Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
1376 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Sciences

  La sélection sexuelle - sur la piste d'un levier écologique

 



Jusqu'où irez vous pour défendre Coppenhague ?


 
7.7 %
 1 vote
1.  Je suis prêt.
 
 
0.0 %
        0 vote
2.  Je m'apprête en ce moment.
 
 
0.0 %
        0 vote
3.  Oui.
 
 
46.2 %
 6 votes
4.  Non.
 
 
46.2 %
 6 votes
5.  Je me tâte.
 

Total : 16 votes (3 votes blancs)
Ce sondage est clos, vous ne pouvez plus voter
 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

La sélection sexuelle - sur la piste d'un levier écologique

n°21991297
cappa
Posté le 24-03-2010 à 15:37:07  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Aragorn Le Rouge a écrit :

C'est connu en recherche: "Rat is Smart", on préfère bosser avec les rats plutôt que les souris.
 
Sinon comparer un système ovipare à faible taux de natalité (fin je suis pas un pro des dinos :D) à un système vivipare à fort taux de natalité c'est pas très sympa pour les dinos :o


On peut déjà saluer chez les reptiliens le courage d' avoir adopté le système à sang froid. Ce système leur interdit la couvaison in-partibus mais leur permet d'accèder à des tailles gigantesques sans surcoûts et donc sans surconsommation , liés au thermalisme. En effet ces surcoût croissent comme un facteur cubique de la taille puisque le chauffage doit pourvoir à la bonne température d'un volume de corps.  Néamoins les petits mamnifères sont aussi cohérents sur ce point. Disons match dino/rongeurs 15 partout pour cette fois :)
 
 
A part ça , petite remarque d'ordre génétique (code) relatives à la sélection sexuelle :

Citation :

http://hyperdarwin.ifrance.com/pag [...] evo7_a.htm
Darwin découvrit que la sélection naturelle n'expliquait pas tout : à côté de la lutte pour la survie, les espèces déployaient des caractères secondaires dans la compétition pour la reproduction. La sélection sexuelle a l'avantage d'expliquer pourquoi certains attributs ou comportements représentent des handicaps au regard de la survie ; elle éclaire aussi l'origine du dimorphisme sexuel.
 
Autrement dit, la sélection sexuelle est la sélection des caractères qui accroissent les chances de succès sexuel, essentiellement des mâles. Précisons ce point.
 
Si les caractères sexuels secondaires ne sont pas utiles dans la compétition pour la survie, ils se révèlent pourtant efficaces dans la compétition sexuelle, en raison de l'avantage qu'ils procurent à certains mâles au détriment des autres de même espèce. En d'autres termes, la sélection sexuelle s'explique par le fait que les mâles dotés d'attributs sexuels " ornementaux " attirent davantage les femelles et augmentent de ce fait leur aptitude à se reproduire.


Je n'ai pas encore pu consulter l'ouvrage de Ruffié, mais si je m'en tiens à Darwin et je crois sans contradiction avec Ruffié, l'homme développe les attributs de séduction naturels ( l'arsenal de camouflage actif dédié à la sélection sexuelle ) - la femme, non. Ceci dit, la femme développe socialement un art de la parure, ce qui revient pour elle à se doter d'attributs ( factices ) de séduction active. Comme un paon qui achèterait ses plumes chez Prisunic. Ces parures sont toutefois sans nécessité biologique, le rôle actif dans la séduction étant distribué au mâle. :o  Le rôle de la femme n'en est pas diminué globalement puisqu'elle prend en charge à 100% des étapes de la  reproduction toutes plus cruciales les unes que les autres. En résumé on observe un partage équitable sur la durée :

  • 100% de séduction pour le mâle,  
  • 50% mâle-femelle pour la vie en couple,  
  • 100% pour la reproduction pour la femelle.

Etant donné les coûts énergétiques à chaque étape, un organisme sexué qui ne répartirait pas les tâches sombrerait dans le dispendieux et la vie chère.  
 [:chatte de garde]  
 
Ceci étant posé,  2 remarques qui pèsent pour l'écologie :  

  • Primo - Le comportement social développé par la femme pour accéder à la séduction active, n'est pas nécessaire au sens biologique dru (point de vue naturaliste). C'est un plus, social.
  • Secondo - Le comportement social développé par la femme pour accéder à la séduction active, est coûteux - en temps,  en ressources.


Ceci m'amène en conclusion à noter que les effets globaux du comportement social sont difficiles à maîtriser. Ces comportements à l'échelle individuelle sont discrétionnaires, dépendant de l'utilisateur final. Mais les répercutions globales affectent l'ensemble de la population. Je me cantonne ici à ce qui touche à la séduction.
 
La sélection sexuelle 100% naturelle qui opère chez l'homme est gérée par les principes sélectifs du darwinisme, et peut être considérée comme économique du fait qu'elle est incorporée dans la machinerie biologique. Par contre on est pas assuré  de la compatibilité avec l'écologie et l'évolution sur le long terme du comportement artéfactuel qui émule la sélection sexuelle. On observe en effet que les industries du domaine de la parure au sens large pratiquent la surenchère.  
Cause : le besoin étant inessentiel à la base, la production dédiée à la séduction ne dépend que du consommateur, et de ce fait toutes les techniques de marketing sont efficaces :sweat: . Le marché finit par crouler sous une pléthore de produits (souvent chimiques avec des prétentions aussi douteuses que le "rajeunissement" ).  
 
Pendant ce temps ...  
la population croît
,
 les hommes eux-mêmes (mâles) tendent à devenir des cibles de plus en plus faciles du marché de la beauté industrielle, les produits leur étant destinés étant les mêmes que ceux à destination des femmes avec un emballage différent (opération rentable s'il en est pour l'industriel). Phénomène dispendieux, redondant avec la sélection sexuelle sinon contradictoire.  
 
Ce qui se passera disons à l'horizon 2024 - si on extrapole - c'est que les comportements de séduction basées sur l'industrie devront être remis en cause, la polution générée à cette fin étant sans fondement.  
 
Il est donc important de bien définir aujourd'hui ce qui est nécessaire, ou utile, à la femme comme à l'homme dans ce domaine. Cette interrogation aujourd'hui raisonnable pourrait devenir de plus en plus pénible si elle devait n'être posée qu'au moment de l'urgence, exigeant une réversion de comportements ancrés.  
 
http://i43.tinypic.com/fjp542.png
Dans cette description le code génétique (1) doit être plus simple que le code génétique (2). Il économise le codage du camouflage actif de l'homme en bête qui pique.
 
En outre ces comportements ancrés factices renforcent l'idée de pouvoir lié à l'argent, lui-même on ne peut plus factice, et ce à cause du prix des produits industriels dédiés à la séduction - prix maximums car la séduction donne idéalement prise au marketing. Cette dernière remarque souligne la supériorité évolutive de la femme démunie, qui fonde sa séduction sur l'art le plus subltil (touches légères de maquillage, coiffure.etc..) plutôt que sur l'industrie (tartines de crèmes, colifichets.etc..) C'est vraiment peu de dire que le bourgeois fait véritablement office de mauvais élève de l'évolution.  :o  
 
http://i40.tinypic.com/k46lbt.gif
Produits chimiques - Colifichets - Sacrifice des animaux à des fins de séduction -  
Exploitation humaine dans les usines ou/et dans les mines d'extraction de minéraux

 
http://i40.tinypic.com/8vsw90.gif
Deux usages des cosmétiques totalement écolo-différents
 [:hahaette]
 
En conclusion de ce paragraphe, on voit donc que la plus vile des choses, la sélection sexuelle, et ses caractères secondaires apparemment fantaisistes, sont du sérieux et efficaces en terme évolutif.  
 
Donc je me demande si on ne pourrait pas trouver là matière à réaliser force économie de ressources for the future generation comme on dit. Dans le cas contraire, la surpopulation accentuera sous peu la pollution due aux comportements en marge de l'évolution au sens de Darwin, ce qui serait quand même dommage . C'est mieux de vivre au propre :/


Message édité par cappa le 24-03-2010 à 17:20:14

---------------
Tester le 1er multisondage HFR ---> MULTISONDAGE.
mood
Publicité
Posté le 24-03-2010 à 15:37:07  profilanswer
 

mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Sciences

  La sélection sexuelle - sur la piste d'un levier écologique

 

Sujets relatifs
Nouvelle piste dans la lutte contre AlzheimerTopic Votre experience sexuelle la plus "Osée"
Aliments à faible impact écologiqueMisere sexuelle / frustration sexuelle venez débattre
Recherche informations architecture écologiqueOù trouver de la peinture écologique ? (pour peindre des murs)
Ma selection de livres amusants à offrir à NoëlL'élan écologique fait-il régresser la société ?
Rouler Ecologique et Economique - Quelles solutions ?Un bon site de selection de programme TV ?
Plus de sujets relatifs à : La sélection sexuelle - sur la piste d'un levier écologique


Copyright © 1997-2018 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR