Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
559 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Sciences

  Sortie des cosmonautes d'un vaisseau en accélération ?

 


 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2
Page Précédente
Auteur Sujet :

Sortie des cosmonautes d'un vaisseau en accélération ?

n°48856305
shikasta
Rodrigue as tu deux coeurs?
Posté le 01-03-2017 à 22:19:43  profilanswer
 

Bonjour,
 
Dans le film "Passengers" les cosmonautes font une sortie dans l'espace alors que le vaisseau se déplace
à la moitié de la vitesse de la lumière soit 150000 km/s...
D'accord, la terre tourne sur elle-même et est en mouvement dans le système solaire et etc -univers
en expansion-, mais il me semble pourtant que toutes les sorties des cosmonautes se font à partir
d'un vaisseau qui n'est plus en propulsion et est-ce concevable qu'il le soit ?
Bref merci de m'éclairer de manière...pédagogique !


Message édité par shikasta le 01-03-2017 à 22:55:45

---------------
Le temps est une putain sans trottoir. Cioran.
mood
Publicité
Posté le 01-03-2017 à 22:19:43  profilanswer
 

n°48856412
z_cool
Oups !
Posté le 01-03-2017 à 22:27:33  profilanswer
 

j ai rien compris


---------------
https://www.estcequilarendulargent.fr/
n°48856473
Timoonn
Moune pour les intimes :o
Posté le 01-03-2017 à 22:31:31  profilanswer
 

Pour faire simple, il faut bien comprendre deux choses:
La première, et la seconde.
Ce qui évidement. Donc on peut logiquement penser que.
Après c'est juste mon avis.

 

:o

Message cité 1 fois
Message édité par Timoonn le 01-03-2017 à 22:31:39

---------------
HFPonss - People talking without speaking. People hearing without listening. People writing songs that voices never share - Sur c'te butte là y'avait pas d'gigolettes, pas de marlous ni de beaux muscadins.
n°48856583
z_cool
Oups !
Posté le 01-03-2017 à 22:40:21  profilanswer
 

Timoonn a écrit :


Après c'est juste mon avis.
 
:o


au contraire, je pense comme toi


---------------
https://www.estcequilarendulargent.fr/
n°48856609
shikasta
Rodrigue as tu deux coeurs?
Posté le 01-03-2017 à 22:42:17  profilanswer
 

z_cool a écrit :


au contraire, je pense comme toi


 
Z-cool, je veux simplement savoir si d'un vaisseau spatial réacteurs allumés donc en déplacement il est concevable que les cosmonautes puissent faire une sortie dans l'espace (dans le film ils sortent dans l'espace, s'y baladent un peu puis rentrent ceci à la moitié de la vitesse de la lumière).
 


---------------
Le temps est une putain sans trottoir. Cioran.
n°48856698
groux
Breizh Rouleizh!!
Posté le 01-03-2017 à 22:47:24  profilanswer
 

Prends l'actualité récente: les sorties de T.Pesquet dans l'espace ne se font pas depuis un véhicule spatial à l'arrêt.
La station tourne autour de la terre à plus de 28.000km/h.
 
Le déplacement se fait dans le vide, pas de résistance de l'air , pas de vent relatif... donc aucun problème.

Message cité 2 fois
Message édité par groux le 01-03-2017 à 22:47:33
n°48856782
shikasta
Rodrigue as tu deux coeurs?
Posté le 01-03-2017 à 22:51:43  profilanswer
 

groux a écrit :

Prends l'actualité récente: les sorties de T.Pesquet dans l'espace ne se font pas depuis un véhicule spatial à l'arrêt.
La station tourne autour de la terre à plus de 28.000km/h.
 
Le déplacement se fait dans le vide, pas de résistance de l'air , pas de vent relatif... donc aucun problème.


 
OK, merci.


---------------
Le temps est une putain sans trottoir. Cioran.
n°48856796
toninus
tête de cône
Posté le 01-03-2017 à 22:52:34  profilanswer
 

shikasta a écrit :


 
Z-cool, je veux simplement savoir si d'un vaisseau spatial réacteurs allumés donc en déplacement il est concevable que les cosmonautes puissent faire une sortie dans l'espace (dans le film ils sortent dans l'espace, s'y baladent un peu puis rentrent ceci à la moitié de la vitesse de la lumière).
 


 
J'imagine que tu veux dire en accélération et pas en mouvement.
Dans ce cas à moins que l'accélération (ou le freinage) soient très faibles, ce n'est pas recommandé.

n°48856822
shikasta
Rodrigue as tu deux coeurs?
Posté le 01-03-2017 à 22:53:31  profilanswer
 

Oui en accélération. J'ai corrigé le titre. Mais puisque l'ISS est à 28000 km/h c'est que c'est possible.

Message cité 1 fois
Message édité par shikasta le 01-03-2017 à 22:57:06

---------------
Le temps est une putain sans trottoir. Cioran.
n°48857159
z_cool
Oups !
Posté le 01-03-2017 à 23:14:32  profilanswer
 

groux a écrit :

 

Le déplacement se fait dans le vide, pas de résistance de l'air , pas de vent relatif... donc aucun problème.


a voir si a 50% de la vitesse de la lum. le pseudo vide de l’espace ne deviendrait pas résistant


Message édité par z_cool le 01-03-2017 à 23:15:31

---------------
https://www.estcequilarendulargent.fr/
mood
Publicité
Posté le 01-03-2017 à 23:14:32  profilanswer
 

n°48857870
toninus
tête de cône
Posté le 02-03-2017 à 00:36:27  profilanswer
 

shikasta a écrit :

Oui en accélération. J'ai corrigé le titre. Mais puisque l'ISS est à 28000 km/h c'est que c'est possible.


l'ISS n'est pas en accélération.
Si tu veux avoir une idée de ce que ça fait, regarde quand une fusée se sépare de sa coiffe par exemple...

n°48860580
shikasta
Rodrigue as tu deux coeurs?
Posté le 02-03-2017 à 11:06:14  profilanswer
 

La question pour moi était de savoir si d'un vaisseau à vitesse constante de 150000 km/s il était possible aux astronautes de sortir dans l'espace autour du vaisseau et d'y revenir comme ça se fait à partir de l'ISS par exemple.
Peut-être est-ce mieux formulé ?


---------------
Le temps est une putain sans trottoir. Cioran.
n°48860685
z_cool
Oups !
Posté le 02-03-2017 à 11:12:23  profilanswer
 

shikasta a écrit :

La question pour moi était de savoir si d'un vaisseau à vitesse constante de 150000 km/s il était possible aux astronautes de sortir dans l'espace autour du vaisseau et d'y revenir comme ça se fait à partir de l'ISS par exemple.
Peut-être est-ce mieux formulé ?


on est déjà en déplacement a très très grande vitesse, et cela n'a aucun impact pour nous ou notre vie:
 
https://www.youtube.com/watch?v=FqPxSFg4jgY


---------------
https://www.estcequilarendulargent.fr/
n°48860712
shikasta
Rodrigue as tu deux coeurs?
Posté le 02-03-2017 à 11:14:13  profilanswer
 

Oui, ça c'est ce que j'exprime -ce que je voulais exprimer- dans ma deuxième phrase.


---------------
Le temps est une putain sans trottoir. Cioran.
n°48881055
tonx2vg
Posté le 03-03-2017 à 19:27:06  profilanswer
 

Si tu te poses ce genre de questions tu devrais adorer ceci:
http://podcast.grenet.fr/podcast/weightless/

n°48882661
shikasta
Rodrigue as tu deux coeurs?
Posté le 03-03-2017 à 21:30:53  profilanswer
 

Ah c'est sympa ça, merci !


---------------
Le temps est une putain sans trottoir. Cioran.
n°49083152
stef95000
Cergy
Posté le 21-03-2017 à 14:41:08  profilanswer
 

shikasta a écrit :

La question pour moi était de savoir si d'un vaisseau à vitesse constante de 150000 km/s il était possible aux astronautes de sortir dans l'espace autour du vaisseau et d'y revenir comme ça se fait à partir de l'ISS par exemple.
Peut-être est-ce mieux formulé ?


 
si la vitesse du vaisseau est constante, vu que l'astronaute tout comme le vaisseau se déplace a la même vitesse , lors de sa sortie dans l'espace son corps reste a la même vitesse que celle du vaisseau (pas de résistance , frottement etc)
 
Je déconseille d'essayer ça d'un avion  :lol:  (entre la gravité et la résistance a l'air .......)

n°49147790
4sch3
Asche n'était plus dispo...
Posté le 27-03-2017 à 15:47:40  profilanswer
 

Valable dans le vide :

 

Lorsqu’on est en mouvement, tous ce passe comme si on est immobile.

 

Pour Pesquet : quand il sort de l'ISS, de son point de vue, il est fixe, c'est son environnement qui bouge. Il ne ressent aucune vitesse, puisqu'il n'est pas en accélération, ni en décélération.
Quelques soit la vitesse à laquelle on évolue dans le vide, tant qu'on est pas en accélération ou décélération, tout ce passe comme si on était immobile.

 

Dans Passangers : A priori le vaisseau accélère en continue, donc chaque personne à bords, chaque objet, doit ressentir une accélération, et celà en continue. Rien que le fait de sauter sur place devrais les faire partir en arrière vigoureusement. On est donc sur une physique imaginaire, pour les besoins du film. En aucun cas celà n'est cohérent avec le réel. Donc la sortie au calme pendant une accélération...

 

Si tu veux voir un show qui utilise notre physique presque à 100% de manière réaliste pour les voyage spatiaux, regarde "The Expanse".

Message cité 1 fois
Message édité par 4sch3 le 27-03-2017 à 15:49:14

---------------
Asche's SoundCloud Electro - Dubstep - Trance | Projet en cours : Panel, Arduino, TEC
n°49149346
Krismu
Posté le 27-03-2017 à 17:44:30  profilanswer
 

4sch3 a écrit :


Dans Passangers : A priori le vaisseau accélère en continue, donc chaque personne à bords, chaque objet, doit ressentir une accélération, et celà en continue. Rien que le fait de sauter sur place devrais les faire partir en arrière vigoureusement. On est donc sur une physique imaginaire, pour les besoins du film. En aucun cas celà n'est cohérent avec le réel. Donc la sortie au calme pendant une accélération...


 
Le vaisseau est à vitesse constante, la gravité est simulée par la rotation sur lui-même du vaisseau, donc quand ils sortent ils sont éjectés vers l'extérieur par la force centrifuge, ce que le film retranscrit.

n°49149547
4sch3
Asche n'était plus dispo...
Posté le 27-03-2017 à 18:02:20  profilanswer
 

Krismu a écrit :


Le vaisseau est à vitesse constante, la gravité est simulée par la rotation sur lui-même du vaisseau, donc quand ils sortent ils sont éjectés vers l'extérieur par la force centrifuge, ce que le film retranscrit.


A ce moment là je suis d'accord.
N'ayant pas vu le film je me suis uniquement fier au allégation de shikasta :

Citation :

vaisseau spatial réacteurs allumés donc en déplacement


---------------
Asche's SoundCloud Electro - Dubstep - Trance | Projet en cours : Panel, Arduino, TEC
n°49152771
Krismu
Posté le 27-03-2017 à 23:31:47  profilanswer
 

4sch3 a écrit :


A ce moment là je suis d'accord.
N'ayant pas vu le film je me suis uniquement fier au allégation de shikasta :

Citation :

vaisseau spatial réacteurs allumés donc en déplacement



Je pense que les réacteurs allumés c'est esthétique, vu qu'ils expliquent qu'ils sont à 50% de la vitesse de la lumière :jap:
 
Ceci dit, si la gravité était simulée par une accélération dans la direction du mouvement, ils pourraient quand même sortir, juste qu'ils "tomberaient" du vaisseau (vers l'arrière) comme on tombe d'une falaise, et ils ont une corde de sécurité qui les laisserai accrochés derrière le vaisseau.
(Je précise surtout pour shikasta qui pose la question initiale :) )

n°49162476
tonx2vg
Posté le 28-03-2017 à 21:17:50  profilanswer
 

Dans le film en effet le réacteur est allumé. On a donc une accélération/gravité qui en résulte vers l’arrière du vaisseau.
Je pense aussi qu'ils ont ajouté ça pour le coté esthétique.
 
D'autre part lorsqu'ils se laissent tomber dans le vide, ils sont sur la structure en rotation ce qui induit une accélération/gravité radiale vers l'extérieur.
Juste avant de sauter le pas, ils marchent comme vous et moi. On peut donc estimer la gravité radiale à 1G environ.
Le problème c'est qu'on les voit s'éloigner tout doucement avant de se faire retenir doucement par le câble.
Comme dit Krismu, ce devrait être aussi violent que de sauter d'un pont  retenu par un câble de 3 métres.
 
Pas très réaliste donc mais bon, c'est censé être le moment romantique du film. Forcément ça passe mieux comme ça à l'image :)


Message édité par tonx2vg le 28-03-2017 à 21:20:28
n°49162726
fixio
de la Comédie Française
Posté le 28-03-2017 à 21:32:20  profilanswer
 

toninus a écrit :


l'ISS n'est pas en accélération.
Si tu veux avoir une idée de ce que ça fait, regarde quand une fusée se sépare de sa coiffe par exemple...


 
si, comme tout objet en orbite.


---------------
Le seul vrai mot, c'est : reviens
n°49162877
z_cool
Oups !
Posté le 28-03-2017 à 21:40:29  profilanswer
 

fixio a écrit :


 
si, comme tout objet en orbite.


elle est en mouvement, mais elle a juste des petit réajustement. ce n'est pas une accélération a proprement parlé.


---------------
https://www.estcequilarendulargent.fr/
n°49162911
tonx2vg
Posté le 28-03-2017 à 21:42:23  profilanswer
 

fixio a écrit :


 
si, comme tout objet en orbite.


Non, je ne crois pas.
Rotation à vitesse constante  pour rester à la même altitude donc pas d'accélération
 
Par contre l'ISS est bien soumis à la gravitation de la terre.
Mr Taillet l'explique clairement dans le lien que j'ai mis plus haut.
 
A chaque instant la vitesse tangentielle de l'ISS devrait éloigner l'ISS de la terre (en filant tout droit).
Si l'ISS tourne autour de la terre, c'est parce qu'elle tombe vers elle en permanence.
En orbite éloignement et rapprochement se compense.
L'iss et ses occupants sont donc en chute libre tout le temps donc en apesenteur.

Message cité 3 fois
Message édité par tonx2vg le 28-03-2017 à 22:01:05
n°49163138
Timoonn
Moune pour les intimes :o
Posté le 28-03-2017 à 21:58:34  profilanswer
 

fixio a écrit :


 
si, comme tout objet en orbite.


Non, sinon son orbite serait modifiée.


---------------
HFPonss - People talking without speaking. People hearing without listening. People writing songs that voices never share - Sur c'te butte là y'avait pas d'gigolettes, pas de marlous ni de beaux muscadins.
n°49165115
fixio
de la Comédie Française
Posté le 29-03-2017 à 00:25:38  profilanswer
 

Vous êtes sérieux à me dire qu'un objet en orbite a une accélération nulle ?


---------------
Le seul vrai mot, c'est : reviens
n°49165121
fixio
de la Comédie Française
Posté le 29-03-2017 à 00:26:37  profilanswer
 

tonx2vg a écrit :


Non, je ne crois pas.
Rotation à vitesse constante pour rester à la même altitude donc pas d'accélération

 

Par contre l'ISS est bien soumis à la gravitation de la terre.
Mr Taillet l'explique clairement dans le lien que j'ai mis plus haut.

 

A chaque instant la vitesse tangentielle de l'ISS devrait éloigner l'ISS de la terre (en filant tout droit).
Si l'ISS tourne autour de la terre, c'est parce qu'elle tombe vers elle en permanence.
En orbite éloignement et rapprochement se compense.
L'iss et ses occupants sont donc en chute libre tout le temps donc en apesenteur.


Oui donc elle est en accélération permanente.


---------------
Le seul vrai mot, c'est : reviens
n°49165156
localghost
Posté le 29-03-2017 à 00:37:32  profilanswer
 

tonx2vg a écrit :


Non, je ne crois pas.
Rotation à vitesse constante  pour rester à la même altitude donc pas d'accélération
 
Par contre l'ISS est bien soumis à la gravitation de la terre.
Mr Taillet l'explique clairement dans le lien que j'ai mis plus haut.
 
A chaque instant la vitesse tangentielle de l'ISS devrait éloigner l'ISS de la terre (en filant tout droit).
Si l'ISS tourne autour de la terre, c'est parce qu'elle tombe vers elle en permanence.
En orbite éloignement et rapprochement se compense.
L'iss et ses occupants sont donc en chute libre tout le temps donc en apesenteur.


 
Je croyais que ça dépendait justement de l'accélération.
Si tu peux accélérer alors tu t'éloigne.
Si non tu tombe.

n°49165169
tonx2vg
Posté le 29-03-2017 à 00:41:56  profilanswer
 

non plus
edit: désolé je répondais au message précédent
 
Par définition une accélération c'est une variation de vitesse par rapport au temps.
La vitesse tangentielle est constante dons pas d'accélération tangentielle.
La distance terre-ISS est constante donc pas de vitesse radiale (vitesse radiale nulle tout le temps).  
Donc pas d'accélération radiale non plus car la vitesse radiale reste nulle tout le temps.

Message cité 1 fois
Message édité par tonx2vg le 29-03-2017 à 00:43:30
n°49165177
fixio
de la Comédie Française
Posté le 29-03-2017 à 00:44:39  profilanswer
 

Non mais sérieux arrêtez de dire n'importe quoi. Un objet en orbite a une accélération dirigée vers l'astre autour duquel il tourne, et de norme égale à celle de la force gravitationnelle de cet astre sur lui divisée par sa propre masse.


---------------
Le seul vrai mot, c'est : reviens
n°49165193
localghost
Posté le 29-03-2017 à 00:47:44  profilanswer
 

C'est possible.
Peut-être que l'ISS ne tourne pas autour de ce que l'on croit.


Message édité par localghost le 29-03-2017 à 00:48:21
n°49165200
fixio
de la Comédie Française
Posté le 29-03-2017 à 00:49:39  profilanswer
 

:D


Message édité par fixio le 29-03-2017 à 00:49:47

---------------
Le seul vrai mot, c'est : reviens
n°49165571
toninus
tête de cône
Posté le 29-03-2017 à 04:32:32  profilanswer
 

Ceci dit que ce soit l'ISS ou Thomas Pesquet qui fait son footing extra-véhiculaire, ils sont tous deux soumis à g et donc aucune différence de trajectoire.

 

C'est la même chose pour à peu près tous les trajets spatiaux, orbite ou non d'ailleurs. Il y aura toujours l'influence gravitationnelle du soleil ou d'autre chose...

n°49165628
z_cool
Oups !
Posté le 29-03-2017 à 06:28:15  profilanswer
 

fixio a écrit :

Non mais sérieux arrêtez de dire n'importe quoi. Un objet en orbite a une accélération dirigée vers l'astre autour duquel il tourne, et de norme égale à celle de la force gravitationnelle de cet astre sur lui divisée par sa propre masse.


non du tout :
 
https://fr.wikipedia.org/wiki/Vites [...] 3%A9ration
 
l'objet en fonction de sa masse et de son altitude doit maintenir une vitesse proche de la "Vitesse de libération" pour que de simple petit ajustement lui permets de s’éloigner ou de se rapprocher. mais en aucun cas ce n'est une acceleration constante ... tu imagine ... après millard de millard de ... d'annéeessss, n'importe quel objet en rotation finirait a la vitesse de la lumière


---------------
https://www.estcequilarendulargent.fr/
n°49165634
z_cool
Oups !
Posté le 29-03-2017 à 06:34:07  profilanswer
 

toninus a écrit :


C'est la même chose pour à peu près tous les trajets spatiaux, orbite ou non d'ailleurs. Il y aura toujours l'influence gravitationnelle du soleil ou d'autre chose...


ba, pour en revenir au sujet, je me souvient de mes cours de mécanique : "on ne tiendra pas comptes des frottement car trop compliqué pour notre niveau"
bon, aujourd’hui, je sais que les frottement de l'aire est clairement ce qui empêche ma voiture de dépasser les 250km/h.

 

alors je me dis que dans l'espace, mais si l'air est super rare, il n'est pas au zéro total, et que plus on va approcher des haute vitesse (l'auteur parlait de 50% de la V de la lumiere), plus ce "petit négligeable" va devenir palpable.
Mais bon, la ce n'est que de la spéculation, si un expert du LHC passe par ici ?

 


https://www.youtube.com/watch?v=t-nWPBBWRZs

Message cité 1 fois
Message édité par z_cool le 29-03-2017 à 06:39:11

---------------
https://www.estcequilarendulargent.fr/
n°49165685
tonx2vg
Posté le 29-03-2017 à 07:16:46  profilanswer
 

fixio a écrit :

Non mais sérieux arrêtez de dire n'importe quoi. Un objet en orbite a une accélération dirigée vers l'astre autour duquel il tourne, et de norme égale à celle de la force gravitationnelle de cet astre sur lui divisée par sa propre masse.


Non c'est pas faux finalement :jap:  
Il faut considérer le vecteur vitesse et non pas la vitesse.
Au sens strict le vecteur vitesse change car la direction change.
On peut donc parler d'accélération qui sans changer la norme du vecteur n'a pour effet de ne changer que la direction. (a=v²/R)
Tout mes excuses, ça fait un ptit moment que n'avais pas mis le nez dans les équations :sweat:

Message cité 1 fois
Message édité par tonx2vg le 29-03-2017 à 07:18:53
n°49165979
4sch3
Asche n'était plus dispo...
Posté le 29-03-2017 à 08:38:20  profilanswer
 

Les gars... la vulgarisation était je pense, sous-entendu dans la question.

 

Rentrer dans des précisions d'astrophysicien pour dire au final que, l'ISS, ne "ressent" pas d'accélération... Je sais pas, mais j'ai comme l'impression que ça perd un peu de sa substance.

 

Si tout le monde est d'accord avec cette phrase (Einstein je crois ?) :
tant qu'on est pas en accélération ou décélération, tout ce passe comme si on était immobile. (immobile ou à vitesse constante, vous m'avez compris)

 

On peut en conclure que :
Si tout ne ce passe pas comme lorsque l'on est immobile, c'est qu'on est en accélération ou décélération.

 

Et dans l'ISS, je ne vois pas d'astronautes plaqué au sol ou au plafond en permanence, et quand qu'un astronaute lance une balle en l'air, elle file droit. Non, tout à l'air de se passer comme si l'ISS était immobile. Donc ?
Ais-je même besoin de poursuivre...

Message cité 2 fois
Message édité par 4sch3 le 29-03-2017 à 08:42:01

---------------
Asche's SoundCloud Electro - Dubstep - Trance | Projet en cours : Panel, Arduino, TEC
n°49168404
fixio
de la Comédie Française
Posté le 29-03-2017 à 11:38:45  profilanswer
 

tonx2vg a écrit :


Non c'est pas faux finalement :jap:
Il faut considérer le vecteur vitesse et non pas la vitesse.
Au sens strict le vecteur vitesse change car la direction change.
On peut donc parler d'accélération qui sans changer la norme du vecteur n'a pour effet de ne changer que la direction. (a=v²/R)
Tout mes excuses, ça fait un ptit moment que n'avais pas mis le nez dans les équations :sweat:


:jap:
Pas de souci :D

 
4sch3 a écrit :

Les gars... la vulgarisation était je pense, sous-entendu dans la question.

 

Rentrer dans des précisions d'astrophysicien pour dire au final que, l'ISS, ne "ressent" pas d'accélération... Je sais pas, mais j'ai comme l'impression que ça perd un peu de sa substance.

 

Si tout le monde est d'accord avec cette phrase (Einstein je crois ?) :
tant qu'on est pas en accélération ou décélération, tout ce passe comme si on était immobile. (immobile ou à vitesse constante, vous m'avez compris)

 

On peut en conclure que :
Si tout ne ce passe pas comme lorsque l'on est immobile, c'est qu'on est en accélération ou décélération.

 

Et dans l'ISS, je ne vois pas d'astronautes plaqué au sol ou au plafond en permanence, et quand qu'un astronaute lance une balle en l'air, elle file droit. Non, tout à l'air de se passer comme si l'ISS était immobile. Donc ?
Ais-je même besoin de poursuivre...


Bah après l'orbite est large donc effectivement le référentiel de l'ISS est "assez" newtonien.

 

Mais pour répondre à la question initiale du topic, je dirais qu'a priori se déplacer à 150.000 km/s ne poserait pas de problème pour une sortie dans l'espace. À confirmer, j'ai pas fait de physique depuis longtemps :o


---------------
Le seul vrai mot, c'est : reviens
n°49168552
4sch3
Asche n'était plus dispo...
Posté le 29-03-2017 à 11:48:45  profilanswer
 

fixio a écrit :

Mais pour répondre à la question initiale du topic, je dirais qu'a priori se déplacer à 150.000 km/s ne poserait pas de problème pour une sortie dans l'espace. À confirmer, j'ai pas fait de physique depuis longtemps :o

Absolument.
Évidement, la moindre poussière croisé se transforme balle de gros calibre. Mais les poussières gravite le plus souvent au niveau des choses plus grosse, et ne traînent pas "entre".
Et puis le vaisseau du film à l'air d'avoir un sacré bouclier à l'avant :love:


Message édité par 4sch3 le 29-03-2017 à 11:49:22

---------------
Asche's SoundCloud Electro - Dubstep - Trance | Projet en cours : Panel, Arduino, TEC
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Discussions
  Sciences

  Sortie des cosmonautes d'un vaisseau en accélération ?

 

Sujets relatifs
[topic unique] Blade Runner 2049 - sortie 4/10/2017 avec Harrison Ford[Volet roulant] Sortie de caisson invisible ?!
Représentation 3D d'un mouvement[Sujet Eco] Sortie de la grèce, quel impacts en France?
le mouvement semi-perpétuel[RUGBY] WC2015 - NZ WORLD CHAMPION
vaisseau de l'oeil qui éclateEtat des lieux de sortie non signé et maintenant litige
[Topikunik] David GuettaÉtat des lieux de sortie et sinistre
Plus de sujets relatifs à : Sortie des cosmonautes d'un vaisseau en accélération ?



Copyright © 1997-2016 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR