Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1515 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Loisirs

  [Horlogerie] Les montres /!\ CB /!\ Lire la page 1.

 


 

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

[Horlogerie] Les montres /!\ CB /!\ Lire la page 1.

n°27059861
GrosseGame​lle
Posté le 08-07-2011 à 20:55:42  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Je voulais faire une vraie revue comme d'autres le font très bien, avec plein de copier/coller de textes d'histoire glanés par-ci par-là, et puis....  
Et puis je vais surtout vous montrer quelques photos ;)
 
C'est juste une super montre.
J'aime bien sentir ma montre au poignet, mais je n'aime pas qu'elle se fasse trop sentir, quand ça devient inconfortable.
C'était le cas de la Luminor, en tout cas avec les bracelets en taille OEM. Je m'en suis séparé mais je l'aimais beaucoup.
J'aime beaucoup cette marque de toute façon.
 
Et puis re-craquage en ce mois de mai. Finalement la Rad, c'est la première qui m'a attiré chez Panerai.
 
Comme je viens de recevoir un bracelet qui lui va très bien, je me suis fendu de quelques photos :)
 
http://monimag.eu/upload/766/cadre_dsc0935.jpg
 
http://monimag.eu/upload/766/cadre_dsc0936.jpg
 
http://monimag.eu/upload/766/cadre_dsc0940.jpg
 
http://monimag.eu/upload/766/cadre_dsc0942.jpg
 
http://monimag.eu/upload/766/cadre_dsc0956.jpg
 
http://monimag.eu/upload/766/cadre_dsc0959.jpg
 
http://monimag.eu/upload/766/cadre_dsc0961.jpg
 
http://monimag.eu/upload/766/cadre_dsc0962.jpg
 
Pour finir, des courbes sensuelles, un cadran épuré au maximum, une couronne splendide, une histoire (même si un peu romancée).  
 
Je l'aime celle-ci  [:face_love]
 
/taggrevue

Message cité 5 fois
Message édité par GrosseGamelle le 08-07-2011 à 21:01:51
mood
Publicité
Posté le 08-07-2011 à 20:55:42  profilanswer
 

n°28991879
GrosseGame​lle
Posté le 20-01-2012 à 13:46:02  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Tout d'abord je souhaite attirer votre attention sur ce sujet.
 [:cd5:3]  
taggrevue
 
Voilà on peut donc commencer:
 
Cela fait quelques jours que je cherchait quelle montre allait bien pouvoir m'accompagner dans mes plongées et autres joyeuses activités.
J'ai finit par revenir sur un choix somme toute assez classique : Seiko ou Citizen.
Citizen ne fait que très peu de modèles automatiques et rien ne me donnait envie.
Seiko propose un énorme choix:
 
- la MM300 : sauf super occasion, ça fait un sacré budget pour une montre qui va avoir la vie dure. Et puis le sketch du SAV, non merci. Mais bordel elle est belle  
- les Tuna : la SBBN015 est miam comme tout. La SBBN011 se trouve sur le bon coin pour peu cher. Oui mais elles sont à Quartz. Donc en dehors des plongées, elle vont m'ennuyer profondement.
- la Sumo : déjà eu, Next.
- SRP043 : bien... un peu grosse et très lourde sur l'acier. Au prix de CreationWatch, j'aurais peut être cédé.
- les SKX & co : j'ai toujours eu un faible pour celles-ci, mais décidément on lit de tout sur ce 7s26.  
 
Et puis je me suis dit que même daubique, le 7s26 sur une montre de vacances ou que je porterais 2 jours de suite maxi et bien c'est pas bien grave.
Dans 80% des cas il prend juste beaucoup d'avance.
 
La voici donc, arrivée hier sur koutchouk et montée chez Louis Pion (*) sur président  [:cerveau delight]  
* en fait à part la mise à la taille, j'ai monté le bracelet, la pauv' damoiselle s'étant enfoncé une pointe dans le doigt !
 
J'en dis pas plus, voici les photos  [:wildmary:4]  
 
http://monimag.eu/upload/879/cadre_skx007_001.jpg
 
http://monimag.eu/upload/879/cadre_skx007_002.jpg
 
http://monimag.eu/upload/879/cadre_skx007_006.jpg

n°29512465
GrosseGame​lle
Posté le 11-03-2012 à 23:39:20  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Merci pour les photos de ce Baselworld.
J'espère qu'il y en aura d'autres.
 
De mon côté, week end bien agréable, notamment par la venue d'une donzelle un peu grasse autour de laquelle je tournais depuis quelques mois.
J'ai eu l'occasion de l'essayer à 3 reprises et si le coeur y était il me restait 3 hésitations:
- le verre rayable mais pas polishable
- la galère concernant le SAV
- le poids conséquent
 
J'ai décidé d'essayer et de faire fi de ces points.
Je crois savoir qu'un AD Marseillais est capable de lui faire une petite toilette si nécessaire, et au pire le SC ne devrait pas trop tiquer, celle-ci ayant été achetée en France.
Concernant le poids, je suis bluffé tellement on ne la sens pas une fois ajustée au poignet.
Aucune gêne.
Les aiguilles, la lunette grise ou noire selon la lumière, ce cadran parfait et même le souci du détail avec le disque de date légèrement gris...
Bon dieu qu'elle est belle !
 [:flagadadim]  
Je vous embête pas plus avec les explications sur la montre, vous la connaissez. Place à 3 photos prises cet après midi rapidement :o
 
http://monimag.eu/upload/909/cadre_mm300_005.jpg
 
http://monimag.eu/upload/909/cadre_mm300_015.jpg
 
http://monimag.eu/upload/909/cadre_mm300_016.jpg
taggrevue
Seiko MarineMaster

Message cité 4 fois
Message édité par GrosseGamelle le 11-03-2012 à 23:40:03
n°30329848
GrosseGame​lle
Posté le 22-05-2012 à 02:03:02  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Je suis en général assez fainéant vis à vis de mes revues (en comparaison de celles d'Aqua, Chavez et autres).
Je ne dérogerai pas à la règle ici, avec cette revue/photo d'une montre désormais partie mais qui a été ma deuxième méca après la Sumo.
Une petite pépite, dandy, élégante et discrète.
 
Je reprend donc ce que j'avais écris sur un autre forum.
 
 
#--------------------------#
 
Hallo meine Freunde !
 
Je vous présente cette fois ci une jolie allemande, mais celle ci n'est ni blonde, ni colossale bien qu'un peu ronde tout de même.
 
J'ai tout de suite été attiré par les montres au style Bauhaus. Une montre habillée oui, mais dans son plus simple appareil !
 
Après avoir un peu tourné autour du pot, chez Wempe et sur la toile. J'ai failli repartir avec une Tangente quand finalement le destin (tada!!) m'a placé cette musicienne en travers de la vue.
 
Et comme je suis faible, j'ai pas résisté  [:cerveau goret]  
 
C'est donc une Ludwig de 2003, achetée par son précédent propriétaire à Hambourg chez Wempe (sont peut être plus agréables qu'à Paris....).
Maintenant qu'elle est rangée des voitures ;) elle me suit partout et je la porte avec grand plaisir.
 
Le bleu des aiguilles et les aiguilles elles mêmes sont à tomber. Mais elles semblent heureusement bien accrochées (pfouuu c'est nul  [:cerveau cupra]  )
 
Le cadran est plus fourni que sur une tangente grâce au chemin de fer ce qui la rend, je pense, moins fade.  
 
Le cadran est légèrement argenté, avec une petite seconde striée. Ça ne se voit pas sur les photos mais ça engendre des effets très sympa et donne une vraie profondeur.
 
A noter une petite caractéristique des Ludwig à fond saphir, ce sont les seules Nomos à avoir cette couleur de cadran. Les Autres (Tangente, Orion, Tetra, Ludwig fond plein) ont un cadran blanc cassé (galvanized, white silver-plated) et la tangente sport un cadran clairement gris ; ce modèle en revanche à un cadran gris clair selon le site, que je qualifierai de vrai blanc cassé (galvanized, gray).
 
Le boitier est comme sur l'Orion, tout en rondeur mais assez svelte tout de même. son absence d'aplat le rend peu exposé au rayures et chocs.
 
Les cornes sont aussi fines que sur une tangente mais n'ont pas ce coude qui me faisait un peu peur vis à vis des chocs.
 
Quand au mouvement, c'est l'époque Peseux7001 retravaillé de chez Nomos, avec sablage doré et roues soleillées (que l'on ne retrouve que très rarement sur des montres de cette gamme. Même sur un Unitas Panerai, elles ne sont pas aussi travaillées).
Stop seconde inclus et une régularité relevée de 6sec/jour sur une semaine. Que du bon.  
 
Pour les sceptiques de la taille, les adeptes du gros qui fait viril ou les peureux qui préfèrent suivre la mode, le diamètre de 35mm est vraiment parfait pour moi. Et pourtant je suis dans la bonne moyenne question membre poignet  [:cerveau d]  
C'est plus son extrême finesse (6,75mm) qui m'a dérangé in fine.
 
C'est clairement pas une star chez Nomos, les gens lui préfèrent visiblement la tangente ou la tangomat. Mais elle vaut vraiment le détour et puis finalement si on la voit si peu, c'est finalement pas si mal :)
 
Aller, place aux photos.
 
1.
http://img192.imageshack.us/img192/5148/ludwig06.jpg
 
2.
http://img192.imageshack.us/img192/6995/ludwig03.jpg
 
3.
http://img37.imageshack.us/img37/3343/ludwig02.jpg
 
4.
http://img6.imageshack.us/img6/6189/ludwig05.jpg
 
5.
http://img175.imageshack.us/img175/287/nomos.jpg
 
6.
http://img801.imageshack.us/img801/3848/cadredsc0104.jpg
 
7.
http://img9.imageshack.us/img9/9071/cadredsc0113.jpg
 
8.
http://img267.imageshack.us/img267/592/cadredsc01272.jpg
 
 
Sans boxmachinchouette forcément faudra excuser les reflets ;)
 
En conclusion et plus d'un an après l'avoir vendue, de 1/ je le regrette un peu, de 2/ c'est après tout la Nomos la plus désirable si tant est que l'on adhère aux chiffres romains.
 
#--------------------------#
taggrevue Nomos Ludwig
#--------------------------#

Message cité 6 fois
Message édité par GrosseGamelle le 22-05-2012 à 02:09:55

---------------
Tu n'es plus un chat, mais une madeleine
n°35125826
GrosseGame​lle
Posté le 29-07-2013 à 00:21:48  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

#taggrevue

 

J’aime Seiko.
J’avoue, j’aime Seiko.
Mais ça n’a pas toujours été facile.

 

Je me rappelle du discours un peu formaté du responsable du Seiko Center à Paris « Seiko, vraie manufacture… ».
Si je m’en suis contrefoutu au début, force est de constater que j’y vois une certaine valeur, une identité surtout.

 

La première fut une SBDC001 ou « Sumo ». Elle ne m’a pas laissé un souvenir impérissable à vrai dire.
La SKX007 nettement plus réussie fut la deuxième et m’a accompagné sur plusieurs plongées. Je l’ai toujours et prend beaucoup de plaisir à chaque fois.

 

De l’eau est passée sous les ponts, plusieurs marques et modèles prestigieux qui ne sont pas tous restés, loin de là.
Le retour s’est fait au travers de la SBDX001 « marinemaster 300m », fantastique. Elle est partie au profit d’une 14060m, puis est revenue, dégageant de même cette Submariner, confortable mais en comparaison très fade.

 

Entre temps j’ai eu l’occasion d’observer cette marque de près (en boutique et rencontres) et de loin (sur le web évidemment). Une annonce pour une SBGH001 « Hi-Beat » en excellent état m’a fait franchir le cap chez  Grand Seiko.

 

A en croire pas mal de commentaires, il faudrait être fou pour dépenser autant dans une Seiko. A aucun moment je ne l’ai regretté. Au contraire, la qualité d’assemblage, de polissage du bracelet ou du boitier et l’équilibre sublime du cadran m’ont subjugués.
Je m’en suis séparé, quel con.
Pour une autre, évidemment :)

 

Cela fait presque un an et depuis je n’ai cessé de penser à ce cadran, à ces aiguilles et ces indexes. Je voulais une Grand Seiko avec cette boite si classique, portée sur un bracelet en cuir, ayant déjà ce qu’il fallait en montre « sport » et « sport chic ». Evidemment, d’autres sont arrivées et reparties entre temps mais je savais que j’allais y revenir !

 

Le choix était vaste.
Manuelle et de petit diamètre : SBGW031, SBGW035. La première fut écartée car trop monochrome. La SARB031 m’en a convaincu. La deuxième… aurait pu être l’élue mais je préférais une automatique et je voulais surtout retrouver ces aiguilles dauphines si particulières de la hi-beat.

 

Automatique en 40mm : SBGR061, SBGM021, SBGM023. J’avais peur que les deux premières aient un cadran trop lourd avec cette teinte crème anglaise. J’ai eu l’occasion d’essayer la GMT à cadran gris de Grinhu : en un mot, magnifique.
Oh que je comprends cet homme d’avoir cédé et de ne pas la céder à son tour.

 

Un essai de cette SBGR061, fraichement arrivée au catalogue Seiko France en 2013 m’a fait douter. Nouvelle donnée : la SBGH013 « hi-beat » avec ses chiffres arabes dispose d’un cadran plus clair, saumon. Joli.
Un dernier essai m’a convaincu que le cadran crème et des indexes bâton correspondaient à mon envie d’une montre simple, habillée mais aussi pleine de caractère.

 

Je vous l’ai faite courte.

 

La voici, en photos !

 

La boîte. Un manuel et une carte de garantie. Je ne vous fait pas l’article à son sujet, on s’en fout royalement.
http://monimag.eu/upload/1247/web_boite.jpg

 

Quelques photos du cadran. Il est absurde de penser qu’une Grand Seiko n’est qu’une SARB équipée d’un meilleur calibre et vendue plus cher. C’est bien plus que ça. Les photos rendent rarement la beauté de ces cadrans.
Outre la couleur qui change et passe plus souvent pour citron que marron (le fruit), les aiguilles et indexes prennent un malin plaisir à scintiller au moindre rayon de lumière. C’est fantastique.
En aparté, je pense sincèrement que l’éclairage du Seiko Center à Paris est à revoir complètement. Il ne rend pas hommage à ces montres, non, il arrive à « déformer » les couleurs et empêcher les reflets.

 

http://monimag.eu/upload/1247/web_dial1.jpg

 

http://monimag.eu/upload/1247/web_dial2.jpg

 

http://monimag.eu/upload/1247/web_dial3.jpg

 

http://monimag.eu/upload/1247/web_dial4.jpg

 

http://monimag.eu/upload/1247/web_dial5.jpg

 

http://monimag.eu/upload/1247/web_dial6.jpg

 

Comme le disait un homme de goût sur Chronomania « Acheter un beau mouvement, c'est acheter l'envers du décor, autrement dit ce n'est pas une montre à porter que l'on souhaite, c'est une belle mécanique à contempler.
Quelque part, Seiko vend des montres et certains vendent un cul de montre. ». Il est vrai que le mouvement d’une GS n’est pas à proprement parlé beau. Il est sérieux. J’aurais préféré un fond plein comme sur les anciennes générations.
En parlant de calibre, voici les caractéristiques de celui-ci :
Numéro : 9S65
Réglé à +5/-3 secondes/jour. C’est l’engagement de Grand Seiko et mieux que le COSC. (Bing dans les dents !).
Réserve de marche : 72 heures (3 jours).

 

http://monimag.eu/upload/1247/web_back.jpg

 

Quelques photos du boitier, je n’ai pu éviter les reflets.
Les dimensions : diamètre de 39,5mm hors couronne et 13,1mm de hauteur.
Ce n’est pas « thin » mais ça donne une certaine présente qui n’est pas pour me déplaire.

 

http://monimag.eu/upload/1247/web_side.jpg

 

http://monimag.eu/upload/1247/web_lug.jpg

 

Il existe une étonnante disparité sur les Grand Seiko. Sur le même modèle on peut trouver du croco ou alligator petites écailles ou grandes écailles. Celui-ci est de très bonne qualité, semi brillant et d’un marron aux tons rouges avec une couture presque ton sur ton.
La boucle déployante qui équipe ce modèle est « inversée » et très belle. Le bracelet vient se fixer au travers d’une sorte d’ardillon… et pour cause ! Une boucle ardillon GS équipe cette déployante et celui qui ne la supporte pas pourra changer de bracelet sans avoir à acheter une boucle ardillon additionnelle. Plutôt astucieux.

 

http://monimag.eu/upload/1247/web_side2.jpg

 

Et pour finir, le porté !

 

http://monimag.eu/upload/1247/web_ws2.jpg

 

Je ne devrais pas faire ça, n’en dire que du bien. En fait non, n’en achetez pas, c’est cher et personne ne vous en parle.
Ni les magazines, ni le beauf à la communion de Justine. Et personne ou presque n’en porte. Signe de richesse mon cul !
Laissez-moi savourer en paix ce bijou et me dire que je suis le seul à avoir ce modèle en France et ailleurs.

 

Je ne remercie pas : J.B (pour la revue de sa SBGW001), Grinhu (pour l’essai de sa GMT), Chronomania (pour la soirée « Seiko » et l’occasion sur la hi-beat).

 

[:cetrio:1]

Message cité 18 fois
Message édité par GrosseGamelle le 29-07-2013 à 22:21:01

---------------
Tu n'es plus un chat, mais une madeleine
n°35189443
GrosseGame​lle
Posté le 03-08-2013 à 21:11:04  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

taggrevue
 
Retour d'expérience.
J'ai reçu ma GS il y a 10 jours.
Elle est parfaite mais... j'avais mesuré 15 secondes de retard au bout de 4-5 jours. Pas logique au vu du standard GS et de son état neuf.
 
Plusieurs choses peuvent l'expliquer :
- Un rodage nécessaire selon certain. Je suis vraiment pas convaincu m'enfin bon...
- Etant sur une boucle déployante, elle dort sur le côté la nuit. Le côté est connu pour soit faire avancer une montre, soit la faire retarder.
- Le réglage à bougé pendant le transport
- Elle est un peu magnétisée
 
J'ai sorti ma vieille boussole qui pointe tout juste sur le nord pour voir à quel point la GS (et les autres étaient magnétisées).
En approchant le mouvement ou le cadran (les aiguilles peuvent être magnétisées) du centre de la boussole, si celle-ci bouge alors le résultat est positif.
 
Voici ce que j'ai remarqué:
- Grand Seiko : la boussole bouge de 5°
- MM300 : 0°
- SKX007 : 5°
- SARB : 5-7°
- Panerai : 0°
- 16710 : 10°
 
J'ai remonter à fond et réglé toutes ces montres (sauf la pani) par rapport à l'horloge atomique.
24 heures plus tard, j'ai contrôlé les temps. La MM300 est réglée au poil à 2sec/jour, la SKX prend 30sec, la GS 15sec et la GMT 11sec.
Le lendemain je récupère un démagnétiseur chez Selfor.
 
Le voici :  
http://monimag.eu/upload/1250/etic_demagnetizer.jpg
 
Après quelques essais sur une vis et une cuillère qui affolaient la boussole, me voici lancé sur les montres.
J'ai donc démagnétisé toutes celles qui l'étaient.
Sur celui-ci, le fameux démagnétiseur bleu que l'on trouve partout sur la baie, de marque ETIC, il faut appuyer sur le bouton rouge avec la montre à 1cm de la plaque. Puis tout en restant appuyé, éloigner doucement la montre verticalement.  
On le fait trois fois et c'est bon.
Remontage et retour au placard.
 
Le lendemain, et bien... ça n'a pas vraiment changé.
La GMT n'a pris que 8 ou 9 secondes et la GS ayant dormi sur la tranche (et non sur la couronne comme la fois précédente) à rattraper son avance, et à même pris un peu de retard.
 
Résultat de l'expérience : pour que la magnétisation ait un incident fort sur la marche, il faut qu'elle soit conséquente. J'imagine au moins 20° de décalage sur une boussole.
La bonne nouvelle, c'est que j'ai cet outil :) Si ça peut dépanner un HFRien sur Paris ;)
 
Cet après midi, j'ai amené la GS chez un horloger pour la passer au chronocomparateur.
L'amplitude de 278° est parfaite, les autres paramètres également mais quelque soit la position, elle avance de 10 sec/jour  :sweat:  
 
C'est 2 fois plus que l'engagement de Grand Seiko qui est de -3/+5 sec/jour. Mais bon, c'est quand même pas si mal pour une 28800 et ça fait une précision de 99,99%.
D'une façon générale je suis assez satisfait de la précision de mes montres et c'est bien le principal !  [:der-3]  


---------------
Tu n'es plus un chat, mais une madeleine
n°41513160
GrosseGame​lle
Posté le 30-03-2015 à 09:56:53  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

taggrevue
 
Je vous l'ai déjà présentée, en voici 3 photos un peu moins moches (quoique..).
 
J'avais vraiment envie d'une montre un peu moins sport qu'une Rolex, un peu plus formelle et un peu moins voyante que la Panerai.  
But recherché, les soirées de l'ambassadeur et accessoirement montre à costard/chemise.
 
Le choix était large mais depuis longtemps les candidates ont été passées en revue ces dernières années sans succès.
Je ne voulais pas d'une Nomos ni d'une DJ sur cuir ou Hamilongines sur base d'ETA trop commune.
Et puis, je ne sais comment, je suis tombé sur cette Cartier.
Pourtant rien ne m'attirait jusqu'à présent chez Cartier, surtout pas les chiffres romains.
Mais curieusement sur celle-ci, ça passe et c'est évident.
 
Bon, j'ai une petite explication à ça : j'ai toujours trouvé un certain chic aux montres rectangulaires.
Mais j'ai jamais vraiment eu le coup de coeur sur une Reverso... ah si celle de Frenchy.
 
Alors je me suis renseigné sur les belles revues du net, notamment celle de Dje sur Purists:
http://cartier.watchprosite.com/?s [...] 775843&s=0
 
Et j'ai eu le plaisir d'essayer la Basculante de Gorgibus  :hello: ce qui m'a confirmé le coup de coeur.
 
Restait à en trouver une en bon état. Celle-ci a bien quelques petites rayures ci et là mais rien de méchant, elle est vraiment en super état :)
 
Pour moi cette montre c'est comme un tableau de Van Gogh, il n'y a rien à retirer, rien à ajouter. Elle est parfaite.
Et bien heureux Cartier de n'avoir jamais tenté de décliner ce dessin à toutes les sauces comme Jaeger sur sa Reverso.
 
http://i.imgur.com/sPR2TiI.jpg
 
http://i.imgur.com/MzzkP3Q.jpg
 
http://i.imgur.com/pboUSSa.jpg
 
Bon, la revue est un peu short côté technique  :jap:  
J'invite à regarder la revue de Dje, bien plus complète.
 
Elle se porte merveilleusement bien au poignet et malgré sa petite taille, elle est bien présente.
Le cadran est un vrai bonheur avec ce guillochage propre à Cartier et ces belles aiguilles bleues.
Vous remarquerez le nom Cartier sur la branche du V du chiffre 7: détail que l'on retrouve sur toutes les montres de la marque.
 
Il y a eu plusieurs fonds sur cette montre. Celui-ci, plein, mais aussi un fond pour le modèle Millénaire avec des inscriptions 1999/2000/2001 énormes et un 3ème fond cette fois-ci vitré comme sur celle de Dje.
Et 2 tailles, la petite taille pour femme avec mouvement Quartz et la version standard avec mouvement Frederic Piguet 6.10.
Le remontage de ce calibre est extrêmement doux et je commence seulement à bien sentir la butée.
 
C'est tout, pour le moment :)

Message cité 8 fois
Message édité par GrosseGamelle le 30-03-2015 à 10:19:16

---------------
Tu n'es plus un chat, mais une madeleine
n°41514639
GrosseGame​lle
Posté le 30-03-2015 à 11:52:56  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Taggrevue
 
En voici une autre, que je « traine » depuis 2 mois :D
 
Une Audemars Piguet Royal Oak Fondation 14990st.
 
Une série limitée de 250 exemplaires sortie fin des années 90 pour soutenir leur projet « Time For The Trees ». Plus d’infos sur la fondation ici : http://www.audemarspiguet.com/fr/fondation
 
Une autre série limitée Time For The Trees sortira quelques années après, mais avec des index courts et un chêne gravé sur le cadran.
 
Mouvement Audemars 2125 sur base de JLC 889 21600 al/h avec date rapide, saut instantané et stop seconde, que l’on retrouve sur les modèles 14790st. Mais cette fois-ci avec un fond saphir découvrant beau rotor en or gravé d’un chêne, symbole de la fondation et de la Royal Oak.
Le boitier fait un gros 36mm de diamètre et 8mm d’épaisseur. Les maillons sont du genre fin également, avec une épaisseur de 3mm. On est clairement dans l’élégance et la finesse d’une 15202 et loin des modèles 15300 et 15400, plus sports dira-t-on.
 
J’ai eu un coup de cœur avec l’essai inattendu de la 15202 de Nicolas, le modérateur de Chronomania. Une early 15202 un peu patinée. Je fus étonné et surpris car l’essai de sa copine, la 5711 de DC, ne m’avait  pas plus emballé que ça. Il arrive parfois qu’une montre ne se révèle qu’au 3eme essai ;)
 
Du coup j’ai un peu regardé le marché de la Royal Oak, j’ai essayé différents modèles mais le 39mm d’une 15300 ou le 41mm d’une 15400 ne me convenaient pas. La longueur de cornes à cornes pose problème avec ce bracelet intégré. Sur une 15202 en revanche, le 39mm passe crème.
 
J’étais intrigué par les modèles 14790st avec leurs différents cadrans et une taille (et un prix…) plus raisonnables, mais effrayé par les histoires de coût de maintenance pour Qatari fortuné. Et puis je suis tombé sur ce modèle avec un joli cadran bleu patiné qui donne sur le « jean délavé » et une cosmétique parfaite puisque passée chez AP en Octobre dernier pour un service d’étanchéité et un polissage.
Boite/papiers, vendeur fantastique, craquage :D
 
La voici  :)  
 
Ce beau cadran bleu, dont la couleur un peu passée n’apparait qu’en pleine lumière :
http://i.imgur.com/N92ZxLw.jpg%20
Le profil et des chanfreins à faire pâlir une 5513 laser weldée :
http://i.imgur.com/EZUAP4X.jpg
C’est ce qui apparaît le plus souvent quand on regarde ce cadran, le relief des index et des aiguilles, fantastique !
http://i.imgur.com/ShcUy1S.jpg%20
Le fameux cadran des RO, fabriqué à partir d’une machine archaïque… posésie :
https://www.youtube.com/watch?v=K0uW37FnCLM
http://i.imgur.com/Y7pq62W.jpg
Le mouvement et ce beau rotor gravé en or 21 carats. J’ai lu beaucoup de mauvais retours sur la fiabilité du mouvement AP qui équipe les 15300 et 15400. Je suis en un sens plus rassuré avec ce bon vieux mouvement JLC.
http://i.imgur.com/Kip0m7l.jpg
Le bracelet qui à lui seul constitue 50% de l’intérêt de cette montre. Subtile alternance de polis et de brossés, il est d’un confort royal !
https://www.youtube.com/watch?v=Bh1Xww576Yc
 
http://i.imgur.com/u8pMa6f.jpg
 
Pour finir :
http://i.imgur.com/buliA7a.jpg
 
 
 :hello:

Message cité 21 fois
Message édité par GrosseGamelle le 30-03-2015 à 11:57:32

---------------
Tu n'es plus un chat, mais une madeleine
n°43729174
GrosseGame​lle
Posté le 01-11-2015 à 13:02:30  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

#taggrevue
 
Voici ma nouvelle adoption.
http://i.imgur.com/zYZmbtL.jpg
C’est une Sinn, vous connaissez.
C’est une 103, vous connaissez.
Animée pour un 7750, vous connaissez.
 
Donc je vais rapidement introduire cette récente édition limitée à 500 exemplaires, la 103 A sa B.  
« A » parce que c’est la première lettre de l’alphabet, « Sa » pour « saphir », « B » pour « blau », bleu en deutsch. Annoncée et mise ne vente par Sinn courant Aout mais les livraisons commencent tout juste.
 
Elle reprend les caractéristiques de la 103 A SA récemment sortie du catalogue (http://www.sinn.de/en/Modell/103_A_Sa.htm) mais y ajoute la technologie Ar-Dehumidifying qui permet de garantir l’absence d’humidité dans la montre grâce à une capsule contenant du sulfate de cuivre exposée vers le mouvement qui va absorber l’humidité qui aurait pu s’y introduire. Plus la capsule absorbe plus sa couleur, initialement bleu ciel très clair, va devenir bleu sombre. Signe qu’un service d’étanchéité est nécessaire. Associés à cette capsule les joints sont de type EDR (Extreme Diffusion Reducing) et réduisent de 75% l’exposition à l’humidité comparé aux joints standard en NBR (Nitrite Rubber). Pour finir le mouvement est confiné dans un gaz spécial, toujours dans le but d’assurer la meilleure protection possible. Sinn garantie ses montres disposant de cette techno sur 3 ans au lieu de 2.
 
Maintenant que j’ai bien récité le blabla technico-marketing de la marque, je vais vous parler du cadran.
 
La thématique, c’est le bleu. Pour le cadran, la lunette et même le bracelet en alligaytor fournit.
Vous trouverez ici toutes les caractéristiques de ce modèle (taille, poids, longueur des poils etc…) : http://www.sinn.de/en/Modell/103_A_Sa_B.htm
 
Donc pour en revenir à mon choix, il a été grandement motivé par cette photo de présentation :
http://www.sinn.de/bilder/uhr/b_300/103-A-Sa-B_V.jpg
Elle m'a rappelé l'essai de la 103 A SA à Munich il y a bien 3 ou 4 ans et les essais plus récents d'autres 103 qui m'ont toujours laissé une excellente impression. Cette association de bleu/gris m'a fait craquer :)
 
Le packaging est assez complet avec en plus du bracelet cuir, un Zulu gris/bleu assez épais (et pour le coup trop épais et rigide pour cette montre je trouve) ainsi que des pompes supplémentaires et un outil pour changer le bracelet.
http://www.ablogtowatch.com/wp-content/uploads/2015/08/Sinn-103-A-Sa-B-1.jpg
Tant qu’à faire les choses bien, j’ai aussi pris un bracelet acier poli/brossé au cas où.
 
Bon les premières photos d’amateurs m’ont fait douter. Trop de bleu, pas le bon bleu, associations douteuses avec des bracelets en peau d’ours brun etc… finalement j’ai tenu bon.
Et j’ai bien fait !
 
Elle est splendide  [:cerveau obawi]  
Un fond plein lui ferait du bien pour réduire l’épaisseur d’un ou deux millimètres mais la finition du cadran est vraiment énorme. Un bleu irisé (glavanisé ?) très changeant, des sous compteurs contrastants légèrement plus crème que les aiguilles bien blanches. Tout est bien aligné, la construction est sérieuse et l’acier (beaucoup de 103 sont en titane) donne un peu de poids à l’ensemble.
Sur un nato noir bien plus fin, elle me convient parfaitement. Elle s’accommodera aussi de teintes de gris ou sable.
Quelques photos d’hier et de circonstance.
 
http://i.imgur.com/3YClwZp.jpg
 
http://i.imgur.com/KzbmhrU.jpg
 
http://i.imgur.com/tJ3fHGc.jpg
 
http://i.imgur.com/hfB1LCQ.jpg
 
http://i.imgur.com/XwaifR4.jpg
 
http://i.imgur.com/bYKLFCZ.jpg
 
 [:roger21:1]


---------------
Tu n'es plus un chat, mais une madeleine
n°45675031
GrosseGame​lle
Posté le 05-05-2016 à 22:55:56  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

#taggrevue
 
http://i.imgur.com/evFD0AQ.jpg%20
 
Voici ma revue de cette Sinn EZM4, récemment arrivée depuis l’autre bout du monde.
Je ne vais pas retracer l’histoire de cette lignée de modèles nommés EZM, mais vous pouvez en apercevoir les différentes itérations ici (merci Grinhu) : http://grinhu.free.fr/wordpress/?p=54
 
Voici la courte description tirée du site web de Sinn :
« Mission Timers (Einsatzzeitmesser or EZM) are watches which have been specially developed for a particular purpose. They always offer excellent readability. This means: the form is always dictated by the function and handling requirements.”
C'est donc de la bonne toolwatch des familles ! :D
 
C’est une montre au look un peu vintage, très 70’s, utilisant un boitier déjà vu sur des Heuer et proche de ceux que l’on trouve sur les Speedmaster Mark II ou Mark IV.  
 
http://i.imgur.com/UylltOL.jpg
 
Ce boitier n’est pas particulièrement élégant. Il est d’un seul bloc, massif. Mais son épaisseur est finalement assez contenue avec 15mm quand la plupart des chronographes Sinn flirtent avec les 17mm.
 
http://i.imgur.com/ysksJuk.jpg
 
Sur mon exemplaire, parmi les dernières produites, je dispose d’un boitier prêt à recevoir la capsule d’argon mais en lieu et place de celle-ci, une vis.
 
http://i.imgur.com/M3nWgs7.jpg
 
Le bracelet est bien intégré et très confortable. Je n’ai aucune envie de la porter sur autre chose pour l’instant. La boucle déployante dispose de quelques trous pour un parfait ajustement.
Pour avoir toutes les caractéristiques de cette montre, le mieux est encore d’aller sur leur site: http://www.sinn.de/en/Modell/EZM_4_-_ACHILLES.htm
 
Elle embarque ce qui est considéré comme l’un des meilleurs calibres chronographes, le Lemania 5100. Il a pour particularité d’avoir un compteur des minutes central extrêmement pratique. Il est aussi par sa conception très résistant aux chocs et se prête donc bien à une utilisation sans ménage.
Dans la plupart de ses autres utilisations, on retrouve également un compteur des heures, un compteur 24h non indépendant et le jour et la date. Mais sur l’EZM4, Sinn a choisi de ne garder que l’essentiel pour sa fonction première.  
 
http://i.imgur.com/UlhymhI.jpg
 
J’ai déjà eu l’occasion de m’en servir avec une 142 et j’ai complètement adhéré à cette lecture immédiate du temps chronométré. C’est un bonheur et je ne comprends pas pourquoi le Swatch Group a arrêté sa production. Peut-être qu’aujourd’hui l’heure est aux beaux mouvements que l’on peut admirer derrière un fond vitré et que les montres outils n’ont plus vraiment lieu d’être.
L’EZM 4 est donc une montre destinée à l’usage des pompiers et autres secouristes.  
 
On retrouve quelques caractéristiques des EZM comme le positionnement de la couronne et des boutons poussoirs sur la gauche (pour un port main gauche) pour un plus grand confort de mouvement de la main, des aiguilles blanches sur un fond noir pour plus de lisibilité et des inscriptions non utiles en rouge sang. Cependant à la différence de l’EZM 1 ou d’autres modèles ultérieurs, la date est en blanc.
Cette montre n’est pas destinée à une unité d’élite comme l’EZM 1 et n’a donc pas besoin d’être tout aussi discrète. Et ça tombe bien car Sinn va utiliser astucieusement le cadran pour venir en aide aux utilisateurs d’ARI, principalement les pompiers.
 
http://i.imgur.com/VjFZoDd.jpg
 
Les ARI (Appareil Respiratoire Isolant) sont généralement équipés d’une bouteille d’un volume de 6 litres gonflés à une pression d'utilisation de 300 bars. De la même façon que les bouteilles de plongées, il s’agît d’air comprimé (78% d'azote et 21% d'oxygène) et non 100% d’oxygène car celui-ci est extrêmement inflammable.  
La compression du gaz permet d'obtenir une fois détendu à la pression atmosphérique, qui est d'environ 1 bar, et selon la loi de Boyle-Mariotte V2 = P1xV1/P2, 1800 litres d’air.
Sachant qu'un homme en plein effort consomme au grand maximum 100 litres d'air par minute on obtient ainsi une autonomie de 18 minutes qui amputée d'une marge de sécurité de 10% donne environ 15 minutes d'autonomie au porteur.
On comprend mieux l’échelle de couleurs jaune et rouge sur le cadran de l’EZM 4.
L’utilisateur de l’ARI pendant les 15 premières minutes est donc en sécurité. En revanche, passé cette période, il s’expose au risque d’être à court d’air et donc de devoir s’exposer à une atmosphère dangereuse (vapeurs, gaz, poussières, fumées toxiques).
 
http://i.imgur.com/mHGrqK8.jpg
 
Un deuxième outil vient s’ajouter sous la forme d’une échelle pulsométrique sur une base 15. Une fonction bien pratique mais devenue assez rare sur nos chronographes qui permet de mesurer le rythme cardiaque.
 
http://i.imgur.com/sYyTJRP.jpg
 
Pour finir, à la manière d’une montre de plongée, celle-ci dispose d’une rallonge sur le bracelet permettant d’ajuster la montre au-dessus de la combinaison.
 
Alors qu’il a été produit environ 3300 EZM 1 toutes séries confondues, Sinn ne veut pas communiquer sur le nombre de EZM 4. Vu la relative rareté sur les forums, sa moindre popularité et une production plus courte, je pense qu’il en existe moins de 1000. Peut-être même moins de 500.  
Ce modèle est sorti du catalogue en 2004.
Mon exemplaire a été vendu en Mai 2005, confirmé par les archives du service client de la marque.
 
Son état est tout bonnement incroyable. Pas un seul choc, quelques micro rayures mais finalement peu visibles avec sa finition micro-billée. Et son fonctionnement sans faille. Autant dire que j’étais aux anges quand je l’ai reçue !
 
Ce n’est qu’après quelques minutes qu’une chose m’a paru étrange… elle est drôlement légère. Serait-ce une réplique bien imitée ?
Un rapide coup d’œil au fond plein me rassure et en même temps attise ma curiosité.
 
http://i.imgur.com/8E3o01s.jpg
 
« Reintitan »  :??:  
 
Il me semblait que ce modèle n’existait qu’en acier. C’est d’ailleurs comme ça qu’elle est décrite sur le lien d’archive ci-dessus. Un retour sur la revue de notre cher ami Grinhu et je découvre qu’il en aurait existé un petit batch en titane !
J’ai donc contacté la marque pour m’assurer que d’une ce n’était pas une 157 Ty reconvertie en EZM4 et pour confirmer l’existence de cette série. Il y a donc bien eu, à la demande d’un client, une série spéciale de 25 unités en titane (référence 157.063, 157Ti EZM4) et celle-ci en fait partie.
 
Je suis joie !  :bounce:  
 
Le titane lui donne un toucher et une couleur bien différents d’un modèle acier. La couleur, proche de l’acier en pleine lumière, peut aller jusqu’à une teinte charbon dans un environnement sombre. C’est beau.  
Pour ce qui est du poids, ajustée à mon poignet, elle pèse tout juste 100 grammes quand la tête seule en acier pèse 86 grammes.
 
http://i.imgur.com/GqIJYkF.jpg

Message cité 10 fois
Message édité par GrosseGamelle le 04-10-2016 à 11:51:24

---------------
Tu n'es plus un chat, mais une madeleine
n°48574246
GrosseGame​lle
Posté le 04-02-2017 à 18:20:35  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

#taggrevue
 
J'avais déjà je crois présenté cette Cartier mais l'occasion s'est représenté d'en faire quelques photos.
 
http://i.imgur.com/L8UIc82.jpg
 
Elle dégage un charme fou mais ne se laisse pas facilement approcher au premier abord.
Un peu Art Déco, relativement petite (taille timbre poste 32x22), très classique avec son cadran blanc cassé et ses 2 petites aiguilles.
Le dessin et le principe de Basculante date de 1932 faut-il le rappeler.
 
Celle-ci fait partie des formidables ré-éditions de l'époque CP-CP (Collection Privée Cartier Paris) mais n'en a pas fait partie.  
Enfin si mais elle a continué ensuite. En fait plusieurs séries limitées ont existé dont une avec le fond ouvert sur le mouvement.
Mouvement d'origine Frederic Piguet.
 
http://www.timezone.com/2002/09/16/form-follows-form-the-cartier-tank-basculante-part-2/img/articles/horologium631673932361754930/MovementWholeTopPlateDscn1327.jpg
 
Cette revue vous expliquera un peu mieux que moi le principe de cette petite Tank:
http://www.watchprosite.com/page-w [...] i-5173038/
 
Mon exemplaire n'est pas "menthe" comme le montrent les photos mais fonctionne à merveille.
Equipée de ce bracelet en cordovan Nomos, elle est d'un confort et d'une élégance incroyables.
 
http://i.imgur.com/ZQgFrg6.jpg
 
La signature Cartier sur le chiffre VII  :)
http://i.imgur.com/e9hzzvI.jpg
 
http://i.imgur.com/MzIW1Ke.jpg
 
Attention, toutes les Tank Basculantes ne sont pas identiques.
Il en existe de petits modèles à Quartz et je crois un modèle de taille identique à Quartz aussi.
Et un modèle avec date dont je ne connais pas le mouvement. Ah et aussi une version en or jaune. Mais étant donné que le principe même de Basculante est de pouvoir protéger la montre des chocs lors d'une activité sportive (comme pour la Reverso), l'acier semble plus approprié.
 
http://i.imgur.com/GU5m5Jr.jpg
 
Le guillochage est léger et il faut vraiment la bonne lumière et de bons yeux pour l'admirer.
(ou un bon Nikon et son objectif macro :D )
 
http://i.imgur.com/LuRQv3k.jpg
 
Un véritable coup de cœur !
 
Allez, encore un peu de littérature, celle de la bonne époque (que je n'ai pas connue)
https://www.google.fr/url?sa=t&rct= [...] 1G7bJ8QQKw
https://www.google.fr/url?sa=t&rct= [...] 6FiFqrScbA


Message édité par GrosseGamelle le 04-02-2017 à 18:26:24

---------------
Tu n'es plus un chat, mais une madeleine
n°48575511
GrosseGame​lle
Posté le 04-02-2017 à 19:54:13  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

#taggrevue
 
Je vous ai déjà dit que j’apprécie beaucoup la période CPCP de Cartier ? :D
 
Bref, je tourne autour de la Tortue Monopoussoir depuis 2-3 ans. J’ai même eu l’occasion de l’essayer mais je ne sais pas encore pourquoi, j’ai été un peu déçu. Peut-être la forme du boitier, peut être le bracelet à chier, peut-être la lumière à ce moment-là ou simplement parceque la montre déconnait et avait bien besoin d’une révision. Parfois, toutes les conditions sont réunies pour te faire chier alors que t’as rien demandé.
 
Cette fois-ci j’avais préparé mon cahier des charges : métal précieux, joli mouvement visible, taille contenue, classique etc… D’où mes essais récents de Lange & Sohne (Saxonia, 1815), H.Moser ou encore Dornbluth (*tousse).
 
Outre la difficulté de porter de l’or jaune/rose/rouge, le seul coup de cœur concernait la 1815 en 38mm.  
Parfois il m’arrive aussi de m’imaginer habiter dans un de ces hôtels particuliers des beaux quartiers de Paris. Et puis je rentre chez moi.
 
Au hasard de mes 10 heures quotidiennes passées à me désinformer sur Internet, je dérape sur un article : http://quillandpad.com/2017/01/27/ [...] tier-tank/
 
Les envies horlogères, on ne va pas se le cacher, naissent à 99% du temps comme ça. Le 1% du temps concerne ces gens bizarres qui achètent des livres #yapassurkindle.
 
Et donc rebelote, de fil en aiguille je tombe sur un modèle qui retient mon attention. Fin de période CPCP entre 2006 et 2008, Cartier ressort la Tank Louis Cartier avec une taille légèrement supérieure de 30mm x 39,2mm.  
Ce dessin remonte à 1919 et la Louis Cartier a remplacé ou suivi la toute première Tank, la Tank Normale.  
 
Voici donc celle qui, 2 jours après avoir seulement pris connaissance de son existence, apparait sur un site de vente en état quasi mint :
http://i.imgur.com/OMTNz9B.jpg
 
Incroyablement chanceux me dis-je, puisque Cartier n’en a produit que 50 exemplaires en métal blanc et 250 exemplaires en or rose. Et justement celle-ci n’est pas en or mais en platine !
Mon sang n’a fait qu’un tour.
 
Sensiblement plus grande que la Tank Basculante et un peu moins allongée, elle fait plus masculine, moins vintage.
 
Le bracelet cuir de la marque est presque neuf, plat à grandes écailles. Je n’ai pas mesuré mais il semble faire 21-16.  
La boucle déployante en or blanc est ingénieuse. Le brin à 6h est pincé et se repli sur l’intérieur. De sorte qu’il n’y a pas de surépaisseur de cuir au niveau de la boucle. Le confort est optimal.
On remarque aussi sur cette photo le profil de cette Tank plutôt fluette. Avec 61 dixièmes de millimètres, c’est presque une ultra fine.
 
http://i.imgur.com/uBr5Vil.jpg
 
La couronne ne sera pas au goût de tous. Surmontée d’un saphir bleu, elle est très facile à utiliser et, comme la boucle, est en or blanc.  
La différence de couleur avec le boitier est perceptible mais peut-être est-ce parce que le rhodiage est un peu passé ?
 
http://i.imgur.com/Gj7f5UX.jpg
 
C’est donc bien un saphir, comme sur toutes les Cartier en métal précieux. Alors que sur les Cartier en acier c’est du plastique bleu. Donc si on résume : Platine, or blanc et saphir. Ok, on est bien chez un joailler ! J’ai mon compte de blinguance.
 
Avantage du platine sur l'or blanc (rhodié le plupart du temps) : la couleur et l'éclat ne s'altèrent point avec le temps.
Deuxième avantage, le poids supérieur de ce matériau. Et franchement si au poignet ça passe crème, dans les mains on sent vraiment le poids de cette montre et cela dégage une belle impression de robustesse. Elle porte finalement bien son nom. Cela donne 71 grammes (tout compris) sur la balance, contre exactement la moitié pour la Basculante.
 
http://i.imgur.com/fzdLUww.jpg
 
Si il y a une chose qui ressort énormément sur cette montre, c’est le guillochage de son cadran.  
La forme en vaguelette ressemble bien à celui de la Basculante et on le retrouve aussi sur d’autres montres de la marque mais ici l’exécution est toute autre ! Là où il semble imprimé sur la première, il est ici tout en relief et le cadran lui-même semble être plus métallique de sort que le motif donne un effet de soleillage. Je ne serais pas étonné qu’une fine couche d’or soit appliqué sur ce cadran.
 
Détail important et différenciant, le motif floral à la base des aiguilles. Je l’ai déjà remarqué sur d’autres modèles mais il semble n’être présent que sur des modèles un peu à part et propre à cette période CPCP.  
D’une manière générale, cette série regorge de petits détails qui montrent à quel point Cartier a voulu bien faire les choses.
 
http://i.imgur.com/SjGmkvb.jpg
 
On rigole parfois de la littérature excessive sur les cadrans. Entre le fameux "automatique", le plus récent "bicompax" ou le très classique "superlative chronometer officially certified", il y a de quoi lire et remplir un cadran.
Il est même des fois où tout est jeté n'importe comment histoire de combler les trous ou justement placé dans les trous à cause de complications malvenues (et re(é)parties).  
Ici et comme sur toutes ces CPCP, c'est merveilleux. Avec juste Cartier et Paris, c'est simple, fluide. Sur d'autres on ne trouve parfois que la marque et rien d'autre.
Alors d'une la marque jouit chez moi d'une image plutôt neutre voire bonne, et de deux j'habite cette ville et je l'aime. Donc finalement quoi de mieux ?
Pourquoi avoir même pensé acheter une "Dornbluth ... Kalbe" quand il est si simple de trouver une Cartier Paris.
 
Un peu plus bas on retrouve la signature Cartier sur le chiffre VII. L’occasion de parler des aiguilles bleues en forme de glaive.  
Enfin c’est comme ça qu’on dit dans le milieu. J’en sais rien je ne connaissais que les aiguilles dauphines et mercedes, vroum vroum.
Ah tiens un autre détail : les chiffres sont peints mais ont un vrai relief. En fonction de la lumière, ils peuvent donner un effet métallique, un peu gris.  
En gros, c’est tellement bien appliqué et laqué qu’ils réfléchissent la lumière.  
 
http://i.imgur.com/FWe00Ho.jpg
 
Tiens, bimmm, une photo gratuite sans commentaire :
 
http://i.imgur.com/7IytkEn.jpg
 
Dernière chose et non des moindres. Le mouvement choisi est une base Frederic Piguet et pour la première et dernière fois sur un modèle Louis Cartier, il est visible au travers d’un fond saphir (décidément).  
Décoré selon les règles de la maison (on apprécie ou pas), il porte le matricule 9701MC.
 
Je n’en sais foutrement pas plus mais il a le grand mérite d’avoir été adapté à cette montre et d’avoir une jolie découpe de ponts et un joli col de cygne ou organe de réglage (bleu et en forme de C).  
Je me demande d’ailleurs combien de Cartier de forme (et il y en a une tétrachiée) peuvent se targuer d’avoir un mouvement de forme également.
 
http://i.imgur.com/G378NFO.jpg  
 
Et pour finir, le tir de pige… poignet !
 
http://i.imgur.com/ERQFDNN.jpg
 
A vous les studios.

Message cité 15 fois
Message édité par GrosseGamelle le 04-02-2017 à 20:20:20

---------------
Tu n'es plus un chat, mais une madeleine
n°54888876
GrosseGame​lle
Posté le 04-11-2018 à 21:37:01  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

#taggrevue
 
Bon, je voulais faire de belles photos pour une belle revue et puis j’ai merdé la lumière et mon capteur est plein de poussières.  
De plus belles photos sur cette revue :  
https://www.ablogtowatch.com/grand- [...] 029-watch/
https://www.hodinkee.com/articles/g [...] desk-diver
 
Il y a quelques mois, j’ai eu l’occasion de discuter Grand Seiko avec 2 grands malades. La GS Hi-Beat Diver SBGH255 a attiré toute mon attention. Vraiment sublime de la tête aux pieds. Rien à jeter.
J’aurais bien voulu faire un double combo head shot sur ce modèle mais 2 choses m’ont retenu.

  • Le prix stratosphérique de 12100 €
  • La taille mais surtout l’épaisseur à plus de 17mm qui ne convient pas avec ma recherche d’une desk diveuse


Et puis l’un des convives avait une vieille connaissance, la GS Diver Spring Drive SBGA029. J’avais l’œil constamment rivé dessus et ça m’a travaillé quelques semaines cette histoire !
 
https://i.imgur.com/poiAHJf.jpg
 
Je vais la faire courte, j’ai craqué sur la SBGA029. Il s’agît de la première GS de plongée, en acier avec son ancien cadran (NB : en 2017 toutes les GS ont vu leur cadran changé pour supprimer le logo Seiko à 12h au profit du logo GS qui est remonté de 6 à 12h).
 
https://i.imgur.com/oAAOA0H.jpg
 
What is it ?
C’est une véritable plongeuse de 44mm de diamètre et quelques 190 grammes d’acier une fois réglée à mon poignet. Elle embarque le mouvement Spring Drive de Seiko.
C’est un mouvement hybride entre quartz et mécanique.  
Pour les détails, c’est ici : https://www.seiko.fr/spring-drive
 
Oui il y a de l’électronique dedans. Il est super précis, plus résistant aux chocs qu’un mouvement mécanique et l’aiguille des secondes est parfaitement fluide. C’est une technologie qui est travaillée par Seiko depuis 25 ans et qui équipe bon nombre de leurs montres, y compris les plus belles Credor (Sonnerie, Eichi..).
 
Comment ça se porte ?
Le poids d’une SBDX001 (mm300) sur un boitier et un bracelet plus larges. C’est très portable, mais c’est lourd. Une question d’habitude.
A noter que Seiko a fait le choix de cornes percées, il est donc assez simple de changer le bracelet par un Nato ou un Caoutchouc.  
Le poids du boitier fait qu’un bracelet un peu trop serré va vite être inconfortable et à l’inverse un bracelet un peu lâche va laisser la montre se balancer un peu trop.
 
https://i.imgur.com/3Mbythr.jpg
 
Finalement, c’est une montre qu’il faut je pense considérer sur son bracelet acier et jouer avec tous les réglages possibles. C’est la boucle déployante typique des plongeuses de la marque qui est utilisée ici. Un peu épaisse, elle permet d’ajuster à la volée le réglage pour donner un peu de mou quand le poignet gonfle ou quand on passe la combinaison.  
Le réglage est très fin et permet une extension jusqu’à 3 centimètres. Environ 2,5mm par cran.
 
https://i.imgur.com/XsnhqyP.jpg
 
https://i.imgur.com/zJj45gT.jpg
 
Je m’en sers beaucoup sur la mm300 et sur celle-ci c’est pareil. Je la trouve très bien cette boucle.  
 
https://i.imgur.com/r3AVsjR.jpg
 
Un petit mot sur le bracelet
Il ressemble fort à celui qu’Omega monte sur bon nombre de ses montres, dont la Speedmaster. Il est cependant bien mieux réalisé. Les éléments polis sont attachés aux maillons centraux mais ce sont des pièces différentes. Les maillons aux extremités sont polis sur leurs tranches et sur les angles également.  
Et surtout la pièce de bout est belle et convient très bien au boitier, là où à mon sens c’est ce qui ruine la Speed sur acier.
 
https://i.imgur.com/GESRFS5.jpg
 
Et sur cette lunette ?
La lunette tourne avec de jolis clics. De toutes les lunettes que j’ai pu tourner jusqu’à présent, c’est le plus agréable derrière celles des Rolex à 6 chiffres.
L’insert n’est pas en céramique mais en acier avec un traitement qui le rend brillant et lui donne un noir très profond. En fonction de la lumière, il peut sembler gris mais l’effet est moindre que sur une 114060 par exemple.  
La graduation de l’insert est complète et les chiffres sont super blancos, légèrement creusés.
Pourquoi pas de la céramique ? Ils commencent à s’y mettre sur les nouvelles mm300 (qui n’en sont plus d’ailleurs).  
Je pense qu’à l’époque de la création de ce modèle, ils ne maitrisaient pas la matière et ont préféré l’acier. Si ça se raye comme un vieil insert de Sub, ça ne casse pas et ça se change pour bien moins cher qu’un insert en céramique. Ce choix ne me dérange pas.  
 
Le cadran est plutôt large mais les index relativement petits permettent d’alléger l’ensemble et une certaine élégance.  
Les index cerclés méritent de s’y attarder. La matière lumineuse est posée sur la base cerclée et polie dont le flanc est bien plat et oblique.  
Imaginez une pyramide qu’on couperait en deux sur la hauteur, surmontée d’un macaron de lumibrite.
Lumibrite qui hésite entre vert et bleu et qui est moins puissant que ce à quoi Seiko m’a habitué avec les SKX/Turtle/mm300. En revanche il dure toute la nuit.
 
Pour agrandir encore le cadran, ou pour l’alléger, les repères des secondes sont collés sur un réhaut très discret. Les logos Seiko et GS sont appliqués.  
 
Et puis il y a ces 4 aiguilles.
Les heures et minutes qui sont typiques de la marque, j’aime beaucoup. Finement brossées, elles ne sautent jamais aux yeux par leur éclat mais sont toujours très visibles quelle que soit la façon dont la lumière les éclaire. Tout l’inverse d’une Seamaster 300 master co-axial par exemple.
Et surtout la longueur et les proportions sont parfaites.
 
https://i.imgur.com/BSJVim9.jpg
 
Et puis il y a l’aiguilles des secondes, polie avec son contrepoids lumineux. Elle est discrète car très fine mais capte bien la lumière. Son mouvement est apaisant, presque hypnotisant.
 
Et pour finir, l’aiguille de réserve de marche qui repose à l’horizontale quand elle est pleine et à la verticale quand elle est vide. 72 heures de rdm bien appréciables.  
C’est un peu la nouvelle norme quand on regarde les mouvements les plus récents. Et très pratique.  
 
L’intérêt de la rdm ? Pour une plongeuse, s’assurer avant de plonger qu’elle est bien à toc. Peut être son application la plus utile.  
Enfin… dans l’idée qu’une montre de plongée soit utile à côté d’un ordinateur. Cette petite complication me plait. Une première pour moi et absolument pas dérangeante visuellement.
 
Un détail de finition qui se remarque très vite est celui du capuchon de ces deux dernières aiguilles. On retrouve ce détail sur pas mal de GS, surtout les modèles les plus haut de gamme et surtout sur les Spring Drive. Mais il y a plein d’exceptions. Je ne crois pas que beaucoup de marques poussent le bouchon aussi loin.
 
https://i.imgur.com/JCuJwjV.jpg
 
Autres détails, que je n’ai pas photographié malheureusement :
 
Le fond est plein, avec un brossé circulaire et l’emblème de la marque en relief. Si la montre est un peu serrée, on a vite fait de se retrouver avec un lion imprimé sur le poignet.
 
Les flancs de la boite sont polis et légèrement bombés, tout en douceur. Un peu à la manière d’une Yachtmaster, c’est très agréable.
 
Le verre est bien épais et biseauté sur le pourtour. Pourquoi ? Je n’en sais rien mais je suppose que ça joue sur la façon dont la lumière joue sur le cadran. Seiko ne laisse rien au hasard sur ce genre de pièces.
 
La couronne a aussi l’inscription GS en relief et est très facile à utiliser. Je trouve que l’intégration avec le protège couronne aurait pu être mieux fini mais je chipotte. Pour empêcher toute baignade à risque, quand la couronne n’est pas vissée, le cerclage rouge du canon rappelle à l’ordre.
 
http://i1055.photobucket.com/albums/s508/drnishant83/GS%20SBGA029/DSC_4415xx_zpsf3e39338.jpg
 
Je ne m’étendrai pas sur le packaging.
 
 
Et puis…
Comme on dit, on ne sait jamais si on va adopter une montre sans l’avoir portée plusieurs jours d’affilée. Et je dois avouer que même si j’aime la montre que je porte, les 190 grammes de cette SBGA029 sortent un peu de ma zone de confort (qui doit se situer autour des 160/170grs).
 
Le problème de cette montre c’est qu’elle existe en titane  
 
J’avais quelques doutes sur le nouveau cadran, sur la teinte du titane…  [:elessar53]  
 
Enfin voilà quoi… [:heow]  
 
https://i.imgur.com/iV7nCE7.jpg
 
On ne se refait pas ! J’ai donc également une SBGA231, soit la même mais en titane et avec le nouveau cadran et le GS / Grand Seiko en or jaune (si j’en crois le vendeur).
 
L’intérêt du titane est évidemment son poids moindre. Avec même un maillon de plus que sa sœur, elle pèse 133 grammes.  
Au poignet ça change tout. Je peux la porter moins serrée et le confort est grandement amélioré. Pourtant je la sent toujours.  
Je crois qu’une 14060M pèse à peu près le même poids. C’est léger mais c’est quand même présent.
 
La densité est différente. Au toucher, on n’a pas tout à fait la même sensation de douceur qu’avec l’acier. On a pas non plus la sensation de froid quand on la met au poignet le matin.  
 
Quant à la différence de teinte, je vous laisse comparer :  
 
Titane :
https://i.imgur.com/Sv5RJCB.jpg
 
Acier :
https://i.imgur.com/onl6Ih1.jpg
 
Titane :
https://i.imgur.com/KNJcjP1.jpg
 
Acier :
https://i.imgur.com/GESRFS5.jpg
 
Le joli flanc, sur la SBGA231 :
 
https://i.imgur.com/fMsJiWW.jpg
 
Il existe 2 différences côté bracelet entre les deux modèles. Les flancs des maillons sont polis sur l’acier et brossés sur la version titane. Et même chose pour la boucle déployante.
 
https://i.imgur.com/2fjwvFo.jpg
 
https://i.imgur.com/wkOulDt.jpg
 
https://i.imgur.com/TIuXNF3.jpg
 
Alors nouveau ou ancien cadran ?  
J’aime les deux même si j’ai une petite préférence pour l’ancien sur le modèle acier. Question d’habitude peut-être. En fait ça ne me dérangerai pas que ce soit écrit juste Seiko, sans aucune référence à Grand Seiko. Je m’en carre un peu le steak.
 
https://i.imgur.com/jYKx3SE.jpg
 
Après avoir porté tout autant l'une que l'autre, j'ai du mal à dire laquelle je préfère.  
La SBGA231 est clairement plus confortable et tout autant spectaculaire. La chaleur du titane la distingue un peu plus des autres plongeuses du marché et je trouve qu'elle va au bout du concept.
 
Aller, bisous à tous  [:kyouray]


---------------
Tu n'es plus un chat, mais une madeleine

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Loisirs

  [Horlogerie] Les montres /!\ CB /!\ Lire la page 1.

 

Sujets relatifs
Le topic des PAPAS & MAMANS - renaissance : bébés des blablateursLes chateaux cathares
[Topic officiel]Les chats... Vos chats.../!\RTC/!\[Tourisme] Les Chateaux Cathare.
Les dents de la mer 5 en tournage !:!!Topic métaphysique ; La Conscience.
Les invitations UGC pour noter un filmLes ACOUPHENES, attention à vos oreilles [reprise du topic]
un topic hors propos??? mon cul krapaud --> TT[Jeu TV] Le Topic KamouloX©
Plus de sujets relatifs à : [Horlogerie] Les montres /!\ CB /!\ Lire la page 1.


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR