Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
497 connectés 

 


 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  958  959  960  961  962  963
Auteur Sujet :

Bordel en ukraine

n°49778673
Chips
Posté le 17-05-2017 à 17:33:40  profilanswer
 

Reprise du message précédent :


 
Je sais pas pourquoi mais j'ai lu "let's make pisse"  [:onizuka_dark]

mood
Publicité
Posté le 17-05-2017 à 17:33:40  profilanswer
 

n°49791285
shamatoo
Posté le 18-05-2017 à 18:24:40  profilanswer
 

Interessant article cette semaine dans le "Courrier International"sur la façon dont la Crimée contourne les sanctions contre la Russie, apparemment, ils s'en foutent totalement et se sont organisés pour.

n°49856260
arthoung
Posté le 25-05-2017 à 18:43:55  profilanswer
 

Ukraine: un coup de filet anticorruption sans précédent

 
Citation :

C’est un coup de filet sans précédent dans la lutte anti-corruption en Ukraine : les autorités ont procédé à 23 arrestations d’employés du service des impôts impliqués dans des affaires de détournement d’argent qui s’élèvent à plus de 3 milliards d’euros. 

 

Quelque 454 perquisitions dans 15 régions d’Ukraine, 1 700 policiers mobilisés et 500 procureurs militaires. Pour le ministre de l’Intérieur Arsen Avakov, « c’est la plus importante opération de lutte anti-corruption jamais organisée en Ukraine » : 23 fonctionnaires des impôts ont été arrêtés. Ils sont soupçonnés de complicité avec des officiels de l’ancien régime corrompu de Viktor Ianoukovitch. Des milliards d’euros sont en jeu.

 

http://www.rfi.fr/europe/20170524- [...] ent?ref=fb

 

Alors évidemment c'est pas tout rose (je vois venir les habituels grincheux), il y a un côté coup de com, mais ça va quand même dans le bon sens

n°49938461
scOulOu
Born Under Saturn
Posté le 02-06-2017 à 21:27:39  profilanswer
 

https://fr.news.yahoo.com/commandan [...] 49366.html

Citation :


Un commandant tchétchène pro-Kiev blessé par balles en Ukraine


Citation :


Le commandant tchétchène d'un bataillon de volontaires combattant les séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine a été blessé par balle à Kiev par un homme se faisant passer pour un journaliste du quotidien français Le Monde, a indiqué la police vendredi.


 
Hé bah ouais, y'a pas que côté séparatiste que des étrangers viennent se battre.

n°49951485
arthoung
Posté le 04-06-2017 à 15:23:31  profilanswer
 

Vu les 250 000+ morts civils tchétchènes par les Russes, rien d'étonnant

n°49955486
kediss1
Esclavagiste détaché
Posté le 04-06-2017 à 23:17:10  profilanswer
 

Putain de bordel de pute, quasi 1000 pages et le titre de ce topic est toujours aussi classe :lol:

n°50019197
zmed
Posté le 11-06-2017 à 14:23:41  profilanswer
 


Citation :

Schizophrénie de la Nouvelle Ukraine.
 
lorsque le leader d'un parti appelle à traquer les russophiles et le député de la Rada promet une Nuit des Longs Couteaux.


---------------
« Il n'est rien au monde d'aussi puissant qu'une idée dont l'heure est venue. » Victor Hugo
n°50023048
shamatoo
Posté le 11-06-2017 à 19:11:30  profilanswer
 

Quelques rigolos, ici, s'imaginaient que les sanctions occidentales allaient ruiner la Russie.
En fait, c'est plutôt le contraire, Poutine a banni pas mal de produits occidentaux, notamment agricole, et en a développé la production sur place:
D'une pierre deux coups, moins de devises qui sortent, et production en hausse.
La Russie est, entre autres, devenue le plus gros exportateur mondial de céréales, alors qu'elle en était importatrice.
 Par contre, les producteurs Français font drôlement la gueule.
  ils ont perdu le marché des fruits et légumes et ne sont pas prés de le retrouver.

n°50023105
scOulOu
Born Under Saturn
Posté le 11-06-2017 à 19:18:24  profilanswer
 

Ah justement je voulais poster ça, tiens :
http://www.courrierinternational.c [...] limentaire

Citation :


Malgré les sanctions occidentales – ou grâce à elles –, le pays est devenu une superpuissance céréalière. Outre le blé, il n’a plus besoin d’importer de légumes ni de viande de porc.  


Citation :


Quand l’Union européenne et les États-Unis ont imposé des sanctions économiques à la Russie après l’intervention militaire en Ukraine de 2014, certains responsables russes ont présenté cette décision comme une chance pour le pays. Associées à la baisse du rouble, disaient-ils, les sanctions stimuleraient l’activité locale en encourageant le remplacement des importations par des produits nationaux et en renforçant la compétitivité des exportations.
 
Nombre d’analystes et d’investisseurs occidentaux étaient sceptiques. Pourtant, dans un secteur au moins – l’agriculture et les activités connexes –, l’optimisme des Russes était justifié. L’an dernier, la Russie est devenue le premier exportateur mondial de céréales, avec plus de 34 millions de tonnes, et sa production céréalière a atteint le record de 119 millions de tonnes. Ces chiffres sont d’autant plus frappants qu’il y a encore une quinzaine d’années – et pendant deux décennies sous l’ère soviétique –, la Russie était un importateur net dans ce domaine.
 
Ce succès ne se limite pas aux céréales. Le pays a réussi à se passer des importations de viande de porc et de volaille. Il est également devenu l’un des premiers producteurs de betteraves sucrières et, en 2016, sa production de légumes en serre a augmenté de 30 % par rapport à l’année précédente. Même si l’agriculture reste bien en deçà du pétrole et du gaz, elle est aujourd’hui le deuxième secteur d’exportation du pays, devant les armes.

n°50025079
_OttO_
Rital contrarié.
Posté le 11-06-2017 à 21:08:17  profilanswer
 

Citation :


(...)
Déjà une récolte très abondante en 2015
 
En Russie, le dernier record historique pour les récoltes remontait à 1978. Cette année-là, 127 millions de tonnes de céréales avait été récoltées, grâce à des surfaces cultivées bien plus vastes qu'actuellement. L'exploitation agricole était alors gérée par les sovkhozes et les kolkhozes, fermes collectives. Avec l'éclatement de l'Union soviétique en 1991, le secteur a commencé à décliner. Depuis lors, le maximum de récolte était de 108 millions de tonnes, en 2008.
 
Lire aussi :
> Blé : la pire récolte depuis 30 ans en France
 
Depuis les années 2000, le secteur a commencé à montrer des signes d'amélioration. D'ailleurs, l'an dernier déjà, la récolte de céréales avait été très abondante, avec 104,8 millions de tonnes récoltées. Cela avait permis à la Russie d'atteindre un record d'exportations à 33,9 millions de tonnes sur la campagne 2015-2016 et de dépasser les Etats-Unis comme premier fournisseur de blé de la planète (24,6 millions de tonnes).
 
 
Des agriculteurs pénalisés par la faiblesse des prix
 
Pour la campagne en cours (juillet 2016-juin 2017), les ventes à l'étranger pourraient encore augmenter à 38,5 millions de tonnes toutes céréales comprises, estime Zlotchevski. « Un record (de production) est une bonne chose, il faut s'en réjouir, mais il présente des risques significatifs », observe-t-il, s'inquiétant du très faible niveau des prix sur le marché intérieur, une tendance qui s'aggrave actuellement avec l'arrivée de cette moisson abondante.
 
« Cette moisson fantastique n'apporte pas de bons revenus aux agriculteurs (...) et si la tendance se poursuit, nous arriverons sous le seuil de rentabilité ", a-t-il prévenu. « Cela peut provoquer des faillites massives d'exploitations ".
 
Pour soutenir le monde agricole, le responsable céréalier a appelé le gouvernement a abolir les barrières douanières mises en place début 2015. Son objectif était alors d'éviter une envolée des prix sur le marché intérieur sous l'effet de l'effondrement du rouble.


http://www.lesechos.fr/16/08/2016/ [...] record.htm


---------------
Black and White -
mood
Publicité
Posté le 11-06-2017 à 21:08:17  profilanswer
 

n°50184376
scOulOu
Born Under Saturn
Posté le 27-06-2017 à 20:53:50  profilanswer
 

On s'amuse toujours dans le secteur :
 
https://www.challenges.fr/monde/att [...] tue_483195

Citation :


Attentat à Kiev, un colonel des renseignements tué


Citation :


Un colonel des services de renseignements militaires ukrainiens a été tué mardi dans l'explosion de son véhicule à Kiev, ont annoncé les autorités.

n°50330900
shamshir
L'empaleur
Posté le 12-07-2017 à 20:08:59  profilanswer
 

Nous devions le faire uniquement si nous étions absolument convaincus que les habitants de la Crimée le voulaient eux-mêmes.  [:simchevelu:5]  
Crimée : Le pourquoi du comment  https://www.youtube.com/watch?v=tsZpqKtwumY


---------------
Ummo, reviens s'il te plait!
n°50459798
Dantiste
Posté le 26-07-2017 à 23:05:25  profilanswer
 


 
Washington envisage la livraison d'armes pour intervenir dans le Donbass.
 
Comme si c'était nouveau...
 
Pour se battre contre qui ? Les russes démentent toute présence dans un bout de pays parfaitement libre qu'ils ont mis sens dessus dessous, comme Sarko avec la Libye ?!?!?
 
En trame de fond, toujours ce gaz russe dont les européens et Nicolas Hulot raffolent...
 


---------------
FILLON TOUJOURS COPIÉ, JAMAIS COLLÉ ! - Si pour toi les gens au RSA sont des assistés, largue ton confort et vis avec 470 €/mois.
n°50460701
Zeplusoif
Posté le 27-07-2017 à 07:41:43  profilanswer
 

Animation intéressante sur l'évolution des frontières en Europe depuis 900ans.
 
https://www.facebook.com/TribesPeop [...] nref=story
 
Remarquez l'anéantissement des peuples 'Rus' par les hordes mongoles qui déferlent sur l'Europe de l'Est en 1230. A partir de 1285, ils sont complètement sous le joug mongol. La civilisation russe commence à se reconstuire sur des terres dont personne ne veut, trop froides (Républic of Novgorod).
500 ans plus tard, en 1730, la Crimée n'est toujours pas Russe.


---------------
If fate doesn't make you laugh, then you don't get the joke
n°50468734
shamatoo
Posté le 27-07-2017 à 20:50:02  profilanswer
 

Heureusement, une dizaine d'années plus tard, c'était le cas.
La Crimée était déjà russe environ un siècle avant que le Texas devienne Américain, et que la Savoie et Nice deviennent Françaises.


Message édité par shamatoo le 28-07-2017 à 21:35:08
n°50468752
scOulOu
Born Under Saturn
Posté le 27-07-2017 à 20:52:44  profilanswer
 

Les peuples Rus n'ont pas été "anéantis" mais conquis [:aloy]
Ils ont subi leur lot de massacres de la part des Mongols, mais pas non plus à la façon des Perses, qui ont vraiment été saignés à blanc. Quant à leur civilisation, elle n'a pas non plus disparu, étant donné que les Mongols n'ont jamais vraiment construit de civilisation mais se sont intégrés à leurs conquêtes (un peu à la façon des Vikings) ou se sont contentés de les rançonner régulièrement. Ce n'étaient pas les Romains.
C'est pour cette raison que les civilisations chinoise et perse ont perduré (malgré une effroyable baisse démographique en Perse).

n°50554540
arthoung
Posté le 06-08-2017 à 12:58:21  profilanswer
 

http://abonnes.lemonde.fr/europe/a [...] _3214.html

 

Cette nouvelle, ça scandalise et offusque certains esprits. Par contre, la quantité de tanks et munitions russes déployés dans le Donbass ça choque personne :/

 

M'enfin ils sont bien contents que quelqu'un leur achète leur gaz, malgré les sanctions. Déjà que l'industrie russe est laborieuse, ils leur resteraient plus grand chose. Le gaz représente 40% des productions énergétiques quand même :/

Message cité 1 fois
Message édité par arthoung le 06-08-2017 à 12:58:49
n°50578253
yellowston​e2
Posté le 08-08-2017 à 20:00:09  profilanswer
 

http://www.france24.com/fr/2017072 [...] porochenko

Saakachvili : "Le retrait de ma nationalité est une vengeance des oligarques proches de Porochenko"

 
"Motifs officiels invoqués : il aurait non seulement fourni de faux documents lors de sa demande de naturalisation en 2015, mais également omis de signaler les poursuites judiciaires dont il faisait l'objet à Tbilissi. "C’est ridicule, a-t-il indiqué à France 24. Personne dans le monde, Interpol, tous les pays, y compris l’Ukraine, n’a reconnu cette accusation [de la justice géorgienne]. Le parquet ukrainien a deux fois refusé officiellement l’accusation parce qu’il considère qu’elle est motivée politiquement."
 
Selon Saakachvili, le retrait de nationalité fait suite à une réunion secrète entre le président ukrainien et Bidzina Ivanishvili, un homme d'affaire géorgien qui est l'un des principaux actionnaires du géant gazier Gazprom. "


Message édité par yellowstone2 le 08-08-2017 à 20:00:27
n°50607821
EricBurdon​70
Posté le 11-08-2017 à 12:59:09  profilanswer
 

https://sputniknews.com/russia/2017 [...] ost-ready/
 
Une des explications sur le soutien aux pro-russes dans le Donbass. .

n°50619268
kediss1
Esclavagiste détaché
Posté le 12-08-2017 à 19:26:00  profilanswer
 

Le titre de ce topic toujours aussi degeulasse :love:

n°50622525
Rasthor
Liberté et Patrie
Posté le 12-08-2017 à 23:26:11  profilanswer
 

https://twitter.com/loogunda/status/896467937090879488

Citation :

18:20 occupied #Donetsk rgn: "Battle alert declared in mil unit, all sitting at fields w/o leave warrants. We were said, an order fr/corps"

n°50697263
xanthe4975
Posté le 21-08-2017 à 12:40:43  profilanswer
 

arthoung a écrit :

http://abonnes.lemonde.fr/europe/a [...] _3214.html
 
Cette nouvelle, ça scandalise et offusque certains esprits. Par contre, la quantité de tanks et munitions russes déployés dans le Donbass ça choque personne :/
 
M'enfin ils sont bien contents que quelqu'un leur achète leur gaz, malgré les sanctions. Déjà que l'industrie russe est laborieuse, ils leur resteraient plus grand chose. Le gaz représente 40% des productions énergétiques quand même :/


Voila, c'est un symptôme d'une victoire russe en cours dans sa guerre idéologique contre l'occident.

n°50815671
arthoung
Posté le 31-08-2017 à 23:35:52  profilanswer
 

L’agence américaine Moody’s vient de relever la note de l’Ukraine. Une amélioration très modeste, mais un signal positif pour les Ukrainiens. Après une grave crise économique en 2014-15, et une récession d’au moins 9 %, le pays semble regarder de l’avant.

 
Citation :


Selon le communiqué de Moody’s, la hausse de la note de l'Ukraine a pouyr objectif de pointer l’impact des quelques réformes structurelles mises en place ces dernières années. Notamment la stabilisation des finances publiques, la restructuration de la dette extérieure des secteurs bancaire et gazier. C’était il y a encore peu des trous noirs de la corruption dans le pays.
C’est une amélioration très modeste: de Caa3 à Caa2, c’est-à-dire d’une appréciation stable à une appréciation positive. On est encore très loin des sacro-saints Triple A, dont bénéficie par exemple la France. Mais le signal est fort: grâce à cette simple amélioration, l’Ukraine a accès des taux plus avantageux sur les marchés internationaux, pour emprunter. Un avis positif peut aussi encourager les investisseurs à venir s’implanter en Ukraine.

 


Citation :

Pour l’instant, les Ukrainiens restent parmi les plus pauvres en Europe, en termes de PIB par habitant.

 

http://m.rfi.fr/emission/20170831- [...] note-moody

Message cité 1 fois
Message édité par arthoung le 31-08-2017 à 23:36:07
n°50825589
arthoung
Posté le 01-09-2017 à 20:12:28  profilanswer
 

Publiéil y a 13 heures

 

« L’Ukraine a effectué des pas importants vers la modernisation »TRIBUNE

 

Dans une tribune au « Monde », la journaliste et professeure d’université Tetyana Ogarkova et le philosophe Volodymyr Yermolenko exposent l’état de leur pays, alors que l’accord d’association avec l’Union européenne entre en vigueur vendredi 1er septembre.

  
Citation :

Tribune. Chaîne montagneuse de l’ouest de l’Ukraine, les Carpates réservent cette année une surprise au voyageur. Depuis quelques mois, une nouvelle route relie Ivano-Frankivsk à Vorokhta en passant par les principaux centres touristiques de la région. La construction d’une route représente ici un progrès notoire : dans l’Ukraine postsoviétique, ce type d’aménagement était un terrain propice à la corruption. Les fonds publics destinés aux travaux d’entretien étaient systématiquement détournés, la route continuait à se dégrader pendant un an ou deux, après quoi on décidait de nouveaux financements qui étaient à leur tour volés.

 



 
Citation :

au crédit de ce que l’on appelle la « décentralisation », l’une des réformes les plus importantes entreprises ici.

 

Alors que l’Ukraine était autrefois un pays fortement centralisé, dans lequel une grosse partie du revenu des régions allait à Kiev, elle se transforme peu à peu en un pays où une partie beaucoup plus importante des fonds et des talents reste dans les communautés locales. Les revenus propres des budgets locaux ont augmenté de 42 % en 2015 et de 49,3 % en 2016 : grâce à leurs recettes et aux subventions de l’Etat, les communautés locales ont quasiment triplé leurs capacités financières depuis 2014. Des dizaines de communautés locales disposent à présent de leurs propres ressources pour entretenir leurs crèches, résoudre les problèmes d’approvisionnement en eau et attirer les touristes.

 

Avec plus de décentralisation et moins de corruption, l’Ukraine a de meilleures chances de reconstruire son économie. Autrefois dépendant des marchés russes à hauteur de 30 % à 40 %, le pays a dû faire face à un sérieux défi lorsque Moscou a décidé, en 2014-2015, de fermer ses marchés aux produits ukrainiens, notamment agricoles. Cette guerre commerciale, couplée à l’annexion de la Crimée et au soutien militaire russe aux séparatistes d’Ukraine orientale, est la « punition » infligée par le Kremlin à la volonté ukrainienne d’édifier une société plus européenne.

 

Une réorientation vers les marchés occidentaux

 

Trois ans après les dramatiques événements de 2014 [les manifestations de la place Maïdan, à Kiev, durement réprimées, ayant abouti à la destitution du président Viktor ­Ianoukovitch, la crise diplomatique en Crimée et les soulèvements dans le Donbass],l’économie nationale montre les premiers signes d’une réorientation vers les marchés occidentaux et mondiaux. L’Ukraine reste réputée pour ses exportations d’acier et de produits agricoles, mais son secteur technologique est en pleine expansion : les industries de l’information se placent juste derrière l’agriculture.

 

LES LIENS ÉCONOMIQUES AVEC L’EUROPE SONT EN PLEINE CROISSANCE. CETTE DÉCENTRALISATION ET CETTE RÉORIENTATION ÉCONOMIQUE RÉSULTENT DE L’ACCORD D’ASSOCIATION ENTRE L’UKRAINE ET L’UNION EUROPÉENNE (UE), QUI ENTRE PLEINEMENT EN VIGUEUR LE 1ER SEPTEMBRE

 

Les liens économiques avec l’Europe sont en pleine croissance. Cette décentralisation et cette réorientation économique résultent de l’accord d’association entre l’Ukraine et l’Union européenne (UE), qui entre pleinement en vigueur le 1er septembre. Le processus de décentralisation obéit au principe de subsidiarité mentionné dans le document. Grâce à l’établissement d’une zone de libre-échange entre l’UE et l’Ukraine, qui constitue l’élément essentiel de l’accord, les entreprises ukrainiennes bénéficient désormais d’un accès plus facile aux marchés européens, adoptent les normes de sécurité de l’UE et trouvent des financements et partenaires européens.

 

SUR LE MÊME SUJET« En Ukraine, la “révolution de la ­dignité” a abouti à la corruption, au nationalisme et au déclin des libertés »

 

Cela ne veut pas dire que tout va pour le mieux en Ukraine. Les réformes de plusieurs secteurs-clés sont encore très lentes : le système judiciaire n’a pas été réformé, la classe politique est toujours très corrompue, les citoyens ordinaires ne cessent de s’appauvrir. Plus important encore, l’Ukraine subit toujours une agression militaire de la part des forces russes et pro-russes dans l’est du pays ; les combats ont fait plus de 10 000 morts depuis 2014 ; des gens continuent à mourir chaque semaine sur la ligne de front.

 

L’avènement d’une société libre

 

Pourtant, en dépit de ces tragédies, le pays a effectué des pas importants vers la modernisation et l’avènement d’une société libre, et ce dans le contexte d’une Europe orientale où la tendance dominante semble plutôt aller en sens contraire. L’accord d’association entre l’Ukraine et l’UE, qui est probablement l’accord commercial le plus spectaculaire entre l’UE et un pays non-membre dans toute l’histoire de l’Union européenne, est devenu depuis quatre ans un événement hautement symbolique.

 

Comme la pierre jetée dans l’eau produit des ondes concentriques, ce document bureaucratique ardu est devenu un véritable catalyseur du changement. Il alimente cet esprit de liberté, d’initiative et de responsabilité locale qui contribue à améliorer la situation du pays. L’Ukraine, incontestablement, change. Peut-être pas aussi vite que nous le souhaiterions, mais plus vite que jamais.

 


 

:) :)

n°50826261
Mephy5
Posté le 01-09-2017 à 21:12:22  profilanswer
 
n°50826999
arthoung
Posté le 01-09-2017 à 21:55:55  profilanswer
 

Comme on dit, l'ennemi le plus féroce en Ukraine, c'est la corruption.
C'est à tous les étages, même le médecin du coin....
C'est mieux quand même aujourd'hui. Ils partent de loin :)


Message édité par arthoung le 01-09-2017 à 21:56:04
n°50836941
Zeplusoif
Posté le 03-09-2017 à 04:24:24  profilanswer
 

arthoung a écrit :

L’agence américaine Moody’s vient de relever la note de l’Ukraine. Une amélioration très modeste, mais un signal positif pour les Ukrainiens. Après une grave crise économique en 2014-15, et une récession d’au moins 9 %, le pays semble regarder de l’avant.
 

Citation :


Selon le communiqué de Moody’s, la hausse de la note de l'Ukraine a pouyr objectif de pointer l’impact des quelques réformes structurelles mises en place ces dernières années. Notamment la stabilisation des finances publiques, la restructuration de la dette extérieure des secteurs bancaire et gazier. C’était il y a encore peu des trous noirs de la corruption dans le pays.
C’est une amélioration très modeste: de Caa3 à Caa2, c’est-à-dire d’une appréciation stable à une appréciation positive. On est encore très loin des sacro-saints Triple A, dont bénéficie par exemple la France. Mais le signal est fort: grâce à cette simple amélioration, l’Ukraine a accès des taux plus avantageux sur les marchés internationaux, pour emprunter. Un avis positif peut aussi encourager les investisseurs à venir s’implanter en Ukraine.


 
 

Citation :

Pour l’instant, les Ukrainiens restent parmi les plus pauvres en Europe, en termes de PIB par habitant.


 
http://m.rfi.fr/emission/20170831- [...] note-moody


L'incompétence de RFI me sidère. La France a perdu son triple A chez Moody's il y a bien longtemps, et qu'un journaliste français ne le sache pas est aberrant.


---------------
If fate doesn't make you laugh, then you don't get the joke
n°50839269
arthoung
Posté le 03-09-2017 à 14:29:43  profilanswer
 

et sinon sur l'ukraine? :o

n°50901716
scOulOu
Born Under Saturn
Posté le 09-09-2017 à 12:43:06  profilanswer
 

Ptêt qques évolutions à venir :
http://www.lefigaro.fr/internation [...] tor=AL-201

Citation :


Moscou discute avec Paris des modalités de déploiement d'une force de protection dans le Donbass, alors que le cessez-le-feu n'est toujours pas respecté. Un soldat ukrainien est mort vendredi.


Citation :


Évoquée par Vladimir Poutine en début de semaine, l'initiative de paix a été officiellement présentée par le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à son homologue français, Jean-Yves Le Drian, qu'il recevait dans l'après-midi à Moscou. Elle consisterait à déployer dans le Donbass une force sous l'égide de l'ONU, destinée à protéger les observateurs de l'OSCE présents sur place et qui ont pour mission depuis trois ans, de surveiller l'application du cessez-le-feu. L'un de ces observateurs, un Américain, avait été tué en avril dans l'explosion d'une mine au passage d'une patrouille.
«C'est la première fois que la Russie lance un tel processus sur le terrain», s'est félicité Jean-Yves Le Drian qui a fait part de son «intérêt» pour la proposition russe. «Nous la regarderons avec beaucoup d'attention», a ajouté le chef de la diplomatie française. L'Allemagne, autre marraine du processus de paix ukrainien, a exprimé une position similaire.


Citation :


De la proposition russe à son adoption, il y a néanmoins un pas. Contrairement à ce qu'envisage le gouvernement ukrainien, Moscou exclut le déploiement dans le Donbass de casques bleus, évoquant simplement l'existence d'un «mandat onusien». Par ailleurs, le Kremlin entend strictement limiter le mandat de cette force à la protection des 600 observateurs de l'OSCE, et ce, exclusivement le long de la ligne de démarcation séparant les territoires pro-Kiev et prorusse. Il n'est pas question pour la Russie de laisser des soldats occidentaux approcher de la frontière - non reconnue - séparant son territoire de celui contrôlé par les rebelles. Pour sa part, le président ukrainien Petro Porochenko souhaite «le déploiement de casques bleus dans tout le territoire du Donbass». Kiev exige également l'exclusion de tout soldat russe de cette mission potentielle.

n°50903036
Ernestor
Modérateur
modo-coco :o
Posté le 09-09-2017 à 15:56:32  profilanswer
 

Super, une mesure qui ne sert à rien pour résoudre le problème du Donbass, merci Vladimir  [:simchevelu:5]

n°50903193
scOulOu
Born Under Saturn
Posté le 09-09-2017 à 16:15:15  profilanswer
 

On appelle ça un petit pas dans le bon sens. Si les observateurs de l'OSCE commencent à être protégés le long de la ligne de démarcation où ils pourraient alors se déplacer à leur guise, on peut à terme espérer une vraie fin des combats.

n°50903252
Ernestor
Modérateur
modo-coco :o
Posté le 09-09-2017 à 16:23:18  profilanswer
 

Ca reste dans le symbolique. Une façon pour la Russie de faire croire qu'elle veut que la communauté internationale s'implique, que l'ONU soit moteur, sans aucunement faire bouger une seule ligne.

n°50903331
scOulOu
Born Under Saturn
Posté le 09-09-2017 à 16:32:36  profilanswer
 

Ernestor a écrit :

Ca reste dans le symbolique. Une façon pour la Russie de faire croire qu'elle veut que la communauté internationale s'implique, que l'ONU soit moteur, sans aucunement faire bouger une seule ligne.


Si le front se stabilise durablement, ce qui implique de dissuader les séparatistes et Kiev de relancer les hostilités, ce sera déjà une très grande évolution.

n°50935346
scOulOu
Born Under Saturn
Posté le 12-09-2017 à 20:41:01  profilanswer
 

C'est la fête en Ukraine en ce moment...
D'abord l'autre débile de Saakachvili s'incruste alors qu'il n'est plus le bienvenu :

Citation :

Défiant le pouvoir de Kiev, Mikheïl Saakachvili est de retour


Citation :


Réfugié en Pologne, Saakachvili a tenté, le 10 septembre, de revenir en Ukraine pour défendre sa cause. Au risque d’être arrêté par les autorités ukrainiennes, qui pourraient alors le déporter vers la Géorgie, où il est recherché par la justice. Le train à bord duquel il se trouvait, en compagnie de l’ancienne Première ministre Ioulia Timochenko, a été bloqué à la frontière polono-ukrainienne.
 
L’affaire a viré à la pantalonnade, “Saakachvili a obligé ses partisans comme ses adversaires, mais aussi les journalistes et les forces de l’ordre, à galoper d’un point à l’autre de la frontière”, ironise Den.
 
L’aventure a pu être suivie en direct par tout le monde sur Internet.”
Pour finir, il a “réussi à rentrer, porté par la foule de ses partisans de l’autre côté de la frontière, au-delà d’un cordon de sécurité”. Or, rappelle plus sérieusement le quotidien de Kiev, en fait, “il s’agit d’une violation sans précédent de la frontière occidentale. Un grave délit a été commis. Dans pareille situation, qui a gagné ? Il semble surtout que ce soit notre pays qui se soit perdu.”


 
Et ensuite le pouvoir ukrainien fait encore preuve de son ouverture d'esprit en imposant aux magyarophones ce qu'il a tenté avec les russophones avant de reculer :

Citation :


Kiev fâche Budapest en limitant l’enseignement du magyar


Citation :


Habitués à se tirer mutuellement dans les pattes, les médias hongrois de tous bords dénoncent d’une seule voix la réforme de l’éducation adoptée mardi dernier par la Rada ukrainienne. Celle-ci restreint les cours délivrés en magyar aux classes élémentaires dans les écoles publiques de Transcarpatie et les raie de l’emploi du temps 100 % ukrainophone en collège et lycée souhaité sur l’ensemble du territoire par Kiev. La loi menace ainsi une centaine d’établissements magyarophones.


 
Ils sont sympas les gens qu'on soutient.

n°50941715
aroll
Posté le 13-09-2017 à 13:54:56  profilanswer
 

Il se développe actuellement une tendance au repli identitaire, au nationalisme plus ou moins "fachisant", bref à la merde, dans pratiquement tous les pays. C'est aussi inquiétant que stupide, mais ce n'est pas une exclusivité ukrainienne, et je ne vois pas pourquoi ce serait plus grave, ou devrait être plus dénoncé quand c'est ukrainien. Attention de ne pas tomber dans le même défaut que les russophobes  obsessionels, mais à l'encontre de l'Ukraine cette fois.

n°50941785
scOulOu
Born Under Saturn
Posté le 13-09-2017 à 14:00:37  profilanswer
 

Bah les pays qui suppriment quasiment l'apprentissage de la langue d'une minorité, on n'en voit - heureusement - pas tant que ça en UE (où on observe plutôt un retour des langues régionales).

n°50941903
aroll
Posté le 13-09-2017 à 14:09:11  profilanswer
 

Parce qu'il y a peu de pays européens où ce genre de problème peut se poser, mais quand tu vois déjà (en Belgique) l'allergie imbécile des responsables politiques flamands vis à vis du français, c'est tout aussi malfaisant que ce dont tu parles, et pourtant c'est dans lUE....
ET PUIS LE REPLI IDENTITAIRE PEUT SE MANIFESTER DIFFÉREMMENT D'UN PAYS À L'AUTRE, ÇA CHANGE PEU DE CHOSE AU FOND.


Message édité par aroll le 13-09-2017 à 14:10:29
n°50942049
scOulOu
Born Under Saturn
Posté le 13-09-2017 à 14:20:24  profilanswer
 

En Ukraine je qualifierais plutôt ça de nationalisme que de repli identitaire. C'est la même idéologie qui a conduit au coup de force du Maïdan, qui interdit certains livres trop sympathiques avec la Russie, etc.
Les Flamands n'en sont pas encore a essayer d'interdire le français en Wallonie.

n°50943031
aroll
Posté le 13-09-2017 à 15:37:25  profilanswer
 

scOulOu a écrit :

En Ukraine je qualifierais plutôt ça de nationalisme que de repli identitaire. C'est la même idéologie qui a conduit au coup de force du Maïdan, qui interdit certains livres trop sympathiques avec la Russie, etc.

Ben le nationalisme et le repli identitaire ne sont que deux aspects du même phénomène, de la même démarche, que l'on retrouve aussi bien à Kiev qu'à Anvers, aussi bien à Budapest qu'à Varsovie, ou à ........... Moscou....  :D  

scOulOu a écrit :

Les Flamands n'en sont pas encore a essayer d'interdire le français en Wallonie.

Seulement parce que ça leur est impossible........
 
 

n°51022090
n0way
Posté le 21-09-2017 à 12:35:12  profilanswer
 

bonjour :)
 
il y a un embargo sur l’Ukraine depuis cet été ?  :pt1cable:  

n°51032270
eurys
Humour noir en IV
Posté le 22-09-2017 à 13:53:55  profilanswer
 

n0way a écrit :

bonjour :)
il y a un embargo sur l’Ukraine depuis cet été ?  :pt1cable:  


Il y a surtout un statut quo depuis les accords de Minsk, et aucune partie décidée à bouger de ses positions (j'en exclus les échanges d'amabilités habituelles a coup d'obus et de sniper, entre les deux armées en présence).  
Même la proposition russe ne soulève guère d'intérêt, la façon dont elle est formulée n'étant qu'une façon d'officialiser la "frontière" entre les territoires séparatistes et l'Ukraine, ce que cette dernière ne peut évidemment pas accepter.
 
Il n'y a guère à dire ou a redire de plus.


---------------
Don't worry, you won't feel anythin' ... but an excruciating pain.
mood
Publicité
Posté le   profilanswer
 

 Page :   1  2  3  4  5  ..  958  959  960  961  962  963

Aller à :
Ajouter une réponse
 

Sujets relatifs
Je suis encore écoeuré, pas moyen de voir Ukraine-FranceVirus Ebola en Ukraine?
Films & Ukrainermi et caf le bordel
Ecologie - fuite massive de méthane en californie - dernier postC'est quoi ce bordel!? Blackmamba
Cherche adresse ambassade GB en UkraineC'est quoi ce bordel ?
les Iouchtchenko , l'Ukraine et la corruptionLe topic des chambres en bordel [photos inside]
Plus de sujets relatifs à : Bordel en ukraine



Copyright © 1997-2016 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR