Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
706 connectés 

 


 

L'idiophilie et vous (une seule réponse)




Attention si vous cliquez sur "voir les résultats" vous ne pourrez plus voter

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Chronique de l'idiophilie

n°2169139
BoraBora
Dilettante
Posté le 08-11-2018 à 15:01:36  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Fender a écrit :


L’émotion vient des tensions/détentes dans la musique et ça ne disparaît pas facilement même en lo-fi, ce qui peut disparaître c’est du détail et du waouh sonore


Elle vient surtout de la réceptivité de la personne, et elle est bien plus intense en moyenne quand on est jeune (pas encore blasé, toussa...). Ca vaut pour tout, pas seulement la musique. [:spamafoote] On sait bien que la plupart des gens ne changent plus de goûts musicaux (et sonores, au sens "production" ) passé 25 ans. On reste marqué par ce qu'on a écouté à l'adu/adolescence, tout simplement parce que c'est l'époque où l'on a été le plus réceptif à ce que l'on écoutait. Cela a même été démontré par une étude dont le lien avait été posté sur le topic "vide musical" (topic ou l'on se moque de ceux qui pensent que "c'était mieux avant" ).  
 

xbala a écrit :


Ouais enfin y'a quand même un niveau de matos minimal je pense, même s'il est propre à chacun :O
 
Genre si j'écoute une symphonie ou un concerto sur le haut parleur de mon smartphone je vais pas être transporté par la musique, même si je l'adore à la base.
 
A la limite en connaissant suffisamment le morceau, le cerveau reconstruit le son, mais même ça c'est pas franchement satisfaisant :whistle:
 
Édit : je ne répondais qu'à la dernière phrase


Bien sûr, mais je doute que l'amateur de classique écoute sur le HP de son smartphone. Je doute d'ailleurs que beaucoup de gens écoutent de la musique sur le HP de leur smartphone, sauf dépannage pour faire écouter un truc à quelqu'un quand on n'est pas chez soi. ;) Je doute surtout que l'émotion était moins grande à l'écoute d'un 78 tours dans les années 30 ou 40. Ou chez un jeune des années 60/70 avec son électrophone mono ou le HP d'un mini-cassette (j'ai eu les deux).
 
Comme en tout quand on parle d'équipement, il y a toujours une histoire de paliers. On lit ou entend souvent "maintenant que je suis passé à xxxx (un écran 70", des enceintes colonne, un SSD, peu importe) je pourrais plus revenir en arrière". Mais tant que tu n'es pas passé au palier supérieur, tu t'en fous et ça ne t'empêche pas de profiter de ce que tu as, pas forcément moins que celui qui a mieux. Qui plus est, le surplus de plaisir quand on passe au palier supérieur s'estompe très vite et devient ta norme, d'où les prises de tête des audiophiles en quête du "nirvana" sonore, qui upgradent sans cesse dans l'espoir inconscient et vain de retrouver leurs émotions d'origine.
 

fauconsage a écrit :

Oui chacun la vit comme il le souhaite, après je trouve ça dommage, mais bon chacun ses goûts et de base c'était plus pour rebondir vis à vis de l'expérience "8D"


"C'est dommage", j'entends ça dans mon boulot au moins 2 ou 3 fois par semaine à propos des jeunes qui ne lisent pas. C'est généralement ce genre de dialogue :
 
Client(e) : C'est pour un jeune de 17 ans, qu'est-ce que vous me conseillez ?
 
Moi : Ca dépend, qu'est-ce qu'il aime ? Esr-ce qu'il lit des romans, des BD, des mangas ?
 
Client(e) : Oh il ne lit que des BD. Justement j'aurais bien aimé qu'il lise un roman.
 
Moi (souriant et d'un ton bienveillant) : Ah. Mais s'il n'aime pas lire, ça va plus être une punition qu'un cadeau, non ? Et il y a peu de chances qu'il le lise. On a plein de bonnes BD, ce serait peut-être plus adapté ?
 
Client(e) : Oui, mais je trouve ça dommage.
 
Moi (parfois, mais généralement à ce stade je n'insiste pas et on part pour le cadeau pourri, tant pis pour le/la destinataire) : Bah en même temps s'il n'aime pas lire, ce qui serait dommage pour lui serait d'avoir à se forcer. :o
 
On me dit ça aussi parfois dans des discussions littérature/musique/whatever. Par exemple, je hais l'opéra d'un force hulkienne. A chaque fois que j'en viens à discuter musique avec un(e) amateur(trice) du genre, ça rate pas : après tous les arguments habituels ("c'est parce que vous n'avez pas écouté le bon/pas assez/pas dans de bonnes conditions/etc.), ça finit souvent par "c'est dommage", ce qui me fait toujours halluciner et auquel je réponds un truc du genre "ben non, pas pour moi". ;)
 
Edit : cramé par Zorglub.  :o

Message cité 1 fois
Message édité par BoraBora le 08-11-2018 à 15:04:10

---------------
Les cons, ça n'arrête pas de faire des citations d'Audiard, c'est même à ça qu'on les reconnaît (Schnock).
mood
Publicité
Posté le 08-11-2018 à 15:01:36  profilanswer
 

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 


Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Plus de sujets relatifs à : Chronique de l'idiophilie


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR