Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
2027 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Vie pratique

  [POGNON] Épargne / Placements "Je composerai jusqu’à la décomposition"

 

 

Cher participant : quel âge as-tu ? (Lurker accepté)




Attention si vous cliquez sur "voir les résultats" vous ne pourrez plus voter

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  4270  4271  4272  4273  4274  4275
Page Précédente
Auteur Sujet :

[POGNON] Épargne / Placements "Je composerai jusqu’à la décomposition"

n°10208748
nico6259
Facilitateur, coaching POGNON
Posté le 22-12-2006 à 10:56:46  profilanswer
 

Attention : toute proposition de parrainage (en tant que parrain), même par MP, est sanctionnable.
Si quelqu'un vous contacte sans que vous n'ayez rien demandé pour vous parrainer, vous pouvez avertir la modération qui fera son travail sans souci, des avertissements ont déjà été faits.
 
*** Pour les demandes de parrainage, contactez en MP l'élu de votre coeur (ou passez par le topic parrainage mais attention aux escrocs qui rôdent) => http://forum.hardware.fr/hfr/Discu [...] 7104_1.htm ***
Imposition des primes parrainage ? D'après cbanque http://www.cbanque.com/actu/54735/ [...] aux-impots , les gros parrains (plusieurs k€ de primes par an) doivent déclarer aux impôts. Selon d'autres sources, les primes parrainage sont assimilées à des gains de jeu donc non imposables. Le fisc devrait finir par clarifier.
 
Les posts de ce topic ne sauraient être considérés comme du conseil en investissement et n'engagent pas la responsabilité de leurs auteurs qui restent des amateurs (éclairés certes, mais non professionnels).
 
 
______________________________________________________________________________________________________________________________
                                                                                  PREAMBULE
______________________________________________________________________________________________________________________________
 
Épargne = revenus non consommés, formant un stock d'épargne (patrimoine) au fil du temps.
Vous dopez votre capacité d'épargne en augmentant vos revenus et/ou en baissant vos dépenses, l'idéal étant d'optimiser ces 2 leviers.  
Pour maitriser vos dépenses sans perdre en qualité de vie, vous pouvez commencer par réduire vos frais bancaires à l'aide de l'excellent topic banque tenu par mon confrère Velocesuper : Topic Banque
Il s'agit ensuite de placer au mieux votre épargne. Vous avez tout intérêt à optimiser le placement de cette épargne pour en tirer le maximum de revenus du capital (sous forme d'intérêts, coupons, dividendes, loyers, PV...) en maitrisant les risques (couple rendement / risque à optimiser).
Nul autre que vous n'est mieux placé et plus intéressé pour ce faire : à vous de vous renseigner et d'optimiser avec l'aide du topic. Prendre 2h une fois pour toutes pour organiser et optimiser une épargne de X0 k€ et a fortiori X00 k€, vous fera gagner bien plus d'argent sur le long terme que faire des heures sup' [:clooney7]  
Votre argent est à votre service, faites-le mieux travailler pour qu'il serve mieux vos projets (rente à la retraite, financement des études des enfants...)

 
 
 
La devise du topic @ Gainsbourg  [:cetriarre]  : "Je composerai jusqu’à la décomposition".
 
 
Ici, on s'exprime en k€ et pas en € ni en centimes, merci [:cisco1:1]  
 
 
 
En arrivant sur le topic, futurs rentiers [:julm3] , présentez-vous ainsi pour bénéficier des conseils personnalisés de nos plus brillants experts de la gestion de patrimoine [:porc1net] :
1/ Votre situation familiale : âge ? Marié ? Sous quel régime ? Enfants ?  
2/ Votre situation patrimoniale : proprio de votre RP (résidence principale) ? Crédits en cours ? Capacité d'épargne mensuelle ? TMI (cf glossaire) ? Épargne actuelle et répartition ? (x k€ en LA, y k€ sur AV, z k€ en PEA...cf paragraphe des classes d'actif et en précisant les dates d'ouverture pour les AV et le PEL).
3/ Vos projets ? À quel terme ? Combien de temps puis-je bloquer mon capital ? Ai-je besoin d'une grosse épargne disponible de suite ?
4/ Votre tempérament : aversion au risque (pour les AV notamment) ? Si mon investissement actions chute de 10% en 1 mois, je réagis comment : je vends en panique ? je fais le dos rond ? Je renforce ?
 
 
 
 
Les topics connexes relatifs au POGNON :
1/ Banque : http://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] w=0&nojs=0
2/ Bourse_casual : http://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] w=0&nojs=0
3/ Bourse_spéculation, daytrading et Pif invest : http://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] w=0&nojs=0
4/ Bourse_long terme, buy and hold, value : http://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] w=0&nojs=0
5/ Immo : http://forum.hardware.fr/hfr/Discu [...] 5843_1.htm
6/ Crowdfunding : http://forum.hardware.fr/hfr/Discu [...] 8367_1.htm
7/ Impôt sur le revenu : http://forum.hardware.fr/hfr/Discu [...] 4407_1.htm
 
 
 
 
Glossaire :
- LA = livret A.
- LDD = ex CODEVI = livret de développement durable.
- LJ = livret jeune [:hades113]  
- LEP = livret d'épargne populaire [:galom]  
- CAT = compte à terme.
- CEL = compte-épargne logement.
- PEL = plan épargne logement.
- PEE = plan épargne entreprise.
- AV = assurance-vie.
- CT/MT/LT = court (< 2 ans), moyen (2-8 ans) ou long terme (> 8 ans). Horizon de placement à connaître avant d'investir.
- Prendre date = ouvrir un produit au plus tôt, quitte à y verser le minimum, dans le but de faire tourner le compteur des années et bénéficier d'avantages fiscaux à LT. Grand intérêt pour l'AV, le PEA et le PEL.
- GP = gestion pilotée en AV (le gestionnaire choisit pour le client une allocation fonds € / UC). Par opposition à la gestion libre.
- TMG = taux minimum garanti sur le fonds € de l'AV. On le connait en début d'année N, peut être égal à 0%.
- PB = participation aux bénéfices sur le fonds € de l'AV. On la connait en début d'année N+1. Somme TMG + PB = taux servi sur le fonds € en N, que l'on connait donc en début N+1 (généralement fin janvier).
- UC = unité de compte en AV (pouvant être un fonds OPCVM ou une SCPI).
- FdG = frais de gestion (des fonds € et UC en AV).
- OPCVM (fonds) = organismes de placement collectif en valeurs mobilières : SICAV = sociétés d'investissement à capital variable et FCP = fonds commun de placement. OPCVM = fonds d'actions et/ou oblig.
- Renforcer une ligne ("loucher" ) = une ligne d'actions/OPCVM a chuté, j'en profite pour la renforcer car j'anticipe un rebond. Une "louche" = 1k€. Attention, "moyenner à la baisse" peut être risqué si la valeur continue de chuter fortement ("on ne ramasse pas un couteau qui tombe, on attend qu'il soit à terre" ). La célèbre louche : [:ashkaran]  
- Alléger une ligne ("écrémer" ) = une ligne d'actions/OPCVM a grimpé, j'en profite pour alléger afin de sécuriser ma PV.
- Tracker = panier d'actions qui répliquent leur indice de référence. Par exemple pour le tracker de l'indice CAC40, le tracker CAC, au lieu d'acheter une action en particulier (par exemple SANOFI), on achète tout l'indice CAC40 (donc les 40 actions qui composent le CAC40). On mise sur toute une écurie, plutôt que sur 1 cheval. Donc si le CAC fait +1% , on gagne +1%.  
- Hedgé = couvert contre le risque de change.
- VL = valeur liquidative : si j'achète une UC un jour J, l'achat est exécuté généralement J+1 (ou J+2 cf votre contrat d'AV) au cours (i.e la VL) de la clôture.
- PRU = prix de revient unitaire : j'achète 10 actions AI à 100€ puis 1 semaine plus tard je "louche" 10 actions AI de plus à 90€, cela donne une ligne de 20 actions AI à PRU 95€.
- B&H = buy and hold : j'achète et je conserve mes actions à long terme.
- DCA = dollar cost averaging : lisser son entrée sur le marché pour éviter d'entrer au pire moment, quitte à louper une entrée au meilleur moment. Exemple : je veux investir 10k€ sur le tracker World, j'investirai sur 5 mois par louche de 2k€. Sauf grosse conviction, c'est plus sage de recourir au DCA.    
- YTD = perf year to date : performance (en bourse) depuis le 1er janvier en %.
- TRI = taux de rentabilité interne : indicateur pour calculer la rentabilité d'un investissement.
- MP = matières premières (or, pétrole...)
- RP = résidence principale.
- RS = résidence secondaire ou investissement locatif.
- SCPI = société civile de placement immobilier.
- NP = nue propriété : suite à démembrement, le propriétaire ne dispose pas de la jouissance du bien (usufruit). Pleine propriété = nue propriété + usufruit.
- PEA = plan épargne actions [:capitalist haha]  
- CTO = compte-titre ordinaire.
- CAC GR = CAC 40 Gross Return (dividendes bruts réinvestis)
- CAC NR = CAC 40 Net Return (dividendes nets réinvestis).
- CAC = CAC 40 hors dividendes (donc peu pertinent sur longue période alors que c'est pourtant le plus utilisé).
- Portif = portefeuille boursier (enveloppe où on loge ses actions, dans le CTO et le PEA).  
- PV/MV = plus-value / moins-value.
- AT =  analyse technique : étude des graphiques des cours de la bourse, afin d'apporter une aide à la décision du trader. Il s'agit donc d'un outil décisionnel, en complément de l'analyse fondamentale : http://forum.hardware.fr/hfr/Discu [...] 9289_1.htm
- PS = prélèvements sociaux (15,5%). L'évolution depuis 1996 : http://www.edubanque.com/fiscalite [...] ciaux.html
- TMI = tranche marginale d'imposition (ne pas confondre avec le taux moyen) : pour 1€ de plus gagné, vous serez imposé à 0%, 14%, 30%, 41% ou 45% : http://impotsurlerevenu.org/definitions/110-tmi.php
- PFL = prélèvement forfaitaire libératoire.
- Cerises = private-joke HFR désignant les sommes reçues en donation & héritage, en référence à Sadlig qui a gagné des 10aines de k€ en ramassant les cerises familiales dans sa jeunesse, symbole de la "France du m'hérite" :  http://forum.hardware.fr/hfr/Discu [...] #t17182645   [:flots]  
 
 
 
 
_____________________________________________________________________________________________________________________________
                                                                                  LES BASES
_____________________________________________________________________________________________________________________________
 

Les classes d'actif, pour veiller à bien diversifier son patrimoine, du plus sage au plus risqué :

1/ monétaire : LA, LDD, PEL, CEL, LEP, LJ, superlivrets (= livrets fiscalisés avec parfois taux promo pour x mois), CAT ;
2/ obligations (je détiens une créance, un bout de dettes d'un Etat ou d'une entreprise) : fonds € ou via UC d'AV; oblig en direct, crowdfunding...Cf vidéo "pour les nuls" : https://www.youtube.com/watch?v=ZbFQ4knxFhE  ;
3/ actions : titres de propriété, obtenus via investissement en bourse sur des titres, fonds ou trackers. Les actions peuvent être logées dans différentes enveloppes (en PEA, en CTO, via UC en AV, en PEA-PME) ;
4/ immo : en direct (RP ou locatif), en SCPI (en direct par endettement ou cash en AV), en actions (REIT et SIIC sur CTO ou ETF sur PEA) ;
5/ exotique : matières premières (gold, brent...), forêts, vin, montres...
(Actions et immo ex-aequo : un portif bien diversifié en trackers sera moins risqué sur le LT qu'un all-in sur appart locatif à Montauban. En revanche, un portif concentré sur 3 biotech sera plus risqué qu'un achat de RP raisonnable à un niveau de 200 loyers ou qu'un achat de 2-3 SCPI).
 
=> Exemple de diversification : 30% en monétaire (principalement PEL, accessoirement LA et LDD pour l'épargne liquide) + 30% oblig (5 fonds € dans 5 AV différentes) + 20% actions (4 trackers sur PEA, 2 UC en AV et quelques lignes US sur CTO) + 15% immo (SCPI PFO2 sur AV Linxea Spirit) + 5% exotique (napoléons, montres...).  
Ce n'est qu'un exemple d'allocation, en fonction de votre profil (horizon de placement, aversion aux risques...) vous pourriez également avoir un patrimoine alloué ainsi : 5% monétaire + 5% exotique + 30% obligations + 30% actions + 30% immo.
 
=> Diversifier facilement son portefeuille actions en trackers (panier d'actions qui répliquent leur indice de référence).
Par exemple pour le tracker de l'indice CAC40, le tracker CAC, au lieu d'acheter une action en particulier (par exemple SANOFI), on achète tout l'indice CAC40 (donc les 40 actions qui composent le CAC40). On mise sur toute une écurie, plutôt que sur 1 cheval. Donc si le CAC fait +1% , on gagne +1%.  
Exemple d'un portif investi sur 4 zones différentes. Pour chaque zone, quelques exemples de trackers, pour choisir entre Lyxor et Amundi (en € non hedgé, en € hedgé contre le risque de change ou en $) :  
1/ Lyxor World (FR0011869353 - EWLD en € non hedgé) OU Amundi World (FR0010756098 - CW8 en € non hedgé exposé 55% USD, 20% EUR, 15% JPY, 5% GBP, 5% autres / FR0010871160 - CW8U en $)
2/ Lyxor S&P 500 (FR0011871128 - PSP5 en € non hedgé) OU Amundi S&P 500 (FR0010892224 - 500 en € non hedgé exposé 100% USD / FR0013213444 - 500H en € hedgé / FR0010912576 - 500U en $)
3/ Lyxor Emergents (FR0011440478 - PLEM) OU Amundi Emergents (FR0010959676 - AEEM)
4/ Lyxor Eurostoxx (FR0007054358 - MSE)  
>>>>>>>>> Le Google Doc complet : https://docs.google.com/spreadsheet [...] =576349711 <<<<<<<<<<
Reproduire le CW8 revient à avoir 60% US, 3% Canada, 28% Europe, 8% Japon, 1% Australie. Si on fait simple : 60% US, 30% Europe, 10% Japon.
Allocation : 60% de 500 (ou 500H en version hedgée, ou un mix des deux) + 30% de VEUR +10% de PJPN (hedgé).
On peut ajouter des émergents (AEEM) ; de l'Asie Pacifique ex. Japan (PAEJ) ; des small US (RS2K) et des small Europe (SMC).
Allocation : 40% 500H + 15% RS2K + 20% VEUR + 10% SMC + 5% PJPN + 5% AEEM + 5% PAEJ.  
 
 
 
Pour épargner efficacement, dans la jungle des produits financiers existants, voici l'ordre conseillé (achat de la RP mis à part) :
1/ LJ ou LEP (si vous êtes éligible, car produits conditionnés à l'age ou aux revenus) ;
2/ LA ou LDD (3 mois de dépenses de réserve en cas de coup dur) ;
3/ PEE (a fortiori pour les chanceux qui disposent d'abondements généreux dans leur entreprise) ;
4/ PEL (au moins prendre date) ;
5/ AV (prendre date le plus rapidement possible sur 2 AV 0% comme chez Boursorama ou Linxea, pour faire courir les 8 ans et profiter ensuite de cette merveilleuse niche fiscale) ;
6/ Bourse (PEA et AV prioritairement puis CTO) : soit par la gestion passive (recommandée pour la majorité des épargnants) via mix de trackers ou d'OPCVM et les AV en gestion pilotée, soit par la gestion active (stock picking, recommandée pour les investisseurs avertis) go topic Bourse et le post de Babysnoopy http://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] #t44912011 ;
7/ Immo (SCPI prioritairement au début pour se faire la main car faible ticket d'entrée, puis immo locatif) ;
8/ Placements exotiques (gold, vin, montres...pour 5-10% max du patrimoine, investissement purement spéculatif car sans rendement intrinsèque, on ne peut compter que sur la PV pour gagner de l'argent) : pour l'or, cf les posts de jesus_christ http://forum.hardware.fr/hfr/Discu [...] #t29232360 ;
9/ Forex, options binaires, trafic d'armes, coke, etc.  [:ilovemomo]  
 
>>> Garder en tête son horizon de placement avant d'investir sur un produit :
- CT = LA, LDD, CEL, LJ, LEP (CT pour la liquidité) ;
- MT = PEL ;
- LT = immo, AV, PEA (LT pour des raisons de frais d'entrée à amortir et/ou forte volatilité à supporter et/ou fiscalité plus clémente).
Il existe des exceptions : par exemple on peut placer en fonds € sur AV de plus de 8 ans à CT, avec l'intention de retirer dans les semaines qui suivent, l'AV de plus de 8 ans pouvant faire office de trésorerie (un rachat sur AV de plus de 8 ans est peu voire pas du tout imposé).
 
>>> Chaque placement s'apprécie selon 3 critères :
1/ Le rendement : ce que le placement rapporte = revenus générés annuellement (intérêts, dividendes, coupons, loyers) / capital placé. Exemple : 1k€ / 20k€ = 5%. Retirer les frais, charges et impôts des revenus bruts pour obtenir le net, et comparer à l'inflation. Rendement faible sur les LA/LDD/CEL..., rendement moyen sur PEL, fonds €,...rendement de négatif à élevé en actions et immo. 4% annuel signifie qu'au bout d'1 an le capital est multiplié par 1,04. Au bout de n ans par 1,04^n. Réciproquement, si on a xx% de PV au bout de y années, le rendement annuel se calcule par (1+xx/100)^(1/y).
2/ Le risque : risque de perte en capital, de dégradation, de loyers impayés. Risque nul sur les LA/LDD/PEL/fonds € d'AV...mais risque élevé de perte en capital dans les placements immo, en actions (et en obligations si vente avant échéance).
3/ La liquidité : délai pour récupérer son investissement. Excellente liquidité sur les LA/LDD..., liquidité moyenne sur les AV (de 72h à 1 mois), faible liquidité en immo (plusieurs mois) / PEE (conditions pour sortir).
Pas de miracle, aucun placement n'offre à la fois un excellent rendement avec bonne liquidité pour un risque nul.
 
 
 
La protection des dépôts  [:chamborant]  :
Aujourd'hui les déposants bénéficient d'une garantie des dépôts de 100k€ par personne et par établissement sur les dépôts bancaires (livrets bancaires, comptes courants, comptes à terme, PEL, CEL, espèces des comptes titres..)
+  une garantie sur les titres (actions, obligations, sicav...) à hauteur de 70 k€,  
+ une garantie supplémentaire de 500k€ en cas dépôts exceptionnels, toutes trois prises en charge par le Fonds de garantie des dépôts et de résolution (FGDR).  
Ils bénéficient aussi d'une autre garantie sur leurs AV à hauteur de 70k€ et sur leurs rentes à hauteur de 90k€ par le FGAP (fonds de garantie des assurances de personnes) + une garantie d’État sur les LA, LDD et LEP.
http://www.lerevenu.com/placements [...] er-janvier
 
 
 
Règles de base en finance :
1/ N'investir que dans ce que l'on comprend. Corollaire : ne jamais rien signer en live devant son "conseiller" en banque, d'abord se renseigner sur HFR et comparer [:sire de botcor:1]  
 
2/ Garder en tête ses projets et l'horizon de placement : à CT, conserver du cash dans des produits disponibles et liquides (LA, LDD...) et à LT investir sur des produits plus rentables (AV, immo, PEA) qui sont encore de belles niches fiscales mais à conserver au moins 8 ans pour des raisons de frais d'entrée à amortir et/ou forte volatilité à supporter et/ou fiscalité plus clémente.
 
3/ Les performances passées ne présagent pas des perfs à venir : ce n'est pas parce que l'immo français prenait 10% par an entre 98 et 2007 que c'est immuable. Idem en bourse. L'économie est cyclique.
 
4/ Votre "conseiller" de banque est avant tout un vendeur. Il place ses produits et ne connait pas tout le marché. Quand bien même il connait le marché et sait que chez Bourso c'est mieux pour vous, il ne vous conseillera pas d'y aller :o
Exemple d'entretien entre un HFRIEN (Elfe Errant  [:elfe_smileys] ) et son "conseiller" BNP ; drôle à lire, ça illustre bien le problème et ça vaut son pesant d'or : http://forum.hardware.fr/hfr/Discu [...] #t22411938
 
5/ DI VER SI FIEZ. Que ce soit entre actifs (monétaire/oblig/actions/immo) et au sein même des actifs (en oblig prendre plusieurs fonds €. En actions prendre des trackers, ou un panier d'actions diversifié entre secteurs/pays/taille de capitalisation. En immo, prendre plusieurs SCPI - SCPI en soi déjà bien diversifiées en terme d'immo bureau / murs de commerce / localisation).
 
6/ Empruntez si l'effet levier est intéressant : emprunter à 2,5% pour placer à 4% net; c'est malin, surtout si en plus je défiscalise les intérêts d'emprunt. Mais si j'emprunte pour un actif qui se déprécie, ce n'est plus un effet levier mais un effet massue [:cerveau goatse]  
 
7/ Pour investir en actions : privilégier la technique DCA (dollar cost averaging) = lisser son entrée sur le marché pour éviter d'entrer au pire moment quitte à louper une entrée au meilleur moment. Exemple : je veux investir 10k€ sur le tracker World, j'investirai sur 5 mois par louche de 2k€. Sauf grosse conviction, c'est plus sage de recourir au DCA.  
 
8/ Acheter au son du canon et vendre au son du clairon. En 2009, krach, CAC40 chute à 2500 pts, ceux qui achetaient des actions étaient traités de fou. 6 ans plus tard le CAC est à 5000 pts. Sur le marché immo FR, en 98 après 7 ans de chute des prix (-40% à Paris), les acheteurs étaient également traités de fous. A l'inverse, en 2007 après des années de hausse, l'achat était redevenu tendance alors que les prix avaient fait x2 voire x4 en grande ville, les gens achetaient sans réfléchir en pensant que les prix augmenteraient ad vitam aeternam (relire la règle 3)... depuis en province les prix ont généralement baissé et les negative equity (la vente ne couvre même pas le capital restant dû à la banque) sont devenues courantes. Les marchés sont cycliques. Ne pas céder à la panique ni à l'euphorie [:babysnoopy:1]  Cf la célèbre courbe de la psychologie du mauvais investisseur : http://www.investisseur-particulie [...] isseur.gif
 
9/ Ne pas être aveuglé par la défiscalisation (appeau à StephaneF :o ) : mieux vaut un PEL à 2,11% net (2,50% - 15,5% de PS) ou un fonds € à 2-3% net ; plutôt qu'un Duflot qui rapporte 1,5% net après défisc et qui en plus est plus risqué (risque de vacance locative, de dégradations, de mauvais payeur, de MV car on achète du neuf mais on vendra de l'ancien) et plus chiant à gérer (turn-over des locataires, déclarations fiscales, AG...). Autre exemple : prendre des SOFICA pour économiser 36% d'IR c'est bien, mais si on a 9 "chances" sur 10 de se retrouver en MV de 50% à l'échéance, c'est contre-productif.
 
10/ De manière générale, il faut comparer les rendements nets nets entre produits (après frais, fisca ou défisc) et se demander si grappiller 0,1% de rendement vaut le risque encouru sur un produit plus volatil et le temps perdu à gérer : notion de prime de risque. Si mon portif PEA me rapporte 7% net par an, ou si mon immeuble de rapporte me rapporte 5% net par an, j'ai une bonne prime de risque par rapport à mon AV fonds € @ 2,5% net.
 
11/ Plus le rendement est important et plus le risque est fort. Si on vous promet 8% par an sur un produit vendu comme garanti et sûr, méfiez-vous fortement.  
Exemples : Madoff, ou en France l’investissement en manuscrits qu’un collaborateur m’avait présenté en 2012 et que je lui avais vivement déconseillé, devant ce qui me semblait être un système de Ponzi : http://www.lefigaro.fr/placement/2 [...] querie.php  ...).  
Ce n'est pas pour rien que le livret A rapporte si peu. A titre de comparaison, les marchés actions en tendance longue ont un rendement de 7% par an, pour une volatilité importante...aucun placement garanti ne peut rapporter plus.
 
 
 
Suivre son épargne :
La première chose à faire est de suivre vos revenus et dépenses d'une part ("compte de résultat" sur une période N de votre ménage), et surtout d'autre part suivre l'évolution de votre patrimoine ("bilan" = photo à l'instant T du patrimoine de votre ménage).
J'ai créé ce fichier Excel il y a quelques années pour assurer mon suivi, vous pouvez vous l’approprier, les chiffres sont fictifs pour l'exemple : https://mega.nz/#!i5g3XbaA  (clé de déchiffrement :  
!9md1_WdeuY0XhnE6Ob1N3l3b8A07bPugd-cjrjspeRk)
 
- L'onglet "bilan mensuel" doit être renseigné tous les mois : il s'agit simplement de faire le relevé des compteurs de tous vos produits d'épargne pour mesurer l'évolution de votre patrimoine et avoir un suivi par classe d'actif (x% en monétaire, y% en actions, z% en immo...). Indispensable.
- L'onglet "année N" (votre compte de résultat) doit être renseigné quotidiennement ou presque : il s'agit de comptabiliser tous vos revenus et toutes vos dépenses (opérations CB, chèques, cash) pour les ventiler dans vos postes budgétaires. Facultatif, pour les plus motivés qui veulent suivre leur budget analytiquement.
 
Indicateurs intéressants pour construire votre bilan annuel, tirés du fichier ci-dessus :  
- le CA (chiffre d'affaires) = le total de vos revenus ;
- le bénéfice (ou déficit) annuel = CA annuel - charges annuelles (votre patrimoine a donc évolué d'autant cette année, à traduire également en +/- x %) ;
- poids des revenus passifs dans les revenus totaux = revenus passifs (revenus mobiliers, fonciers...) / CA. Le rentier cherchera à augmenter ce % ;
- répartition par classe d'actifs = répartition de votre patrimoine en % monétaire, oblig, actions, immo ;  
- rendement global de l'épargne = x k€ de revenus financiers / patrimoine moyen annuel.
 
Ainsi, avec ce suivi, vous pourrez tous les ans publier vos bilans annuels selon les normes IHFRS et en tirer de précieux enseignements [:porc1net]  
Exemple de mon bilan 2016 : http://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] #t48486495
 
 
 
Historique de performance et volatilité :
 
Source : http://www1.ieif.fr/mailing/presse/cp-plp-2016.html
Attention, rappel de la règle 3 : les performances passées ne présagent pas des perfs à venir.
Foncières = SIIC et REITS.
 
Bon réflexe : calculer le TRI de son projet d'investissement pour le comparer à l'inflation (on doit gagner plus que l'inflation pour vraiment gagner), à un placement peu risqué (pour gagner une prime de risque bien méritée) et au taux du prêt s'il y a prêt pour financer l'investissement (pour gagner plus que le coût de l'emprunt). Exemple : si le TRI de mon projet d'investissement en Duflot est de 1,5%, est-ce que ça vaut le coup d'investir et d'emprunter à 2%, comparé à un placement non risqué (fonds € d'AV) rapportant 3% ?
 
http://reho.st/gif/d307e4354bece5f089d852fb0728338d6a5ed4e6.gif
 
http://reho.st/gif/c05bedbb58925765fc79a6d30a79bd6bc876c2ff.gif
 
 
 
Se situer (patrimoine brut et net moyen par ménage en 2015) :
http://reho.st/medium/self/d5393dc6a652b6e2ad68a9ec9cb06bf234c3a3f9.png

Message cité 10 fois
Message édité par nico6259 le 20-06-2017 à 19:25:11

---------------
Venez gérer votre POGNON sur le Topic épargne, the place to be !
mood
Publicité
Posté le 22-12-2006 à 10:56:46  profilanswer
 

n°10208754
nico6259
Facilitateur, coaching POGNON
Posté le 22-12-2006 à 10:58:51  profilanswer
 

______________________________________________________________________________________________________________________________
                                                                                 LES PRODUITS
______________________________________________________________________________________________________________________________
 
On peut distinguer :
- les placements monétaires : livrets, CAT, CEL, PEL, parts sociales ;
- l'investissement immobilier : la RP, les SCPI, l'immo locatif ;
- l'investissement financier : AV, PEA, CTO, PEE, PERCO.
 
 
 
Zoom sur les parts sociales :
Produit ne présentant aucun intérêt, sauf pour les banques mutualistes qui tentent toujours d'en refourguer à leurs clients. A fuir !
Les parts sociales n'existent que dans les banques mutualistes (Caisse d'épargne, Crédit Mutuel, Crédit Agricole) et sont vendues aux clients pour les rendre captifs. Le produit est peu rentable et peu liquide : c'est compliqué à vendre et il y a souvent des fenêtres de vente à ne pas louper. Modèle de lettre de vente de parts sociales : https://banque.ooreka.fr/ebibliothe [...] une-banque
Article à lire : http://www.lemonde.fr/epargne/arti [...] goVuVW1.99
 
 
 
Zoom sur l'épargne de précaution (LA, LDD, LJ et LEP) :
On recommande généralement de conserver 3 mois de dépenses en épargne de précaution.  
Vu le faible rendement offert par ces produits, on ne peut pas vraiment parler de placement. On les apprécie avant tout pour leur bonne liquidité : votre épargne sera disponible rapidement.
On parle également de livrets réglementés.
Limite : 1 LA, 1 LDD, 1 LJ et 1 LEP par personne.
Privilégiez le livret jeune (LJ pour les 12-25 ans - plafond 1,6 k€) et le livret d'épargne populaire (LEP pour les revenus modestes - plafond 7,7 k€) si vous êtes éligible : les rendements sont meilleurs que les LA/LDD.
Le livret A (LA - plafond 23k€) et le livret de développement durable (LDD - plafond 12k€) rapportent 0,75% par an.  
Ces produits sont facilement accessibles, liquides et ne sont pas taxés, d'où leur succès. On trouve aussi des livrets fiscalisés (alias "superlivrets" ). Mais pour de "vrais placements", plus rémunérateurs sur le long terme, placez sur les produits exposés ci-dessous.
 
 
 
Zoom sur le PEE :
Toutes les entreprises peuvent mettre en place un PEE (plan épargne entreprise), et cela quels que soient leur taille/effectif/statut juridique. Mais toutes ne le font pas.
Le PEE concerne tous les salariés de l'entreprise. Néanmoins, l’accord peut exiger une ancienneté minimale, qui ne peut cependant excéder 3 mois.
Le PEG (Groupe) et le PEI (Interentreprises) fonctionnent comme le PEE.
Au sein du PEE, le salarié choisit dans quel support il souhaite investir : fonds monétaire, obligataire, actions, actions de son entreprise, fonds diversifié.
Les revenus des placements réalisés dans un PEE sont exonérés d'IR (mais pas de PS).
 
Les sommes qui alimentent le PEE proviennent :
    - des versements volontaires du salarié (la somme totale ne peut être supérieure à 25% de son salaire annuel) ;
    - de l’intéressement et de la participation (intérêt fiscal : ces revenus versés directement dans le PEE échappent à l'IR) ;
    - des versements complémentaires effectués par l’employeur (= abondement, à maximiser au plafond annuel de l'employeur!) ;
    - des revenus tirés du placement.
 
Les sommes placées en PEE sont bloquées pendant 5 ans.
Mais le salarié peut demander le déblocage anticipé en cas d'acquisition ou d'agrandissement de la RP ; de mariage/PACS ; de cessation du contrat de travail (lorsque vous quittez l'entreprise, vous recevez un état récapitulatif de l'ensemble des sommes et des valeurs mobilières épargnées ou transférées. Ce document précise si les frais de tenue de compte-conservation sont pris en charge par l'entreprise ou par prélèvement sur les avoirs) ; surendettement ; autres motifs plus rares.
La demande de déblocage doit être faite dans les 6 mois qui suivent la survenue de l’élément le permettant.
   
Tous les PEE ne se valent pas, car les fonds proposés sont différents dans chaque société et surtout les abondements sont plus ou moins généreux d'une société à l'autre.
Les fonds proposés pour épargner sont rarement bons. Ce qui est intéressant, c'est l'abondement plus ou moins généreux de l'entreprise. Et la cerise sur le gâteau, c'est d'y verser l'intéressement et la participation (primes I/P) pour que ces revenus échappent à l'IR. Dans ces conditions (abondement généreux + défisc des primes I/P), le PEE est très intéressant même si vous placez en fonds monétaire à 0,05% de rendement.
 
Faut-il transférer des jours de CET (compte épargne temps) vers un produit retraite ?
http://www.latribune.fr/vos-financ [...] aite-.html
 
 
 
Zoom sur le PEL :
Texte de loi : https://www.legifrance.gouv.fr/affi [...] 0006074096
Limité à un PEL par personne. Un PEL peut se transférer dans une autre banque : la banque perdante facturera des frais (cf plaquette tarifaire de la dite banque) qui pourront éventuellement être remboursés par la banque gagnante. Il faut entamer les démarches auprès de la banque gagnante, qui se chargera de faire le nécessaire auprès de la banque perdante. Le PEL est transféré en conservant ses caractéristiques, d'où l'intérêt du transfert.
Versement initial de 225 € au minimum (et versements annuels de 540 € au minimum selon la périodicité et le montant inscrits au contrat).
Lien cBanque, avec les rendements et taux crédit servis par les différentes générations de PEL : http://www.cbanque.com/placement/P [...] gement.php
Même sans intention d'acheter ou d'utiliser le taux de crédit et prime offerte par le PEL, le PEL peut être intéressant pour son rendement.
Pour les PEL souscrits à/c du 01/08/2016 : rendement = 1% (et prêt = 2,2%). Pour les autres, cf le lien ci-dessus (le rendement et taux de crédit sont fixés une fois pour toute à la date de souscription).
 
Plafond = 61 200 € (sur les versements hors capitalisation des intérêts : même si mon PEL a atteint par exemple 63k€, je peux continuer à verser tant que je n'ai pas versé le plafond de 61 200 €).
Attention à ne pas plafonner de suite le PEL, sous peine de clôture forcée par la banque, car il y a une phase d'épargne obligatoire de 45€/mois. Donc veillez à laisser 45€ x 10ans x 12 mois de marge sur un PEL que l'on veut plafonner, soit 55 800€ maximum à l'ouverture.
 
Fiscalité :  
- De 0 à 10 ans, les PS sont calculés mais non prélevés. Ils sont prélevés au bout de 10 ans en une fois (ou au moment de la clôture en cas de clôture avant 10 ans). Pour les PEL ouverts après le 28/02/2011, les PS sont prélevés chaque année.
- De 10 à 12 ans, les PS sont prélevés chaque année.
- A partir de 12 ans : PS + IR.
 
Durée du PEL :
- phase d'épargne obligatoire pendant 4 à 10 ans (540€ / an mini) jusqu'à ce que la première des conditions suivantes soit atteinte : plafond de 61 200€ de versements hors intérêts, ou 10 ans, ou fin du contrat si entre 4 et 10 ans. (Si vous ne versez plus durant cette durée obligatoire, le PEL sera clôturé : veillez donc à prévoir une marge de 540€/an).
- Tout retrait entraîne la clôture du PEL. Si la fermeture du PEL est effectuée avant 2 ans, les intérêts sont recalculés au taux du CEL en vigueur à la date de clôture.  
- Au-delà de 10 ans, plus aucun versement n'est possible sur le PEL, mais il continue de produire des intérêts pendant 5 ans.
- Le PEL de 15 ans ouvert après le 1er mars 2011 (inclus) est automatiquement transformé en un livret d'épargne classique, de type livret bancaire. Corollaire : les détenteurs de PEL ouverts avant le 28 février 2011 (inclus) sont en droit de se retourner contre leur banque si celle-ci clôture d'office leur PEL à son 15ème anniversaire. Le calcul du montant des droits à prêt et à prime est figé au 10ème anniversaire maximum (ou année de fin des versements). Vous avez alors un délai de 5 ans, après le terme des versements pour utiliser ou céder vos droits à prêt. Au-delà, vous les perdez.
 
Droit à prêt : proportionnel aux intérêts perçus durant le placement
 
Optimisation du PEL : http://www.cbanque.com/placement/optimisation-pel.php5
 
 
 
Zoom sur l'AV :
- Pas de limite : chacun peut posséder plusieurs AV. Pas de plafond non plus. Produit très polyvalent, véritable couteau suisse de l'épargnant. Il est recommandé de prendre date sur au moins 2-3 AV différentes pour diversifier les assureurs / fonds € / unités de compte disponibles / modes de gestion (gestion libre, assistée ou pilotée) et profiter de la garantie des dépôts de 70k€ par assureur. Et puis le champion d'aujourd'hui se révélera peut-être décevant dans 5 ou 10 ans, on ne peut préjuger de rien...dans ce cas on sera heureux d'avoir pensé à prendre date sur plusieurs AV pour avoir encore le choix d'épargner au mieux.
- Assurance-vie, à ne pas confondre avec l'assurance-décès. L'AV est avant tout un produit d'épargne (avec avantages pour la transmission aux bénéficiaires en cas de décès).
- Une AV est distribuée par un courtier (Linxea, Boursorama, Fortunéo, ING...), repose sur un assureur chez qui le POGNON sera investi donc chèque de versement libellé à l'ordre de l'assureur (Bourso Vie, Linxea Vie et Ing = Generali), et l'argent est investi au choix du client sur les fonds du contrat (1 ou 2 fonds € + x UC : le client doit ventiler son investissement lui-même sur les fonds ou peut confier un mandat au gérant si l'AV permet d'opter pour une gestion pilotée).
Exemple du courtier Linxea, qui distribue 4 AV, reposant sur 4 assureurs différents : http://www.linxea.com/Outilsetserv [...] ateur.aspx
- Légalement, sur toutes les AV, les opérations de gestion ne deviennent disponibles que 30 jours après souscription à l’AV. Pensez-y quand vous ouvrez une AV, vous ne pourrez pas faire d’arbitrage dès l’ouverture, il faudra patienter quelques semaines. (Certains assureurs permettent toutefois de renoncer à ce délai des 30 jours, il faut alors cocher une case spécifique lors de la souscription).
 
http://reho.st/self/82b52f4540bec971ad27fb48d1e1b0c7aca48684.png
 
Mettons fin immédiatement aux idées reçues :
- Votre argent investi en AV est toujours disponible, vous êtes libre de faire des rachats quand vous le souhaitez : la fameuse limite des 8 ans ne concerne que l'imposition plus favorable après cette date anniversaire.
- Ce n'est pas une assurance-décès. L'AV est avant tout un produit d'épargne (offrant des avantages pour la transmission aux bénéficiaires désignés en cas de décès).
- Pas de limite : chacun peut posséder plusieurs AV. Il est recommandé de prendre date sur au moins 2-3 AV différentes pour diversifier les assureurs / fonds € / unités de compte disponibles / modes de gestion (gestion libre, assistée ou pilotée) et profiter de la garantie des dépôts de 70k€ par assureur. Et il n'y a pas de plafond de versement.
- Ce n'est pas un produit réservé aux riches : d'excellents contrats sont accessibles dès 500 € à l'ouverture et sans obligation de versement ultérieur. Les AV auto-proclamées "haut de gamme" qui exigent des tickets d'entrée importants (pouvant dépasser les 100k€) ne sont pas forcément les meilleures.
- Ce n'est pas un produit intrinsèquement risqué : le risque auquel vous vous exposez dépend de votre choix d'allocation. Si vous investissez en 100% fonds €, il n'y aura pas de risque de perte en capital. Mais si vous optez pour un mandat de gestion offensif ou si vous allouez vous-même 100% en UC actions, vous vous exposez au marché actions et à sa volatilité...
- Vous n'avez rien à déclarer. Vous n'êtes imposable que lorsque vous faites un rachat (= retrait d'argent), sur la part de plus-value comprise dans votre rachat.
 
 
3 points à retenir :
1/ Il faut prendre date (= ouvrir un produit au plus tôt, quitte à n'y verser que le minimum, dans le but de faire tourner le compteur des années et bénéficier d'avantages fiscaux à long terme) dès que possible, même avec une petite somme (500 €) : c'est l'âge du contrat qui compte, pas la date des sommes investies dessus. Il est donc pertinent d'ouvrir au plus tôt, quitte à alimenter l'AV seulement quand elle atteindra ses 4 ans (ou encore mieux, 8 ans). Faire un rachat (sortir de l'argent de son AV) sur un contrat de plus de 8 ans permet une exonération d'impôts si on retire une somme qui comprend moins de 4600 € "d'intérêts" (ce qui représente bien plus en capital retiré) par an pour une personne seule ou 9200 € pour un couple marié ou pacsé.
2/ Une AV s'ouvre via un courtier, qui peut être soit une banque (contrats souvent très chargés en frais), soit un courtier indépendant de type CGPI, soit un courtier en ligne multi-assureurs (exemple : Linxea distribue 4 AV différentes des assureurs Generali, Crédit Mutuel, Crédit Agricole et Apicil). Le courtier n'est que l'intermédiaire, votre argent sera chez l'assureur.
3/ Une AV propose 2 grandes familles de produits sur lesquelles vous choisissez d'investir au sein du contrat : le fonds € de l'assureur (au rendement en érosion constante car implicitement lié aux taux obligataires très bas aujourd'hui) et les Unités de Compte (UC) qui peuvent être soit des trackers (panier d'actions répliquant un indice, par exemple le CAC40), soit des fonds (actions et/ou obligations, matières premières...) soit des SCPI/OPCI (immobilier), soit des produits structurés, ou même plus rarement des titres vifs (actions/obligations en direct). L'argent est investi au choix du client sur les fonds du contrat (1 ou 2 fonds € + x UC actions et/ou obligations et/ou immo) : le client doit allouer son investissement lui-même sur les fonds ou peut confier un mandat de gestion (défensif/équilibré/offensif) au gérant si l'AV permet d'opter pour une gestion pilotée.
 
 
Une AV, c'est une enveloppe fiscale. On peut y investir en fonds € et/ou en unités de compte (UC).
Il existe 2 types d'AV : les mono-support (le seul fonds disponible est le fonds €) et des multi-supports (il y a le(s) fonds euro + un choix d'UC, choix pouvant aller jusqu'à plusieurs centaines en fonction des contrats). A noter que le conseil général est de souscrire un multi-support puisqu'on dispose du/des fonds euro pour la sécurité (comme un mono-support) mais qu'on peut également investir sur les UC pour avoir plus de performances (ou pas :o ).
 
Parmi les contrats, il en existe 2 types (encore !) : les contrats individuels et les contrats groupe. Le contrat individuel est conclus entre l'assureur et le client, sans aucun intermédiaire. Le contrat groupe est conclus entre l'assureur et un groupe (une association) auquel le client souscrit. Exemple: tu souscris une assurance vie au Crédit Agricole => tu ne souscris pas directement avec Prédica (l'assureur du CA) mais à son association (exemple banque en dur pour rassurer... :D ). La grosse différence est que dans un contrat individuel, l'assureur ne peut pas modifier le contrat sans que tous les assurés soient d'accord (bon point d'un côté, mais ça peut aussi ralentir l'évolution du contrat), tandis que dans le cas "groupe", l'assureur négocie avec le groupe (donc mise à jour plus rapide mais pas forcément pour le bien de l'assuré). C'est pour cela que pour un contrat groupe, il vaut mieux s'assurer que le "groupe" n'est pas lié à l'assureur (chose qui est malheureusement monnaie courante.)
 
Quand on investit en AV multi-support, il est demandé de ventiler son investissement sur différents fonds, on parle de définir l'allocation de son AV :
- Le fonds euro est le compartiment sûr : on ne peut pas perdre d'argent (i.e. il ne peut pas baisser). Évidemment, si l'assureur fait faillite, c'est un autre problème. Mais il y a une garantie de 70k€ (reste à voir comment elle s'appliquerait). Les rendements sont d'environ 3% en fonction des contrats (nets de frais de gestion). Mais ils ont tendance à diminuer à cause de la composition du fonds euro : des obligations d'Etats, du monétaire, bref, des valeurs "sûres" de moins en moins rentables dans le contexte actuel de taux bas. Somme TMG (taux minimum garanti connu en début d'année N, peut être égal à 0%) + PB (participation aux bénéfices année N connue en début d'année N+1) = taux réellement servi sur le fonds € en N, que l'on connait donc en début N+1 (généralement fin janvier). L'AV compose quotidiennement au rythme du TMG.  
Risque de perte sur l’AV et les fonds en euros : http://www.bourse-investissements. [...] -en-euros/  et  http://www.lerevenu.com/placements [...] -il-risque
Avec le temps, au côté des fonds € classiques (composés à 100% d'obligations et de monétaire), se sont développés les fonds € dynamiques. Le capital est garanti, mais la volatilité sera un peu plus forte en raison de leur composition plus dynamique (plus d'immo et/ou actions et/ou obligations corporate). Les AV Linxea Vie, Avenir et Spirit par exemple comptent chacune 2 fonds € : 1 fonds € classique + 1 fonds € dynamique. Voici la composition de 4 fonds € dynamiques qui se sont bien comportés ces dernières années avec des perfs supérieures aux fonds € classiques (en raison de la bonne tenue des marchés immo et actions, ce qui ne sera peut-être pas toujours le cas) :  
* Fonds € exclusif (Bourso Vie) = http://forum.hardware.fr/hfr/Discu [...] #t44554567  (Conditions : accessible aux nouveaux versements et par arbitrage sans limitation, bref pas de conditions.)
* Fonds € Netissima (Linxea Vie) = https://www.monfinancier.com/formul [...] -fiche.pdf  (Conditions : chaque versement ou arbitrage doit comporter au minimum 20 % d'UC. Mais impossible d'arbitrer ensuite sur le fonds € Eurossima. Il faut pour cela passer par les UC puis arbitrer vers Eurossima.)
* Fonds € Suravenir Opportunités (Linxea Avenir) = https://www.suravenir.fr/wp-content [...] 6.2016.pdf  (Conditions : seulement accessible aux nouveaux versements. Chaque versement doit comporter au minimum 30 % d'UC.)
* Fonds € ALT2 Allocation Long Terme 2 (Linxea Spirit) = https://mes-placements.fr/fo/pdf/fo [...] 1486967980  Conditions : seulement accessible aux nouveaux versements. Limitation à 60% de la part du fonds Euro Allocation Long Terme dans les versements, les 40% restants à ventiler sur l'autre fonds € et/ou les UC. En cas de retrait, on subit des pénalités de 3% si retrait dans les 3 ans du premier versement.)
 
- Les UC, unités de compte, non garanties en capital mais avec une meilleure espérance de gain à long terme que le fonds € : sur les UC les plus risquées, on peut faire +50% une année et -50% l'année suivante, bien contrôler le niveau de risque (évalué DICI 1 à 7) de l'UC sur laquelle on investit. On y trouve des OPCVM (FCP et SICAV) et même des SCPI. Ce sont des sociétés qui commercialisent ces fonds : il y a un gérant qui achète et vend des actions/obligations/etc. selon un thème d'investissement et un objectif bien défini. Quand on place sur une UC, on donne de l'argent au gérant et il essaie de le faire fructifier. Ces UC ne sont pas forcément très risquées : il y en a où le risque de perte de capital est TRES faible (cf la liste des UC "bon père de famille" que nous recommandons). Mais aucune n'est totalement garantie en capital.
 
A noter que l'on peut "arbitrer" dans son contrat : vendre du fonds euros pour acheter des UCs, vendre des UCs pour aller sur le fonds euros (sécuriser ses gains, par exemple) ou passer d'une UC à une autre.
 
Performances historiques de notre sélection des meilleurs fonds € (merci nico6259 pour cette synthèse :o) :
http://reho.st/self/857b914283fa39c059efc5206859d22aa10f89a1.png
 
 
Certaines AV (Boursorama Vie par exemple) permettent de choisir entre gestion libre ou gestion pilotée.
En gestion libre, on définit soi-même son allocation fonds € / UC et on gère soi-même: recommandé aux initiés, ou à ceux qui placent en 100% fonds €.
En gestion pilotée, le gestionnaire a un mandat pour gérer pour nous selon notre profil (défensif, équilibré, offensif...) : il définit l'allocation fonds € / UC, selon le profil que vous aurez choisi il y aura une part plus ou moins importante d'UC donc de risque. La gestion pilotée ne fera pas de miracle, même en mandat défensif, si les marchés actions chutent de 20% votre capital s'érodera de x %. La gestion pilotée (GP) est disponible entre autres sur les AV BOURSORAMA Vie, LINXEA Avenir et YOMONI Vie.
 
* Pour le néophyte (ou l'initié qui ne veut pas se prendre la tête) :
- sécurisé : AV en gestion libre à 100% fonds €.
- risqué : AV en piloté selon le mandat de gestion recommandé selon le profil du client.
* Pour l'initié : AV en gestion libre en définissant soi-même son allocation entre les fonds € et les UC (cf le paragraphe sur les UC recommandées).
 
>>> Résultats des gestions pilotées d'AV (comme d'habitude, les perfs passées ne présagent pas des perfs à venir) :
- Perfs YOMONI Vie au 31/01/2017 : https://www.yomoni.fr/blog/la-longu [...] rformances
- Performances 2016 des différentes GP : http://www.cbanque.com/actu/62200/ [...] ettre-actu
- Performances 2015 des différentes GP : http://www.cbanque.com/actu/54967/ [...] on-pilotee
http://reho.st/i.imgur.com/qzMPM0r.png
 
 
Les frais, jusqu'à 3 couches de frais :
- il y a des frais sur versement (pris par l'assureur) sur AV qui peuvent aller jusqu'à 5%. Mais la plupart des contrats "internet" n'en ont pas (LinXea, Altaprofits, etc.) ;
- il y a des frais de gestion (pris par l'assureur) sur fonds € et UC aussi : c'est la part que prend l'assureur pour gérer ton contrat (0,5 % à 1% par an, mais ça dépend du contrat et du compartiment : le fonds € est en général moins cher) ;
- il y a aussi les frais de gestion (pris par le gérant de l'UC) propres à chaque UC. Mais tu ne les vois pas, c'est transparent, ils sont inclus dans le prix de la part.
 
Votre argent investi est toujours disponible : la fameuse limite des 8 ans ne concerne que l'imposition. Retirer de l'argent sur une AV = faire un rachat. Rachat total = on vide complètement l'AV et l'AV est alors fermée. On recommande plutôt le rachat partiel pour ne pas fermer l'AV : on retire une somme en veillant à laisser le minimum exigé (généralement 500€ ou 1k€, lire les conditions générales de votre AV) pour que l'AV reste bien ouverte.
Faire un rachat sur un contrat de plus de 8 ans est le plus favorable, raison pour laquelle on recommande de prendre date le plus tôt possible : on paie toujours les PS, mais on ne paie pas d'IR si on retire moins de 4600 € "d'intérêts" (donc bien plus en capital) pour une personne seule ou 9200 € pour un couple marié ou pacsé. Au delà il y a un PFL (prélèvement forfaitaire libératoire) ou TMI, vous optez pour l'un ou l'autre selon le cas le plus favorable pour vous (cf paragraphe fisca).
En cours d'année, il vaut mieux privilégier le rachat partiel plutôt que le rachat total, pour toucher le rendement PB inclue :
https://image.noelshack.com/fichiers/2017/21/1495457077-linxea-rachat.png
 
Imposition :
http://droit-finances.commentcamar [...] alite.php3
Vous n'avez rien à déclarer. Vous n'êtes imposable que lorsque vous faites un rachat sur votre AV, sur la part de PV comprise dans votre rachat.
Formule à appliquer pour calculer la part de PV imposable quand on fait un rachat partiel : http://droit-finances.commentcamar [...] urance-vie
« Si le titulaire ne récupère qu'une partie des fonds (rachat partiel), le produit taxable est calculé d'après la formule suivante : PI = RP - [V x (RP/E)]  
PI : produit imposable, RP : montant du rachat partiel, V : montant total des versements effectués sur le contrat, E : montant de l'épargne acquise au moment du rachat partiel. »
Exemple du camarade Flash23 : http://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] #t48541561
Cf partie Fiscalité pour plus de précisions.
 
L'AV, le produit financier idéal pour ses enfants, mieux que le LA ouvert par mamie :
Vu leur horizon de placement, mieux vaut que les enfants versent sur une bonne AV plutôt que sur un produit court terme moins rentable.
Il y 2 écoles :  
- soit ouvrir l'AV au nom du parent en désignant son enfant comme bénéficiaire. Le parent lui donnera le pognon quand il veut (inconvénient : quid de la fisca sur donation à ce moment ?)  
- soit ouvrir l'AV au nom de l'enfant. Il aura ainsi une AV mâture à lui quand il sera autonome. Inconvénient : pas de maîtrise pour le parent, l'enfant pourrait tout claquer à 18 ans dans la drogue  :o  On peut se prémunir contre ce risque en réalisant un pacte adjoint (sous seing privé, pour organiser l’administration des fonds issus de la donation) ou grâce à la clause d’inaliénabilité temporaire (en définissant les conditions d’utilisation des fonds par le mineur en bloquant les retraits jusqu’à, au plus tard, ses 25 ans).
 
Avantages successoraux de l'AV :  
Les sommes correspondant à des primes versées par le défunt avant l'âge de 70 ans et à partir du 13 octobre 1998 sont soumises à un prélèvement forfaitaire de 20%, après application d'un abattement de 152 500 € par bénéficiaire (tous contrats confondus). La fraction supérieure à 700k€ (après abattement) est soumise à un prélèvement majoré de 31,25%. Disposition particulièrement intéressante quand les bénéficiaires ne sont pas des parents proches, taxés jusque 60% hors cadre de l'AV. L'AV est réputée "hors succession", cela permet notamment de transmettre hors droit commun (maîtresse, enfant d'un autre lit, etc.) tout en bénéficiant d'un abattement important. La clause bénéficiaire est strictement confidentielle également.
Les primes versées par le défunt après l'âge de 70 ans font partie de la succession et sont soumises aux droits de succession, après un abattement de 30 500 €.  
 
L'AV est une belle niche fiscale. Il est recommandé de prendre date le plus tôt possible, car dans 8 ans l'AV devient en quelque sorte un superlivret non imposable :bounce:  
 
Trucs et astuces made in HFR [:sire de botcor:1] :
1/ Technique de la louche / écrémage d'UC par Stephanef.
A priori efficace, surtout en cas de marché "yoyo", i.e. quand les cours oscillent dans un tunnel.
2/ Technique de la "purge des PV" par StephaneF : http://forum.hardware.fr/hfr/Discu [...] #t39873189 et http://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] #t41169770
On n'échappe pas aux PS. En revanche, on peut échapper à tout IR si on pense à bien "purger" ses PV régulièrement après les 8 ans de l'AV, quitte à racheter puis réinvestir la même somme immédiatement dans son AV. Car si on rachète une grosse somme subitement après 8 ans, le capital retiré contiendra certainement plus de 4600€ (ou 9200€ pour un couple marié/pacsé) d'intérêts, alors qu'en ayant pensé à purger auparavant régulièrement, la part d'intérêts dans le capital racheté sera moindre et restera sous le seuil d'abattement. Technique valable pour les AV sans frais sur versement seulement. Formule à appliquer : http://droit-finances.commentcamar [...] rance-vie. « Si le titulaire ne récupère qu'une partie des fonds (rachat partiel), le produit taxable est calculé d'après la formule suivante : PI = RP - [V x (RP/E)]  
PI : produit imposable, RP : montant du rachat partiel, V : montant total des versements effectués sur le contrat, E : montant de l'épargne acquise au moment du rachat partiel. »
3/ La CSG déductible par StephaneF : http://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] #t41165471
En cas de rachat sur une AV de plus de 8 ans, quand on est sous les 4600 / 9200 € de PV, toujours demander la taxation à l'IR afin de profiter des 2 avantages suivants : ne pas avancer le PFL et gagner la CSG déductible (5,1% x TMI de taxes).
4/ L'avance sur AV par StephaneF : http://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] #t34093633
Calcul du coût de l'avance : http://forum.hardware.fr/hfr/Discu [...] #t43648581 (TME : https://www.banque-france.fr/econom [...] aires.html ).
Plutôt que d'emprunter une somme lorsque cela est nécessaire, utiliser l'avance sur son AV peut s'avérer moins onéreux et moins compliqué qu'avoir recours à un prêt.
 
Post de nico6259 sur les AV
Extrait :

Citation :


La mise minimum dépend des AV. Il faut en général compter 500€ minimum. Le ticket d'entrée pouvant dépasser les 100k€.  
 
Les critères de sélection d'une bonne AV ::  
1/ choisir une AV reposant sur un assureur solide. Exemples : Boursorama Vie et Linxea Vie = GENERALI, Linxea Avenir et Fortuneo Vie = CREDIT MUTUEL SURAVENIR, Linxea Spirit = CREDIT AGRICOLE SPIRICA ;
2/ choisir une AV peu chargée en frais. Idéalement, 0 frais sur versement et sur rachat. 0 frais d'arbitrage entre supports. Et des frais de gestion raisonnables (0,60% par an sur fonds € et UC). Les frais, c'est tout ce que l'on maîtrise quand on signe le contrat. Autant optimiser ce point, surtout que ces frais pèseront lourd sur la performance à long terme de l'AV. Les performances quant à elles, que ce soit des fonds € ou UC, sont imprévisibles donc non maîtrisables.
3/ choisir une AV proposant un bon fonds euro. Idéalement un rendement >  3% en 2015, taux net de frais de gestion, avec un bon historique. Avec l'essor des fonds € dynamiques (fonds € dopés aux actions et/ou immo, mais offrant toujours un capital garanti), d'excellentes AV proposent 2 fonds €. Exemples : Boursorama Vie (fonds € classique Eurossima et fonds € dynamique € exclusif), Linxea Spirit (fonds € classique et fonds € ALT à fort dominante immo) et Fortuneo Vie (fonds € classique Suravenir rendement et fonds € dynamique Suravenir Opportunités).
4/ choisir une AV proposant un vaste choix d'UC si on veut dynamiser son épargne dans des fonds actions ou immobiliers. Les meilleures AV proposent une large palette d'UC pouvant compter des centaines d'OPCVM, des trackers et des SCPI.
5/ choisir une AV offrant la possibilité de gérer et faire ses opérations en ligne et gratuitement : versements, rachats, arbitrages (mouvements d'argent de fonds à fonds), options stop-loss et sécurisation des plus-values... tout doit être faisable depuis chez soi en quelques clics, plutôt que dépendre de la présence d'un conseiller et perdre un temps précieux.
 
 
Seuls bémols : la fiscalité et la liquidité du placement.
- On peut retirer (rachat partiel ou total), mais on ne récupère ses billes qu'en 3 ou 4 semaines (sauf Linxea Vie = 72h). C'est pour cette raison que je conseille de garder une épargne de précaution immédiatement disponible : +/- 3 mois de dépenses mensuelles sur Livret A et/ou LDD.
- La fiscalité : quand on retire une somme, les intérêts qui y sont liés sont soit imposables sur le revenu (suivant ta TMI de 0 à 14%), soit option prélèvement forfaitaire libératoire (=35, 15 ou 7,5% suivant l'age de son contrat). Je recommande d'au moins prendre date, même avec le minimum requis, car 8 ans après l'ouverture, abattement des intérêts égal à 4 600€ pour un célib ou 9 200€ pour un couple...donc le rendement du taux € sera du net net en étalant les retraits judicieusement! Dans tous les cas, PS = 15,5%.  
C'est un bémol sans vraiment l'être, car tous les placements rémunérateurs sont fiscalisés et la plupart des placements non fiscalisés ont un rendement net inférieur.  
 
Le marché :
Les assurances-vie en ligne sont globalement plus intéressantes que les AV des banques "en dur" (en "dur", seuls les contrats MIF, AMPLI et MACSF sont intéressants, si on conserve au moins 10 ans pour amortir les frais sur versement).
Les AV Linxea, Fortunéo , Boursorama (entres autres) remplissent les critères définis dans le 1er point du briefing.  
Rien n'empêche de prendre date sur plusieurs AV, c'est même conseillé pour cumuler les avantages de chacune et pour avoir le choix de faire ses versements sur la meilleure AV dans plusieurs années : le champion d'aujourd'hui ne sera pas forcément le champion de demain.


 
Bon à savoir :
- Blog du camarade Cmoadd pour aider à choisir ses AV : http://opcvm.blogspot.fr/
- Un petit "Vrai-Faux" sur les AV dans Le Monde : http://www.lemonde.fr/argent/artic [...] 57007.html
- Les produits structurés parfois proposés en AV (exemple : Exigence 16 chez Linxea), analysés par LooKooM : http://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] #t45052675
 
 
 
Zoom sur le PEA :
- Belle niche fiscale pour loger les actions.  
- Limité à un PEA par personne majeure. Plafond = 150k€ de versement, donc le PEA peut atteindre plusieurs M€ avec les PV.
- Un PEA peut se transférer dans une autre banque : la banque perdante facturera des frais (cf plaquette tarifaire de la dite banque) qui pourront éventuellement être remboursés par la banque gagnante. Il faut entamer les démarches auprès de la banque gagnante, qui se chargera de faire le nécessaire auprès de la banque perdante. Le PEA est transféré en conservant ses caractéristiques (ancienneté), d'où l'intérêt du transfert.  
- Attention à bien choisir son broker : bonne interface, pas de droits de garde ni frais d'inactivité, frais sur transaction raisonnables (frais par ordre quand l'ordre est exécuté). Exemple : Bourse Direct = 1,99 € pour un ordre de 1k€ (comparez les tarifs des brokers en FP du topic bourse http://forum.hardware.fr/hfr/Discu [...] 6022_1.htm )
- On peut privilégier le PEA (plutôt que CTO ou AV) pour tout ce qui est éligible : actions FR et EUR en direct + trackers mondiaux éligibles + OPCVM comportant 75% mini d'action euro (surtout en sélection 0% du PEA Bourso ou Bourse Direct, sinon les frais sont élevés).  
- Enveloppe PEA composée d'une poche de liquidités (compte espèces) et du portefeuille ("portif" ) actions. A l'achat ou à la vente, la somme (montant de la ligne + frais de transaction) est prélevée ou versée sur la poche liquidités.  
- La fiscalité s'applique seulement si on quitte l'enveloppe du PEA (en faisant un virement de sa poche liquidité vers un compte-courant par exemple), sinon il n'y a rien à déclarer aux impôts.
 
Fiscalité : 15,5% de PS dans tous les cas (taxés sur la PV à la sortie du PEA) avec en sus :
- si retrait avant 2 ans : 22,5% d’impôts et clôture du plan ;
- si retrait entre 2 et 5 ans : 19% et clôture ;
- si retrait entre 5 et 8 ans : pas d’impôts mais clôture ;
- si retrait après 8 ans : pas d’impôts et pas clôture (possibilité de faire des retraits partiels mais après un 1er retrait il n'est plus possible de reverser de l'argent sur le PEA).
(Pas de dividendes à déclarer, l'imposition se fait à la sortie sur la PV : le PEA est une enveloppe.)
 
Les dividendes sont-ils automatiquement réinvestis ou sont-ils versés dans le compte espèces du PEA ?
- Pour les titres en direct : généralement les div sont versés dans le compte espèces. Parfois, la société offre le choix de récupérer soit le div en liquide soit d'acheter le nombre de titres correspondants + reliquat en numéraire.
- Pour les OPCVM et trackers : cela dépend, si l'OPCVM/tracker est capitalisant (C) ou distribuant (D).
* Remarque 1 : idem pour le CTO.
* Remarque 2 : il faut détenir l'action la veille du détachement pour obtenir le dividende versé quelques jours plus tard, mais le cours de l'action baissera tout autant (principe des vases communicants). En PEA il n'y a pas d'incidence fiscale, mais en CTO il vaudra mieux éviter les dividendes (donc privilégier les fonds capitalisants) car ils sont imposés.
* Remarque 3 : le dividende touché en PEA est pratique pour permettre à l'investisseur d'utiliser ce cash pour investir dans de nouvelles lignes, sans avoir à vendre une ligne pour ce faire. Également pratique pour le rentier : quand le PEA a plus de 8 ans, le rentier peut retirer de son PEA le cash de son compte espèces et le virer sur son compte courant pour consommer, sans que son PEA ne soit clôturé.
 
 
 
Zoom sur le CTO :
Pas de limite : chacun peut posséder plusieurs CTO. Pas de plafond non plus.
Si on place à LT et sur des valeurs éligibles, privilégier le PEA pour ses avantages fiscaux. Le CTO est moins limité (on peut acheter des titres non éligibles PEA) mais plus imposé.  
Personnellement, j'utilise le CTO pour les actions US en direct + positions spéculatives sur matières premières (certificat Brent 2124s par exemple) et devises. Bref, tout ce qui ne peut pas être logé en PEA ou PEA-PME.
Attention à bien choisir son broker : bonne interface, pas de droits de garde, frais sur transaction raisonnables (par exemple : Binck).
Fiscalement, le CTO est plus contraignant que le PEA : il faut déclarer chaque année ses PV réalisées ainsi que les dividendes perçus.
 
Fiscalité : Régime général - applicable aux cessions d'actions, de parts sociales et de FCP à risque (ainsi qu'aux OPCVM composés à au moins 75% de ces titres) :
- 50% d'abattement pour une durée de détention comprise entre 2 et 8 ans,
- 65% à partir de 8 ans.  
Les MV réalisées sont déductibles des PV réalisées dans l'année. Ensuite, on applique l'abattement.
 
Fiscalité sur les dividendes : acompte fiscal de 21% + 15,5% de PS. La banque prélève directement à la source l’ensemble de ces prélèvements. Les dividendes (après 40% d'abattement hors SIIC et bruts de taxation) sont alors soumis au barème des impôts sur le revenu de l’épargnant. Si l’imposition au final est moindre que 21%, l’épargnant recevra un crédit d’impôt, sinon imposition sur le delta (pour les TMI 30% et plus).
 
 
 
Zoom sur les SCPI :
L’objet d’une SCPI est l’acquisition et la gestion d’un patrimoine immobilier professionnel. La société de gestion se charge de collecter de l’argent auprès de particuliers, trouver des biens dans lesquels investir, gérer ce parc immobilier et redistribuer les loyers et/ou les avantages fiscaux à ses porteurs de parts, les "associés".
Avantages des SCPI par rapport à l'achat locatif en direct :  
- ticket d'entrée faible (à partir de 1k€),
- bonne diversification (on est proprio d'une part d'un gros parc de logements répartis géographiquement et sectoriellement en murs de commerce et bureaux) plutôt que de faire all-in sur un seul bien immo,
- pas de soucis de gestion (le gérant de la SCPI gère les locataires, la fisca...),
- bonne liquidité (en AV) pour vendre.  
Bref, idéal 1er investissement immo.
 
Critères de choix :  
- composition du parc (répartition géographique et murs de commerce/bureaux),  
- évolution de la valeur de la part ces dernières années,  
- évolution du loyer versé par part ces dernières années,  
- taux d'occupation (viser au moins 90%),  
- niveau des frais (entre 6 et 10% de frais d'achat),  
- taux de distribution du loyer (en AV, beaucoup ne reversent que 85 à 90% des loyers. Linxea Spirit reverse 100%.)
 
Les SCPI se logent en AV (sans crédit immo, mais crédit conso possible sans avantage fiscal), ou achat en direct (avec ou sans crédit immo, mais le crédit est recommandé).
Avantages en AV :
- les frais d'achat sont moindres (attention ceci dit à prendre une AV sans frais sur versement, mais dans tous les cas on subit des frais d'achat en SCPI) : en direct, on frôle les 10%, on achète sur la VL (valeur liquidative), alors qu'en AV on a une décote, voire on achète à la valeur de retrait (= valeur de revente). Valeur de retrait + frais d'achat < achat en direct à la VL (en général, on gagne 2 à 3%). En revanche on se prend les frais de gestion sur UC, généralement 0,60% / an pour les AV en ligne...à comparer à la fiscalité en direct (AV intéressante pour les personnes fortement imposées).  
- la fiscalité : régime des AV = si rachat après 8 ans, on peut être exonéré d'impôts sur PV et sur loyers en étalant les rachats sur la durée, hors PS.
- la liquidité : on vend plus rapidement sur AV. En direct, cela peut prendre des mois.
Inconvénient en cas de SCPI logées en AV : on ne profite pas du levier du crédit.  
Sur ce point, avantage à l’achat en direct pour bénéficier du levier du crédit (on place l'argent du banquier et une bonne partie de la traite est financée par le loyer reçu). En AV cependant, crédit conso possible (mais taux moins avantageux, montant emprunté moins important et pas de défisc des intérêts).  
 
Fiscalité :
- Hors AV, comme pour l'immo locatif classique, en SCPI on choisit soit le régime micro-foncier avec abattement de 30% (possible seulement si on a moins de 15k€ de revenus fonciers annuels), soit le régime réel (et dans ce cas on peut déduire les intérêts d'emprunt).
Mais on ne peut pas choisir le micro-foncier si on n'a que des revenus fonciers SCPI, il faut du locatif à côté : ceux disposant uniquement de revenus fonciers provenant de SCPI sont exclus du régime du micro-foncier.  
Attention : si vous achetez vos parts de SCPI avec un crédit à la consommation lors d'un achat en direct (hors AV), assurez-vous que vos intérêts seront bien déductibles de vos revenus fonciers (avec un crédit immobilier, cela est automatique). Pour cela, vous devrez prouver au fisc que votre crédit a servi à financer un achat immobilier, en lui envoyant une « lettre d’affectation ». Elle précise que le crédit (dont vous détaillerez le montant, le taux et la date d’échéance) a servi à financer l’achat de X parts de SCPI (en détaillant votre portefeuille). « Il ne faut pas hésiter à joindre le tableau d’amortissement qui donne le montant des intérêts mois par mois », précise un responsable chez BNPParibas.
Fisca particulière pour les SCPI investies à l'étranger, exemple Novapierre Allemagne : http://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] #t48167862
- En AV : la fiscalité de l'AV s'applique.  
 
Bilan : si on ne souhaite pas utiliser le levier du crédit immobilier, ie si on veut acheter cash (ou avec crédit conso), généralement investir en SCPI via AV sera le mieux (en choisissant une bonne SCPI en tant qu'UC d'une bonne AV).
Mon expérience : PFO2 sur Linxea Spirit, SCPI achetée le 09/10/2015 pour 1k€. Linxea m'a prévenu en octobre 2015 de la future augmentation de la valeur de la part de PFO2, j'ai pu acheter juste avant, ce qui a amorti une bonne partie des frais d'achat : pour 1 000 € investis - 6% de frais = 940 € + revalorisation immédiate à 970€ + revalo en avril 2016 + loyers touchés trimestriellement : dès juillet 2016 j'étais à 1 021 €).
En direct, acheter et financer les SCPI de son choix (et pas celles de sa banque) peut relever du parcours du combattant, cf le parcours de notre camarade Halfsup. J'ai un contact gestionnaire de patrimoine sérieux et pro avec un bon choix de SCPI qui peut faire le montage avec une simulation et aider pour le financement. Testé et approuvé par plusieurs amis. M'envoyer un message privé si intéressé pour que je vous mette en relation.
 
Bon à savoir :
- Un bon portail sur les SCPI, avec l'historique des prix des parts et loyers : http://www.primaliance.com/
- Menaces qui pèsent sur les SCPI : http://www.leblogpatrimoine.com/im [...] prise.html
- Dossier complet sur les SCPI : http://investir.lesechos.fr/dossie [...] 040728.php
- Les difficultés rencontrées pour financer ses SCPI par un crédit immo, expérience de Halfsup : http://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] #t45399093
- Comportement des SCPI pendant le krach immo de 1990-98 : http://lexpansion.lexpress.fr/actu [...] 06990.html
 
 
 
Notre sélection d'UC :
Si vous cherchez une liste d'UC (à loger en AV, ou PEA si UC éligible et de préférence en sélection 0% du PEA, ou CTO) recommandées par les membres les plus éminents du topic, voici une compilation datant du 08/10/15 initiée par Le Matou et mise à jour régulièrement.
Chaque UC est accompagnée des infos suivantes : (ISIN) ; [performance glissante annualisée sur 3 / 5 / 10 ans] ; notation Morningstar avec G pour Gold, S pour Silver, B pour Bronze ; fiche pour savoir dans quelle(s) AV cette UC est dispo.
Attention : cette sélection ne constitue pas un conseil d'achat et ne vous exonère pas de faire vos devoirs. Je vous invite à lire le DICI (Document d'information clé pour l'investisseur) et le prospectus de l'UC avant d'investir sur la dite UC, cf le site Morningstar ou Quantalys.  
Les actions présentent un risque de perte en capital, veillez à respecter une juste proportion d'actions dans votre patrimoine pour une allocation conforme à votre profil d'investisseur (horizon de placement, aversion aux risques, projets...)  [:gidoin]  
 
[:timoonn:5] UC patrimoniales "bon père de famille" (volatilité et potentiel de performance faibles)
- Nordea Stable Return BP EUR (C) (LU0227384020) [7 / 7 / 5] ***** : http://www.opcvm360.com/opcvm/fich [...] c/investir
- Eurose C (FR0007051040) [6,57 / 5,26 / 4,56] *****S : http://www.opcvm360.com/opcvm/fiche/eurose-c/investir
- M&G Optimal Income Fund A-H EUR Inc (GB00B1VMCY93 ) [4,15 / 5,66 / -] ****S : http://www.opcvm360.com/opcvm/fich [...] c/investir  
- Keren Patrimoine C (FR0000980427) [9,69 / 6,55 / 5,02] ***** : http://www.opcvm360.com/opcvm/fich [...] e/investir
- CPR Croissance Prudente 0-40 P (FR0010097667) [5,09 / 4,95 / 3,80] ***** : http://www.opcvm360.com/opcvm/fich [...] p/investir
- Rouvier - Patrimoine C (LU1100077442) [3,81 / 3,78 / 4,16] **** : http://www.opcvm360.com/opcvm/fich [...] c/investir
 
[:cope2017:5] UC "canaille" (volatilité et potentiel de performance moyens)
- R Valor C (FR0011253624 = FdG plus faibles) [13,23 / 9,73 / 8,11] ***** : http://www.opcvm360.com/opcvm/fich [...] 1/investir
- R Valor F (FR0011261197) : http://www.opcvm360.com/opcvm/fich [...] 1/investir
- Centifolia C (FR0007076930) [15,41 / 8,61 / 5,42] *****S : http://www.opcvm360.com/opcvm/fich [...] c/investir
- Centifolia D (FR0000988792) : http://www.opcvm360.com/opcvm/fich [...] d/investir
- CPR Croissance Réactive P (FR0010097683) [9,29 / 8,48 / 5,38] ***** : http://www.opcvm360.com/opcvm/fich [...] p/investir
- SGL : Sextant Grand Large A (FR0010286013) [14,26 / 10,77 / 8,00] ***** : http://www.opcvm360.com/opcvm/fich [...] a/investir
- AVIVA Oblig International (FR0000097495) [   ] ***** : http://www.opcvm360.com/opcvm/fich [...] ernational
- ROBECO High Yield Bonds DH EUR (LU0085136942) [5 / 7 / 6] ****S : http://www.opcvm360.com/opcvm/fich [...] s-dh-eur-c
- FF European High Yield E (C) EUR (LU0238209786) [4 / 7 / 6] **** : http://www.opcvm360.com/opcvm/fich [...] e-acc-euro
 
[:alain doux-lilas] UC "cigare" (volatilité et potentiel de performance importants)
- Moneta Multi Caps C (FR0010298596) [19,39 / 13,04 / -] *****G : http://www.opcvm360.com/opcvm/fich [...] a/investir
- H2O MultiEquities R (FR0011008762) [26,77 / - / -] ***** : http://www.opcvm360.com/opcvm/fich [...] r/investir
- Magellan C (FR0000292278) [4,87 / 3,10 / 7,59] *****G : http://www.opcvm360.com/opcvm/fich [...] c/investir
- I&E en hard close malheureusement depuis 2017 : Independance et expansion Small Cap X(C) (LU0104337620 = frais de gestion 0,05% plus faibles) : http://www.opcvm360.com/opcvm/fich [...] c/investir
- I&E en hard close malheureusement depuis 2017 : Independance et expansion Small Cap A(C) (LU0131510165) : http://www.opcvm360.com/opcvm/fich [...] c/investir
- Sextant PEA A (FR0010286005) : http://www.opcvm360.com/opcvm/fich [...] a/investir
- H2O Multibonds RC (FR0010923375) [26.12 / 19.41 / -] ***** : http://www.opcvm360.com/opcvm/fich [...] r/investir
 
Les différentes parts d’un fonds : xxx C = capitalisation / xxx D = distribution ; xxx P = particuliers / xxx I = institutionnels ; xxx H = fonds hedged contre le risque de change.
On pourra préférer un fonds capitalisant plutôt que distribuant les dividendes sur CTO par exemple, pour éviter une trop lourde imposition des dividendes sur CTO.  
On pourra privilégier une part I plutôt que P pour subir moins de frais de gestion (mais le ticket d'entrée d'une part I est généralement plus élevé que la part P du même fonds).
http://www.morningstar.fr/fr/news/ [...] onds-.aspx
 
Outils répondant à des besoins de recherche, par cmoadd :
- Je veux investir dans une UC en particulier, je cherche dans quelle(s) AV cette UC est dispo : http://www.opcvm360.com/
- J'ai plusieurs AV et je veux visualiser directement tous les fonds dans lesquels je peux investir (dans le menu déroulant "Assurance vie", mettre les contrats que vous avez, spécifier des critères de recherche si besoin et lancer la recherche) : http://www.quantalys.com/search/li [...] vers=Fonds
- Je veux étudier en détail une AV et ses UC, je peux le faire sur ce site également (exemple Linxea Zen) : http://www.quantalys.com/Assurance [...] a_ZEN.aspx
 
Rappel : 80% des gérants de fonds ne battent pas leur indice de référence (les frais de gestion des fonds n'aident pas). Seuls les meilleurs arrivent à limiter la casse en cas de baisse des marchés tout en captant (et plus encore) la hausse. Il faut donc être très sélectif sur les UC.
=> L'investisseur passif (qui ne cherche pas à faire du stock picking ni du market timing mais plutôt à investir mécaniquement et froidement faute de temps et/ou de compétence) pourra préférer diversifier facilement son portefeuille actions en trackers (panier d'actions qui répliquent leur indice de référence, par exemple tracker CAC40 ou tracker World) en appliquant la méthode DCA (dollar cost averaging : entrer progressivement sur le marché pour lisser et diminuer le risque d'entrer au mauvais moment, par exemple investir 10k€ en 5 mois x 2k€).  
Exemple d'un portif investi sur 4 zones différentes. Pour chaque zone, quelques exemples de trackers, pour choisir entre Lyxor et Amundi (en € non hedgé, en € hedgé contre le risque de change ou en $) :  
1/ Lyxor World (FR0011869353 - EWLD en € non hedgé) OU Amundi World (FR0010756098 - CW8 en € non hedgé exposé 55% USD, 20% EUR, 15% JPY, 5% GBP, 5% autres / FR0010871160 - CW8U en $)
2/ Lyxor S&P 500 (FR0011871128 - PSP5 en € non hedgé) OU Amundi S&P 500 (FR0010892224 - 500 en € non hedgé exposé 100% USD / FR0013213444 - 500H en € hedgé / FR0010912576 - 500U en $)
3/ Lyxor Emergents (FR0011440478 - PLEM) OU Amundi Emergents (FR0010959676 - AEEM)
4/ Lyxor Eurostoxx (FR0007054358 - MSE)  
>>>>>>>>> Le Google Doc complet : https://docs.google.com/spreadsheet [...] =576349711 <<<<<<<<<<
Reproduire le CW8 revient à avoir 60% US, 3% Canada, 28% Europe, 8% Japon, 1% Australie. Si on fait simple : 60% US, 30% Europe, 10% Japon.
Allocation : 60% de 500 (ou 500H en version hedgée, ou un mix des deux) + 30% de VEUR +10% de PJPN (hedgé).
On peut ajouter des émergents (AEEM) ; de l'Asie Pacifique ex. Japan (PAEJ) ; des small US (RS2K) et des small Europe (SMC).
Allocation : 40% 500H + 15% RS2K + 20% VEUR + 10% SMC + 5% PJPN + 5% AEEM + 5% PAEJ.  
=> Proposition d'allocation en trackers par le camarade LooKooM, pour les AV Linxea Spirit et Linxea Vie, pour un budget de risque de 25-30% Actions en terme de volatilité : http://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] #t46802213
 
Investissement en Bourse : Tutoriel de la technique de louche / écrémage par Stephanef
A priori efficace, surtout en cas de marché "yoyo", i.e. quand les cours oscillent dans un tunnel.

Message cité 4 fois
Message édité par nico6259 le 20-06-2017 à 19:28:21
n°10208759
nico6259
Facilitateur, coaching POGNON
Posté le 22-12-2006 à 10:59:20  profilanswer
 

______________________________________________________________________________________________________________________________
                                                                                LA FISCALITÉ
______________________________________________________________________________________________________________________________
 
Fiscalité FR :
 
Imposition des AV :
http://img11.hostingpics.net/pics/913186AV2.png
 
 
Post de nico6259 sur la fiscalité
Extrait :

Citation :


Il faut que tu comprennes la fiscalité, car c'est un élément important à prendre en compte dans tout investissement/opération d'épargne, dans le sens où la fiscalité est un élément dimensionnant la rentabilité nette.  
Tu disposes de 2 options d'imposition des revenus du capital (hors revenus fonciers) : imposition à la TMI ou alors opter pour le PFL (le PFL est une option seulement applicable au AV depuis Hollande et l'alignement des revenus du capital sur ceux du travail).
En général, tous tes placements seront imposés par défaut à la TMI, sauf si tu optes expressément pour le PFL.  
 
L'acompte fiscal.
Depuis Hollande et l'alignement des revenus du capital sur ceux du travail, tous les revenus du capital sont soumis à l'IR (hors choix PFL en AV et hors produits non ficalisés type LA/LDD/PEL de moins de 12 ans/PEA de plus de 5 ans...)
Il y a d'abord paiement d'un acompte fiscal (prélevé directement par la banque) : 24% pour les intérêts des superlivrets, 21% pour les dividendes.  
Puis régularisation dans la déclaration IR : en cas de TMI 0 ou 14% on obtient une régul en notre faveur; en cas de TMI 30% ou 41% ou 45% on doit régler le surplus d'IR.  
L'acompte fiscal constitue donc une avance de trésorerie que l'on fait à l'État. On peut en demander la dispense d'acompte sous certaines conditions en prévenant la banque à temps, mais dans tous les cas on devra s'acquitter de l'IR.
 
- TMI = tranche marginale d'imposition. Le terme "marginal" est important à comprendre.  
http://impotsurlerevenu.org/definitions/110-tmi.php
Fraction du revenu imposable Taux d'imposition  
N'excédant pas 9 690 € 0%  
De 9 690 € à 26 764 € 14%
De 26 765 € à 71 754 € 30%  
De 71 755 € à 151 956 € 41%  
Supérieure à 151 956 € 45%  
 
Sachant que le revenu à déclarer = celui qui figure sur ton bulletin de salaire. De ce revenu, tu déduis 10% pour obtenir ton revenu net imposable (sauf si tu optes pour les frais réels.)  
Il faut aussi tenir compte de ton nombre de parts (quotient familial) dans ton foyer fiscal (si tu es célibataire comme moi, c'est simple : tu divises ton revenu net imposable par 1). Et puis les charges déductibles.  
A partir de ce revenu imposable, tu connais ta TMI. Moi qui viens de franchir les 26k€ imposables, je suis passé en TMI 30%, c'est à dire que chaque € supplémentaire (="marginal" ) gagné sera taxé à 30%. Mais ce ne sera qu'une partie très faible de mon salaire qui sera imposée à 30%, le reste étant d’abord imposé à 0 puis 14%. Mon taux moyen d’imposition doit tourner aux alentours de 10%.
 
- PFL = prélèvement forfaitaire libératoire. Chaque terme a son importance : prélèvement car c'est directement prélevé par la banque qui reversera à l'État, forfaitaire car c'est un forfait quel que soit ton revenu (voir ci-dessous), libératoire car cette fiscalité en amont te libère de l'obligation de déclarer sur IR (au contraire du TMI, où c'est toi qui déclare sur ton IR).
 
Fiscalité des intérêts des AV si option PFL
Avant 4 ans 35%  
4-8 ans 15%  
Après 8 ans 7,5% après exonération de 4 600€ (célibataire) ou 9 200€ (couple)
 
Tu ne seras imposé que lorsque tu feras un rachat. Le montant des intérêts correspondant au capital racheté sera calculé et tu seras taxé sur cette assiette d’intérêts.
En gardant ton AV plus de 8 ans et en calculant bien ton retrait (échelonnement sur plusieurs années si nécessaire), tu peux être totalement exonéré d’impôts, hors PS de 15,5% prélevés à la source.
 
Que tu optes pour la TMI ou le PFL, l'État prélèvera toujours les cotisations sociales à 15,5%.  
Le PFL est plutôt adapté aux hauts revenus, c'est à dire TMI 30% et plus.
Par ailleurs, on obtient un bon levier de défiscalisation avec une TMI de 30% et plus.
 
Pour illustrer : mon AV date d'1 an.  
Je suis encore en PFL 35%. Donc mon TMI 30% est encore plus intéressant si jamais je dois faire un rachat. En revanche dans 3 ans, le PFL sera à 15% car 4 ans d’ancienneté >> j'opterai pour le PFL car ce sera moins imposé que ma TMI 30%.  


 
Post de denn pour optimiser son imposition sur AV.
Extrait :

Citation :


L'imposition ne se fait que sur les plus-values. Le capital n'est pas touché.
Au bout de 8 ans tu es imposé à 7.5% OU à ton choix par intégration aux revenus dans l'IR.
Dans les 2 cas il existe une sorte de franchise de 4600€ (pour un célibataire) sur les plus-values valable 1 fois par an.
 
Si tu as fait 10k€ de plus-values en ayant versé 40k€ sur un contrat multisupport (tu as au final 50k€ sur ton AV)  
 
A maturité si tu retires tes 50k€ tu paieras :  
 
- dans tous les cas les 15,5% de prélèvements sociaux : 15,5% de 10k€ = 1550 €.
 
Ensuite tu peux prendre le prélèvement forfaitaire : tu payeras 10k€ x 7.5% = 750€ vu que les PS et le PFL sont prélevés à la source tu toucheras en fait 48 040€ net d'impôts et tu auras un avoir fiscal de 4600*7.5% = 345€.
 
Ou tu peux inclure l'impôt dans ton IR : tu toucheras 48 450€ de suite et déclareras sur ta feuille d'impôt 10k€ de plus-values sur lesquels tu auras un abattement de 4600€ tu seras imposé sur 5400€ à ton taux marginal d'imposition.  
 
Vu que tu disposes de 4600€ par an, si tu retires en 2 fois tu gagnes un peu :
A la 8ieme années tu retires 50% de la somme : 25k€ l'État considère qu'il y a dedans 50% des plus-values soit 5k€.
Tu payeras tes 5k€ x 15,5% de PS = 775€ et 400 € (5000€-4600€) x 7,5% = 30€ d'IR.
L'année suivante, tu retires ce qui reste et tu paieras la même chose ( un peu plus puisque tu auras des plus-values en plus en fait).
Tu peux aussi faire en 3 ans...Etc...


 
La fiscalité de la rente viagère :
http://www.lafinancepourtous.com/V [...] te-viagere
 
 
 
Fiscalité des expatriés :
http://fr.april-international.com/ [...] -expatries
Une convention fiscale a-t-elle été signée entre la France et votre pays d’expatriation ? Consultez les conventions en vigueur sur le site des impôts : http://www.impots.gouv.fr/portal/d [...] x=DZA#pays
 
 
 
Solutions pour défiscaliser [:leo9810] :
1/ Immo défisc (Malraux, Robien, Scellier, Duflot, Pinel ...) : pour espérer être gagnant, il faut "court-circuiter" les intermédiaires en faisant par exemple bâtir soi-même une maison neuve et en la rendant éligible au dispositif Pinel (filtrer les posts de Professor sur le topic immo) sinon on court un grand risque de MV supérieure à l'économie d'impôts (cf mon expérience quand j'ai acheté à 22 ans, j'étais alors jeune et ignorant : http://forum.hardware.fr/hfr/Discu [...] #t47772307 ). Immobilier neuf : jusqu'à 30% de surcoût en défiscalisation Pinel http://www.cbanque.com/actu/62082/ [...] demande-28 ;
 
2/ PEE pour les salariés chanceux qui y ont accès : y verser l'intéressement et la participation (primes I/P) pour que ces revenus échappent à l'IR.  
 
3/ PERCO (Plan d'épargne pour la retraite collectif): https://www.service-public.fr/parti [...] its/F10260
Dispositif d'entreprise qui permet aux salariés de se constituer une épargne. Pendant la période d'indisponibilité, les revenus des placements sont exonérés d'impôt sur le revenu à condition d'être réinvestis dans le plan. À la sortie du Perco, en cas de délivrance sous forme de capital, celui-ci est exonéré d'IR. En cas de sortie sous forme de rente viagère, elle est partiellement soumise à l'impôt sur le revenu (Cf la fisca de la rente fiagère, partie fiscalité). Dans les 2 cas, les sommes sont soumises aux contributions sociales.
 
4/ FCPI (fonds communs de placements dans l’innovation) et FIP (fonds d’investissement de proximité) : https://deontofi.com/peut-on-faire- [...] es-impots/ (Extrait : "Rapportés aux 500 fonds de la décennie, on n’a plus au final que 5% de fonds vraiment gagnants, 5% de petits gagnants, 5% de petits perdants, 5% de gros perdants et surtout 80% de fonds dans le brouillard, qui ne sont pas liquidés, dont les valorisations sont souvent artificielles et sur lesquels les épargnants ne peuvent pas récupérer leur argent." ) ;
 
5/ SOFICA (SOciété pour le Financement du Cinéma et de l'Audiovisuel) ;
 
6/ PERP : les sommes versées sur le PERP sont déductibles des revenus imposables dans certaines limites (30 432 € pour l’année 2016).  
Comme en AV, l’adhérent d’un PERP peut opter pour la gestion libre lui permettant de choisir ses supports d’investissement (fonds en euros, unités de compte).
Contrairement à l'AV, les gains des fonds € des PERP ne subissent pas chaque année les PS, mais uniquement lorsque le contrat est dénoué (rachat exceptionnel, conversion en rente viagère...)
Contrairement à l'AV, le PERP est transférable.
Contrairement à l'AV, le PERP est un « produit tunnel » parce que l’épargne est indisponible durant toute la vie active, sauf dans quelques cas exceptionnels.
Sortie en rente viagère quand on devient retraité.Tous les PERP utilisent la table de mortalité à date du dénouement.
Mais possibilité de sortie en capital à hauteur de 20% et depuis le 1er janvier 2011, l’imposition sur le capital est limitée à 14,15% (7,5% * 90% + 7,4% de PS)). Sortie totale en capital possible en cas d'achat de sa RP si locataire depuis au moins 2 ans.
Les rentes perçues à la retraite sont imposables à l’IR, après application de l’abattement de 10 % applicable aux pensions de retraite. Et elles sont assujetties aux PS (8,1 %) : http://www.lafinancepourtous.com/V [...] te-viagere
Les nouveaux PERP prévoient de désigner, au sein d’une clause bénéficiaire (idem AV), les personnes qui seront amenées à percevoir l’épargne (sous la forme d'une rente) en cas de décès du détenteur du PERP pendant sa vie active.
A priori le profil qui peut rendre le PERP intéressant : contribuable au moins en TMI 30% et à moins de 10 ans de la retraite, qui anticipe une forte baisse de revenus à la retraite. http://www.cbanque.com/actu/54773/ [...] re-cbanque
Il faut être sélectif sur le PERP, privilégier les PERP sans frais sur versement et à bon rendement fonds € (PERP Linxea par exemple), le choix est vaste : http://www.cofloma.fr/caracteristi [...] s-perp.php
 
7/ Madelin, produit proche du PERP, dédié aux travailleurs non-salariés, la table de mortalité appliquée peut être celle à date de souscription et pas forcément celle à date du dénouement : http://www.retraite.com/fr/contrat [...] myH77_0-_o ;
 
8/ Investissement en PME : si la PME est éligible, 18% du montant souscrit sera déduit de l'IR (c'est une réduction, pas un crédit d'impôt), sous réserve d'une conservation des parts pendants 5 ans minimum.
Acheter Via un PEA ou CTO chez un broker qui propose les IPO (introductions en Bourse). Il est préférable de souscrire à plusieurs IPO pour diluer le risque.  
 
9/ Investissements solidaires : 25% de réduction sur l'IR (détention 5 ans) : La Nef, la coopérative de croissance, Terre de liens, Habitats et humanismes, Garrigue, Autonomie et Solidarité... => voir le site de Finansol. Pour la Nef/coop de croissance, on peut s'attendre à un petit rendement et à retrouver son capital facilement avec peu de frais. Pour les autres, on est presque sur que le rendement sera nul, et pire, on ne retrouvera peut être pas son capital et avec des frais et une attente ! Mais, il ne faut pas oublier que c'est un investissement "militant".  
 
10/ Groupements forestiers : 25% de réduction de l'IR (pour une détention de 8 ans) : société forestière de la caisse des dépôts et UFFI. Le rendement des dividendes sera de 2% environ. On mise sur le foncier et le bois.  
 
11/ Groupements Fonciers Viticoles : pour réduire l'ISF à déclarer (jusqu'à 50k€, on déclare 25% de la valeur) : Crédit Agricole, Uffi et quelques indépendants. Pour ceux qui ont de l'ISF et qui aiment bien le vin !  
 
12/ Contrats de capitalisation : pour réduire l'ISF à déclarer. Très proche de l'AV, principale différence : le contrat de capitalisation permet de ne déclarer à l'ISF que le montant des versements (les intérêts et produits sont exonérés). Comme pour les AV, il faut être très sélectif. Linxea par exemple distribue de bons contrats de capitalisation : http://www.linxea.com/Capitalisation.aspx  
 
13/ Assurance-vie : pour les avantages successoraux. L'AV est particulièrement intéressante quand les bénéficiaires des fonds après décès (désignés dans la clause bénéficiaire de l'AV) ne sont pas des parents proches. Cf le paragraphe assurance-vie dans la partie LES PRODUITS.
 
14/ Dons aux FRUPs [:zoreil974:3] : associations à but non lucratif d'aide aux personnes en difficulté, d'intérêt général ou d'utilité publique ( http://www.youphil.com/fr/article/ [...] ?ypcli=ano et http://www.comitecharte.org/  pour choisir en confiance).
 
15/ Optimisation familiale : se marier ou se pacser avec un conjoint d'une autre TMI que la sienne et/ou faire des enfants  :o  
 
16/ Emploi à domicile (femme de ménage, jardinier, garde d'enfants...) : réduction ou crédit d'IR à hauteur de 50 % des dépenses supportées dans l'année dans la limite de plafonds. https://www.service-public.fr/parti [...] droits/F12
...
Mais méfiance, relisez la règle 9 : le risque de perte est bien souvent supérieur à l'économie d'IR, ce n'est pas pour rien que l'État subventionne et délègue ces "opérations hasardeuses" aux français...
 
Une bonne synthèse : https://www.linkedin.com/pulse/j-30 [...] itle-share
 
Investigations dans la défiscalisation de Miles_Teg91.
 
 
 
 
______________________________________________________________________________________________________________________________
                                                                                ARTICLES DIVERS
______________________________________________________________________________________________________________________________
 
Election de François Hollande, le changement c'est maintenant [:apsit:2]  

nico6259 a écrit :

[:gnel42] Placements : Ce qui va changer avec François Hollande (11/05/2012) [:gnel42]  
http://www.20minutes.fr/economie/9 [...] s-hollande
 
Immobilier: Allégement de la taxation sur la cession des résidences secondaires
 
François Hollande propose de revenir à l’ancien régime en vigueur en 2004 qui prévoit d’exonérer d’impôt sur le revenu les plus-values réalisées sur la cession d’une résidence secondaire après vingt-deux ans de détention (après un abattement de 5% au-delà de deux ans de détention), contre trente ans depuis l’entrée en vigueur de la réforme en février dernier.
 
>> Conseil: «Si vous vous apprêtiez à vous séparer d’un bien détenu depuis vingt et un ans, mieux vaut attendre l’adoption de ce projet de réforme pour profiter d’un régime fiscal plus favorable», explique analyse maître Marylène Bonny-Grandil, avocat fiscaliste chez Altexis.
 
Niches fiscales: Des réductions d’impôts plus strictement limitées
 
François Hollande propose d’abaisser ce plafond des réductions d’impôt à 100.000 euros par an, contre 18.000 euros par an +4% du revenu imposable actuellement (une personne imposée sur 100.000 euros peut déduire 22.000 euros).  
 
>> Conseil: En principe ce plafond s’appliquera aux investissements défiscalisants entrepris en 2013, pour autant il est déconseillé d’investir sur de nouveaux supports avant l’adoption des réformes fiscales, compte tenu de l’importante incertitude fiscale entourant ces nouveaux dispositifs. «La logique de rabot domine depuis un certain nombre d’années et aujourd’hui investir dans une niche uniquement pour l’aspect fiscal n’est plus aussi intéressant», analyse maître Marylène Bonny-Grandil, avocat fiscaliste chez Altexis.
 
Actions, obligations, livrets: L’assurance-vie en partie épargnée
 
Pour rapprocher la fiscalité des revenus du capital de celle des revenus du travail, François Hollande a annoncé qu’il allait supprimer la possibilité de soumettre les dividendes, plus-values et intérêts au prélèvement forfaitaire obligatoire (19% pour les plus-values, 21% pour les dividendes, 24% pour les intérêts) plutôt qu’à l’impôt sur le revenu. A l’exception toutefois de l’assurance-vie: concernant le placement préféré des Français, le président élu ne veut soumettre à l’IR que les gains dégagés en cas de retrait avant huit ans et sur les seuls nouveaux contrats.  
 
Pour les anciens contrats, c’est le régime fiscal renforcé par Nicolas Sarkozy qui demeure pour les retraits: taxation au choix à l’impôt sur le revenu ou au PFL (35% en cas de rachat ou dénouement avant quatre ans, IR ou PFL de 15% entre quatre et huit ans et IR ou PFL de 7,5% après huit ans après un abattement de 4.600 euros ou 9.200 euros pour un couple). Par ailleurs les contributions sociales sur ces produits seront de 15,5% à partir du 1er juillet 2012, le taux du prélèvement social passant de 3,4% à 5,4%.
 
>> Conseil: Si vous détenez déjà un contrat, il faut donc le conserver. Pour les autres placements, notamment en actions, un comparatif avantage/risque/coût s’impose pour optimiser la performance de votre portefeuille.
 
Livret d’épargne défiscalisé: Vers un doublement du plafond du livret A
 
Pour favoriser la construction de logements sociaux en partie financée par les fonds collectés dans les livrets A, François Hollande a proposé pendant la campagne de doubler le plafond de versement autorisé sur ce placement dont les intérêts ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu. Actuellement (en 2012), les épargnants peuvent placer au maximum 15.300 euros par personne. Ils devraient donc pouvoir prochainement placer 30.600 euros. Les enfants pouvant en détenir, un foyer composé de quatre personnes peut y placer jusqu'à 61.200 euros, à un taux de 2,25% fixé par décret depuis le mois de février 2012.
 
>> Conseil: Compte tenu de la faiblesse des rendements des contrats d’assurance vie en euros (environ 3% en moyenne) et des frais d’entrée engendrés par ce type de produit, il peut être intéressant de bien comparer la rentabilité des deux placements selon les usages qu’on souhaite en faire. L’absence de plafonnement et une fiscalité dégressive au fil du temps et avantageuse en cas de succession font de l’assurance-vie un produit mieux adapté aux placements de long terme.
 
Donations et successions: Diminution des plafonds en franchise d’impôt
 
François Hollande veut baisser le plafond d’exonération de taxation pour les donations et succession en ligne directe (parent-enfant) de 159.325 euros actuellement à 100.000 par enfant et par parent (soit 400.000 euros de dons en total franchise d’impôt pour un couple ayant deux enfants). Il faudra également attendre quinze ans avant de pouvoir effectuer une nouvelle donation gratuite, contre dix ans actuellement.
 
>> Conseil: Il est conseillé de concrétiser ces donations dès aujourd’hui pour bénéficier de l’abattement maximal mais aussi relancer dès aujourd’hui le délai de reconstitution de ce droit. Cela permettra également aux contribuables assujettis à l’ISF d’alléger le poids du relèvement du barème d'imposition annoncé par François Hollande en transférant à leur descendance une partie de son patrimoine imposable.

 
 
 
Je retiens :
- Pour l'immo, S.arko allait dans le bon sens en imposant davantage les PV réalisées sur ventes de résidences secondaires. H.ollande fait marcher arrière. Bon, ça aura peut-être le mérite d'inciter des vieux à vendre entre 22 et 30 ans de détention au lieu d'attendre les 30 ans.
- Pour les produits financiers. On a bien compris que l'immo c'est le bien et la finance c'est le mal. On ne pourra plus opter pour le PFL donc intégration d'office à l'IR de tous les revenus et PV financiers. Pour les contribuables aisés en TMI 30%, 41%, 45% et 75% (oui, ce sont 2 nouvelles tranches qui vont être créées). Pour les anciennes AV heureusement, on pourra encore opter pour le PFL à 35% 15% ou 7,5% suivant la durée de détention et on aura toujours l'abattement...on a bien fait de prendre date avant l'élection. (MAJ 2015 : PFL toujours possible pour les nouvelles AV).
- Le plafond du LA est doublé. Quid du plafond du LDD ?
- On peut transmettre à chacun de ses enfants 200k€/15 ans nets d'impôts. Avec S.arko c'était 320k€/10 ans. Ca va dans le bon sens, société du mérite toussa, et on alimente moins la bulle immo.
 
La chasse aux superlivrets pour les aisés, déjà moyennement intéressante, ne sera plus du tout intéressante là ?
Car pour une TMI 30 %, les intérêts seront taxés à 30% + 15,5% de PS soit 45,5% ? [:tinostar]  
Donc même avec un taux à 4% brut, le LA rémunérera plus ? Heureusement que son plafond double :o


 
 
Gestion de fortune, la méthode des milliardaires.   [:cisco1:1]  
 

nico6259 a écrit :

Gestion de fortune, la méthode des milliardaires (11/12/2015).    
 
http://www.lesechos.fr/week-end/pe [...] or=EPR-14-
 
Extraits :  
 
L’immobilier ? Ce n’est pas leur tasse de thé…
« Franchement, je ne pousse pas dans ce sens, les rendements nets de charges et de fiscalité sont très faibles et même négatifs avec l’ISF. Dans ce contexte actuel, ce n’est pas toujours facile à expliquer, car l’immobilier rassure »
"Edmée Chandon-Moët, qui reste cependant très favorable à la pierre-papier (fonds investi en immobilier d’entreprises) à condition de l’intégrer dans une assurance-vie pour défiscaliser les plus-values."
"Guillaume de Labeau, PDG de Mansartis, trouve globalement le marché « surcoté ». « Avec des taux aussi bas, quasi nuls, et des prix qui n’arrêtent pas de monter, vous comprenez bien que cette classe d’actifs connaît une bulle. »
« Beaucoup de fortunes se sont construites par le passé en misant sur l’immobilier et en activant le levier du crédit. Aujourd’hui, les charges – notamment fiscales – sont lourdes et les perspectives plus incertaines. »
« l’on doit s’attendre à une crise de l’immobilier ancien avec une baisse des prix. Parallèlement, un certain nombre de bailleurs effrayés par les contraintes réglementaires vont se détourner du marché locatif, ce qui va accroître la crise du logement et accentuer la baisse des prix ».
« Il est important de bien réfléchir à la part de sa fortune qu’on est prêt à consacrer à l’immobilier. A mon avis, entre 20 et 40%. Et il est essentiel d’avoir une vision internationale et de tenir compte des incidences fiscales »,
 
Investissez plutôt sur les actions :
« L’entreprise est la seule source de création de valeur. Donc, nous recommandons de privilégier la part des actions cotées ou non. »
« Notre conviction profonde est que les actions ou les fonds d’actions de qualité sont le meilleur vecteur pour la performance à long terme. »
« le premier actif, le plus important, ce sont les avoirs financiers ».
« La France, avec l’Angleterre, explique-t-il, est le marché européen le plus important pour le “private equity”, avec un large gisement d’entreprises et de fonds d’investissement. Lorsque j’ai commencé, l’allocation moyenne en non coté était de 5 à 10%, elle peut aujourd’hui monter jusqu’à 25, voire 30% ! »
"Au sein de ce réseau, ils échangent des informations sur les opportunités d’investissement. Une démarche différente de celle des FCPI et FIP proposés dans les réseaux bancaires, qui s’accompagnent souvent de frais importants."
"Dans un contexte économique et géopolitique aussi mouvementé, tous insistent sur l’importance de la « liquidité », c’est-à-dire de la facilité à pouvoir mobiliser des capitaux. Tout le contraire, en fait, des patrimoines de nombre de Français où l’immobilier constitue l’essentiel. "
« Nous conseillons de maintenir des positions cash, explique l’Anglais Robert Anthony, selon le bon adage anglo-saxon “cash is king ”, afin de pouvoir être en mesure de saisir toute opportunité. »
"D’ailleurs, bien des types d’actifs n’inspirent pas du tout nos interlocuteurs. « Pas rentable, pas liquide » : la sentence va ainsi concerner l’achat de vignobles, de forêts, d’œuvres d’art… L’expert britannique a une opinion très tranchée : « Vous les Français, vous aimez cette classe d’actif par tradition, parce que c’est du tangible et que vous avez en plus des exonérations fiscales. Mais franchement ce n’est pas très rentable ! »

 
Quelle offre pour quelle fortune ?
Mass Market : Placements standardisés des réseaux d’agences bancaires : assurance-vie grand public, PEL… Concerne 23 millions d’épargnants.
Gestion privée : Conseils en gestion de patrimoine des réseaux bancaires (accès à des placements dits haut de gamme) et CGPI (conseils en gestion de patrimoine indépendants). Pour des patrimoines au-delà de 250 000 euros.
Gestion de fortune : Etablissements spécialisés dans la gestion de fortune (Meeschaert, Neuflize…), département dédié des grandes banques (expertise fiscale, juridique, placements sur mesure), CGPI (conseils en gestion de patrimoine indépendants) ou CPF (conseiller patrimonial de famille). Pour des patrimoines au-delà de 1 million d’euros, 494 000 fortunes dites High Net Worth Individuals (HNWI).
Family Office : Département family office des grandes banques et family office indépendant (expertise fiscale, juridique, placements sur mesure). Pour les fortunes (au-delà de 20 millions d’euros), environ 5 000 Ultra High Net Worth Individuals (UHNWI).
Single Family Office : Family offices dédiés, internes. Pour très très grandes fortunes, grands groupes familiaux.

 


 
Différence entre la gestion de patrimoine en banque privée et la gestion de fortune, point de vue de notre cher Lookoom :
 

LooKooM a écrit :


 
Cf. les articles qui circulent du type "comment choisir sa banque privée", les différences sont effectivement énormes - le Credit Agricole débute à 250k et ont plus de 2000 (!) banquiers privés et les services seront simplement de pouvoir parler d'assurance vie, de selection de fonds en UC, éventuellement faire des montages de crédit in-fine avec nantissement du contrat d'assurance vie, quelques SCPI maisons et ça s'arrête globalement là.
 
Chez nous c'est 10M EUR dans nos livres pour ouvrir une relation et le niveau de formation est sincèrement elevé; les profils sont similaires à la banque d'investissement et les montants manipulés similaires également. Le client moyen a 60M EUR chez nous, le client median environ 30M EUR.
 
Chaque client a une équipe de 5 personnes autour de lui dont :
- une personne dédiée pour les taches administratives, virements, FX simples et qui est là pour reconnaitre la voix et les habitudes du client pour les paiements, gestion de l'accès en ligne, de l'application mobile, lien avec la conciergerie etc...
 
- une personne pour l'investissement : allocation globale, analyses statistiques et surtout gestion sous mandat discretionnaire multi classe d'actifs (actions obligations en directes, fonds, produits structurés, options listées ou OTC, Hedge funds caïmanais,), gestion conseillée opportuniste avec les mêmes instruments + OTC ou Produit structurés sur mesure (emission proprietaire pour le client avec son propre ISIN), deal flow Private Equity via des fonds (KKR, Riverstone, Silverlake, Apax...) ou en direct (co-invest, VC, serie B, pre-IPO). Le tout avec acces en direct si le client le souhaite aux desk de trading de NY, Londres, Geneve et HK...  
 
- une personne dédiée aux aspects de crédit, emprunts hypothécaires presque partout dans le monde avec nantissement du foncier, emprunts lombards nantis par les actifs financiers, des dizaines de types de swap/swaption pour couvrir les taux et le tout dans à peu pres toutes les devises. Emprunts vs. societés opérationnelles, emprunts liés aux opérations patrimoniales (pre-versement de dividendes, demembrements passifs, réinvestissement "loi Pigeon" ) parfois unsecured.
 
- une personne dédiée aux aspects patrimoniaux de profil notaires/avocats fiscalistes : structuration internationale avec création de societés, trusts, contrats d'assurance vie, demembrements, pactes dutreil, societés opérationnelles, plafonnement ISF, donations alambiquées, clauses bénéficiaires alambiquées, rédaction de testament etc...
 
- une personnes en charge de la relation overall pour pouvoir se plaindre quand ça ne file pas droit :D Généralement également en charge d'établir les modèles de gouvernance pour la famille, gerer les family office satellites à notre activité, trouver de l'expertise hors banque spécifique pour une problématique donnée...
 
X invitations par an à des évenements uniques : concerts avec 30 personnes, visites d'exposition une semaine avant l'ouverture (seuls), accès à des lieux habituellement fermés au public, test de véhicules ou d'hotel avant leur sortie, évidemment places de concerts/évenements ou reservation aux restaurants.
 
Du point de vue investissement, seeding de fonds de Private Equity avec capacité reservée à nos clients pour les fonds qui normalement n'acceptent plus de flux, conference économiques régulières, accès aux gérants de tous les fonds/solutions de notre plateforme, rencontre avec des personnalité du monde de l'entreprenariat/politique, soirées networking  
 
Pour terminer sur le sujet des performances, elles sont bonnes car nous donnons accès aux parts institutionnelles aux clients, par exemple environ 0.5-0.8% p.a. de TER sur les fonds obligataires au lieu de 1-1.5%, 0.7-1% pour les fonds actions au lieu de 1.2-2.5%. Les frais de gestion en sus sont de l'ordre de 0.2-0.5% par an donc ça reste contenu et la génération d'alpha (surperformance par rapport à laisser passif) est présente sur toutes les périodes considérées 1, 2, 3, 5 ou 10Y. Bien comprendre que le rôle est surtout de tenir les clients dans les périodes de stress de marché pour inciter à ne pas vendre et inciter à prendre plus de risque quand les opportunités sont trop belles, bref travailler l'aspect psychologique et les biais naturels des grandes familles dont la gouvernance est compliquée.
 


 
 
10 biais psychologiques à connaître :
http://www.morningstar.fr/fr/news/ [...] %2F2).aspx
La réussite en matière d’investissement impose de pouvoir surmonter ses propres faiblesses psychologiques – donc de savoir les identifier.
 
 
 
______________________________________________________________________________________________________________________________
                                                                                POUR APPROFONDIR
______________________________________________________________________________________________________________________________
 
Les sites à consulter :
https://www.yomoni.fr/blog/guide-gratuit => L'épargne en 15 minutes par YOMONI, demandez le guide !
http://www.francetransactions.com/ => comparatif des super-livrets, des AV...
http://www.cbanque.com/
http://www.morningstar.fr/fr/  => créer un portif virtuel, comparer des fonds...
http://www.france-inflation.com/
http://www.aft.gouv.fr/ => Suivi taux OAT 10 ans.
http://www.devenir-rentier.fr/  => Forum IH (investisseur heureux) : communauté de bon niveau, très orientée placements actions.
http://www.epargnant30.fr/ => Investissement passif en action (trackers).
http://www.quellivret.com/ => comparatif des livrets avec mise à jour, utile pour connaitre la meilleure offre du moment.
Comparatif de livrets d'épargne (août 2009).
Comparatif des livrets épargne en ligne => Au bas de ce comparatif, il y a aussi un comparatif pour les AV.
Simulation de réforme fiscale (situer son revenu ou son patrimoine aussi)
Une liste complète de PERP.
http://www.finances-pedagogie.fr/e [...] ematiques/  => Fiches synthétiques sur différentes thématiques POGNON (l'argent du couple, préparer sa succession...)
http://networthify.com/calculator/ [...] awalRate=4  => Combien d'années d'épargne pour être rentier ?
https://ciclade.caissedesdepots.fr/  => service pour retrouver de l'argent en déshérence (compte oublié, héritage non réclamé...) auprès de la Caisse des Dépôts.
http://geco.amf-france.org/bio/rech_part.aspx  => Site AMF pour chercher les valeurs liquidatives de fonds.
 
 
 
Les lectures et films intéressants pour les "noobs" ou pour augmenter son "skill" :
http://news.efinancialcareers.com/ [...] paign=FANS
- MVVA (mieux vivre son argent) : magazine instructif pour le néophyte. 1 an d'abonnement fera l'affaire pour bien dégrossir le boulot d'éducation financière.
- Le revenu : magazine pour les épargnants déjà solides.
- Investir : idem.
- Le particulier : magazine pour les initiés.
- Education Financière de l'Enfant, Guide pour former les millionnaires de demain : guide pour la préparation à l’épanouissement financier futur de l’enfant.
- Père riche, père pauvre (Robert T. Kiyosaki) : livre d'éducation financière, pour poser les bases et gagner le bon état d'esprit. Synthèse ici : http://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] #t48333191
- L'homme le plus riche de Babylone : livre pour apprendre l'épargne aux adolescents et jeunes adultes.
- The Millionaire Next Door : livre "The incredible national bestseller that is changing people's lives -- and increasing their net worth!"
- Le Capital au XXIe siècle : livre de l'économiste Thomas Piketty.  
- Think and grow rich (Napoleon Hill) : livre pour devenir un winner  :o  
- Le loup de Wall Street : film avec Di Caprio, fun, mise en bouche.
- The inside Job : film assez didactique sur la crise de 2008.
- The Big Short : film sur la crise immo aux US en 2008, avec les pionniers qui ont shorté l'immo.
- Margin Call : film sur la crise de 2008.
- Too big to fail : film sur la crise des subprimes de 2008 et le sauvetage des banques.
- Wall Street : film de 1987.
- Wall Street 2 Money never sleeps : film de 2010. (Moins bon et moins réaliste que le film original de 1987)
- The outsider : film français sur Jérôme Kerviel.
- Billions : série américaine dans le monde de la haute finance à New York.
 
 
 
Les sondages :
Sondage du 20/06/2010 au 07/07/2010 :
http://reho.st/www.mypixelz.fr/image.php?id=5841_4C349F78&jpg
Sondage du 07/07/2010 au 17/09/2010 :
http://reho.st/img10.hostingpics.net/pics/931020sondage_placement_100ke.png
Sondage du 17/09/2010 au 17/11/2010 :
http://reho.st/img4.hostingpics.net/pics/476944Sonadageepargne20101117png.png
Sondage du 17/11/2010 au 10/01/2011 :
http://img4.hostingpics.net/pics/492169epargnesondage20110110.png
Sondage du 10/01/2011 au 10/03/2011 :
http://reho.st/img4.hostingpics.net/pics/723292epargnesondage20110310.png
Sondage du 22/01/2016 au 06/02/2016 :
http://reho.st/self/6d1e5abe1c1a93864f43186b46def03e8f3b4abb.jpg
Sondage du 09/04/2016 au 13/04/2016 :
http://reho.st/self/5b721e0a625212223ea8322017ea056405b9e5da.png
Sondage de Mai 2016 :
http://reho.st/self/e4309f892b5f26e7e1d5d60be5c7bec5e7aebb15.png
Sondage de Mars 2017 :
http://reho.st/self/ae07147903dcc461bc14a8f01682fd8134ce69db.jpg
Sondage du 23/04/2017, jour du 1er tour des présidentielles 2017 :
http://reho.st/self/c932e94ed99234aeb6583b8024c7a5831e5f3d68.jpg
 
 
______________________________________________________________________________________________________________________________
 
Le livre d'or :
 
- Ashkaran le 08/01/2017 : "c'est bien plus que ça, de mon point de vue d'ex CGP, le FP met au chômage 90-95% des banques/conseillers..." http://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] #t48262542
 
- Emmanuel M.acron le 01/04/2017 : "ce topic est d'une richesse extraordinaire. La bible du POGNON. Je VEUX le taulier dans mon équipe [:laetitia plume:5] "
 
- Évangile selon Matthieu, chapitre 25, versets 14 à 30, d'après la traduction officielle liturgique de la Bible.
dit "La parabole des talents"
[:jean-michel platini:3]  
    « C’est comme un homme qui partait en voyage : il appela ses serviteurs et leur confia ses biens. À l’un il remit une somme de cinq talents, à un autre deux talents, au troisième un seul talent, à chacun selon ses capacités. Puis il partit. Aussitôt, celui qui avait reçu les cinq talents s’en alla pour les faire valoir et en gagna cinq autres. De même, celui qui avait reçu deux talents en gagna deux autres. Mais celui qui n’en avait reçu qu’un alla creuser la terre et cacha l’argent de son maître. Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint et il leur demanda des comptes. Celui qui avait reçu cinq talents s’approcha, présenta cinq autres talents et dit : “Seigneur, tu m’as confié cinq talents ; voilà, j’en ai gagné cinq autres.” Son maître lui déclara : “Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneur.” Celui qui avait reçu deux talents s’approcha aussi et dit : “Seigneur, tu m’as confié deux talents ; voilà, j’en ai gagné deux autres.” Son maître lui déclara : “Très bien, serviteur bon et fidèle, tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton seigneur.” Celui qui avait reçu un seul talent s’approcha aussi et dit : “Seigneur, je savais que tu es un homme dur : tu moissonnes là où tu n’as pas semé, tu ramasses là où tu n’as pas répandu le grain. J’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre. Le voici. Tu as ce qui t’appartient.” Son maître lui répliqua : “Serviteur mauvais et paresseux, tu savais que je moissonne là où je n’ai pas semé, que je ramasse le grain là où je ne l’ai pas répandu. Alors, il fallait placer mon argent à la banque ; et, à mon retour, je l’aurais retrouvé avec les intérêts. Enlevez-lui donc son talent et donnez-le à celui qui en a dix. À celui qui a, on donnera encore, et il sera dans l’abondance ; mais celui qui n’a rien se verra enlever même ce qu’il a. Quant à ce serviteur bon à rien, jetez-le dans les ténèbres extérieures ; là, il y aura des pleurs et des grincements de dents !” »
 
- J'en passe et des meilleurs.
 
 
Si besoin de modifications sur le premier post, envoyez-moi un MP [:clooney7]  
Bisous [:porc1net]


Message édité par nico6259 le 23-06-2017 à 18:39:39
n°10208771
Slyde
Créateur d'entropie
Posté le 22-12-2006 à 11:01:43  profilanswer
 
n°10208810
fiston
avatar à n°
Posté le 22-12-2006 à 11:06:40  profilanswer
 

heleneve a écrit :

es tu marié? [:hiddensmile]  Sinon ça peut s'arranger... :)


 
[:rofl]
 
 
Bon sinon réponse 8 et sachant que pour Slyde, la bourse va le tuer sous peu, magner vous les filles  [:k@nt]

n°10208812
vapeur_coc​honne
Stig de Loisir
Posté le 22-12-2006 à 11:06:58  profilanswer
 

L'argent c'est tabou
a voté

n°10208822
Slyde
Créateur d'entropie
Posté le 22-12-2006 à 11:08:31  profilanswer
 

fiston a écrit :

[:rofl]
 
 
Bon sinon réponse 8 et sachant que pour Slyde, la bourse va le tuer sous peu, magner vous les filles  [:k@nt]


 
J'ai fait 700€ ce matin [:manust]


---------------
Vds divers PCBs de disques durs 3,5" SATA & IDE toutes marques
n°10208829
vapeur_coc​honne
Stig de Loisir
Posté le 22-12-2006 à 11:09:05  profilanswer
 

Slyde a écrit :

J'ai fait 700€ ce matin [:manust]


ta a combien de portefeuille?  

n°10208839
fiston
avatar à n°
Posté le 22-12-2006 à 11:10:24  profilanswer
 

Slyde a écrit :

J'ai fait 700€ ce matin [:manust]


 
Ton coeur ne tiendra pas la distance  [:airforceone]

n°10208843
arca838del
Posté le 22-12-2006 à 11:10:49  profilanswer
 

Le CAC fait la tronche (un peu) ce matin quand même... -0.26, et quelques valeurs qui tirent franchement la gueule même :
 
- Vallourec -1.04 %
 
- EDF -0.54%
 
- L'oréal -0.79 %
 
etc...

mood
Publicité
Posté le 22-12-2006 à 11:10:49  profilanswer
 

n°10208859
vapeur_coc​honne
Stig de Loisir
Posté le 22-12-2006 à 11:12:07  profilanswer
 

fiston a écrit :

Ton coeur ne tiendra pas la distance  [:airforceone]


oui enfin surtout la prochaine guerre du golf [:joce]

n°10208965
Profil sup​primé
Posté le 22-12-2006 à 11:28:01  answer
 

Le contenu de ce message a été effacé par son auteur

n°10209004
arca838del
Posté le 22-12-2006 à 11:34:15  profilanswer
 

t'as rien perdu va, -41.33 % à l'instant :D

n°10209007
Slyde
Créateur d'entropie
Posté le 22-12-2006 à 11:34:52  profilanswer
 
n°10209012
arca838del
Posté le 22-12-2006 à 11:35:10  profilanswer
 


 
 
 :ouch:  
 
Et bah... la vie est belle  :D

n°10209018
arca838del
Posté le 22-12-2006 à 11:35:51  profilanswer
 

Slyde a écrit :

(spa le topic bourse [:fing fang fung])


 
Désolé [:delarue4]

n°10209026
Slyde
Créateur d'entropie
Posté le 22-12-2006 à 11:36:36  profilanswer
 

arca838del a écrit :

:ouch:  
 
Et bah... la vie est belle  :D


 
A part que de l'achat/vente à titre perso régulière c'est une activité déguisée, passible de régularisation de la TVA, des cotisations sociales and co.


Message édité par Slyde le 22-12-2006 à 11:36:49

---------------
Vds divers PCBs de disques durs 3,5" SATA & IDE toutes marques
n°10209053
Profil sup​primé
Posté le 22-12-2006 à 11:39:57  answer
 

Le contenu de ce message a été effacé par son auteur

n°10209066
vapeur_coc​honne
Stig de Loisir
Posté le 22-12-2006 à 11:41:28  profilanswer
 

oui enfin, apres y'a ta femme [:cust be back]

n°10209076
Profil sup​primé
Posté le 22-12-2006 à 11:42:56  answer
 

Le contenu de ce message a été effacé par son auteur


Message édité par Profil supprimé le 22-12-2006 à 11:43:20
n°10209314
sadlig
Posté le 22-12-2006 à 12:10:57  profilanswer
 

heleneve a écrit :

Je voudrais savoir combien vous avez d'épargne?


 
Réponse 10 également. On va dire 105, augmentant de 2.5 par mois.
Et toi même heleneve, combien as-tu épargné ?


Message édité par sadlig le 22-12-2006 à 12:17:17
n°10209344
Dkiller
Posté le 22-12-2006 à 12:14:23  profilanswer
 

Réponse 15

Message cité 1 fois
Message édité par Dkiller le 22-12-2006 à 12:14:30
n°10209358
statoon
Enjoy the silence
Posté le 22-12-2006 à 12:16:41  profilanswer
 

réponse 3


---------------
19°, tu as froid ? mets un pull !
n°10209389
Slyde
Créateur d'entropie
Posté le 22-12-2006 à 12:22:25  profilanswer
 


 
Nanan t'as pas de cash toi, t'as tout I-N-V-E-S-T-I dans 4 murs en torchis en argentine, c'est différent [:thektulu]


---------------
Vds divers PCBs de disques durs 3,5" SATA & IDE toutes marques
n°10209400
vapeur_coc​honne
Stig de Loisir
Posté le 22-12-2006 à 12:23:52  profilanswer
 

Slyde a écrit :

Nanan t'as pas de cash toi, t'as tout I-N-V-E-S-T-I dans 4 murs en torchis en argentine, c'est différent [:thektulu]


slyde c'est bientot l'heure des interets [:cerveau lent]

n°10209406
Slyde
Créateur d'entropie
Posté le 22-12-2006 à 12:24:55  profilanswer
 

vapeur_cochonne a écrit :

slyde c'est bientot l'heure des interets [:cerveau lent]


 
Dommage que j'ai pas un PEL au taux de celui de mon frère (4.25 et des poussières).


---------------
Vds divers PCBs de disques durs 3,5" SATA & IDE toutes marques
n°10209412
vapeur_coc​honne
Stig de Loisir
Posté le 22-12-2006 à 12:25:50  profilanswer
 

Slyde a écrit :

Dommage que j'ai pas un PEL au taux de celui de mon frère (4.25 et des poussières).


tu vas bienn aller chercher 3K€ d'interet quand meme  [:cosmoschtroumpf]  

n°10209423
Dkiller
Posté le 22-12-2006 à 12:27:03  profilanswer
 

Slyde a écrit :

Nanan t'as pas de cash toi, t'as tout I-N-V-E-S-T-I dans 4 murs en torchis en argentine, c'est différent [:thektulu]

Pas tout malheureux, il me faut bien un peu de liquidité tout de même [:cosmoschtroumpf]

n°10212723
Slyde
Créateur d'entropie
Posté le 22-12-2006 à 21:18:05  profilanswer
 

vapeur_cochonne a écrit :

tu vas bienn aller chercher 3K€ d'interet quand meme  [:cosmoschtroumpf]


 
Je les laisse venir [:naughty]


---------------
Vds divers PCBs de disques durs 3,5" SATA & IDE toutes marques
n°10212744
sadlig
Posté le 22-12-2006 à 21:21:09  profilanswer
 

heleneve a écrit :

Je voudrais savoir combien vous avez d'épargne?


 
Et toi ?
 
C'est étonnant le pourcentage de réponse 10 : 12 % c'est énorme !

n°10212771
com21
real men don't click
Posté le 22-12-2006 à 21:24:31  profilanswer
 

Slyde a écrit :

Réponse 10 [:manust]


 
Réponse 9   *seulement*


---------------
Cherche geekette | Traquez vos billets d'€ | Don du sang | Don de moelle osseuse
n°10212781
sadlig
Posté le 22-12-2006 à 21:25:28  profilanswer
 

C'est déjà beaucoup !

n°10212788
com21
real men don't click
Posté le 22-12-2006 à 21:26:26  profilanswer
 

pour un projet immobilier,  c'est pas assez :'(


---------------
Cherche geekette | Traquez vos billets d'€ | Don du sang | Don de moelle osseuse
n°10212827
Slyde
Créateur d'entropie
Posté le 22-12-2006 à 21:29:57  profilanswer
 

com21 a écrit :

pour un projet immobilier,  c'est pas assez :'(


 
bwah dans ton bled paumé ça coute qued, faut arreter de déconner...


---------------
Vds divers PCBs de disques durs 3,5" SATA & IDE toutes marques
n°10212850
Yop ma cai​lle
Assassin d'enfants
Posté le 22-12-2006 à 21:31:46  profilanswer
 
n°10212858
com21
real men don't click
Posté le 22-12-2006 à 21:32:19  profilanswer
 

Bah faut tabler sur 250 000€ pour une maison correcte
 
c'est sur c'est pratiquement moitié prix par rapport à la rp, mais ça reste cher.


---------------
Cherche geekette | Traquez vos billets d'€ | Don du sang | Don de moelle osseuse
n°10212874
sadlig
Posté le 22-12-2006 à 21:33:58  profilanswer
 

Avec ton apport il te reste moins de 200 K€ à emprunter, cela devient jouable

n°10212896
com21
real men don't click
Posté le 22-12-2006 à 21:36:32  profilanswer
 

sadlig a écrit :

Avec ton apport il te reste moins de 200 K€ à emprunter, cela devient jouable


 
Vu ma capacité de remboursement mensuel, il me faudrait un emprunt sur 60 ans  [:pingouino]


---------------
Cherche geekette | Traquez vos billets d'€ | Don du sang | Don de moelle osseuse
n°10212922
Yop ma cai​lle
Assassin d'enfants
Posté le 22-12-2006 à 21:39:18  profilanswer
 

Je viens encore de faire une simulation. Je gagne bien ma vie mais...
 
J'ai une capacité d'emprunt de 100k€....
 
Ca veut dire qu'il faudrait que mon revenu double pour que je puisse acheter l'appart' que je loue. C'est déprimant.

n°10212928
vandit
alive & kicking
Posté le 22-12-2006 à 21:39:59  profilanswer
 

com21 a écrit :

Réponse 9   *seulement*


 
+1 :/


---------------
"Première fois de ma vie que je te vois mais tu m'as l'air d'un sacré tocard !"
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  4270  4271  4272  4273  4274  4275
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Vie pratique

  [POGNON] Épargne / Placements "Je composerai jusqu’à la décomposition"

 

Sujets relatifs
Plan épargne logement chez la caisse épargne les intérets versés quand[Topic unik] Le triathlon : natation, vélo, course à pied !
Le topik des gens de taille moyenne[Topik Unik] Le Karting
[Topik spéculatif ] De quoi aurons nous l'air dans le futur ?![Topik souvenirs] La plus grosse frousse de votre vie
>> Le TopiK des Séries de qualité !!! <<[TOPIK UNIK] Scary Movie , la tétralogie : !56K Warning !
Plus de sujets relatifs à : [POGNON] Épargne / Placements "Je composerai jusqu’à la décomposition"



Copyright © 1997-2016 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR