Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1598 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Loisirs

  [Horlogerie] Les montres /!\ CB /!\ Lire la page 1.

 


 

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

[Horlogerie] Les montres /!\ CB /!\ Lire la page 1.

n°4708018
bestak
Denboraren orratzak
Posté le 25-01-2005 à 22:44:50  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

http://monimag.eu/upload/279/sans%20titre%201.jpg
 
 
 
 
 
 
 
 
 
http://monimag.eu/upload/279/teaser.jpg
 
 
 
 
 
 
 
 
http://monimag.eu/upload/279/teaser2.jpg
 
 
 
(Post initial)
KIHIST20090909


Message édité par bestak le 03-04-2013 à 12:52:57
mood
Publicité
Posté le 25-01-2005 à 22:44:50  profilanswer
 

n°4708126
bestak
Denboraren orratzak
Posté le 25-01-2005 à 22:53:08  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Compte-rendu de la visite dimanche de l'expo Breguet au Louvre.
 
 
 
 
 [:icon4] post chiant  [:icon4] avec plein de morceaux d'horlogerie dedans =>  [:molette]  
 
 
 
...
 
 
 
 

Citation :

Du 25 juin au 6 septembre 2009 s'est tenue, dans la salle de la chapelle de l'aile Sully du Louvre, une  
exposition temporaire qui tenait autant du publi-commercial que de la muséographie appliquée à l'horlogerie :


 
 
http://monimag.eu/upload/279/sans%20titre%201.jpg
 
 
 
 

Citation :

L'expo Breguet, c'est quoi ?
 
 
Dans une pièce, se pressant, soixante poules ayant trouvé un couteau.


 
 
 

Citation :

De jolis couteaux, certes :


 
http://mini-site.louvre.fr/breguet/COMMUN/zoom/B5_0.png
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Citation :

Mais les collections permanentes du Louvre offre d'autre ressources horlogères, telle cette montre de forme :


 
 
http://monimag.eu/upload/279/montre%20crucifix%20%20louvre.jpg
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Citation :

On admire, on discute, on s'attarde... on se dirige vers la sortie et soudain :


 
 
 
http://monimag.eu/upload/279/stargate.jpg
 
 
...
 
http://monimag.eu/upload/279/engrenages.jpg
 
 
...
 
http://monimag.eu/upload/279/salle.jpg
 
 
 
 
 
 
 

Citation :

Il est là !


 
 
 
 
http://monimag.eu/upload/279/saint%20chavez%201.jpg
 
 

Citation :

                                                                                                                         [:prosterne] Le bras-ostensoir de Saint Chavez  [:prosterne2]


 
 
 
 
 
 
 
 
 

Citation :

Et dans cette vitrine, la [je ne peux en prononcer le nom] !


 
 
http://monimag.eu/upload/279/saint%20despe.jpg
 
 
 
 
 

Citation :

Perdu dans la dévotion, j'entendis la Voix :


 
 
http://monimag.eu/upload/279/cadran%20noir.jpg
 
 
 
 

Citation :

Et je l'ai suivie.


 
 
http://monimag.eu/upload/279/salle2.jpg
 
 
 
 
 
 

Citation :

Frère MSAINT était là. Habillé aux couleurs de ses montres, il recomptait ses Speedmaster.


 
 
http://monimag.eu/upload/279/frere%20msaint.jpg
 
 
 
 
 
 

Citation :

Non loin de là, Saint Chavez de Colmar semblait mortifié.  
 
Il avait dû se résoudre à porter en sautoir la bague acquise pour son index droit.


 
 
http://monimag.eu/upload/279/saint%20chavez%202.jpg
 
 
 
 

Citation :

Heureusement, pour sa distraction, quelqu'importun troublait de temps à autre la quiétude de ses lieux, hurlant à tue-tête :  
 
"Mais qu'est-ce qu'une vraie GMT ? Et comment cela fonctionne-t-il ?"


 
 
 

Citation :

Et le Saint Prélat pouvait ordonner le châtiment de l'imprudent :


 
 
http://monimag.eu/upload/279/gmt.jpg
 
 
 
 
 
 
 
 

Citation :

Et puis... Il y avait ce nouveau projet qui lui tenait à cœur.


 
 
 
 
 
 
 

Citation :

La plus grosse montre à fusée-chaine au monde !


 
 
http://monimag.eu/upload/279/fusee%20chaine.jpg
 
 
 
 
 
 
 

Citation :

Un autre membre tourmenté du clergé horloger, Frère Sebcile, alors qu'il errait dans la campagne, avait reçu la révélation :


 
 
http://monimag.eu/upload/279/frere%20sebcile.jpg
 
 
 
 
 

Citation :

Et pendant que Frère Sebcile, les yeux décillés, cavalait à la poursuite du teck argenté, le Docteur Maurice recevait le grand mystère :


 
 
http://monimag.eu/upload/279/docteur%20maurice.jpg
 
 
 
 
 
 
 

Citation :

Dame IZN avait enfin trouvé une solution élégante et pratique pour boire son Bourgueil sans tacher ses robes :


 
 
http://monimag.eu/upload/279/izn.jpg
 
 
 
 
 
 

Citation :

Et dans le Midi, Monsieur Lef,  pendant qu'il aiguisait ses couteaux, venait d'inventer le flat twin.


 
 
http://monimag.eu/upload/279/flat.jpg
 
 
 
 
 
 

Citation :

Au Midi aussi vivait Il Signor Kenobi.
 
Reclu sur son Rocher, il recevait parfois la visite d'un voyageur en transit entre la Nouvelle-France et la lointaine Arabie...


 
 
http://monimag.eu/upload/279/0obsy.jpg
 
 
 
 
 
 
 

Citation :

Sur certains ports de la côte atlantique se croisaient parfois bretons et bordelais.


 
 
http://monimag.eu/upload/280/bretons.jpg
 
 
 
 
 
 

Citation :

Maître Vinceboulet, pour s'offrir ses pendules de Genève, s'était établi dans une cité voisine et y avait cherché le salut dans les cartes :


 
 
http://monimag.eu/upload/279/10vince%20carte.jpg
 
 
 
 

Citation :

La guitare s'offrit ensuite comme moyen de vie :


 
 
http://monimag.eu/upload/279/10vince%20guitare.jpg
 
 
 
 
 
 

Citation :

Zoreil974 connaissait d'autres affres. Il venait enfin de revendre son carrosse en laque noire des Colonies.
Que faire de son argent ?

 
 
 
http://monimag.eu/upload/279/zoreil.jpg
 
 
 
 

Citation :

L'officier du roi Paul_Klee n'avait pas ces états d'âme et, imperturbable, procédait au dédouanement à la barrière d'octroi.


 
 
http://monimag.eu/upload/279/paul%20klee2.jpg
 
 
 
 
 
 

Citation :

Et frère MSAINT maigrissait et se ridait à vue d'œil, en recevant les missives d'UPS :


 
 
http://monimag.eu/upload/279/10msaint%20ups.jpg
 
 
 
 
 
 
 

Citation :

Monseigneur de Quatre-Vingt-Quinze profitait lui de ses accointances pour se faire livrer sa marchandise sous le pavillon des Provinces-Unies :


 
 
http://monimag.eu/upload/279/roger.jpg
 
 
 
 
 
 
 

Citation :

La vie était rythmé par de nombreux évènements festifs, tels l'ouverture d'un Forum Rolex :


 
 
http://monimag.eu/upload/279/forum%20rolex.jpg
 
 
 
 
 
 
 

Citation :

Les échanges de vues au sujet de la Royal Oak :


 
 
http://monimag.eu/upload/279/royal%20oak.jpg
 
 
 
 
 
 

Citation :

Ou de la qualité des bracelets Scarlett :


 
 
http://monimag.eu/upload/280/scarlett.jpg
 
 
 
 
 

Citation :

Et, bien sûr, les Kimouss :


 
 
http://monimag.eu/upload/279/0kimouss.jpg
 
 
 
 
 
 

Citation :

Monsieur de Bestaque ne s'y rendait jamais sans quelques pièces de sa collection de plats :


 
 
http://monimag.eu/upload/279/bestak.jpg
 
 
 
 
 
 

Citation :

Mais Eamesimport n'avait toujours pas pu convaincre les "lesbiennes-bi-chaudasses" fréquentant son salon, de l'y accompagner.


 
 
http://monimag.eu/upload/279/lesbiennes%20bi.jpg
 
 
 
 
 
 

Citation :

Ce gentilhomme avait dû prendre des mesures énergiques afin de s'assurer un train de vie décent :


 
 
http://monimag.eu/upload/279/0repose%20pied.jpg
 
http://monimag.eu/upload/279/tabouret.jpg
 
 
 
 
 
 
 

Citation :

Hélas ! Hélas ! On est toujours trahi par soi et les siens, et tel avait été le sort d'Eamesimport.


 
 
http://monimag.eu/upload/279/urssaffe.jpg
 
 

Citation :

Une nuit, sa femme et sa soeur  l'avaient enivré à la gentiane.  
 
Sœur Urssaffe, envoyée par les Hospices de Beaune auprès desquels Monsieur Eamesimport avait  
de nombreuse dettes, avait reçu en paiement le vieux gousset genevois à heures universelles,  
pavé de rubis et saphir bleu, qui était si cher à l'architecte déchu...


 
 
 
 
 
 
 
 

Citation :

Empli de désespoir, Eamesimport était parti en retraite chez tac, l'ermite barbu.


 
 
http://monimag.eu/upload/279/lion.jpg
 
 
 
 
 
 
 
 

Citation :

Les temps étaient troublés, et même le seigneur de la Marne et de l'Essone, le Comte Personne, habituellement serein, paraissait pensif.


 
http://monimag.eu/upload/279/0personne.jpg
 
 
 
 
 

Citation :

Il est vrai que ses gens avaient surpris DespéradoFlamenco, qui n'était pas encore Saint Despé,  
assistant en cachette au cours donné par Madame Personne à ses escholiers :


 
 
http://monimag.eu/upload/279/0madame%20personne.jpg
 
 
 
 
 

Citation :

Son courroux serait-il semblable à celui d'El3ssar, qui venait d'ouvrir un litige Ecupal ?


 
 
http://monimag.eu/upload/279/elessar.jpg
 
 
 
 
 
 

Citation :

Il était temps que l'hiver tire sa couette pelucheuse sur le bas-monde. C'était alors la pleine saison pour
 GlissePrestige, l'entreprise de location de traineaux, luges, et patins, du flegmatique DJwise.


 
 
http://monimag.eu/upload/279/djwise.jpg
 
 
 
 
 
 
 

Citation :

Les mémorialistes avaient conservé de cette époque la trace d'un repas de Noël dans la famille Grinhu :


 
 
http://monimag.eu/upload/279/noel%20grinhu.jpg
 
 
 
 
 
 
 

Citation :

Le sieur Grinhu, sans discussion possible, avait réussi sa vie :


 
 
http://monimag.eu/upload/279/grinhu.jpg
 
 
 
...
 
 
 
 
...
 
 
 
 
...
 
 
 
 
 
http://monimag.eu/upload/279/reussi.jpg
 
 
http://monimag.eu/upload/279/louvre2.jpg
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
(Post initial)
KIHIST20090909


Message édité par bestak le 03-04-2013 à 12:53:32
n°4709909
bestak
Denboraren orratzak
Posté le 26-01-2005 à 07:59:17  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Un mot, donc, sur cette "exposition" "Breguet au Louvre".
 
 
Déjà le titre et le sous-titre de cette expo disent tout :
 
 
Le titre : "Breguet au Louvre" et pas "Breguet" ou "Breguet, un horloger blabla..." par exemple.
 
 
Si demain une expo s'intitule "Goya au Louvre", on comprendra qu'on met ici l'accent sur le fait que le Louvre peut présenter une part important de la production du maitre espagnol.
 
ici, le but est d'associer Breguet avec "Louvre" (prestige, ancienneté), ce n'est pas le Louvre qui est demandeur de Breguet ; c'est Breguet SA qui s'installe dans le Louvre, pour les besoins de sa communication :
 
"Nous on est exposé au Louvre, pas comme ces pouilleux de Patek, Czapek ou Adrien Philippe  [:julm3] , achetez nos montres, achetez un objet d'art exposé au Louvre, oui oui, le LOUVRE !" )
 
 
 
Le sous-titre ensuite : "Un apogée de l'horlogerie européenne".
 
Évidemment, si on parlait de "l' apogée", ce serait trop grossier et sujet à discussion, alors on utilise cette formule de "UN" apogée, parmi d'autres, indéterminés, qui n'a pas de sens, mais permet d'accoler Breguet, Louvre, et apogée.
 
 
Bref, on est déjà dans le discours de communication commercial classique, à base de formule et de rapprochements hasardeux mais flatteurs.
 
 
 
Une fois franchi la porte de cette (petite) salle qui abrite l'expo, c'est le drame et la rigolade.
 
 
La rigolade, c'est juste à côté de l'entrée, cette grande pancarte  qui nous indique que, depuis son rachat en 1999 par le SG de Nicolas G. Hayek (oui, Hayek est bien cité, et en "mode US" avec initiale de second prénom, on se serait cru dans un "Nicholas G. Hayek exhibition center" ), Breguet est renommé dans le monde entier (en gros).
 
Bon, alors, cet "apogée", c'était un truc vraiment très mineur, l'horloger du coin ? Ou bien, être un "apogée" en Europe en 1800, ça n'avait alors pas de signification au niveau "extra européen", en particulier en horlogerie ?
 
Ou alors, peut-être que ça veut dire qu'il ny 'a pas de lien entre A.L. Breguet, "Apogée", et la société Breguet en 1999, acteur mineur de l'horlogerie ?  
 
Quand l'honnêteté involontaire du swatch group va se nicher dans une mention maladroite à la gloire de Hayek...
 
 
La rigolade, c'est aussi la frise chronologique qui répond à la pancarte, frise très indigente sur la vie de Breguet, mais qui "établit" le lien entre ALB et la société Breguet, en passant rapidement sur les épisodes intermédiaires..
 
 
 
Le "drame", c'est que cette exposition n'est pas du tout orientée "objet d'art" (émaillage, guillochage, orfèvrerie pour les boites...) mais technique (Breguet a inventé ceci, cela, déposé ouatmille brevets, blabla...), :
 
- sans le moindre schéma explicatif, excepté des schéma de Breguet, donc inaccessibles à tout le monde sauf certains horlogers pro...
 
- avec sur les cartels des termes inconnus ou déroutants même pour ce qui semble trivial (on m'a demandé ce qu'était un "garde temps"...!), et la seule aide d'un "lexique" extrêmement sommaire et peu explicatif (définir en dix mots "échappement" n'indique pas comment ça marche...).
 
- sans rien autour (outils, pièces, méthodes de fabrication...)
 
 
=> bref, des objets exposés à l'admiration alors que les points méritant qu'on s'y intéresse ne sont pas visibles ou pas expliqués, même pas pointés...
 
=> d'où l'impression : 60 poules qui ont trouvé un couteau, dans un poulailler climatisé de 80 m².
 
 
Plus encore, cette "exposition", ou Breguet, montre breguet SA, HAyek, sont omniprésents, ne comporte aucune mise en perspective, avec les horlogers de l'époque, et ceux qui ont précédé, ou suivi, pas de Berthoud, Harrison, Leroy... Arnold doit être cité comme ami de Breguet à un moment, etc... pas d'horlogerie anglaise vue sous un angle général....
 
Il n'y avait rien avant, pendant, après, Breguet était en apesanteur. Rien non plus sur ses sous-traitants...
 
 
Bref, un show room, et basta. Et assez pauvre, puisqu'en gros en cumulant Musée PAtek pour ses pendule, horloges et montre Breguet, et la boutique Place Vendôme, on en voit autant.
 
 
 
 
Cette exposition n'a rien à faire au Louvre :
 
 
- d'abord, elle n'a rien à faire dans un musée de quelque nature, qui aspire à un certain "prestige", lequel implique de ne pas se limiter à présenter des pièces visibles toutes l'année dans une boutique située à 800 m, une reproduction (la marie antoinette), quelques autres pièces dont les équivalents ou mieux, et plus, sont visibles dans un musée à 3H de TGV (Patek) et enfin pour quelques uns aux arts et métiers (genre chrono de marine).
 
 
- ensuite, elle n'a rien à faire dans un musée public, car il s'agit d'une manifestation conçue (présentation ; choix des "œuvres" ; textes...) exclusivement à la gloire de l'horloger éponyme de la société qui finance et organise cette expo pour les besoins de sa communication, et à la gloire aussi du patron actuel de cette boite. Tout le reste est ignoré, et la présentation est indigente.
 
 
- enfin, il ne s'agit pas d'une exposition d' objets d'arts qui pourraient se rattacher à ce département : il n'est nullement question d'émaillage ou guillochage ou autres dans la façon de présenter les objets, leur choix...Bref, pour un musée national, ça relève plutôt des arts et métiers. Mais voilà, le Louvre, c'est une marque internationale, alors que les les arts et métiers...
 
 
 
Si Swatch group voulait délocaliser un temps  son show room ALB et associer son nom au Louvre, il y a un swatch store dans le carrousel, il n'avait qu'à y installer une vitrine d'expo...C'est sûr, "Breguet au swatch store du carrousel du Louvre", ça sonne moins bien...
 
 
Enfin, on pourrait trouver des excuses du genre, "oui, mais au moins il y a un intérêt, découverte, etc..."
 
je n'en vois aucun, au contraire.
 
 
1. Les passionnés sont déjà allé chez Breguet, et au Patek, en plus il y a tellement de choses à voir à Genève et notamment au patek, bref aucun intérêt de se presser ici.
 
 
2. le grand public qui s'intéresse à Breguet en verra presque autant place Vendôme, avec en plus de l'espace, et pas de confusion possible, on est dans une boutique...
 
Et surtout, les gens qui ont vu ces montres, sans y connaitre grand chose, ils ont vu quoi ? Des engrenages auxquels ils n'ont rien pigé (ça s'entendait aux remarques et questions), des cadrans dont ils ne comprenaient pas, faut de référentiels proposés,  de quoi il s s'inspiraient et à quoi ils réagissaient, riens sur les méthiodes de fabrication, rien de rein, bref, c'est du "parc d'attraction", du spectacle de prestidigitation : :
 
 
Plein les yeux, mais surtout pas d'explications, au contraire, ça tuerait le "plaisir" du public.
 
Cette expo, c'est la foire du trône + le salon de l'auto dans le Louvre (et une opération de com' splendide pour Breguet).
 
 
 
Cette manifestations s'inscrit dans une politique de communication breguet (et plus généralement  de l'horlogerie) bien connue, on vend de la pseudo histoire, des pseudo chronologies, traditions inventées, etc... (et ce alors même que les produits se suffisent à eux même, il y a plein de Breguet que j'aime bien) et le Louvre se fait le complice de ça (en échange d'un gras mécénat j'imagine).
 
 
 
 
J'ai plusieurs fois cité le Musée Patek.  
 
On peut comparer ce qui se fait ici avec la hauteur de vue et la vraie passion, du grand père Stern, cadranier (Stern Frères)  passionné de technique, notamment l'émaillage, ayant racheté l'un des ses clients dans l'entre deux guerre, la maison Patek.
 
 
Il a accumulé une ahurissante collection de montres et automates genevois du 16ème au 18ème siècle (dont pièces de Droz), des montres de grands horloger comme Berthoud, Arnold, Breguet, des outils, des échappements d'école, etc... de sorte qu'au Patek Museum de Genève, la production de Patek (essentiellement la poche de 1840 à 1940 et le bracelet de 1930 à 1960), leurs archives et outils ne représentent pas la moitié des objets exposés...
 
 
(Post initial)
 
KIHIST20090909


Message édité par bestak le 03-04-2013 à 13:16:46

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Loisirs

  [Horlogerie] Les montres /!\ CB /!\ Lire la page 1.

 

Sujets relatifs
Le topic des PAPAS & MAMANS - renaissance : bébés des blablateursLes chateaux cathares
[Topic officiel]Les chats... Vos chats.../!\RTC/!\[Tourisme] Les Chateaux Cathare.
Les dents de la mer 5 en tournage !:!!Topic métaphysique ; La Conscience.
Les invitations UGC pour noter un filmLes ACOUPHENES, attention à vos oreilles [reprise du topic]
un topic hors propos??? mon cul krapaud --> TT[Jeu TV] Le Topic KamouloX©
Plus de sujets relatifs à : [Horlogerie] Les montres /!\ CB /!\ Lire la page 1.


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR