Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1839 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Politique

  Macron/LREM - An 3. Toujours pas d'opposant en vue.

 



En 2022




Attention si vous cliquez sur "voir les résultats" vous ne pourrez plus voter

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Macron/LREM - An 3. Toujours pas d'opposant en vue.

n°48536081
XVI Ames
Posté le 01-02-2017 à 17:03:02  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

filiptif a écrit :


 
Le mec a déjà balancé plus de 50% de son programme.
Une partie est en FP, pour le reste je te laisse écouter ses interventions dans les médias et en meeting.
 
 
 


Ok.  
 

zeleyou a écrit :

Propositions de Macron rassemblées par fIlIptIf :
 
Economie et social :
 
-Créer un vrai service public de l'activité et de la formation. Il veut davantage réorienter les fonds de la formation professionnelle vers les chômeurs et les travailleurs des secteurs en danger.
Tout chômeur de longue durée aura droit à une formation de 6 mois, 1 an ou 2 ans. En contrepartie il devra ensuite accepter toute offre d'emploi "décente".


Intéressant et sans doute utilé, mais financé comment ?  
 

zeleyou a écrit :

 
-Négociations au niveau de l'entreprise ou de la branche (pour les TPE) pour fixer la durée légale du travail, le seuil de déclenchement des heures supps. Cela pourra également varier selon l'âge de salarié et la pénibilité du travail.


Donc inversion de la hiérarchie des normes. On a vu ce que ça donnait, déjà peu avant la loi El Khomri, quand les salariés de smart ont voté pour travailler plus en étant payé moins, parce qu'on les menaçait de délocaliser leur usine dans le cas contraire. Donc dans les grosses boites, ce sera la carotte à cause des "lois du marché, tu comprends", et dans les petites, obligé de s'aligner ou de mourir.  
 

zeleyou a écrit :


 
-Supprimer les cotisations maladie et chômage que paye le salarié (une solution serait aussi trouvée pour les indépendants et les fonctionnaires). Cette mesure sera financée par une hausse de la CSG de l'ordre de 1,7 point -sauf sur les petites retraites et les indemnités chômage. Donc pas de hausse de la TVA.


Pourquoi pas.  
 

zeleyou a écrit :

 
-La retraite ne doit pas refléter un statut, mais la réalité du travail effectué ; la question de la durée de cotisation doit être posée en fonction des besoins différents et non de manière uniforme.
Retraite à la carte donc.


Donc retraite par capitalisation ? Les besoins, c'est chacun qui paie selon les besoins qu'il pense avoir, ou pour une même cotisation, quelqu'un qui a bossé dans un bureau touchera moins que quelqu'un s'est ruiné le dos toute sa vie ?  
 

zeleyou a écrit :

 
-Elargir le chômage aux démissionnaires, mais aussi aux indépendants, aux commerçants et aux artisans qui choisissent de prendre des risques pour développer leur activité. L'Etat doit récupérer le contrôle de l'assurance chômage aujourd'hui déléguée aux représentants des salariés et des employeurs


Et l'augmentation de 1.7 point de la CSG suffit à financer ça ? Question naïve, mais j'espère que vous vous l'êtes posée (et je veux bien connaitre la réponse).  
 

zeleyou a écrit :

 
-Dépenses publiques : faire revenir le niveau de dépenses à 50% du PIB en 2022 contre 53,5% aujourd'hui.
(Pas d'économies très précises mais c'est normal, c'est une campagne présidentielle.)


Toujours cette sacro-sainte rigueur budgétaire ?  
 

zeleyou a écrit :

 
Europe :
 
-Instaurer un budget de la zone euro qui financera les investissements communs, aidera les régions les plus en difficulté et «répondra aux crises».
 
-Avancer vers la convergence fiscale, sociale et énergétique. Objectif : atteindre une forte convergence pour dans 10 ans.
 
-Montrer l'exemple avec d'abord des convergences franco-allemande puis regroupant quelques pays.


Rien à dire parce que je n'ai pas le temps de réfléchir aux conséquences cachées.  
 

zeleyou a écrit :

 
Santé :
 
-Remboursement à 100% par la Sécurité sociale pour les maladies chroniques ou encore pour les lunettes, les prothèses auditives et dentaires à horizon 2022.
Aucun déremboursement pour les médicaments prouvés scientifiquement comme utiles.
 


Financé comment ? En "responsabilisant" les gens, en remboursant moins les maladies "moins graves", comme le propose Fillon ?  
 

zeleyou a écrit :


 
-Pour les hôpitaux, décloisonner les relations entre le public et le privé, et réformer les tarifications
 
-Vente à l'unité de certains médicaments, ce qui permettrait de réduire le gaspillage et l'automédication.
 
-Multiplier les maisons de santé médicalisées pour mettre fin aux déserts médicaux. Mesure déjà commencée par Touraine, il veut accélérer le truc.


Rien de spécial à dire, mais il y a sûrement une entourloupe quelque part  [:doc petrus]  .  
 

zeleyou a écrit :

 
Education :
 
-Diviser par 2 le nombre d'élèves dans 3000 classes de CP et 3000 classes de CEI dans les zones en difficulté.
Pour cela il veut embaucher 6000 enseignants sur le quinquennat.


Financé comment ?  
 

zeleyou a écrit :

 
-Augmenter l'autonomie des établissements (primaire, secondaire, lycée) sur le plan pédagogique et sur la gestion des ressources humaines.


Ah donc, la mise en concurrence des établissements, la fin du collège unique et la fin de l'égalité des territoires ?  
 

zeleyou a écrit :

 
-Faire des économies dans le secteur non enseignant et réduire le coût du Baccalauréat.


Vague.  
 

zeleyou a écrit :

 
 
Agriculture :
 
-Simplifier et encourager la création d'associations d’organisations de producteurs aux pouvoirs renforcés : elles pourront négocier avec un véritable mandat des agriculteurs des contrats-cadres sur les volumes et le prix du lait.


Donc encourager l'agriculture productiviste, au détriment de notre santé ?  
 

zeleyou a écrit :

 
-Lancer un programme d’investissements d’avenir agricole dès le début du quinquennat, sur la période 2017-2022. Cela permettra l’accès à des financements nouveaux pour des projets de modernisation des exploitations ayant un impact positif sur l’environnement, pour des projets de développement, d’activité de transformation et de distribution qui privilégient notamment les circuits courts et les projets coopératifs.


Ca me semble en contradiction avec le point précédent, mais j'ai peut-être mal compris.  
 

zeleyou a écrit :

 
-Rémunérer les services environnementaux des agriculteurs « à hauteur de 200 000 euros par an », à travers la création d’un « système de paiement pour services environnementaux ».


Pas compris.  
 

zeleyou a écrit :

 
-Réviser toutes les normes inutiles dans les cinq années à venir (en résumé, supprimer tout ce qui a été surtransposé et simplifier le reste).
 


Ah oui, les normes qui nous empêchent de cultiver des OGM et tout ça ?  
 

zeleyou a écrit :


-Permettre un droit à l’erreur, en particulier pour les exploitants agricoles. Ne pas avoir une administration qui sanctionne, mais qui conseille et corrige lors de la première entorse aux normes.
 
-Mettre en place dans le premier pilier de la Pac au niveau européen un "système de subventions contracycliques de garantie sur les prix ou le chiffre d’affaires".


C'est beau  [:emerveille] .  
 


 
Désolé si c'est un peu raccourci par moments, c'est une relecture un peu rapide, mais n'hésitez pas à me remettre dans le droit chemin :o

mood
Publicité
Posté le 01-02-2017 à 17:03:02  profilanswer
 

n°48572655
jupiter39
Posté le 04-02-2017 à 16:25:10  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

zeleyou a écrit :

Propositions de Macron rassemblées par fIlIptIf :
 
Economie et social :
 
-Créer un vrai service public de l'activité et de la formation. Il veut davantage réorienter les fonds de la formation professionnelle vers les chômeurs et les travailleurs des secteurs en danger.
Tout chômeur de longue durée aura droit à une formation de 6 mois, 1 an ou 2 ans. En contrepartie il devra ensuite accepter toute offre d'emploi "décente".
 
-Négociations au niveau de l'entreprise ou de la branche (pour les TPE) pour fixer la durée légale du travail, le seuil de déclenchement des heures supps. Cela pourra également varier selon l'âge de salarié et la pénibilité du travail.
 
-Supprimer les cotisations maladie et chômage que paye le salarié (une solution serait aussi trouvée pour les indépendants et les fonctionnaires). Cette mesure sera financée par une hausse de la CSG de l'ordre de 1,7 point -sauf sur les petites retraites et les indemnités chômage. Donc pas de hausse de la TVA.
 
-La retraite ne doit pas refléter un statut, mais la réalité du travail effectué ; la question de la durée de cotisation doit être posée en fonction des besoins différents et non de manière uniforme.
Retraite à la carte donc.
 
-Elargir le chômage aux démissionnaires, mais aussi aux indépendants, aux commerçants et aux artisans qui choisissent de prendre des risques pour développer leur activité. L'Etat doit récupérer le contrôle de l'assurance chômage aujourd'hui déléguée aux représentants des salariés et des employeurs
 
-Dépenses publiques : faire revenir le niveau de dépenses à 50% du PIB en 2022 contre 53,5% aujourd'hui.
(Pas d'économies très précises mais c'est normal, c'est une campagne présidentielle.)
 
Europe :
 
-Instaurer un budget de la zone euro qui financera les investissements communs, aidera les régions les plus en difficulté et «répondra aux crises».
 
-Avancer vers la convergence fiscale, sociale et énergétique. Objectif : atteindre une forte convergence pour dans 10 ans.
 
-Montrer l'exemple avec d'abord des convergences franco-allemande puis regroupant quelques pays.
 
Santé :
 
-Remboursement à 100% par la Sécurité sociale pour les maladies chroniques ou encore pour les lunettes, les prothèses auditives et dentaires à horizon 2022.
Aucun déremboursement pour les médicaments prouvés scientifiquement comme utiles.
 
-Pour les hôpitaux, décloisonner les relations entre le public et le privé, et réformer les tarifications
 
-Vente à l'unité de certains médicaments, ce qui permettrait de réduire le gaspillage et l'automédication.
 
-Multiplier les maisons de santé médicalisées pour mettre fin aux déserts médicaux. Mesure déjà commencée par Touraine, il veut accélérer le truc.
 
Education :
 
-Diviser par 2 le nombre d'élèves dans 3000 classes de CP et 3000 classes de CEI dans les zones en difficulté.
Pour cela il veut embaucher 6000 enseignants sur le quinquennat.
 
-Augmenter l'autonomie des établissements (primaire, secondaire, lycée) sur le plan pédagogique et sur la gestion des ressources humaines.
 
-Faire des économies dans le secteur non enseignant et réduire le coût du Baccalauréat.
 
 
Agriculture :
 
-Simplifier et encourager la création d'associations d’organisations de producteurs aux pouvoirs renforcés : elles pourront négocier avec un véritable mandat des agriculteurs des contrats-cadres sur les volumes et le prix du lait.
 
-Lancer un programme d’investissements d’avenir agricole dès le début du quinquennat, sur la période 2017-2022. Cela permettra l’accès à des financements nouveaux pour des projets de modernisation des exploitations ayant un impact positif sur l’environnement, pour des projets de développement, d’activité de transformation et de distribution qui privilégient notamment les circuits courts et les projets coopératifs.
 
-Rémunérer les services environnementaux des agriculteurs « à hauteur de 200 000 euros par an », à travers la création d’un « système de paiement pour services environnementaux ».
 
-Réviser toutes les normes inutiles dans les cinq années à venir (en résumé, supprimer tout ce qui a été surtransposé et simplifier le reste).
 
-Permettre un droit à l’erreur, en particulier pour les exploitants agricoles. Ne pas avoir une administration qui sanctionne, mais qui conseille et corrige lors de la première entorse aux normes.
 
-Mettre en place dans le premier pilier de la Pac au niveau européen un "système de subventions contracycliques de garantie sur les prix ou le chiffre d’affaires".
 
En savoir plus
 
http://vision-macron.fr


 
Ah§ voilà merci pour le programme qui se construit :jap:  
 
j'ai reçu aussi un Mp avec des propositions liées aux différents ateleirs(questions fermées mais enrichies de remarques annexes)
 
Stratégiquement, il attendait les 2 primaires +le programme de Le Pen+Bayrou si sil se présente
 
Que dit Haïm,là pendant le meeting?

n°48857967
jupiter39
Posté le 02-03-2017 à 01:14:38  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

zeleyou a écrit :

Propositions de Macron rassemblées par fIlIptIf :
 
Economie et social :
 
-Créer un vrai service public de l'activité et de la formation. Il veut davantage réorienter les fonds de la formation professionnelle vers les chômeurs et les travailleurs des secteurs en danger.
Tout chômeur de longue durée aura droit à une formation de 6 mois, 1 an ou 2 ans. En contrepartie il devra ensuite accepter toute offre d'emploi "décente".
 
-Négociations au niveau de l'entreprise ou de la branche (pour les TPE) pour fixer la durée légale du travail, le seuil de déclenchement des heures supps. Cela pourra également varier selon l'âge de salarié et la pénibilité du travail.
 
-Supprimer les cotisations maladie et chômage que paye le salarié (une solution serait aussi trouvée pour les indépendants et les fonctionnaires). Cette mesure sera financée par une hausse de la CSG de l'ordre de 1,7 point -sauf sur les petites retraites et les indemnités chômage. Donc pas de hausse de la TVA.
 
-La retraite ne doit pas refléter un statut, mais la réalité du travail effectué ; la question de la durée de cotisation doit être posée en fonction des besoins différents et non de manière uniforme.
Retraite à la carte donc.
 
-Elargir le chômage aux démissionnaires, mais aussi aux indépendants, aux commerçants et aux artisans qui choisissent de prendre des risques pour développer leur activité. L'Etat doit récupérer le contrôle de l'assurance chômage aujourd'hui déléguée aux représentants des salariés et des employeurs
 
-Dépenses publiques : faire revenir le niveau de dépenses à 50% du PIB en 2022 contre 53,5% aujourd'hui.
(Pas d'économies très précises mais c'est normal, c'est une campagne présidentielle.)
 
Europe :
 
-Instaurer un budget de la zone euro qui financera les investissements communs, aidera les régions les plus en difficulté et «répondra aux crises».
 
-Avancer vers la convergence fiscale, sociale et énergétique. Objectif : atteindre une forte convergence pour dans 10 ans.
 
-Montrer l'exemple avec d'abord des convergences franco-allemande puis regroupant quelques pays.
 
Santé :
 
-Remboursement à 100% par la Sécurité sociale pour les maladies chroniques ou encore pour les lunettes, les prothèses auditives et dentaires à horizon 2022.
Aucun déremboursement pour les médicaments prouvés scientifiquement comme utiles.
 
-Pour les hôpitaux, décloisonner les relations entre le public et le privé, et réformer les tarifications
 
-Vente à l'unité de certains médicaments, ce qui permettrait de réduire le gaspillage et l'automédication.
 
-Multiplier les maisons de santé médicalisées pour mettre fin aux déserts médicaux. Mesure déjà commencée par Touraine, il veut accélérer le truc.
 
Education :
 
-Diviser par 2 le nombre d'élèves dans 3000 classes de CP et 3000 classes de CEI dans les zones en difficulté.
Pour cela il veut embaucher 6000 enseignants sur le quinquennat.
 
-Augmenter l'autonomie des établissements (primaire, secondaire, lycée) sur le plan pédagogique et sur la gestion des ressources humaines.
 
-Faire des économies dans le secteur non enseignant et réduire le coût du Baccalauréat.
 
 
Agriculture :
 
-Simplifier et encourager la création d'associations d’organisations de producteurs aux pouvoirs renforcés : elles pourront négocier avec un véritable mandat des agriculteurs des contrats-cadres sur les volumes et le prix du lait.
 
-Lancer un programme d’investissements d’avenir agricole dès le début du quinquennat, sur la période 2017-2022. Cela permettra l’accès à des financements nouveaux pour des projets de modernisation des exploitations ayant un impact positif sur l’environnement, pour des projets de développement, d’activité de transformation et de distribution qui privilégient notamment les circuits courts et les projets coopératifs.
 
-Rémunérer les services environnementaux des agriculteurs « à hauteur de 200 000 euros par an », à travers la création d’un « système de paiement pour services environnementaux ».
 
-Réviser toutes les normes inutiles dans les cinq années à venir (en résumé, supprimer tout ce qui a été surtransposé et simplifier le reste).
 
-Permettre un droit à l’erreur, en particulier pour les exploitants agricoles. Ne pas avoir une administration qui sanctionne, mais qui conseille et corrige lors de la première entorse aux normes.
 
-Mettre en place dans le premier pilier de la Pac au niveau européen un "système de subventions contracycliques de garantie sur les prix ou le chiffre d’affaires".
 
http://i.imgur.com/rpStueV.png
 
En savoir plus
 
http://vision-macron.fr
 
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
Sondages
http://i.imgur.com/RsSbIDR.png?1
Statistiques.
Cloturé le 07/02/17.
 
http://i.imgur.com/gU1q0yT.png?1
Cloturé le 22/02/17.
 
http://i.imgur.com/uf948c4.jpg
Cloturé le 01/03/17.


 
Question prosaïque:il présentera son programme sur LCI/BFM?
Ou bien seulement sur FB live?
les grandes lignes http://www.francetvinfo.fr/politiq [...] 75445.html

n°49374811
jupiter39
Posté le 16-04-2017 à 02:02:32  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

zeleyou a écrit :

Propositions de Macron rassemblées par fIlIptIf :
 
Economie et social :
 
-Créer un vrai service public de l'activité et de la formation. Il veut davantage réorienter les fonds de la formation professionnelle vers les chômeurs et les travailleurs des secteurs en danger.
Tout chômeur de longue durée aura droit à une formation de 6 mois, 1 an ou 2 ans. En contrepartie il devra ensuite accepter toute offre d'emploi "décente".
 
-Négociations au niveau de l'entreprise ou de la branche (pour les TPE) pour fixer la durée légale du travail, le seuil de déclenchement des heures supps. Cela pourra également varier selon l'âge de salarié et la pénibilité du travail.
 
-Supprimer les cotisations maladie et chômage que paye le salarié (une solution serait aussi trouvée pour les indépendants et les fonctionnaires). Cette mesure sera financée par une hausse de la CSG de l'ordre de 1,7 point -sauf sur les petites retraites et les indemnités chômage. Donc pas de hausse de la TVA.
 
-La retraite ne doit pas refléter un statut, mais la réalité du travail effectué ; la question de la durée de cotisation doit être posée en fonction des besoins différents et non de manière uniforme.
Retraite à la carte donc.
 
-Elargir le chômage aux démissionnaires, mais aussi aux indépendants, aux commerçants et aux artisans qui choisissent de prendre des risques pour développer leur activité. L'Etat doit récupérer le contrôle de l'assurance chômage aujourd'hui déléguée aux représentants des salariés et des employeurs
 
-Dépenses publiques : faire revenir le niveau de dépenses à 50% du PIB en 2022 contre 53,5% aujourd'hui.
(Pas d'économies très précises mais c'est normal, c'est une campagne présidentielle.)
 
Europe :
 
-Instaurer un budget de la zone euro qui financera les investissements communs, aidera les régions les plus en difficulté et «répondra aux crises».
 
-Avancer vers la convergence fiscale, sociale et énergétique. Objectif : atteindre une forte convergence pour dans 10 ans.
 
-Montrer l'exemple avec d'abord des convergences franco-allemande puis regroupant quelques pays.
 
Santé :
 
-Remboursement à 100% par la Sécurité sociale pour les maladies chroniques ou encore pour les lunettes, les prothèses auditives et dentaires à horizon 2022.
Aucun déremboursement pour les médicaments prouvés scientifiquement comme utiles.
 
-Pour les hôpitaux, décloisonner les relations entre le public et le privé, et réformer les tarifications
 
-Vente à l'unité de certains médicaments, ce qui permettrait de réduire le gaspillage et l'automédication.
 
-Multiplier les maisons de santé médicalisées pour mettre fin aux déserts médicaux. Mesure déjà commencée par Touraine, il veut accélérer le truc.
 
Education :
 
-Diviser par 2 le nombre d'élèves dans 3000 classes de CP et 3000 classes de CEI dans les zones en difficulté.
Pour cela il veut embaucher 6000 enseignants sur le quinquennat.
 
-Augmenter l'autonomie des établissements (primaire, secondaire, lycée) sur le plan pédagogique et sur la gestion des ressources humaines.
 
-Faire des économies dans le secteur non enseignant et réduire le coût du Baccalauréat.
 
 
Agriculture :
 
-Simplifier et encourager la création d'associations d’organisations de producteurs aux pouvoirs renforcés : elles pourront négocier avec un véritable mandat des agriculteurs des contrats-cadres sur les volumes et le prix du lait.
 
-Lancer un programme d’investissements d’avenir agricole dès le début du quinquennat, sur la période 2017-2022. Cela permettra l’accès à des financements nouveaux pour des projets de modernisation des exploitations ayant un impact positif sur l’environnement, pour des projets de développement, d’activité de transformation et de distribution qui privilégient notamment les circuits courts et les projets coopératifs.
 
-Rémunérer les services environnementaux des agriculteurs « à hauteur de 200 000 euros par an », à travers la création d’un « système de paiement pour services environnementaux ».
 
-Réviser toutes les normes inutiles dans les cinq années à venir (en résumé, supprimer tout ce qui a été surtransposé et simplifier le reste).
 
-Permettre un droit à l’erreur, en particulier pour les exploitants agricoles. Ne pas avoir une administration qui sanctionne, mais qui conseille et corrige lors de la première entorse aux normes.
 
-Mettre en place dans le premier pilier de la Pac au niveau européen un "système de subventions contracycliques de garantie sur les prix ou le chiffre d’affaires".
 
http://i.imgur.com/rpStueV.png
 
En savoir plus
 
http://vision-macron.fr
 
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
Sondages
http://i.imgur.com/RsSbIDR.png?1
Statistiques.
Cloturé le 07/02/17.
 
http://i.imgur.com/gU1q0yT.png?1
Cloturé le 22/02/17.
 
http://i.imgur.com/uf948c4.jpg
Cloturé le 01/03/17.
 
http://i.imgur.com/r6N1mLX.jpg
Cloturé le 10/03/17.
 
http://i.imgur.com/XbWo6NE.jpg
Cloturé le 23/03/17.
 
[img]http://i.imgur.com/orCRH63.png?1[img]
Cloturé le 14/04/17.


 
 
Bonsoir
 
quelqu'un a-t-il le texte complet du soutien de 40 économistes à Macron svp?
http://www.lemonde.fr/idees/articl [...] 1491995170

n°55705285
radio comp​toir
Interdisons les TT !
Posté le 04-02-2019 à 14:09:44  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

zeleyou a écrit :


Les captures et photos d'articles entiers sont interdites et seront désormais sanctionnés

 
 
https://i.imgur.com/1JQLy7u.jpg
 
Programme compilé par un lurkeur anonyme
 
Ligne directrice du projet et du programme d’En Marche ! :  
 
 - Projet progressiste avec un esprit d’ouverture et de dialogue.  
 - Présenter un projet responsable et réaliste, c’est à dire respecter la règle des 3%, équilibrer le budget de la France, limiter l’augmentation de la dette et des intérêts qui plombent le budget français.  
 - Présenter un projet positif, qui rassemble, sans stigmatiser les personnes selon leur couleur, leur religion, leur sexualité, leur appartenance politique, leur profession, leur choix de vie…  
 - Avoir une approche pragmatique des sujets et des solutions. Pas d’esprit de clan, de différence entre idées de droite ou de gauche : il faut choisir les meilleures solutions d’où qu’elles viennent.  
 - Programme souvent décrit comme social-libéral qui vise à apporter plus de flexibilité notamment au niveau professionnel pour redynamiser l’économie française (création et croissance des entreprises). L’objectif principal est de diminuer le taux de chômage en France à 7% en 2022. Le projet s’inspire souvent des pays anglo-saxons et nordiques (Allemagne, Pays-Bas, Angleterre, Suède, Finlande, Danemark…)  
 - En plus de la baisse du chômage, l’éducation et la formation sont prioritaires. La culture est aussi souvent mise sen avant dans la projet.  
 - En faveur d’une Europe forte et soudée. Le fait que la France respecte ses engagements (3% de déficit notamment) lui permettra de peser sur la politique européenne.  
 - Intégrer des français issus de la société civile à la vie politique du pays et mettre fin à la des carrières uniquement consacrée à la politique.  
 
Hypothèse de croissance de 1,4 % en 2017 et 1,8 % en 2022  
 
Le programme comprend des économies sur les dépenses de fonctionnement et un plan d’investissement tout au long du quinquennat.  
 
• 60 milliards d'économie :  
 - 25 au sein de l’État  
 - 15 dans l’assurance-maladie  
 - 10 dans l’assurance chômage  
 - 10 collectivités territoriales  
 
• 50 milliards d'investissement :  
 - 15 milliards pour la formation des jeunes et des demandeurs d’emploi  
 - 15 milliards destinés à la transition écologique et énergétique  
 - 5 milliards agriculture (modernisation, adaptation aux normes environnementales et de bien-être animal)  
 - 5 milliards santé (surtout médecine de ville et hôpitaux)  
 - 5 milliards transports, équipements collectifs,  
 - 5 milliards modernisation de l’administration  
 
Une erreur classique est de dire 60 Mds – 50 Mds = 10 Mds d’économisés. Mais il ne faut pas réfléchir de cette façon, les économies étant définitives et s’appliquant donc chaque année (donc potentiellement des économies beaucoup plus grandes sur l’ensemble du quinquennat). Les 60 Mds d'économies annuelles sont l’objectif de fin de quinquennat, les 50 Mds investis pendant le quinquennat (au début normalement).  
 
 
Le programme selon les principaux thèmes :  
 
Economie et social :  
 - Créer un vrai service public de l'activité et de la formation. Il veut davantage réorienter les fonds de la formation professionnelle vers les chômeurs et les travailleurs des secteurs en danger. Tout chômeur de longue durée aura droit à une formation de 6 mois, 1 an ou 2 ans. En contrepartie il devra ensuite accepter toute offre d'emploi "décente" de la part de pôle emploi, sinon perte des allocation au bout du deuxième refus (au lieu du troisième actuellement)  
 - Elargir le chômage aux démissionnaires, mais aussi aux indépendants, aux commerçants et aux artisans qui choisissent de prendre des risques pour développer leur activité. L'Etat doit récupérer le contrôle de l'assurance chômage aujourd'hui déléguée aux représentants des salariés et des employeurs  
 - Supprimer les cotisations maladie et chômage que paye le salarié (une solution serait aussi trouvée pour les indépendants et les fonctionnaires). Cette mesure sera financée par une hausse de la CSG de l'ordre de 1,7 point -sauf sur les petites retraites et les indemnités chômage. Donc pas de hausse de la TVA. Concrètement, cela ce traduira par une hausse du salaire net pour tous les salariés.  
 - La retraite ne doit pas refléter un statut, mais la réalité du travail effectué ; la question de la durée de cotisation doit être posée en fonction des besoins différents et non de manière uniforme. Une grande réforme des retraites sera donc mise en place tout au long du quinquennat, avec un principe d’égalité pour toutes les professions : 1 € cotisé = X € de pension de retraite, X étant relié à la valeur d’un point d’indice (retraite par points et donc fin des régimes spéciaux).  
 - Dépenses publiques : faire revenir le niveau de dépenses à 50% du PIB en 2022 contre 57,5% aujourd'hui (moyenne européenne 48,5%)  
 - Exonération de la taxe d'habitation pour 80% des français  
 - Supprimer le RSI, même régime de cotisation (mais en gardant les avantages fiscaux pour les indépendants)  
 - ISF recentré uniquement sur le patrimoine immobilier et plus sur les actions pour encourager les investissements dans les entreprises  
 
Entreprises :  
 - Négociations au niveau de l'entreprise ou de la branche (pour les TPE) pour fixer la durée légale du travail, le seuil de déclenchement des heures supps..  
 - Exonération de charge pour les heures supplémentaires  
 - Passer l’impôt sur les sociétés de 33,3% à 25 %  
 - Création d'emplois francs  baisse de charge importante pour entreprise qui embauche dans les quartiers difficiles  
 - Bonus-malus sur l’assurance-chômage (entreprises avec contrats courts payeront + de charges)  
 - Plancher et plafond pour les indemnités prud'homales en cas de licenciement (plancher = sécurité pour l’employé et plafond = sécurité pour l’employeur)  
 - Publication des noms des entreprises qui ne respectent pas l’égalité salariale femmes / hommes  
 - Imposition des grands groupes de l’Internet sur le chiffre d’affaires réalisé en France  
 
Europe :  
 - Instaurer un budget de la zone euro qui financera les investissements communs, aidera les régions les plus en difficulté et «répondra aux crises».  
 - Avancer vers la convergence fiscale, sociale et énergétique. Objectif : atteindre une forte convergence pour dans 10 ans.  
 - Montrer l'exemple avec d'abord des convergences franco-allemande puis regroupant quelques pays.  
 - Avec Allemagne + pays volontaires, création fond européen de défense pour équipements militaires communs et Quartier Général européen  
 - Conventions citoyennes dans toute l’Europe fin 2017 pour redéfinir le projet européen  
 - Lutte contre les abus liés au travail détaché (un an maximum) et redéfinir au niveau européen les règles du détachement pour supprimer la concurrence déloyale.  
 - Accès aux marchés publics européens réservé aux entreprises qui localisent au moins la moitié de leur production en Europe  
 - Lutte contre arrangements fiscaux entre États et entreprises multinationale (ex : Irlande et Apple)  
 - Créer une force de 5000 garde-frontières européens  
 
Santé :  
 - Remboursement à 100% par la Sécurité sociale pour les maladies chroniques ou encore pour les lunettes, les prothèses auditives et dentaires à horizon 2022.  
 - Aucun déremboursement pour les médicaments prouvés scientifiquement comme utiles.  
 - Pour les hôpitaux, décloisonner les relations entre le public et le privé, et réformer les tarifications  
 - Vente à l'unité de certains médicaments, ce qui permettrait de réduire le gaspillage et l'automédication.  
 - Multiplier les maisons de santé médicalisées pour mettre fin aux déserts médicaux.  
 - Service sanitaire : les étudiants en santé feront 3 mois de prévention dans les écoles et les entreprises.  
 - +100 euros par mois au minimum vieilleisse et à l’Allocation Adulte Handicapé  
 - Un(e) auxiliaire de vie scolaire stable à tous les enfants handicapés  
 
Education :  
 - Diviser par 2 le nombre d'élèves dans 3000 classes de CP et 3000 classes de CEI dans les zones en difficulté (max 12 élèves par enseignant, qui auront au moins 3 ans d’expérience et une prime de 3000€)  
 - Pour cela il veut embaucher 6000 enseignants sur le quinquennat.  
 - Priorité à l’école primaire, lire et écrire  
 - Augmenter l'autonomie des établissements (primaire, secondaire, lycée) sur le plan pédagogique et sur la gestion des ressources humaines.  
 - -Faire des économies dans le secteur non enseignant et réduire le coût du Baccalauréat en le modernisant : 4 matières obligatoires, les autres validées par contrôle continu.  
 - +80 000 places dans les filières professionnalisantes. En générale très favorable aux filières pro et à l’apprentissage.  
 - Possibilité de parcours bi-langues au collège, de parcours européens  
 - Renforcer l’autonomie des universités (recrutement des enseignants et définitions des formations leurs formations).  
 - Lycée pro et université devront publier leurs résultats (débouchés, salaires, etc.)  
 
Agriculture :  
  - Simplifier et encourager la création d'associations d’organisations de producteurs aux pouvoirs renforcés : elles pourront négocier avec un véritable mandat des agriculteurs des contrats-cadres sur les volumes et le prix du lait.  
  - Lancer un programme d’investissements d’avenir agricole dès le début du quinquennat, sur la période 2017-2022. Cela permettra l’accès à des financements nouveaux pour des projets de modernisation des exploitations ayant un impact positif sur l’environnement, pour des projets de développement, d’activité de transformation et de distribution qui privilégient notamment les circuits courts et les projets coopératifs.  
  - Rémunérer les services environnementaux des agriculteurs « à hauteur de 200 000 euros par an », à travers la création d’un « système de paiement pour services environnementaux ».  
  - Réviser toutes les normes inutiles dans les cinq années à venir (en résumé, supprimer tout ce qui a été surtransposé et simplifier le reste).  
  - Aucune nouvelle norme dans les secteurs agricole, maritime et de la pêche  
  - Permettre un droit à l’erreur, en particulier pour les exploitants agricoles. Ne pas avoir une administration qui sanctionne, mais qui conseille et corrige lors de la première entorse aux normes.  
  - Mettre en place dans le premier pilier de la Pac au niveau européen un "système de subventions contracycliques de garantie sur les prix ou le chiffre d’affaires".
 
Fonctionnement de l’Etat :  
  - Non-remplacement de 120 000 fonctionnaires sur les 500 000 départs à la retraite dans les 5 ans, réinstauration du jour de carence, rémunération au mérite  
  - Loi de moralisation de la vie publique (interdiction de cumuler mandat et activité de conseil, toutes les indemnités soumises à l’impôt, interdiction d'embauche de membres de la famille, interdiction du cumul de plus de trois mandats identiques successifs, pas de casier judiciaire, suppression du régime spécial des retraites)  
  - L’Etat fonctionnera davantage comme une entreprise avec des obligations de résultat : présentation par le président de son bilan une fois par an devant le Congrès et tous les ans chaque ministre passe un entretien pour voir s'il a atteint ses objectifs : si non, il est remplacé.  
  - Renouvellement politique : 1/3 de députés et sénateurs en moins, parité obligatoire, accélération de l'examen des lois et limitation des délais parlementaires, participation citoyenne encouragée.  
  - Service administratifs (permis, carte identité...) au maximum sur internet  
  - Services publics devront afficher leurs résultats en termes de qualité de service  
 
Sécurité - justice – migrants :  
  - 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires  
  - 15 000 nouvelles places de prison  
  - interdire à une personne délinquante de fréquenter le quartier où elle a commis ses délits  
  - Création d'une police de sécurité quotidienne  
  - Toute peine prononcée sera exécutée.  
  - 2% du PIB consacré à l'armée/défense  
  - Raccourcicement des délais de jugement pour petites peines  
  - Demandes d’asile examinées en moins de 6 mois, recours compris. Accueil digne pour réfugiés, reconduite frontière sans délai pour les autres  
 
Environnement écologie :  
  - Garder le cap de la transition énergétique, 50% de nucléaire en 2050  
  - Nouveaux appels d’offres pour les énergies renouvelables dès le début du mandat  
  - Combat contre les perturbateurs endocriniens et les pesticides  
  - Rénovation d'1 million de logements mal isolés  
  - 50% des produits des cantines bio d'ici 2022  
  - Prime de 1000 euros pour acheter un véhicule neuf ou d’occasion moins polluant  
  -  Nucléaire : fermer Fessenheim, puis suivre l’avis de l’ASN pour fermer les centrales au fur et à mesure  
 
Culture :  
  - «Pass Culture» de 500 € pour chaque Français de 18 ans.  
  - Budget culture conservé  
  - Bibliothèques ouvertes en soirée et le week-end  
 
Identité française – religion :  
  - Pas d’interdiction du voile à l’université.  
  - Démantèlement des associations anti-républicaines  
  -  Lutte contre la discrimination = priorité nationale  
  - Maîtrise de la langue française principal critère de l’obtention de la nationalité française.  
 
Diverses mesures :  
  - Nouveau type juridique de société associant les salariés à sa gestion (jusqu'à 50% de représentants de salariés dans le conseil) avec des charges réduites  
  - Couverture du territoire avec fibre ou très haut débit  
  - Alourdir les sanctions contre la fraude fiscale.  
  - Amplifier la lutte contre la fraude aux prestations sociales  
  - Suppression d'un quart des départements et rattachement à la métropole  
  - Procédure accélérée de construction de logements en zone tendue  
  - Transparence sur l’attribution des logements sociaux  
 
Autre récapitulatif du programme
 
Propositions de Macron rassemblées par fIlIptIf
 
En savoir plus
 
http://vision-macron.fr
 
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
Sondages
http://i.imgur.com/RsSbIDR.png?1
Statistiques.
Cloturé le 07/02/17.
 
http://i.imgur.com/gU1q0yT.png?1
Cloturé le 22/02/17.
 
http://i.imgur.com/uf948c4.jpg
Cloturé le 01/03/17.
 
http://i.imgur.com/r6N1mLX.jpg
Cloturé le 10/03/17.
 
http://i.imgur.com/XbWo6NE.jpg
Cloturé le 23/03/17.
 
http://i.imgur.com/orCRH63.png?1
Cloturé le 14/04/17.
 
http://i.imgur.com/BZiHS3q.jpg
Cloturé le 21/04/17.
 
http://i.imgur.com/HxoF2vd.png?1
Cloturé le 23/04/17.
 
http://i.imgur.com/K1nPe2n.png?1
Cloturé le 09/05/17.
 
http://i.imgur.com/UWqjRrM.png?1
Cloturé le 12/05/17.
 
http://i.imgur.com/doEUZcf.png?1
Cloturé le 17/05/17.
 
http://i.imgur.com/MI82jSn.png?1
Cloturé le 19/05/17.
 
http://i.imgur.com/whCGPx0.png?1
Cloturé le 25/06/17.
 
https://i.imgur.com/AWr4GTg.png?1
Cloturé le 10/10/17.
 
https://i.imgur.com/O2KSMQM.png?1
Cloturé le 28/11/17.
 
https://i.imgur.com/9B0EOEO.png?1
Cloturé le 01/01/18.
 
https://i.imgur.com/ACGDxCU.png?1
Cloturé le 26/01/18.
 
https://i.imgur.com/1LMeRIv.png
Cloturé le 15/03/18.
 
https://i.imgur.com/wHVXd2c.png
Cloturé le 03/04/18.
 
https://i.imgur.com/1iIdd0i.png
Cloturé le 15/04/18.
 
https://i.imgur.com/iOMqc75.png
Cloturé le 18/06/18.
 
https://i.imgur.com/5Go8Sjw.png
Cloturé le 20/07/18.
 
https://i.imgur.com/1DS1u5E.png
Cloturé le 30/08/18.
 
https://i.imgur.com/SFWCW3P.png
Cloturé le 14/09/18.
 
https://i.imgur.com/miJVecy.png
Cloturé le 28/09/18.



---------------
Sanctionner, c'est échouer
n°56133247
Elbarto
Posté le 25-03-2019 à 22:17:44  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

zeleyou a écrit :


Macron/LREM - An 2. Toujours pas d'opposant en vue.

 

il débute dans un mois sa troisième année de présidence (2017, 2018, 2019), donc l'an 3 plutôt que l'an 2

Message cité 1 fois
Message édité par Elbarto le 25-03-2019 à 22:18:50
n°56476911
mith sipan​atu
Soyez féconds, remplissez la
Posté le 06-05-2019 à 12:00:05  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

#timeMachine
 
quote pour lol en 2022
 

zeleyou a écrit :


 
Ligne directrice du projet et du programme d’En Marche ! :  
 
 - Projet progressiste avec un esprit d’ouverture et de dialogue.  
 - Présenter un projet responsable et réaliste, c’est à dire respecter la règle des 3%, équilibrer le budget de la France, limiter l’augmentation de la dette et des intérêts qui plombent le budget français.  
 - Présenter un projet positif, qui rassemble, sans stigmatiser les personnes selon leur couleur, leur religion, leur sexualité, leur appartenance politique, leur profession, leur choix de vie…  
 - Avoir une approche pragmatique des sujets et des solutions. Pas d’esprit de clan, de différence entre idées de droite ou de gauche : il faut choisir les meilleures solutions d’où qu’elles viennent.  
 - Programme souvent décrit comme social-libéral qui vise à apporter plus de flexibilité notamment au niveau professionnel pour redynamiser l’économie française (création et croissance des entreprises). L’objectif principal est de diminuer le taux de chômage en France à 7% en 2022. Le projet s’inspire souvent des pays anglo-saxons et nordiques (Allemagne, Pays-Bas, Angleterre, Suède, Finlande, Danemark…)  
 - En plus de la baisse du chômage, l’éducation et la formation sont prioritaires. La culture est aussi souvent mise sen avant dans la projet.  
 - En faveur d’une Europe forte et soudée. Le fait que la France respecte ses engagements (3% de déficit notamment) lui permettra de peser sur la politique européenne.  
 - Intégrer des français issus de la société civile à la vie politique du pays et mettre fin à la des carrières uniquement consacrée à la politique.  
 
Hypothèse de croissance de 1,4 % en 2017 et 1,8 % en 2022  
 
Le programme comprend des économies sur les dépenses de fonctionnement et un plan d’investissement tout au long du quinquennat.  
 
• 60 milliards d'économie :  
 - 25 au sein de l’État  
 - 15 dans l’assurance-maladie  
 - 10 dans l’assurance chômage  
 - 10 collectivités territoriales  
 
• 50 milliards d'investissement :  
 - 15 milliards pour la formation des jeunes et des demandeurs d’emploi  
 - 15 milliards destinés à la transition écologique et énergétique  
 - 5 milliards agriculture (modernisation, adaptation aux normes environnementales et de bien-être animal)  
 - 5 milliards santé (surtout médecine de ville et hôpitaux)  
 - 5 milliards transports, équipements collectifs,  
 - 5 milliards modernisation de l’administration  
 
Une erreur classique est de dire 60 Mds – 50 Mds = 10 Mds d’économisés. Mais il ne faut pas réfléchir de cette façon, les économies étant définitives et s’appliquant donc chaque année (donc potentiellement des économies beaucoup plus grandes sur l’ensemble du quinquennat). Les 60 Mds d'économies annuelles sont l’objectif de fin de quinquennat, les 50 Mds investis pendant le quinquennat (au début normalement).  
 
 
Le programme selon les principaux thèmes :  
 
Economie et social :  
 - Créer un vrai service public de l'activité et de la formation. Il veut davantage réorienter les fonds de la formation professionnelle vers les chômeurs et les travailleurs des secteurs en danger. Tout chômeur de longue durée aura droit à une formation de 6 mois, 1 an ou 2 ans. En contrepartie il devra ensuite accepter toute offre d'emploi "décente" de la part de pôle emploi, sinon perte des allocation au bout du deuxième refus (au lieu du troisième actuellement)  
 - Elargir le chômage aux démissionnaires, mais aussi aux indépendants, aux commerçants et aux artisans qui choisissent de prendre des risques pour développer leur activité. L'Etat doit récupérer le contrôle de l'assurance chômage aujourd'hui déléguée aux représentants des salariés et des employeurs  
 - Supprimer les cotisations maladie et chômage que paye le salarié (une solution serait aussi trouvée pour les indépendants et les fonctionnaires). Cette mesure sera financée par une hausse de la CSG de l'ordre de 1,7 point -sauf sur les petites retraites et les indemnités chômage. Donc pas de hausse de la TVA. Concrètement, cela ce traduira par une hausse du salaire net pour tous les salariés.  
 - La retraite ne doit pas refléter un statut, mais la réalité du travail effectué ; la question de la durée de cotisation doit être posée en fonction des besoins différents et non de manière uniforme. Une grande réforme des retraites sera donc mise en place tout au long du quinquennat, avec un principe d’égalité pour toutes les professions : 1 € cotisé = X € de pension de retraite, X étant relié à la valeur d’un point d’indice (retraite par points et donc fin des régimes spéciaux).  
 - Dépenses publiques : faire revenir le niveau de dépenses à 50% du PIB en 2022 contre 57,5% aujourd'hui (moyenne européenne 48,5%)  
 - Exonération de la taxe d'habitation pour 80% des français  
 - Supprimer le RSI, même régime de cotisation (mais en gardant les avantages fiscaux pour les indépendants)  
 - ISF recentré uniquement sur le patrimoine immobilier et plus sur les actions pour encourager les investissements dans les entreprises  
 
Entreprises :  
 - Négociations au niveau de l'entreprise ou de la branche (pour les TPE) pour fixer la durée légale du travail, le seuil de déclenchement des heures supps..  
 - Exonération de charge pour les heures supplémentaires  
 - Passer l’impôt sur les sociétés de 33,3% à 25 %  
 - Création d'emplois francs  baisse de charge importante pour entreprise qui embauche dans les quartiers difficiles  
 - Bonus-malus sur l’assurance-chômage (entreprises avec contrats courts payeront + de charges)  
 - Plancher et plafond pour les indemnités prud'homales en cas de licenciement (plancher = sécurité pour l’employé et plafond = sécurité pour l’employeur)  
 - Publication des noms des entreprises qui ne respectent pas l’égalité salariale femmes / hommes  
 - Imposition des grands groupes de l’Internet sur le chiffre d’affaires réalisé en France
 
Europe :  
 - Instaurer un budget de la zone euro qui financera les investissements communs, aidera les régions les plus en difficulté et «répondra aux crises».  
 - Avancer vers la convergence fiscale, sociale et énergétique. Objectif : atteindre une forte convergence pour dans 10 ans.  
 - Montrer l'exemple avec d'abord des convergences franco-allemande puis regroupant quelques pays.  
 - Avec Allemagne + pays volontaires, création fond européen de défense pour équipements militaires communs et Quartier Général européen  
 - Conventions citoyennes dans toute l’Europe fin 2017 pour redéfinir le projet européen  
 - Lutte contre les abus liés au travail détaché (un an maximum) et redéfinir au niveau européen les règles du détachement pour supprimer la concurrence déloyale.  
 - Accès aux marchés publics européens réservé aux entreprises qui localisent au moins la moitié de leur production en Europe  
 - Lutte contre arrangements fiscaux entre États et entreprises multinationale (ex : Irlande et Apple)  
 - Créer une force de 5000 garde-frontières européens
 
Santé :  
 - Remboursement à 100% par la Sécurité sociale pour les maladies chroniques ou encore pour les lunettes, les prothèses auditives et dentaires à horizon 2022.  
 - Aucun déremboursement pour les médicaments prouvés scientifiquement comme utiles.  
 - Pour les hôpitaux, décloisonner les relations entre le public et le privé, et réformer les tarifications  
 - Vente à l'unité de certains médicaments, ce qui permettrait de réduire le gaspillage et l'automédication.  
 - Multiplier les maisons de santé médicalisées pour mettre fin aux déserts médicaux.  
 - Service sanitaire : les étudiants en santé feront 3 mois de prévention dans les écoles et les entreprises.  
 - +100 euros par mois au minimum vieilleisse et à l’Allocation Adulte Handicapé  
 - Un(e) auxiliaire de vie scolaire stable à tous les enfants handicapés  
 
Education :  
 - Diviser par 2 le nombre d'élèves dans 3000 classes de CP et 3000 classes de CEI dans les zones en difficulté (max 12 élèves par enseignant, qui auront au moins 3 ans d’expérience et une prime de 3000€)  
 - Pour cela il veut embaucher 6000 enseignants sur le quinquennat.  
 - Priorité à l’école primaire, lire et écrire  
 - Augmenter l'autonomie des établissements (primaire, secondaire, lycée) sur le plan pédagogique et sur la gestion des ressources humaines.  
 - -Faire des économies dans le secteur non enseignant et réduire le coût du Baccalauréat en le modernisant : 4 matières obligatoires, les autres validées par contrôle continu.  
 - +80 000 places dans les filières professionnalisantes. En générale très favorable aux filières pro et à l’apprentissage.  
 - Possibilité de parcours bi-langues au collège, de parcours européens  
 - Renforcer l’autonomie des universités (recrutement des enseignants et définitions des formations leurs formations).  
 - Lycée pro et université devront publier leurs résultats (débouchés, salaires, etc.)  
 
Agriculture :  
  - Simplifier et encourager la création d'associations d’organisations de producteurs aux pouvoirs renforcés : elles pourront négocier avec un véritable mandat des agriculteurs des contrats-cadres sur les volumes et le prix du lait.  
  - Lancer un programme d’investissements d’avenir agricole dès le début du quinquennat, sur la période 2017-2022. Cela permettra l’accès à des financements nouveaux pour des projets de modernisation des exploitations ayant un impact positif sur l’environnement, pour des projets de développement, d’activité de transformation et de distribution qui privilégient notamment les circuits courts et les projets coopératifs.  
  - Rémunérer les services environnementaux des agriculteurs « à hauteur de 200 000 euros par an », à travers la création d’un « système de paiement pour services environnementaux ».  
  - Réviser toutes les normes inutiles dans les cinq années à venir (en résumé, supprimer tout ce qui a été surtransposé et simplifier le reste).  
  - Aucune nouvelle norme dans les secteurs agricole, maritime et de la pêche  
  - Permettre un droit à l’erreur, en particulier pour les exploitants agricoles. Ne pas avoir une administration qui sanctionne, mais qui conseille et corrige lors de la première entorse aux normes.  
  - Mettre en place dans le premier pilier de la Pac au niveau européen un "système de subventions contracycliques de garantie sur les prix ou le chiffre d’affaires".
 
Fonctionnement de l’Etat :  
  - Non-remplacement de 120 000 fonctionnaires sur les 500 000 départs à la retraite dans les 5 ans, réinstauration du jour de carence, rémunération au mérite  
  - Loi de moralisation de la vie publique (interdiction de cumuler mandat et activité de conseil, toutes les indemnités soumises à l’impôt, interdiction d'embauche de membres de la famille, interdiction du cumul de plus de trois mandats identiques successifs, pas de casier judiciaire, suppression du régime spécial des retraites)  
  - L’Etat fonctionnera davantage comme une entreprise avec des obligations de résultat : présentation par le président de son bilan une fois par an devant le Congrès et tous les ans chaque ministre passe un entretien pour voir s'il a atteint ses objectifs : si non, il est remplacé.  
  - Renouvellement politique : 1/3 de députés et sénateurs en moins, parité obligatoire, accélération de l'examen des lois et limitation des délais parlementaires, participation citoyenne encouragée.  
  - Service administratifs (permis, carte identité...) au maximum sur internet  
  - Services publics devront afficher leurs résultats en termes de qualité de service  
 
Sécurité - justice – migrants :  
  - 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires  
  - 15 000 nouvelles places de prison  
  - interdire à une personne délinquante de fréquenter le quartier où elle a commis ses délits  
  - Création d'une police de sécurité quotidienne  
  - Toute peine prononcée sera exécutée.  
  - 2% du PIB consacré à l'armée/défense  
  - Raccourcicement des délais de jugement pour petites peines  
  - Demandes d’asile examinées en moins de 6 mois, recours compris. Accueil digne pour réfugiés, reconduite frontière sans délai pour les autres  
 
Environnement écologie :  
  - Garder le cap de la transition énergétique, 50% de nucléaire en 2050  
  - Nouveaux appels d’offres pour les énergies renouvelables dès le début du mandat  
  - Combat contre les perturbateurs endocriniens et les pesticides  
  - Rénovation d'1 million de logements mal isolés  
  - 50% des produits des cantines bio d'ici 2022  
  - Prime de 1000 euros pour acheter un véhicule neuf ou d’occasion moins polluant  
  -  Nucléaire : fermer Fessenheim, puis suivre l’avis de l’ASN pour fermer les centrales au fur et à mesure  
 
Culture :  
  - «Pass Culture» de 500 € pour chaque Français de 18 ans.  
  - Budget culture conservé  
  - Bibliothèques ouvertes en soirée et le week-end  
 
Identité française – religion :  
  - Pas d’interdiction du voile à l’université.  
  - Démantèlement des associations anti-républicaines  
  -  Lutte contre la discrimination = priorité nationale  
  - Maîtrise de la langue française principal critère de l’obtention de la nationalité française.  
 
Diverses mesures :  
  - Nouveau type juridique de société associant les salariés à sa gestion (jusqu'à 50% de représentants de salariés dans le conseil) avec des charges réduites  
  - Couverture du territoire avec fibre ou très haut débit  
  - Alourdir les sanctions contre la fraude fiscale.  
  - Amplifier la lutte contre la fraude aux prestations sociales  
  - Suppression d'un quart des départements et rattachement à la métropole  
  - Procédure accélérée de construction de logements en zone tendue
  - Transparence sur l’attribution des logements sociaux  


 
et bin, il va pas chômer le petit père d'ici la fin de mandat
 [:clooney4]


Message édité par mith sipanatu le 06-05-2019 à 12:00:46

---------------
Croyez-moi sur parole. Tous les penseurs que je nourris ont travaillé pour vous. Vous n'êtes pas en état de repenser toutes leurs difficultés, mais vous pouvez croire les résultats de ces hommes désintéressés et purs.
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Politique

  Macron/LREM - An 3. Toujours pas d'opposant en vue.

 

Sujets relatifs
Création du parti Social-SouverainistePV sur place payant, Combien ?
Achat place concert sur ZePassLogement social et salaire élevé
Petite question credit agricole chéqueProjet de loi MACRON- Et le permis 125?
La France, les ghettos et la politique de logement socialBonjours ,Ou je peux acheter une petite bombe d'azote liquide ?
Stade de france place assise Carré Or 
Plus de sujets relatifs à : Macron/LREM - An 3. Toujours pas d'opposant en vue.


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR