff9cd0c64b30ff62368b5a3e.jpg
Vue de profil.
 
http://reho.st/self/05abaf12fb3a381bc296ed42eb3d38791fcb95f2.jpg
Détail des maillons et demi maillons. La boucle est très bien intégrée, et pratiquement invisible.
 
http://reho.st/self/5d7c4de01b38d8febe658d87efb74a23b496355a.jpg
Vue au poignet.
 
Au final, un modèle peu courent, que j'ai trouvé très original. Sa finition est extrêmement qualitative, et cette montre n'est pas sans me rappeler la Seiko SBGR051 que je trouve également très belle. Son boîtier mesuré à 38mm de taille raisonnable, ses cornes courtes travaillées avec les touches de poli biseauté au niveau du boîtier donnent un très beau caché à cette montre. Bref, c'est un produit très qualitatif, renforcé par la présence du calibre ETA 2824-2 amélioré et certifié COSC. J'espère que j'en serais satisfait sur le temps et que ce sera un modèle et un calibre fiable...


Message édité par xcomm le 13-02-2016 à 14:20:28
n°42640939
xcomm
Posté le 19-07-2015 à 17:07:20  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

--- TAGREVUE ---
 
Il a fait chaud, la canicule m'a incité à concrétiser mon souhait de m'équiper d'une montre de poche, pour plus de confort, tout en conservant l'agrément du port d'une montre. Je cherchais quelque chose à quartz sans soucis, sobre, et d'un minimum de qualité, sans devoir y mettre une fortune. J'ai regardé Seiko, mais le calibre était trop basique à mon goût, et la réserve de marche trop faible.
 
Je regarde Tissot qui dispose de pas mal de modèles. J'écarte les boîtiers laiton PVD, et me concentre sur les boîtiers en acier inoxydable. Plusieurs modèles, et je m'arrête sur un que j'avais déjà vu en vitrine. J'aime beaucoup le motif du boîtier sobre, et moderne à la fois. Tiens, cette savonnette Tissot T83.6.553.13 vient d'être réapprovisionnée dans la vitrine d'un horloger proche de mon domicile. :-)
 
Je franchis le pas après réflexion dans les jours qui suivent. :-)
 
Boîtier : Le boîtier mesuré à 47mm est en acier inoxydable. Comme c'est une savonnette, cette montre est équipée d'un couvercle sobre, et joliment orné de fines rayures. A gauche au centre, un espace pour pouvoir y graver ses initiales, par exemple, et de chaque côtés, deux bandes plus larges, entièrement polie. C'est sobre, c'est beau, et j'aime beaucoup ce style somme toute assez moderne. Le fond n'est plus bombé, mais plat, et le motif est identique, hormis la partie pouvant être consacrée à la gravure. La boucle est en forme d’omega. Est-ce en hommage à la Tissot-Omega Watch Co qui donna naissance à la fusion industriel et commerciale et au SSIH ?
 
Cadran : Très beau cadran d'aspect "émail grand feu". Les heures sont marquées d'un léger relief en chiffres romains. Les indexes des 5 minutes sont constituées de petits points ronds réfléchissant la lumière qui s'y présente directement. C'est sympas. :-) Au sommet de ces petits point métalliques réfléchissant, les minutes marquées en chiffres arabes, de 5 à 60. A 6 heures, un guichet dateur est présent. Bien travaillé, un petit puits également métallique réfléchit bien la lumière, pour y guider l'œil. Bref, c'est propre, c'est beau. Je pensais que les petits points métalliques des 5 min étaient de taille plus conséquente, mais ils restent très petits, discrets, et n’envahissent ou ne surchargent en rien le cadran.
 
Aiguilles : Au nombre de 3, elles sont noires de type feuille pour les heures et minutes. Le centre et le contre poids de la trotteuse est de couleur acier poli. Leur longueur est parfaite pour faciliter la lecture de part leur juxtaposition avec les indexes des minutes et secondes.
 
Couronne : A trois position, avec correcteur de date rapide,  elle est équipée en son centre du poussoir d'ouverture du couvercle de la montre, que j'utilise également à la fermeture, afin de ne pas marquer et abimer inutilement le couvercle, ainsi que le système de fermeture.
 
Calibre : Nous sommes sur un calibre ETA F06.111, équipé de 3 rubis. Il est donné pour une précision de -9 à +15 secondes par mois, avec un comportement typique de + 0.1s/jour. La réserve de marche est d'au minimum 68 mois avec la pile la moins capacitive. Bref, on est mieux que sur Seiko, et mieux que sur certains calibre quartz sans rubis.
 
Bracelet : Comme c'est une montre de poche, il n'y a bien entendu pas de bracelet. ;-) C'est d'ailleurs une des raisons principales pour laquelle je l'ai achetée, en plus de son design que j'aime bien. En conséquence, elle est équipée d'une chaîne mesurée à 30cm hors tout avec boucles.
 
Quelques petites photos, pour concrétiser toutes ces explications.
 
http://reho.st/self/817f862992ce9a884f0b261b64d50e7de3ae8b70.jpg
Vue du couvercle de la montre.
 
http://reho.st/self/c4fc33132a6230c38315bba421782f964dbaed89.jpg
On peut voir le reflet sur les indexes où la lumière est présente : 12h00, 6h00, et sur le côté à 1 heure. Reflet également visible en haut de la fenêtre du guichet dateur.


Message édité par xcomm le 13-02-2016 à 14:24:37
n°42640946
xcomm
Posté le 19-07-2015 à 17:07:39  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

--- TAGREVUE ---
 
LIP est pour moi le souvenir de la montre de qualité de mon père. Je ne vais pas vous refaire l'histoire de LIP, mais j'ai toujours eu un œil sur cette marque de montre française.
 
C'est donc avec beaucoup d'intérêt que j'ai suivi les dernières actualités depuis le dernier Baselworld. J'ai écouté le président de SMB, et la démarche m'a semblé très intéressante. Fabriquer des montres LIP de qualité en France à Besançon, avec un maximum de composants français, renouer avec un réseau de bijoutiers aptes à vendre et entretenir des montres de qualité, et l'intégration d'un SAV à Besançon.  
 
C'est donc parti pour regarder à nouveau de plus près ce qu'il en est. Je creuse le sujet, pour en savoir un maximum, et au final, mon choix pour soutenir cette initiative se porte sur le modèle Himalaya 671041 que j'avais déjà en ligne de mire, et réalisé chez un horloger, pour encourager chaque participant de la chaine.
 
Boîtier : Le modèle que je possède est en acier inoxydable entièrement poli mesuré à 34mm. Le fond vissé est annoncé étanche à 30m. Nous y trouvons gravé, en plus de la marque, et des références du boîtier, l’emblème de Besançon, et l'inscription "Fabriqué à Besançon". L'entre-corne est de 18mm.
 
Cadran : Le cadran de couleur argentée mat. Il dispose en son pourtour, d'index en relief triangulaires multi-facettes. Ceux de 3, 9 et 12 heures sont raccourcis pour laisser place à une pose d'applique en relief des heures en chiffre arabe. Celui de 6 heures permet un positionnement harmonieux du sous-cadran de la petite seconde. Des points sur son pourtour extérieur marquent les minutes et secondes. Il sont élargis toutes les 5 min. Les inscriptions "Besançon France" sont présentes en bas du cadran, de chaque côté de l'index de 6h00.
 
Aiguilles : Les aiguilles des heures et minutes sont de type Dauphine facettée polies. La petite seconde est située à 6h00. Si j'ai bien compris, nous sommes sur de l'aiguille de marque La Pratique fabriquée en France.
 
Couronne : Traditionnelle à deux positions. Elle est gravée des trois lettres stylisées de la marque LIP.
 
Calibre : C'est un calibre ISA France fabriqué à Vilers-le-Lac. Ça fait plaisir de découvrir que nous avons une usine située dans notre beau pays, mais qu'en est-il du produit en lui même ? Il s'agit du calibre 336 / 168. C'est un quartz de haute précision. Haute précision ? Ça veut dire quoi ? Je regarde, et découvre, que nous ne sommes pas sur une précision courante à ±15s, ±20s, ou même ±30s par mois, comme sur ma montre-réveil-chronographe-rebour Seiko de table.
Ici, nous sommes à -6s - +9s par mois. Ok, c'est pas mal, mais qu'y a t'il d'autre à remarquer. Et bien, je découvre un mouvement doté de 5 rubis et d'un cœur métallique plaqué or réparable. Bref, pas mal du tout ce petit mouvement français. :-)
 
Mon père m'avait parlé de la précision LIP, et de la référence "l'heure LIP" de la radio. Je n'ai pas connu, mais j'ai trouvé une publicité de 1932 qui faisais déjà référence à la précision des montres LIP.
 
http://reho.st/self/1dc1ac766c4efc6641f22bc21bb72a31b7060a47.jpg
 
Le calibre ISA France de haute précision est donc bien dans cette démarche historique de précision de la marque, et pour ne rien gâcher, fabriqué en France. Ça fait plaisir de voir cette qualité à budget contenu.
 
Bracelet : Cuir marron livré d'origine sur le modèle à cadran de couleur argentée. Cela ne convient pas mon style vestimentaire de type ville décontracté. Je fais monter par l'horloger un très beau bracelet noir qui lui convient à merveille, et lui demande également de reprendre la boucle signée des trois lettres LIP.
 
Voyons maintenant tout cela en photo :
 
http://reho.st/self/70a8e447866820ed247f19d37f0410f65d096783.jpg
Vue sur le cadran de la montre, et avec le bracelet noir plus adapté à mon style.
 
http://reho.st/self/9cfc22c0d8304b344455c19141d66f6a4878810d.jpg
Vue sur la couronne gravée des trois lettre LIP. On y voit également la carrure de la montre, ainsi que les encoches du fond vissé.
 
http://reho.st/self/51f68a7e41494e60d12db4240e95991084a550e1.jpg
Détail de la boucle gravée LIP.
 
http://reho.st/self/3c99924f524526551b60a9b7ed483c15e8af8418.jpg
Petite vue à mon poignet de 17,5 cm.
 
http://reho.st/self/7623bd48cecfff8720110ccb67514c886a439f8e.jpg
La photo n'est pas de moi, mais nous fait découvrir la montre avec son bracelet d'origine.
 
Une petite vidéo de présentation de la LIP Himalaya que j'avais trouvé. Elle est à voir ici :
https://www.facebook.com/2874227312 [...] main_video
 
Au final, un modèle que je trouve très beau, bien fini, équipé de composants de qualité, et très agréable avec cette petite ouverture de boîtier. La démarche de production d'un produit de qualité fabriqué en France et disposant d'un maximum de composant français, tout cela à budget contenu me semble également très intéressante. J'ai donc décidé d'encourager cette démarche, y compris au travers du circuit d'un détaillant horloger.
 
Par ailleurs, il existe maintenant également un nouveau modèle LIP Himalaya automatique de 40mm.

Message cité 1 fois
Message édité par xcomm le 14-04-2016 à 19:22:19
n°44807675
xcomm
Posté le 14-02-2016 à 09:20:39  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

--- TAGREVUE ---

 

Je vous avais déjà présenté cette LIP historique de forme coussin, qui est la montre de mon père qu'il m'a offert, sachant ma passion pour l'horlogerie. C'est une montre automatique équipée en ETA, mais qui malheureusement a un soucis de remontage. ETA ne fournissant malheureusement plus de pièces, pour pouvoir la réparer, selon l'horloger de l'époque qui en assurait l'entretient.

 

http://reho.st/self/5dbd5134c9b614e385a6d3207aaf5e4143474b75.jpg

 

J'ai donc recherché à trouver un modèle reprenant l'esprit de la forme coussin, mais cela m'a amené à découvrir également les avancées de LIP dans la recherche de la précision, et d'autonomie de réserve de marche avec les premières montres électronique. LIP avait positionné ce calibre haut de gamme dans un boîtier or, dont j'ai retrouvé une publicité datant de 1959.

 

http://reho.st/self/1919d3d0a2cc0288cbc493f4bcb14bcf0c5d37db.jpg

 

La montre que je vais vous présenter est une montre hommage à plus d'un titre. Hommage au cadeau de mon père, pour trouver une succession pleinement fonctionnelle dans l'esprit du cadeau, et hommage aux premières montres électronique de la maison horlogère LIP historique. Il s'agit de la LIP 671021 fabriquée à Besançon.

 

Boîtier : Il est de forme coussin en acier inoxydable entièrement poli mesuré à 34mm. Le fond vissé est annoncé étanche à 100m. Nous y trouvons gravé, sur le fond, la marque, et des références du boîtier, et l'inscription "Fabriqué à Besançon". L'entre-corne est de 18mm.

 

Cadran : Le cadran de couleur sombre soleillée de façon extraordinaire. Sa couleur peut varier du sombre au très claire, en fonction des jeux de lumière. Un vrai plaisir, pour ce cadran qui aime jouer avec la lumière. Il dispose en son pourtour, d'index en relief multi-facettes striées longitudinalement sur le dessus et partiellement recouvert d'une touche de blanc. J'aime beaucoup. A trois heures prend place un guichet dateur. Les inscriptions LIP ELECTRONIC et la présence de l'éclair nous rappellent ses origines. Les inscriptions "Besançon France" sont présentes en bas du cadran, de chaque côté de l'index de 6h00.

 

Aiguilles : Les aiguilles des heures et minutes sont de type bâton bicolore noir sur les côtés et polies de couleur argentée au centre, bien dans le style de la montre de mon père. J'aurais préféré avoir comme sur la LIP historique le blanc, pour augmenter le contraste avec le cadran sombre, et rappeler la touche de blanc présent sur les index. La trotteuse centrale est munie d'un contre poids en forme d'éclair en forme d'hommage rappelant la présence du mouvement électronique des premiers modèles historiques.

 

Couronne : Traditionnelle à deux positions. Elle est gravée des trois lettres stylisées de la marque LIP.

 

Calibre : C'est un calibre ISA France fabriqué à Vilers-le-Lac en France. Il s'agit du calibre 331 / 103. C'est un mouvement à quartz de finition supérieure de 11 ½ lignes à cœur métallique plaqué or réparable, doté de 5 rubis. La précision plus traditionnelle est annoncée à -9 et +15s par mois.

 

Bracelet : Cuir de veau noir façon croco, et avec un boucle signée des trois lettre LIP.

 

Voyons maintenant tout cela en photo :

 

http://reho.st/self/ad67221cadc5d8fc1751aeef0464500dc1788a67.jpg
Vue sur le cadran de la montre.

 

http://reho.st/self/ca3212881bf77628657f40246225b5620d8986fa.jpg
Vue de la très belle carrure en forme d'arche.

 

http://reho.st/self/8c81eac190babb32d6259e2c890206488f28cd19.jpg
Vue sur la couronne gravée des trois lettre LIP. On y voit également la carrure de la montre, ainsi que les encoches du fond vissé.

 

http://reho.st/self/462bc1b06a691666dfd9532f421b23d6be1bfe3c.jpg
Détail de la boucle gravée LIP.

 

http://reho.st/self/f644d27baa5489bbad5886effa02e8b488aa4c69.jpg
Petite vue à mon poignet de 17,5 cm.

 

Au final, une montre de taille contenue très agréable que j'aime beaucoup. Le cadran est fantastique, avec ces jeux de lumières infinis, mais également des index striés polis qui prennent eux aussi très bien la lumière.

 

Il existe également une version équipée du très beau calibre Miyota 821A, modèle à finition supérieure personnalisé. Côte de Genève, rotor spécialement ajouré pour mettre en valeur le mouvement. Sur le pond est gravé la marque LIP, et nous avons l'origine Besançon France gravé sur le rotor.

Message cité 4 fois
Message édité par xcomm le 09-04-2016 à 17:46:00
n°45170856
xcomm
Posté le 19-03-2016 à 16:50:46  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

--- TAGREVUE ---

 

Avec un peu de retard, quelques montres à vous présenter. :-)

 

Présentation de la Seiko SUR009P2. Je recherchais une montre à grande date, ou à double guichets, simple à trois aiguilles. Pas de chronographe. Je me suis arrêté sur la Seiko SUR009P2, qui répond bien à mes souhaits. Elle existe également en version cadran soleillé gris claire que je n'ai pas apprécié.

 

Boîtier : En inox, mesuré à 39mm. Il a des airs de SARB ou SARX, avec la forme caractéristique de son protège couronne et de ses cornes. Fond visé étanche à 100m. Entre-corne à 20mm. Le dessus des cornes est brossé, et le reste du boîtier est poli.

 

Cadran : De couleur noire avec un petit effet de relief circulaire entre le réhaut et le guichet dateur. Le rendu est brillant, et plus habillé que sur le modèle soleillé gris clair. Comme beaucoup de cadran noir, les impuretés sont aussi plus visibles. Le double guichet date est positionné à 6h00, est très bien fini. L'écriture noire sur fond blanc apporte une aide supplémentaire à la bonne lecture. Les indexes brillants sont accompagnés d'une pointe de lumineux vers le centre de la montre, pour être au plus proche du lumineux des aiguilles.

 

Aiguilles : Fines, de type dauphine facettées et disposant de lumineux sur leur partie la plus large. Cette pointe de lumineux, aide également à la lecture le jour, car la finesse des aiguilles n'aide pas toujours à la bonne distinction des aiguilles sur le cadran noir. Ne pas hésiter à faire jouer également la lumière sur les facettes des aiguilles. La trotteuse dispose également d'un point lumineux.

 

Couronne : Elle est protégée par un protège couronne très bien intégré. Modèle classique à trois positions.

 

Calibre : Seiko 6N76 ayant une précision à ±15s/mois.

 

Bracelet : En cuir noir plus épais que sur mes autres Seiko. La boucle de 18mm est signée Seiko.

 

Voyons cela en photos :

 

http://reho.st/self/ee70f12a83f4c4c01ec8320dcf3d3a64ce9292cb.jpg
Vue sur le cadran de la montre.

 

http://reho.st/self/50a595a3bd61a43ba53cff33017412651d304e8f.jpg
Vue sur la carrure de la montre.

 

http://reho.st/self/1aa94f40fd71854e07d7e406da3cbfdeff029475.jpg
Détails de la boucle gravé Seiko.

 

http://reho.st/self/7182e4638b668affe1ac6f08b661db2a8027a9d6.jpg
Vue à mon poignet de 17,5cm, où l'on peut voir la finesse des aiguilles.

 

Au final, un modèle sympa, habillé avec sa fonction à double guichet date, mais sensible aux traces de salissure, et je trouve le cadran avec un rendu peut-être un peu trop brillant, qui manque de contraste avec les aiguilles.

 

Présentation de la Seiko SGG731. C'est un modèle en titane 3 aiguilles, avec une complication jour en français plus date, ou "DD", comme disent certains. Ce modèle existe également en version gris soleillé que je n'ai pas apprécié.

 

Boîtier : En titane mesuré à 37mm. Fond de rendu mat, vissé, étanche à 100m. Entre-corne de 20mm. Le boîtier est poli, avec des touches de brossé sur le dessus des cornes, et la lunette. Le rendu est plus sombre que l'inox. C'est très beau mais j'ai l'impression que c'est assez sensible aux micros rayures, et je ne suis pas certains que l'on gagne sur ce plan, par rapport à l'inox, mais ça ne s'oxyde pas, et la matière est hypoallergénique.

 

Cadran : De couleur noir, ayant un très beau rendu mat imperceptiblement granité. C'est très joli, et cela concours à la beauté de la montre. Indexes brillants, élargis et ayant une pointe de lumineux à 6, 9 et 12 heures. À trois heures se trouve positionné le guichet jour en français + date. Sur fond noir, le samedi est en bleu, le dimanche est en rouge, et le reste des jours de la semaine est en blanc.

 

Aiguilles : Lumineuses et facettées, de type bâton. La trotteuse dispose d'un point lumineux.

 

Couronne : Classique à trois positions. Elle est protégée dans le boîtier spécialement découpé qui sert de protège couronne.

 

Calibre : Seiko 7N43 ayant une précision à ±15s/mois.

 

Bracelet : Déployant en titane ayant deux touches de poli en périphérie du maillon central. La boucle est signée Seiko, et dispose d'une position de micro-réglage.

 

Voyons cela en photos :

 

http://reho.st/self/e8c56b225704f9687819bffdf71dbef9ce3815f8.jpg
Vue sur le cadran de la montre.

 

http://reho.st/self/5b05dfa027e79b5a78a9de35ea5828d946e380da.jpg
Vue sur la carrure de la montre.

 

http://reho.st/self/37de624b330f1f4a4da199f86dae00563e99678a.jpg
Détail de la boucle signée, et du rendu du bracelet titane brossé et poli.

 

http://reho.st/self/edccfe4324bdeac111ff602c666359017127e52c.jpg
Vue à mon poignet de 17,5cm.

 

Présentation de la Seiko SGG713. C'est un modèle en inox 3 aiguilles, avec une complication jour en français plus date, ou "DD", comme disent certains. Ce modèle existe également en version bleu qui a un superbe rendu et de superbe jeux de lumière. A recommander et à voir pour ceux qui aiment le bleu. Je recherchais un modèle à beau cadran blanc, car je n'en avait pas dans ma collection. Et bien je dois dire que je suis pas du tout déçu.

 

Boîtier : En inox mesuré à 37mm, assez proche de la SGG731. Le rendu fait un peu moins sport, et plus habillé, avec les cornes plus cintrées. Le boîtier est poli, et le dessus des cornes est brossé. Le fond est vissé étanche à 100m. Entre-cornes à 20mm.

 

Cadran : De couleur blanche. Superbe rendu d'une laque posée à la perfection. C'est vraiment très beau, et je suis vraiment sous le charme. La beauté tout en simplicité. Tous les indexes disposent d'une pointe de lumineux à leur extrémité. Il est de forme dédoublée et élargie à 12h00. À trois heures se trouve positionné le guichet jour en français + date. Sur fond blanc, le samedi est en bleu, le dimanche est en rouge, et le reste des jours de la semaine est en noir.

 

Aiguilles : Fine, facettée et lumineuses de type dauphine. La trotteuse dispose d'un point lumineux.

 

Couronne : Classique à trois positions. Elle est protégée dans le boîtier spécialement découpé qui sert de protège couronne.

 

Calibre : Seiko 7N43 ayant une précision à ±15s/mois.

 

Bracelet : Déployant en inox ayant une touche de poli sur le maillon central. La boucle est de type intégrée, et signée Seiko. Il n'y a pas de demi maillon, et sur mon poignet, il est un poil grand.

 

Voyons cela en photos :

 

http://reho.st/self/919a3eed26d82d377a7e64a4a8910e835c72e345.jpg
Vue sur le cadran de la montre.

 

http://reho.st/self/e465b24ba90375254849500e91c2380ce0cc3fc6.jpg
Vue sur la carrure de la montre.

 

http://reho.st/self/c93d811fec15df0b6bef59dae8588387e748f5de.jpg
Détail de la boucle intégrée signée, et du rendu du bracelet inox brossé et poli.

 

http://reho.st/self/097ffab6eed70eac236461b779f031e911ec8611.jpg
Vue à mon poignet de 17,5cm.

 

Présentation de la LIP Himalaya – modèle 671044. Nous sommes en hiver, le temps est gris, et le morale n'est pas là. Coup de blues. Je ne trouve plus d’attraits dans les montres que je peux voir. Bref, passage à vide, et heures sombres. J'aime beaucoup mon Himalaya petite seconde, mais, la date me manque au quotidien dans mon travail. Je regarde le catalogue ISA. Il existe un calibre de haute précision (à l'image de mon Himalaya petite seconde) à date que j'aimerais bien avoir. Je creuse, mais LIP ne l'a intégré que sur un modèle doré. Ça me gène. J'ai peur d'avoir de rapides problèmes avec ce traitement.

 

J'ai la chance de discuter avec une personne passionnée de  LIP, qui m'indique posséder des montres LIP dorées. Le retour d'expérience est positif quant à sa tenue.

 

Ça me fait encore plus réfléchir. Je creuse. C'est quoi ce traitement ? Un traitement par ionisation. Bon. Revenons aux fondamentaux. Je suis électronicien de formation première, et je me souvient que le traitement à l'or est utilisé sur les circuits ou les contacts, pour protéger de l'oxydation, et également augmenter la conductivité. C'est vrai, il doit bien avoir une raison. :-) De plus, le boîtier est en inox. Bref, je résume tout ça :
- Un calibre qui me plaît.
- Un boîtier en inox avec un traitement complémentaire apportant un supplément de protection qui est indiqué comme résistant bien à l'usure su temps.

 

Bon, je franchi le pas. Le bilan analyse et réflexion me semble positif.

 

Boîtier : Le modèle que je possède est en acier inoxydable doré entièrement poli mesuré à 34mm. Le fond vissé est annoncé étanche à 30m. Nous y trouvons gravé, en plus de la marque, et des références du boîtier, l’emblème de Besançon, et l'inscription "Fabriqué à Besançon". L'entre-corne est de 18mm.

 

Cadran : Soleillé doré. Il apporte des jeux de lumière en tous sens, du fait de la présence du bombé du cadran en son pourtour et peut-être de son verre bombé le protégeant. On peut le voir en périphérie du cadran, où les reflets sont dispersés. Ça augmente la difficulté à la photographier. De même, la présence du verre bombé minimise l'importance du réhaut, où se trouve la minuterie. Elle passe bien, et n'est pas trop imposante. J'avais quelques inquiétudes sur ce point avant son acquisition. Cette montre est unique au sein du catalogue LIP, car c'est le seul modèle actuel disposant de lumineux. Présence sur les indexes situés à 3, 6, 9 et 12 heures, et une pointe est également présente au sommet de tous les indexes. Ils sont de type droits, et très joliment facettés à leurs deux extrémités. Enfin, à 3 heures, la présence d'un guichet révèle la date. :-)

 

Aiguilles : De type bâton, facettées et lumineuses.

 

Couronne : Traditionnelle à 3 positions. Elle est gravée LIP à l'image de ma LIP Himalaya petite seconde.

 

Calibre : Calibre ISA France 338 / 103 fabriqué en France à Vilers-le-Lac. C'est un calibre de haute précision annoncé à -6s - +9s par mois. Les tests de chronométrie de mon modèle ont montré une précision de l'ordre de + 0s à +0,5s par mois. Cela en fait actuellement la montre la plus précise de ma collection. :-) C'est un mouvement à cœur métallique plaqué or à 5 rubis réparable.

 

Bracelet : Cuir noir. La boucle est du même type que sur mes autres LIP, mais dorée.

 

Quelques photos, pour illustrer :

 

http://reho.st/self/b984c5d92b9f4243e6077b68073d2784c4ac37d8.jpg
Vue sur le cadran de la montre, où l'on voit bien la dispersion de la lumière du soleillage qui se trouve plus élargie.

 

http://reho.st/self/8fd716b4a222c676eb8496d5925790e9ead6b7c7.jpg
Vue du lumineux de la montre. Ça donne un plus, mais c'est un peu faible, si l'on compare par exemple au Lumibrite bien connu de Seiko. Le lumineux des indexes est plus faible que celui des points lumineux du sommets des indexes, qui est plus faible que celui des aiguilles.

 

http://reho.st/self/912c16f677016569141fe0b9c235657c1c3535dd.jpg
Vue à mon poignet de 17,5cm. J'ai photographié à plat, pour ne pas donner d’illusion d'optique quant à sa présence par rapport au poignet. ;-)

 

Au final, cette montre m'a apporté un vrai "rayon de soleil", et de la joie, dans cette période sombre et hivernale. C'est le nom que je lui donne. Sa couleur dorée, et son cadran soleilllé doré y participe grandement, et le lumineux de la montre est bienvenu, même si je l'aimerais un peu plus puissant.
Le calibre associé est tout simplement magique. Je dispose maintenant de 3 calibres fabriqués en France parmi les meilleurs, et les plus précis de ce constructeur avec mes deux Himalaya.

Message cité 1 fois
Message édité par xcomm le 09-04-2016 à 17:47:00
n°45808981
xcomm
Posté le 19-05-2016 à 19:03:11  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

--- TAGREVUE ---
 
Voici un petit bonbon arrivé il y a quelque temps que je n'avais pas eu le temps de vous présenter.
 
Il s'agit d'une montre Casio A158WEA-1EF. Plusieurs raisons à son arrivée. Mon père avait eu des problèmes avec sa précédente montre, je devais lui trouver une montre fiable, sans soucis, disposant du jour et de la date, mais de qualité. J'étais parti sur cette Casio.
 
De mon côté, je n'avais pas de montre numérique un peu habillée, et je devais également être en mesure d'assurer le support à distance, pour les changements d'heures été / hiver. Quoi de mieux que d'être équipé du même modèle pour pouvoir assurer le meilleur service. :-)
 
Regardons de plus près ce qu'il en est.
 
Boîtier : Il est de forme coussin, en résine d'aspect poli. Le fond est en INOX brossé fixé par quatre visses. Cela lui permet d'avoir une petit résistance à l'eau, pour les jours de pluie par exemple. Ce n'est pas une montre pour la nage, ou la plongée. Elle est notée WR uniquement.
 
Cadran : De type numérique, à affichage par cristaux liquide. Les chiffres sont noirs sur cadran clair.  
 
Calibre : C'est une montre manufacture. Casio indique avoir utilisé son module 593. Celui-ci dispose des fonctions suivantes :
- Affichage courant des heures, minutes, secondes, jour + date.
- Quantième annuel.
- Fonction réveil.
- Possibilité de sonnerie horaire.
- Chronographe au 1/100s sur 1 heure, avec fonctions avancées supplémentaires de splite time, et de premier et deuxième temps.
 
Sa réserve de marche est annoncée à environ 7 ans.
 
Bracelet : Il est en INOX brossé, ajustable par boucle coulissante à bloquer entre les creux situés au dos des maillons. Les maillons ont une belle esthétique en forme de H.
 
Voyons cela en image :
 
http://reho.st/self/32077eb6f0b6da65355140e169aa358fadbe3b36.jpg
Vue sur la montre.
 
http://reho.st/self/bacb85dc102a68f7d5f8fa6dc0d11df68c54cffc.jpg
Vue sur la boucle gravée Casio.
 
http://reho.st/self/345e5322a2601ad4b2cb49faaff0d35cf4d9b22c.jpg
Petite vue à mon poignet de 17,5 cm.
 
Au final, petite montre bien sympa, de par son ensemble forme du boîtier intemporelle et de son bracelet INOX plus habillé que les versions en résine noire que l'on peut également trouver.
 
-----
 
Je vais maintenant parler d'une opportunité qui m'a permis d’accueillir il y a peu une petite nouvelle qui va surement vous rappeler quelque chose.
Je vous avez déjà présenté ma petite LIP 671021. Très beau modèle, avec un cadran magnifique prenant des reflets de toutes sortes, mais ses aiguilles bordées de noir manquent un peut de contraste, pour permettre une lecture instantanée de l'heure. Il faut bien faire prendre la lumière à la montre, pour que la partie centrale métallique des aiguilles face corps pour bien réfléchir les photons disponibles. Ce cadran est tellement magnifique qu'il m'avait fait craquer, et je souhaitais également ne pas reprendre un cadran claire, après bon Himalaya argenté.
Pour détails, voir ici : http://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] #t44807675
 
J'ai donc eu l'opportunité d'améliorer la lecture globale de l'heure en recevant le modèle LIP 671028 à cadran claire, mais il y a bien d'avantage à dire. :-)
 
Boîtier : Il est de forme coussin en acier inoxydable  entièrement poli mesuré à 34 mm protégé d'une couche supplémentaire doré Or jaune. Le fond vissé est annoncé étanche à 100m. Nous y trouvons gravé, sur le fond, la marque, et des références du boîtier, et l'inscription "Fabriqué à Besançon". L'entre-corne est de 18 mm.
 
Cadran : Le cadran de couleur argenté soleillée avec un nouvel effet de profondeur sympa au niveau de la minuterie. C'est sobre, et très bien réalisé, et ça prend bien la lumière, même si les reflets sont moins différenciés en terme de couleur. Ça varie de l'argentée au doré, en fonction des reflets avec le réhaut. Il dispose en son pourtour, d'index polis en relief dorés multi-facettes partiellement recouvert d'une touche de noir. Ils sont un peu plus court que sur le précédent modèle. Peut-être plus sobre et préférable sur un modèle doré ? A trois heures prend place un guichet dateur dont le bord est noirci. Il n'y a plus de cadre métallique doré comme sur les précédents modèles. J'ai du mal a avoir un avis, pour savoir si le cadre doré précédent était mieux, ou si ce n'était pas "too much". Les inscriptions LIP ELECTRONIC nous rappellent ses origines. Les inscriptions "Besançon France" sont présentes en bas du cadran, de chaque côté de l'index de 6h00.
 
Aiguilles : Les aiguilles des heures et minutes sont de type bâton bicolore noir sur les côtés et polies de couleur dorée au centre. Le contraste avec le cadran argenté clair est maximal. La trotteuse centrale est munie d'un contre poids en forme d'éclair en forme d'hommage rappelant la présence du mouvement électronique des premiers modèles historiques de la marque.
 
Couronne : Traditionnelle à deux positions. Elle est gravée des trois lettres stylisées de la marque LIP.
 
Calibre : C'est un calibre ISA France fabriqué à Vilers-le-Lac en France. Il s'agit du calibre 331 / 103. C'est un mouvement à quartz de finition supérieure de 11 ½ lignes à cœur métallique plaqué or réparable, doté de 5 rubis. La précision plus traditionnelle est annoncée à -9 et +15s par mois.
 
Bracelet : En INOX protégée d'une couche supplémentaire dorée Or jaune. Le maillon central est poli, tandis que les maillons externe sont brossés. La boucle invisible est de type papillon sans micro réglage.
 
Voyons cela en photos :
 
http://reho.st/self/faa98600368c9b7dc9bf2f2f48826cd91998d5e3.jpg
Vue sur la montre.
 
http://reho.st/self/bf11e18d55b8ddf52d44a7dfdbd9e5f525e3deae.jpg
Vue sur la boucle invisible.
 
http://reho.st/self/79ac99de6341df345a55072c5dbd8df110d127d7.jpg
Petite vue à mon poignet de 17,5 cm.
 
Au final, une montre ultra lisible. Sa protection supplémentaire dorée Or jaune lui donne une touche originale. Au niveau micro rayures, ça confirme ce qui m'avait été indiqué. Elles sont bien visibles sur le bracelet par exemple, mais elles restent de couleur dorée, ce qui confirme la bonne protection réalisée. Ça change pas mal par rapport à mon précédent modèle, c'est sympa au final, même si ce n'était pas indispensable car je suis déjà bien équipé, mais la lecture de l'heure est sans reproche aucun sur ce modèle, et lisible instantanément. Le contraste du cadran clair, des aiguilles dorées bordées de noir, et de la minuterie avec effet de profondeur participent chacun à sa façon à l'extrême facilité de lecture de cette montre.

n°52398153
xcomm
Posté le 11-02-2018 à 20:01:19  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

--- TAGREVUE ---

 

Hier, craquage sur une phase de lune.

 

Une Certus Premium 610855. Je n'avais jamais vu la gamme Premium, mais c'est très propre. Cadran gris claire métallisé, (pas blanc comme sur la photo que j'ai trouvé, mais plus joli et adapté au modèle) chiffres, index et sous-cadrans en relief prenant bien la lumière. (Oui, le 3 et le 9 sont un peu mangés  ;) )

 

Boîtier inox, belles cornes bien courbées limitant la hauteur totale, boîtier un peu épais (10mm). Bracelet cuir très correcte.

 

Cadran date à peu près illisible rapidement, si l'on est pas près des 10, 21 et 31.

 

Les aiguilles dauphines facettées et la trotteuse sont bien appropriées pour le classicisme et la lisibilité du modèle. Le contre poids de la trotteuse me rappel celui de mon chronomètre Tissot.

 

Bref, je cherchais depuis longtemps une autre phase de lune abordable en secours au cas où. Ce n'est pas la montre du siècle, mais elle est sympa et plutôt très correctement réalisée, excepté un petit décalage de positionnement de l'aiguille de la date plus décorative qu'autre chose au quotidien. Globalement satisfait au regard de la dépense réalisée.

 

https://reho.st/self/a9f6ce23c90a454da47adfce24ef05807560a135.jpg

Message cité 1 fois
Message édité par xcomm le 23-04-2018 à 20:05:02
n°53062863
xcomm
Posté le 21-04-2018 à 22:45:02  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

--- TAGREVUE ---

 

En tout cas, ce n'est pas tout jeune. Quartz ou pas pour ce calibre IWC ?

 

En prévision de l'été, j'étais en recherche d'une autre montre de poche. Ça tombe bien, il parait que c'est à la mode selon un article de 2014 trouvé ici. Je devrais donc trouver mon bonheur plus facilement.
http://www.lepoint.fr/montres/maga [...] 6_2648.php

 

Après ma montre savonnette Tissot, je souhaitais quelques chose de plus simple à budget contenu pour le quotidien, sans couvercle pour l'été. Ce que je ne savais pas, c'est que les chaleurs allaient arriver bien plus tôt qu'imaginé.
Cahier des charges que je m'étais fixé, est rempli :
- Boîtier inox  :  [:yann39]
- Mouvement quartz :  [:yann39]
- Aiguille au style correcte me convenant et à la bonne longueur :  [:yann39]
- Date indispensable au quotidien :  [:yann39]
- Boîtier à taille contenue pour pouvoir la mettre éventuellement dans la poche dédiée du pantalon :  [:yann39]

 

Le modèle F2019/1 répond au cahier des charges.
Son boîtier de 42mm sans couvercle sera plus polyvalent que celui de 48.5 de ma savonnette. Il s'inspire des compteurs sportifs mécaniques. Les chiffres des indexes sont d'une belle présence tout en relief, son boîtier et le fond sont entièrement polis.
Le verre est de forme bombée me semble être de type acrylique. Je pensais d'avantage à du minéral comme sur ma savonnette, mais le choix est peut-être dicté pour une question de sécurité et de résistance aux chocs.
La chaine de style moderne qui s'accorde bien à l'ensemble est de type anti torsion, les maillons ne pouvant alors pas s’emmêler. Le mousqueton est très propre et de belle forme.

 

La marque, le calibre à quartz et la présence de la date ne plairont pas à tout le monde. (Il existe d'autres modèles du fabricant avec et sans date : F2020, F2021, F2022, F2023, F2024) Pour moi, c'est une première avec cette marque. Le produit était existant, disponible et répondait à mon cahier des charges. Acheté dans une boutique proche de mon domicile. Je verrai sur la durée pour me faire mon propre avis. En attendant, j'ai pu en profiter ces derniers jours.  :)

 

[EDIT] Le calibre doit être un Miyota 2115, si j'ai bien compris.

 

La photo suivante d'illustration n'est pas de moi.

 

https://reho.st/self/fa4f44232c1730920850c2250c0dca2fc1cb2b1c.jpg

Message cité 2 fois
Message édité par xcomm le 23-04-2018 à 19:36:56

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Loisirs

  [Horlogerie] Les montres /!\ CB /!\ Lire la page 1.

 

Sujets relatifs
Le topic des PAPAS & MAMANS - renaissance : bébés des blablateursLes chateaux cathares
[Topic officiel]Les chats... Vos chats.../!\RTC/!\[Tourisme] Les Chateaux Cathare.
Les dents de la mer 5 en tournage !:!!Topic métaphysique ; La Conscience.
Les invitations UGC pour noter un filmLes ACOUPHENES, attention à vos oreilles [reprise du topic]
un topic hors propos??? mon cul krapaud --> TT[Jeu TV] Le Topic KamouloX©
Plus de sujets relatifs à : [Horlogerie] Les montres /!\ CB /!\ Lire la page 1.


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR