Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
2057 connectés 

 

 

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  385  386  387  ..  399  400  401  402  403  404
Auteur Sujet :

Topic grossesse - questions, déroulement, discussions

n°50098015
LOursPd
Posté le 19-06-2017 à 11:26:56  profilanswer
 

Reprise du message précédent :

Tillow a écrit :

D'ailleurs, celles qui ont accouché il y a quelques mois, comment vous voyez votre accouchement, rétrospectivement ?
Moi ça s'est vraiment beaucoup estompé, c'est fou de voir à quel point on oublie la fatigue et la douleur.
Idem pour les premières semaines, c'est encore un peu vif (la douleur du début de l'allaitement, notamment), mais je ne suis plus du tout "dedans".
Par contre, le souvenir de ce que j'en ai chié pendant la grossesse est encore bien là, notamment le stress, les nausées et l'inconfort permanent des derniers mois. Globalement, la perspective d'une seconde grossesse me bloque beaucoup plus que la perspective d'un second accouchement...


 
j'ai accouché en aad, c'est à dire chez moi avec une sage-femme formée aux accouchements physio. ça me tenait très à coeur, et merci de ne pas troller sur le sujet.  
c'est réservé aux grossesses non patho, quand absolument tout est aussi parfait que possible.  
le but d'un aad c'est de n'avoir aucun geste médical pendant l'accouchement. tout s'est extrêmement bien passé (sauf la douillance des contractions de dilatation du col, sa mère la pute), j'ai accouché dans le silence, le noir, c'est moi qui ai sorti ma fille sans souci ni douleur particulière. la sage-femme n'a pris le bébé qu'une fois que l'expulsion a été terminée, elle me l'a posée sur le coeur et c'était absolument magique, mais ça l'est pour quasi tout le monde, je suis pas à part.  
par contre mon placenta n'est pas descendu tout de suite, il aurait fini par le faire mais on en a discuté et on a choisi d'aller à la maternité (deux minutes de trajet, de toute façon quand le domicile est trop loin tu ne peux pas faire d'aad).  
perso ça m'a traumatisée de voir des urgentistes chez moi, dans ma bulle. ça reste.  
j'en ai discuté avec la sage-femme, les urgentistes et d'autres personnes qui m'ont vue à la mater. il n'y a jamais eu d'urgence, d'ailleurs les mecs discutaient en bas avec mon conjoint, ils causaient jeu de plateau et ont fait des papouilles aux chats. mais moi je l'ai pas vécu comme ça.  
à la mater les soignants sont venus à peu près tous discuter d'aad, ça les intéressait beaucoup, à part une salope dont j'ai parlé sur papa mamans, qui m'a dit que j'avais refilé le tétanos à mon bébé parce que j'avais du couper le cordon avec un couteau de cuisine. the fuck.  
je SAIS que tout était tranquille et que les gens étaient tous bienveillants, qu'il n'y a eu aucun raté, mais je ressens toujours l'angoisse de voir de grands mecs et de grandes nanas monter les escaliers avec leurs pompes de sécurité. après, me connaissant, un accouchement en maternité aurait été plus problématique à gérer pour moi que trois costauds qui entrent et rigolent avec mon conjoint.  
 
bref. tout mon accouchement est dans la zone animale de mon cerveau, je n'ai rien intellectualisé, je n'ai que très peu de souvenirs, mais ça ça a été un passage vécu autrement, je m'en souviens de façon plus "classique". tout le reste est... je sais pas où. ailleurs. par contre je suis bien emmerdée pour un prochain accouchement, parce que je ne veux pas revivre ça et que je ne vois pas comment faire ni où accoucher, du coup.  
et il est question de nouvelle grossesse, là, perso ça me dirait bien mais mon niveau de fatigue est déjà assez élevé, j'ai du mal à me voir enceinte avec mes journées actuelles.

mood
Publicité
Posté le 19-06-2017 à 11:26:56  profilanswer
 

n°50098067
wildmary
You make my heart sing
Posté le 19-06-2017 à 11:30:14  profilanswer
 

Moi je suis aussi repassée au gel crème ultra hydratant Lipikar de Laroche-Posay, c'est celui que j'utilisais depuis ses problèmes d'eczéma et de peau sèche.


---------------
Vivre est dangereux pour la santé. - Si ça a l'air trop beau pour être vrai, c'est que ça l'est
n°50098070
Solera
Posté le 19-06-2017 à 11:30:39  profilanswer
 

Gugus2000 a écrit :

J'ai un nourisson d'un mois qui a l'air de pas trop apprecier la chaleur et qui a des petit boutons qui semblent etre des boutons de chaleur
Pourtant dans la maison le matin il fait 22/23 et le soir 26.
Avec la vague de chaleur ca va surement augmenter.
 
J'avais pas l'impression que c'etait des temperatures hautes pourtant.
 
Ca se passe comment chez vous ?


 
Tres frequent les petits boutons de chaleurs, surtout aux endroits où il y a transpiration ...

n°50098389
Tillow
Knit fast, die warm.
Posté le 19-06-2017 à 11:51:22  profilanswer
 

Gugus2000 a écrit :

J'ai un nourisson d'un mois qui a l'air de pas trop apprecier la chaleur et qui a des petit boutons qui semblent etre des boutons de chaleur
Pourtant dans la maison le matin il fait 22/23 et le soir 26.
Avec la vague de chaleur ca va surement augmenter.

 

J'avais pas l'impression que c'etait des temperatures hautes pourtant.

 

Ca se passe comment chez vous ?


Avec la chaleur, l'humidité et le frottement ils ont vite la peau qui morfle. Moi je savonne, je tamponne doucement pour sécher et je mets du liniment :)


---------------
Dans un grand bol de strychnine, délayez de la morphine.
n°50098404
Josette8
Tu me le revaudras de sitôt !
Posté le 19-06-2017 à 11:52:08  profilanswer
 

Lours, j'ai peut être mal compris, mais pourquoi ne pas refaire un accouchement à domicile ?

n°50098532
Boucher-a-​pied
Posté le 19-06-2017 à 11:59:09  profilanswer
 

Tillow a écrit :


 
Ma gynéco m'avait dit tous les deux jours pour laisser le temps aux têtard de repousser :p
 


 
Trop dur  :whistle:

n°50098597
Tillow
Knit fast, die warm.
Posté le 19-06-2017 à 12:05:20  profilanswer
 

LOursPd a écrit :


 
j'ai accouché en aad, c'est à dire chez moi avec une sage-femme formée aux accouchements physio. ça me tenait très à coeur, et merci de ne pas troller sur le sujet.  
c'est réservé aux grossesses non patho, quand absolument tout est aussi parfait que possible.  
le but d'un aad c'est de n'avoir aucun geste médical pendant l'accouchement. tout s'est extrêmement bien passé (sauf la douillance des contractions de dilatation du col, sa mère la pute), j'ai accouché dans le silence, le noir, c'est moi qui ai sorti ma fille sans souci ni douleur particulière. la sage-femme n'a pris le bébé qu'une fois que l'expulsion a été terminée, elle me l'a posée sur le coeur et c'était absolument magique, mais ça l'est pour quasi tout le monde, je suis pas à part.  
par contre mon placenta n'est pas descendu tout de suite, il aurait fini par le faire mais on en a discuté et on a choisi d'aller à la maternité (deux minutes de trajet, de toute façon quand le domicile est trop loin tu ne peux pas faire d'aad).  
perso ça m'a traumatisée de voir des urgentistes chez moi, dans ma bulle. ça reste.  
j'en ai discuté avec la sage-femme, les urgentistes et d'autres personnes qui m'ont vue à la mater. il n'y a jamais eu d'urgence, d'ailleurs les mecs discutaient en bas avec mon conjoint, ils causaient jeu de plateau et ont fait des papouilles aux chats. mais moi je l'ai pas vécu comme ça.  
à la mater les soignants sont venus à peu près tous discuter d'aad, ça les intéressait beaucoup, à part une salope dont j'ai parlé sur papa mamans, qui m'a dit que j'avais refilé le tétanos à mon bébé parce que j'avais du couper le cordon avec un couteau de cuisine. the fuck.  
je SAIS que tout était tranquille et que les gens étaient tous bienveillants, qu'il n'y a eu aucun raté, mais je ressens toujours l'angoisse de voir de grands mecs et de grandes nanas monter les escaliers avec leurs pompes de sécurité. après, me connaissant, un accouchement en maternité aurait été plus problématique à gérer pour moi que trois costauds qui entrent et rigolent avec mon conjoint.  
 
bref. tout mon accouchement est dans la zone animale de mon cerveau, je n'ai rien intellectualisé, je n'ai que très peu de souvenirs, mais ça ça a été un passage vécu autrement, je m'en souviens de façon plus "classique". tout le reste est... je sais pas où. ailleurs. par contre je suis bien emmerdée pour un prochain accouchement, parce que je ne veux pas revivre ça et que je ne vois pas comment faire ni où accoucher, du coup.  
et il est question de nouvelle grossesse, là, perso ça me dirait bien mais mon niveau de fatigue est déjà assez élevé, j'ai du mal à me voir enceinte avec mes journées actuelles.


Merci de partager ça avec nous, personnellement, je respecte totalement ça  [:implosion du tibia]  
J'a un tout petit peu vécu ce que tu décris (la sensation de bulle pendant les contractions), c'était honnêtement une sensation assez dingue d'être à la fois hyper loin et complètement focalisée sur mon bébé, j'aurais aimé pouvoir le prolonger, mais j'avais trop peur de la douleur pour refuser la péri. En tout cas, j'avais bien conscience de vivre un truc exceptionnel et, même si ça peut paraître assez dingue, je me souviens m'être dit qu'il fallait que j'en profite à fond.
Une fois la péri posée, on n'est plus maîtresse de ce qui se passe et il faut se laisser guider par les médecins et les SF, bon moi en plus j'ai perdu connaissance donc il ont vraiment fliqué la suite de mon accouchement mais sur le moment j'étais dépassée et vraiment épuisée donc bien reconnaissante qu'ils s'occupent de moi.
 
Le fait que tu aies eu un retard de l'évacuation du placenta crée un précédent qui t'oblige à accoucher en mater, la prochaine fois ?


---------------
Dans un grand bol de strychnine, délayez de la morphine.
n°50098672
Tillow
Knit fast, die warm.
Posté le 19-06-2017 à 12:11:57  profilanswer
 

By the way, j'en profite pour dire que je suis super contente de discuter avec vous, les gens, parce qu'on a plein d'histoires très différentes - AAD, accouchement en mater, césarienne programmée, péri ou pas, etc. - mais que ça reste vachement ouvert et sans jugement, c'est vraiment chouette et, perso, ça m'a apporté beaucoup sur un domaine auquel je ne connaissais rien du tout et qui me passionne maintenant  [:atsuko]  
J'vous kiffe  [:fleur_bisou]


---------------
Dans un grand bol de strychnine, délayez de la morphine.
n°50098812
Solera
Posté le 19-06-2017 à 12:25:03  profilanswer
 

LOursPd a écrit :


 
j'ai accouché en aad, c'est à dire chez moi avec une sage-femme formée aux accouchements physio. ça me tenait très à coeur, et merci de ne pas troller sur le sujet.  
c'est réservé aux grossesses non patho, quand absolument tout est aussi parfait que possible.  
le but d'un aad c'est de n'avoir aucun geste médical pendant l'accouchement. tout s'est extrêmement bien passé (sauf la douillance des contractions de dilatation du col, sa mère la pute), j'ai accouché dans le silence, le noir, c'est moi qui ai sorti ma fille sans souci ni douleur particulière. la sage-femme n'a pris le bébé qu'une fois que l'expulsion a été terminée, elle me l'a posée sur le coeur et c'était absolument magique, mais ça l'est pour quasi tout le monde, je suis pas à part.  
par contre mon placenta n'est pas descendu tout de suite, il aurait fini par le faire mais on en a discuté et on a choisi d'aller à la maternité (deux minutes de trajet, de toute façon quand le domicile est trop loin tu ne peux pas faire d'aad).  
perso ça m'a traumatisée de voir des urgentistes chez moi, dans ma bulle. ça reste.  
j'en ai discuté avec la sage-femme, les urgentistes et d'autres personnes qui m'ont vue à la mater. il n'y a jamais eu d'urgence, d'ailleurs les mecs discutaient en bas avec mon conjoint, ils causaient jeu de plateau et ont fait des papouilles aux chats. mais moi je l'ai pas vécu comme ça.  
à la mater les soignants sont venus à peu près tous discuter d'aad, ça les intéressait beaucoup, à part une salope dont j'ai parlé sur papa mamans, qui m'a dit que j'avais refilé le tétanos à mon bébé parce que j'avais du couper le cordon avec un couteau de cuisine. the fuck.  
je SAIS que tout était tranquille et que les gens étaient tous bienveillants, qu'il n'y a eu aucun raté, mais je ressens toujours l'angoisse de voir de grands mecs et de grandes nanas monter les escaliers avec leurs pompes de sécurité. après, me connaissant, un accouchement en maternité aurait été plus problématique à gérer pour moi que trois costauds qui entrent et rigolent avec mon conjoint.  
 
bref. tout mon accouchement est dans la zone animale de mon cerveau, je n'ai rien intellectualisé, je n'ai que très peu de souvenirs, mais ça ça a été un passage vécu autrement, je m'en souviens de façon plus "classique". tout le reste est... je sais pas où. ailleurs. par contre je suis bien emmerdée pour un prochain accouchement, parce que je ne veux pas revivre ça et que je ne vois pas comment faire ni où accoucher, du coup.  
et il est question de nouvelle grossesse, là, perso ça me dirait bien mais mon niveau de fatigue est déjà assez élevé, j'ai du mal à me voir enceinte avec mes journées actuelles.


 
intéressant ce parcours.
 
Moi j'ai fait un accouchement avec une sage-femme formée aux accouchemens pyshios, mais pas à la maison, mais en maison de naissance rattachée à une clinique. Je voulais un accouchement le + physio possible mais je ne me sentais pas de faire ca à la maison. S il y avait eu un probleme, je pourvais repasser en maternité classique à tout moment.
 
Au final, ca a failli ne pas se faire parce que ma fille est née à 37SA, et si cela avait été la veille, je n'aurais pas pu accoucher là-bas.
Tout s'est bien passé finalement, meme si ca a duré tres longtemps. Je ne voulais pas la peri, je n avais pas envisager dans quelle position je voulais accoucher, cela a été un peu animal aussi, j ai juste fait comme je le sentais. J ai au final accouché sur un grand lit rond, j'ai été cherche le bebe moi-meme.
 
Pour mon fils, vu que la fin de grossesse a été compliquée (hydramnios) et qu il y avait des risques pour le bebe, je n'ai pas pu renouveller l; experience.
 
Apres un premier accouchement physio sans peri, j ai fait accouchement déclenché avec peri :P
J'aurais voulu tester sans, mais comme les contractions n'étaient pas les miennes (déclenchees donc), je n arrivais pas à bien les gerer ... La sage-femme qui m a accouché la premiere fois m a dit que j avais bien fait car je n aurais pas reussi à gerer des contractions de cette sorte.
 
Au final 2 accouchements tres differents. Bien sur, j aurais préféré faire 2 fois de façon physio, mais j'ai n'ai aps eu le choix, et il fallait faire au mieux pour le bebe  :jap:  

n°50098965
christine9​72
Posté le 19-06-2017 à 12:41:28  profilanswer
 

Du coup après coup tu as quel type de souvenir de ton 2e accouchement par rapport à ton 1e?  
Est ce que dans ton esprit il y a plus de "sentiments négatifs" autour ou au final tout s'est lissé et tu as réussi à en conserver un sentiment plutôt positif malgré le fait que tu n'aies pas eu ton accouchement physio et que l'on t'a posé une peri?

mood
Publicité
Posté le 19-06-2017 à 12:41:28  profilanswer
 

n°50099026
ptitelunat​ik
Oups
Posté le 19-06-2017 à 12:49:15  profilanswer
 

Gugus2000 a écrit :

J'ai un nourisson d'un mois qui a l'air de pas trop apprecier la chaleur et qui a des petit boutons qui semblent etre des boutons de chaleur
Pourtant dans la maison le matin il fait 22/23 et le soir 26.
Avec la vague de chaleur ca va surement augmenter.
 
J'avais pas l'impression que c'etait des temperatures hautes pourtant.
 
Ca se passe comment chez vous ?


 
Pareil ici boutons de chaleur.
 
Moi le dernier accouchement a été déclenché à cause de l'hydramnios et finalement je l'ai très bien vécu. J'ai essayé de profiter du moment  :D  


---------------
"C'est ou noir ou blanc mais pas dalmatien !" David de Top Chef
n°50099080
Dolores
Posté le 19-06-2017 à 12:55:07  profilanswer
 

Tillow a écrit :

D'ailleurs, celles qui ont accouché il y a quelques mois, comment vous voyez votre accouchement, rétrospectivement ?

Moi je suis super déçue d'avoir pris la péridurale. En fait je suis déçue que lorsque j'ai paniqué, personne n'ait essayé de vraiment me rassurer et de me proposer autre chose (n'importe quoi genre aller dans le bain, faire du ballon ou que sais-je).  
À part ça, ça va. J'avoue que je suis moins dans le "putain plus jamais ça" comme juste après l'accouchement. :d

n°50099121
Tillow
Knit fast, die warm.
Posté le 19-06-2017 à 12:58:42  profilanswer
 

Dolores a écrit :

Moi je suis super déçue d'avoir pris la péridurale. En fait je suis déçue que lorsque j'ai paniqué, personne n'ait essayé de vraiment me rassurer et de me proposer autre chose (n'importe quoi genre aller dans le bain, faire du ballon ou que sais-je).  
À part ça, ça va. J'avoue que je suis moins dans le "putain plus jamais ça" comme juste après l'accouchement. :d


C'est vrai que c'est dommage qu'ils ne t'aient pas plus soutenue, surtout que, dans mon souvenir, tu avais pu discuter avec eux de ce que tu voulais pour ton accouchement...
Et pareil, le "plus jamais ça est fini" :)


---------------
Dans un grand bol de strychnine, délayez de la morphine.
n°50099128
Dolores
Posté le 19-06-2017 à 12:59:29  profilanswer
 

Boucher-a-pied a écrit :

Question sans doute con mais il y a t'il beaucoup de personnes qui calculent vraiment le jour d'ovulation avec prise de température etc pour se donner le maximum de chance ?

Je l'ai fait au bout de 8 mois je crois. Au deuxième cycle ça a pris. Au final, sur les deux cycles que j'ai fait, le premier j'ai ovulé genre au 17ème jour et le deuxième au 13ème.  

n°50099193
Dolores
Posté le 19-06-2017 à 13:07:17  profilanswer
 

Tillow a écrit :

C'est vrai que c'est dommage qu'ils ne t'aient pas plus soutenue, surtout que, dans mon souvenir, tu avais pu discuter avec eux de ce que tu voulais pour ton accouchement...
Et pareil, le "plus jamais ça est fini" :)

Non, j'avais fait mon plan de naissance mais on n'a pu le donner qu'une fois dans la chambre avec péridurale tellement ça a été vite avant... Je suis surtout blasée parce que pendant le temps où l'anesthésiste me disait de pas bouger, je gérais super bien les contractions.  
 
Et sinon, perso ça sera plus jamais ça mais c'est pas lié à l'accouchement. :d

n°50099245
Solera
Posté le 19-06-2017 à 13:12:54  profilanswer
 

christine972 a écrit :

Du coup après coup tu as quel type de souvenir de ton 2e accouchement par rapport à ton 1e?  
Est ce que dans ton esprit il y a plus de "sentiments négatifs" autour ou au final tout s'est lissé et tu as réussi à en conserver un sentiment plutôt positif malgré le fait que tu n'aies pas eu ton accouchement physio et que l'on t'a posé une peri?


 
Disons qu'idealement j aurais préféré avoir le meme accouchement c est sur (bon, un peu moins long ca aurait été bien aussi).
Apres, j'ai eu quelques semaines pour me faire à l'idée (en gros apres la 3eme écho on a vu le probleme et on m'a dit au debut du 8eme mois que cela ne serait pas possible en maison de naissance, j'ai été déclenchée à 38SA).
Je me suis dit que de toute façon, c'était pour le bien du bebe, et que je n'avais pas le choix, je n'ai pas vécu ca comme un échec (je suis plutot contente de moi sur ce coup-là, me connaissant j aurais eu tendance à culpabiliser).
Pour la peri, j'ai voulu tenter de faire sans aussi, mais les contractions sont arrivées tellement vite (quand elles sont arrivées, 24h apres le declenchement) que, autant pour ma fille j'arrivais à les gerer (en marchant notamment). Là j'avais un monito, je ne pouvais pas marcher et du coup cela me faisait atrocement mal.
Donc quand on m a demandé la peri, j ai dit oui. En plus j'étais toute seule, mon conjoint s'occupait de ma fille, donc je n'avais pas de support.
 
Au final, tout s est bien passé malgré les inquietudes, et je n'ai pas de regrets. Je n'ai pas eu le choix, j ai fait au mieux pour tout le monde  :jap:  

n°50099910
Glasfolle
Posté le 19-06-2017 à 14:03:15  profilanswer
 

Tillow a écrit :

D'ailleurs, celles qui ont accouché il y a quelques mois, comment vous voyez votre accouchement, rétrospectivement ?
Moi ça s'est vraiment beaucoup estompé, c'est fou de voir à quel point on oublie la fatigue et la douleur.
Idem pour les premières semaines, c'est encore un peu vif (la douleur du début de l'allaitement, notamment), mais je ne suis plus du tout "dedans".
Par contre, le souvenir de ce que j'en ai chié pendant la grossesse est encore bien là, notamment le stress, les nausées et l'inconfort permanent des derniers mois. Globalement, la perspective d'une seconde grossesse me bloque beaucoup plus que la perspective d'un second accouchement...


 
Accouchement il y a 18 mois déjà, et pour moi c'est plutôt l'inverse : une nouvelle grossesse ne me gênerait pas plus que ça, si elle est comme la première. Je suis partie en vacances à l'étranger à presque 6 mois, j'ai pu bosser jusqu'au bout, me balader comme d'habitude, mis à part le diabète ça s'est très bien passé. Et encore, le diabète a permis de limiter la casse niveau prise de poids, donc c'était un mal pour un bien. La période la plus "compliquée" a été la semaine à Barcelone sans toucher au pata negra et autres joyeusetés, c'est pour dire  :whistle:  
 
Par contre, un autre accouchement... nope  [:cesareborgia]  
Il a été un peu compliqué, mais rien de terrible non plus (juste forceps et révision utérine), mais ni mon mari ni moi avons envie d'y repasser. Heureusement qu'on en veut qu'un !

n°50100256
Tillow
Knit fast, die warm.
Posté le 19-06-2017 à 14:25:50  profilanswer
 

Glasfolle a écrit :


 
Accouchement il y a 18 mois déjà, et pour moi c'est plutôt l'inverse : une nouvelle grossesse ne me gênerait pas plus que ça, si elle est comme la première. Je suis partie en vacances à l'étranger à presque 6 mois, j'ai pu bosser jusqu'au bout, me balader comme d'habitude, mis à part le diabète ça s'est très bien passé. Et encore, le diabète a permis de limiter la casse niveau prise de poids, donc c'était un mal pour un bien. La période la plus "compliquée" a été la semaine à Barcelone sans toucher au pata negra et autres joyeusetés, c'est pour dire  :whistle:  
 
Par contre, un autre accouchement... nope  [:cesareborgia]  
Il a été un peu compliqué, mais rien de terrible non plus (juste forceps et révision utérine), mais ni mon mari ni moi avons envie d'y repasser. Heureusement qu'on en veut qu'un !


Faut quand même être un peu maso pour se mettre en situation de bouffer du pata negra alors qu'on est enceinte ! :D
Révision utérine, quand même  [:cerveau fearyaya]


---------------
Dans un grand bol de strychnine, délayez de la morphine.
n°50100271
CoccYnelle​uH
Posté le 19-06-2017 à 14:26:52  profilanswer
 

c'est quoi ? c'est quand on te met le bras dedans comme dans une vache ?


---------------
Mon flickr spé animaux de compagnie (- tata ginette staÿle -)
n°50100317
Glasfolle
Posté le 19-06-2017 à 14:30:24  profilanswer
 

Bon j'ai été anesthésiée donc ça allait, mais c'est vrai que je suis une petite nature :D
C'était plus bizarre que douloureux, j'entendais le gynéco et l'anesthésiste parler de leurs futures vacances mais je ne pouvais pas réagir.  
A un moment, pendant qu'il me recousait, le gynéco a dit à l'anesthésiste : "Fais-la revenir". Évidemment j'ai commencé à bien douiller, donc rythme cardiaque qui s'emballe, donc "Non refais-la partir". Puis je suis revenue complètement à moi quand c'était fini.  
La sale impression de n'être qu'un bout de viande :D
Finalement je crois que c'est ça qui me laisse le plus mauvais souvenir.  
Pendant ce temps, le papa était dehors avec son bébé de 30 minutes dans les bras, il avait peur que je fasse une hémorragie. La demi-heure la plus longue de sa vie selon lui !

n°50100322
Glasfolle
Posté le 19-06-2017 à 14:30:53  profilanswer
 

CoccYnelleuH a écrit :

c'est quoi ? c'est quand on te met le bras dedans comme dans une vache ?


 
Oui  [:moutrave]  
 
 [:clooney41]

n°50100350
CoccYnelle​uH
Posté le 19-06-2017 à 14:33:10  profilanswer
 

[:arkin]


---------------
Mon flickr spé animaux de compagnie (- tata ginette staÿle -)
n°50100354
Tillow
Knit fast, die warm.
Posté le 19-06-2017 à 14:33:23  profilanswer
 

CoccYnelleuH a écrit :

c'est quoi ? c'est quand on te met le bras dedans comme dans une vache ?


[:rofl]
Le pire c'est que c’est ça :lol:


---------------
Dans un grand bol de strychnine, délayez de la morphine.
n°50100382
Tillow
Knit fast, die warm.
Posté le 19-06-2017 à 14:36:05  profilanswer
 

J'imagine la discussion avec les collègues du boulot :
 [:hades113] "Nan mais vous les meufs, vous vous occupez pas de l'entretien de votre bagnole, c'est toujours à vos mecs de les mettre en révision :o
-  [:mestraim] Darling, quand tu aura passé une révision utérine, tu reviendras te plaindre  [:dolores:3] "


---------------
Dans un grand bol de strychnine, délayez de la morphine.
n°50100409
CoccYnelle​uH
Posté le 19-06-2017 à 14:37:38  profilanswer
 

perso, je met ma voiture en révision toute seule :o
faut que je la fasse d'ailleurs.


---------------
Mon flickr spé animaux de compagnie (- tata ginette staÿle -)
n°50103096
MotherMucc​a
Posté le 19-06-2017 à 18:09:57  profilanswer
 

J'ai toujours une vision idéalisée de mon accouchement et des semaines qui ont suivies (si on met à part certaines personnes relous de la famille), un moment très fort émotionnellement, à un tel point, que j'aurai dit oui à un troisième à peine quelques semaines après l'accouchement [:tinostar]
 
Maintenant, j'avoue que je saurai vraiment si j'ai envie d'un troisième quand les filles auront 2 ou 3 ans ; pour le moment, tout se passe très bien, mais je ne sais pas si on arrivera à gérer aussi bien une fois que j'aurai repris le boulot, quand elles gambaderont et deviendront des pipelettes :o
La grossesse a été contraignante aussi, j'ai été arrêtée très tôt, alitée, mon ventre a rapidement été imposant, lourd. J'ai toujours une petite nostalgie quand je croise une femme enceinte dans la rue ou autre, ça me renvoie à toutes ces semaines où j'ai été enfermée, ennuyée, fatiguée, résignée...
Et physiquement, même si j'ai perdu très rapidement le poids pris, mon corps reste marqué, déformé dans des proportions que je n'imaginais pas être possibles.  
 
Pas d'appréhension pour un autre accouchement, mais beaucoup pour une grossesse, même si ça pourrait me sembler bien différent avec une grossesse plus "simple".  
Par contre, un accouchement d'une grossesse simple, pas d'une grossesse gémellaire : plus jamais je vis ça, la naissance de J2 a été compliquée. Je crois que je n'avais pas raconté la façon dont ça s'était passé d'ailleurs... (Alerte gros pavé)
 
 

Spoiler :

Je savais plusieurs mois avant l'accouchement que je serai (surement) déclenchée, et la façon dont ça se passerait compte-tenu de la position des jumelles : naissance de la première classique (tête en bas), la seconde (en position de siège décomplété : elle avait donc les pieds au niveau de la tête, la tête en haut) se verrait tirée par les pieds par le gynéco, "le chemin sera déjà tout tracé par J1". J2 naitrait tel un veau, en clair [:corniofulgur:1] :o
 
Dans la pratique, il s'est passé 40h entre le début du déclenchement et leur naissance, j'étais préparée quant au fait que ça puisse s'éterniser.
La naissance de J1 a été parfaite, j'étais "dans une bulle" malgré une assemblée conséquente dans la pièce (on devait être une douzaine), l'ambiance était très sereine, bienveillante et malgré les douleurs (la péridurale n'a pas hyper bien fonctionné y compris durant la délivrance - elle a fonctionné correctement entre 4 et 8 de dilatation en gros [:tinostar]), je me souviens de chaque minute, et je me souviens aujourd'hui encore parfaitement de la douleur, et j'espère que ça restera ancré encore longtemps dans ma mémoire ; c'était une forme de "douleur saine", je sentais qu'en poussant sur cette douleur, j'amenais ma fille vers sa naissance.
Je l'ai vue quelques secondes, je n'ai pas eu le temps de réaliser quand on me l'a présentée et je suis restée perplexe devant elle, à un tel point qu'une sage-femme m'a dit, devant mon manque de réaction, : "faites-lui un bisou !". Je me suis exécutée, tel un robot, dénuée d'émotions, j'avais en tête que ce n'était pas terminé, pas que j'étais devenue malgré tout mère.
 
J2 s'est retrouvée avec d'un coup plus de place donc elle s'est mise à gigoter, et à vouloir naitre... par le bras. La gynéco devait donc ressortir son bras, pour rentrer celui de ma fille, remettre son bras et à tâtons, retrouver les jambes de J2. Et bien ces 6 longues minutes avec un bras à l'intérieur - et mon ventre qui se déformait au gré des mouvements de J2 et du bras de la gynéco, ça a marqué monsieur ça :D -, elles sont très confuses dans mon esprit, j'étais trop concentrée sur ma respiration, de façon à pouvoir supporter cette douleur d'une telle violence. Et quand enfin la gynéco a réussi à attraper les pieds et à la tirer vers l'extérieur, le chemin n'était pas du tout tracé, il a fallu mes dernières forces pour sortir sa tête bloquée à l'intérieur... J'ai quand même eu le temps de me représenter la scène, avant de pousser du plus fort que je pouvais.
 
J2 est née chaos, et les jours qui ont suivi, elle avait un avant bras et un pied noirs...  
J'ai un peu l'impression de ne pas avoir pu vivre pleinement sa naissance, de ne pas avoir profité de chaque seconde, je n'étais plus moi-même, plus vraiment dans un état de pleine conscience, j'étais trop occupée à "respirer pour elle", la seule chose que j'arrivais à peu près à faire (de toute façon, on me demandait juste de ne pas bouger :o). D'ailleurs, cette douleur-là, il m'est impossible de me la représenter, je me souviens uniquement que sur le moment, elle était d'une violence qui me semblait extrême et que j'étais dans une forme d'état second.
Et parce que ce n'était pas terminé, la gynéco a dû venir récupérer à la main le placenta et vérifier qu'il n'en restait aucun morceau, et m'a recousue. Moi qui pensais que le plus dur était passé, je m'étais trompée, c'était aussi douloureux, comme si tout se passait à vif : je sentais l'aiguille percer ma peau, puis percer le second lambeau de peau, le fil coulissant et le nœud venant serrer les chairs, j'essayais de ne pas me tortiller malgré la douleur. Le spray anesthésiant ne m'a apporté d'une touche de frais sur cette zone en feu.
 
La naissance de J2 a été pour moi que douleurs et confusions, elle n'a été sympa ni pour moi, ni pour elle, ni pour la gynéco qui commençait à s'affoler et n'était pas loin de me faire une césarienne en urgence. Elle est d'ailleurs venue me voir dans ma chambre avant mon départ, pour m'expliquer comment elle avait vécu l'accouchement. Elle tenait à cœur de faire naitre les filles par voie basse, elle-même mère de jumeaux n'avait pas pu avoir cette joie. C'était très émouvant, - je découvrais les chutes d'hormones depuis quelques heures en plus -, donc je n'ai fait que pleurer en la remerciant et en lui disant que j'étais persuadée qu'elle avait fait au mieux, et au final, que tout avait été parfait puisque les filles et moi-même étions en excellente santé. :D  
 
Si j'ai un regret, c'est que monsieur n'a pas pu voir leur délivrance, il était à côté de moi, près de mon épaule, là où l'équipe médicale lui avait indiqué de se placer. Il n'avait pas la place pour s'approcher d'avantage... Il n'a pas pu couper les cordons non plus, tout devait être rapide pour que les deux naissances s'enchainent. Voilà, c'était un peu un travail à la chaine en fait. Et c'est ça qui est dommage. Mais bon, si c'était la condition pour que tout se passe bien, alors je ne regrette rien... Et aujourd'hui, tout va pour le mieux, c'est donc l'essentiel :)


Message édité par MotherMucca le 20-06-2017 à 12:33:33
n°50104341
Tillow
Knit fast, die warm.
Posté le 19-06-2017 à 20:50:51  profilanswer
 

Et bé [:implosion du tibia]
Très beau récit :)
C'est touchant la gynéco qui vient te voir à la fin !


---------------
Dans un grand bol de strychnine, délayez de la morphine.
n°50105102
colonelle
Saucisselike
Posté le 19-06-2017 à 21:42:11  profilanswer
 

christine972 a écrit :

Oui oui je suis retournée voir ma psychologue et comme j'en ai parlé sur papa maman, à la clinique j'ai vu un maternologue qui m'a quand même bien aidée par rapport à Alice. C'est compliqué quand il y a séparation, c'est compliqué quand on ne peut pas allaiter alors qu'on en avait envie (je n'ai pas réussi à reprendre), ça renforce un peu le sentiment qu'on ne fait pas ce qu'il faut.


C'est exceptionnel de réussir à reprendre tu sais, tu n'as vraiment pas à t'en vouloir. Déjà allaiter tout court c'est pas forcément facile, mais quand on est passée à deux doigts d'y passer comme toi.. [:threesixmafia]

 

Ici j'ai déjà raconté mes accouchements mille fois je pense. Après numéro 1, 2 ou 3 heures après l'accouchement je savais que je pourrais remettre ça pas trop longtemps après. Résultat je n'ai jamais été aussi flippée d'oublier ma pillule pendant quelques mois :D pour finalement arrêter la contraception aux 9 mois de mon fils.
Pour ma fille c'était très différent, je m'étais faite à l'idée de perdre mon utérus / subir une stérilisation définitive si nécessaire. Elle vient d'avoir deux ans, et l'idée d'un troisième (ou pas) ne me travaille que depuis quelques mois (sans parler de la mise à exécution du projet le cas échéant).

 

Et très intéressants et émouvants sont ces derniers témoignages :jap:


Message édité par colonelle le 19-06-2017 à 21:42:50

---------------
MILF, zen mais plus chère que ta mère et un topic qu'il est nouveau Vivre simplement et sainement
n°50105209
eviltyler
ex-Consultant Hippie
Posté le 19-06-2017 à 21:49:40  profilanswer
 

Boucher-a-pied a écrit :

Merci pour vos retours !
 
Du coup comme nous n'en sommes pas encore à tout calculer on se contente de faire l'amour tout les jours X fois par jours  :o


 
T'es au courant que si ca marche va y avoir une période no sex après l'accouchement  [:tibo2002]  
 
 
Et x fois par jour, a un moment tu ne produits plus assez de spermatozoïdes donc ca ne sert plus à rien :o


---------------
More GG, more skill
n°50105353
Boucher-a-​pied
Posté le 19-06-2017 à 22:02:26  profilanswer
 

eviltyler a écrit :


 
T'es au courant que si ca marche va y avoir une période no sex après l'accouchement  [:tibo2002]  
 
 
Et x fois par jour, a un moment tu ne produits plus assez de spermatozoïdes donc ca ne sert plus à rien :o


 
On ne fait pas l'amour que pour avoir un enfant  :miam:  
 
On a un rythme assez élevé depuis le début (bon oui on est qu'au début je sais)  :D

n°50106076
eviltyler
ex-Consultant Hippie
Posté le 19-06-2017 à 22:47:59  profilanswer
 

Boucher-a-pied a écrit :


 
On ne fait pas l'amour que pour avoir un enfant  :miam:  
 
On a un rythme assez élevé depuis le début (bon oui on est qu'au début je sais)  :D


 
C'est juste que casser le rythme du début avec un enfant si vite... faut penser que ca aura un impact non négligeable   ;)  
 
Tu connais notre reput... et bordel le rythme grossesse et post accouchement je m'y attendait pas  :sweat:


Message édité par eviltyler le 19-06-2017 à 22:50:25

---------------
More GG, more skill
n°50115847
solyfiesta​s
à vos souhaits :o
Posté le 20-06-2017 à 18:39:17  profilanswer
 

Un des effets secondaires de la grossesse dont on ne parle pas : les hématomes sur les tibias......
A force de se prendre les coins de lit ou de table de salon car on porte bébé dans les bras et qu'on ne voit pas où on marche :o

 


Tillow a écrit :

By the way, j'en profite pour dire que je suis super contente de discuter avec vous, les gens, parce qu'on a plein d'histoires très différentes - AAD, accouchement en mater, césarienne programmée, péri ou pas, etc. - mais que ça reste vachement ouvert et sans jugement, c'est vraiment chouette et, perso, ça m'a apporté beaucoup sur un domaine auquel je ne connaissais rien du tout et qui me passionne maintenant [:atsuko]
J'vous kiffe [:fleur_bisou]


Et merci à toi d'avoir créé le topic car je pense que c'est fortement grâce à lui que je suis arrivée zen à l'accouchement. Les différentes discussions avec les participant(e)s et les expériences de chacun(e) m'ont bien aidé. :)

n°50115863
Tillow
Knit fast, die warm.
Posté le 20-06-2017 à 18:40:37  profilanswer
 

Ça me fait super plaisir  [:welcom]


---------------
Dans un grand bol de strychnine, délayez de la morphine.
n°50116602
ddlagrenou​ille
::1
Posté le 20-06-2017 à 20:08:13  profilanswer
 

Je ne participe pas beaucoup mais c'est vraiment intéressant de vous lire, en tant que futur papa j'apprends énormément de choses et les avis et retours sur le matériel notamment sont particulièrement précieux pour moi.
 
Merci à toutes et tous donc :jap:

Message cité 1 fois
Message édité par ddlagrenouille le 20-06-2017 à 20:08:33
n°50117045
ptitelunat​ik
Oups
Posté le 20-06-2017 à 21:00:59  profilanswer
 

J'ai commandé une écharpe en filet a provision je vous dirais si c'est pratique  :D


---------------
"C'est ou noir ou blanc mais pas dalmatien !" David de Top Chef
n°50117115
Tillow
Knit fast, die warm.
Posté le 20-06-2017 à 21:08:08  profilanswer
 

ddlagrenouille a écrit :

Je ne participe pas beaucoup mais c'est vraiment intéressant de vous lire, en tant que futur papa j'apprends énormément de choses et les avis et retours sur le matériel notamment sont particulièrement précieux pour moi.

 

Merci à toutes et tous donc :jap:


Contente que ça serve aussi aux papas :)

 
ptitelunatik a écrit :

J'ai commandé une écharpe en filet a provision je vous dirais si c'est pratique :D


Au pire tu fais tes courses avec [:cosmoschtroumpf]


---------------
Dans un grand bol de strychnine, délayez de la morphine.
n°50118967
ptitelunat​ik
Oups
Posté le 21-06-2017 à 00:16:06  profilanswer
 

Tillow a écrit :


Contente que ça serve aussi aux papas :)
 
 
Au pire tu fais tes courses avec [:cosmoschtroumpf]


 
 :lol: pas bête


---------------
"C'est ou noir ou blanc mais pas dalmatien !" David de Top Chef
n°50119880
tck-lt
Posté le 21-06-2017 à 08:31:50  profilanswer
 

Encore 12 jours avant la DPA, Mme n'en peut plus de cette chaleur (et toujours 0 contraction)


---------------
War Roak Gwengamp
n°50119887
Solera
Posté le 21-06-2017 à 08:32:51  profilanswer
 

tck-lt a écrit :

Encore 12 jours avant la DPA, Mme n'en peut plus de cette chaleur (et toujours 0 contraction)


 
Bon courage à elle, je n'aurais pas aimé être en fin de grossesse avec cette chaleur ...

n°50119912
tck-lt
Posté le 21-06-2017 à 08:36:48  profilanswer
 

Je n'ose pas imaginer la chaleur dans la chambre de la mater...


---------------
War Roak Gwengamp
n°50119930
Tillow
Knit fast, die warm.
Posté le 21-06-2017 à 08:39:13  profilanswer
 

tck-lt a écrit :

Encore 12 jours avant la DPA, Mme n'en peut plus de cette chaleur (et toujours 0 contraction)


Houla, bon courage, ça doit vraiment être dur... :(


---------------
Dans un grand bol de strychnine, délayez de la morphine.
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  385  386  387  ..  399  400  401  402  403  404

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
[Espace IV] Sensations dans le volant et questionsLe CUIR : Questions pratiques sur le matériau et ses propriétés
Assurance : trois sinistres = résiliation => QuestionsQuestions pour les personnes travaillant en infographie
Faire de l'electro, questions!Voiture de fonction: plusieurs questions
Questions sur la peinture murale 
Plus de sujets relatifs à : Topic grossesse - questions, déroulement, discussions



Copyright © 1997-2016 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR