Forum |  HardWare.fr | News | Articles | PC | Prix | S'identifier | S'inscrire | Aide | Shop Recherche
2344 connectés 

  FORUM HardWare.fr
  Hardware
  Mini PC

  [Fanless] Communauté francophone du fanless ? (mini-PC fanless).

 

 

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

[Fanless] Communauté francophone du fanless ? (mini-PC fanless).

n°9408679
Rafale83
Linux addict since 1992
Posté le 02-02-2015 à 22:45:57  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Bonjour,
Je décrouvre ce thread, et j'en profite pour faire part de mon expérience. Je discutais avec un ami de me monter une linux box fanless pour exploiter un serveur maison en parallèle d'un desktop linux sexy sur une liaison fibre optique, et j'ai bien avancé la configuration.
Je suis parti sur un boitier Streacom FC5 Evo, sans baie d'aucune sorte. Il est slim, il est beau, il me fait penser un peu au boitier de ma vieille mais vintage NeXT Station TurboColor, en noir foncé.
http://img11.hostingpics.net/thumbs/mini_803572FC5.jpg
Carte mère ASUS H97-MPlus, pour ne pas avoir de gros radiateur latéral de MOSFET entre le socket proc et le bord latéral droit du boitier.
J'utilise pour l'heure un Core i7 4770S, fréquence 3.1GHz à 3,9GHz, et seulement les 4 caloducs livrés de base, un peu faibles pour les 65W de TDP. Avec un noyau 3.16, la gestion du throttle en cas de chauffe est mal gérée, et les sondes thermiques du proc peuvent monter à plus de 80°. Avec un noyau 3.17.7 la température est infiniment mieux gérée en doctrine  thermique powersave.
http://img11.hostingpics.net/pics/520882Corei74770S.jpg
Une petite image du montage:
http://img11.hostingpics.net/pics/147376FC5H97mPlus.jpg
Avec 16Go de RAM et un SSD de 512Go, la machine est extrèmement plaisante. Une station absolument silencieuse, sans vraiment aucun autre bruit que celui du clavier, c'est frisant.
Certains diront que le CPU mal refroidi perd en perdormance. Ce n'est pas faux. En situation de repos dans une pièce à 22° à la température régulée par une climatisation, le proc oscille entre 44°c et 49°c avec une charge à 0.10 sur un bureau en XFCE 4.10 La pièce a bien été chauffée par le PC de ma femme, assez sonore et exothermique avec sa viellle ATI 4790 de 2009.
Mon objectif est ailleurs. En aucun cas ce n'est ni sera une machine de calcul intensif. Cette machine est un desktop Gentoo aussi sûr que possible, que je fais évoluer en dom0 Xen plus un certain nombre de domU selon mes besoins. Fréquemment, je procèderai à des mises à jour Gentoo qui justifieront une recompilation de tout ou partie du système. Alors, oui, le proc chauffera et il dégradera éventuellement sa vitesse si il flirte avec la température max. Sous Noyau 3.17.7 je dois avouer que je suis très surpris de la façon avec laquelle c'est géré. La fréquence moyenne est de 500MHz supérieure en moyenne à celle de la même situation sous kernel 3.16 C'en est bluffant.
J'attends un plateau de dissipation à 6 Caloducs, du tube de cuivre long, etc, pour refaire l'installation en diffusant la chaleur des 2 côtés du boitier, car là on peut explicitement faire mieux avec les 2 côtés disponibles, dont un seul est utilisé, et encore juste sur une portion non complète. Parmis les pièces que j'attends, il y a de quoi bricoler un dissipateur passif pour une Nvidia 750Ti (60W), et j'ai un Core i7 4790 en provision pour tester les températures une fois que j'aurai revampé le refroidissement passif.
Au passage, avec le SSD et les 2 autres (moins de 1W chaque) que j'ai en prévu (je vais jouer avec LVM pour le fun) la consommation à fond (CPU et GPU à 100%) flirtera les 190W. J'ai donc prévu soit de passer à une alimentation Seasonic 400W fanless, soit de provisioner un Pico PSU apte à délivrer 200W avec son alimentation 12V 16,5A J'ai trouvé tout cela, j'hésite encore entre la dremelisation du fond du boitier pour passer le cable et l'option PicoPSU 200W + Alim 12V/17A.
 
Voilà. Pour l'heure, en desktop linux, dans un silence total, c'est cosmique, et le GPU HD4600 intégré fait le job. Je vais essayer plusieurs configurations voir et rester sur celle qui me plait le plus. Si je peux parvenir à une machine à la sécurité segmentée à base de multiples DomU, dont une serveur et une Steam/Nvidia exclusif, alors je serai content. Je prends mon temps, ça m'amuse bien.
 
Ca m'amuse comme je ne me suis pas amusé depuis longtemps. Entre les tuyaux de cuivre, la cintreuse et tout ça, ça me vide délicieusement l'esprit :)  
 
Voilà, c'était juste un peu ma life en fanless, et comme ici ça parle de fanless, je voulais juste partager avec d'autres sympathisants du silence.

Message cité 2 fois
Message édité par Rafale83 le 02-02-2015 à 22:53:26
mood
Publicité
Posté le 02-02-2015 à 22:45:57  profilanswer
 

n°9408782
Rafale83
Linux addict since 1992
Posté le 02-02-2015 à 23:47:05  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

mum1989 a écrit :

@Rafale83
 
Superbe config fanless  [:baarf:3]  
Curieux de voir ce que ça peut donner avec une 750ti.


 
Merci du compliment, mais une partie du mérite revient à mon pote Jeff qui m'a pointé le boitier et l'alimentation PicoPSU 150W Streacom.  
Je suis également curieux de voir ce que steam donnera avec une 750ti. Si entre temps une nvidia d'architecture maxwell sort, je verrai ce que ça donne avec 60W d'enveloppe thermique. Je me laisse 90W max pour le proc, et 60W pour le GPU. Pour l'instant je suis à 65W de TDP proc mal dissipée sur le bord droit, et encore zéro carte nvidia. Pour être exact, j'ai commencé par évoquer une GT730, mais à DDR3 et trop castrée, j'attends de voir ce que donne la 750ti qui dispose de 2Go de DDR5, mais qui reste dans les 60W. Curieusement, il y a un énorme fossé dans la gamme nvidia entre la 750ti et la plus proche au dessus, qui est la 960 avec 120W (la 760 fait 135W) selon http://en.wikipedia.org/wiki/List_ [...] 700_Series.
 
Pour l'heure, en attendant l'arrivée des pièces, le silence est déjà d'or, et je trafique les machines virtuelles, mais c'est off topic.
 
 

n°9409082
Rafale83
Linux addict since 1992
Posté le 03-02-2015 à 11:05:31  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

regis183 a écrit :


Le FC5 est spécifié pour fonctionner en continu dans des conditions "usuelles" avec des TDP de 65W max.
http://www.streacom.com/products/fc9-fanless-chassis/
Même en utilisant les deux cotés, les 190W sont exclus.  
Ou alors si tu vis en Sibérie au milieu des Nénètses, le PC ayant vocation à rester à l'extérieur de ta tchoum.
Enfin si ton but est juste de lancer un bench, avec l'inertie du boitier, ça ira.
 
Sinon pour info:
-une 750Ti consomme plutôt autour de 65W (lignes 12V+5V), sans doute un peu plus en passif (enfin à une certaine T° elle va limiter sa fréquence).
- Une picoPSU de plus de 120/150W aura:
   1) besoin d'un flux d'air pour le DC
   2) généralement un tout petit ventilo dans le bloc AC
   3) des températures extrêmes au niveau de la fiche jack
   4) délivrera un courant dégueulasse (Tension, Ripple)


 
Tu mets de l'eau dans mon moulin pour préférer une alimentation fanless seasonic. Sinon, concernant les 65W max de la doc streacom, pour l'heure avec un i7 4770S la configuration est dans l'enveloppe. Je dispose d'un thermomètre infrarouge qui me montre bien combien, lors d'une compilation, la dissipation ne s'effectue pas de façon répartie sur toute la paroi latérale. Un rebuild de @world prend bien une heure.  Les 4 caloducs sont en nombre insuffisant, et j'ai fini par trouver un dispositif pour socket 1150 à 6 caloducs. Je vais en profiter pour répartir la chaleur sur la plus grande surface possible. Je vais bricoler un peu. Comme ça vient de chine je vais devoir attendre un peu.
 
Maintenant, je le répète, l'objet de mes périgrinations, c'est de relocaliser chez moi mon serveur dédié OVH dans ma linux box fenless sexy. Elle passera moins de 1% du temps à compiler un world une fois par semaine, et si j'arrive à compiler steam ce sera du bonus, mais loin de moi l'idée de lancer une session de jeu FPS intensive. Je n'ai ni le temps pour ça, ni le goût. (et puis aussi un plus gros PC Windows Watercoolé à côté). Mon objectif, c'est de m'amuser avec les nouvelles technos linux en parallèle d'une machine virtuelle serveur, sans jamais l'éteindre une fois que la configuration matérielle sera stable. Si la charge monte à cause d'un effet slashdot sur l'un des serveurs web, et bien ce sera fun de voir comment ça va réagir. Si des voix se font entendre à propos du fait que ce ne sera pas ondulé, et bien en fait la machine est posée sur un onduleur 3KVA Infosec 19' adminstré en USB. Une fois les batteries (juste changées) chargée, cet onduleur ne ventile plus.  
 
Le silence absolu, quel confort. L'essayer c'est l'adopter.
 
Je vous tiens au courant dès que je recois les blocs 6 caloducs socket 1150.
 
Dit autrement, je vais pousser ce boitier FC5 au mieux qu'il puisse dissiper, avec du hardware moderne dedans. Je ne me suis pas amusé comme ça depuis mon premier montage watercooling.

Message cité 1 fois
Message édité par Rafale83 le 03-02-2015 à 11:16:56
n°9410144
Rafale83
Linux addict since 1992
Posté le 04-02-2015 à 01:04:21  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

keiser1080 a écrit :

@ Rafale83
<hs>
Regarde du coté de docker, je pense que ça peut remplacer avantageusement xen.
Par exemple tu peux demarrer un contenant en 0,3 seconde et l'overhead en memoire est en cpu est pratiquement nulle  
</hs>


 
<hs>
Un peu offtopic mais passionant.
Merci de ce conseil. Je ne ferme absolument pas la porte à l'étude approfondie de docker, mais pour l'heure je tiens à une isolation forte. Le reste de ma machine, c'est mon ordi. On y trouve ma partition perso, cryptée, mais si un trou subsiste et qu'un exploit laisse un passage, je ne tiens pas à laisser mes données dans le même champ de userspace que l'attaquant.
Docker offre bien des avantages, en terme de légèreté, mais on reste sur le même système, et pour dures que soient les mesures anti escalation du noyau linux à un instant t, il n'est sûr que jusqu'à un certain point, que je tiens à reculer.
Ensuite, un dernier point, Xen est connu pour pouvoir attribuer la carte graphique à un système guest. Ca m'intéresse.
</hs>
Rafael83

n°9419219
Rafale83
Linux addict since 1992
Posté le 13-02-2015 à 12:01:19  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

FanlessTech a écrit :

Un avant goût du nouveau H5 de HDPLEX (8 heatpipes CPU / 8 heatpipes GPU!) et de son prix (275 dollars).
 
http://www.hd-plex.com/images/slid [...] ries/0.jpg


 
Je viens à peine de recevoir mon modèle 6 pipes qu'ils en sortent un modèle superlatif avec 8 ?  
VDM !!!

n°9470682
Rafale83
Linux addict since 1992
Posté le 24-04-2015 à 09:48:39  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Bonjour à tous.
Ma configuration Fanless sur streacom FC5 fonctionne super bien, mais comme je voudrais optimiser mieux encore la dissipation, j'ai besoin de caloducs de 40 cm de long.
Hélas ma commande sur Aliexpess est arrivée foireuse (pas d'applicateur latéral de caloducs disparus à la douane, et caloducs de 12 + 22cm au lieu de 40 cm)
Qui aurait repéré un vendeur fiable de caloducs long de 40 cm?

 

Au plaisir de vous lire.

 

Sinon ça donne quoi l'éventualité d'une section fanless dédiée?

 

Rafale83

n°9470822
Rafale83
Linux addict since 1992
Posté le 24-04-2015 à 13:12:54  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

@pikikrok

 

merci pour le lien!
14€ l'unité, cher mais gérable, car il m'en faut 6.
je vais continuer de butiner cette source pour trouver... des éléments d'accouplement thermique, tel est le nom qu'ils leurs donnent.

 


Rafale83

Message cité 1 fois
Message édité par Rafale83 le 24-04-2015 à 13:40:40
n°10037417
Rafale83
Linux addict since 1992
Posté le 11-01-2017 à 03:17:58  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Bonjour à tous,
Juste pour parler, encore et toujours, de Fanless, en citant mon post d'il y a presque 2 ans, en préciser l'enveloppe thermique et les performances, et annoncer la suite.
Le post d'il y a 2 ans, avec des photos http://forum.hardware.fr/forum2.ph [...] 0&filter=1
Il s'agit d'un Streacom FC5 avec un i7-4770S délidé avec la pâte thermique disposant de la meilleure conductivité thermique d'alors. J'ai aussi downvolté le processeur au maximum du tolérable, en privilégiant la stabilité.
http://img11.hostingpics.net/pics/147376FC5H97mPlus.jpg
En optant pour une distribution linux minimaliste archi versatile comme Gentoo, j'aurai pu cramer le i7 4770S, mais à force de fouiller la question et de constater tant des termpérarures supérieures à 80° que du throttleling (légitime), j'ai été amené à étudier la question du contrôle de la fréquence.
A chaque fois que ça recompilait chrome, par exemple, la température montait pas mal, donc j'ai commencé par modifier la fréquence à la main, en mode extrêmement  bourrin. Ca a fonctionné comme ça un bon moment. Le temps de maîtriser la virtualisation et les arcanes de Gentoo. Je basculais en 2.9GHz max avant une recompilation globale du système, et je remontait à une fréquence max automatique ensuite. Un jour, un de mes excellents amis, qui vit de son art d'admin sys de compétition, conscient de mon problème, m'a fort gentiment offert la solution. Il a plongé quelques heures dans les arcanes de /proc pour lire les températures du processeur, et un petit script paramétrable plus tard, il m'a offert un script de "climatisation" pour mon anniversaire :) Le script accepte un seul paramètre, la température max que l'on accepte pour le processeur. J'ai déterminé que le throttling intervenait dès 70°, donc je l'ai réglé à 65° max, et, vraiment, quel bonheur. Un simple script bash dispose d'une meilleure efficacité que les gouverneurs standard du noyau, lesquels s'imaginent que l'on a tout loisir de dissiper toute la chaleur du monde, et conduisent soit à trop économiser le processeur, soit à le conduire vers les flammes de l'enfer avec une fréquence intenable.
Maintenant, vraiment, le script adapte et fera décroître la fréquence jusqu'à 2.5 ou 2.2GHZ si besoin en cas de besoin lors d'une grosse recompilation, puis remontera immédiatement à 3.9GHz. A cet instant, alors que la climatisation souffle 22° du fait du froid glacial qui frappe l'hexagone, même ici dans le sud, le processeur tourne à 3.6GHz, charge à 1 (j'ai quelques VMs qui tournent, avec pleins de servitudes et sites webs, DNS, etc) par 50°, sans throtteling, à 3.6GHz (charge à 1 tout de même, face au chauffage de la clim)
Je précise qu'en dépit de l'achat d'un heatsink à 6 caloducs (en Chine, introuvable ailleurs), ainsi que de suffisamment de caloducs pour remplacer le dispositif à 4 tubes indiqué sur la photo par un set à 6 tubes façonnés maison, je n'ai jamais eu le temps de rien faire de tout ça, car le script de climatisation fonctionne très bien et le temps m'a manqué.
 
En fait, sérieusement, les dissipations annoncées par Intel sont optimistes, pour le moins. Ou alors Streacom est optimiste sur les capacités de dissipation du FC5 sur un seul côté. Ou les 2 (Intel et Streacom), Ou même moi aussi suis-je sans doute complètement félé à placer un i7 4C/8T 22nm 3.1-3.9GHz dans un FC5... Je veux bien le concéder. C'était sans doute un peu cavalier.
 
Mais au bout du compte, après 2 ans de fonctionnement H24, comme ça fonctionne ?
Et bien depuis un an, avec le script de 2 lignes de "climatisation" (une boucle infinie qui s'arrange pour que la fréquence maximale arrête la température du coeur le plus chaud à 65°), ça fonctionne impeccablement.
 
J'utilise un bureau linux hyper fluide, avec plusieurs machines virtuelles qui tournent en tâche de fond. La mémoire est passée à 32Go DDR3 2400 pour laisser libre court aux VMs tout en me laissant l'espace vital pour trafiquer ce qui me plait sans jamais manquer d'espace, avec un swap en RAM pour minimiser les temps de compilation.
 
Je pense que l'utilisation de Linux me permet d'optimiser au plus près la performance du processeur pour mieux la garder dans l'enveloppe thermique qui permet de rester en deçà des surchauffes délétères ou des écroulements des performances par auto régulation de la fréquence par le processeur lui même. Il est dans son enveloppe thermique, le "climatiseur" lui bouge la fréquence max à 4 fois par seconde, et le proc se contente de courir aussi vite qu'il peut sans se soucier de s'auto-brider.
 
Et pour la suite, je prévois quoi ?
 
J'ai commandé un HDplex H5 v2, une carte mère ASUS Z170i Pro Gaming, Micro ATX, un 6700K (stipulé comme compatible par HDPlex, héhé), 32GO de DDR4 bien chinée, et encore un SSD 1to Samsung. Cette fois ci ça ira plus vite, car le script de contrôle de température est déjà là, et que je bénéficie de toute l'expérience amassée. Je vais délider le processeur Skylake, optimiser la conduction à la Thermal Grizzly conductonaut puis Kryonaut pour les parts en contact avec l'aluminium pour éviter les couples d'oxydo-réduction, et on va bien voir les températures, et les fréquences. Je vais downvolter autant que possible, aussi. Ah, et pour l'alimentation, c'est une Streacom ZF240.
J'ai prévu de coller une carte nvidia 750Ti, achetée de longue date pour le FC5 mais jamais montée car les possibilités de refroidissement étaient hasardeuses.
Accessoirement, si je parviens à assigner la carte nvidia à une VM Windows, je colle celle ci à gérer un scanner recto-verso indispensable à mon activité, plus 2-3 logiciels non linux incontournable, et je pourrai alors me débarrasser de mon PC watercoolé aux si nombreux disques devenus obsolètes du fait du NAS qui a rejoint le réseau familial. Ainsi, j'aurai 2 noeud de virtualisation (ganeti, pour les les connoisseurs) pour gérer la virtualisation à haute disponibilité sur le modeste datacenter fanless qui tourne sur mon bureau, H24, à 2 mètres de mon lit, sans que Madame ne râle du moindre bruit. Et j'aurai quand même un Windows si je veux, dans une machine virtuelle stoppable/démarrable à loisir.
Bref, ce sera cool.
 
Le Fanless, c'est l'avenir, et par rapport à il y a 2 ans, on en parle de plus en plus. Pour le gaming pas encore, mais on n'est plus très loin. Et il parait que c'est là que se situe la croissance. J'ai tout de même dans l'idée que si on propose un truc joli, propre, sans bruit, plutôt qu'un truc qui fait grrrrr et amasse la poussière, une part du marché va y trouver bonheur. Il faut simplement qu'il y ait une offre, parce que les bidouillage comme moi, c'est pour les geeks.
C'est l'avenir, mais en fait ça peut être déjà aujourd'hui, comme ça l'est pour moi depuis 2 ans.
 
C'est un plaisir de vous lire, de loin, parce que vous papotez beaucoup et que le temps me manque pour tout suivre, mais je passe souvent dans l'ombre pour garder un doigt dans la prise, et c'est grâce à vous. Merci !

Message cité 1 fois
Message édité par Rafale83 le 11-01-2017 à 03:33:25
n°10037419
Rafale83
Linux addict since 1992
Posté le 11-01-2017 à 03:31:10  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 


 
Hum, plutôt un FC1C EVO http://www.streacom.com/products/f1c-evo-chassis/  , mais pas un FC5 (j'en ai un, bien plus large et étroit)

n°10037809
Rafale83
Linux addict since 1992
Posté le 11-01-2017 à 11:21:42  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

FanlessTech a écrit :


 
Bien sûr! Il faut juste être bien conscient des frais - et des risques - que ça peut engendrer.
 
90% des gens qui nous lisent envisagent leur toute première config fanless (souvent avec un budget serré en plus!). L'expérimentation et la bricole ne sont pas des exemples à suivre, à mon humble avis.


 
Je comprends ton point de vue, Fanlesstech (et je te remercie au passage pour ton insondable source d'information et veille technologique), mais une des raisons de faire "si compliqué" était justement le fun que je tire de toutes ces expérimentations, tant matérielles (délid, pâte à forte conductivité thermique, 4 voire 6 caloducs, downvoltage à 1.02V) que logicielles (virtualisation et segmentation d'espace mémoire pour la sécurité, optimisation de l'ordonnanceur et contrôle de la frequence). Je vendrai un jour le socket 1150 et sa bardée de caloducs pour si un bricoleur se sent l'âme de cintrer ça à sa mesure.
 
Ce matin, moins chaud sans la climatisation dans la pièce tempérée (il gèle toujours dehors), charge à 1.2, 4 coeurs à 3.6GHz et température à 55°. J'ai activé l''ordonnanceur de Con Kolivas (génial australien) et la machine me semble absolument dénuée de charge, alors que 1.2, elle répond comme si elle n'attendait que mes sollicitations au clavier.
 
Si je dois faire un bilan de ce 4770S dans un FC5, il sera _très_ positif. J'ai exactement le même matériel qu'il y a 2 ans, mais l'infrastructure logicielle me permet de l'utiliser sans manipulation annexe à 100% de ce qu'il peut donner, dans la limite des 65° de température processeur, ce qui reste globalement à 99.99% de son potentiel. En fais, dès qu'il passe au dessus de 72° il throttle, de façon complètement brutale sur mon Haswell (Q2 2013, on s'approche des 4 ans ). Le processeur sauve ses fesses, et taille à la serpe sur sa fréquence. Une modulation logicielle active fait en fait infiniment mieux., mais ce n'était pas gagné d'avance.
 
Disons que rester dans 35W, ça permet d'effectivement ne rien avoir à s'occuper d'autre. Manifestement les évolutions récentes, bien poussées cela dit par la pression des processeurs ARM qui alignent les quad ou octo cores RISC à 2.5GHz qui menacent de se tailler une place sur le marché serveur (chasse gardée vache à lait d'Intel), les évolutions récentes vont dans _notre_ bon sens qui aspire au silence sans pièce mobile. Et AMD qui prétend (j'attends de voir), proposer un Ryzen 8C/16C dans 95W, wouhaou !!! Je l'aurais bien attendu pour jouer avec, mais j'ai trop envie d'un second noeud ganeti.  
 
Dans tous les cas, dès que des Cartes mères Ryzen sont disponibles en Micro ATX, vous pouvez compter sur moi pour tester ça dans le HDplex H5, et vous raconter ce que ça donne. Je recyclerai la 6700K dans une machine pour mon fils, qui sera trop content de récupérer ma 980Ti avec.
 
Je poursuis donc mes expérimentations "juste sous la limite de throttling", cette fois ci avec un 6700K, et une GTX 750ti, en attendant un Ryzen et soit une 1050ti, soit une 1060 downclockée.  
Mon objectif, me débarasser de ma babasse Windows (X58 avec i7-990X, Watercooling maison 240+360, on entend un petit glougoug léger et les disques hors d'age avantageusement remplaçables par le NAS), placer l'hélas "indispensable" windows nécessaire pour jouer à Civilization 6 dans une machine virtuelle avec assignation VT-d de la carte video.
 
En attendant, une station de travail Linux dans un silence total, qui contient déjà une partie esseulée de mon "datacenter" maison, c'est la fête. Depuis 2 ans. Et ça va continuer.
Quel pied !
 
Je vous raconte ça au fur et à mesure, et cette fois ci je poserai ici les valeurs de température avec et sans script de contrôle, de voltage après downvoltage.

n°10042331
Rafale83
Linux addict since 1992
Posté le 13-01-2017 à 23:02:51  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Flyman81 a écrit :


Finalement est-ce que ça ne revient pas juste à reproduire la fonction de throttleling un peu plus bas en température ? (et donc moins optimisée)
 
Question ouverte hein, je me pose simplement la question :)
 


 
En fait, la configuration fonctionne impeccablement en régime de croisière sans aucune modification autre que le gouverneur en powersave. Cependant, la compilation from scratch de puis les sources génère une charge sur la durée qui dépasse la capacité de dissipation du duo 4x caloducs + radiateur latéral. Et puis j'utilise l'IGP du processeur, qui  peut donner des signes de faiblesse si il chauffe de trop. Parfois, X Window passe en écran noir, et j'ai eu du passer en mode console pour le redémarrer, et tout repart.
Donc, je cape la température maximale un peu au dessous du Tmax lisible sur ark.intel.com, j'obtiens alors une absence de panne video et une absence totale de machine Checks Exeption autre que les cache miss normaux.
 

Flyman81 a écrit :


Là aussi question de noob mais.. le swap n'est-il pas fait à la base pour étendre la RAM avec de l'espace disque ? Est-ce qu'il n'est pas préférable dans ton cas de mettre la swap à zéro et donc de forcer tout en RAM de base ?
(je sais que certaines applis vivent mal de ne pas avoir de swap, mais dans ce cas une swap ridicule de quelques Ko suffit généralement à débloquer le problème)
 


 
La question est loin d'être noob, et je vais être plus explicite, même si ça sort du cadre du pur fanless, pardonnez moi du HS.
En fait, j'utilise /tmp (et /var/tmp/portage) en tmpfs, 12Go chaque (mais ce n'est qu'une directive, le noyau s'adapte), ainsi qu'un swap en /dev/ram pour les rarissimes cas où cela reste indispensable. 99% du temps le noyau gère tout seul, et bien.
 
 

Flyman81 a écrit :


Finalement est-ce que les températures d'auto-throttleling par le CPU sont vraiment mauvaises pour le processeur ? Le fondeur a prévu ces températures de sécurité pour rester dans sa garantie.. Peut-être que tu surprotèges trop (ou plutôt "inutilement" ) avec ton script.
 
L'écroulement des performances est-il plus marqué que ton script qui se déclenche plus bas ? (si oui comment et pourquoi ? j'aimerais comprendre :) )


 
Un processeur qui prend plus de 85° durant 20 minutes de compilation de chromium, firefox ou libreoffice, finit par décroite en fréquence par throttling, avec des exceptions matérielles, des cache miss, des désynchro de pipe line, des flush de cache et autres pertes de temps.  
 
En réglant à 65/70° max, le processeur ne souffre pas, les fréquences restent aussi hautes que possible et les temps de compilation minimisés. J'ai benché pleins de trucs et ça marche pile poil. Avoir un temps de charge des pages aussi rapide que possible (fréquences hautes) que des températures contrôlées en cas de build world, voilà qui me convient.

n°10042346
Rafale83
Linux addict since 1992
Posté le 13-01-2017 à 23:19:30  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 

Zumb a écrit :

@Rafale83: J'ai une ou deux questions.
Par expérience, les serveurs Linux que j'ai géré ne swappait quasi jamais, par contre, en cas de réelle saturation de la RAM, l'absence de swap conduisait quasi systématiquement à un kernel panic...
D'ou un /swap = RAM, et en supervision, rien sur la RAM, un warning @ 10% du swap, et un critical @ 20% ...
 
Aussi, tu parles d'une charge CPU de 1.2... Tu parle de la charge donné par exemple par top? Dans ce cas, ta charge est à rapporter au nombre de thread, sauf erreur. Dcon ton cas, tu serais chargé réellement à 100% à partir de 8 ... (pour l'anecdote, on a réussi à récupérer un serveur physique bi xeon octocore (donc 32 threads) surchargé à 180+sous top: pas eu besoin de reboot ni rien, on a put killer l'appli fautive. Le noyau Linux supporte très bien la surcharge CPU... :P


 
En effet, j'ai un swap en /dev/ram de 2ko, pour éviter ces kernels panics, qui ne se produisent jamais dans mon cas. Le noyau Linux ne cessera jamais de m'étonner, depuis 25 ans. Les situations de charge élevées, critiques autrefois, le sont infiniment moins de nos jours.
 
Tu as parfaitement raison, mais j'ai parfois des ictus qui datent des temps monoprocesseurs :-) La magie des patchs de Con Kolivas rend la machine aussi efficace avec une charge à 8 lors d'un build world que si elle ne faisait rien. . J'écris du reste depuis une machine analogue en terme de configuration à celle de mon serveur Fanless, mais à refroidissement actif (4790K, 4.1GHz, 32Go, infra de machines virtuelles du même genre, Gentoo, kernel 4.9.3 à patchs Con Kolivas) Un rebuild du world est en cours, la charge est à 8.9 sans problème. En fait, comme tu le soulignes, la machine sait le faire, même avec une charge à 180. Hors énorme bourde ou faille (fuite mémoire, DDOS; DOS filesystem), le noyau tue ce qui doit l'être et le système retombe sur ses pattes. C'est une des multiples raisons qui me font aimer Linux.

n°10042353
Rafale83
Linux addict since 1992
Posté le 13-01-2017 à 23:29:14  profilanswer
 
Voir ce message dans le sujet non filtré
 


 
Le boitier est trés beau, très bien, toussa toussa, mais:
4 quand on peut 6 caloducs, argh, ça fait un peu mesquin :-)
Des caloducs non horizontaux auraient qui sait un meilleur rendement.
Une diffusion systématique sur les 3 côtés aurait sans doute eu plus d'efficacité.
Et des petits trous trous sur la face supérieure auraient eu permis une convection naturelle.
J'ai d'abord pesté sur les reliefs des faces latérales, mais la surface est tout de même un peu là, et hors empoussiérage la convection doit logiquement intervenir.
 
Un DB4s ou v2 avec tout ça aurait du sens.
 
Oui, je sais, je pinaille, je sors.
 


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM HardWare.fr
  Hardware
  Mini PC

  [Fanless] Communauté francophone du fanless ? (mini-PC fanless).

 

Sujets relatifs
[HFR] Actu : Radeon 7730 fanless mais DDR3 chez HIS[HFR] Actu : Corsair RM, Gold et fanless jusqu'à 40%
ou trouver une alim fanless a pas cher?Carte graphique fanless
Avis sur une config FanlessConfig Mini PC Fanless Akasa Euler
Alimentation SFX fanless / passiveAmacroX Calmer Fanless AX460-PFL01 - 400 Watts
[conseil achat] carte graphique fanless nvidiaconfig fanless
Plus de sujets relatifs à : [Fanless] Communauté francophone du fanless ? (mini-PC fanless).



Copyright © 1997-2016 Hardware.fr SARL (Signaler un contenu illicite) / Groupe LDLC / Shop HFR